AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mar 10 Oct - 10:08
Le membre 'Rose O'More' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 950
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Rose

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris!
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mar 10 Oct - 16:51
Alfie avait écouté Alfrida. Eldrafi. Bref. La sorcière… Après tout il n’y en n’avait qu’une dans ce groupe. Et il s’était mis à courir, le plus vite possible afin d’échapper à la vengeance des Mangemorts. Ils n’allèrent cependant pas très loin. Des bruits de mobilier que l’on renversait le firent se retourner juste à temps pour voir Tadhg souffrir. Puis Joy. Bon sang, qu’est-ce que c’était encore que ce bordel ? Pas de sort en vue, et pourtant…

Alfie ralentit et serra les dents. Outre l’adrénaline qui courrait désormais dans ses veines et son cœur qui battant à deux cent à l’heure, c’était la sensation de sueurs froide et la respiration saccadée qui l’aidèrent à mettre un mot sur ses sensations. Alfie paniquait. Une fois de plus. Adieu colère et instinct de survie adaptée, là, c’était à nouveau la peur et les flashs de la douleur passée qui l’envahirent.


Il n’eut pas le temps d’épiloguer, car un truc… une porte ? Un bureau ? Un truc en bois avait explosé, et cela avait pour résultat des débris un peu partout. Alfie ne s’était pas protégé le visage à temps, et un débris particulièrement effilé avait laissé une longue trace brûlante qui partait de sa pommette pour aller jusqu’au menton. Par chance, il était relativement épargné, mais le gris que poussa Rose le tira de cet état contemplatif dangereux pour sa survie.

Rose. Crier. Un cri de douleur. Son cœur s’emballa, et il chercha du regard sa Rose. Il la trouva par terre, un peu plus loin, entre deux bureaux. Et les Mangemorts qui arrivaient sur eux. Et son cœur qui lui semblait vouloir sortir de sa poitrine. « Non non non onononnon… » Un murmure, une litanie rassurante alors qu’il resserrait sa prise et contemplait les Mangemorts, un peu plus loin.  Il voulait revenir en arrière, mais il fallait faire attention, les distraire. Tirer sur eux ne serait pas du plus bon effet, il connaissait, à force de pratique, les sorts défensifs qu’ils pouvaient utiliser. Bulletproof.

Tandis qu’il réfléchissait, il vit la jeune fille rousse se redresser et cela le fit amorcer un mouvement. Il remercia Tadhg en pensée pour les bureaux qu’il avait bel et bien renversés dans la pièce. Et le chercha du regard. Où était-il, ce poltron ? Il était là juste av…. A moitié sonné, visiblement à cause des sorciers. Encore ces putains de sorciers. Ok. Alfie devait agir, vite et bien. « Tagada bouge tes fesses !!! » hurla-t-il à l’attention du Phénix alors qu’il cherchait comme un con l’ouverture de se poche de veste. Où était-elle ? Allez, il avait pas toute sa vie ?! Finalement, il réussit à choper ce qu’il cherchait, s’avança un peu plus en direction de Rose et profita de l’élan pour lancer le plus loin possible vers l’entrée de la pièce, là où se trouvaient les Mangemorts, la potion qu’il tenait à la main. « PRENEZ CA POURRITURES ! »

Oh. Oh-oh.
Merde.

« Putain de potions de meeeerde !! » couina-t-il. Grommella-t-il. Peu importait. Rose. Il la saisit par les bras et la tira vers lui pour la soulever de terre. Elle était blanche. Blanche comme… Blanche. Elle lui faisait peur. Pourquoi fallait-il qu’elle soit toujours sur le devant de la scène ? Elle lui donnait des sueurs froides. Est-ce qu’elle savait à quel point il s’inquiétait pour elle dès qu’ils étaient en dehors de leur ‘bulle de confort’ ? Probablement pas. C'était sans doute tout aussi bien. Mais c’est avec une voix radoucie bien qu’urgente qu’il lui parlait en la relevant. « Allez, allez lève-toi je te tiens allez viens avec moi, ça va aller ça va aller. »

Un regard en arrière pour s'assurer que le tagada national suivait bien, et il se détourna des Mangemorts. Putain de Mangemorts.


les dés – le maléfice
OUI : Vouuus ne passerez pas ! (Alfie court pour sa vie tmtc)
NON : Aie. Aie Aie, ça te passe par le corps et ça fait maaaal.

les dés – actions
OUI : il lance la fiole, ça marche du tonnerre, ça fait BOUM au milieu des Mangemorts qui se prennent l’explosion de plein fouet
NON : euh. Pétard mouillé ? Ian peut clairement se foutre de sa gueule à voix haute, pas de souci. Il l’a cherché. *


Citation :
- Tata se rend compte qu'il a paumé le plan quand Murphy lui a balancé un everte statum. Dans la salle par laquelle ils essaient de fuir, il renverse deux bureaux dans l'espoir de ralentir les mangemorts mais est touché par le sortilège de Sir Andrew juste après, et il morfle.
- Joy …
- Rose fait demi-tour pour aller aider Joy et Tadhg. Elle aide Joy à se relever quand Ian entre en action.
- Ian fait péter un des bureaux renversés et les débris blessent Rose. Rose se retrouve avec tout un tas de petits morceaux dans le corps, aucun organe vitale n’est touché, mais un plus gros morceau qu’elle n’a pas eu le temps de voir s’est fiché dans sa jambe. Elle tombe par terre, et se fait attaquer par les affreuses mains de Pépé McKay.
- Murphy ne parvient pas à soigner sa cheville. Il se lance malgré tout à la poursuite de Ian et des terroristes... Et ne parvient qu'à se faire un peu plus mal encore.
- Rose après avoir hurlé à la mort se redresse pour lancer une potion aveuglante sur les mangemorts, seul un flash faiblard de quelques secondes fait suite à cette attaque lamentable.
- Alfie n'est pas attaqué par le sort, entend Rose crier, et revient la relever après avoir foiré le lancé de potion (la potion ne marchait pas non plus !!) en apostrophant au passage les Mangemorts et Tadhg - pour des raisons différentes bien évidemment.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mar 10 Oct - 16:52
Le membre 'Alfie Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mar 10 Oct - 22:17
« Troisième tour »
PNJ



Avalon, 2H25.

Nerveusement les doigts de Susan dansaient le long des fils, pour tout associer en de tortueux branchement. « Plus vite ! » Jésus ce que Peter pouvait se montrer désagréable sous pression, il avait achevé sa partie du travail, et s’attendait à ce qu’elle termine le sien en un claquement de doigt. Et bien, non. Ça ne se passerait pas comme ça. Leur matière première était trop précieuse, bien plus que leurs temps, et après plus d’un an de travail intense, Susan refusait d’échouer pour dorloter les nerfs de Peter. Elle se contenta de faire claquer sa langue contre son palais. Il lui fallut cinq petites minutes et bien plus de patience pour achever son œuvre. « C’est bon, Peter. Nous pouvons ajouter les différents éléments. Tout est en place. »

À l’unisson, Susan et Peter inspirèrent un grand coup, alors qu’allait se concrétiser le travail d’un an, non celui de toute une vie. Le cœur lourd d’appréhension ils mirent la touche finale à leur plan. « Tu crois que c’est bon ? Que ça marche ? » Susan ne savait pas quoi lui répondre, le doute était permis. Après tout, ils n’avaient pas retenté cette expérience depuis plus d’un an. Depuis Tinworth.

Tour des médias

C'était la cavalcade ! Elfrida se baissa juste à temps pour éviter les débris d'un bibelot quelconque qui venait d'exploser sur l'étagère à côté d'elle. Suivant l’initiative de Rosenberg qui avait décidé de réarranger le mobilier, elle renversa cette dernière d'un coup de baguette, sans prendre la peine de se retourner pour voir si cela ralentissait vraiment la cavalerie derrière eux. Leur petit groupe venait de pénétrer dans un second bureau. Ils avançaient un peu à l'aveugle mais toujours dans la dernière direction que le plan leur avait indiqué, ce qui devait être bon signe. À ce rythme pourtant, ses petits protégés risquaient de ne pas tenir la cadence jusqu'au bout... Les uns après les autres, ils tombaient comme des mouches sous le maléfice du vieux McKay. Elfrida devait agir. Et vite. Elle ramassa tout de même North au passage, comme Lockwood avec la rouquine, avant de se retourner et de pointer sa baguette vers les Mangemorts « SPERO PATRONUM ! » s'époumona-t-elle avec force, appelant à elle tous les souvenirs heureux qu'elle avait en réserve. Une vive lumière blanche jaillit alors de sa baguette tandis que la silhouette d'un cheval s'élançait au galop à travers la pièce, faisant reculer les ombres des vilaines mimines et bouchant la vue de leurs assaillants. Ça ne tiendrait pas éternellement, mais ça leur laissait un peu de répit. Ils parvinrent au moins à atteindre l'autre côté de la pièce comme ça, puis par débouler dans un couloir au fond duquel les attendait une vision miraculeuse. Des ascenseurs. « On embarque, la bleusaille ! On réfléchira après ! »


Sir Andrew dut lever les bras pour se protéger du flash aveuglant qui envahit les lieux. L'espace d'un instant, il craint un sort plus offensif qu'un patronus, mais non. Un rictus de dégoût lui tordit la bouche quand il s'en rendit compte. Ses vilaines mimines étaient venues se réfugier entre ses jambes au moment de l'explosion de lumière, mais il les renvoya aussitôt à l'attaque. Les deux mains fusionnèrent jusqu'à former une affreuse tête de démon qui ne tarda pas à mettre en pièces le pauvre cheval blanc. « Ridicule, » cracha le mage noir, sans que ses coéquipiers ne sachent très bien s'il parlait de la tentative des fugitifs pour les ralentir, ou des piètres performances d'O'Ryan jusqu'ici. Le vieux était remonté en tout cas. Cela se traduit aisément par les ombres qui se mirent en mouvement comme si elles allaient tout avaler sur leur passage. Mais alors qu'il croyait les terroristes pris au piège au fond de leur couloir, un grondement de rage lui échappa en les voyant s'engouffrer dans un ascenseur et leur filer une fois de plus entre les doigts. « Les escaliers ! » aboya-t-il alors en direction de ses deux ouailles.


Ils avaient eu chaud aux fesses... Elfrida avait senti un frisson lui remonter le long de la colonne vertébrale en voyant le couloir être gagné par les ombres, mais l'ascenseur s'était refermé à temps et les menait dorénavant vers les étages supérieurs. Les troupes n'étaient pas au meilleur de leur forme cela dit. En jetant un regard autour d'elle, Elfrida fronça des sourcils en remarquant leur état. Certains tenaient à peine sur leurs jambes. La sorcière mit alors la main dans sa poche et en retira des espèces de petites boules vertes, très odorantes, qu'elle distribua à chacun des moldus. « Tenez, mâchez ça, ça devrait vous revigorer un peu, » expliqua-t-elle sans rentrer dans les détails de la composition de ce remède fait-maison. Dans la vie, parfois, mieux valait ne pas savoir. Moins d'une minute après la distribution des remontants, un grincement plaintif résonna dans tout l'ascenseur, qui ralentit brusquement jusqu'à l'arrêt total, envoyant tous ses occupants s'écraser par terre. « Quelqu'un a touché à quelque-chose ? Non ? Qu'est-ce qui... » Mais l'ancienne star de Quidditch ne termina jamais sa phrase. Une affreuse sensation de vide venait de la saisir aux tripes et elle se sentit blanchir tout d'un coup. Instinctivement, elle brandit sa baguette et tenta alors de jeter le plus basique des sortilèges qu'elle connaissait. Rien. Elle tenta à nouveau. Toujours rien. Et l'ascenseur vrombit une seconde fois, comme s'il venait de chuter d'un ou deux mètres. Ça sentait pas bon cette histoire...


155, 156, 157ème étage... Le vieux McKay semblait avoir retrouvé une seconde jeunesse. Il avalait les marches deux par deux, infatigable, jusqu'à ce qu'une curieuse sensation dans le creux de son ventre ne le fasse ralentir puis prendre appuie contre le mur pour tenter de reprendre son souffle. Il se sentait tout bizarre. Un coup d’œil à ses coéquipiers lui fit comprendre qu'il n'était pas le seul à ressentir ce soudain... cette soudaine... gêne, dirons-nous. Mais alors qu'il allait s'entretenir de cette étrangeté avec Blackburn et O'Ryan, le sol se mit à bouger sous ses pieds. Les escaliers venaient de se mettre en mouvement, ondulant comme un serpent, et quand le McKay tenta de se rétablir en utilisant un sortilège du fouet, ses yeux s'écarquillèrent de surprise quand sa baguette refusa de lui obéir...


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Les Phénix/NI parviennent à atteindre l'ascenseur qui monte dans les étages. Juste à temps avant que les ombres de papy McKay ne leur tombent dessus. Ce dernier est furax et enjoint ses acolytes à prendre les escaliers, mais ses derniers ne vont pas tarder à se rebiffer et à partir en cacahuète. De son côté, Elfrida fait une petite distribution de plantes médicinales, avant que l'ascenseur ne se mette à faire des siennes lui aussi. Ce dernier se stoppe brusquement, puis tombe sur plusieurs mètres avant de se stabiliser à nouveau. Vous l'avez peut-être déjà compris : la magie a disparu

ϟ Keskessavedir : Plus de magie ??? ça, ça veut dire que tous les sorciers ont ressenti un petit quelque chose, des fourmillements, l’impression d’un manque. Vous vous en êtes aperçus ou non, vous y avez fait attention ou non, cela dépend de votre personnage, de votre expérience et du contexte – si vous êtes occupés à autre chose, well…
Les potions ne fonctionnent plus, le polynectar, la pommade anesthésiante, les artifices… Seule la magie de la Tour perdure mais à moitié, ça déraille

ϟ Les Phénix/NI : Vous êtes donc coincés dans un ascenseur magique devenu trèèès instable. Le conseil du jour est donc : tirez-vous de là avant qu'il ne lâche complètement ! Il y a une trappe au plafond qui vous permettra d'atteindre le toit, ensuite à vous de vous débrouiller / concerter pour rejoindre un étage. Vous devrez tous lancer un dé pour savoir si l'ascenseur reste stable ou vous fait quelques petites frayeurs (évitez de dramatiser le truc par contre, genre "on tombe / monte de plusieurs étages, merci ^^').

ϟ Les Mangemorts : Les choses ne se présentent pas mieux de votre côté. Il faut continuer à grimper mais les escaliers sont en roue-libre et ne vont pas vous faciliter la tâche, surtout sans magie pour vous aider. Même chose que les copains : vous devrez lancer un dé pour savoir s'il vous arrive des bricoles (un chute par exemple) ce tour-ci. Amusez-vous bien à découvrir ce que ça fait d'être un moldu

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au jeudi 12 octobre, 19h pour poster un message.

Couilles de loup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t179-ian-blackburn
Messages : 119
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Dylan McDermott
Crédits : Blondie

Double compte : Jackson Michaels

Age : 51
Sang : Sang-pur
Statut : marié
Métier : Directeur du service de gestion des loups-garous
Baguette : 29 cm, pin, cheveu de sirène, plutôt souple, droite
Epouvantard : un détraqueur
Dialogue : steelblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mer 11 Oct - 13:55
Ian ne pouvait plus retenir le sourire cruel sur ses lèvres. Il avait l’impression d’avoir débarqué au milieu d’une portée de lapereaux. Pas besoin de regarder le tatouage qui se mouvait tranquillement sur son avant-bras pour connaitre la position de la lune au-dessus d’eux. Premier quartier, chaque minute de chaque jour l’approchait un peu plus de la pleine lune et il pouvait le sentir jusque dans ses os. Loup s’agitait de plus en plus en lui et la fuite désorganisée du petit groupe de terroristes devant lui ne faisait que l’exciter un peu plus. Même si la sorcière (visiblement la seule) de leur groupe et un moldu avec une arme avait suffisamment blessé Murphy pour lui faire bouillir les sangs, ils n’étaient qu’une bande de gamins (et une vieille) qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Le sortilège de McKay en attrapait quelques-uns, visiblement assez douloureusement, le bureau qu’il venait de faire exploser hors de son chemin venait d’en cribler une de morceaux de bois acérés et Ian se délecta de ses hurlements avant de lever à nouveau sa baguette. Sauf que la gamine hurlante lui lança une potion qui ne fit qu’un flash pas plus aveuglant que celui d’un appareil photo, et il cligna des yeux un instant pour chasser les petites lucioles qui dansaient devant lui. Le sort de bouclier était sur ses lèvres quand il entendit un autre (celui qui avait tiré sur Murphy ? Peut être… celui là ne perdait rien pour attendre) brailler « PRENEZ CA POURRITURES ! »

Mais à nouveau, chou blanc, la bouteille roula à ses pieds sans même exploser et un petit rire secoua la poitrine de l’écossais. « Oh, pour moi ? Je ne sais pas quoi dire… » lâcha-t-il d’un air parfaitement condescendant et d’une voix mielleuse, sa main libre sur le cœur.

Mais il n’eut pas le temps de jouer plus longtemps, la sorcière était revenue vers ses ouailles et envoya un patronus qui l’aveugla bien plus efficacement que la potion de tout à l’heure. Quand il baissa le bras qu’il avait levé pour se protéger, ses lapereaux avaient filé par une autre porte, et Ian s’élança à leur suite sans s’intéresser à Papy McKay qui s’occupait du cheval argenté. Murphy lui avait l’air d’avoir la cheville bousillée depuis son aller-retour contre le mur, et Ian n’était PAS prêt à laisser filer ses proies. Pas quand ils avaient abimé son Murphy.

Mais visiblement, ses lapins s’étaient sentis pousser des ailes et Ian du accélérer pour les rejoindre, esquivant d’autres meubles et divers objets qu’ils balançaient sur le chemin, lança un sort qui ne fit rien d’autre qu’exploser encore un autre bibelot, et finit par les rejoindre dans le couloir. au prochain virage qu’il avait pris à tout berzingue, suivi par un McKay étonnamment alerte pour son âge, des ombres qui semblaient devenir vivantes et Murphy qui boitait derrière eux, il ne put que voir la grille de l’ascenseur se fermer sur la queue en pompon du dernier de ses lapereaux. « NON ! » lâcha-t-il en lançant un inutile sort sur la grille qui trembla sous une explosion, sans déranger l’ascenseur qui montait déjà.

« Les escaliers ! » brailla le vieux en prenant la tête, bien vite suivi par Ian qui dans sa colère, prit le temps d’attraper Murphy sous l’épaule pour l’aider à grimper les étages que l’ancêtre avalait déjà comme un grimpeur professionnel.

Avec la fuite de sa portée de lapins, la colère s’était légèrement estompée et la mauvaise humeur était elle revenue, et augmentait à chaque marche, surtout quand l’antiquité devant lui semblait sautiller comme un cabri sans manquer une seconde de souffle. Vieux crâneur. Et puis, quand enfin il s’était arrêté à un palier pour respirer un instant (Ian commençait à se dire qu’il n’en avait plus besoin, qu’il était mort depuis une cinquantaine d’années et que seule la magie noire le faisait marcher. Mais peut-être pas, finalement), Ian lâcha un instant Murphy pour respirer à son tour et fronça les sourcils. Quelque chose clochait, il ne se sentait pas normal, comme si… comme s’il était tout seul, vide, étrange quoi. Il échangea un regard avec Murph’ qui faisait le même genre de tête, confirmant qu’il n’était pas seul à ressentir ce… truc, et allait dire quelque chose quand le sol se mit à violemment bouger sous ses pieds.

Il avait l'impression que quelqu'un venait de tirer le tapis sous ses pieds, et il cascada dans les marches juste derrière lui, frappant violemment son dos et sa tête au passage. Quand il s'arrêta finalement, il ne pouvait voir que les autres escaliers qui montaient, et qui ressemblaient à un serpent qui s'enroulait autour d'un arbre, et il était presque sûr que ce n'était pas le coup sur la tête qui le faisait voir des trucs, ça bougeait. Beaucoup. Et le sol sur lequel il était allongé tanguait aussi comme un bateau dans la tempête. Il reposa la tête au sol et lâcha un soupir.

"Je suis trop vieux pour ces conneries"

Dé #1 = He’s beauty, he’s grace, he’ll kick you in the face:
 

résumage:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mer 11 Oct - 13:55
Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 442
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : nymeria.

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mer 11 Oct - 22:47
« I want a better way to die »
forever now



https://www.youtube.com/watch?v=0tmtKiGGGps

Il tournait de l’œil. La douleur dans ses entrailles lui donnaient envie de s'arracher la peau du torse pour se procurer un tant soi peu de soulagement. Bien sûr, la sensation était fantôme puisque le sort avait cessé son effet sur lui, mais Tadhg savait bien qu'on ne sortait que rarement frais comme un gardon d'un sort de magie noire. Mais il ne pouvait pas se permettre d'être faible. Il y avait sa coéquipière Phénix à terre, et si quelqu'un devait être aidé, c'était d'abord elle, c'est ce qu'il signala à Rose d'un mouvement bref de la tête. Lui il en avait vu d'autre. Il allait serrer les dents, encaisser et avancer. C'était bien comme ça qu'il s'était pas encore fichu une balle entre les deux yeux depuis tout ce temps.

Mais un cri lui glaça le sang. Rose. La douce Rose hurlait de douleur. Le regard de Tadhg se posa automatiquement sur la jeune femme. Ce n'était pas la place de Rose ici. Pourquoi l'envoyait on au front, Tadhg n'en avait aucune idée mais il rejetait l'idée avec ferveur. Certaines personnes étaient bien trop pures pour être salis par les combats, les larmes et le sang et clairement, c'était le cas de Rose. Voir Rose dans un tel état était intolérable. Mais surtout impardonnable et s'il avait été en état sans doute aurait-il foncé dans le tas pour leur apprendre sa façon de penser, cédant à son impulsivité certaine. Il amorça un mouvement pour arriver au chevet de sa compatriote, ignorant sa propre douleur, mais brave et valeureuse Rose se redressa sans aucune aide. Tadhg oubliait qu'elle n'en était pas à son premier rodéo avec ces pourritures.

Sa vision était confuse, et il avait l'impression de perdre conscience de quelques secondes, passant d'un moment à l'autre comme en accéléré, enregistrant des bribes de l'action en train de se dérouler. Il perçut Alfie s'occuper de Rose et Elfrida de Joy et les en remercia intérieurement, adressant un signe de tête à son poto pour lui assurer qu'il suivait, sa main toujours cramponnée au couteau qu'on lui avait confié. Il comptait être prêt si l'un de ces fils de pute arrivait à sa hauteur.

Dans l'ascenseur, il manqua de se laisser aller et de s'asseoir contre la paroi. A la place, il s'y adossa et s'autorisa à fermer les yeux pendant quelques secondes, acceptant avec reconnaissance la plante médicinale que lui tendait Elfrida. C'était abominable, mais l'effet était certain. Une migraine pointer le bout de son nez, lui vrillant le crâne, et il pouvait déjà sentir l'action du remède. Ou peut être que c'était uniquement psychologique, mais en tout cas, ça aidait.

L'ascenseur s'immobilisa brutalement, tombant ensuite de plusieurs mètres, les envoyant tous s'écraser au seul. Un moment de flottement pendant quelques secondes. Tadhg grogna alors que de nouveau, ses maux de tête le lançaient. Il se redressa légèrement « désolé, ça va? » demanda-t-il à Alfie qu'il avait un peu écrasé sous le choc. Un silence s'installa durant lequel ils purent observer l'impuissance d'Elfrida. La magie semblait court-circuitée… (Il ne savait pas si on pouvait court circuité mais au final ça revenait au même). Prenant quelques secondes pour réfléchir rapidement -il ne supportait pas être coincé dans un endroit aussi exigu et mine de rien il faisait beaucoup plus confiance aux moldus qu'aux sorciers concernant les ascenseurs, surtout si la magie avait bel et bien disparu. Il leva les yeux : bien, il semblait qu'ils avaient une voie de sortie comme dans les films. Encore fallait-il qu'ils parviennent jusque là. « Rose, Joy… peut être que l'une d'entre vous peut atteindre le haut de l'ascenseur si je la porte ? » Il se redressa pour joindre le geste à la parole, mais sans doute avait-il bougé trop brusquement – l'ascenseur se mit à grincer de nouveau, et ils furent secoués une ou deux fois avant qu'il ne s'immobilise de nouveau, Tadhg avec lui, grimaçant. « peut être que c'était pas une bonne idée. »

OUI : Tahdg propose à l'une des filles de la porter pour peut être atteindre le plafond et essayer de passer par la trappe.
NON : L'ascenseur étant vraiment instable à peine Tadhg s'est il déplacé qu'un grincement pas rassurant suivi d'une ou deux secousses pas rassurantes se font entendre et il n'ose pas vraiment bouger davantage.
 



Resumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Mer 11 Oct - 22:47
Le membre 'Tadhg L. Rosenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 147
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Rosy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 6:50
« Quand faut y aller … »
Ça va saigner …

Rose se précipita vers moi pour m’aider à me relever mais, par ma faute, se prit des éclats de bois d’un bureau qu’un des mangemorts avait explosé. Je notais au passage que l’un d’eux était salement touché, et sacrément pas doué, pire que moi. Le crise de la jolie rousse me glaça le sang, et Batman, bon sang mais c’était quoi son nom à lui déjà ?! , se précipita vers elle. Occupe toi d’elle, elle semble plus utile que moi. La vieille me souleva et lança un patronus avant qu’on ne se taille tous ensemble vers l’ascenseur. Mon genoux était toujours à sa place même si je pourrais en pleurer de douleur. Je refusais de me plaindre. Par contre je m’assis avec soulagement dans l’ascenseur, et rien à faire si j’avais l’air faible puisque je l’étais,  et regardais Rose avec inquiétude en mâchant le remède. On aurait dit de la menthe extrêmement amère. Je parlais enfin

« … Désolé Rose … Je t’en d… »

J’aurais voulu continuer mais il eut un drôle de bruit autour de la cabine et après une jolie chute qui me projeta sur la parois de la cabine ce qui me sonna quelques secondes et la sorcière eut l’air paniquée. … Euh … mmmh … Panne de magie je suppose ? Tadgh proposa une bonne idée mais finalement vu le bruit de l’ascenseur il était curieusement pas chaud pour la faire. Trèèèèèèèèèèès lentement, je me redressais en priant pour que aucun bruit suspect ne se fasse entendre et nous annonce la fin du monde , oui encore une fois, et une fois débout j’examinais la hauteur de la trappe. J’imaginais que si on faisait un bond on devait pouvoir l’atteindre, mais faire un bond provoquerait d’importantes secousses et un possible décrochage de cette putain de cabine. Bon, chose positive : j’avais plus ou moins récupéré mon genoux, la douleur étant plus lointaine. Mais disons que bondir comme un cabri … Mais si on me portait ? Je n’avais pas envie que Rose se fatigue sur ce coup là. Bon … Je regardais Batman est-ce que lui voudrait bien me porter pour que j’ouvre la trappe ? J’allais quand même éviter de l’appeler Batman, et j’allais devoir prendre sur moi si au moindre des grincements je sursautais. J’avalais ma salive avant de me tourner vers la Chauve-Souris qui n’était pas de la nuit.

« … L’idée de Tadhg est bonne … Je veux bien essayer d’ouvrir la trappe si tu me porte. »

Pourquoi forcément quand je finis ma phrase l’ascenseur décide d'affirmer que c'est pas une bonne idée avec une bonne série de grincement type grincement d'horreur à la fin de ma phrase. C'est bon ! C'est pas comme-ci il y avait un tueurs psychopathe dans cette tour qui voulait notre mort ! Y en avait juste trois ! L'avantage de cette situation, c'était qu'on ne savait pas vraiment où était l'ascenseur, ce qui était aussi un désavantage. Mais je n'avais nulle envie de rester ici, mes nerfs commençaient un peu à me lâcher et ce qui serait bien était qu'on se casse tous en vie !



Spoiler:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 6:50
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t103-murphy-o-ryan
Messages : 301
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Stuart Townsend
Crédits : Mara

Double compte : Savannah Michaels

Age : 51 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Veuf, fiancé à Salomé Yaxley
Métier : Propriétaire de boutique d'apothicaire et Maître de potion
Baguette : Bois de Châtaigner, crin de licorne, 27,5 centimètres, fine, rigide
Epouvantard : Une bête informe avec des griffes et des crocs démesurés
Dialogue : [color=#0066ff]
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 8:08
Heureusement que Ian était là. Vraiment, heureusement que Ian était là. C'était la seule pensée positive qu'arrivait à fournir actuellement le cerveau de Murphy. Il avait sérieusement mal, et il en avait sérieusement marre. Et il avait des envie de meurtre assez prononcées en ce qui concernait ces foutus rebelles, moldus comme sorciers. Pour une fois, il se sentait la capacité de faire preuve d'énormément d'imagination même en dehors de son laboratoire. Et puis, s'ils n'allaient pas jusqu'au meurtre, il voulait bien s'arrêter simplement à la torture. Tout ce qui comptait, en fin de compte, c'était qu'ils aient mal. Juste ça.

Parce que lui, décidément, il dérouillait. Même avec l'appuie de Ian, qui avait prit les choses en main après la nouvelle fuite des moldus – non sans s'être d'abord copieusement payé la tête des actions sans grande efficacité de ces rebelles, ce que Murphy aurait sans doute trouvé amusant s'il n'avait pas lui-même salué un nouveau mur l'instant d'avant – il ne pouvait s'empêcher de serrer les dents à chaque pas. Il avait semble-t-il oublié le handicap qu'une cheville douloureuse pouvait représenté. Mais il se devait de tenir. Il ne savait encore combien de temps cette course-poursuite pourrait continuer, mais il se devait de tenir. Il n'avait pas le choix et le leitmotiv de pouvoir, peut-être, attraper ces traîtres et les livrer au sort qu'ils méritaient était presque aussi important que le soutien de Ian à ses côtés. Ils allaient les écraser. Ils devaient les écraser !

Et malgré cette motivation qu'il ne cessait d'auto-alimenter, il aurait pu, aurait dû apprécier la pause soudaine du vieux McKay pour reprendre son souffle. Il aurait pu, il aurait dû, si ce n'était cette sensation soudaine qu'il n'aurait pu décrire autrement que par une sorte de creux, de vide dans son estomac, ses entrailles, tout en sachant que ça n'était pas non plus exactement ce qui y correspondait. C'était une sensation étrange. Presque... Presque vertigineuse. Une sensation qui lui fit cligner des yeux une fois, deux fois, mais alors qu'il allait ouvrir la bouche, conscient que, au vu des réactions de ses compagnons de route, il n'était pas le seul à le ressentir, le sol se mit à trembler. Puis, avant même qu'ils ne puissent comprendre, carrément à bouger. « Attention! » Exclamation oh combien inutile, mais qu'il n'avait pu retenir alors qu'il se sentait soudain balloter dans un sens et dans l'autre, incapable de tenir un équilibre rendu déjà précaire par sa blessure.

Tomber d'en haut ? (comme les ptites gouttes d'eau):
 

Sauf que, visiblement, pour une fois depuis le début de cette nuit, la chance était de son côté. La chance, et la rambarde de sécurité qui, bien que décidant de ne plus jouer son rôle, vint lui fouetter les fesses dans ses toutes récentes velléités d'autonomie. "Qu'est-ce que..." D'un coup de baguette, Murphy voulu dompter la gourgandine qui venait de s'en prendre sans vergogne à son fessier avant de se détourner de lui - et n'avait sans doute même pas conscience de l'outrage, ce n'était après tout qu'une rambarde -... Mais peine perdu. Et soudain, l'agacement et la douleur firent place à un sentiment plus profond. Bien plus puissant. "Je ne peux rien faire..." La peur. La peur, parce qu'il ne ressentait rien. Parce que le pressentiment qu'il avait eu après la sensation étrange qu'il avait ressentit se révélait être réel : il ne pouvait rien faire. Et ce n'était pas simplement de la maladresse ou de l'incompétence. Il n'y avait rien. Rien qui passait. Pire qu'Assapor...

Bientôt, la colère céderait à la peur. Bientôt, la rage envers ces stupides créatures reviendrait. Mais, pour le moment, ils étaient tous impuissant.

Un ptit résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 8:08
Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 950
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Rose

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris!
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 18:17
L’espèce de truc qu’elle leur avait fait manger était immonde. Alfie l’avait avalé, même s’il était jusqu’à présent assez épargné par les événements. Il avait continué à soutenir Rose et ils étaient désormais dans un ascenseur. Ils montaient, encore.  Et puis soudainement, tout s’arrêta et le trentenaire se senti jeté à terre sous le choc. Qu’est-ce ce que c’était que ce bordel encore ?  Il en eut le souffle coupé…. A moins que ce n’était à cause du poids qu’il s’était soudainement pris ? Ce n’était pas Rose, c’est certain.  « Désolé, ça va ? » « T’inquiète » fit-il sobrement en se redressant.

A ses côtés, il entendait Elfrida-la-sorcière ; elle était en train de secouer sa baguette et Alfie eut l’impression qu’elle pouvait tout aussi bien secouer une branche de pin. Cela le fit sourire. Un bref instant. Le fait qu’ils étaient coincés dans un ascenseur magique entre le 156ème et le 160ème étage n’arrangeait rien à leurs affaires. Alfie pensa au vide sous leurs pieds…. Nope. C’était pas une bonne idée.

Il observa la trappe, et écouta Tadhg réfléchir à haute voix. Alfie se sentait à moitié emballé par l’idée. Juste à moitié ; il allait le dire haut et fort quand le Phénix se déplaça et fit grincer la structure métallique. Nope. Nope nope nope.

« Putain de magie à la con qui fait tout marcher dans  ce monde à la con. » Aaaah, le bon vieux grognement, si typique. Quand Joy le regarda et souhaita réitérer l’expérience, il la regarda en haussant un sourcil, l’air de dire « Sérieusement ma petite ? ». Un second grincement quand elle se déplaça confirma ses dires. « C’est sûr que je suis poids plume perso… Je suis le seul à imaginer ces putains de cordes qui lâchent comme dans tous les films ? »

Malgré tout, il testa quand même le simple fait de se mettre debout. Par change, il était à peu près au centre de l’ascenseur, donc s’il arrivait à juste… se mettre debout… Avec mille précautions, il posa les mains stratégiquement, replia ses jambes et se mit debout. Comme ça. Et l’ascenseur ne bougea pas. Hm. « Rose, tu peux essayer de monter sur mes épaules pour ouvrir la trappe ? Et si oui, va sur le toit direct, fais attention juste. » Dernière parole inutile, mais il s’était senti obligé. La jeune femme paraissait secouée, et Alfie continuait de s’inquiéter pour elle. Et si l’espèce de boule puante verte n’avait pas fait effet ? Elle suivit cependant ses indications et grimpa sur ses épaules, ouvrit la trappe et s’extirpa tant bien que mal sur le toit de de la structure métallique. Ne pas penser à la distance qui nous sépare du sol, ne pas penser à la distance qui nous sépare du sol, ne pas…

Par chance, l’ascenseur ne bougea pas.

La jeune femme se retrouva bien vite sur le toit, suivie de Joy et de la sorcière qui les accompagnait. Quand il ne resta que Tadhg et lui, l’esclave Sabordage finit par éclater d’un rire nerveux – qui avait plus lien avec la distance eux-sol qu’autre chose. « On fait pierre-papiers-ciseaux pour savoir qui monte qui ? »

Il perdit. Merde.

Mais par chance, l’ascenseur ne bougea pas. Et quand il furent tous sur le toit, Alfie eut un peu plus l'envie d'hurler. Tu la sentais, cette distance qui les séparait du sol. Ce vide sous leurs pieds. Il suffisait d'un pauvre faux-mouvement et hop!, tous crevés !


Les dés a écrit:

OUI : tout se passe bien ohlala magie (ou pas) tente ton coup !
NON : HAHAHA Un autre grincement. Bouge pas, on a dit. Tiens t'en à ta première impression pour ce coup-là.

Résumé a écrit:


- Ianou aide Murphy à monter les étages, et se casse royalement la gueule quand les marches se mettent à bouger. Il s'est frappé le dos et la tête et a toujours la baguette à la main (ne s'est pas rendu compte que la magie était partie...)
- Tadhg s'écrase contre Alfie quand l'ascenseur tombe de plusieurs mètres. Quand il devient évident que la magie a disparu - du moins il le suppose puisqu'Elfrida semble impuissante - il se propose pour porter Rose ou Joy pour atteindre la trappe mais a peine a-t-il joint le geste à la parole que l'ascenseur grince de nouveau, suivi par deux secondes pas très rassurantes.
- Joy récupère un peu de mobilité grâce à la plante de mamie, lorsque l'ascenseur tombe elle s'encastre dans la paroi de la cabine et trouve l'idée de Tadhg bonne et est prête à le faire malgré les grincements. Elle s'inquiète aussi pour Rose. Ah et elle n'a toujours pas remit la main sur le nom de Alfie …
- Murphy arrive miraculeusement à garder son équilibre mais, alors qu'il est aux prises avec une rambarde récalcitrante, fini par se rendre compte qu'il est incapable de jeter un sort. Shit.
- Alfie râle, puis se relève et par chance réussit à faire monter Rose sur le toit,
puis tout le monde
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 18:17
Le membre 'Alfie Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Jeu 12 Oct - 22:01
« Quatrième tour »
PNJ



Elfrida aurait pu acquiescer aux propos de Lockwood si elle avait eu le pouvoir de lire dans les esprits. Ne PAS penser à la distance qui les séparait du sol. Quand ils arrivèrent sains et saufs sur le toit de l'ascenseur, ils ne tardèrent pas à repérer l'ouverture qui donnait sur l'étage supérieur. Elle était située presque trois mètres au-dessus de leur tête, mais ce n'était pas infaisable. Avec des gestes très lents, tout en répartissant leur poids pour éviter de nouvelles complaintes de l'ascenseur, ils parvinrent finalement à former une sorte d'échelle humaine, puis par se hisser les uns après les autres jusqu'au 158ème étage. Lockwood fut le dernier à émerger du conduit, alors qu'un nouveau vrombissement provenait de l'ascenseur qui venait de lâcher. Autant dire qu'ils avaient eu chaud aux fesses... Elfrida se passa cependant de souligner l'évidence pour recentrer les esprits sur leur objectif. « On a pris assez de retard comme ça sur le programme, les moldus. On ferait mieux de poursuivre vers le toit du bâtiment. Mon avis que ces chiens de Mangemorts ne doivent pas être bien loin eux non pl... » Elle ne termina jamais sa phrase. Dans un "pouf" sonore, la sorcière venait de se transformer... en faucon pèlerin.


Incapable d'éviter la chute, Sir Andrew avait dégringolé de plusieurs mètres dans les escaliers avant de parvenir à s'agripper à la rambarde. Cette dernière avait bien cherché à lui faire lâcher prise, mais le vieux était têtu et n'en avait pas démordu. Privé de sa magie pourtant, le patriarche ne savait pas vraiment comment réagir. Il était désemparé et ce n'était pas un sentiment qu'il avait l'habitude de côtoyer. Une légère accalmie sembla néanmoins calmer les ardeurs de l'escalier fou et il en profita pour rejoindre plus ou moins gracieusement le pallier du 158ème étage, suivi de près par ses acolytes. « Blackburn ? O'Ryan ? Rien de cassé ? » demanda-t-il, certainement à la surprise générale. Mais il ne s'intéressa jamais à leur réponse. Son regard venait d'accrocher les silhouettes des terroristes dans le couloir en face de lui. En oubliant presque que sa baguette lui avait fait défaut il y a moins de dix minutes de ça, Sir Andrew la pointa dans leur direction en s'écriant : « Avada Kedavra ! » Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'un bouquet de fleurs en jaillisse et aille s'échouer entre lui et ses adversaires. Une seconde de flottement plana alors au-dessus de la scène, avant que toutes les portes de l'étage ne s'ouvrent soudain à la volée. Des centaines d'avis de recherche se déversèrent alors dans le couloir tandis que les sorciers ou les moldus représentés dessus hurlaient à s'en déchirer leurs cordes vocales de papier.


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Les Phénix/NI parviennent à atteindre le 158ème étage juste avant que l'ascenseur ne lâche. Elfrida leur rappelle leur objectif (le toit) avant de se métamorphoser soudain en faucon. La magie est en effet partiellement de retour, mais extrêmement instable et capricieuse. La sorcière ne contrôle pas son don d'animagus.
De leur coté, les Mangemorts atteignent aussi le même étage laborieusement. Sir Andrew tente de lancer un Avada mais sa baguette crache un simple bouquet de fleurs. Les portes de l'étage s'ouvrent alors en grand et des centaines d'avis de recherche se mettent à voler dans tous les sens en hurlant. Autant dire que vous n'allez pas y voir grand-chose ce tour-ci

ϟ Les Phénix/NI : Votre objectif est toujours d'atteindre le toit, mais vous vous retrouvez une fois de plus face à vos ennemis. Il va falloir tenter une percée !

ϟ Les Mangemorts : Votre objectif est toujours de stopper vos adversaires.

ϟ  Tour classique de bastonnade. Gardez cependant bien à l'esprit que c'est plutôt le bordel à votre étage : magie instable + visibilité très réduite. Cela devra se ressentir dans vos jets de dés. Pour les sorciers notamment, même si vous obtenez un oui votre sort ne sera pas celui escompté (un sortilège de fou-rire ou de Jambencoton remplaçant un doloris par exemple).

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au samedi 14 octobre, 19h pour poster un message.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 147
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Rosy

Age : 17 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Domestique
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 7:59
« Quand faut y aller …  »
 
Ça va saigner …

 
Je poussais un profond soupire de soulagement une fois les pieds sur le plancher des vaches. Il n’y avait pas à dire. Surtout quand on voit l’ascenseur dans lequel on était enfermé lâcher et tomber. Ce n’était vraiment pas du tout rassurant. Ah que quoi ? Oui le toit ? Faucon ? Madame ? La magie était de retour ? En partie ? Bon, visiblement, ce n’était pas encore tout à fait ça ! C’était quand même déjà ça … Du moment que cela ne nous … Oui non, cela allait nous retomber dessus. On reprit donc notre route et forcément les mangemorts étaient là en face de nous dans le couloirs

Et le vieux était en forme puisqu’il lança un avada kadabra ? Ah non ? Des fleurs ! Et des tas de feuilles sauvages qui sortirent à toute vitesse et je sortis une nouvelle fois mon couteau en voyant la tempête de papier envahir le couloir. Et l’écologie vous y avez penser ? La peur me faisait perdre la tête. Le faucon sembla affirmer que forcément on devait foncer dans le tas. Si on pouvait en tuer un ou deux je ne disais pas non, en particulier le vieux … Si les machins en papier volant était très pratique pour éviter d’être pris pour cible mouvante, un avantage, on n’y voyait rien non plus. Les armes à feu étaient inutile, autant foncer droit devant, en silence, pour tailler dans la masse et tenter de passer.  En espérant ne pas se prendre le mur ou quelqu’un de sa propre faction. Je m’en voudrais de poignarder, Batman, Tadgh , la vieille mais surtout Rose. J’allais devoir courir, jetant un œil à mon genoux, je secouais la tête, comment dire ? j’allais morfler ? Mais c’était soit ça, soit je restais en arrière !

Je serrais l’arme blanche dans une main et plongeais dans la tourmente de bout de papiers.Pourquoi je tente encore des chose ? Parce que … Je finis par devenir plus que jamais ridicule. À savoir alors que je veux foncer, forcément, j’ai une affiche un peu trop aimante qui me masque le champ de vision, si bien que pour avancer, je dois regarder mes chaussures ! Je perçu quelqu’un derrière moi partir droit devant, je focaliser mon attention sur ses jambes et le suivis plus lentement en essayant de ma main libre de chasser l’affiche. Il ne me restait plus qu’à prier que quelqu’un ne me frappe pas alors que je passais à côté. Oui on, Thor et Odin m’avaient dans le collimateur aujourd’hui, j’allais m’en prendre une !




Spoiler:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 7:59
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Couilles de loup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t179-ian-blackburn
Messages : 119
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Dylan McDermott
Crédits : Blondie

Double compte : Jackson Michaels

Age : 51
Sang : Sang-pur
Statut : marié
Métier : Directeur du service de gestion des loups-garous
Baguette : 29 cm, pin, cheveu de sirène, plutôt souple, droite
Epouvantard : un détraqueur
Dialogue : steelblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 10:32
Ian s’était redressé au prix d’un violent tangage, même s’il n’était pas vraiment sûr que ce soit l’escalier lui-même ou juste son cerveau qui tentait de faire sécession d’avec sa boite crânienne. Son dos avait pris un sacré coup en tombant et il remonta petit à petit vers les autres, s’accrochant à une barrière qui tentait de le faire redescendre, juste attend pour entendre Murphy dire qu’il ne pouvait rien faire, la baguette à la main. Non, non, non non non, ce n’était pas possible. Il lança un sort au hasard, rien que des étincelles, juste pour voir, mais non, rien, il aurait pu avoir un morceau de bois mort dans la main que l’effet aurait été le même.

Il n’eut pas eu le temps de réfléchir plus longtemps à la question que McKay était déjà reparti dans l’escalier mouvant, tentant d’atteindre un palier. Ian lâcha un grognement et le suivi, accompagné d’un Murphy toujours boitillant, dans les marches traitresses.  Sa tête lui tournait méchamment et il mit un temps fou à monter les quelques marches sans se casser royalement la figure, et il finit par presque se jeter dans le couloir (enfin plat), avec la satisfaction du naufragé qui touche enfin terre.

L’écossais se demanda une seconde s’il ne s’était pas tapé la tête plus fort qu’il ne le croyait, en entendant le vieux McKay demander de leurs nouvelles. Cependant il ne prit pas la peine de répondre, puisque Papy avait déjà oublié leur présence et repéré leur petit groupe de fuyard, qui avaient atterri dans le même couloir qu’eux, Viviane soit louée. « Monsieur ! la mag… » …ie ? Il avait cru une seconde que le sort de son ancien professeur serait aussi efficace que de souffler sur une manticore pour la faire fuir, mais non, mieux que ça, un joli bouquet de fleurs s’échappa de la baguette pour atterrir mollement dans le couloir entre eux et le groupe de terroristes (accompagnés d’un piaf actuellement perché sur l’épaule d’un des plus costauds ? et sans la vieille ? Animagus ?).

Le petit gloussement de Ian fut masqué par une explosion d’affiches qui arrivaient de tous sens, hurlant comme des fous, et, dans le fourbis, il crut distinguer un des ennemis courir vers eux. Enfin, à peu près vers eux, puisqu’il ou elle passait bien à 4 bornes de leur groupe, une affiche collée au visage.

Mais dans tout ça, dans ce bazar sans nom, il l’avait ressenti, ce petit fourmillement dans ses doigts, cette sensation de plénitude, Loup qui s’agitait à nouveau férocement quelque part au fond de lui, et sa baguette qui lui chauffait agréablement la main. La magie était revenue. Plus ou moins, vu l’efficacité de McKay, mais c’était toujours bien d’essayer, après tout. Entre les papiers volant qu’il tentait d’écarter de l’autre main, il visa l’homme qui n’avait pas l’oiseau sur l’épaule, et qui, il en était presque sûr, était celui qui avait tiré sur Murphy, et murmura avec délectation « ENDOLORIS »

Il vit avec plaisir l'éclair rouge frapper l'homme en face, à travers les affiches, mais au lieu de se contorsionner de douleur, il parut... changer de coupe de cheveu? hmm... pas le but.

Dé #1 = tir au pigeon:
 

Dé #2 = Et derrière le rideau n°1 se cache… (seulement si oui au Dé #1):
 

Previously:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 10:32
Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t103-murphy-o-ryan
Messages : 301
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Stuart Townsend
Crédits : Mara

Double compte : Savannah Michaels

Age : 51 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Veuf, fiancé à Salomé Yaxley
Métier : Propriétaire de boutique d'apothicaire et Maître de potion
Baguette : Bois de Châtaigner, crin de licorne, 27,5 centimètres, fine, rigide
Epouvantard : Une bête informe avec des griffes et des crocs démesurés
Dialogue : [color=#0066ff]
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 20:22
Il y avait des choses amusantes dans la vie. Et ça, Murphy aurait presque pu le reconnaître dans sa situation actuelle, même si rire était bien la dernière de ses envie. Mais malgré la douleur dont son corps était perclu, malgré la peur de voir sa magie disparue métamorphosée petit à petit en sentiment d'agacement qui se transformerait petit à petit, il le savait, en rage, malgré les avis de recherches qui volaient en tout sens, se collaient à leurs visages et leur hurlaient dans les oreilles, malgré même la présence de nouveau des terroristes face à eux, il y avait des choses qui auraient presque pu le faire rire. Et voir la mine déconfite du sieur McKay qui, tentant dans un geste magistral de renvoyer dans l'oubli qu'ils n'auraient jamais dû quitter les terroristes qui leurs tenaient tête, se retrouvait avec une composition florale qui n'aurait pas détonnée sur une table de banquet avait quelque chose de réellement amusant.

Sauf que, bien sûr, ce n'était pas le moment de rire. Ian avait fini par se redresser quand les escaliers avaient accepté de les laisser monter et ils étaient arrivés sur le pallier en même temps que les ennemis qu'ils poursuivaient et dont ils ne parvenaient pour le moment pas à se débarasser. Sans magie, ou presque, donc, face aux terroristes armés de sliptolet – et d'ils ne savaient quoi d'autre, tant ces stupides créatures pouvaient se montrer ingénieuses dès qu'il s'agissait de nuire. Et les choses sérieuses pouvaient bien sûr recommencer.



Si, bien sûr, on pouvait appeler ce qu'il se passait actuellement comme quelque chose de sérieux. Parce qu'entre la magie dégénératrice et les feuilles volantes et hurlantes, hein... La course avortée d'une moldue au visage couvert d'un parchemin lui donne presque envie, une seconde, de simplement s'appuyer contre un mur et attendre que le tout passe ; après tout, si les autres étaient aussi efficace... Mais la douleur à son bras lui rappel que c'est loin d'être le cas, et après un moment de flottement dû au spectacle qui se déroulait sous ses yeux, le temps, en réalité, que son esprit finisse par sortir de la torpeur lassée dans laquelle il semblait bien vouloir s'enfoncer. Et même l'échec de Ian à ses côtés ne pouvaient lui faire renoncer à tenter sa chance lui aussi. Cela revenait sinon à devoir y aller à mains nues, et il était certain d'une chose : il serait toujours plus doué avec de la magie même corrompue qu'à mains nues. Et sans savoir lequel était responsable de sa blessure, Murphy, instinctivement, leva sa baguette vers l'une des silhouettes vraisemblablement masculine. Les deux plus petites avaient de toute façon bien moins dangereuses.

"Impedimenta !"

Mais cela, c'était sans compter sur l'attaque soudaine et violente d'une affiche représentant un sorcier dont le visage ne lui était pas inconnu et qui venait lui hurler à la figure, suivi d'une douzaine d'autre qui le firent, par réflexe, se protéger. Le sortilège parti s'écraser contre un mur derrière les terroristes, alors que Murphy pestait et se débattait pour se débarrasser des avis de recherche d'un certain Bruce Blackburn.

Une cible?:
 

Est-ce qu'il touche?:
 

Qu'est-ce que fait le sortilège?:
 

Résumé ::
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Ven 13 Oct - 20:22
Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 442
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : nymeria.

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:00
« I want a better way to die »
forever now



https://www.youtube.com/watch?v=0tmtKiGGGps

« Maintenant non, je te remercie pas. » grogna Tadhg en réponse à la question d'Alfie. Si jusqu'à présent il avait essayé de se concentrer uniquement sur ce qu'il voyait sans imaginer le vide vertigineux qui se trouvait juste en dessus d'eux, Alfie venait juste de balayer tous ses efforts avec quelques mots, le confrontant à la peur qu'ils éprouvaient tous, au final. Seulement ils n'avaient pas la même stratégie pour la supporter. Pendant quelques secondes, Tadhg se fit la réflexion que ce serait quand même vraiment con de crever comme ça, y avait des morts plus héroïques et plus utiles quand même.

Fort heureusement, là où il avait échoué, Rose et Alfie y parvinrent et ils purent tous monter sur le toit de l'ascenseur, Alfie le dernier après un pierre papier ciseaux et « désolé poto » de Tadhg. Quelques minutes et de nombreuses frayeurs plus tard, ils réussissaient à tous se hisser au 158e étage, tous indemnes. Alors qu'Elfrida leur faisait part du plan, il suffit d'une seconde et d'un gros 'POUF' sonore… pour qu'elle se transforme en piaf. Ah bah cimer, ils étaient dans de beaux draps sans la seule sorcière du groupe. La magie semblait déconner complètement. Peut-être était-ce sa forme animagus ou bien c'était autre chose encore, dans tous les cas il allait falloir se débrouiller sans elle.

Le sort de la mort lui glaça le sang, mais quand il releva brusquement les yeux ce fut pour voir une gerbe de fleurs, et son visage s'éclaira, goguenard, avant de se pencher en avant comme si on venait de les acclamer pour une performance des plus réussies. Dieu que c'était jouïssif. Malheureusement, il n'eut pas le loisir d'en profiter davantage alors que toutes les portes de l'étage s'ouvraient d'un coup, des centaines de dossiers se déversant dans le couloir dans une cacophonie insupportable.

Il allait un peu mieux, la plante médicinale avait fait ses effets. A ses côtés, il put apercevoir Alfie changer de coupe de cheveux et se fit la promesse de le féliciter plus tard. Ce n'était pas le moment. C'était le moment de laisser libre court à sa rage bouillonnant dans ses entrailles, c'était le moment de profiter de ce moment de flottement ou la magie semblait être en leur faveur pour foncer dans le tas, et tant pis pour les conséquences. Pour une fois qu'il en avait l'opportunité il n'allait pas se gêner.

Mais les avis de recherche ne rendait pas sa progression aisée. Ayant pour objectif d'arriver à la hauteur du vieux croulant à l'origine de cette saleté de sort de magie noire qui l'avait atteint un peu plus tôt, il dût se résoudre à changer de cible. Un autre mangemort - Ian - était dans son champ de vision et Tadhg commençait à être sérieusement fatigué de le voir tout le temps. Malheureusement il l'aperçut avant qu'il puisse l'atteindre et Tadhg aperçut un éclair de couleur le frapper en pleine poitrine. Il grimaça en attendant la douleur... qui ne vint pas. A la place, un sentiment de complète plénitude l'enveloppa, et un sourire immense éclaira son visage. Il était incroyablement heureux. Attrapant la première personne qu'il trouvait par là - Murph - il le prit dans ses bras pour l'enlacer avec force. "Comment vas tu l'ami, cessons donc de se battre et faisons l'amour plutôt!"


petit dé:
OUI- OUI : Malgré tous les avis de recherche, l'urgence et la rareté de la situation en sa faveur, Tadhg fonce en direction des mangemorts et parvient à arriver au niveau de Sir Andrew, qu'il parvient à mettre à terre puis à cogner avec violence, déversant toute sa haine accumulée depuis des années – lui décalquant le visage et puis quelques coups bien sympathiques dans le torax.
OUI – NON : A cause de la visibilité réduite, il ne parvient pas à trouver Sir Andrew mais tombe sur Murphy qu'il se fait un plaisir de frapper – ce mangemort commence à lui courir sur le système. Cependant sa fatigue se fait sentir et il cogne moins violemment que ce qu'il aurait pu -estime toi heureux Murphmurph è_é.  

NON – OUI : Avant qu'il puisse atteindre Ian, ce dernier le voit arriver et lance un sort défensif qui se transforme pour Tadhg en charme d'Allégresse. WHA COMMENT C'EST TROP COOL CETTE PETITE SAUTERIE ENTRE AMIS
NON – NON : Les avis de recherche rendent son avancée impossible et en plus de ça il se prend un sort perdu, l'effet sur lui est un sortilège de la moule : il va se coller à une porte entreouverte, parce que c'est la plus belle porte qu'il a jamais vu et il est hors de question qu'il se sépare d'elle.

 



Resumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:00
Le membre 'Tadhg L. Rosenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 950
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Rose

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris!
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:17
Alfie peinait à grimper. On lui avait tendu une main secourable pour qu’il réussisse à s’extirper du conduit, mais il avait galéré quand même. Le « désolé poto » de Tadhg au moins, l’avait fait sourire. La transformation inopinée de leur sorcière attitrée en piaf le fit beaucoup moins rire. Beaucoup moins. Sérieusement ? Maintenant ils étaient entourés d’un piaf ? « Mais qu’est-ce qu’elle fout ? » Qu’elle se change à nouveau. Pourquoi elle s’était transformée en oiseau en plein milieu d’une phrase ?

Alors il ne vint pas à l’esprit d’Alfie que la magie était un élément qui pouvait ne pas marcher totalement bien. Il avait entendu parler de Tinworth, il savait pour les coupures de magie, mais Assapor était trop traumatique pour les sorciers autour de lui qu’ils ne s’avisaient pas de dire en sa présence ‘oh oui, la magie elle déconne parfois’.

Toutefois, quand il vit ces satanés mangemorts qui leur collaient aux basques et le plus vieux d’entre eux lancer un ‘Avada Kedavra’ en leur direction, il flippa… Puis fut estomaqué de voir l’effet du sort, qui bien sûr ne fut pas du tout l’éclair vert bien connu de tous. Une gerbe de fleur, et Tadhg qui se baissa pour saluer, comme s’ils étaient des artistes. Alfie émit un rire bref. Oh que c’était bon d’avoir des potes pareils. Au moins, ils auraient un peu rigolé. Non, il était bien content d’avoir Tagada avec lui. Il n’avait pas besoin de protection et c’était des bras en plus pour protéger Rose (Alfie, c’est un poil sexiste ce que tu dis si tu fais mention de Rose en ces termes).

Il n’eut cependant pas le temps de plus se réjouir. Des papiers. Des tonnes et des tonnes de parchemin avec des avis de recherches hurlant, tout partout dans le corridor. Alfie écarquilla les yeux. Sérieusement ?

Il ne voyait rien. La petite Phénix avait sorti une arme blanche, il n’entendait que des cris pourtant. Il avait tellement envie de leur demander de fermer leurs gueules de papier. Qu’ils se taisent, comment il voulait réussir à prévoir ce qui pouvait se passer quand tous ses sens étaient brouillés ? Alfie écarta une feuille qui venait de se coller contre son visage, lança un regard mauvais au visage que contenait l’affiche. Une cinquantenaire édentée et aux cheveux en batailles le regarda une seconde, puis hurla de plus belle. Il n’eut pas le temps d’en dire plus, un sort – venu de nulle part – le frappa.

Alfie serra les dents et les fesses, espérant que rien de grave ne s’était passé. Attentif, il espérait ne pas avoir trop mal. Mais son corps semblait intact. Pas de douleur nulle part. Il souffla de soulagement. Et puis soudainement il entendit un rire. « HA ! HAH HAHAHAH HAHAHA UN PERROQUET A CRETE HAHAHAH HAHAHA HAHAHA ! »

C’était l’affiche. Et soudainement autour de lui, les cris semblaient se transformer en rire autour de lui. Bordel qu’est-ce qui se passait ? Sa presque bonne humeur en voyant la gerbe de fleurs un peu plus tôt s’était résolument évanouie. Alfie n’aimait pas qu’on se moque de lui. C’était pas fun du tout, et autant les insultes des sorciers qui pétaient plus haut que leur cul il avait appris à les encaisser, autant là, cette putain de magie faisait en sorte que des bouts de papier se moquent de lui !

Ca n’allait pas se passer comme ça. On se moquait de lui sans aucune raison. A cause de cette putain de magie. Il bouillait. Il allait sortir son flingue, mais dans le doute… Il ne savait pas s’il n’y avait que des mangemorts en face. On n’y voyait rien. Mais il fallait faire quelque chose.

Il s'avança à l'aveuglette - pourquoi ces putains d'affiches se marraient toujours? L'une d'entre elle bruissa à son oreille en hurlant. Eh. C'était... Il aurait pas dû avoir sa cagoule, là? Il passa sa main sur son oreille. Rien, de l'air et de la peau. Une affiche se colla sur son visage, il l'enleva d'un geste brusque et passa ses mains dans ses cheveux. Putain. C'était quoi ça? Elle était où sa cagoule? Et pourquoi il avait des cheveux... droits sur la tête? Une crête? « Une crête? Une pUTAIN DE CRETE? MAIS PUTAIN VOUS ETES CONS OU QUOI LA ! » Ca y'est, il était énervé. Il n'y voyait rien, il savait pas à combien de pas il était de ses assaillants et il aurait dû se sentir très isolé en étant au milieu des deux groupes, mais la colère avait pris possession de son être. C'était Rose qui l'avait coiffé et qui lui avait coupé les cheveux ! Ils avaient pas le droit de faire ça ! Et puis sa cagoule, merde ! Si jamais on le reconnaissait, il était dans la merde. Mais il n'y pensait pas, actuellement. Non, il y voyait très clairement son chemin, là. Il voyait rouge. Pas de raison qu'il garde ça pour lui. « VOUS ETES QUE DES ATTARDES MENTAUX C'EST PAS POSSIBLE, ON VA ROULER CES AFFICHES EN POINTE ET VOUS LES FOUTRE DANS LE CUL VOUS ALLEZ VOIR ! EN PLUS D'ETRE CONS VOUS ALLEZ ETRE BAISES ET VOUS ALLEZ PAS AIMER CA ! » Il reçut une autre affiche dont le coin se posta délicatement (ou pas) dans sa bouche grand ouverte. Il la recracha, la déchira et écarta les bras dans un geste totalement invisible pour ses ennemis, l'air de dire 'ouais vous allez faire quoi?'. Totalement inutile.


Citation :

Qu’est-ce qu’il se passe ?
OUI OUI : un coup de poignard à Ianou <3
OUI NON : Alfie va pour voir Murphy avec son poing et il frappe pas fort. Murphy répondra-t-il?
NON OUI : Alfie n’y voit vraiment rien et se contente de les insulter et d’avoir des bouts de papiers dans la gueule;
NON NON : Non content d’avoir une coupe de punk ; il se prend un autre sort de métamorphomage qui lui donne des pattes de poulet à la place des jambes. Transformation en volaille : 44% achieved.

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ Groupe VI
ce message a été posté Sam 14 Oct - 14:17
Le membre 'Alfie Lockwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre