AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne une ancienne miss météo revancharde avec la nemesis d'Adara Dragenvann, Seraphine !
Des scénarios en folie
Vis dans ton monde et perchée sur tes talons aiguilles avec la sœur de Cassandra Zabini, Rhiannon Zabini !
Des scénarios en folie
Plonge dans la peau d'un barman dissident avec le meilleur ami de Victoria McKay, James Storm ! Cool
Des scénarios en folie
Distribue des coups de pieds au cul avec la "coach" de William Barnes, Magdalena ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 13:22
Le membre 'Ajay Shafiq' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:01
TATATATATATATA ! Obbie était revenu comme par magie quelques instants plus tôt et le son de sa précieuse Mimi était, justement, MAGIQUE. Plus rassurant en fin de compte qu’une baguette parfaitement fonctionnelle mais avec laquelle Lyne avait manifestement du mal ce jour-là (elle se promit très, très fort de s’entrainer deux fois plus quand ils en sortiraient). Elle sentit à nouveau ces minuscules chocs électriques un peu partout, au bout des doigts et des pieds, le long de la colonne : ça revenait. Péniblement. Elle serra d’un côté sa baguette (indispensable malgré son manque cruel d’adresse) qui allez savoir pourquoi, crachota deux ou trois minuscules relents de fumée rosée. De l’autre, toujours sa barre de fer. Pas aussi protectrice qu’une baguette face à un sorcier surentrainé (encore que, pour elle…), mais ça avait l’air de déconner : alors sait-on jamais. C’était donc reparti. Ils s’étaient remis à courir comme des fous à travers le premier couloir, elle boitillant (son genou avait sans doute doublé de volume, elle le sentait prendre peu à peu une drôle de forme, mais s’en inquiéterait bien plus tard). Allez cours, plus vite, scrout et scrout !
Les Mangemorts étaient partis devant, leur groupe n’était pas assez fou pour les suivre en hurlant comme des sauvages – ils voulaient tout faire péter, il y avait une certaine nuance délicate. C’est justement un détail qui sauta aux yeux de la Phénix maladroite bien qu’enragée assez rapidement : c’était EUX les pros de la course, c’était EUX qui couraient tout le temps, pas ces gros rats de Mangemorts affalés la moitié de la journée ! Elle ralentit donc pile poil en passant au niveau du comptoir (pas de bol, vous m’avouerez) ! « ‘ Sont passés où ces enflures ? OH PUT – » Il y eut un « plop » étrange (aussitôt, Lyne brandit sa barre, prête à cogner vite et fort, la baguette de l’autre côté: c’était quoi ce sort ?!) et d’un seul coup d’un seul, jaillit un IMMENSE nuage de paillettes. Du rose, du vert, du doré, du turquoise : il y en avait pour tous les goûts. Bien vite, elle s’en retrouva couverte et se mit à tousser sans trop d’élégance : elle en avait plein les yeux, ça brûlait – et les trucs de filles avec des paillettes ou des licornes, elle avait passé l’âge ! Elle préférait les trucs un peu crado au rose fushia disco ! Beurk ! Bien évidemment sur ces gardes malgré les paillettes dégoûtantes (on prendra plus tard le temps d’admirer son look extraordinaire, ainsi couverte de paillettes des pieds à la tête), elle devina une silhouette masculine. Il fonça sur elle (elle allait lui défoncer le crâne !) et s’écroula par terre pas trop loin tout seul comme un grand. Tant pis pour lui, elle coinça rapidement sa baguette entre deux doigts pour prendre la barre à deux mains et cogner comme l’enragée qu’elle était. Nerveuse, la petite ! « PRENDS CA, SALETE ! »

OUI - Lyne cogne FORT et touche Ajay mais sans trop savoir où (elle tape à l'aveugle, trop de paillettes, ça brûle les yeux)
NON - Une fois n'est pas coutume : Lyne se loupe, Ajay a eu le temps de rouler un peu plus loin

Si NON au dé précédent, est-ce qu'on a la poisse jusqu'au bout ?
OUI - Au moins Lyne ne se casse-t-elle pas la margoulette, elle retourne courir vers ses copains
NON - Lyne se ramasse, les paillettes ça glisse !


« ET BIM ! » Hurla-t-elle bien distinctement. Elle avait tapé sur allez-savoir quoi, mais ça ressemblait à quelque chose d’assez mou pour être humain. Le mec poussa une espèce de bruit assez satisfaisant (elle l’avait donc bien touché !) pas suffisant expressif pour lui indiquer si elle venait de lui cogner le pied, la tempe ou la cage thoracique. Finalement, taper à la moldue ou se battre comme une sauvage : elle kiffait. Histoire de lui faire bien mal voire de l’achever (CREVE !), elle cogna une deuxième et troisième fois aussi fort que possible : sans parvenir à toucher autre chose que le carrelage (les deux coups résonnèrent assez fort, d’ailleurs : BING !). Dommage, quitte à choisir elle aurait préféré en ressortir couverte d’un morceau de cerveau, de poumon ou d’estomac plutôt que de PAILLETTES.

Pas question de trainer-là néanmoins, et puis déjà le nuage se dissipait : elle tenait encore trop à la vie (même si clairement, là, ça défoulait) pour rester toute proche (supposément) de leur petit tas d’ennemis. Elle évita de peu un dérapage mal contrôlé dans les paillettes (putain de genou super douloureux, putain de paillettes !) et se remit à courir. « C'est vraiment dégueulasse ! » (elle recracha une tripotée de paillettes par terre sur le côté) ; et puis ça brûlait drôlement les yeux.
ALLEZ !


Citation :
Résumé :
Zoltán adresse un sourire à Ajay parce que quand-même, il est mangemort et il a la classe. Il réalise que la magie revient, fuit derrière Hayley, se planque avec les autres mangemorts derrière le comptoir de l'accueil et essaie de lancer un doloris à Hermès. Le sort le touche mais au lieu d'avoir mal, Hermès se retrouve avec des dizaines de grelots bruyants dans les cheveux. Have fun !

Arsenia, bien cachée derrière le comptoir, voit les terroristes filer et elle tente un Rete sur Lyne qui n'est en fait qu'une pluie de paillettes. Et loin de sa cible. Et ça vole dans tous les sens et on y voit moins bien...

Ajay tente une percée pour aller choper Lyne mais se vautre dans les paillettes d'Arsenia. Disco party !

Lyne atterrit juste à côté dudit comptoir, se prend les paillettes en pleine tronche et distingue une silhouette (Ajay) qui essaye de l'attaquer. Toujours armée de sa barre de fer, elle se prend pour une sauvage et cogne comme une furie (touche ce que tu veux Ajay) avant de repartir en manquant de se vautrer, couvert de paillettes des pieds à la tête.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:01
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 17:48
La scène est insensée, une comédie burlesque de mauvais goût. La magie a enfin fait son grand retour tout comme Obbie l'avait fait. Néanmoins, cette dernière est une gamine capricieuse qui ne cesse de se jouer des sorciers ici présents. Des grelots en guise d'attaque ? Et puis quoi encore ? Des mangemorts qui nagent au sol dans une pluie de paillettes. Sans oublier qui Hayley profite du moment pour protéger les siens des balles à l'aide d'un Protego. Hors de question pour Hermès de laisser sa tante filer à l'anglaise. D'autant plus que cette dernière de l'ayant pas reconnu, il n'a rien à craindre, il ne sera pas sa cible. Le Travers récupère sa baguette, plus besoin de jouer de ses poings comme le font les moldus à l'accoutumé. Lyne a cependant pris le parti de se passer de magie encore défectueuse et frappe un bon coup avec son arme de fortune. Ce n'est pas le cas du sang-pur qui vise sa harpie de tante sans état d'âme :

-  EVERTE !

Prends ça, pense-t-il. La lumière bleue jaillit de sa baguette en direction de Hayley. Pour son plus grand malheur, ce n’est pas elle qui est touchée, mais le mur derrière elle. Ratée de peu. Travers aurait dû mieux viser, il doit maintenant s’attendre à des représailles certaines pour cet affront. Faut-il encore qu’elle attrape, chose pour laquelle elle éprouve des difficultés. Hermès suit son équipière Lyne. Il faut fuir et quitter l’étage pour tous les moyens possibles quitte à faire exploser le sol pour se frayer un passage jusqu'à la sortie.

Spoiler:
 


Résumé :
Zoltán adresse un sourire à Ajay parce que quand-même, il est mangemort et il a la classe. Il réalise que la magie revient, fuit derrière Hayley, se planque avec les autres mangemorts derrière le comptoir de l'accueil et essaie de lancer un doloris à Hermès. Le sort le touche mais au lieu d'avoir mal, Hermès se retrouve avec des dizaines de grelots bruyants dans les cheveux. Have fun !
Arsenia, bien cachée derrière le comptoir, voit les terroristes filer et elle tente un Rete sur Lyne qui n'est en fait qu'une pluie de paillettes. Et loin de sa cible. Et ça vole dans tous les sens et on y voit moins bien...
Ajay tente une percée pour aller choper Lyne mais se vautre dans les paillettes d'Arsenia. Disco party !
Lyne atterrit juste à côté dudit comptoir, se prend les paillettes en pleine tronche et distingue une silhouette (Ajay) qui essaye de l'attaquer. Toujours armée de sa barre de fer, elle se prend pour une sauvage et cogne comme une furie (touche ce que tu veux Ajay) avant de repartir en manquant de se vautrer, couvert de paillettes des pieds à la tête.
Hermès s'en prend à Hayley, mais c'est le mur qui prend le sort. Il suit la troupe Phénix et rejoint Lyne.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 17:48
Le membre 'Hermès Travers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 22:19
« Cinquième tour »
PNJ


TOUR DES MEDIAS.
« Foutre de goule ! Va falloir trouver une solution gamin ! » Parce que les grelots là, ça n’allait pas les aider à semer les autres connards en toute discrétion. Et vu qui leur courait après, il ne valait mieux pas attirer l’attention de la grosse garce sur son Phénix de neveu qu’elle serait prête à étriper de ses mains. Et lui, l’avait-il reconnue ? Obbie n’ouvrirait pas sa gueule à ce sujet : pas besoin de drama.

Hayley sortit de sa planque : ces rats de terroristes étaient en train de filer. Ils n’avaient même pas le courage de les affronter, évidemment. Elle n’adressa même pas un regard au Shafiq qui se relevait après s’être littéralement vautré. Avant que les terrorises ne puissent tourner au fond du couloir, elle attaqua. Plusieurs filets lumineux s’échappèrent de sa baguette et frappèrent les murs, le plafond ainsi que le sol qui se mirent à vibrer en harmonie puis pour se resserrer les uns sur vers les autres dans un crissement assourdissant. Le sortilège puissant toucha l’ensemble du couloir, zone alliée comme zone ennemie mais s’arrêta d’un coup, alors qu’elle avait encore sa baguette levée. Fragilisés, les murs et le plafond commencèrent à s’effondrer.

Obbie n’avait même pas eu le temps de leur crier de faire demi-tour : ils avaient réagi par instinct de survie. Il leva sa baguette pour leur éviter de finir écrasés mais en vain : la magie venait à nouveau de se faire la malle, en même temps que les grelots d’Hermès. Bon bah, Mimi alors.


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Hayley compacte l’ensemble du couloir dangereusement jusqu’à ce que la magie s’arrête. Mais la structure est fragilisée : tout commence à s’effondrer. Il vous faut vite sortir de là en trouvant une porte non bloquée par l’écrasement (comme celle de la pièce où vous êtiez, par exemple). Obbie ne tire pas tout de suite : l'urgence est de courir !

ϟ Keskessavedir : La magie disparaît à nouveau et la magie de la Tour faiblit : elle est là, les objets autour peuvent être encore dotés de magie, mais ils ne sont pas au maximum de leur potentiel. C'est donc un nouveau tour où il vous faudra vous battre à la moldue

ϟ Phénix/NI : Courez et sauvez votre peau !

ϟ Mangemorts : Courez et sauvez votre peau !

ϟ Vous n'êtes pas obligés de lancer le dé pour savoir si votre personnage se prend des débris sur le citron : j'ai confiance en votre masochisme
Prenez juste bien en compte l'effondrement du couloir dans votre réponse (et les dégâts que ça peut causer sur vos personnages).

ϟ Mêmes recommandations de fairplay que dans les posts précédents sauf que vous n'avez besoin que d'un seul dé pour atteindre un PNJ durant ce tour
Attention toutefois, si vous voulez infliger une blessures assez grave (comme une blessure par balle), adaptez les dés pour justifier une telle attaque (histoire de laisser une chance à vos camarades). Comme d'hab, essayez de survivre.

ϟ Informations supplémentaires : Ne sachant pas si Abbey pourra répondre pour ce tour, même consigne que la dernière fois : évitez de la viser elle dans des attaques ciblées Wink

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au lundi 16 octobre, 19h pour poster un message !

ϟ Tours manqués : Abbey Newton a manqué un tour !

Blanche-Neige et le Chasseur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 158
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 22:22
« Event »
Avec HAYLEY TRAVERS JPP OSCOURS



Courir – fuir – fuir – toujours courir. Foncer, éviter, parer, et suer, beaucoup suer. Se casser les poumons à essayer d’aller toujours plus vite et surtout – ne plus quitter Obbie des yeux. Renoncer d’un geste à essayer d’arracher à Hermès les grelots dans sa foutue chevelure. Renoncer même à se débarasser des paillettes ornant la sienne car la magie avait fini par revenir. Une magie insolente, une magie qui les narguait. Et qui venait, dans leur course-poursuite indéniable, de les rattraper encore.

Les autres étaient des bouseux, fini, des incompétents même et elle aurait pu en rire, sous sa cagoule sauf qu’il y avait la meneuse. Et ce n’était pas une femme, ce n’était pas même une sorcière, c’était une bête. Une panthère. Le genre de démon à mille visages qui vous poursuivaient toute une vie sans jamais marquer de pause. Qui ne voyait en vous qu’une prochaine extinction.

Ce fut elle, qui lança le sortilège qui les menaça tous, directement. Elle, qui manqua sans doute de sacrifier sa vie uniquement pour écraser la leur. Les grilles se refermèrent et les murs, le plafond se brisa en fragments qui soulevèrent une poussière. Une poussière qui lui piqua les yeux et lorsqu’Abbey tira, cette fois, elle ne toucha personne. Parce que la bête était protégée. Parce que la balle siffla uniquement à son oreille au lieu de l’atteindre à la tête, là où la moldue la visait.

Et même si la magie venait encore une fois de renoncer à ses plans démoniaques de tous leur nuire, il suffit de cette haine là, de ce maléfique pour qu’un morceau lui tombe sur l’épaule.

Abbey cria. Elle cria, et ce fut le jappement d’un chiot dans le couloir. Parce que jamais, jamais elle n’avait ressenti une telle douleur.

Son bras gauche n’était pas cassé. Mais il pendait, l’os formant une bosse immonde sur son épaule et elle ne supporta pas de la regarder. Dans sa tête, Jo l’engueulait.

Ne pleure pas !

Pas parce que tu es faible, mais parce que tu ne vas rien voir. Et être aveugle, maintenant, te coûterait la vie. Ca fait mal – serre les dents. Tu vivras pire – comment expliquer ça aux McKay ? – TA GUEULE ABBEY. Si tu t’en sors, s’il reste un zeste de souffle dans tes poumons après cette histoire de fou, tu pourras t’en préoccuper.

En attendant, obéit à Obbie. ET COURS !


Spoiler:
 




Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Sam 14 Oct - 22:22
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Starbuck
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1113-ajay-shafiq
Messages : 421
Date d'inscription : 22/08/2017
Célébrité : Pedro Pascal
Crédits : Willow

Double compte : Salazar Sabordage

Age : 45 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Marié mais pas exclusif.
Métier : Ancien duelliste reconverti en esclavagiste depuis 2042.
Baguette : Ébène et poil d'ayala doré.
Dialogue : #803636
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 15 Oct - 8:23
C'est pas sa soirée. L'espace d'une seconde pourtant le monde s'illumine. Sa vision se pare de mille couleurs. Du rouge, du jaune, du rose. C'est beau. Ça brille. Ça lui rappelle ce jour pour l'anniversaire d'Aalia. Quand ses filles avaient fait exploser des bombes à paillettes dans toute la maison. Les moldus avaient mis des jours à tout nettoyer. Ajay se souvient même en avoir retrouvé plus d'un an plus tard. Derrière un meuble ou coincé entre deux lattes de parquet. Ça lui rappelle Kali aussi. L'étincelle dans son regard. Sa peau mordorée, recouverte d'une fine pellicule de sueur, qui scintille sous la lumière après qu'ils aient fini de faire l'amour. Il aurait mieux fait de rester près d'elle ce soir. Dans la chaleur de ses bras. C'est sûr.

Mais le tigre ne sait pas se détourner d'un combat. Même en mauvaise posture ou perdu d'avance. Ce n'est pas son genre. Il faut qu'il sente l'adrénaline se ruer à travers ses veines et faire battre son cœur au rythme des tambours. Toujours il en redemande. Il doit aimer prendre des coups. Comme celui que lui assène la fugitive avec sa barre de fer. Elle a frappé l'épaule et le flanc et Ajay grimace en sentant au moins deux de ses côtes se fêler. Il reconnaît la douleur. Cette aiguille qu'on lui aurait lentement glissé entre les os. Elle le fait siffler tandis qu'il dégage hors de portée de la terroriste et de sa colère. Cette folle lui aurait défoncé le crâne sans sourciller autrement.

C'est Arsenia, une fois de plus, qui lui tend la paluche pour l'aider à se remettre debout. Sa main droite calée contre son flanc gauche, Ajay accepte l'offre de bon cœur. Il se relève avec un grognement mais adresse un sourire à la pirate dès qu'il est de retour sur ses deux guiboles. Travers est déjà partie à la poursuite des fuyards mais elle attendra deux secondes qu'ils reprennent leur souffle avant qu'ils la suivent.

« Vous allez finir par me devenir indispensable très chère. Je peux y prendre goût, faites attention. »

Une petite boutade au cœur de la bataille n'a jamais fait de mal à personne. Contrairement à un sortilège de resserrement avorté pour cause de panne de magie. Ajay hausse un sourcil en entendant les murs échapper une litanie plaintive. Ça pue. Il s'est déjà pris un bout de plafond sur le crâne il y a à peine dix minutes, il n'est franchement pas chaud pour remettre ça là tout de suite maintenant. Alors quand le couloir commence à s'effondrer du côté Phénix, remontant dangereusement vite vers eux, le tigre ne tergiverse pas pendant des plombes. Demi-tour toute hurle une petite voix dans sa tête et il ne lui vient pas à l'idée de la contredire.


Résumé :
Abbey fuit en suivant Obbie comme une oie un deltaplane. Elle finit par se retrouver piégée comme les autres et au moment de tirer sur Hayley, se prend un morceau de plafond sur l'épaule gauche. Cette dernière est démise.
Ajay se contente d'éviter le déluge et de rebrousser fissa chemin en direction du hall qu'il venait de quitter avec les copains. Ça s'en va et ça revient...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

My heart knows no shame
So many times it happens too fast. You trade your passion for glory. Don't lose your grip on the dreams of the past. You must fight to keep them alive. And fight you will.

Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Dim 15 Oct - 16:06
Ses grelottements incessants commencent à lui faire perdre la tête, ce qui ne serait pas une mauvaise chose si cela implique ne plus avoir ce son dans les oreilles. Hermès n'est pas le seul à être agacé, même si le sortilège Doloris n'avait pas eu l'effet escompté, les grelots sont une vraie torture. D'autant plus que pour semer les mangemorts, le bruit n'arrange rien. Sans compter l'autre furie de Hayley, prête à tout pour arrêter les Phénix, qui compte tous les écraser contre les murs du couloir. Brillante idée quand on voit qu'elle prise au piège par son propre sort.

C’est alors que le tintement des grelots se taisent. Un soulagement de courte durée, puisqu’une fraction de seconde après leur disparition, Hermès est arrêté dans sa course par un morceau de plafond. Protego. La magie fait de nouveau des caprices. Le ciel lui tombe sur la tête. La violence du choc l’entraîne au sol. Il a de la chance, la commotion ne lui fait pas perdre connaissance. Le Travers est néanmoins par terre et peine à se relever. Son crâne saigne abondement, il est sonné. Quelle direction prendre ? Vers où sont partis les autres ? Il se tient la tête, si ça continue, il finira peut-être par la perdre finalement. Il se frotte les yeux et perçoit les silhouettes de Obbie et Abbey. Hermès se relève tant bien que mal tandis que la tour continue de flancher. Il reprend cette course folle, les jambes tremblantes, spectateur de la scène. Même si les Phénix ne peuvent plus attaquer sans magie, il en est de même pour les sbires de Hayley. La préoccupation principale est donc de courir et de quitter cet endroit au plus vite avant que ce soit la tour qui s’effondre cette fois-ci.

Résumé :
Abbey fuit en suivant Obbie comme une oie un deltaplane. Elle finit par se retrouver piégée comme les autres et au moment de tirer sur Hayley, se prend un morceau de plafond sur l'épaule gauche. Cette dernière est démise.
Ajay se contente d'éviter le déluge et de rebrousser fissa chemin en direction du hall qu'il venait de quitter avec les copains. Ça s'en va et ça revient...
Hermès se prend le plafond dans la tête. Il tombe et est sonné, son crâne pisse le sang. Néanmoins, il se relève avec difficulté et suit Abbey.
La Malédiction du Black Pearl
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t87-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t39-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 1307
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : TAG

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 34 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 12:06
Shafiq avait encore de quoi nous rappeler le sens des priorités : la flatterie et le flirt. Sacré garçon. J’avais regardé la vieille Travers défigurer le couloir comme un chaporouge hypnotisé par une lanterne. Elle avait un style, la vieille, il fallait le lui reconnaître. Et j’étais même bien contente d’être dans son camp et pas celui d’en face. Mais quand le couloir commença à se rebeller et la magie à complètement déserter le coin… Je ne trouvais plus l’idée de Travers aussi géniale malgré sa puissance.

Courir, courir, courir.

Sans m’en rendre compte, j’étais en train de courir aux côtés de l’ennemi. Nous slalomions comme nous pouvions pour éviter les débris. Un bloc atterrit devant moi et je buttai, m’étalant de tout mon long. Ma cheville vrilla et la douleur irradia jusqu’à mon genou. Je me relevai avec difficulté et poursuivis ma suite en boitillant : un pan énorme de plafond s’écrasa alors où je m’étais étalée quelques secondes avant dans un bruit sourd. Chance de cocue. J’étais à la traine, distancée par mes acolytes. Foutue magie à la con qui nous lâchait au pire des moments. Non, non, pardon, je t’aime magie, pour de vrai, reviens, on fait la paix.

Je passai la porte in extremis, en dernier, avant que l’ensemble du couloir ne disparaisse dans un fracas assourdissant. L’encadrement s’effondra. Je repris mon souffle le temps de ranger ma baguette et d’attraper un morceau de porte éventré : ce serait ça, ma nouvelle baguette. Je sentais bien que ma cheville n’était pas cassée et qu’il ne fallait pas que je m’arrête : si je le faisais, les muscles allaient refroidir et je ne pourrais plus avancer.

Courir, boiter, courir.

Foutus terroristes à la con. Et pas de pardon cette fois, ni de demande de paix. Nouvelle reprise de souffle. « Fils de scrouts ! » Je lançais mon morceau de porte avec désespoir parce qu’en fait, il me ralentissait plus qu’autre chose, en direction d’un des terroristes.

« Merde... » C'était le pauvre petit Hunter qui venait de prendre mon projectile. Je fonçai vers lui pour l'aider à se relever. « Pardon Hunter, c'était pas toi que je visais. Promis, j'arrête d'essayer. Parce que tu prends à chaque fois. » On allait finir par croire que j'avais une dent contre le pauvre petit. Alors que non. « La prochaine fois, j'attends d'avoir un de ces rats sous mes ongles avant de griffer. » Ouais, là, j'étais vraiment désolée. Puis j'avais aussi un peu peur qu'on me laisse derrière avec ma cheville en vrac aussi.


Dé 1 : Est-ce que le bout de bois atteint Hermès ? (taille d’une petite latte de lit, c’pas bien vilain)
Oui : Bim, déso pas déso le terroriste !
Non : Déso Zoltan, Arsy elle vise mal…


Résumé :
Abbey fuit en suivant Obbie comme une oie un deltaplane. Elle finit par se retrouver piégée comme les autres et au moment de tirer sur Hayley, se prend un morceau de plafond sur l'épaule gauche. Cette dernière est démise.
Ajay se contente d'éviter le déluge et de rebrousser fissa chemin en direction du hall qu'il venait de quitter avec les copains. Ça s'en va et ça revient...
Hermès se prend le plafond dans la tête. Il tombe et est sonné, son crâne pisse le sang. Néanmoins, il se relève avec difficulté et suit Abbey.
Arsenia se tord la cheville en fuyant. Elle est la dernière à sortir du couloir avant qu'il ne s'effondre complètement. Elle attrape un morceau de porte et décide de le lancer sur Hermès mais c'est Zoltan qui prend. Pardon. Elle l'aide à se relever.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 12:06
Le membre 'Arsenia Sabordage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 14:12
Le couloir ça passe (fausse manip, ne considérez que le dé 1:
OUI - Des égratignures c'est sale et ça saignote un peu partout mais ça va
NON - Se casse la gueule toute seule histoire de bien achever son genou abimé et un gros débris tombe sur son poignet + barre de fer (adieu petite barre de défense !)

****


Il y eut une première fissure énorme et puis le début d’un bruit fracassant. Lyne n’attendit ni l’aval d’Obbie, ni la réaction des Mangemorts un peu plus loin, ni de voir si Hermès et la petite moldue suivraient : COURIR. Elle se fait un bonheur réel d’imaginer cette tour voler en éclats toute entière (pourvu qu’ils y parviennent !), mais pas avec elle perchée bien trop haut, pas avec le plafond qui leur tombait sur la tête (et le plafond de combien d’étages, d’ailleurs ?). COURIR !

Un malheur n’arrivant jamais seul, les électrochocs se firent une nouvelle fois sentir un peu partout des pieds à la tête : la magie s’était fait la malle. A nouveau. Encore que, force était de constater que Lyne était meilleure en tant que pure sauvage qu’en tant que délicate sorcière : aussi serra-t-elle sa barre de fer encore plus fort entre ses doigts, plutôt que de paniquer quant à l’inutilité présente de sa baguette.

Le plus inquiétant, c’était qu’elle courait TROP lentement, avec son genou handicapé, handicapant. Plus vite, bordel ! C’était pourtant la seule chose qu’elle ne maitrisait pas trop mal, dans la vie : COURIR ! Ah, si elle avait eu la bonne idée de glisser vieux Nimbus quelque p –

« Ah ! bordel de scroutt ! »

Son genou se déroba soudain et Lyne ne trouva rien de mieux à faire qu’un lourd roulé-boulé à travers les débris. De quoi ajouter un peu de poussière noirâtre par-dessus les paillettes éclatantes. Poisseuse jusqu’au bout, un bruit d’effondrement plus fort encore que le chaos déjà omniprésent gronda JUSTE AU-DESSUS de ses oreilles. Elle eut le réflexe heureux de se trainer sur le côté maladroitement : plutôt que sa tête, seul son poignet droit se retrouva enseveli sous quelques débris. Elle gémit douloureusement (LEVE-TOI ET COURS !), tira comme une furie pour dégager ses doigts (elle abandonna tristement son seul moyen de défense valable (sa barre en fer, trop lourde pour être libérée) mais sauva sa main toute entière. C’était déjà ça. Elle se releva, toute déséquilibrée, toute écorchée, le poignet qui ne tarderait pas à gonfler ou tripler de volume (encore qu’il ne lui servait à rien pour courir, COURS BORDEL !), son amour pour la vie plus fort que la douleur. Elle repartit aussi vite que possible (la douleur était chaude, elle boitillait : mais courait), doublant la Mangemorte agonisant théâtralement par terre. Avec un peu de chance ; elle se ferait écrabouiller la cervelle. Lyne ne se retourna pas pour vérifier et rejoignit ses camarades, pas tant à la traine que ça finalement – elle passait sa vie toute entière à lutter pour sa survie malgré sa maladresse envahissante, elle était habituée à se sortir de situations inimaginables à la vitesse grand V. Elle se plaindrait plus tard !

Hermès avait troqué ses grelots contre un visage tout barbouillé de sang – le scalp, ça saignait fort, elle en avait déjà fait l’expérience. Abbey était pâle comme un linge, l’épaule partie en avant et totalement verrouillée : « C'est rien ! C’est luxé ça se remet facilement, t’en as pas besoin pour courir ! »  C’était dit simplement pour l’encourager, c’était gentil comme petite phrase, (elle savait faire, elle lui donnerait un coup de baguette rapidement une fois la magie revenue), mais Lyne n’était pas tout à fait certaine que la blondinette soit de cet avis. Boarf, tant pis : après tout c’était « cours ou crève comme un gros rat dans cette tour », et pour sa part, une épaule défaite, un poignet écrabouillé, un genou en moins ou une tête toute ouverte ou pas, elle faisait le choix de courir.

N’empêche qu’elle boitillait toujours d’une drôle de façon, mais toujours prête à en découdre : du genre bulldozer, jamais franchement calmée, toujours déterminée !



Citation :
Résumé :
Abbey fuit en suivant Obbie comme une oie un deltaplane. Elle finit par se retrouver piégée comme les autres et au moment de tirer sur Hayley, se prend un morceau de plafond sur l'épaule gauche. Cette dernière est démise.

Ajay se contente d'éviter le déluge et de rebrousser fissa chemin en direction du hall qu'il venait de quitter avec les copains. Ça s'en va et ça revient...

Hermès se prend le plafond dans la tête. Il tombe et est sonné, son crâne pisse le sang. Néanmoins, il se relève avec difficulté et suit Abbey.

Arsenia se tord la cheville en fuyant. Elle est la dernière à sortir du couloir avant qu'il ne s'effondre complètement. Elle attrape un morceau de porte et décide de le lancer sur Hermès mais c'est Zoltan qui prend. Pardon. Elle l'aide à se relever.

Lyne trébuche comme un gros boulet à cause de son genou abimé, et par terre se fait écrabouiller le poignet. Main droite hors d'usage, elle est aussi contrainte d'abandonner sa super barre de fer de guerrière. Elle cours en boitillant comme elle peut et essaye de motiver Abbey qui douille.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 14:12
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 22:02
« Sixième tour »
PNJ


TOUR DES MEDIAS.
Fourmillements intenses. D’un geste rapide et habile, Obbie tira sur la lanière de Mimi qui retourna se placer fièrement dans son dos. « Changement de stratégie. Restés groupés et derrière moi. » Il en avait ras la baguette de faire des tours et des détours. Le Belge savait où se trouvait la seule issue exploitable sans magie : les escaliers. Baguette brandie, il défonca le mur face à lui et avança aussi vite que possible, réservant le même sort à chaque mur en travers de sa route pour prendre un « raccourcis » vers ces foutus escaliers tout droit au fond de l’étage.

L’heure était au choix : abandonner ses alliés pour se lancer seule à la poursuite des terroristes ou rester avec eux pour les secouer ? Travers savait que, dans une équipe, il ne fallait pas laisser ses coéquipiers derrière… Mais la mission ? Dans un soupir, elle se tourna vers le Hunter qui venait d’être sonné par Sabordage elle-même. « Restez bien groupés. On reprend la course. » Elle leva sa baguette, profitant du retour de la magie, pour soigner deux-trois bobos : ça leur permettrait d’avancer.

Devant la porte fraichement défoncée de l’escalier, Obbie s’arrêta : « Passez devant, je vous couvre. Et cette fois, on descend. J’sais pas c’qu’il se passe avec la magie mais… » Toutes les lumières s’éteignirent. Ne filtrait que les éclairs de l’orage déchirant le ciel à travers les fenêtres. « Par les poils de couilles de Merlin… » Plus de magie dans la Tour. Plus de magie en eux. Et une pluie de…  « Quoi ? » Des débris. De petits débris qui apparaissaient aux grès des éclairs. « ALLEZ ! » Mimi fut une nouvelle fois sollicitée pour permettre aux jeunots de prendre de l’avance.

À couvert, au rythme des coups de mitraillettes infernaux, Hayley sentit tout aussi bien que ses copains que la Tour des Médias se mettait à trembler. Vidée de sa magie. Le terroriste taré s’engouffra alors dans les escaliers. Il n’allait pas pouvoir tirer en courant dans un espace aussi restreint. Attrapant deux gros morceaux de débris, elle se mit à courir : « On lance ça et on les suit ! »


Dé : Pluie de gros débris
Oui : ça ralentit les terroristes
Non : ça passe !


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Obbie libère le passage grâce à un retour de la magie : Bombarda Maxima à tout va. Hayley décide de soigner superficiellement ses troupes avant de suivre. Arrivé à l’escalier, Obbie fait passer les jeunes avant de tirer avec Mimi pour leur laisser une longueur d’avance. Les lumières s’éteignent. Obbie tire encore un peu et se tire dans l’escalier. Hayley ramasse deux blocs du bâtiment et se lance vers l’escalier pour les jeter. Le temps orageux permet de voir de temps en temps l’escalier grâce aux éclairs ainsi que des morceaux de bâtiments qui tombent à l’extérieur de la Tour.

ϟ Keskessavedir : Plus de magie pour de bon. Adieu la température exceptionnelle pour la saison, adieu la lumière, adieu les illusions et adieu les ascenseurs !  Et en plus de cela, la Tour des Médias commence à trembler. La solution la plus logique est donc de prendre les escaliers et de descendre
PS : les morceaux de bâtiment qui tombent du ciel sont des morceaux de Magicorp et non de la Tour des Médias.

ϟ Phénix/NI : Tracez aussi vite que vous pouvez mais attention à ne pas rater les marches ! Si vous voulez tendre une embuscade à vos poursuivants, faites donc, mais courage  

ϟ Mangemorts :  Vos personnages lancent des débris avant de suivre les terroristes (c'est le dé du PNJ qui dit si les débris font effet).

ϟ Les attaques : Comme avant, un seul dé suffit à toucher un PNJ. Nous sommes au tour 6, vous pouvez y aller fort (sans les tuer par contre). N'oubliez pas qu'Obbie peut riposter avec Mimi.

ϟ Doit-on vous rappeler le numéro de l'étage à lequel vous êtes, sans lumière autre que les éclairs à travers les fenêtres et sans magie pour transplaner? On vous conseille de descendre, tranquillou ou en cherchant à buter vos ennemis, au choix !

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au jeudi 19 octobre, 17h pour poster un message !

ϟ Tours manqués : Abbey Newton et Zoltan Hunter ont manqué un tour !

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 22:02
Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Blanche-Neige et le Chasseur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 158
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 22:17
« Event »
Avec HAYLEY TRAVERS JPP OSCOURS



Ils furent alors comme une fraternité, soudée, victime et sanguinolente. Abbey, rattrapant Hermès par son seul bras valide, l’entraina avec elle tout en écoutant les conseils de Lyne, eux tous protégés par les sortilèges d’Obbie. Pendant un instant, elle sentit la présence de la potion de soin et hésita à la prendre pour soulager l’atroce souffrance de son bras déboité mais le risque était trop gros : la gâcher dans cette sorcellerie fluctuante et finalement perdre ses dernières forces ? Mieux valait courir, courir et faire front comme Lyne l’avait conseillé, tout en jetant des regards effarés sur le sang tombant de la tête à Travers – putain, il risquait une commotion cérébrale et la seule chose qu’ils pouvaient faire pour l’aider à survivre c’était fuir, quelle ironie.

« Tiens le coup… » Elle faillit le nommer, mais si elle commettait cet impair d’autres pouvaient l’entendre. « Tiens le coup Michael. » Saint Archange protecteur. Un peu ailé, lui aussi, ce qui lui allait bien, à Hermès. « Tiens le coup, ne me lâche pas. On va y arriver. » Piteusement, pour faire bonne figure plus que pour l’aider, elle arracha le couteau de sa ceinture et le lui tendit. « S’ils foncent sur toi, n’hésite pas. » Qu’il frappe même en aveugle, qu’il gagne son pain dans cette vie maudite. Ils allaient y arriver.

« Obbie on est dans la merde hein ? » Hurla-t-elle en sentant la tour trembler. Bientôt elle leur tomberait sans doute sur la gueule et prenant la direction des escaliers, elle fit bifurquer le groupe comme elle suivit le rythme, descendant les marches au plus rapide, grimaçant quand les secousses impactèrent sa blessure. Un débris lui frôla le pied, l’autre explosa près de son oreille – les chiens, il les lançait. « Allez allez ! »

Déséquilibrée par le poids de Hermès, elle parvint toutefois à se retourner, le lâchant à moitié pour sortir son arme et tenter de trouver un peu de paix dans cette cohue. Elle tira, deux fois, essayant d’empêcher leurs assaillants de continuer leur poursuite comme leurs lancers. Mais allez viser dans un tel bordel – Stan aurait pas pu faire mieux, se jura-t-elle, à peine déçue quand la balle fila à l’oreille de la diablesse en chef avant que la seconde ne la cueille que superficiellement. Rien pour la tuer, rien pour l’arrêter, peut-être même juste assez pour l’énerver un peu plus.

Aussi, ce fut avec ses dernières secondes de courage que Abbey cracha au sol, et prenant exemple sur le meilleur des meilleurs, à savoir l'ex grand pote de son mentor, monsieur Stanley Summers, qu'elle gueula à Hayley Travers :

« Suce ma bite, pétasse ! »


Le Seigneur lui pardonnerait cet écart de langage – après tout, Jésus avait bien du en pousser deux trois bien senti en se faisant clouer sur la croix.


Spoiler:
 




Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 22:17
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Moi :P

Double compte : Altair Kirke, Mathilda Lovewell & May Laronce

Age : 21 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 23:25
« J'avais déjà l'intention d'accepter le tour en bateau, pas besoin d'insister... »

Je grogne en posant une main sur ma tempe douloureuse. Un liquide poisseux me colle aux doigts et je déglutis en découvrant quelques traces rouges sur mon index et mon majeur. Eh merde... je me sens mal. Je saigne. Je saigne de LA TÊTE !! C'est quand-même plus vital que le bras ça ! Surtout le bras non directeur. Est-ce que c'est grave ? Est-ce que je vais mourir ? Est-ce qu'on peut se vider de son sang par la tempe ? En temps normal j'aurais eu tendance à répondre que non mais ce soir, je ne suis plus sûr de rien. Entre les débris que je me suis pris sur la gueule un peu plus tôt et la rouquine qui essaie visiblement de m'éliminer discrètement.... je tourne tout à coup la tête vers elle pour lui accorder un regard suspicieux. Et si ce n'était pas vraiment de la maladresse ? ....

Par les couilles de Merlin ! Je deviens parano. Il faut que je me reprenne et que j'arrête de réfléchir au fait que tout et tout le monde ici a l'air de souhaiter ma mort - que ce soit vrai ou pas. Mais surtout, il faut que je ressorte d'ici vivant. Pour Anastáz. Et pour les parents aussi.... mais surtout pour lui. Ce butá serait capable de se lamenter pendant des mois et d'écrire des chansons dépressives jusqu'à la fin de sa vie si j'y restais. Je ne peux pas le laisser devenir une Lancaster bis ! Il faut donc que je trouve le moyen de leur fausser compagnie sans me retrouver sur un avis de recherche OU de mettre fin à notre mission rapidement....

J'en suis à ce stade de mes réflexions lorsque soudain, je sens le sol bouger sous mes pieds. Me dites pas que c'est.... si ? ..... PUTAIN DE MERDE ! Mon bras droit me fait à nouveau un mal de scroutt et cette putain de tour continue de trembler. Cette fois plus rien à foutre : JE ME BARRE ! Je fonce derrière Travers en me tenant le bras, des larmes de douleur et de panique plein les yeux - OH VOS GUEULES ! J'aimerai bien vous y voir ! - et je m'engage dans les escaliers en essayant d'éviter les balles de ce malade mental. Mais c'est qu'il voudrait qu'on CRÈVE DANS CETTE TOUR INFERNALE EN PLUS !!! J'attrape un nouveau débris qui traîne et le lance de toute ma force en direction de la chevelure rousse.... mais pas la bonne. Eh merde !

« Tout pareil. » je lance rapidement avec un sourire cynique sans cesser de courir.

Pas le temps de dire que je suis désolé, que j'ai pas fais exprès et toutes ces conneries mais voilà, elle a comprit le message. J'espère.

Dé de la panique:
 

Résumé:
 





- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Confiance, Complicité, Connerie.
Unis par les trois C
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Lun 16 Oct - 23:25
Le membre 'Zoltán Hunter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Mar 17 Oct - 15:58
- C'est qui Michael ?

Hermès est mal en point. Son scalp saigne abondamment, son bras gauche est hors d'état et il reprend tout juste ses esprits. Sa vision s'éclaircit et il suit le pas entraîné par Abbey qui, malgré sa condition, ne lâche rien. Ils vont s'en sortir, ils doivent le faire et l'inquisitrice est une alliée qui ne faiblit pas. Etonnant, si l'on pense qu'elle n'est qu'une simple moldue asservie qui se retrousse les manches pour faire le sale boulot qu'eux tous devraient faire : tuer leurs maîtres. Elle attrape le Travers par le bras et le guide comme on le ferait pour un enfant. Un pas devant l'autre en prenant gare à ne pas d'effondrer une seconde fois. Les sbires de Hayley continuent à leur jeter les débris de la tour qui cède de plus en plus. Obbie n'arrange rien et explose tout ce qui barre le passage des terroristes.

Un couteau en guise d'arme lui est offert par Abbey. En plus d'être courageuse, la petite s'assure que le Phénix ait de quoi se défendre. En effet, ce n'est pas son vulgaire bout de bois qui leur permettra de crever Hayley, si ce n'est les yeux peut-être ou les tympans. Toujours est-il que le sang-pur ne s'est jamais servi d'une arme blanche pour attaquer un Homme, seulement pour dépecer du gibier. En y réfléchissant, tuer un Homme ou un animal revient à la même chose que ce soit ou non avec un couteau.

Voilà ces fameux escaliers qui promettent fuite et sécurité au Phénix. Courir, encore. Être la proie du chasseur, être la proie de Hayley, chose que Hermès a toujours été. Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans sa baguette après tout. Voyons voir ce que la harpie rousse sait faire de ses mains, pensa-t-il. La tuer dans de telles circonstances est une occasion qui ne se représentera pas une seconde fois. Alors que Obbie et Abbey usent d'armes à feu, Travers doit user d'ingéniosité. Il doit d'approcher de la folle sanguinaire sans qu'elle ne le voit. Et quoi d'autre qu'une embuscade dans les escaliers.

Il laisse son équipe avancer et reste cacher en attendant patiemment la troupe mangemort. La prochain qui passe prendra cher. Il agrippe fermement la couteau et patiente que la proie tombe dans la gueule du loup.

- Prends ça !

C’est un coup de poignard pour Hayley. Un sourire en coin il retire l’arme du corps de sa tante avant de se mettre à fuir. Et tu n’as encore rien vu … chuchota-t-il, tout en se compressant son crâne sanguinolent.


Spoiler:
 

Résumé :
Abbey fuit toujours, soutenant Hermès qu'elle soutient en l'appelant Michael. Elle prend en compte les encouragements de Lyne, crie à Obbie qu'ils sont dans la merde, se retourne pour viser Hayley mais ne l'atteint que superficiellement. Elle l'insulte pour se défouler et repart dans la course.
abbey possède une arme avec 1 balle, une potion explosive et une potion de soin.le couteau appartient désormais à hermès travers.
Zoltán court derrière Travers, essaie de lancer un débris à Obbie et dans la panique il touche Arsy (karmaaaaaa !). Endroit touché au choix.
Hermès suit Abbey qui lui offre une arme pour se défendre. Du coup, il en profite pour tendre une embuscade, poignarde sa tante et fuit rejoindre Obbie.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Mar 17 Oct - 15:58
Le membre 'Hermès Travers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Mer 18 Oct - 8:47
Boulet again ?
OUI OUI - Pas de débris ni chute
OUI NON - Pas de débris mais trébuche toute seule comme une grande
NON OUI - Débris mais maitrise les escaliers

NON NON - Débris DONC se casse la gueule dans l'escalier

HJ : Lance qui veut ledit gros caillou, faites-vous plaisir !

***

Ca y est, ça pétait de partout. Le ciel, d’abord, déchainé – de leur côté pour annoncer à ces putains de Mangemorts qu’ils étaient là et que les choses allaient vraiment être bousculées, qu’ils allaient définitivement mettre le bordel comme jamais ; ou au contraire pour leur annoncer qu’ils allaient passer un sale quart d’heure. La tour aussi, et surtout ! Parce qu’ils étaient encore BEAUCOUP TROP HAUT pour que ça s’effondre spectaculairement : aussi Lyne décida-t-elle de ne pas s’attarder à méditer sur la question, de ne pas se risquer à s’en prendre à mains nues aux salauds qui leurs collaient aux fesses : non, elle avait passé son quart d’heure sauvage à s’éclater à essayer de leur taper dessus tant bien que mal avec sa barre de fer, maintenant, elle allait plutôt lutter pour sauver sa propre peau. Courez et tirez-vous, abandonnez le navire !

Faisant royalement fi de la douleur au genou, au poignet (une fois de plus : cette partie-ci de son anatomie ne lui servait strictement à rien pour courir ou sauter), elle s’appliquait à dévaler les escaliers deux par deux. Comme elle aurait dû embarquer son Nimbus, bordel de scrout ! Elle aurait embarqué Hermès d’un côté (et son cerveau qui n’allait pas tarder à dégouliner d’un côté ou de l’autre de son crâne, berk), Obbie de l’autre, et puis ils auraient fait tenir Abbey allez savoir comment… Ca aurait été plus simple. Ca, ou se mettre à bosser pour de vrai pour développer le don d’animagus, comme son père. Pratique aussi. Elle y penserait : plus tard. Là, elle ne concentrait donc qu’à faire en sorte d’éviter de s’écraser lourdement en loupant une marche, parce qu’à tous les coups, son genou foireux ne manquerait pas de se dérober à la moindre maladresse. Elle se retourna seulement pour voir son petit Travers de camarade planter la vieille harpie : et plutôt que de gâcher son souffle à l’acclamer ou à imiter la moldue et tous les insulter, elle décida d’abord de se taire mais de décrocher un immeeeeeeeeense sourire complice. Quand soudain : « AH ! BORDEL DE – ! » Un bon gros débris était venu s’écraser tout en bas de son dos, juste en haut de la fesse droite (elle n’avait pas franchement de gras ici ou ailleurs pour amortir, elle allait avoir un bleu mémorable sur la hanche). Bien-sûr, elle fut déséquilibrée, les deux bras tourniquotant désespérément dans le vide juste avant de partir en avant et d’effectuer mollement bien que précipitamment un roulé-boulé. Rien de cassé, Merlin soit loué (elle avait encore bien assez de rage pour TOUS les maudire et TOUS les envoyer se faire voir, c’était bon signe (« ALLEZ TOUS BIEN VOUS FAIRE FOUTRE » beuglé alors même qu’elle n’avait pas complètement fini de tomber)) mais BON SANG son genou lui faisait un mal de chien et elle avait bien cogné son poignet écrabouillé quelques instants auparavant. Elle avait aussi écorché au passage des endroits divers et variés de sa peau (boarf, aucune importance) et perdu quelques paillettes sur le sol. Elle se releva en serrant les dents (COURS CA VA VRAIMENT PETER !) juste après et se retourna : elle n’avait aucune idée de qui lui avait envoyé ce PUTAIN DE DEBRIS (le petit excité, l’autre bronzé, la rouquine, la plus vieille qui avait bien failli lui faire manger un avada ?) : aussi, leur fit-elle à TOUS un ou deux bras d’honneur chargés d’un regard assassin (à défaut de pouvoir faire mieux) à travers des cheveux complètement fous et un visage à la fois plein de paillettes et couvert de poussière. MÊME PAS MAL !


Citation :

Abbey fuit toujours, soutenant Hermès qu'elle soutient en l'appelant Michael. Elle prend en compte les encouragements de Lyne, crie à Obbie qu'ils sont dans la merde, se retourne pour viser Hayley mais ne l'atteint que superficiellement. Elle l'insulte pour se défouler et repart dans la course.
abbey possède une arme avec 1 balle, une potion explosive et une potion de soin.le couteau appartient désormais à hermès travers.

Zoltán court derrière Travers, essaie de lancer un débris à Obbie et dans la panique il touche Arsy (karmaaaaaa !). Endroit touché au choix.

Hermès suit Abbey qui lui offre une arme pour se défendre. Du coup, il en profite pour tendre une embuscade, poignarde sa tante et fuit rejoindre Obbie.

Lyne dévale les escaliers deux par deux jusqau'à ce qu'elle se prenne un bon gros débris sur la fesse droite. C'est ridicule et en plus elle se vautre dans les escaliers, elle a mal un peu partout mais jamais calmée : elle se relève et leur envoie à tous un bras d'honneur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Mer 18 Oct - 8:47
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La Malédiction du Black Pearl
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t87-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t39-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 1307
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : TAG

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 34 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté Jeu 19 Oct - 15:07
Non mais en fait, je n’avais pas tellement envie de suivre le taré avec son arme du démon qui matraquait si vite qu’on avait même plus le temps de respirer. Mon flanc douloureux me rappelait trop bien ce que ça faisait que de se prendre un de ses projectiles dans le corps. Et si Travers avait superficiellement soigné ma cheville tordue, la disparition de la magie juste avant qu’ils ne s’engouffrent dans l’escalier, ces rats, me donnait envie de changer de direction. « On est vraiment obligés de… » Mais elle était déjà partie telle une furie furieusement furieuse. Et il y avait de quoi. Et il faisait tout noir. Et ça commençait à trembler sous nos pieds. Et merde. Et puis les coups de feu, encore.

Je ramassais un morceau de caillou/débris/truc dur là, à tâtons, et m’élançais sans conviction vers la cage d’escalier. Travers nous avait déjà distancés et bim. Le Hunter venait de me jeter son débris dans la cuisse. Cul par terre, je le regardais sans trop pouvoir rien lui dire : après tout, je l’avais touché deux fois avant et l’éclair qui illumina son regard me montra que, comme moi, il était presque désolé. « Sans rancune. » Puis à nouveau, le noir complet.

Je ne voyais plus personne, Hayley, Hunter, Shafiq… J’entendis Travers crier, encore une fois. Et je me relevai avec mon débris à la main que je lançai à l’aveuglette (coucou Lyne). J’entendis hurler, j’avais enfin fait mouche. J’espérais juste que ce n’était pas Travers, encore. Le bruit dans les escaliers était assourdissant, on comprenait facilement que ça fuitait de tous les étages : tous les gens présents dans cette foutue tour descendaient par le même endroit. Putain.

Nouvel éclair, nouvelle illumination : Travers était touchée et ces foutus terroristes n’avançaient pas tous à la même vitesse. Est-ce que… ? Dévalant les marches, à bout de souffle, j’oubliais que je pouvais me casser la jambe à chaque pas. Mais les terroristes avaient repris leur course folle et je ne pus pas les rattraper : dommage, j’avais toujours rêvé de plonger dans un bain de foule.

« aaaAAAARGH » Tes désirs font désordre Sabordage Une marche raté et pouf, la dégringolade. Et je sentis que j'embarquais des corps à ma suite, plusieurs mêmes. Sauf que ce fut la douleur et les chocs contre les marches qui attirèrent mon attention... Boule humaine, bras et jambes s'emmêlèrent et lorsque la course folle s'arrêta, je ne pus même pas me relever tellement j'avais mal.


Dé 1 : Est-ce que tu te pètes la gueule Arsy ?
Oui : Bim, ça fait mal mais au moins, tu joues aux quilles humaines et tu embarques ceux qui sont devant toi : Hayley, Zoltan et Hermès.
Non : Tu rattrapes sans soucis Hayley et Zoltan !


Résumé huhuhu
Abbey fuit toujours, soutenant Hermès qu'elle soutient en l'appelant Michael. Elle prend en compte les encouragements de Lyne, crie à Obbie qu'ils sont dans la merde, se retourne pour viser Hayley mais ne l'atteint que superficiellement. Elle l'insulte pour se défouler et repart dans la course.
abbey possède une arme avec 1 balle, une potion explosive et une potion de soin.le couteau appartient désormais à hermès travers.
Zoltán court derrière Travers, essaie de lancer un débris à Obbie et dans la panique il touche Arsy (karmaaaaaa !). Endroit touché au choix.
Hermès suit Abbey qui lui offre une arme pour se défendre. Du coup, il en profite pour tendre une embuscade, poignarde sa tante et fuit rejoindre Obbie.
Lyne dévale les escaliers deux par deux jusqau'à ce qu'elle se prenne un bon gros débris sur la fesse droite. C'est ridicule et en plus elle se vautre dans les escaliers, elle a mal un peu partout mais jamais calmée : elle se relève et leur envoie à tous un bras d'honneur.
Arsenia se relève après le coup foiré par Zoltan, elle lance son débris sur Lyne (cf post de Lyne) et elle court dans les escaliers... Puis dégringole en embarquant Zoltan, Hayley et Hermès.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Contenu sponsorisé
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe I
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre