AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Jeu 19 Oct - 22:09

Ultima Cave


Groupes  I, II et III

Place de l'Ascension, 31 octobre 2046, 03h28

Obbie arriva dehors en toussant, crachant. Et il n'avait plus de cigares pour fêter ça. Il entendait brailler malgré le son de la pluie battant le pavé. « Par toutes les catins Lestrange ! TOUJOURS PAS DE MAGIE ! » Sûrement quelqu'un de leur côté ça, qui jurait presque aussi bien que lui. Il ne prit pas le temps de chercher à réellement savoir et poussa ses ouailles vers le côté, esquivant in extremis un morceau de charpente qui s'écrasa à côté de lui. « Vite les mioches, on se casse par la première porte. » Mais un coup le faucha et il tomba à plat ventre, la tête dans une flaque d'eau. « Vous...ne ... partirez... pas... » Hayley Travers avait la tête d'Obbie Kantaro entre ses mains et elle frappait aussi fort qu'elle le pouvait avec sur les pavés glissants. Puis elle fut fauchée à son tour par une Erika en furie. « LACHE-LEEE ! » Les deux femmes roulèrent au sol tandis qu'un bruit de talon martelant les pavés sembla résonner plus fort encore que la pluie. « CASSANDRAAAAAA ARMEEEEEEEEEEEL ON SE CASSE ! »


« Informations »


Ce qui se passe dans votre groupe :

ϟ Qui est concerné : Arsenia Sabordage, Ajay Shafiq, Zoltan Hunter, Hermès Travers, Lyne Cooper, Abbey Newton, Cassandra Zabini, Nilhem Kark, Heather Blackburn, Sheherazade S. Raviya, Mathilda Lovewell, Alice Charley, Scylla Lagides, Rowena Dolohov, Salomé O’Ryan, Nero Callaghan, Lizzie O’Meara, Jackson Michaels.

ϟ Vos PNJs sont : Obbie Kantaro (Phénix-Gr1), Hayley Travers (Mangemort-Gr1), Erika Ottosson (Phénix-Gr2), Ellaria Zabini (Mangemort-Gr2), Joaquim Fernandez (Phénix-Gr3).

ϟ Ellipse : La sortie de vos groupes de la Tour des Médias est ellipsée : vos personnages sont déjà dehors, sur la Place de l'Ascension. Les groupes I, II et III ont 15 minutes d'avance sur les groupes IV, V et VI.

ϟ Les rappels sur la situation : On vous rappelle que la magie n'est toujours pas là. Et qu'il fait orage. Et que Magicorp se pète la gueule au-dessus de vos têtes  

ϟ Keskonfé : Les terroristes doivent courir à perdre haleine hors de la Place de l'Ascension, le plus loin possible pour capter la magie et transplaner. Considérez pour ce tour que personne ne réussit à atteindre la limite où la magie refonctionne mais il faut courir  

ϟ Attaques : Vous pouvez gaiement vous taper sur la figure sans dés MAIS AUSSI sans armes. L'heure est au coup naturel. Les personnages armés sont priés d'avoir perdu leurs armes au cours de leur courses (couteaux et armes à feu). Vous pouvez cependant ramasser les débris de Magicorp qui vous tombent sur le crâne pour frapper avec. C'est un peu le retour du combat de boue  

ϟ Que comprennent les personnages : que Magicorp tombe en miettes, que beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour. Nous vous ferons signe en cours de tour pour que vous puissiez prendre ces informations en compte

ϟ Fin du tour : Vous avez jusqu'au dimanche 22 octobre 19h pour poster autant de fois que vous le souhaitez, mais au moins un message.


L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 11:46
« Event »
On va niquer vos races




Zoltàn Hunter. 


L’éclair sur la place avait illuminé son visage tandis qu’elle jetait un regard en arrière pour s’assurer de la distance raisonnable de leurs poursuivants. L’urgence était toujours là et malgré le coup de pied qu’elle avait filé dans les flancs de Hayley pour lui faire lâcher Hermès, cela avait été sans traîner qu'Abbey avait pris la fuite, un débris emportant son arme et la dernière balle avec elle.


Sur le coup elle s’était dit que de toute façon elle n’en aurait plus l’utilité mais maintenant, toujours cagoulée et trempée par la pluie, la rage la rendait folle de regrets, la colère battant comme un second cœur au creux de son ventre.


ZOLTÀN HUNTER.


Le fils de pute de sorcier qui s’était moqué d’elle. Celui qui, avec l’aide de son frère, l’avait attiré dans une ruelle pour jouer de cette sensibilité mièvre adolescente qu’elle avait ressenti à son égard au cours de la soirée où les Mckay et les Hunter avaient été invité. Elle avait failli, une fois ! Se pâmant pour cette ordure qui avait su la bercer d’illusions pour mieux la rabaisser et elle entendait encore les rires dans la ruelle, de ces deux garçons se foutant tant de son affliction que de sa condition. Un piège en deux actes commencé autour d’un verre de champagne et terminé au dessus d’une bouche d'égout.


Où était Anastaz ? Présent lui aussi ?


Sans se rendre compte, elle avait ralentit. Et se retourna finalement sans plus courir. La tour tombait. Leur vie était en jeu. Mais quelque chose de plus puissant venait de naître en elle.


La possibilité d’une odieuse vengeance.


Alors elle oublia son bras déboité. Elle oublia la douleur et même le reste de sa troupe. Ils ne disposaient plus de magie et ils étaient soudain foule mais tant pis. 


Lui était là. Et elle couru vers lui comme deux amants se retrouvant. Elle cria « Hey ! » et obéissant à l'entrainement de Stanley, frappa là où ça pouvait marquer.


Un coup de pied directement dans ses couilles.


Il se plia en deux exactement comme espéré. Exactement comme elle le souhaitait – et ce n’était définitivement pas assez.


Alors sa main vint agripper son bras, appuyant sur la double blessure par balle – putain c'était toi, DIEU SOIT LOUÉ c'était toi - et elle serra. Serra et se pencha.


Et sur sa bouche de sorcier, sa bouche cagoulé vint déposer un baiser. Un simple baiser. Juste assez pour le marquer à jamais.


La meilleure gifle, le meilleur sort, qu’une moldue pouvait lui balancer.


Aussitôt elle se retourna et reprit sa fuite sans traîner. Un sourire cruel aux lèvres. 


Spoiler:
 






- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : praimfaya

Double compte : Armel Zabini

Age : 34 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Pro de la métamorphose et du vol sur balai, intellectuelle plus que pratique (pour les sorts complexes on repassera) •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 13:10
Son cœur avait failli rater un battement en se relevant (connasse de Mangemort qui lui avait défoncé le fessier avec son gros caillou) et en apercevant la Travers s’en prendre à Hermès – elle serrait si fort qu’à travers les éclairs Lyne le devina virer au violet-cyanosé. Obbie fut le premier à réagir. Ils n’étaient pas (pas encore) morts. Ils avaient des dizaines d’étages à dévaler avant de se faire ensevelir par une tour toute entière.


Qu'est-ce qui se passe une fois dehors ? On dirait qu'Arsy a du mal à se passer de Lynette !
OUI
- Arsy lui tire le bras, a le temps de lui fracasser le nez (ça fait super mal mais elle est solide)
NON - Arsy se jette sur elle, ça se termine en combat de morues par terre mais Arsy prend le dessus et enchaine un combo nez pété + tête cognée par terre (et elle est bien sonnée)

**
(Lyne)
Cinquante putains d’étages plus tard ils étaient en bas : le souffle difficile, le cœur battant à tout rompre sous les poids des émotions, de la douleur, de la peur, de l’effort physique si intense, elle couverte de cette épaisse poussière grisâtre et de paillettes collantes, totalement nue sans sa baguette (aussi inutile avait-elle été précédemment) ou un moyen de défense archaïque quelconque. Ils obéirent à Obbie en courant toujours aussi vite qu’ils le pouvaient, prirent la première porte, rejoignirent le décor apocalyptique que constituait la Place de l’Ascension. Magicorp s’effondrait à travers un vacarme assourdissant (cris, foule en rage et en panique et éboulements, elle entendit même à travers ce chaos que Jane Callaghan n’était toujours pas sortie). Et la magie n’était toujours pas avec eux. Elle abandonna ses compagnons du jour pour faire ce qu’elle faisait de mieux depuis l’enfance : courir, ignorant tant bien que mal son genou en feu. Retrouver la magie un peu plus loin. Courir sans s’arrêter, retrouver la magie, transplaner : ne pas se retourner et surtout, ignorer encore un peu les pensées acides. Il y allait avoir des morts de leur côté aussi. Trop. Elle se promit de ne pas y penser encore tout de suite, de garder la rage suffisante au fond du ventre pour continuer à courir et rester un peu sur ses gardes, ne pas crever comme un animal ici après avoir fui l’infernale tour. Et à travers sa course effrénée bien que boitillante, elle reconnut un visage familier (ils n’étaient PAS ENCORE morts !) et à travers le fracas, se promit de se jeter dans ses bras quand le ciel ne menacerait plus de s’écrouler sur leurs corps abimés de fugitifs et quand ils auraient quittés cet Enfer, et elle s’époumona : « Lizzie ! »

****

(Zak)
Zakary Cooper n’entendait rien. Il avait du mal en temps normal, mais avec le terrible chaos et les explosions, il n’y avait plus rien qu’un brouhaha entêtant et des acouphènes suraigus. Par contre, il avait une vue perçante. Mélange d’une demi-vie d’attrapeur, d’une autre demi-vie de fugitif. Aussi reconnut-il sa fille (pas plus cagoulée que lui, il se foutait qu'on le reconnaisse ou pas, et puis sa carrière de Quidditch man était foutue depuis belle lurette). Il la reconnut donc en une demie seconde à travers toutes les autres silhouettes : à peine. C’était elle qu’il cherchait, les autres, il s’en foutait dans l’immédiat. Parce qu’il passait sa vie toute entière à se faire un sang d’encre pour elle et à redouter le jour où quelqu’un lui annoncerait qu’elle avait trop joué les cascadeuses, trop joué les têtes brûlées. Le plan était simple. La rejoindre et se tirer au plus vite – vivants tous les deux, sur leurs deux jambes. Tout allait très vite, aussi eut-il juste le temps de la deviner crier quelque chose à plusieurs mètres de là (lecture labiale trop compliquée à cette distance – RETOURNE TOI BON SANG ! « KATY ! ») avant qu’une femme ne lui tire sur le poignet à l’en faire décrocher le bras. Le Phénix n’attendit pas une fraction de seconde, réagit au quart de tour pour courir plus vite encore, et retrouva toutes les forces qu’il pouvait avoir vingt ou trente ans plus tôt. A défaut de pouvoir faire fonctionner son animagie (il était couvert de quelques unes de ses propres plumes), il avait des jambes.

**

(Lyne)
Elle se retrouva comme une idiote coupée dans son élan à appeler l’autre Phénix quand quelqu’un s’agrippa à son poignet. Celui-là même qui avait été coincé sous les débris, tout œdémateux et ankylosé, violet et rougeâtre à la fois. Elle laissa échapper un cri écorché.
Son agresseur lui laissa juste le temps de la reconnaitre (la rousse qui était au même étage - Arsenia) alors qu’elle s’égosillait : « PRENDS CA FACE DE GOULE ! ». Elle était allé trop vite pour lui laisser le temps de réagir, n’avait enchainé qu’un brutal combo : je-te-tire-le-bras, de quoi la faire se retourner, lui balancer son poing de toutes ses forces au milieu du visage. Son nez craqua salement, ça allait bientôt pisser le sang de partout. Avant qu’elle n’ait le temps de s’activer (réagit ou tu vas te faire EXPLOSER le crâne, c’est une furie, DEFONCE LUI LA MÂCHOIRE BORDEL !), Zak lui avait sauté à la gorge.

« PERSONNE NE TOUCHE A MA FILLE ; CONNASSE ! »

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Out of the night that covers me, black as the pit from pole to pole, I thank whatever gods may be for my unconquerable soul. In the fell clutch of circumstance I have not winced nor cried aloud. Under the bludgeonings of chance my head is bloody, but unbow’d. Beyond this place of wrath and tears, looms but the Horror of the shade, and yet the menace of the years finds and shall find me unafraid. It matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll, I am the master of my fate : I am the captain of my soul.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 13:10
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Un vrai rrrégal
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1113-ajay-shafiq
Messages : 371
Date d'inscription : 22/08/2017
Célébrité : Pedro Pascal
Crédits : Willow

Double compte : Salazar Sabordage

Age : 45 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Marié mais pas exclusif.
Métier : Ancien duelliste reconverti en esclavagiste depuis 2042.
Baguette : Ébène et poil d'ayala doré.
Dialogue : #803636
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 16:04
Des éclairs zèbrent l'obscurité. Flashs intermittents se fracassant dans la nuit et aidant à guider leurs pas à travers les escaliers des cinquante et quelques étages qu'ils dévalent au pas de course. Sur les talons de leurs adversaires. Jusqu'à ce qu'ils atteignent finalement l'extérieur. Quand ils débarquent sur le parvis de la place, de violentes bourrasques de vent les accueillent en même temps qu'une pluie de débris. Mais ceux-là ne viennent pas de la Tour. Ajay comprend quand il lève les yeux au ciel et aperçoit le siège de MagiCorp se déliter dans la tempête. Le bâtiment est en train de sombrer. Littéralement. Le tigre essaie alors de ne pas penser à ce que cela signifie. Aux dommages collatéraux. À ces innocents qui mourront une fois de plus par dizaines au nom d'un idéal tout aussi insensé que destructeur. Celui d'une poignée de terroristes aveuglés par la colère.

Comment peuvent-ils encore se regarder dans une glace ? La question lui traverse l'esprit alors qu'il sonde la foule du regard. Plus que ses ennemis, il cherche à repérer la silhouette d'Olivia. Sa filleule. Il sait qu'elle est ici. Il l'a vu lorsqu'ils sont arrivés et s'il aurait aimé être près d'elle pour la soutenir dans ces heures sombres cela l'avait rassuré de la savoir aux côtés de Wilfric Mulciber. Plus maintenant. Il ne se le pardonnera jamais s'il a permis qu'il lui arrive malheur en suivant aveuglément les ordres. Il doit la retrouver. Mais un cri à côté de lui rappelle son attention. Il se retourne juste à temps pour voir Arsenia asséner un violent crochet du droit en pleine tête d'une de leurs adversaires. Puis un homme se ruer sur elle. Enserrer sa gorge d'une main et frapper de l'autre. Frapper puis frapper encore.

Le sang d'Ajay ne fait qu'un tour. Avec un grondement sauvage, il se jette alors sur le sorcier. Il l'attrape par derrière et le fait basculer par-dessus sa hanche. Il n'éprouve aucun plaisir sadique pourtant quand il entend sa tête heurter violemment le sol. Penché au-dessus de lui, une main agrippée autour du col de sa cape, quelque-chose retient même son poing brandi de s'abattre contre son visage. Le cri de sa fille. « PAPA ! » Papa. Papa. Papa. Les voix de ses propres enfants résonnent en pagaille entre les parois de son crâne. Papa. Papa. Papa. Leur visage poupon et leur sourire merveille tandis qu'ils tendent leurs petits bras vers lui. Papa. Papa. Papa. Cet homme. Lui aussi a sûrement porté sa fille à bout de bras au-dessus de sa tête pour la faire virevolter dans les airs. A toujours tout mis en œuvre pour qu'elle se sente aimée et protégée à partir du moment où elle était venue au monde et avait fait de lui la plus belle chose que l'on puisse devenir en ce monde. Un père.

Il ne peut pas. Il ne peut pas le tuer. Pas là. Pas devant elle. Il le mérite pourtant mais le tigre fini par se redresser tout en lui jetant un regard noir. Son dégoût est total. Sa colère un poignard.

« Prends ta fille et fous le camp d'ici avant que je change d'avis. »


Résumé :
La Magicorp tombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour. 

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau. 

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

My heart knows no shame
So many times it happens too fast. You trade your passion for glory. Don't lose your grip on the dreams of the past. You must fight to keep them alive. And fight you will.

Arsouille assumée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 1167
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : Willow ♥

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 34 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 17:45
Essoufflée au possible, pissant encore le sang, dégoulinant d’eau, je n’avais pas réfléchi en chopant la terroriste par le bras. C’était à peine si on y voyait, un peu comme si on était tous ensemble au fond du trou du cul d’un dragon. J’avais frappé, de toutes mes forces, prenant bien garde à ne pas laisser mon pouce sous mes autres doigts – conseil pratique de Dagobert des années plus tôt. Et avant que je n’aie eu le temps de reprendre, l’air s’était mis à manquer. Cette gueuse avait un père, évidemment. Nous étions tous les enfants de quelqu’un. Et si j’avais pu, je lui aurais proposé de mieux éduquer sa connasse de fille. Mais j’avais vu des étoiles, des tas de petites étoiles alors que le rideau de pluie m’empêchait de voir la tête de mon assaillant.

L’air regagna d’un seul coup mes poumons. Et je m’effondrai au sol, amassant la crasse des pavés dans mes cheveux et sur l’ensemble de ma tenue. Je vis à peine Ajay frapper le type. J’entendis cependant le cri de la connasse de gamine. Qui devait avoir pas loin de mon âge en réalité. Et, entre deux coups de tonnerre, la voix d’Ajay résonna. Sa miséricorde me prit aux tripes. Comment pouvait-il être aussi clément envers ces types ? Sûrement parce que, comme moi, il ne se battait pas pour un idéal à la con véhiculé par Kark et son ministère mais plutôt pour s’assurer que les siens et son monde continuent à tourner rond. Que faisions-nous là ? Pourquoi empêchions-nous ces sales rats de mettre à sac l’œuvre de Mervyn Kark ? Parce que nous ne voulions pas que nos familles aient à payer les pots cassés. Et eux ? Ils cherchaient sûrement pour la plupart à offrir un futur possible à leurs proches. Au fond, nous nous battions pour les mêmes raisons.

Et crachant à moitié sur les pavés humides, l’eau dégoulinant sur mon front et dans mes yeux, je vis ce que je n’avais pas encore envisagé : nous aurions pu être de l’autre côté. Si les Phénix nous avaient paru plus intéressants 20 ans plus tôt, nous serions en train de nous battre à leurs côtés. Parce que le but ultime était le même. « Foutu monde à la con. »

Mais c’était du côté des mangemorts que nous étions et il fallait l’assumer maintenant. Et se battre. Encore et encore. Parce que ça ne prendrait pas fin tant que les terroristes ne seraient pas réduits à néant. Je me relevai avec peine mais pourquoi ? Le visage en sang, le flanc meurtri, le corps ankylosé, que pouvais-je faire de plus ? Me ruer sur la première silhouette cagoulée passant près de moi. Et la plaquer au sol. « Aïeuh ! »


Résumé :
La Magicorp tombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour. 

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau. 

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra

Arsenia en chie pour récupérer son souffle et ses prises de conscience font qu'elle se relève et se jette sur la première silhouette cagoulée à proximité pour la plaquer au sol (celui qui voudra).

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 196
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : ABΔИDON (avatar) moi-même (signature)

Double compte : Willow Rose Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Fiancée à Ghassan Ahmès.
Métier : Ancienne esclave des Shafiq, désormais fugitive.
Baguette : mi-cuite.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #d4b165

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait. ♕ C'est une vraie vipère.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 18:04
Elle en avait marre. Sorciers à la con, tour à la con, elle s'était relevée comme elle avait pu, entraînant avec elle Mathilda pour qu'elle se relève et parte aussi, Sheherazade n'était guère une personne honorable mais elle n'allait pas laisser une des leur derrière alors que la tour semblait s'effondrer. Alors elle était sortie en vitesse et...

Et le bordel continuait là-dehors. Elle regardait partout sans comprendre ce qu'ils étaient sensés faire ; ils avaient réussis leur mission, alors ? La tour s'effondrait, c'était le but ? Alors si elle devait s'effondrer, pourquoi les avoir fait monter aussi haut ? Elle n'avait pas le temps de se poser la question, c'était déjà le carnage alors que certains se fonçaient dessus.

Et, à son propre malheur, dans la foule qui semblait se donner à coeur joie dans la baston, elle le voyait, lui. Ajay Shafiq. Il n'avait pas l'air en très bon état et un fais chier sortait d'entre ses lèvres. Ce fais chier qui signifiait surtout qu'elle savait, maintenant, qu'elle ne pourrait pas lui foncer dessus et l'asséner de coups comme avait pu le fait Mathilda précédemment. Elle ne pourrait pas, ce serait au dessus de ses forces. Les autres, oui, lui, non. Elle pestait intérieurement de cette soudaine faiblesse et il faudrait bien faire quelque chose tout de même. Mais elle était plutôt du genre à fuir la queue entre les jambes que se battre. Mais elle laissait Mathilda pour se pencher, se faisant mal au dos en se penchant pour ramasser un morceau de vitre brisé au sol. Tranchant. Il n'y avait plus de choix, maintenant. Alors elle soufflait à Math le premier qui l'avance, je le saigne comme un porc , parce qu'elle ne voyait pas ce qu'il fallait faire d'autre. Et puis, oui, ils étaient sensés faire quoi, hein ?

La seule chose qui lui venait à l'esprit, c'était de rester loin d'Ajay et de regarder autour d'elle, au pire, un d'eux foncerait et elle agirait, au mieux, ils oublieraient totalement sa présence. Ou alors quelqu'un lui fera l'honneur d'être dos à elle et... Et elle voyait qui. Ellaria, celle qui l'avait poussée. Celle qui avait dirigé les mangemorts. Dos à elle, si proche. Sheherazade hésitait puis, fonçait, enfonçant dans le dos de la foutue sorcière l'éclat de verre. Elle avait couru, n'avait pas réfléchis. Elle avait juste couru et planté le verre tranchant, se reculant aussi vite sans prendre le temps de vérifier qu'elle ait vraiment fait mal. Elle avait ri. Pourquoi ? Elle ne savait pas, mais elle avait couru, elle avait ri.

Dé 1 :

Oui : le verre touche un rein d'Ellaria
Non : le verre se plante dans les côtes mais ne touche aucun organe.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The Red Viper Bites, Merciless
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 18:04
Le membre 'Sheherazade S. Raviya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 645
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Tag ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal & Calypso Layibadé

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Liée à la vie à la mort à un nounours yankee (Sam Jones futur Callaghan)
Métier : Fugitive assignée à résidence depuis qu'elle a été récupérée par les Phénix
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ».
Epouvantard : Le noir. Total et absolu.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» sus-citée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle a coulé quelques mois obscurs dans divers cachots Mangemorts jusqu'en février 2047 (event 5), soit lorsque les rebelles sont venus la récupérer - Atteinte d'un syndrome de stress post-traumatique, elle reprend, lentement mais sûrement, ses esprits bien abîmés.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 19:05
Comme un goût aigre de déjà-vu. Lizzie devait laisser sa mère en arrière. Encore. Sauf que cette fois-ci, il n'y eut pas besoin d'alliés pour la retenir de se jeter dans les flammes. A dire vrai, elle était restée plutôt hébétée face à la prise de pouvoir de Joaquim. Et la tête lui tournait tellement. Tourne tourne tourne. Ou était-ce les escaliers, qu'ils dévalaient à perdre haleine ? Impossible à savoir. On aurait dit que son crâne réclamait de sortir de sa boîte crânienne. Elle n'écoutait plus ses sens, sentait à peine le sol qu'elle martelait furieusement de ses bottes. Nero et Jackson sur ses talons, elle slalomait entre les restes du golem avec une seule idée obsédante à l'esprit : sortir de là. Retrouver l'air libre et ...

Un coup de tonnerre roula au-dessus d'elle.

La pluie délava ses plaies sanguinolentes, la suie agglutinée sur son visage. Enfin, la Phénix put s'arrêter, mains sur les genoux, toussant, crachant. Prise d'un haut-le-cœur, elle rendit un peu de bile. « Putain ... » Elle se redressa et enfin, elle vit. Obbie, le nez pissant le sang, qui se précipitait vers eux. Ou elle ? Attend, où étaient Jackson et Nero ? « Tu es là, monkey ! » Ce qui, en réalité, ressemblait davantage à dou est da, bonkey, à peu près. Il attrapa sa fille de coeur entre ses gros bras tout perclus et la serra fort l'espace d'une seconde beaucoup trop courte. « Nero ? Jacks ? Kiara ? Jones ? Lyne ? Tu les as vus ? Et maman ? » Obbie dut lui répondre, probablement, mais un cri attira son attention. Le déluge charriait le vent, portant son nom à travers le nouveau champ de bataille. Lyne. « LYNE ! » Elle voulut courir. Les trouver. Tous. Les éclairs illuminaient une scène apocalyptique où chacun, sorcier comme moldu, quelle que soit sa faction, se servait des éléments pour massacrer l'ennemi.

Un gémissement au-dessus de leurs têtes. Un bout de MagiCorp s'effondrant l'envoyer rouler quelques mètres plus loin, la boue remplaçant le sang. « Attrapez-la. » On la souleva de terre. Les côtes. Elle s'était encore pétée les côtes. Et cette voix. « SALE PUTE DE MCKAY ! » brama-t-elle autant de colère que de douleur. La sang-pur l'avait faite attraper par un mastodonte, un moldu asservi à en juger par son tatouage. Elle rua en tous sens, même lorsqu'elle aperçut le reflet d'une lame. Tenue par Vivienne elle-même. « Qu'est-ce qui t'arrive, mémé ? T'as pas apprécié le petit ravalement de façade d'Aberfan ? Dis à ton doberman de me lâcher, qu'on règle ça entre femmes ! » Un coup dans le ventre lui arracha un râle et eut le mérite de la faire taire. Souffle coupé, elle ne put que regarder Vivienne lui sourire de toutes ses dents blanches, son couteau à la main. Moins gros que celui de Joaquim, mais quand même, il donnait moyennement envie de l'avoir sur le duvet. « Oh, mais on va régler ça, Elizabeth ! Simplement, pas ici ! Pas tout de suite. » Hein ? Ca voulait dire quoi, ça ? Elle recommença à se tortiller, une vague d'effroi lui parcourant l'échine. « Couvrez nos arrières. On l'emmène. » Quoi ?! Non ! Non ! « Tu m'emmènes nul part, mémère ! Je ... » Une bonne gifle sur la tempe. Trente-six chandelles. Aïe.

Au moins cinq moldus, les chiens de la McKay certainement, se déployaient autour de leur petit trio. Elle vit Obbie courir vers eux, se faire assoir par le domestique d'un simple revers de la main. Ils entamèrent un combat dans la boue. Et Kiara. Un peu plus loin, sa cousine se précipitait aussi dans sa direction. Elle trouva la force de hurler : « NON ! STOP ! CA VA ALLER ! DIS-LEUR QUE CA IRA ! VENEZ PAS ! ME CHERCHEZ PAS ! » Sam, son amour. Nero, son bébé frère. Jane et Scarlett, ses mamans. Elle n'allait pas les laisser. Elle avait promis. Promis qu'elle ne les abandonnerait jamais. « Fais-la taire, Travis. » Dernière ruade et ce fut le noir. Ledit Travis la balança tel un sac de patates sur son épaule et ils dégagèrent la place, direction un endroit où transplaner. Dans l'indifférence générale d'un combat à mort, Lizzie O'Meara venait d'être sacrée prisonnière de guerre.

Résumeeeey a écrit:
La Magicorp tombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour.

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau.

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra

Arsenia en chie pour récupérer son souffle et ses prises de conscience font qu'elle se relève et se jette sur la première silhouette cagoulée à proximité pour la plaquer au sol (celui qui voudra).

Sheherazade reconnaît Ajay et préfère rester loin. Elle prend un morceau de vitre brisé au sol pour se défendre. Elle n'ose pas sauter dans le tas et préfère attendre que quelqu'un s'approche pour lui filer un coup avec le morceau de verre... Elle trouve finalement Ellaria Zabini et court lui enfoncer le morceau de verre dans le bas du dos. Le morceau de verre est planté dans le bas du dos mais ne touche aucun organe : et merde.

Lizzie meurt à moitié après leur folle course dans les escaliers. Elle retrouve Obbie, mais pour peu de temps. Un bout de MagiCorp les sépare et Vivienne, armée de ses moldus-dobermans, vient la cueillir gentiment. Après quelques amabilités échangées, Lizzie se fait assommer et emmener. NOUS AVONS NOTRE PREMIERE PRISONNIERE DE GUERRE, LES GARS

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 19:42
Encore une fois, elles avaient été secourues par la sorcière. Les deux inquisitrices n'avaient eu d'autre choix que de se laisser relever par la main démoniaque qui se voulait amicale. Et qui l'était, tout compte fait.... De toute façon, Matt était trop occupée à poursuivre sa descente en boitillant pour perdre de précieuses minutes à ronchonner. Chaque fragment de son corps lui semblait douloureux, un peu comme si elle était passé au... c'était quoi déjà l'expression des anciens ? Rouleau compenseur ? Rouleur compressant ? Bref, un truc dans le gens. Vous avez compris l'idée.

Lorsqu'elles sortirent enfin de la tour infernale qui menaçait de s'écrouler, la jeune femme remercia son créateur d'un signe de croix fébrile. L'instant d'après, elle se mit à trembler de froid dans ses putains de fringues trempées. " Ce qui reste quand-même plus agréable que la mort... " réalisa-t-elle avec une pointe d'amertume. L'envie de se battre pour verser encore plus de sang sorcier n'était clairement pas ce qu'il lui manquait mais elle avait conscience que sa dernière cheville valide ne supporterait pas son poids en équilibre. Et puis, elle avait déjà trop joué avec la grande Faucheuse. Elle lâcha donc Sheherazade à regret en lui glissant un « Saigne-les ! » visiblement inutile. L'arabe n'avait pas besoin d'elle pour trouver sa motivation. Tant mieux !

Avec une bouffée de fierté, la sans-magie cavala maladroitement derrière les siens, tête baissée, en essayant d'abord de ne pas trop se faire remarquer. Puis la solidarité ralentit ses pas... Et Alice ? Où elle était Alice ? Elle l'avait perdue de vue à la sortie de la tour et même si elle ne doutait pas de sa capacité à se battre, elle se sentait quand-même un petit peu responsable de cette gamine qu'elle avait incité tant de fois à aller plus loin, toujours plus loin. Eh merde.... Impossible de crier son nom en plus. Elle pivota dans la foule en essayant de repérer une silhouette fluette aux cheveux clairs. Mais alors entre les mouvements de foule, les gens qui se tapaient dessus et les éclairs qui commençaient à la faire un peu flipper, pour être tout à fait honnête....

Son cerveau détecta enfin une silhouette qui semblait correspondre au profil recherché et Mathilda claudiqua aussi vite que possible jusqu'à.... la personne qui n'était pas Alice. " Abbey " devina-t-elle au bout de quelques secondes d'hésitation. Putain ! Mais qu'est ce qu'elle foutait encore là ?! Les gamines n'avaient vraiment aucun instinct de survie ces jours-ci ! « Casse toi de là ! » ordonna-t-elle dans un beuglement très élégant avant de repartir en quête de l'autre petite blonde. Mais son expédition prit fin rapidement lorsqu'un connard - ou une connasse - l'envoya par terre d'un violent coup d'épaule. Volontaire ou non ? Aucune putain d'idées. La seule certitude, c'était qu'il était de plus en plus difficile de se relever.


Where is Alice ?:
 


Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 19:42
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Ven 20 Oct - 21:13
« Event »
On va niquer vos races




La cohue. Une immense cohue et elle continua de courir, la satisfaction brûlant sur son visage avec la même force que ses poumons manquant d’air. Lâcher Zoltan et une mort qui l'aurait plus que ravie et pourtant elle avait mieux à faire. Bien mieux. Survivre.


« Ouais survivre ! Survivre et retourner faire la chienne putain de merde ! » Jura-t-elle. Sa cagoule était mouillée et son nez inspirait autant d’eau que d’air. Une torture. Aussi souleva-t-elle cette dernière au niveau de la bouche. Ramassa un débris traînant à terre du même coup. Et se fit empoigner.


Honnêtement, Matt manqua de s’en ramasser une. Mais reconnaissant le mentor de Alice à sa voix elle se figea et hurla à sa figure.


« SURVIVRE. PAR LE SAINT ESPRIT ET LES ARCHANGES PROTECTEURS TU CROIS QUE JE SUIS LÀ POUR LE FUN OÙ EST OLLIVER ET OÙ EST »


Alice. Alice était partie avec lui. Alice ne devait pas être loin et la servante des Mckay emboîta le pas de Matt sans l’ombre d’une hésitation.


Non. Elle partirait pas sans elle. Et plutôt que de gueuler son identité Abbey hurla dans la foule 


« MARCO ! » Si Alice l’entendait alors elle répondrait Polo. Cela avait été une idée lancée en l’air, plus une plaisanterie entre elles pour se détendre qu’une vraie idée. Mais elle ne pouvait démordre du fait que Alice s'en souviendrait. « MARCO !!! »


Un morceau de roche manqua de la percuter au front elle ploya le buste, hésitant entre rejoindre Matt qui venait de tomber à terre et fuir.


« Et merde ! » Jura-t-elle avant de rejoindre le mentor de sa meilleure amie. Si Matt devait se faire attaquer alors elle le défendrait. Avec leurs handicaps conjoints, lui sa cheville et elle son bras démis, ils formeraient peut être un être humain suffisant pour se défendre. 


Spoiler:
 










- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 3:06
Elles ont beau fuir, ou essayer de fuir, tout les en empêche. Une porte verrouillée, défoncée d’un coup de pied puissant de Rowena. Juste pour ce geste, elle se promet de lui acheter de nouvelles cuissardes. Et pourquoi pas de demander à Armel d’y faire intégrer des lames de rasoir rétractables, à planter dans les yeux de leurs ennemis. Pensée sinistre, sanglante, qui n’apaise en rien la rage qui éclate et brûle dans son corps, et c’est à mains nues qu’elle désire se jeter sur la grognasse de Callaghan fille qui a menacé de faire exploser Scylla. Sans se rappeler, la crétine, qu’il n’y a plus de magie. C’est Bob, ou Bill, qui la retient de justesse, à bras le corps, et elle lui fout une deuxième gifle. Ou une première, elle ne sait toujours pas qui est qui, entre ces deux imbéciles patibulaires.
Pour la bonne mesure.
Et lui apprendre à ne pas la toucher sans son consentement.

Relever encore Rowena.
Relever encore Scylla.
Avancer.
Arrêter.
Ce type, elle se le jure, elle va le tuer.
Ou Scylla. Qui se lève, qui va rejoindre l’homme au couteau et qu’impuissantes, elles doivent regarder partir. Des larmes piquent ses yeux sombres, et dans son esprit, elle commence à compter dès le moment où tous les fugitifs ont quitté les lieux.

La Gryffondor et la Poufsouffle attendent très exactement dix secondes avant de se lancer à la suite des Phénix dans les escaliers et corridors qui mènent jusqu’à l’extérieur de la Tour – et dehors, c’est le chaos le plus total. La pluie battante tombe sur leurs crânes soudainement, se dresse comme un mur entre elles, et la morsure piquante des gouttes d’eau sur ses blessures fait couiner la sorcière. Pourtant, il faut avancer, il faut continuer, il faut les arrêter. Il faut retrouver Scylla – mais pas de trace de sa chevelure rousse, ni de ce fou de latino. Ni des autres qui les accompagnaient. Qu’un immense capharnaüm dans lequel elle doit distinguer terroristes et honnêtes gens.

MagiCorp se casse-t-elle la gueule un peu sur Salomé ?
OUI : Non, c'est fort pratique.
NON : Quand même un peu ; un bout bien tranchant lui tombe sur la gueule et termine de se désintégrer à ses pieds.

Une douleur tranchante, littéralement, la traverse, alors que de son oreille au haut de son corsage, quelque chose de lourd, métallique, coupant, vient de tomber. Le mal est aigu et elle tombe au sol, s’accroche les mains sur ce quelque chose tombé du ciel. Comme un ange, comme un diable, comme un morceau de MagiCorp, qui se désintègre petit à petit. Sally observe ses mains sanglantes, son chemisier déchiré, ouvert sur sa peau pâle, puis le ciel à nouveau. Puis, le morceau, duquel une barre de métal s’est détachée. Elle l’attrape et se relève en s’appuyant sur celle-ci, et une fois debout, elle le voit.
LUI.
Elle repense à tous ces après-midis de Quidditch, avec Ashley, où elles ont été tour à tour gardiennes, attrapeuses, batteuses, poursuiveuses. Elle repense à sa batte, à son balai, aux Cognards. Elle imagine la tête de l’homme ainsi. Un Cognard. Menaçant. Sa main se serre autour de sa batte de fortune et avec une vélocité étonnante, pour une jeune blessée, Salomé arrive jusqu’aux côtés du jeune homme. Le brun au bandana taché de sang – celui que Scylla a fait cesser de torturer – celui qui a mis le feu à Thanatos – CELUI-LÀ. « TOUT EST DE TA FAUTE ! », qu’elle hurle. Un élan. Direct vers sa tête.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 3:06
Le membre 'Salomé O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La revanche d'une blonde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Date d'inscription : 08/07/2017
Célébrité : Freya Mavor
Crédits : Poison Ivy

Double compte : Theresa Mulciber & Hélios Kark

Age : 23 ans
Sang : Moldu
Statut : C'est compliqué
Métier : Domestique (propriété des Kirke).
Epouvantard : Son petit-frère qui revient d'entre les morts, la jugeant.
Dialogue : #ffcc99 - Jaune

Espionne de la NI, devenue astucieuse par la force des choses - Développe une relation ambigüe avec sa maîtresse - Déteste les chiens - Se cache derrière une identité de servante gentille et servile - Adepte du déni et autres refoulements freudiens
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 3:17

Alice se découvre un réflexe en frappant de sa crosse une sorcière venant près d’elle. Pas le temps de réfléchir, elle descend les escaliers en prenant sa place en tant que troisième membre du trio moldu (sainte trinité, tout ça). Elle descend, vous ne pouvez imaginer, le cœur en palpitation à une excitation sans pareille. Les débris tombent et lui rappellent les maudites boîtes mais elle s’en fiche, elle continue d’avancer au son du tonnerre venant ponctuer ses battements de cœur fou. Allez, Alice, dépêche-toi.

Ils arrivent à l'avance à l'extérieur mais ça ne dure qu'un bref moment. Quelques instants suffirent pour que la Place de l'Ascension commence à grouiller d'individus, tous plus en mauvais états et louches les uns que les autres. Alice est seule, perdue, à la merci du premier mangemort prêt à en découdre. Au loin, elle aperçoit la sil-houette de Mathis et Abbey. Son cœur bondit, elle fonce, prête à revoir ses deux amis et sortir de cet enfer. Mais malheur… une sorcière la plaque au sol, prête à se battre (Arsenia). Alice grogne presque. Non, si près du but… Je ne peux pas faiblir ! Elle reçoit des coups lui offrant de belles giclées de sang. Les étoiles reviennent lui chanter des mots d'amour mais la vision de ses camarades, s'éloignant, la laissant à jamais au prise des terribles sorciers est trop insupportable. Non, ça ne peut pas finir de la sorte, non… De son point de vue, elle voit les débris de Magicorp s'écraser au pire comme des corps morts, au mieux comme de terribles flocons métalliques. Le chaos règne, la guerre est totale, la vengeance est proche. Elle voit également sa fa-mille durant une fraction de seconde. Elle croit qu'il leur sourit. À ce moment, je me sens prête à vivre. Pour vous, mes camarades, mes amis, ma famille…

Elle arrête un coup et crache du sang au visage de la femme qui l'agresse. Un éclair illumine son masque et ses yeux d'un bleu profond.

- Pas aujourd'hui.

Elle trouve la force de se dégager de l'emprise d'Arsenia avant de se mettre à détaler comme un lapin. Rien à foutre de la sorcière, son sort en enfer – comme le prêche si bien Durham – sera son ultime châtiment. Pour l'instant, elle doit rejoindre Abbey, Mathis et… où est Shoshanna ? Elle entend les multiples appels d'Abbey. Ses oreilles les entendaient comme des épiques mélodies de temps anciens. Elle crie :

- POLO !

Elle pousse violemment l'individu qui a bousculé Mathis (probablement un Phénix d'ailleurs mais Alice s'en fiche comme de l'orbite de Pluton) avant de rire. Ce rire sonne vrai et pourtant, ô combien la situation ne portait à aucun rire. Déjà que les larmes se déchaîneront aux nouvelles qui parviendront tôt ou tard à elle mais l'heure – cette divine heure – ne donne qu'à Alice ce rire authentique. Elle se rend enfin compte qu'elle a perdue toutes ses armes mais peu importe :

- On se casse, camarades ! J'ai dû enrager deux ou trois mangemorts dans cette tour, sans parler de celle derrière. Vite, vite !

Elle dit ça tout sourire, la gueule en sang. Curieuse, cette jeune femme : à la fois terrorisée, torturée jusqu'au plus profond de son être, toujours à broyer du noir et pourtant… parfois, dans ces évènements insoupçonnés teintés de morts et de souffrance, elle trouve le moyen de sourire, de rire, de poser un regard bienveillant à des gens et de vivre, vivre le présent et d'apprécier la moindre parcelle des gens auxquels elle tient, même si tout cela ne tient qu'à un fil. Elle offre son épaule à Mathis : Ne perdons pas de temps ! Aaah, si Aveline me voyait dans cet état… T'es moche, No-Maj, ahaha…

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 196
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : ABΔИDON (avatar) moi-même (signature)

Double compte : Willow Rose Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Fiancée à Ghassan Ahmès.
Métier : Ancienne esclave des Shafiq, désormais fugitive.
Baguette : mi-cuite.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #d4b165

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait. ♕ C'est une vraie vipère.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 14:59
En courant ainsi, elle ne s'était pas rendu compte qu'elle s'était blessée à la main en enfonçant le bout de verre dans le bas du dos de cette salope de mangemort. Elle avait mal, mais l'adrénaline avait d'utile que la douleur paraissait lointaine. Elle avait envie de vomir, avec ce qu'il se passait, son ventre se tordait mais il fallait rester debout à surveiller, ne pas devenir une proie facile. Elle voyait les cagoulés se rejoindre dans un endroit, tout en cherchant elle-même un point de repaire, n'importe lequel. Rejoindre les siens ou continuer à fixer Ajay ? Elle continuait à regarder le bordel qu'ils faisaient, s'attaquant les uns les autres, entre sorciers, entre moldus et sorciers, elle ne savait plus faire la distinction à force. Juste des cagoulés et des cheveux blonds qu'elle avait vu plus tôt, étrangler son amie.

Juste qu'elle ramassait une barre au sol pour se défendre d'un possible attaquant. Mais on semblait l'ignorer, ce qui n'était peut-être pas plus mal que passer inaperçu dans ces moments là. Finalement, elle retournait près des cagoulées, ne quittant pour autant pas Ajay Shafiq du regard. Ce qui était parfaitement ridicule puisqu'il n'avait pas besoin d'elle pour se défendre, n'avait pas besoin de son aide. Et qu'elle était supposée l'attaquer, après tout, c'était lui qui possédait des esclaves, à lui qu'on les emmenait. C'était en partie sa faute s'ils en étaient tous là. Mais elle n'arrivait pas à se raisonner.

- On est sensé quoi faire, bordel ? Sauter dans le tas ? Attendre que ça se passe ? Et Oliver, où qu'il est ?

La tour s'effondrait devant eux, entre eux, partout. Il n'y avait pas grand chose à faire. A part prier, peut-être, pour leur salut. Prier qu'ils s'en sortent vivant, que la tour s'effondre juste sur les sorciers à part peut-être Ajay, à la limite. Qu'elle allait bientôt perdre du regard si ça continuait. Et lui, il l'avait vu le fixer ? Elle espérait quand même que non.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The Red Viper Bites, Merciless
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 15:48
Jackson avait hésité un instant à suivre Joaquim hors de la pièce, laissant Miss Callaghan seule avec l'égyptien, mais une poutre enflammée était tombée un peu trop près de leur groupe pour qu'il réfléchisse plus longtemps. Il emboita le pas à Lizzie et Nero, suivi par le latin qui avait pris en otage une des mangemorts.

Il sentait son sang goutter derrière lui dans les marches alors qu'il s'échinait à descendre le plus vite possible, loin de l'incendie, loin des plantes tueuses, loin du cadavre du vieux mangemort et de l'autre qui l'avait criblé de morceaux de verre, loin de Miss Callaghan aussi, ce qui le terrifiait plus que tout ce qui était arrivé jusque-là.

Quand ils arrivèrent enfin dehors, la pluie qui tombait à torrent le trempa instantanément, imprégna son bandana, son sweat rouge déjà imbibé de sang, et il dut relever légèrement le foulard sur sa bouche pour pouvoir respirer. Il voyait trouble, et la pluie n'aida pas, sa tête tournait, il avait froid, et avait sans doute perdu un peu trop de sang pour continuer à courir comme ça.

Il avait perdu le couteau d'Obbie dans le tumulte qui avait précédé leur fuite de la salle en feu, et c'était toujours Miss Callaghan qui avait son flingue, et autour de lui, le bazar. Ses alliés, des ennemis, des moldus de la Nouvelle Inquisition, tout le monde essayait de s'enfuir ou de se taper dessus, et Jackson dut s'arrêter pour regarder autour de lui. Il ne voyait plus Lizzie, ni Nero, ni les autres.

Il tituba quelques pas de plus en les cherchant des yeux. De toute façon il ne pourrait pas transplaner seul, et il ne partirait pas sans les retrouver, pas eux aussi. Il repartit au milieu de la foule, plissant les yeux dans la nuit et la pluie, cherchant une trace de ses alliés, quand il perçu, entre quelques éclairs et autres cris, une voix qu'il connaissait entre mille, une voix qui crachait des insultes et qui semblait se débattre.

Il se précipita vers la voix, juste à temps pour voir Lizzie se démener dans les bras d'un gorille, et de se prendre une gifle qui la mit KO. "LIZZIE! LIZ…" il s'était précipité vers le groupe, près à ruer n'importe qui de ses poings, quand un coup le cueillit dans le bas du dos et vida tout l'air de ses poumons alors qu'il s'écroulait sur le sol trempé.

Résumation a écrit:

La Magicorptombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour.

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau.

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra

Arsenia en chie pour récupérer son souffle et ses prises de conscience font qu'elle se relève et se jette sur la première silhouette cagoulée à proximité pour la plaquer au sol (celui qui voudra).

Sheherazade reconnaît Ajay et préfère rester loin. Elle prend un morceau de vitre brisé au sol pour se défendre. Elle n'ose pas sauter dans le tas et préfère attendre que quelqu'un s'approche pour lui filer un coup avec le morceau de verre... Elle trouve finalement Ellaria Zabini et court lui enfoncer le morceau de verre dans le bas du dos. Le morceau de verre est planté dans le bas du dos mais ne touche aucun organe : et merde.

Lizzie meurt à moitié après leur folle course dans les escaliers. Elle retrouve Obbie, mais pour peu de temps. Un bout de MagiCorp les sépare et Vivienne, armée de ses moldus-dobermans, vient la cueillir gentiment. Après quelques amabilités échangées, Lizzie se fait assommer et emmener. NOUS AVONS NOTRE PREMIERE PRISONNIERE DE GUERRE, LES GARS

Mathilda abandonne Shehe pour partir à la recherche de son poussin (Alice <3 ). Elle tombe à la place sur un autre poussin (Abbey <3) puis se fait renvoyer par terre par quelqu'un qui la bouscule, volontairement ou pas (si vous avez envie d'être cette personne, faites vous plaisir !)

Abbey manque de frapper Matt avec un débris ramassé à terre mais se met elle aussi en tête de retrouver Alice. Criant MARCO (attendant d’Alice qu’elle réplique Polo) elle suit Matt et s’apprête à le défendre quand il est bousculé. Baston !

Salomé se précipite à l’extérieur comme une seule femme, sans trouver Scylla, emportée par Joaquim. Elle se fait trancher par un morceau de Magicorp et attrape une barre de métal, issue de ce morceau, pour aller taper la gueule de Nero avec Libre à toi d’être blessé, ou d’éviter, chouchou !

Alice, grâce au pouvoir de l'amour, se libère de la raclée d'Arsenia et va rejoindre Abbey et Mathis. Elle offre son épaule à Mathis et se prépare à quitter, comme on dit en bon québécois, au plus sacrant.

Sheherazade retourne auprès de Math, Abbey et Alice avec une barre de fer à la main, tout en fixant Ajay Shafiq, surveillant presque ses arrières. Mais faut déjà savoir ce qu'on est sensé faire dans ces moments là !

Jacks essaye de retrouver ses coupains, tombe sur Lizzie qui se fait capturer, et allait faire un truc héroïque quand quelqu'un (si un mangemort veut se dévouer, sinon PNJ) lui envoie un coup de poutre dans le dos qui l'envoie par terre le souffle coupé, à moitié KO

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 130
Date d'inscription : 28/08/2017
Célébrité : Suraj Sharma
Crédits : Moi :P

Double compte : Altair Kirke, Mathilda Lovewell & May Laronce

Age : 21 ans
Sang : Sang-Pur bien sûr !
Statut : Libre comme l'air
Métier : Travaille dans la boutique Hunter
Baguette : Bois de sycomore, aile de fée
Epouvantard : Une silhouette sombre cagoulée avec une bouche rouge carmin qui s'approche pour aspirer son âme façon détraqueur
Dialogue : #ffcb00
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 19:05
Anastáz. Je m'accroche résolument au visage de mon jumeau en dévalant les marches de l'escalier quatre par quatre, malgré la douleur, la panique et l'affreuse certitude de ne jamais atteindre la sortie à temps. La tour des médias tremble de plus en plus, m'obligeant à m'accrocher à la première personne à portée de bras - Travers si je ne m'abuse. Je la relâche lorsqu'un éclair bleuté illumine ce qui semble être le rez-de-chaussée. Oh oui ! Oh oui ! OH OUI !!!

Je surgis à l'air libre en poussant un cri de victoire. ENFIN ! Je bouscule violemment les personnes en travers de mon chemin pour m'éloigner de ce maudit bâtiment. Et des gens, il y en a ! Cagoulés, pas cagoulés, jeunes ou vieux croulants, ils crient, pleurent, se lamentent ou échangent des informations qui me passent au-dessus de la tête. Sauf une qui réussit à attirer péniblement mon attention : " Thanatos Selwyn ? " s'exclame un grand blond derrière moi " T'es sûre ? ". La jeune femme à ses côtés confirme d'une voix tremblante qu'il est bel et bien mort. Eh merde.... Papa. Il faut que je le dise à Papa. Ils ne se voyaient peut-être pas tous les jours - ni même tous les mois - mais je sais qu'il l'appréciait beaucoup. Dans mes souvenirs, il reste un sorcier sympathique, bon vivant et plutôt costaud. Comment a-t-il pu.... et tout à coup, je réalise que je m'en suis sortit. Après m'être pris deux balles dans le MÊME bras, après m'être fais encastrer dans un mur par ma propre alliée, après avoir frôlé la mort une quinzaine de fois - au moins ! - j'ai réussis à m'en sortir vivant. ET tout ça en ayant en plus touché plusieurs fois l'ennemi, avec ou sans magie. WAW ! Je referais peut-être pas un deuxième tour tout de suite mais.... waw ! Dire que moi, Zoltán Hunter, qui ne me suis jamais vraiment battu dans de telles conditions auparavant, j'ai réussis à....

« Hey ! »

Je n'ai pas le temps de me préparer, à peine celui de me retourner, et encore moins de voir arriver son pied dans mon entrejambe. Je me plie aussitôt en deux mais la silhouette cagoulée attrape mon bras droit pour me redresser de force. Mon cri se transforme en hurlement lorsqu'elle appuie sur le trou sanglant dans lequel est logé le projectile moldu. J'ai l'impression de revivre une deuxième fois - ou plus exactement une troisième - la blessure depuis le début, de la sensation de brûlure à la douleur qui irradie mon cerveau et paralyse mon bras. Mais ça, tout ça, ce n'est rien ! Rien comparé à ce qui m'attend.
Je vois son visage approcher du mien comme au ralentit. Mon esprit oublie de souffrir le temps de se demander ce qu'elle fait. Cette bouche pulpeuse qui s'approche comme celle d'un détraqueur pour délivrer un dernier baiser mortel.... Il est trop tard lorsque je pense enfin à fermer les yeux. Beaucoup trop tard ! Mon cerveau enregistre toute la scène et la rejoue deux fois avant que ma gorge ne se déchire finalement dans un rugissement de bête blessée.

UNE TERRORISTE M'A EMBRASSE !! SUR LA BOUCHE !!! MERDE MERDE MEEEEEEEERDE !! Je crache par terre en me frottant la bouche assez fort pour me lacérer la lèvre jusqu'au sang. Putain ! C'est empoisonné ! Ca ne peut être qu'un baiser empoisonné ! Un putain de truc de sang-mêlé qui va me refiler une maladie contagieuse par la salive ou par le sang qui coule de ma lèvre ! Je ne vois pas d'autre explication logique ! Il faut que je trouve un médicomage très très vite ! Il faut que je me barre d'ici. Et le ou la prochaine qui m'approche.... Je me relève, des larmes de panique plein les yeux, et j'attrape la première arme que je trouve - à savoir un gros bout de bois. Pas très pratique à tenir d'une seule main mais au moins, ça me permettra de démolir la prochaine gueule qui OSERA approcher la mienne !

Je repère le chemin qui mène à l'hôpital Morgane et m'y engage en courant. Je sursaute à chaque silhouette cagoulée qui semble venir dans ma direction, fais mille détours pour les éviter mais ne parvient pas à esquiver le terroriste qui se retrouve brusquement devant moi en beuglant. Ni une, ni deux, je lui flanque un violent coup dans le bas du dos en poussant un cri de rage. Le Phénix a le bon goût de s'écrouler par terre et je l'enjambe pour poursuivre ma course loin, très loin d'ici. Je n'aurais jamais dû venir....



Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Confiance, Complicité, Connerie.
Unis par les trois C
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : praimfaya

Double compte : Armel Zabini

Age : 34 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Pro de la métamorphose et du vol sur balai, intellectuelle plus que pratique (pour les sorts complexes on repassera) •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Sam 21 Oct - 23:24
« PAPA ! »  

Tellement surprise de le voir débarquer comme un boulet de canon, un peu sonnée aussi par le coup de poing magistral qui venait de lui fracasser le nez, Lyne n’avait pas trouvé de quoi réagir. Elle avait à peine ouvert la bouche ; pour ne rien dire finalement. Zak laissait simplement pleuvoir les coups aléatoirement, plus animal qu’humain, à des années lumières de ses idéaux (un jour, il avait cru dur comme fer qu’ils arriveraient à bâtir solidement tout un nouveau monde qui ne soit plus jamais sali par le sang) : et Lyne restait plantée là comme une idiote finie, à la fois tétanisée et profondément soulagée de voir son père déchainé donc si bien portant aujourd’hui encore. Puis vint le tigre au secours de la rousse : si vite et avec une détermination telle que l’ancien quidditchman vola par-dessus lui. Pas comme il l’aimait, pas de la façon qui le faisait se sentir vivant et tout entier à la fois. Ça n’avait rien d’autre que le goût de la haine et de la violence. Lyne jura entendre quelque chose craquer. Son cœur se fendit en deux et son univers s’arrêta de tourner pour rester cruellement suspendu :

« PAPA ! »

Elle l’avait hurlé avec toutes ses tripes, toute son âme, tout le souffle qu’elle avait encore, tout son désespoir. C’était Katy qui parlait, Katy qui rêvait à sept ans d’un monde de petite princesse de sorcière, d’un papa modèle, rêvé et idéalisé des milliers de fois, Katy qui l’avait découvert et avait récupéré les pieds sur terre, Katy petite et fragile gamine ; pas Lyne qui se voulait adulte, seule et capable. Katy n’était jamais bien loin : il allait TUER son père sous ses yeux d’enfant, son père finalement pas si parfait (loin de là !), idéalisé et décevant parfois, maladroit régulièrement, protecteur toujours, aimant intensément, seule personne au monde qui raccrochait encore Katy à la vie et qui, justement, lui avait appris à lui donner un goût pas si désagréable, à la vie. Elle avait juré entendre craquer… Alors Lyne hurla à s’en déchirer les cordes vocales. Elle n’entendit aucun des mots prononcés (Zak non plus, mais il lut précisément chacun des mots prononcés sur ses lèvres) : tétanisée. Son monde se remit lentement à tourner tout en boitillant maladroitement. Elle ravala pour la première fois ses larmes difficilement : abandonnée pour ce soir, la volonté de se battre quitte à tout donner, quitte à tout perdre.

Elle se précipita sur Zak (qu’elle n’appelait « papa » qu’en de trop rares occasions) pour l’aider à se relever alors qu’il crachait sur les pavés du sang tout frais, elle croulant sur le poids de la culpabilité (il avait failli le tuer par sa propre faute !), avec la seule volonté de trouver un endroit qu’elle pourrait appeler « chez elle » pour quelques jours à peine, y mettre son père et Alden, sa seule famille en d’autres termes, et ne plus bouger. « Pardon – pardon » Hoqueta-t-elle avec ridicule avec son nez cassé : elle n’avait même pas été capable de bouger un petit doigt ! A travers la foule, comme un anéantissement du combat de ce soir, elle distingua clairement la silhouette de Lizzie se faire embarquer. Hoqueta à nouveau pour laisser les larmes couler silencieusement : elle avait tout donné dans cette arène et n’avait même plus de quoi hurler. C’est Zak, même à bout de forces (des forces, il en aurait toujours pour Katy et pour Alden, toujours), qui l’empêcha d’une main ferme de courir à la fois bêtement et désespérément vers son amie. Il avait déjà vécu ça tant d’années auparavant : c’était peine perdue. Il restait une seule cause pour laquelle il se battait ce soir (jamais ils ne les sauveraient tous), et c’était ramener sa fille en vie. « Katy ! » Il rugit en la voyant tétanisée sur place (son coeur trop grand depuis toujours se briserait plus tard de la voir anéantie : plus tard) et la tira à ses côtés : « Katy ! Ecoute-moi ! Tu restes avec moi et on reste EN VIE ! »
Et on court.
On court toujours. Après des causes perdue et à cause de ces causes perdues.

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Out of the night that covers me, black as the pit from pole to pole, I thank whatever gods may be for my unconquerable soul. In the fell clutch of circumstance I have not winced nor cried aloud. Under the bludgeonings of chance my head is bloody, but unbow’d. Beyond this place of wrath and tears, looms but the Horror of the shade, and yet the menace of the years finds and shall find me unafraid. It matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll, I am the master of my fate : I am the captain of my soul.

Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 364
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Dim 22 Oct - 9:49
La situation était des plus éreintantes. Non seulement le bâtiment menaçait clairement de se rétamer gratuitement sur leur gueule à tous, mais en plus, les Phénix semblaient prendre un certain parti de menacer la vie de Scylla toutes les 5 minutes. Le coeur de Rowena ne pouvait fair que d’immenses bons entre la panique de voir la vie de son amie menacée et le soulagement qu’elle s’en soit sortie…  avant de refriser le reccord de battement humain quand la Dolohov la vit prise en joue par son scalpeur.

Scylla s’était sacrifiée devant eux pour leur offrir une porte de sortie. Rowena fut retenue par les Mangemorts en même temps que Sally. L’horreur de la voir se faire poignarder lui arracha un énième hurlement.

”NON !”

Les autres Mangemorts durent la retenir alors que le scalpeur s’enfuyait, son amie blessée en bouclier. Les hommes la maintenaient pour la faire sortir à leur tour. Une précieuse enfant venait de se faire prendre en otage, ils n’avaient clairement pas envie de grossir la perte.

***

Le noir, le noir, des reprises de chutes puis ...le grand air. Le vent et la pluie sur sa tête avaient quelque chose de régénérant après toute cette course et semblaient faire du bien au mal qui suintait de ses blessures. Ses larmes dues à la douleur et son inquiétude pour Scylla ne cessaient de couler en se mêlant à la pluie.
Elle avait belle gueule la Sang Pur rebelle ! A pleurer au moindre bobo, à la moindre perte. Heureusement que Salomé était encore avec elle. Si jamais les deux jeunes femmes avaient été faites prisonnière elle n’aurait plus répondu de rien, quitte à mourir bêtement en essayer à elle seule de les sauver.

La jeune Dolohov jeta un coup d’oeil en arrière pour voir la bâtisse Magicorp s'émietter. Une vue destructrice et majestueuse. Elle aurait pu trouver cette image belle… si ce n’était pas la faute aux terroristes. Où le monde allait-il enfin ? Ce n’était pas là l’ordre des choses !

Mais il fallait retrouver la magie pour les tuer tous, donc courir. Courir sous les débris qui blessent les deux camps. Magicorps se défait de manière royale et touche ses meurtriers ainsi que ceux qui n’ont en rien réussi à le protéger.
Sally est victime non loin d’elle, mais la belle brune ne compte visiblement pas se laisser abattre, elle se relève pour attaquer le Chien de Phénix à cause de qui Scylla est en souffrance.

Galvanisée par cet acte, Rowena se mit à courir pour se mettre à la recherche de la Lagides. Un morceau de Macorp s’écrasa à ses pieds, rendant l’obstacle inévitable. La jeune sang pur trébuche, éraflant le tibia copieusement avant de tomber au sol. Sa mère en jupons multicolors. Sa tête frappa un objet au sol, lui faisant voir trente-six chandelles. Sa vision vrillées de points et la douleur l’empêchaient de gémir plus … Elle mis une bonne minute avant de se ressituer. Se relever était atrocement douloureux. Ses yeux visèrent l’objet contre lequel elle s’était tapée : un bon gros bout de métal qui semblait bien lourd. Elle attrapa son arme de fortune des deux mains et chercha un bandana. Elle reconnu la grognasse a qui elle avait cassé la gueule un peu plus tôt. Ils avaient peut-être eut Scylla mais eux auraient aussi la leur ! La fille de la Callaghan !
Quand un Phénix emmailloté dans son bandana menaça de s’interposer (Jax). Ah ça non ! Elle irait croupir chez eux !

Son élan fut coupé par un autre Mangemort qui en assommant celui qui voulait se prendre pour un héros, réduisit le peu d'aide qu'aurait pu trouver la Callaghan.

Qu'à cela ne tienne ! Rowena lâcha son arme qui se faisait trop lourde pour elle. Le fight club à la mode moldue c’est plus fatiguant qu’à la sorcière. Il leur faut trouver la magie et Scylla … et vite !
La jeune femme se remet en route avec de grandes difficultés, sa blessures à la jambe la faisant tituber.

Résumay a écrit:
La Magicorp tombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour.

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau.

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra

Arsenia en chie pour récupérer son souffle et ses prises de conscience font qu'elle se relève et se jette sur la première silhouette cagoulée à proximité pour la plaquer au sol (celui qui voudra).

Sheherazade reconnaît Ajay et préfère rester loin. Elle prend un morceau de vitre brisé au sol pour se défendre. Elle n'ose pas sauter dans le tas et préfère attendre que quelqu'un s'approche pour lui filer un coup avec le morceau de verre... Elle trouve finalement Ellaria Zabini et court lui enfoncer le morceau de verre dans le bas du dos. Le morceau de verre est planté dans le bas du dos mais ne touche aucun organe : et merde.

Lizzie meurt à moitié après leur folle course dans les escaliers. Elle retrouve Obbie, mais pour peu de temps. Un bout de MagiCorp les sépare et Vivienne, armée de ses moldus-dobermans, vient la cueillir gentiment. Après quelques amabilités échangées, Lizzie se fait assommer et emmener. NOUS AVONS NOTRE PREMIERE PRISONNIERE DE GUERRE, LES GARS

Mathilda abandonne Shehe pour partir à la recherche de son poussin (Alice <3 ). Elle tombe à la place sur un autre poussin (Abbey <3) puis se fait renvoyer par terre par quelqu'un qui la bouscule, volontairement ou pas (si vous avez envie d'être cette personne, faites vous plaisir !)

Abbey manque de frapper Matt avec un débris ramassé à terre mais se met elle aussi en tête de retrouver Alice. Criant MARCO (attendant d’Alice qu’elle réplique Polo) elle suit Matt et s’apprête à le défendre quand il est bousculé. Baston !

Salomé se précipite à l’extérieur comme une seule femme, sans trouver Scylla, emportée par Joaquim. Elle se fait trancher par un morceau de Magicorp et attrape une barre de métal, issue de ce morceau, pour aller taper la gueule de Nero avec Libre à toi d’être blessé, ou d’éviter, chouchou !

Alice, grâce au pouvoir de l'amour, se libère de la raclée d'Arsenia et va rejoindre Abbey et Mathis. Elle offre son épaule à Mathis et se prépare à quitter, comme on dit en bon québécois, au plus sacrant.

Sheherazade retourne auprès de Math, Abbey et Alice avec une barre de fer à la main, tout en fixant Ajay Shafiq, surveillant presque ses arrières. Mais faut déjà savoir ce qu'on est sensé faire dans ces moments là !

Jacks essaye de retrouver ses coupains, tombe sur Lizzie qui se fait capturer, et allait faire un truc héroïque quand quelqu'un (si un mangemort veut se dévouer, sinon PNJ) lui envoie un coup de poutre dans le dos qui l'envoie par terre le souffle coupé, à moitié KO


Zoltán apprend la mort de Thanatos Selwyn avant de se faire embrasser par Abbey. Il hurle, crache par terre, se met en tête que c'est un baiser empoisonné et/ou contagieux et se dirige vers l'hôpital Morgane. Il frappe Jackson en chemin, juste parce qu'il se trouvait là, puis continue sa route.

Lyne est réduite à néant alors qu'Ajay passe à rien de tuer son père sous ses yeux puis en voyant Lizzie faite prisonnière. Zak l'empêche d'aller l'aider, soucieux avant tout de ramener sa fille vivante.

Rowena suit Salomé à la sortie. Elle court et se mange un débris qui la fait tomber sur un gros morceau de métal. Une fois sa vision remise droite, elle attrape le morceau dé métal et en fait une arme. Elle manqua l'occasion de coller une dérouillée à Jax et repart en titubant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t750-nero-callaghan
Messages : 475
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : ROGERS

Double compte : Rose o'More

Age : 23 ans
Sang : Sang-mêlé
Statut : Bolosse à vie de Scylla Lagides.
Métier : Fugitif & membre fondateur du S-squad l'unité de kamikazes à la recherche de sa soeur.
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Vivienne Mckay tuant sa soeur sous le regard approbateur de Scylla.
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Lun 23 Oct - 9:02
La part la plus vile en lui avait été flattée, attisée. Dans la débauche de vengeance et de colère, Nero se sentait encore capable de contentement et d’un calcul effroyable. Scylla était otage, et le temps de quelques secondes le Callaghan avait tiré une incroyable satisfaction de cet état de fait. Elle rentrerait avec eux. Exsangue et s’abandonnant aux sensations simples et douloureuses offertes par l’urgence et de la réalité, le sang-mêlé ne chercha pas plus loin. Il y avait trop à se soucier, Jane en retrait, la tour en fusion, et à sa sortie de l’édifice le ciel qui leur tombait littéralement sur la tête. Ce ne fut que sous le tranchant du déluge, que Nero se permit un regard en arrière. Et là, il la vit, sa Scylla aussi exsangue que lui, une sanglante fleur d’hibiscus imprimée au niveau de l’abdomen.

Son sang – enfin ce qu’il en restait tant il prenait plaisir à l’éparpiller un peu partout – ne fit qu’un tour. Comme souvent pas une pensée ne traversa son esprit, avant que son poing ne s’abatte sur le nez de Joaquin. L’acte fut accueilli par un craquement sinistre, et d’une salve d’insultes en espagnol, que Nero reconnaissait parfaitement. L’appellation traitre fut plus douloureuse que le dernier sort de l’autre enfoiré de Lagides. Tant pis, il ne regrettait pas. Le Callaghan tenta de prendre la Kark dans ses bras pour la porter, mais son corps le trahit. Il avait perdu trop de sang, n’avait plus assez de force. Le phénix passa un bras sous les épaules de la sang-pure pour qu’elle puisse s’appuyer sur lui – ou ce qu’il en restait -, tandis que son autre main s’évertuait d’appuyer sur la plaie et endiguer le flot de sang qui s’en échappait. «  Allez Scyl-la, tu restes avec moi. Les yeux grands ouverts, je t’emmène te faire soigner. » Mais où ? Par qui ? La ramener au QG n’avait plus rien d’attrayant, et si la laissait mourir ? Jane refuserait, mais où était Jane ? Merde. L’hôpital Morgane n’était pas loin, mais il n’y avait pas de magie. BORDEL.

«  Ça va aller… » continuait-il de répéter, alors que non, ça n’allait pas du tout. Il avait quelque chose d’irréel à la garder si près de lui comme ça dans le chaos ambiant, sous les yeux de tout un chacun. Mais dans la débauche de haine et de peur, personne ne se souciait de Scylla Lagides dans les bras d’un terroriste sang-mêlé. La chance – celle récente de cocu dont il avait écopé – firent atterrir ses pas hasardeux à proximité de l’autre glandu au gros nez. Le cousin , Nullos, ou Nilhim ou une connerie comme ça. Il fallait la rendre à sa famille, c’était ça la solution la plus raisonnable.

Arrivée à la hauteur du Kark, il la plaça délicatement dans les bras du sang-pur, comme on offre un vase de cristal. «  Tiens, Ducon ! Elle a besoin de soins. Alors tu l’évacue fissa, capsice le glandu ?  » Il darda un dernier regard fiévreux sur la Kark – non Lagides – alors que ses pieds refusaient de faire les fatidiques pas qui l’abandonneraient. Mais la machine s’emballa de nouveau, et la mangemort passa au second plan aussi rapidement qu’elle était apparue.

Dans la confusion, même avec ses tympans en vrac, il l’avait entendu, comme il l’entendrait toujours même au milieu de l’enfer:  «  LIZZIE !  ». Ses yeux déscelèrent dans la foule avec une putain de mangemort de mes couilles et ses jouets. Putain. «  LIZZIE !  » hurla-t-il de plus belle, alors qu’il se plongeait dans la foule, ruant de coups quiconque se trouvait sur sa trajectoire, esquivant les morceaux de MagiCorp qui tentait de le faire ployer. Déterminé, insensible à sa propre douleur, la peur l’avait plongé dans un violent déni : elle ne se ferait pas enlevé, parce qu’il arriverait à temps. Il la sauverait sa putain de grande sœur, sa : «  LIZZIE !  » Il sentit ses cordes vocales s’échauffer, alors que le cri presque animal raclait sa gorge tout en entière. «  LIZZIE !  » Il arrivait presque à la hauteur quand… quand une barre de fer manqua de lui exploser le crâne. Il l’esquiva in extremis, louant les réflexes que vingt ans de vie avec Obbie lui avaient enseigné. La barre ne palpa que le vide, avant de s’abattre de nouveau sur son épaule cette fois-ci. Avançant pour éliminer la distance qui jouait en la faveur de la mangemort avec sa batte de fortune, pour passer à un corps-à-corps qui l’avantageait lui, il la poussa de toutes ses forces pour la ramener à sa place : par terre. «  DÉGAGE CONNASSE ! RETOURNE DONC PLUTÔT TE FAIRE ENGROSSER PAR TON VIEUX DÉBRIS DE MANGEMORT DE MES COUILLES !  » Il la contourna, il n’avait pas de temps à perdre parce que… «  LIZZIE !  » Ses yeux la cherchèrent à l’endroit même où il l’avait vu avant que l’autre pute tente de le décapité, mais elle était introuvable… «  LIZZIE ! LIZZIE ! LIZZIIIIIE !  » Invoqua-t-il de plus belle, comme si ces deux syllabes répétées suffisaient à la fait réapparaitre.  Ses pas le portèrent à l’endroit où elle devait être, comme un dément il tournait la tête en tous sens à l’affut de sa chevelure brune. «  LIZZIE !  » Perdu. Nero réfutait toute logique alors même qu’ayant lui-même quitté la place, il sentait la magie affluer en lui. Non. Ils n’avaient pas transplané. Non. «  LIZZIE !  » Il sentit sa voix s’érailler, alors qu’il réfutait toute logique. Sa sœur était noyée dans le chaos de la place de l’ascension. Il la retrouverait. Point. Il ne quitterait cette putain de place, sans elle, sans : «  LIZZIE !  »

Obbie venait de le rejoindre, sur son visage se peignait une expression que Nero préféra ignorer. Le Kantaro avait compris ce que le Callaghan refusait de comprendre. «  LIZZIE !  » se contenta-il d’arguer ivre de colère. Et réfutant toute logique, tout instinct de préservation qui auraient dû les faire transplaner jusqu’au QG, Nero et son père se plongèrent de nouveau dans la sanglante place l’ascension.

Résumay a écrit:
La Magicorp tombe en miettes, beaucoup de gens sont morts (dans vos groupes). La disparition de Jane Callaghan et Harmakhis Lagides fait le tour de vos groupes, tout comme la mort de Thanatos Selwyn. Les morts de Mervyn Kark, Elena Kark et Oliver Durham ne sont pas connues de suite : les groupes 4, 5 et 6 ont un peu de retard sur vous pour sortir de la tour.

Nero récupère Scylla captive de Joaquin-le-boucher-sanguinaire.

Abbey reconnaît enfin Zoltan. Enivrée par la haine elle le rejoint, le frappe à l’entrejambe puis empoignant son bras blessé par balle lorsqu’il se penche, elle l’embrasse. Puis fuit de nouveau.

Lyne appelle naïvement Lizzie tout en courant à toute allure et ne réalise pas qu'Arsenia lui colle aux fesses. Arsenia l'attrape, lui fracasse le nez (c'est cassé) quand soudain Zak (papa) apparait comme par magie et lui saute dessus.

Ajay cherche Olivia une fois arrivé dehors. Le cri d'Arsenia qui se jette sur Lyne rattrape son attention et il intervient pour empêcher Zak de la détruire. Il plaque ce dernier au sol mais se retient de lui ouvrir le crâne en entendant le cri de Lyne. Il les laisse partir au nom de la solidarité paternelle. L'honneur le perdra
Arsenia en chie pour récupérer son souffle et ses prises de conscience font qu'elle se relève et se jette sur la première silhouette cagoulée à proximité pour la plaquer au sol (celui qui voudra).

Nero livre Scylla à Nilhem pour l’envoyer se faire soigner.

Sheherazade reconnaît Ajay et préfère rester loin. Elle prend un morceau de vitre brisé au sol pour se défendre. Elle n'ose pas sauter dans le tas et préfère attendre que quelqu'un s'approche pour lui filer un coup avec le morceau de verre... Elle trouve finalement Ellaria Zabini et court lui enfoncer le morceau de verre dans le bas du dos. Le morceau de verre est planté dans le bas du dos mais ne touche aucun organe : et merde.

Lizzie meurt à moitié après leur folle course dans les escaliers. Elle retrouve Obbie, mais pour peu de temps. Un bout de MagiCorp les sépare et Vivienne, armée de ses moldus-dobermans, vient la cueillir gentiment. Après quelques amabilités échangées, Lizzie se fait assommer et emmener. NOUS AVONS NOTRE PREMIERE PRISONNIERE DE GUERRE, LES GARS

Nero capte au loin le kidnapping de sa sœur, et tente de la rejoindre en hurlant comme un putois.

Mathilda abandonne Shehe pour partir à la recherche de son poussin (Alice <3 ). Elle tombe à la place sur un autre poussin (Abbey <3) puis se fait renvoyer par terre par quelqu'un qui la bouscule, volontairement ou pas (si vous avez envie d'être cette personne, faites vous plaisir !)

Abbey manque de frapper Matt avec un débris ramassé à terre mais se met elle aussi en tête de retrouver Alice. Criant MARCO (attendant d’Alice qu’elle réplique Polo) elle suit Matt et s’apprête à le défendre quand il est bousculé. Baston !

Salomé se précipite à l’extérieur comme une seule femme, sans trouver Scylla, emportée par Joaquim. Elle se fait trancher par un morceau de Magicorp et attrape une barre de métal, issue de ce morceau, pour aller taper la gueule de Nero avec Libre à toi d’être blessé, ou d’éviter, chouchou !

Nero, esquive le coup à la tête, avant de s’en prendre un nouveau dans l’épaule. Il arrive jusqu’à Salomé qu’il bouscule et fait tomber sur les fesses, tout en l’insultant copieusement.
Alice, grâce au pouvoir de l'amour, se libère de la raclée d'Arsenia et va rejoindre Abbey et Mathis. Elle offre son épaule à Mathis et se prépare à quitter, comme on dit en bon québécois, au plus sacrant.

Sheherazade retourne auprès de Math, Abbey et Alice avec une barre de fer à la main, tout en fixant Ajay Shafiq, surveillant presque ses arrières. Mais faut déjà savoir ce qu'on est sensé faire dans ces moments là !

Jacks essaye de retrouver ses coupains, tombe sur Lizzie qui se fait capturer, et allait faire un truc héroïque quand quelqu'un (si un mangemort veut se dévouer, sinon PNJ) lui envoie un coup de poutre dans le dos qui l'envoie par terre le souffle coupé, à moitié KO


Zoltán apprend la mort de Thanatos Selwyn avant de se faire embrasser par Abbey. Il hurle, crache par terre, se met en tête que c'est un baiser empoisonné et/ou contagieux et se dirige vers l'hôpital Morgane. Il frappe Jackson en chemin, juste parce qu'il se trouvait là, puis continue sa route.

Lyne est réduite à néant alors qu'Ajay passe à rien de tuer son père sous ses yeux puis en voyant Lizzie faite prisonnière. Zak l'empêche d'aller l'aider, soucieux avant tout de ramener sa fille vivante.

Rowena suit Salomé à la sortie. Elle court et se mange un débris qui la fait tomber sur un gros morceau de métal. Une fois sa vision remise droite, elle attrape le morceau dé métal et en fait une arme. Elle manqua l'occasion de coller une dérouillée à Jax et repart en tituban

Nero rejoint le dernier endroit où il pense avoir vu Lizzie avant que Salomé ne s’interpose. Il sort de la place, et retrouve un instant sa magie et Obbie. Dans le déni, le plus profond, il regagne la place de l’Ascension bien décidé à ne la quitter qu’en compagnie de sa sœur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

I was caught in the middle of a railroad track - I looked round and I knew there was no turning back - My mind raced, and I thought what could I do - And I knew there was no help, no help from you - Sound of the drums, beating in my heart - The thunder of guns, tore me apart - You've been, thunderstruck. ©️ AC/DC
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Lun 23 Oct - 13:28
« Event »
On va niquer vos races




« POLO ! »

Abbey fit aussitôt volte-face. Répondant à l’appel, à la réponse de son amie, le bras tendu pour la récupérer et la serrer contre elle. 

« Tu es là ! Bon sang tu es vivante j’ai cru qu’on t’avait perdue ! » Sanglota Abbey de soulagement avant de se crisper de douleur. Acquiesçant aux propos de la servante, de cette sœur presque jumelle auquel elle tenait comme à la prunelle de ses yeux, Abbey la laissa récupérer Matt avant de souffler.

« J’ai tiré de ces balles Alice. Jo aurait été fier… je suis sûre qu’il l’est. » L'entendrait elle dans ce bordel d'orage et de cficris ? Peu sur.

Mais cela ne comptait pas.

Une autre membre de la Nouvelle Inquisition les rejoignit au pas de course. Les yeux bordés de noir sous un masque aussi sombre que le sien. Perdue, plus concentrée sur sa douleur que le reste, Abbey ne la reconnut pas mais sa gorge se serra d’appréhension.

Quelque chose clochait. Oliver était un phare et cette lumière semblait avoir disparue.

« On ne sait pas où est Oliver… mais faut qu’on se tire avant de se faire arrêter. Faut qu’on court et qu’on sorte de ce merdier ! »

Une silhouette les bouscula. Le visage masqué, une barre de fer à la main.

« Hey ! » Le héla Abbey mais l'autre ne ralentit même pas.
« CASSEZ VOUS PUTAIN DE MERDE ! TRAINEZ PAS ! ILS ONT EU CALLAGHAN »

Quelque chose chuta le long de son ventre.

« Quoi ? ET DURHAM ? »


Personne ne lui répondit. L'inconnu avait déjà franchi la place. 

Combat l’inertie. Combat la.
(Durham est mort)
Combat l’inertie. Tu n'en sais rien.
Je vais dégueuler, dit Abbey à la voix de Jo.
(OÙ EST DURHAM)
Combat la.




Protège ceux que tu peux protéger.

« Il faut fuir. Vous entendez ? ALLEZ ! »

Combat la peur.
Combat la.

Spoiler:
 





- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 166
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Lun 23 Oct - 16:37
C’était le chaos. Sans magie, Heather ne pouvait compter que sur ses poings pour survivre. Elle n’avait plus son couteau, elle ne savait pas qui était allié, ennemis, dans la foule de sorciers et de terroristes qui venaient de fuir la tour. Il lui avait semblé apercevoir Salomé, plus loin, mais c’était impossible de la retrouver maintenant ! Et puis ce n’était pas elle qu’elle cherchait. Toute sympathique que lui était la jeune femme de Murphy, elle n’était pas sa priorité ce soir.

Elle cherchait le père de son fils, tout insupportable soit-il par moment. Elle cherchait Murphy. Elle ne voulait même pas s’attarder sur les autres autour d’elle, elle avait perdu trop de proches pour ne pas être certaine qu’elle ne supporterait pas de les perdre, eux.

Au-dessus de leurs têtes, c’était Magicorp qui s’effondrait, et Heather ne pouvait pas s’empêcher de faire la comparaison macabre de la chute de ce fleuron de la magie de Grande-Bretagne avec celle de tout leur monde, leur empire.

Pour dire vrai, ça la terrifiait. Elle n’avait plus le temps d’avoir de la superbe, de tenter d’impressionner leurs ennemis. Elle n’avait plus de quoi, privée d’armes et de magie.

Tout son courage ne servait qu’à une chose : ne pas fuir le champ de bataille et les débris qui tombaient du ciel -surtout, SURTOUT, ne pas regarder s’il y avait des corps parmi eux…- et essayer de trouver, et aider, son mari, et son meilleur ami.

Heather n’était pas une combattante aguerrie. Les blessures qu’elle avait reçues commençaient à saper ses forces, mais beaucoup de ses adversaires étaient aussi amochés qu’elle. En attendant de découvrir ceux qu’elle cherchait, il fallait bien qu’elle se défende.

dés:
 

_Par Morgane !

Les mots ne furent qu'un murmure étouffé, douloureux. Un genoux à terre, pliée en deux de douleur. Heather savait quoi faire une baguette en main. Blessée, épuisée, à main nue sur un champs de bataille, elle n'arrivait plus à grand chose ce soir là.


Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le temps est venu, de brûler nos vies de nouveau.



couleur de signature : #990000
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Lun 23 Oct - 16:37
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1214-nilhem-kark
Messages : 145
Date d'inscription : 27/08/2017
Célébrité : Richard Harmon
Crédits : avengedinchains

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire, ses fiançailles sont reléguées au second plan pendant que les projecteurs sont braqués sur Mervyn Jr. Un état de fait qui lui va parfaitement.
Métier : Depuis la chute de Magicorp, on peut le trouver au Chimeria, où il aide Scylla.
Baguette : Bois de noyer, 18 cm, crin de licorne.
Dialogue : teal

Extrêmement maladroit, il est dépourvu de toute coordination. - Inventeur assez génial, son cerveau est toujours en ébullition. - Toujours vierge, ce grand timide est un romantique dans l'âme, dans ce monde où tout n'est pas rose et loin de là. - Depuis la Tour des Médias, il a pris conscience que son statut de privilégié le met face au mur dès qu'il est en difficulté. - Mais la perte du Manoir Kark l'a mis dans une colère noire. Contre les Mangemorts, principalement. - Vit maintenant chez sa cousine.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté Lun 23 Oct - 18:44
La chute fut douloureuse. Ou tout du moins aurait dû l’être. Il le sentirait sans doute le lendemain mais, pour l’heure, Nilhem n’était pas en état de sentir quoi que ce soit, ce qui était sans doute une bonne chose. Du sang gouttait toujours de son épaule, là où l’arme moldue l’avait effleurée et la moitié de son visage ne tarderait pas à gonfler, le résultat des coups du terroriste qui avait réussi à l’atteindre. Il fut relevé par Cassandra mais ne réussit même pas à la remercier. Il voyait trente-six chandelles, pour sa défense et essayait de comprendre où il était et ce qui se passait. Ce n’était pas un des nombreux cauchemars qu’il avait fait depuis les mines, cela avait le dur goût de la réalité. Il voulait que tout s’arrête mais ce n’était pas possible, et Maman n’était pas là pour le sauver. Il fallait qu’il s’en sorte seul, ou en tous cas avec l’aide de ses camarades d’infortune. Il trébucha encore quelques étages, essayant de ne pas trop se reposer sur sa meilleure amie de peur de la faire tomber également, il ne savait que trop bien qu’elle avait été précédemment blessée et ne voulait surtout pas aggraver les choses, rouvrir ses plaies, sachant que la magie n’était pas revenue. Il fallait qu’ils s’en aillent. Loin. Qu’ils retrouvent la magie et …

Le retour à l’air libre ne lui fit pas le moindre bien. Au lieu de l’air vif pour lui fouetter le visage, il eut droit à un caillou … enfin … un morceau de ce qui ressemblait à … Il leva les yeux. Et son sang se glaça dans ses veines. Magicorp. La Tour des Médias. Un frisson le parcourut. Il. N’y. arriverait pas. Pas cette fois. Pas alors que le lieu dans lequel il passait le plus clair de ses journées, où il voyait son avenir, son avenir professionnel, le seul qui aie encore du sens, était réduit en miettes. Que restait-il ? Où s’arrêteraient-ils ? Qu’allaient-ils encore leur enlever ? Il aurait du ressentir de la colère. Peut-être de la peur. Mais il ne ressentait plus rien. Il n’y parvenait plus. Il n’était qu’une enveloppe vide. Il voyait des formes, il entendait des sons, distordus, au loin … Il n’écoutait pas. Il ne regardait pas. Il était là. Sans l’être. Et aurait pu rester sur place, à la merci du premier terroriste voulant le kidnapper si une silhouette ne s’était pas soudainement ruée sur lui.

Il sentit le poids soudain dans ses bras et eut le réflexe de serrer contre lui le … corps ? Ses yeux se baissèrent sur le visage de … Scylla ?! Tiens, Ducon ! Elle a besoin de soins. Alors tu l’évacue fissa, capsice le glandu ? Il entendit à peine les mots, et ne retint qu’une seule et unique chose : la pâleur de sa cousine, le pourpre qu’il voyait … d’où venait-il ? Il n’en avait pas la moindre idée. La personne était partie et il l’avait d’ailleurs déjà oubliée. Il avait soudainement un but, remplaçant tout le reste : protéger Scylla, l’emmener en lieu sûr et s’occuper d’elle. Son esprit se raccrocha à cette mission. Il n’était guère musclé mais cela suffirait. Elle était … si blanche. Il posa ses lèvres sur son front, la calant plus confortablement dans ses bras : Tiens bon, Scy’ … On va trouver de l’aide.

Et soudainement, ce fut comme si quelqu’un avait rallumé la lumière. La serrant contre lui, il prit conscience de tout le monde qui courait, qui s’affrontait … Il eut un mouvement de recul, qui le ramena vers la Tour … Non. Sa voix, rauque, le fit tressaillir. Il fallait foncer. Tout en étant assez délicat pour ne pas qu’elle soit blessée. Pour qu’on ne les repère pas. Bien. C’était juste comme se frayer un chemin dans la nuit dans le manoir, jusqu’à son laboratoire. Prenant une grande inspiration, Nilhem commença sa chevauchée fantastique. Son attention partagée entre son précieux chargement et les affrontements, tout autour de lui, sans compter les morceaux de Magicorp qui tombaient tout autour. Pas d’hésitation. Ne pas réfléchir. Agir. Et, un pas après l’autre, une esquive après l’autre, il s’éloignait du bâtiment.




Résumé:
 
Contenu sponsorisé
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ GROUPES I, II et III
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre