AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne l'ancienne miss météo de la TVM avec la némésis d'Adara Dragenvann, Séraphine !
Des scénarios en folie
Débarque tout droit de Colombie avec le rejeton de Joaquim Cervera, Lito Cervera ! Cool
Des scénarios en folie
Renforce ton côté protecteur avec la grande-sœur de Salomé O'Ryan, Jézabel McKay !
Des scénarios en folie
Pétille de mille feux avec la bâtarde d'Ajay Shafiq, Ayesha Khan !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ › we'll meet again (abel) ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1585-hywel-e-davies-cookies
Messages : 45
Date d'inscription : 15/12/2017
Célébrité : Cameron Monaghan
Crédits : ILYRIA (av.)

Age : Dix-neuf ans
Sang : basique, de rang 2
Statut : Célibataire, marié à sa soif de réussite
Métier : stagiaire au département de la coopération magique internationale, à la confédération internationale des sorciers
Baguette : Charme, 23,8 cm, plume de phénix, flexible
Dialogue : UC

› we'll meet again (abel)
ce message a été posté Sam 27 Jan - 3:03
« We'll meet again »
'Till the blue skies drive the dark clouds far away

C’est fou ce que le temps peut passer vite. Une course de tous les instants. Les minutes s’égrainent et se transforment en heures, puis en journées en moins de temps qu’il ne faut pour y penser. Hywel est obligé de sauter d’une activité à une autre. Son travail au ministère additionné à son nouvel engagement auprès de l’Ordre, ça lui suffit à manger la plupart de son temps. Si bien qu’il ne se souvient plus de la dernière fois qu’il a eu l’occasion de voir Abel. Cette idée ne lui plaît pas. On ne peut pas dire qu’il est des masses d’amis, il en a jamais ressenti la nécessité, mais Abel a un statut particulier. C’est le facteur inattendu de sa vie, mais aussi et surtout sa plus belle surprise. L’ami qu’il ne pensait jamais avoir. Bien sûr, il s’attendait à ce qu’il devienne une connaissance utile. C’était même son but, dès l’instant où le jeune Abel lui a dit qu’il s’appelait Schmidt. Il est toujours utile d’avoir des sang-purs dans son cercle de connaissances. seulement, le lien qui s’est construit entre ces deux-là c’est vite avéré plus forte qu’une simple utilité pour sa carrière. Quelque chose de fort s’est tissé entre les deux gamins, toile qui a continué à grandir au fil des années. Hywel s’est attaché à Abel, comme il ne s’était attaché à personne d’autre avant, ne se souciant pas de son statut.

Après Poudlard, le risque de s’éloigner plane au-dessus de leurs têtes. Ils ne sont pas à l’abri de se faire happer par leurs vies respectives, loin des obligations de l’école. Pourtant, ils s’efforcent à se voir régulièrement, le plus souvent possible. Le rouquin s’est habitué à la présence du jeune Schmidt et leurs petits rendez-vous sont un moment de calme dans la tempête qu’est sa vie ces derniers temps. Il y tient, mais on ne peut pas dire qu’il y soit vraiment fidèle depuis quelques semaines. Ils ne se sont pas vu depuis très longtemps. Beaucoup trop au goût du Davies. Heureusement, ils sont sensés se voir aujourd’hui. Hywel va enfin pouvoir souffler au côté d’Abel. Pas d’Ordre du Phénix, pas de Mangemorts, pas de lutte des classes. Pendant quelques heures, en compagnie de son ami tout semble si simple. Il soupire et passe une main dans sa chevelure orangée. Installé derrière son bureau, il est de corvée de paperasses aujourd’hui. Rien de bien palpitant, mais il est bien obligé de s’y coller. Il sait très bien qu’il doit faire ses preuves, mais il tient bon. Il n’a pas l’intention de baisser les bras maintenant.

Alors, qu’il était sur le point de partir pour rejoindre Abel, une pile de dossier lui tombe dessus sans crier gare. Il grogne à l’idée de passer encore du temps là-dessus. Il jette un coup d’oeil à l’heure. Il lui reste encore un peu de temps avant d’être en retard. Il se replonge donc dans ses piles de parchemins et n’en relève le nez qu’un long moment plus tard. « Eh merde » l’heure a tourné beaucoup trop vite. Il n’a pas vu le temps passer et il est déjà en retard. Il attrape sa veste et se hâte de sortir. Une fois passé l’atrium, il s’engouffre dans la première cheminée libre pour atterrir dans Avalon. Il transplanne ensuite pour essayer de rattraper le temps qui lui manque. Il ne voudrait pas faire attendre Abel trop longtemps. Surtout qu’il n’a pas pu assister à leur dernier rendez-vous. Une mèche rebelle retombe sur son front, alors qu’il arrive finalement à destination. Il balaye les lieux du regard à la recherche de la tête blonde bien connu du Schmidt. Il le reconnaît un peu plus loin et saute à moitié sur son ami de longue date. « Hey! C’est moi que tu attendais ? » il lui adresse un grand sourire, ravi de le retrouver enfin.
Cinnamon Roll
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Tarjei Sandvik Moe
Crédits : luaneshë

Double compte : Tadhg L. Rosenberg

Age : 19 ans
Sang : Pur
Statut : célibataire
Métier : assistant d'edition
Baguette : bois de sapin, épine de monstre du fleuve blanc, 26,5 cm, rigide
Epouvantard : le dégoût et le rejet sur le visage de son père, et de sa famille en général
Dialogue : lightsalmon

Re: › we'll meet again (abel)
ce message a été posté Mar 20 Fév - 14:41
« We'll meet again »
'Till the blue skies drive the dark clouds far away



La journée n’avait pourtant pas si mal commencé. Si l’humeur d’Abel n’était pas vraiment au beau fixe ces dernières semaines, ce jour-là il avait rendez vous avec Hywel et ça suffisait pour le mettre de meilleure humeur - bien qu’il gardait toujours un peu de ressentiment envers son ami car il avait annulé leur dernier rendez-vous. En conséquence, cela faisait un certain temps qu’ils ne s’étaient pas vus, ce qui n’avait fait qu’aggraver l’humeur du petit Schmidt. Heureusement, tout allait rentrer dans l’ordre aujourd’hui, du moins il l’espérait. Hywel allait pouvoir s’expliquer convenablement - parce qu’Abel méritait des excuses - et ils passeraient un bon moment ensemble. En plus de ça, son père et son oncle ne s’étaient pas pris la tête depuis plusieurs jours (ce qui était assez rare pour être noté), il appréciait son travail de plus en plus et le livre qu’il était actuellement sur sa table de chevet était passionnant. Et souvent, il lui suffisait d’un bon livre dès qu’il avait des petites baisses de moral. C’est donc plutôt serein qu’il quitta le manoir familial pour se rendre dans le quartier Transfigura, un de ses quartiers préférés d’Avalon avec le quartier Naturam. Avec Hywel, ils avaient l’habitude de se rendre dans un petit café qui ne transpirait pas le luxe mais qui était confortable. Y avait toujours un feu de cheminé et des des canapés qui donnaient envie de rester pour faire une sieste. Abel y passa le seuil en essuyant consciencieusement ses chaussures un peu sales et se fit saluer chaleureusement par le propriétaire des lieux qui le connaissait bien, avant de se diriger tout au fond du café, à son endroit habituel. Il s’y installa confortablement, ôtant écharpe, gant et bonnet et attendit patiemment son ami. Il avait franchement hâte de le voir même s’il essayait de se rappeler qu’il devait rester un peu agacé. Hywel n’allait pas s’en tirer comme ça.

Hywel qui ne fit qu’aggraver son cas. Hywel était en retard, et Abel - qui avait déjà dû prévenir le serveur qu’il attendait quelqu’un, commençait à être un peu en colère. Son ami était généralement ponctuel. Est-ce qu’il avait oublié?! Ou est ce qu’Abel allait recevoir un hibou lui signalant l’absence de son ami pour la seconde fois? Il poussa un soupire, fit la moue et se replongea dans le bouquin qu’il avait emmené avec lui - mais il n’arrivait pas vraiment à se concentrer sur sa lecture. Bien vite, l’inquiétude se mêla à sa colère. Et s’il était arrivé quelque chose à Hywel? Et si le ministère était sous attaque terroriste??! Son ventre se contracta. Non, il se faisait encore des films. Y avait pas de raisons. Le ministère était sans doute le bâtiment le plus protégé de tout Avalon, les terroristes pourraient sans doute jamais y accéder.

Tout à coup, alors qu’il ne l’attendait plus, Abel est surpris par Hywel qui débarque avec enthousiasme et rapidité, s’installant devant lui. « Hey! C’est moi que tu attendais ? » Abel doit dissimuler le sourire ravi qui éclaire son visage - parce que non, c’est pas le moment d’être content. Il hausse un sourcil. “Non, une beuglante de mon oncle”. Il referme son livre qu’il pose sur un coin de la table. “Oui, toi… depuis bientôt trois quart d’heure.” constate-t-il en jetant un coup d’oeil à sa montre. Il doit rester en colère. “T’as rien à me dire?” Il est sans doute trop dépendant à son ami, Abel, mais il est un peu perdu depuis qu’ils sont sortis de Poudlard et il ne veut pas perdre son ami juste parce qu’ils ne travaillent pas au même endroit et qu’ils s’éloignent. “Non parce que si ça t’ennuie tant que ça de venir à nos rendez-vous tu peux me le dire directement. Je voudrais surtout pas t'importuner” Un serveur vient prendre leur commande et Abel ne quitte pas son ami de son regard (qu’il espère assez furibard) alors qu’il donne son choix à l’employé du café.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1585-hywel-e-davies-cookies
Messages : 45
Date d'inscription : 15/12/2017
Célébrité : Cameron Monaghan
Crédits : ILYRIA (av.)

Age : Dix-neuf ans
Sang : basique, de rang 2
Statut : Célibataire, marié à sa soif de réussite
Métier : stagiaire au département de la coopération magique internationale, à la confédération internationale des sorciers
Baguette : Charme, 23,8 cm, plume de phénix, flexible
Dialogue : UC

Re: › we'll meet again (abel)
ce message a été posté Lun 2 Avr - 6:31
« We'll meet again »
'Till the blue skies drive the dark clouds far away

De manière général, Hywel est plutôt ponctuel. Il trouve que c'est important d'arriver à l'heure. Sauf que forcément, c'est le jour où il doit retrouver Abel, qu'il n'a pas vu depuis bien trop longtemps à son goût qu'il arrive en retard. S'il avait voulu le faire exprès, il n'aurait pas aussi bien réussi. Il fonce, fait de son mieux pour rattraper son manque de ponctualité. Il ne veut pas faire attendre Abel. Surtout qu'il a déjà annulé leur dernière rencontre et il ne veut pas que son meilleur ami pense qu'il essaye de l'éviter. C'est loin d'être le cas. Abel lui manque. Il a besoin d'un peu de simplicité et il n'y a que lui qui peut le lui offrir. Hywel s'est construit un masque avec les autres, mais pas avec Abel. Il a bien essayé, surtout à Poudlard, mais le jeune Schmidt n'a pas tardé à passer à travers toutes ses protections pour s'installer dans sa vie. Il ne regrette pas. Maintenant que le jeune homme fait partie de sa vie, il ne l'imagine plus sans lui.

Le rouquin arrive au lieu de rendez-vous le souffle court. Il est content de voir qu'Abel est toujours là. Ça aurait été bête qu'il soit déjà parti. Il aurait eu l'air bien bête. Même si, au fond, il aurait su que c'était mérité. Abel le connaît. Il sait que le Davies est toujours à l'heure et donc, s'il n'est pas là c'est qu'il ne vient pas. Jamais il ne lui aurait fait un truc pareil. Jamais il ne lui aurait posé un lapin. S'il n'avait pas pu venir à leur rendez-vous, il se serait arrangé pour le prévenir.

Un sourire illumine son visage quand il reconnaît la silhouette d'Abel. Il ne perd pas une minute de plus et fonce le rejoindre. Le Davies est surpris de l'expression qui s'affiche sur le visage de son meilleur ami. Il n'a pas l'air très content et même si ça aurait pu être normal chez n'importe qui d'autres, c'est étrange quand c'est d'Abel qui s'agit. Pour lui, Abel est du genre petit rayon de soleil et il ne le voit que très rarement contrarié ou en colère. Il semblerait que l'une de ses rares occasions se présente aujourd'hui. Il essaye de faire abstraction de ce sourcil levé. « Ça serait bien son genre » qu’il répond alors que sarcastique, Abel lui dit qu’il attend une beuglante de son oncle. Quand on connaît un peu l’oncle en question, on ne s’étonnerait même pas de voir une bleuglante débarquer. Sauf que forcément, ce n’est pas vraiment ce qu’il attend et il est gêné quand il lui dit qu’il l’attend depuis trois quart d’heure. Il s’installe face à lui. Le visage angélique de son ami semble complètement fermé et ça le mettrait presque mal à l’aise. « Désolé » il semble foudroyé quand il lui dit que si ça l’ennuie de le voir, il aurait suffit de le lui dire pour annuler tout ça. Hywel est vraiment blessé par cette réflexion. « Ne dis pas ça Abel! » il pince les lèvres à cette idée. « Ça fait un moment que j’attend ce rendez-vous, c’est juste que l’on m’a collé tout un tas de paperasses dans les pattes ce matin et j’ai un peu été submergé. » il passe une main dans son cou, mal à l’aise. Il n’aime pas être prit en faute « Quand j’ai réussi à émerger de tout ça, j’étais déjà en retard. » il ne lâche pas Abel des yeux, qui le foudroie littéralement des yeux. Il commande de quoi se désaltérer et attend que le serveur s’éloigne. « J’ai pas voulu te faire attendre, Abel. » Il soupire, il n’a pas l’habitude de faire des excuses. « Puis, je suis là maintenant, c’est le plus important, non ? » il lui adresse un petit sourire, penaud. « Sauf si tu m’en veux vraiment et que tu préfères que je reparte. » il serait triste si Abel accepte sa proposition et lui demande de repartir de là où il vient. Il le ferait quand même ou peut-être pas, il n’aime pas quitter son ami en mauvais terme. Ce n’est jamais une bonne chose de quitter les gens que l’on aime en colère. Surtout par les temps qui courent, on ne sait jamais si on pourra les revoir. Il s’en voudrait s’il venait à mourir alors qu’Abel lui en veut.
Contenu sponsorisé
Re: › we'll meet again (abel)
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers