AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Ven 6 Oct - 17:52

Ultima Cave


Cassandra Zabini, Nilhem Kark, Heather Blackburn, Sheherazade S. Raviya, Mathilda Lovewell, Alice Charley
QG de l'Ordre du Phénix, 30 octobre 2046, 23h47.
Sa longue cape tourbillonnant dans son dos, Demeter Denfer, sorcière basique de rang 4 et membre émérite des Tireurs d'Élite, avançait à grandes enjambées à travers un long couloir sommairement éclairé. Chacun de ses pas faisaient grincer le vieux parquet de la bicoque, jusqu'à ce qu'un curieux son humide n'absorbe ses gémissements plaintifs et oblige la sorcière à baisser les yeux. Une grimace de dégoût vint alors lui tordre la bouche tandis qu'elle réalisait qu'elle venait de marcher en plein milieu d'une épaisse flaque de sang. Pas que l'hémoglobine lui ait jamais posé soucis, restons sérieux deux minutes, mais elle venait de saloper ses pompes, et quand on pensait qu'il lui avait fallu deux mois de salaire pour se les payer ! « Pitié. Pitié, ne faites pas ça ! » « Oh mais ta gueule toi ! » répliqua-t-elle sèchement avant d'envoyer le talon de sa botte s'écraser en pleine tête du pauvre mec affalé au pied du mur. C'était la faute de ce connard, ça, à se vider de son sang sur son passage ! Ces putains de terroristes ne respectaient plus rien. Rien ! Demeter cracha alors un glaviot sur la silhouette inanimée du Phénix afin d'illustrer tout le mépris qu'elle éprouvait à son égard. Elle lui aurait bien mis un nouveau coup de savate, pour le sport, mais un bruit dans son dos la fit pivoter à toute allure et pointer sa baguette devant elle. « C'est moi, madame ! Astruc ! » s'identifia prestement le Pacificateur en levant les mains en l'air. « Tss, vous pouvez pas vous annoncer plus tôt, non ? Vous voulez finir comme ce déchet ? Où ça en est, dehors ? » « Nous gagnons du terrain, madame. Travers et Lagides ont réussi à sécuriser leur bâtiment, mais Duncan et Cannon ont besoin de renfort de leur côté. » « Parfait. Foutez-moi le feu à ce taudis et rassemblez notre unité alors, on va y aller, » souffla la Tireuse d'Élite tandis qu'un sourire mauvais étirait ses lèvres. Le QG de l'Ordre du Phénix était prêt à tomber. Il y aurait des pertes de leur côté aussi mais, ce soir, la Brigade Magique finirait de balayer dans le sang ce qu'il restait de ce ramassis d'allumés. À eux la gloire et le prestige. À eux l’Ordre de Merlin et la reconnaissance éternelle du peuple.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Ven 6 Oct - 17:53
Règles


Avant de sombrer dans les affres de l’event, pleurer des larmes de sang pendant deux semaines, en vous demandant pourquoi, il va falloir apprendre ou simplement réviser les règles suivantes.
C’est la condition sinequanone au bon fonctionnement de l’event, et à la bonne santé mentale du staff.

ϟ Vous n’avez droit qu’à 1 attaque par rp. Par attaque on veut dire, sort offensif, coup de pied ou autre, potions ou usage d’artefacts pouvant nuire à vos ennemis. Et par nuire, on n’entend pas seulement le blesser mais également le bloquer dans son avancée.

ϟ L’usage des sorts défensifs est interdit. Pourquoi ? Cela ralentie le jeu et n’apporte pas grand-chose. Toutefois lorsque votre ennemi n’a pas de chance avec le dé et que le sort n’atteint pas sa cible, vous pouvez tout à faire dire que votre personnage a lancé un protego au bon moment pour contrer le sort.

ϟ Pour chaque action offensive lancée, vous devez vous servir  du dé. Mais pas forcément pour dire si elle fonctionne ou non. Vous êtes libre d’adapter ces lancers comme bon vous semble. Cela dit, si dans chaque proposition de dé vous vous retrouvez gagnant, et ce à chaque tour, nous sommes en droit de vous demander de changer. Ce système ne peut fonctionner que si tout le monde fait preuve de fair-play. Nous vous rappelons que l'usage d'une potion autre qu'une potion de soin est une action offensive.

ϟ Quant aux sorts accessoires, tels que « Accio », « Lumos », ou encore « Nox », ils ne sont pas réglementés. Vous pouvez en utiliser autant que vous voulez, sans avoir à lancer le dé. Mais attention, un sort accessoire ne doit en aucun cas être détourné en sort offensif. Créer un éboulement pour bloquer le passage à vos ennemis, c’est une attaque. Un sort accessoire ne doit pas être un moyen pour les grosbills de lancer plusieurs attaques par tour.

ϟ En ce qui concerne les sorts de soin, le dé est également obligatoire, et déterminera la réussite du sort ou non. Là encore, le bon sens est de rigueur. Ce n’est pas parce que les dés sont gentils avec vous que votre personnage inculte en matière de médicomagie pourra se guérir entièrement. Cette règle ne s’applique pas aux médicomages titulaires, ainsi qu'aux potions de soin qui peuvent être utilisées sans lancer de dé.

ϟ Petit rappel : vous n’avez pas le droit d’acculer complètement votre adversaire dès le début de l’event. Qu’entendons-nous par acculer ? Et bien, par exemple, c’est lui prendre sa baguette et la briser en mille morceaux. Cela paralyse complètement le joueur ! Acculer, c’est aussi le laisser pour mort dans une mare de sang. Comment voulez-vous qu’un personnage agonisant puisse continuer l’event dans cette situation ?
Vous êtes libres de vos actes, tant que ces derniers n’entravent pas trop la liberté de vos camarades de rp. On ne vous dit pas de vous faire des bisous, ni qu’à la fin de l'event il faille que le plus gros bobo soit une entorse et un gros bleu à la fesse droite ! Non, on vous dit seulement d’attendre les derniers tours de l’event pour mettre vraiment K.O vos adversaires. Commencez doucement pour pouvoir mieux terminer en beauté !

ϟ N’oubliez pas que la magie noire ne s’utilise pas comme un petrificus totalus. Elle est difficilement contrôlable, peut se retourner contre son lanceur et, surtout, laisse des séquelles à vie. Alors réfléchissez avant de lancer un feudeymon pour tuer tout le monde. Le sectumsempra est quant à lui interdit.


Vous êtes tous bien accrochés à vos claviers ? Alors c’est parti pour ce premier event final !



L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Ven 6 Oct - 19:52

Ultima Cave


Ministère de la magie, 31 octobre 2046, 01h07

« Le quartier général de l’Ordre du Phénix a été détruit. Tous les terroristes qui s’y trouvaient rassemblés pour fomenter un coup d’état contre le Ministère ont été exécutés. » Face à l'oeil enregistreur, Mervyn le visage grave, faisait preuve de toute la solennité dont il était capable. Difficile pour autant de refouler l’intense sentiment de satisfaction qui l’exaltait. « Après un an de trouble, vous pouvez aujourd’hui avoir cette certitude : La menace phénix a été écartée. Que les rares survivants prennent conscience de leur situation, nous serons sans merci, tout comme ils l’ont été sur la place de l’Ascension en juin dernier, ou lorsqu'ils ont fait exploser le Poudlard Express alors que ce dernier s'apprêtait à rentrer en gare de King's Cross pour cette rentrée. Toute preuve de compassion, toute aide qui leur sera accordée sera perçue par le Ministère comme un acte de trahison envers la nation toute entière. Quant à cette organisation moldue nommée la Nouvelle Inquisition, qu’elle se prépare à subir le même sort que ses alliés terroristes. Qu’elle se rappelle que le seul ordre valable en ce monde est celui du sang, et que la Nature les a condamnés dès la naissance… »

« C’est un peu trop. » coupa Elena en se levant de son fauteuil pour mieux d’un coup de baguette stopper la caméra. « Cette dernière phrase, elle n’est pas…

- Oui, je vois ce que tu veux dire. Elle fait prédicateur de pacotille une fois lue. » Le ministre se pencha sur son bureau, et ratura de sa plume la phrase inappropriée. Il fallait que ce discours soit parfait. Demain matin, à 9h tapante son message résonnerait dans tout le monde des sorciers annonçant le glas final de l’Ordre du Phénix. Et les mangemorts pourraient célébrer Halloween avec la douce certitude d’avoir gagné. Les derniers rapports qu’Hayley Travers lui avait transmis sur l’attaque étaient sans équivoque. Les Pacificateurs se livraient à un véritable bain de sang, vengeant leur nation bafouée. Le terme de massacre avait été évoqué à plusieurs reprises. Au lever du jour, l’Ordre du Phénix ne serait plus un problème. Les mangemorts avaient découvert ce repère de terroriste de la même façon que pour Tintagel, à ceci près que Mervyn plus prudent avait délégué plusieurs mangemorts pour s’assurer de la véracité de l’information. Il n’avait eu plus qu’à transmettre le résultat de l’enquête officieuse à son département de la justice Magique pour une action officielle. C’était l’Etat qui devait éradiquer la menace, et non pas un groupuscule, c’était la seule façon d’anéantir les phénix en maintenant la société unie. Dans le plus grand secret, pacificateurs et tireurs d’élites avaient orchestré le plus grand assaut jamais organisé depuis le projet Filet du Diable. Après ça, il ne resterait plus qu’à régler leurs comptes aux moldus, une bonne fois pour toute. Je pense que je pourrais tourner cette phrase de cette façon... » Le Kark n’eut pas le loisir de terminer sa phrase, car déjà le bruit d’une détonation faisait vrombir le sommet de sa pyramide.

Ses yeux d’anthracites s’écarquillèrent alors que son oreille se tendait pour localiser la localisation de l’explosion. Mais déjà un brigadier venait de se précipiter dans l’office ministérielle en trombe. « Monsieur le ministre, la tour des médias… » Pas encore. Pas plus de vingt ans après. «  La tour des médias est attaquée. » L’euphorie du Kark s’évapora en l’espace d’un battement de cœur, et déjà il soulevait sa manche pour pointer sa baguette sur sa marque des ténèbres.

Quelque part près d'Avalon, 30 octobre 2046, quelques heures plus tôt.

Moustache bien peignée et cigare entre les doigts, Obbie observa l'assemblée aux visages déterminés qui lui faisait face. Dans son dos, dépassait le canon d'un AK-47, arme moldue lui ceinturant le torse et dont rare étaient ceux qui s'étonnaient qu'un sorcier en fasse usage, malgré la baguette qu'il avait passé à sa taille. Que certains n'approuvent pas, particulièrement les membres de la Nouvelle Inquisition, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche. De toute façon, personne n'avait envie de contrarier Obbie Kantaro. Il arborait une mine austère, si éloignée de ses airs trublions habituels. C'était le bras-droit de l'Ordre du Phénix qui se présentait à eux et non le copain de beuverie. « Camarades ! Moldus ou sorciers, une fois de plus, nous voilà tous réunis ! » Petite pause cubain absolument nécessaire. « On est d'accord qu'on n'a pas chômé depuis un an, hein ? Je veux dire que depuis Tintagel et son foutu Kraken, chacune de nos actions discrédite un peu plus ce putain de gouvernement et ses sales chiens de Mangemorts. » Hochements de tête et petits rires d'assentiment. Quelques-uns se poussèrent même du coude. « Mais voilà, les gars, ça suffit pas et vous le savez. » Silence. Évidemment, qu'ils savaient. Malgré leur nombre d'attaques, malgré les pertes essuyées et le terrain grignoté, la société dictatoriale tremblait mais refusait de ployer. Si le désespoir ne gagnait pas encore les troupes, tous étaient d'accords sur au moins un point : la mission qu'on leur confiait ce soir serait un véritable tour de force. « Il est temps de les mettre à genoux. » intervint Oliver Durham, tout droit et tout solennel dans sa collerette. Timing parfait. Bien qu'Obbie rêva environ cinq fois par nuit de mouler ses paluches autour du cou du prêtre, il ne pouvait que lui reconnaître son sens de la mise en scène. « Mes frères et sœurs, je sais que tout comme moi et Monsieur Kantaro ci-présent, vous êtes las de vivre en esclaves. Et je ne parle pas seulement de vous, mes amis des mines, ou de vous, mes amis domestiques, ou encore de vous, sorciers de bas statuts ou non, forcés de coexister dans un monde qui ne correspond pas à vos idéaux. Je parle aussi de ceux qui, comme nous, doivent se terrer, être à l'affut du moindre bruit et n'ont pour tout repos que celui du guerrier en pleine survie. Nous sommes tous prisonnier de ce monde que nous n'avons pas choisi. Qu'on nous a spoliés par la force. Quoi qu'en pense Mervyn Kark, la guerre des âmes a continué bien après le projet Filet du Diable : la propagande nous a enfoncé sous terre plus sûrement que n'importe quel massacre de masse. » Malgré les sous-entendus haineux envers les sorciers, Obbie ne put qu'approuver la dernière phrase. Putains d'affiches, salope de TVM, enculée de radio magique et ses chansons remplies de bien-pensance et d'orateurs mielleux, enfants de catins de Gazette et consorts. Lavage de cerveau en règle depuis presque cinquante ans. « Voilà, y en a gros sur le boulard ! Ce soir, on va faire tomber leur Tour des Médias ! Ce soir, on va donner une chance à toutes les générations, tous les sorciers, tous les moldus, de penser par eux-mêmes ! Ce soir, la seule symphonie qu'ils entendront, ce sera celle de leurs ondes se fracassant la gueule dans l'abîme de leur profonde connerie ! QUI EST AVEC NOUS ? » Une clameur un peu sourde lui répondit. Les prunelles du rouquin brûlant de hargne, il frappa du pied sur l'estrade et reprit, au moins trois octave plus haut et baguette brandie : « QUI VEUT SE BATTRE POUR SA LIBERTÉ ? QUI VEUT FAIRE PLEURER DU KARK  ? HEIN ? ALORS, JE RÉPÈTE : QUI EST AVEC NOUS ? » Cette fois, se furent rugissements et poings levés, tonneaux que l'on molestait, parquet qui tremblait. Oliver avait déjà beaucoup pris sur lui pour ce discours en binôme, aussi ne put-il retenir ses yeux de se lever vers le ciel. Seigneur, Vous qui êtes là-haut, Faites que nous réussissions. Son regard dériva vers les nombreux bouts de bois dépassant parmi la foule. Faites qu'ils aient ce qu'ils méritent.


Centre d'Avalon, 31 octobre 2046, 01h58
Baguette bien en main, une ombre sortit du Ministère pour rejoindre le point de ralliement.  Choisi à la hâte, communiqué au reste des mangemorts avec la même urgence, la porte d’Incantatia se découpait devant elle. Hayley Travers, qui venait déjà de passer une partie de sa nuit au ministère, pour assurer la liaison entre les troupes des pacificateurs sur le terrain et le Ministre de la Magie, comptait encore une fois mériter son surnom de : Chien de Kark . Les ordres de Mervyn étaient clairs, retrouver les mangemorts présents devant la porte entre entre la Tour des Médias et l’Hôtel de Ville, relayer ses ordres et constituer les groupes d’intervention d’urgence. Pour la gloire de Kark.

Alors qu’elle arrivait déjà la hauteur de la foule compacte des mangemorts réunis, Hayley put porter un coup d’œil critique à ses troupes. Comme toujours, des bras cassés partout. Travers savait que c’était en cueillant les mangemorts au cœur des citoyens que la lutte contre le terrorisme devenait une raison de vivre, un moyen de sauver la patrie acculée. Mais dans cette agitation, avec cette attaque surprise, elle savait aussi que beaucoup seraient plus handicapants qu’autre chose. Au moins, les mangemorts permettaient une intervention rapide, et ça c’était quelque chose qu’elle maîtrisait. Elle constitua à la hâte des groupes d’intervention, et la foule se rassembla devant la Tour des Médias, tandis que Mervyn Kark lui-même dégageait l’accès sans états d’âme. Hayley dicta les ordres. « Empêchez-les de mener à bien leur entreprise. Jusqu’au bout. Ne quittez pas vos groupes. Frappez aussi fort que possible, mortellement même. Ces scélérats ne méritent que cela. » Chargée de transmettre les directives hâtives, sa voix ferme surpassait sans problème le brouhaha des citoyens fidèles réunis. Une dernière fois, sa voix claqua dans l’air, tranchante comme l’acier. « Ne leur laissez aucune chance. » Et elle s’engouffra dans la brèche humaine fraîchement ouverte par Kark, le visage dur, la détermination aiguisée à son maximum. Chacun savait où aller et avec qui.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Ven 6 Oct - 20:26
« Premier tour »
Nom des pnjs ?


Erika, baguette en main, visage à découvert, avait placé sa troupe dans la zone est de l’étage. Les ascenseurs étaient scrutés, au cas où. Elles avaient déjà réussi à immobiliser un veilleur de nuit qu’elles avaient enfermé dans un placard à fournitures. Et elles avaient repéré de l’agitation dans un bureau. L’heure était à l’intervention. Les jeunes moldues avaient reçu quelques potions d’endormissement, pour les épauler, elle et ses petrificus. « À mon signal, on entre et on agit… »

***

Il avait fallu qu’elle se trouve sur la place centrale au moment où ils étaient tous arrivés. Au moment où elle avait aperçu sa petite-fille. Okay, son arrière-petite-fille mais c’était pareil. Flanquée d’Armel. Dans quoi est-ce qu’ils s’embarquaient encore ?! POURQUOI leurs parents les laissaient-ils jouer à la guéguerre comme ça ALORS qu’ils en avaient eux aussi bien bavé à leur époque ? Non mais ce n’était pas possible. Ellaria avait senti sa marque s’activer, cette foutue marque qu’elle avait dû se faire tatouer vingt-cinq ans plus tôt, à l’époque de Pré-au-Lard. ET QU’ELLE ESSAYAIT DE DESACTIVER PAR TOUS LES MOYENS PARCE QU’ELLE REFUSAIT QUE LE VIEUX KARK LA SIFFLE COMME UN CROUP. Mais voilà, elle était là. Tout ça parce qu’elle avait accepté d’enregistrer une émission pour la TVM ce soir. Foutu timing. Elle avait bien essayé de choper ses petits par la peau du cou pour les sortir de là. Elle filerait des gallions au Ministre à la place, comme d’habitude. Mais non. Il avait fallu que Cassandra et Armel restent « engagés ». Pauvres bichons. Pauvre elle aussi, qui se retrouvait maintenant à la tête d’un groupe de… De quoi d’ailleurs ? C’était quoi cette mission suicide ? Sa petite-fille, l’avorton Kark qui avait dû être bercé trop près des licornes comme sa mère et la vieille Blackburn. Oui, c’était Heather la vieille, pas elle. Ellaria respirait la jeunesse par tous ses pores. « Bon. On va faire comme si on était d’accord avec notre cher ministre et on va gentiment rester sur nos gardes, se planquer et tirer dans le dos de ceux qui passent dans le coin. » Si seulement… « Hors de question de gâcher les effets de mon massage hallmannak pour faire le boulot des chiens de Kark : j’suis détendue du poignet et j’ai pas envie de devoir me retaper le trajet jusqu’à Copenhague pour tout recommencer. » Donc pas question qu’elle lève sa baguette. Même si ses doigts étaient fermement agrippés au bois noble qui la constituait.

Après avoir pris les escaliers en toute discrétion – Ellaria avait savamment enroulé le bruit de leurs pas dans un nuage de silence, elle qui aimait pourtant le bruit de ses douze centimètres sur le sol – ils arrivèrent au 25ème étage, là où se trouvait le plateau de l’émission où elle devait enregistrer ce soir. Il y avait forcément des civils et Ellaria voulait surtout savoir quel décor avait été prévu. Le sens des priorités Zabini. Et quelques cris étouffés leur parvinrent. « Évidemment, fallait qu’ils attaquent MON plateau ces brigands. Allez, passez devant, je ferme la marche. » Faudrait pas non plus qu’elle soit en première ligne !

Erika sortit la première avant de reculer d’un coup et de fermer la porte. « Changement de plan. Préparez vos armes. Je vais lancer un premier bouclier. » Erika rouvrit la porta et lança un charme du bouclier pour permettre aux filles de suivre.




«Informations»

Contexte général
ϟ Mangemorts : Vos personnages dormaient comme des bienheureux, quand ils ont été tiré de leur sommeil réparateur par l’appel de leur marque des ténèbres. Ressentant aussitôt l’urgence de la situation, et surtout éprouvant avec une intensité l’attrait de la Porte d’Incantatia, lieu de ralliement.  Là, ils ont découvert que la Tour des Médias était attaquée. Hayley Travers vous a réparti en groupe à la hâte, et confié la mission de sauver la tour, alors que Mervyn se lançait déjà dans la bataille avec Elena.

ϟ Phénix et Nouvelle Inquisition : Vous participez à une opération secrète et essentielle : l’anéantissement du pôle de propagande Mangemort. La mission est en préparation depuis plusieurs semaines déjà et encore une fois co-menée par les deux factions. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans la planque de l’Ordre du Phénix, mais n’avez pas eu de nouvelles depuis quelques heures des membres s’y trouvant.

Organisation spatiale
ϟ Votre terrain de jeu pour cet event est la Tour des médias .  Cette tour monumentale qui surplombe entièrement Avalon et ses environs, abrite toutes les rédactions des différents médias sorciers. Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article du Wikia traitant d’Avalon, et vous reporter au paragraphe dédié à la tour par ici.

ϟ Vous êtes actuellement au 25e étage de la Tour des Médias, secteur TVM, dans les locaux où sont situés un plateau de tournage au décor changeant et différents bureaux.

Équipement et autres modalités :
ϟ Pour les Phénix ou les NI prétendant encore être d’honnêtes citoyens (traîîîtres !) : n’oubliez pas de prévoir quelque-chose pour vous dissimuler le visage une fois le signal lancé ou une fiole de polynectar Wink

ϟ Tous les moldus sont équipés d'une cagoule, d'un pistolet avec 6 balles chacun, d'un couteau, et d’une potion explosive ou aveuglante.


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Votre groupe de Phénix/NI est initialement chargé de dégager les voies des employés qui seraient encore en train de travailler tout en disposant des explosifs à des points stratégiques. Les mangemorts cherchent à les stopper. Que le meilleur survive  

ϟ Vos PNJ sont Erika Ottósson et Ellaria Zabini  

ϟ Erika Ottósson : Archéomage islandaise, Erika est une sorcière basique ayant rejoint la résistance dans les années 2020. Lorsque son pays est définitivement tombé aux mains des mangemorts, elle s’est réfugiée au Royaume-Uni lors d’une mission d’extraction. La victoire définitive des mangemorts britanniques la pousse à vivre en fugitive depuis, toujours sur le territoire. Elle est une tête forte de la résistance Phénix et son coup de baguette est foudroyant  

ϟ Ellaria Zabini est rentière depuis toujours. Matriarche connue et reconnue de la famille Zabini, elle détonne en ayant l’air plus jeune que son âge mais, surtout, en accumulant les maris : elle est la veuve multiple la plus connue du pays. Voire du continent. Voire du monde. Avec plus de 10 maris décédés, ses capacités magiques sont perturbantes : on la voit rarement utiliser sa baguette et, en même temps, beaucoup de morts ont jalonné son chemin…  

ϟ Pour l’instant, le bouclier d'Erika ne peut être brisé qu'avec un oui mais qui comptera comme une attaque. Les armes moldues ne sont pas utilisable sous l'abri du bouclier  

ϟ Les Phénix/NI cherchent un point de retraite tandis que les mangemorts doivent trouver un moyen de les arrêter.

ϟ Les potions d'endormissement ne sont plus disponibles.

ϟ Ellaria et Erika étant vos PNJs, il vous faudra deux oui pour les atteindre réellement. Ne les sous-estimez pas  

ϟ Pensez à résumer brièvement votre RP en fin de message et à les compiler sur l'ensemble du tour !

ϟ Vous avez jusqu'au dimanche 8 octobre 19h pour poster.

ϟ Amusez-vous bien et n'oubliez pas de survivre .
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2017
Célébrité : Freya Mavor
Crédits : Cristaline

Age : 22 ans
Sang : Moldu
Métier : Domestique
Dialogue : #ffcc99 - Orange clair
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Sam 7 Oct - 1:05
Vengeance.

Combien de fois a-t-elle répétée, retournée, pétrie, murmurée et chantée ce mot ? Vengeance, vengeance...

Alice contient en elle autant d'excitation que de peur : ça vous donne l'idée de son état. Un bouillon d'émotions, d'espoir mais aussi une soif de sang trop longtemps enfouie. Aujourd'hui sera le jour du sang et des batailles, des corps et des vivants, de la liberté et de l'oppression. Pour vous, père et mère, mes frères, mes sœurs, je me battrai aux côtés de notre chef Durham. Et tout ira pour le mieux. Dû moins, je l'espère.

La blonde ne vit pas encore l'horreur de ce qui l'attend. Pour l'instant, il n'y avait que le discours, la petite main d'Abbey – sa tendre amie – et une effervescence indescriptible. Elle ne s'était jamais sentie de la sorte depuis... depuis toujours ? La domestique sait qu'elle pourrait mourir ce soir et pourtant, jamais elle ne se senti autant en vie, parmi les siens, tous tournés vers un objectif commun. Elle ne pense pas à ce qu'elle pourrait faire ce soir, les gens qui pourraient mourir, les gens qu'elles pourraient tuer : elle vit parfaitement dans le présent. À la fin du discours, elle crie :

- LIBERTÉ ! Vive les moldus libres ! Les mangemorts aux piloris !

Elle lance son premier sourire sincère depuis des mois à Abbey avant de lui donner un immense câlin. À ce moment, Alice a appris ce qu'était le bonheur. La réalité la rattrapera, éventuellement, mais pas maintenant.

[…]

Son cœur bat à la chamade. Mais pas comme à l'habitude. Voyez-vous, il existe ce stress du quotidien qui prend aux tripes. Mais ce stress-là, il vous arrache le cœur et lorsque vous regardez autour de vous, tout semble irréaliste, comme s'il s'agissait d'un rêve. Alice n'est pas tout à fait la Alice du quotidien : elle revient à cet état primaire du temps du Filet du Diable. Néanmoins, il y a quelque chose qu'elle a oublié de cette période : le Malin.

D'une main, Alice tient fermement son pistolet. Avec sa potion explosive, elle sait quoi faire si elle se retrouve dans le pétrin. Ça fera une sortie remarquée. Non, ne pense pas à ça Alice, tu vas survivre. Ce jour sera un beau jour, même si Abbey n'est pas là... J'espère qu'elle s'en sortira, sinon... Je ne sais pas ce que je ferai. Depuis le début, elle suit Erika. Elle ne se cache pas que la sorcière possède une férocité admirable. Par contre, que les choses soient clairs : Alice ne risquera rien pour cette femme, aussi utile qu'elle soit. Les moldus avant tout, point final.

- Changement de plan. Préparez vos armes. Je vais lancer un premier bouclier. 

Alice enlève le cran de sûreté par prudence (voyez le paradoxe) mais a autre chose en tête. Elle jette un œil intéressé vers l'un des bureaux derrière eux, puis du bout des doigts elle touche sa bouteille de polynectar. Elle croise le regard de Shoshanna, et ainsi s'organisa un plan foireux en son esprit. Elle lui dit ceci dans un hébreu approximatif :

- Prend ta potion. On va jouer un tour à ces salauds.


Puis, Alice s'adresse au groupe en anglais à voix-basse.

- Pensez-vous qu'on puisse les contourner ? On pourrait les confondre un instant avec le Polynectar puis les attaquer par derrière.

À-vrai-dire, Alice ne s'imagine pas se battre à la loyal. Dès que la Phénix a fermé la porte, elle a compris que le danger approchait pour de vrai. N'étant aucunement guérie de sa peur de la mort, aussi galvanisée qu'elle puisse être, elle préférait la jouer lâche.

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 85
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : Exception (avatar) | moi-même (signature)

Double compte : Willow R. Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire sur le papier, elle entretient toute fois deux relations secrètes.
Métier : Esclave des Shafiq, femme de chambre.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #996600

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Sam 7 Oct - 13:29
Une seule crainte habitait Sheherazade ce soir là. Ou peut-être deux. La première, Ghassan. Il n'était pas là ce soir, elle ne savait pas où il était ni ce qu'il faisait, ce qui lui mettait la boule au ventre. Ils auraient fait ça ensemble que cela aurait été gigantesque. La seconde, qu'Ajay Shafiq ou un autre Shafiq soit parmi ceux qu'ils devraient attaquer, ceux à qui ils feraient face. Il était un tyran, d'une façon, mais Sheherazade avait appris à le connaître à force de le côtoyer tous les jours et elle se demandait si elle parviendrait à tirer sur lui, ce dont elle doutait de plus en plus. Lui, n'hésiterait sans doute pas -il ne saurait de toute façon pas que c'était elle puisqu'elle aurait sa cagoule- mais elle, elle hésiterait et une soirée pareille, l'hésitation n'avait pas sa place.

Le discours de leur supérieur avait quelque chose d'excitant. Ce ne serait pas ce soir que les sorciers mourraient -car, qu'on se le dise, un bon sorcier est un sorcier mort, Mangemort ou Phénix- mais ce serait toujours un bouleversement supplémentaire dans leur vies un peu trop bien organisées. C'était motivant comme discours, c'était excitant. Ce Durham avait réussi à la motiver d'autant plus en tout cas, et puis, il n'était pas dégue. Bon ce n'était pas le moment de penser avec ses hormones non plus, elle chassait donc vite de son esprit cette pensée.

Elle avait mis sa cagoule noire, avait mis du maquillage - si on pouvait appeler ça ainsi - noire autour de ses yeux. Et elle avait juste suivi le mouvement, armes en main, sac sur le dos. S'il fallait tirer dans le tas, elle était convaincue qu'elle le ferait. Alors qu'entre le penser, le vouloir et le faire vraiment, il y avait une large différence, mais elle se confortait dans l'idée que ces saloperies, là, ils n'hésiteraient pas à leur place.

(...)

Là d'où ils étaient, la hauteur avait un côté angoissant. S'ils passaient par la fenêtre, il n'y avait aucun retour en arrière possible, c'était la mort assurée. Pas qu'elle avait peur du vide mais elle gardait ça en tête : surtout, t'approche pas des fenêtres. A croire que c'était là l'élément le plus dangereux dans leur mission. Elle avait sûrement trop d'assurance et d'orgueil, pour croire que le plus dangereux dans tout ceci, serait les fenêtres à travers lesquelles elle pourrait passer.

- Ces fils et filles de chacals, on devrait tous les pulvériser. Bons, mauvais, berk, ils m'dégoûtent tous. Je te dis, Durham est trop gentil encore.

C'était ce qu'elle murmurait à Alice, à côté d'elle, en hébreu. Certains avaient peut-être des enfants, une famille. Mais eh, elle aussi elle en avait eu une de famille et ils n'avaient eu aucun mal à lui retirer ; elle n'était pas Jésus de Nazareth, elle n'allait pas tendre l'autre joue. Mais bon, si elle aimait les sorciers morts, elle devait avouer que coopérer avec les Phénix avaient du bon puisque certains étaient des sorciers, plus ou moins dans le camp et qu'ils pouvaient toujours être utile comme boucliers humains, ils pouvaient affronter directement les sorciers avec leur sortilège à la con. Mais Alice lui disait quelque chose. Prendre sa potion. Puis elle murmurait son idée aux autres et elle haussait un sourcil ; les contourner ?

- Faudrait un plan d'appui, c'est ça qu'on dit ? Mais faut qu'on voit où qui sont tous et combien qui sont.

Ah, l'anglais et ses subtilités. Sheherazade ne parlait pas bien anglais, malgré le fait que certains aient la patience de lui apprendre, elle pratiquait fort peu cette langue et la comprenait mieux qu'elle ne la parlait. A croire que son esprit faisait un blocage avec cette langue. Combien de sorciers avaient été endormis, au juste ? Et combien ne l'étaient pas ? La Phénix avait fait quelque chose, elle ne savait trop quoi encore. Shehe se tournait vers l'autre membre du groupe pour voir si elle n'avait pas une idée aussi.

- De face on peut pas les affronter, je sais pas ce que ça vaut le bouclier de l'autre mais je sais au moins qu'on peut pas affronter ces chacals de face. C'est pas un ... combat ? Loyal. Moi j'y crois pas à ces trucs de potion.

Son arme était déjà prête, elle ne la lâchait pas, le cran de sûreté était retiré. C'était comme un réconfort de savoir que dans le pire des cas, si on survenait, elle pouvait tirer directement...

Résumé:
 
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 153
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 8:17
En se voyant attribuer à son groupe, Heather avait lâché un claquement de langue agacé. Elle n'avait rien de personnel contre les Zabini, mais elle n'avait pu voir en action Naïma, en son temps... Et se souvenait plus de la jeune femme, à l'époque, pour sa fougue et ses tenues inappropriées sur le terrain, que son esprit stratégique ou son intelligence au combat.

Elle connaissait un peu Cassandra, savait qu'elle était une amie assez proche de Caem. De là à savoir si elle valait quelque chose face à la sournoiserie phénix et ces vermines de moldus renégats...

Le jeune Kark, elle n'en avait pas grande opinion. La base serait de faire en sorte qu'il finisse en vie et à peu prêt intact cette nuit lugubre, vu que sa famille verrait sans doute d'un mauvais œil que le petit héritier ne perde un membre, voir plus, sans que chaque autre sorcier présent n'ait donné au minimum autant.

En gros, pour des raisons différentes mais à chaque fois particulières, elle allait devoir jouer les baby-sitter une fois de plus.

Le bruit étouffé de ses pas ne pouvait pas rendre compte de son énervement à suivre le groupe. Celle qui lui posait vraiment problème, et de loin, était la matriarche Zabini. Son discours n'encourageait pas des masses les troupes, et Heather était presque certaine de ne pas pouvoir compter sur elle si les choses devenaient vraiment compliquées. Tout au plus espérait-elle qu'elle se sente assez généreuse pour sauver son arrière petite-fille en cas de gros problème...

Mais rien n'était moins sûr. La mâchoire serrée, Heather la vit se placer en arrière du groupe. Sans être une sorcière des troupes d'élites elle-même, l'ancienne chanteuse en avait assez vu dans ses déboires au sain des héritiers, puis des Mangemorts en général, pour ne pas laisser des gosses inexpérimentés foncer tête la première au casse-pipe. Avec un sourire suintant d'ironie, elle s'était dévouée.

_Ne vous en faites pas, je me charge de prendre la tête.

Tout ça pour aller vérifier en plus un plateau qui importait à cette vieille chouette ? La soirée était décidément parfaite... Une fois de plus, Heather regretta de ne pas avoir pu suivre Ian et Murphy. Mais elle n'était personne pour discuter les ordres du ministre, et c'était ici, et maintenant, qu'elle allait devoir donner une leçon de plus à ces chiens de terroristes.

Elle ne reconnu pas la femme qui lança le sort dans le couloir à quelques mètres d'eux. Mais ce sortilège, elle l'avait déjà vu. Déjà lancé, à des éons de cela, dans les couloirs lugubres de la banque de Gringotts. Il n'était pas impossible à faire tomber. Tout dépendrait en fait de la puissance de cette sorcière traitre à son sang.

_Comme si on allait vous laisser vous enfuir... Confringo !

Elle n'avait visé que le bouclier, pour épargner la structure du couloir. Pas besoin d'abimer l'édifice à la place de ces chiens terroristes !


les dés:
 

Le sort s'écrasa sur le bouclier, lui arrachant un éclat irrisé, mais bien insuffisant pour l'abattre. Les yeux écarquillés sous la surprise, Heather resserra sa main sur sa baguette. La sorcière renégate était plus douée qu'elle ne l'avait naïvement pensé. Elle avait sous estimé d'emblée leurs adversaires, et ça ne lui ressemblait pas. Il n'était pas question d'épargner le mobilier, là. Mais de stopper pour de bon l'avancée de ces immondes traitres !


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 8:17
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 213
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 13:27
« Merci seigneur. »

A peine un murmure dans la nuit noire. Une simple prière de deux mots pour rendre grâce à la miséricorde de son Dieu. Ce soir encore, il lui était venu en aide. Malgré toutes ses fautes, ses pêchés et ses faiblesses, son Créateur était intervenu en sa faveur, chassant le vieux Mulciber hors des murs du manoir sitôt le soleil levé. Matt ne l'avait pas revu de la journée. Plutôt pratique pour se préparer à l'attaque qui devait avoir lieu le soir même... A court d'idées pour justifier une nouvelle absence auprès de ses compagnes de dortoir, la jeune femme avait profité de l'absence de son maître pour prétendre être victime d'horribles douleurs abdominales. Des douleurs si intenses qu'elles l'avaient empêché de travailler correctement toute la journée. Ce ne fut qu'à la fin du jour qu'elle proclama se sentir un peu mieux. Feignant une culpabilité dévorante, elle informa ses collègues qu'elle passerait la majorité de la nuit dans la bibliothèque, occupée à s'acquitter de toutes les tâches qu'elle n'avait pas pu effectuer pendant la journée. Dans un souci de crédibilité, Matt s'était effectivement appliquée à la tâche une heure et demi avant de filer par la fenêtre pour rejoindre les siens.

Comme toujours, elle avait savouré chaque mot, chaque souffle et chaque regard chargé de détermination de Durham. Le prêtre avait raison : ils étaient temps que les médias tombent. Elle regrettait juste de devoir faire ça sous la direction d'une sorcière. Encore une fois. Pourquoi ne pouvait-on pas confier leur escouade à un sans-magie bordel de merde ?! Mais les ordres étaient les ordres et pour Durham, elle s'en accommoderait. Tout comme elle s’accommoderait de Sheherazade, l'imbécile qui lui avait servit de collègue quelques jours chez Mulciber. Enfin collègues.... c'était un grand mot au vu des efforts qu'elle fournissait chez le vioc. Matt espérait au moins qu'elle serait plus efficace ce soir. Et qu'elle arrêterait de parler sa langue de barbare !

« En anglais putain. » grogna-t-elle à l'adresse des deux domestiques.

Elles eurent le bon goût de repasser à la langue de Shakespeare et Matt hocha la tête. Même si les prendre à revers ne serait pas aussi simple que ça.... pour ne pas dire extrêmement compliqué. Il faudrait quelque chose pour ralentir leurs ennemis, le temps de trouver un passage, une porte dérobée ou n'importe quelle autre issue pour les tirer de là. Matt repéra une étagère en bois à quelques pas de là. Pile ce qu'il fallait ! Mais le meuble était visiblement plein, plutôt lourd et il trembla à peine lorsqu'elle tenta de le pousser en le frappant des deux paumes. Au contraire de ses mains qui, elles, tremblèrent sous l'effet de la douleur. Sa mère !

Boum l'étagère ?:
 


Résumé a écrit:
Alice prévoit d'attaquer le groupe mangemort par derrière pendant qu'Erika maintient le bouclier, en particulier avec She (c'est sous-entendu). Elle cherche l'approbation de quelqu'un avant de s'exécuter.
Alice a appris un peu d'hébreu avec She, d'où son dialogue dans cette langue.
Sheherazade cherche encore ses marques sur les lieux, les possibles points de replis et les possibilités qu'ils ont maintenant avec leur armes, mais elle n'est pas franche avec les potions. Elle a son flingue dans les mains, prête à tirer sur ce qui bouge.
Heather essaye de faire tomber le bouclier lancé par Erika, mais ne mets pas assez de puissance dans son sort, et échoue.
Matt est de sale humeur (mais qu'elle surpriiiise !) et essaie de faire tomber un placard entre elle et les mangemorts. Mais le meuble est trop lourd et elle réussit juste à se faire mal aux mains.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 13:27
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 140
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 19:08


C’était juste inhumain.

Les avoir convoqués de la sorte en plein milieu de la nuit, y avait-il déjà eu plus sérieux crime contre l’humanité au cours de l’Histoire ? Certes, Cassandra, un œil dans la lunette de son télescope, travaillait encore sur son rapport sur le comportement erratique de Mercure ces dernières semaines, et était donc parfaitement éveillée, mais cela n’excusait en rien le fait de la pousser à sortir de chez elle après s’être démaquillée. La brûlure qu’elle ressentait dans le bas du dos la pressait, et la frustrait : elle n’aurait pas le temps de se remaquiller. Cassie n’avait jamais été vraiment fan des sortilèges ménagers pouvant appliquer le maquillage en quelques instants ; son coup de baguette était beaucoup trop explosif pour capturer l’essence de ce qui faisait passer la perfection naturelle de son joli minois au véritable chef d’œuvre digne des plus grands maîtres de la Renaissance italienne qu’elle présentait au monde jour après jour.

Tant pis.

Elle décida de masquer sa honte avec une énorme paire de lunettes de soleil et un peu de rouge à lèvre en guise de cache misère et enfila un pantalon moulant en cuir noir, un haut de soie et satin noir, une paire d’escarpins noirs, des gants en peau d’ayala noirs et, sur sa tête, un petit béret noir posé nonchalamment. Tout noir, comme son âme. Aussi satisfaite que possible de son apparence, elle finit par répondre à l’appel du ministre et se rendit au QG des mangemorts.

*****

Elle souffla comme un eruptif.

Il n’avait jamais été question de monter des escaliers ! Après une bonne quinzaine de marches, Cassandra stoppa le petit groupe de mangemorts, demandant grâce. « J’avais yoga aérien hier soir, j’ai des courbatures de sa mère aux cuisses vous avez pas idée... » s’expliqua-t-elle. Puis elle attrapa le bras de Nilhem et lui exposa ses idées concernant une potion qu’elle avait commencé à concocté permettant de faire disparaitre les courbatures  mais qui avait la facheuse tendance de faire pousser une moustache drue à quiconque l’ingérait. Peut-être le Kark aurait une idée concernant cet effet secondaire ?

Ils arrivèrent finalement au 25ème étage, celui où se trouvait le plateau de l’émission de son arrière grand-mère et là : horreur ! « Grand-mère ! » s’exclama Cassandra Zabini, étouffant un cri horrifié et pointant du doigt une affiche publicitaire pour l'émission accrochée dans le couloir. Ils avaient mis son âge. Son VRAI âge ! Ah, et il y avait des terroristes aussi.

Un bouclier magique séparait le groupe de sang-purs des moins purs. Un bouclier fort puissant apparemment puisqu’il résista même au Confringo de Heather Lancaster. Cassie retint une interjection agacée et brandit sa baguette. Elle avait été tirée du confort de sa chambre par les actions de ces dissidents, elle ne comptait pas faire dans la dentelle ce soir. « AVADA KEDAVRA ! »

Les dés :
 

Cassandra passa sa main dans ses cheveux et agita sa crinière avec nonchalance, masquant du mieux qu'elle pouvait son agacement. Elle pensait que son sortilège serait assez puissant pour traverser purement et simplement le bouclier et éliminer la sorcière rapidement et efficacement mais il fallait croire qu'elle était plutôt coriace. En tout cas, il n'y avait plus de bouclier, c'était déjà ça de pris.

Citation :
Alice prévoit d'attaquer le groupe mangemort par derrière pendant qu'Erika maintient le bouclier, en particulier avec She (c'est sous-entendu). Elle cherche l'approbation de quelqu'un avant de s'exécuter.
Alice a appris un peu d'hébreu avec She, d'où son dialogue dans cette langue.

Sheherazade cherche encore ses marques sur les lieux, les possibles points de replis et les possibilités qu'ils ont maintenant avec leur armes, mais elle n'est pas franche avec les potions. Elle a son flingue dans les mains, prête à tirer sur ce qui bouge.

Heather essaye de faire tomber le bouclier lancé par Erika, mais ne mets pas assez de puissance dans son sort, et échoue.

Matt est de sale humeur (mais qu'elle surpriiiise !) et essaie de faire tomber un placard entre elle et les mangemorts. Mais le meuble est trop lourd et elle réussit juste à se faire mal aux mains.

Cassandra a des courbatures et fait chier dans les escaliers, puis s'offusque devant une affiche publicitaire. Elle finit par faire péter le bouclier d'Erika avec un avada et agite ses cheveux dans le vent avec classe et distinction.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 19:08
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
« Deuxième tour »
PNJ


QG PHÉNIX, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

Les flammes léchaient le ciel nocturne. La haute fumée s'élevant des bâtiments en feu masquaient jusqu'aux étoiles, donnant à l'ancien QG Phénix un aspect de limbes tout à fait délectable. Demeter Denfer esquissa un petit sourire satisfait tandis qu'elle rangeait sa baguette. « Astruc. Rapport. » Le Pacificateur ne se le fit pas dire deux fois. « Périmètre sécurisé. Suivant les ordres, un seul survivant a été laissé pour interrogatoire. » « Bien. Amenez-le moi. »  Autour d'eux, d'autres brigadiers maîtrisaient l'incendie de manière à leur laisser une safe zone. Deux tireurs d'élite ne tardèrent pas à s'avancer au milieu de ce qui n'était plus qu'un terrain vague, traînant un prisonnier entravé. Lourd. Massif. Le visage ensanglanté ressemblant aux quelques cadavres qui subsistaient aux abords de l'incendie - ceux-là même qui brûleraient dès que les unités auraient déguerpi. Demeter le reconnut immédiatement. Son visage de traître à son sang trônaient sur les murs du monde sorcier depuis les guerres civiles. « Bruce Blackburn ! Sans déconner, les gars, qui vous a dit que c'était mon anniversaire aujourd'hui ?! » La femme jubilait. Ils avaient attrapé l'une des plus grandes figures de la rébellion Phénix. Elle s'imaginait déjà tout ce qu'elle allait pouvoir lui faire subir, lui faire cracher sur tous ses petits terroristes de copains. Si par malheur, il parvenait à survivre au traitement de ses hommes et elle, elle escomptait bien à ce qu'il soit réduit à l'état de légume, nourriture avariée pour ces chers Détraqueurs. Demeter n'aimait pas trop prêter ses crayons de couleur aux copains. « Bah alors ? T'as rien à dire ? Vous lui avez arraché la langue ou quoi ? » accusa-t-elle ses comparses, lesquels secouèrent la tête en signe de dénégation. Le Blackburn ne faisait qu'arborer un sourire indéchiffrable. « Impossible de le faire parler depuis qu'on l'a maîtrisé. Il se contente de ... Faire cette tronche. » Quelle frustration. Pour la peine, elle colla un coup de botte dans l'autre face de strangulot. Il vacilla à peine.

Elle s'apprêtait à ordonner le repli, quand un crack caractéristique du transplanage les surprirent tous. « Wow ! » Le Pacificateur nouveau venu sursauta. A quelques mètres près, il atterrissait en plein dans le brasier. « Toufoulkan ? Qu'est-ce que vous faites là ? » Ahuri, au lieu de regarder leur supérieure, il lorgnait autour de lui. « Ben ... On essaie de vous contacter depuis plus d'une heure. On m'a envoyé vous chercher. Les terroristes ont attaqué la Tour des Médias ! » se reprit-il face au claquement de langue impatient de la Denfer. « Que ... Par toutes les catins de Viviane ! Les gros bâtards ! T'étais au courant, hein ? Parle ou je t'achève, sale merde ! » éructa-t-elle en chopant le Phénix par le collet. Aucune réponse. Et toujours ce sourire. « Unité 1 et 2, vous partez en premier ! » Rien. Les traits déformés par la colère, elle brama un peu plus fort. « VOUS ATTENDEZ QUOI ? ON DEGAGE, J'AI DIT ! » Ils étaient pâles comme la mort. Lagides, l'un des deux qui retenait le Phénix, fut le seul à avoir le courage de lui répondre. « On n'arrive pas à transplaner, Madame. » Putains d'incapables ! Demeter s'y essaya à son tour. Une fois. Deux. Trois. En vain. Un hurlement de rage pure lui échappa. « Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?! Il se passe quoi ?! » Un rire tonitruant lui répondit. Lentement, elle tourna son visage vers Bruce. Sa première réaction. « Rendez-vous pour la prochaine partouze, fils de foutre avariés ! » Une voix caverneuse. Inhumaine. Comme ... pré-enregistrée. La tireuse d'élite se recula brusquement, comme si elle avait été brûlée.

Et là, tout autour d'eux, retentirent des dizaines de petits pop. Les corps abandonnés disparaissaient. Littéralement. Des cadavres, il ne restait plus que des pluies de paillettes balayées par le vent et la fumée. Blackburn fut le dernier à partir en poussière. « DES ILLUSIONS ! DES PUTAINS D'ILLUSIONS ! ON S'EST FAIT PIÉGER ! » Qui était pris qui croyait prendre. Les brigades - tous les Pacificateurs, rafleurs et tireurs d'élite d'Angleterre - n'avaient jamais attaqué ce qu'ils croyaient être le QG de la résistance. Les sources traîtres les avaient directement envoyé dans un traquenard. Ils étaient tous coincés ici.


TOUR DES MÉDIAS, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

« MAIS COURREZ BON SANG ! »

Erika peinait à maintenir son bouclier mais elle savait que si elle le laissait s’évaporer, la foudre d’abattrait sur leurs têtes. Seule la moldue aux cheveux courts, Mathilda, semblait essayer de faire quelque chose. Bon sang. « La porte, là ! Sur la droite ! » Elle avait pris le risque de regarder en arrière pour indiquer une issue possible. Juste de quoi relâcher sa garde. Et un éclair vert brisa son enchantement. « Ça c’est ce qu’on se doit de connaître quand une mégère essaie de planquer la plus belle pièce d’une collection lors d’une vente privée. Voilà comment on fait pour avoir le meilleur du meilleur. » Ou quand on osait dire son véritable âge, comme sur l’affiche de la honte. Fière de sa petite-fille, elle hocha la tête. Mamie approuve.

Le temps de laisser à l’ennemi admirait son œuvre, Erika fila derrière ses acolytes et referma la porte en haletant, avant de remarquer qu’elles avaient atterri dans une pièce immense où la magie pulsait dans chaque recoin. « Un plateau… » Gadgets de magietechnologie, sofas, buffet… Il y avait toutes sortes de choses et la lumière était tamisée. D’autres portes étaient disposées à chaque extrémité de la pièce. « Vers la gauche, vite ! » Il y avait bien plus de meubles et autres accessoires pour se mettre à couvert. Quelques billes explosives disposées autour de la porte stopperaient l’ennemi. Elle lança alors un sortilège de traduction sur Sheherazade et Alice : « Pour éviter la perte de temps en cas de mots perdus. » Ce serait bête de s’éparpiller pour un sens raté.

Les terroristes avaient filé. « Finalement, je vais passer devant. Travaux pratiques à l’ordre du jour. » Devant la porte, Ellaria Zabini posa son poing gauche sur sa hanche parfaitement dessinée sous la soie poudré de son top. Elle captait le moindre rayon de lumière. « Et ça, c’est quand une dispute maritale manque un peu d’éclat : BOMBARDA MAXIMA ! » La porte sauta avec fracas et beaucoup d’éclats. Mais, surtout, les billes explosives s’enclenchèrent et le sursaut de la seconde explosion terrassa toute personne encore debout. Et le superbe top en soie se déchira. « PAR TOUS LES BÂTARDS DE KARK ! HERESIE ! » Cet affront devrait être réparé, et vite.

Et l’espace changea. Des décors disparaissaient pour en laisser apparaître d’autres : les sofas de velours laissaient place à des objets étranges, cubiques ou ronds, les rideaux cosy se transformaient en roues à paillettes et tapisseries  aux couleurs criardes. L’espace venait de passer du décor d’une émission intimiste à celui de Qui veut gagner des gallions. Erika fut bousculée par une chaise à trois pieds cherchant à se déposer là où elle se tenait. Le système magietechnologique avait été touché par l’explosion. Et les portes semblaient avoir changé de place. « Merde… »


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé : Erika indique une porte sur la droite aux filles juste avant que le bouclier n’éclate. Elles ont tout juste le temps de s’y engouffrer. Erika y dépose des billes explosives. Elle les entraine vers la gauche de l’immense pièce – un plateau de tournage changeant – où se trouve la porte la plus proche. Elle lance un sort de traduction sur Sheherazade et Alice, la remarque de Mathilda a fait mouche
Puis Ellaria défonce la porte mais les billes explosives envoient une onde de choc à tous les personnages : le cul par terre, ils se rendent compte que le plateau, fonctionnant à la magietechnologie, a été abîmé par l’explosion et il « clignote » de ses décors


ϟ Keskessavedir : Bienvenue sur l’un des plateaux d’enregistrement de l’étage dont le système détraqué fait apparaître tout et n’importe quoi à n’importe quel moment ! Amusez-vous dans les descriptions et prenez en compte ces changements dans vos réponses : pas besoin de dé mais si vous ratez un sort, ça peut être de la faute du plateau  

Il y a suffisamment de bordel pour que chacun puisse se mettre à couvert et que les échanges d’attaques soient funs !

ϟ Phénix/NI et Mangemorts : Les portes changent sans cesse de place, si vous voulez sortir (et abandonnez vos copains), il vous faut un double oui ! Sinon, continuez le combat et la destruction  

ϟ Koikonfé : Ce tour est, comme vous l’avez compris, placé sous le signe de l’affrontement : pas de réelle course, de fuite ou d’issue finale pour le moment : amusez-vous  

ϟ Pour l’usage des armes à feu : si votre personnage sait viser, un simple oui est suffisant, si ce n’est pas le cas, adaptez les dés pour réduire les chances et la précisions.
Il faut deux oui pour complètement atteindre les PNJs.
Merci de vous assurer que vos camarades de jeu restent en vie encore quelques tours : blessez-vous mais pas trop gravement (sauf si vous vous mettez d’accord, n’hésitez pas à demander notre avis dans ce cas en zone questions).

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au mardi 10 octobre, 19h pour poster un message !

ϟ Tours manqués Nilhem Kark a raté un tour !

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78
Date d'inscription : 08/07/2017
Célébrité : Freya Mavor
Crédits : Cristaline

Age : 22 ans
Sang : Moldu
Métier : Domestique
Dialogue : #ffcc99 - Orange clair
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:29
- AVADA KEDAVRA

Sur ces paroles, Alice ne manque pas de se jeter par terre. Le bouclier explose aussitôt, ce qui ne manque pas non plus de donner une bouffée de nervosité à Alice. Damnation, j'aurais pu y passer sans cette sorcière. Elle se relève du mieux qu’elle peut en lançant un dernier regard en la direction de Cassandra. D’autant plus qu’elle reconnaissait la voix. Saloperie, si elle savait… Sans se poser davantage de questions, elle suit les commandes d’Erika au galop. Même en mission, son premier réflexe consiste à écouter la sorcière.

Elle entre à l’intérieur du plateau. Le décor la laisse complètement indifférente jusqu’à ce qu’on pose les billes explosives. Elle ignore si cela va les protéger ou leur exploser à la tronche mais au vu de ses mains tremblantes, elle ne remet pas en cause l’opération plus que ça. Ses traits se crispent lorsqu’Erika invoque le sortilège de traduction. Satanée sorcière, comment pourrais-je complot-communiquer avec Shoshanna maintenant ? Ah je ne devrais pas me mettre en colère contre elle, elle est utile... Ça améliorera la communication du groupe, pas de doutes là-dessus.

La porte explose dans un immense fracas. Bien qu'Alice ne s'amusât pas à rester planquer près des billes, le choc la propulse en arrière. Elle ferme les yeux avant qu'un sofa l'arrête. Ses paupières s'ouvrent sur un plafond violet tournant au vert, puis au jaune, à l'orange et au rouge, en passant par un bleu soudain. Hallucine-t-elle ? Est-elle morte ? Elle regarde autour d'elle des cubes, des sphères, des objets se matérialisant aussi vite qu'ils disparaissaient. Ses oreilles s'adaptent encore depuis l'explosion. Par conséquent, elle n'entends rien d'autre que ses propres pensées.

Suis-je… morte ? Mon âme se perd-t-il dans l’Au-Delà ? Tout semble si réel mais… Shoshanna, Mathis ? Où sont-ils ? Ah… je ne vois que des mangemorts... peuvent-ils dévorer mon âme même morte ? Dans le doute... Je ne vois aucune sortie, je ne peux pas fuir, je dois… je dois me protéger et me battre, vite !

Couverture et tir:
 

Cible d'Alice si elle fait oui-oui:
 

Alice saute au premier objet venu qui disparaît au même moment. Prise de panique, elle se jette sur un deuxième objet assez étendu pour la couvrir. Toutefois, cette deuxième couverture est une statue du machiavélique, de l’imposant, du cruel Mervyn Kark ! À première vue, elle croit être tombée sur le véritable Ministre de la Magie et s’étrangle pour ne pas crier de terreur. Son cœur saute d’un bond féroce, elle croirait presque qu’elle le vomirait. Puis, elle constate qu’il s’agit d’une statue. Elle se colle contre la statue (dégoûtant) pour se protéger d’une éventuelle attaque (heureusement que la statue avait une cape pour couvrir le dos). Elle n’ose pas lever les yeux sur la structure menaçante lui faisant face. Ses yeux rouges lumineux de par les folies du studio lui donnent la chair de poule. Elle prend de grandes inspirations pour s’empêcher de s’évanouir.

Calme Alice, ce n’était qu’une statue, calme, calme, tout ira bien, calme, tranquilité, calme-toi, tout ira bien. Allez, prend une bonne respiration, garde ton flingue et tes balles avec toi et tout ira pour le mieux, allez… allez… tu n’es pas morte, pas encore…

Résumé du tour 2:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:29
Le membre 'Alice Charley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 213
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Lun 9 Oct - 10:40


Courir. Encore courir ! Matt avait l'horrible sensation de ne faire que ça depuis deux mois. Elle essayait des trucs, se foirait et finissait toujours par détaler comme un putain de lièvre avec une grosse cible rouge sur le cul. Bon, en l’occurrence elle n'était pas seule dans sa fuite mais elle aurait quand-même bien aimé avoir une chance de taper sur la gueule de ses adversaires pour une fois. Et ce coup-ci encore, Dieu entendit ses prières.

Bon, elle aurait préféré faire ça ailleurs que sur un putain de plateau démoniaque de merde qui changeait toutes les dix secondes mais on ne pouvait pas tout avoir non plus ! Le meuble derrière lequel elles étaient jusqu'à là dissimulées disparut soudainement, les forçant à trouver chacune un nouvel abri. Et donc à se séparer. Merde merde merde ! C'était pas bon du tout ça ! S'il y avait bien quelque chose qu'elle avait retenu de la précédente attaque qu'ils avaient menée et de leur combat à Tintagel, c'était qu'il fallait toujours rester groupé. TOUJOURS. Cela faisait certes une cible plus facilement identifiable mais ils avaient besoin les uns des autres.

Matt abandonna donc le fauteuil léopard derrière lequel elle avait trouvé refuge pour rejoindre Alice, l'arabe et même la sorcière qui pouvait encore leur être utile. C'était sans compter sur cette foutue magie détraquée. Une horrible musique enfantine et entêtante retentit au moment où une licorne apparut subitement devant elle. Mathilda eu juste le temps de faire un pas de côté pour ne pas s'empaler sur son énorme corne rose bonbon. Elle heurta toutefois le poitrail de l'animal en cire, en pierre ou en elle-ne-savait quelle putain de matière de merde super douloureuse et tomba à la renverse. SA MERE !

Elle se força à ignorer la douleur qui venait de naître dans son dos et à se relever aussitôt. Il fallait qu'elle se concentre. Qu'elle trouve une porte. Ou qu'elle bute les sorciers qui venaient de les rejoindre dans la pièce. Elle attrapa son flingue, prit une inspiration puis stabilisa son bras pour tirer sur la silhouette la plus proche. Elle crut comprendre qu'elle avait touché sa cible mais un nouveau meuble surprise la déséquilibrant, elle n’eut pas le temps de s'attarder sur cette petite victoire.  



Dé 1: Oùkellé la licorne ?:
 

Dé 3 : Bang, bang ! I shot you down !:
 


Résumé :


Alice est propulsée par l'explosion. Confuse, temporairement sourde, elle tente de se mettre à couvert derrière un cube qui disparaît. Elle se met alors à couvert derrière une statue de Mervyn Kark, ce qui ne manque pas de l'effrayer au point de l'immobiliser sur place.
Matt se prend une statue en forme de licorne et tombe à la renverse. Elle se fait assez mal au dos mais elle se relève et tire sur Ellaria.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Lun 9 Oct - 10:40
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1214-nilhem-kark
Messages : 35
Date d'inscription : 27/08/2017
Célébrité : Richard Harmon
Crédits : Kim

Age : 21 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire, en attente de fiançailles
Métier : Chercheur junior chez Magicorp.
Dialogue : teal
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Lun 9 Oct - 20:27
Ce n’était pas prévu. Et Le Lord savait qu’il n’avait aucune envie que cela se reproduise. Et pourtant … la Marque s’était mise à le brûler, cette nuit-là. Il ne dormait pas – ç’eut été trop beau – mais était plongé dans des livres d’arithmancie, dans son « laboratoire ». Il aurait pu feindre de ne pas sentir. Personne n’aurait osé lui dire quoi que ce soit … mais il n’était pas comme ça. Il s’était forcé à se lever, à poser ses lunettes en empêchant ses mains de trembler. Et à refouler les images des mines qui essayaient de remonter. Il avait empoché sa baguette, attrapé sa nouvelle veste Zabini qu’il avait enlevée pour travaillé et était sorti. Il regrettait déjà d’avoir arrêté les cours avec Saïmen. Mais … il avait espéré qu’il n’aurait jamais pu à y retourner. Et maintenant …

Maintenant il regardait sa meilleure amie faire voler en éclats le bouclier de terroristes essayant de s’emparer de la tour des médias, alors qu’elle lui parlait quelques secondes après de potions contre les courbatures (une idée brillante, comme d’habitude, et il avait déjà quelques suggestions d’ingrédients pour remédier au souci moustachu). L’éclair lumineux s’imprima sur sa rétine alors que son souffle se coupait. Il savait qu’il n’avait pas sa place ici, mais il fallait,  il devait faire de son mieux, pour sa famille. Pas question de perdre la face devant les personnes en présence … et pourtant, il était resté complètement apathique, incapable du moindre mouvement. Ce n’était pas un guerrier. Ça ne l’avait jamais été et ça ne le serait jamais. Mais … il fallait avancer. Finalement, je vais passer devant. Travaux pratiques à l’ordre du jour. Les Zabini avaient les choses bien en main, il fallait le dire. Et Ellaria ne manquait pas de classe, il fallait bien le reconnaître, même si Nilhem n’apprécia pas spécialement son juron… mais il était trop occupé à voir quelques étoiles et à ressentir une douleur pas très sympa au niveau de son auguste fessier. L’explosion lui avait fait perdre l’équilibre (et sa baguette, qu’il ramassa précipitamment) avant de se remettre debout. Son pantalon Zabini en avait pris un coup, mais il n’en faisait pas (encore) tout un fromage. Tendant la main à Cassandra, il l’aida à se relever, lui demandant rapidement comment ça allait avant de suivre le mouvement et d’entrer dans la salle, pour ne pas se faire houspiller ou de valoir une nouvelle insulte à sa famille.

Et il fut accueilli par … un lama. Ou une caricature de lama, plutôt. Dans une matière assez collante, d’un beau violet vif, qui se matérialisa soudain à sa droite qui se glua à la manche droite de sa chemise Zabini. Ah, non, pas alors qu’il avait une bonne idée ! Une excellente idée même. Il fallait que ces terroristes arrêtent de communiquer. Et il avait repéré la personne qui donnait les instructions. Et il allait faire un truc intelligent et héroïque. Il allait la faire se taire. EH OUAIS. Même qu’il y avait pensé tout seul et que ça ne nécessitait aucune violence et qu’il en était tout à fait capable. Par contre, le lama le collait de plus en plus … Dans ce qu’il espéra être un cri guerrier mais devait plutôt ressembler à un couinement de chaton dont on aurait écrasé la patte, il brandit sa baguette et lança un : SILENCIO !, avant de se débattre avec le lama pour tenter de s’en débarrasser, quitte à arracher un bout de sa chemise (non, sans penser à s’abriter, parce qu’une idée à la fois, c’est déjà pas mal). Il ne réussit pas grand chose, à part à gluer un peu plus la simili bestiole à lui. Quant à son rayon lumineux ... il ricocha sur une boule à facettes qui se matérialisa sur sa course, pour aller toucher l'une des terroristes (She).

Le Silence est d'or a écrit:
OUI OUI : Le Silencio atteint Erika de plein fouet, la privant de parole.
OUI NON : Le Silencio atteint She.
NON OUI : Le Silencio se perd.
NON NON : Le Silencio touche Cassandra (sorry, gurl).

Lama Lama, Tralala a écrit:
OUI : Nilhem arrache sa manche et arrive à se débarrasser du lama
NON : Le lama va rester encore quelques temps.



Résumé :


Alice est propulsée par l'explosion. Confuse, temporairement sourde, elle tente de se mettre à couvert derrière un cube qui disparaît. Elle se met alors à couvert derrière une statue de Mervyn Kark, ce qui ne manque pas de l'effrayer au point de l'immobiliser sur place.
Matt se prend une statue en forme de licorne et tombe à la renverse. Elle se fait assez mal au dos mais elle se relève et tire sur Ellaria.
Nilhem rate Erika mais lance un Silencio à She. Il est en revanche entravé par un lama violet gluant.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Lun 9 Oct - 20:27
Le membre 'Nilhem Kark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 85
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : Exception (avatar) | moi-même (signature)

Double compte : Willow R. Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire sur le papier, elle entretient toute fois deux relations secrètes.
Métier : Esclave des Shafiq, femme de chambre.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #996600

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 13:30
- Ta grosse mère, l'avada kedavra !

C'était sorti de soi, quand elle aurait voulu le dire en arabe, c'était sorti en anglais, la faisant pester intérieurement : putain de sorcière à la con. Bien vite, le bouclier se trouvait briser et Sheherazade se mettait à courir en suivant la sorcière qui lui avait jeté un sortilège. Ce qu'elle pouvait les détester, maintenant, on la privait aussi de s'exprimer dans sa langue maternelle !

Ils arrivèrent bientôt dans une salle de tournage et... Qu'est-ce que c'était que ce bordel ...? Elle était trop occupé à regarder le bordel autour d'eux quand la Erika balançait ses ... bombes ? Qu'est-ce que c'était encore que cette autre merde ? Si elle avait su. Et on se demandait encore pourquoi elle ne supportait pas les sorciers ? En quoi ça allait les aider de placer des bombes s'ils finissaient tous le cul au sol ? Bonjour les bleus, se disait-elle.

La panique les saisissait soudainement, elle trouvait déjà bien que le flingue qu'elle tenait ne se soit pas déjà emballé à cause de sa chute alors qu'elle avait retirer la sécurité de celui-ci. Mais elle regardait où ils étaient et les objets semblaient venir de partout. Objets ou... choses. Elle replaçait bien sa cagoule pour avoir les yeux en face des trous. Trouver de quoi se cacher, ouais, c'était bien, mais chaque fois qu'elle tentait de se cacher derrière quelque chose, cette chose volait, bougeait, une statue s'était même tourné vers elle, tout sourire pour faire un clin d'oeil. Berk. Berk, berk berk. Puis des coups de feus, Math avait réussi à viser l'une d'entre elle et quand Sheherazade aurait aimé rire bruyamment pour montrer son amusement - et pour les provoquer - aucun son ne sortait. Pas un seul son ne sortait d'entre ses lèvres. Pas faute d'essayer des "putain" "mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ?" rien. Ce qui ne faisait que la mettre en colère davantage : on la faisait taire maintenant ? Qui avait fait ça ? La Erika ou un d'eux en face ? A regarder partout comme elle l'avait fait, elle n'avait même pas vu qui avait lancé un sortilège.

Puis enfin, elle trouvait de quoi se cacher derrière une commode aux tiroirs mouvant, des tiroirs fous. Elle n'avait rien trouvé de mieux à proximité et il lui fallait tirer avant qu'on ne la canarde, comme il fallait qu'elle tire avant que le serpent à trois-têtes qui rampait ne vienne à elle. Elle connaissait bien les serpents pour en avoir vu beaucoup en Israël et mais un serpent à trois-têtes, ça ne lui disait rien de bon. C'était la panique et Sheherazade tombait sur les fesses, poussée par la commode alors qu'elle avait essayé de tirer et risquant de se prendre un coup à cause d'un tiroir. Ouais, des bleus, ça, il y en aurait pas mal. Et en tombant ainsi, d'une elle se faisait sacrément mal et restait au sol le temps que la douleur s'apaise un peu, de deux, doigt sur la gâchette, l'arme partait toute seule, les coups partaient tout seuls. Et si elle ne pouvait pas parler à cause d'un sort qu'elle avait reçu, elle espérait au moins que son action servirait à quelque chose, que ça toucherait un sorcier. Et puis, eh, elle féliciterait Math si elles parvenaient toutes à sortir d'ici vivantes. En attendant, elle n'avait plus qu'à prier Dieu pour la sortir vivante et possiblement victorieuse, elle et son groupe. Que la colère de Dieu s'abatte sur ses chacals.

En essayant de se relever, Sheherazade se fait à nouveau mettre au sol par un coup de tiroir de la commode folle. Maudite soit cette commode.





Résumé :
Spoiler:
 

Dés :

Dé 1 :

Oui-Oui : elle touche un mangemort (au choix pour l'endroit et pour la profondeur ♥️)
Oui-Non : elle ne touche rien

Non-Oui : elle touche le serpent tricéphale
Non-Non : elle touche un membre de la NI/ODP (au choix pour l'endroit et pour la profondeur ♥)

Dé 2 :

Oui : elle réussit à éviter un coup de tiroir de la commode folle
Non : elle ne réussit pas à éviter un coup de tiroir de la commode folle

Dé 3 :

Si oui-oui au dé 1 (mangemort) :
Spoiler:
 

Si non-non au dé 1 (NI-ODP) :
Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 13:30
Le membre 'Sheherazade S. Raviya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 153
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 15:53
Il y avait deux trois choses que Heather avait du mal à encaisser quand elle se retrouvait à courser des terroristes au milieu de la nuit dans les couloirs.
La première, c’était de tomber dans la boue, l’eau déchainée, les flaques croupies, et ce au moindre souffle, au moindre sortilège bien lancé, à la moindre balle perdue. Coup de chance, le sol de la Tour des Médias étaient d’une propreté bien entendue irréprochable, et lui épargnait au moins cette indignité alors que son distingué postérieur s’y retrouvait propulsé.

La deuxième, mais vraiment pas des moindres, c’était la magie hors de contrôle. Passe encore de se faire attaquer par un Kraken en panique, ou des statues gigantesques, des chimères et autres fauves stupides et assoiffés de sang, qu’un sort, une créature, n’importe quoi, soit retourné contre eux.
Mais la magie folle, c’était plus qu’un affront personnel. C’était autre chose que la confusion, le danger et la frustration face à l’imprévisible. La magie folle, c’était Assapor de nouveau. La Fin du Monde qui frappe à la porte de son esprit, quand la statue du premier ministre apparait et se tord, quand licornes, commodes, attaquent de toutes parts.

Et soudain, Heather doute. Le sort qu’elle allait lancer s’éteint sur ses lèvres. Est-elle certaine encore que sa baguette lui obéira ? Qu’elle peut avoir confiance en sa magie ?

Ce doute, c’est l’instant de trop, qui lui fait manquer le passage des quelques balles qui frappent la matriarche Zabini. C’est ce qui fait qu’elle a besoin de se jeter de côté lorsqu’un bar entier, avec une déco vintage passablement réussie d’ailleurs, se propulse à la place même où elle se trouvait une seconde avant, la force à se jeter de côté pour ne pas se faire broyer le pied par un sonophone magique, qui crachote une valse sur un ton de détresse agaçant. Par réflexe, elle lève le bras avant de se faire percuter par un panneau aux lettres criardes et enthousiastes qui descend brutalement du plafond, et le fait exploser dans une série de petites étincelles. Ses sorts. Fonctionnent. Elle n’a pas perdu le contrôle de SA magie, seule la salle est folle !

Pestant intérieurement contre elle-même, Heather se redresse, et le bar changé en gros rondin de bois ne lui offre qu’un abri d’un instant avant de disparaitre dans un cliquetis de bouteilles offusquées. Mais elle a le temps d’avoir une vue rapide de l’ensemble -et du jeune Nilhem qui… COUINE un sort, il n’y a pas d’autre mot, tout en étant aux prises avec la plus hideuse… Peluche ? que Heather n’ai jamais vu.

_Monsieur Kark ! Ce ne sont pas des sorciers, vous ne pourrez pas les empêcher de nous tirer dessus ainsi !

Elle n’a pas le temps de lui montrer l’exemple que déjà, une statue de sphinx -oui, oui, la même que la créature pétrifiée d’Egypte, et même à l’échelle 1/10 ça reste gros – ne manque de l’écraser d’un coup de patte. Cette fois, elle jure à voix haute, et tant pis pour les manières, et elle recule vers un des murs de la salle. De toutes façons, aucun endroit de ce stupide studio ne semblait sûr. Mais ce n’est pas le décor, là qui manque de la faire trébucher, mais bien Ellaria Zabini, qui peine à se relever de la balle qui l’a éraflée. En fait, vu le sang qu’elle voit apparaitre, Heather espère vraiment que c’est juste une éraflure. Mais Ellaria allait être furieuse si sa tenue se retrouvait ruinée par ces minables moldus, et Heather avait mieux à faire que de supporter en prime l’humeur de sa consœur.

_ Mrs Zabini, si vous permettez. Episkey !


Dé 1 :
 

Elle n’avait pas le temps de vérifier si Ellaria allait mieux, ou si elle s’était offusqué de son ton plus qu’ironique. Les balles, les sorts, et le décor continuaient de voler en tous sens, et elle ne serait pas en reste. Profitant d’un vol de chauves-souris -sans doute un ancien effet prévu pour halloween- qui la cacha un instant à la vue de ses adversaires, elle se releva et visa le dernier endroit d’où elle avait vu partir une attaque ennemie.

_Expul... !

Elle aurait dû faire plus attention c'était indéniable. Ne pas voir une citrouille énorme était déjà un tord en soi, mais qu'une demi-douzaines, joliment munies de petites ailes noires de chauve-souries échappent à sa vigilance, c'était assez minable. Celle qui lui percuta le crâne eu le bon goût de ne pas éclater à l'impacte, et de lui éviter de se retrouver couverte de jus de citrouilles et autres débris poisseux. Mais elle la fit tout de même tomber un genoux au sol, une main sur le crâne, et à moitié sonnée.

Dés 2:
 


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 15:53
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 140
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 18:35


« Wow... » elle murmura, les yeux écarquillés. Maintenant qu’elle y pensait, de toute sa vie elle n’avait vu su arrière grand-mère utiliser sa baguette qu’allez, une fois ? Deux à tout casser ? C’était une vision vraiment étrange, comme voir un Détraqueur sur un tricycle, ou trouver une paire de bottes de la dernière collection dans le bac soldé. Elle fut sortie de sa rêverie par l’explosion qui les souffla tous sur les fesses en l’espace d’une fraction de seconde. La pauvre Cassandra ne se fit miraculeusement pas mal aux gambettes malgré les échasses qu’elle portait aux pieds, mais il aurait été néanmoins inexact de dire qu’elle en était sortie indemne. « Merdeuh ! Mes lunettes ! » Avec l’aide de Nilhem, elle se releva et se mit à chouiner qu’elle avait cassé ses lunettes de soleil : un seul morceau était encore accroché derrière son oreille, l’autre avait tout bonnement disparu. Alors que le reste du groupe partait à l’assaut des terroristes, Cassie attrapa le morceau de lunette toujours posé sur son nez et agita sa baguette magique. « Occulus Reparo. » Rien. « Ugh, il faut les deux bouts de lunettes ? Accio Lunettes. » Toujours rien. « UGH FAIS PAS CHIER. Accio fragment de lunettes. » Nada. Elle prit une grande inspiration. « … Okay. Accio fragment de lunettes de soleil de chez Class’Pastoc collection Printemps/Été 2047 noires avec un petit appliqué en forme de papillon doré sur le côté et une armature fine mais pas trop fine et des verres fumés avec un gradient de… Bon sang mais par Mérope, qu’est-ce que je branle ? » Elle reprit ses esprits et s’élança à la suite de son groupe.

« Euh... »

C’était quoi ce bordel ?!

Ils étaient sur un plateau de TVM mais le décor semblait… Comment dire ? Vous avez déjà entendu parler de Violet ? La tante maniaco-dépressive de Cassandra qui s’était suicidée quelques années auparavant ? Eh bien même cette pauvre Violet semblait avoir été plus stable que ce décor de plateau de TVM, c’était dire. Le pandémonium autant visuel qu’auditif la heurta de plein fouet et la Zabini se retrouva désemparée pendant une bonne dizaine de seconde, à découvert, comme un pigeon prêt à se faire canarder. Lui rappelant les sinistres évènements de Tintagel et d’Avalon, les coups de feu la sortirent de sa torpeur et, trop préoccupée par l’idée de ne pas se faire tirer dessus, elle ne remarqua même pas que son arrière grand-mère venait de se faire toucher. En grands bonds de gazelle, Cassandra courut se mettre à l’abri derrière un pilier de marbre mais dès qu’elle se retrouva à moins de 2 mètres du pilier, celui-ci se mit à changer de forme, à bouger, et prit la forme d’un gigantesque ours brun sous les cris de surprise et de terreur de Cassandra qui tenta de faire demi-tour en pleine course et se retrouva sur les fesses. Sans doute un accessoire pour une émission de pêche ? Après tout, l’ours avait un énorme saumon dans la gueule. Mais il ne semblait pas particulièrement agress…

Il rugit.

Elle hurla.

Les dééééééés :
 

Elle se retourna et se mit à ramper à quatre pattes, une course pleine de grâce et de dignité. L'énorme patte de la bestiole la frappa de plein fouet, l'envoya valser plusieurs mètres plus loin, et ses gigantesques griffes laissèrent une marque profonde sur le flanc gauche de Cassandra. Paniquée, elle se retrouva sur le dos alors que l'ours se tenait sur ses pattes arrière au dessus d'elle, la surplombant de toute sa hauteur. « CONFRINGO ! » elle hurla avant de se faire aveugler par un nuage de poussière, de pierre et de métal exposant la véritable nature de l'animal : une machine de magitechnologie. Sa respiration était erratique, ses bras tremblant, son flanc se teintait de rouge à une allure effarante. Ce n'était pas bon.

Résumé :
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE II
ce message a été posté Mar 10 Oct - 18:35
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre