AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ Viens ! ... Allez viens, on est biens ! ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 136
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

En ligne
Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Sam 24 Juin - 17:25
Matt s'assura que les rares moldus présents étaient occupés à regarder ailleurs avant d'étendre ses pieds sur le banc d'en face. Voilà ! Là, elle était bien ! Enfin bien.... aussi bien qu'on pouvait l'être dans un local moldu qui sentait le chou-fleur rance et qui abritait d'autres esclaves. Mais ça aurait pu être pire. Mulciber aurait pu lui donner ses heures de congés en même temps que la majorité des domestiques voués à servir les sorciers. Heureusement, il lui accordait généralement ses pauses pendant des périodes creuses. Elle n'avait jamais tenté de savoir pourquoi, principalement parce qu'elle s'en foutait, mais avec le vieux schnock tout était possible. Il pouvait aussi bien choisir cet horaire pour l'empêcher de croiser trop d'êtres sans magie que parce que ça l'arrangeait personnellement. Un peu des deux sans doute.

Dans d'autres circonstances, elle serait également partie flâner dehors en prétendant être en mission pour son maître. Ces locaux la dégoûtaient et il était toujours plus utile et intéressant de se promener dans Avalon pour observer, apprendre et repérer discrètement les points stratégiques. Mais avec ces nuages et le risque d'averse, elle préférait ne pas prendre de risque. Papy Svengali était capable de la punir pour avoir mouillé et abîmé les vêtements qu'il lui avait siiiiii généreusement achetés. Alors tant pis, elle s'occuperait en récitant la bible bien sagement dans son coin.... Quoi ? C'était un passe-temps très bien !

Les yeux rivés au plafond, elle commençait tout juste à réciter son troisième verset lorsque la porte du local s'ouvrit bruyamment. Ce qui n'était pas un problème en soit. Non ; ce qui la détourna vraiment de ses prières ce fut les chuchotements des autres moldus qui s'infiltrèrent dans son esprit. Elle ferma les yeux, essaya de rester concentrée sur son psaume.... puis poussa un long soupir agacé. Eh merde ! Elle rouvrit finalement les yeux pour chercher la raison de ce chahut feutré. Et n'eut aucun mal à le trouver : juste à l'entrée se tenait la moldue qu'elle avait croisée en venant ici.

Si Matt se souvenait d'elle, c'était surtout parce que la demoiselle était en mauvaise posture. Elle ne savait pas comment ni pourquoi elle s'était attirée les foudres de la sorcières qui l'engueulait mais ce n'était pas son problème. Surtout pas pendant ses heures de pause. Quoique maintenant qu'elle la dérangeait dans ses prières, ça le devenait. Elle détourna le regard en espérant qu'une autre personne irait parler à la petite brune au regard désespéré mais personne ne bougea ! Bandes d'associaux mous du bulbes !

Elle soupira. Hésita. Lança un regard à la jeune femme qui semblait sur le pont de fondre en larmes. Essaya de reprendre ses prières. Et pensa à Dieu et ses enseignements. Ok, ok, d'accord ! Mathilda se força à lever ses fesses du banc et se rapprocha de la sans magie avec son habituelle démarche masculine. Qu'est ce qu'elle était censée dire, hein ? Elle était pas douée pour ces trucs là ! En plus, elle sentait les regards des six autres abrutis dans la pièce. Ils méritaient tous des claques ! ... mais ça n'aiderait pas.

« Tu veux en parler ? », demanda-t-elle un peu sèchement en guise d'introduction.

Pas de bonjour non. Pas de " Ca va ? " apitoyant ou de douceur dans la voix. Ce n'était pas ses manières et de toute façon, même avec toute la bonne volonté du monde, elle ne pouvait pas faire mieux que ça.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 84
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Arsy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Sam 24 Juin - 22:45
J’avais fuis, le plus vite et le plus loin possible dès que j’avais pus retenant à grand peine mes larmes. Je me glissais dans la première ruelle vide, ouvris une poubelle et mon estomac y vida son contenue, trois fois avant que je puisse respirer. Je tremblais affreusement. Je m'essuyer le visage, le nez et la bouche d’un revers de manche. Mon vêtement était d’une saleté repoussante. Et j’avais saigné du nez. Je restais immobile à reprendre mon souffle. À cette instant… je haïssais tout les sorciers et leur saloperies de magie. Je refermais la poubelle avant de me mettre à tituber. J’avais envie de voir Mia, ou Fergus. Et je ne les trouverais que dans une salle de repos moldu.

Titubant encore ivre de douleur plus que je ne marchais jusqu’à la porte salutaire retenant à grand peine mes larmes. J’avais peur, j’avais mal et j’avais la haine. Lorsque j’ouvris la porte une immense déception m’envahit. Sept personnes, aucune que je voulais voir. La porte me glissa entre les mains et se claqua. Je sentis le regard des autres occupant, et je cherchais le bar des yeux. Je le vis et y foncer aussitôt. Je ne buvais pas en temps normal, mais là … Je sentis les larmes remontaient. Ma main attrapa une bouteille avec un liquide doré dedans. Wisky ? Je crois que c’était fort. Je pris un petit verre es commençais à verser un peu. On me parla, je sursautais et je me renversais de l’alcool sur les mains. Je posais le tout sur le bar. Mes mains tremblaient affreusement. J’avalais ma salive mais de grosses larmes se mirent à couler sur mes joues.

Celui qui m’avait parlé, puisque visiblement c’était un homme ?En fait je ne savais pas trop … Il avait un aspect féminin quelque part. Je m’essuyais les mains en tremblant. En parler ? De ce que l’autre … m’avait fait subir ? Et l’autre Sang Pur de l’hôpital … Bordel ! J’avais fait quoi moi pour mériter ça ? Enfin … Pourquoi nous devions subir ça ? On était combien à n’avoir jamais rien fait de mal à avoir toujours vécu dans une cage … Je fixais le contenu du verre avant de le boire cul sec t de me mettre à tousser. La vache ! C’était fort ! Je toussais encore un peu avant de parler.

« Parler de quoi ? Notre situation plus que merdique ? … On nous fait passer pour les chanceux dans l’histoire … J’en ai assez … »

Je fixais le fond de mon verre hésitant à me servire un autre. Avec l’estomac vide il valait mieux éviter. Je ne voulais pas non plus puer l’alcool quand j’allais retourner chez mes esclavagistes
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 136
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

En ligne
Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Dim 25 Juin - 13:39
« Et tes larmes vont y changer quelque chose ? »

Voilà. Ca c'était fait. Merci pour cette intervention pleine de sollicitude et d'empathie Matt. Elle devrait vraiment prendre des cours avec Mia un de ces quatre... Même si au fond elle n'avait rien fait de mal. C'était une conversation comme une autre et elle avait juste exprimé le fond de sa pensée. Qui d'ailleurs était la stricte vérité ! Ses larmes ne changeraient jamais rien à sa situation. Au contraire, elles ne feraient que l'empirer. Parce que les autres la verraient exactement comme elle était : une jeune femme faible et sans espoir.
Tout ça, Matt l'avait appris à ses dépends. La dernière fois qu'elle avait pleuré, c'était en sortant de son tout premier combat au Boutefeu Chinois. Prostrée dans un coin sombre qui puait la pisse, elle s'était très bêtement imaginée être seule avant d'entendre les rires des deux combattants qui se tenaient en face. Là, assis sur leurs bancs pourris, ils pariaient tranquillement sur la date de sa mort. Et soudain, elle avait vu son propre reflet dans leur regard ; rien d'autre qu'une proie effarouchée qui ne survivrait pas longtemps. Qui serait bientôt morte. Enterrée. Et oubliée. Le soir même en allant se coucher, elle s'était juré de ne plus jamais pleurer en public. Et pour l'instant, elle s'y tenait.

Elle devait être forte, pour elle et pour leur cause. Mais quand elle voyait des personnes comme cette brunette, elle devait avouer qu'elle en venait à douter. Comment les sans magie pouvaient-ils espérer vaincre avec des cas pareils ?! Ils avaient besoin d'êtres forts, courageux, déterminés, pas de chouineurs qui rentraient la tête dans les épaules à la moindre contrariété ! Et qui se noyaient dans l'alcool pour se requinquer par dessus le marché ! Elle ne savait pas qui était son maître mais elle doutait qu'il ou elle apprécie qu'elle boive pendant ses heures de pause. Elle-même n'en avait ni le droit, ni l'envie. Elle avait depuis longtemps associé l'alcool à la perte de contrôle et tout domestique digne de ce nom savait que le contrôle était tout. D'ailleurs elle n'était même pas sûre que cette bouteille de whisky soit tout à fait légale.... probablement un moldu qui l'avait obtenu clandestinement et qui était venu la cacher là. Mais bon, si la jeune femme voulait prendre des risques, c'était là encore son problème. Pourvu qu'elle ne vienne pas s'en plaindre après...

Non, décidément, elle n'arrivait pas à faire preuve d'empathie. Elle détestait les pleureurs et les pleureuses qui n'étaient d'aucune utilité pour leur cause. Et qu'on ne vienne pas lui dire qu'elle avait une vie plus difficile que les autres ! Ils avaient tous leur lot de malheurs et de torture et ils étaient tous logés à la même enseigne. Sauf si.... Matt se pencha en rapprochant très près son visage de la jeune femme :

« Tu travailles pour qui ? » murmura-t-elle en désignant du menton les traces de sang séché sous son nez.

De ses larmes et de son désespoir, Matt en déduisait que c'était l'oeuvre de son maître ou de sa maîtresse.Et il était toujours utile de savoir quelles familles sorcières étaient à éviter - ou à châtier lorsque l'occasion se présentait. Elle préférait juste éviter que les six autres crétins assis quelques tables plus loin surprennent cette partie de la conversation. Il y avait toujours un risque que l'un d'entre eux soit un mouchard, prêt à rapporter les moindres paroles néfastes prononcés par ses pairs aux sorciers.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 84
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Arsy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Dim 25 Juin - 15:10
Non, bien sûr que non. Mes larmes n'allaient rien changer mais j'avais besoin que ça sorte. D'une manière ou d'une autre. Et vu que je ne pouvais hurler pleurer aussi faisait du bien. D'habitude je ne pleurais pas. Il m'arrivait d'avoir des crises de panique à cause de sons trop violent. Mais pleurer dans la vue de tout les jours ... Ça non.  Je rebouchai la bouteille et la rangeai à sa place. Je rinçais le verre avant d'en boire un d'eau histoire de me rincer la bouche un peu. Les autres me fixaient toujours. Quoi ? J'avais du vomi sur la figure. Je me rinçai la bouche avec application sans rien dire.

Mes maîtres ? Pourquoi il voulait savoir qui étaient mes maîtres ? C'était pas eux qui m'avaient blessé. Je touchai l'endroit de mon visage que m'indiquait le jeune homme. Je sentis une fine pellicule presque sèche qui s'effrita sous mes doigts. Je rouvris le robinet pour me rincer le visage avec soin plusieurs fois pas question de rester sale. J'en profitais pour boire encore de l'eau. J'avais l'impression d'être emprisonné dans une gange de sueur et de puer quelque chose de correcte. Je me passai de l'eau une nouvelle fois sur le visage en respirant à fond. Je devais me calmer. L'eau froide m'y aidant bien je reconnectai les neurones de la parole

" Je suis chez les Avery normalement ... Certains sont pires que d'autres. Le moins durs c'est le fils : Henry . Mais je suis tombée sur Rowena Dolevo ? Dolovo ? Un truc du genre. Et ... J'étais pas de bonne humeur j'ai crus que c'était un moldu qui m'avait foutue par terre mais ... Et quand c'est pas elle c'est une Sang Pur de l'hôpital ... "

Je finis par ôter ma veste d'un mouvement d'épaule. Elle était mortellement sale et j'avais la mauvaise habitude de m'essuyer la figure avec la manche. Je venais de me nettoyer c'était pas pour me salir une nouvelle fois. D'ailleurs en rentrant il faudrait que je la nettoie discrètement. Pouah ! Devoir nettoyer ses affaires en cachette à cause de la peur d'une punition ... Je frappai le bord de l'évier du poing. C'était oppressant. C'était horrible. J'en avais marre. Si j'en avais eu le courage. Non si j'avais été assez lâche je me serais déjà tué. Mais j'avais peur de mourir. Alors j'essayais de ne pas faire de bruit. Mais aujourd'hui j'avais mes règles j'avais dû sortir pour un paquet de merde avec le risque de me prendre la flotte et .... L'autre  .... Je serrais les dents et mes entrailles se tordirent sur elles-mêmes. Ma faiblesse me rendait malade. Je me tournais vers me garçon.

" Je m'appelle Joy North et toi ? "

Le garçon parlait doucement, pas trop fort. C'était un bon point pour lui. Je haïssais ceux qui gueulé pour parler il me rendait plus que dingue. Mais c'était pas ma faute je supportais pas le bruit. Je travaillais pourtant à rester calme et à essayer de ne pas pleurer ou crier. C'était tellement dur parfois ... J'avais l'impression de n'être qu'une gamine qui se plaignait constamment pour tout et rien. J'avais la chance de ne pas être traqué ou recherché contrairement à certains moldus. Puis au moins j'avais pas à me battre avec d'autres. J'étais certainement pas à plaindre. Pourtant je le faisais. J'étais minable.
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 136
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

En ligne
Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Lun 26 Juin - 19:56
« Dolohov. » corrigea-t-elle.

Elle ne connaissait pas Rowena mais à force de laisser traîner ses oreilles un peu partout, elle connaissait le nom de cette famille sorcière. Dire qu'on n'en disait pas que du bien était un euphémisme. Des rumeurs rapportées par certains membres de la NI laissaient entendre que plusieurs sorciers de cette famille étaient.... bizarres. Pour dire ça gentiment. Matt n'en avait jamais eu de preuve formelle mais elle était prête à le croire. Après tout, elle-même était bien tombée sur une cinglée qui l'avait prise à la gorge quelques jours plus tôt. Et bien qu'elle soit parvenue à garder son calme, elle n'en n'avait pas moins été secouée.... Son regard vogua sur la nuque de la jeune femme à la recherche d'un quelconque signe de violence. Rien. Enfin, rien à part les traces de sang qu'elle venait de faire disparaître. La sorcière l'avait-elle frappée ? Ca n'en rendait pas moins ses larmes ridicules et inutiles mais bon, tout le monde n'était pas capable de se contrôler. Ni d'apprendre à le faire.

Lorsque la demoiselle se présenta, Mathilda eu un temps d'hésitation, juste quelques secondes pour la jauger du regard avant de s'autoriser à répondre :

« Matt. »

C'était tout ce à quoi elle aurait droit pour l'instant. Si son prénom lui disait vaguement quelque chose - une connaissance d'Alfie ou de Mia peut être ? - elle ne l'inspirait pas assez pour avoir envie de poursuivre la conversation. En plus, elle doutait qu'elle ait grand chose à lui apporter. Elle était jeune, bien plus jeune qu'elle, et n'avait pas l'air très au courant des familles sorcières à craindre. A son âge, Matt cognait déjà sur les gladiateurs du Boutefeu et connaissait par coeur le nom des clans sorciers à éviter. Ou en tout cas devant lesquels garder la tête basse. Ensuite Adem l'avait recrutée.... Et la NI s'était chargée de lui apprendre ce qu'elle avait besoin de savoir. Mais cette adolescente, cette Joy....

Si elle avait écouté son instinct, Matt l'aurait plantée là pour retourner réciter ses prières. Mais son instinct l'avait déjà trompée et la NI avait désespérément besoin de nouvelles recrues. La catastrophe des mines en était la preuve. Après tout, qu'est-ce que ça lui coûtait de vérifier qu'elle était bien une empotée sans espoir ? Du temps, certes. Mais s'il s'avérait par un précieux miracle qu'elle avait tort, si cette jeune fille avait assez d'intelligence pour apprendre et relever la tête, elle pourrait peut être en faire une future recrue.

Après une longue minute à l'avoir dévisagée sans rien dire, Mathilda tira brusquement le tabouret à côté d'elle pour s'installer en face de Joy. Tenant sa tête d'une main, elle commença la leçon sur le même ton bas et confidentiel.

« Il faut que tu partes du principe que tu es en tort. Toujours, tout le temps, en toutes circonstances. Même quand tu crois être seule. Même avec d'autres moldus. »

Elle ne pouvait se permettre de lui expliquer dans une pièce si vide qu'il existait des connards de la pire espèce prêts à balancer leurs collègues mais peut être qu'elle aurait l'occasion de lui en parler un autre jour.

« Mais surtout... » Elle baissa un peu plus le ton en se rapprochant encore de Joy. « ... ne t'excuse jamais plus que nécessaire. Un hibou en piteux état ne donne qu'une envie aux sorciers : l'achever. »

La comparaison avec l'animal de compagnie voyageur lui semblait judicieux. Après tout, c'était ce qu'ils étaient non ? Juste des animaux de compagnie utiles.

« Un hibou qui reste digne dans l'orage mérite de survivre. »

C'était aussi simple que ça. Accepter les coups de bâtons sans tendre l'arme pour se faire battre non plus. A condition bien sûr de ne pas enchaîner les boulettes et d'être un bon domestique en contrepartie. Si elle appliquait déjà ces consignes, elle devrait normalement s'attirer beaucoup moins d'ennuis. Même si la leçon ne faisait en réalité que commencer....
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 84
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Arsy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Lun 26 Juin - 22:53
Je ne me sentais pas du tout à l'aise face au regard scrutateur de … Matt ? C'était un garçon vraiment ? C'était étrange son apparence androgyne. C'était le seul mot qui me venait à l'esprit. Et il connaissait le nom exacte de l'autre timbrée qui avait fait mumuse avec moi. Je la haïssais. Elle et l'autre de l'hôpital. Je savais que certains sorciers étaient absolument dingue … mais à ce point … Je me mordillais la lèvre inférieure avant de tourner de nouveau la tête vers Matt qui c'était assit près de moi et qui me fixait toujours. Quoi ? J'avais encore un truc sur la figure ? Je passais une main dessus pour vérifier. Non ma peau était propre.

Je deviens très attentive lorsqu'il se remit à parler. Malgré son jeune âge, il devait pas être beaucoup plus vieux que moi, il avait une expérience très intéressante. Et je me penchais vers lui avide d'apprendre, pour pouvoir tenir d'avantage, et  peut-être un jour rétablir la paix entre les bons sorciers et les moldus. J'avais l'impression de parler comme certains dictateurs d'avant. Il y avait des bons et des mauvais de la même « race ». Mais dans ce cas là c'était vrai non ? Il y avait les cinglé puis il y avait les Adara. Mais il m'intriguait en disant que je devais toujours penser être en tord avec d'autres moldus. Voulait-il dire que certains été cent pour sang pour les sang pur ? C'était vraiment étrange. Pourquoi vouloir soutenir ceux qui nous avait réduit en esclavage et qui voulait nous maintenir dans cet état ? Soutenir ceux de l'ordre je voulais bien, je savais qu'il y en avait … Mais les autres. Je hochais la tête. Paraître faible mais pas pathétique. Je comprenais. De là à dire que c'était facile à mettre en place j'avais un doute. Je tirais moi même un tabouret pour prendre place face au jeune homme.

« Je crois comprendre ce que tu veux dire. Tu as l'air de savoir vraiment de quoi tu parle. Tu as vécu l'apocalypse comme Mia ? Ou alors tu sers une famille … ? »

Mia avait survécu elle. Moi j'en connaissais rien. J'étais beaucoup trop petite. Je n'avais connue que ce monde. Mais d'après ce qu'elle et Ed' m'avait raconté, j'aurais aimé y vivre. Je crois que malgré ses défauts, il était meilleur que celui là. Au moins … il ne semblait pas réellement d'esclaves. Et puis la magie restait dans les livres au moins ! J'eus une pensée pour Tolken … lui, j'ignorais s'il avait été ou non un sorcier. J'aurais aimé lui parler et le rencontrer. Mais je n'aurais jamais put, même sans ces sorciers. Je fixais toujours droit dans les yeux le jeune homme les coudes appuyaient sur mes genoux, les mains croisées, le dos légèrement voûté. Je le détaillais avec attention. Non définitivement … il avait des traits de femmes dans son visage. J'avais du mal à croire qu'il était un homme. C'était une impression que j'avais. J'avais entendue dire que certains hommes moldu ou non aimaient bien passer au-delà de la permission de la femme et profiter d'elles. Puis … d’ailleurs d'où venait le nom Moldu ? Je plissais encore les yeux.

« Tu as l'air fort. J'imagine que tu sais te battre non ? »

J'aimerais beaucoup apprendre à me battre. mais je n'étais pas sûre d'avoir les capacités. À voir.
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 136
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

En ligne
Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Mar 18 Juil - 0:41

Mia ? Quelle Mia ? Sa Mia ? Mathilda se figea brusquement en entendant le prénom de son amie prononcé par cette inconnue. Comme si de rien n'était. Comment pouvait-elle savoir qu'elle la connaissait personnellement ? A moins qu'elle ne parle d'une autre Mia.... mais la coïncidence était beaucoup trop improbable. Matt se redressa, le visage fermé. La moldue qu'elles avaient tenté de recruter avait-elle finit par avouer à ses maîtres qu'elle avait été approchée par des terroristes ? Elle avait pu parler, de son plein gré ou sous la torture, et la milice pouvait très bien avoir mis la main sur Mia Wright.... avant d'essayer de retrouver sa partenaire.
Elle scruta à nouveau Joy de la tête aux pieds. Mais quelle conne ! Pas une seule seconde elle ne s'était méfiée de cette sans-magie qui était entrée en attirant tous les regards. Un peu comme une lumière incandescente attire les moucherons. Et elle qui avait foncé sans réfléchir ! Putain de bordel de merde ! Si c'était bien une salope de traîtresse qui bossait pour ces enflures de sorciers elle était déjà foutue. Parce que si elle était là, à lui tendre un piège aussi gros, à lui demander pour quelle famille elle bossait, c'est qu'elle avait déjà été repérée. " Non, non, non. " essaya-t-elle de se raisonner. S'ils étaient certains, elle serait déjà dans une salle d'interrogatoire. Mais peut-être qu'ils avaient des doutes ? Des doutes qu'ils voulaient confirmer avant de s'en prendre au domestique du grand Mulciber. Peut-être que Mia était d'ailleurs dans la même situation quelque part ailleurs ? Et peut être que.... RAAAAH !! Elle soupira en essayant de contenir la peur qui lui rongeait soudain les entrailles. Plusieurs idées lui traversèrent la tête mais aucune ne lui semblait bonne. Sortir ? Et si on l'attendait dehors ? Non. Mais elle ne pouvait pas non plus rester là à répondre à ses questions. Surtout pas si le destin se foutait royalement de sa gueule et qu'il s'agissait d'une simple coïncidence. Non, il fallait qu'elle trouve un moyen efficace de lui tirer les vers du nez discrètement.

Elle tourna la tête vers les crétins qui avaient finit par détourner le regard d'elles pour continuer leur pathétique conversation. Mais qui étaient encore beaucoup trop proches. Sa seule chance était....

« Une image vaut mieux que mille mots. » murmura-t-elle énigmatiquement en se levant. Elle se força à esquisser un sourire rassurant à l'attention de la jeune femme en espérant qu'elle la suivrait. Ce qu'elle fit, Dieu merci.

Elle la conduisit vers les pauvres toilettes miteuses que les sorciers avaient eu l'extrême gentillesse d'installer dans leur local, sans séparation hommes-femmes. Fallait pas déconner, faudrait pas qu'on les prenne pour des êtres humains non plus ! Un sourire rassurant aux lèvres, elle tint la porte ouverte à Joy puis la referma derrière elle. Son rictus disparut aussitôt. Sans laisser à l'autre le temps de réagir, Matt attrapa son poignet et le retourna, utilisant la rapidité et la force qu'elle avait gagné pendant toutes ces années de combat au Boutefeu. Plaquant une main sur la bouche de la jeune femme, elle la poussa fermement mais sans brutalité contre le mur le plus proche.

« Chut, chut, chut. Je vais pas te blesser. » Pas pour l'instant en tout cas. « Ca répond à ta question ? » demanda-t-elle d'une voix froide.

Elle la relâcha doucement en s'écartant. Mais se planta entre elle et la porte. Voilà. Maintenant que le rapport de force était rétablit, elles pouvaient parler.

« Pourquoi est-ce que tu voulais savoir ça ? »

Elle hésita un instant puis décida finalement de laisser libre cours à sa curiosité :

« Et qui est cette Mia dont tu parlais tout à l'heure ? »

Histoire qu'elle soit bien sûre qu'elles parlaient de la même personne. Si ce n'était pas le cas, elle s'excuserait - peut-être.... ou peut-être pas - et laisserait croire qu'elle était simplement un beau mec un peu con qui avait voulu faire une démonstration de sa virile puissance !... Ou un truc du genre. Mais si c'était bien sa Mia.... elle allait devoir faire très attention en lui arrachant les vers du nez.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 84
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Arsy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Viens ! ... Allez viens, on est biens !
ce message a été posté Mar 18 Juil - 11:20
Je sentis la peur irradier de Matt comme une brusque onde glaciale. Je me tournais pour observer autour de nous avec attention. Il n'y avait rien. Pas le moindre sorcier ou altercation entre les autres Alors ...cette inquiétude mêlé de colère elle venait d'où ? Je l'avais fâché ? J'avais dis quelque chose de mal ? Visiblement non. Curieuse de savoir ce qu'il me voulait dire et me montrer je le suivis aux toilettes.

Je plissais le nez en entrant dans la salle aux carreaux sales et cassés. Ça puait et c'était crade. Mais avant que je n'ai pus poser la moindre question, je me retrouvais plaquer contre un mur, un bras tordu dans le dos et une main sur ma bouche. Euh ... Oui ? Matt avait-il envie de violer une gamine comme moi ? Parce que personnellement, j'étais pas très chaude pour faire ça de base avec des inconnus, mais en plus debout dans des chiottes puant la merde et la pisse ... C'était un grand " non merci vas te faire foutre connard ", accompagné d'une grande claque ou d'un coup de genoux bien placé. Même si je risquais plus de me faire mal à faire ça qu'autre chose au vu du physique de Matt. Qui me lâcha. En me jurant de ne pas me faire mal. Mais oui ! Et mon cul c'était du poulet ? Connard. Mais effectivement cela répondait à ma question. Je fis donc un petit hochement de tête en me massant le poignet. Je notais qu'il s'installait devant la porte. C'était quoi ça ? Pour m'empêcher de fuir ? Tu m'as bien regardé avec mon physique de crevette sous alimenté rachitique et cardiaque ? Je secouais la tête et, furieuse, sifflais entre mes dents :

" Savoir quoi ? Ta famille ? Peut-être parce que tu connais la mienne. Si tu savais te battre ? Peut-être parce que je veux apprendre. "

Je retiens le " idiot " qui montait entre mes dents. Ayant sentis sa force je n'avais pas envie de me faire péter les dents pour en rajouter une couche dans cette journée bien merdique. Non merci ! Je croisai les bras sur ma poitrine et fixai droit dans les yeux Matt. Il avait beau me foutre les jetons hors de question de lui montrer ma peur. Ed' m'avait toujours interdit de montrer ma peur envers presque tout et n'importe quoi. Sauf le bruit. Il savait que ce n'était pas ma faute. Ma peur devait être muselé et enfermé au fond de moi. Je n'avais pas le droit de la montrer. Et il avait quoi avec Mia ? C'était son petit ami ? Non. Je ne pensais pas . Ils avaient un sale caractère tout les deux mais je doutais qu'ils soient en couple. Un ami de Mia ? Plus probable. Mais est-ce que déjà on parlait de la même ? Même si à ma connaissance il n'y en avait qu'une. Mais je n'étais pas la science infuse et pouvais donc me tromper. Je relevai encore le menton

" Je parle de Mia Wright. C'était la compagne de survie d'un ami qui m'est très important. C'est une amie. Pourquoi ? Tu lui veux quelque chose à Mia ? "

S'il voulait faire du mal à Mia, même si je ne savais pas me battre, je ne le laisserais pas faire. Avec un bon effet de surprise je pourrais lui mettre une bonne droite dans le menton. Malheureusement, je n'avais pas un pied de chaise ou une bouteille pour lui éclater sur la tête comme dans les histoires de westerns que me racontait Ed'. Avec de la chance, beaucoup, je pourrais l'assommer contre l'évier avant de m'enfuir. Du moins s'il voulait quelque chose à Mia. Sinon je n'avais peut-être aucune raison de le faire. Peut-être
 :: Royaume-Uni :: Avalon