AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 15:33

Ultima Cave


Arsenia Sabordage, Ajay Shafiq, Zoltan Hunter, Hermès Travers, Lyne Cooper, Abbey Newton
QG de l'Ordre du Phénix, 30 octobre 2046, 23h47.
Sa longue cape tourbillonnant dans son dos, Demeter Denfer, sorcière basique de rang 4 et membre émérite des Tireurs d'Élite, avançait à grandes enjambées à travers un long couloir sommairement éclairé. Chacun de ses pas faisaient grincer le vieux parquet de la bicoque, jusqu'à ce qu'un curieux son humide n'absorbe ses gémissements plaintifs et oblige la sorcière à baisser les yeux. Une grimace de dégoût vint alors lui tordre la bouche tandis qu'elle réalisait qu'elle venait de marcher en plein milieu d'une épaisse flaque de sang. Pas que l'hémoglobine lui ait jamais posé soucis, restons sérieux deux minutes, mais elle venait de saloper ses pompes, et quand on pensait qu'il lui avait fallu deux mois de salaire pour se les payer ! « Pitié. Pitié, ne faites pas ça ! » « Oh mais ta gueule toi ! » répliqua-t-elle sèchement avant d'envoyer le talon de sa botte s'écraser en pleine tête du pauvre mec affalé au pied du mur. C'était la faute de ce connard, ça, à se vider de son sang sur son passage ! Ces putains de terroristes ne respectaient plus rien. Rien ! Demeter cracha alors un glaviot sur la silhouette inanimée du Phénix afin d'illustrer tout le mépris qu'elle éprouvait à son égard. Elle lui aurait bien mis un nouveau coup de savate, pour le sport, mais un bruit dans son dos la fit pivoter à toute allure et pointer sa baguette devant elle. « C'est moi, madame ! Astruc ! » s'identifia prestement le Pacificateur en levant les mains en l'air. « Tss, vous pouvez pas vous annoncer plus tôt, non ? Vous voulez finir comme ce déchet ? Où ça en est, dehors ? » « Nous gagnons du terrain, madame. Travers et Lagides ont réussi à sécuriser leur bâtiment, mais Duncan et Cannon ont besoin de renfort de leur côté. » « Parfait. Foutez-moi le feu à ce taudis et rassemblez notre unité alors, on va y aller, » souffla la Tireuse d'Élite tandis qu'un sourire mauvais étirait ses lèvres. Le QG de l'Ordre du Phénix était prêt à tomber. Il y aurait des pertes de leur côté aussi mais, ce soir, la Brigade Magique finirait de balayer dans le sang ce qu'il restait de ce ramassis d'allumés. À eux la gloire et le prestige. À eux l’Ordre de Merlin et la reconnaissance éternelle du peuple.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 15:45
Règles


Avant de sombrer dans les affres de l’event, pleurer des larmes de sang pendant deux semaines, en vous demandant pourquoi, il va falloir apprendre ou simplement réviser les règles suivantes.
C’est la condition sinequanone au bon fonctionnement de l’event, et à la bonne santé mentale du staff.

ϟ Vous n’avez droit qu’à 1 attaque par rp. Par attaque on veut dire, sort offensif, coup de pied ou autre, potions ou usage d’artefacts pouvant nuire à vos ennemis. Et par nuire, on n’entend pas seulement le blesser mais également le bloquer dans son avancée.

ϟ L’usage des sorts défensifs est interdit. Pourquoi ? Cela ralentie le jeu et n’apporte pas grand-chose. Toutefois lorsque votre ennemi n’a pas de chance avec le dé et que le sort n’atteint pas sa cible, vous pouvez tout à faire dire que votre personnage a lancé un protego au bon moment pour contrer le sort.

ϟ Pour chaque action offensive lancée, vous devez vous servir  du dé. Mais pas forcément pour dire si elle fonctionne ou non. Vous êtes libre d’adapter ces lancers comme bon vous semble. Cela dit, si dans chaque proposition de dé vous vous retrouvez gagnant, et ce à chaque tour, nous sommes en droit de vous demander de changer. Ce système ne peut fonctionner que si tout le monde fait preuve de fair-play. Nous vous rappelons que l'usage d'une potion autre qu'une potion de soin est une action offensive.

ϟ Quant aux sorts accessoires, tels que « Accio », « Lumos », ou encore « Nox », ils ne sont pas réglementés. Vous pouvez en utiliser autant que vous voulez, sans avoir à lancer le dé. Mais attention, un sort accessoire ne doit en aucun cas être détourné en sort offensif. Créer un éboulement pour bloquer le passage à vos ennemis, c’est une attaque. Un sort accessoire ne doit pas être un moyen pour les grosbills de lancer plusieurs attaques par tour.

ϟ En ce qui concerne les sorts de soin, le dé est également obligatoire, et déterminera la réussite du sort ou non. Là encore, le bon sens est de rigueur. Ce n’est pas parce que les dés sont gentils avec vous que votre personnage inculte en matière de médicomagie pourra se guérir entièrement. Cette règle ne s’applique pas aux médicomages titulaires, ainsi qu'aux potions de soin qui peuvent être utilisées sans lancer de dé.

ϟ Petit rappel : vous n’avez pas le droit d’acculer complètement votre adversaire dès le début de l’event. Qu’entendons-nous par acculer ? Et bien, par exemple, c’est lui prendre sa baguette et la briser en mille morceaux. Cela paralyse complètement le joueur ! Acculer, c’est aussi le laisser pour mort dans une mare de sang. Comment voulez-vous qu’un personnage agonisant puisse continuer l’event dans cette situation ?
Vous êtes libres de vos actes, tant que ces derniers n’entravent pas trop la liberté de vos camarades de rp. On ne vous dit pas de vous faire des bisous, ni qu’à la fin de l'event il faille que le plus gros bobo soit une entorse et un gros bleu à la fesse droite ! Non, on vous dit seulement d’attendre les derniers tours de l’event pour mettre vraiment K.O vos adversaires. Commencez doucement pour pouvoir mieux terminer en beauté !

ϟ N’oubliez pas que la magie noire ne s’utilise pas comme un petrificus totalus. Elle est difficilement contrôlable, peut se retourner contre son lanceur et, surtout, laisse des séquelles à vie. Alors réfléchissez avant de lancer un feudeymon pour tuer tout le monde. Le sectumsempra est quant à lui interdit.

ϟ N’oubliez pas de faire un résumé de vos actions à chaque fin de post ! Pour rappel : en plus de vous encourager à faire court, nous vous demandons d'inclure, à la fin de chacun de vos rp, la liste des actions de votre personnage. Si certains membres ont posté avant vous, il faudra également reprendre leurs listes et “intercaler” vos actions entre celles des autres personnages, afin d’avoir un résumé global de toutes les actions qui se sont déroulées dans ce tour, par qui et dans quel ordre.


Vous êtes tous bien accrochés à vos claviers ? Alors c’est parti pour ce premier event final !



L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 15:52

Ultima Cave


Ministère de la magie, 31 octobre 2046, 01h07

« Le quartier général de l’Ordre du Phénix a été détruit. Tous les terroristes qui s’y trouvaient rassemblés pour fomenter un coup d’état contre le Ministère ont été exécutés.  » Face à l'oeil enregistreur, Mervyn le visage grave, faisait preuve de toute la solennité dont il était capable. Difficile pour autant de refouler l’intense sentiment de satisfaction qui l’exaltait. « Après un an de trouble, vous pouvez aujourd’hui avoir cette certitude : La menace phénix a été écartée. Que les rares survivants prennent conscience de leur situation, nous serons sans merci, tout comme ils l’ont été sur la place de l’Ascension en juin dernier, ou lorsqu'ils ont fait exploser le Poudlard Express alors que ce dernier s'apprêtait à rentrer en gare de King's Cross pour cette rentrée. Toute preuve de compassion, toute aide qui leur sera accordée sera perçue par le Ministère comme un acte de trahison envers la nation toute entière. Quant à cette organisation moldue nommée la Nouvelle Inquisition, qu’elle se prépare à subir le même sort que ses alliés terroristes. Qu’elle se rappelle que le seul ordre valable en ce monde est celui du sang, et que la Nature les a condamnés dès la naissance… »

« C’est un peu trop. » coupa Elena en se levant de son fauteuil pour mieux d’un coup de baguette stopper la caméra. « Cette dernière phrase, elle n’est pas… 

Oui, je vois ce que tu veux dire. Elle fait prédicateur de pacotille une fois lue.  » Le ministre se pencha sur son bureau, et ratura de sa plume la phrase inappropriée. Il fallait que ce discours soit parfait. Demain matin, à 9h tapante son message résonnerait dans tout le monde des sorciers annonçant le glas final de l’Ordre du Phénix. Et les mangemorts pourraient célébrer Halloween avec la douce certitude d’avoir gagné. Les derniers rapports qu’Hayley Travers lui avait transmis sur l’attaque étaient sans équivoque. Les Pacificateurs se livraient à un véritable bain de sang, vengeant leur nation bafouée. Le terme de massacre avait été évoqué à plusieurs reprises. Au lever du jour, l’Ordre du Phénix ne serait plus un problème. Les mangemorts avaient découvert ce repère de terroriste de la même façon que pour Tintagel, à ceci près que Mervyn plus prudent avait délégué plusieurs mangemorts pour s’assurer de la véracité de l’information. Il n’avait eu plus qu’à transmettre le résultat de l’enquête officieuse à son département de la justice Magique pour une action officielle. C’était l’Etat qui devait éradiquer la menace, et non pas un groupuscule, c’était la seule façon d’anéantir les phénix en maintenant la société unie. Dans le plus grand secret, pacificateurs et tireurs d’élites avaient orchestré le plus grand assaut jamais organisé depuis le projet Filet du Diable. Après ça, il ne resterait plus qu’à régler leurs comptes aux moldus, une bonne fois pour toute. Je pense que je pourrais tourner cette phrase de cette façon... » Le Kark n’eut pas le loisir de terminer sa phrase, car déjà le bruit d’une détonation faisait vrombir le sommet de sa pyramide.

Ses yeux d’anthracites s’écarquillèrent alors que son oreille se tendait pour localiser la localisation de l’explosion. Mais déjà un brigadier venait de se précipiter dans l’office ministérielle en trombe. « Monsieur le ministre, la tour des médias… » Pas encore. Pas plus de vingt ans après. «  La tour des médias est attaquée. » L’euphorie du Kark s’évapora en l’espace d’un battement de cœur, et déjà il soulevait sa manche pour pointer sa baguette sur sa marque des ténèbres.

Quelque part près d'Avalon, 30 octobre 2046, quelques heures plus tôt.

Moustache bien peignée et cigare entre les doigts, Obbie observa l'assemblée aux visages déterminés qui lui faisait face. Dans son dos, dépassait le canon d'un AK-47, arme moldue lui ceinturant le torse et dont rare étaient ceux qui s'étonnaient qu'un sorcier en fasse usage, malgré la baguette qu'il avait passé à sa taille. Que certains n'approuvent pas, particulièrement les membres de la Nouvelle Inquisition, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche. De toute façon, personne n'avait envie de contrarier Obbie Kantaro. Il arborait une mine austère, si éloignée de ses airs trublions habituels. C'était le bras-droit de l'Ordre du Phénix qui se présentait à eux et non le copain de beuverie. « Camarades ! Moldus ou sorciers, une fois de plus, nous voilà tous réunis ! » Petite pause cubain absolument nécessaire. « On est d'accord qu'on n'a pas chômé depuis un an, hein ? Je veux dire que depuis Tintagel et son foutu Kraken, chacune de nos actions discrédite un peu plus ce putain de gouvernement et ses sales chiens de Mangemorts. » Hochements de tête et petits rires d'assentiment. Quelques-uns se poussèrent même du coude. « Mais voilà, les gars, ça suffit pas et vous le savez. » Silence. Évidemment, qu'ils savaient. Malgré leur nombre d'attaques, malgré les pertes essuyées et le terrain grignoté, la société dictatoriale tremblait mais refusait de ployer. Si le désespoir ne gagnait pas encore les troupes, tous étaient d'accords sur au moins un point : la mission qu'on leur confiait ce soir serait un véritable tour de force. « Il est temps de les mettre à genoux. » intervint Oliver Durham, tout droit et tout solennel dans sa collerette. Timing parfait. Bien qu'Obbie rêva environ cinq fois par nuit de mouler ses paluches autour du cou du prêtre, il ne pouvait que lui reconnaître son sens de la mise en scène. « Mes frères et sœurs, je sais que tout comme moi et Monsieur Kantaro ci-présent, vous êtes las de vivre en esclaves. Et je ne parle pas seulement de vous, mes amis des mines, ou de vous, mes amis domestiques, ou encore de vous, sorciers de bas statuts ou non, forcés de coexister dans un monde qui ne correspond pas à vos idéaux. Je parle aussi de ceux qui, comme nous, doivent se terrer, être à l'affut du moindre bruit et n'ont pour tout repos que celui du guerrier en pleine survie. Nous sommes tous prisonnier de ce monde que nous n'avons pas choisi. Qu'on nous a spoliés par la force. Quoi qu'en pense Mervyn Kark, la guerre des âmes a continué bien après le projet Filet du Diable : la propagande nous a enfoncé sous terre plus sûrement que n'importe quel massacre de masse. » Malgré les sous-entendus haineux envers les sorciers, Obbie ne put qu'approuver la dernière phrase. Putains d'affiches, salope de TVM, enculée de radio magique et ses chansons remplies de bien-pensance et d'orateurs mielleux, enfants de catins de Gazette et consorts. Lavage de cerveau en règle depuis presque cinquante ans. « Voilà, y en a gros sur le boulard ! Ce soir, on va faire tomber leur Tour des Médias ! Ce soir, on va donner une chance à toutes les générations, tous les sorciers, tous les moldus, de penser par eux-mêmes ! Ce soir, la seule symphonie qu'ils entendront, ce sera celle de leurs ondes se fracassant la gueule dans l'abîme de leur profonde connerie ! QUI EST AVEC NOUS ? » Une clameur un peu sourde lui répondit. Les prunelles du rouquin brûlant de hargne, il frappa du pied sur l'estrade et reprit, au moins trois octave plus haut et baguette brandie : « QUI VEUT SE BATTRE POUR SA LIBERTÉ ? QUI VEUT FAIRE PLEURER DU KARK  ? HEIN ? ALORS, JE RÉPÈTE : QUI EST AVEC NOUS ? » Cette fois, se furent rugissements et poings levés, tonneaux que l'on molestait, parquet qui tremblait. Oliver avait déjà beaucoup pris sur lui pour ce discours en binôme, aussi ne put-il retenir ses yeux de se lever vers le ciel. Seigneur, Vous qui êtes là-haut, Faites que nous réussissions. Son regard dériva vers les nombreux bouts de bois dépassant parmi la foule. Faites qu'ils aient ce qu'ils méritent.


Centre d'Avalon, 31 octobre 2046, 01h58
Baguette bien en main, une ombre sortit du Ministère pour rejoindre le point de ralliement.  Choisi à la hâte, communiqué au reste des mangemorts avec la même urgence, la porte d’Incantatia se découpait devant elle. Hayley Travers, qui venait déjà de passer une partie de sa nuit au ministère, pour assurer la liaison entre les troupes des pacificateurs sur le terrain et le Ministre de la Magie, comptait encore une fois mériter son surnom de : Chien de Kark . Les ordres de Mervyn étaient clairs, retrouver les mangemorts présents devant la porte entre entre la Tour des Médias et l’Hôtel de Ville, relayer ses ordres et constituer les groupes d’intervention d’urgence. Pour la gloire de Kark.

Alors qu’elle arrivait déjà la hauteur de la foule compacte des mangemorts réunis, Hayley put porter un coup d’œil critique à ses troupes. Comme toujours, des bras cassés partout. Travers savait que c’était en cueillant les mangemorts au cœur des citoyens que la lutte contre le terrorisme devenait une raison de vivre, un moyen de sauver la patrie acculée. Mais dans cette agitation, avec cette attaque surprise, elle savait aussi que beaucoup seraient plus handicapants qu’autre chose. Au moins, les mangemorts permettaient une intervention rapide, et ça c’était quelque chose qu’elle maîtrisait. Elle constitua à la hâte des groupes d’intervention, et la foule se rassembla devant la Tour des Médias, tandis que Mervyn Kark lui-même dégageait l’accès sans états d’âme. Hayley dicta les ordres. « Empêchez-les de mener à bien leur entreprise. Jusqu’au bout. Ne quittez pas vos groupes. Frappez aussi fort que possible, mortellement même. Ces scélérats ne méritent que cela. » Chargée de transmettre les directives hâtives, sa voix ferme surpassait sans problème le brouhaha des citoyens fidèles réunis. Une dernière fois, sa voix claqua dans l’air, tranchante comme l’acier. « Ne leur laissez aucune chance. » Et elle s’engouffra dans la brèche humaine fraîchement ouverte par Kark, le visage dur, la détermination aiguisée à son maximum. Chacun savait où aller et avec qui.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 15:53
« Premier tour »
Nom des pnjs ?


Mâchonnant à moitié le morceau de cigare qu’il avait coincé entre ses chicots, Obbie s’affairait à sa tâche, tandis que le p’tit Hermès et la p’tite moldue montait la garde. Lyne l’assistait. « C’que ça va être beau les mômes ! Pan pan pan ! Au cul leur système de lessivage de cervelle ! » Au cul ! Mimi se balançait gentiment dans son dos, et ça le rendait guilleret. L’étage réservé au torchon Moldu Actuel était vide : pourquoi se faire chier à bosser jour et nuit pour pondre une bouse pareille, hein ? Aucun intérêt, même ces cons de journalistes pourris le savaient. Faire péter tout ça, ça allait être chouette. Obbie kiffait. « Hey Newton, c’est cool de participer à la destruction de cette daube en personne, hein ? » Et il installait pépouze ses petites billes chargées d’exploser progressivement, sans être trop violentes non plus. Malheureusement.

***

Hayley faisait grimper son groupe vers le sommet de la tour, pour protéger les places les plus importantes de l’envahisseur lorsqu’une petite explosion retentit proche du pallier 58 qu’ils étaient en train de passer via l’ascenseur. Et bien la protection commencerait par là. D’autres groupes suivraient au fil de leur progression. « Cet ascenseur est au centre de l’étage. On se place en cercle pour couvrir tous les angles. » Elle avait l’impression de s’adresser à des ignares. Non pas qu’ils étaient des moins que rien – deux sang-purs et une basique 4 – mais on était loin du groupe d’intervention efficace. Lorsque les portes s’ouvrirent sur le 60e étage, Hayley prit la tête.

***

« Merde, elle déconnait celle-là ! » Une bille explosive avait fait sauter une porte et un pan de mur. Tant pis, rien de grave. Fallait continuer à placer et passer à la suite des étages de leur secteur. Obbie n’entendit pas l’ennemi arriver. Il vit seulement Hermès lui faire un signe. Mimi bien calé dans son dos, son cigare se consumant toujours, il souriait. « En avant… » murmura-t-il avant de rejoindre une zone abritée. « Caligo Negro » pas trop fort, pour ne pas indiquer leur position. La fumée s’éleva derrière les silhouettes qui s’approchaient d’eux. Il fit signe aux autres de courir vers l’ascenseur le plus proche. Pas la peine de s’éterniser ici : il y avait assez de pétard dans l’étage.




«Informations»

Contexte général
ϟ Mangemorts : Vos personnages dormaient comme des bienheureux, quand ils ont été tiré de leur sommeil réparateur par l’appel de leur marque des ténèbres. Ressentant aussitôt l’urgence de la situation, et surtout éprouvant avec une intensité l’attrait de la Porte d’Incantatia, lieu de ralliement.  Là, ils ont découvert que la Tour des Médias était attaquée. Hayley Travers vous a réparti en groupe à la hâte, et confié la mission de sauver la tour, alors que Mervyn se lançait déjà dans la bataille avec Elena.

ϟ Phénix et Nouvelle Inquisition : Vous participez à une opération secrète et essentielle : l’anéantissement du pôle de propagande Mangemort. La mission est en préparation depuis plusieurs semaines déjà et encore une fois co-menée par les deux factions. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans la planque de l’Ordre du Phénix, mais n’avez pas eu de nouvelles depuis quelques heures des membres s’y trouvant.

Organisation spatiale
ϟ Votre terrain de jeu pour cet event est la Tour des médias .  Cette tour monumentale qui surplombe entièrement Avalon et ses environs, abrite toutes les rédactions des différents médias sorciers. Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article du Wikia traitant d’Avalon, et vous reporter au paragraphe dédié à la tour par ici.

ϟ Vous êtes actuellement au 60e étage de la Tour des Médias, secteur Presse Magique, dans les locaux du magazine Moldu Actuel.

Équipement et autres modalités :
ϟ Pour les Phénix ou les NI prétendant encore être d’honnêtes citoyens (traîîîtres !) : n’oubliez pas de prévoir quelque-chose pour vous dissimuler le visage une fois le signal lancé ou une fiole de polynectar Wink

ϟ Tous les moldus sont équipés d'une cagoule, d'un pistolet avec 6 balles chacun, d'un couteau, et d’une potion explosive ou aveuglante.


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Votre groupe de Phénix/NI est initialement chargé de placer des explosifs et dégager les voies des employés qui seraient encore en train de travailler. Les mangemorts cherchent à les stopper. Que le meilleur survive  

ϟ Vos PNJ sont Obbie Kantaro et Hayley Travers, bon courage  

ϟ Obbie Kantaro : Bras droit de Jane Callaghan, le Belge est un vieux Phénix qui aime quand ça pète et que ça secoue. Présent depuis plus de 25 ans pour la cause, il ne recule devant rien et prend tous les risques du monde pour les Phénix. Jamais sans Mimi(traillette) et son cigare, il est le cauchemar des personnes qui aiment les choses faites proprement  

ϟ Hayley Travers est l’un des meilleurs soldats de Mervyn Kark. Chargée de la protection du Ministre depuis des décennies, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin lorsqu’elle a sa baguette en main. Tireuse d’élite talentueuse, elle a formé les meilleurs éléments de la nouvelle génération. Les rebelles sont ce qu’elle déteste le plus au monde : un traître à son sang ou son pays ne mérite que la mort à ses yeux  

ϟ Pour l’instant, la fumée empêche les mangemorts de savoir de quel côté courent les ennemis : un oui suffit à la dissiper mais comptera comme une attaque. À vous de choisir si vous voulez tenter le coup  

ϟ Pour les Phénix/Ni, il faudra un double oui par l’un de vous pour réussir à grimper dans l’ascenseur sans que les mangemorts ne puissent vous arrêter  

ϟ Obbie et Hayley étant très doués avec leurs baguettes, il vous faudra deux oui pour les atteindre réellement.

ϟ Pensez à résumer brièvement votre RP en fin de message et à les compiler sur l'ensemble du tour !

ϟ Vous avez jusqu'au dimanche 8 octobre 19h pour poster.

ϟ Amusez-vous bien et n'oubliez pas de survivre .
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 95
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 22:26
« Event »
Avec HAYLEY TRAVERS JPP OSCOURS



Ce pincement dans le ventre, vous savez, ce coup de couteau qui vous lamine vos entrailles comme si on venait les triturer avec une fourchette telles des spaghettis, vous l’avez déjà ressenti n’est ce pas ? Cette impression fumeuse et angoissante que quelque chose de grave va vous arriver au coin de la gueule et qu’au lieu de pleurer, ou d’enrager, tout ce que votre corps sait faire c’est vous donner l’envie d’une chiasse terrible.

Abbey en était là, dans son couloir. Avec sa cagoule sur la tronche, un besoin d’aller aux chiottes tout en sachant que ça ne la soulagerait en rien, les yeux écarquillés d’une terreur qui faisait peine à voir – disons, un lapin pris en chasse par un renard. Ouais c’était assez approchant.

Qu’est ce que je fous là ?

Ah ! Facile celle-la allez je vais y répondre. Jo. Toujours Jo. Jo et Stan évidemment, un peu d’Alice et de cette fièvre contagieuse qu’elles partageaient. Celle qui leur avait fait dire que si, ce plan, cette attaque, prévue pendant deux foutues longues semaines, elles étaient capables elles aussi de le mener à miens. En pleine nuit ? Mais y’avait qu’à fuir ma bonne dame ! Mais oui, y’avait toujours une porte dérobée, comme dans les livres. Une porte par laquelle l’héroïne s’enfuyait cheveux aux vents.

Elle s’était cassée la gueule sur la pelouse ouais, au beau milieu du fief des sang-purs mais elle avait bien fini par rejoindre le QG, aidée de quelques ressortissants et collabo domestiques qui avaient le même but que la p’tite Newton ce soir : péter des dents.

Elle était arrivée, avait serré sa main moite contre celle d’Alice, en souriant sereinement – ouais, presque rassurée. Elle avait senti son cœur battre à l’unisson aux propos de ce sorcier armé, puis avait frissonné de plaisir au discours non sans bon-sens d’Oliver Durham. Elle avait ressenti cette secousse. Ce lien entre eux tous. Cette fraternité et cette sororité qui les liaient dans le courage et elle avait crié « LIBERTE ! » en postillonnant avec force.

Puis on lui avait filé une potion bleue – soin – et une potion rouge – attaque – avant de lui indiquer le cul du sorcier belge qui venait de parler. Alice, elle, était partie dans l’autre sens. Et Abbey avait cru qu’elle allait se mettre à pleurer.

Mais difficile de faire demi-tour quand on se battait pour une cause loyale.

Oh, elle allait crever. Au moins ça lui éviterait la torture d’être une traitresse, de voir le visage de la petite Aileen peut-être une dernière fois et de sentir sur elle tout le poids de la rage des McKay. Même de cet abruti de sorcier manchot qui lui servait de maître – dommage, ça l’aurait peut-être réveillé.

Alors elle pria – Si tu viens prendre mon âme, Seigneur Jésus, fais le en douceur. Histoire de se dire qu’elle allait peut-être partir, certes, mais sans douiller. Puis la réalité la rattrapa et là, avançant dans la tour des médias au son des portes que Obbie continuait à faire péter – son cigare, même éteint, puait la sueur rance de chacal une vraie horreur – Abbey essaya de contrôler le tremblement de ses mains.

Je sais pas tirer, y’a erreur. Stan a bien voulu m’apprendre mais j’ai raté la cible presque à chaque fois. J’ai que six coups dans ce putain de flingue, six coups et eux ils ont des baguettes je fais quoi qu’est ce que je fous ici oh bordel de merde veille sur moi Jésus, demeure mon gardien auprès de mon Jo et de ma –

« Hey Newton, c’est cool de participer à la destruction de cette daube en personne, hein ? »
« Absolument inouïe » Chuchota-t-elle sous son masque, d’une voix de pet de souris.

Au retour au QG des phénix, on sabrera une bonne bouteille, peut-être sur un monde un peu plus libre. Allez Abbey. Courage, bordel !

De jolies paroles pour se rassurer puis la porte sauta et le type fit signe – Hermès, un nom grec, un joli prénom pour un drôle de terroriste qu’elle ne connaissait même pas – que quelque chose arrivait.

Abbey leva son arme, jugea l’action stupide, remit la sécurité et laissa Obbie se charger de la fumée – je suis entourée de sorciers et de sorciers que Dieu me vienne en aide c’est moi qu’ils vont sacrifier si je MERDE

FONCE A L’ASCENSEUR ABBEY.


« Ascenseur. » Se répéta-t-elle en faisant volte-face. Sans doute Lyne put-elle l’entendre, puisqu'elle la bouscula. « Ascenseur. »

Leçon numéro 1 : survivre
Leçon numéro 2 : assez longtemps pour commencer à les tuer.


Spoiler:
 

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Ven 6 Oct - 22:26
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Arsouille assumée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 722
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : Nerose

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 33 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 10:04
Bon bon bon. J’avais répondu à l’appel de cette marque pour cette fois, parce que Dag et père étaient en mer, parce qu’il fallait qu’un Sabordage représente la famille et merde quoi. Ça sentait pas bon ce soir : une attaque des piafs apparemment, enfin, ils n’avaient encore vu personne alors peut-être que c’était juste un fan du show Danse avec les dragons qui voulait se pendre au cou de son acteur préféré ? Tout était possible chez les tarés de ce pays après tout… Ouais mais vu comme ils nous préparaient, comme ils étaient tendus, comment la Travers grimaçait… ça sentait pas bon ce soir.

Tenant ma baguette comme si c’était le gouvernail de ma propre vie, je me sentais légèrement tendue. Doux euphémisme oui : j’avais les dents si serrées que je me demandais à quel moment ma mâchoire allait péter. Depuis quand ne m’étais-je pas servi offensivement de ma baguette ? Des mois que je disais « ouais ouais Dag, on s’entrainera demain t’inquiète » persuadée que je pourrais me contenter de missions de négociations pendant que les autres verseraient leur sang. Bah non ma vieille, non ! Du coup, j’étais là, à suivre la grande Travers, flanqué d’un gosse et d’Ajay Shafiq… Parce qu’en plus, fallait qu’on m’offre la possibilité de vouloir utiliser une baguette autre que la mienne. BRAVO TRAVERS ! BON CHOIX POUR LA RÉUSSITE DE CETTE OPÉRATION COMMANDO ! J’faisais genre mais je savais très bien que la flippette me ferait très vite oublier mes envies de batifoler.

« 60ème étage. Presse Magique. Étage de Moldu actuel. » Super, l’étage de cette bouse. C’était pas si dérangeant que ça qu’ils aient décidé de bousiller ce fond de cuvette. Et bim, la belle fumée. Et bim les intrus qui filaient ailleurs. « Et il y a combien d’issues ? » Personne ne me répondit puisque l’assaut venait d’être lancé. Merci les copains. « Bon… La fumée, c’est du brouillard. La fumée, c’est comme le brouillard. » Au moins, si je m’imaginais sur Le Poséidon, j’avais une chance d’user de baguette avec naturel. Oui mais non, c’était pas du brouillard, c’était plutôt Isilde qui cherchait à brouiller la vision de nos moldus lorsqu’il devait passer la passerelle pour accéder aux navires. Aaaarrrgh… Plouf. Le bruit que ça faisait quand ils se rataient et tombaient dans le port. « AERUS VENTIS SCROUT ! » Je me rattrapai de justesse après avoir buté sur un bloc caillouteux. Et faire les choses propres, ils connaissaient ces cons ?!

Mon sort s'était lamentablement perdu sur le mur, y laissant sûrement une trace noire... Pourquoi est-ce que ça n'avait pas pu être comme du brouillard, hein ? « C'est que ça court vite un terroriste ! Purée, ça c'est de la motivation : sauver sa vie en niquant le bien d'autrui. » Ouaip, comme la piraterie quoi. Mais, au moins, nous, nous faisions ça avec honneur par les couilles de Voldy !

Dé : La fumée est-elle dissipée ?
Oui : Chouette, on y voit à nouveau ! Mais ils ont quand même une longueur d'avance.
Non : En fait, elle trébuche sur des débris et le sort s'écrase contre un mur...


RÉSUMÉÉÉ LES GUEUX
Abbey se chie dessus, quasiment. trouve que le cigare d'obbie pue la sueur rance et s'inquiète pour alice dont elle a été séparée. elle a peur, essaye de prier. laisse les autres faire, se trouve en minorité technique. veut pas tirer, profite de l'écran de fumée offert par obbie quand les mangemorts débarquent pour essayer de se tirer vers l'ascenseur et bouscule lyne au passage - oh ben tant qu'à faire autant être un boulet jusqu'au bout !
Arsenia foire son sort pour cause de bloc détaché d'un mur par l'explosion d'Obbie. Et du coup les ennemis ont pu prendre un peu d'avance s'ils courent vite.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 10:04
Le membre 'Arsenia Sabordage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 12:36
Oh fuck. Ca y est. C'est l'heure. Enfin ! Regardez moi cette belle marque des ténèbres qui s'anime sur mon  bras. Par les couilles de Merlin, c'est tellement classe ! Tellement cooooooool !! ! Non mais sérieux, osez dire qu'elle vous fait pas envie ! Même Anastáz serait obligé de reconnaître que ça a du style s'il pouvait voir ça. Le seul hic.... c'est que ça tombe mal. Franchement, ils auraient pu choisir un autre soir pour mener leur offensive à deux noises parce que ça m'arrange pas trop trop là.... je me suis levé tôt hier matin, j'ai bossé comme un elfe de maison toute la journée et en plus j'ai bu quelques verres avant d'aller me coucher. Bref, j'étais parti pour une bonne nuit de sommeil bien méritée, pas pour un passage à tabac de piafs. Mais puisque la patrie l'exige.... J'enfile une robe confortable mais assez chic - sait-on jamais si on doit être filmé au petit matin, comme après l'attaque d'Avalon - puis je glisse un mot sous la porte de mon frangin avant de transplaner.

Arrivé sur place, l'ambiance générale et le discours de la brune pugnace me foutent le doute. Ca peut pas être siiii terrible que ça non ? Je veux dire, on est des mangemorts. Notre ministre - malgré le fait qu'il soit un Kark et donc un connard par définition - est revenu d'entre les morts, a mit le  monde à ses pieds et en a vu d'autres. Pas vrai ? Ouai, c'est juste ces anglais coincés du culs qui grossissent les choses pour pas avouer qu'ils se font dessus. C'est en tout cas ce que je me répète - jusqu'à m'en persuader - jusqu'au moment où la grande brune nous fait signe de la suivre. Miss Travers apparemment. Il y a aussi une grande rousse qui est plutôt canon malgré son âge avancé et.... ah bah tiens ! Ca alors ! J'esquisse un sourire cynique en pensant reconnaître celui que je n'ai jamais vu mais dont j'ai tellement entendu parler.

« Ajay Shafiq ? » je tente. « Quel honneur de vous rencontrer enfin ! J'ai tellement entendu parler de vous, généralement comme un sorcier au grand coeur, toujours là au bon endroit et bon moment pour apporter votre aide précieuse. »

J'essaie de ne pas avoir l'air de trop me foutre de sa gueule mais c'est dur. Et puis la Travers finit par attirer notre attention sur l’ascenseur. Bon, allez, on va buter tout ça rapidement pour lui faire plaisir et on se taillera une bavette après.

« Oui madame. » je rétorque d'un ton scolaire.

Les terroristes - du moins je suppose que c'est eux - balancent une fumée dense que la rouquine essaie vainement de dissiper. Je roule des yeux. Franchement, quel intérêt de s'emmerder avec ça ? Y a qu'à tirer dans le tas ! On est tous là de toute façon alors si on se met ou à les inonder de maléfices, ça ne peut que les toucher.

« Bråk ! »

Je crois distinguer un cri de douleur de l'autre côté de l'écran de fumée. « Oh yeah ! » Et bah voilà, c'était pas si compliqué non ?

Super Zozoooo !:
 



RÉSUMÉÉÉ LES GUEUX
Abbey se chie dessus, quasiment. trouve que le cigare d'obbie pue la sueur rance et s'inquiète pour alice dont elle a été séparée. elle a peur, essaye de prier. laisse les autres faire, se trouve en minorité technique. veut pas tirer, profite de l'écran de fumée offert par obbie quand les mangemorts débarquent pour essayer de se tirer vers l'ascenseur et bouscule lyne au passage - oh ben tant qu'à faire autant être un boulet jusqu'au bout !
Arsenia foire son sort pour cause de bloc détaché d'un mur par l'explosion d'Obbie. Et du coup les ennemis ont pu prendre un peu d'avance s'ils courent vite.
Zoltán arrive comme un prince, persuadé qu'ils vont défoncer la gueule des terroristes en deux-deux. Il balance une pique à Ajay puis vise à travers l'écran de fumée et touche Lyne avec un sort de massue.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 12:36
Le membre 'Zoltán Hunter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 143
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Kim

Double compte : Armel Zabini

Age : 34 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Pro de la métamorphose et du vol sur balai, intellectuelle plus que pratique (pour les sorts complexes on repassera) •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 13:26
Spoiler:
 

A force, elle avait appris à laisser la détermination prendre largement le dessus sur la peur. C’était sans doute un savant mélange entre de la folie, de la naïveté ou de la bêtise, écervelée pas bien douée de la baguette violemment convaincue qu’elle était, allez savoir. Bien-sûr, qu’elle avait la frousse, Lyne sentait toujours ces nœuds désagréables au fond du ventre : mais par-dessus tout, ça faisait un bien fou de passer à l’action. Encore une fois ! Elle jubilait rien qu’à imaginer la tronche de tous ces vendus du système à leur réveil, demain matin. Car bien évidemment, ils allaient envoyer valser l’intégralité de leur tour des médias (réduire à néant leur propagande à vomir) – ils s’étaient longuement préparés pour ça, et échouer n’était pas une option.

Et voilà donc qu’ils se retrouvaient en pleine action. Son père lui avait répété un demi-milliard de fois d’être prudente – certainement pas, elle ne l’était jamais trop, fonçait toujours stupidement dans ce genre de plan sans jamais retenir la leçon (elle n’était pas une vraie guerrière avertie), mais de préférence elle aurait aimé revenir en un seul morceau. Elle était avec Hermès d’une part (adorable petit Hermès, un gamin qu’elle affectionnait tout particulièrement) et Obbie de l’autre. C’était plaisant, ça aussi : parce qu’elle approuvait complètement ses méthodes de fonctionnement. Elle non plus n’avait pas franchement la patience de faire dans la dentelle. Plutôt nerveuse option bulldozer poids-plume. Et puis il y avait aussi cette petite moldue (Abbey ?), avec ce drôle d’air, comme si elle avait avalé son petit-déjeuner de travers.

Alors savamment, gentiment, minutieusement, elle disposait juste aux côtés d’Obbie et son cigare les petites billes explosives. Ils avaient tout un secteur à couvrir.

Puis soudain, Hermès leur fit un signe rapide : ça y est, ils arrivaient. Ca allait bientôt canarder de tous les côtés et elle ne tenait pas franchement à rester planter-là (suivre Obbie et courir vite vers l’ascenseur : une chance que d’être fugitive dans ces situations… elle courait depuis toujours, et vite).

A travers la fumée, elle devina une voix forte [Arsenia et son SCROUT] sans chercher à comprendre ce qu’ils pouvaient bien dire (courir !). Elle se retourna, sans distinguer vraiment combien d’ombres leur couraient après (trop de toute évidence), et puis violemment la moldue de leur groupe vint s’étaler contre elle avant de continuer sa course. En guise de réaction, elle cracha tout bas un : « abrutie ». Elle l’avait bien dit qu’elle avait une drôle de tête ! Le temps de reprendre son équilibre, de se remettre à courir. Et de recevoir un violent coup derrière les jambes venu silencieusement de nulle part pour s’étaler ridiculement mais de tout son poids par terre (se râper la paume des mains au passage et s’éclater le genou gauche contre allez savoir quoi). « Putain ! » Pas trop fort, mais lâché par surprise juste après le « boom » de son corps à même le sol.

Relève toi et cours, nom d’une goule !

Abbey se chie dessus, quasiment. trouve que le cigare d'obbie pue la sueur rance et s'inquiète pour alice dont elle a été séparée. elle a peur, essaye de prier. laisse les autres faire, se trouve en minorité technique. veut pas tirer, profite de l'écran de fumée offert par obbie quand les mangemorts débarquent pour essayer de se tirer vers l'ascenseur et bouscule lyne au passage - oh ben tant qu'à faire autant être un boulet jusqu'au bout !
Arsenia foire son sort pour cause de bloc détaché d'un mur par l'explosion d'Obbie. Et du coup les ennemis ont pu prendre un peu d'avance s'ils courent vite.
Zoltán arrive comme un prince, persuadé qu'ils vont défoncer la gueule des terroristes en deux-deux. Il balance une pique à Ajay puis vise à travers l'écran de fumée et touche Lyne avec un sort de massue.
Lyne est d'abord super déterminée, prête à tout exploser. Rapidement calmée par la bousculade d'Abbey puis par le coup de massue de Zoltán. Elle se viande de tout son poids et se relève en boitant.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 13:26
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2017
Célébrité : Pedro Pascal
Crédits : Nerose pour l'avatar, Willow pour la sign

Sang : Sang-pur.
Statut : Marié mais pas exclusif.
Métier : Ancien duelliste reconverti en esclavagiste.
Dialogue : #803636
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 16:52
Un grognement mi plaisir mi douleur roule dans sa gorge et ses mains s'agrippent un peu plus fermement aux hanches de son amante montée à la califourchon sur lui. Il ne sait pas si c'est le vin ou l'opium mais Kali se montre particulièrement joueuse ce soir. C'est la cinquième fois au moins qu'elle verse de la cire chaude sur son torse nu. Il ne s'en plaint pas. Il l'aime ainsi sa tigresse. Sauvage. Passionnée. Malicieuse. Mais est-ce vraiment le cas ? Soudain, à travers les brumes de désir et d'euphorie qui obscurcissent son esprit, Ajay fait le point de la situation. Kali est penchée sur lui, ses longs doigts fins glissés dans ses cheveux, ses douces lèvres dévorant les siennes de baisers. Elle ne peut pas être à l'origine de cette étrange brûlure. Puis la réalisation le percute. La Marque des Ténèbres.

« Quoi ? S'étonne la belle dans sa langue maternelle, le souffle court, lorsque son amant se redresse et attrape son bras pour en examiner l'intérieur. Sur sa peau mordorée, le tatouage qu'on lui a apposé il y des années de ça, lors de son arrivée à Pré-au-Lard, a viré au noir de jais. Pareil pour celui d'Ajay qui trône fièrement sur sa poitrine. Côté cœur. Maintenant ?! »

« Il faut y aller. »

« Je viens avec toi. »

« Non. Il la retient fermement par le poignet alors qu'elle se glisse déjà hors du lit. On ne sait pas où sont les enfants. Reste ici avec Aalia. Si Avalon est encore attaquée je veux que tu l'amènes loin d'ici. Et assure-toi que les autres sont aussi en sécurité. »

Ses sourcils se froncent. Une étincelle de crainte passe dans ses yeux mais Kali ne discute pas.

« Sois prudent. »

« Toujours. »

* * * *

Ajay n'est pas réputé pour sa prudence. Pour savoir se ménager ou savoir quand il convient de prendre du recul. Mais il n'est pas idiot. Et il n'a surtout jamais menti à son âme-sœur. Il sait ce qu'il vaut. Connaît ses limites. Il est comme le tigre tapi entre les herbes, épiant savamment sa proie, étudiant ses mouvements avant de fondre sur elle dans un éclair. Mais il ne lâche rien une fois sa mâchoire refermée. C'est vrai. Il ne sait pas démordre d'un combat et le souvenir de Nagendra, son fils, allongé sur son lit d'hôpital après les événements du vingt-quatre juin, attise en lui la colère jamais tout à fait endormie qui vit au creux de ses entrailles. Il s'est juré que les Phénix paieraient pour cela. Et Ajay est un homme de parole.

Quand il arrive face à la Tour des Médias, entouré des autres Appelés, son regard noir brûle d'un feu farouche. Intimidant. Il a tout de même un sourire pour Arsenia, avec laquelle il se satisfait d'être réparti, mais hausse les sourcils quand le garçon qui les accompagne l'apostrophe. Le connaît-il ? Peu importe en fait. Il essuie son air bravache d'un geste de la main. L'air de dire : tu permets gamin mais on verra ça plus tard. Ce n'est pas le moment là. Sa baguette déjà en main, il s'enfile à la suite de Travers dans l'ascenseur qu'elle leur désigne. Il a déjà connu tant de combats. Tant de batailles. Quand les portes s'ouvrent sur un hall en circonvolution et qu'une fumée épaisse ne tarde pas à recouvrir les lieux, le tigre garde la tête froide. Il échange un regard entendu avec sa cheffe de file avant de poser une main dans le bas du dos de la pirate. Pour la guider avec lui derrière le couvert du pilier le plus proche.

Difficile de dire où se trouvent leurs adversaires dans cette purée de pois. Le garçon a la passion de la jeunesse de son côté et son sort semble faire mouche. Mais Ajay préfère jouer la carte de la prudence. Il arme sa baguette et tente de leur redonner l'avantage du terrain d'un sortilège informulé.



Ça se dissipe cette fumée ou pas ?
Oui : Merci bien.
Non : Ajay a à peine sorti le nez de derrière son pilier qu'un sortilège fuse vers lui et l'oblige à se rétracter.

Résumé :
Abbey se chie dessus, quasiment. trouve que le cigare d'obbie pue la sueur rance et s'inquiète pour alice dont elle a été séparée. elle a peur, essaye de prier. laisse les autres faire, se trouve en minorité technique. veut pas tirer, profite de l'écran de fumée offert par obbie quand les mangemorts débarquent pour essayer de se tirer vers l'ascenseur et bouscule lyne au passage - oh ben tant qu'à faire autant être un boulet jusqu'au bout ! 
Arsenia foire son sort pour cause de bloc détaché d'un mur par l'explosion d'Obbie. Et du coup les ennemis ont pu prendre un peu d'avance s'ils courent vite.
Zoltán arrive comme un prince, persuadé qu'ils vont défoncer la gueule des terroristes en deux-deux. Il balance une pique à Ajay puis vise à travers l'écran de fumée et touche Lyne avec un sort de massue.
Lyne est d'abord super déterminée, prête à tout exploser. Rapidement calmée par la bousculade d'Abbey puis par le coup de massue de Zoltán. Elle se viande de tout son poids et se relève en boitant.
Ajay était en pleine partie fine quand la Marque s'active (dédicasse Cool). Il salue Arsenia, snobe un peu Zoltan et suit le mouvement. Quand ils arrivent dans les étages il amène Arsenia se planquer derrière un pilier avec lui et parvient à dissiper la fumée d'un sortilège informulé.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 16:52
Le membre 'Ajay Shafiq' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Complexe d'Oedipe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1175-hermes-travers#15265
Messages : 146
Date d'inscription : 05/02/2017
Célébrité : Jack Falahee
Crédits : HB

Age : 21 ans
Sang : Sang-pur
Métier : Fugitif
Baguette : 29,2 cm - Bois de Tremble - Plume d'oiseau-tonnerre
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère
Dialogue : #046380

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 18:49
      - Sois prudent, mon fils.
      - Je sais et si je croise Hayley, je fuis ... soupire Hermès agacé de répéter sans cesse la même formule.


    Une caresse sur la joue suivit d’une accolade. Kate a toujours du mal à laisser son fils se détacher d’elle, mais il le faut. La bonne cause les sépare toujours et le destin les réunit. Depuis Avalon, Hermès tente de rassurer ses inquiétudes en vain et il le comprend. Lui-même craint de ne pas le revoir, les mangemorts du régime réagiront et n’auront aucune pitié à châtier ceux qui tentent de leur mettre des bâtons dans les roues. Une question d’habitude finalement, les risques du métier comme le dirait un moldu. Elle le serre dans ses bras comme s’il s’agissait de la dernière fois et le regarde attentivement avant de rejoindre son groupe. Ils ne vont pas tarder à frapper et le Travers doit également accompagner les siens.


    _____________________________


    Soixantième étage de la tour des médias. Malgré les discrètes apparitions de Hermès à Avalon, il n’avait jamais eu l’occasion de s’y rendre. Obbie, menant la troupe Phénix s’occupait des explosifs, secondé par Lyne. Il aurait tout donné pour être à la place de la sorcière. Tout ce qui fait boum, il adore. Sa mère l’avait formé à tout faire exploser : des ponts, des immeubles, des fortifications. Une signature Callaghan lui répète-t-elle sans cesse, fière du nom donné par sa mère. La représentante de la nouvelle inquisition monte la garde avec lui. Abbey, une moldue qui paraît très jeune, trop jeune et si fragile. Sa présence ici surprend le sorcier qui se demande bien si elle ne servirait pas seulement de chair à canon, lui qui n’a jamais vu de créature dépourvue de pouvoirs magiques se défendre.

    Tête encagoulée, le corps vêtu d’une longue cape et baguette à la main, Hermès est à l’affût du moindre son qui pourrait trahir la présence de visiteurs impromptus. La garde, le terroriste a fait ça toute sa vie. Être à l’aguet de rafleurs, de tireurs ou tout simplement de sa tante. Avoir une longueur d’avance sur l’adversaire, toujours. Soudain, une ombre. Tel un réflexe, le Travers fait signe à ses équipiers. Les hostilités vont commencer. Il avale la potion de polynectar donnée par sa mère plus tôt dans la soirée. Croiser Hayley dans cette situation était probable, Kate n’est pas idiote. Mieux vaut prévenir que guérir. La mixture engloutie, Hermès n’a aucune idée de l’apparence prise.

      - Ils sont là.


    Un écran de fumée est installé par Obbie, de quoi brouiller leur vision et de ralentir leur progression. Il sort sa baguette, prêt à en démordre. Un sort fuse et s’écrase au sol. Les enfoirés de mangemorts tirent à l’aveugle, impossible de se protéger sans voir d’où les tirs arrivent. Lyne est à terre. Hermès ne peut pas se permettre de l’aider à se relever et contre-attaque.

      - Confringo !


    BOUM. Le terroriste ne sait pas si l’un des assaillants est touché. Toujours est-il que ça fait du bruit ! C’est alors qu’il prend ses jambes à son cou et suit le mouvement initié par Obbie. Quitter l’étage par l’ascenseur, continuer à miner le terrain et dégager les potentiels nuisibles. Finalement, les escaliers auraient peut-être été une meilleure option.


    Spoiler:
     


    Résumé :
    Abbey se chie dessus, quasiment. trouve que le cigare d'obbie pue la sueur rance et s'inquiète pour alice dont elle a été séparée. elle a peur, essaye de prier. laisse les autres faire, se trouve en minorité technique. veut pas tirer, profite de l'écran de fumée offert par obbie quand les mangemorts débarquent pour essayer de se tirer vers l'ascenseur et bouscule lyne au passage - oh ben tant qu'à faire autant être un boulet jusqu'au bout ! 
    Arsenia foire son sort pour cause de bloc détaché d'un mur par l'explosion d'Obbie. Et du coup les ennemis ont pu prendre un peu d'avance s'ils courent vite.
    Zoltán arrive comme un prince, persuadé qu'ils vont défoncer la gueule des terroristes en deux-deux. Il balance une pique à Ajay puis vise à travers l'écran de fumée et touche Lyne avec un sort de massue.
    Lyne est d'abord super déterminée, prête à tout exploser. Rapidement calmée par la bousculade d'Abbey puis par le coup de massue de Zoltán. Elle se viande de tout son poids et se relève en boitant.
    Ajay était en pleine partie fine quand la Marque s'active (dédicasse Cool). Il salue Arsenia, snobe un peu Zoltan et suit le mouvement. Quand ils arrivent dans les étages il amène Arsenia se planquer derrière un pilier avec lui et parvient à dissiper la fumée d'un sortilège informulé.
    Hermès quitte sa mère le coeur lourd. Il monte la garde avec Abbey et fait signe à Obbie à l'arrivée des rouges. Il attaque sans succès et l'ascenseur ne veut toujours pas se montrer. Ahlala Lyne, nous sommes maudits !
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 7 Oct - 18:49
Le membre 'Hermès Travers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
« Deuxième tour »
PNJ


QG PHÉNIX, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

Les flammes léchaient le ciel nocturne. La haute fumée s'élevant des bâtiments en feu masquaient jusqu'aux étoiles, donnant à l'ancien QG Phénix un aspect de limbes tout à fait délectable. Demeter Denfer esquissa un petit sourire satisfait tandis qu'elle rangeait sa baguette. « Astruc. Rapport. » Le Pacificateur ne se le fit pas dire deux fois. « Périmètre sécurisé. Suivant les ordres, un seul survivant a été laissé pour interrogatoire. » « Bien. Amenez-le moi. »  Autour d'eux, d'autres brigadiers maîtrisaient l'incendie de manière à leur laisser une safe zone. Deux tireurs d'élite ne tardèrent pas à s'avancer au milieu de ce qui n'était plus qu'un terrain vague, traînant un prisonnier entravé. Lourd. Massif. Le visage ensanglanté ressemblant aux quelques cadavres qui subsistaient aux abords de l'incendie - ceux-là même qui brûleraient dès que les unités auraient déguerpi. Demeter le reconnut immédiatement. Son visage de traître à son sang trônaient sur les murs du monde sorcier depuis les guerres civiles. « Bruce Blackburn ! Sans déconner, les gars, qui vous a dit que c'était mon anniversaire aujourd'hui ?! » La femme jubilait. Ils avaient attrapé l'une des plus grandes figures de la rébellion Phénix. Elle s'imaginait déjà tout ce qu'elle allait pouvoir lui faire subir, lui faire cracher sur tous ses petits terroristes de copains. Si par malheur, il parvenait à survivre au traitement de ses hommes et elle, elle escomptait bien à ce qu'il soit réduit à l'état de légume, nourriture avariée pour ces chers Détraqueurs. Demeter n'aimait pas trop prêter ses crayons de couleur aux copains. « Bah alors ? T'as rien à dire ? Vous lui avez arraché la langue ou quoi ? » accusa-t-elle ses comparses, lesquels secouèrent la tête en signe de dénégation. Le Blackburn ne faisait qu'arborer un sourire indéchiffrable. « Impossible de le faire parler depuis qu'on l'a maîtrisé. Il se contente de ... Faire cette tronche. » Quelle frustration. Pour la peine, elle colla un coup de botte dans l'autre face de strangulot. Il vacilla à peine.

Elle s'apprêtait à ordonner le repli, quand un crack caractéristique du transplanage les surprirent tous. « Wow ! » Le Pacificateur nouveau venu sursauta. A quelques mètres près, il atterrissait en plein dans le brasier. « Toufoulkan ? Qu'est-ce que vous faites là ? » Ahuri, au lieu de regarder leur supérieure, il lorgnait autour de lui. « Ben ... On essaie de vous contacter depuis plus d'une heure. On m'a envoyé vous chercher. Les terroristes ont attaqué la Tour des Médias ! » se reprit-il face au claquement de langue impatient de la Denfer. « Que ... Par toutes les catins de Viviane ! Les gros bâtards ! T'étais au courant, hein ? Parle ou je t'achève, sale merde ! » éructa-t-elle en chopant le Phénix par le collet. Aucune réponse. Et toujours ce sourire. « Unité 1 et 2, vous partez en premier ! » Rien. Les traits déformés par la colère, elle brama un peu plus fort. « VOUS ATTENDEZ QUOI ? ON DEGAGE, J'AI DIT ! » Ils étaient pâles comme la mort. Lagides, l'un des deux qui retenait le Phénix, fut le seul à avoir le courage de lui répondre. « On n'arrive pas à transplaner, Madame. » Putains d'incapables ! Demeter s'y essaya à son tour. Une fois. Deux. Trois. En vain. Un hurlement de rage pure lui échappa. « Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?! Il se passe quoi ?! » Un rire tonitruant lui répondit. Lentement, elle tourna son visage vers Bruce. Sa première réaction. « Rendez-vous pour la prochaine partouze, fils de foutre avariés ! » Une voix caverneuse. Inhumaine. Comme ... pré-enregistrée. La tireuse d'élite se recula brusquement, comme si elle avait été brûlée.

Et là, tout autour d'eux, retentirent des dizaines de petits pop. Les corps abandonnés disparaissaient. Littéralement. Des cadavres, il ne restait plus que des pluies de paillettes balayées par le vent et la fumée. Blackburn fut le dernier à partir en poussière. « DES ILLUSIONS ! DES PUTAINS D'ILLUSIONS ! ON S'EST FAIT PIÉGER ! » Qui était pris qui croyait prendre. Les brigades - tous les Pacificateurs, rafleurs et tireurs d'élite d'Angleterre - n'avaient jamais attaqué ce qu'ils croyaient être le QG de la résistance. Les sources traîtres les avaient directement envoyé dans un traquenard. Ils étaient tous coincés ici.


TOUR DES MÉDIAS, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

« Laisse tomber cet ascenseur gamin, cours ! » Sa belle fumée n’avait pas tenu bien longtemps et les billes explosives risquaient de déstabiliser la structure de cette flèche chatouillant l’anus du ciel trop tôt. En entraînant les gosses, il en jeta trois au milieu du couloir. « Tic tic tic et BOUM ! » les billes explosèrent, la poussière prenant la place de la fumée tandis que la lumière diminuait considérablement dans le couloir. « EXCRUCIO ! » La lueur violette de la flamme frappa Obbie de plein fouet, le faisant trébucher tandis que ses ouailles partaient en tête. À terre, il se retourna : « DISTRAHET ! » Le corps d’Hayley s’ouvrit alors en grand, embrassant le sort d’écartèlement. « CONJUCTIVA ! FACE DE CONSANGUINE ! » Pas con le Obbie : trop puissante la Travers pour se contenter d’un seul sort. Il s’était déjà relevé et avait rattrapé la petite Cooper qui boitillait : « Pas l’temps d’niaiser Lynette, faut foncer. » Il la souleva sans problème, comme si le sortilège de magie noire n’était pas encore en train de pulser sous sa peau. Il en avait vu d’autres. Les plans étudiés avec précaution, il poussa ses ouailles vers une grande salle de réunion qu’il barricada d’un coup de baguette. « Trois secondes de plus les loustics, la porte au fond à gauche mène vers un couloir étroit mais il y a un ascenseur tout prêt. » Il positionna deux billes explosives au pied de la porte donnant sur le couloir que les gamins venaient d’emprunter…

« RATTRAPEZ-LES ! » Hayley se relevait tandis qu’elle sentait son sang bouillir. Ces chiens ne survivraient pas. Tant pis pour le vieux terroriste qu’elle avait reconnu, à force d’observer chaque jour les visages des gens fugitifs. Si elle tentait de l’arrêter vivant, elle prenait de gros risques. D’autres parleraient à sa place : eux mourraient dans ce couloir. D’un geste du poignet, elle fit exploser la porte qui refusait de céder avant même que les autres n’aient eu le temps de prononcer le moindre mot. Elle avança en tête dans la pièce tandis que les meubles se fracassaient un par un contre les murs pour laisser passer l’ouragan qu’elle ne contenait plus en elle. Elle ne disait plus rien, ne donnait plus d’ordres : elle détruisait. La second porte céda et le cadeau laissé par Obbie ne suffit pas à stopper Hayley : les éclats qui venaient de voler ne l’atteignirent même pas. Leurs pas résonnaient sur la gauche. Nouveau coup de baguette, nouvelle onde de choc. Aussi puissante que sa colère.

Obbie se fracassa au sol quasi en même temps que ses protégés. Jamais ils n’atteindraient l’ascenseur à temps. Pas avec Travers au cul. « Continuez ! Rejoignez l’équi… » Le souffle coupé, il alla s’écraser contre un pilier vingt mètres plus loin… Dans un craquement sinistre.

Un de moins. Un nouveau trophée à son palmarès. « Inniti graviter ! » le sortilège frappa, serra la poitrine de sa victime dans un étau suffocant à défaut d’être réellement mortel.

BOUM

Une bille explosa, à retardement. Un morceau de mur frappa Hayley tandis qu’elle s’effondrait.

Qui a bobo ?
Oui : Hermès
Non : Abbey


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Obbie, malgré le sort de magie noire, ralentit les mangemorts à coup d'explosions. Les Phénix/NI traversent une salle vide et se retrouvent dans un autre couloir qu'ils suivent plein ouest (gauche) pour espérer atteindre un ascenseur. Obbie piège la deuxième porte de la salle. Hayley explose tout sur son page, de la première porte aux meubles, ainsi que la seconde porte. L'explosion d'une bille ne fait que peu de dégâts mais beaucoup de poussières. Elle envoie une onde de choc dans le couloir qui fait tomber tous les terroristes. Puis elle explose le corps d'Obbie contre un pilier, 20 mètre plus loin (toujours vers l'ouest). RIP Obbie  
De là, la deuxième bille laissée par Obbie explose et Hayley est assommée par un débris.

ϟ Keskessavedir : Hayley Travers est assommée le temps de relâcher son emprise et de laisser une chance aux Phénix/NI de se retourner et d’attendre l’intervention de renfort (oui oui, vous aurez droit à un PNJ allié au prochain tour pour vous permettre de survivre). Vous pouvez la remettre en action au cours du tour si vous le souhaitez  

ϟ Phénix/NI : Les Phénix/NI doivent oublier l’ascenseur le plus proche, trop à découvert, et courir se réfugier dans la première pièce qu’ils trouvent à double porte (salle de réunion par exemple avec un accès à un autre couloir). Vous pouvez embarquer Obbie si vous le souhaitez mais ce sera plus un handicap qu’autre chose. Pas le temps de le dépouiller non plus : son sac de billes explosives n’est pas visible et vous n’avez pas le temps de chercher à le retourner dans tous les sens. De toute façon, le plus bel hommage à lui rendre est de le laisser au milieu de l’explosion à venir de l’étage  

ϟ Mangemorts : Les mangemorts se rendent bien compte que Travers est sonnée mais ils ont aussi pris quelques débris sur la caboche : à prendre en compte mais rien d’handicapant. Ses ordres restent d’actualité : arrêter les terroristes  

ϟ Koikonfé : Ce tour est, comme vous l’avez compris, placé sous le signe de l’affrontement : pas de réelle course, de fuite ou d’issue finale pour le moment : amusez-vous  

ϟ Pour l’usage des armes à feu : si votre personnage sait viser, un simple oui est suffisant, si ce n’est pas le cas, adaptez les dés pour réduire les chances et la précisions.
Il faut deux oui pour complètement atteindre les PNJs.
Merci de vous assurer que vos camarades de jeu restent en vie encore quelques tours : blessez-vous mais pas trop gravement (sauf si vous vous mettez d’accord, n’hésitez pas à demander notre avis dans ce cas en zone questions).

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au mardi 10 octobre, 19h pour poster un message !

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Complexe d'Oedipe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1175-hermes-travers#15265
Messages : 146
Date d'inscription : 05/02/2017
Célébrité : Jack Falahee
Crédits : HB

Age : 21 ans
Sang : Sang-pur
Métier : Fugitif
Baguette : 29,2 cm - Bois de Tremble - Plume d'oiseau-tonnerre
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère
Dialogue : #046380

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:04
La fumée se dissipe peu à peu laissant percevoir les mangemorts qui venaient troubler l’assaut Phénix. Pas le temps de discerner leur visage que les billes se mirent à exploser. Le bâtiment tient le choc, mais pour combien de temps ? BOUM. Son plaisant pour Hermès qui ne voit qu’une échappatoire : fuir le terrain miné. Obbie trébuche mais contre-attaque. Le vieil homme est coriace, tout comme de son assaillante dont la voix est très familière au Travers. Impossible de mettre une tête sur cette dernière cependant, l’heure n’est pas aux devinettes. Explosions sur explosions, un passage se fraie pour quitter l’étage au plus vite. Plus le temps passe et moins il est bon de rester dans les parages, d’autant plus que les mines sont instables. Une étincelle à proximité suffirait à anéantir le soixantième.

La poursuivante n’en démord pas. Hermès se retrouve à terre, ses équipiers suivent le pas. Elle est forte, très forte. Conscient de ne pas faire le poids face à elle, il laisse le chef des opérations s’occuper d’elle tandis qu’il garde ses forces pour ceux qui l’accompagnent. Une tempête : le mobilier, les murs et même les Phénix sont balayés par la simple puissance de sa volonté. Mieux vaut être sur ses gardes, le gouvernement n’a pas mobilisé de débutants.

- Continuez ! Rejoignez l’équi…
- OBBIE !

Envoyé valser à l’instar d’un vulgaire insecte que l’on écrase sans y porter grande attention. Le Travers sert sa baguette fermement. Les mangemorts paieront cet affront. Il se retourne lorsqu’une énième détonation retentit alors envoyant également un pan de mur sur leur poursuivante qui tombe à terre. Hermès n’a toujours pas vu son visage. C’est alors qu’un projectile fonce en sa direction : Protego. Un mouvement de baguette machinal, un réflexe dont la jeune moldue ne peut malheureusement pas user. Plus que trois ombres se rapprochant peu à peu. Se dissimuler pour mieux frapper par la suite semble être une option raisonnable. Le sang-pur se relève. Pas le temps de récupérer Obbie, il faut partir, à contre-cœur. Il prend naturellement les devants pour guider ses deux camarades.

- Abbey, Lyne, suivez-moi !

Sa course est stoppée par une double-porte qu’il tente d’ouvrir par les moyens moldus, en vain. D’un moulinet : Alohomora ! Une grande salle qui offre un passage aux groupes de terroristes leur tend les bras ; et Obbie qui n’est plus là pour la piégée .... Afin de barrer la route aux défenseurs de Kark, le bombardier brandit sa baguette et fait exploser le plafond, comme sa mère le lui a enseigné, devant le groupe mangemorts.

- Bombarda Maxima ! s'écrie-t-il avec toute l'amertume et la colère qu'il puisse éprouver.

Des débris s’écroulent contre le sol créant un trou béant laissant voir l’étage supérieur. Il faut continuer par le passage laissé par cette pièce.


Spoiler:
 

Résumé :
Hermès n'a toujours pas vu le visage de sa tante Hayley. Il reconnaît néanmoins une voix qui lui est familière sans pour autant l'identifier. Il est envoyé promener par l'onde de choc avant de voir Obbie s'écraser et se protège des débris liés une explosion. Travers décide de reprendre sa course en entraînant ses équipières. Il réussit à ouvrir une porte qui leur bloquait le passage ce qui permet aux Phénix/NI d'avancer. Pour barrer la route aux mangemorts, il fait péter le plafond.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:04
Le membre 'Hermès Travers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 95
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : FDD EN CHEF

Double compte : Elizabeth Carrow

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:54
« Event »
Avec HAYLEY TRAVERS JPP OSCOURS



Les explosions lui arrachèrent un cri mais ce ne fut rien face à la course-poursuite qui s’engagea alors, Obbie déchainant les enfers avec ses billes explosives. Courant, sans perdre son temps à ressentir une once de culpabilité envers Lyne, la bousculade ayant certainement joué dans le sortilège que la sorcière s’était finalement reçue, Abbey se signa rapidement avant de bifurquer à gauche, obéissant aux ordres plutôt que de tirer. Que pouvait-elle faire de toute façon ? Elle n’avait aucune prétention sorcière, Stan lui avait à peine appris à viser correctement et le couteau ne lui servirait à RIEN dans cette débandade – utiliser une potion explosive ? Ah ! Et face à ce que pouvait réaliser Obbie ça donnerait quoi hein ? Un pet de souris ! Un misérable pet de souris alors que les mangemorts derrière eux arrivaient à défoncer les portes et les murs. Les soufflant sous un sortilège qui les renvoya au sol, sans exception.

Ses ongles raflèrent le dallage, sa voix grésillante demanda, hystérique :

« Obbie, on fait q- »

Mais il n’y eut pas de question, et pas de réponse non plus. Juste le hurlement d’Abbey quand Obbie décolla – DECOLLA  - pour s’aplatir contre un mur et s’effondrer telle une poupée de chiffon. La bouche entrouverte, observant pour la première fois un cadavre – UN MORT NOM DE DIEU – dans toute sa jeune vie, elle se retrouva à terre, frappée dans le dos, la cage thoracique serrée par la main d’un dieu invisible.

J’aurais du prier pour Lyne, eut-elle le temps de songer avant de paniquer, prostrée, essayant seulement de respirer. Vaincue par la douleur, lançant des coups d’œil fou.

RELÈVE TOI.

Stanley allait définitivement la tuer d’être aussi incompétent.

RELEVÉ TOI RAMPE FAIT QUELQUE CHOSE.

Les autres y arrivaient bien alors pas de faiblesse ! Déjà le sort se dissipait, ne lui laissant que quelques lésions, une impression de n’être qu’un bleu, une immense courbature. Elle se releva, boitilla, profitant de l’explosion, la dernière, le lègue d’Obbie, pour suivre Travers et abandonner le cadavre du Phénix après un seul regard désolé - Je prierai pour toi.

Hermès enchaînait avec bravoure, frappant, jetant des sorts – un vrai phénix. Alors soit, elle serait une bonne membre de la NI merde !

« Pour Jo ! » Se lança-t-elle en attrapant son arme – vise, tiens toi droite, respire, fait gaffe au recul – et l’écume aux lèvres, tira sur la seule silhouette qu’elle parvenait à apercevoir à travers la fumée.

Le cri fut son salut, victorieux.

Spoiler:
 



Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:54
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 57
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Nerose <3

Double compte : Altair Kirke & Mathilda Lovewell

Age : 20 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 9 Oct - 12:02
PUTAIN DE BORDEL DE SCROUTT D’ENFOIRÉS DE TROLLS MORBINITEUX DE MEEEEEEEEEEEEERDE !! CA FAIT MAL ! MAL ! MAL ! MAAAAAL ! Je n'arrive plus à bouger, je n'arrive plus à penser, je suis complètement immobilisé, totalement bloqué par cette douleur indescriptible qui submerge mon cerveau. Par cette putain de brûlure qui m'irradie toute l'épaule.

Jamais je n'ai connu une telle souffrance. Pourtant j'en ai vécu des chutes, des accidents, des bras cassés et des maléfices en tout genre ! Anastáz et moi n'avons pas beaucoup chômé de ce côté là, entre nos superbes excursions et les duels avec les crétins qui ne pouvaient pas nous voir en peinture. Mais les balles moldues, c'est une grande première. Et je n'aurais jamais imaginé que ça puisse faire aussi mal. J'en pleure putain ! MOI ! PLEURER ! Sans parler du long cri de douleur strident qui m'a échappé. Mais je n'ai pas le temps d'avoir honte ; je suis trop occupé à morfler en me tenant le bras gauche.

J'ai l'horrible sensation d'avoir une pointe hérissée de piques coincée sous la peau mais comment en être sûr avec ces putains de moldus ? Je ne sais pas comment fonctionne leurs armes et s'ils ont effectivement réussis à me foutre quelque chose dans le corps, je ne saurais même pas comment l'enlever. Cela dit, ce n'est pas sorcier ; c'est donc forcément un truc pathétique, ridicule, à la con, que je dois pouvoir réussir à soigner sans trop de difficulté. Je suis un sang-pur, un Hunter, je ne peux qu'être plus fort que les blessures infligées par ces sous-merdes !

Je me force à attraper ma baguette - enfonçant mes dents jusqu'au sang dans ma lèvre inférieure sous l'effet de la douleur - et  lance un episkey d'une voix tremblante. Le seul sortilège de soin que je connaisse pour être honnête. Et ... rien ne se passe. Au contraire, la douleur s'intensifie à mesure que les minutes passent. Putain putain putain. Je sens la panique m'enserrer la gorge. Je veux pas mourir putain.

Où est le bobo ?:
 



RÉSUMÉÉÉ LES GUEUX
Spoiler:
 


HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 9 Oct - 12:02
Le membre 'Zoltán Hunter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 155
Date d'inscription : 22/08/2017
Célébrité : Pedro Pascal
Crédits : Nerose pour l'avatar, Willow pour la sign

Sang : Sang-pur.
Statut : Marié mais pas exclusif.
Métier : Ancien duelliste reconverti en esclavagiste.
Dialogue : #803636
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 9 Oct - 16:47
Pas le temps de se féliciter en voyant la fumée commencer à se dissiper. Du coin de l’œil, Ajay aperçoit un rouquin à la moustache bien fournie lancer trois petites billes dans leur direction et le tigre réagit alors à l'instinct. Juste avant que les explosions ne pétaradent dans tous les sens, il s'aplatit à nouveau derrière son pilier, la main crispée sur sa baguette. Il a horreur de ça. Ce bruit tonitruant qui lui fait siffler les oreilles. L'air frais de la nuit et l'adrénaline du combat l'ont peut-être aidés à dégriser mais les effets de l'opium, eux, se font encore sentir et exaltent ses sens. Cela devient compliqué de s'y retrouver au milieu du tohu-bohu qui s'est installé sur le hall. Il a du mal à se concentrer le joli cœur. Ou à garder les idées claires. Les informations semblent s'enchaîner plus vite que son cerveau est capable de les assimiler.

Un coup de coude dans les côtes – compliment de la Sabordage – l'aide cependant à focaliser son attention sur l'essentiel. Les terroristes en train de se faire la malle. Travers et le jeune garçon sont déjà lancés à leurs trousses et Ajay grommelle avant de les imiter. Il se demande quand même un instant si le chien de Kark a vraiment besoin d'eux pour régler cette histoire. S'ils ne feraient pas mieux d'aller prêter main forte à un autre étage et la laisser se débrouiller comme elle le fait. Mais la juste colère ne suffit pas apparemment. Travers s'effondre peu après avoir mis hors d'état de nuire le moustachu. Ajay s'accroupit un instant à sa hauteur mais décide de continuer à avancer quand il comprend qu'elle n'est pas en danger. Sonnée tout au plus.

Bien mal lui en pris.

Le plafond explose au-dessus de lui et le ciel lui tombe littéralement sur la tête. Il a réchappé au pire. Le gros des gravats aurait pu l'ensevelir tout entier mais un bloc de pierre le percute avec force sur le coin de la tête. Le tigre s'effondre alors à son tour. Le monde devient un tourbillon de couleur. La douleur lui cingle le crâne. Il va vomir. Son estomac se retourne. Tient bon. Il ferme la bouche malgré tout. Déglutit. Inspire puis expire. Inspire puis expire à nouveau. Des points lumineux dansent sous ses paupières closes et Ajay lève une main tremblante contre sa tempe. Poisseuse de sang.

« Pas si vite Shafiq. Vous me devez encore un dîner vous vous souvenez ? »

La voix d'Arsenia parvient jusqu'à ses oreilles. Comme venue de loin. Il lui semble qu'elle l'aide à se dégager mais il n'en est pas si sûr. Il s'en fiche assez il faut dire. Là tout de suite maintenant il ne pense qu'à une chose. Contre-attaquer. Quand il rouvre les yeux, ces derniers brûlent de colère. Ils sont devenus plus noirs encore que d'habitude. Plus noirs encore que l'ébène dans lequel ils semblent avoir été taillés.

« Écarte-toi. »

Il gronde plus qu'il ne parle. Ne relève même pas qu'il la tutoie pour la première fois. Ou qu'il devrait la remercier plutôt que de la repousser comme il le fait. C'est pour son bien cela dit. Il ne voudrait pas qu'elle soit victime de l'onde furieuse qui exulte soudain de lui alors qu'il tend sa baguette.


Le maléfice de désartibulation fait mouche ?
Oui : Merci bien.
Non : Le sort passe au-dessus. Difficile de viser après un coup sur la tête.

Qui est touché ? Seulement si oui au dé précédent.
Oui : Hermès. Retour à l'envoyeur Connard.
Non : Lyne. Je vous ai déjà dit que c'était difficile de viser après un coup sur la tête ?

Résumé :
Hermès n'a toujours pas vu le visage de sa tante Hayley. Il reconnaît néanmoins une voix qui lui est familière sans pour autant l'identifier. Il est envoyé promener par l'onde de choc avant de voir Obbie s'écraser et se protège des débris liés une explosion. Travers décide de reprendre sa course en entraînant ses équipières. Il réussit à ouvrir une porte qui leur bloquait le passage ce qui permet aux Phénix/NI d'avancer. Pour barrer la route aux mangemorts, il fait péter le plafond.
Abbey est perdue dans la cohue des explosions puis subit le sortilège d'Hayley douloureusement. Néanmoins, inspirée tant par sa foi que par l'exemple de Travers, elle se jure d'être une bonne membre de la NI et fait feu sur la seule silhouette qu'elle voit: Zoltan (Blessure au choix pour le joueur).
Zoltán s'est prit la balle dans l'épaule du bras non directeur et morfle. Il tente de lancer un episkey qui n'a aucun effet (entre autre parce que sous l'effet de la douleur et de la peur, il n'arrive pas à lancer de sort correctement).
Ajay est bien sonné par le coin de plafond qu'il reçoit sur la tête (il ne capte pas que Zoltán a été touché lui aussi). Mais c'est un bourrin dans l'âme. Encore plus quand il est en colère. À moitié encore affalé par terre, il lance un maléfice de désartibulation sur Hermès.
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre