AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ La meilleure non-relation poulpesque ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations
Serial niqueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t643-sid-w-lewis
Messages : 144
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Joe Guilgun
Crédits : Moi

Double compte : Agapanthe Kirke - Mary Robinson

Age : 29 ans
Sang : Sang mêlé
Statut : célibataire
Métier : Barman
Baguette : bois d'if et crin de licorne, 34 centimètres, inflexible
Dialogue : #ff3300

La meilleure non-relation poulpesque
ce message a été posté Jeu 9 Nov - 19:16
Bordel de merde, quelle soirée pourrie. Encore des gros lourds à virer du bar. Encore une soirée qui finit tard à cause des poivrots qui ne veulent pas se barrer. Encore des heures sup’ parce qu’il a cédé aux doux yeux de Silja et s’est coltiné le ménage tout seul. Pff, en plus, il ne l’a jamais niqué celle-là.

Allez, maintenant, à la maison. Sid transplanne dans son salon, directement sur le canapé où il s’affale de tout son long. Il allume la TVM. Rien. Il secoue sa baguette pour la faire marcher. Putain, mais qu’il est con… C’est en partie à cause de lui si la TVM ne marche plus. Sid ne sait pas quoi faire de sa peau. Prendre un livre ? Quel con ! L’idée même de lire le faire rire aux éclats. Sid attrape un mégot écrasé sur son canapé. Il le lance et… BINGO ! En plein dans le cendrier. Sid se redresse et cherche du regard un deuxième mégot. YES ! Encore réussi. Le troisième mégot n’atteindra pas sa cible et après le quatrième, le jeu ne l’amuse plus.

Qu’est-ce qu’on s’emmerde.

Sid traîne les pieds jusqu’aux toilettes où il attrape un vieux witchX. Il se jette à nouveau sur son canapé et feuillète le magazine jusqu’à tomber sur l’image d’une sorcière aux grosses fesses luisantes qui lui lance des clins d’œil par-dessus son épaule. Quelques minutes plus tard, après avoir nettoyer son petit plaisir d’un coup de baguette, l’ennuie se fait de nouveau ressentir.

Il ne va tout de même pas aller se coucher maintenant ! Sid décide de demander conseil à son meilleur ami, à celui qui sait toujours comment l’amuser et avec qui il a passé les meilleures soirées de sa vie. Si en temps normal il l’aurait fait venir d’un simple accio, il se dit que d’aller le chercher lui-même l’occuperait au moins trente secondes. Sid se lève donc du fauteuil pour accéder à la kitchenette. D’un grand placard, il tire une bouteille de whisky pur feu bon marché. Sid retourne s’écraser dans son canapé, s’allume une cigarette et boit une lampée de whisky, les yeux dans le vague. Même Whiwhi n’arrive pas à tromper l’ennui.

Sid ferme les yeux et écoute l’immeuble. Les voisins du dessus sont en train de baiser. La voisine de gauche chante à tue tête le dernier tube des Tea-pot-for-two. Le voisin de droite ronfle très fort. Petit à petit, les bruits communs de la vie londonienne bercent Sid. La bouteille de Whisky lui glisse des mains et vient rouler sur le sol, déversant le breuvage sur la moquette déjà sale.
Les bruits s’estompent.
Sid chevauche une licorne. Il est dans une forêt et il aperçoit au loin Silja qui se baigne nue dans un lac argenté avec Cécilia tout aussi peu vétu. Les deux filles jouent, s’éclaboussent et rigolent entre elles. Sid donne de petits coups de pieds à la licorne pour qu’elle avance. En s’approchant, Sid se rend compte que ce n’est pas Cécilia qui accompagne sa collègue mais un strangulot. Peu importe, Sid enlève sa robe de sorcier et pénètre dans le lac. Mais Silja est couverte de furoncles et se met à lui balancer des torchons sales à la figure. Soudain, le strangulot explose dans un bruit sonore.

Sid se réveille en sueur.

Autour de lui, un épais nuage de cendres, dans sa cheminée, une silhouette.
Gérontophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 361
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life.

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-trois ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Mariée à Murphy O'Ryan.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: La meilleure non-relation poulpesque
ce message a été posté Sam 11 Nov - 6:51
Elle a chanté, ce soir - même si ce n’est pas vendredi. Ou ce l’est ? Douce Helga, à cette heure, elle n’en a plus la moindre idée, et le dernier verre n’aide pas à ce qu’elle se fasse une tête à propos du jour de la semaine, ou de la date. Elle sait seulement que ses pieds la font souffrir, que le monde tangue peut-être un peu trop et qu’il est bien temps qu’elle se couche, si elle veut se lever le lendemain, qu’importe ce qu’elle a de prévu.
Elle a chanté, oublié un peu les Mangemorts, les Phénix, les moldus, oublié un peu son époux, oublié un peu tout.

Une généreuse poignée de Poudre de Cheminette, qui coule entre ses doigts alors qu’elle entre dans le foyer de la cheminée du bar. Transplaner dans son état est une très mauvaise idée. Pas envie qu’un Médicomage réveille son époux et sa mère en leur apprenant qu’elle s’est désartibulée pour cause de shot de vodka en trop. Ce serait un peu la honte. Sa voix est calme, d’abord, alors qu’elle énonce sa destination : « Manoir O-oh non je veux dire chez Siss- ! » Panique. Trop tard. La Poudre de Cheminette a déjà fait effet et sur ce dernier mot coup par une inspiration trop cendrée, Salomé est expédiée par le feu magique. Et atterrit bien trop rapidement dans une autre cheminée, et si brusquement qu’elle en tombe sur les fesses. « Par kof kof tous les kof kof blaireaux kof kof d’Helga. » Kof kof. Elle râle et tousse, à travers le nuage de cendres qui accompagne son arrivée, et elle se relève maladroitement en se tenant contre la brique. Merveilleux. Splendide. Quelle réussite. 10/10. Un petit coup d’oeil vers le bas de son corps - un soupir. Découragé. Cendre partout, de ses talons hauts au bustier de sa robe, et probablement partout sur son visage et dans ses cheveux dénoués. Elle qui voulait se coucher sans même enlever son maquillage, au risque de s’attirer le courroux des ancêtres Zabini et autres gourous de la mode et de la beauté…

Un pas hors de la cheminée, puis un autre. De sa main, elle tente de ventiler la cendre, avant de se rappeler qu’elle est une sorcière et possède donc une baguette capable de souffler tout cela. « Sissi ? Sis - oh. » Elle s’est dit qu’avec tout le boucan de son arrivée, elle a probablement réveillée sa meilleure amie - ou même atterrit dans sa chambre, avec un peu de chance ! Seulement, ce n’est pas le cas. Car la pièce n’est pas la chambre de Sissi, ni aucune pièce du manoir de Sissi. Et la personne couchée sur le canapé n’est définitivement pas Sissi. Salomé regarde l’homme. L’homme la regarde. « Bon… bonsoir. » Et merci.
Serial niqueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t643-sid-w-lewis
Messages : 144
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Joe Guilgun
Crédits : Moi

Double compte : Agapanthe Kirke - Mary Robinson

Age : 29 ans
Sang : Sang mêlé
Statut : célibataire
Métier : Barman
Baguette : bois d'if et crin de licorne, 34 centimètres, inflexible
Dialogue : #ff3300

Re: La meilleure non-relation poulpesque
ce message a été posté Hier à 18:28
Une putain de bombe !

C’est la première fois qu’une inconnue entre dans sa cheminée et franchement, il aurait pu tomber sur pire. Sid se frotte les yeux. Il doit surement encore rêver. On dirait une poupée. Celle qu’on a envie de protéger pour ne pas la casser. Comme une petite fille dans un corps trop grand pour elle. Le genre de nana qui n’est pas pour lui. Même couverte de suie, elle est belle. Lui, il a sa tête de fin de soirée, la bave au coin de la bouche du sommeil trop profond et son appartement ressemble à un dépotoir. Elle va avoir peur, elle va se barrer, il faut la rassurer.

Sid essuie de sa main le canapé. Il jette ainsi mégots, miettes et crottes de souris sur le sol. Il tapote les coussins dans un nuage de poussière. L'appartement est dégueulasse. Il se dit que la poupée à une tête à vivre dans une petite maison toute propre qui sent bon. Chez Sid, ça pue l'alcool.

« Installe-toi. Si j’avais su que j’avais de la compagnie ce soir, j’aurais fait un petit effort de rangement. Tu veux boire un truc ? »

Un effort de rangement, ça fait bien un mois qu’il aurait dû le faire. Et ça ne l’a pas dérangé d’inviter des potes de beuverie plusieurs fois dans son appartement crado. Il y a encore un bout de pizza de la dernière soirée couvert de moisissure sous la table basse.

Sid se lève pour prendre des bières au frais. A moins qu’il lui prépare un cocktail, c’est bien ça un cocktail, ça va l’impressionner, il faut bien que ça serve d’être barman. Non, une bière c’est mieux, c’est plus sobre. Sid se sent ridicule. Il inspire un bon coup pour se détendre et prend deux bières dans le frigo.

« Au fait, je m’appelle Sid. Et toi ? »

Il faut détendre l’atmosphère, elle doit se sentir bien. Qui sait, elle passera peut-être même la nuit ici. Sid reprend sa place sur le canapé. Pour qu’elle se détende, il faut que lui aussi soit détendu, ou en tout cas qu’il en donne l’impression.

« Qu’est-ce qui t’amène ici ? C’est pas que je ne reçoive personne chez moi, mais c’est la première fois qu’une inconnue débarque à l’improviste à une heure si tardive ! »

Super ! C’est avec ce genre de phrases qu’il va la mettre à l’aise.

« Mais tu peux rester aussi longtemps que tu voudras. De toute façon, je n’avais pas sommeil et je commençais à sérieusement m’emmerder. »

Voilà qui est mieux. Sid ouvre les deux bières et en tend une à la poupée. Elle est encore plus belle de près.
Contenu sponsorisé
Re: La meilleure non-relation poulpesque
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations