AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens agrandir le clan de la famille royale avec le grand amour de James Windsor, Wendy Windsor !
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la société dans l'ombre avec le scénario de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhnes !
Des scénarios en folie
Viens regretter de t'être marié avec le scénario de Vivienne McKay, Amadeus McKay ! pale
Des scénarios en folie
Viens lutter pour la vie avec le fiston fraichement débarqué en Angleterre de Joaquim Cervera-Bernal, Lito Cervera !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Songbird in a cage - Wilfric ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
Lemon incest
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 578
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : Rogers

Age : 55
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Songbird in a cage - Wilfric
ce message a été posté Dim 11 Fév - 22:26



songbird in a cage
prélude
(début novembre 2046)

Victoria pénètre prudemment dans la cellule, à petits pas. Le battement de son cœur résonne dans ses tympans. Il ne peut pas te reconnaître. Elle se le répète, comme s’il s’agissait d’une formule magique protectrice. Puis la consigne est simple : éviter son regard à tout prix. Simple, très simple. Tellement simple que ça peut être traitre. Il ne peut pas te reconnaître.
Elle se croirait être une petite fille qui va se faire sermonner, alors que ces temps sont loin derrière elle. Toutes ces fois où son père lui faisait des remontrances pour ses remarques limites, toutes ces fois où sa mère lâchait un soupir profond avant de faire claquer sa langue, toutes ces fois où sa sœur la toisait comme si elle n’était qu’une misérable créature. Toutes ces fois où des membres de sa famille la jugeaient, où des inconnus la méprisaient, où Wilfric Mulciber la dédaignait. Toutes ces fois sont derrière elle.
La situation est inversée et, à présent, elle a un semblant d’ascendant. Mais elle n’est pas certaine de le vouloir. Toutes ces fois sont derrière elle et, pourtant, elle a le désagréable sentiment qu’il va à nouveau se produire le même scénario. Wilfric la prendra de haut, malgré ses blessures et sa position de prisonnier, et elle ne répondra qu’à moitié, parce qu’elle ne veut pas leur faire honte. Honte à qui ? Ils sont tous morts ! Mais, pour la McKay, ils sont encore là, au fond d’elle. Ils ne peuvent plus craindre qu’elle les déshonore – elle l’a déjà fait, de toute façon. Mais elle le craint encore.

Il a été décidé que plusieurs médicomages s’occuperaient du prisonnier, chacun à leur tour, afin de limiter les risques. Elle a été désignée pour faire partie de cette ronde de soignants en charge du vieil homme, et son cœur s’est serré dès cet instant. Victoria aurait pu dire à Jane que cette situation la mettait dans un inconfort certain, mais c’était probablement le cas pour tous les autres sorciers désignés. Puis elle ne voulait pas faillir à l’Ordre. On avait besoin d’elle, elle répondrait présente tant que ça ne mettait pas son fils en danger.
Victoria n’est pas la première à rendre visite à Wilfric, mais c’est sa première rencontre avec lui après de nombreuses années. Combien exactement ? Elle ne pourrait savoir, mais au grand minimum 25 ans. De ça, elle est absolument certaine. Elle aimerait ressortir de la cellule et vomir, pour se libérer du stress qui lui tord les boyaux, mais elle ne peut plus reculer à présent. Il est devant elle, encore vivant mais dans un état peu enviable. Elle se doit de rester forte, pour l’Ordre. Il ne peut pas te reconnaître.
Quelle attitude adopter ? Elle ne sait quoi lui dire. Cela fait à présent deux semaines qu’il est prisonnier, et il sait que Mervyn Kark et Elena sont morts. « Toutes mes condoléances ? » « Mulciber, t’es qu’une merde ? » « Bonjour m’sieur Mulciber ! Aujourd’hui, la météo est brumeuse, il fait cinq degrés et on sent l’hiver arriver. Heureusement, les oiseaux chantent encore, mais vous ne pouvez pas les entendre, c’est vrai ! Hahahahahah » ? « C’est moi, Victoria » ? Non, aucune de ces propositions ne lui semble juste. Les interrogatoires ont commencé, et cela se voit sur son visage déjà tuméfié. Elle s’approche donc de lui en silence et sort les pâtes nécessaires pour apaiser sa douleur. Revigor. Son sortilège ne semble pas avoir beaucoup d’effets, mais les autres médicomages n’en ont fait aucune mention. Il faudrait qu’elle en discute avec eux, pour savoir si d’autres ont remarqué cette inefficacité. Avez-vous des douleurs en particulier ? Il ne peut pas te reconnaître, tout se passera bien. Tout se passera bien.
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs