AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Ven 6 Oct - 18:01

Ultima Cave


Wilfric Mulciber, Olivia Vaisey, Armel Zabini, Balkiss Z. Kirke, Isaac K. Exander, Sid W Lewis
QG de l'Ordre du Phénix, 30 octobre 2046, 23h47.
Sa longue cape tourbillonnant dans son dos, Demeter Denfer, sorcière basique de rang 4 et membre émérite des Tireurs d'Élite, avançait à grandes enjambées à travers un long couloir sommairement éclairé. Chacun de ses pas faisaient grincer le vieux parquet de la bicoque, jusqu'à ce qu'un curieux son humide n'absorbe ses gémissements plaintifs et oblige la sorcière à baisser les yeux. Une grimace de dégoût vint alors lui tordre la bouche tandis qu'elle réalisait qu'elle venait de marcher en plein milieu d'une épaisse flaque de sang. Pas que l'hémoglobine lui ait jamais posé soucis, restons sérieux deux minutes, mais elle venait de saloper ses pompes, et quand on pensait qu'il lui avait fallu deux mois de salaire pour se les payer ! « Pitié. Pitié, ne faites pas ça ! » « Oh mais ta gueule toi ! » répliqua-t-elle sèchement avant d'envoyer le talon de sa botte s'écraser en pleine tête du pauvre mec affalé au pied du mur. C'était la faute de ce connard, ça, à se vider de son sang sur son passage ! Ces putains de terroristes ne respectaient plus rien. Rien ! Demeter cracha alors un glaviot sur la silhouette inanimée du Phénix afin d'illustrer tout le mépris qu'elle éprouvait à son égard. Elle lui aurait bien mis un nouveau coup de savate, pour le sport, mais un bruit dans son dos la fit pivoter à toute allure et pointer sa baguette devant elle. « C'est moi, madame ! Astruc ! » s'identifia prestement le Pacificateur en levant les mains en l'air. « Tss, vous pouvez pas vous annoncer plus tôt, non ? Vous voulez finir comme ce déchet ? Où ça en est, dehors ? » « Nous gagnons du terrain, madame. Travers et Lagides ont réussi à sécuriser leur bâtiment, mais Duncan et Cannon ont besoin de renfort de leur côté. » « Parfait. Foutez-moi le feu à ce taudis et rassemblez notre unité alors, on va y aller, » souffla la Tireuse d'Élite tandis qu'un sourire mauvais étirait ses lèvres. Le QG de l'Ordre du Phénix était prêt à tomber. Il y aurait des pertes de leur côté aussi mais, ce soir, la Brigade Magique finirait de balayer dans le sang ce qu'il restait de ce ramassis d'allumés. À eux la gloire et le prestige. À eux l’Ordre de Merlin et la reconnaissance éternelle du peuple.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Ven 6 Oct - 18:01
Règles


Avant de sombrer dans les affres de l’event, pleurer des larmes de sang pendant deux semaines, en vous demandant pourquoi, il va falloir apprendre ou simplement réviser les règles suivantes.
C’est la condition sinequanone au bon fonctionnement de l’event, et à la bonne santé mentale du staff.

ϟ Vous n’avez droit qu’à 1 attaque par rp. Par attaque on veut dire, sort offensif, coup de pied ou autre, potions ou usage d’artefacts pouvant nuire à vos ennemis. Et par nuire, on n’entend pas seulement le blesser mais également le bloquer dans son avancée.

ϟ L’usage des sorts défensifs est interdit. Pourquoi ? Cela ralentie le jeu et n’apporte pas grand-chose. Toutefois lorsque votre ennemi n’a pas de chance avec le dé et que le sort n’atteint pas sa cible, vous pouvez tout à faire dire que votre personnage a lancé un protego au bon moment pour contrer le sort.

ϟ Pour chaque action offensive lancée, vous devez vous servir  du dé. Mais pas forcément pour dire si elle fonctionne ou non. Vous êtes libre d’adapter ces lancers comme bon vous semble. Cela dit, si dans chaque proposition de dé vous vous retrouvez gagnant, et ce à chaque tour, nous sommes en droit de vous demander de changer. Ce système ne peut fonctionner que si tout le monde fait preuve de fair-play. Nous vous rappelons que l'usage d'une potion autre qu'une potion de soin est une action offensive.

ϟ Quant aux sorts accessoires, tels que « Accio », « Lumos », ou encore « Nox », ils ne sont pas réglementés. Vous pouvez en utiliser autant que vous voulez, sans avoir à lancer le dé. Mais attention, un sort accessoire ne doit en aucun cas être détourné en sort offensif. Créer un éboulement pour bloquer le passage à vos ennemis, c’est une attaque. Un sort accessoire ne doit pas être un moyen pour les grosbills de lancer plusieurs attaques par tour.

ϟ En ce qui concerne les sorts de soin, le dé est également obligatoire, et déterminera la réussite du sort ou non. Là encore, le bon sens est de rigueur. Ce n’est pas parce que les dés sont gentils avec vous que votre personnage inculte en matière de médicomagie pourra se guérir entièrement. Cette règle ne s’applique pas aux médicomages titulaires, ainsi qu'aux potions de soin qui peuvent être utilisées sans lancer de dé.

ϟ Petit rappel : vous n’avez pas le droit d’acculer complètement votre adversaire dès le début de l’event. Qu’entendons-nous par acculer ? Et bien, par exemple, c’est lui prendre sa baguette et la briser en mille morceaux. Cela paralyse complètement le joueur ! Acculer, c’est aussi le laisser pour mort dans une mare de sang. Comment voulez-vous qu’un personnage agonisant puisse continuer l’event dans cette situation ?
Vous êtes libres de vos actes, tant que ces derniers n’entravent pas trop la liberté de vos camarades de rp. On ne vous dit pas de vous faire des bisous, ni qu’à la fin de l'event il faille que le plus gros bobo soit une entorse et un gros bleu à la fesse droite ! Non, on vous dit seulement d’attendre les derniers tours de l’event pour mettre vraiment K.O vos adversaires. Commencez doucement pour pouvoir mieux terminer en beauté !

ϟ N’oubliez pas que la magie noire ne s’utilise pas comme un petrificus totalus. Elle est difficilement contrôlable, peut se retourner contre son lanceur et, surtout, laisse des séquelles à vie. Alors réfléchissez avant de lancer un feudeymon pour tuer tout le monde. Le sectumsempra est quant à lui interdit.

ϟ N’oubliez pas de faire un résumé de vos actions à chaque fin de post ! Pour rappel : en plus de vous encourager à faire court, nous vous demandons d'inclure, à la fin de chacun de vos rp, la liste des actions de votre personnage. Si certains membres ont posté avant vous, il faudra également reprendre leurs listes et “intercaler” vos actions entre celles des autres personnages, afin d’avoir un résumé global de toutes les actions qui se sont déroulées dans ce tour, par qui et dans quel ordre.


Vous êtes tous bien accrochés à vos claviers ? Alors c’est parti pour ce premier event final !



L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Ven 6 Oct - 19:54

Ultima Cave


Ministère de la magie, 31 octobre 2046, 01h07

« Le quartier général de l’Ordre du Phénix a été détruit. Tous les terroristes qui s’y trouvaient rassemblés pour fomenter un coup d’état contre le Ministère ont été exécutés. » Face à l'oeil enregistreur, Mervyn le visage grave, faisait preuve de toute la solennité dont il était capable. Difficile pour autant de refouler l’intense sentiment de satisfaction qui l’exaltait. « Après un an de trouble, vous pouvez aujourd’hui avoir cette certitude : La menace phénix a été écartée. Que les rares survivants prennent conscience de leur situation, nous serons sans merci, tout comme ils l’ont été sur la place de l’Ascension en juin dernier, ou lorsqu'ils ont fait exploser le Poudlard Express alors que ce dernier s'apprêtait à rentrer en gare de King's Cross pour cette rentrée. Toute preuve de compassion, toute aide qui leur sera accordée sera perçue par le Ministère comme un acte de trahison envers la nation toute entière. Quant à cette organisation moldue nommée la Nouvelle Inquisition, qu’elle se prépare à subir le même sort que ses alliés terroristes. Qu’elle se rappelle que le seul ordre valable en ce monde est celui du sang, et que la Nature les a condamnés dès la naissance… »

« C’est un peu trop. » coupa Elena en se levant de son fauteuil pour mieux d’un coup de baguette stopper la caméra. « Cette dernière phrase, elle n’est pas…

- Oui, je vois ce que tu veux dire. Elle fait prédicateur de pacotille une fois lue. » Le ministre se pencha sur son bureau, et ratura de sa plume la phrase inappropriée. Il fallait que ce discours soit parfait. Demain matin, à 9h tapante son message résonnerait dans tout le monde des sorciers annonçant le glas final de l’Ordre du Phénix. Et les mangemorts pourraient célébrer Halloween avec la douce certitude d’avoir gagné. Les derniers rapports qu’Hayley Travers lui avait transmis sur l’attaque étaient sans équivoque. Les Pacificateurs se livraient à un véritable bain de sang, vengeant leur nation bafouée. Le terme de massacre avait été évoqué à plusieurs reprises. Au lever du jour, l’Ordre du Phénix ne serait plus un problème. Les mangemorts avaient découvert ce repère de terroriste de la même façon que pour Tintagel, à ceci près que Mervyn plus prudent avait délégué plusieurs mangemorts pour s’assurer de la véracité de l’information. Il n’avait eu plus qu’à transmettre le résultat de l’enquête officieuse à son département de la justice Magique pour une action officielle. C’était l’Etat qui devait éradiquer la menace, et non pas un groupuscule, c’était la seule façon d’anéantir les phénix en maintenant la société unie. Dans le plus grand secret, pacificateurs et tireurs d’élites avaient orchestré le plus grand assaut jamais organisé depuis le projet Filet du Diable. Après ça, il ne resterait plus qu’à régler leurs comptes aux moldus, une bonne fois pour toute. Je pense que je pourrais tourner cette phrase de cette façon... » Le Kark n’eut pas le loisir de terminer sa phrase, car déjà le bruit d’une détonation faisait vrombir le sommet de sa pyramide.

Ses yeux d’anthracites s’écarquillèrent alors que son oreille se tendait pour localiser la localisation de l’explosion. Mais déjà un brigadier venait de se précipiter dans l’office ministérielle en trombe. « Monsieur le ministre, la tour des médias… » Pas encore. Pas plus de vingt ans après. « La tour des médias est attaquée. » L’euphorie du Kark s’évapora en l’espace d’un battement de cœur, et déjà il soulevait sa manche pour pointer sa baguette sur sa marque des ténèbres.

Quelque part près d'Avalon, 30 octobre 2046, quelques heures plus tôt.

Moustache bien peignée et cigare entre les doigts, Obbie observa l'assemblée aux visages déterminés qui lui faisait face. Dans son dos, dépassait le canon d'un AK-47, arme moldue lui ceinturant le torse et dont rare étaient ceux qui s'étonnaient qu'un sorcier en fasse usage, malgré la baguette qu'il avait passé à sa taille. Que certains n'approuvent pas, particulièrement les membres de la Nouvelle Inquisition, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche. De toute façon, personne n'avait envie de contrarier Obbie Kantaro. Il arborait une mine austère, si éloignée de ses airs trublions habituels. C'était le bras-droit de l'Ordre du Phénix qui se présentait à eux et non le copain de beuverie. « Camarades ! Moldus ou sorciers, une fois de plus, nous voilà tous réunis ! » Petite pause cubain absolument nécessaire. « On est d'accord qu'on n'a pas chômé depuis un an, hein ? Je veux dire que depuis Tintagel et son foutu Kraken, chacune de nos actions discrédite un peu plus ce putain de gouvernement et ses sales chiens de Mangemorts. » Hochements de tête et petits rires d'assentiment. Quelques-uns se poussèrent même du coude. « Mais voilà, les gars, ça suffit pas et vous le savez. » Silence. Évidemment, qu'ils savaient. Malgré leur nombre d'attaques, malgré les pertes essuyées et le terrain grignoté, la société dictatoriale tremblait mais refusait de ployer. Si le désespoir ne gagnait pas encore les troupes, tous étaient d'accords sur au moins un point : la mission qu'on leur confiait ce soir serait un véritable tour de force. « Il est temps de les mettre à genoux. » intervint Oliver Durham, tout droit et tout solennel dans sa collerette. Timing parfait. Bien qu'Obbie rêva environ cinq fois par nuit de mouler ses paluches autour du cou du prêtre, il ne pouvait que lui reconnaître son sens de la mise en scène. « Mes frères et sœurs, je sais que tout comme moi et Monsieur Kantaro ci-présent, vous êtes las de vivre en esclaves. Et je ne parle pas seulement de vous, mes amis des mines, ou de vous, mes amis domestiques, ou encore de vous, sorciers de bas statuts ou non, forcés de coexister dans un monde qui ne correspond pas à vos idéaux. Je parle aussi de ceux qui, comme nous, doivent se terrer, être à l'affut du moindre bruit et n'ont pour tout repos que celui du guerrier en pleine survie. Nous sommes tous prisonnier de ce monde que nous n'avons pas choisi. Qu'on nous a spoliés par la force. Quoi qu'en pense Mervyn Kark, la guerre des âmes a continué bien après le projet Filet du Diable : la propagande nous a enfoncé sous terre plus sûrement que n'importe quel massacre de masse. » Malgré les sous-entendus haineux envers les sorciers, Obbie ne put qu'approuver la dernière phrase. Putains d'affiches, salope de TVM, enculée de radio magique et ses chansons remplies de bien-pensance et d'orateurs mielleux, enfants de catins de Gazette et consorts. Lavage de cerveau en règle depuis presque cinquante ans. « Voilà, y en a gros sur le boulard ! Ce soir, on va faire tomber leur Tour des Médias ! Ce soir, on va donner une chance à toutes les générations, tous les sorciers, tous les moldus, de penser par eux-mêmes ! Ce soir, la seule symphonie qu'ils entendront, ce sera celle de leurs ondes se fracassant la gueule dans l'abîme de leur profonde connerie ! QUI EST AVEC NOUS ? » Une clameur un peu sourde lui répondit. Les prunelles du rouquin brûlant de hargne, il frappa du pied sur l'estrade et reprit, au moins trois octave plus haut et baguette brandie : « QUI VEUT SE BATTRE POUR SA LIBERTÉ ? QUI VEUT FAIRE PLEURER DU KARK ? HEIN ? ALORS, JE RÉPÈTE : QUI EST AVEC NOUS ? » Cette fois, se furent rugissements et poings levés, tonneaux que l'on molestait, parquet qui tremblait. Oliver avait déjà beaucoup pris sur lui pour ce discours en binôme, aussi ne put-il retenir ses yeux de se lever vers le ciel. Seigneur, Vous qui êtes là-haut, Faites que nous réussissions. Son regard dériva vers les nombreux bouts de bois dépassant parmi la foule. Faites qu'ils aient ce qu'ils méritent.


Centre d'Avalon, 31 octobre 2046, 01h58
Baguette bien en main, une ombre sortit du Ministère pour rejoindre le point de ralliement. Choisi à la hâte, communiqué au reste des mangemorts avec la même urgence, la porte d’Incantatia se découpait devant elle. Hayley Travers, qui venait déjà de passer une partie de sa nuit au ministère, pour assurer la liaison entre les troupes des pacificateurs sur le terrain et le Ministre de la Magie, comptait encore une fois mériter son surnom de : Chien de Kark . Les ordres de Mervyn étaient clairs, retrouver les mangemorts présents devant la porte entre entre la Tour des Médias et l’Hôtel de Ville, relayer ses ordres et constituer les groupes d’intervention d’urgence. Pour la gloire de Kark.

Alors qu’elle arrivait déjà la hauteur de la foule compacte des mangemorts réunis, Hayley put porter un coup d’œil critique à ses troupes. Comme toujours, des bras cassés partout. Travers savait que c’était en cueillant les mangemorts au cœur des citoyens que la lutte contre le terrorisme devenait une raison de vivre, un moyen de sauver la patrie acculée. Mais dans cette agitation, avec cette attaque surprise, elle savait aussi que beaucoup seraient plus handicapants qu’autre chose. Au moins, les mangemorts permettaient une intervention rapide, et ça c’était quelque chose qu’elle maîtrisait. Elle constitua à la hâte des groupes d’intervention, et la foule se rassembla devant la Tour des Médias, tandis que Mervyn Kark lui-même dégageait l’accès sans états d’âme. Hayley dicta les ordres. « Empêchez-les de mener à bien leur entreprise. Jusqu’au bout. Ne quittez pas vos groupes. Frappez aussi fort que possible, mortellement même. Ces scélérats ne méritent que cela. » Chargée de transmettre les directives hâtives, sa voix ferme surpassait sans problème le brouhaha des citoyens fidèles réunis. Une dernière fois, sa voix claqua dans l’air, tranchante comme l’acier. « Ne leur laissez aucune chance. » Et elle s’engouffra dans la brèche humaine fraîchement ouverte par Kark, le visage dur, la détermination aiguisée à son maximum. Chacun savait où aller et avec qui.

L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Ven 6 Oct - 21:03
« Premier tour »
Oliver Durham, Jamie Dupin


Oliver tirait la gueule. Il tirait la gueule parce que, même s’il était parti en route vers leur fameux centre de propagande entouré de quelques uns de ses fidèles, il les avait perdus en cours de route. Il les avait tous perdus en cours de route. Où est-ce que ces mécréants avaient bien pu passer entre le rez-de-chaussée et le 75ème étage, où ils se trouvaient désormais après s’être arrêtés de multiples fois ? Alors certes, il avait renvoyé Daniels en contrebas pour aller porter un message à l’un de ses hommes de confiance, mais à quel putain de moment - que Dieu lui pardonne pour jurer dans ses pensées - avait-il perdu le reste de ses fidèles ? Il avisa d’un regard les trois Phénix qui l’accompagnaient, se retint de lever les yeux au ciel. Ils ne seraient sûrement pas aussi véhéments que ceux qui l’accompagnaient. Pas aussi dignes de confiance, quand bien même ils étaient alliés pour cette opération d’envergure.

Cette opération, ils la préparaient depuis des semaines. Et maintenant ils étaient enfin là, au bon étage, au bon moment. L’ascenseur venait d’ouvrir ses portes et déjà ses yeux se sentaient agressés par les couleurs vives et les têtes de sorcières hideusement géantes affichées dans le couloir. Pas de doute, ils étaient bien chez Sorcière Hebdo, ce suppôt de Satan. Oliver en avait le coin supérieur droit de sa bouche qui se soulevait dans une expression de dégoût. Il se signa  « Notre Père, puisses-Tu nous préserver, dans Ta Grâce Éternelle, de ces péchés du Diable.. »

Et puis, sans autre ordre, il avança dans le couloir qui s’éloignait. Derrière lui, l’ascenseur qu’ils avaient utilisé était déjà redescendu. Peu lui importait. Il se trouvait désormais au coeur de leurs outils de propagande satanique. « Vous connaissez la chanson. Détruisez ce que vous pouvez, prenez ce qui paraît important, virez ceux qui restent - ou tuez-les, je m'en fiche. Faites tout sauter. »

Un silence. Oliver pensa à ses camarades aux étages supérieurs. Ils avaient pourtant décidé de ne pas faire exploser la tour tout de suite « Sauf l’immeuble. Mollo pour les explosions. Dixit notre bien aimé…  camarade phénix.» Il pensait à Obbie, avec son odeur âcre de fumée de cigare cubain et son rire gras. Oliver avait parfois envie de lui tirer une balle entre les deux yeux. Cependant, les Phénix le respectaient, et cela permettait à ses fidèles d’être un peu plus en sécurité lorsque la faction était sous sa garde. Et sous celle de Jane, bien entendu.

Sans rajouter un mot, il arma l’Uzi qu’il portait en bandoulière, rentra dans le bureau qui lui semblait être celui d’un chef de rubrique et lança une salve de balles salvatrices au sein du bureau. Le bureau se retrouva criblé de balles, le matériel rendu inutilisable par quiconque et la table de verre se brisa sous l’impact. Oliver se signa, puis ressortit pour repasser un peu plus loin. C’était presque devenu automatique. Un peu répétitif, même.

*

« Vous avez entendu Madâme Travers? » Jamie n’avait pas conscience que sa voix était couinante, que son ton snobinard et presque-avec-l’accent-français sonnait faux. Et surtout, que le fait qu’il n’en menait pas large transparaissait sur tout son être comme une oreille à la place d’un nez au milieu de la figure. Grand, déguingandé, roux, il pourrait ressembler à un membre de cette défunte famille qu’étaient les Weasley s’ils n’avaient pas disparu de la mémoire collective depuis bien longtemps. Mais Jamie Dupin se tenait, lui, d’une manière qui criait son inconfort. Droit comme si un balai lui rentrait par le séant, sa main droite crispée sur sa baguette, il fixait le niveau de l’ascenseur. Et quand il ne fixait pas les numéro de ce fichu ascenseur bien trop lent à son goût, il répétait des consignes de bases aux autres Mangemorts qui l’accompagnaient. Mais il ne fallait pas qu’ils foirent, Madame Travers ne serait pas contente. A cette idée, il blêmit encore plus sous ses tâches de rousseur et secoua sa tête pour se reprendre. Allez Jamie ! Les terroristes étaient là, et il avait la très désagréable impression d’être en train de leur courir après comme un gobelin après l’or. Il fallait rendre Travers fière. Ainsi elle le remarquerait peut-être ! Il n’était qu’un sous-fifre, un basique de rang 4 mais peut-être que son travail serait récompensé s’il se débrouillait bien ce soir !

*

Ding!

Oliver tourna la tête, et vit les portes de l’ascenseur, à une quarantaine de mètres de lui - Dieu que ces couloirs étaient longs! - s’ouvrir. Une part de lui pendait qu’il s’agissait de Wilde, mais non. Ce fut l’éclat roux et un bout de pyjama rayé qui l'alerta en premier. Il se précipita dans la pièce d’en face et arma son Uzi. Un sort fila à toute vitesse se perdre contre le plafond. Merde, ils étaient repérés, et il ne voyait pas les autres. « MANGEMORTS !» Déjà ils étaient attaqués, et les autres étaient probablement dans d’autres salles? Il l’espérait, en tous cas. Et il espérait aussi ne pas se retrouver coincé avec des Phénix bons à rien en cas de combat.




«Informations»

Contexte général
ϟ Mangemorts : Vos personnages dormaient comme des bienheureux, quand ils ont été tiré de leur sommeil réparateur par l’appel de leur marque des ténèbres. Ressentant aussitôt l’urgence de la situation, et surtout éprouvant avec une intensité l’attrait de la Porte d’Incantatia, lieu de ralliement.  Là, ils ont découvert que la Tour des Médias était attaquée. Hayley Travers vous a réparti en groupe à la hâte, et confié la mission de sauver la tour, alors que Mervyn se lançait déjà dans la bataille avec Elena.

ϟ Phénix et Nouvelle Inquisition : Vous participez à une opération secrète et essentielle : l’anéantissement du pôle de propagande Mangemort. La mission est en préparation depuis plusieurs semaines déjà et encore une fois co-menée par les deux factions. Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans la planque de l’Ordre du Phénix, mais n’avez pas eu de nouvelles depuis quelques heures des membres s’y trouvant.

Organisation spatiale
ϟ Votre terrain de jeu pour cet event est la Tour des médias .  Cette tour monumentale qui surplombe entièrement Avalon et ses environs, abrite toutes les rédactions des différents médias sorciers. Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article du Wikia traitant d’Avalon, et vous reporter au paragraphe dédié à la tour par ici.

ϟ Vous êtes actuellement au 75e étage de la Tour des Médias, secteur Presse Magique, dans les locaux du magazine Sorcière Hebdo.

Équipement et autres modalités :
ϟ Pour les Phénix ou les NI prétendant encore être d’honnêtes citoyens (traîîîtres !) : n’oubliez pas de prévoir quelque-chose pour vous dissimuler le visage une fois le signal lancé ou une fiole de polynectar Wink

ϟ Tous les moldus sont équipés d'une cagoule, d'un pistolet avec 6 balles chacun, d'un couteau, et d’une potion explosive ou aveuglante.


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Votre groupe de Phénix/NI est initialement chargé de détruire un maximum de matériel, de récupérer d'éventuels objets de valeur (pourquoi pas) et de dégager les voies des employés qui seraient encore en train de travailler. Les mangemorts cherchent à les stopper. Que le meilleur survive  

ϟ Vos PNJ sont Oliver Durham et le jeune rouquin, Jamie Dubin. Bon courage  

ϟ Qui ne connait pas encore Oliver Durham, le leader de la Nouvelle Inquisition? Dans le doute, allez vous rafraichir la mémoire   par ici.

ϟ On vous présente Jamie Dupin. Il a des origines qui pourraient être françaises, ou pas. A vrai dire, s'il en a, c'est assez loin dans son arbre généalogique. Jamie est... il est gentil. C'est un bon Mangemort. Il n'a pas une soif de sang et un sadisme à toute épreuve, mais il est là pour aider parce qu'il croit vraiment, sincèrement, à la hiérarchie du sang. Il est basique rang 4 et pense que s'il se comporte bien, il pourra accéder à des cercles sociaux un peu plus prestigieux. C'est d'une naïveté sans égale de sa part de croire qu'Hayley Travers pourra un jour le remarquer, mais il n'y peut rien : on ne choisit pas ses idoles. Dans tous les cas, il veut absolument, résolument bien faire. Et ça veut dire capturer des Phénix et les remettre à la chef...de chef de chef, bref. A Hayley. Madâme Travers. De la révérence, on a dit ! 

ϟ Concernant ce tour-ci, il s'ensuit un double dé pour décider qui est bien caché, ou qui traîne dans les couloirs au moment du premier sort. Oups !

OUI / OUI : Sid est dans le couloir, les autres non
OUI / NON : Isak est dans le couloir, les autres non
NON / OUI : Tout le monde est pas caché (sauf Durham)
NON / NON : Balkiss est pas cachée, les autres si.


ϟ Pour l’instant, vous êtes loin les uns des autres. Rapprochez-vous un peu, les Mangemorts, n'ayez pas peur ! Vous ne pouvez attaquer que les personnes qui ne sont pas planquées (logique). N'oubliez pas qu'il vous faudra un double dé si vous voudrez toucher Durham - ou du moins la porte derrière laquelle il se trouve

ϟ Pour les Phénix. Well. Bon courage pour vous défaire de ceux-là.  Cependant, à partir du moment où vous avez lancé une attaque, les Mangemorts savent où vous êtes

ϟ Vous avez jusqu'au dimanche 8 octobre 19h pour poster.
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Ven 6 Oct - 21:03
Le membre 'Oliver Durham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/09/2017
Célébrité : Matthew Mercer
Crédits : Moi-même

Age : 36
Sang : Sang-Mêlé
Métier : Aucun
Dialogue : #0394E8
"Life sucks and then you die.
And then you die again.
And again. And Life still sucks"
- ScrawledScript

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 5:18
Entrer en se faisant passer pour des civils. C’est un succès. Monter jusqu’au 75e étage, c’est une semi-réussite, plusieurs membres sont perdu en montant. Compléter leur objectif? Disons que c’est une autre histoire. Ça commence bien pourtant, Isaac monte son foulard pour cacher ses traits, enlève son manteau et la valse chaotique commence avec grâce, Durham menant la danse avec intensité mais...

"MANGEMORTS!"
"... damn it"

Un plan ne marche jamais comme on le veut. C'est la première chose à savoir quand tu en fais un. Un bon plan est de savoir quand le jeter par la fenêtre et s'adapter. Et il faut dire qu’il prend porte solidement, mais solidement. Plusieurs semaines d'organisation partent en poussière dans l'espace d'une seule seconde. L'arrivée de mangemorts? Un détail qui va faire mal, très mal. Isaac le sait pertinemment et plus que personne, étant le seul n'ayant pas eu le temps de disparaître dans un bureau. C’est comment dire… ennuyeux d’être seul, au milieu d’un couloir, face à des mangemorts. Une délicate situation si vous voulez l’avis du sang-mêlé et une complication à prendre en considération dans l’espace d’une seconde avant de devenir une cible humaine, la seule aussi. S’il n’a pas de couverture, qu’il en fasse lui-même et qu’il les ralentisse. Ce n’est pas comme ils ne l’ont pas vu, il est littéralement au milieu du couloir. Isaac, sans attendre, lance un “Everte Statum!” à une imposante bibliothèque de bois installée à une dizaine de pieds de ascenseur où l’ennemi se trouve, le but étant de les heurter avec et créer de la couverture dans l'espace ouvert du couloir.

Le sort manque. Damn. Il a essayé. S'il réussissait à s'approcher d'un mangemort, ça serait tellement plus simple... Temps de se protéger maintenant! Pas le temps de penser à ce genre de chose. Isaac part à courir vers le bureau le plus proche, cherchant couverture. Il n'a pas l'intention de se faire tuer, torturer, capturer ou juste heurter par un sort. Il sait parfaitement de quoi les mangemorts sont capables pour y avoir goûté. Ce n'est pas une expérience des plus agréables. Il faut absolument que ce régime cesse. Il faut que l'opération marche. Ce n'est pas une question, c'est une affirmation. Trop d'innocents sont morts et souffrent encore de la hiérarchie du sang et du système de terreur. S'il y a quelqu'un qui écoute, faites que l'Ordre survive et l'emporte. faites qu'ils, Alec, Cecilia survivent et s'en sorte les deux indemnes.

Fate dices:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 5:18
Le membre 'Isaac K. Exander' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 131
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Légilimens connu, ancien Maître questionneur.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 11:15
Refermant mon imposante cape de velours bleu crépuscule sur mes épaules, j'avais quitté mon bureau au Ministère sitôt l'appel de la marque ressentie. Le regard sombre et la mâchoire serrée, m'attendant au pire. Ne me préoccupant pas des quelques ombres qui travaillaient comme moi ce soir. Chacun savait ce qu'il avait à faire s'il avait été contacté, l'urgence primait sur tout le reste en cet instant.

La Tour des médias. Encore. Comme un relou remontant du passé, nauséabond et vacillant. Dangereux. Qui étaient les incapables chargés de la sécurité d'un tel endroit? Une fois cette histoire réglée, ils auraient intérêt à avoir de bons arguments pour expliquer leur incompétence criminelle. Ou de ne plus être en capacité de répondre.

Balayant rapidement les visages endormis et crispés des mangemorts ayant répondu à l'appel, j'avais salué les têtes connues, discrètement soupiré devant tant de jeunesse inexpérimentée avant d'attraper l’ascenseur le plus proche avec deux jeunes sang-purs et un sorcier inconnu au bataille. Un journaleux apparemment. Flippé et radotant. Un basique qui plus est. Je n'avais aucune idée de son nom et m'en fichait bien.

"Oui nous avons parfaitement entendu Mâdame Travers, nous sommes tous équipés d'une paire d'oreilles en état de marche. Contentez-vous de vous concentrez au lieu de vous éparpiller."

Mes yeux bleus posés sur lui quelques secondes alors l’ascenseur montait, je m'en détournais pour m'adresser aux deux autres sorciers.

"Je n'ai pas à vous rappeler l'importance de votre engagement, ni celle de rester en vie. Vous êtes le futur de notre société, le coeur de nos sangs. Mais n'oubliez pas qu'ils ne sont que des parasites qui espéraient ne pas nous trouver sur leur chemin, des fous sans honneur, sans cadre et sans légitimité. Vous leur êtes supérieurs en tout, ne laissez pas la peur guider votre baguette. Votre bras est notre justice. Implacable."

Vaisey n'en était pas à sa première sortie pour les Mangemorts. Et elle semblait déterminée. J'espérais vraiment que ses compétences n'étaient pas uniquement de celles qui la valorisaient dans le Département. Quand au Zabini... Nous verrions bien assez rapidement.

Un léger ralentissement m'indiqua que nous arrivions. D'un geste je fis signe au groupe de ne pas rester devant lors de l'ouverture des portes, lançant rapidement un premier sort pour éviter toute surprise d'arrivée. Qu'il se perde sans toucher personne n'était pas importante, puisqu'il me permit de sortir de l'engin juste après et de prendre rapidement connaissance de la situation. Visant immédiatement la seule silhouette visible d'un rapide doloris.

Mes lèvres se retroussèrent en un sourire satisfait alors que des cris s'élevèrent.

"Dépêchez-vous de trouver les autres!" eu-je le temps de dire.. Avant que ce foutu basique ne me bouscule dans sa précipitation. Me dérangeant assez pour mettre fin à mon sortilège.

PAf pas paf?:
 

Résumé a écrit:

* Isaac tente de créer de la couverture/projeter une bibliothèque et ça ne marche pas, il coure alors vers un bureau pour se protéger des mangemorts.
* Wilfric remet les points sur les i et lance un Doloris sur Isaac. Interrompu par un Dupin trop enthousiaste. Il est pas content.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 11:15
Le membre 'Wilfric Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1089-balkiss-zia-kirke-come
Messages : 90
Date d'inscription : 29/07/2017
Célébrité : Mila Kunis
Crédits : Rose O'More

Age : Une petite trentaine
Sang : Basique 4
Statut : Célibataire
Métier : Guérisseuse
Baguette : 23,7cm, bois d'aubépine, crin de licorne, souple et facile à manier
Epouvantard : un puissant nuage d'orage
Dialogue : Bleu

Or yet in wise old Ravenclaw,
If you've a ready mind,
Where those of wit and learning,
Will always find their kind.

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 19:15
De retour à Avalon. Jour froid, jour gris. Mais, Balkiss l’espérait, jour de victoire. Ce projet d’anéantir la tour des médias était parfait. Rien de mieux que de nuire à cet endroit, manipulateur de masses. Ça n’allait pas être facile. Non, pas de mission douce avec une victoire assurée au bout. Ça allait probablement être un bain de sang, mais Balkiss désirait simplement qu’il soit plus important du côté des Mangemort. Elle était prête à avoir mal, pour réduire à néant ce système pourri jusqu’à la moelle. C’est la haine qui la faisait avancer, rien d’autre. Et ce n’était pas sain, ça présageait sûrement des tas de problèmes. C’était sa première réelle bataille pure et dure. La Kirke n’était pas présente l’année passée. Mais aujourd’hui, elle voulait en découdre.

« MANGEMORT ! »

Putain de merde. Si tôt. Balkiss avait eu le temps de s’accroupir et de se faufiler entre deux bureaux massifs. D’ici, elle ne voyait rien d’autre qu’une scène d’horreur : Isaac qui n’était pas planqué. Elle ignorait la position de Sid et de Durham mais par chance ils se seraient protégés. Tout ce qu’elle pouvait observer c’était le grand Isaac qui n’avait pas eu assez de temps. Il balança un sortilège dans une vaste bibliothèque, sortilège qui loupa.

« Fait chier. » murmura Balkiss en essayant de faire fonctionner son cerveau mais déjà elle entendit des cris de douleurs.

Ils étaient fort et provenaient du plus profond des tripes d’Isaac. Ca ne pouvait provenir que d’un Doloris et le connard qui avait fait ça semblait prêt à bien des choses.
Un doloris punaise ! Le combat commençait sur les chapeaux de roue. C’était Mulciber, évidemment, le vieux sorcier ne faisait pas dans la dentelle. De là où elle se trouvait, elle sorti sa baguette et la pointa sur les jambes du premier attaquant.

« Petrificus totalus » murmura la Kirke d’un air pas très assuré.

Bien sur, ça ne pouvait que rater, l’angle pris était mauvais et les chances d’atteindre Mulciber et de le paralyser étaient infimes. Le sortilège s’écrasa donc contre un bureau dans une détonation assez forte. Merde. Balkiss espérait ne pas avoir été repérée par sa vaine tentative.

Elle ignorait encore qui accompagnaient le vieux, mais qui que ce soit, l’affaire démarrait mal et cela promettait un Halloween mouvementé. Toutefois, Balkiss avait envie d’en découdre.

Petrificus totalus ?:
 

Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 19:15
Le membre 'Balkiss Z. Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 58
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway

Double compte : Lyne Cooper

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Propriétaire de la deuxième et toute nouvelle boutique de prêt-à-porter de luxe Zabini à Avalon
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30,1 cm, légèrement souple.
Epouvantard : Il est soudainement tout petit, invisible, très seul et piétinable
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils d'Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de luxe éponyme : il lui voue une admiration sans borne et rêve de faire la même chose •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Bon à marier •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus, oui !
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:03
Spoiler:
 

Nikita a sauté dans ses vêtements bien avant lui. Ou du moins, Armel espère que son frère adoré n’oserait pas (jamais !) quitter la maison en catastrophe en pyjama (par Rowena !). Lui a eu un peu de mal à comprendre ce qui se passait en plein milieu de la nuit : il n’a pas compris immédiatement pourquoi son bras le brûlait tant que ça, il a fallu un « Lumos » marmonné d’une voix encore toute endormie pour apercevoir la Marque bien en relief. Et c’est donc à ce moment-là qu’il imagine que son cadet a sauté dans des vêtements. Quant à Armel, il a pris le temps de râler au nom de la fin de sa nuit anéantie, et puis aussi parce qu’il n’aurait à tous les coups pas le temps de se passer la tête sous l’eau pour assurer un effet coiffé-décoiffé parfait.

La coiffure n’est donc pas absolument parfaite, mais son jean lui fait des fesses de rêve, et son haut noir est moulant, mais juste ce qu’il faut, jamais too much. Ca compense.

Il entend depuis l’autre bout de leur immense maison des cris (maman). Armel devine combien elle a peur pour son frère, tout ce qu’elle lui fait promettre – et juge plus raisonnable de transplaner immédiatement, il est trop tard (tôt) pour gérer une crise d’hystérie quelconque.

**

La Tour des Médias est attaquée. Voilà ce qu’on lui dit juste après. Ces salauds de piafs sont passés à l’action – et son sang ne fait qu’un tour. Pas qu’il soit un guerrier fou, mais le sentiment d’insécurité est fort et acide (son père y travaille, Nick aussi, ils vont forcément foncer, il ne peut pas rester bêtement les bras croisés). Alors il n’écoute pas Ellaria tenter de le faire changer d’avis : ça lui a pris deux dizaines d’années, d’apprendre à dire « non » à une Zabini. Et puis Cass est de son côté, avec la même option « jeune sorcier complètement stupide ou suicidaire ». Il la serre dans ses bras rapidement (elle sent parfaitement bon même en pleine nuit, et lui aussi), admettant plus volontiers avoir la trouille pour elle que pour son propre derrière.

« Si on ose toucher ta manucure, je leur refais toute la dentition »
(Sois prudente !)

**

Tout comme, d’ailleurs, il admet difficilement appréhender (complètement !) en arrivant à leur étage. Il évite de croiser le regard d’Olivia – elle le connait trop bien, et fierté de Zabini masculine oblige, il préfère se la jouer pur-dur-aux-gros-bras ; il se moquera plus tard de sa tenue abominable (il n’aurait jamais un truc pareil sans ses plus sombres cauchemars). C’est un Serdaigle, pas un écervelé de Gryffondor, n’oublions pas… Et la présence du Mulciber l’intimide. Dans cette situation plus encore évidemment, mais surtout : il admire le bonhomme. Un peu de la même stature que celle de son grand-père. Quant au rouquin qui les accompagne, il ne lui inspire rien de bon. C’est un basique et le triste malheureux n’y est pour rien, mais il a une sale tête d’abruti fini. Encore une fois : ça n’est pas sa faute, et il se trompe peut-être. Ne jamais juger trop vite, c’est trop facile.

Les mots de Mulciber résonnent, claquent, justes, fiers. Il se contente d’un hochement de tête approbateur. Armel n’est pas un violent, se voudrait au contraire pacifiste jusqu’au fond des tripes : mais pas quand ces terroristes menacent, la nuit, les siens. Jamais. Ils arrivent, ça y est ; il serre ses doigts autour de sa baguette comme pour lui assurer qu’il ne laissera définitivement pas la peur le guider (il n’a pas peur, il se souvient très très bien de ses cours de théorie à Poudlard, il était parmi les meilleurs élèves… ça devrait aider ! et puis par Rowena, il a des co***les !).

Des portes claques et ils les devinent filer comme des lapins. Non : des cafards soudain éclairés par une lumière. Ils courent et se réfugient de part et d’autre du couloir. Ca lui donne envie de vomir, ce manque d’honneur (battez-vous, nom d’une goule ! montrez-vous !) – et non, l’envie de vomir, ça n’est pas du tout à cause de la situation, promis. Il devine Nick Merlin-sait-où perdu dans les étages, Cassie sans doute pas très loin non plus : ça suffit à faire bouillonner quelque chose au fond de la poitrine. Ils n’y toucheront pas !

« Dépêchez-vous de trouver les autres ! »

Il accélère l’allure à travers le couloir, lance enfin un regard à Olivia pour vérifier qu’elle le suit juste après (il se la joue courageux mais pas complètement fou non plus, il ne va pas s’y jeter tout seul comme un idiot). Il choisit une porte au hasard (la première), sans prendre le temps de la réflexion (bordel de bordel si derrière il y a cinq sauvages qui répliquent, il a intérêt à courir vite ou avoir d’extraordinaires réflexes) :

« Bombarda maxima ! Putains de lâches ! »

Qui précédera de très, très, très peu une autre explosion. Le jeu commence pour de bon.


* Isaac tente de créer de la couverture/projeter une bibliothèque et ça ne marche pas, il coure alors vers un bureau pour se protéger des mangemorts.
* Wilfric remet les points sur les i et lance un Doloris sur Isaac. Interrompu par un Dupin trop enthousiaste. Il est pas content.
* RESUME DE BALKISS
* Armel débarque à la fois nerveux et contrarié de voir les Phénix si lâches (PLANQUES!). Un Bombarda Maxima au hasard explose la porte derrière laquelle Oliver se planque (il est touché par les débris). S'en suit juste après l'explosion de Sid.
* Après s'être amusé à bien dégueulasser les bureaux de sorcière hebdo, Sid se planque sous une table dans un quelconque bureau. Voyant inefficacité de ses collègues, il décide de sortir de sa planque et de lancer un bombarda maxima sur la bande de mangemorts.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:03
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Serial niqueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t643-sid-w-lewis
Messages : 135
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Joe Guilgun
Crédits : Moi

Double compte : Agapanthe Kirke

Age : 29 ans
Sang : Sang mêlé
Statut : célibataire
Métier : Barman
Baguette : bois d'if et crin de licorne, 34 centimètres, inflexible
Dialogue : #ff3300

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:05
Sid lave les verres du chaudron baveur le regard absent. Ce soir, il part plus tôt. Il a demandé à Silja de le couvrir. Elle fera la fermeture. Il ne remarque même pas la beauté assise au comptoir qui le regarde avec insistance. Il a la tête ailleurs. Ce soir, c’est un grand soir, un gros coup. Il repense aux deux dernières fois que les phoenix et la nouvelle inquisition s’étaient alliés pour poutrer du mangemort. Les mines d’Ensinies où il avait eu Mervyn Kark face à lui et où Jane Callaghan avait failli crever devant ses yeux. Et les pendaisons d’Avalon où cette fois encore, il a du faire face à papy Kark. Ce bâtard avait marqué Adara d’un gros « traitre » difficile à cacher. Va-t-il encore une fois avoir à faire au ministre de la magie ? La dernière fois, Sid avait réussi à le toucher, à lui faire mal, un peu. Mais aura-t-il autant de chance ?
Pourtant, Sid aime quand ça pète et l’idée d’aller faire sauter la tour des médias lui plaisait bien. Un bon coup pour freiner la propagande mangemorte. Bien sûre qu’il serait là. Picoler, baiser, picoler, baiser, picoler, baiser : Sid se fait chier à mourir. Faire exploser des trucs, ça va lui changer les idées.

***

Sid écoute le discours gerbeux de l’autre crétin de prêtre et celui d’un non moins débile Obbie en malaxant sa cagoule entre ses mains. Il la connait bien cette cagoule, elle le suit dans la plupart de ses missions pour les phoenix. Pour l’occasion, vu que nous sommes la veille d’halloween, il l’a coloré en orange, y rajoutant les traits d’une citrouille.
Il est réparti dans le groupe du curton avec deux autres sorciers - parmi lesquels il reconnait une pote de Cécilia dont il avait oublié le prénom - et une poignée de moldus.
Et c’est parti !
Après avoir foutu le bordel dans plusieurs étages, Sid et son groupe – où sont les moldus ? – arrivent à l’étage 75. Sorcière hebdo. Ils vont bien se marrer.
Sid monte sur les tables, shoot dans des paquets de feuilles en s’imaginant toutes les pouffiasses qui lisent le magasine s’outrer devant une telle violence. Il chante l’internationale, chant révolutionnaire moldu qui lui revient des tréfonds de sa mémoire. Oubliant la moitié des paroles, il les réinvente à sa sauce, rajoutant des « ces fils de putes de mangemorts » ou des « on va bien les niquer cette bande de gros bâtards ».  Sid saute de tables en tables, prenant bien soin d’écraser de ses chaussures boueuses la tête des célébrités aux dents trop blanches. D’un coup de baguette, il transforme les affiches et portraits aux murs, rajoutant des bites et des nichons un peu partout, écrivant des insanités en gras et indélébile le long des murs. Il fait voler de lourds objets pour casser les fenêtres et les miroirs trop présents dans les locaux. Il arrête de chanter et se tourne vers Oliver :

« Celle là, c’est pour toi ! »

Sid avait aperçu le portrait de Mervyn Kark, sa baguette dessine un crucifie et un gros cul juste en dessous du portrait. Lorsque le crucifie pénètre ce qui représente de postérieur du ministre, le portrait écarquille les yeux et forme un O avec la bouche. Et le mouvement recommence et recommence. Sid est plié en deux.

Sid n’a pas le temps de voir si la petite surprise qu’il a fait au cul béni le fait rire ou le choque car ce dernier par se cacher en courant avant de leur signaler l’arrivée imminente des mangemorts. Sid saute de sa table et glisse dessous. Le sorcier qui les accompagne est découvert, il se prend un doloris et rate sa tentative minable de protection. Quant à la pote de Cecilia, elle n’est pas beaucoup plus efficace. Leurs dernières options sont Sid ou le bigot. Sid n’a jamais porté les religieux dans son cœur : la messe, c’est chiant, donc les curés doivent être tout aussi chiants et si c’est pour qu’il fasse un notre père pendant trois heures avant de tirer, autant que Sid fasse le boulot tout seul.

Sid sort de sous la table, traverse le couloir comme un fou en criant :

« Bombarda maxima »

Sid dirige sa baguette vers le plafond et un gros "boum" retentit. Une partie du plafond s'écroule devant les mangemorts. Ils vont avoir du mal à avancer avec ce gros tas de gravas pendant quelques instants. Sid s'adresse à Isaac :


«Maintenant, ducon, on se casse d'ici.»

Les petits dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:06
Le membre 'Sid W. Lewis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 703
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:58
Dans cet ascenseur de la Tour des Médias, affublée de mon pyjama blanc à fleurs plus ou moins caché derrière une sorte de sweet doublé pour avoir chaud et des bottes plates, j’écoutais Wilfric Mulciber aux côtés d’Armel en ayant plus honte que peur. J’avais une tenue « ridicule » face à mon directeur de département et avais précédemment senti le regard rapide mais désapprobateur d’Armel sur ma tenue. Même si le rouquin basique, qui commençait déjà à me taper sur le système, était plus ridicule que moi. Par Rowena, est-ce que Cassandra déteignait sur moi ?

--

La Marque se mouvant sur ma peau m’avait réveillée en sursaut et l’effervescence du Manoir m’avait sommée de ne pas tenir une grande importance sur ma garde-robe. Si j’avais su à ce moment-là qu’Hayley Travers me mettrait dans ce groupe, j’aurais probablement fait plus attention. Seulement les cris de ma mère parvenant à mes oreilles me forcèrent à transplaner bien plus tôt que prévu. Tant pis pour le pyjama.

Arrivés au point de ralliement, on nous expliqua que la Tour des Médias était attaquée. Une scène rejouée du passé avec quelques éléments en plus qui, dans une autre situation moins critique, serait presque risible. Je vis la main de ma mère se crisper quelques instants sur sa baguette. Certains souvenirs devaient remonter à la surface. Ces foutus Phénix accompagnés de la vermine moldue de la Nouvelle Inquisition ne pouvaient pas gagner.

--

Le discours de motivation du Directeur du département de la Justice Magique se termina et j’hochai la tête quasiment en même temps qu’Armel. J’étais déterminée à leur faire mordre la poussière – ou leurs cendres, si on poussait la métaphore du Phénix jusqu’au bout. Mais une pointe de stress avait rapidement fait son apparition : entourée du Mulciber et d’Armel, je ressentais une pression que je n’avais jamais ressentie auparavant. J’avais peur qu’ils me jugent finalement inutiles et avais surtout peur de les décevoir, l’un comme l’autre. Ce fut ainsi à mon tour de me crisper. Même l’accent débile du basique rouquin et benêt qui nous accompagnait me préoccupait moins.

Ding ! Les portes de l’ascenseur s’ouvrent et les trois hommes s’engouffrent dans le couloir rapidement, sous un « MANGEMORTS ! » probablement Phénix. Et tout s'enchaîna. Le Mulciber prit directement le Phénix non-planqué pour cible en lui lançant un Doloris. Armel, quant à lui, lança un Bombarda Maxima fulgurant et in-extremis contre une des portes. Mais alors que je comptais faire de même, un Phénix en décida autrement, faisant éclater le faux-plafond de l’étage pour nous ralentir. Scroutt. « Conf— » Je n’eus pas le temps de tenter quoi que ce soit pour déblayer le passage qu’un autre débris me toucha le bras lié à ma baguette pour me déconcentrer, me faisant tout de même voir des couleurs au passage. Et une Olivia qui se ridiculise, une ! Saleté de vermines, tout ceci commençait vraiment bien. Ou pas.

Confringo sur les débris:
 


Résumé a écrit:
* Isaac tente de créer de la couverture/projeter une bibliothèque et ça ne marche pas, il coure alors vers un bureau pour se protéger des mangemorts.
* Wilfric remet les points sur les i et lance un Doloris sur Isaac. Interrompu par un Dupin trop enthousiaste. Il est pas content.
* (BALKISS)
* Armel débarque à la fois nerveux et contrarié de voir les Phénix si lâches (PLANQUES!). Un Bombarda Maxima au hasard explose la porte derrière laquelle Oliver se planque (il est touché par les débris). S'en suit juste après l'explosion de Sid.
* Après s'être amusé à bien dégueulasser les bureaux de sorcière hebdo, Sid se planque sous une table dans un quelconque bureau. Voyant inefficacité de ses collègues, il décide de sortir de sa planque et de lancer un bombarda maxima sur la bande de mangemorts.
* Olivia, dans sa tenue qui lui fait plus ressentir la honte que la peur, est déterminée à faire du mal aux Phénix. Elle s'élance dans le couloir à la suite de Wilfric et d'Armel, se prend un autre débris (résultant du sort de Sid) sur son bras droit, l'empêchant de lancer le Confringo pour libérer la voie.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Sam 7 Oct - 23:58
Le membre 'Olivia Vaisey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
« Deuxième tour »
PNJ


QG PHÉNIX, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

Les flammes léchaient le ciel nocturne. La haute fumée s'élevant des bâtiments en feu masquaient jusqu'aux étoiles, donnant à l'ancien QG Phénix un aspect de limbes tout à fait délectable. Demeter Denfer esquissa un petit sourire satisfait tandis qu'elle rangeait sa baguette. « Astruc. Rapport. » Le Pacificateur ne se le fit pas dire deux fois. « Périmètre sécurisé. Suivant les ordres, un seul survivant a été laissé pour interrogatoire. » « Bien. Amenez-le moi. »  Autour d'eux, d'autres brigadiers maîtrisaient l'incendie de manière à leur laisser une safe zone. Deux tireurs d'élite ne tardèrent pas à s'avancer au milieu de ce qui n'était plus qu'un terrain vague, traînant un prisonnier entravé. Lourd. Massif. Le visage ensanglanté ressemblant aux quelques cadavres qui subsistaient aux abords de l'incendie - ceux-là même qui brûleraient dès que les unités auraient déguerpi. Demeter le reconnut immédiatement. Son visage de traître à son sang trônaient sur les murs du monde sorcier depuis les guerres civiles. « Bruce Blackburn ! Sans déconner, les gars, qui vous a dit que c'était mon anniversaire aujourd'hui ?! » La femme jubilait. Ils avaient attrapé l'une des plus grandes figures de la rébellion Phénix. Elle s'imaginait déjà tout ce qu'elle allait pouvoir lui faire subir, lui faire cracher sur tous ses petits terroristes de copains. Si par malheur, il parvenait à survivre au traitement de ses hommes et elle, elle escomptait bien à ce qu'il soit réduit à l'état de légume, nourriture avariée pour ces chers Détraqueurs. Demeter n'aimait pas trop prêter ses crayons de couleur aux copains. « Bah alors ? T'as rien à dire ? Vous lui avez arraché la langue ou quoi ? » accusa-t-elle ses comparses, lesquels secouèrent la tête en signe de dénégation. Le Blackburn ne faisait qu'arborer un sourire indéchiffrable. « Impossible de le faire parler depuis qu'on l'a maîtrisé. Il se contente de ... Faire cette tronche. » Quelle frustration. Pour la peine, elle colla un coup de botte dans l'autre face de strangulot. Il vacilla à peine.

Elle s'apprêtait à ordonner le repli, quand un crack caractéristique du transplanage les surprirent tous. « Wow ! » Le Pacificateur nouveau venu sursauta. A quelques mètres près, il atterrissait en plein dans le brasier. « Toufoulkan ? Qu'est-ce que vous faites là ? » Ahuri, au lieu de regarder leur supérieure, il lorgnait autour de lui. « Ben ... On essaie de vous contacter depuis plus d'une heure. On m'a envoyé vous chercher. Les terroristes ont attaqué la Tour des Médias ! » se reprit-il face au claquement de langue impatient de la Denfer. « Que ... Par toutes les catins de Viviane ! Les gros bâtards ! T'étais au courant, hein ? Parle ou je t'achève, sale merde ! » éructa-t-elle en chopant le Phénix par le collet. Aucune réponse. Et toujours ce sourire. « Unité 1 et 2, vous partez en premier ! » Rien. Les traits déformés par la colère, elle brama un peu plus fort. « VOUS ATTENDEZ QUOI ? ON DEGAGE, J'AI DIT ! » Ils étaient pâles comme la mort. Lagides, l'un des deux qui retenait le Phénix, fut le seul à avoir le courage de lui répondre. « On n'arrive pas à transplaner, Madame. » Putains d'incapables ! Demeter s'y essaya à son tour. Une fois. Deux. Trois. En vain. Un hurlement de rage pure lui échappa. « Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?! Il se passe quoi ?! » Un rire tonitruant lui répondit. Lentement, elle tourna son visage vers Bruce. Sa première réaction. « Rendez-vous pour la prochaine partouze, fils de foutre avariés ! » Une voix caverneuse. Inhumaine. Comme ... pré-enregistrée. La tireuse d'élite se recula brusquement, comme si elle avait été brûlée.

Et là, tout autour d'eux, retentirent des dizaines de petits pop. Les corps abandonnés disparaissaient. Littéralement. Des cadavres, il ne restait plus que des pluies de paillettes balayées par le vent et la fumée. Blackburn fut le dernier à partir en poussière. « DES ILLUSIONS ! DES PUTAINS D'ILLUSIONS ! ON S'EST FAIT PIÉGER ! » Qui était pris qui croyait prendre. Les brigades - tous les Pacificateurs, rafleurs et tireurs d'élite d'Angleterre - n'avaient jamais attaqué ce qu'ils croyaient être le QG de la résistance. Les sources traîtres les avaient directement envoyé dans un traquenard. Ils étaient tous coincés ici.


TOUR DES MÉDIAS, 31 OCTOBRE 2046, 2H15.

L’assaut commença plus tôt que prévu. Oliver se doutait que Kark enverrait ses sbires, ses propres pions – de préférence de sang – pure(ment démoniaque). De là où il était, il entendait les piaillements de l’un d’entre eux, et entendait les sorts s’échanger. Il resserra sa prise sur son Uzi, arme fétiche et fidèle. Inspira. Il allait frapper bientôt. Il ferma les yeux, envoya une pensée à Dieu. Bientôt. Il attendait juste le bon mom…

L’explosion qui toucha la porte contre laquelle il était adossé le fit voler un peu plus loin. Oliver eut le réflexe de se protéger la tête, mais il s’écrasa contre le bureau posté au milieu de la pièce. Son dos… Il n’avait plus l’âge. La douleur qui partait de sa cote visiblement fêlée irradiait dans tout son côté droit. Il déglutit. La pièce tournait. Il fallait qu’il se relève. Grimaçant de douleur, il s’admonesta une prière silencieuse et se redressa. Ce n’était pas une simple explosion qui allait le faire se coucher et ne plus se relever !  Il avait une mission à accomplir, Dieu l’avait choisi pour cela. Il ferma les yeux une seconde, saisit son Uzi et se redressa tant bien que mal. Putain de sorciers démoniaques. Ils allaient tous crever en Enfer, et rien que ça, c’était une consolation pour le prêtre. Si seulement leur chemin pour y arriver était douloureux… Cela ne pourrait que lui faire encore plus plaisir.

C'est d'ailleurs à cet instant précis qu'il pensa à l'affiche de Mervyn Kark que l'un de ses compères du moment avait saboté en son... Honneur? C'était un Sacrilège. Détestable. Et d'un humour d'une bassesse sans fond(ement, visiblement). Mais son auteur faisait partie de son équipe. Il se devait, pour ne pas trop se mettre les Phénix à dos, de les aider. Oliver soupira, puis prit la parole.

« Mes frères, camarades ! » Sa voix s’adressait bien évidemment aux Phénix qui l’accompagnaient… Qui n’étaient, de par leur nature proche du Démon, pas ses camarades. Juste des alliés temporaires. Cependant l’hypocrisie était un bien petit péché comparé à d’autres : il n’avait rien à craindre, la colère de Dieu ne s’abattrait pas sur lui pour cela. « On se replie à l'autre ascenseur, celui à l’autre bout de l’étage. Maintenant ! Je vous couvre ! »

*

« Oh je suis vraiment vraiment désolé ! Je vous ai fait louper votre sort désolé ! Comment pourrais-je me faire un jour pardonn…. Oui, d’accord. » Mortifié, Jamie se tût en voyant la mine du vieux papy sang-pur important qui l’accompagnait. Ce dernier n’avait pas eu à parler pour qu’il comprenne que ses paroles étaient de trop. Il s’agissait de se faire pardonner pour avoir fait cesser son sort. Un sort de Magie Noire, qui plus est ! Jamie tenait en grande estime ceux qui arrivaient à maintenir un tel contrôle d’eux-mêmes pour devenir experts en Magie noire.

Il fallait qu’il se rattrape. Heureusement pour lui, les autres qui l’accompagnaient n’étaient pas follement pratiques et utiles. Ce n’étaient pas des maitres, eux. Jamie resserra sa poigne sur sa baguette et observa le couloir. Il suffisait d’un seul d’entre eux…
Lorsqu’ils furent ciblés par une salve de balles moldues, il eut la présence d’esprit d’ériger un bouclier. « Ils s’enfuient !! Vite faut les avoir ! Et y’a des moldus avec eux, faut faire attention !» Captain Obvious. Il se mit à courir et, dans le même temps, lança un « Rete Fulgurator ! » qui emprisonna (par chance ?) l’un des terroristes.

OUI : Isaac
NON : Balkiss


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Petit résumé :Oliver se fait exploser la tronche mais réussit à se relever, et vous incite à partir de l'autre côté du couloir en direction d'un second ascenseur pendant qu'il vous couvre. Cependant, Jamie lance une protection pour stopper les balles, ce qui permet aux Mangemorts d'avancer, ainsi qu'un rete fulgurator qui emprisonne l'un d'entre vous.

ϟ Mangemorts : C'EY LA BAGARRE ! Vous n'allez tout de même pas les laisser s'enfuir ? Avez-vous vu le dessin HORRIBLE de Sid dans le bureau sur la gauche en rentrant ?  

ϟ Phénix/NI : Pendant que vous tentez de vous éloigner de vos ennemis pour mener à bien votre tâche de destruction, l'un d'entre vous est emprisonné dans un filet electrique. Pour s'en échapper, il faudra un "oui" de la part de l'un d'entre vous. L'intérêt serait que vous essayiez de mettre un peu de distance en vous enfonçant un peu plus dans l'étage. L'ascenseur dont vous parle Oliver est encore un peu loin, mais plus vite on court, plus vite on y est. Conclusion : on libère son prochain et on apprend à bien viser en courant !

ϟ Koikonfé : Ce tour est un mélange d'affrontement et de fuite. A vous de voir ce que vous privilégiez (Essayez juste de ne pas partir du mauvais côté, ça serait embêtant).

ϟ Concernant les lancés de dés, n'oubliez pas de nuancer. Vous postez votre post en y incluant le lancer de dés et les propositions dans votre post. En fonction du résultat, n'hésitez pas à continuer votre écriture si vous souhaitez terminer votre post. Et surtout, dans tous les cas, n'hésitez pas à poser vos questions si vous avez peur de faire du grosbill. Nous préférons, en tant qu'admins, reçevoir une propositions de dés dans le sujet des questions plutôt que de devoir gérer les posts après qu'ils soient postés, donc vraiment, n'hésitez pas à nous poser toutes vos questions ! Elles ne sont pas stupides, bien au contraire !

ϟ On vous rappelle de prendre votre temps de bien lire avant de poster.  

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au mardi 10 octobre, 19h pour poster un message !

ϟ Tours manqués /

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Dim 8 Oct - 21:17
Le membre 'Oliver Durham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 58
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway

Double compte : Lyne Cooper

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Propriétaire de la deuxième et toute nouvelle boutique de prêt-à-porter de luxe Zabini à Avalon
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30,1 cm, légèrement souple.
Epouvantard : Il est soudainement tout petit, invisible, très seul et piétinable
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils d'Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de luxe éponyme : il lui voue une admiration sans borne et rêve de faire la même chose •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Bon à marier •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus, oui !
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:55
Les voilà : ils sortent comme des lapins de leur cachette. Comme des cafards qui fuient la lumière – mais ça n’est pas un jeu, ça n’a rien d’amusant que de leur courir après la rage au cœur si tard dans la nuit, plutôt que de dormir bien tranquillement. Enfoirés de piafs, lâches comme tout par-dessus le marché !

L’explosion qui fait suite à son propre Bombarda Maxima le décontenence. Il s’en est fallu de peu pour qu’il se prenne du plâtre en plein milieu du crâne – c’est Olivia qui semble touchée par contre, elle rate son sort. Ou c’est peut-être à cause du pyjama (comment tu peux avoir confiance en toi et ta magie dans une tenue pareille, bon sang ?). Les débris barrent un peu le couloir, ça laisse le temps aux piafs de prendre un peu d’avance – sortir de leur cachette minable et se remettre à courir. Il compte rapidement les silhouettes, Armel devine qu’ils ne sont sans doute pas plus nombreux qu’eux. Piafs ou moldus qui se sont sentis pousser des ailes (quelle erreur !) malgré eux, d’ailleurs ? Eux, ont la magie du Mulciber avec eux. Et un rouquin écervelé finalement pas si maladroit puisqu’il réussit son coup (il parle beaucoup trop, mais Armel laisse le soin au véritable leader de leur groupe de lui remettre les idées en place). Et un piaf en cage ! Une !

Olivia et lui ont l’avantage de la jeunesse, des articulations saines, et malgré les petites jambes de son amie : ils courent vite. Mulciber moins, il s’occupera plutôt de faire en sorte de garder la piaf emprisonnée loin de ses copains. Alors, au rouquin débile, il crache finalement : « LA FERME ET COURS ! » Au lieu de parler ! Sombre crétin ! S’il leur permet de gagner du temps à parler bêtement plutôt que de passer à l’action (laisser parler ses réflexes, action-réaction, ne SURTOUT PAS les laisser s’échapper ; de quoi auraient-ils l’air ?), il le tue. En attendant, il se contente de le fusiller du regard. Olivia toute proche, donc. Et lui vise la première silhouette : fort d’un premier sort réussi avec brio, l’adrénaline a pris la place de l’appréhension première.

« FLUMEN IGNITE ! »

Spoiler:
 

Peu importe qui il touche : tous, ils méritent simplement d’être stoppés nets, mis hors d’état de nuire. Les flammes jaillissent en quelques saccades (ça lui plait), et immédiatement, « ça » crie (il jubile, galvanisé). Pas le temps d’éclater d’un rire fier ou d’entamer une danse de la victoire : il en reste d’autres. Punaise de punaise, un piaf qui sent le brûlé, ça a l’air de faire drôlement moins le malin !

****

Oliver se fait exploser la tronche mais réussit à se relever, et vous incite à partir de l'autre côté du couloir en direction d'un second ascenseur pendant qu'il vous couvre. Cependant, Jamie lance une protection pour stopper les balles, ce qui permet aux Mangemorts d'avancer, ainsi qu'un rete fulgurator qui emprisonne l'un d'entre vous.
On dirait qu'en fait Oliver ne couvre pas grand chose, puisqu'Armel lui balance un Flumen Ignite et lui touche le haut de la cuisse (ça brûle !). Olivia et lui courent vite, il a préféré confier Balkiss "en cage" à Wil
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Dim 8 Oct - 22:55
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50
Date d'inscription : 23/09/2017
Célébrité : Matthew Mercer
Crédits : Moi-même

Age : 36
Sang : Sang-Mêlé
Métier : Aucun
Dialogue : #0394E8
"Life sucks and then you die.
And then you die again.
And again. And Life still sucks"
- ScrawledScript

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Lun 9 Oct - 0:56
Endoloris – Inflige à la victime une douleur presqu’intolérable. La puissance du sortilège dépend du lanceur mais aussi de la victime : tout est question de force mentale.

Dire que la souffrance d’Isaac était insupportable serait un euphémisme. Elle était inimaginable. Son monde n’est douleur et il ne s’entend même pas hurler, son cerveau n’enregistrant que la torture. Heureusement, après quelques secondes, le sortilège est terminé quoiqu’il semble que la souffrance ait durée une éternité. La maîtrise du endoloris était… impeccable. Isaac a peut-être déjà expérimenté la magie mangemort, mais ça n'enlève rien à la souffrance surtout si le sort est maîtrisé comme il l'a été. Toujours effondré et l’esprit embrumé, il entend les deux explosions quasi-simultanées suivies d’un éclat de voix venant de Durham disant de se replier avant qu'une rafale de coups de feut retentisse. Ce qu’Isaac fera avec plaisir. Sa main trouvant sa baguette tombée à ses côtés, il se prépare à se relever, plus solide qu'il y a une seconde, quand deux sorts partent un après l'autre. Une phénix, Balkiss est son nom il croit, et Durham, derrière plus proche de leur porte de secours, sont heurtés… Balkiss ne pourra pas s’en sortir toute seule, Durham se relèvera. Il n’est pas chef de la Nouvelle Inquisition pour rien. Isaac encore a terre, mais alerte au mieux de sa situation, ne pense même pas et, entre deux souffle, envoi un sort vers les mangemorts. “… Everte statum… "

Avec soulagement, Isaac entend son sortilège heurter un mangemort. Il se relève tant bien que mal et voit le sortilège sur Balkiss se dissiper. Magnifique, juste magnifique. Maintenant c'est le temps de courir et Isaac le fait promptement au meilleur de ses capacités du moment. Ça le fera pas même s'il accélère. Il va se prendre un sort dans le dos si ça continue... au moins Balkiss est libérée et Durham n'est pas mort, enfin encore... Isaac soupire, il n'est pas content.

L'arrivée en tant que telle des mangemorts est sans commentaire, comment l'affrontement se passe, c'est ennuyant, très ennuyant. Se prendre un doloris dans la face ça n'aide pas, ça ne fait pas du bien même après,  surtout quand il est bien réussit. Oui, Isaac a le droit d'être pas content.

Fate Dices:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Lun 9 Oct - 0:56
Le membre 'Isaac K. Exander' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 131
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Légilimens connu, ancien Maître questionneur.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Lun 9 Oct - 10:28
Tout se passait parfaitement si on omettait le problème initial de cette situation et le fait que j'aurais normalement dû patienter encore un moment dans mon bureau à attendre le retour de nos troupes d'élites. Plutôt que de devoir courir moi-même après ces fichus terroristes et leurs idées malades.

J'imaginais déja la somme gigantesque de gallions qui allaient encore devoir être dépensés pour réparer ces actes barbares, que ce soit concernant les dégâts purement matériels ou pour la communication qui serait nécessaire en parallèle. Une aberration.

Quoi qu'il en soit, la petite Vaisey avait essuyé quelques dégats collateraux mais si elle tenait toujours debout et savait encore parler c'est que tout allait au mieux. Son comparse Zabini semblait relativement apte malgré tout, puisque son sort semblait avoir fait sortir ces rats de leurs caches.

Je fronçais un instant les sourcils en entendant cette voix que nous avions bien trop étudié après les évènements d'Avalon, juste avant qu'une salve de ces fichues balles moldues manquent de nous toucher. Le basique avait été plus rapide que moi en élevant son bouclier devant nous, nous évitant la gène de ces morceaux moldus. Ses excuses précédentes avaient été pathétiques, mais il m'avait suffit d'un regard pour le dissuader de continuer.

"Au moins savez-vous tenir votre baguette du bon côté." Commentais-je en voyant le résultat de ses sortilèges. Brave garçon, il serait finalement utile."Continuez ainsi."

Deux. Trois. Quatre? Y en avait-il d'autres? Les silhouettes rampaient, courraient, fuyaient. Dupin reprenait déja la parole. Sérieusement? Je revoyais immédiatement mon jugement tandis que le Zabini me devançait en lui intimant le silence. Je me contentais de rouler des yeux et de me concentrer sur les fuyards. Difficile de viser sans risquer de toucher la gamin sang-pur.

"Empêchez-les de s'enfuir. Essayez de les avoir vivants si possible."

Lorsqu'un des ennemis parvint à toucher Dupin et mettre fin à son actuelle utilité. La Phénix qu'il avait entravé commençait déja à se relever. D'un rapide coup de baguette je mettais fin à ses espoirs, appréciant de voir s'enrouler de solides chaînes autour de ses membres. Ses grimaces de douleurs étaient sans importance. Elle souffrirait bien plus lorsque nous aurions le temps de l'interroger comme il faut plus tard. Bien bien plus.

Mon regard tomba alors sur...Des affiches. J'hoquetais sous la surprise et pinçait les lèvres, réduisant en cendre celle que je venais de voir.

"Par Salazar.."

Histrions pathétiques..


Spoiler:
 

Résumé a écrit:

*Oliver se fait péter la tronche dans une explosion, mais se relève et nous couvre en tirant une volée de balle sur les mangemorts pour un retrait stratégique

*Le Rouquin protège les mangemorts avec un bouclier et lance un sort sur Balkiss, maintenant prise dans un Rete Fulgator

*Armel lance un flumen ignite sur Oliver et réussit.

*Isaac lance un second Everte Statum qui heurte le rouquin et lui fait perdre concentration sur le sort qui emprisonne Balkiss et part à courir du mieux qu'il peut suite à un endoloris vers l'ascenseur.

*Wilfric ne veut pas laisser Balkiss s'envoler et lui lance un Incarcerum fait de chaînes, qui en plus lui font bobo. Il fait aussi disparaître une de ces horrible affiche, chocked.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1673
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPE IV
ce message a été posté Lun 9 Oct - 10:28
Le membre 'Wilfric Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre