AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ I fought the law and the law won ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
I fought the law and the law won
ce message a été posté Jeu 21 Sep - 14:51

 
I fought the law...

L'avocat est professionnellement au service de la canaille.


Bien. Le vigile, c'est fait ! Descendre au département de la justice magique, c'est fait aussi. Reste maintenant la délicate mission de me séparer du badge visiteur sans me faire griller. Mais il doit bien y avoir un coin désert à cet étage, non ? Ou des toilettes. Ouai, c'est très bien les toilettes ! J'entre côté Homme puis m'engouffre dans une cabine pour décrocher cet abominable badge jaune scintillant. Evidemment tirer dessus ne suffit pas et je dois tester plusieurs sorts avant de réussir enfin à le décoller de ma cape. Au prix d'un trou. Mais qu'est-ce qu'un si petit trou à côté d'un libre accès au ministère, n'est-ce pas ?  

« Hunter est dans la place. » je murmure sans pouvoir retenir un grand sourire.

J'ai déjà tout prévu ; si qui que ce soit m'arrête, je me ferais passer pour un stagiaire. Après tout, c'est parfaitement crédible ! On est en septembre et il y a des stagiaires de tous les âges. N'est-ce pas Nas ? Raaaah, c'est tellement dommage qu'il n'ait pas pu venir ! Si j'avais eu le temps je lui aurais envoyé un hibou express mais l'oncle Hunter m'est tombé dessus comme un épouvantard jaillit d'un placard. " Coucou, ça se passe bien, tu veux pas faire un truc de stagiaire pour moi ? " et hop c'était plié ! Même si je dois avouer que j'avais le sourire jusqu'aux oreilles quand il m'a expliqué de quoi il s'agissait. Remettre un dossier hyper important à quelqu'un en mains propres n'a rien d'excitant en soi mais aller au ministère ? THE Fucking Ministry Of Magic ? OH YEAH !

Alors oui, j'aurais pu me contenter de baver dans le fabuleux atrium - ce que j'ai fais pendant vingt longues minutes - remettre le dossier à cet avocat et repartir mais quitte à être là, autant faire le grand tour ! Je ressors des toilettes en maîtrisant difficilement le sourire d'extase qui menace de s'étaler sur mon visage et prend sur la gauche. Bonne pioche ! Le couloir dans lequel je déboule est cerné de bureaux éclairés par des fenêtres magiques. La claaaaasse ! Certains sont personnalisés avec des avis de recherche, des textes de loi ou de grandes affiches colorées. J'en repère un vide puis penche la tête à l'intérieur, feignant d'être à la recherche de quelqu'un. Les sièges ont l'air moelleux et les meubles sont visiblement assez neufs. Ca doit quand-même être vachement cool de bosser là !  Est-ce que c'est pareil aux autres étages ? Peut-être que si je me débrouille bien je pourrais aussi jeter un oeil au département de régulations des créatures et des moldus. Ca se tente en une heure, non ?


code by bat'phanie
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 773
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer.

Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Lun 9 Oct - 21:38
« I FOUGHT THE LAW & THE LAW WON »
Zoltán & Olivia




« Et donc, mademoiselle Vaisey, où en est l’affaire Hunter ? » Je n’en sais rien ! Je n’en sais scrouttement rien et si tu pouvais aller te faire voir chez les botrucs, j’en serai bien heureuse ! Voilà ce dont j’ai envie de rétorquer à mon chef mais ne peux pas. La voix de Nicolas Avery est mielleuse, dangereuse et insiste sur le « mademoiselle Vaisey » comme pour me faire passer un message. Comme pour me rappeler mon infériorité par rapport à lui. Ou tout simplement remettre en avant le fait que, contrairement à d’autres, je suis loin d’être fiancée. Ou peut-être n’en a-t-il rien à faire ? Avec Nicolas, je ne sais jamais sur quel pied danser, surtout lorsque ça concerne son sadisme envers ma personne. Alors j’acquiesce, sans rien dévoiler de ma pensée profonde. « Je suis censée recevoir un document de la part de Hunter dans la journée et je recontacte mon client dans la foulée » « Très bien » Nicolas ne prend pas la peine de rajouter quoi que ce soit d’autres avant de tourner les talons. Il aurait voulu avoir à me remonter les bretelles et il s’en va, frustré. Je ne suis plus dupe sur son comportement depuis. Tout comme j’ai arrêté de me demander comment lui et Henry peuvent décemment être de la même famille.

Je lâche un soupir lorsque je sais que le Avery est à une distance raisonnable de mon bureau. Le cas Hunter n’est pas le dossier me prenant le plus du temps, contrairement à ceux que je dois traiter depuis l’attaque de la place d’Avalon par ces fichus terroristes. Certains dénoncent d’autres sorciers sous de fausses accusations. D’autres ont des preuves, et cetera. Chacun trouvait un prétexte pour dénoncer l’autre. Qu’il est beau le climat que nous ont créé ces foutus terroristes ! Même la place d’Avalon montre encore des traces de l’attaque. Alors, quelque part, un dossier qui parle d’un problème de montre change mon quotidien pour le meilleur. Sauf lorsque le dossier que l’on devait m’amener n’arrivait pas.

Je repousse ma chaise en soupirant, jetant un œil à l’horloge avant de me diriger vers un pas décidé vers le bureau de l’assistante. Mais au lieu de tomber sur l’assistante taciturne manquant un peu trop souvent d’énergie et de motivation, je tombe sur un jeune homme, plus jeune que moi, le sourire jusqu’aux oreilles assis dans le fauteuil de la sorcière que je recherche. « Euh… Bonjour ? Vous vous êtes perdu ? », demandé-je hasardeusement au brun en fronçant légèrement les sourcils. Il se passe quoi, là, au juste ? Cela ne ressemble pourtant pas à mon chef de me faire une blague de ce genre…

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Mar 10 Oct - 20:24

 
I fought the law...


Oups ? Je me lève précipitamment du fauteuil en cuir vert qui me faisait de l'oeil. Non pas que je sois vraiment paniqué, effrayé ou même inquiet sur la suite des évènements mais j'ai un rôle à tenir ! A partir de cet instant je suis un petit stagiaire tout neuf, tout mignon et un peu paumé qui s'est juste planté de bureau sous l'effet du stress. Heureusement que je suis un grand acteur ; un roi du show ! Parfaitement empreint de mon personnage, je repousse mon siège d'un grand geste maladroit et m'éloigne du bureau en tremblant. J'ouvre la bouche, la referme, croise les mains devant mon ventre en me tortillant les doigts puis baisse les yeux au sol, à défaut de pouvoir rougir sur commande. Même si je ne doute pas que j'y arriverai un jour.... mais pour l'instant, il faudra se contenter de ça. Et ça, c'est déjà du beau travail si vous voulez mon avis. Comment qui que ce soit pourrait douter de ce jeune homme si gêné, si honnête ? Je relève la tête timidement pour balbutier :

« Bonjour je... euh.... oui, je suppose. »

Et hop ! Le petit sourire embarrassé qui va bien. Ca c'est fait ! Maintenant il me faut mon alibi. Je distingue les lettres " Assist " sur la plaque en argent qui orne la porte mais le reste est caché par la tête de la jolie brune. Qui doit probablement être l'assistante en question du coup. Et personne ne dit jamais rien aux assistants, c'est bien connu ! Il y a donc de fortes chances pour qu'elle gobe mon histoire assez facilement, après avoir râlé une ou deux minutes sur la rétention d'information. Il suffit juste d'être convainquant. Toujours de cette même voix timide et gênée, j'annonce la couleur :

« Je suis le nouveau stagiaire de maître Vaisey mais je ne me souviens plus du chemin pour accéder à son bureau. »

J'avoue avoir utilisé au pif le premier nom qui me passait par l'esprit, à savoir celui qui se trouve sur l'enveloppe. Je ne sais pas du tout à quoi ressemble l'avocat - ou l'avocate - des Hunter mais connaissant les anglais, ça doit sûrement être un vieux bedonnant ou une diva avec un air pincé qui ne s'habille que chez Zabini. J'espère qu'elle ne va pas me demander de le lui décrire parce que ce serait un peu plus risqué. Bon, il n'y a normalement aucune raison pour qu'elle pousse les choses jusqu'à là mais elle fait une tête tellement bizarre....

« J'ai conscience que c'est un peu pathétique. » j'ajoute avant de laisser échapper un petit rire gêné. « J'aurais peut-être dû utiliser l'enchantement de la boussole. »

Nouveau petit rire d'auto-dérision. Avec ça, ça devrait mieux passer. Le rire est la clé ultime pour toutes les situations tendues. C'est scientifique ! Ou magique. Un peu des deux sans doute.

code by bat'phanie
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 773
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer.

Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Sam 28 Oct - 23:36
« I FOUGHT THE LAW & THE LAW WON »
Zoltán & Olivia




L’air embarrassé et timide du jeune homme ainsi que son petit balbutiement me rendent dubitative. Il suppose seulement être perdu ? Pensait-il donc être arrivé dans le bon bureau au préalable ? Dans tous les cas, tout ceci ne m’arrange pas. J’entends déjà les réprimandes de mon chef – et les conséquences de ses réprimandes dans la foulée, d’ailleurs – au moment où le jeune intrus continue sur sa lancée et lâche les mots fatidiques. Nouveau stagiaire de maître Vaisey, vraiment ? Mes traits se détendent alors que je retiens mes lèvres de se fendre en un sourire avant de me poser mille-et-une questions. Comment, alors qu’il ne m’avait clairement jamais rencontré jusqu’à maintenant et vice-versa, connaît-il mon nom de famille ? Et surtout : avec qui me confond-il présentement et que fait-il ici tout court ? Au lieu de ruminer la pensée que, peut-être, il me prenait potentiellement pour cette flemmarde d’assistante basique qui n’était pas dans son bureau, je décide d’utiliser mon avantage pour le cuisiner un peu et me payer de sa tête à mon tour.

Je lâche un petit rire niais en réaction à son histoire d’enchantement de la boussole. « Oh oui, je vous comprends après tout, je suis moi-même nouvelle alors je me suis perdue quelques fois, aussi ! » Petit rire fluet, et surtout idiot, que je souhaite convaincant. « Heureusement pour vous, même si je n’ai jamais vu le maître Vaisey, je sais où est son bureau ! » Petit rire, je fais affreusement bien la cruche, c’est affolant. Je rapproche mes dossiers sur ma poitrine pour ne pas me faire avoir aussi rapidement par mon petit jeu et fais en sorte que mon sourire ne se décroche pas de mon visage. « Suivez-moi, je vais vous servir de guide ! Au fait, moi c’est Emmeryn, mais tout le monde ou presque m’appelle Emmy. » Je me félicite silencieusement de connaître le prénom de cette greluche d’assistante avant de continuer dans mon rôle de composition digne des séries de la TVM que Cassandra m’avait forcé à regarder à une époque – ou celles que j’avais pu forcer Armel à regarder par pure vengeance, d’ailleurs. Je me mets en route la seconde suivante en direction de mon bureau, donc, sans pour autant mettre Emmy sur pause. Tout comme la vraie. Exaspéré-je ma mère de la même façon lorsqu’elle me surprend être bien trop « fleur bleue » à son goût ? Par Rowena, je n’espère pas. Elle me l’aurait dit de toute façon. « D’ailleurs, avec les collègues assistantes, on se demandait : vous savez à quoi ressemble Maître Vaisey ? Rares sont ceux ayant eu l’occasion de croiser le personnage et… » Je baisse la voix, vérifiant que personne ne peut m’entendre – ou plutôt m’interpeller et stopper mon petit jeu avec l’individu à surveiller qui est bien trop souriant pour son propre bien « … Apparemment, Maître Vaisey n’est pas très commode. Vous qui travaillez avec, vous en pensez quoi ? Et ça fait combien de temps que vous travaillez avec, au fait ? » Petit rire débile de nouveau. Commencé-je à l’exaspérer ? A voir. Je m’arrête cependant en plein milieu de ma marche et me tourne vers le jeune homme. « Oh, que je suis distraite ! Je parle, je parle et je ne vous ai même pas laissé le temps de vous présenter ! C’est quoi votre petit nom, alors ? » Je mime un air distrait. Au moins, je serai enfin fixée sur le personnage.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Lun 6 Nov - 21:21

 
I fought the law...


« Merci Emmy, vous me sauvez. Quelle chance d'être tombé sur une personne aussi charmante que vous. »

J'accompagne mon compliment d'un petit sourire charmeur en prenant bien soin de croiser son regard. Le contact visuel, c'est la clé de la séduction - et de tout ce qui s'apparente à de la manipulation sociale d'ailleurs. C'est un petit secret que papa a accepté de partager avec nous il y a quelques années. " Accroches son regard avant d'être bavard si tu veux un rencard. " a-il déclamé d'un ton très sérieux. C'est très vraisemblablement un proverbe qu'il a inventé ce soir là sur un coup de tête pour se foutre de nous mais ça ne rend pas pour autant son propos inexact. Au contraire, l'expérience m'a confirmé que le langage des yeux est souvent très efficace. Je garde donc le contact visuel et le sourire... jusqu'à ce qu'elle me demande de décrire Vaisey. Shit. Ca commence à sentir le roussi... est-ce que je continue dans ma connerie ? Est-ce que je fais marche arrière ? La raison voudrait que je sois raisonnable mais franchement, où serait le fun là-dedans ? Et puis après tout, ce n'est qu'une assistante. Je m'expliquerai directement avec maître Vaisey quand je le rencontrerai, quitte à laisser penser que la petite brune ci-présente n'a rien compris à ce que je lui ai raconté.

« Je suis très attristé de devoir vous décevoir mais je ne l'ai jamais vu non plus. En fait, » j'improvise d'un ton très assuré « ce n'est pas encore tout à fait officiel. C'est même la première fois que je rentre dans l'enceinte du ministère, ce qui explique que je sois perdu sans vous. »

Nouveau petit rire complice, nouvelle œillade charmeuse.

« Mais je suis censé le rencontrer officiellement aujourd'hui. Vous avez dû voir passer mon nom dans votre registre. »

« Oh, que je suis distraite ! Je parle, je parle et je ne vous ai même pas laissé le temps de vous présenter ! C’est quoi votre petit nom, alors ? »

« Hunter. » je déclame avec panache. « Zoltán Hunter. »

On est d'accord que tout de suite, ça a plus de classe hein ? Mais plus le temps de draguer : nous arrivons devant le bureau du dit Vaisey, dont le nom est indiqué sur la porte. Il vaut mieux que je rentre seul si je veux éviter les histoires. Pour lui faire passer le message, je me retourne et conclut dans un délicieux sourire :

« Merci pour cette précieuse escorte. En gage de reconnaissance, pourrais-je vous inviter à boire un verre après cette entrevue miss.... ? »

Quoi ? Elle est plutôt charmante et si elle s'avère ne pas être une sang-pure ou une basique 4, j'aurais au moins passé un moment cool avec une jolie fille.

code by bat'phanie
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 773
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer.

Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Lun 20 Nov - 21:12
« I FOUGHT THE LAW & THE LAW WON »
Zoltán & Olivia




« Oh, quel dommage. A croire que nous ne saurons jamais à quoi ressemble Maître Vaisey à force ! »  J’enfile mon plus beau masque de déception et transforme mon sourire en une moue triste. Je suis sur le point de retenir un soupir pour donner un effet théâtral à mon petit jeu lorsqu’il m’annonce « le » rencontrer officiellement aujourd’hui. Ah ? Son nom est réellement sur le registre des visiteurs alors ? Je ne feins cette fois-ci pas l’étonnement une poignée de secondes avant de continuer sur ma lancée en lui demandant son nom. Nom qu’il déclare avec fierté, dans un sourire, alors que je dois refouler le mien. Le Hunter ! Les documents ! Enfin ! L’aplomb utilisé par le jeune sang-pur est bien trop réel (et se voit bien trop sur son visage, d’ailleurs) que je n’arrive pas à remettre en doute ses dires. Nous avançons sans que je rajoute quelque chose en plus, lui laissant la parole – et ses techniques de dragues qui, soyons sérieuse deux minutes, ne me convaincs guère, jusqu’à la porte de mon bureau. Où il décide de me demander mon nom de famille. Probablement pour que l’assistante le laisse entrer, seul. Pour que l’assistante le laisse attendre, seul, que Maître Vaisey arrive.

Il en est hors de question. Le petit jeu doit s’arrêter là.

Je jette un bref coup d’œil à droite à gauche pour ne voir que mes collègues en plein travail, sauf une. Qui me fixe du regard et me fait comprendre que le chef arrive. Scroutt. Mon sourire niais quitte instantanément mon visage et je déverrouille d’un geste rapide de baguette mon bureau sans prêter attention au Hunter, dont la question reste bêtement en suspens. Et dont je n’ai pas vraiment le temps de répondre, surtout. A peine la porte se déverrouille dans un clic ! reconnaissable que la voix de Nicolas Avery se fait entendre dans notre dos, émanant de la salle de réunion qu’il compte (déjà) quitter. Scroutt. Je force le Hunter à pénétrer dans mon bureau en le poussant, ignorant s’il se plaint ou non (bien que je suppose que oui, ce qui serait bien normal). Je referme la porte derrière moi dans la foulée et croise le regard du Hunter. L’heure des explications est arrivée. « Je suis le Maître Olivia Vaisey et je suis désolée de cette entrée un peu hâtive dans mon bureau mais si mon Chef me voit discuter dans les couloirs, je vais en entendre parler. Et croyez-moi, vous ne voulez pas entendre parler de Nicolas Avery. » Je roule des yeux et continue sur ma lancée, ne souhaitant pas le laisser s’en sortir aussi facilement. « Ce dont je ne suis pas désolée, cependant, est bien mon petit jeu de ces dernières minutes qui m’a bien fait rire. Car je n’ai pas souvenir d’avoir un stagiaire du nom de Zoltán Hunter. Par contre, je sais qu’un Hunter de l’horlogerie est censé passer pour me fournir un document sur une affaire qui le concerne et dont je m’occupe. Vous m’expliquez ? » Je lève les sourcils en croisant le regard du jeune Hunter, un petit sourire amusé se dessinant sur mon visage. Et tant pis si je fais tomber à l’eau son plan drague.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté Hier à 16:13

 
I fought the law...



Oups ? ..... J'avoue que celle-là je l'avais pas vu venir. Pas vu venir du tout. Je suis très impressionné ! Donc si je comprends bien, en plus d'être mignonne, bien foutue et bonne actrice avec un bon sens de l'humour - puisqu'elle a elle-même admit avoir bien rit - cette demoiselle est une avocate assez brillante pour être choisie par les Hunter malgré son jeune âge ? Merde. Si j'étais pas vacciné contre ces conneries, je crois que je serais capable de tomber amoureux sur le champ. Vous vous rendez-compte ? Heureusement que je le suis ! Ce qui ne m'empêche pas d'avoir particulièrement envie de la mettre dans mon lit - ou dans n'importe quel autre endroit où on pourra passer à des jeux plus adultes. Mais pour en arriver là, je vais devoir la jouer plus finement. Surtout que maintenant elle doit me prendre pour un abruti finit....

Je réponds à son sourire d'une moue gênée. Est-ce que j'ai honte ? Pas le moins du monde. Mais je reconnais que je me sens un peu con. J'ai marché jusqu'à la fin, comme en témoigne le " Heeey ! " indigné qui m'a échappé lorsqu'elle m'a poussé de force dans le bureau, et s'il y a bien quelque chose qui m’embarrasse, c'est de m'être fait prendre à mon propre jeu. J'ai autant envie de la féliciter que de le lui faire payer. Sournoisement ou sensuellement.

Je passe une main - faussement - gênée dans ma chevelure brune en regardant par terre. Anastáz se fouterait sûrement de ma gueule en appelant ça mon geste de beau gosse mais heureusement il n'est pas là... et puis tant que ça marche qu'est-ce qu'on s'en fout ! Je m'éclaircis la gorge puis relève la tête pour croiser à nouveau son regard :

« Est-ce que je peux transformer ma proposition en invitation  à dîner pour me faire pardonner ? »

Evidemment, ça ne répond pas à sa question mais avec un peu de chance elle appréciera cette amorce d'excuse avant de passer aux explications. Je poursuis en prenant place sur le fauteuil devant son bureau :

« Je suis bien le Hunter que vous attendiez, stagiaire dans la boutique de mon oncle. Les meilleurs mensonges sont ceux cousus de vérités. » je claironne avant de me ressaisir et de ravaler mon petit sourire malicieux. J'attrape un bouchon en liège qui traîne dans ma poche depuis trois jours et le fait tourner entre mes doigts en reprenant : « J'ai grandis à l'étranger et je ne suis jamais rentré dans le ministère avant aujourd'hui. Je vous demande pardon, je n'ai pas su résister à la tentation d'admirer vos superbes locaux pour les comparer à ceux du ministère hongrois. Je n'avais nullement l'intention de vous porter préjudice. Même si j'ai maintenant très envie d'en savoir plus sur cet Avery. » je conclue sans pouvoir m'empêcher de jeter un regard en coin à la porte close.

Je serais curieux de découvrir quel monstre fait ainsi trembler les fonctionnaires anglaises. Mais quelque chose me dit que notre rencontre n'est pas pour aujourd'hui et qu'il va falloir que je trouve un autre moyen de le croiser. Enfin bref, revenons à nos hypogriffes :

« J'avoue que je suis impressionné. Mon oncle n'a pas jugé bon de me décrire l'avocate que je devais rencontrer et je ne m'attendais pas à trouver une sorcière aussi... jeune. » J'esquisse un petit sourire pour accompagner le compliment informulé. Cela dit j'ai conscience que ça ne suffira pas. Mieux : je suis presque sûr de savoir exactement ce qu'il lui faut pour réaliser que je suis l'homme dont elle rêve depuis toujours ! Les femmes comme ça - élégantes, intelligentes, carriéristes à tous les coups - aiment être impressionnées. Alors je vais me montrer très pro, à la fois éloquent et charismatique. Parfait quoi. Je me redresse dans mon fauteuil en sortant le dossier sur lequel figure le nom de Miss Vaisey :

« J'ai ici tous les documents mais Monsieur Hunter préférait que je vous présente l'objet en personne pour que vous puissiez réaliser à quel point cette plainte est grotesque. »

code by bat'phanie
Contenu sponsorisé
Re: I fought the law and the law won
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon