AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ [Mission] Rédemption ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
[Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 18 Juil - 22:26

Elle avait tiré sur Alfie. C'était une vérité indéniable. Une vérité qui l'avait hantée presque toutes les nuits depuis leur attaque à Avalon. Même le discours incroyablement inspirant de Durham n'avait pas réussit à lui faire oublier sa faute. Elle avait faillit tuer l'un des leurs et pour cela, elle devait se repentir. Matt avait prié nuit et jour - quand l'emploi du temps de son maître le lui permettait - dans l'espoir d'obtenir la miséricorde de son Seigneur et, éventuellement, un signe divin lui indiquant ce qu'elle devait accomplir pour obtenir son pardon. Elle doutait que quelques prières et une journée de jeûne suffise cette fois-ci....
La réponse de son Créateur avait tardé, au point où Mathilda s'était demandé si elle n'était pas définitivement condamnée, mais le présage tant attendu était finalement arrivé sous la forme d'un sorcier rabougri du ministère. Après avoir servi le thé au vieux Mulciber et son invité, la jeune femme s'était imprudemment attardée sur le pas de la porte pour écouter leur conversation. Et elle avait comprit qu'il s'agissait de sa rédemption à la seconde même où l'inconnu avait prononcé les mots " armes moldus ". Ca ne pouvait être qu'une réponse de Dieu à ses prières. Une mission divine pour obtenir son pardon... aussi dangereuse que sa faute avait été terrible.

Mathilda déglutit en posant les yeux sur la porte en bois laqué. Elle n'avait besoin d'aucun indice divin pour deviner ce qui lui arriverait si son maître la trouvait là. C'était la mort assurée. Précédée d'une longue séance de torture pour savoir ce qu'elle était venue chercher. Autrement dit il faudrait qu'elle soit forte.... ou qu'elle trouve un moyen de se donner la mort rapidement. Ô, douces perspectives..... mais elle ne pouvait pas abandonner maintenant. C'était son épreuve et Durham comptait sur elle. Chuchotant, elle essaya de trouver son courage dans un texte saint dont elle se souvenait plus ou moins.

«  On t'a annoncé....  on t'a fait connaître ce qui est bien et ce que l'Éter... le Créateur.... non, l'Éternel demande de toi c'est que tu pratiques la justice et que tu marches avec ton Dieu. »

Et elle allait marcher dans ses pas. Elle plongea la main dans sa robe pour attraper le couteau de poche que lui avait confié un membre de la Nouvelle Inquisition. Il lui suffirait de crocher la porte puis...

« Qu'est-ce que tu fais ? »

Matt sursauta brusquement et releva la tête, le coeur battant. Clyde la scrutait de ses yeux bleus perçant depuis l'autre côté du couloir.

« Et depuis quand est-ce que tu récites la bible ? »

Le regard du rouquin vogua de Matt à la main tremblante qu'elle avait enfoncée dans sa poche, puis à la porte du bureau de Wilfric Mulciber. Ses yeux s'écarquillèrent quand il comprit ce qu'il voyait. Son expression se transforma soudain en terreur teintée d'incrédulité, comme s'il voyait Mathilda pour la première fois.

« T'es complètement malade.... » murmura-t-il.

Il fallait absolument qu'elle se ressaisisse. Elle se força à relever la tête, le regard droit, fier, et à répondre d'une voix faussement assurée.

«  Ca te regarde pas. Si on te pose la moindre question... »

« Je serais obligé de dire la vérité. » coupa-t-il d'une voix tranchante. « Je te couvrirai pas Mathilda, pas cette fois ! C'est trop risqué, même pour toi. Allez, laisse tomber, tu leur dois rien ! »

« Tu sais pas de quoi tu parles ! Je changerai pas d'avis et tu fais que me retarder avec ton putain de discours moralisateur inutile. »

« Mais c'est complètement dément ! » supplia le jardinier avec une réelle inquiétude. « Et s'il rentre en avance ? »

« Peu probable. Il devrait être là dans un peu plus d'une heure et demi et j'aurais finis depuis longtemps si tu arrête de me retenir. » répliqua-t-elle froidement.

Etrange comme les arguments extrêmement sensés qu'elle avait ressassés ces trois derniers jours avaient l'effet complètement inverse dans la bouche de quelqu'un d'autre.... Cette fois, au lieu de l'effrayer, ils ne faisaient que redoubler sa motivation à agir vite et bien.

« Je vais le faire Clyde alors tu ferais mieux de te barrer et de faire semblant de rien. »

Il soupira, ouvrit la bouche, la referma puis hocha la tête d'un air résolu.

« T'es complètement folle. » répéta-t-il d'une voix triste. « Je vais faire en sorte que personne ne vienne par ici. »

« T'es pas obligé ! » répondit-elle précipitamment mais il avait déjà tourné les talons.

Quel con ! Elle ne lui avait rien demandé à part de se taire. Elle fut pourtant touchée par l'aide précieuse qu'il lui apportait encore une fois. Peut-être qu'elle réussirait à le convaincre de rejoindre la Nouvelle Inquisition à force... si rien ne lui arrivait aujourd'hui. Retrouvant subitement son courage, elle sortit à nouveau son couteau de poche. Non, rien ne leur arriverait, ni à lui ni à elle. Il n'y avait aucune raison pour que Mulciber rentre plus tôt du ministère - surtout pas avec tous les interrogatoires qu'il avait à mener après Avalon - et elle allait agir vite. Dieu était avec elle.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 25 Juil - 14:15

Mathilda prit une longue inspiration avant d'enfoncer la pointe finement aiguisée du couteau dans la serrure. Pourvu qu'elle se souvienne correctement des gestes.... Elle fit pivoter son poignet très doucement en essayant de reconnaître les bruits caractéristiques qu'elle était censée entendre. Soudain, elle sentit une résistance. Eh merde ! Est-ce qu'elle était censé forcer ? Réessayer dans l'autre sens ? Elle n'était plus vraiment sûre.... Elle regretta de ne pas s'être entraînée plusieurs fois avant de s'en prendre à la serrure de Mulciber. Même si, en réalité, elle n'aurait de toute façon pas eu le temps de faire des essais. Pas s'ils voulaient avoir une chance d'obtenir ces armes moldues.

Elle décida donc de forcer et entendit un " Crac " de mauvaise augure. La porte s'ouvrit mais lorsqu'elle retira le couteau de la serrure, deux engrenages et un ressort en tombèrent également. Elle remarqua également une entaille sur la ferrure. Une entaille qui n'était pas là une minute plus tôt et que Wilfric Mulciber ne manquerait pas d'apercevoir. Sa mère la pute ! Mais il était trop tard pour réparer ça et il fallait avancer. Elle poussa la porte et fit un pas en avant avant de subitement reculer en se mordant la lèvre. Mais quelle grosse CONNE PUTAIN ! Elle avait oublié les tableaux ! Ca y est. C'était foutu. Elle était foutue. Sauf si....

Elle inspira profondément, se forçant à se calmer, puis passa à nouveau la tête par la porte discrètement.  Ok. Il y en avait deux. Un endormi et un vide, probablement dans une autre pièce. Si elle agissait vite et silencieusement, elle avait peut-être une chance. Elle se glissa doucement à l'intérieur, referma la porte et fila vers le tableau endormi en faisant le moins de bruit possible. Enlevant sa veste, elle l'accrocha sur le cadre de manière à plonger le sorcier peint dans le noir. Bien ! Elle avait plus qu'à espérer qu'il ne se réveille pas tout de suite ; à tous les coups il allait alerter toute la maisonnée s'il ouvrait les yeux dans le noir. A court de veste et de tissus, Matt se contenta de retourner l'autre tableau vide face au mur mais ne se fit pas d'illusion : elle avait intérêt à agir vite.

Où est-ce que le vieux schnock pouvait ranger un document aussi sensible ? Elle parcourut du regard le bureau spacieux en essayant de se remémorer ses rares passages dans cette pièce. Il n'avait dû la convoquer ici qu'une dizaine de fois tout au plus et elle n'avait pas vraiment eu l'occasion d'observer les lieux. Cela dit, elle était sûre de l'avoir déjà vu ranger un dossier dans un des placard du fond. Elle s'approcha et constata avec déception que les portes n'avaient ni poignées ni rails pour coulisser. Elle appuya dessus sans trop y croire mais elles ne bougèrent pas. Quelle chierie ! Elle fit courir sa main par-dessus, par-dessous et sur les côtés du meuble sans succès. Il devait bien y avoir un truc ! Et soudain la solution la frappa de plein fouet ; un mot de passe. Ce vieux con l'avait même prononcé devant elle plusieurs fois, persuadé qu'elle ne présentait aucune menace. Qu'est-ce que c'était déjà ?

«  Poten.... Potenta ami ? Non.... Potenta amini ? »

Elle se prit la tête entre les mains et ferma les yeux. Allez, allez ! Elle ne laissait pas traîner ses oreilles partout pour rien !

«  Potentia amini ?... Va chier putain ! .... Potentia .... Potentia animi ! »

La locution latine déclencha aussitôt l'ouverture du placard.

«  Merci Seigneur ! »

Et maintenant, les choses sérieuses !



Petits dés de la (mal)chance !:
 


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 25 Juil - 14:15
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 25 Juil - 21:20


Elle attrapa le premier dossier qui lui passait sous la main et l'ouvrit. Des chiffres tracés à l'encre verte remplissaient le parchemin jauni par le temps. Rien d'autre que la comptabilité de la famille Mulciber visiblement. Elle hésita à en prendre connaissance, pour s'en resservir un jour si besoin, mais un ronflement du tableau endormit lui rappela que le temps pressait. Elle se força donc à refermer le dossier avec une pointe de déception et en ouvrit un autre ; nouveau choux blanc. Diplômes, relevés scolaires, analyses médicales, paperasse familiale... il y avait tout sauf ce qu'elle cherchait ! Elle rangea les dossiers les uns après les autres en s'efforçant de ne pas les abîmer... même si ça devenait de plus en plus difficile. Peur et frustration lui crispaient les doigts et elle dut faire preuve de maîtrise pour ne pas presser les parchemins trop fort.

Devinant qu'elle ne trouverait pas son bonheur ici, Matt s'apprêta à refermer le placard lorsqu'elle aperçut soudain une boîte à moitié dissimulée derrière un document. Bingo ? Elle s'en empara et essaya de l'ouvrir ; une décharge électrique lui parcourut aussitôt le bras, la forçant à lâcher l'objet. Elle jura en plaquant contre elle sa main douloureuse. Bordel ! Si cet enfoiré avait prit la peine de mettre une telle protection, c'était sûrement quelque chose d'important. Mais comment l'ouvrir ? Elle reprit précautionneusement la boîte et la secoua. Aucun bruit. Elle pouvait contenir une missive importante comme n'importe quel autre objet.... Mais si elle perdait encore du temps pour autre chose que son objectif, elle s'en voudrait terriblement.

Elle posa la boîte au pied du placard et se promit d'y revenir si elle ne trouvait rien. Aux tiroirs du bureau maintenant ! Ressortant son couteau, elle s'attaqua à la première serrure. Bon. Tourner doucement, enfoncer la lame un peu plus loin et tourner à nouveau. Elle pouvait le faire ! Elle respira un bon coup et s'exécuta... sans casser le moindre engrenage cette fois-ci ! Dieu merci ! C'était qu'elle devenait douée ! Elle ouvrit le tiroir et souleva les parchemins uns à uns. Son regard tomba sur le sceau du ministère. Ca sentait bon ça !


Petits dés de la (mal)chance !:
 


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 25 Juil - 21:20
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Jeu 27 Juil - 10:39


Elle décacheta le sceau ministériel d'un coup d'ongle et parcourut les premiers feuillets, qui n'avaient rien d'intéressant. Les longs rapports sans fin ne concernaient visiblement pas les armes moldues. Mais les pages suivantes étaient pires : sur chacune d'elle s'étalait la photo mouvante d'une personne accompagné d'une courte fiche de renseignement. Trois d'entre elles portaient la mention " Décédé pendant interrogation ". Matt pâlit et s'empressa de passer à la suite pour ne pas croiser les regards de celles et ceux qui avaient été torturés par son maître. Et qui l'étaient peut-être encore.

Elle finit par découvrir un document illisible dont les lettres n'avaient rien d'anglais. Elle reconnaissait bien quelques courbes qui pouvaient s'apparenter à un p ou un b mais c'était comme si les mots avaient été entortillés pour être indéchiffrables. A tous les coups il suffisait d'un coup de baguette ou d'un mot de passe pour les démêler.

« Potentia animi ? » lança-t-elle sans trop y croire.

Le placard derrière elle se rouvrit mais rien de plus. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'un Phénix accepterait de les aider si c'était vraiment ça. Dans le doute, elle allait continuer à chercher. Elle posa le parchemin énigmatique à côté de la boîte mystérieuse et s'attaqua au deuxième tiroir. Dans sa hâte, elle fit une rayure sur le bois mais parvint une nouvelle fois à crocheter la serrure sans lui infliger de dégâts. Bon, tant pis pour les traces. De toute façon, elle commençait à se faire à l'idée que Mulciber saurait que quelqu'un était entré.

Elle plongea la main dans le tiroir mais n'y trouva à nouveau que des documents inintéressants. Enfin, inintéressants pour sa mission en tout cas. Et l'heure qui tournait ! De rage, elle referma le tiroir brutalement et il claqua un produisant un bruit sec. Et merde ! Manquait plus qu'elle l'ait cassé ! Elle le rouvrit par acquis de conscience... et tomba nez à nez avec une photo en noir et blanc. Bizarre, elle était sûre qu'elle n'était pas là une minute plus tôt. Matt pencha la tête et comprit que la photographie était dissimulée dans un coin en haut... jusqu'à ce qu'elle ne la fasse tomber en faisant claquer le tiroir. Décidément, Wilfric Mulciber était un sorcier plein de mystères !  

Petits dés de la (mal)chance !:
 


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Jeu 27 Juil - 10:39
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Jeu 27 Juil - 15:43


Mathilda attrapa la photo et laissa échapper un petit rire en reconnaissant Wilfric Mulciber avec quarante années de moins. Peut-être même cinquante ? A l'époque ses cheveux étaient encore bruns, coiffés façon casque avec une simple frange dépassant sur son front. Sous ses yeux, quelques rides juraient avec son rasage parfait et sa peau lisse. Mais malgré ces premiers signes de vieillesse - ou de fatigue - il arborait un sourire paisible qu'elle ne lui avait jamais vu. Pendant une seconde, elle admit que la personne sur la photo était plutôt bel homme... avant de se rappeler de qui il s'agissait et de grimacer de dégoût.

A côté de lui se tenait une jeune femme, brune elle aussi, qui affichait un sourire radieux. Matt rapprocha la photo de ses yeux en fronçant les sourcils. Waw ! La Mulciber avait bien changé en revanche. Son visage était beaucoup plus rond qu'à l'époque et elle s'était fait... rallonger le nez ? Bizarre. A moins que .... le regard de la domestique s'éclaircit lorsqu'elle comprit enfin. Ecoutant son instinct, elle tourna la photo pour y trouver au dos quelques mots : " A jamais tienne, à jamais mien, à jamais notre. "

« Quel gros bâtard ! » murmura-t-elle avec une expression victorieuse.

Ainsi donc, Papy Mulciber était beaucoup moins saint qu'il ne le prétendait. Non pas que ça l'étonne vraiment mais en avoir la preuve était jouissif.... et frustrant. Car jamais elle ne pourrait l'utiliser. Pourtant, la tentation était grande. Il lui suffisait de la voler et de la laisser à un endroit où elle était sûre que sa femme ou l'un de ses ennemis la trouverait. Vu comme la photo était planquée, le vioc mettrait probablement plusieurs jours à s'en rendre compte.... ou pas. Peut-être qu'au contraire il la regardait tous les matins et qu'il entrerait dans une colère noire en constatant sa disparition. Le risque était grand - et  inutile - et malgré ce que pensait Clyde, elle n'était pas complètement suicidaire.

Si au moins elle pouvait identifier la personne à ses côtés ! Toute info était bonne à prendre et son visage lui disait étrangement quelque chose. Oui, plus elle le regardait plus elle était persuadée de l'avoir déjà vu quelque part. Mais où ? A une soirée sang-pure probablement. Serait-elle la reconnaître si elle la croisait à nouveau ? Ca pouvait toujours être utile.... un jour.... peut-être. Elle observa une dernière fois son visage pour se le remémorer puis remit la photographie en place.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 1 Aoû - 23:34

Le crochetage du troisième tiroir lui prit plus de temps que pour les deux autres, principalement parce qu'elle s'interrompit en entendant un bruit mécanique peu rassurant au moment d'enfoncer la pointe de son couteau dans la serrure. Si elle sentit bel et bien quelque chose céder sous la pression, aucun engrenage ne tomba lorsqu'elle retira son arme. Elle ne se fit toutefois aucune illusion en ouvrant l'ultime tiroir ; elle avait forcément cassé quelque chose à l'intérieur. Tant pis.... au point où elle en était...

Elle plongea sa main dans le tas de parchemin et les feuilleta rapidement. A nouveau, elle trouva plusieurs documents qui n'avaient aucun rapport avec sa mission et une dizaine d'autres qui paraissaient codés. Parfois les lettres étaient entrelacées de manière à rendre les mots illisibles, parfois les phrases mélangeaient plusieurs langues dont certaines qui ne semblaient même pas humaines ! Matt trouva aussi quelques parchemins complètement vierges mais ne les délaissa pas pour autant : elle avait trop souvent vu son maître "parcourir du regard" des missives qui lui apparaissaient complètement vides. Elle avait d'ailleurs longtemps cru qu'il devenait fou avant de deviner qu'il s'agissait d'encre invisible pour elle. Parce que le parchemin était protégé par un sort ou tout simplement parce qu'elle était moldue ? Elle n'avait jamais réussit à avoir de certitude sur ce point.... dans le doute, elle allait l'embarquer aussi. Elle posa les parchemins codés à côté de celui qu'elle avait déjà mis de côté puis referma le tiroir. Et maintenant ?

Elle doutait qu'il ait des papiers intéressants rangés ailleurs que dans les grands placards et les trois tiroirs de bureau qu'elle venait méticuleusement de fouiller. Tout le reste n'était que bibelots, artefacts et vieux livres poussiéreux. Mais après tout, peut-être avait-il caché quelque chose dans un bouquin ? Elle jeta un coup d'oeil angoissé à l'horloge qui ornait la pièce puis fonça vers la bibliothèque. Les minutes filaient à une vitesse alarmante mais si elle se dépêchait, elle aurait le temps de contrôler quelques gros volumes. Elle agrippa la poignée dorée de la porte vitrée qui protégeait les livres et tira.

Soudain, une étrange onde parcourut son bras et Mathilda ôta précipitamment sa main.... ou plutôt essaya de l'ôter. Mais une force invisible semblait l'avoir collée à cette maudite poignée. La panique la gagna à mesure que ses efforts pour se dégager restaient vains.

« Putain putain putain Dieu tout puissant putain d'merde sa mère oh doux Jésus connasse d'enfoirée de poignée d'mon cul Sainte Vierge aidez-moi foutue porte de merde.... »

Etrangement, ni ses insultes ni ses prières ne vinrent à bout de la magie. Elle sentit sa respiration se bloquer et sa tête devenir de plus en plus lourde. Non, non NON ! Elle ne pouvait PAS faire une crise de panique maintenant ! Ca n'aiderait pas ! Il fallait qu'elle réfléchisse, qu'elle se calme, qu'elle trouve une solution.... mais d'abord qu'elle se calme. Elle se força à lâcher prise et à fermer les yeux pour mieux respirer. Oublier l'espace de quelques secondes cette foutue poignée. Son esprit ne coopéra pas facilement mais à force de se répéter encore et encore les même phrases pseudo-déstressantes, de se concentrer sur l'obscurité devant ses yeux, elle sentit son coeur ralentir légèrement la cadence. Elle rouvrit les yeux en tremblant. Bon. La poignée... Magique. Il fallait qu'elle trouve le truc. Il y avait forcément un truc. Il DEVAIT y avoir un truc ! Dire qui elle était pour gagner la "confiance" de la porte ? Un nouveau mort de passe peut-être ? Une caresse sur la porte ? Ou un sens précis pour retirer ses doigts ? Elle inspira profondément avant d'essayer de glisser sa main vers le haut... elle se décolla miraculeusement en silence.

Matt recula aussitôt en se félicitant de son génie. Sans se douter un instant que le meuble était ensorcelé pour retenir les personnes suspicieuses qui étaient justement angoissées et paniquées. Elle décida d'oublier les bouquins et fit un dernier tour de la pièce. Son regard s'arrêta sur une étagère à artefacts - impossible d'y cacher de la paperasse.... non ? - un vieux miroir, un objet décoratif... et revint tout à coup sur le miroir. Ses yeux dévisagèrent son reflet avec attention, lentement, avant de subitement s'écarquiller. OH. PU. TAIN.

Petits dés de la (mal)chance !:
 


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mar 1 Aoû - 23:34
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 1:00

Mathilda retourna vers le deuxième tiroir qu'elle avait ouvert en courant presque et tâtonna le plafond. Où était ce foutu cliché ?! Lorsqu'elle sentit enfin le papier glacé sous ses doigts, elle le tira brusquement pour reposer son regard sur la mystérieuse brune. Matt ausculta longuement les traits de son visage avant d'oser lever à nouveau les yeux sur le reflet que lui présentait le miroir. C'était impossible et pourtant... et pourtant bel et bien réel. Sans être son parfait sosie, la jeune femme qui souriait aux côtés de Mulciber avait de nombreux points communs avec elle. La forme du visage et des yeux notamment. Et un petit je-ne-sais-quoi indéfinissable dans l'expression. Qu'elle le veuille ou non, elles se ressemblaient. Et c'était de là que venait cette impression de déjà-vu comprit Mathilda non sans choc. Elle était persuadée de l'avoir déjà croisée alors qu'en réalité elle lui évoquait juste son propre reflet ! Une version d'elle-même légèrement différente et sorcière. Est-ce que ça voulait dire que.... que.... Matt tira la langue dans une grimace d'extrême dégoût. MERDE ! Ca voulait dire que Mulciber l'avait débauchée de chez ses anciennes propriétaires parce qu'elle avait un air de ressemblance avec l'une de ses maîtresses ? ...... BEURK ! BEURK ! BEURK !

« Sale pervers psychopathe ! »

C'était vraiment DEGUEULASSE ! Elle plaqua instinctivement une main protectrice sur sa poitrine avant de se raisonner ; non, elle était une moldue. Jamais Mulciber ne la toucherait - sinon il l'aurait déjà fait.... Mais il y avait quand-même cette étrange "coïncidence". Alors quoi ? Il l'avait juste prise pour le plaisir de la regarder et de se remémorer ses bons souvenirs avec cette sorcière ?

« Immonde. »

Entre ça et sa précédente suggestion concernant sa... reproduction.... elle commençait vraiment à regretter d'être née avec ce genre et ce physique. Mais ainsi Dieu avait-il décidé de la créer et ainsi elle devrait survivre. En essayant de ne pas approcher de ce gros vicieux de préférence. Elle accorda un dernier regard à la photo avant de la ranger avec une nouvelle grimace écœurée. En fait, elle aurait préféré ne jamais la voir.

Elle referma le tiroir puis retourna se pencher sur la boîte et les parchemins codés. La première resta hermétiquement fermée malgré ses nouvelles tentatives et les deuxièmes indéchiffrables malgré les mots de passe et les divers maniements précautionneux aux quels elle les soumis. Elle soupira, hésita... puis rangea la boîte. Vu son emplacement, elle n'était finalement pas sûre qu'elle contienne quoique ce soit en rapport avec son objectif. Les parchemins par contre.... les emmener signifier que Mulciber remarquerait à coup sûr qu'il avait été braqué - enfin, encore plus qu'avant - mais avait-elle vraiment le choix ? Non... pas vraiment. Durham attendait et si l'information était bien là, elle ne pouvait pas la laisser passer. Elle souleva donc son tee-shirt et les fourra en dessous avec un soupir.

Petits dés de la (mal)chance !:
 


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 1:00
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 389
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 11:18
Il ne lui restait plus qu'à récupérer sa veste en espérant que le tableau dessous ait toujours les yeux fermés et à s'en aller discrètement.... Puis à attendre le moment où Wilfric rentrerait dans une colère noire en se rendant compte qu'on était entré dans son bureau et interrogerait tous les domestiques de la maison sous la torture. Eh merde.... elle ne pouvait pas se barrer comme ça. Il fallait qu'elle trouve une solution pour innocenter ses collègues. Et de préférence une solution qui n'implique pas de laisser des traces évidentes de sa culpabilité avant de fuir le manoir Mulciber pour toujours. Sa place ici était stratégique et elle ne pouvait se permettre de la perdre. Sans son emploi, la Nouvelle Inquisition ne saurait probablement même pas qu'il existait cette cache d'armes moldues. Non, elle devait rester.... Et ne pouvait se permettre de faire accuser qui que ce soit. Pas même Jessica, la vieille peau qu'elle ne pouvait plus encadrer depuis longtemps.

Elle soupira et regarda par la fenêtre en quête d'une idée miraculeuse.... la fenêtre ! OH MON DIEU OUI ! Depuis Avalon et le message d'Oliver Durham, le monde entier avait conscience qu'une poignée de moldus résistaient activement. Si elle arrivait à faire croire à son maître qu'il s'agissait d'un individu extérieur au manoir qui s'était introduit ici en son absence, elle protégerait - plus ou moins - ses collègues. Il fallait faire vite ! Fonçant vers les tiroirs, elle les rouvrit et en ressortit la paperasse qu'elle éparpilla tout autour, comme si on avait fouillé en grande hâte. Après une courte hésitation, elle décida de ne pas ouvrir le placard - le mot de passe étant censé être secret - mais donna plusieurs coups de lames dedans pour donner l'impression qu'on avait tenté de l'ouvrir par la force. Enfin elle renversa plusieurs boîtes, coffrets et étui sur son étagère à bibelot, créant ainsi l'illusion qu'on les avait inspecter aussi. Il ne manquait plus que la partie intrusion depuis l'extérieur. Ouvrir la fenêtre serait insuffisant, il faudrait qu'elle casse discrètement un carreau depuis l'extérieur avec une pierre. Ou bien qu'elle....

« Mathilda ! Elle arrive il faut t'barrer MAINTENANT ! »

La jeune femme sentit la panique la gagner en croisant le regard affolé de Clyde. « Elle » ne pouvait que signifier la femme de Mulciber.

« BOUGE ! »

Devant son hésitation, Clyde l'agrippa par le bras et la tira derrière lui. Matt eu juste eu le temps d'attraper sa veste avant de sortir. Merde merde merde ! Elle n'avait pas finit sa mise en scène ! Ca ne marcherait jamais ! Il faudrait qu'elle y retourne dès que la morue serait passée ! Il le fallait ! Elle courut derrière son ami avec cette idée fixe en tête. Mais au fond, y croyait-elle vraiment ? Probablement pas.... et malheureusement, les heures qui suivirent lui donnèrent raison. Wilfric Mulciber rentra avant qu'elle n'ait le temps d'achever son oeuvre et ce qui devait arriver arriva.... cette semaine-là, le manoir perdit plusieurs domestiques. Définitivement. Des âmes plus fragiles qu'elle firent de faux aveux et se répandirent en excuses sans véritable raison pour mettre fin à leur interrogatoire, souvent sous la torture de doloris prolongés. Mathilda quant à elle tint bon, mentant pour sauver sa peau... au prix de celle des autres. Un prix plutôt lourd à payer pour quelques parchemins qu'il faudrait encore décoder....

Petits dés de la fin:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté Mer 2 Aoû - 11:18
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Contenu sponsorisé
Re: [Mission] Rédemption
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs