AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 6 Oct - 17:23

Ultima Cave


Ian Blackburn, Murphy O’Ryan, Tadhg L. Rosenberg, Joy North, Rose O’More, Alfie Lockwood

QG de l'Ordre du Phénix, 30 octobre 2046, 23h47.

Sa longue cape tourbillonnant dans son dos, Demeter Denfer, sorcière basique de rang 4 et membre émérite des Tireurs d'Élite, avançait à grandes enjambées à travers un long couloir sommairement éclairé. Chacun de ses pas faisaient grincer le vieux parquet de la bicoque, jusqu'à ce qu'un curieux son humide n'absorbe ses gémissements plaintifs et oblige la sorcière à baisser les yeux. Une grimace de dégoût vint alors lui tordre la bouche tandis qu'elle réalisait qu'elle venait de marcher en plein milieu d'une épaisse flaque de sang. Pas que l'hémoglobine lui ait jamais posé soucis, restons sérieux deux minutes, mais elle venait de saloper ses pompes, et quand on pensait qu'il lui avait fallu deux mois de salaire pour se les payer ! « Pitié. Pitié, ne faites pas ça ! » « Oh mais ta gueule toi ! » répliqua-t-elle sèchement avant d'envoyer le talon de sa botte s'écraser en pleine tête du pauvre mec affalé au pied du mur. C'était la faute de ce connard, ça, à se vider de son sang sur son passage ! Ces putains de terroristes ne respectaient plus rien. Rien ! Demeter cracha alors un glaviot sur la silhouette inanimée du Phénix afin d'illustrer tout le mépris qu'elle éprouvait à son égard. Elle lui aurait bien mis un nouveau coup de savate, pour le sport, mais un bruit dans son dos la fit pivoter à toute allure et pointer sa baguette devant elle. « C'est moi, madame ! Astruc ! » s'identifia prestement le Pacificateur en levant les mains en l'air. « Tss, vous pouvez pas vous annoncer plus tôt, non ? Vous voulez finir comme ce déchet ? Où ça en est, dehors ? » « Nous gagnons du terrain, madame. Travers et Lagides ont réussi à sécuriser leur bâtiment, mais Duncan et Cannon ont besoin de renfort de leur côté. » « Parfait. Foutez-moi le feu à ce taudis et rassemblez notre unité alors, on va y aller, » souffla la Tireuse d'Élite tandis qu'un sourire mauvais étirait ses lèvres. Le QG de l'Ordre du Phénix était prêt à tomber. Il y aurait des pertes de leur côté aussi mais, ce soir, la Brigade Magique finirait de balayer dans le sang ce qu'il restait de ce ramassis d'allumés. À eux la gloire et le prestige. À eux l’Ordre de Merlin et la reconnaissance éternelle du peuple.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 6 Oct - 17:24
Règles


Avant de sombrer dans les affres de l’event, pleurer des larmes de sang pendant deux semaines, en vous demandant pourquoi, il va falloir apprendre ou simplement réviser les règles suivantes.
C’est la condition sinequanone au bon fonctionnement de l’event, et à la bonne santé mentale du staff.

ϟ Vous n’avez droit qu’à 1 attaque par rp. Par attaque on veut dire, sort offensif, coup de pied ou autre, potions ou usage d’artefacts pouvant nuire à vos ennemis. Et par nuire, on n’entend pas seulement le blesser mais également le bloquer dans son avancée.

ϟ L’usage des sorts défensifs est interdit. Pourquoi ? Cela ralentie le jeu et n’apporte pas grand-chose. Toutefois lorsque votre ennemi n’a pas de chance avec le dé et que le sort n’atteint pas sa cible, vous pouvez tout à faire dire que votre personnage a lancé un protego au bon moment pour contrer le sort.

ϟ Pour chaque action offensive lancée, vous devez vous servir  du dé. Mais pas forcément pour dire si elle fonctionne ou non. Vous êtes libre d’adapter ces lancers comme bon vous semble. Cela dit, si dans chaque proposition de dé vous vous retrouvez gagnant, et ce à chaque tour, nous sommes en droit de vous demander de changer. Ce système ne peut fonctionner que si tout le monde fait preuve de fair-play. Nous vous rappelons que l'usage d'une potion autre qu'une potion de soin est une action offensive.

ϟ Quant aux sorts accessoires, tels que « Accio », « Lumos », ou encore « Nox », ils ne sont pas réglementés. Vous pouvez en utiliser autant que vous voulez, sans avoir à lancer le dé. Mais attention, un sort accessoire ne doit en aucun cas être détourné en sort offensif. Créer un éboulement pour bloquer le passage à vos ennemis, c’est une attaque. Un sort accessoire ne doit pas être un moyen pour les grosbills de lancer plusieurs attaques par tour.

ϟ En ce qui concerne les sorts de soin, le dé est également obligatoire, et déterminera la réussite du sort ou non. Là encore, le bon sens est de rigueur. Ce n’est pas parce que les dés sont gentils avec vous que votre personnage inculte en matière de médicomagie pourra se guérir entièrement. Cette règle ne s’applique pas aux médicomages titulaires, ainsi qu'aux potions de soin qui peuvent être utilisées sans lancer de dé.

ϟ Petit rappel : vous n’avez pas le droit d’acculer complètement votre adversaire dès le début de l’event. Qu’entendons-nous par acculer ? Et bien, par exemple, c’est lui prendre sa baguette et la briser en mille morceaux. Cela paralyse complètement le joueur ! Acculer, c’est aussi le laisser pour mort dans une mare de sang. Comment voulez-vous qu’un personnage agonisant puisse continuer l’event dans cette situation ?
Vous êtes libres de vos actes, tant que ces derniers n’entravent pas trop la liberté de vos camarades de rp. On ne vous dit pas de vous faire des bisous, ni qu’à la fin de l'event il faille que le plus gros bobo soit une entorse et un gros bleu à la fesse droite ! Non, on vous dit seulement d’attendre les derniers tours de l’event pour mettre vraiment K.O vos adversaires. Commencez doucement pour pouvoir mieux terminer en beauté !

ϟ N’oubliez pas que la magie noire ne s’utilise pas comme un petrificus totalus. Elle est difficilement contrôlable, peut se retourner contre son lanceur et, surtout, laisse des séquelles à vie. Alors réfléchissez avant de lancer un feudeymon pour tuer tout le monde. Le sectumsempra est quant à lui interdit.


Vous êtes tous bien accrochés à vos claviers ? Alors c’est parti pour ce premier event final !


L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 6 Oct - 19:53

Ultima Cave


Ministère de la magie, 31 octobre 2046, 01h07

« Le quartier général de l’Ordre du Phénix a été détruit. Tous les terroristes qui s’y trouvaient rassemblés pour fomenter un coup d’état contre le Ministère ont été exécutés. » Face à l'oeil enregistreur, Mervyn le visage grave, faisait preuve de toute la solennité dont il était capable. Difficile pour autant de refouler l’intense sentiment de satisfaction qui l’exaltait. « Après un an de trouble, vous pouvez aujourd’hui avoir cette certitude : La menace phénix a été écartée. Que les rares survivants prennent conscience de leur situation, nous serons sans merci, tout comme ils l’ont été sur la place de l’Ascension en juin dernier, ou lorsqu'ils ont fait exploser le Poudlard Express alors que ce dernier s'apprêtait à rentrer en gare de King's Cross pour cette rentrée. Toute preuve de compassion, toute aide qui leur sera accordée sera perçue par le Ministère comme un acte de trahison envers la nation toute entière. Quant à cette organisation moldue nommée la Nouvelle Inquisition, qu’elle se prépare à subir le même sort que ses alliés terroristes. Qu’elle se rappelle que le seul ordre valable en ce monde est celui du sang, et que la Nature les a condamnés dès la naissance… »

« C’est un peu trop. » coupa Elena en se levant de son fauteuil pour mieux d’un coup de baguette stopper la caméra. « Cette dernière phrase, elle n’est pas…

- Oui, je vois ce que tu veux dire. Elle fait prédicateur de pacotille une fois lue. » Le ministre se pencha sur son bureau, et ratura de sa plume la phrase inappropriée. Il fallait que ce discours soit parfait. Demain matin, à 9h tapante son message résonnerait dans tout le monde des sorciers annonçant le glas final de l’Ordre du Phénix. Et les mangemorts pourraient célébrer Halloween avec la douce certitude d’avoir gagné. Les derniers rapports qu’Hayley Travers lui avait transmis sur l’attaque étaient sans équivoque. Les Pacificateurs se livraient à un véritable bain de sang, vengeant leur nation bafouée. Le terme de massacre avait été évoqué à plusieurs reprises. Au lever du jour, l’Ordre du Phénix ne serait plus un problème. Les mangemorts avaient découvert ce repère de terroriste de la même façon que pour Tintagel, à ceci près que Mervyn plus prudent avait délégué plusieurs mangemorts pour s’assurer de la véracité de l’information. Il n’avait eu plus qu’à transmettre le résultat de l’enquête officieuse à son département de la justice Magique pour une action officielle. C’était l’Etat qui devait éradiquer la menace, et non pas un groupuscule, c’était la seule façon d’anéantir les phénix en maintenant la société unie. Dans le plus grand secret, pacificateurs et tireurs d’élites avaient orchestré le plus grand assaut jamais organisé depuis le projet Filet du Diable. Après ça, il ne resterait plus qu’à régler leurs comptes aux moldus, une bonne fois pour toute. Je pense que je pourrais tourner cette phrase de cette façon... » Le Kark n’eut pas le loisir de terminer sa phrase, car déjà le bruit d’une détonation faisait vrombir le sommet de sa pyramide.

Ses yeux d’anthracites s’écarquillèrent alors que son oreille se tendait pour localiser la localisation de l’explosion. Mais déjà un brigadier venait de se précipiter dans l’office ministérielle en trombe. « Monsieur le ministre, la tour des médias… » Pas encore. Pas plus de vingt ans après. « La tour des médias est attaquée. » L’euphorie du Kark s’évapora en l’espace d’un battement de cœur, et déjà il soulevait sa manche pour pointer sa baguette sur sa marque des ténèbres.

Quelque part près d'Avalon, 30 octobre 2046, quelques heures plus tôt.

Moustache bien peignée et cigare entre les doigts, Obbie observa l'assemblée aux visages déterminés qui lui faisait face. Dans son dos, dépassait le canon d'un AK-47, arme moldue lui ceinturant le torse et dont rare étaient ceux qui s'étonnaient qu'un sorcier en fasse usage, malgré la baguette qu'il avait passé à sa taille. Que certains n'approuvent pas, particulièrement les membres de la Nouvelle Inquisition, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche. De toute façon, personne n'avait envie de contrarier Obbie Kantaro. Il arborait une mine austère, si éloignée de ses airs trublions habituels. C'était le bras-droit de l'Ordre du Phénix qui se présentait à eux et non le copain de beuverie. « Camarades ! Moldus ou sorciers, une fois de plus, nous voilà tous réunis ! » Petite pause cubain absolument nécessaire. « On est d'accord qu'on n'a pas chômé depuis un an, hein ? Je veux dire que depuis Tintagel et son foutu Kraken, chacune de nos actions discrédite un peu plus ce putain de gouvernement et ses sales chiens de Mangemorts. » Hochements de tête et petits rires d'assentiment. Quelques-uns se poussèrent même du coude. « Mais voilà, les gars, ça suffit pas et vous le savez. » Silence. Évidemment, qu'ils savaient. Malgré leur nombre d'attaques, malgré les pertes essuyées et le terrain grignoté, la société dictatoriale tremblait mais refusait de ployer. Si le désespoir ne gagnait pas encore les troupes, tous étaient d'accords sur au moins un point : la mission qu'on leur confiait ce soir serait un véritable tour de force. « Il est temps de les mettre à genoux. » intervint Oliver Durham, tout droit et tout solennel dans sa collerette. Timing parfait. Bien qu'Obbie rêva environ cinq fois par nuit de mouler ses paluches autour du cou du prêtre, il ne pouvait que lui reconnaître son sens de la mise en scène. « Mes frères et sœurs, je sais que tout comme moi et Monsieur Kantaro ci-présent, vous êtes las de vivre en esclaves. Et je ne parle pas seulement de vous, mes amis des mines, ou de vous, mes amis domestiques, ou encore de vous, sorciers de bas statuts ou non, forcés de coexister dans un monde qui ne correspond pas à vos idéaux. Je parle aussi de ceux qui, comme nous, doivent se terrer, être à l'affut du moindre bruit et n'ont pour tout repos que celui du guerrier en pleine survie. Nous sommes tous prisonnier de ce monde que nous n'avons pas choisi. Qu'on nous a spoliés par la force. Quoi qu'en pense Mervyn Kark, la guerre des âmes a continué bien après le projet Filet du Diable : la propagande nous a enfoncé sous terre plus sûrement que n'importe quel massacre de masse. » Malgré les sous-entendus haineux envers les sorciers, Obbie ne put qu'approuver la dernière phrase. Putains d'affiches, salope de TVM, enculée de radio magique et ses chansons remplies de bien-pensance et d'orateurs mielleux, enfants de catins de Gazette et consorts. Lavage de cerveau en règle depuis presque cinquante ans. « Voilà, y en a gros sur le boulard ! Ce soir, on va faire tomber leur Tour des Médias ! Ce soir, on va donner une chance à toutes les générations, tous les sorciers, tous les moldus, de penser par eux-mêmes ! Ce soir, la seule symphonie qu'ils entendront, ce sera celle de leurs ondes se fracassant la gueule dans l'abîme de leur profonde connerie ! QUI EST AVEC NOUS ? » Une clameur un peu sourde lui répondit. Les prunelles du rouquin brûlant de hargne, il frappa du pied sur l'estrade et reprit, au moins trois octave plus haut et baguette brandie : « QUI VEUT SE BATTRE POUR SA LIBERTÉ ? QUI VEUT FAIRE PLEURER DU KARK ? HEIN ? ALORS, JE RÉPÈTE : QUI EST AVEC NOUS ? » Cette fois, se furent rugissements et poings levés, tonneaux que l'on molestait, parquet qui tremblait. Oliver avait déjà beaucoup pris sur lui pour ce discours en binôme, aussi ne put-il retenir ses yeux de se lever vers le ciel. Seigneur, Vous qui êtes là-haut, Faites que nous réussissions. Son regard dériva vers les nombreux bouts de bois dépassant parmi la foule. Faites qu'ils aient ce qu'ils méritent.


Centre d'Avalon, 31 octobre 2046, 01h58
Baguette bien en main, une ombre sortit du Ministère pour rejoindre le point de ralliement. Choisi à la hâte, communiqué au reste des mangemorts avec la même urgence, la porte d’Incantatia se découpait devant elle. Hayley Travers, qui venait déjà de passer une partie de sa nuit au ministère, pour assurer la liaison entre les troupes des pacificateurs sur le terrain et le Ministre de la Magie, comptait encore une fois mériter son surnom de : Chien de Kark . Les ordres de Mervyn étaient clairs, retrouver les mangemorts présents devant la porte entre entre la Tour des Médias et l’Hôtel de Ville, relayer ses ordres et constituer les groupes d’intervention d’urgence. Pour la gloire de Kark.

Alors qu’elle arrivait déjà la hauteur de la foule compacte des mangemorts réunis, Hayley put porter un coup d’œil critique à ses troupes. Comme toujours, des bras cassés partout. Travers savait que c’était en cueillant les mangemorts au cœur des citoyens que la lutte contre le terrorisme devenait une raison de vivre, un moyen de sauver la patrie acculée. Mais dans cette agitation, avec cette attaque surprise, elle savait aussi que beaucoup seraient plus handicapants qu’autre chose. Au moins, les mangemorts permettaient une intervention rapide, et ça c’était quelque chose qu’elle maîtrisait. Elle constitua à la hâte des groupes d’intervention, et la foule se rassembla devant la Tour des Médias, tandis que Mervyn Kark lui-même dégageait l’accès sans états d’âme. Hayley dicta les ordres. « Empêchez-les de mener à bien leur entreprise. Jusqu’au bout. Ne quittez pas vos groupes. Frappez aussi fort que possible, mortellement même. Ces scélérats ne méritent que cela. » Chargée de transmettre les directives hâtives, sa voix ferme surpassait sans problème le brouhaha des citoyens fidèles réunis. Une dernière fois, sa voix claqua dans l’air, tranchante comme l’acier. « Ne leur laissez aucune chance. » Et elle s’engouffra dans la brèche humaine fraîchement ouverte par Kark, le visage dur, la détermination aiguisée à son maximum. Chacun savait où aller et avec qui.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 6 Oct - 20:19
« Premier tour »
PNJ


Ting ! La sonnette de l'ascenseur tintinnabula gaiement et les grilles de fer forgé s'ouvrir sur un large couloir aux murs lambrissés. « 150ème étage. Département de la Propagande. » Susurra l'affreuse voix mielleuse de la pimbêche qui avait un jour du être engagée pour faire ces messages pré-enregistrés. Elle commençait doucement à lui taper sur le système, l'air de rien. Il faut dire que cela faisait déjà 30 bonnes minutes qu'Elfrida et sa petite escouade passaient d'ascenseur en ascenseur pour tenter de rejoindre le toit de la Tour des Médias. Ils s'étaient perdus à maintes reprises avant que la sorcière – dont le sens de l'orientation n'était clairement pas la qualité première – ne se résigne à confier le plan des lieux à une tierce personne. Rosenberg, pour ne pas le citer. Elfrida se retourna d'ailleurs vers ce dernier, l'air sévère. « Allons bon ! Toujours pas ?! Dépêchez-vous de trouver le chemin vers la prochaine étape. On ne va pas y passer la nuit, par Morgane ! » Râla-t-elle avec mauvaise foi avant de s'avancer prudemment dans le couloir, sens aux aguets et baguette tendue en avant. Cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient plus croisé personne, la majorité des employés de la Tour ayant mis les voiles quand l'attaque avait commencée, mais on n'était jamais trop prudent.


Une colère froide lui glaçait le sang. Sir Andrew n'avait pas du tout apprécié être tiré de ses occupations à près de deux heures du matin. Il ne dormait pas, mais cela n'était pas une excuse. Il était en pleine lecture d'un passionnant ouvrage relatant la vie et l’œuvre du mage noir Ekrizdis, quand la Marque des Ténèbres sur son avant-bras s'était mise à le brûler, lui indiquant instinctivement qu'il devait se rendre au plus vite à Avalon. Le vieil homme avait alors troqué son peignoir pour une robe de sorcier mais, dans la précipitation, il avait oublié d'ôter son bonnet de nuit. Cela lui donnait ainsi une allure étrange. À la fois intimidante et cocasse. Il y avait peu de chance toutefois pour que quiconque se permette de le lui faire remarquer. Pas même les deux sorciers qui l'accompagnaient. Sir Andrew avait eu de la chance dans la mésaventure. Au moins ne lui avait-on pas refourgué des jeunots à peine sorti de l'adolescence. Il ne gardait pas un souvenir impérissable d'O'Ryan et de Blackburn en tant qu'élèves, mais c'était toujours mieux que l'alternative. Ting ! « 150ème étage. Département de la Propagande. » Sir Andrew haussa un sourcil, perplexe. « Cet engin ne va pas plus haut ? » Il regarda Blackburn tenter de presser plusieurs boutons, sans succès, et soupira de frustration. « Peu importe. Inspectons cet étage. »


«Informations»


Contexte général
ϟ Mangemorts : Vos personnages dormaient comme des bienheureux, quand ils ont été tiré de leur sommeil réparateur par l’appel de leur marque des ténèbres. Ressentant aussitôt l’urgence de la situation, et surtout éprouvant avec une intensité l’attrait de la Porte d’Incantatia, lieu de ralliement. Là, ils ont découvert que la Tour des Médias était attaquée. Hayley Travers vous a réparti en groupe à la hâte, et confié la mission de sauver la tour, alors que Mervyn se lançait déjà dans la bataille avec Elena.

ϟ Phénix et Nouvelle Inquisition : Vous participez à une opération secrète et essentielle : l’anéantissement du pôle de propagande Mangemort. La mission est en préparation depuis plusieurs semaines déjà et encore une fois co-menée par les deux factions. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans la planque de l’Ordre du Phénix, mais n’avez pas eu de nouvelles depuis quelques heures des membres s’y trouvant.

Organisation spatiale
ϟ Votre terrain de jeu pour cet event est la Tour des médias . Cette tour monumentale qui surplombe entièrement Avalon et ses environs, abrite toutes les rédactions des différents médias sorciers. Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article du Wikia traitant d’Avalon, et vous reporter au paragraphe dédié à la tour par ici.

Équipement et autres modalités :
ϟ Pour les Phénix ou les NI prétendant encore être d’honnêtes citoyens (traîîîtres !) : n’oubliez pas de prévoir quelque-chose pour vous dissimuler le visage une fois le signal lancé ou une fiole de polynectar Wink

ϟ Tous les moldus sont équipés d'une cagoule, d'un pistolet avec 6 balles chacun, d'un couteau, et d’une potion explosive ou aveuglante.


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Découvrez vos PNJs d'amour

Elfrida Bibine : Fille unique de Rolanda Bibine, professeur de vol à Poudlard du temps d'Harry Potter, cette sorcière de 78 ans est une ancienne vedette de Quidditch jusqu'en 2015 (trois coupes du monde consécutives remportées quand même !). Elle rejoint l'Ordre après la mort du Lord et a été de tous les combats jusqu'au Projet FDD, ayant refusé de se plier au Grand Pardon. C'est une proche conseillère de Jane Callaghan, une femme d'expérience, juste et charitable malgré son franc parler tranchant et le fait que personne ne se souvienne l'avoir jamais vu esquisser plus qu'un rictus de sourire. Bon, sa grand-mère maternelle était une harpie, ceci explique sûrement cela ! C'est aussi une animagus prenant l'apparence d'un faucon pèlerin.

Sir Andrew McKay : Patriarche de sa famille, le vieux sorcier de 91 ans a pour réputation d'être l'un des plus grands spécialistes de magie noire du pays. Matière qu'il dispense à Poudlard depuis près de 50 ans d'ailleurs, après avoir mis fin à sa carrière au Magenmagot. C'est un Mangemort de la première heure, un adversaire redoutable ayant traversé bien des batailles, ainsi qu'un legilimens reconnu. C'est un homme sévère, doublement plus exigeant encore, qui ne laisse que rarement de seconde chance.

ϟ On y va tranquille pour commencer, les poulpes. Mangemorts et Phénix/NI ne sont pas arrivés du même côté de l'étage. Par contre, ils avancent bel et bien les uns vers les autres et risquent d'avoir une surprise au détour d'un couloir Andrew - Ian - Murphy cherchent donc à mettre la main sur des terroristes, avançant à l'aveugle, tandis que les autres sont guidés par Tadhg qui doit les mener aux prochains ascenseurs menant vers le toit de la Tour. C'est là-bas que se trouve leur objectif : le système magique permettant la diffusion de la TVM et de la radio.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 147
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Rosy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 6 Oct - 22:00
« Quand faut y aller …  »
   
Ça va saigner …

   

Je n’étais pas des plus à l’aise, j’avais chaud sous cette putain de cagoule, mais c’était le prix à payer pour faire partit de événement. J’avais beaucoup aimé les discours inspirants mais le poids de l’arme à ma ceinture me perturbait. Mais c’était ainsi. Ce n’était pas grave. J’arriverais à tirer au besoin. Les sorciers que nous allions attaquer étaient les mangemorts, ceux qui m’avaient arraché à ma famille et transformer en larve rampante. J’étais tout de même peu rassuré du faite que je ne connaissais vraiment personne dans mon groupe. Tant pis. Je glissais avec soin mes cheveux sous ma cagoule et vérifiais la fiole aveuglante, l’explosion ce n’était pas encore pour tout de suite avec mes tympans en carton,  que j’avais et si le couteau glissait bien dans son fourreau. J’avais du mal avec les gars de la Nouvelle Inquisition, mais puisqu’on bossait ensemble sur ce coup là … J’allais me taire.

J’avalai ma salive et marmonnai brusquement  une prière aux dieux Viking Thor et Odin, qu’ils me filent gentiment un coup de main et en leur promettant mort et destruction. Généralement les dieux viking aimaient bien ça. Je surpris un regard étonné d’un de mes compagnons pour ce bordel mais je ne dis rien. Quoi ?! C’pas plus con que de parler à un gars qui a laisser son fils se faire crucifier ! Bon … Ce n’était pas le moment de juger … Je serrais encore le manche de mon arme blanche sans toucher à mon flingue. Aller, je pouvais le faire. Je m’accroupis et après un dernier regard vers Asgard, je m’élançais dans les couloirs à la suite des autres, enfin, juste derrière notre meneur.

Bon, notre guide était de l'ordre du phénix et répondait au nom de Tadhg, il me semblait qu'il y avait Rose et Alfie ? Alfred ? Batman ? Je ne savais plus le nom du dernier. Tant pis ! Les autres allait bien le dire non ? Et sinon … Oui j'avais intérêt à vite l'entendre. Si j'avais besoin de le hurler au milieu de la bataille. Quoi que si je pouvais éviter un affrontement directe au pistolet et simplement poignarder les gens … Ça m'arrangerait bien. C'est plus silencieux. C'était pour cela que j'avais pris la fiole aveuglante et non l'autre. J'aurais peut-être dû prendre des gants aussi … Mais ce n’était plus la peine de pleurer sur ça. Pour l'instant survivre était simplement au programme. Survivre et mettre le plus beau bordel possible. J'aimais beaucoup ce programme !



Spoiler:
 
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 442
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : nymeria.

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 7 Oct - 0:02
« I want a better way to die »
forever now

Tadhg marchait d'un pas assuré, ou du moins il faisait comme si. Devant lui, le club du troisième âge, à savoir Elfrida Bibine, transpirait l'agacement. Elle lui rappelait sa professeur austère de mathématiques qui l'avait traumatisé durant ses jeunes années, lui et son frère. Pour un peu il regrettait presque Oliver Durham et ses incantations dramatiques de gourou tout puissant. Lui au moins il pouvait se foutre de sa tronche. Habitué désormais au désagréable tissu qui lui recouvrait le visage et au poids précieux de ses armes sur lui, il restait alerte tout en tentant de déchiffrer le plan que la vieille morue lui avait filé (ça aurait été plus simple d'avoir un GPS honnêtement, mais d'un autre côté il ne pouvait pas faire pire que leur chef de mission donc l'honneur était sauf. La sécurité sans doute moins.). «A droite » lâcha-t-il d'un ton assuré alors qu'il ne l'était pas tant que ça. Cette foutu tour ressemblait à un véritable labyrinthe et c'était sans doute le but. Il devait sans doute y avoir des machins trompe-l’œil magiques pour les induire en erreur.

Il lui manquait la musique pour se plonger dans son état de mutisme habituel d'avant match. Il n'avait pas trouvé un autre moyen pour garder la tête froide que celui de s'imaginer qu'il se rendait à un combat. Légèrement plus important que les autres entendons nous, mais quelque part le principe restait le même. Il se mettait en conditions pour gagner, et rien d'autre. Et c'est bien ce qui allait se passer aujourd'hui. Ils allaient écraser ces sales bâtards d'esclavagistes. Leur oppression commençait doucement à tous leur taper sur le système (doux euphémisme), comme l'avait très justement signalé Obbie, et il était temps que ça cesse.

A ses côtés, il y avait Joy, et puis Rose et Alfie. Ça lui faisait bizarre, à Tadhg, d'être en mission avec eux. C'était jamais arrivé, et honnêtement, même si c'était angoissant de ne pas savoir ce qui se passait de leur côté, c'était aussi beaucoup plus évident ainsi pour prétendre ou du moins ignorer qu'ils n'étaient pas dans des camps différents. L'éléphant dans le magasin de porcelaine. Leurs leaders avaient beau faire des discours rassembleurs ils ne trompaient pas grand monde. Même Tadhg, qui pourtant ne souhaitait que ça, que leur union fonctionne, n'appréciait pas le moins du monde l'extrémisme de la plupart des membres de la Nouvelle Inquisition. Rose et Alfie, c'était différent. C'était… Rose et Alfie. Tadhg avait encore l'espoir de pouvoir leur faire ouvrir les yeux.

Mais malgré son prétendu calme olympien, Tadhg n'en menait pas large. Il comptait encore survivre cette nuit et ne pas pleurer d'autres victimes, donc il valait mieux que pour une fois, tout se passe comme prévu. C'était pas trop demandé, une fois quand même. Mais c'était rarement le cas dans la vraie vie, n'est ce pas ? Alors, il se concentrait sur autre chose. A savoir, essayer de deviner l'age de cette très chère Elfrida. Toutes les distractions étaient bonnes.  


Spoiler:
 
Couilles de loup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t179-ian-blackburn
Messages : 119
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Dylan McDermott
Crédits : Blondie

Double compte : Jackson Michaels

Age : 51
Sang : Sang-pur
Statut : marié
Métier : Directeur du service de gestion des loups-garous
Baguette : 29 cm, pin, cheveu de sirène, plutôt souple, droite
Epouvantard : un détraqueur
Dialogue : steelblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 7 Oct - 10:39
« SORTIE SCOLAIRE... »
Allons péter du terroriste


Ting ! « 150ème étage. Département de la Propagande. » Ian haussa un sourcil et tripota les boutons de l’ascenseur, qui semblaient beaucoup trop compliqués pour un simple machin qui vous fait monter au bon étage. Au moins au ministère on disait où on voulait aller et puis voilà, pas besoin d’avoir fait un stage de pilotage de 6 mois. N’empêche, le vieux McKay leur intima l’ordre d’inspecter cet étage, de cet air blasé de l’homme qui est obligé de se coltiner des boulets. Ian avait l’impression d’être projeté 35 ans en arrière, ce qui n’arrangeait pas sa mauvaise humeur.

Réveillé quelques dizaines de minutes avant par la brûlure de la marque des ténèbres sur son mollet, un échange de regard avec Heather visiblement tout aussi heureuse, ils avaient sauté dans des vêtements des plus pratiques, cape de voyage noire et tenue de cuir de dragon (on ne savait pas quand on allait se faire à nouveau précipiter dans les eaux glacées de la mer celtique), baguette sanglée à la cuisse et ils avaient transplané vers la porte d’Incantatia pour se faire aboyer dessus par Travers. Joie. Et maintenant ils avaient été flanqués de son ex prof probablement complètement gâteux (et adepte de venir fouiller dans les têtes) pour aller trouver un groupe de terroriste dans les couloirs sombres de la tour des médias. JOIE. Au moins il était avec Murphy. Il aurait préféré échanger Papy Grognon et son bonnet de nuit contre Heather mais bon. C’était Travers qui avait décidé. JOIE PUISSANCE 10.

Les couloirs étaient labyrinthiques, et ils n’entendirent pendant plusieurs minutes que le bruit de leur pas légèrement étouffés par la moquette (moche). Une intuition, un chuchotement qui n’était peut-être que dans sa tête fit tourner Ian à gauche, suivi de son petit groupe.

Dé #1 = THINK FAST !!:
 

Dé #2 (seulement si dé #1 = OUI) = Quiquimange ?:
 

Il avait ralenti le pas légèrement, aux aguets, et au coin du couloir, un mouvement, un son. Son bras avait réagi avant même que son cerveau analyse la situation, et un everte statum informulé était parti sur un homme cagoulé, les yeux sur un plan, qui vola sur plusieurs mètres dans le couloir. Il félicita ses vieux instincts de chasse qui ne lui avaient pas fait défaut.

"Et bien, nous avons débusqué nos rats..."


Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 7 Oct - 10:39
Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t103-murphy-o-ryan
Messages : 301
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Stuart Townsend
Crédits : Mara

Double compte : Savannah Michaels

Age : 51 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Veuf, fiancé à Salomé Yaxley
Métier : Propriétaire de boutique d'apothicaire et Maître de potion
Baguette : Bois de Châtaigner, crin de licorne, 27,5 centimètres, fine, rigide
Epouvantard : Une bête informe avec des griffes et des crocs démesurés
Dialogue : [color=#0066ff]
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 7 Oct - 16:02
En d'autres circonstances, l'expression du maitre potionniste aurait été grave, trop sérieuse. Après tout, leur nuit n'avait rien de spécialement amusante et la guerre ne lui avait pas manqué. Oh non. Les attaques surprises, les alertes en pleine nuit... Etre tiré de son sommeil par la brûlure sur son mollet. Devoir se précipiter pour s'habiller, ce qu'il avait fait comme il avait pu avec un bras qui n'avait toujours pas et ne retrouverai sans doute jamais toute sa mobilité, pour retrouver Salomé sur le pas de sa propre chambre qui se précipitait exactement au même endroit que lui. Etre envoyé pour défendre la Tour des Média - une fois de plus - après s'être fait aboyer dessus par Hayley qui, soit dit en passant, n'avait rien perdu de son charme.

Et pourtant, Murphy ne pouvait s'empêcher de sourire. Un peu, il n'avait pas vraiment l'intention de se faire repérer par le vieux McKay plus que de raison, qui était déjà bien assez grognon à son goût. Mais tout de même. Il y avait eu Hayley, déjà, et son énergie toujours aussi présente, et le simple fait de la revoir lui avait donné l'impression d'un éclair de regain d'énergie, même si pas une seule fois Travers ne l'avait reconnu ou même vu. Il y avait eu les mots de Salomé, ensuite, ce tutoiement qui l'avait surprit autant que plu, des mots auxquels il avait répondu en frôlant sa main, d'un regard appuyé, avant d'être désigné pour suivre son propre groupe. Et, enfin, il y avait Ian. Ian,  qu'il retrouvait enfin en pleine action, première depuis que ces immondices avaient relancé les hostilités en brisant ainsi plus de dix ans de paix. Ian qui, surtout, était d'une mauvaise humeur à tout casser, ce qui améliorait toujours considérablement celle de Murphy quand il n'en était pas la cible. Les expressions renfermées, les regards durs, toutes ces expressions et micro expressions que Murphy savait si bien lire chez celui qu'il connaissait désormais depuis de si nombreuses années.

Et, surtout, Ian gérait. Comme toujours. Murphy n'avait rien entendu, rien vu alors qu'ils s'étaient extirpés de la cage de métal et avançaient dans les couloirs, que déjà Ian s'était retourné et avait lâché un sortilège... Qui avait envoyé voler un terroriste contre un mur avant que quiconque ne puisse réagir. Le sourire de Murphy s'était aussitôt agrandit un peu plus, teinté d'une certaine cruauté, alors qu'il lâchait un "Joli coup, Blackburn." Une vieille plaisanterie entre eux, souvenir de ce magnifique cri de victoire d'une certaine Lyanna Salamander... Mais déjà, la baguette de Murphy est dans sa main et il est hors de question pour lui de rester sur simplement le succès de son ami. "Expulso !"

Une cible !:
 

Est-ce que ça fait Boum boum boum ? (sauf si Non Non sur la cible):
 


Le sort part, pour se perdre entre le petit groupe, sans faire aucun dégât. Au contraire, même, sa mauvaise gestion le fait trébucher, faisant de lui une cible bien trop facile. Tout juste peut-il espérer que le bruit ait peut-être effrayé ces satanés terroristes. Autant pour une certaine classe. Mais ce n'est que le début de la soirée, et si les quelques premières minutes l'ont amusé, le choc de l'échec et de la douleur qui lui traverse une seconde la cheville sont deux avertisseurs bien assez saisissants pour le vétéran qu'il est.

Résumé !:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 7 Oct - 16:02
Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org
Messages : 676
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sophie Turner
Crédits : Kim

Age : 20 ans
Sang : Sale Moldue
Statut : célibataire
Métier : Domestique de la famille Kark, récemment entrée au service direct de Scylla Kark
Epouvantard : L'incursion d'un sorcier dans ses souvenirs.
Dialogue : [color=#6699cc]

Orpheline moldue ne gardant aucun souvenir de l'ancien monde. Appartenant à la famille Kark, elle coule des jours d'heureuse servitude, jusqu'au suicide de son amie Jenny. Cette mort brutale lui ouvre les yeux sur ses maîtres sorciers. Elle rejoint ainsi la Nouvelle Inquisition en juin 2045, espionnant ainsi pour le compte de sa faction la famille Kark. Rose participe a plusieurs opérations, et en ressort passablement traumatisée après blessé involontairement plusieurs des siens...
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 8:52
Le poids de l’arme d’abord contre sa cuisse, et maintenant entre ses mains avait quelque chose de tout à la fois mortifère et mortifiant. Il était des objets bien moldus plus puissant et plus stigmatisant que n’importe quel artefact de magie noire. Le dernier revolver qu’elle avait eu en mission avait ancré en elle une marque indélébile. À ce jeu dangereux, il n’y avait ni fin ni répit. Des mois s’étaient écoulés depuis l’enfer des mines, et pourtant Rose se sentait plongée dans le même état de terreur anxieuses que lors de sa première mission à Tintagel. Il faut dire que si elle avait exorcisé ces effroyables souvenirs, la domestique avait délaissé plus encore son entrainement aux armes, préférant se focaliser sur ce qui lui réussissait le mieux : prendre soin des siens. On lui avait pris quelques gestes de médecine élémentaire, et c’était ce savoir fraichement acquis que Rose avait mis à profit lors du massacre d’Avalon. Ses mains qui l’avaient répugnée pendant des mois, ses mains de meurtrières avaient trouvé un nouveau sens. Et pourtant, ce n’était pas un bandage qui pesait entre ses doigts, mais bien le contact froid et létal de son arme.

Rose ne comprenait tout simplement ce qu’elle faisait ici, dans cette satanée tour. Oh , naturellement, elle comprenait les enjeux de la mission, savourait les conséquences que cette dernière aurait si elle était menée à bien. Seulement, la domestique ne comprenait pourquoi on l’y avait envoyé, elle . Alors que ses compétences eurent été largement mieux employée à l’arrière, en secours. La présence de Tadgh et Alfie qui l’avait d’abord rassurée, n’avait fait que très vite accroitre son inquiétude. Il y avait tant à perdre, tant à détruire en quelques éclats, ce soir. Et pourtant, c’était fermement qu’elle s’accrochait à son arme en suivant Tadgh dans les couloirs labyrinthiques de la tour. Les deux autres phénix ne lui inspiraient rien. La chef de groupe était une sorcière, ce qui la rendait de fait suspecte, quant à la moldue Joy, il lui semblait que jamais être humain n’avait aussi mal porté son nom.

Quelques regrets l’assaillaient, elle aurait dû passer plus de temps à pratiquer son tir, écouter davantage Monsieur Saab plutôt que de le fuir comme la peste. Elle aurait dû passer moins de temps avec Grioghar dans l’espace communautaire « Tara » à s’imprégner de l’histoire de sa Terre Natale, ou au moins demander à cet ancien activiste de l’IRA de lui enseigner autre chose que le gaélique, et des chants. La musique irlandaise avait une porte dans le passé enfoui de Rose. Ces sonorités gaéliques, elle les avait entendu résonner un million de fois dans le plus tendre de sa jeunesse, et ces rythmes revenus aujourd’hui lui faisaient l’effet d’un retourneur de temps. Ils tissaient un lien indestructible avec celle qui avait été si peu de temps, sa mère.

Alors que Joy priait des dieux étrangers pour se rassurer, Rose qui n’y comprenait pas grand-chose à ces histoires de religions faisaient ses propres oraisons, élevée en l’honneur de ce, et ceux qu’elle avait toujours vénéré, son peuple, sa terre : l’Irlande. Dans un murmure quasi imperceptible, elle calait les battements de son cœur affolé sur le rythme d’Óró sé do bheatha bhaile.

Mais déjà les sorciers firent s’accélérer le tambour de son cœur par leur seule présence, même dans la confusion elle les reconnaissait pour avoir eu à apprendre leurs noms et leurs visages par cœur. Presque toute une vie domestique chez les Kark, c’était d’abord apprendre par cœur chaque nom, chaque blason, chaque trait de la caste sang-pure. Ian Blackburn, et plus facile encore Murphy O’Ryan. Ce dernier, avait épousé la meilleure amie de Madame Scylla, dans un simulacre de mariage, et surtout elle se souvenait de lui à Tintagel. Des sorts aussi maléfiques que ces deux êtres fusèrent, et Rose dut résister à la tentation d’hurler le nom de Tadhg alors qu’il faisait un vol plané. Ils ne s’étaient pas donné tout ce mal à tous cacher leurs visages pour qu’elle gâche tout maintenant. L’explosion qui suivi lui ôta toute réflexion la propulsant légère en arrière. Cramponné à son arme, mais indemne, Rose fit ce qu’on attendait d’elle ce soir. Elle tira.

Le coup rata a un cheveu, un coup encore trop chanceux pourtant à la vue de son absence d’entrainement, elle jura : « Do chorp don diabhal* »


*Que le diable te déchire.

Feuuuuu a écrit:

Oui : Et bim vilain Ian, une balle où tu veux.
Non : Et pas BIM, la balle siffle juste au niveau de l’oreille de Ianou.



Résumé a écrit:
*Joy prie les dieux vikings histoire de faire chier le monde, croise quelques un de son groupe ( PNJ ou non ) et s'engage en silence dans les couloirs en suivant les autres
*Tata tente de penser à autre chose qu'au futur bain de sang qui va s'ensuivre, tente de déchiffrer correctement le plan et donne une direction, espérant que ce soit la bonne. 
*Ianou tourne à un couloir et tombe sur le groupe en face, balance un everte statum sur Tadhg qui vole en arrière
*Murphy tente un expulso qui rate à moitié et fait juste un petit boum au milieu du groupe. Lui par contre recule sous ce sort raté, se fait un peu mal à la cheville, menace de tomber... Et est une jolie cible, si besoin.
* Rose fait feu sur Ian, mais le manque de peu.


- - - - - - - - - - - - - - - - - -

The bravest fell, and the requiem bell Rang mournfully and clear For those who died that Easter-tide In the springing of the year. While the world did gaze with deep amaze At those fearless men but few Who bore the fight that freedom's light Might shine through the foggy dew.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 8:52
Le membre 'Rose O'More' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 950
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Rose

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris!
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 13:55
Alfie se demandait ce qu’il foutait là. Pourquoi l’avait-on envoyé ici ? Pourquoi avait-il accepté ? Etait-il inconscient ? Avait-il perdu sa raison en recevant une balle amie, la dernière fois ? Ca s’était pourtant passé juste à côté, sur la place d’Avalon. Il avait cru qu’il aurait pu s’en sortir sans trop de dommages. Ah, ce qu’il était stupide. Mathilda lui avait tiré dessus. A cette pensée, un flash s’imposa à son esprit. Ce moment de compréhension de ce qui venait d'arriver, étrangement clair dans sa tête ; ce souvenir vivace qu'était le "on vient de me tirer dessus". Un flash clair comme si cela s’était passé la semaine précédente.
Alors certes il n’avait désormais qu’une belle cicatrice – les infirmiers avaient fait un travail remarquable pour qu’il n’ait qu’un boitement le lendemain, tant que l’on ne touche pas sa cuisse. Elle était restée boursoufflée, enflée, chaude pendant des jours et des jours après ça. Le soir, à l’abri des regards, Alfie observait sa plaie et vérifiait qu’une infection n’était pas en train de se loger dans ses chairs. C’était ce qu’il craignait le plus, les infections. On lui avait martelé les soucis de santé que pouvaient apporter une plaie mal soignée, et les quelques restes d’imagination qu’il possédait avaient entrepris d’imaginer sa vie en dehors de chez les Sabordage, s’il était viré car plus utile.

C’était une plaie, et c’était bien le cas de le dire. C’était pouvant faire ici référence à une blessure par balle, à l’imagination d’Alfie, ou au fait de devenir fugitif et de manquer de se faire tuer. Ou encore, tout simplement, de leur condition de merde, à eux, les êtres humains.

Son regard glissa sur la chevelure de Rose qui se tenait devant lui, dans l’ascenseur qui venait d’ouvrir ses portes. Puis glissa sur la sorcière qui les accompagnait et sur Tadaga, à qui elle avait mis la carte entre les mains. Sur sa gauche, il entendait la petite brune phénix  - qu’il n’avait jamais vue de sa vie ? Si ? Il ne savait plus – prier Thor. Alfie lui lança un regard, un sourcil relevé. Sérieusement ? Thor ? Comme dans les vieux films ?

Ils n’eurent pas tellement le loisir de se promener tranquillement. Un sort toucha Tagada, l’envoyant au tapis et faisant sursauter Alfie dans le même temps. Son cerveau lui sembla se figer, le temps d’un Oh non pas encore. En toutes lettres, le mot FUIS ! s’inscrivit devant ses yeux. Ses jambes semblaient fourmiller sous la pression d’une adrénaline présente dans chacun de ses muscles, et qu’il n’avait étrangement pas encore remarqué. Tendu comme un ressort, il était prêt à bondir, la respiration saccadée.

Une explosion non-naturelle s’ensuivit, et le trentenaire réagit de la manière la plus sensée – du moins le pensait-il. Il saisit l’arme qu’il possédait, et le poids familier dans sa main lui donna un sentiment de danger imminent plus que de sécurité. Il était blême.  « Ta’, t’es ok ? R… Darling ? » lança-t-il à ses alliés. Il en oubliait la moitié, ne s’en rendait même pas compte. Ne pas prononcer les noms. Les cagoules enfilées facilitaient la non-recognition des visages, mais ces Mangemorts n’étaient pas cons. Car il s’agissait de mangemorts. De putains de Mangemort. Bon, Bibine les avaient prévenus mais Alfie sentait déjà la panique et la colère l’envahir. Putain, ils voulaient juste une vie normale, c’était trop demander ? Non, il fallait du sang et des larmes et des morts et, oh, il paniquait à nouveau. Ca commençait mal, ça commençait mal !

Rose tira, jura. Il lui lança un regard en biais, elle qui lui semblait si concentrée vue de l’extérieur. Il admirait sa capacité à se focaliser sur une seule tâche et à oublier le reste. D’ailleurs, s’il pouvait faire pareil…

Un Mangemort, l’air familier, se tenait à l’autre bout d’un couloir. A découvert. Probablement la cause de l’explosion. Putain de Mangemorts. Il fallait qu’ils les laissent en paix, ils avaient des trucs à faire, une mission à accomplir. Si pour une fois ils pouvaient le faire sans se faire canarder, ça serait appréciable !

Encore une fois, il divaguait. Allez Alfie. Concentration. On vise. On inspire. Et on tire.

Le geste en devenait presque naturel.


Citation :
les dés
OUI : le tire ne manque pas et Murphy est atteint dans le bras non-dominant. La balle ne s'y loge pas mais il a une jolie blessure qui saigne
NON : le tir loupe et frappe une lampe du couloir qui s'éteint, diminuant un peu la visibilité (oups)

Le résumé a écrit:
*Joy prie les dieux vikings histoire de faire chier le monde, croise quelques un de son groupe ( PNJ ou non ) et s'engage en silence dans les couloirs en suivant les autres
*Tata tente de penser à autre chose qu'au futur bain de sang qui va s'ensuivre, tente de déchiffrer correctement le plan et donne une direction, espérant que ce soit la bonne.
*Ianou tourne à un couloir et tombe sur le groupe en face, balance un everte statum sur Tadhg qui vole en arrière
*Murphy tente un expulso qui rate à moitié et fait juste un petit boum au milieu du groupe. Lui par contre recule sous ce sort raté, se fait un peu mal à la cheville, menace de tomber... Et est une jolie cible, si besoin.
* Rose fait feu sur Ian, mais le manque de peu.
* Alfie tire sur Murphy et le touche au bras non-dominant, ça saaiiiigne (encoooore)
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 13:55
Le membre 'Alfie Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
« Deuxième tour »
PNJ


QG PHÉNIX, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

Les flammes léchaient le ciel nocturne. La haute fumée s'élevant des bâtiments en feu masquaient jusqu'aux étoiles, donnant à l'ancien QG Phénix un aspect de limbes tout à fait délectable. Demeter Denfer esquissa un petit sourire satisfait tandis qu'elle rangeait sa baguette. « Astruc. Rapport. » Le Pacificateur ne se le fit pas dire deux fois. « Périmètre sécurisé. Suivant les ordres, un seul survivant a été laissé pour interrogatoire. » « Bien. Amenez-le moi. »  Autour d'eux, d'autres brigadiers maîtrisaient l'incendie de manière à leur laisser une safe zone. Deux tireurs d'élite ne tardèrent pas à s'avancer au milieu de ce qui n'était plus qu'un terrain vague, traînant un prisonnier entravé. Lourd. Massif. Le visage ensanglanté ressemblant aux quelques cadavres qui subsistaient aux abords de l'incendie - ceux-là même qui brûleraient dès que les unités auraient déguerpi. Demeter le reconnut immédiatement. Son visage de traître à son sang trônaient sur les murs du monde sorcier depuis les guerres civiles. « Bruce Blackburn ! Sans déconner, les gars, qui vous a dit que c'était mon anniversaire aujourd'hui ?! » La femme jubilait. Ils avaient attrapé l'une des plus grandes figures de la rébellion Phénix. Elle s'imaginait déjà tout ce qu'elle allait pouvoir lui faire subir, lui faire cracher sur tous ses petits terroristes de copains. Si par malheur, il parvenait à survivre au traitement de ses hommes et elle, elle escomptait bien à ce qu'il soit réduit à l'état de légume, nourriture avariée pour ces chers Détraqueurs. Demeter n'aimait pas trop prêter ses crayons de couleur aux copains. « Bah alors ? T'as rien à dire ? Vous lui avez arraché la langue ou quoi ? » accusa-t-elle ses comparses, lesquels secouèrent la tête en signe de dénégation. Le Blackburn ne faisait qu'arborer un sourire indéchiffrable. « Impossible de le faire parler depuis qu'on l'a maîtrisé. Il se contente de ... Faire cette tronche. » Quelle frustration. Pour la peine, elle colla un coup de botte dans l'autre face de strangulot. Il vacilla à peine.

Elle s'apprêtait à ordonner le repli, quand un crack caractéristique du transplanage les surprirent tous. « Wow ! » Le Pacificateur nouveau venu sursauta. A quelques mètres près, il atterrissait en plein dans le brasier. « Toufoulkan ? Qu'est-ce que vous faites là ? » Ahuri, au lieu de regarder leur supérieure, il lorgnait autour de lui. « Ben ... On essaie de vous contacter depuis plus d'une heure. On m'a envoyé vous chercher. Les terroristes ont attaqué la Tour des Médias ! » se reprit-il face au claquement de langue impatient de la Denfer. « Que ... Par toutes les catins de Viviane ! Les gros bâtards ! T'étais au courant, hein ? Parle ou je t'achève, sale merde ! » éructa-t-elle en chopant le Phénix par le collet. Aucune réponse. Et toujours ce sourire. « Unité 1 et 2, vous partez en premier ! » Rien. Les traits déformés par la colère, elle brama un peu plus fort. « VOUS ATTENDEZ QUOI ? ON DEGAGE, J'AI DIT ! » Ils étaient pâles comme la mort. Lagides, l'un des deux qui retenait le Phénix, fut le seul à avoir le courage de lui répondre. « On n'arrive pas à transplaner, Madame. » Putains d'incapables ! Demeter s'y essaya à son tour. Une fois. Deux. Trois. En vain. Un hurlement de rage pure lui échappa. « Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?! Il se passe quoi ?! » Un rire tonitruant lui répondit. Lentement, elle tourna son visage vers Bruce. Sa première réaction. « Rendez-vous pour la prochaine partouze, fils de foutre avariés ! » Une voix caverneuse. Inhumaine. Comme ... pré-enregistrée. La tireuse d'élite se recula brusquement, comme si elle avait été brûlée.

Et là, tout autour d'eux, retentirent des dizaines de petits pop. Les corps abandonnés disparaissaient. Littéralement. Des cadavres, il ne restait plus que des pluies de paillettes balayées par le vent et la fumée. Blackburn fut le dernier à partir en poussière. « DES ILLUSIONS ! DES PUTAINS D'ILLUSIONS ! ON S'EST FAIT PIÉGER ! » Qui était pris qui croyait prendre. Les brigades - tous les Pacificateurs, rafleurs et tireurs d'élite d'Angleterre - n'avaient jamais attaqué ce qu'ils croyaient être le QG de la résistance. Les sources traîtres les avaient directement envoyé dans un traquenard. Ils étaient tous coincés ici.


TOUR DES MÉDIAS, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

Arrivés à un croisement, Elfrida hocha la tête quand Rosenberg leur indiqua de virer sur la droite. La sorcière avançait prudemment, prenant le temps de jeter un œil par les portes entrouvertes devant lesquelles ils passaient. Mais les bureaux étaient déserts. Contrairement aux autres étages où ils étaient passés et où leurs petits camarades avaient déjà commencé à mettre le bazar, il régnait au-dessus du 150ème étage de la Tour des Médias un silence quasi religieux. Les postes de travail étaient parfaitement rangés, les piles de pamphlets soigneusement ordonnées. Tout était calme. Aucune équipe de nuit ne semblait être de garde, et c'était bien leur veine ! Personne pour les ralentir, songea Elfrida dans un excès de confiance ! À peine une seconde avant qu'un éclair ne passe juste à côté d'elle et aille frapper Rosenberg de plein fouet... « Par les baloches de Merlin ! À couvert la bleusaille ! À couvert ! » s'écria Elfrida en enfonçant la porte qui se trouvait à côté d'elle. Elle déboula alors dans une pièce où s'alignaient de nombreux bureaux, faisant signe à son groupe de pénétrer eux aussi à l'intérieur tandis qu'elle couvrait leurs arrières et envoyait un sortilège de projection cueillir le moins rapide des Mangemorts à s'écarter de sa trajectoire. « Continuez à avancer ! Les ascenseurs ! Allez ! » les pressa-t-elle avant de se mettre elle aussi à courir en direction de la prochaine porte. Elle avait reconnu leurs adversaires. O'Ryan et Blackburn étaient déjà des pointures en soit, des vieux de la vieille comme on disait, mais McKay ? Elfrida était loin d'être une peureuse, mais il y avait des combats dont il valait mieux savoir se détourner. Même coiffé d'un bonnet de nuit ridicule, l'ancêtre n'était pas un adversaire à sa hauteur.

Everte Statum sur qui ?
Oui : Ian
Non : Murphy

Tout était calme. Les terroristes semblaient ne pas avoir encore atteint cet étage et Sir Andrew s'en félicitait déjà lorsqu'un geste de Blackburn vint attirer son attention et celle d'O'Ryan. L'index pointé en direction de son oreille, il les invitait à tendre l'oreille à leur tour. Et effectivement, ils n'étaient pas seuls. Un sourire mauvais étira alors les lèvres du patriarche, qui aurait bien profité d'un instant de répit pour préparer une embuscade dans les règles de l'art, mais ne crachait pas non plus sur l'occasion de terrasser rapidement leurs ennemis. Il laissa cependant ses coéquipiers prendre les devants et se rendre compte d'à qui ils avaient affaire. Pas des foudres de guerre, visiblement. Un tir fit mouche, et un de ses compagnons fut violemment projetés contre le mur derrière eux, mais Sir Andrew fit claquer sa langue avec mépris en voyant les terroristes se débiner et prendre aussitôt la poudre d'escampette. « Et voyez comme ils fuient le navire avec dignité dès que leurs maîtres s'annoncent... » grinça-t-il en référence aux précédentes paroles de Blackburn. Loin de s'abaisser à prendre en chasse le petit groupe d'irréductibles, Sir Andrew s'accroupit et posa ses mains à plat sur le sol, avant de se mettre à marmonner quelques sombres incantations. Sorties de la moquette, un étrange fluide à l'aspect visqueux ne tarda alors pas à prendre l'apparence de deux longues mains noires et dangereusement griffues qui s'élancèrent à la poursuite des fuyards tels des serpents de mauvais augure. « Achevez-les. » Ce n'était même pas un ordre, mais plutôt une évidence.


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Après qu'Ian ait envoyé boulé Tadhg, Elfrida s'engouffre dans un des bureaux de l'étage. Elle couvre les autres le temps qu'ils la rejoignent en envoyant valser Murphy ou Ian, puis se met à courir derrière eux en direction des ascenseurs permettant de grimper dans les étages. Sir Andrew, voyant les Phénix/NI détaler, utilise un sortilège de son cru pour lancer deux vilaines mains à leurs trousses. C'est parti pour la course poursuite !

ϟ Les Phénix/NI : Vous devez lancer un dé, et il vous faudra obtenir au moins un « oui », pour savoir si vous arrivez à échapper au maléfice de Sir Andrew. Les mains ne sont pas vraiment tangibles, elles ne vous attraperont pas mais vous donneront plutôt l'impression de passer à travers vous, laissant dans leur sillage une atroce sensation de déchirement.
Vous avez bien évidemment droit à un sort d'attaque également.

ϟ  Je vous ai concocté un petit schéma afin de vous aider à visualiser grossièrement l'espace et les déplacements (c'est paaas du grand art, hein). Vous le trouverez en cliquant ici. Le trait violet représente le chemin parcouru / en cours des Phénix et de la NI. Le trait rouge celui des Mangemorts, qui vont donc se lancer à la poursuite de leurs adversaires. Les petits rectangles dans les pièces représentent des bureaux, étagères, tout ça. Vous pouvez les faire péter ou les renverser sur votre passage si ça vous amuse

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au mardi 10 octobre, 19h pour poster un message !

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 442
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : nymeria.

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 0:10
« I want a better way to die »
forever now



https://www.youtube.com/watch?v=0tmtKiGGGps

Il n'avait rien vu. Rien entendu. Avant qu'il n'ait pu remarquer quoique ce soit d'anormal, ses pieds quittaient terre et il se rétamait comme une grosse merde quelques mètres plus loin dans un bruit sourd… suivi de près par un bruit d'explosion. Il lui fallut quelques secondes pour appréhender ce qui venait de se passer. Un sortilège informulé. Sans aucun doute. Il n'avait même pas entendu l'incantation. Ce fils de pute allait le regretter, qui que ce soit. Grognant d'inconfort tout en sifflant tout un tas d'insultes bien senties entre ses dents, il se redressa un peu péniblement, récupérant rapidement son flingue qui lui avait échappé. Manquait plus que ça. Le plus frustrant dans tout ça c'est qu'il savait qu'il pouvait rendre KO la grande majorité de ces mangeurs de merde mais pour ça il lui fallait pouvoir arriver assez près d'eux, or ces derniers préféraient se battre à distance comme la belle bande de grosses lopettes qu'ils étaient. Dans ses rêves les plus fous, Tadhg se voyait entrer dans l'arène du Boutefeu et leur refaire la face les uns après les autres. C'était jouissif.

Mais bien sûr, ce n'était pas ses rêves les plus fous mais bel et bien la réalité. Le doux son de sa langue gaélique résonna à ses oreilles, et il esquissa un léger sourire. Rose parlait de mieux en mieux gaélique et ça, ça lui donnait un putain d'espoir à Tadhg. On ne pouvait pas leur arracher leurs racines comme ça. « ça va.» répondit-il succinctement en revenant précipitamment à leurs côtés, suivant rapidement ses acolytes dans une salle adjacente, serrant les dents en reconnaissant deux des mangemorts qui les suivaient de peu, l'un d'entre eux venant d'être touché par Alfie. Pas possible, il avait un abonnement pour voir leur sale tronche à chaque mission ou … ?

Son poignet était douloureux, sans doute pas cassé – ça ferait plus mal que ça – mais c'était clairement pas agréable, tout comme la sensation pénible qu'il avait encore dans l'un de ses genoux – sans doute la force du choc. Un bel hématome de plus. Reléguant ces douleurs modérées dans un coin de son cerveau, et alors qu'Elfrida envoyait un mangemort dans le décor, il voulut jeter rapidement un coup d’œil sur le plan pour voir s'ils n'allaient pas trop s'éloigner de leur but… avant de se rendre compte qu'il n'avait plus le plan. Il avait dû valser quand il avait été projeté en arrière. « Scheiße » jura-t-il entre ses dents, brûlant de colère contre lui-même. De ce qu'il se souvenait, ils n'étaient pas loin des ascenseurs mais il n'était pas certain de pouvoir se souvenir exactement où… Ayant ralenti légèrement en prenant conscience de sa pure idiotie, il fut rattrapé par Elfrida. Reprenant ses esprits, il renversa deux bureaux qui se trouvaient sur leur chemin dans l'espoir de ralentir la progression de leurs assaillants. Il voulut rattraper les autres et en même temps échapper à la monstruosité de magie noire (du moins vu la gueule du truc ça ne l'étonnerait pas) lancée par ce qui semblait être le leader des mangemorts à leur poursuite. Mais il avait perdu de précieuses secondes et il sentit – plus qu'il ne vit – une des mains macabres et abominables passer au travers de son corps. La mâchoire serrée avec violence, Tadhg fut capable pendant quelques secondes de minimiser la manifestation du déchirement qui le traversait, un grognement sonore résonnant dans la grande pièce. Ses yeux le brûlaient sous la douleur et l'effort, et bientôt il fut incapable d'avoir un quelconque contrôle, son grognement se transformant en hurlement alors que la main démoniaque ressortait de son torse, semblant comme emporter ses entrailles avec elle. Puis il se tût, la respiration coupée. Perdant l'équilibre, il se rattrapa tant bien que mal à un bureau qui traînait, ses mains agrippant le bois avec acharnement pour ne pas s'écrouler à terre. La sensation était intolérable. Ce n'était pas un doloris, mais cela devait définitivement être de la magie noire. N'y avait-il donc aucune limite à leur barbarie ?

Tentant de récupérer une respiration normale et d'ignorer la douleur insupportable qui le lançait encore, il s'agrippa à son couteau dans la crainte qu'un mangemort arrive à sa hauteur, avant de prendre sur lui pour essayer d'avancer. Il n'avait pas trop le choix. Marche ou crève.

Dé 1 :  A quel point il a bobo :

OUI : Rien de cassé mais bien sonné et sans doute une belle foulure à son poignet gauche et une douleur un peu sourde dans le genou due au choc.
NON : Un peu sonné mais à part des gros bleus plus de peur que de mal.

Dé 2 : Comment tu t'en sors petit Tagada?
OUI – OUI : Tadhg échappe au sort du vilain papy au bonnet de nuit et tire une balle qui se loge dans le bras de Ianou
OUI – NON : Tadhg échappe au sort du vilain papy, il vise mais se rate
NON – OUI : Tadhg morfle et se prend le sort de Sir Andrew

NON – NON : Tadhg réalise qu'il a paumé le plan comme un boulet et aussi il se prend le sort de Sir Andrew

 



Resumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 0:10
Le membre 'Tadhg L. Rosenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 147
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Rosy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 14:54
Je vous ai dit, je n’étais pas à l’aise, je n’étais pas à l’aise et je n’aimais pas les explosions et les bruits violents. Et bien là, j’étais dans un beau bordel, tellement beau que Tadhg venait de voler en arrière et que Batman venait de hurler presque que son nom, que l’autre Rose avait tiré, pour rien. Je te rappelle bichounette qu’on a que six balles, alors s’il te plaît tu fais gaffe merci ! Surtout avec ça. L’autre derrière me flingua aussi les oreilles en tirant. Par contre l’un des mangemorts se mit tout seul en position de … faiblesse. MANGE ÇA ! C’est pour les moldus que tu as tué et cogné sans raison !

J’étais en colère, furieuse, j’avais peur et l’adrénaline coulait dans mes veines. C’était un sacré cocktail explosif je vous le jure.  Le seul que j’aurais put toucher sans problème venait de se prendre une balle dans le bras. Nous arions put dire, cognons sur l’autre, pauvre bichons, une balle dans le bras, ça fait mal. ET TA SŒUR LA LOUTRE !! Juste ou pas, c’était un mangemort, qui avait sûrement tué plus d’innocents que moi essuyé de kilos de poussière. Alors une balle dans le bras, mon coco, c’est pas assez pour ta face de huître moisie. Je sortis mon couteau, tant pis pour le flingue, je n’avais jamais vraiment tiré avec, autant ne pas tenter de gâcher des balles pour rien. Qui sait, il pourrait servir pour l’autre derrière. La vieille avait un langage intéressant et se mit à canarder les autres en face en nous ordonnant de nous bouger pour qu’on s’enferme dans un bureau … Pourquoi pas mais c’était pas un peu se foutre dans la gueule du loup ?

Joy ? Oui mon cerveau ? T’as les tympans qui vont exploser ALORS TU BOUGE TON CUL. Oui monsieur bien monsieur. Je m’élançai derrière les autres, mon instant de stupeur ( ou de connerie) avait visiblement suffit pour que Tadhg reprenne ses esprits et suive le mouvement. Je l’imitais aussitôt mais me figeais un bref instant en l’entendant hurler. Que c'était-il passer ? J'ouvris la bouche et quelque chose me broya le genoux par derrière au moment où je rentrais dans le bureau et le traversa de part en part. Mon genoux ? On me l'avait arracher ou quoi ? je roulais au sol en le serrant entre mes mains, presque persuadée que je ne l'avais plus. Mais non, il était toujours là. Je n'avais pas hurlé, c'était déjà ça. Par contre, je m'étais rétamé par terre de manière correcte.

Spoiler:
 

Résumé:
 


HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 14:54
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Couilles de loup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t179-ian-blackburn
Messages : 119
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Dylan McDermott
Crédits : Blondie

Double compte : Jackson Michaels

Age : 51
Sang : Sang-pur
Statut : marié
Métier : Directeur du service de gestion des loups-garous
Baguette : 29 cm, pin, cheveu de sirène, plutôt souple, droite
Epouvantard : un détraqueur
Dialogue : steelblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 18:20
Le sourire légèrement cruel qui s’était peint sur les lèvres de Ian quand son sort avait touché un des intrus s’effaça légèrement quand une balle de leurs armes à feux barbares siffla beaucoup trop près de son oreille, laissant un vilain sifflement et une griffure brûlante. Rien de bien méchant, mais la mauvaise humeur ne fut pas arrangée quand Murphy se prit aussi une balle, en plein dans le bras pour sa part, et se mit à jurer comme un charretier. En d’autres circonstances, la litanie d’insultes l’aurait sans doute fait rire sous cape, de la part de Murphy, mais là, il ne put que fixer le terroriste cagoulé qui venait de tirer en lui promettant silencieusement une vengeance au centuple.

Il n’avait pas eu le temps de mettre à bien sa promesse que le quota personnes âgées de leurs ennemis avait à nouveau visé Murphy qui valsa en arrière et tout leur petit groupe s’était jeté dans une porte ouverte. Ian dévoila les dents, baguette prête, et allait se mettre à les pourchasser pour leur faire passer l’envie de s’acharner sur Murph’ quand McKay se mit à genoux. Et scrout, voilà que le vieux nous faisait un malaise. Ian hésita une demie seconde sur la conduite à tenir mais quand il entendit les incantations qui lui firent hérisser le poil malgré lui et le fluide étrange qui se mit à suinter du sol (on aurait dit quelque chose échappé de l’atelier de Murphy…) soudainement il se rappela pourquoi le vieux était prof de Magie Noire depuis la préhistoire à Poudlard.

Il se souvint leurs cours, dans sa jeunesse, même si McKay n’était clairement pas son prof préféré, les sorts qu’il leur montraient, et apprenaient, avaient le don de faire taire même Ian. Surtout quand il en testait certains sur des élèves. Evidemment, il n’avait jamais vu celui-ci, mais connaissant le vieux, se faire attraper par ces espèces de mains cauchemardesques ne devait pas être des plus agréable.

Il profita du répit pour remettre Murphy sur pieds, jeter un œil à son bras ensanglanté, et à nouveau montrer les dents. « Achevez-les. » Ian n’avait plus l’habitude de recevoir des ordres, mais pour celui-ci il passerait outre. Ces chiens l’avaient réveillé, fait venir ici avec l’ancêtre, et avaient blessé Murphy. Sur le bras qui allait bien, en plus. Il ne réfléchit pas plus longtemps et se rua dans la pièce dans laquelle les fugitifs et le sort de McKay venaient de disparaitre.

Deux bureaux renversés au milieu du chemin, une par terre, un à moitié, les autres poursuivi par les mimines démoniaques. Ian ne ralentit pas sa course et lança un hargneux « CONFRINGO » sur le bureau le plus proche.

L'explosion réduit le pauvre bureau en une boule de shrapnels qui fusèrent dans la salle dans un bruit assourdissant et Ian vit avec plaisir une des fugitives se prendre une bonne partie des débris.

Dé #1 = Boum boum boum:
 

Résumé des épisodes précédents:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 18:20
Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t103-murphy-o-ryan
Messages : 301
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Stuart Townsend
Crédits : Mara

Double compte : Savannah Michaels

Age : 51 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Veuf, fiancé à Salomé Yaxley
Métier : Propriétaire de boutique d'apothicaire et Maître de potion
Baguette : Bois de Châtaigner, crin de licorne, 27,5 centimètres, fine, rigide
Epouvantard : Une bête informe avec des griffes et des crocs démesurés
Dialogue : [color=#0066ff]
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 21:38
Il y a un vacarme d'enfer dans cette tour, et pour cause : il ne sait combien de terroriste sont présents en ces lieux, mais au vu de la mobilisation mangemorte, ils devaient être nombreux à saccager les lieux. Pourtant, malgré le bruit d'enfer tout autour d'eux, la détonation qui retenti était bien assez prêt pour qu'il l'entende distinctement. Et la douleur soudaine à son bras alors que sa chemise de lin et, par la même occasion, la peau de son bras gauche se déchiraient pour laisser couler un filet de sang le long de sa main, confirmait qu'il n'avait pas rêvé ce bruit. Oh non ! La douleur était bien trop présente pour qu'il pense une seconde l'avoir rêvé. Et si son premier réflexe est de serrer les dents pour s'empêcher de hurler et de porter à son bras blessée sa main relativement valide dont les doigts se sont crispés sur sa baguette, dans l'espoir inutile que freiner un peu le flot de sang pourrait atténuer la sensation de brûlure qui lui prend actuellement tout le bras sans bien sûr se limiter à la nouvelle blessure que l'on vient de lui infliger, il ne peut s'empêcher une fois la douleur première passée de laisser échapper une flopée de jurons à en faire pâlir le plus crasseux des Phénix. Non, il n'a pas l'habitude de jurer, bien loin de là, même. Non, il n'a pas l'habitude de se laisser aller ainsi à la colère, lui toujours – presque – si contenu, si contrôlé, même. Mais il commence sérieusement à en avoir marre de ces terroristes encagoulés, de leurs sorties pathétiques et de leurs destructions de masses. Et lorsqu'il lâche enfin son bras, c'est clairement dans le but de riposter...

Sauf que, visiblement, les terroristes ont décidé d'agir en premier. Et si deux d'entre eux ont déjà tiré avec leurs stupides armes à feu (qui ne crachent, d'ailleurs, absolument pas de feu, il faudrait tout de même pensé à le leur dire), dévoilant par là-même leur nature moldue, l'une des autres se dévoile vite en tant que sorcière. Et c'est Murphy qui en fait les frais. La blessure au bras, la douleur à la cheville, l'enchaînement des mauvaises surprises l'empêche de voir le nouveau coup arrivé. Et le nouveau coup, justement, est encore une fois pour lui. Il a juste le temps d'entendre le sort, de le voir fuser ; pas une seconde celui de tenter de le contrer d'un protego bien placé. Pas même le temps en fait de ne serait-ce que lever sa baguette ! Déjà, le voilà propulsé, envoyé cogner contre un mur plus loin. Et la réception fait définitivement lâcher sa cheville qui craque très peu gracieusement dans une bordée de jurons de l'irlandais, alors que son crâne le lance pendant de trop longues secondes comme s'il allait exploser.

Et dans un coin de l'esprit de Murphy se pose la question de savoir si les terroristes, moldus comme sorciers, ne méritaient pas tous d'être purement et simplement exterminés alors qu'il tente de se redresser, faisant quelques instants fi de la douleur qui lance encore son bras gauche en appuyant sa main contre le mur pour se remettre debout. En retenant tant bien que mal de nouveaux jurons, ou même tout autre bruit type grognements de douleurs, alors que McKay leur fait signe de rester silencieux. Dans son malheur, Murphy a cependant la satisfaction de sentir la rage commencer à bouillonner dans Ian. Il n'a pas besoin de voir ses expressions pour sentir la tension que ses propres blessures, qu'il minimise pourtant aux yeux de son ami, causent chez ce dernier. Et c'est bien là le genre de sentiment qui fait naître en lui une nouvelle vague de motivation. Savoir que des attaques sur sa santé peuvent provoquer de telles réactions... Il a, en réalité, hâte de le voir de nouveau face aux terroristes.

Bien. L'accès de colère étant passé, ce sont les réflexes vieux de plus de quarante ans qui refont surface : ceux de l'élève crispé à l'approche d'un professeur qui aurait pu, s'il l'avait voulu, venir déterrer dans son esprit un secret qui aurait justifier au vu du pouvoir sa mise à mort immédiate, sans autre forme de procès. Autant cette crispation n'avait été que de fond quand on les avait assigné au même groupe ; autant la douleur, le stress et la frustration de l'échec faisait ressortir certains démons qu'il pensait bien pourtant depuis longtemps enterrés. D'autant plus que les terroristes se sont enfuis et qu'il n'a aucunement envie qu'on se mette à le lui reprocher. Mais ce n'est visiblement pas dans les plans du vieux McKay que de se lancer dans d'éternels récriminations ; au contraire, le voilà déjà parti dans un sortilège dont Murphy ne connaît pas mais dont il sait bien, s'il n'est pas capable de l'identifier, qu'il s'agit de magie noire. Et qu'il n'aimerait pas être à la place des terroristes qui ne sauraient tarder à en être les victimes !

Cela laisse le temps à Murphy de pointer sa baguette sur sa propre cheville, marmonnant assez faiblement pour que Ian ne puisse entendre de façon certaine les syllabes prononcées : « Epikseï » Sauf que Murphy est trop pressé, une fois de plus pas assez concentré, et lorsqu'il tente de se soigner, rien ne se passe... Pas même le début d'une petite chaleur coutumière qui saurait le soulager ne serait-ce qu'un peu. Rien. Et, déjà, il n'a plus le temps de s'en occuper, encore moins de tenter de bander son bras qui saigne toujours. L'ordre est donné et, comme toujours, Ian part le premier, Murphy lui emboîtant le pas. Un duo qui a toujours fonctionné ainsi et qu'il serait stupide de déséquilibrer ; pourtant, la raison de son retrait est aujourd'hui aussi dû à la douleur dans sa cheville qui l'empêche d'avancer correctement et il est bien obligé de laisser Ian prendre de l'avance, même s'il s'efforce de suivre. Mais ce n'est pas si peu qui le fera flancher. Il a déjà terminé et remporté des batailles en bien pire état, en témoignent les cicatrices qui couvrent toujours son dos, près de trente vingt ans après avoir tenté de protéger Alexianne d'un souffle draconique.

Lorsqu'il rejoint enfin Ian, celui-ci s'est arrêté et Murphy a pu entendre la déflragration retentir. Il sait, avant même d'avoir regardé, que c'est lui qui en est à l'origine, et qu'il a vraisemblablement touché une de leur cible : c'est Ian, comment cela pourrait-il en être autrement ? Et cette fois, il ne compte vraiment pas être en reste. Sa baguette se lève, et le sort est lancé avant même qu'il ne s'arrête totalement... grave erreur. Car pour garder son équilibre, c'est sur le mauvais pied qu'il prend appuie. Et force est de constater qu'il n'a pas su anticiper la douleur a sa juste valeur. C'est comme un coup d'électricité qui lui traverse toute la jambe et son avis fulgurator projette quatre oiseaux électriques directement dans le mur... Sur lequel il prend appuie pour rester debout. De son bras blessé. Cette fois, le cri de douleur n'est pas contenu. Et il ne peut s'en prendre qu'à lui-même.

Boîtera ou pas?:
 

Des ptits zozios partout?:
 

Résumons résumons!:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Lun 9 Oct - 21:38
Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org
Messages : 676
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sophie Turner
Crédits : Kim

Age : 20 ans
Sang : Sale Moldue
Statut : célibataire
Métier : Domestique de la famille Kark, récemment entrée au service direct de Scylla Kark
Epouvantard : L'incursion d'un sorcier dans ses souvenirs.
Dialogue : [color=#6699cc]

Orpheline moldue ne gardant aucun souvenir de l'ancien monde. Appartenant à la famille Kark, elle coule des jours d'heureuse servitude, jusqu'au suicide de son amie Jenny. Cette mort brutale lui ouvre les yeux sur ses maîtres sorciers. Elle rejoint ainsi la Nouvelle Inquisition en juin 2045, espionnant ainsi pour le compte de sa faction la famille Kark. Rose participe a plusieurs opérations, et en ressort passablement traumatisée après blessé involontairement plusieurs des siens...
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mar 10 Oct - 10:08
Après l’immobilisme auquel l’avait condamnée la brutalité de son tir, courir avec quelque chose d’irréel. S’accrochant à la vision d’Elfrida et d’Alfie devant elle, Rose s’efforçait de tenir bon vaille que vaille. Ne pas se retourner, ne pas tenter le diable par un regard en arrière aux assaillants. Avancer, encore et toujours. Mettre de la distance entre les monstres et elle. Mais des œillères, l’Irlandaise était incapable d’en avoir quand dans son dos déjà elle entendait les râles douloureux de ses alliés. Sans l’ombre d’une hésitation – qui pourtant eut été salutaire – la moldue fit volteface. Revenue sur ses pas, elle le vit : Tadgh maintenu debout seulement par un bureau. Leurs regards s’entrechoquèrent avant que le boxeur ne lui pointe d’un signe de la tête Joy écrasée au sol. Il faudrait s’occuper, d’elle. Rose tentait de l’aider à se remettre debout quand une nouvelle explosion fit rage. Avant même que son cerveau n’ait le temps d’ordonner signaux confus qui l’assaillaient en pensée, elle se sentit projeter en arrière dans un éclat d’infinie douleur.

Des éclats de bois enfoncés dans sa chair, comme milles mortelles échardes. Pourfendues de part en part par une centaine d’éclats, comme milles piqures. Le souffle rendu court et irrégulier par la panique, Rose sentait son cœur battre une chamade dangereuse, alors que des larmes déjà noyaient son visage. Elle n’eut pas le temps d’invoquer les conseils de Monsieur Saab, car déjà elle sentit de viles mains se poser sur chaque fibre de son être. Toutes à la fois glacées et brûlantes, elles la transperçaient, ravageaient, déchiraient. Ça devait être çà, l’Enfer. L’air que la domestique n’arrivait pas à expulser sous le coup de la douleur, finit enfin par franchir le seuil de ses lèvres en un hurlement. Venu du plus profond de cette de terre de désolation qu’était devenue son corps, le cri tout à la fois semblait ne pas venir de ce monde, tout étant atrocement humain dans le tourment qu’il exprimait. Rose se muait le temps d’une saccade de douleur, en la Banshee de ses contes. Son hurlement comme présage, annonçait la mort. La sienne ? Ou celles des mangemorts ?

Son esprit enfiévré de douleurs cherchait une issue à cette souffrance. Qu’elle meurt, ou qu’elle s’arrache à ces monstres, mais que cela cesse.

Dans un élan de survie, elle arracha son buste à ses mains maléfiques, se redressant. Ses doigts mus par une volonté viscérale de vie agrippèrent la fiole nichée dans sa poche, la dégoupillèrent avant de la lancer mollement en direction des mangemorts qui se trouvaient maintenant si proche d’eux. Il y eut un flash lumineux faiblard le temps d'un battement de coeur, d'un battement d'espoir. Puis plus rien, les ténèbres les enveloppèrent de nouveau.

Alors cette potion aveuglante, elle fait mouche ?
Oui-Oui : La potion aveuglante touche de plein fouet Mckay, Murphy et Ian, qui sont aveuglés une petite minute le temps d’une diversion pour les phénix.
Oui-Non : La potion ne touche que Ian et Murphy qui ne sont aveuglés par le flash lumineux pendant quelques instants
Non-Oui :Il y a un flash lumineux faiblard, pas plus aveuglant qu’un simple flash de photo. La potion doit être périmée. Super…
Non-Non : La potion et rien ne se passe. Les phénix lui ont filé une potion défectueuse.

Résumons ce joli massacre a écrit:
- Tata se rend compte qu'il a paumé le plan quand Murphy lui a balancé un everte statum. Dans la salle par laquelle ils essaient de fuir, il renverse deux bureaux dans l'espoir de ralentir les mangemorts mais est touché par le sortilège de Sir Andrew juste après, et il morfle.
- Joy …
- Rose fait demi-tour pour aller aider Joy et Tadhg. Elle aide Joy à se relever quand Ian entre en action.
- Ian fait péter un des bureaux renversés et les débris blessent Rose. Rose se retrouve avec tout un tas de petits morceaux dans le corps, aucun organe vitale n’est touché, mais un plus gros morceau qu’elle n’a pas eu le temps de voir s’est fiché dans sa jambe. Elle tombe par terre, et se fait attaquer par les affreuses mains de Pépé McKay.
- Murphy ne parvient pas à soigner sa cheville. Il se lance malgré tout à la poursuite de Ian et des terroristes... Et ne parvient qu'à se faire un peu plus mal encore.
- Rose après avoir hurlé à la mort se redresse pour lancer une potion aveuglante sur les mangemorts, seul un flash faiblard de quelques secondes fait suite à cette attaque lamentable.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

The bravest fell, and the requiem bell Rang mournfully and clear For those who died that Easter-tide In the springing of the year. While the world did gaze with deep amaze At those fearless men but few Who bore the fight that freedom's light Might shine through the foggy dew.
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre