AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Malaises et trahisons ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Malaises et trahisons
ce message a été posté Sam 24 Fév - 6:12
Derrière son bureau à la Commission de la Trahison, Salomé attend nerveusement qu’on vienne la chercher. Qu’on l’informe que c’est à son tour, de procéder à ses rencontres du jour, que son premier interlocuteur l’attend à la salle d’interrogatoire. Bien que ce ne soit pas le terme employé, dans les mots fleuris de la Commission. La salle de rencontre. Comme si ce qu’ils y faisaient étaient de simples rendez-vous sans importance, où l’on parle de la pluie et du beau temps. Elle tente de se concentrer sur ses rencontres du jour, mais elle en est incapable - vérifie machinalement que sa couronne de tresses ne bouge pas, que ses vêtements ne sont pas froissés, tape du talon, claque des ongles.
C’est que la première rencontre accapare trop ses pensées. L’empêche de s’attarder autre part, agaçante comme un caillou dans son soulier. Qu’importe ce qu’elle fasse, elle revient à 9 heures, elle revient aux minutes qui la séparent de ce moment (cinq).

Alors que soyons honnêtes : il y a bien autre chose à penser que cette première rencontre du jour.
(quatre)

Les dénonciations pleuvent depuis à la Comission de la Trahison, comme toujours après de grands événements. De fort sérieuses, oui, mais également des farfelues. Farfelues, même, le terme est faible : des proprement ridicules, que Sally doit toutefois prendre avec le plus grand des sérieux. Dans un monde où même le château Kark n’est pas à l’abri des terroristes et de la trahison infiltrée, qui seraient-ils pour évacuer ces dénonciations sans même y jeter un coup d’oeil ? Grâce aux bons soins d’Arutha Kark, il est désormais impossible d’interroger quiconque faisant partie de la domesticité Kark, celle-ci ayant été réduite à néant. À des corps exposés partout dans Avalon, transformant la splendide ville sorcière en charnier. Un spectacle répugnant, d’une barbarie qui fait fulminer Salomé en silence, et qui surtout, entrave l’exercice de son travail. Comment s’assurer que la traîtrise ne venait pas d’ailleurs, si tous sont morts ? Comment débusquer les réseaux d’informations ? Comment agir auprès des familles sorcières possédant des esclaves, si ceux-ci se retrouvent tués du jour au lendemain ? L’employée ministérielle en elle a hurlé et depuis le 18 février, elle doit donc redoubler d’ardeur au travail. Leurs efforts conjugués ont permis d’établir une liste des personnes les plus fréquemment citées dans les rapports de dénonciation, dont des sang purs éminents de loyauté. C’est surtout afin de blanchir ces noms, plus que par réelle conviction de trahison potentielle, qu’ils rencontreront ces personnages.

Dont sa première rencontre.
(trois)

Hélios.
Chaos.
Kark.

Elle a hésité, la demoiselle, avant de prendre le dossier pour elle. Avant de se décider à ne pas le laisser tomber entre d’autres mains, jugeant fort objectivement qu’elle était la plus à même de gérer tout ce qui pouvait bien toucher le jeune héritier Kark. Après tout, qu’importe leur important lien qu’est Scylla, ils ne sont pas amis. Alliés par les simples circonstances de leur prise de la Marque des Ténèbres. Colocataires par la force des choses, depuis quelques jours et pour un temps indéterminé. Rien de plus.

(deux)

« Votre première rencontre est arrivée, Mrs O’Ryan. »
(un)
La brune se lève lentement de son siège, comme si elle n’avait pas l’estomac idiotement noué, et se dirige jusqu’aux salles de rencontre, isolées du centre de la Commission de la Trahison. Elle voit le dos d’Hélios, une seconde où il ne la voit pas, ne la regarde pas, seconde anonyme avant qu’il se retourne et constate que c’est elle. Bien elle. Encore elle. Ils ne se sont pas reparlés depuis la réunion d’urgence à l’ancien manoir Kark, suite à l’attaque du feu château Kark. À peine revus, croisés, évités (vraiment ?) dans les couloirs de la maison de Scylla, où le jeune homme désormais habite en l'attente de la reconstruction d'un lieu où l'héberger lui et sa famille. Salomé n’a jamais cherché à voir Hélios, de toute façon, et ce n’est pas aujourd’hui qu’elle commencera, alors que tout marche sur la tête et que le monde magique est dans de grands troubles. Elle tend obligeamment sa main au jeune homme, dans une poignée de main qu’elle fera ferme et décidée, point trop longue, ni trop courte. Comme un art, une prestation millimétrée, réglée au quart de tour. « Monsieur Kark. Pas de familiarité entre eux, dans l’exercice de ses fonctions. Prenez place. » Un geste de son autre main, lui désignant la chaise qui lui est attribuée, de l’autre côté d’une table. Deux verres, une carafe d’eau infinie, afin d’hydrater leurs gosiers assoiffés. Elle se pose en face de lui et de son dossier, sort un rouleau de parchemin et une élégante Plume à Papote, qui frémit d’anticipation sur le parchemin. « Merci d’avoir accepté cette rencontre. Commençons sans plus attendre. Déclinez votre identité, ainsi que le motif de votre convocation à la Commission de la Trahison, ce 25 février 2047 à 9 heures. » Moins longtemps ils se verront, mieux ce sera.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Lun 26 Fév - 2:00


Arutha a insisté pour qu’il assiste aux exécutions de tous les moldus qui ont, en quelque sorte, partagés sa vie depuis des années.

En voyant la tête de sa cuisinière préférée sur un pic, Hélios s’est décidé de déménager chez Scylla. Pour un temps indéterminé qu’il se fera un plaisir de rallonger.

Il ignore quoi penser de ce qu'il considère comme une barbarie indigne de leur sang. S’il n’a attenté à la vie d’aucun domestique… Il n’arrive pas à se convaincre du bien-fondé de tous ces pogroms. Louisa était une basique… Pas une moldue. Les moldus possèdent des cerveaux prédisposés à la servilité. Ils sont incapables de créer des plans tenant du raffinement de la traîtrise de Louisa. Par ailleurs, Mervyn n’a pu mourir sous des coups moldus. Impossible. Les témoins ont déliré, un point c’est tout.

Il vit dorénavant avec sa chair, son sang. Ça le comblerait de joie si l’image des moldus zigouillés arrêtaient de s’incruster dans ses cauchemars, là où seuls les démons d’Arutha et Sofia venaient y danser de leur valse maléfique. Et un peu Varian, mais il préfère cette obscurité-là. Autre frein à ses réjouissances : sa jumelle a trahi tout ce dont ils ont cru depuis leur première bouffée d’air. Et elle est amoureuse de ce… Hélios se sent bien cocu. Au moins, se dit-il parfois, il comprendra le vieux O’Ryan quand il arrivera enfin à séduire… Salomé. L’esprit du Kark vagabondait à d’autres femmes et occupations alors qu’il vivait à bonne distance de la née-Yaxley. Depuis cette collocation, les choses ont changé. Son désir a fleuri tel les pétales du plaisir.

Jusqu’à que sa commission mène une enquête sur lui. Un vrai tue-l’amour. Il a reçu la lettre la veille de sa convocation. En temps normal, il rirait en jetant la missive au foyer. Néanmoins… la paranoïa s’est insinuée pareil à la bactérie Dolohov dans les trachées moldues. L’opinion publique est devenue plus capricieuse qu’une maîtresse russe et je sais de quoi je parle. S’il s’agissait que de la populace qui s’excite… C’est que le petit Kark a maintenant des choses à se reprocher. De là à dire complice… Est-ce que cacher l’identité d’une de plus dangereuses traîtresses du pays peut être considéré comme de la trahison ? Oui, Hélios. Heureusement que le poids d’un serment inviolable sauve les ruines de sa conscience. Ce n’est pas de ma faute, je ne peux pas révéler les secrets de Scylla… je suis innocent dans cette histoire… Sauf que même sans serment, tu ne dirais rien, Hélios… Rien du tout. Pas facile d’être ce mec.

Il se pointe au Ministère. Il arrive à l’heure. Bien habillé. Cette situation est ridicule… Parfaitement ridicule… Me voilà à attendre dans cette salle comme un vulgaire suspect alors que j’ai toujours fait de mon mieux pour la Cause. Pour ma famille. Sauf pour Arutha dernièrement, certes. Ou Calliope. Ou Mervyn Jr… Bon je vais cesser d’y penser. Sur cette énième tentative de préservation de sa santé mentale, il attend son heure. Il prépare déjà ses répliques acides pour le basique qui viendra l’interroger mais… Salomé. Salomé va m'interroger. C'est en train de se produire. « Madame O’Ryan. » Il lui serre la main, le sourire en coin en se remémorant d’autres situations où ses mains se sont frottées contre les siennes. Il se retient d’ailleurs de pouffer de rire tandis qu’il s’assoit et écoute sa procédure. Ils vivent dans la même maison, viennent de la même promotion… Sans parler de l’épisode du maillot. J’aimerais bien me jouer de son entrevu tiens… Hélios, et si elle avait des preuves. Des vrais ? Son sang se glace. Elle n’oserait pas, si ? « Hélios Chaos Kark. Fils d’Arutha et Esmé Kark. J’ai été convoqué par la Commission de la Trahison parce que j’aurais, je cite, échangé des regards de connivence avec la terroriste Louisa Thompson lors de l’évènement organisé par Arutha Kark le 16 février 2047. On me soupçonne d’avoir été de mèche avec cet individu durant l’attentat qui a suivi. » Cette traîtresse, sans bouger le petit doigt, rend ma vie encore plus pénible… « C’est tout ce dont on m’a informé. » Il lève un sourcil, prêt à recevoir la suite. Il prend ses aises sur son siège. Se donner plus de confiance en soi qu’il en a vraiment, un talent qu’il peaufine depuis son plus jeune âge.  
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Jeu 1 Mar - 4:18
Le « Madame O’Ryan » calme, assorti de ce sourire en coin vaguement moqueur, a un effet ridicule pour la sang pure. Il fait courir son coeur, un peu, le sang dans ses veines, et si elle reste parfaitement impassible, c’est bien à force de pratique et d’application. Le flegme qui a toujours été sien est de plus en plus souvent mis à mal, depuis Tinworth, et il en devient une protection. Un bouclier, contre ce qui génère chez elle des émotions non désirées. Le jeune homme ne s’échappe pas de sa demande et bien obligeamment, décline son identité : « Hélios Chaos Kark. Fils d’Arutha et Esmé Kark. J’ai été convoqué par la Commission de la Trahison parce que j’aurais, je cite, échangé des regards de connivence avec la terroriste Louisa Thompson lors de l’évènement organisé par Arutha Kark le 16 février 2047. On me soupçonne d’avoir été de mèche avec cet individu durant l’attentat qui a suivi. C’est tout ce dont on m’a informé. » Bien. C’est bien tout ce qu’il avait besoin de savoir, et sa présence à la Commission témoigne suffisamment de sa bonne foi. S’il avait refusé… ça aurait été une autre paire de manches.

Salomé ouvre le dossier déposé devant elle, les yeux baissés sur les accusations additionnelles reçues au cours des derniers jours. Toutes plus étranges les unes que les autres, même risibles. « Nous avons reçu moult dénonciations anonymes à propos des différences personnages présentes au château Kark, en ce 16 février. Celles qui vous concernent vous prétendent de mèche avec Louisa Thompson, majoritairement, et que vous auriez aidé à l’attaque perpétrée en votre demeure. D’autres suggèrent que vous êtes victime de chantage de la part de l’Ordre du Phénix et que sous pression, vous auriez protégé leur infiltrée. Vous serez aussi honoré d’apprendre que vous êtes également le fils caché de la terroriste Jane Callaghan et que vous avez remplacé le véritable Hélios Kark afin d’infiltrer les Mangemort. » Le sérieux de son ton ne peut s’empêcher de se faire ironique, sur cette dernière proposition, qui est risible tant elle est improbable. Elle n’y aurait même pas accordé un iota d’attention, si le monde sorcier avait été rondement. Tout simplement parce que personne, jamais, n’aurait eu de raison de penser de telles choses. « Cette rencontre vise à vérifier l’exactitude des renseignements qui nous ont été fournis. Aucune accusation officielle de ne peut être formulée par la Commission de la Trahison. » Ils ne sont pas la Brigade. Ils sont des officiants, un menu fretin bien utile afin de trier le bon grain de l’ivraie, et pour les réels intervenants, les véritables agents de la loi, un filtre nécessaire pour faciliter leur travail.

Les termes sont clairement édictés, avant que cette rencontre débute officiellement. Les yeux bruns remontent du dossier, se fixent dans ceux pâles qui la dévisagent. Ses doigts capturent la Plume à Papote et la soulèvent du parchemin, pendant quelques secondes, afin que le compte-rendu verbal de leur entretien ne puisse trahir les paroles basses adressées à son vis-à-vis : « Je n’ai pas le choix, Hélios. Ordre du département. Vous êtes en première ligne. Vous. Les Kark. Les enfants des co-leaders, exposés à tous. Vous, Hélios, Scylla, Nilhem. Tout ira bien. » Il n’a rien à se reprocher, n’est-ce pas ? Rien qui concerne ces trahisons, dans tous les cas. Pour le reste… Salomé n’a certainement rien à dire. Elle dépose à nouveau la plume, là où elle s’était arrêtée et reprend, de la même voix neutre que précédemment : « Toute information utile en votre possession jouera en votre faveur. »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Dim 4 Mar - 22:16
Un rictus se dessine sur le visage du Kark lorsqu’il entend ce qu’il considère comme des embryons d’accusation. De la part de Salomé, qui plus est. Cependant, son rictus finit par mourir dans l’œuf lorsqu’il active ses méninges. Protégé leur infiltrée, ça non mais… Il y a des gens qu’il a évité de tuer ce jour-là oui. Dès qu’il a su la vérité, si partielle soit-elle. Si Hélios possédait une conscience aussi pure que celle qu’il montre, il rirait. Peut-être se lèverait-il pour quitter la Commission, comme lui permettrait son sang, a priori. Mais tout ça, ça reste en temps normal. D’ordinaire. Là, tout est différent bien, mensonges et cachotteries. Pas qu’en politique.

« Je n’ai pas le choix Hélios. Tout ira bien. » En écoutant ses paroles basses qu’il aimerait murmurer à ses oreilles, il change de regard. Il regarde profondément les iris de Salomé, incline légèrement sa tête, pour y projeter toute sa passion en elle. Hélios adore quand elle se montre douce après son vent glacial d’ordinaire. « Je sais. », murmure-t-il sous le ton des confidences. Il se détend avant de mimer l'abandon de soi-même à son interlocutrice. Il mordille sa lèvre inférieure en l’espace d’une seconde avant de la lâcher. Si seulement on était véritablement seul à seul…

« Je ferai tout en mon pouvoir pour éclairer la Commission, Madame O’Ryan. » Il soupire. Défends-toi comme au duel. Efficace, méthodique, prendre ton temps… ne pas t’enflammer trop vite, ne pas se refroidir, ne laissez aucun signe de faiblesse… allez vas-y. « D’abord en ce qui concerne ma soi-disante complaisante envers… Louisa, je tiens à signifier que durant l’attentat, je n’ai fait preuve d’aucune largesse envers les terroristes. Aucune. » Son nez s’allonge. « Louisa a révélé sa trahison alors que notre groupe se retrouvait en état de faiblesse. Elle était alors difficile pour Arutha, Saïmen Lagides et moi-même – qui sommes des sorciers aguerris – de la capturer pour la ramener devant la justice. La seule ouverture que j’ai laissé à l’Ordre du Phénix, c’est lors d'une négociation pour qu’ils nous rendent Scylla Lagides – alors prise en otage – contre la fille Callaghan. Bien entendu, nous avions l’intention de soit les tuer ou les capturer une fois madame Lagides à nouveau parmi nous. Tout ce que je vous raconte pourra être confirmé par Arutha, Saïmen et bien sûr Scylla, bien qu’un sortilège d’Impero ait pu entacher sa mémoire. » Si Hélios était né d’une famille moldue, il se sentirait comme Pinocchio. Je ne mens pas. J'omet certaines parties de la réalité. Nuance. Pour les bonnes raisons. Puis, Salomé ne pourrait pas comprendre. Ce serait trop risqué. Bien sûr je ne la crois pas capable de trahir Scylla mais… ça reste et restera entre nous deux, la vérité. Dû moins, ce que j’en sais… « Aussi, je me défends d’être le fils de quelqu’un d’autre que de mes honorables parents. Déjà que tous les médicomages et les témoignages de ma naissance, conjointe à celle de ma sœur jumelle, prouvent ma naissance et la pureté de mon sang. Quant à mon identité, je suis le véritable Hélios. Je peux le prouver : je connais nombre d’anecdotes datant de Poudlard dont vous-même, madame O’Ryan, pourriez confirmer à vos collègues. S’il faut mener de tels tests… » Sourire malicieux. « Aussi on n’a vu aucun changement dans mes performances sportives depuis la résurgence de la faction terroriste Ordre du Phénix. Ni dans mon style, ni dans mon attitude si ce n’est qu’elle s’est affinée avec ma progression durant mon voyage en Russie. Mon entraîneur vous dira que je suis un peu stressé mais j’ose croire que la mort de mes grands-parents et les attaques successives des terroristes sont des motifs valables à l'inquiétude. J’écris toujours de la même main, Varian Dolohov peut vous confirmer que je n’ai pas été kidnappé durant mon voyage en Russie par des sbires de l’Ordre du Phénix… Bref, je vous passe d’exemples supplémentaires mais s’il le faut, je peux continuer. Ou alors subir des tests pour s’assurer que je ne suis pas un métamorphomage. Pour le bien de votre travail. » Tant et aussi longtemps que personne ne joue dans ma tête avec la legilimancie, ça devrait aller…
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Jeu 8 Mar - 6:36
« Je sais. » Frisson. Malgré elle, ses yeux s’attardent sur la bouche d’Hélios, une infime seconde, et si la neutralité de sa voix ne la trahit pas, si le « Toute information utile en votre possession jouera en votre faveur » est dit sans trébucher, sans faillir, il est tout autre de son visage aux joues roses et aux yeux brillants. « Je ferai tout en mon pouvoir pour éclairer la Commission, Madame O’Ryan. » De la collaboration. Elle ne savait pas si elle devait en espérer, de la part du Kark, mais elle est soulagée de le voir si… coopératif. Pour peu, Salomé trouverait cela étrange, mais elle préfère croire que la perspective de s’éloigner de tous soupçons, lui ainsi que sa jumelle, est plus grande que sa fierté. Que son orgueil.

Attentive à Hélios, Salomé l’est entièrement. Position d’écoute, visage neutre, sans être froid, mains ouvertes, corps droit, sans être rigide. Tout un éventail de postures et de conseils, afin de mettre les personnes rencontrées en confiance, de les convaincre que les employés de la Commission de la Trahison ne sont pas des ennemis, mais bien des alliés. Une alliée qui cherche en ce moment les zones d’ombre et les doutes, dans le discours du jeune homme, et qui retient quelques détails flous afin de l’interroger à ce sujet dans peu de temps. Gymnastique intellectuelle dont elle est brièvement déstabilisée, d’une simple phrase, alors que le sujet passe de l’attentat du château Kark à la prétention de fausse identité : « [...] Je peux le prouver : je connais nombre d’anecdotes datant de Poudlard dont vous-même, madame O’Ryan, pourriez confirmer à vos collègues. S’il faut mener de tels tests… » Ses yeux s’abaissent, sous le sourire malicieux d’Hélios, sourire qui semble faire référence à trop de choses, et à rien du tout en même temps. Si au moins c’était elle qui prenait en note cette rencontre, au lieu de sa fidèle Plume à Papote, elle pourrait s’occuper les mains et l’esprit ! Elle écoute patiemment le jeune homme débiter la suite de son laïus, parfaitement logique, parfaitement sensé, et elle ne trouve rien d’anormal dans ce que lui dit Hélios. Normal : ce n’est pas un traître. Ni un terroriste. Hélios Chaos Kark est bien des choses, mais pas cela. « Nous prendrons contact avec Mr Dolohov, si des vérifications doivent être faites quant à votre temps en Russie. » La plume rature le parchemin deux fois, sous le nom de Varian.

Pitié.
Elle a vraiment envie de tout, sauf de passer même une minute dans une pièce à devoir « interroger » Varian Dolohov.

La brune s’étire, alors qu’elle se redresse sur sa chaise. Ses jambes, sous la table, effleurent celles de son vis-à-vis, pour ensuite s’y appuyer. La soie des bas contre le pantalon. « Vous connaissez Louisa Thompson depuis plusieurs années. A-t-elle déjà laissé voir un quelconque signe de ralliement aux idées propagées par l’Ordre du Phénix ? Nous sommes malheureusement dans l’impossibilité d’interroger le personnel engagé par ses soins, mais avez-vous souvenir de quelques commentaires particuliers, ou attitudes différentes, de ce qui est habituellement inculqué aux domestiques ? Saviez-vous si elle fréquentait un club, ou avait des amis ? » Bien peu d’espoir, face à cette question. Qui s’intéresse à la vie de ses domestiques, même si c’est une basique ? Qui veut savoir quelle vie ils ont hors de leurs fonctions, alors qu’ils ont été éduqué à se soucier uniquement desdites fonctions ? Un coup d’oeil au parchemin, qui se couvre peu à peu de leurs paroles. « À quel moment Mrs Scylla Lagides, née Kark, a-t-elle été touchée par le Sortilège de l'Impérium ? Avez-vous reconnu qui le lui a lancé ? Combien de temps est-elle restée sous son influence ? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Mer 14 Mar - 0:19
Dix points pour Gryffondor, pense le Kark tandis que les bas de leurs jambes se collent l’un contre l’autre. Tout de suite, il se convint qu’il s’agissait d’une très bonne idée depuis le début que de participer à cet interrogatoire. Ou serait-ce une méthode pour me ramollir ? Faire baisser ma garde en anticipation de ce qui arrive ? Puisque les dernières accusations étaient d’une stupidité… Non, Salomé ne ferait pas un coup pareil. Je ne pense pas. En même temps… aurais-tu pensé que Scylla trahirait pour un obscur Phénix ? Malgré tout, il ne déteste pas ça, le Hélios.

Il ferait un pas de plus, si seulement… Si seulement le contexte lui permettait. Cruauté du destin qui lui donne une pomme trop haute pour lui, sur sa branche. Comment retourner la situation en sa faveur… en leur faveur ? Il revient à la réalité lorsque le nom de Louisa Traîtresse Thompson revient sur la table. Et là, quant à parler de celle-là… il réduisait son existence à une domestique comme tant d’autres jusqu’aux récents évènements. Il ne le pense pas en mal : juste, les gens qui travaillaient pour le Château occupait peu de place en son esprit. Plus maintenant. Pas depuis qu’il a vu tous ceux qui ont travaillé à leur confort mourir dans la gratuité sanguinaire de son paternel. Certes, il suppose que certains devaient être des traitres mais… les innocents dans cette histoire ? Arutha ne pouvait-il pas attendre qu’une enquête extirpe les mauvaises herbes du champ ? Non, bien sûr que non. « Je n’aurais jamais pensé que Louisa Thompson était de mèche avec les terroristes avant l’attentat au Château. Elle était une domestique exemplaire, disciplinée et très… valorisée par ma tante Calliope Kark. » S’il peut embourber Calliope au passage, pourquoi s’en priver ? Hélios se remémore que d'un seul commentaire de Louisa : Votre petit règne de terreur sur les femmes Kark s’achève maintenant. Une phrase qui le hante davantage que sa honteuse traitrise. Une phrase qui, en plus des révélations maladroites de son père, résonne d’horreur lorsqu’il pense à sa mère. Esmé. Dont il n’a plus aucune nouvelle. Dont il doute la version livrée par son père. Puis Scylla… Scylla violentée comme… comme une femme battue. Il se sent coupable. De quoi, il reste incertain, mais cette histoire ne lui inspire aucune fierté karkienne qu’il chérit si souvent. Pourtant, ce qu’il l’adore, cette fierté… Tant d’émotions contradictoires en cet homme.

« Je n’ai jamais été particulièrement proche de Louisa. Elle était assez discrète, même durant l’attentat lorsqu’elle feignait de défendre le Château. Je pense que madame Calliope Kark sera plus à même de vous éclaircir à ce sujet… » Si Calliope peut prendre un peu de blâme dans cette affaire, ça lui fera plaisir, au Hélios. Toutefois, comme toutes ses petites victoires aujourd’hui, une réalité désagréable vient les noircir pareil à un nuage de charbon. Scylla… Pourquoi l’ai-je donc mentionné plus tôt ? Son talon d’Achille, sa faille, là où il partage une part de traitrise à la Cause comme leur cœur qui bat du même sang. Oui, il pourrait décrire cet individu. Pas l’identifier mais donner une brève description : il a assez voulu le décapiter pour ça. « Elle a été touchée au début de l’attentat. Nous étions dans un salon, face aux terroristes. Tandis que le système de défense établi par mon grand-père Mervyn Kark s’est activé, l’individu a profité de l’occasion pour s’emparer de madame Scylla Lagides. En ce qui concerne la durée du sortilège… Difficile à dire. Durant une bataille ou un duel, on perd la notion du temps. Peut-être quatre à six minutes ? Quant au lanceur… je n’ai pas été en mesure de le reconnaitre. Il masquait son apparence. J’étais trop absorbé par le sauvetage de madame Lagides pour m’attarder sur un quelconque signe distinctif. » Il pourrait dire tellement plus. Parler du son de sa voix de jeune con immature, de sa taille, de sa couleur de peau, de son accent, de la couleur de ses yeux… Mais il se tait. Il s’est fait une promesse.

Puis si quelqu’un doit absolument lui faire la peau, autant que ça soit moi. Ce serait plus simple pour tout le monde et j’avoue que l’idée ne me déplait guère.

Tout doux Hélios… Il se plonge dans les pupilles de Salomé. Attirance. Douceur. Ses nerfs se détendent. À défaut de ressentir des papillons dans le ventre, se perdre dans cette femme aux manières de glace lui donne moins d’étriper son prochain. Il ignore si c’est souhaitable. Les conquêtes de la séduction doivent affiner son esprit guerrier de mâle alpha. Pas l’attendrir. Réveille-toi Hélios, ne perds pas de vue pourquoi tu es là. Recentre-toi. Redresse-toi. Tout de suite. Sa jambe se frotte dans une discrète friction contre celle de Salomé.
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Dim 25 Mar - 6:47
Hélios n’a rien à lui dire sur Louisa.
Elle n’est pas surprise. Ni même déçue. C’est tout ce à quoi elle s’attendait, en posant cette question vide de sens pour un sang pur tel que le jeune Kark. De vagues allusions à tante Calliope, celle qui a embauché la domestique en premier lieu il y a des années, et au comportement jusqu’ici toujours exemplaire de la Thompson. Pas un seul indice quant à sa vie privée, pas une seule confession pour orienter les recherches du Ministère suite à cette rencontre.

La brune fonde cela dit quelques espoirs à propos du terroriste qui a attaqué et manipulé Scylla. Elle brûle, la Poufsouffle, de retrouver l’impudent qui a agit ainsi. Elle suppose, même, que c’est le cas d’Hélios. Le jumeau Kark est grandement attaché à sa soeur et ferait tout pour la défendre. Ils ne sont pas amis, mais elle le connaît, le Gryffondor ! La Plume à Papote court sur le parchemin dès qu’il prend la parole, et fébrile, Salomé se penche un peu plus vers le jeune homme, curieuse d’entendre la description à venir du terroriste. Car elle viendra, la description, elle en est persuadée. « [...] Quant au lanceur… je n’ai pas été en mesure de le reconnaitre. Il masquait son apparence. J’étais trop absorbé par le sauvetage de madame Lagides pour m’attarder sur un quelconque signe distinctif. ... ah. » Les règles du département sont claires : rester neutre, en toutes circonstances. Ne pas montrer ses émotions. Ne pas s’investir dans les rencontres, même si les personnes devant soi sont connues. Sa façade flegmatique se craquèle sensiblement, alors que son ah laisse filtrer sa déception. Rien. Hélios n’a rien. Rien remarqué. Aucune information utile. Rien qui puisse les aider, l’aider, dans les recherches. Une déception qui pourtant est logique, portée par les explications du Kark.

Une friction sur sa jambe.
Une erreur, croit-elle, d’abord, mais le contact ne cesse pas. Mouvement doux, qui s’interrompt avec quelques secondes. Qui reprend, par la suite, de son initiative. Son pied élégamment chaussé remontant contre la jambe de l’homme, quasi au genou.
Les traits réguliers d’Hélios sont calmes, presque doux. Les siens, fixés dans une expression indéfinissable, mais certainement pas déplue. Ni fâchée. Ses yeux s’abaissent momentanément sur la feuille devant elle, afin d’y repérer ce que la Plume à Papote a rédigé sans faillir. « Pouvez-vous décrire les deux autres terroristes qui ont réussi à s’enfuir avec Miss Elizabeth Callaghan ? Afin que nous puissions recouper ces informations avec celles que nous possédons déjà. Sa voix grave se fait plus lente. Séductrice, peut-être même ? Prenez votre temps, Mr Kark. » Le contact sur sa jambe plus appuyé. Les regards qui, une nouvelle fois, se confrontent sans ciller.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Ven 30 Mar - 22:03


Prenez votre temps. Hélios aime ça. S’il peste contre ce contexte austère qui l’empêche d’être plus… démonstratif, il n’empêche que ça lui plaît, en partie. Jusqu’où peut-il aller ? Jusqu’où pourrait-il faire monter la sauce ? Briser ce petit masque professionnel peu à peu… le craqueler par la force de son désir.

Hélios monte à son tour le long de la jambe de Salomé. Pas aussi loin que les pattes de la sylphide brune le peuvent, mais assez pour y laisser son aura chaude contre un peu de sa peau. Son tissu contre son enveloppe, une nouvelle friction lisse et pourtant tendre. Une danse absurde s’opère : une partie de jambes en l’air comme le soleil n’en voit jamais tant il se passe peu et tout à la fois. Des gamineries, sans doute. Un jeu d’adolescent, c’est certain. Cependant, Hélios apprécie comme s’il s’agissait d’un rattrapage d’une jeunesse fracturée entre Arutha, les terroristes et cette espèce de tragédie permanente qu’il subit.

« Les autres attaquants n’étaient pas masqués. Je doute qu’ils craignent qu’on les suspecte. Mais bon… Il y avait un homme à la peau blanche et aux cheveux blonds. Il avait un accent américain et des yeux clairs. L’autre… un roux, moustachu avec un accent francophone. Je pense qu’il s’agissait d’Obbie Kantaro : c’est un fugitif très connu. Les deux étaient assez grands, musclés… Il se dégageait quelque chose d’un peu rustre chez eux et ils portaient de vieux vêtements. » Sinon, qu’avait-il d’autre à ajouter ? Il en dit presque autant qu’Elizabeth Callaghan, en réalité. Sam Jones et Obbie Kantaro figurent déjà dans les listes. Quant à celui dont il tait l’identité, Hélios ignore s’il se cache parmi les fugitifs ou la population.

Le Kark se terre dans le silence. Que dire de plus sur ces terroristes ? Pas grand-chose. La vraie conservation… se déroule entre les pigments des yeux des deux Sang-Purs. Or, verbaliser ce qui découle de l’instinct… très difficile et si Hélios est beau-parleur, il n’est pas poète. Et puisqu’il se retrouve dans les locaux de la Commission de la Trahison, le miel fermente sur sa langue en attendant l’intimité d’une conversation à deux. Réellement. Il se sent prêt à lui livrer les paroles chaudes et de les accorder aux actes. À un toucher qui glisse du haut vers le bas, sans vouloir s’arrêter. « Cette description vous satisfait-elle, madame O’Ryan ? », dit-il en enroulant sa jambe gauche contre la sienne. Bien sûr, une jambe humaine ne peut pas reproduire l’élégance du serpent… mais avec le tendon une étreinte devient une caresse. Pour l’observateur borgne, Hélios réplique. Pour les danseurs de dessous de table, Hélios invite.
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Sam 7 Avr - 19:07
Elle est idiote, d’agir ainsi. Flirter avec un autre homme que son époux, est-ce tromper ? Salomé suppose que oui. Les limites de la conjugalité lui semblent bien floues, en cet instant où elle s’aventure à peine de l’autre côté d’une ligne. Un pied déposé un peu plus loin, pour voir ce qu’il en est. Peut-elle tromper un homme auquel elle doit être fidèle, mais avec lequel il ne s’est rien passé ? Elle suppose que oui, aussi. Parce que même si c’est son corps qui se réchauffe et rougit sans son consentement, au souvenir de l’été, c’est tout de son fait que la suite des choses. Sa jambe qui se frotte contre celle de son interlocuteur, et vice-versa, dans un moment secret qui ne sortira pas de cette pièce.

Salomé se force à se concentrer sur les paroles d’Hélios, et non pas sur tout ce qui peut bien se passer sous la table. Les descriptions qu’ils livrent collent à celles données par Saïmen, interrogé par d’autres membres de son département, ainsi que par Arutha. Obbie Kantaro, évidemment. Aucun doute de l’identité du personnage, connu et reconnu comme terroriste notoire, probablement même très haut placé dans la potentielle (probable) hiérarchie phénix. Aussi roux que bruyant, nauséabond et créateur d’explosions meurtrières. Accolé, cette fois-ci, à un blond à l’accent américain et à cet autre inconnu qu’Hélios n’a pas reconnu. Ce dernier point ne cesse de l’embêter et elle se promet d’y revenir, plus tard. Une note, sur les parchemins destinés à sa seule lecture, d’une main qui ne tremble même pas. Définitivement comme si rien du tout ne se passait. « Cette description vous satisfait-elle, madame O’Ryan ? Tout à fait, Mr Kark », roule sa voix grave. Elle hésite à répondre au geste, à l’invitation, cachée de son camarade. Elle replie plutôt les jambes et délaisse la chaleur de celles du Gryffondor. Salomé se redresse un peu sur sa chaise et se sert un verre d’eau, qu’elle boit d’une seule longue gorgée, car dès que ses lèvres touchent au liquide, elle se découvre assoiffée. Le geste lui permet de retrouver une pauvre contenance, si nécessaire à cet exercice. À se laisser ainsi distraire, elle va passer à côté d’informations importantes, de détails qui lui ont probablement déjà échappés.
Tout ça pour la gueule arrogante d’Hélios Chaos Kark, qui est probablement très satisfait de son petit effet. De ce petit pouvoir qu’il réussit à avoir sur elle, comme si elle était une pauvre greluche qui ne savait pas de quel bois il était fait. Imbécile. « Nous n’avez pas parlé de Miss Isilde Sabordage, présente à vos côtés lors de l’attaque. Sally est la première à détourner le regard, pour le poser avec beaucoup de conviction sur ses notes. Pourquoi omettre sa participation ? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Ven 13 Avr - 21:10
Le repli de ses jambes et le soudain regain d’attitude de Salomé amuse Hélios. Une pudeur de jeune fille, de femme mariée ou les deux à la fois ? Le Kark l’ignore mais il trouve ça plus mignon que repoussant. Cependant, il cesse ses avances. Dû moins physiquement. S’il ne considère pas le geste comme un non, il ne s’agit pas d’un oui. Il vaut mieux s’arrêter là. Plus tard, pense-t-il en levant un sourcil en direction de la belle.

Se sent-il mal de courtiser une femme mariée ? Oui et non. Certes il comprend qu’il fait une erreur. En plus, il s’agit de la meilleure amie de Scylla. Pourtant… pourtant il écoute son entrejambe. Ce truc fait oublier de nombreuses considérations, en plus de lui fournir une montagne d’excuses. Mr. O’Ryan est vieux déjà. Salomé a presque l’âge de son fils par le Lord ! Bon, une différence d’âge… de quelques années, voir d’une dizaine, pourquoi pas. Mais là ! Elle doit s’ennuyer la pauvre… Je ne viens donner qu’un peu de vie à ce mariage. Voilà tout. Si je désennuie sa femme, elle n’en deviendra que plus agréable à côtoyer ! Mr. O’Ryan devrait me remercier, au contraire. Hélios est humain, mais il peut être un sacré connard, qu’on se le dise. Il se sentirait à peine coupable de créer une accidentelle nouvelle branche des Kark dissimulée au sein de la famille O’Ryan. Tu dois être vigoureux, un mâle dominant et reproducteur, lui chuchote l’Arutha en lui. Tant et aussi longtemps que ça reste un secret, bien entendu. Et les secrets… ils s’accumulent pour le Kark solaire.

Néanmoins, sa satisfaction diminue sur son visage au nom de Sabordage. Isilde Sabordage. Elle pense bien me rouler en sortant celle-là. Eh oui, je l’ai omis. Elle ne vaut pas la peine que j’en parle longuement… ou que j'en parle tout court en fait. Mais puisqu’elle insiste. Hélios finit par découper son embarras par un sourire un brin moqueur. « Les hauts faits de mademoiselle Sabordage n’ont rien de reluisants. Ils sont même honteux. Et je tentais tant bien que mal d’ignorer cet épisode pour son propre bien mais puisque vous insistez… » En vérité, il trépigne d’impatience à l’idée d’expliquer à Salomé comment ce qu’il appelle Miss. Algue a écartelé sa meilleure amie. En plus de mettre sa vie en danger de mort. Pourquoi ? Par ego mal placé pour une basique. Parce que mon plan allait fonctionner. C’était en voie de se réaliser. Mais non… Il fallait qu’elle gâche tout. Et si Scylla n’avait pas cette… relation abominable avec son ravisseur, que se serait-il passé ? Elle aurait pu mourir. Et ça la Sabordage devait le savoir. Sale gueuse. « Isilde a combattu sans se démarquer jusqu’à qu’elle refuse de coopérer. Nous étions en situation de prise d’otage, comme je vous l’ai dit précédemment… Et tandis que le ravisseur de madame Lagides se montrait ouvert à la discussion – ce qui aurait pu jouer en notre faveur – mademoiselle Sabordage a préféré lancer un sortilège. Contre madame Lagides. Un Distrahet. Cela va sans dire que le plan a échoué mais surtout… cela a mis en danger la vie de ma propre sœur. Quant au reste de la bataille, elle a été aussi utile qu’un bibelot. » Des mots durs mais pour le duelliste, la rouquine d’eau salée les mérite. Si elle avait suivi son plan… Pour une fois qu’il demandait quelque chose aux troupes, il fallait que ça foire. « Vous voyez dans quelle position cela place mademoiselle Isilde Sabordage. Loin de moi de vouloir cacher son erreur, mais je me disais qu’il valait mieux ne pas enfoncer le couteau dans la plaie. » Oups, trop tard, se dit le Kark avec malice.
Veuve noire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 452
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Mer 9 Mai - 5:31
Un sourcil équivoquement levé en sa direction.
Les siens, légèrement froncés, en réponse.

La brune voit la superbe d’Hélios fondre quelque peu, alors qu’elle aborde le sujet de la fille Sabordage, et même son sourire ne rattrape pas tout à fait la chose. Ce Kark. Toujours à la recherche du contrôle. Sur lui-même, comme sur les autres. « Les hauts faits de mademoiselle Sabordage n’ont rien de reluisants. Ils sont même honteux. Et je tentais tant bien que mal d’ignorer cet épisode pour son propre bien mais puisque vous insistez… Salomé se fait sérieuse, même sévère. J’insiste, en effet. Toute dissimulation d’information est sévèrement punie, Mr Kark. Ne soyez pas celui qui devra subir ces conséquences. » Les détracteurs les Kark s’en donneraient trop à coeur joie, s’il venait à leurs oreilles quelconques rumeurs de dissimulation du côté du jeune homme. Il ne manquerait plus que ça ! Son rôle est de débusquer les traîtres, mais également de protéger le pouvoir. Une fine balance, qui se joue très précisément, dans cette situation délicate.

Enfin, quelque chose de conséquent ! Qui vaille la peine d’être noté ! La Plume à Papote rédige frénétiquement sur le parchemin, alors qu’Hélios raconte les exploits - ou comme il a dit, avec une bien juste ironie, les hauts faits - d’Isilde Sabordage. Pour toutes les précédentes minutes où Salomé avait la désagréable impression de perdre son temps (et ses moyens), elle a enfin le sentiment de travailler. Elle pâlit subitement à l’entente du triste sort enduré par sa meilleure amie. Écartelée ! Par une membre de sa propre faction ! Pauvre Sissi ! Déjà prisonnière de ces affreux terroristes, ce n’était apparemment pas assez !
Ses mains se crispent, en petits poings serrés, et tout son corps se raidit un peu plus. La sale petite… basique ! Aucune insulte convenable ne lui vient en tête, afin de qualifier son outrage et sa colère, et elle ne peut même pas en laisser aller une seule miette. Elle se contente de vider un autre verre d’eau, comme si le liquide contenait un quelconque remède miracle.

« Vous voyez dans quelle position cela place mademoiselle Isilde Sabordage. Loin de moi de vouloir cacher son erreur, mais je me disais qu’il valait mieux ne pas enfoncer le couteau dans la plaie. Nous voyons tout à fait, mais nous sommes ici à la Commission de la Trahison, Mr Kark, pas à celle de la Compassion. » Elle est brusque, dans le commentaire destiné au jeune homme. Comme si c’était le temps de faire des chichis ! Il ne s’en donne pas la peine, en d’autres temps, alors quelle mouche le pique, à cet instant ? « Miss Sabordage… visait-elle explicitement Mrs Lagides ? L’avez-vous informé de votre plan ? Tentait-elle sciemment, à votre avis, de nuire à la situation, en ne suivant pas des ordres ? Entreteniez-vous une relation, de quelque nature que ce soit, avec Miss Sabordage, précédente à cette intervention ? » Qu’il sente un peu l’eau chauffer. Juste pour voir.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 141
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : frith

Double compte : Alice Charley & Theresa Mulciber

Age : 23 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Arutha qui tue Scylla, avec lui-même pour complice.
Dialogue : #b3ffcc
Longtemps en relation fusionnelle avec sa jumelle, Scylla Kark, il tente aujourd'hui de recoller les morceaux et c'est difficile - Fils d'Arutha Kark et ce n'est pas une qualité - Meilleur ami de Varian Dolohov et il en est fier - Apprenti de Sofia Dolohov, ça aussi il en est fier - Possible héritier - Bien qu'il soit un Mangemort convaincu, il voudrait changer certaines choses dans la communauté sorcière (pour le mieux) - Son ego est bien nourri - Veut retrouver sa maman - Duelliste prodige qui se plante lorsque ça devient sérieux - Aime tout ce qui est viril
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté Ven 11 Mai - 22:40
Un sourire narquois apparaît sur le visage d’Hélios. Le punir, lui ? Hélios Kark, petit-fils de Mervyn ? Par qui, des bureaucrates qu’il pourrait balayer d’un quelconque sortilège ? L’orgueil de l’héritier… un orgueil qu’il vaut mieux éviter de froisser. Il pense alors au sourire de Sofia Dolohov et se dit qu’elle, elle les aurait déjà renvoyés sous les jupes de leur mère. Mais lui… Bah j’ai toujours été trop gentil il faut croire. Je suis venu, déjà, puis j’ai collaboré à leur petit jeu. Et maintenant quoi ? On me menace comme si j’étais un suspect devant des accusations aussi infondées ? Ah, ah… Et Salomé, tellement mignonne dans son ignorance et son zèle de fonctionnaire. « Très bien. », se contente-t-il de répliquer à mademoiselle O’Ryan. Il imagine les employés envoyer leur mandat d’arrêt aux Pacificateurs, ceux-ci hésiter à l’idée de capturer l’enfant du patron et au final, faire une descente dans les bureaux mêmes de la Commission pour trahison. Une douce ironie qui vaudrait bien l’inconvénient pour le Kark.

Hélios n’a pas l’habitude qu’on lui parle de punitions, à l’exception de son père ou de Sofia. Encore moins d’une personne de son âge. Élevé à ne prendre les critiques que d’une élite restreinte, il prend mal cette petite claque. Il aimerait saboter l’entrevue, maintenant. Question de voir ce visage froid s’empourprer. Tout de suite, il se met sur la défensive. Il sait que ça ne jouera pas à son avantage mais hors de question de passer pour une espèce de nul qu’on piétine. À cette histoire de Commission de la Compassion, le Kark choisit d’être incisif : « Pardonnez-moi, ce détail m’a échappé. », dit-il avec aplomb. Qu’elle sente l’eau chauffer.

Hélios hésite un instant avant de répondre, mimant de fouiller sa mémoire. Jeter l’opprobre sur Sabordage, ça me va. Lui envoyer le Ministère aux pattes… Pourquoi pas mais… Est-ce que ça en vaut la peine ? Doit-on procéder à davantage d’arrestations ? Les véritables traîtres... Je sais à quoi m'en tenir. Enfin nous l'aurions su au moment de la trahison de Louisa si la Sabordage était dans le coup. Elle aurait agi différemment. Ça me semble alors bien inutile de lui faire porter un chapeau autre que celui de sa propre nullité… « Miss Sabordage visait sans doute le terroriste qui tenait madame Lagides en otage. Elle a échoué. J’avais informé toutes nos troupes en présence du plan et les ordres étaient clairs : ne rien faire sans que je n'en donne le signal. » Pour les coupables, on repassera, Salomé. Bah oui j’ai failli te donner une piste valide mais je la reprends, tu vas faire quoi ? « Je pense qu’elle ne savait pas ce qu’elle faisait. Les Sabordage ne sont pas célèbres pour leur discipline, ni leur sang-froid. C'était un acte stupide, nuisible et qui aurait pu attenté à la vie de ma propre sœur. Voyez mon biais : s’il n’en était que de moi, je la virerais de nos rangs. Je ne pardonnerais jamais un pareil écart de comportement, au cours d’une situation aussi cruciale ! En dépit de cela… Non, je ne crois pas que c’était réfléchi. Elle a surement craqué sous la pression. » Pause. « Je ne connaissais mademoiselle Sabordage que de nom avant l’attaque. Elle a assisté au buffet en commémoration… » Il soupire, exaspéré par la propre sottise de son paternel. « … de l’exécution de la fille Callaghan. Elle a rejoint notre groupe au début de l’intervention. »
Contenu sponsorisé
Re: Malaises et trahisons
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre