AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ [MISSION] Old, new, borrowed and blue ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

[MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mer 10 Jan - 18:51
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt



Un mariage ?


« … Il n’y a rien d’autres ? »
« Bah non. »
« Et l’église là… »
« Le temple ? »
« C’est une zone sensible ? »
« Bah non enfin, réfléchis. Ils le proposeraient pas si ça grouillait de mangemorts. »
« Ah ouais. Bon. »

Non, elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle était déçue – surtout pas à cette tronche boutonneuse qu’est Raph, qui se fait chier à la voir bouder sur son ordre mission. Non, elle n’irait pas jusqu’à refuser et tempêter – Jane Callaghan a raison, l’espoir est encore le plus important maintenant. Mais était-ce ce à quoi elle avait imaginé en arrivant ce matin au QG de Vivecime, après avoir averti Eoin McKay qu’elle serait absente pour la journée, de quoi donner à Jezabel une bonne excuse bien formelle pour ne pas éveiller les soupçons ?

Ça foutre non.

« Stanley va en hurler de rire… » Souffla Abbey en rangeant le mot dans la poche de sa robe, tournant les talons la première, récoltant de Raph un vindicatif « Et dis pas merci surtout ! ». Tant pis pour sa gueule à celui-là. Tant pis pour le reste. Elle allait se permettre quelques secondes de triste décrépitude, à penser au flingue qu’elle aurait pu piquer, au combat qu’elle aurait pu mener pour éclater la tronche à quelques connards de mangemorts. Elle allait se permettre de souffler sur son rêve de grandeur et d’explosions comme sur une bougie d’anniversaire. Jane Callaghan la jugeait elle trop faible pour mener enfin ses premières passes d’armes ? N’était-elle pas assez formée ? N’avait-elle pas réussi son coup pour la tour ou, au contraire, Jane cherchait-elle ainsi à évincer les possibles actions de terrain de la Nouvelle Inquisition ?

Le doute en son cœur était comme une abeille tueuse. Bourdonnant enragée dans le coffre de ses secrets. Abbey sentait bien, d’une certaine manière, que l’opprobre phénix n’allait pas finir de leur en coûter. La Nouvelle Inquisition allait payer le prix de son anti-magie.

Mais tant pis. Elle réussirait quand même. Non pas par romantisme mais bien par fidélité à ses convictions profondes et pour leur prouver à toutes et à tous, qu’elle savait y faire.

Un mariage aurait lieu. Quoiqu’il lui en coûte.




L’odeur des embruns s’infiltrait dans la carcasse du centre-ville dans des hurlements de harpie qui lui glacèrent le sang. Tenant encore à la main la vieille bottine qui lui avait permis d’atteindre Plymouth, Abbey pris quelques secondes pour combattre la nausée accompagnant ce voyage infernal avant de regarder autour d’elle pour constater la rue déserte.

Si les sorciers avaient réussi à recréer, sur les débris des antiques cités moldues, de nouvelles villes magiques supposées imprenables, Plymouth avait réussi, par miracle, à échapper à ces reconstructions diaboliques. La ville se tenait là, de guingois, dans ses vieux bâtiments à moitié écroulés, la nature reprenant peu à peu ses droits.

Abbey se tenait ainsi près du vieux parc, donnant sur la mer et observa, avec une stupéfaction sainte, les bonds d’une biche accompagnée de son faon, traversant les pavés pour mieux rejoindre la crevasse lugubre d’une ancienne boutique de mode. Elle se serait crue dans un de ses anciens cauchemars mais le temple n’était pas loin et Matt devait déjà s’y trouver. Aussi se mit-elle en marche sans plus tarder.

Du mentor d’Alice, elle connaissait bien évidemment un peu plus que le nom. C’était une pierre angulaire de la Nouvelle Inquisition, l’esclave de leur prisonnier, Wilfric Mulciber. Il se battait aussi, pour le plaisir infâme des sorciers. Il était courageux, il était fervent croyant de la bible et surtout, il savait apprendre, Alice pouvait en témoigner. Leur rapide rencontre, au bas de la tour des médias, ne lui avait laissé ainsi qu’une vague impression d’un type brave sur lequel on pourrait briser une barre de fer tant ses convictions étaient grandes. Pas le genre à accepter un sorcier dans leur rang, quel qu’il soit. Mais Matt était il sympathique, distant ou rancunier ? Ça, Abbey l’ignorait.

Et lorsqu’elle franchit le seuil du temple, s’arqueboutant sur la porte défoncée pour tenter de l’ouvrir, ce fut avec appréhension qu’elle le découvrit près de l’autel brisé.

La croix inversée les salua d’un regard funeste de Jésus, pendu comme un singe. Et Abbey regretta de n’avoir ni cordes ni baguette pour lui rendre sa dignité. A l’écart des rues principales, le temple baignait ainsi dans une atmosphère lugubre, sombre mais protectrice. Les sorciers maraudeurs qui survolaient sans doute les cieux à la recherche de fugitifs ne risqueraient pas ainsi d’y tomber dessus facilement.

C’était une bonne chose. Mais le malaise de ses entrailles ne s’en dissipa pas pour autant. Et sa voix claire résonna dans le temple quand elle le salua.

« On dirait que nous sommes seuls à présent. »

De quoi les enferrer un peu plus dans cette liberté conditionnelle que leur proposait la mission.




- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Jeu 11 Jan - 18:15


Cela faisait longtemps déjà que Mathilda avait comprit que la vie était avant tout une histoire de dons et de dettes. Une histoire d'équilibre régi par le divin. Toute sa vie en était la preuve... surtout ces derniers mois. Son intrusion dans le bureau de Mulciber avait fait tuer d'innocents serviteurs ? Elle avait faillit mourir dans la tour des médias. Un peu comme on punit un enfant à coups de martinet. Elle avait perdu Tadhg en essayant courageusement de le ramener sur le droit chemin ? Qu'à cela ne tienne : elle avait retrouvé sa mère une semaine plus tard au terme d'une mission destinée à sauver Durham. Le bien appelait le bien, le mal appelait le mal et la perte amenait le gain. Et vice versa. Dieu lui avait rendu la mère qu'elle ne pensait jamais retrouver et il était l'heure de se montrer reconnaissante en réunissant  à son tour deux personnes. Même si cela devait passer par l'organisation d'un mariage.... quelle connerie putain !

Pour toutes les raisons citées plus haut, Mathilda s'était abstenu de faire le moindre commentaire en recevant son ordre de mission mais elle n'en pensait pas moins. Les gens ne pouvaient pas se contenter der faire ça discrètement à Vivecime un jour de congé ? Pourquoi est-ce qu'il fallait qu'ils emmerdent tout le monde avec leur amour ! Quoiqu'en dise cette pétasse de Callaghan, c'était de la frustration plus que de l'espoir que susciterait cette cérémonie ; " Et moi ? " " Et nous ? " " Tiens on se marierait bien ici nous aussi ". Et allez ! Ce serait partit pour les conneries ! Tout le monde voudrait se marier et il serait absolument hors de question qu'elle devienne organisatrice de mariage à plein temps sous prétexte qu'elle l'avait déjà fait une fois ! Plutôt crever sous les sorts de Mulciber ! .... bon peut-être pas. Mais ça la gonflait ! Et plutôt que d'admettre que sa mauvaise foi était principalement due à une pointe de jalousie, elle préféra prier. Prier pour oublier qu'après les retrouvailles avec sa mère elle s'était remise à rêver à une vie presque normale, avec une famille, une maison et peut-être un jour une cérémonie comme celle-ci avec.... quelqu'un.

Heureusement pour tout le monde, Abbey entra avant que Matt n'ait le temps de réfléchir plus précisément à l'homme qui pourrait se tenir à son bras ce jour là. Elle salua la petite blonde d'un simple signe de tête sans se priver de la scruter de la tête aux pieds. Abbey Newton. Une gamine niaise selon certain.e.s, une battante selon d'autres. Au vu de sa performance à la tour des médias - ou plutôt devant la tour avant qu'elle ne s'écroule - Matt aurait plutôt tendance à croire les deuxièmes. Mais elle avait visiblement encore beaucoup de choses à apprendre. Seules ?

« On est jamais seules. » rétorqua-t-elle de son habituelle voix grave en désignant du menton la croix penchée du seigneur Jésus.

Il les observaient et elles n'allaient pas le décevoir.

« Faudra r'couvrir les f'nêtres pour la lumière des bougies, l'son et tout et virer toutes ces salope.... ces débris. » reprit-elle en se signant respectueusement. Pas de jurons dans une église. Jamais. « Et r'dresser la croix. » Bien sûr. « Allez, on s'sort les doigts ! »

Sans attendre la réponse de l'autre inquisitrice, elle s'avança dans le temple à la recherche de n'importe quel élément pouvant aider. Son regard trouva assez rapidement une vieille porte pendant à ses gonds. Matt s'engouffra dans le passage en restant sur ses gardes et en espérant secrètement qu'Abbey suivait, juste au cas où. Dans l'une des pièces arrières - très certainement réservées au personnel religieux - elles dénichèrent une armoire massive en bois sombre qui attendait visiblement d'être ouverte. Mathilda attrapa la poignée, sentit une résistance et tira de toutes ces forces.... le bois céda dans un craquement inquiétant. « Eh merde... 'tain fait chier ! » ajouta-t-elle en réalisant qu'elle avait juré. Tant pis ; Jésus était de l'autre côté du mur et au pire, elle prierait pour se faire pardonner.

Y a-t-il un super trésor ?:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Jeu 11 Jan - 18:15
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Jeu 11 Jan - 22:34
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt



Les murs au moins apparaissaient comme les plus solides et passant la main sur un banc moisi, Abbey opina du chef à la voix quelque peu bourrue du mentor, jetant un nouveau regard presque tendre à Jésus. Couvrir les fenêtres, cacher lumière et bruit, festoyer dans un silence aussi religieux que prudent, craindre pour sa vie au nom de l’amour, tout cela lui apparaissait comme un conte mille fois raconté, un risque bien trop grand pour ce qu’apportait la finalité. Mais sursautant à l’injonction brutale de Matt, faisant fi de ses injures – on ne blasphémait certes pas dans une église mais bon sang ce que ça pouvait faire du bien tout de même – elle lui emboita le pas aussi sagement que possible, dépassant l’autel pour s’enfoncer dans le couloir étroit jusqu’à une pièce retranchée.

L’armoire les attendait là, massive et gravée, sans doute très ancienne. Si son vernis et son bois épais l’avaient empêchée de s’effondrer, elle n’en demeurait pas moins rouillée et complètement coincée. Heureusement pour elle, Matt avait assez de force pour la dégonder et quand la porte s’effondra, livrant ses trésors, le regard d’Abbey s’émerveilla aussitôt.

« Regarde ça… » Chuchota-t-elle avec émotion en tendant la main vers un coffret, d’où s’échappait le relief d’un chapelet. La croix d’argent n’était même pas tâchée et les grains d’ivoire roulèrent sous ses doigts. « J’en ai un en bois. C’est Joe qui me l’avait donné. … Matt, tu crois que je peux le garder ? » Serait-ce un vol ou une continuité ? Jésus lui pardonnerait-elle cette prise qui n’avait pas d’autres vocations que de lui offrir enfin un véritable cadeau de prière. Ainsi elle pourrait peut-être donner l’ancien à Eoin, alimentant la passation de sagesse et de foi entreprise par son ancien professeur. L’émotion lui serra la nuque et dans l’attente d’une réponse de Matt, elle se pencha sur la porte pour la redresser, soufflant pestant mais réussissant son travail, l’apposant sur une vieille chaise qui manqua de céder sous son poids.

« Elle ferait une table superbe. Les portes sont restées entières. Comme pour un banquet, tu imagines ? Les bancs ne seront pas très utiles – je doute qu’ils soient très nombreux. Mais on pourra organiser un petit repas. Ca pourra même être amusant. »


Les tentures, grignotées par les mites, puaient l’humidité et la poussière mais un peu d’huile de coude et de lavage les remettraient au moins assez d’aplomb pour faire des nappes confortables. Aucune possibilité par contre d’en recouvrir la majorité des vitraux du temple. Elles n’étaient pas assez grandes.

« Plutôt que de couvrir les fenêtres… pourquoi ne pas faire comme une tente au sein du temple ? Je sais que ce n’est pas forcément très… normal, mais ça coupera sans doute assez la lumière pour nous protéger du regard extérieur. »


Son regard erra à la pièce et toussant à peine, la gorge piquée par l’odeur de renfermée que les murs distillaient, Abbey abandonna la porte pour se diriger vers une alcôve, intriguée par une broche de bois qui semblaient dépasser entre les pierres.

Appuyant dessus, Abbey le sentit trembler sans bouger. Et y voyant le signe d’un vieux mécanisme coincé, abandonnant cette piste pour se concentrer sur un coffre dissimulé derrière une seconde porte.

« C’est cadenassé… » Mais Joe lui avait appris bien plus que ses prières et tirant de ses cheveux une épingle, ce fut non sans peine qu’Abbey parvint à la crocheter. Livrant, sous les yeux des deux inquisitrices, son contenu de livres, une bible ancienne, et tout le nécessaire pour un office religieux. Le tout était piqueté de rouille mais leur présence était comme un signe.

« Je crois que Dieu veut qu’on réalise ce mariage. »
Affirma-t-elle en souriant. Déjà bien plus encouragée.





Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Jeu 11 Jan - 22:34
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Ven 12 Jan - 13:30

Donc en plus d'être une gamine aux talents prometteurs, Abbey était croyante.... et pratiquante. C'était presque trop beau pour être vrai. Faisait-elle semblant pour l'impressionner ou était-elle vraiment une chrétienne convaincue ? Dans les deux cas, il n'y avait pas de mal à encourager sa foi.
Elle ouvrit la bouche pour lui répondre par la positive mais la petite blonde s'attelait déjà à soulever la lourde porte de l'armoire. Résistant à l'instinct qui lui dictait de lui venir en aide, Matt croisa les bras et regarda la jeune inquisitrice user de sa force pour accomplir son œuvre.

« Tssss... on s'ra bien avancées si tu t'fous le dos en l'air. » pesta-t-elle enfin. Mais malgré son ton, elle approuvait grandement la détermination dont la petite blonde faisait preuve et elle consentit à lâcher un « Bien pensé. » appréciateur. « T'maides pour l'autre ? »

Elles s'attaquèrent ensemble à la deuxième porte et elles parvinrent à la sortir de ses gonds dans un nouveau craquement fracassant. Fuck it ! A quelques échardes près, elle était entière et c'était l'essentiel.

« Deux ça suffira nan ? T'façon on pourra pas ramener plus de bouffe qu'pour vingt péquenauds. » De un parce que les réserves ne portaient pas ce nom pour rien et de deux parce qu'il faudrait quand-même transporter tout ça, de préférence sans l'aide de ces connards de sorciers qui ne seraient pas invités. D'ailleurs en parlant de bouffe, faudrait demander à Mary-Cordon-Bleu si elle pouvait s'y coller. Mais ça attendrait qu'elles aient aménagé la salle... ou la tente.

« T'as d'jà monté une tente toi ? »

Non parce que elle, jamais. Et elle était pas sûre de réussir à faire un truc convenable du premier coup. Cela dit, il était hors de question d'admettre son scepticisme face à tant d'enthousiasme. Et surtout face à une gamine bien plus motivée qu'elle.

« Bon on s'démerd'ra ! D'abord on cherche si y a pas d'autres merd... trucs. »

Abbey fut la première à dénicher un coffre dans lequel dormaient de précieux objets. "Well done" pensa Matt mais dans le souci de ne pas trop la flatter, elle garda cette réflexion pour elle.

« On embarque tout ça. Ah et, pour ton chap'let... qu'j'sois damnée si j't'empêche d'le prendre. » déclara-t-elle avec un étrange rictus qui aurait dû être un sourire mais qui n'y ressemblait qu'à moitié. « Fais en bon usage. »

En espérant que ce Joe - qu'elle n'avait jamais rencontré mais dont elle avait entendu parler à moult reprises - lui ait appris à s'en servir dans les règles de l'art. Mais si c'était la même personne qui lui avait apprit à cogner, elle ne se faisait pas trop de souci à ce sujet.

Elles regagnèrent la pièce dans laquelle se trouvaient les deux portes de l'armoire et saisirent la première, chacune d'un bout. Les ramener dans la pièce principale ne fut pas une tâche aisée mais par la grâce de Dieu, elles y parvinrent sans se faire mal. Enfin, si on omettait les douleurs dans le bas du dos après le transport de la deuxième porte. Malgré toute la force de sa volonté, Matt ne put retenir un soupir en se redressant et elle se frotta douloureusement le dos. D'un revers de manche, elle essuya aussi les deux gouttes de sueur qui perlaient sur son front.

« Merci Seigneur. Pour la tente... on pourrait r'dresser les bancs. » A condition qu'ils tiennent debout. Mais il devait bien y en avoir six dans le lot qui étaient à la fois assez solides et assez grands pour supporter une toile sous laquelle se glisseraient quinze convives, non ? « Soit ça, soit.... 'tain, ça va être long. » marmonna-t-elle en se dirigeant vers un carreau brisé, à travers lequel on discernait les arbres et les branches mortes qui gisaient à côté du templs. Long, chiant et pas très discret. Tout ça pour un mariage quoi !

Des petits bobos en chemin ?:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Ven 12 Jan - 13:30
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Ven 12 Jan - 20:12
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt




Attrapant le chapelet ainsi gracieusement offert du bout de ses doigts graciles, ce fut non sans peine qu’Abbey revint près des portes à la demande de Matt, rangeant son trésor dans la poche de sa robe pour l’aider dans ce pénible mais court voyage. Attrapant les coins, ce fut une douleur aigue qui la saisit au pouce, signe évident qu’une écharde venait d’y trouver logement et serrant les dents, rapidement essoufflée, elle recula avec peine pour mieux sortir la première porte de la pièce étroite.

« J’ai… jamais monté de tente. Joe me parlait parfois… de… camping attends ! Attends la porte, y’a une petite marche… voilà, c’est bon. Donc ça va être un peu délicat mais je sais … pas si les bancs vont… suffire houf ! » La lourde porte s’abattit aussitôt sur les bancs et imitant l’inquisiteur en s’épongeant le front, Abbey retrouva difficilement sa respiration. « Ca pèse son poids, seigneur Jésus. » D’ailleurs à ce sujet. « Pour redresser la croix, tu sais, il nous faudrait des cordes. Elle est basculée un peu vers la droite donc si… »

Abbey plissa les yeux, reculant lentement tout en suçotant son pouce sanguinolent, observant les hauteurs du temple. Un orgue surplombait ainsi l’autel, sur une alcove profonde maintenue par des colonnes non pas de bois, mais de marbre. La structure semblait encore assez solide – sauf si le sol cédait sous leurs pieds. Ce fut celle-ci qu’elle désigna du doigt avant de la suivre pour amener la seconde porte :

« Je suis plus légère que toi, j’irais tâter le terrain tout à l’heure et si nous trouvons ces fameuses cordes – un peu plus sur la gauche s’il te plait, merci – voilà – nous pourrons y faire un système de poulies pour maintenir la croix en place. » La seconde porte rejoignit ainsi sa consoeur dans un gémissement de douleur d’Abbey. Et se tordant légèrement sur la gauche pour observer les fenêtres, poings sur ses reins pour se faire craquer le dos, elle confirma la première idée de Matt :

« Tu veux ramasser des branches ? » Comprenant qu’à son air elle avait tout d’une demoiselle bien sceptique, Abbey ajouta : « Pourquoi pas, si on se fait pas attraper par des patrouilleurs. A moins de clouer des bancs – et on n’a pas le matériel nécessaire, des branches longues maintenues par des bandes de tissus formeront un arceau assez solide le temps de la cérémonie je pense…  En tout cas, le temple dispose peut-être d’une voie de sortie sur l’arrière, faudra vérifier aussi. »

Convaincue tout de même par la relative sécurité du temple, Abbey pris toutefois le parti de se concentrer sur les aménagements de la cérémonie, suivant ainsi la ligne directrice de son mentor du jour. Elle eut tout de même un soupir face à la tâche à accomplir puis la blonde claqua des doigts.

« J’ai vu une biche entrer dans une boutique de mode à côté ! On devrait aussi trouver de belles affaires. Ainsi que des sacs ! Si tout ça n’a pas été pillé, détruit ou que sais-je. Avec d’autres devantures il se peut qu’on puisse trouver du matériel de camping ? Qu’est ce que tu en penses ?? »

A nouveau enthousiaste, Abbey vint lui saisir la manche, l’entrainant en rien de temps dehors, jetant un coup d’œil méfiant aux cieux, guettant de son oreille fine le moindre bruit suspect pouvant trahir la présence d’un marauder. Les chasseurs faisaient légion depuis l’attaque d’Avalon mais se concentraient avant tout aux forêts comme aux villes proches. Plymouth serait sans doute épargnée des recherches les plus fréquentes. Et l’épaule contre la porte, Abbey eut un simple signe de connivence avec Math avant de s’engager dans la rue.
Aussitôt l’air fut plus respirable et fouillant des yeux les abords proches, elle murmura.

« Le seigneur Jésus n’est plus devant toi. Tu peux au moins jurer autant que tu veux. » Une plaisanterie complice, sous une œillade presque câline à l’égard du mentor d’Alice. Abbey commençait à bien l’apprécier, lui et ses airs bourrus qui lui rappelaient Stan.

« Regarde ça… on a de plus en plus de chance ! Tu veux commencer par quoi ? Le parc à côté, Triathlon ou A vos Manteaux ? » Décrypta-t-elle sur les devantures un peu effacée avant de descendre les cinq marches du temple. Ainsi coincé dans sa ville, le pauvre semblait comme écrasé par son entourage. Deux petites ruelles semblaient tout de même en faire le tour. Des voies de sortie possible ? Il faudrait contrôler au retour.




Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Ven 12 Jan - 20:12
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Dim 14 Jan - 17:59
Putain de merde qu'est-ce qu'elle pouvait causer ! Bon, ok, ça faisait avancer le schmilbiduletruc mais pourquoi est-ce qu'elle avait besoin de faire autant de phrases pour s'exprimer nom de Dieu ? En cinq mot c'était dit et puis basta ! " Je vais monter sans me croûter. " Six mots, pardon. Après, que cette phrase tienne du mensonge était une autre histoire. Honnêtement, elle n'était pas chaude pour la laisser crapahuter là-haut en risquant de se péter une jambe. De un parce que ce serait hyper chiant à gérer, de deux parce qu'elle se sentait responsable de cette gamine qui se trouvait en plus être la protégée de Stan... et l'ancienne protégée de Jo. Qui avait été buté par cette enflure de Mulciber en personne. Son maître. Même si elle n'avait jamais connu ce Sans-magie, le lien qui l'unissait à Mulciber lui procurait un certain sentiment de responsabilité. Bref : elle n'allait pas la laisser faire n'importe quoi.

Elle la laissa toutefois déblatérer sans l'interrompre, ne reprenant la parole que lorsqu'elle eut le bon goût de demander ce qu'elle en pensait.

« Tu m'demandes mon avis là ? »

Son ton cynique était compensé par un petit sourire en coin, moqueur mais clairement pas méchant.

« Sont où tes boutiques ? »

Pour toute réponse, Abbey l'attrapa par... la manche ? Sérieusement ? Cette fois-ci, la grimace de Matt fut on ne peut plus sincère. Elle grogna et se défit de sa prise dès qu'elle en eu l'occasion. Elle n'avait cependant pas le temps de lui expliquer qu'elle détestait les contacts physiques dont on ne l'avait pas prévenue cinq minutes à l'avance au moins ; leur nouvelle position méritait toute sa concentration. La main droite agrippée à son arme, Matt inspecta la rue de droite à gauche avant de finalement échanger un signe de tête avec la petite blonde. Sans relâcher son arme ou son attention.

« J'jure pas.... Et mêle toi de ton cul. » grogna-t-elle d'un ton boudeur.

Pour la peine, elle ne répondit pas à sa question suivante, se contentant de prendre la direction du magasin de camping. La porte ayant été largement défoncée, elles n'eurent aucune difficulté à rentrer. L'absence de fenêtre les obligea à allumer la lampe torche que l'une d'entre elle avait eu l'intelligence d'emmener au cas où, Dieu merci ! Sur les panneaux poussiéreux, on distinguait encore quelques lettres aux contours effacés. Running, équitation, rugby, gym... et un peu plus loin un dessin de tente.

« Fuck ! »

Le rayon ne pouvait pas être plus vide. Probablement pillé des années plus tôt. Et maintenant ?

« On fait le tour quand-même. »

Elles trouvèrent quelques cordes à sauter au rayon gymnastique et elles fourrèrent les moins rongées dans leur sac à dos, au même titre que les élastiques et les poids qui pourraient servir à stabiliser la tente. Leurs sacs commençaient à être pesants mais Abbey et Matt eurent le malheur de repérer une porte entre-ouverte avant de faire demi-tour. Tiens, le magasin avait une deuxième partie ? Elles s'avancèrent jusqu'à l'entrée de l'arrière boutique, encore plus sombre que le reste de l'établissement. Mathilda décida alors qu'il était temps de faire jouer la hiérarchie...; ou au moins l'âge. De son bras tendu, elle barra le passage à Abbey.  

« Tu restes là. Et c'pas négociable. » insista-t-elle avant que la blonde n'ait le temps de répondre. « Tu m'suis que quand j't'appelle, sinon tu dégages de là tout d'suite. »

Elle lui octroya un dernier regard sévère avant d'attraper son couteau et de s'engouffrer dans la pièce avec la lampe torche. L'air y était beaucoup plus lourd. Beaucoup plus chaud aussi. A cela s'ajoutait une étrange puanteur indéfinissable. Autant de signes l'encourageant à repartir. Et pourtant... il y avait ces rayons. Ces formes intrigantes qui l'appelaient de toute leur force. Et le goût enivrant du défi bien entendu. Elle s'avança en faisant tourner la lumière de sa lampe autour d'elle. Et soudain, une tente ! Dessinée sur un paquet fermé, tout en haut d'un rayon.

« Dieu merci ! »

Elle tendit le bras.... et le ramena brusquement contre elle en entendant un grognement qui n'avait rien d'humain. Merde merde merde ! Qu'est-ce que c'était que ce truc encore ? Elle balaya la pièce de sa lumière mais la créature demeurait invisible. Ok, tant pis pour la tente, elle se barrait ! Pourvu qu'Abbey soit restée à l'extérieur...

Le rayon camping du magasin a-t-il été pillé ?:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Dim 14 Jan - 17:59
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Dim 14 Jan - 18:59
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt




Au final, il n’y avait rien de plus rassurant que l’attitude bourrue de Mat. Plus que tout, ce dernier lui renvoyait une image un rien plus édulcorée que Stan. Les insultes, l’attitude renfermée, les grognements mauvais et l’attitude méfiante était ainsi son lot quotidien. Abbey lui emboita donc le pas, remarquant à sa ceinture son geste peu discret en direction de son arme et regretta de n’avoir rien pris en ce sens chez les Mckay pour se défendre. Un peu humiliée, et évitant d’avoir à balancer la vérité à son nouveau mentor, ce fut avec fluidité qu’elle le suivit jusque dans la boutique de sport, continuant d’observer les alentours. Fort heureusement, le calme semblait régner avec une stabilité absolue. Mais la malchance allait se trouver un nouveau terrain de jeu.

Pillé, le magasin ne présentait de fait rien de bien concluant. Pas d’armes concrètes – le rayon réservé au tir à l’arc et à l’arbalète présentait des signes de solitude sous son linceul de poussière. Abbey attrapa seulement une balle de tennis par terre pour la faire sautiller dans sa paume jusqu’à l’abandonner pour voler dans un rayon de spéléologie une lampe tempête qu’elle alluma aussitôt. La lumière faiblarde de la pile lui arracha un sourire presque ébahi. C’était bien la première fois, depuis le retour de l’électricité à Vivecime, qu’elle pouvait constater ce genre de miracle.

« Tu as vu ? Comment ça fonctionne… »
Se questionna-t-elle, Joe ne s’étant pas tellement attardé sur le sujet des batteries, la technologie moldue ne leur servant plus à ce point désormais. Le rayon gymnastique eut au moins pour mérite de leur livrer son lot de matériel et accrochant la lampe à la ceinture, fièrement, Abbey vint emplir un des sacs de toile trainant à proximité de tout un tas de cordage qu’il faudrait bien vite dénouer.

Mais l’éclat presque bleuté de la lumière éclaira un trou de bonne augure dans l’arrière-fond. Une porte, entrouverte, que Matt fut le premier à remarquer.

« Tu restes là. »

« Qu »
« Et c'pas négociable. »
« Mais je veux t’aider ! »
« Tu m'suis que quand j't'appelle, sinon tu dégages de là tout d'suite. »


Les points communs avec Stan s’accumulaient et boudeuse, Abbey croisa les doigts, montrant son obéissance tout en affichant clairement son désaccord avec une telle décision. A ses yeux, rien ici n’était en mesure de leur foutre sur la gueule – ou en aurait déjà profité bien avant. Mais l’instinct de Matt ne l’avait pas trompé et Dieu lui donna ainsi raison, quand le grognement agressif résonna comme un long vibrato.

Saisie, et inquiète sur l’avancée de Matt dans cette quasi obscurité, Abbey s’avança d’un pas pour prendre la pleine mesure de la menace. Et sa lumière dessina aussitôt les contours d’un chien, de belle taille, sans doute un berger allemand, qui allongé sur le cadavre largement décomposé d’un propriétaire ou d’un ancien client, se redressa aussitôt sur ses pattes maigres, la bave aux lèvres, le regard luisant d’un vert de luciole, aboyant.

« Matt… » Avertit Abbey, la gorge nouée. Et le chien, répondant à cet appel, cabra les reins.

Il ne lui fallut que quelques secondes pour réagir, tendant la main pour attraper ce qui s’avéra être une canne bordée d’un pic aidant les montagnards. Le chien bondit, Abbey désobéit. Et bousculant Matt au passage, planta l’arme comme une lance dans le cou de l’animal dont le cri, presque humain, hurla dans la réserve.

Le berger tomba à terre, agitant ses pattes follement dans un dernier sursaut de douleur. Et le surplombant, appuyant presque à le transpercer, Abbey souffla, les dents serrées, comme ayant attrapée la rage. Les cheveux blonds collés à son front en sueur, ses mains glissant sur le fer de la canne, elle finit par reculer quand l’animal céda à la mort après des derniers soubresauts. Alors l’odeur la chopa à la gorge – celle de la décomposition, du fauve et du sang. Une horreur et retenant un hoquet guttural, elle recula, manqua de déraper et se raccrocha au sac.

« Désolée. Mais il allait te mordre. »


Maintenant Matt pouvait l’engueuler.






Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Dim 14 Jan - 18:59
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 12:04
« Parce que toi non ? »

Marrant comme Mathilda articulait beaucoup mieux quand elle était vénère, pas vrai ?

« T'as une putain d'aura anti-chien p'têtre ?! MOI j'étais armée ! Toi t'aurais fais quoi si y avait pas eu cette canne ?! HEIN ?! Et qui c'est qui va te ramener à Stan en morceaux si tu t'fais bouffer, que tu tombes de haut ou que tu t'prends un truc lourd sur la gueule ?! Bah c'est moi ! Alors maintenant tu t'calmes et tu réfléchis avant d'agir ! »

Elle lui enfonça l'index dans la poitrine dans l'espoir fou que le message s'imprégnerait mieux puis tourna les talons pour chopper la tente qui avait faillit coûter la vie à l'une d'entre elle. Enfin surtout à Abbey. Et contrairement à ce que la petite blonde pouvait s'imaginer, ça ne l'aurait pas que emmerdée par rapport à Stan. La gamine avait un bon potentiel, avec sa témérité, sa ruse et sa débrouillardise.... en plus d'être inavouablement attachante. Et de lui avoir sauvé la mise à la tour des médias. Fait pour lequel Matt ne l'avait jamais remerciée d'ailleurs. Shit... elle allait vraiment devoir s'y coller ?  
Sitôt sorties de l'arrière-boutique, elle se résolut à se tourner à nouveau vers Abbey en poussant un long soupir.

« Bon... merci. » grogna-t-elle du bout des lèvres comme si le mot allait lui arracher la mâchoire. « Pour ça et pour l'autre fois. L'sujet est clos. Maintenant tu fais gaffe. »

Elle eu toutefois "l'extrême gentillesse" de lui balancer un « Tu vises bien. » avant de quitter définitivement Triathlon.

« Retour au temple. » ordonna-t-elle en en prenant la direction. Puis, après quelques secondes de réflexion, elle concéda une explication : « Avant d'ressortir chercher d'aut' merdes faut avoir les mains libres au cas où on r'tombe sur des saloperies et qu'on doive agir vite. Tu piges ? »

Elle était persuadée que oui. Et qu'elle apprendrait vite de toute façon. A condition qu'elle reste en vie... Elles posèrent sacs et tente au milieu de la pièce principale puis ouvrirent le carton. La tente se révéla beaucoup trop basse pour abriter une vingtaine de personne se tenant debout mais les tiges soutenant la toile pouvaient clairement être utilisées pour soutenir les tentures. Cela dit...

« On aménage l'espace avant d'faire la tente sinon ça va tout s'casser la gueule quand on va y rentrer d'dans. »

Ouai, bon, elle avait comprit ce qu'elle voulait dire. En réfléchissant à deux, elles convinrent que faire tenir les portes de placard en les posant sur les bancs étaient probablement la solution la moins casse-gueule et la moins compliquée.... enfin si on voulait. Les bancs, comme les portes, semblaient peser une tonne et aménager le buffet au milieu de la pièce fut à la fois long, un peu bruyant et harassant. Matt laissa même échapper quelques jurons sous le regard saint du seigneur Jésus. D'ailleurs en parlant de lui...

« Tu veux vraiment y aller ? » redemanda-t-elle lorsqu'elles eurent fini de placer le buffet.  « Ok, ok. J'te propose qu'on se départage au pierre-papier-ciseau. Si j'gagne j'y vais et si tu gagnes t'y va. »

Elle poussa un soupir blasé lorsqu'Abbey lui apprit qu'elle n'avait jamais joué à ce jeu là et elle entreprit donc de lui expliquer les règles et les gestes, avec plus ou moins de clarté (" Et la pierre elle démonte la gueule du ciseau. " ). Lorsque la blonde eu comprit, Matt compta jusqu'à trois, son poing derrière le dos.

« Un.... deux.... trois ! »

Pour la première fois depuis longtemps, Mathilda éclata d'un rire clair et sincère.

« Laisse tomber gamine, t'as pas l'truc ! » crâna-t-elle avec un grand sourire. Elle attrapa les cordes.... puis se retourna vers sa complice.

« Allez, bouge. J'vais pas crapahuter là-haut toute seule, t'as cru quoi ?  »

Elle ne s'autorisa un nouveau sourire que lorsqu'elle eut tourné le dos à Abbey. Il aurait été cruel de la laisser attendre en bas, même pour Matt. Et puis, ça avait l'air de lui faire tellement plaisir tout ce bordel. Ah là là les p'tits jeunes !

Chifoumi ?:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 12:04
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 21:42
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt



Vas-y, engueule-moi. Vas-y, défoule toi un bon brin. Crie donc, injurie moi. Recouvre moi de tes petites paroles de merde, vide ton sac comme on presse un lapin. Comme on fait une orangeade. Vide toi de toute ta bourre pitoyable, de toute ta peur. De toute ta fausse colère, de toute ta prétendue méchanceté solitaire. De ta gueule bien carrée et de tes yeux furieux. Regarde moi bien dans les miens, pendant que je lève un menton tranquille et que mes oreilles restent grandes ouvertes. Oui je t’écoute Matt. Oui j’entends tout ce que tu dis, toutes tes critiques, et même ton doigt entre mes petits seins, qui me fourrent le plexus jusqu’à m’en faire mal – je sens tout. Mais je m’en fous. Le chien est mort mais j’ai un autre roquet face à moi. Une espèce d’ours mal léché qui se débine pas, qui veut en faire qu’à sa tête, qui veut être seul pour mieux protéger. J’en ai déjà eu deux comme toi dans ma vie – si tu crois que tu m’impressionnes. Je vais faire comme avec les autres, beau gosse. Je vais hocher la tête, prendre un air vaguement contrit, et si t’es pas trop demeuré, tu remarqueras que je fais comme avec les maitres. Alors tu pigeras peut-être que je fais semblant parce que tu fais semblant et on recommencera à jouer.


Voilà ce que lui murmuraient les beaux yeux bleus d’Abbey. Voilà ce que chuchotait sa vague mine contrariée et attristée. Voilà ainsi la fine traduction de son langage corporel. L’indifférence nonchalante d’une fille qui savait. Et laissant le cadavre, le pic, pour mieux fourrer ses mains dans les sacs et soulever sa part, ce fut sans répondre, ni par oui, ni par non, qu’elle quitta la pièce. Se trouvant finalement fort dépourvu, quand les remontrances laissèrent la place à un merci d’écorché. Comme si on venait de lui tirer la langue pour la lui cramer.

Pour le coup, ce furent ses joues qui s’assombrirent un rien. Et évitant de le prendre comme une pièce de monnaie lancée, ce fut à mi-voix qu’elle souffla bêtement :

« T’en aurais fait autant pour moi. » Et nul doute que Matt ne tarderait pas à rembourser sa dette justement. En attendant, c’est ensemble que les deux membres de la Nouvelle Inquisition retournèrent leur pas en direction du temple. S’occupant aussitôt de l’installation précaire en vue de la cérémonie, laissant Abbey couverte de poussière, de sciure à sa sueur. De puanteur et de souffle court. S’éventant la poitrine en agitant faiblement le décolleté de sa robe, c’est imitant Matt qu’elle releva la tête pour observer une nouvelle fois la corniche. Passablement ravie de pouvoir s’occuper enfin de Jésus.

« Tu veux vraiment y aller ? »

« Je suis le plus petit morceau de la troupe. »

« Ok, ok. J'te propose qu'on se départage au pierre-papier-ciseau. »

« Au quoi ? »
« Si j'gagne j'y vais et si tu gagnes t'y va. »

« Nan mais attends je veux bien… » Matt n’en démordrait pas. « Mais c’est quoi ça, ton jeu. Pierre papier ciseaux.. Je connais pas moi. »

Le soupir de Matt manqua de la rendre un rien plus méchante mais croisant les bras, le doigt enfin coagulé sur son écharde, dans toute sa patience de fille bien acquise, Abbey se laissa distraire par les règles énoncées, peinant à bien en comprendre le sens – et à les mémoriser. Ce ne fut donc pas surprenant qu’elle perde dès le premier tour. Sous la joie presque contagieuse de son partenaire.

Doutant que ce dernier triche pour mieux la laisser en bas en sécurité, Abbey baissa les yeux, un rien déçue de ne pouvoir lui prouver sa valeur. Mais Matt, au fond, avait bon cœur.

« Allez, bouge. J'vais pas crapahuter là-haut toute seule, t'as cru quoi ?  »


T’es trop gentil, pour un ourson,
pensa Abbey en souriant secrètement. Passant les marches sous le grincement lugubre de ces dernières, le premier miracle de cette scène fut la stabilité du balcon quand iels arrivèrent prudemment au premier étage. Un orgue y trainait, à jamais éteint. Et les mites comme le temps avaient finalement ravagé le bois l’entourant. Le tout ne semblait pas très fiable mais les colonnes encadrant la scène serviraient largement au maintien de Jésus si iels parvenaient à le redresser.

Abbey fut la première à s’y pencher.

« Tu sais faire un lasso ? » Demanda-t-elle à Matt avec toute sa douceur polie. « Si tu arrives à y faire un nœud coulant, on peut attraper son bras droit. Et tirer pour le faire basculer bien droit. Attends un peu que je m’y essaye… »

Attrapant la corde, Abbey se dressa sur la pointe des pieds pour mieux viser et pinçant la langue au coin de ses lèvres, la fit bouger, manquant de tomber pour finalement, attraper du premier coup le bras visé. Son exclamation de joie retentit en écho dans le temple désert et reculant brutalement, manquant de bousculer Matt, elle commença à tirer.

« Fichtre ! Il bouge pas ! »





Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 21:42
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 23:04
Un lasso ? Sérieusement ?

« T'm'as pris pour un yankee ? »

« Attends un peu que je m’y essaye… »

« J'te regarde. » rétorqua la domestique des Mulciber d'un ton - gentiment - moqueur en prenant place sur le rebord d'une fenêtre.

Pourvu qu'elle se jette pas en bas, c'était tout ce qu'elle lui demand...

« ABBEY ! »

Matt avait beuglé d'une voix un peu plus aiguë que son timbre habituel en voyant sa camarade basculer. Elle se précipita vers elle mais la blonde réussit à retrouver son équilibre sans son aide. « Putain fais gaffe bordel ! »

Elle resta derrière elle jusqu'à la fin de la manœuvre, prête à déployer son bras pour rattraper la gamine avant une possible chute. La gênant ainsi lorsqu'elle tira sur la corde de toutes ses forces. Elle aurait pu l'aider.... mais non ! Abbey avait tenu à faire ça toute seule comme une grande ; qu'elle se démerde. Elle était assez têtue pour ça. Mais visiblement pas assez forte... Avec un soupir, Matt attrapa un bout de la corde à son tour et tira. En vain. Ni ses jurons ni ses muscles n'apportèrent la moindre différence.

« Y a une saloperie qui bloque. » constata-t-elle en se penchant à son tour par dessus le bord. Mais elle elle était adulte et responsable alors fuck ! Il était impossible de discerner clairement l'objet en question de là où elles étaient mais une chose était sûre : le Christ ne bougerait pas.

Mathilda releva la tête, adressa un long regard sombre à Abbey  puis grogna.

« Ok, c'est bon, t'y vas. T'es plus légère et t'arriverai pas à m'remonter d'toute façon. J'veux pas voir d'sourire, c'est pas un putain d'jeu ! Tu fais gaffe, tu gigote pas et tu prends pas d'risque. » Elle noua solidement deux nouvelles cordes à sauter aux trois autres puis s'approcha d'Abbey. « Et pas un mot à Stan. »

Sitôt ficelée, Abbey franchit la rambarde. Matt hésita une seconde à lui demander si elle était bien sûre d'elle mais la réponse éclatait dans ses pupilles. Foutue gamine intrépide ! Elle la descendit lentement en priant Dieu, Marie, Jésus et Saint Baptiste pour que les nœuds tiennent bon. Et pour la première fois de sa vie, elle se réjouit que les sorciers ne les engraissent pas.

« T'y es ? ... Si tu peux tu débloques la croix mais si c'est trop dur tu laisse tomber et j'te remonte. Déconne pas. »

" Non, déconne pas gamine. Ca me ferait vraiment chier de devoir te ramasser en morceau tout en bas. "

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 23:09
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt



« Je sais que c’est pas un jeu. » Cette fois-ci, plus de moquerie. Plus de long discours secret dans le regard. Elle avait entendu son cri et perçu son inquiétude, comprenant sans peine qu’elle avait laissé ses ongles égratigner suffisamment le masque pour y faire des fêlures. Abbey lui fit face, presque désolée des ennuis qu’elle lui causait, mais écarta les bras pour laisser passer la corde.

« C’est à moi d’y aller. » Confirma-t-elle simplement, dans une aura d’assurance complète. Elle était certes bien plus jeune que Matt mais à cet instant, l’écart se réduisit considérablement. L’inquisiteur, inquiet, semblait rajeunir et s’affiner même dans son inquiétude et elle, confiante, en vieillissait d’outrage. Se laissant ficeler, elle s’approcha de la balustrade.

« Je remonte en vie, et le Christ avec moi. Je ne crains aucun mal. »
Répéta-t-elle presque en prière. Avant d’enjamber le balcon, de lancer un dernier regard à l’orgue et dans la poussière et les rayons du soleil, s’abaisser peu à peu. Son pied trouva le relief de la colonne, puis les crevasses du mur, et fine, légère comme une plume, guida Matt d’appels brefs, plus bas, plus bas, à gauche, voilà, jusqu’à se retrouver face aux pieds du messie, face à ses jambes arquées de douleur, et les clous.

Les clous. C’en était bien un qui emmerdait le monde à cet instant. Comme un pieu de rouille dépassant d’une vieille poutre contre laquelle le Christ avait dû être appuyée. Ce pieu, coincé sous le bras du fils de Dieu, bloquait ainsi tout mouvement. Et chagrinée, Abbey réfléchit un instant à la problématique, avant de saisir le bas de sa robe.

Patiemment, elle en déchira deux bandes épaisses dont elle s’enroula les mains. Et criant à Matt « Retiens moi ! » Prit appui contre le mur de ses deux pieds de princesse.

Avant de s’arquebouter.

« Allez… » Grogna-t-elle dans un souffle assourdi. Luttant pour que ses muscles répondent enfin. « Allez Seigneur, allez ! » Tirebouchonnant le clou, de toute sa lutte, de toute sa foi, la tête finalement renversée en arrière, les cuisses tremblant sous l’effort. La corde lui en ceinturait l’abdomen presque à la brûler mais Abbey ne céda pas.

« Allez saloperie ! » Jura-t-elle une dernière fois et comme insulté, le clou céda. Ce fut comme un coup de poing en plein front quand ses mains en ressort jaillirent, l’arme à ses doigts et entrainé avec elle, un gros morceau de bois, la frappont entre les deux yeux, comme lancé par Dieu. La trace fut soudain sèche, puis humide de sang. Et ainsi balafrée, Abbey eut un bref étourdissement.

Avant de rouvrir les yeux. Et constater la bascule du Christ délivré.

« C’est… » Coassa-t-elle faiblement avant de reprendre un peu contenance. Les perles de sang gouttant le long de son nez. « C’est bon ! » Sa clameur n’en était pas moins désespérée. « Remonte moi ! »

Lâchant le clou qui fila s’écraser à proximité de l’autel, ses mains en sueur dérapèrent sur le mur avant de trouver une prise. Et commencer à remonter. Aidée de son mentor, Abbey bascula alors en sens inverse sur la balustrade avant de s’effondrer au sol. Toussant, essuyant son front en grimaçant de douleur.

« Je vais bien – c’est rien – je dirais que je suis tombée. »
Accoucha-t-elle, la voix à peine chantante. « Tout va bien t’en fais pas. T’énerve pas. » Là j’ai plus la force de jouer.





Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Lun 15 Jan - 23:09
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mar 16 Jan - 0:05
Matt banda ses muscles en adoptant une étrange position, comme assise sur une chaise invisible. Putain ce qu'elle pouvait tirer ! Elle était pas lourde pourtant ! Qu'est-ce qu'elle foutait ?! Et c'était quoi ce bruit ?!

« Qu'est-ce qui y a ? »

Malgré tous ses efforts, Matt ne parvint pas à camoufler la pointe d'inquiétude qui perçait dans sa voix. Et pour toute réponse, la gamine ingrate se contenta de coasser un " C'est bon " pas tellement rassurant. Se retenant de tirer sur la corde comme une bourrine, Mathilda remonta sa camarade doucement et lâcha un grognement en apercevant son front. Et MERDE ! Elle l'aida à se relever, peut-être en serrant un peu trop fort son bras fin, puis pesta :

« T'as....  »

«  Je vais bien – c’est rien… »

Rien ? Le long filet de sang qui lui coulait sur le nez ? Elle bouillait de l'engueuler.... mais cela n'aurait servit à rien. Le mal était fait et le Christ était remonté.

« J'm'énèrve pas si tu bouges plus d'là. »

Elle dû s'y reprendre à cinq fois pour réussir à accrocher le bras du Christ mais elle finit par y arriver, avec les conseils aussi utiles que désagréables d'Abbey. Genre elle avait besoin de l'aide d'une petite jeune pour jouer du lasso quoi ! Une dizaine de minutes plus tard, elle avait remonté le seigneur Jésus, entre souffles bruyants, petites pauses et surexploitation de ses quelques muscles.

« Qu'est-ce qu'on.... s'emmerde. » souffla-t-elle en se laissant tomber par terre. « ... tout ça... pour un p'tain... d'mariage.... »

Ces deux gueux avaient vraiment intérêt à s'aimer et à se rester fidèles jusqu'à la fin de leur vie ! Elles profitèrent ensemble de quelques minutes de calme avant de se remettre debout. Il ne restait plus que la tente et... quoi d'autre déjà ? " Les voies de sortie " lui rappela doucement Abbey. Certes...  il fallait prévoir des issues de secours dans le cas où les fils de Satan débarqueraient. La sortie vers les magasins n'était pas suffisante, en plus d'être beaucoup trop ouverte et repérable.

Elles essayèrent plusieurs portes mais quand celles-ci n'étaient pas bloquées, elles donnaient systématiquement sur une rue découverte. Shit, shit, shit ! Il n'y avait pas non plus d'escalier de secours en hauteur quant aux sous-sols... quoique. On pouvait toujours être surpris. Équipée de la lampe qu'Abbey avait récupéré, elles s'aventurèrent dans les catacombes. Ca sentait le renfermé, le moisi et on y crevait de chaud. Enfin, partout sauf là.

« Tu sens c'que j'sens ? »

Un courant d'air frais. Et les voilà qui tâtonnaient à moitié à l'aveugle à la recherche du point d'arrivée de ce courant d'air. Rien sur les murs ni dans le couloir sur leur droite mais en revanche, derrière le tas de gravats juste en face d'elles....

« C'est une putain d'blague... »

.... il y avait un minuscule point lumineux. Come ooooon !

Seigneur montrez-nous la voie !:
 





- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mar 16 Jan - 0:05
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Paye ta bible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1070-abbey-newton
Messages : 148
Date d'inscription : 22/07/2017
Célébrité : Elle Fanning
Crédits : Myself

Double compte : Elizabeth Carrow, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 19 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Servante des McKay
Baguette : Pain blanc
Epouvantard : Le calamar géant
Dialogue : #ff66ff

Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mar 16 Jan - 20:04
« Old, new, borrowed and blue »
Mission avec Matt



Plus besoin de bouger, quelle bonne idée. Abbey n’allait certainement pas le contrarier et renvoyant les bras en arrière comme bronzant à la plage, ce fut dans un silence à peine entrecoupé de quelques rares conseils qu’elle se surprit à lui donner que la jeune fille l’observa accrocher le Christ. Matt ainsi se donnait à fond, luttant de toutes ses forces pour maintenir en place la lourde statue. Son effort fut néanmoins récompensé quand Jésus, tête à nouveau droite, vint constater par lui-même la grandeur retrouvée de son temple. D’un sourire paisible, jambes étendues et pieds croisés, ce fut d’un regard complice et tendre qu’elle salua Matt ainsi que ses mots. Un court moment de détente. Un court moment de liberté et au loin, à travers les carreaux brisés, elle entendit les oiseaux chanter.

« Ca serait si bien de vivre seulement ceci. Uniquement ceci. Travailler pour nous, pour tous les temples du monde et avoir pour remerciement la brise, la tiédeur d’une journée d’efforts, le repas fait pour nous-même et rien d’autres, pas de cris, pas de chasse, plus de guerre… »


Aujourd’hui pourtant ce plaisir ne durerait pas longtemps. Car leur foi était aussi grande que l’attente derrière cette mission. Aussi se releva-t-elle en époussetant sa robe et essuyant le sang enfin coagulé sur son front, entreprit de protéger sa blessure de la poussière en nouant un ruban de tissu autour de son crâne. Ce bandeau hippie improvisé lui donna l’air soudain d’une guerrière prête à hurler, fendant la foule des diables et croisant son reflet dans le bronze d’une statu délaissée, Abbey se mit à rire. Un rire clair et pur.

« Allons, descendons voir ces voies de sortie. Tout à l’heure j’ai accroché une poutre et je pense que c’était un passage secret coincé. Il doit y en avoir d’autres ! » Pleine d’espoir et bien plus en forme, elle le dépassa aussitôt, lui tendant seulement la lampe avant de s’engouffrer dans chaque porte qu’elle put ouvrir, jusqu’à plonger dans les entrailles du temple.

Ce dernier livra alors son passage secret et son embouchure coincée par des gravats. Alors son sourire disparut sous un soupir épuisé et tendant la main pour toucher les pierres, Abbey souffla dans les décombres.

« Il nous faudrait des pelles. Autant ressortir pour en chercher et déblayer tout ça. De toute façon, on va pas faire ça à la main, n’est ce pas ? »
Iels s’étaient bien assez fracassé.e.s comme ça.

« Remontons et cherchons ça. Peut-être une boutique de jardinerie ? » Les parages proches avaient laissé voir un grand nombre de boutiques de mode en plus du magasin de sport. Ce dernier ne livrerait sans doute rien de probant concernant ce matériel spécialisé mais Abbey ne perdait pas courage. Et reculant, prenant l’ascendant sur cette course contre la montre qu’iels livraient vaillement, elle quitta l’église, non pas la porte d’entrée mais par l’une de celles en biais donnant sur les autres ruelles et le centre ville. L’air frais éclata à son visage gris de poussière et toussant un rien, cherchant toujours un ennemi qui semblait avoir disparu dans le reste du réel, plaça les poings sur ses hanches.

Par où allaient-iels commencer ?





Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2572
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mar 16 Jan - 20:04
Le membre 'Abbey Newton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705p25-mathilda-lovewell
Messages : 373
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Hareton

Double compte : Altair Kirke, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Non-binaire qui s'ignore (merci la religion !) ♰ Fanatique religieuse ♰ Fanatique de Durham ♰ Esclave de Wilfric Mulciber ♰ Petite-fille bâtarde de Wilfric Mulciber (sa mère est une cracmole) ♰ Combattante au Boutefeu Chinois ♰
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté Mer 17 Jan - 16:54


Rester ici jusqu'à la fin de sa vie ? Mouai... bof. Elle avait beau se battre pour un monde idéal fait de paix et de liberté, la guerre lui manquerait bien top. Elle vivait pour se battre contre les sorciers et rester là bien à l'abri pendant qu'on bataillait sans elle lui paraissait... inacceptable. Pourtant elle comprenait ce qu'avait voulu dire Abbey ; un petit moment de paix n'aurait pas été de refus... mais ce n'était pas pour tout de suite.

Elles redescendirent à la recherche d'une issue de secours et ne trouvèrent qu'un passage souterrain bloqué par les gravats. Sans pelle ni magasin de jardinage aux alentours pour leur sauver la mise. Merde, merde, merde ! Il devait pourtant bien y avoir une solution plus facile que le déblayage à la main non ? Peut-être y avait-il une cabane de jardinage dans le parc à côté ? Elles l'explorèrent avec espoir mais ne trouvèrent qu'une maisonnette saccagée, aussi vide que les vieilles brouettes autrefois débordant de fleurs qui bordaient le chemin.... hey ! Minute ! Est-ce que c'était juste décoratif ce truc là ou est-ce que ça roulait vraiment ? D'un regard complice, elles attrapèrent le vieil ustensile à la roue métallique. Dieu merci, ça roulait ! Ce n'était peut-être pas une pelle ou une pioche mais ça servirait quand-même.

Elles retournèrent dans le souterrain avec leur nouvelle amie et entreprirent de dégager le passage à la main, pierre par pierre. Inutile de dire que ce fut particulièrement long et musculairement très douloureux. Régulièrement, Abbey ou Matt s'interrompait pour décharger la brouette de pierres dans un couloir adjacent. Lorsqu'elles eurent finit leur œuvre, le couloir en question était inaccessible mais la sortie de secours était parfaitement dégagée. Elle donnait d'ailleurs sur un autre parc où la densité d'arbres et de plants sauvages permettait une évasion furtive en cas de débarquement sorcier. Parfait ! .... enfin presque. Restait à monter la tente au-dessus du buffet et des bancs déjà positionnés.

Elles s'attelèrent à la dernière tâche après un long échange de regard blasé. Putain d'mariés ! Entre cordes et élastiques, elles parvinrent à faire tenir les tentures sur les arceaux de la tente, eux-même coincés entre deux poids et plantés dans les crevasses au sol formés par le temps.

Pour être tout à fait honnête, il ne valait mieux pas trop y toucher mais ça tenait. C'était l'essentiel non ? C'était même plutôt joli en y regardant bien, surtout avec le Christ en arrière plan, visible à travers la fente qu'elles avaient laissé tout exprès. Malheureusement, elles n'eurent pas le temps de contempler leur œuvre bien longtemps ; le portoloin qu'avait laissé à Mathilda le sorcier qui l'avait déposée un peu plus tôt commençait à briller. Elles posèrent chacune un doigt dessus en échangeant un regard... et un sourire. Ce n'était que le début, la partie la plus facile même, mais après une journée comme celle-là, tout semblait désormais réalisable.

Et alors cet aménagement ?:
 





- - - - - - - - - - - - - - - - - -

THESE VIOLENT
DELIGHTS
HAVE VIOLENT
ENDS


©️ FRIMELDA

Contenu sponsorisé
Re: [MISSION] Old, new, borrowed and blue
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs