AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ [Mission] Une pilule, une p'tite granule ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Gérontophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 277
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert
Crédits : Alaska

Double compte : Sam Jones

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang pur
Statut : Fiancée à Murphy O'Ryan
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne
Epouvantard : Elle-même, gorge arrachée, cordes vocales pendantes, mutisme forcé et irrémédiable
Dialogue : mediumpurple
unraveled
[Mission] Une pilule, une p'tite granule
ce message a été posté Ven 14 Juil - 1:36
Le 25 juin 2046

22:00

Le message, elle l’a reçu il y a une heure. À peine quelques phrases, écrites de la main de Mervyn Kark, qui ont réussi à la mettre en alerte. Pourtant, elle ne s’est pas aussitôt précipitée à l’hôpital, afin de débusquer le terroriste inconnu osant profiter de leur merveilleux système de santé. Elle a pris le temps de réfléchir et de rassembler ses idées, pour enfin se mettre en route, avec plus d’un tour dans son Choixpeau.

L’agitation de l’hôpital Morgane n’a pas cessée, depuis la veille, mais le couvert de la nuit donne au lieu une impression de fausse tranquilité. Pour une rare fois, tous les sangs (ou presque) sont regroupés sous un même toit. Étrange scène, qui la laisse quelques secondes pensive, à son entrée, avant qu’elle se dirige au bureau d’enregistrement des visiteurs. Étape obligatoire : premier obstacle de son parcours. « Bonjour ! Je viens visiter Eoin McKay », dit-elle avec douceur à la secrétaire, qui lui adresse un sourire compatissant. Le sort rencontré par son beau-frère est connu et elle espère que cela attendrira un peu la dame, à son égard. « Combien de temps pourrais-je passer à ses côtés ?, demande la sang pure, alors qu’elle observe la secrétaire enregistrer sa baguette, son nom et son heure d’arrivée sur le registre des visiteurs du jour. Au vu des circonstances exceptionnelles, nous avons reçu la consigne de restreindre les heures de visite à une heure par visiteur. »

Une heure !
Ce n’est définitivement pas assez pour ce dont elle a besoin. Combien de temps est-ce qu’il lui faudra, pour trouver ce Phénix.
La situation demande donc qu’elle joue un rôle qui l’embête grandement, mais qui fonctionne à tous les coups.

Celui de la Sang Pure Déplûe.

Aussitôt, sa moue pleine de sollicitude devient choquée, déçue, sa respiration un peu plus rapide. « Mais… mais ce n’est pas assez, qu’elle proteste avec un tremblement de la lèvre. Vous rendez-vous compte ? Il a combattu, bravement, contre ces, ces terroristes, et, et on l’empêche de, de voir sa famille ? Miss Yaxley, ce n’est absolument pas contre vous, ce sont les mesures de sécurité, tente de la rassurer la secrétaire, dont le visage se crispe peu à peu. Et ma, ma soeur, qui est presque devenue, veuve, et sa fille, quasi orpheline de père, et qui attendent que je vienne les, les soutenir. C’est, c’est inadmissible ! Qui, qui a décidé cela ? Qui empêche un tel héros de voir sa famille ? » Sa voix a monté de quelques octaves, quittant son registre grave pour atteindre le haut perché, prémisse d’une crise à venir et même de larmes, qu’elle tente de forcer jusqu’à ses yeux. D’un scandale que la pauvre basique rang 4 devant elle veut éviter. Il n’est pas trop tard. « Non, non, je vous en prie, Miss Yaxley, que la femme bredouille, son regard affolé courant tout autour. Déjà, quelques têtes se tournent vers elles deux, détaillent la scène qu’elles sont si proches de créer, et qui ne sera certainement pas bonne pour son avenir professionnel. Oh non. Les ordres… les mesures de sécurité, Miss Yaxley, elles, je ne peux pas les contourner, sinon, qui sait ce qui pourrait arriver. Une heure de plus. Donnez-moi une heure de plus, juste une, tente de grappiller la brune. Deux heures, c’est encore bien trop court, mais elle ne va tout de même pas mettre l’emploi de cette dame à risque. Même si, pour le coup, ce serait de bonne guerre. Un emploi perdu contre un terroriste capturé, c’est un juste échange, n’est-ce pas ? Juste une heure, et s’il arrive quoi que ce soit, je prendrai le blâme. D’accord ? » Les lèvres maquillées se mordent, se tordent, devant le regard suppliant, bordé de cils déjà humides.

Elle hésite.
Elle fléchit.

Le badge Visiteur glissé vers elle comme on concède une victoire.

Elle a deux heures.

2 heures avant extraction
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t987-lilya-e-tolstoi-des-lie
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2017
Célébrité : Zoey Deutch
Crédits : Le vaste monde d'internet

Double compte : Aucun

Age : 26 ans
Sang : Basique
Statut : Célibataire
Métier : Médicomage/Chercheur
Baguette : 27 centimètres en bois de saule, épine du monstre du fleuve blanc, plutôt fine et souple.
Epouvantard : La mort de son frère Edgar
Dialogue : IDK

Re: [Mission] Une pilule, une p'tite granule
ce message a été posté Ven 21 Juil - 18:00
Lilya travaillait depuis plusieurs heures à présent, elle avait pris son poste à 16 heures. Il n'était que 22 heures, il était important d'insister là-dessus car sa garde ne se terminerait pas avant 7 heures le lendemain matin. Fort heureusement, à cette heure-ci le calme revenait peu à peu grâce à Morphée qui accueillait les patients dans ses bras. C'est le matin même qu'elle se retrouva en la possession d'un message lui annonçant sa mission, Lilya était peut-être la mieux placée étant donné que la jeune femme travaillait depuis quelques années à l'hôpital. Sur ce message, la mission était plutôt claire, elle devait retrouver un des membres de l'Ordre du Phénix et de l'exfiltrer. La mission s'avérait être délicate, elle devait trouver cet homme puis l'exfiltrer, mais trouver un homme dont nous n'avons aucun renseignement que ce soit de son nom, son prénom ou encore son aspect physique, trouver un homme dans ce grand hôpital et pire dans un service qui n'est pas le sien ? Difficile.

Alors qu'elle venait de faire le tour de ses patients, Lilya s'arrêta un instant pour faire un petit bilan. Les patients étaient sur la voie de la guérison, cette semaine aucun cas grave n'avait était recensé ou encore un cas inconnu. Dommage, elle aimerait pouvoir travailler sur un nouveau virus ou microbe magique … Son regard se posa sur un petit nouveau, le jeune travaillait à l'hôpital depuis peu et Lilya savait qu'elle pouvait lui demander n'importe quoi. Après avoir ouvert sa blouse blanche, elle l'interpella, un large sourire sur les lèvres. «  Dis-moi, tu te souviens de l'invitation à dîner de la dernière fois ? » « Celle que vous avez refusé ? » «  Exact. Je l'accepte à une condition, tu surveilles mes patients et moi je descends m'occuper des urgences. Tu gagnes un dîner avec moi, mais aussi une soirée au calme avec mes patients. Je pense que c'est un bon compromis … » « Je ne suis pas certain que ce soit bien légale … » «  Qu'importe. Ne vois-tu pas la chance qui s'offre à toi ? » Lilya tapota le bout du nez du jeune homme avec son index, continuant de sourire. Il finit par hocher la tête, acceptant ce compromis. Lilya se précipita vers l'escalier pour rejoindre le rez-de-chaussée, elle ne peut perdre plus de temps.

Alors qu'elle boutonnait sa blouse, une voix l'interpella. « Lilya ? Que fais-tu ici ? » « Oh, l'interne ne se sentait pas très bien, étant donné que mes patients sont tous stables et dans un sommeil profond, je lui ai proposé de faire un échange. Ah non, ne me regarde pas comme ça, l'action me manque, cette semaine je n'ai eu que de petits cas. » «[color=#cc9966] Techniquement ce n'est pas interdit de toute façon, mais ne te fait pas prendre, tu peux venir au rdc que lorsque tu as ton remplaçant. » « J'en ai un, il est juste … Affaibli et incompétent. De plus, tu es en mauvaise position pour me juger, tu te souviens de …. » « Ok ok, je te laisse en paix. Juste, ça te dirait d'aller boire un verre avec nous après ? » « Ah, euh, et bien non. Non non, je ne refuse pas parce que je meurs d'envie de me glisse sous mes draps, nan nan, j'ai juste promis à quelqu'un de le rejoindre. » Lilya soupira en roulant des yeux. «  Tu n'es pas croyable. Je n'ai pas un rancard. Bonne soirée ! ».

La jeune femme soupira une nouvelle fois, elle espérait de tout cœur ne plus recroiser de collègue curieux. Alors qu'elle s'apprêtait à débuter sa mission, un fin sourire se dessina sur ses lèvres lorsque la secrétaire à l'accueil accepta de prolonger une visite à une jeune femme, ou comédienne. Une bonne chose, si Lilya se fait coincer, elle aura un argument, une carte à poser sur la table pour sauver sa peau. Le règlement est le règlement et Lilya ne la pas enfreint contrairement à la secrétaire. Lilya attrapa la liste des patients du rez-de-chaussée pour l'examiner. C'est à ce moment-là qu'elle fut prise d'un doute. Un homme ou une femme ? Dans son ordre de mission, le sexe de la personne n'est pas précisé, difficile pour elle de savoir. Elle commença par repérer les derniers arrivants, une longue liste, plus longue qu'elle ne l'aurait cru, ne lui facilitant pas la tâche.

Lilya s'apprêtait à commencer ses recherches lorsqu'on l'appela pour un patient. Un homme, âgé d'une trentaine d'années se tordait de douleurs dans son lit d'hôpital et elle était la seule médicomage du coin, c'était bien sa veine. Dans une grimace, elle accepta et entra dans la chambre pour commencer à examiner le patient, cherchant à aller au plus vite, ce soit, elle doit faire sortir un homme d'ici et rapidement. Elle était loin de se douter que la demoiselle comédienne n'était autre que l'ennemi qui cherchait aussi à récupérer l'homme, ou la femme.
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre