AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Meant to Meet ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1290-william-e-flint
Messages : 37
Date d'inscription : 05/10/2017
Célébrité : Ben Whishaw
Crédits : Neiroh

Double compte : Nathaniel Windsor

Age : 27 ans
Sang : Sang-Mêlé
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Baguette : Vingt-huit centimètres et demi, bois d’ébène et ventricule de dragon
Epouvantard : Un précipice, le vide. Un endroit où tomber et disparaître à jamais.
Dialogue : #FFFFFF

Grande Gueule - Sarcasme - Fierté - Courage - Dragueur - Colérique - Sale Caractère

Chroniques

Meant to Meet
ce message a été posté Mar 10 Oct - 21:00
MEANT TO MEET

William E. Flint & Willow R. Toufoulkan


    La route d’un fugitif est pavée d’obstacles et de difficultés. Personne ne connait leurs noms. Personne ne sait qui ils sont. Et c’est mieux ainsi lorsqu’on cherche la survie. Mais on possède rarement plus que quelques objets plus ou moins utiles et des souvenirs où la vie était plus simple. Mais il ne servait à rien de se rappeler de cette vie avec amertume. Au contraire, il était mieux d’embrasser ce qui se passait chaque jour tout simplement. Et aujourd’hui la chance souriait à William. Chose qui arrivait de plus en plus depuis quelques temps. Malgré sa situation de fugitif – et de rebut de la société, avouons-le – il n’avait pas vraiment à se plaindre. La température d’automne était plus qu’agréable, un vent transportant l’odeur des feuilles jusqu’à lui, et le soleil n’avait en rien sa chaleur étouffante de la canicule. Une âme innocente aurait pu considérer cette journée de parfaite. Et William se plaisait à se dire qu’aujourd’hui rien n’allait mal autour de lui, malgré la petite voix de la raison lui murmurant à l’oreille de ne jamais oublier que l’apparence de paix ne signifie pas qu’il n’y a pas de guerre, bien qu’il était plaisant de ne pas s’inquiéter excessivement pour une fois.

    William secoua la tête et replaça ses lunettes. Quelle idée de se dire que tout se passait bien. Vivre sans soucis de cette façon serait probablement le meilleur moyen de se faire tuer. L’insouciance était dangereuse, tout autant que la témérité – chose qu’il possédait en trop pourtant. Un faux pas, un regard mal placé, et qui sait ce qui pourrait arriver. Focussant à nouveau, il ne se félicita pas de ce moment d’écart, mais alla tout de même se trouver quelque chose à manger avec ses minces économies. Il traîna un peu, tout de même, regardant autour, les gens, la population. Tous ceux qui se pressaient pour se rendre quelque part, et ceux qui vivait probablement une vie agréable. Et dans un de ces rares moments de tête en l’air, il ne prévoya pas de rencontrer un obstacle. Un obstacle lui-même en mouvement, dont il sentit le coude le frapper plus douloureusement que prévu. William recula d’un pas dans un grognement dérangé.

          « Bordel, tu peux pas regarder-… »

    Sa phrase fût coupée en voyant l’obstacle et il fronça les sourcils. C’était un visage connu. Pas spécialement amical, juste des traits familiers, qu’il ne rencontre pas pour la première fois et qui le poussa à faire quelque chose qu’il ne faisait pas souvent ; s’excuser. Juste un mot soufflé rapidement, comme s’il avait honte qu’on l’entende se rabaisser à ces façons.  
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1119-willow-r-toufoulkan
Messages : 136
Date d'inscription : 17/08/2017
Célébrité : Emilia Clarke ♥
Crédits : Rose ♥, .nephilim, lux aeterna, nebula, vinyles idylles (avatar) | hela. (signature)

Double compte : Sheherazade Shoshana Raviya & Obbie Kantaro

Age : 20 années. (20/01/2026)
Sang : Sang-Pur de première génération.
Statut : Elle a entamé une relation secrète avec Aaron Macmillan. Son frère continue à lui chercher un fiancé sang-pur.
Métier : Ecrivaine, ses sujets favoris touchent les créatures que l'on ne connaît pas ou peu. Elle vient d'écrire un livre sur les vampires et aspire à écrire sur les moldus.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, 26cm, souple.
Epouvantard : Une cage, celle dans laquelle on essaierait de l'enfermer.
Dialogue : Lila

Métamorphomage d'1m43 qui peine à sortir de l'enfance et qui a 20 ans en paraît 15. Hyper-sensible et très naïve, incapable de se protéger émotionnellement en plus d'être instable, elle est aussi aromantique et nous trouve aucun intérêt aux sentiments. Le boulet qu'on a au pied et dont on aimerait se débarrasser tant la poisse se répercute sur elle et son entourage. Le danger l'attire comme un papillon est attiré par la lumière. Les sorts qu'elle ne maîtrise pas totalement, lorsqu'elle est dissipée, finissent toujours par une explosion, soit de la chose visée, soit de sa propre baguette. Ses vrais cheveux sont blancs mais elle les colore souvent en brun quand elle veut passer inaperçue.
Re: Meant to Meet
ce message a été posté Mar 10 Oct - 21:19
Il y avait des jours comme ça, où elle avait tellement la tête dans ses pensées, à énumérer tout ce qu'il lui restait à faire, qu'elle ne regardait pas véritablement où elle allait. Ce n'était plus simplement être dans la lune à son stade mais être inconsciente des dangers l'entourant. Mais pourquoi se serait-elle soucier des dangers ? Elle avait confiance au ministère de la magie, ils surveillaient les sorciers, les protégeaient, elle n'en doutait pas. Ou en tout cas, elle ne relevait pas le fait.

Willow devait aller faire quelque prospectus, c'était ce qu'elle croyait être bon pour faire la publicité de son livre, car, soyons franc, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire pour faire la promotion de son livre. Juste qu'elle se devait d'en vivre, qu'elle ne comptait pas rester vivre chez son père éternellement et que pour ça, il lui fallait de l'argent - ou dans le cas plus problématique à ses yeux, un fiancé fortuné. Ce que ses aînés étaient entrain de lui trouver sans même qu'elle ne le sache.

Elle énumérait donc les choses qui lui restait à faire aujourd'hui et aller voir Aaron, son meilleur ami, était sur sa liste, les prospectus, ce serait après. Après tout, peut-être que lui, qui était libraire, saurait comment faire. Alors elle se préparait à se rendre pour Londres, pour le chemin de traverse en réfléchissant encore à ce qu'il lui restait à faire avant de rentrer chez elle, quand elle rentrait avec une certaine violence - pour elle qui était déjà si petite par rapport aux autres - dans un sorcier. Elle manquait de tomber, ne se rendant pas compte qu'elle avait donné un coup de coude à la personne. Bordel, tu ne peux pas regarder, avait-il commencé à dire. Willow relevait la tête vers le sorcier, serrant contre elle son sac comme pour s'assurer qu'il n'était pas tombé.

- Excusez moi, je .. Je sais pas, oh, j'étais dans mes pensées. Ca arrive à tout le monde.

Oui ou alors ça arrivait surtout à elle, à vrai dire. Mais elle haussait les épaules alors qu'il s'excusait et qu'elle souriait finalement. Elle l'avait déjà vu plusieurs fois ces jours-ci, ils ne s'étaient jamais parlés mais ils se croisaient beaucoup, ce qui, là, finissait par l'amuser.

- Oh mais c'est toi. C'est drôle, on se croise partout en ce moment.

Elle ne croyait pas au destin à proprement parler, elle ne pouvait pas dire que c'était à cause de cela qu'ils avaient finis par se rentrer dedans en plein Avalon.

- Désolé pour ça, j'ai souvent la tête dans mes pensées. Je ne suis pas une Toufoulkan pour rien ! Erhm. Euhm. Je peux peut-être me faire pardonner ? Ah et euh, je m'appelle Willow. Toufoulkan, hein, euh, je viens de le dire.

Maladroite dans les relations sociales, elle ne savait jamais comment s'y prendre, alors elle y allait franc-jeu. Ca plaisait ou ça déplaisait. Elle regardait autour d'eux, les sorciers continuaient leur vies sans même leur accorder un regard.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1290-william-e-flint
Messages : 37
Date d'inscription : 05/10/2017
Célébrité : Ben Whishaw
Crédits : Neiroh

Double compte : Nathaniel Windsor

Age : 27 ans
Sang : Sang-Mêlé
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Baguette : Vingt-huit centimètres et demi, bois d’ébène et ventricule de dragon
Epouvantard : Un précipice, le vide. Un endroit où tomber et disparaître à jamais.
Dialogue : #FFFFFF

Grande Gueule - Sarcasme - Fierté - Courage - Dragueur - Colérique - Sale Caractère

Chroniques

Re: Meant to Meet
ce message a été posté Mar 10 Oct - 21:48
Les excuses de l’autre glissèrent dans ses oreilles, mais il ne la quitta pas du regard. Oui, effectivement, il ne s’agissait pas de leur première rencontre, bien qu’ils ne se soient jamais adressé la parole. Deux choses passèrent dans sa tête. Premièrement, il s’agissait d’une coïncidence. Une très drôle coïncidence, puisqu’ils avaient échangé des regards assez régulièrement depuis quelques temps. Deuxième il y avait la possibilité aussi infime soit-elle, qu’il soit suivi. Mais il repoussa cette possibilité d’un mouvement de main dans ses cheveux. Il n’était pas assez important pour être suivie, du moins pas à ce qu’il sache.

Un petit soupire qui se veut compréhensif, puis un léger sourire de rien, comme pour montrer que son attitude merdique et peu galante n’est pas une habitude – et ça, c’est un mensonge, avouons-le, il a un mauvais caractère ce gosse – tout en posant une main sur le bras de l’autre en voyant qu’elle avait presque manquer de tomber. Une façon de montrer, encore une fois, qu’il pouvait être amical quoi. Il fût à la fois rassuré et incertain d’entendre qu’elle aussi avait remarqué qu’ils se croisaient excessivement. Au moins, il ne  se faisait pas d’idées.

« C’est vrai… À croire que je me fais suivre. »

Hahaha, quelle blague. Une blague pour cacher l’incertitude, qu’il dissimula d’un nouveau sourire. Il scruta le visage de l’autre, mais ne décela rien. Il se dit qu’il fallait bien avoir été élevé par un père parano pour se poser de telles questions. De toute façon, ce n’est pas comme s’il était réellement capable de déceler la vérité sur le visage des gens. Il ne connaissait pas grand-chose à la psychologie et encore moins l’anatomie d’un mensonge ou du malaise. Il écoute les présentations et ne put qu’avoir un petit ricanement amusé. Le talent de la présentation n’était visiblement pas à la portée de tous, mais la maladresse n’était pas toujours un défaut; on pouvait y voir là de l’innocence même.

« William. » Il tendit la main droite, la gauche dans la poche de sa veste, pour serrer celle de la sorcière qui faisait facilement une tête de moins que lui, pas mécontent de voir qu’ils passaient inaperçu parmi les gens autour, malgré leur petit accrochage.

Bien que sur ses gardes presque à tout moment de la journée, il n’en était pas moins une personne qui cherchait les relations sociales. Un mix un peu compliqué, il faut se l’avouer. Cacher toute une partie de son être, mais en essayant d’avoir des présences autour de soi. Un art qu’il apprenait à maîtriser plus le temps passait. Et Willow, en lui offrant n’importe quoi pour se faire pardonner, ouvrait un peu la porte à cette fuite de la solitude.

« Je ne dirai pas non à une conversation, puisque nos chemins semblent se croiser sans arrêt. Aussi bien se connaître. À moins que je ne te retiennes? »
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1119-willow-r-toufoulkan
Messages : 136
Date d'inscription : 17/08/2017
Célébrité : Emilia Clarke ♥
Crédits : Rose ♥, .nephilim, lux aeterna, nebula, vinyles idylles (avatar) | hela. (signature)

Double compte : Sheherazade Shoshana Raviya & Obbie Kantaro

Age : 20 années. (20/01/2026)
Sang : Sang-Pur de première génération.
Statut : Elle a entamé une relation secrète avec Aaron Macmillan. Son frère continue à lui chercher un fiancé sang-pur.
Métier : Ecrivaine, ses sujets favoris touchent les créatures que l'on ne connaît pas ou peu. Elle vient d'écrire un livre sur les vampires et aspire à écrire sur les moldus.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, 26cm, souple.
Epouvantard : Une cage, celle dans laquelle on essaierait de l'enfermer.
Dialogue : Lila

Métamorphomage d'1m43 qui peine à sortir de l'enfance et qui a 20 ans en paraît 15. Hyper-sensible et très naïve, incapable de se protéger émotionnellement en plus d'être instable, elle est aussi aromantique et nous trouve aucun intérêt aux sentiments. Le boulet qu'on a au pied et dont on aimerait se débarrasser tant la poisse se répercute sur elle et son entourage. Le danger l'attire comme un papillon est attiré par la lumière. Les sorts qu'elle ne maîtrise pas totalement, lorsqu'elle est dissipée, finissent toujours par une explosion, soit de la chose visée, soit de sa propre baguette. Ses vrais cheveux sont blancs mais elle les colore souvent en brun quand elle veut passer inaperçue.
Re: Meant to Meet
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 20:56
Il lui disait que c'était à croire qu'il se faisait suivre et elle se frottait le coude en réalisant qu'elle avait donné un coup, maintenant que son coude lui faisait un peu mal. Femme-enfant un peu fragile, à croire qu'un courant d'air pouvait l'emporter sans trop de difficulté. Elle ne répliquait pas, haussant les épaules, c'était plutôt lui qui la suivait, eh ! Puis il riait quand elle se présentait, ce qui lui faisait plisser le nez, le regardant en cherchant à déterminer s'il se moquait d'elle ou non. Il lui tendait la main en se présentant à son tour. Euh, oui, mais qu'était-elle sensée faire de cette main ? Willow aimait peu les contacts physiques, simplement car elle n'y avait jamais été habituée. Elle n'avait pas fais parti de ces enfants qu'on câlinait à tout bout de champ mais de ces enfants qu'on laisse grandir tranquillement, seuls, dans leur coin. Elle n'avait jamais trouvé l'intérêt qu'avaient les autres pour le contact physique. S'enlacer, par exemple, elle ne le faisait pratiquement jamais. Et quel choc ça avait été quand Aaron l'avait prise dans ses bras pour la première fois. La même réaction qu'actuellement ; euh, je suis sensée faire quoi ?

Elle avait regardé la main tendu un moment. Puis elle s'était souvenu de comment son père saluer certaines personnes, parfois et elle avait pris la main tendue, la serrant peut-être un peu trop fort - si l'on pouvait dire. Pas assez pour la broyer mais disons plutôt vivement, rapidement, puis elle l'avait lâchée, le rouge lui montant aux joues et ses cheveux prenant la même teinte rouge vive, comme lorsqu'elle était embarrassée, gênée, intimidée, honteuse.

- Oui, c'est vrai, pourquoi pas se connaître, il y a peut-être une raison pour se croiser si souvent. Je voulais juste aller chez Aaron, enfin, mon ami, mais il peut attendre.

Aaron passait ses journées dans sa librairie alors il n'était pas à ça prêt, songeait-elle. Elle se raclait la gorge toute fois, balançant nerveusement sur ses pieds, les joues et les cheveux toujours rougeâtre.

- Nous devrions peut-être trouvé un endroit plus confortable que la rue.

Elle se creusait la tête pour réfléchir où ils pouvaient aller. La feignante qu'elle était, avait bien envie de s'asseoir sur un banc ou un siège mais, dans tous les cas, de s'asseoir. Et de boire un bon jus de citrouille avec un gâteau à la citrouille, la période s'y prêtait fort bien, trouvait-elle. Combien de temps avant qu'elle ne passe pour une idiote finie ? Ou alors c'était déjà fais ?

- Je connais un endroit où ils servent de super bons gâteaux à la citrouille, si ça t'intéresse !

C'était toujours mieux que rester planter ici, non ? Elle souriait, en tout cas, essayant d'apparaître un peu moins idiote - si c'était possible. Elle n'avait pas l'habitude de parler avec des étrangers et après tout, des fois cela fonctionnait très bien, d'autre fois elle finissait dans un appartement semblant abandonné et finissait par courir pour survivre avec deux fous à ses côtés. Les rencontres étaient toujours angoissantes pour elle, cela pouvait bien se passer et cela pouvait aussi se finir avec un couteau sous la gorge à renverser son jus de citrouille par terre. En y pensant, elle regardait le jeune homme, comme pour voir s'il n'avait pas, lui, un couteau, quelque part.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1290-william-e-flint
Messages : 37
Date d'inscription : 05/10/2017
Célébrité : Ben Whishaw
Crédits : Neiroh

Double compte : Nathaniel Windsor

Age : 27 ans
Sang : Sang-Mêlé
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Baguette : Vingt-huit centimètres et demi, bois d’ébène et ventricule de dragon
Epouvantard : Un précipice, le vide. Un endroit où tomber et disparaître à jamais.
Dialogue : #FFFFFF

Grande Gueule - Sarcasme - Fierté - Courage - Dragueur - Colérique - Sale Caractère

Chroniques

Re: Meant to Meet
ce message a été posté Mer 8 Nov - 17:17
William n’était pas quelqu’un qui se moquait aisément des autres; savoir que c’était quelque chose qui passait par la tête de la jeune femme l’aurait fait ravaler son sourire et s’excuser,  affirmant qu’il ne se moquait pas du tout de sa façon d’agir, au contraire. Son sourire cachait souvent son malaise, son incertitude, ou, dans ce cas-ci, la simple réaction face aux autres humains, leur façon d’agir, leurs tics, etc. Après tout, il adorait voir les différences entre les gens, comment leur façon de parler révélait quelque chose de différent à chaque fois. Mais comme il ne savait rien des tourments dans la tête de Willow, il se contenta de rester là, souriant, tendant la main.

Une main qui restait dans les airs, lui donnant l’air un peu imbécile. Son sourire amical fondit légèrement, presque de manière imperceptible, mais revint quand il l’a vit faire un mouvement pour lui serrer la main. Évidemment, il ne pouvait deviner que la jeune femme n’était pas friande des contacts humains, surtout quand lui ne faisait que chercher ces contacts, cette chaleur venant de quelqu’un d’autre. Il aurait probablement du mal à comprendre qu’on puisse fuir ce qui était en lui un vrai besoin, la proximité, dans un monde qui était maintenant si froid. Mais après tout, il avait encore beaucoup à apprendre malgré ses vingt-sept ans. Finalement, elle lui sera la main, d’une façon très peu naturelle, mais il n’en fit pas de cas. Après tout, tout le monde avait des vécus différents. Il se dit que cette jeune femme ne devait peut-être pas faire beaucoup de rencontre, ou du moins de rencontres professionnelles. Il glissa sa main dans sa poche, puis l’écouta répondre à sa proposition et son sourire s’élargit un peu, alors qu’il hocha simplement la tête, comme pour acquiescer. Alors qu’elle proposait de discuter dans un nouvel endroit.

 « Effectivement, et puis je pense qu’on bloque un peu le passage… »

William jeta un rapide regard autour d’eux. Les gens qui se pressaient pour atteindre d’autres endroits les contournaient, certains en marmonnant rapidement des injures à leur intention. Il était drôle de voire que deux personnes qui ne bougeaient pas empêchaient la circulation fluide dans cette endroit passant. Comme quoi un simple accroc dans un système fonctionnel était assez pour modifier ce dernier. Mais là, on se lance dans des métaphores inutiles pour le moment présent. Le jeune homme ramena son regard sur Willow alors qu’elle prenait la parole à nouveau, offrant d’aller dans un endroit où visiblement on pourrait bien manger. Les coins des lèvres de William s’affaissèrent un moment à nouveau. Les mains dans ses poches, il bougea légèrement les doigts, se donnant un air pensif, comme s’il réfléchissait à la proposition, alors qu’en réalité il cherchait à trouver ce contact froid et métallique de gallions. La vie de fugitif signifiait de survivre avec de maigres économies et il devait s’assurer qu’il avait assez avant de décider de s’adonner à la folie de manger du gâteau. Il fût bien vite satisfait, se félicita d’avoir… emprunté… cet argent, et retrouva son sourire poli, amical. S’il avait su ce qui se passait dans la tête de Willow, il aurait été le premier à croire que c’était un comportement suspect et se serait empressé de retourner ses poches pour montrer qu’elles ne contenaient aucunes armes.

« Bien sûr, pourquoi pas? On risque de moins dérangé et on sera au chaud. » répondit-il enfin, riant légèrement.  « Je te suis! »

Contenu sponsorisé
Re: Meant to Meet
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon