AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens agrandir le clan de la famille royale avec le grand amour de James Windsor, Wendy Windsor !
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la société dans l'ombre avec le scénario de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhnes !
Des scénarios en folie
Viens regretter de t'être marié avec le scénario de Vivienne McKay, Amadeus McKay ! pale
Des scénarios en folie
Viens lutter pour la vie avec le fiston fraichement débarqué en Angleterre de Joaquim Cervera-Bernal, Lito Cervera !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ L'encre coule lors des réunions ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Sam 9 Sep - 17:37
L'encre coule lors des réunions
   
Et parfois même après

   
Appuyée contre le dossier de mon siège, les yeux plissés j'écoutais avec attention un de mes collègues proposait une modification possible sur un de nos projets de lois et que nous pourrions soumettre. Une loi sur les moldu, en ce moment il n'y avait que ça à se mettre sous la dent. C'était toujours intéressant, surtout au niveau des débats mais cela manquait de fraîcheur au bout d'un moment. Les plumes automatique prenaient des notes. Je finis par me lever pour prendre la parole et demander une précision sur ce que venait de dire mon collègue. Au bout de presque de trois heures de discussions plus ou moins fascinantes, cela dépendait des orateurs du moment si certains étaient des parangons d'éloquences certains étaient catastrophiques, et de plusieurs tasses de thé, ce fut l'ajournement de la réunion. Nous avions d'autre chose à faire.  

Je laissais mes collègues partir en premier finissant ma tasse de thé sans me presser. Rien ne pressait. j'avais certes encore quelques dossiers à voir, des loi à relire et tout ce genre de boulot que j'aimais faire, et sûrement Moïra reviendrait voir quelque chose avec moi. Il fallait vraiment qu'elle arrête et me lâche un peu! Je me frottais le visage en retenant un bâillement et écartai d'un mouvement de la main ma plume et pris la liasse de parchemin qu'elle avait écrite pour moi. Huit parchemins. En trois heures. Quelques part quand on disait que les lois c'était beaucoup de blabla ... C'était vrai ! Il fallait que notre équipe au complet soit d'accord pour ensuite envisager de voir ça avec l'international.

Je tournais la tête surprise en entendant la porte bouger. Dans un coin de la pièce on ne me voyait pas forcément quand on regardait rapidement dans la pièce. Je regardais autour de moi. Il ne restait que mes parchemins mais également les gobelet de thé et de café de mes collègues. Je sortis ma baguette et d'un mouvement je jetais tout cela dans la poubelle la plus proche avant de me tourner vers la nouvelle venue. Mmmh .. je l'avais déjà vue il me semble. Département justice magique il me semble ... Ah oui ! Une avocate du mangemagt ! Olivia Vasey si mes souvenirs étaient bons ! Je tendis la main pour prendre mes parchemins

" Bonjour .. Olivia ? C'est bien cela ? Je ne savais pas qu'il y avait une autre réunion après la notre. Je vais vous laisser la place. "

Je vérifiais rapidement si l'encre sur mes parchemins était sèche quand, en relevant la tête en entendant un de mes collègues m’appeler, je sentis une goutte me tomber sur le visage. Intriguée je posais ma main sur ma joue et la ramenais devant mes yeux couverte d'encre. hein ?  Je levais les yeux vers le plafond et je vis une plume de la réunion suintait à grosses gouttes d'encres. Euh ... Ceci n'était pas normal ! Et j'eus la confirmation que ce n'était définitivement pas normal en voyant un jet d'encre tomber sur le bureau et une plume qui semblait vouloir prendre pour cible Olivia.  je me baissais à temps pour esquiver un jet d'encre et je tournais la tête vers mon collègue. Un coup de ...

C'était qu'il venait de fermer la porte d'un coup de baguette magique ! Robert ! Je vais te tuer ! Je l'entendis hurler

" Désoler ! Mais on doit limiter les dégâts ! Bougez pas on fais venir le plus vite possible le spécialiste !"

Comment voulais tu qu'on bouge tu viens de nous enfermer .... Je poussais un soupire de frustration avant de sortir ma baguette. Nous allions essayer de ne pas détruire tout le mobilier et de ne pas tuer au passage. je passais en revu les sorts qui me venaient à l'esprit. Je regardais un instant Olivia. Si elle avait une idée intelligente c'était maintenant !
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Ven 29 Sep - 13:24
« Et donc, c’est pour cela que… Non, non, ça ne va pas, surtout avec un cas pareil. Inspire, Olivia, inspire. » De retour d’un énième passage dans la salle d’audience, je déambule dans les couloirs du Département de la Coopération Internationale en répétant mon texte pour la conclusion de mon cas du jour. Depuis l’attentat de la place d’Avalon, les affaires au Magenmagot s’enchaînent et se ressemblent. A tel point qu’il fallait éviter de se répéter, sous peine de recevoir les foudres du Avery, rendant ainsi l’exercice encore plus fastidieux et inutile. A quoi bon faire toutes ces modifications sur des cas similaires de trahison et suspicion ? Ce n’était que des sortes de rapports, pas un éloge panégyrique de Mervyn Kark, par Rowena Serdaigle ! Plus le temps passe et plus le sadisme de Nicolas Avery semble prendre de la place dans son caractère déjà peu attirant. Le mystère restait encore entier sur le lien de famille entre lui et Henry. Tout comme je savais que ce dernier se posait lui-même la question.

Mes pas m’emmènent au fin fond du Département de la Coopération Internationale. Droite, gauche, droite, gauche. J’avance comme ce que les moldus appelaient des automates en répétant encore et encore mon discours dans ma tête. Sans me rendre compte que je tourne en rond. Sans me rendre compte que je me perds dans les dédales des bureaux et des salles de réunions d’un département du Ministère qui n’est pas le mien. Des voix émanent à côté de moi et je les suis, toujours aussi distraite.  Ce n’est pourtant pas mon genre de me laisser porter par des voix, de suivre bêtement sans réfléchir. Je ne me rends compte de rien cependant. Je pense connaître cet endroit par cœur et répète. Jusqu’à atteindre une porte. La porte d’une salle de réunion, bien loin de celle qui donne sur le Magengamot. Bien loin de mon bureau. Scroutt. Je relève la tête et tombe sur des plumes encore en mouvement ainsi qu’une sorcière qui repliait ses affaires. Une grande brune élancée faisant deux fois ma taille qui m’interpelle par mon prénom comme si nous nous connaissions. Si je la reconnaissais appartenant à la famille McKay, je n’étais pas capable de mettre un prénom sur son visage. Bien joué Olivia, en plus de te perdre bêtement dans un département qui n’est pas le tien, tu n’es même pas capable de reconnaître la sorcière en face de toi. La voix de ma mère s’interpose dans ma mémoire, comme si cela était le bon moment pour avoir la voix de Marion Vaisey qui me réprimande comme si j’étais encore une petite fille. « Bonjour. Non je n’ai pas besoin de la salle de réunion en fait, je… » Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase qu’une grosse goutte d’encre noir tombe sur le visage de la McKay et m’interpelle. Je n’ai d’ailleurs pas non plus le temps de crier « Scroutt » que les plumes se mettent toutes à devenir folles une à une, s’amusant à nous prendre pour cible. Toute la salle de réunion devient folle en une poignée de secondes. J’ai à peine le temps de lâcher mes affaires, de sortir ma baguette et d’éviter une plume agressive, qui s’écrase lamentablement contre le mur derrière moi et que je réduis en poussières d’un Incendio bien placé, qu’un cliquetis sonore se faire entendre. Rêvé-je ou cet imbécile de sorcier qui nous crie que les dégâts doivent être limités venait de nous enfermer dans cette salle de réunion presque digne d’un champ de bataille ? Ne pouvait-il pas nous demander de sortir avant de verrouiller la porte ? Ou ne pas nous dire de ne pas bouger ?  Je crie de frustration, évitant de le traiter de tous les noms à voix haute. Je lui en ficherai de limiter les dégâts à cet incapable. Mais l’heure n’est plus aux complaintes. Au lieu d’attendre que le spécialiste arrive, il faut que nous limitions les dégâts nous-mêmes. En essayant de ne pas détruire la salle de réunion en même temps. Je n’ai pas le temps de réfléchir à ne serait-ce une ébauche de plan qu’un encrier se décide à prendre la McKay pour cible. « Attention Madame McKay, l’encrier ! Finite Incantatem ! », crié-je en me précipitant vers ma compagne d’infortune. Le sort frôle l’encrier et le désoriente pendant quelques secondes. Je pense un instant avoir trouvé le moyen de calmer la pièce. L’encrier en décide cependant autrement en aspergeant la table d’un peu d’encre noir. Assez pour faire une grosse tache sur les parchemins encore dessus. Pas assez pour se vider complètement. Foutus encriers magiques. Je me tourne vers la McKay rapidement. « Il faudrait que nous nous cachions chacune derrière une chaise pour nous protéger des attaques de ces fichus objets ! Le Finite Incantatem ne semble pas fonctionner, il vaudrait mieux essayer des sorts pouvant les ralentir voire les stopper avant qu’ils ne détruisent tout ! » Je joins les actes à la parole et montre l’exemple en me cachant derrière deux chaises côte-à-côte, ne pouvant faire mieux pour l’instant sans me prendre une plume dans le bras ou de l’encre sur la tête. C’est bien Olivia, tu réfléchis, mais ne te rends donc tu pas compte que tout ceci est plus facile à dire qu’à faire ? Encriers comme plumes – voire parchemins – commencent à se mouvoir plus rapidement dans la pièce tandis que je reprends légèrement du poil de la bête. J’avais réussi à m’en sortir face à des terroristes, ce ne sont pas des objets de bureautique qui allaient me mettre KO, non ? Il ne reste plus qu’à espérer que la McKay s’en sorte mieux que moi au niveau des derniers sorts…
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Sam 30 Sep - 21:05
L'encre coule lors des réunions
 
Et parfois même après

 
La Vaisey me permet d'éviter un encrier agressif. Plus jamais je ne traiterais en pensées un de mes collègue d'encrier vide ! Plus jamais !  Surtout parce que les encriers magiques n'étaient jamais vide et que visiblement ils avaient une dent contre moi. Je m’éloignais de ces encriers et ces plumes de malheurs avant d'imiter la jeune avocate en me glissant derrière deux chaises . À cause de ma grande taille j'avais presque les genoux dans le nez mais ce n'était pas grave je n'allais pas me plaindre. Par contre je pouvais dire adieux au compte rendu qu'il restait sur la table. Je fis un rapide état des sortilège pouvant immobiliser ces foutus objets. Prochaine réunion j'écrirais tout à la main. Je sortis de ma cachette et pointais ma baguette sur une plume s'étant glisser dans le dos de l'avocate.

« Immobulus ! »

Le sortilège frappa la plume qui sembla hésiter une seconde avant de tomber en douceur. Je dû changer rapidement de cachette à cause d'un encrier qui était revenu à la charge. Finalement, sous la table, c'était encore assez propre pour que je m'y glisse sans trop de difficulté. J'aimais bien être grande, c'était pratique pour dominer les autres et prendre l'ascendance sur un débat, généralement on se taisait face à un grand, ou une grande du coup. Mais face à une armée de plumes en folies et d'encriers prit d'un désir de vengeance … C'était un peu l'enfer. J'étais entrain de me demander si un sortilège du bouclier pourrait être utile quand je dû brutalement me redresser pour éviter un  jet d'encre. Le tableau de la table était très solide ça je vous l'affirme. Pour l'instant je me glissais de nouveau derrière une chaise. Réfléchis Caitlyn, réfléchis même si tu as mal au crâne réfléchis. Quel sort pouvait être utile ? Je souris, un autre sort me venait en tête.

Je visais un encrier avec soin et lançai mon sort de poids de plomb qui le frappa en pleins vol. Il resta presque stupide en l'air avant de s'écraser au sol avec un bruit terrible. Je n'étais pas sûre qu'avec les plumes cela fonctionne mais pourquoi pas. Je ne savais pas si Olivia connaissait ce sont mais autant lui rappeler

« Olivia ! Essayez les sort Poids de Plomb, de blocage ou de stupéfixion ! »

Une plume suicidaire se jeta sur moi, et je l'attrapais au vol entre deux doigts avant de la détruire. Bon, en tout cas, il fallait un véritable plan pour réussir à s'en sortir sans trop de dégâts. Bon ! Il fallait rejoindre l'avocate. Et c'était le parcours du combattant. Je repoussais d'un mouvement de baguette une plume avant de rejoindre presque en courant Olivia et me cacher avec elle.

« Je vous propose de mettre rapidement au point un plan d'attaque pour limiter les dégâts. Qu'en pensez vous ? »

De toute manière cela ne pouvait pas être pire que maintenant.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Sam 28 Oct - 1:14
Je remercie d’un sourire la McKay de m’avoir sauvé d’une plume vengeresse avant de réfléchir à un plan d’attaque. Visiblement elles restent sensibles aux sorts d’attaque lambdas, comme ce que je suppose tout le reste des fournitures de bureau. Je l’entends presque dans la foulée enchaîner sur un autre sort, une autre attaque, un sort de blocage qui semble fonctionner sur un encrier. Bon, soit.
Je décide alors de sortir de ma cachette, ne voulant pas non plus laisser la McKay faire tout le travail – de quoi aurais-je l’air, franchement ? J’évite in-extremis une plume récalcitrante au moment où l’employée du département de la coopération magique – d’ailleurs assez handicapée par sa grande taille, contrairement à moi dans cette situation – me crie des suggestions de sorts basiques. Je me retiens de rouler des yeux, prenant sur moi pour ne pas paraître irritée par cette réflexion : évidemment que je les connais et allais les utiliser ! Bon, peut-être pas celui de stupéfixion car le sort n’est utile que sur des personnes. Je prenais mal, et peut-être pas à juste titre, les conseils de la part de l’épouse McKay, à deux doigts de lui faire la remarque sur le Stupéfix. Même si cette dernière ne cherchait simplement qu’à aider. Trait hérité de ma mère, sans aucun doute, qui ne supporte pas de se faire reprendre ou ne supportait pas se faire infantiliser à mon âge lorsqu’elle savait quoi faire.
Un parchemin enchanté, qui décide soudainement de se joindre à la fête en se transformant en avion en papier belliqueux, me prend pour cible après avoir trouvé ma position. Un « Incendio ! » de ma part plus tard et les rares bouts de parchemins roussis tombèrent au sol. Pile au moment où la grande Caitlyn me rejoignit derrière ma cachette du moment. Un plan d’attaque pour limiter les dégâts ? Mis à part foncer dans le tas et espérer que tout aille bien, je n’avais pas forcément d’idées lumineuses à proposer en plus… Peut-être est-ce dû à mon expérience sur le terrain, avec ces fichus terroristes aussi imprévisibles que ces fournitures de bureau devenues folles. Une chose est certaine cependant dans ma tête : n’importe quel plan mis en place ne se passera pas comme on le souhaite. Je fronce les sourcils et croise le regard de la McKay. « Très honnêtement, je ne suis pas certaine qu’un plan d’attaque change grand-chose – ces choses sont imprévisibles et ne suivent aucune logique, aucune pensée. ATTENTION ! » Pendant mon petit discours, un encrier revient à la charge en fonçant droit sur nos têtes, comme pour confirmer mes dires. Nous avons eu le temps de nous baisser, heureusement, mais l’attaque sonne la fin de notre courte discussion. « Prenons chacune d’un côté ! Limiter les dégâts risque d’être bien trop fastidieux désormais ! » Je joins les actes à la parole en sortant par la gauche de ma cachette et en lançant des sorts de blocage et poids de plomb. Je suis sur le point de me dire que nous nous en sortons comme des chefs quand d’anciens encriers immobilisés commencent un peu moins lentement et un peu trop sûrement à se mouvoir de nouveau. Scroutt. « Attention, les sorts commencent à ne plus faire effet ! », crié-je à la McKay à titre informatif.
Des pas pressés et vigoureux émanant du couloir me redonnent cependant espoir. « Le spécialiste arrive », s’exclame la voix à l’extérieur, « tenez bons ! » Plus facile à dire qu’à faire…
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Sam 28 Oct - 17:17
L'encre coule lors des réunions
Et parfois même après

Étrangement j'avais des envies de meutes sur Robert qui avait osé nous enfermer dans une pièce remplis d'encrier fous. Forcément le jour où j'avais une tenue clair. Encore heureux je ne portais pas l'une de mes robes comme à la maison. Mais robert … Je lui ferais nettoyer chacune des tâches sur mes vêtements ! Visiblement … Un plan d'attaques ne servirait à rien. Par contre que les parchemins s'en mêlent ça non ! Il y avait mes notes dessus ! J'en avais besoin moi pour travailler après sur cette maudite loi à la noix ! Mais bon si même mes notes n'attaquaient, je prendrais celle d'un collègue.

Et en plus les sorts ne tenaient pas longtemps. Super ! Il y avait quoi en plus ? Si l’alarme incendie se déclenchait en plus … Il y en avait un qui allait se prendre un sortilège de Chauvefuris dans la face il allait pas savoir d'où cela allait venir ! Je roulais au sol en esquivant une plume un peu trop agressive. La petit avait raison. Mais … Ça allait encore gueuler sur le budget. Il fallait les arrêter sans les réduire en miette de préférence. Ah ! Super ! Le spécialiste arrivait ! Il avait prit un café avant de venir ou comment cela se passait ? Lui aussi j'allais le massacrer ! Je lançais de nouveau un sort sur un des papier pour qu'il reste à sa place. Ah non ! On avait plume et encre à gérer les papiers n'allaient pas s'y mettre non plus ! Et les stupéfix ne fonctionnaient pas ! J'entendis des coups à la porte après encore quelques instants de combats

« Préparez vous à sortir ! Je vais m'en occuper ! »

Le spécialiste enfin ! Je me retiens de pousser un soupire de soulagement en me baissant pour éviter un encrier qui rentra dans le mur. J'attendis que la plus jeune passe en premier avant de me précipiter dehors. Je rangeais ma baguette en soupirant et en fusillant du regard Robert qui se fit tout petit. Je regardai Olivia

« Désolé pour tout ça ! Merci du coup de main quand même. »

Je lui souris ravie d'en avoir finit avec ça.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Lun 20 Nov - 19:17
Tenez bons, tenez bons… Plus facile à dire qu’à faire ! Ce n’est pas lui qui est sur le point de détruire cette fichue salle de réunion car attaqué par des plumes et des encriers ! Ou qui se ferait réprimander par la suite pour son absence. J’entends déjà la phrase cinglante de Nicolas Avery dans mes oreilles, son souffle roque sur mon visage et son air que je peux aisément qualifier de sadique pour me pousser à bout. Il a presque une bonne excuse cette fois. Presque. Cette attaque surprise d’objets magiques me faisait décidément perdre la tête, à tel point que j’en étais presque bonne à faire donner raison au Avery de m’en faire faire toujours plus comme si je faisais l’apologie de cette hérésie zoroastrique du principe obscur que je n’arrive pas à comprendre – merci ce terme étrange d'une de mes lectures du moment. Par Rowena, l’encre magique me monte au nez, me confirmant qu’une pause ne serait pas de refus.

Que fait ce spécialiste, bon sang ?

Je lance, à l’instar de Caitlyn, encore quelques sorts plus ou moins utiles lorsque la voix salvatrice du spécialiste se fait entendre de l’autre côté de la porte. Enfin ! Je retiens la phrase dans ma gorge, agacée, en échangeant un regard avec la McKay. Elle aussi semble soulagée d’en finir. Le sorcier déverrouille la salle de réunion et nous somme de sortir au plus vite. Caitlyn me fait signe de sortir la première. Sans plus me faire prier – nous n’allions pas rester trois heures à polémiquer sur qui allait sortir en premier, n’est-ce pas ? – je me précipite dans le couloir, récupérant mes dossiers au passage. Je lâche un grand soupir de soulagement, soupir que je ne pensais même pas retenir en premier lieu, et range ma baguette. La McKay fusille du regard le troisième sorcier présent. Celui que je soupçonne fortement être derrière cette débandade dans un premier temps et qui, en cet instant, n’en mène pas large. Je l’entends balbutier un léger « Je suis désolé Madame McKay » à peine convaincant. Je lui lance un regard noir au moment où Caitlyn s’excuse de toute cette situation. Je lâche un léger rire en croisant à nouveau son regard. « Pas la peine de vous excuser, ce n’est pas comme si vous aviez enchanté ces objets… Ou que ce soit de votre faute si nous avons été enfermées dans cette salle de réunion. » J’insiste sur les mots de ma dernière phrase en fixant une nouvelle fois le sorcier dans son coin, mortifié. Nouveau soupir de ma part, plus faible cette fois. « Je me demande comment ces objets ont pu être ensorcelés de la sorte… », m’interrogé-je. Question plus rhétorique qu’ayant besoin d’une réelle réponse. Je décide cependant de changer immédiatement de sujet, évitant de penser au fait que je suis désormais obligée de retourner au Magenmagot et affronter le courroux du Avery. Sauf si je réussis à croiser Wilfric Mulciber par le plus grand des hasards. Ou Hector Avery. N’importe qui pouvant plus agacer Nicolas et n’ayant aucun grief à mon encontre, en somme. « Et parce que nous n’avons pas pu être présentées officiellement : Olivia Vaisey, enchantée. J’ai cru comprendre que vous connaissiez mon parrain, Ajay Shafiq ? Je vous reconnais de l’anniversaire des jumeaux Kark. » Du moins, je crois. La sphère sang-pure étant à la fois grande et petite, il est parfois difficile de replacer correctement les gens.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Lun 20 Nov - 22:40
L'encre coule lors des réunions
Et parfois même après



Et des heures entières de notes perdues à cause de maudites plumes et encrier ! Robert allait me le payer ! ET ce n’était pas ses minuscules excuses qui allait me racheter des heures entières de prise de notes ! Ni ma tenue complètement foutue, ni l’humiliation que je venais de prendre. Et il dut le sentir dons mon regard quand je baissais mon regard vers lui et qu’il se ratatina dans son coin. Misérable sangsue répugnante ! Je m’apprêtais à lui arracher verbalement la tête, après m’être excusé au près d’Olivia, mais elle me coupa dans mon élan. Ce qui était sans doute le mieux pour Robert.

Bon au moins, nous étions d’accord, c’était en partie la faute de Robert toute cette mésaventure ! S’il ne nous avait pas enfermé et qu’il nous avait laissé sortir … Je l’aurais tué ou dolorisé sur place si je m’étais écouté ! Mais il ne valait mieux pas créer encore des scandales pour rien. ET j’avais l’impression que le combat était plus rude que ce que pensait le spécialiste vu les bruits que j’entendais derrière la porte. AH euh ? Présentation officielle ? Pourquoi pas … Au point où nous en étions … Je lui serrais la main avec un grand sourire

« Caitlyn McKay, enchanté ! Oh ? Ainsi Monsieur Shafiq est votre parrain ? Je l'ignorais, je le connais un peu, nous avons parlé trois ou quatre fois en effet. J’y étais c’est vrai, avec mon époux, je dois avouer ne pas vous avoir vu, mais il y avait tellement de monde … Robert ! Tu seras agréablement serviable de me donner toute tes notes merci ! »

Robert essayait effectivement de prendre la poudre de cheminette. Non, non non. Mon coco ! Tu reste là et tu m’obéis ! Il croisa de nouveau mon regard et hocha frénétiquement la tête. Je n’avais jamais été une méchante, j’étais quelques distante avec mes collègues, mais il ne fallait pas titiller la goule ! J’avais mon petit caractère et la langue bien pendue, en plus d’une taille supérieure à bien de mes collègues masculins. Mais je n’allais pas rester dans le couloir plus longtemps, et certainement pas imposer ceci non plus à la jeune femme. Je réfléchis rapidement. Par habitude, j’avais toujours deux ou trois tenues de rechange dans mon bureau. Une ou deux mésaventures avec des chemisier blanc devenue café ainsi qu’élever des enfants … On apprenait à devenir prévoyante. Je soufflai à Olivia

« Venez dans mon bureau, j’ai quelques affaires de rechanges, vous ne pouvez pas rester couverte d’encre. Je vous offre le thé, et s’il faut j’expliquerais la situation à votre chef. Si cela vous conviens. »

Je ne la forcerais pas. Elle avait peut-être elle même ses propres affaires de rechanges, et peut-être était elle pressée par le temps … ET qu'elle n'avait pas forcément envie de se changer devant moi. Mais si elle devait être face à la cours il fallait qu’elle se change ! Même si je doutais que mes vêtements soient à sa taille … c’était sans doute mieux que rien. À ce moment là, je n’avais aucune idée s’il existait un sort pouvant faire disparaître les tâches des vêtements sans eau ou savon. Mon esprit vaquait déjà à se souvenir de la loi et des propositions autour de cette dernière. Le côté juridique … J’étais bien contente de le laisser au ministère lorsque je rentrais à la maison !
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Lun 4 Déc - 15:10
Je sers la main de la McKay en lui rendant son sourire, oubliant instantanément l’employé – Robert, donc –  qui repart la queue entre les jambes à son poste, s’excusant une dernière fois après avoir donné toutes ses notes à sa supérieure. Je retiens un sourire et reprends le fil de la discussion. « Oui, Ajay Shafiq est mon parrain. Mon père et lui étaient de très bons amis depuis Poudlard. » Je me racle la gorge, n’ayant pas plus envie que ça de m’étendre sur le sujet. Cela faisait après tout seize ans que je n’avais plus de père et avais perdu le droit de porter son patronyme – patronyme qui avait d’ailleurs perdu toute sa splendeur d’antan. Ceci est un sujet pour un autre moment. « Il est vrai que cette fête d’anniversaire comportait énormément d’invités, parler à tout le monde relevait du miracle ! » J’esquisse un sourire alors que Caitlyn enchaîne et me propose de venir dans son bureau. Si l’idée de ne pas rester dans ce couloir et d’éviter d’aller rencontrer le visage courroucé de Nicolas Avery m’enchante bien plus que ce que je pouvais admettre, celle d’accepter une tenue de rechange ne m’emballe pas réellement. Caitlyn est grande, je suis petite, le calcul reste donc très facile à faire par la suite : n’importe quelle tenue de rechange de sa garde-robe ne m’ira pas. « Vous non plus vous n’avez pas été épargnée par l’encre. » Nouveau sourire, avant d’enchaîner. « J’accepte volontiers le thé, et l’explication de la situation à mon chef qui n’est pas très commode. » Peut-être que Caitlyn connaissait la réputation du Avery ? Après tout, la sphère Sang-pur n’est pas si grande que ça et l’oncle d’Henry reste quelqu’un d’exécrable, y compris hors de son travail. Si nous étions deux à lui présenter notre mésaventure (trois si Caitlyn forçait Robert à se joindre à nous, aussi craintif soit-il), j’avais plus de chance de ne pas subir son courroux de ce point de vue-là. Même s’il me le fera payer en me rajoutant un dossier à traiter lorsque je m’y attendrais le moins. « Par contre, ne vous en faites pas pour ma tenue pleine d’encre, un bon sort ménager fera l’affaire. Surtout que je doute fortement que votre chemise de rechange m’aille, vu notre différence de taille. Mais je pense très certainement qu’une pause me fera le plus grand bien. Nous fera le plus grand bien, vous la méritez aussi après tout. »

Nous nous mettons alors en route en direction de son bureau. Le département de la coopération magique internationale ne diffère pas tant que ça de celui du Magenmagot, mis à part peut-être l’atmosphère qui s’en dégage. Tout aussi professionnelle et appliquée mais moins pesante. Ceci me donnerait presque envie de me faire muter dans un autre service. Presque, car le métier d’avocat me manquerait bien trop pour l’abandonner. Je préfère plus faire appliquer les lois que de les créer après tout. Dommage que le Mulciber, voire le père d’Henry, ne puisse pas virer Nicolas Avery de son poste. Caitlyn déverrouille son bureau et je pénètre à sa suite. « Ça fait longtemps que vous travaillez au département de la coopération magique internationale ? », hasardé-je en pleine observation de son bureau. Il fallait bien débuter notre petite conversation quelque part, je suppose.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Lun 4 Déc - 21:01
L'encre coule lors des réunions
Et parfois même après



Je souris à Olivia en haussant les épaules. C’était vrai que la différence de taille était impressionnante. Et être une grande femme c’était toujours étrange. Heureusement je ne portais jamais de talons, ça ne me servait pas. Mais pour Olivia … Je me retiens de secouer la tête. Ce n’était pas la peine de penser à ça. Oui, à cet anniversaire il y avait du monde, et c’était uniquement parce que mon époux m’y avait traîné que j’avais accepté d’y aller. Bon, Kieran ne m’avait pas réellement laissé le choix. Il avait tellement insisté que j’avais accepté, et j’en étais ravie.

Tout comme je serais ravie de protéger Olivia de Nicolas Avery. Un poil trop sévère à mon goût. Je guidais la jeune juriste au travers des couloirs le mon service avant de déverrouiller d’un coup de baguette la porte de mon bureau. Il était comme les autres, ou presque, j’avais installé un tapis bleu sombre au sol, et une bannière de Serdaigle derrière mon bureau sur lequel trônait des photos de mes deux enfants et une copie de la photo de mon mariage avec Kieran. Je passais derrière histoire de ranger à l’abri les notes de Robert qui avaient intérêt à être complète. La question d’Olivia me surpris et je lui tournais rapidement le dos pour changer à toute allure de vêtements pour ne pas rester avec des tâches partout. Pouah ! Ça faisait du bien. Je rangeais d’un geste mes vêtements sales dans mon sac et tendis une serviette pour qu’Olivia se débarbouille avant de m’asseoir en face d’elle et de l’inviter à en faire de même

« … Mmmh … J’ai commencé en 2033 … Alors ça fait quinze ans maintenant. Et avant cela j’ai travaillé deux ans avec ma sœur à la commission du Sang. Beaucoup moins amusant qu’ici ! Je vous offre le thé ! »

D’un coup de baguette, je fis venir des tasses, la théière et le thé. Après un instant d’hésitation, je choisis un thé vert répondant au bout nom de Sakura 2000 avant de pousser la boite à thé vers Olivia. C’était facile de se rappeler la date. J’étais rentrée dans ce service, et un an plus tard, presque jour pour jour, je perdais mon premier enfant. D’ailleurs, question morbide, je me demandais si cela se savait … J’espérais que non, mais parmi les Sang Pur les choses se savaient très vites. Et surtout que ce n’était pas forcément secret, je n’en parlais juste pas.

« Et vous ? Qu’est ce qui vous a poussé à vouloir devenir avocate ? Depuis combien de temps maintenant ? »

Je versai l’eau devenue chaude, à l’aide d’un sort, sur nos thé avant de jeter un regard attendrie sur la photo où Shona me faisait une grimace. Elle était jolie cette photo. Comme toute celle sur lesquelles mes enfants étaient. Je reportai mon attention sur la jeune avocate, attentive à ce qu’elle allait dire.


Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Mer 20 Déc - 0:45
J’essaye de ne pas me formaliser lorsque Caitlyn décide de se changer devant moi. Je tourne la tête au moment où elle me tourne elle-même le dos et observe le bureau. Je reconnais l’échappe de la maison Serdaigle assortie au tapis, remarque les photos de sa famille qui me saluent dans leur cadre et retient un sourire. Dire que la McKay a personnalisé son bureau était un euphémisme et rend bien fade le mien. Ou celui de ma mère, à une époque. L’espace d’un instant, je me demande ce que Marion Vaisey aurait à dire sur ce surplus de personnalisation. Car s’il n’était plus la peine de faire le lien entre elle et la maison des Serdaigle – elle était le petit génie de son année qui avait Rowena en idole depuis petite et avait surtout réussi à trouver la mythique Bibliohtèque de Rowena Serdaigle à Poudlard après tout – ma mère n’avait jamais été du genre à mettre en avant ce qu’elle appréciait aux yeux de tous. Se mettre à nu, laisser apercevoir une quelconque faiblesse, deux choses qu’elles avaient en horreur. Elle a une certaine fierté ma mère, et je suppose que je suis une privilégiée de l’avoir vu pleurer au moins une fois.

Je retrouve le présent et le fil de la conversation lorsque Caitlyn répond à ma question. 2033 signifiait pour elle le début de sa carrière au Département de la Coopération Magique Internationale alors que cette année avait sonné mon entrée à Poudlard chez les Serdaigles. Comme Maman. Et où, entre autres, j’y devins batteuse, comme Papa. Je souris poliment à sa réponse, ne sachant quoi rajouter d’autres, et me laisse entraîner vers une des chaises de son bureau pour une tasse de thé. Je récupère le sachet de la boîte et le prépare à être infusé dans la tasse. La conversation reprend instantanément. « Qu’est-ce qui m’a poussé à devenir avocate ? », m’étonné-je un peu. Je ne m’étais pas attendue à ce qu’elle me rende la pareille en réalité. Je cale mon dos au fin fond du siège sur lequel je m’étais assise et continue. « Un mélange de plusieurs choses je dirais. Par conviction car cela m’intéressait mais également grâce à ma mère. Son parcours force l’admiration, encore plus lorsqu’elle-même est passée par là. J’aurais pu bifurquer vers la médicomagie comme mon grand-père et mon oncle mais c’est finalement le droit qui l’emporta il y a six ans maintenant, dès l’obtention de mes ASPICS. » Contrairement à moi, ma mère avait dû passer par des chemins de traverses pour arriver au sacrosaint métier d’avocate à cause de l’époque. Après avoir été l’assistante de Mervyn Kark après l’obtention de ses ASPICS, c’est à l’ancien Bastion Mangemort qu’elle se retrouve à la Justice Magique, assistant cette fois-ci Elena Kark dans ses tâches. Ce n’est qu’au retour à la normale du gouvernement que ma mère put réellement intégrer le « vrai » Magenmagot, où elle côtoya Nicolas Avery pour ne citer que lui, avant de s’élever dans les rangs du Ministère. Sans elle, je n’aurais jamais eu ce besoin de faire grandir ma carrière tout en respectant les règles enseignées aux Sang-Pures de mon âge. Dommage que mon père n’ait jamais pu me voir à l’œuvre. Je remercie Caitlyn pour le thé et fait tourner le sachet avec ma baguette pour qu’il infuse un peu plus vite. « J’espère avoir une carrière aussi enrichissante que la sienne, même si elle n’est pas terminée et que, je l’admets, je suis bien contente de ne pas l’avoir comme supérieure hiérarchique. » Je lâche un petit rire. La donne était différente lorsqu’un de vos parents travaillaient avec vous. Et heureusement pour moi, je ne l’ai jamais croisée au Magenmagot – même si, malheureusement, je devais composer avec l’oncle machiavélique d’Henry à la place. Je jette un coup d’œil à ma montre, réalisant que l’heure avait tourné bien vite, avant de prendre une gorgée de thé revigorante. Un peu de douceur dans ce monde de brute. « Délicieux ce thé. Je devrais en proposer à mon chef, peut-être que cela lui ferait du bien. » Je lâchais un rire à ma boutade. Pas vraiment un sujet permettant de rebondir sur une conversation mais je ne savais que dire. Ni comment réellement formuler que je ne pouvais décemment pas m’attarder dans le bureau de la McKay sous peine d’en entendre parler.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Jeu 21 Déc - 17:33
Ainsi elle avait voulu suivre la voie de sa mère tout en suivant ses propres convictions. C’était biens, pourquoi pas. Marion Vasey. Tout le monde ou presque la connaissait de nom, j’en avais bien souvent entendu parler à Poudlard. Je crois que j’aurais voulu lui ressembler, mais … Ce n’était pas le cas. Et pourquoi pas après tout ! J’étais moi , et elle avait été elle, c’était parfait comme ça. Même si je ne cracherais pas sur une rencontre avec elle pour discuter. Mais, je doutais que cela soit le moment de demander ça. Nous prenions un thé pour parler d’autres chose, et nous remettre de nos émotions face à cette attaque de plumes. Même si nous avions et nous pourrions connaître pire. Se faire attaquer par des objets censé rester à leur place … Mais bon.

Je m’enfonçais dans mon siège en souriant et en sirotant une gorgée de thé. Être sous les ordre de sa propre famille. J’avais donné quelques temps et sachant qu’avec ma sœur ce n’était pas l’amour fou … J’avais été heureuse de changer de filière, j’étais bien mieux ici sans avoir ma sœur sur mon dos. J’aurais presque préféré travailler avec Eoin. Je crois que je me serais bien amusée avec lui. Mais j’avais dû supporter Moïra , chacun sa manière d’être. Le thé oui était délicieux. Quant à en offrir à son chef pour le calmer.

« Et bien prenez en un peu, j’en ai largement assez. Je viendrais avec vous, et Robert également, pour tout expliquer à votre chef, après tout c’est la faute de Robert si vous vous êtes retrouvé dans cet état. »

Et Robert avait tout intérêt à ne pas m’obliger à élever la voix pour le faire venir. Je pris une plume et écrivis un petit mot à son encontre avant de le transformer en un avion en papier qui fila dés que j’ouvris la porte d’un coup de baguette magique pour mieux la refermer après. Nous partirons quand il viendrait. Je bus une nouvelle gorgée de thé avant d’ajouter en souriant :

« J’ignore si vos débats sont aussi animés que ceux de mon département, mais j’ai entendu dire que vous aviez beaucoup de travail. Est-ce vrai ? Il me semble avoir entendu dire également que la commission de la Trahison faisait du zèle en ce moment. »

Si elle était au Mangemagot, et si la commission faisait du zèle, pas étonnant qu’elle ait beaucoup de travail, ce contre temps devait être bien fâcheux. Aussi bien pour elle que pour nous. Enfin, prendre une petite pause ne devait pas être désagréable également. J’eus un mince sourire en essayant de me souvenir si son supérieur était aussi grand que moi ou non. C’était toujours amusant de voir les hommes se tairent devant des femmes plus grandes qu’eux.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Mar 26 Déc - 2:12
Oh, oui, mon état. L’espace d’un instant, probablement un peu trop absorbée par l’arrivée du thé et ma contemplation du bureau de la McKay, j’en avais oublié les propres tâches d’encre présentes sur ma tenue du jour. Vaut-il mieux les laisser pour que mon chef croie mon histoire ? Si Caitlyn et Robert, le basique responsable de toute cette situation, viennent avec moi tout expliquer, peut-être n’ai-je pas besoin de garder les tâches en évidence. Mais comme personne ne sait sur quel pied danser avec Nicolas Avery – moi, encore moins. Même ma mère n’avait pas été capable de me donner des conseils sur comment le brosser dans le sens du poil, elle qui avait pourtant été en compétition face à lui pendant plusieurs années – peut-être que d’avoir deux sorciers témoins d’un autre service n’allait pas changer la donne. Je bois une nouvelle gorgée de thé et réponds à mon interlocutrice avant de me décider. « Je plaisantais pour le thé. Mon chef étant assez… particulier, je doute que votre thé, aussi bon soit-il, aie un quelconque effet sur son humeur. Je ne suis cependant pas contre pour que vous veniez tous les deux lui expliquer la situation. » Je repose ma tasse et suis, quelque part, un peu soulagée de la voir écrire une note magique pour Robert. J’ai plus de chance pour qu’il croie mon histoire désormais. L’affaire Olivia Vaisey versus son chef Nicolas Avery semble en marche. J’en profite alors pour sortir ma baguette de ma poche et lancer un sort de nettoyage sur mes vêtements. En deux temps trois mouvements, ils redeviennent comme avant. Je reprends alors le train de la conversation proposé par Caitlyn après une autre gorgée de thé toujours aussi délicieux. « En ce moment, oui. Ce n’est pas la période la plus calme au Magenmagot. » Merci ces foutus terroristes et leur attentat, pensé-je. « Beaucoup d’affaires type dénonciations de sorciers nous tombent dessus en ce moment. Ajoutées aux autres affaires normales, cela nous fait une charge de travail conséquente mais rien d’insurmontable par rapport à ce que nous avons d’habitude. » Je parle plutôt pour moi sur cette dernière phrase mais ne m’en formalise pas. Je m’habitue presque à cette mise à l’épreuve constante du Avery. Presque. « Quant à la commission de la Trahision qui fait du zèle, de ce que je sais, elle n’est pas vraiment en train de faire du zèle. Simplement cette fois-ci, tous les cas de dénonciations qui passent par eux sont de moins en moins faciles à gérer et nécessitent l’intervention d’un juge et d’un avocat. » Je me souviens de ma discussion avec Salomé à l’anniversaire des Jumeaux. Elle aussi rêvait d’une pause bien méritée à l’époque. « Je me demande si un service du département de la Justice Magique est épargné en ce moment… » Je reprends une autre gorgée d’un thé déjà presque fini sur cette réflexion. « Et chez vous, à la commission ? Est-ce la même chose ? », demandé-je avec curiosité au moment où une note de service arriva en trombe dans le bureau de Caitlyn. Est-ce une réponse de Robert pour lui dire qu’il arrivait bientôt ? Je jette un rapide coup d’œil à ma montre, regrettant déjà que la pause soit autant entamée.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Mer 27 Déc - 10:37
Merci Phénix de vous amuser à mettre en l’air notre société. Certes, elle n’était pas parfaite, mais elle fonctionnait à merveille, pourquoi vouloir à tout prix changer ? De toute manière, vous perdez votre temps, nous étions les plus forts. Je hochai la tête. Effectivement, que les affaires de trahisons soit plus complexes ne m’étonnais pas. Après tout, avec ce climat certains sorciers peu … Mmmh … Amicaux envers leur prochains devaient vouloir profiter de la situation pour récupérer quelques petites choses. Et je n’imaginais même pas les chantages ou faux chantages. L’enfer. Les Phénix étaient décidément bien inutile à notre société … Je bus une nouvelle gorgée de thé et souris lentement. Ah ! L’international ! Les débats étaient des plus excitants mais avec cette situation …

« À dire vrai, cette situation ne change pas beaucoup de ce que nous avons en temps normale. Je sais que nous avons l’air beaucoup de scribe qui parlent beaucoup sans qu’il y ait beaucoup de résultats, mais nous devons toujours défendre notre position face au monde. Et avec ces maudits phénix , qui sont actifs partout dans le monde … Nous devons modifier le planning des lois, et nous dépêcher de modifier ou d’en créer des nouvelles. Pour vous donner un exemple, nous planchions sur une lois pour les moldus, nous avons dû la repousser à plus tard. Ah … »

Je pris le mot et le dépliai pour le lire. Robert arrivait immédiatement. Il avait intérêt. Oh ! Et il avait même un mot signé de l’expert. Tant mieux. Je finis ma tasse et rangeai d’un coup de baguette la boite à thé. Robert frappa au moment où le tiroirs se referma. Je me levai et toisai Robert avant de sourire à Olivia.

« Bien ! Allons donc voir votre chef. Robert se ferra un plaisir de tout expliquer. »

Robert marmonna à toute vitesse qu’il serait heureux d’éviter les ennuies à la mademoiselle en me jetant un regard effrayé. Je lui rendis un regard de requin ayant faim et il nous tient la porte, je la refermai moi même d’un coup de baguette avant de suivre Olivia vers son département.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 984
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : ROGERS ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : en couple avec Henry Avery
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.

En ligne
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Sam 6 Jan - 20:54
Défendre sa position face au monde. C’est ce qui m’avait plu dans ce métier d’avocate. Avoir des arguments, les présenter puis les défendre. Je regarde le fond de ma tasse après en avoir bu une nouvelle gorgée. Certes nos rôles n’ont pas vraiment changé depuis le retour de l’Ordre du Phénix et l’annonce de la résistance de certains moldus mais tout semble différent. Non, tout est différent. Le principe reste le même dans le fond mais dans la forme, tout est à revoir. Les verdicts, les accusations et la masse de travail. Quelqu’un d’un brin fragile ou dépressif ne supporterait pas le lot de nouveautés non-voulues à cause du contexte politique tendu. Je retiens un soupir, acquiesçant aux paroles de Caitlyn. Prête à aller dans son sens, et quelque part continuer à débattre sur les terroristes et tout ce que leurs actions ont engrangé – l’ébranlement d’un système qui fonctionne au nom d’une hérésie ou cette méfiance constante exacerbée désormais, pour ne citer que ça – je suis coupée dans mon élan à l’instar de la McKay par une note de service. Une réponse de Robert. Qui arrive bientôt pour m’accompagner et expliquer les faits. J’avale ma dernière gorgée de thé non sans une pointe de regret et acquiesce. Je retiens un soupir, redoutant ce moment. Caitlyn se dépêche elle aussi de finir sa tasse et de tout ranger avant l’arrivée de Robert à son bureau. Soit. Son arrivée sonne réellement le glas de cette drôle de pause. Je me décide enfin de retirer les quelques taches de mon chemisier d’un coup de baguette avant de sortir du bureau. Allons donc voir mon chef.

Mes dossiers dans les bras, je prends la tête de notre petit peloton improbable pour nous emmener au Magenmagot. Le calme du bureau des lois internationales laisse la place à une ambiance bien différente, qui oscille entre le calme des audiences fermées avec l’effervescence de l’attente de jugements pour certains sorciers et les va-et-vient de certains de mes collègues. « Suivez-moi, mon bureau est par-là » Je fais signe à Caitlyn et Robert et continue ma route. Les bureaux des avocats se situent plus loin de l’effervescence quotidienne du Magenmagot. Pour travailler dans le calme ou mieux recevoir les clients, par exemple. J’ai à peine le temps de pousser la porte du couloir que Nicolas Avery me bloque le passage, l’air encore plus contrarié que d’habitude. C’est parti… « Mademoiselle Vaisey, puis-je savoir où vous étiez ? » Soutenant son regard, je remets mon dos droit et croise son regard. Je respecte toujours les règles mais ai toujours eu pour mot d’ordre de ne pas me laisser marcher sur les pieds (merci maman et son éducation). « Il y a eu un incident du côté du Département de la Coopération Magique, que Madame McKay et son collègue sont plus que ravis de vous raconter les détails si vous le semblez nécessaire. » Le regard froid de Nicolas se pose successivement sur moi puis sur la grande McKay (presque aussi grande que lui) et Robert. Il laisse quelques instants s’écouler, jaugeant probablement la véracité de mes propos, avant de prononcer sa sentence dans un calme olympien. « Très bien Mademoiselle Vaisey, vous pouvez nous laisser. Je serai ravi d’entendre lesdits détails. » J’affiche un sourire hypocrite alors que tout bouillonne en moi. Je venais de me faire congédier comme une gamine sur le point de faire sa rentrée à Poudlard. Je salue tout de même Caitlyn et Robert, préférant tout de même cette alternative à un interrogatoire me forçant à faire encore plus de travaux supplémentaires. Je me tourne vers Caitlyn. « Je vous remercie en tout cas de votre aide ainsi que pour votre tasse de thé. Je n’hésiterai pas à venir agrandir votre collection de thé une prochaine fois. » Mon sourire est bien plus sincère alors que mon regard croise celui de la grande Caitlyn. Je salue d’un signe de tête dans la foulée Robert, bien plus apeuré par la froide prestance du Avery et m’éloigne de ce petit groupe aussi éphémère qu’inhabituel pour franchir la porte de mon bureau.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1092-caitlyn-mckay
Messages : 159
Date d'inscription : 28/07/2017
Célébrité : Liv Tyler
Crédits : ROGER

Double compte : Joy North

Age : 33 ans
Sang : Plus que pur
Statut : Mariée et deux enfants
Métier : Département de la coopération magique internationaledans le bureau des lois international
Baguette : 27,2 cm, If, Plume d'Augurey, très souple et droite,
Epouvantard : Voir ses deux enfants morts
Dialogue : ffccff

Mère de deux enfants âgés de six et trois ans - employée au bureau des lois international - elle est très amoureuse de son mari - porte souvent à l'extérieur des pantalons et des tenues confortables et élégantes - chez elle elle porte des robes longues aux manches larges - elle est très douée en histoire de la magie ainsi qu'en sortilège - elle porte des lunettes pour lire ses dossiers - Ne boit pas d'alcool - mesure 1m78
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté Dim 7 Jan - 13:23
J’observais autour de moi en changeant de secteur. C’était toujours étrange de changer de secteur, j’eus une pensée pour mon passage de la commission du sang à celui actuel. C’était étrange, mais j’aimais bien. Il y avait une ambiance très différente et un étrange mélange dans ce secteur … Excitation, peur, calme … J’aimais bien. J’eus un mince sourire en hochant la tête. C’était pas mal comme ambiance, je n’aimerais pas travailler ici, je préférais le calme de mon secteur, j’arriverais bien à atteindre la direction de ce service un jour. Olivia semblait dans son bain ici, si elle aimait ça … c’était son affaire, du moment qu’elle était satisfaite c’était le plus important.

Et son boss était là … Et très remonté contre elle. Je fronçais les sourcils, alors … avoir tu te calme tout de suite ! Avant que je ne fâche. Et tu n’as pas envie de me voir fâcher. Je souris à Olivia lorsqu’elle vient me saluer. Je la saluais avec affection.

« Je vous en pris, au plaisir de vous revoir et de boire un thé avec vous. »

Je reportais mon attention sur Nicolas Avery et posai mon regard sur Robert qui avala sa salive très mal à l’aise entre nous deux. Ou, nous étions deux grands et je pouvais sans problème le regarder dans les yeux. Je m’en fichais Robert prit beaucoup sur lui et expliqua avec beaucoup de soin la situation dans laquelle IL avait mit Olivia. Et j’appuyais de temps en temps ce que disait mon sous-fifre. Nicolas sembla hésiter un peu puis il hocha la tête. J’appuyai légèrement sur l’efficacité de Olivia en espérant lui donner un petit coup de pouce. Qu’il la laisse tranquille. Une fois que le boss d’Olivia eut comprit la situation, je repartis avec Robert qui s’excusa de nouveau. Je levais les yeux et retournais à mon bureau, je posais le paquet de feuilles de notes devant moi et m’y plongeais dedans. Allez ! On retourne au travail !
Contenu sponsorisé
Re: L'encre coule lors des réunions
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre