AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Lun 23 Oct - 20:56

Ultima Cave


Planque de l’Ordre du phénix et de la Nouvelle Inquisition

ϟ Des médicomages plus ou moins expérimentés, mais tous dignes de confiance, sont présents sur les lieux pour prendre en charge les blessés. Les personnes les plus durement touchées sont traitées en priorité.

ϟ La conclusion de l'event est laissée libre de choix selon les envies de chacun. Vous pouvez y poster autant de fois que vous le désirez comme ne pas y poster du tout. C'est vous qui voyez ! Un PNJ de conclusion sera posté en cours de semaine prochaine afin de clore le chapitre, donc pensez quand même à repasser par ici pour vous tenir au courant des conséquences de cet event.

ϟ Les Phénix et membres de la Nouvelle Inquisition n'ayant pas participé à l'event peuvent également poster.

ϟ La rumeur que trois mangemorts d’importance auraient trépassé se répand dans la planque : Thanatos Selwyn, Elena et Mervyn Kark seraient morts.  Plus dérangeant, Jane Callaghan est introuvable, de même que des histoires préoccupantes à propos d’Oliver Durham font leur chemin. Par ailleurs, plusieurs ont vu la fille de Jane Callaghan, Lizzie, se faire enlever par Vivienne Mckay et il semblerait que les Phénix ne soient pas en reste car Obbie Kantaro, aidé de Nero, auraient capturés Wilfric Mulciber à peu d'intervalle.

ϟ Quelques tensions : La disparition de la magie n’était pas concertée, la Nouvelle Inquisition a décidé seule d’ajouter cet élément au plan. Ce choix lourd de conséquence, peut soulever chez les Phénix un certain ressentiment.


L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
La revanche d'une blonde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Date d'inscription : 08/07/2017
Célébrité : Freya Mavor
Crédits : Poison Ivy

Double compte : Theresa Mulciber & Hélios Kark

Age : 23 ans
Sang : Moldu
Statut : C'est compliqué
Métier : Domestique (propriété des Kirke).
Epouvantard : Son petit-frère qui revient d'entre les morts, la jugeant.
Dialogue : #ffcc99 - Jaune

Espionne de la NI, devenue astucieuse par la force des choses - Développe une relation ambigüe avec sa maîtresse - Déteste les chiens - Se cache derrière une identité de servante gentille et servile - Adepte du déni et autres refoulements freudiens
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 2:32
Au QG, Alice abandonne enfin sa cagoule. Abbey s’accrochait à elle depuis leurs retrouvailles, ainsi les deux blondes se reposaient contre un banc en un coin reculé. Charley ébouriffe ses cheveux en bataille un coup (pour se gratter, ce que cette cagoule pouvait lui piquer !) avant de faire de même à la petite Newton.

- On l’a fait !

Elle sourit alors que ses lèvres restent rouges de sang séché. La belle domestique faisait peine à voir avec ses bleus couvrant son visage comme les cratères sur la lune. Et encore, il faudrait qu’elle se déshabille pour qu’on puisse admirer son corps peinturé d’ecchymoses. On s’abstiendra.

Parlons rumeurs. Tout ce qui concerne l’Ordre des Phénix l’indiffère au plus haut point. Jane Callaghan ? Elle s’en cogne. Lizzie ? Qui est cette meuf déjà ? Bref, vous l’aurez compris : les regards méfiants des membres de l’Ordre la touche à peine qu’elle ne se préoccupe même pas de les rendre. Leur plan a bien fonctionné, de quoi se plaignent-ils ? De plus, Mervyn et Elena Kark sont morts ! Morts !

- Mervyn est mort, tu te rends compte ? On a vengé notre peuple !

En ce qui concerne Durham… Alice préfère ne pas y penser. En fait, les dires de chacun se mêlent un peu entre suppositions et exagérations, n’est-ce pas ? Durham ne peut mourir, je le sais car c’est comme ça. Bon… ça se peut qu’il soit un peu amoché mais il s’en sortira, non ? Il s’en sortira parce que c’est notre chef et… il a la bénédiction de Dieu, non ? Et un tel homme ne pourrait mourir, pas maintenant. On devait gagner avec lui, il ne peut nous quitter maintenant, ce n’est que des rumeurs, des balivernes, bah je n’y crois pas ! Si ça se trouve, il discute de choses importantes en haut lieu et viendra donner un discours d'ici cinq minutes ! Elle craque son cou. Ça lui fait du bien.

Puis, ses pensées reviennent aux choses pratiques : comment revenir en douce chez les Kirke. Elle a déjà pensée à quelques excuses en chemin mais à-vrai-dire, elle n’a réfléchi à rien de précis. Elle doutait ressortir de cet attentat en vie. Néanmoins, maligne comme tout, elle imagine déjà quelques excuses : de quoi satisfaire Aveline. Et pour Altair… Vais-je mentir à lui, aussi ? Vais-je… mais quelle question Alice ! Bien sûr que tu mens. Il n’est pas prêt et puis tu ne peux risquer ta couverture pour… pour un sorcier ! Rappelle-toi ce qu’il t’a dit, c’est un con… Mais bon, il n’est pas si con que ça, non ? Arrête, tu mens, tu poursuis ton mensonge jusqu’au bout… Et s’il pouvait t’aider à te dissimuler ? Silence j’ai dis ! Elle tient la main de son amie, sa sœur…

- Je… je suis heureuse que tu sois en vie, Abbey. Je n’aurais pas supporté l’inverse… La prochaine fois, tu me promets qu’on ne se quittera pas ? On restera ensemble ?

Abbey s’entoure d’une aura ayant le don d’éveiller une naïveté enfantine chez Alice.

- Malheureusement… je dois partir bientôt. J’ai entendu dire qu’un premier groupe retournait à Pré-au-lard dans une vingtaine de minutes et je ne dois pas le manquer. Le plus tôt je pars, le mieux ça ira avec ces enfoirés de Kirke. J’ai des excuses en tête. Je… J’espère que ça ira avec les Mckays. Quoiqu’il arrive, reste en vie d’accord ? Je veux qu’on puisse se revoir et… on doit libérer notre peuple ensemble. À la vie à la mort ?

Elle montre son petit doigt. N’y-a-t-il pas meilleur moyen pour sceller un accord ?

Résumai:
 
Batteur d'octogénaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 265
Date d'inscription : 23/09/2017
Célébrité : Matthew Mercer
Crédits : Moi-même

Double compte : Lodrick

Age : 36
Sang : Sang-Mêlé
Epouvantard : Ses proches se faisant torturer, tuer lentement
Dialogue : #0394E8
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 4:21
Ils s’étaient enfuit. In-extremis. Courir était plutôt un mouvement difficile et éprouvant avec une jambe blessée. Ils avaient transplanés, merci Balkiss. Ils avaient survécus. Isaac n’était pas mort, la manœuvre avait été un succès jusqu’à preuve du contraire. Il entend les gens parler, c’est un écho. Wilfric Mulciber, le vieux? est capturé. Jane Callaghan est disparue, encore, et sa fille a été capturée par les mangemorts. Les gens se félicitent, ça bouge autour. Isaac ne se sent pas particulièrement bien. Il avance un peu et sa vision tangue un peu. Il s’appuie sur un mur. Son nez envoie une dîme pulsation de douleur, mais sa jambe fait toujours un mal de chien.

Tout son corps l’élance. Avec l’adrénaline qui descend enfin, il ressent l’étendue de ses blessures. La fatigue l’envahit et engourdit la souffrance, mais elle est toujours là, le pokant véhément, sans relâche. Isaac trouve un banc et s’y écrase à moitié quand sa vision tangue à nouveau. Yep, yep, on reste sur le banc. Le froid du mur est bienvenu quand le dos du sang-mêlé  y touche. Il a sommeil, mais il sait qu’il faudrait mieux rester réveiller, rester réveillé au moins jusqu’à ce que quelqu’un vienne regarder sa jambe. Il passe sa main sur sa blessure en grimaçant un peu, le pansement de fortune est décidément foutu. Il l’a empêché de se vider de son sang, mais il sent quand même un filet de sang s’échapper irrégulièrement. Ce n’est pas beau, mais il est vivant. Il enlève le foulard cachant le bas de son visage, faisant attention à son nez.

Isaac soupire et ferme les yeux, sa tête semble prête à s’endormir. Il a sommeil, mais il résiste. Il sait que ce n’est pas un bon présage, il va rester éveillé. Il va rester éveillé. Les pointes de douleur impromptues aident à ne pas piocher. Son regard se perd sur les nombreuses personnes présentes. C’est un autre chaos, mais plus réconfortant que le dernier. Le regard d’Isaac s’abîme sur une moldue qui parle vivement à une autre moldue probablement. Leurs yeux se rencontrent. Isaac continue à fixer sans fixer, sans s’en rendre compte, l’esprit ailleurs.

Reyzumé:
 
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 10:40
« Event »
On va niquer vos races



Son hurlement déchire l’air l’espace quelques secondes, rajoutant un peu d’horreur dans les gémissements des blessés qui s’entassent parmi les survivants. Abbey aurait pourtant cru que la magie serait douce avec elle mais la phénix qui la soigne a le regard aussi fermé que ses lèvres sont pincées. 

« Ton épaule est remise. » Qu’elle lui claque sans l’ombre d’une amabilité avant de glisser sa baguette dans la poche de sa chemise. « T'as toujours ta potion de soin ? » « Oui et… » « Utilise la pour le reste. J’ai à faire. Et bravo pour la coupure de magie. »

Ah. C’est donc pour ça. 

« J’ai pas ordonné ça hein on était tous dans le même bateau ! » Mais la réponse d'Abbey tombe dans le vide – déjà la phénix s’est éloignée.

« Super. » Marmonne la moldue en refermant la main sur la flasque survivante de ce foutoir sans nom. Envolée la fierté d’avoir pu tirer les mangemorts comme des lapins. Envolée l’idée qu’elle a pu survivre à tout ça. Elle entend les murmures inquiets tout autour. Et même si le nom de Mulciber lui dit quelque chose elle ne parvient pas à se réjouir des captures possibles ou des morts des Kark.

Pire que du chiendent quelqu’un saura sans doute vite les remplacer. Pour l’instant elle doit retrouver Alice et avale la potion en grimaçant. 

« Ils sont d’une humeur de dogue j’ai l’impression non ? » Sur son visage les griffures s'estompent peu à peu et la souffrance de son épaule s'enrobe dans du coton chaud. « Tu devrais avaler ta potion je suis pas sûre qu’ils viendront te voir de sitôt… et la NI n’a que de l’aspirine poussiéreuse… » 

Ce n’est même pas une plaisanterie. Soufflant sur ses cheveux, se sentant aussi crasseuse que déboussolée, Abbey essaye de ne pas penser à l’inévitable.

Le retour.
Durham.
L’après.

« La prochaine fois on ne se lâchera pas. » Assure-t-elle plutôt à Alice en se confectionnant un sourire presque sincère. « Je vais devoir repartir aussi… Tu sais…. »

S’ils ont remarqué son absence c’est sans doute la dernière fois qu'elle verra cette jumelle et ses grands yeux bleus aussi paisibles que revanchards se poser sur elle. Le cœur de Abbey se serre.

« On devrait prier pour nous et pour eux tous et pour Oliver aussi… » 

A quelques mètres deux femmes fondent en larmes dans les bras l’une de l’autre. Et dans sa tête la voix de Jo est soudain bien silencieuse.

Pourquoi se sent elle aussi seule ?
Où est Stan pour l’engueuler d’avoir perdu l’arme ?

Son petit doigt accroche celui de Alice.

« A la vie à la mort. Nous avons vengé notre peuple.. Nous continuerons à nous battre et .. »

Et un type regarde Alice. La pesanteur de ce coup d’œil affable lui fait aussitôt frissonner l’échine.

Quelque chose ne va pas. Rien ne va depuis leur retour. L’ambiance est presque acide sous la liesse qui s’empare de quelques uns.

Une amertume de fruit pourri.

« On t’observe… » Souffle Abbey à Alice. 

Ça n’augure rien de bon.

Que Durahm revienne vite. Que les choses retrouvent leur place et leurs ennemis aussi.

Spoiler:
 



- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 13:47
Crac. Ca y est, ils avaient enfin pu transplaner, ils avaient atteint la limite. Dieu soit loué. Balkiss avait entraîné Isaac avec elle, Victoria et la blondinette de leur côté. Lorsque ses pieds atterrirent sur le plancher du QG, elle eût un mal fou à se faire à la lumière. Plus de pluie, plus d’obscurité et un brouhaha ambiant envahissait la pièce. Son estomac se souleva et Balkiss eût tout juste le temps de se précipiter au dessus d’une poubelle pour y vomir ses tripes. Que la peur sorte. Que l’horreur sorte. Elle était profondément chamboulée. Durham était mort par la magie noire. Elle n’avait pas pu le protéger. Nouveau soulèvement. Décidément, son corps avait besoin d’extérioriser un bon nombre de sentiments. Une fois les spasmes calmés, Balkiss se redressa et replaça une mèche derrière son oreille, elle pouvait maintenant s’exposer à visage découvert.

Pas le temps de s’effondrer, il faut se ressaisir, des gens sont bien plus amochés que toi.
Elle se dirigea alors vers Isaac qui se crispait de douleur de temps à autre. Balkiss avait peur de l’état dans lequel elle allait retrouver sa jambe. Cela faisait un moment, maintenant, que la plaie avait été ouverte et que le sang ne s’arrêtait pas de couler… La guérisseuse se pencha pour examiner l’affaire de plus près. « Ahem, est-ce que ça va ? » Elle vira totalement le tee-shirt souillé qui entourait la jambe du Phénix et enfonça sa main dans la poche de son jean. Par chance, elle avait pensé à prendre avant de partir dans cette folle mission un flacon d’essence de dictame. Par précaution et surtout car ce produit est un miracle –  magique en fait. Elle n’aurait pu l’utiliser dans la zone sans magie. « Ca va sûrement piquer, mais je suppose que tu n’es plus à ça près ? » Elle déposa en comptant bien cinq gouttes de l’élixir à différent endroit de la plaie. De sa baguette, elle les enchanta afin de les répartir. La magie ferait le reste. « Maintenant, je veux que tu m’écoutes. » Elle le regarda bien dans les yeux pour être certaine qu’il entende ses recommandations : « Je t’interdis de poser ta jambe blessée au sol ou de l’utiliser de quelque façon que ce soit. Si tu veux que ça fonctionne et que les tissus ne se nécrosent pas et donc pouvoir remarcher un jour, tu dois respecter ça. » Balkiss lui décrocha tout de même un sourire pour ne pas paraître trop autoritaire. Après tout, elle voulait juste que tout aille bien pour Isaac.

Après avoir rangé le dictame, l’arabe de releva et balaya la pièce du regard. Deux têtes blondes attirèrent son attention, mais plus particulièrement une. Balkiss la reconnue aussitôt, elle avait la mémoire des visages. C’était la jeune fille moldue au service d’Aveline et de son frère. Elle resta bloquée un instant. Elle se sentait soulagée, en fait. La blondinette lui était apparue à un dîner, le soir de l’anniversaire de sa nièce. Ce jour là, la colère de Balkiss avait éclaté. Et la moldue avait répondu d’un ton docile, soumi. Mensonges. Balkiss était heureuse de voir que la demoiselle était finalement une combattante, membre de la Nouvelle Inquisition. Elle s’était battue ce soir.
Elle haussa rapidement les sourcils avec un sourire malicieux à son attention.

Récap:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 196
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : ABΔИDON (avatar) moi-même (signature)

Double compte : Willow Rose Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Fiancée à Ghassan Ahmès.
Métier : Ancienne esclave des Shafiq, désormais fugitive.
Baguette : mi-cuite.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #d4b165

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait. ♕ C'est une vraie vipère.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 14:07
Faut t'attacher à personne, on va tous crever, s'était-elle dit. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. La Nouvelle Inquisition était devenue comme une seconde famille. Et alors qu'elle pouvait retrouver Senbi et Ghassan, les deux êtres les plus chers à son coeur, qu'elle pouvait à nouveau les enlacer, elle avait un pincement au coeur. Durham était mort. Pas qu'elle avait eu un faible pour lui - de toute façon, envers qui elle n'en n'avait pas ? - mais il était quelqu'un d'important qui avait su les motiver, tenir les troupes et elle avait eu du respect pour lui - ce qui est rare avec l'Israélienne que le respect pour autrui.

Ouais, Mervyn Kark et l'autre Kark étaient morts, ils avaient subis des grosses pertes. Et que les sorciers-Phénix soient de leur côté temporairement lui était bien égal, comme les regards qu'ils pouvaient leur jeter. Un bon sorcier est un sorcier mort, point final. Même si elle se cachait bien de le dire à voix haute, elle n'en pensait pas moins.

On avait guéri la plaie qu'elle avait dans la main, qu'elle s'était faite en prenant, dans l'excitation du moment, un bout de verre pour planter Ellaria Zabini. Dans le dos, elle l'avait plantée. Et elle avait cru qu'elle allait mourir d'avoir fait ça, mais rien. Ils étaient de retour, tous. Sauf Durham. Elle regardait l'intérieur de sa main, plus de trace sanglante. Mouais, la magie avait peut-être des bons côtés, bien cachés.

- Durham est mort, je ne sais pas ce qu'on va faire maintenant...

Avait-elle dit à son compagnon. Il avait haussé les épaules. Pas qu'ils n'étaient que des exécutants de leur supérieurs, mais on ne leur racontait pas toujours tout sur tout. Senbi avait fini par partir, voir d'autres membres de la Nouvelle Inquisition, quand elle en profitait pour serrer Ghassan contre elle, cherchant un peu de réconfort, tandis qu'elle regardait ses amis. Amis, ou famille, à voir. Alice était vivante, c'était toujours ça, elle avait failli y passer. Elle cherchait aussi Math du regard, savoir où cette sauvage était passée depuis la tour. Elle ne cherchait pas particulièrement les Phénix, juste à voir qui était revenu parmi les moldus. Et qui n'était pas revenu.

- C'était le chaos. Mais j'ai réussi à en trancher une. Puis le fameux Mervyn Kark est mort, alors on a pas tout perdu...

Il fallait voir le positif, s'il y en avait. On ne pouvait pas dire qu'une telle chose soit positive, elle avait encore des flashs de la panique autour d'eux, de la tour qui s'effondrait sur eux, qui aurait pu les écraser comme on écraserait des fourmis. Shehe en avait encore mal au séant d'être autant tombée mais elle n'en parlait pas, pas au vu du carnage autour d'eux et de personnes qui avaient des plaies ouvertes, des épaules démises et qu'en savait-elle encore.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The Red Viper Bites, Merciless
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 263
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : ironshy.

Double compte : Salomé Yaxley • Maddox Macnair

Age : 31 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : En amour par-dessus la tête avec Lizzie O'Meara.
Métier : Terroriste convaincu, membre du Suicide Squad.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve • Balafre qui lui zèbre la gueule du sourcil droit au coin gauche de la bouche • Lycanthrope depuis le 24 décembre 2046
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 18:54
Ça, ÇA, c’était grandiose ! Du sport ! Merveilleux ! L’Américain est dans les premiers à transplaner au quartier général. Pas situé dans les niveaux les plus élevés de la défunte Tour des Médias (devenue le Crumble des Médias), son groupe a réussi à atteindre le plancher des vaches assez rapidement pour évacuer les lieux sans trop de mal, une fois la retraite sonnée. Une fois qu’ils ont réussi à trouver un putain d’endroit avec de la putain de magie. Ah, ça, par contre ! Il lui faudra bien taper sur la gueule de cet imbécile de SS quelques fois de plus, afin de se venger de la surprise de leurs soi-disant alliés. Attraper quelques Inquisiteurs et les taper les uns sur les autres jusqu’à clouer un beau cercueil à leur meneur. Quelque chose du genre.

Il a la patte folle, un peu, et c’est en claudiquant que l’Américain se déplace dans la planque peu à peu remplie. « Presque pas mal, hein, occupez-vous des autres », rassure le blond à un guérisseur. Une mauvaise chute dans assez de verre cassé pour reconstruire tous les vitraux d’une église, un déboulage d’escalier en bonne et dûe forme, une droite pas trop horrible d’un Mangemort… rien de trop grave, quoi ! Presque pas mal ! De toute façon, avant de s’attarder à quelques soins, il a besoin de vérifier que Lizzie va bien. Déjà, qu’elle est revenue, et ensuite, qu’elle va bien. Ou, pas trop mal. Dans la situation, c’est déjà le mieux qu’il peut espérer.

Un problème se pose, pourtant.
Il ne la voit pas.
Pire : il voit plusieurs Phénix se détourner de lui, au fur et à mesure qu’il traverse la pièce, à la recherche de la brune Callaghan.
Ça n’augure rien de bon.

Gravement blessée, encore une fois, probablement. C’est bien son genre, à la Lizzie ! Elle et Nero se sont probablement bourré les poches d’explosifs et autres trucs inflammables, afin de bien cramer la gueule de tous ces Mangemorts à la con. Suffit qu’elle ait oublié de tenir le truc loin de son visage au moment du BOUM. Jones tente de se rassurer avec cette perspective fort peu rassurante (peut-être qu’elle n’a plus de nez), mais chaque Médicomage et guérisseur n’est pas acoquiné à sa belle. Pas de frimousse malicieuse, avec ou sans nez ; pas de gueulage plus ou moins hystérique ; pas de blagues vaseuses pour détendre l’atmosphère ; pas de grand rire, plus grand que toute sa frêle stature, pour l’orienter et lui faire chaud au cœur. Que des regards qui se détournent, que des airs gênés, que des chuchotements dissimulés et qu’un malaise de plus en plus palpable.
Il aperçoit Jackson et c’est bien naturellement qu’il va vers lui. S’il se souvient bien, ils étaient ensembles, dans cette épopée. Il a donc probablement été aux premières loges de tout ce qui a pu se passer. Il l’arrête dans sa progression, faisant mur entre lui et les autres Phénix et Inquisiteurs. « Jax, t’sais où est Lizzie ? J’l’ai pas encore vue. Elle s’est encore fait sauter un pétard à bout portant dans la gueule, c’est ça ? »

Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 467
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : ROGER

Double compte : Caitlyn McKay

Age : 18 ans ( 19 mars 2028 )
Sang : Moldu
Statut : Amoureuse sans savoir quel est ce sentiment
Métier : Fugitive depuis peu
Baguette : Du pain complet !
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

A une cicatrice qui lui zèbre la joue gauche du coin de la bouche à la tempe - se fait appeler Vali en mission - craint terriblement les bruits trop violents - Fangirl d'Adem - Elle croit dans les dieux nordiques -Propriété d'Alice
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 21:08
J'avais mal partout, en arrivant à l'abri la première chose que j'avais faite était d'aller vomir un coup en essayant de ne pas tomber la face dans mon vomit. J'avais déjà eut de la chance d'ôter de justesse ma cagoule et ensuite j'avais poussé un long soupire avant de laisser vaguement les sorciers ne soignaient un peu l'esprit focalisée sur ce que je savais. Je ne frémis même pas lorsqu'on retira quelques éclats de métal fichés dans ma jambe droite. Mon esprit voletait à la frontière de l'inconscience. J'entendais étrangement la voix de ma mère comme au camp quand je m'étais coupée à la main. Toujours les mêmes phrases, que bientôt les cris des enfants arracher à leur parents et les cris des mères remplacèrent.

Je me levais lentement en m'approchant lentement des hautes autorité en ressassant ce que je savais. Que le Leadeur de la nouvelle inquisition soit mort, j'en avais rien à faire, que notre meneuse ait disparu ça par contre c'était beaucoup plus chiant. Par contre ! Les Morts chez les Mangemorts étaient satisfaisants ! Et surtout en plus le vieux que nous avions capturé et je savais très bien qui il était. Et je voulais lui parler, le visage masqué certes, mais lui parler. Lui faire entendre les hurlements déchirants des mères, les pleurs des enfants, lui faire ressentir la peur qui se glissait dans les os prête à briser le mental. Je voulais qu'il souffre mentalement. Qu'il pleure peut-être. Qu'il comprenne la souffrance des moldus. Faire pleurer un mangemort en lui faisant ressentir la peur et la souffrance des moldus. Qu'il pleure et qu'il s'excuse. C'était utopiste, mais je voulais qu'il souffre comme moi j'avais souffert. Comme ma mère avait souffert, comme d'autres avaient soufferts. Je m'approchais des sorciers gardant le vieux. Ils me fixèrent et l'un d'eux me proposa de m'asseoir et de me reposer comme les autres moldus et sorciers. Je regardais autour de moi mais je haussais les épaules. Certains étaient en couples d'autres seuls, je vis le sorciers avec qui j'avais fuis mais je ne voulais pas discuter avec les autres. Je voulais cracher ma haine à ce vieux sorcier. Mais visiblement, je ne pouvais pas y aller … Peut-être que si on était deux ? Ou alors ils le torturaient déjà ? Sans doute, mais j'aurais aimé lui parler quand même.
Spoiler:
 
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 21:45
Transplaner avec un sorcier avait été la dernière de ses préoccupations dans sa course contre la mort. Encore une... Matt avait conscience que sans le soutien de ses trois camarades elle aurait probablement été assassinée par sa cheville, toujours aussi déterminée à la retenir en arrière. Mais par bonheur - et surtout par solidarité -les deux blondes et la brune n'avaient pas faillis à leur honneur, demeurant à proximité jusqu'au moment de la confier à un sorcier prêt à transplaner. L'atterrissage n'avait pas été des plus doux et il lui avait fallut plusieurs minutes pour se remettre debout sur ses deux jambes. En vie. Et sans réelle blessure grave, maintenant qu'elle y pensait.

Certes, le bas de sa jambe commençait à doubler de volume en prenant une affreuse couleur prune mais qu'était-ce en comparaison des amputations, des plaies à vif et des autres horreurs infligées à ses pairs par ces connards de satanistes ? Rien. Elle laissa donc les plus blessés accéder aux soins et choisit plutôt d'aller remercier les trois filles à qui elle devait la vie. Aussitôt son « Merci » rauque murmuré, elle s'éloigna dans un coin plus tranquille, les réunions n'étant vraiment pas son truc.

Comme à son habitude, elle laissa traîner ses oreilles pour surprendre les dernières nouvelles. On parlait de la mort du couple Kark en personnes : ça elle ne le croirait que quand Durham l'annoncerait. Quelqu'un révéla que Lizzie Callaghan et le vieux Mulciber auraient été capturé.

« Wilfric Mulciber ?

Le sorcier haussa les épaules en lui adressant un regard surpris.

« J'en sais rien moi, sûrement ouai. »

Putain de merde ! Alors ça c'était une nouvelle ! Une nouvelle sur laquelle elle n'eut pas le temps de s'appasentir... Car son cerveau capta soudain deux mots qui n'avaient rien à foutre ensemble. Et pourtant ils avaient été prononcé dans la même phrase, dans le même souffle ; " Durham " et " mort ". " Durham mort " . Durham. Mort.

Mathilda se figea deux petites secondes, littéralement paralysée, avant que son cerveau ne reprenne enfin les commandes.

« ENFOIRÉ DE MYTHO !! »

Elle eut le temps d'attraper par le col la personne qui avait proféré la nouvelle mais une main retint ensuite son bras, évitant à la victime de se prendre un coup de poing enragé.

« Tu brûleras en enfer pour tes sales mensonges ! »

Elle cracha par terre puis se dégagea en adressant un regard noir à la personne qui l'avait retenue. Il ne pouvait pas être mort. Pas lui. Dieu le protégeait. Quelqu'un devait avoir mal compris et ce quelqu'un était un criminel. Oui ; c'était criminel de jouer avec leur nerfs. Elle devait savoir. Où était Wilde ? Où était le doc ? Eux sauraient. Ils devaient savoir. Elle partit hâtivement à leur recherche en oubliant la douleur dans sa jambe.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

La revanche d'une blonde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 231
Date d'inscription : 08/07/2017
Célébrité : Freya Mavor
Crédits : Poison Ivy

Double compte : Theresa Mulciber & Hélios Kark

Age : 23 ans
Sang : Moldu
Statut : C'est compliqué
Métier : Domestique (propriété des Kirke).
Epouvantard : Son petit-frère qui revient d'entre les morts, la jugeant.
Dialogue : #ffcc99 - Jaune

Espionne de la NI, devenue astucieuse par la force des choses - Développe une relation ambigüe avec sa maîtresse - Déteste les chiens - Se cache derrière une identité de servante gentille et servile - Adepte du déni et autres refoulements freudiens
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 22:47
- On t’observe.

Alice remarque aussi ce regard indiscret en sa direction. Elle fronce les sourcils vers Isaac comme pour dire : Qu’est-ce que tu me veux connard ?  La perte de son regard dans le sien reste un mystère. Elle le dévisage avant d’incliner sa tête vers l’épaule d’Abbey. Elle murmure :

- Tu penses que les Phénix ont quelque chose derrière la têt-

Son souffle se coupe tandis que… Non. Je n’y crois pas. Enfin, si, j’y crois mais pourquoi… mais… non… Elle croise le regard de Balkiss – l’enragée de l’anniversaire de Mayssan – en train de guérir le monsieur bizarre. Tiens, une Phénix, qui y aurait cru ? C’était écrit dans le ciel mais… Seigneur, je suis démasquée. Bon, va lui dire un mot Alice, si ce n’est que pour s’excuser. Me sentirais-je coupable ? Ahahaha... Non. Mais il vaudrait mieux s’entendre avec elle je pense…  Alice déglutit.

- Tu vois la femme près du mec ? C’est la sœur de mon maître. Je vais lui dire un mot, ça prendra deux minutes.

Elle ne craint rien : elle sait qu'Abbey veille sur elle. Leur promesse est un bouclier. Lorsqu’elle se lève, elle ressent le cri de ses bleus la frapper comme les coups de pied d’un bébé pas encore né. Elle souffre mais franchement, le pire l'a épargné. Elle touche son cou du bout des doigts, se remémorant du serpent d’or. Elle sent son souffle se couper à l’instant. Ses doigts se détachent du cou. Ça va mieux. Pour une inexplicable raison, tandis qu’elle s’approche de Balkiss (et des Phénix en général), son attention se dirige vers les yeux d’Isaac. Embarras, malaise, stupidité, les trois en même temps… Elle revient à l’essentiel alors qu’elle arrive à bonne distance de la Kirke dissidente.  

- Je ne dis rien si tu ne dis rien.

Elle rigole, un brin nerveuse. À-dire-vrai, elle attendait tout sauf un tel retournement et elle ne sait où mener cette conversation. Au fond, elle ne possède qu’une hargne superficielle envers cette demoiselle car une personne aussi franche reste un véritable rafraîchissement. Puis, elle ne lui a pas lancé du sang de porc, elle.

- Désolé pour l'autre fois… Je n'avais pas le choix. Prochaine fois, vas-y plus doucement, d’accord ? Après cette nuit, les Mangemorts ne laisseront plus rien passer…

Elle croise à nouveau le regard de cet homme aux côtés de Balkiss. Arrête de me regarder du con, non mais ! Un quiproquo sorti de nulle part pour deux personnes venant de mondes parallèles. S’il existait la musique parfaite du malaise pour décorer le fond de cette interaction muette, elle jouerait.

- Est-ce que tu passes par Pré-au-lard ?

Bah oui, tant qu’à discuter avec Miss. Rébellion, autant se payer son billet de transplanage, non ?

Rêsumai:
 
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1256
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Willobbie

Double compte : Stanley SS Summers

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mar 24 Oct - 22:56
Courir. Encore et encore. C'est presque fini. Chaque pas les rapprochait de... de quoi ? Le salut ? La paix ? Le silence ? Les medicomages ? Etait-elle vraiment en train de sauver sa peau, ou bien était-ce encore un piège de la Kark ? Elena était-elle toujours dans sa tête à lui faire croire n'importe quoi ? Et si en réalité, Adara était prisonnière, sur le point de se faire interroger pour retrouver le QG des Phénix ? Adara allait-elle condamner tout l'Ordre ?

Pour l'instant, sur les talons des autres, Adem à ses côtés, ils arrivèrent finalement à la limite de la zone de magie neutralisée. Elle sentit la magie couler à nouveau dans ses veines. ENFIN ils pouvaient à nouveau être normaux. Et fuir. Devant elle, elle vit des Phénix commencer à transplaner. Elle aussi allait devoir le faire. Comme un réflexe, elle pensa à ne pas transplaner seule. Adem. Elle se retourna et regarda en arrière pour savoir ce qu'il en était de leurs camarades, se rappelant en même temps qu'ils n'avaient pas été seuls dans cette galère. Savannah était avec Victoria. Ok. C'étaient les seules qu'elle avait identifié, les seules dont elle pouvait encore se soucier. Mais s'ils étaient tous les quatre saufs...
Dans un souffle, elle prit la main d'Adem et posa le front sur son épaule en l'enlacant, avant de se concentrer. Plus que jamais, elle avait besoin de prendre le temps de réfléchir à ce qu'elle faisait avant de transplaner : trop de choses avaient heurté son esprit pour faire la manoeuvre les doigts dans le nez.

Pourtant, tout se passa sans accroc. Ils arrivèrent au QG dans la foule, dans le tumulte, dans la foule... Les yeux fermés, elle laissa son front sur l'épaule d'Adem, sentant progressivement la fatigue et la douleur s'emparer d'elle. Et à mesure que la fatigue et la douleur affluaient, c'étaient aussi les images de cette horrible nuit qui la submergeait. Désormais incapable de les tenir à distance, elle se mit à frémir, puis à trembler franchement.
Et puis un medicomage, avisant son état - elle est quand même couverte de sans, entre vraie blessure et éclaboussures disgracieuses d'Elena - voulu, bien intentionné, lui porter secours. Il posa la main sur son épaule, déclenchant un véritable électrochoc chez notre botaniste. Elle sursauta violemment, tirant sa baguette d'un même mouvement - complètement désordonné - et la pointa sur le pauvre medicomage, le regard fou.

" ME TOUCHE PAS ! T'ES AVEC EUX ! C'EST ELLE ! T'ES AVEC ELLE ! ELLE M'A FAIT CROIRE QUE JE L'AI CREVEE, MAIS C'EST FAUX ! KARK, SALE PUTE, TU M'AURAS PAS ! NON, NON, NON ! NON ! "

Elle avait reculé jusqu'à un coin de mur, la main tremblante, prête à lancer le premier sortilège qui lui passerait pas la tête et susceptible de la protéger de cette nouvelle infâme invention de la Legilimens. Il allait falloir un bon moment avant qu'Adara soit convaincue qu'Elena Kark était bien morte - de sa main - et sortie de sa tête.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Tu veux mon hot dog ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 106
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mer 25 Oct - 21:34
J'ai pété la gueule à 2-3 types qui me demandaient ce que j'avais foutu de ma soirée. Ils croient quoi ? Que je suis resté pépère à la planque, peinard ? On a fait des trucs importants aussi ! Ah forcément, protéger les arrières de leurs culs, c'est moins voyant ! ET PUIS MERDE, J'AI FAIT CE QU'OLIVER A DIT, OK ?! ALORS TA GUEULE ! Putain, j'avais envie d'aller les tuer moi-meme, ces connards de Kark ! Et c'est qui cette putain de Charlotte, Reine des Poires ? Quelqu'un a vérifié son pedigree ? Genre si on la baise, elle mouille de l'or ? J'suis volontaire pour ca ! Prem's !

J'ai aussi niqué un ou deux sorciers qui voulait s'en prendre à moi. Merde, visiblement, ils ont pas kiffé notre petite surprise. Putain pourtant je suis sur que s'ils ont pu tuer les Kark, c'est grace à nous. Ils ont vraiment aucune reconnaissance...

Bref, on arrête de déconner, tout ces cons sur le terrain sont en train de revenir. Par leur truc de magie là, le transtruc. Putain, que c'est chiant de devoir y avoir recours... En tout cas, vu leur état à tous, ils ont du moins se faire chier que nous à monter la garde... Bande de cocus...

Bon, il parait que la merdeuse a voulu aller faire la maline. Elle est revenue ou pas ? J'la cherche. Pas parce que je m'inquiète, hein. En vrai je m'en fous. Juste j'veux voir si elle a la même gueule défoncée que les trois quarts des gus revenus.
Ah bah elle est là. Ah bah ca a l'air d'aller, merde... J'm'approche d'elle et d'une autre blondille qu'est avec elle. Alice je crois qu'elle s'appelle, et putain elle est bonne... Bref, une fois arrivée, je détaille Alice, pis je jette un coup d'oeil à la merdeuse.

" Alors ? T'es pas clamsée ? T'as pas chié dans ton froc ? " J'lui demande, tout prêt à me marre si je vois une seule larme. Y'a bien une sorcière hystérique qui me fait sursauter et lever mon flingue, mais visiblement, elle est juste tarée, et elle s'en prend à d'autres sorcier. Rien à foutre... Ils peuvent tous crever...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mer 25 Oct - 22:33
« Event »
On va niquer vos races



Ce fut à grande peine qu’elle se retint de rejoindre Alice quand cette dernière fila voir la sorcière et le gars qui la matait, et ce qui la figea sur son siège, fut la présence autant rassurante que menaçante de Stanley.

« Bordel de merde tu m’as fait peur ! » Qu’elle souffla, le cœur battant la chamade, ne se préoccupant pas des hurlements de la sorcière non loin ou du monde autour. La potion de soin devait sans doute faire un rien effet car elle se surprit à rire d’une manière absolument débile, pour ne rien changer. Et Abbey agita ses mains vides, le visage de Stan se découpant en plusieurs morceaux devant ses yeux embués de fatigue plus que de larmes.

« J’ai perdu le flingue. Pour ma défense, la tour était entrain de nous tomber sur la gueule. Maiiis… j’ai logé quelques balles. Et même un coup de pied dans les couilles. Et j’ai dit à une sorcière de sucer ma bite. Et d’autres trucs, je me souviens plus de tout. On vient de me soigner là et je suis… explosée. »

Rejetant ses cheveux en arrière, elle passa une main prudente sur son épaule rafistolée, la bougeant un rien encore pour prouver l’amélioration de son état. Au moins elle ne pissait pas le sang comme certain.e.s ici et mieux encore, n’avait perdu aucun membre : une réussite en soi.

« Je ne sais pas comment je vais faire pour repartir au manoir. Ils doivent déjà savoir… mais faut que j’y rentre. Au moins… au moins si la vérité a éclaté alors je pourrais les planter tu vois ? »

Stan pouvait sans doute l’imaginer mais pas elle, plus maintenant. Plus depuis les derniers échanges avec son maitre mais l’heure sonnerait pour l’abjecte transparence et elle devrait faire face aux conséquences de ses actes.

Un sourire vint naitre sur sa bouche encore endolorie.

« Je préfère encore mourir en essayant de les buter que de fuir encore et de laisser ça derrière moi. J’ai une vie d’esclave qui n’est pas encore tout à fait vengée même si… J’ai entendu dire que les Kark avaient grillé leurs vies ? » Mais était-ce finalement rassurant ?

Son front heurta la hanche musculeuse de Stan. Elle était ravie de le voir encore fringuant et sans doute prêt à latter quelques gueules pour la forme.

« Est-ce qu’on a franchi une étape ce soir, tu crois ? Est-ce… est-ce qu’on a des nouvelles de Durham ? »




Spoiler:
 



- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mer 25 Oct - 22:48
La rumeur du succès de la mission c’est répandue rapidement. Bien vite, tous ceux n’ayant pas participé pour une raison ou pour une autre savait que les fiers combattants revenaient peu à peu. La Toure des Médias était tombée, et le monde s’en porterait mieux. Des rumeurs de morts, des murmures de blessures, et le craquement des transplanages faisaient vibrer la cachette des Phénix. Ça grouillait d’activité, certains semblaient voler sur un nuage joyeux et d’autres accouraient pour accueillir ceux qui revenaient de la bataille. William se faufila parmi les gens, croisant blessures et traumatismes entre des cris d’horreur et d’autres de victoire. Il détourna la tête à la vue des pires écorchures, amer de ne pas avoir pu aider, mais pas trop fâché d’avoir évité le pire. Son état mental n’aurait pas supporté un traumatisme, si peu après le dernier. Son cœur battait à tout rompre, alors qu’il cherchait des yeux un visage précis. Et s’il ne la trouvait pas? Il n’osait pas s’imaginer ce qu’il en ferait. Sa santé mentale ne pourrait jamais supporter une telle perte.

Il passe en silence près de gens connus seulement pour les avoir aperçu, tout de même ravie de les voir vivant. Il évite de peu les hurlements, se faufilant subtilement derrière le duo, et aperçoit enfin celle qu’il cherche, parlant avec une fille qu’il ne connait pas vraiment, près d’un autre sorcier qui visiblement à eu besoin de soins donné par sa chère amie et auquel il lance un regard rapide, qui se veut voire même encourageant.. Son cœur doit faire trois bonds dans sa poitrine avant d’enfin se calmer. Tout va bien. Pas de pertes effroyables pour lui aujourd’hui. Il reste silencieux, s’approchant lentement de Balkiss. Vu l’état de tout ceux présents, ce fût une soirée horriblement difficile. Bien que vivants, beaucoup vont souffrir de cette évènement pendant plusieurs mois, voire même des années. Il serait mal venu de se jeter sur quelqu’un risquant le traumatisme. Il se contente donc de s’approcher, restant à quelques pas de son amie, derrière elle, jetant un regard à celle qui lui fait la conversation, une personne qu’il ne se souvient pas d’avoir déjà rencontré et qu’il examina, regardant par-dessus l’épaule de Balkiss.

Et c’est là qu’il reste, silencieux, son cœur s’étant calmé en étant maintenant sur qu’elle était vivante, mais sans connaître l’étendue des dégâts, autant physiques que mentales, qui risquent de la suivre pour quelques temps. Mais elle est bien vivante, et il sera là pour elle comme elle fût là pour lui.


Spoiler:
 
Papi Brossard a un SSPT
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t441-savannah-michaels#4821
Messages : 138
Date d'inscription : 09/11/2016
Célébrité : Melissa Benoist
Crédits : Mara

Double compte : Murphy O'Ryan

Age : 24 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : ///
Epouvantard : Peridrax
Dialogue : [color=#ff6600]
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mer 25 Oct - 22:52
On lui avait collé un corps à porter, sans qu'elle ne sache très bien s'il était mort où vivant. Sans qu'elle ne se pose réellement la question de le savoir. Elle ne réalise même pas, même plus, et elle suit simplement le mouvement, tressautant au moindre bruit, se tendant à la moindre secousse. Elle ne se rend pas vraiment compte qu'on la saisit, qu'on l'emporte dans un sortilège, qu'elle atterrit soudain dans un autre endroit. Tout ce qu'elle sent, se sont ses pieds qui frappent le sol lorsqu'ils se matérialisent, cette sensation d'être traversée par de nouvelles douleurs qui ne sont que les échos de cette nuit de cauchemar. Un cauchemar qui ne prend pas fin. Qui ne prendra jamais fin.

Un cauchemar dans lequel elle est enfermée depuis qu'elle a vu la mort, une fois de plus. Une fois de trop ? Elle n'aura pas souvenir du parvis de la Tour des Médias en plein chaos. Elle n'aura pas souvenir des coups et des injures échangés. Elle n'aura même pas souvenir du démon qu'elle a aidé, bien malgré elle, à sauver. Elle n'aura plus souvenir de rien depuis qu'elle a vu le corps de Oliver Durham.

Depuis, il n'y a plus que flashs. Plus qu'extraits de créatures, ombres terrifiantes, parquets qui craquent dans le couloir derrière la porte du placard. Sorciers et moldus qui courent et se croisent dans une agitation qui ne trouvera jamais de fin. Plus que les cris de son père, que ses mains qui se plaquent sur ses oreilles. Que les interpellations et la douleur qui s'exprime et les sorts de soins qui fusent dans le QG au sein d'un groupe qui tente de se redresser d'un combat si violent. Plus que la main de Jackson sur sa bouche et ses bras qui la serrent fort et si fort encore. Que le vide, le vide et la douleur des blessures.

Et le temps passe. Les minutes s'écoulent, s'égrènent autour d'elle. Et elle reste prostrée, recluse dans un recoin de ce QG ou s'entassent bien trop de gens. Inconsciente de ce qui se passe tout autour d'elle, poupée de chiffon dont les larmes ne se tarissent plus. Elle n'est pas assez blessée pour être une priorité pour qui que ce soit ; elle n'a pas l'air d'avoir assez mal, ce n'est pas assez grave, il y a d'autres qui méritent une attention bien plus rapide qu'elle-même. Elle n'a même plus vraiment conscience d'avoir mal, de toute manière. Et le temps passe, et passe encore. Elle ne saura jamais dire combien. Parce qu'il y a juste les images et les sons et les bruits, qu'elle ne distingue plus les uns des autres. Juste l'horreur d'une nuit de cauchemar.

Jusqu'à cette voix grave, qui parvient à percer le brouillard. La main qui effleure à peine, comme pour ne pas l'effrayer, ou ne pas la blesser. Des mots pour la sortir de cet état de choc. Des mots qui ne guérissent pas, mais qui parviennent à rassurer, un peu. A la rattraper de sa chute sans fin. A la sortir, petit à petit, de cet état. Jusqu'à ce que les images s'en aillent, pour cette fois. Jusqu'à ce que le monde se reconnecte dans son monde à elle, où que ce soit elle qui se reconnecte au monde. Peu importe. Parce que c'est une digue qui cède, en même temps qu'une libération. Et les larmes qui coulent enfin sur ses joues, accompagnés de sanglots. Le cœur qui bat toujours trop vite et la respiration toujours trop rapide. Mais peu importe. Il y a des choses à pleurer. Trop de gens à pleurer. Et tant qu'elle en aura besoin, elle sait qu'elle pourra compter sur lui. Et qu'il lui montrera qu'elle a la force de le supporter. Une force dont elle va avoir, elle le sait, un immense besoin.

Comme eux tous ici. Alors que la suite n'a jamais été aussi peu certaine ; et, en même temps, aussi potentiellement pleine de promesses ?
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 1298
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : Hela

Age : 36 ans
Sang : Moldu
Statut : Asservi
Dialogue : #336699
Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris! Quand Kark est mort, Alfie était très heureux. Mordu à la Tour des médias par le garou Blackburn, il kiffe (non) et a depuis des pulsions de violence et pour la viande crue qui ne lui attirent pas que des amis.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Mer 25 Oct - 23:08
Alfie avait suivi Rose. Dans la course poursuite qui avait suivi l'attaque, il s’était perdu lui-même. La douleur et l’épuisement remplacés par l’adrénaline du feu de l’action et l’importante vitale de la fuite. S’ils ne fuyaient pas, ils étaient morts. Ce ne fut que des heures – ou du moins ce qui lui semblait être des heures – après qu’ils réussirent à rentrer au QG. Quelqu’un l’avait pris par les épaules, et cette sensation de torsion de l’estomac qui lui donnait envie de vomir. Quand l’autre personne l’avait lâché, il s’était effondré au sol en se retenant de vomir. La bile amère avait empli sa bouche.

Il ne réussit à se redresser pour aller s’affaler sur une chaise un peu plus loin que grâce à l’intervention de Rose. Rose, heureusement qu’elle était là. Elle était encore plus mal en point que lui. Et elle voulait pourtant rester avec lui. Alfie l’en dissuada, l’envoyant ailleurs, chercher de l’aide elle-même (ce qui se traduisit par un geste grotesque de la main accompagné d’un faible « Nan, pars…. Va… ouais. »).

Il resta planté là un moment indéterminé. Autour de lui, des gens transplanaient dans des PLOP sonores qu’il avait appris à reconnaitre entre toutes ces années. Des survivants, comme lui. Mais Alfie n’en avait cure. Ce qu’il sentait, c’était la douleur qu’il avait réussi à occulter grâce à l’adrénaline, cette douleur qui se réveillait et qui semblait lui filer du feu dans les veines. Alfie grimaçait, voyait des tâches de lumière dans son champ de vision, avait des sueurs froides. Il avait également une tête à faire peur, d’une pâleur qu’on pourrait comparer avec le cou du Cygne Pâle. Et partout dans sa tête, l’image et la sensation d’un sorcier qui secouait la tête comme un chien fou afin de déchiqueter son mollet.

Autour de lui, des murmures, des gens affairés avec leurs baguettes. La douleur bien présente semblait s’être propagée à toute sa jambe, rouge du sang qu’il avait versé et qu’il versait encore. Un médicomage, finalement, sembla s’intéresser à lui. Alfie tourna la tête trop vite (ou bien était-ce le monde qui tournait ?). « J’ai… Un mangemort m’a… » Incapable de finir sa phrase, il tourna sa jambe pour montrer la plaie dans un grognement de douleur. Ferma les yeux. En boucle dans sa tête, le moment où le sorcier avait mordu sa jambe. « Ah putain… » Le sorcier lui faisait boire une potion, lui disait des choses qu’Alfie ne capta pas. Il ne comprit que quelques mots, parmi lesquels attention ou morsure. Rien de bien vital, en soi. Alfie laissa tomber sa tête en arrière contre le mur froid, tremblant. Souffla et ferma les yeux.


Spoiler:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 11:49
La blonde capta rapidement son regard et si une ombre d’inquiétude le traversa, elle prit tout de même ses jambes pour séparer la distance qui la séparait de Balkiss. En entendant sa première phrase et l’air mutin sur lequel elle avait été prononcée, la Kirke ne put s’empêcher de sourire. Sur le ton de la rigolade elle répondit franchement : « À qui veux-tu que j’en parle ? Tu vois ma chère et tendre famille plus que moi. »
Elle était tout de même soulagée de voir qu’Alice ne dévoilerait pas son identité à ses maîtres. Être Phénix ne faisait pas bon vivre, par les temps qui couraient. Ce soir avait encore plus accentué le danger. Il était possible que le jeune Zabini ait aperçu son visage lors de leur combat au corps à corps. Mais pourrait-il la reconnaître ? C’était une possibilité. Balkiss avait du mal à se faire à l’idée que désormais, il allait falloir être plus prudente. Et même la jeune Alice venait de lui rappeler. Y aller plus doucement. Cela allait être de la plus grande difficulté pour l’arabe qui était devenue bien trop fougueuse pour cette société en perdition. Toujours était-il qu’elle savait qu’elle devrait se faire toute petite ces prochains jours. Qu’allait-il se passer maintenant que les Kark étaient morts ? Que Durham était mort ? Et cette rumeur flottante dans la planque : Jane Callaghan a disparu. C’était le bordel. Partout.

Mais ce soir, il ne fallait que panser les blessures. Et elles étaient bien au-delà du corps, comme le confirmaient les cris d’Adara. Traumatisme. Terreur. Balkiss essayait de ne pas y songer ce soir. Elle avait vomi ses tripes, on verra pour le reste demain.

« Je ne passe pas par Pré-Au-Lard spécialement. D’ailleurs, je ne sais pas quand est-ce que je vais rentrer… Mais si tu ne trouves personnes, je peux faire l’aller-retour pour toi. »

Il fallait aider cette jeune fille. Pas tant sur le plan survie et détermination, pour cela Alice semblait très bien s’en sortir. Mais Balkiss n’oubliait pas qu’elle était au service d’Aveline, et qu’Aveline n’avait rien d’un ange. « Si tu as besoin d’un alibi, je peux en être. »

Très vite son attention fut détournée sur la présence qu’elle sentait derrière son épaule. Balkiss se retourna derechef et ses idées se confirmèrent : Will. À ce moment précis et en toute honnêteté, elle n’aurait eu besoin de rien d’autre que de lui. Il était venu, il était là, elle le retrouvait. Sans un mot, elle enfouit sa tête contre son torse et s’abandonna loin de l’horreur de cette nuit.

Spoiler:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 15:47
Il s'était fait tirer par le col par une main inconnue, relevé sur ses pieds, entrainé dans une nouvelle course, sans comprendre, avant de transplaner jusqu'au QG. Il était trempé, la tête lui tournait, il se sentait léger et perclus de douleurs à la fois. Le sang coulait abondamment de son dos, aidé par la pluie, et il eut la présence d'esprit d'enfin arracher le bandana sanglant qui lui cachait le visage. Respirer lui faisait mal, son nez avait été bien amoché par les chutes, peut-être cassé.

Clignant des yeux, il tourna sur lui-même, au milieu du bazar ambiant, de tous les sorciers qui revenaient à coup de CRAC sonores, tenant chacun un, deux ou plusieurs moldus à la main, et certains repartant immédiatement pour récupérer le reste de leurs compagnons, cherchant des yeux un repère, quelque chose pour le faire revenir à la réalité. Il n'avait qu'une chose en tête, la dernière image qu'il avait vue avant de s'écrouler. Il traversa la pièce en cherchant quelqu'un qui pourrait lui répondre, qui l'aurait ramenée, qui saurait.

"Lizzie? LIZZIE? Vous avez vu Lizzie?"

Il avait secoué des gens mais personne n'avait pu lui répondre, quand il s'arrêta. Une chevelure blonde salie par les débris de ce soir, des sanglots qu'il reconnaitrait entre mille. Sans même l'avoir vraiment vue il se dirigea instinctivement vers le petit coin où s'était réfugié sa petite sœur, avec le type qu'il avait vu plusieurs fois avec elle. Glissant à moitié il s'agenouilla près de Savannah, essayant de capter son regard avant de la toucher.

"Hey hey Sav'? Honey, tout va bien, je suis là, tout va bien, ne t'inquiète pas…" Il finit par la prendre dans ses bras quand elle l'eut enfin reconnu et continua à lui murmurer des paroles rassurantes, comme avant, comme toujours, pour la faire sortir d'une de ces crises où elle tombait quand ça n'allait pas. Il chercherait Lizzie plus tard, mais pour l'instant Sav' avait besoin de lui, tout de suite.

Il repoussa un médicomage qui avait du repérer le sang qui continuait à couler de son sweat déchiré, et sur ses jambes, mêlés à la pluie qui le trempait. Plus tard, ça non plus, ce n'était pas important. Par contre, Savannah n'avait pas l'air bien, outre la crise…

"Sav, Honey, il faut te soigner ma chérie, ça va te faire du bien, tout ira bien tu vas voir…"
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 263
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : ironshy.

Double compte : Salomé Yaxley • Maddox Macnair

Age : 31 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : En amour par-dessus la tête avec Lizzie O'Meara.
Métier : Terroriste convaincu, membre du Suicide Squad.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve • Balafre qui lui zèbre la gueule du sourcil droit au coin gauche de la bouche • Lycanthrope depuis le 24 décembre 2046
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 20:34
Il est persuadé que Jax lui répondra – mais celui-ci le regarde à peine. À travers de lui, même, comme s’il était un fantôme. Il se précipite plutôt jusqu’à une blonde en larmes, recroquevillée dans un coin, et si Jones lui en veut pendant une pauvre seconde… ce n’est pas plus que ça. La blondinette, c’est sa sœur, et elle a bien plus besoin de lui, que lui.
Mais ça ne l’aide pas. Pas du tout.
Ça ne fait qu’exacerber la nervosité qui lui tord le ventre. Que le mauvais pressentiment qui se fraie un chemin dans sa cuirasse, par-dessus tout ce dont il tente de se convaincre. « Y’A QUELQU’UN ICI QUI VA M’DIRE OÙ EST LIZZIE, BON SANG D’MERDE ?! Crie blus fort, boussin, on ’a bas en’endu ! » La voix tonitruante d’Obbie lui répond, alors que Nero et lui viennent d’apparaître dans un CRAC ! sonore. Dès qu’ils sont bien atterri, le Belge se replace le nez d’un efficace coup de baguette et d’un « Par les baloches de Merlin, ça fait du bien ! », avant de laisser son fils adoptif s’échapper de son giron. Tout le bas de son visage est inondé de sang et même sa moustache se perd dans le carmin, mais il est en vie, et avec un nombre suffisant de morceaux fonctionnels, de ce qu’il peut voir. Un petit instant de soulagement. Bref. Si bref.

Il y a Obbie.
Il y a Nero.
Mais pas Lizzie.

Oh, il n’y a pas Jane non plus, ni Durham, mais pour le moment, l’Américain se soucie de leur leader et du prêtre comme de son premier exorcisme. Il n’a en tête que Lizzie. Lizzie, Lizzie, Lizzie. Il pousse les Phénix jusqu’à arriver auprès du rouquin, qui est dans les derniers à transplaner à la planque. Toujours aucune trace de sa belle. « Elle est où ? Jones… Où. Est. Lizzie ? Il n’a jamais vu Obbie hésiter. Un soupçon d’émotion dans ses yeux enflés par les coups. Presque mouillés. Elle… Aussitôt, le blond colle sa baguette sous la gorge du bras-droit des Phénix, geste imité en réflexe par l’imposant sorcier.  Non. Non, tu m’dis pas qu’elle est morte, Kantaro, sinon j’te bute toi aussi. J’te l’jure sur tout c’que tu veux, je te tue. Elle est pas morte, Jones. Pas morte. Pas morte. Elle n’est pas morte. Elle est où, alors, si elle n’est pas morte ? Elle a été capturée. »
Capturée ?

Il abaisse sa baguette. La range. Hébété. Capturée. Il aimerait demander par qui, par quoi, pourquoi, mais il sait. Par des Mangemorts. Parce qu’elle est la fille de Jane. Parce qu’il n’y avait plus de magie pour qu’elle puisse s’échapper. Pour qu’ils lui viennent en aide. Jamais Obbie, Nero, Kiara, Jane, personne, n’aurait laissé qui que ce soit capturer Lizzie, s’il y avait eu la magie.
Obbie lui dit quelque chose. Il ne sait pas quoi. Tous les bruits, tous les sons, sont brusquement inaudibles – un bourdonnement aigu a remplacé les voix de tous ses camarades et alliés. Devant ses yeux, un voile blanc, un voile noir. Un voile rouge.

Il fonce sur Summers comme un seul homme, écarte la blondinette maigrichonne en conversation avec lui, l’attrape par le col et l’écrase contre le mur avec tant de forces que les cadres vides tombent sur eux, en une pluie de bois et de verre. Il a oublié sa jambe blessée, il a oublié toute idée de douleur, toute notion de prudence. Il a juste envie, besoin, de taper. Il tape le moldu une nouvelle fois contre le mur, avant de lui coller une droite qui lui est retournée avec un cri de rage indignée. D’incompréhension. Il n’entend toujours rien. Pas même sa propre voix, qui hurle à en casser les oreilles de son compagnon de tente, son accent Américain changeant son anglais en charabia quasi incompréhensible : « C’EST D’VOTRE FAUTE ! Une droite – un direct. Un crochet du gauche – un crochet du droit. Ça gueule en gallois dans ses oreilles. VOT’ FAUTE ! Coup de genou dans le ventre – uppercut dans le sien. Ses doigts qui tentent d’attraper les boucles trop courtes de la coupe en brosse du moldu – des mains qui le repoussent. Des voix qui hurlent, qu’il n’entend pas. J’ESPÈRE QU’VOT’ DURHAM EST MORT, PIS S’IL REVIT, J’LE CRÈVE MOI-MÊME, T’M’ENTENDS ? J’LE TUE D’MES MAINS ! » Obbie gueule, aussi – des Inquisiteurs crient, le frappent, et il ne sent rien, il est anesthésié – des bras réussissent à le tirer. Il se débat comme un diable, tout son corps dévoué à la rage qui a remplacé son sang, son oxygène, ses organes, ses membres, tout un être dédié à ce qu’il ne peut plus contrôler.

Il ne sait pas comment on l’arrête.
Juste que lorsque les voiles se lèvent, il est dehors. Couché dans l’herbe mouillée d’octobre, veillé par son vieux. Sans souffle. Sans voix.
Sans Lizzie.

Spoiler:
 
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : praimfaya

Double compte : Armel Zabini

Age : 34 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Pro de la métamorphose et du vol sur balai, intellectuelle plus que pratique (pour les sorts complexes on repassera) •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 21:54
Elle n’envisagea plus un seul instant de désobéir à Zak. Pas pour éviter d’affronter son extraordinaire autorité paternelle – loin de là. Lyne était vidée. Lessivée, fatiguée. La rage toujours bouillonnante pourtant, n’alimentait plus le feu intérieur. Plus aujourd’hui. Elle était trempée jusqu’aux os, elle était glacée, elle avait au fond de la gorge le goût désagréable et métallique du sang. Pas celui de la victoire. Pas celui du bonheur d’avoir TOUT FAIT PETER. Trop de sang versé. Trop d’ascenseurs émotionnels en trop peu d’heures : Obbie mort puis revenu parmi eux, Hermès le crâne ouvert, l’Avada qui l’avait frollé, la vie si fragile, celle de son propre père qui n’avait tenu qu’à un fil par sa SEULE FAUTE, Jane (où était-elle ?), Lizzie (Lizzie !), la magie coupée en un claquement de doigts, son incapacité criante. Son genou lui faisait un mal de chien, son poignet avait triplé de volume, tout son corps et son cœur hurlaient au chaos émotionnel à la douleur. Physique plus tellement masquée par l’adrénaline, psychique.

Ils transplanèrent bruyamment. Elle s’accrochait toujours à sa baguette comme elle s’était désespéremment accrochée plus tôt à sa bête barre en fer un peu plus tôt. Ses blessures n’étaient pas assez profondes pour qu’elle s’écroule mollement. Elle tenait encore debout sur ses deux jambes, chancelante sous la violence des efforts précédents : mais toujours debout.

A peine arrivés, enfin ! loin de l’arène, Alden se jeta sur eux : son père avait la gueule complètement en sang pour lui avoir sauvé la vie – bien plus qu’elle. Se foutant totalement d’une discrétion quelconque quant au lien qui les unissait vraiment tous les deux. Elle, elle tenait encore sur ses deux jambes… Son nez cassé, son poignet écrasé, son genou éclaté attendraient. Lyne se contentait d’attendre bêtement – plantée-là, parfaitement impuissante, fatiguée. Les uns secouaient les autres (ELLE EST OU LIZZIE ?). « C’EST D’VOTRE FAUTE » Elle se mit simplement à pleurer. Pas plus utile qu’elle ne l’avait été au sein même de la tour. Perdue à mi-chemin entre un peu de feu, juste encore un peu, pour se dire que leur prochain combat serait d’aller la libérer (TOUT DE SUITE !), et les nerfs lâchant les uns après les autres. Toute seule au monde. Trop de morts, trop de disparus, trop de blessés parmi tous ces Phénix qui constituaient sa famille improvisée.

Elle resta bêtement plantée là, à sangloter silencieusement, ravaler quelques larmes et renifler bruyamment des caillots de sang.

Puis boitillante, fantôme parmi tous ces Phénix et Moldus qui hurlaient, discutaient, criaient, se retrouvaient, s’agitaient pour soigner les uns et les autres (elle se ferait elle-même soigner quand Zak aurait la force de l’y contraindre : plus tard), elle sortit, ignorant les silhouettes. Le cœur en bandouillière, en miettes, qui saignait sous la souffrance de Sam. Lizzie s’était fait attraper sous ses yeux à quelques mètres d’elle… Et elle n’avait rien fait. RIEN fait. Elle n’avait rien fait non plus pour calmer son acolyte Américain, pour lui éviter de fracasser… - c’était qui, déjà, l’autre type ?

Elle se laissa simplement tomber sur les fesses (cette même fesse qu’une rouquine de Mangemorte avait tapé à coups de débris un peu plus tôt – elle grimaça) dans l’herbe froide et humide, puante et trempée mais toujours toute collée de ces paillettes à présents plus salies que colorées.

Elle n’était pas douée au combat, pas bonne pour sauver les uns ou les autres. Mais au moins essayait-elle : toujours. Toujours, elle finissait par y croire dur comme fer, toujours, elle essayait de toute sa rage. Le feu n’était jamais vraiment éteint.

Elle prit une longue et douloureuse inspiration par la bouche, le nez saignotant encore lentement, et posa une main (la seule valide en cet instant précis) fraternelle sur le genou de l’Américain.

« Garde tes forces pour elle. »

Elle n'eut pas la force de faire une pointe d'humour (comment elle réagira si t'es enfermé quelque part parce que t'étais intenable quand on ira la chercher ?).
Parce qu’il n’était pas question de ne pas aller la récupérer. De ne pas la récupérer vivante. Pas vrai ?


Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Out of the night that covers me, black as the pit from pole to pole, I thank whatever gods may be for my unconquerable soul. In the fell clutch of circumstance I have not winced nor cried aloud. Under the bludgeonings of chance my head is bloody, but unbow’d. Beyond this place of wrath and tears, looms but the Horror of the shade, and yet the menace of the years finds and shall find me unafraid. It matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll, I am the master of my fate : I am the captain of my soul.

Lemon incest
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 753
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

En ligne
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 22:04
Les hurlements. La peur. L’instinct de survie. Fuir, courir, s’échapper de l’horreur. Balkiss, qui a repris du poil de la bête, les transplane jusqu’au QG avec succès. Tant mieux, Victoria n’est pas certaine de pouvoir les amener à bon port. Dur dur d’aller en mission quand on a cinquante-cinq ans.

Elle atterrit légèrement sur le plancher – contrairement à d’autres moins expérimentés – et est vite séparée de ses acolytes. Balkiss va vomir d’un côté, Savannah disparaît sans prévenir et le dernier, elle ne saurait même pas le reconnaître. Tandis qu’elle ôte sa cagoule, elle voit les médicomages s’affairer. Elle devrait s’y joindre aussi. Elle devrait… Mais sa vision commence à se flouer à nouveau et à lui faire défaut. Elle arrache expressément le pansement qui se trouve à l’arrière de sa tête et tâte sa blessure. Elle continue à saigner, tout va bien. Ce doit être la lumière, trop violente après la noirceur de la nuit et la confusion de la pluie.
Elle soupire de soulagement. Elle n’aurait pas dû.
Ses côtes hurlent de souffrance. Victoria grimace. Elle a trop forcé sur son corps qui en a vu pourtant, des mures et des pas vertes. Elle attrape un médicomage qui allait lui passer devant sans s’arrêter. J’ai besoin d’essence de dictame et de potion repousse-os. Maintenant. Il obéit. Elle n’aurait pas voulu paraître aussi sèche, mais l’adrénaline retombant, la douleur n’aide pas à la rendre plus aimable.  Elle avale la fiole de potion repousse-os d’un trait, car la boire à petites gorgées l’aurait fait vomir, alors que l’odeur du QG est déjà bien poisseuse comme ça. Elle lui indique l’endroit nécessitant l’essence de dictame, qui devrait suffire pour refermer sa plaie correctement. Elle n’est pas profonde et, au pire, elle se retrouvera avec des séquelles sur son sens de l’orientation et sa vue irréparables. Rien de très dramatique, donc. Merci. Il s’enfuit immédiatement vers son prochain patient tandis que la mollesse envahit son corps comme une enclume, maintenant qu’on a pris soin de ses principales blessures.
Elle voudrait s’effondrer et ne plus jamais se relever, mais elle doit retrouver Donan. Elle doit retrouver James. Ils ne peuvent pas être morts, ni capturés, ni disparus. D’ailleurs, la nouvelle de la capture de Lizzie donne un profond sentiment d’impuissance à Victoria. Elle ne méritait pas ça, la pauvre fille. Jane ne méritait pas ça. A propos de Jane… Où est-elle ? Leur leader, à nouveau disparue ? Victoria a du mal à y croire. Elle ne veut pas y croire. Elle leur reviendra, comme elle est toujours revenue. Elle ne mourra pas comme ce fanatique de Durham qui, elle espère, ouvrira la voie à une personne plus tolérante que lui pour mener les moldus à leur libération…

ELLE M’A FAIT CROIRE QUE JE L’AI CREVEE, MAIS C’EST FAUX ! Alors qu’elle allait partir à la recherche de son fils et de son meilleur ami, Victoria est interpellée par une voix qu’elle reconnaît à l’instant-même où elle l’entend – mais qui prend rarement une telle tonalité et une telle puissance qu'elle attire son attention. Elle se tourne vers sa provenance, et voit Adara pointer sa baguette sur un médicomage. C’est un soulagement de la voir vivante, puis l’inquiétude en voyant son état délirant. Elle s’approche et voit les personnes qui se trouvent dans ce recoin soit absolument indifférents, soit absorbés par leurs propres problèmes, soit paralysés.
Expelliarmus. La baguette d’Adara vole dans les airs avant d’atterrir dans la main de Victoria. Ce n’est probablement pas la meilleure méthode pour la calmer, mais il était nécessaire de la désarmer pour qu’on puisse l’approcher et surtout, essayer de la rassurer. Elena est morte, Adara. Elena est morte. Tu l’as tuée, elle est morte la Mulciber, elle est morte cette goule ! Elle se tourne vers Adam. Adam, tu étais là aussi, tu l’as vu. Dis-lui, dis-lui qu’elle l’a tuée ! Dis-lui avant qu’elle nous achève tous avec son regard de braise.

C’est l’dawaaaaa :
Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Tu veux mon hot dog ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 106
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 22:42
J'lui ai fait peur à la merdeuse. Ca c'est très drôle. Ah bah elle aussi elle trouve ca drôle. Ou elle est bourrée ? En même temps... Je m'en fous ? Par contre, ce qu'elle me dit après, c'est carrément moins fun. Elle a perdu son flingue ?!

" T'es sérieuse ?! Tu sais que Gus va t'écorcher vive ? Et il en aura rien à carrer que la Tour de je sais pas quoi et j'en ai rien à foutre était en train de s'effondrer... Je prendrai du pop-corn quand tu iras lui dire... Tu sais ce que c'est, du pop-corn, au moins ? " En vrai, je pense qu'elle sait pas ce que c'est, elle est trop gamine pour avoir été au ciné un jour. Mais tu m'étonnes qu'elle est fracassée, la mome... Je sais pas, mais putain... le fait qu'elle soit encore là, avec tout ses doigts... Merde c'est déjà pas rien... Je me demande comment elle a réussi... Et je peux même pas dire que c'est la magie, vu qu'il y en avait pas... Je sais vraiment pas... La chance des débutants on va dire !
Mais putain, elle me fait marrer. Des coups de pieds dans les burnes ? Parler de teub à une sorcière ? Elle est trop, putain !

" Eh bah putain, t'as pas perdu ta soirée à ce que je vois... Mais fait pas ta maline... Tu f'rais mieux de faire profil bas et d'attendre que la crise passe. Si les Kark sont vraiment clamsés, ils vont être malades ces baguettards... Ils vont dézinguer tout ce qui pissera pas droit. Alors tu fais ce que tu fais le mieux : fermer ta gueule et montrer ta bouille de princesse... Personne t'a vu au moins ? " Putain elle me colle le doute : elle avait bien son visage caché tout le temps ? Elle est pas si con quand même ?!

Pourquoi elle me parle d'Oliver ? " Quoi Durham ? Il a quoi Durham ? " J'aimerais bien qu'elle m'explique ce qu'elle a dans la tête.

Sauf que j'ai pas le temps. La gueule de Jones se pointe devant moi, dégomme Abbey - Hey ! Ma merdeuse ! - et me balance sur un mur ! Putain, il lui prend quoi à ce con ? Ah et il commence à brailler. Et à frapper. Lopette !
" TA GUEULE CONNARD ! " Il continue à frapper, ce grand con, si y croit que je vais rester sans rien faire... C'est quoi ? Abbey qui braille ? Putain elle peut pas la fermer ? Elle est pas la seule d'ailleurs... Ils ont quoi à tous brailler comme des cons ? Je peux me débrouiller seul avec un con de sorcier ! Et puis on me retient ! " LACHEZ MOI ! JE VAIS M'LE FAIRE ! " Qui me tient ?! Qui me tient ?!

Putain, il se fait embarquer par ses potes Phénix, j'ai pas eu le temps de le détruire... Je respire comme une forge, et puis je tilte. " Quoi pour Oliver ? Il est où ? "

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 22:59
« Event »
On va niquer vos races



Du pop-corn ? C’est quoi du pop-corn c’est – Ça se mange ? Le regard incertain, tant sur cette référence qui lui échappe que sous la menace prochaine d’une engueulade méritée qu’Abbey finit par se faire balayer. Elle n’a pas eu le temps de le rassurer sur son masque qu’elle a retiré dès son entrée au QG ou de lui montrer sa plus belle « bouille de princesse » docile que la moldue se retrouve par terre.

Ses questions balayées. Ses inquiétudes concernant les Mckay relayées au dernier plan. Il y a un type – un gros du genre de Stan – qui vient de lui mettre une sacrée baffe en la repoussant et qui fonce sur son mentor en hurlant des horreurs finies sur Durham. 

Et il cogne putain ce qu’il cogne – si fort qu’Abbey croit un instant que Stan va se briser en deux comme une citrouille lâchée trop haut.

Son sang ne fait qu’un tour et elle bondit sur ses pieds les ongles en avant, gueulant aussi fort, si ce n’est plus.

« LÂCHE LE CONNARD LÂCHE LE ! »

Et se donne l’impression d’être une mouche coincée contre une vitre. Le phénix ne doit même pas sentir ses poings qui s’abattent sur son dos ni entendre ses insultes qui pleuvent – Tout ce que Stan a pu lui apprendre, elle le rejette comme un mollard à sa nuque . 

Elle le griffe en furie jusqu’à obtenir un semblant d’aide et aussitôt retourne ses efforts contre Stan qui veut répliquer. Le tirant par le bas pour mieux l’empêcher, Ses talons raflant le sol quand il l’entraîne malgré lui.

« Arrête merde ! Arrête ! On peut pas faire ça ici ! » 

Il crie, elle crie et cette cohue en baston générale la pousse hors de ses gonds.

« On s’en fout d'eux arrête ! C’est que des sorciers merde ! » La généralité lui suffit largement à cet instant. « On sait pas où est Durahm ! ON SAIT PAS ! »

Il a disparu mais il ne peut pas être mort car c’est impossible, tout bonnement impossible voilà tout.

Et à son tour elle frappera n’importe qui dira le contraire.

Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1259-sheherazade-shoshana-r
Messages : 196
Date d'inscription : 17/09/2017
Célébrité : Golshifteh Farahani
Crédits : ABΔИDON (avatar) moi-même (signature)

Double compte : Willow Rose Toufoulkan

Age : 28 ans
Sang : Moldu
Statut : Fiancée à Ghassan Ahmès.
Métier : Ancienne esclave des Shafiq, désormais fugitive.
Baguette : mi-cuite.
Epouvantard : Une porte ouverte où elle passerait et retomberait sur une pièce vide, avec devant une nouvelle porte ouverte, et encore une pièce vide, indéfiniment. Aucune véritable sortie.
Dialogue : #d4b165

Sheherazade parle Hébreu, Yiddish, Arabe et un peu anglais, elle prétend toute fois ne pas trop comprendre l'anglais ♕ Elle ne porte pas toujours de voile ou de foulard dans les cheveux, mais elle se sent mieux avec, surtout à l'extérieur, ce n'est plus tant pour sa religion qu'elle le fait mais par pudeur, habitude et confort. ♕ Elle est convaincue raconter des histoires comme personne et que son prénom lui correspond totalement. ♕ Elle est arrogante, sournoise, menteuse, fourbe, manipulatrice, caractérielle, boudeuse, sarcastique, cynique, vulgaire, inventive, créative, protectrice, lubrique, elle n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal, ni à faire le sale travail pour être sûre que ce soit bien fait. ♕ C'est une vraie vipère.
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Jeu 26 Oct - 23:40
Son sang ne faisait qu'un tour. Elle avait souri un peu à Mathilda quand elle était passée, mais quand elle voyait le gros s'avancer vers l'autre gros avec qui Abbey discutait... En soi, ce n'était pas tant ça le problème, ce n'était pas qu'un sorcier à la con attaque Stanley, parce qu'elle l'aurait sûrement bien cogné si elle l'avait pu, elle aussi.

Non. C'était Durham. Elle avait entendu ce qu'il s'était passé. Peut-être que c'était faux, mais ça pouvait être tout aussi vrai. Et... On ne blasphémait pas sur Durham. Abbey avait volé au sol et Sheherazade avait bondi, abandonnant là Ghassan dans l'incompréhension. Elle n'avait pas besoin de bien parler anglais pour comprendre ce que l'autre disait. Alors n'hésitait pas à aider Abbey à reprendre l'homme et se placer entre lui et Stanley... Et si elle n'avait pas la force de le battre - soyons sérieux, il y avait une sacrée différence de taille, la baffe était partie toute seule. Déjà, on ne parlait pas ainsi de Durham, c'était clair et elle en avait les tripes retournés de penser qu'il ne soit plus là. Ensuite, ils ne devaient pas se battre ici, maintenant. Une baffe le réveillerait peut-être, ou l'énerverait peut-être plus, mais elle n'avait pas eu le temps de réfléchir à deux fois, c'était parti. La baffe avait claqué, heurtant l'intérieur de sa main qui venait juste d'être soignée par un sorcier.

Qu'on l'entraîne, le gaillard, qu'on le tire ailleurs, ça lui importait peu.

- Fais attention à c'que tu dis sur Durham sale fils de ...

Ghassan la rattrapait, sachant qu'elle levait la main à nouveau pour lui remettre une claque, il bloquait son élan. Et de toute façon, il était embarqué par d'autres. Tout semblait se passer très vite, trop vite pour qu'elle ne prenne en compte ce qu'il se passait vraiment autour d'eux. Les nerfs à vif, ils les avaient tous. Tous fatigués, énervés, bouleversés, à leur manière, mais ça, elle ne voulait pas l'entendre. Pas plus que la possible mort de Durham, non. Pas possible. Elle se tournait vers Abbey, le bras relâché par Ghassan.

- Abbey... Y'en a qui disent qu'il est... qu'il est... Enfin...

Elle ne voulait pas que ce soit vrai, qu'ils aient raisons, pas tant qu'elle n'aurait pas vu son corps inanimé de ses propres yeux.

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The Red Viper Bites, Merciless
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?
Invité
Invité
avatar
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté Ven 27 Oct - 23:43
Les étages s’étaient succédés les uns après les autres, tirant sur les blessures fraîches et sur tous les muscles. Cela semblait ne jamais s’arrêter. Tadhg avait les genoux en compote, faisant abstraction de la douleur un peu plus à chaque marche. Les mangemorts étaient derrière eux. Ils n’avaient pas le loisir de pouvoir s’arrêter pour reprendre leur souffle, Tadhg doutant fortement de la bonté de leurs assaillants s’ils arrivaient à leur hauteur.. Surtout que, comme si cela ne suffisait pas, la tour des Médias était en train de s’écrouler. Que de jolies choses excitantes. Alors qu’il leur restait encore de nombreux étages, des nausées atroces s’étaient succédées. C’était difficilement supportable, mais pas surprenant. Tadhg savait que s’ils s’en sortaient et parvenaient à rejoindre leur quartier général, il allait devoir se faire examiner par un médicomage. Il était presque certain que le sortilège qui l’avait atteint quelques minutes plus tôt était un sortilège de magie noire - vu comment il avait douillé -, et il savait pertinemment que ça avait toujours des effets secondaires bien désagréables. Mais ce n’était pas le moment de s’en occuper. Pace que de toute leur bande de bras cassés, Tadhg semblait être celui le plus en forme, il ne pouvait pas se permettre de faiblir. Ses coéquipiers et amis avaient besoin de lui. Alfie, qu’il soutenait et aidait à descendre tant bien que mal, avait besoin d’aide. Sa blessure pissait le sang, et Tadhg n’en menait pas large : outre la fureur aveugle qui l’avait envahi et qui ne désemplissait pas, l’inquiétude l’étouffait presque. Son pote était dans un sale état. Tadhg savait que c’était un dur à cuire, mais bordel, il s’était fait bouffer. Il avait encore la scène imprimée dans la rétine, et ça lui donnait des sueurs froides - et accentuait ses nausées. Il avait entendu des histoires monstrueuses sur des créatures de la nuit, des loup-garous, et il ne pouvait pas s’empêcher de faire le rapprochement. Pendant quelques instants, le regard du mangemort avait eu l’air tellement… animal qu’il avait tout un tas de scénarios catastrophes dans l’esprit. Il espérait de toutes ses forces qu’il ne se faisait que des films. Parce que putain, il n’avait pas envie de penser aux conséquences.

Et puis ils étaient enfin arrivés en bas. Dans la course poursuite et dans la cohue, Tadhg avait perdu Alfie, et le reste de leur petite équipe, dispersée rapidement sur la place de l’Ascension, cherchant tant bien que mal de fuir les mangemorts en masse pour retrouver leur QG, et tant qu’à faire, d’affronter l’orage et d’éviter les chutes pouvant se révéler mortelles de Magicorp. Tadhg réalisant qu’il ne parviendrait sans doute pas à retrouver ses compagnons d’infortunes, se mit à tracer pour quitter cet endroit le plus vite possible. Il pleuvait des cordes. Les coups de tonnerre, associés aux hurlements tonitruants et à la confusion ambiante de cette nouvelle anarchie due à l’absence de la magie, semblaient suspendre la scène hors du temps.

Il sentit qu’on le tirait soudainement en arrière avant de le pousser brusquement en avance . Il perdit l’équilibre et s’écroula au sol quelques mètres plus loin, visage contre terre. Cherchant à se relever, la violence d’un coup de pied au thorax, puis deux,  lui coupa la respiration pendant quelques secondes, retombant au sol dans un bruit sourd. Une chaussure sale vint s’écraser sur son visage, lui faisant mordre la poussière. Il entendit un rire gras résonner juste au dessus de lui. “C’est ça, retrouve la place qui t’est destinée, sale clébard.” Tadhg put sentir la pression sur son crâne s’accroître alors que son assaillant appuyait davantage son pied sur sa tête. Il ferma les yeux alors que, dans ses entrailles, sa colère explosait. “Pardonnez moi.” supplia-t-il. “Pitié. Je ferai ce que vous voudrez.” articula-t-il alors que chaque mot lui demandait un effort surhumain. Mais il devait gagner du temps et le prendre par surprise. La pression sur son visage disparut alors que l’inconnu ôtait son pied dans une grimace de dégoût. “Vous n’êtes que des nuisibles, que des lâches sans honneur ni amour propre. Vous me débectez.” Le son caractéristique d’un crachat suivit. Le sang de Tadhg ne fit qu’un tour. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il se redressa et échangea leurs positions, faisant perdre l’équilibre au mangemort, l’envoyant à terre, maintenant son corps au sol avec un sourire mauvais. Il y eut un moment de flottement. Et puis Tadhg se mit à cogner. Du déchaînement de violence inouïe qui suivit, il eut l’impression d’en n’être qu’un simple spectateur, pourtant incapable de s’arrêter, les coups pleuvant avec la précision et la régularité d’un métronome. Incapable de s’arrêter alors que le sang giclait abondamment, alors que le mangemort avait arrêté de résister, puis perdu connaissance. Il n’y avait rien dans l’esprit de Tadhg, seulement une colère dévastatrice ne demandant qu’à être exprimée.

Rosenberg!” On l’interpella, il sortit brusquement de sa torpeur alors qu’un sorcier de l’Ordre le tirait en arrière. “Je crois qu’il a eu son compte, ON SE TIRE!” Semblant enfin réaliser la situation et où il se trouvait, Tadhg lança un dernier regard au corps sanguinolant qui gisait sous la pluie battante avant de suivre son coéquipier avec maladresse, dans un état de choc.

Au quartier général, il eut un moment d’absence. La cacophonie ambiante lui passait bien au dessus alors qu’il baissait son visage, sale par la terre et le sang; posant son regard  sur ses poings ensanglantés. Il cligna des yeux, tâchant d’assimiler ce qu’il venait de se passer. Un nouveau haut le coeur le prit, il secoua la tête alors que les hurlements hystériques de Mathilda et Adara parvinrent à ses oreilles. Il releva vivement la tête, cherchant du regard toutes les têtes connues, s’assurant du bien être - même relatif - de chacun.

Puis, un peu plus loin, il aperçut Alfie et son teint cadavérique. Son inquiétude grimpa de nouveau en flèche. repoussant un médicomage, il traversa la pièce en quelques grandes enjambées pour se précipiter au chevet de son ami. “Alfie!” Il posa une main sur l’une de ses épaules “fuck poto, tu tiens le coup?” demanda-t-il, sa voix trahissant son inquiétude. Il releva le regard vers les médicomages s’affairant au dessus de son ami. Des médicomages. ça n’augurait rien de bon quand on voyait le nombres de blessés dans la grande pièce. “Qu’est ce qu’il a? Est ce que c’est…” il n’osa pas finir sa pensée et enchaîna presque aussitôt. “Est ce que ça va aller? Vous pouvez faire quelque chose?!” Grimaçant, il ôta sa main pour tenter d’essuyer négligemment le sang sur son pantalon, ignorant la douleur engendrée. C’était vraiment pas grand chose. Et tant qu’il ne se mettait pas à gerber sur son pote… Il posa de nouveau sa main sur l’épaule d’Alfie. “ça va aller bro. lâche rien.” Mais il ne savait pas trop s’il s’adressait à son ami ou à lui-même.
Contenu sponsorisé
Re: Ϟ ULTIMA CAVE Ϟ LA FIN ϟ SUJET DES PHENIX ET NI
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs