AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Londonian dizi ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1259
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Willobbie

Double compte : Stanley SS Summers

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Londonian dizi
ce message a été posté Mar 10 Avr - 22:24
« On mélange tout et on voit ce que ca donne... »
10 avril 2047


Elle avait beau faire, elle était fatiguée. Malgré le temps, malgré les potions de sommeil, malgré Adem, elle dormait toujours mal - quand elle dormait. Elle en devenait irritable, perdait patience plus facilement... Et elle n'en voyait pas le bout. A qui aurait-elle pu confier son mal ? Les membres de l'Ordre - ou de l'Inquisition - avaient leurs propres démons, et il n'était pas question de consulter un quelconque spécialiste. Pas tant que l'Ordre ne tiendrait pas le gouvernement. Il ne lui semblait donc que qu'une seule solution : réussir. Et elle avait bien l'intention de donner de sa personne.

Pour l'occasion, Jane l'envoyait discuter avec la mafia iranienne de Londres. Rien que ca ! Adara ne pensait pas avoir le moindre talent de diplomate - sans compter qu'il ne s'agissait pas d'un gentil ambassadeur qu'il fallait baratiner ! Cependant, si Jane l'envoyait faire ce boulot, ce n'était sans doute pas pour rien... Elle lui faisait confiance, fallait croire...
L'autre question était de savoir comment contacter cette fameuse mafia. Le commerce des plantes ne donnait pas exactement le genre de réseau susceptible de négocier avec la pègre, encore moins celle de Londres. Mais elle imaginait que c'était là que son partenaire intervenait. Odin Sabordage... Sans doute un membre de la famille de son amie Arsenia... Un pirate, même civilisé, avait très probablement des contacts où il fallait comme il fallait.

Ils s'étaient donné rendez vous dans un lieu discret, un bar de la périphérie de Londres, le genre d'endroit très fréquenté, où les gens entraient et sortaient, parlaient fort sans prêter attention à ceux qui les entouraient. Un bon endroit pour comploter sans se faire remarquer.
" T'es sur de ton coup ? Comment on va trouver ton contact ? "

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1806-odin-sabordage-la-pira
Messages : 58
Date d'inscription : 19/02/2018
Célébrité : Conor McGregor
Crédits : Schizophrenic

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 3
Statut : Incasable.
Métier : Pirate! Capitaine du Ragnarök.
Baguette : Chêne rouge, vingt-quatre centimètres, plume de Phénix. Ultra-rigide.
Epouvantard : Lui même les traits tirés, arborant le regard morne et la dégaine terne des terrestres, dompté par son époque.
Dialogue : #ffcccc

א Pas vraiment le genre de type que tu veux croiser en mer. Encore moins si tu croules sous les Galions.
א Peut-être le Phénix le moins investi de l'histoire.
א Présente une aversion manifeste et incontrôlable pour tous les individus masculins de plus de cinquante ans.
א Fuit après le coït plus vite qu'un sang-de-bourbe devant un pacificateur.
א Pirate non-alcoolique mais totalement addict aux paris et aux jeux d'argent.
א Aime prendre des risques, même -surtout- quand le jeu n'en vaut pas la chandelle.
א Ne se sépare jamais de Douloureuse, dague multiséculaire forgée par les gobelins. Sa lame est inaltérable.
א Permet aux criminels et fugitifs de tous bords de rejoindre/quitter l'Angleterre moyennant rémunération et Serment Inviolable.
א Possède divers tatouages dont un immense sur le plexus solaire.
א Superstitieux et sensible à l'ésotérisme, il accorde un crédit considérable aux prédictions de la Pythie du Ragnarök.
א Allergique à la magie noire.

אא

Re: Londonian dizi
ce message a été posté Mar 19 Juin - 23:27
Stratégie, calcul, manipulation. Des concepts avec lesquels je ne suis pas très à l’aise. C’est un secret de polichinelle : je ne suis pas un cérébral. Lorsque la situation le permet, je préfère largement recourir à la violence pour obtenir ce que je veux. Malheureusement, l’opération qui doit être menée ce soir fait appel à un tout autre registre de compétences. Traiter avec Al-Farsi ne sera pas facile, si tant est que l’on parvienne jusqu’à lui en un seul morceau. A mes côtés, Adara. « C’est lui qui nous trouve ». Bien que nous ne nous connaissions pas très bien, il est impératif que notre binôme soit fonctionnel. Pour que cela soit possible, l’honnêteté est de mise. « Quant à être sûr de mon coup… disons que j’ai barre sur lui. Sans entrer dans les détails, je possède certaines informations à même de le mettre extrêmement en danger. C’est un connard mais il n’est pas bête, je pense donc qu’on peut compter sur lui ce soir ». En quelques mots : conflit d’intérêt, contrebande, organisation concurrente. Largement de quoi finir ses jours au fond de la Tamise, les pieds dans le béton.

Le voilà qui arrive, justement. Méconnaissable car sous polynectar. Nikola Golovin n’est pas le genre d’individu à laisser quoi que ce soit au hasard. Je le reconnais au brassard rouge qu’il porte sur le bras, signe distinctif convenu en amont. « C’est lui. Par contre, c’est pas sa vraie tête ». Barbe fournie et crâne rasé, loin de son habituelle tignasse blonde. Comme prévu, il ne sourit pas et a même l’air carrément hostile. « Inutile de préciser à quel point j’apprécie le chantage, Sabordage ». Je hausse les épaules, peu enclin à mettre de l’huile sur le feu. Je lui montre Adara d’un signe de tête. « Ma coéquipière… Scarlett ». Le pseudonyme est évident mais, coutumier du fait, il ne tique pas.

Nous nous éloignons un peu du bar. Après s’être assuré de l’absence d’oreilles indiscrètes, il attaque enfin. « Que les choses soient claires : aucun geste brusque, mais en évidence et vous faites ce qu’on vous dit ». Aie. Le pluriel ne m’a pas échappé. Je regarde autour de moi. « C’est bon, dis à tes copains de sortir, on n’a pas l’intention de faire de vagues ». « Cela vaut mieux pour tout le monde, en effet. A ce propos, donnez-moi vos baguettes. On ne bougera pas d’ici avant ». « Que de méfiance, je suis vexé. Qu’est ce qui nous garantit que vous n’allez pas en profiter pour nous descendre plutôt que nous escorter ? ».  Protestation inutile, il était clair qu’on ne passerait pas outre ce désarmement. Golovin sourit. « Rien ». Je jette un regard inquiet à Adara avant de m’exécuter. « S’il m’arrive quoi que ce soit… ». Il me coupe. « Toi aussi ma belle. Tout de suite ». Pour une fois, je n’ai même pas Douloureuse sur moi. Trop difficile à dissimuler lors d’une fouille. A l’exception d’un dernier couteau dans ma chaussure, je suis totalement vulnérable. La soirée risque d’être longue.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
NWAAR IS
THE NEW BLACK
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1259
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Willobbie

Double compte : Stanley SS Summers

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Londonian dizi
ce message a été posté Jeu 21 Juin - 23:25
« On mélange tout et on voit ce que ca donne... »
10 avril 2047


Evidemment, c'est lui qui les trouvaient... Ca paraissait logique, en fait : s'il connait Odin, et qu'ils ont rendez vous... Il viendrait à eux comme un chat à sa gamelle... Il suffisait d'attendre....
" Je crois que je ne veux pas savoir de quel genre d'information il s'agit... " Elle en savait suffisamment sur les pirates pour savoir que tout n'était pas toujours très net...

L'homme arriva enfin, et visiblement mécontent d'avoir été invité par Odin. Adara pouvait comprendre, mais ils avaient un but précis, et les états d’âme d'un malfrat - présumé - n'était pas une raison suffisante pour renoncer, ou même juste reculer. Outre la conviction à peu près acquise que les Moldus n'étaient pas juste du bétail, Adara avait aussi compris où était désormais son intérêt, et celui de sa fille : elle avait tué la Kark, le Kark l'avait marquée de telle sorte que tous les Mangemorts de la Terre l'identifieraient sans hésiter et elle ne voulait pas se cacher indéfiniment pour vivre son histoire avec Adem. Autant de raisons qui transformaient son engagement en raison de vivre.
Bon cela dit, elle n'allait pas non plus faire la maligne : le contact d'Odin - un certain Golovin - n'en était pas à sa première danse et n'aurait sans doute pas de scrupule à les éliminer - ou à les livrer - s'il y gagnait.
Dans un élan de discrétion total, Adara coula un regard aigu à Odin en entendant le pseudonyme choisi. Heureusement que la Fuller était connue comme le loup blanc : il n'aurait plus manqué qu'on la prenne pour une prime ambulante...

Les amabilités passées, Golovin les entraînèrent dehors et réclama leurs baguettes. Et signifia clairement qu'il n'était pas venu seul. Adara se redressa en guettant elle aussi les alentours, mais ne remarqua rien. Par contre, elle fusilla Odin du regard : s'il LUI arrive quelque chose ?! Mais elle par contre, ils pouvaient la tuer ?! SYMPA ! Du coup, elle braqua un air tout aussi peu aimable sur Golovin. Lèvres serrées, elle sortit sa baguette et la tendit à Golovin.
" Et vous n'allez pas me dire non plus quand vous allez me la rendre ? " Oui, elle aussi pouvait la jouer solo. Na.
" Ca, ma belle, tu verras bien. Allez, on se bouge. Et vous inquiétez pas pour votre sécurité, on vous a à l'oeil... "
Pour une raison étrange, Adara ne se sentait pas des plus rassurées. Mais avaient-ils le choix ?

Golovin les fit marcher un petit moment, enfilant les ruelles en tout sens, dans le but évident de les perdre - sans doute s'il leur prenait l'envie saugrenue de revenir un jour s'en prendre au chef mafieux. En tout cas, pour ce qui concernait Adara, l'objectif était atteint : elle était incapable de retrouver le bar ou la sortie du quartier et de rentrer à Avalon...
Finalement, Golovin s'arrêta à une porte d'apparence anodine, gardée par un sorcier dont les origines iraniennes ne faisaient pas de doute : il portait une robe de sorcier traditionnelle d'Orient, moustache et barbe d'origine. Golovin et lui échangèrent quelques mots dans un baragouin incompréhensible pour Adara.
Finalement, le garde accepta ce que demandait Golovin, semblait-il : leur guide se recula, et l'Iranien sortit sa baguette, la posa sur le bois de la porte et dessina un caractère étranger - du perse, au hasard. Le caractère s'illumina et s'étendit à toute la porte. L'espace libre après son passage révéla les moulures évidemment iraniennes de la "vraie" porte.
Le sortilège ayant produit son effet, Golovin se tourna vers nos deux Phénix.
" Y'a intérêt à ce qu'on soit quitte après ca. " La négociation avait du être coûteuse pour leur guide... " Allez, on entre... "

La porte passée, Adara se crut transportée ailleurs. Comme si la porte avait été un Portoloin ou une cheminée.
Ils débouchèrent dans un hall lumineux, couvert de céramique bleue, de colonnades, de dorures, de plantes vertes, ouvrant sur ce qui ressemblait à un jardin intérieur où trônait une fontaine. Qui a dit que les mafieux vivaient comme des parias ? En tout cas, Adara ne s'était pas attendue à trouver un endroit aussi raffiné.
" Et maintenant ? "
" Nous allons discuter. " Adara se tourna vivement sur celui qui venait d'arriver et qui s'inclinait devant eux. " Je suis Nawid Zandi. Permettez moi de vous souhaitez la bienvenue. A qui ai-je l'honneur et qu'y a-t-il pour votre service ? " Droles de manières, pour des mafieux. Adara jeta un coup d'oeil à Odin. Ok, c'était vraiment une autre culture...
" Je me nomme A... Scarlett. Mon camarade et moi-même souhaitons rencontrer Salman Al Farsi. "
" Je crains que cela ne soit pas possible. "
" Mais... Pourquoi ? "
" Mon maitre est très occupé. Je ne puis le déranger sans une bonne raison. Mais vous pouvez m'exposer votre demande. Je verrai alors si elle est digne d'être présentée à Salman Al Farsi. "

Adara coula un regard à Odin, une nouvelle fois. Ils n'avaient pas vraiment prévu de négocier avec les sous-fifres, et Adara n'était pas pro dans l'art de menacer. Alors ils faisaient quoi maintenant ?


couleur Nawid : sandybrown

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Contenu sponsorisé
Re: Londonian dizi
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres