AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 16 Avr - 22:59
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 472
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Prying Monkey

Double compte : Caitlyn McKay

Age : 18 ans ( 19 mars 2028 )
Sang : Moldu
Statut : Amoureuse sans savoir quel est ce sentiment
Métier : Fugitive depuis peu
Baguette : Du pain complet !
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

A une cicatrice qui lui zèbre la joue gauche du coin de la bouche à la tempe - se fait appeler Vali en mission - craint terriblement les bruits trop violents - Fangirl d'Adem - Elle croit dans les dieux nordiques -Propriété d'Alice
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 16 Avr - 23:02
Trop de mouvement pour mes pauvres yeux qui peinent à suivre, et je continue de me maudire, moi et ma flèche de perdue. Je n’en avais plus que cinq et c’était hors de question de les gaspiller, mais pas trop le temps de s’appitoyer sur son propre sort, la petite noire, je dois vriament apprendre à retenir les noms, m’indique de passer sur le côté ce que je fais immédiatement. J’écarquille les yeux en voyant la baguette d’Arutha s’agiter et brusquement quatre de ses propres silhouettes apparurent. Et merde. Ennuis multiplié par quatre ! J’écarquille les yeux en voyant les quatre Arutha lever leur baguettes en même temps. Et merde … j’adresse en vitesse une prière à Thor et Odin et Loki pour qu’ils viennent gentiment de notre côté au lieu de rester du côté des mangemorts et sens mon sang bouillir en voyant le déluge de feu voler vers moi.


Les Dés:
 

Thor ou Odin sont avec moi parce que grâce à la petite black, un jour j’aurais la mémoire des noms, je n’ai le droit qu’à quelques cloques sur la main, elle m’a ordonné de me décaler juste à temps, un peu plus et ce n’est plus de ma cicatrice sur ma joue dont j’aurais eut à me soucier, mais bien de ne plus avoir de têtes du tout ! Je saisis à nouveau une flèche. J’ai déjà l’impression de plus en avoir assez, j’aurais adorer avoir une bonne douzaine de centaine de flèches. Mais je n’en avais plus que quatre. Je viens de tirer sur un clone. Mais visiblement je ne me suis pas assez entraîner pour réussir à tirer dans cette situation, ma flèche part en vrille. Je jure comme un chartier avant de me poser une seconde pour viser ce putain d’enfoiré de fils de chamelle qui l’a chié un jour de grande chiasse d’Arutha Kark. Ma flèche partis. Elle ne peut pas manquer ! Et si ! Quand le feu s’en mêle tout est possible !

Rete – tu restes à ta place

Je tourne immédiatement la tête et me précipite vers ma copine moldue coincé dans un filet, j’entends madame-j’aime-montrer-mon-visage, je vais l’appeler Jammie, gueuler un sort sur le mangemort en compagnie avec l’une qui a perdue visiblement son visage, oups … tant pis ! J’ai une moldue dans un filet à m’occuper. Je l’attrape pour la tirer de sous le filet et l’aider à se redresser. Nous au moins c’est pas chacun pour sa gueule. On lutte ensemble, ce que je ne vois clairement pas en face : tout le monde essaye de tuer son petit moldu, mais se soutenir mutuellement … c’est pas encore ça côté mangemorts. Tant mieux


Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 16 Avr - 23:02
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#4 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1714-nicolas-avery
Messages : 126
Date d'inscription : 17/01/2018
Célébrité : Christoph Waltz
Crédits : Me

Age : 56 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Re-marié
Métier : Président sorcier du Magenmagot
Baguette : Chêne rouge, corne de serpent cornu, 29 cm, extrêment rigide
Epouvantard : Une flaque de sang souillé
Dialogue : #9400D3

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 17 Avr - 9:07
Le bras gauche en feu, à cause de cette furieuse vengeresse qu'il avait pourtant désarmé, il se mordait l'intérieur de la joue tout en serrant de plus en plus fort son bicep, comme pour arrêter de penser à cette douleur brûlante. Le temps qu'il s'occupe de son propre cas d'égoïste, Arutha était devenu totalement fou. La rage le dominait, et Nicolas devait se l'avouer, ça le rendait très dangereux. Au moment où il se clona par le biais de la magie noire, il ne pu qu'imaginer la suite. Une rivière de flamme jailli des cinq baguettes enragées et Nicolas n'a pas le temps de lancer un Protego, il reçoit quelques flammes de petite envergure sur le molet. Le tissu qui couvrait sa peau est alors brûlé. Il ne ressent qu'une forte chaleur sur sa chair mais il n'en est pas vraiment handicapé. Il maudit simplement Arutha intérieurement de voir qu'il se fout totalement d'âbimer ses troupes, ce que Calliope n'approuverait certainement pas.

Alors que peu de monde avait été épargné par cette attaque multiple, Nicolas, sortit de derrière le comptoir, pouvait voir toute la scène. Tandis qu'Armel subit un énième coup dur, une balle qui résonne dans la pièce, le visage de l'une des rebelles n'a plus l'air d'être humain, il est fondu. Le filet qui s'abat sur l'une des moldue n'attire même pas son attention de fin stratège, il n'a d'yeux que pour celle qui retire son masque. A ce moment là, il ressent une sorte d'amertume mêlé à de la culpabilité. C'est bien Victoria qui se bat contre lui depuis le début, et elle est toujours aussi vive. Il leva sa baguette comme pour se préparer à lui lancer un sort mais il ne fut pas assez rapide et reçu au contraire celui de son ex-femme en pleine poitrine. Il sentit alors son corps se faire pousser par une force incroyable. Le dos courbé, il alla s'encastrer dans le matériau épais d'un des pillier du hall. Celui-ci se fissura sous le choc alors que la colone vertébrale de Nicolas venait decraquer, lui semble-t-il. Et avant qu'il ait pu réaliser qu'il venait de survoler cinq mètre de longueur, il retomba à plat ventre sur le sol poussiéreux dans un bruit sourd semblabe à celui d'un cadavre.

Le temps qu'il reprenne conscience, c'est à dire un vingtaine de secondes, le fils de la créatrice de mode avait subit un sort semblable au sien. Il aurait eu certainement un peu de peine s'il n'avait pas à s'occuper de son propre cas. Effectivement, il avait du mal à se remettre sur ses deux jambes sans que son dos ne le fasse souffrir. Une grimace de douleur barrait son visage. Mais tout cela n'avait fait que renforcer sa haine pour les rebelles. Décidément, Victoria n'était qu'une traite et elle le resterait. C'était le moment de racheter sa faute et son mensonge à propos de l'assassina de son ex-femme. Il allait la tuer maintenant et tout serait oublié.

Mais c'était sans compter sur l'autre gamine dont la moitié du visage était encore cachée. Inutile d'être doué pour savoir qu'elle était novice. Il la vit se préicpiter sur le fillet d'or qu'Armel avait habillement lancé pour immobiliser la tireuse. Lorsqu'il pu aligner deux pas sans gémir de son mal de dos, il se camouffla derrière le pillier du hall qu'il venait d'amocher et pointa sa baguette vers son ancienne domestique intrépide.

- Beat Caput, prononça-t-il le plus neutrement du monde.

Il avait espérer qu'en touchant cette petite idiote, elle soit suffisament confuse pour arrêter d'essayer de délivrer l'autre moldue et ainsi, il n'y aurait que trois rebelles en état de nuir, mais pas des moindres... Heureusement, il était encore assez fort pour survivre à un sort comme le Defenestro qui l'avait tout de même bien amoché. Victoria voulait la guerre, elle l'aurait !

Les dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 17 Avr - 9:07
Le membre 'Nicolas Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 364
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 17 Avr - 13:27
Un cauchemar nouveau était en train de se dessiner sous ses yeux. Etait-ce une hallucination due à la douleur de sa blessure ? Hélas, c’était bien trop réel… 5 putains d’Arutha, déchainés qui plus étaient.

Et comme s’il ne faisait pas déjà assez chaud dans cette putain de banque, maintenant, les feux de l’Enfer y étaient jetés. Le Kark était terriblement dangereux, même pour ses comparses, mais elle devait s’avouer se trouver d’accord avec lui. Autant tous crever si ça pouvait tuer la Callaghan et sa clique. Des pensées qui ne plairaient pas à sa famille… Sauf que les Phénix étaient allés trop loin, ils avaient touchés à ce qu’elle avait de précieux en ce monde. Se sacrifier pour aider à les protéger ne lui semblait pas une idée débile.

Son corps bougea instinctivement, évitant les flammes, alors qu'elle pressait sa main sur sa blessure. Connerie de sang qui gorgeait sa manche. Papa aurait soigné ça en moins de deux. Maman aussi... Varian aurait peut-être paniqué derrière sa poker face. Il lui manquait plus encore, cette fois-ci il n'était pas barré en Russie, non, il aurait dû être avec elle, ou elle avec lui... c'était là leur place à tous les deux. Quant à Hadrian... il allait certainement l'engueuler comme la gamine qu'il ne cessait de voir en elle. Qu'il essaye tiens ! Et elle lui collerait elle même cette balle ! Rien que pour lui montrer !

Le bruit d'une énième balle non loin d'elle la détourna de ses pensées, rivant ses yeux sur la victime. "Armel !" Sa main, BORDEL SA MAIN ! Elle eut un hoquet en songeant à tout ce qu'elle avait pu le voir accomplir avec cette fameuse main, qui n'était plus que chair et sang, à tout ce qu'il ne pourrait peut-être plus faire à cause de ces moldus. Ils n'étaient bons qu'à mourir ! Ces crevures, ces débris de l'humanité ! S'ils n'avaient pas de pouvoir c'était bel et bien par ce qu'ils ne les méritaient pas !

La colère avait remplacé la haine contre leur chef de troupe. Elle hurla on Confudo à l'attention d'une Phénix au visage découvert. Celle-ci para le sort alors que Rowena revenait auprès du styliste. Papa saurait soigner ça... il était le meilleur.

Let's have a Kiki:
 

Résumé:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 17 Avr - 13:27
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 05/11/2017
Célébrité : Luke Evans
Crédits : Kim

Age : 49 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Marié à une belle aubergine, Esmé Kark.
Métier : Chef des Pacificateurs au Département de la Justice Magique // Co-Leader des mangemorts
Baguette : Bois de charme ; ventricule de dragon ; 25,2 cm ; rigide et droite.
Epouvantard : Son épouse en zombie légume, ou Hélios avec un tutu
Dialogue : #0099ff
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mer 18 Avr - 21:42
« Troisième tour »
Arutha Kark & Jane Callaghan





Avant même que Jane n’ait pu formuler l’ordre, Miss North l’exécutait en libérant la jeune Kitty du filet mangemort. « Diffindo » Un des clones d’Arutha Kark fut coupé en deux, avant de disparaître, ramenant à deux le nombre de premier né de Mervyn Kark. Deux de trop, à son humble avis. Les mangemorts formaient un rempart quasi infranchissable, les affronter encore et encore serait était tout à la fois létale et une perte de temps. Il leur fallait pourtant monter, accéder aux étages supérieurs, pour au mieux sécuriser les lieux en obtenant la sympathie des patients et du corps médical, au pire récupérer du matériel qui aiderait largement l’hôpital de campagne de Vivecime. « Placez-vous derrière moi. » Elle allait tenter une nouvelle approche quand : « AVADA KEDAVRA »

Deux éclairs verts fondirent dans sa direction, dans celle des phénix ! L’un siffla si près de son oreille, que la Callaghan crut bien entendre le remous des eaux du Styx dans le creux de son tympan. L’autre, loin de se perdre dans le vide venait de percuter Melena Williams. La jeune femme s’échoua au sol, elle ne se relèverait plus. Plus déterminée que jamais Jane, agita sa baguette mettant un place un maléfice compliqué.

***


Un de moins. Un sourire victorieux ourlait les traits colériques du Kark. Un de moins, et bientôt il en ajouterait d’autres à sa liste. Il n’avait fait preuve que de trop de clémence, ce que la vermine méritait c’était l’extermination. La Callaghan pensait-elle réellement protéger ses ouailles en leur commandant de se ranger derrière elle ? Ça n’avait pas suffi à protéger sa terroriste, ça n’en protégerait aucun. Il tuerait la Callaghan plus simplement, puis les autres un par un. Lui et lui seul, il était impossible de pouvoir compter sur ses troupes. Un fumée magenta s’échappa de la baguette de la Callaghan, en un semblant de fumigène.
« Vraiment ? Vous pensez pouvoir vous en sortir avec ça ? Vous vous méprenez, AVADA… » La formule resta inachevée car déjà la vision du Kark se brouillait. Tout autour de lui semblait distordu, ses yeux s’étaient transformés en un kaléidoscope.

***

Les mangemorts hébétés regardaient sans voir leur monde devenu chaos. La diversion était trop belle. Jane prit le temps faire couler sur chacun un charme de protection, avant de lancer : « Montons, leur vue ne restera pas brouillée éternellement ! » Les phénix s’élancèrent à sa suite passant au milieu des mangemorts déboussolés. Le groupe s’engagea dans un ascenseur, pour mieux atteindre le premier étage. Le couloir central du service Service des blessures par créatures vivantes était désert. Les médicomages devaient s’être retranché avec leurs patients ailleurs. « Ce qui nous intéresse est au second étage, prenons les escaliers pour les induire en erreur. » Dans la cage d’escalier on n’entendit plus que le bruit de leur pas et de leurs respirations saccadée. Lorsqu’enfin Jane poussa la porte de l’étage suivant ce ne fut pas le vide qui l’accueillit mais cinq sorciers avec brodé sur leurs robes une baguette et un os croisés. Tous toisaient avec méfiance et l’arme au poing ces envahisseurs. « Comment osez-vous attaquer un lieu qui accueille les plus faibles ?! Comment osez-vous ?! » l’interpella le plus âgés des médicomages. « Vous devriez avoir honte ! »
L’assertion la laissa coite un instant. S’il voulait s’en sortir il fallait dès à présent convaincre ces médicomages d’apporter leur aide aux phénix.

***


Arutha n’avait cessé de pester, d’insulter son prochain. La haine et les injures faciles était tout ce dont il était capable privé d’un de ses sens. Quand enfin le maléfice fut levé, le Kark constata ce qu’il avait déjà compris. Les phénix s’était fait la malle. L’ascenseur qu’ils avaient emprunté indiquait le premier étage. « Il n’y a pas de temps à perdre ! Direction le premier étage ! » Ses paroles répétées par son clone toujours à ses côtés, il s’engouffra dans une cabine pour s’élever vers le service des blessures par créatures vivantes. Loin de trouver les phénix, les yeux du Kark ne se posèrent que sur du vide. Ou presque. Alors qu’il jurait entre ses temps une porte s’ouvrit timidement laissant apparaître un octogénaire. Ses cheveux filasse pendait mollement sur ses épaules, s’ils avaient un jour été blond, ils avaient désormais la couleur d’un or terni, affadi par les années. Sa robe de sorcier appartenait à l’hôpital, mais l’homme n’était pas un médicomage. Non, il était l’un des plus vieux patients de Sainte Mangouste. Il adressa un sourire qu’il voulait radieux au groupe de mangemort. Il avait survécu aux guerres civiles, à la destruction de Londres, aux profondeurs de la chambre des Secret : Gilderoy Lockhart. : « Oh bonjour ! Vous venez pour la séance de dédicaces ? »
« Où sont les phénix ? »
« Les quoi ? Un groupe de musique se produit en même temps que moi ? » Il sortit de sa poche une photo de lui. « À quel nom je vous la dédicace ? »
« Les terroristes où sont-ils ? »

« Te-rro-ri-ste, ce n’est pas commun comme nom. Mais tout le monde n’est pas gâté par la nature comme je le suis. Tenez mon petit Terroriste. » répondit-il en donnant sa photo à l’héritier Kark qui semblait sur le point d’exploser.


«Informations»


ϟ Bon, du coup, keskis'passe ? Jane détruit l’un des clones d’Arutha Kark, ce dernier se venge en tuant une phénix. La Callaghan lance un maléfice de kaléidoscope qui brouille la vision des mangemorts pendant dix grosses minutes. Les phénix en profite pour monter jusqu’au premier étage en apparence désert, puis jusqu’au second. Les rebelles tombent face à des médicomages pas franchement content. Les mangemorts une fois le maléfice levé vont jusqu’au premier étage et tombe sur Gilderoy Lockhart. Ce dernier a tout vu, et sait où se trouve tout le monde, seulement il faut réussi à le faire parler.

ϟ Keskonfé ? On se soigne, et on stoppe un peu la baston.
Phénix & NI : Il faut convaincre les médicomages de vous aider. Pour obtenir leur adhésion totale aux rebelles il faudra obtenir au total 4 oui. Plus obtiendrez de oui, et plus leur soutien sera solide.
Mangemort : Il faut faire parler Gilderoy. Sauf que le vieux a perdu la boule, et ce depuis longtemps. La torture ne fonctionne pas vraiment sur lui, il va donc falloir trouver un moyen de lui soutirer des infos. Pour que l’entreprise fonctionne il vous faudra au total 3 oui. Si vous obtenez assez de oui avant, filez jusqu’au second étage pour attaquer les phénix.

ϟ Fin du tour Ce tour se terminera le vendredi 20 avril à 5h du matin (heure française).

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1826-kitty-jackson
Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2018
Célébrité : Letitia Wright
Crédits : Moi-même

Double compte : Elizabeth Carrow, Abbey Newton, Heden Khan

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Fugitive
Epouvantard : Un loup-garou
Dialogue : Sable

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mer 18 Avr - 22:03
« EVENT »
groupe 3



Libérée du filet grâce à l’aide providentielle de Happy qu’elle remercia du bout des lèvres, ce fut d’un bond qu’elle arma son flingue pour pouvoir tirer une autre balle, non pas à ce leader fou furieux mais bien au parfait enculé qui avait tenté de l’humilier – et y avait parfaitement réussi. Se tordre au sol, sur le regard narquois et orgueilleux de ses « maitres » était pire qu’une blessure. Et la douleur dans son crâne égalait à cet instant la saloperie de plaie qui pulsait encore à son flanc. Tant de fois ses anciens maîtres s’étaient amusés à la bousculer, la ferrer de la sorte, lors des vendredi soir d’ennui et désœuvrés où leur solitude les poussait à des cruautés aussi inutiles que malsaine. Ce filet en était un rappel et visant le vieux, Kitty perdit le contrôle un bref instant.

Qui suffit aux Avada de marquer leur coup, foudroyant une des alliées de ce jour, tombant raide morte dans son dos. Effrayée, et écoeurée par la vision de ce cadavre aux yeux béant d’une surprise éternelle, la jeune femme recula d’un pas. Attendant presque la réaction de Jane Callaghan, elle aussi visée.

Sa déception fut à la hauteur de ses souffrances. Le sort de kaléidoscope – ou ce qui apparaissait comme tel – fonctionna à merveille. Protégée par le sort – bien que cette solution lui en coûtait – et le sourire ravi, Kitty murmura :

« A notre merci, nous pouvons les buter, un à un… »
« Montons, leur vue ne restera pas brouillée éternellement ! »

Quoi ?

Pas les tuer ? Pas en profiter ? Prendre la fuite et monter ? Mais ça ne réglerait rien !

« Ils vont encore nous poursuivre ! » Osa-t-elle crier à Jane avant de fermer les poings, crachant au pied du sorcier à tête de nazi avant d’emboiter le pas au groupe. Hors d’elle, mais se contenant – la baguette dans la main, Jane pouvait parfaitement profiter de la cohue pour l’abattre et faire porter le chapeau aux mangemort, qu’est ce qui l’en empêchait ? – Kitty grimpa les marches deux par deux, essayant d’oublier le tison ferré à son flanc. Faisant presque semblant de ne pas boiter.

Quand les médicomages apparurent, ce fut presque Dieu qui lui envoya la patience de traiter cette nouvelle affaire sans ouvrir le feu – pour le coup, là, ça aurait été complètement con.

« Comment osez-vous attaquer un lieu qui accueille les plus faibles ?! Comment osez-vous ?! » l’interpella le plus âgés des médicomages. « Vous devriez avoir honte ! »
« Honte ? » Demanda-t-elle, non pas peinée mais clairement choquée. « Honte de quoi ? Honte de la manière dont on traite les moldus ici ? Honte de la façon dont le gouvernement se fout complètement de vous ? Vous en avez pas assez soigné, dans ce service, des esclaves, torturés, malmenés, abattus pour rien, pour un regard, pour un soupçon ?! Et je crois savoir, que dans vos rangs de sorcier, c’est pas non plus l’unité la plus totale. Votre leader, Kark, est en bas. » Cracha-t-elle, désignant les escaliers. « Il vient de manquer de cramer la gueule à des gens vachement bien habillés pour une guerre. Des gens qui ont l’air importants, plus importants que vous sans doute. » La hierarchie du sang lui était une connerie supplémentaire dont habituellement elle ne prenait pas compte, mais le regard d’un des médicomages, surpris et apeuré, la mit sur la voie.

« Alors essayez de nous empêcher de ramener un peu de justice par ici, mais ceux qui veulent réduire cet hôpital en cendre, le mec, qui vient d’essayer de tuer tout ce qui pouvait apparaître sur son passage, il vient. Et je suis pas sûre que votre vie vaudra le temps pris pour vous écarter tranquillement du chemin. Nous, on vous butera pas. »


Pas encore, pas pour aujourd’hui. Mais pour bientôt, la vengeance s’accomplirait et ces mensonges hypocrites qu’elle osait débiter serait une partie effaçable de son passé.

Baissant son arme, Kitty releva le menton. « Prenez la fuite tant que vous le pouvez encore. »

Spoiler:
 

Kitty dispose :
- d'une potion de soin
- d'une potion d'électrocution
- d'un pistolet avec 3 balles.




Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ce n'est pas que j'aime pas perdre.
C'est que je ne suis pas là pour perdre.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mer 18 Avr - 22:03
Le membre 'Kitty Jackson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 472
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Prying Monkey

Double compte : Caitlyn McKay

Age : 18 ans ( 19 mars 2028 )
Sang : Moldu
Statut : Amoureuse sans savoir quel est ce sentiment
Métier : Fugitive depuis peu
Baguette : Du pain complet !
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

A une cicatrice qui lui zèbre la joue gauche du coin de la bouche à la tempe - se fait appeler Vali en mission - craint terriblement les bruits trop violents - Fangirl d'Adem - Elle croit dans les dieux nordiques -Propriété d'Alice
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mer 18 Avr - 22:28
Je sens un sort me frapper et j’ai l’impression de nager dans un brouillard des plus complet, la petite black se relève et me dis merci. Enfin… je crois. J’ai du mal à suivre un peu. Un éclat vert jaillit, même deux. Ça me réveille brusquement, je secoue la tête pour me remettre les idées en place. Respire Joy et on se concentre de nouveau ! Je vois Jane lancer un sort, je n’y connais rien en magie, je ne peux pas savoir ce qu’il se passe, mais en face visiblement ils n’ont pas l’air d’aimer. Les aveugler dix minutes ? D’accord. J’entends la p’tite que j’ai aidé dire qu’on devrait les buter. Alors, si on peut les capturer pour leur soutirer des informations, j’approuve totalement aussi, mais coller une flèche dans le crâne d’Arutha je ne dis pas non. Mais pour l’instant on doit monter, je n’aime pas les hôpitaux.

Les escaliers, vite ! Je n’aime pas du tout les escaliers, et ça depuis la Tour des Médias, les étages à pattes ça je connais. Je n’aime toujours pas ça. Une, deux, une, deux. Je me fige en voyant les médicomages avec leur baguettes qui les pointent sur moi. Honte ? Alors … on ne devait pas tout à fait avoir la même définition du mot honte … J’ouvre la bouche pour parler mais la p’tite black est plus rapide. On dirait un grand félin. Je vais l’appeler Panthère. Ça lui va bien. Elle est plus rapide et sa langue est très agile. Je ne suis pas sûre en attendant que sa manière agressive est la bonne solution, mais elle a de bonnes idées, la hiérarchie du sang, la maltraitance des moldus ce genre de chose, je dois tenter vaguement de réguler, mes idées sont encore embrouillées, mais je peux tenter. Je baisse un instant mon foulard pour leur parler et montrer que je leur fait vaguement confiance :

« Mon amie a raison, Arutha Kark est là, et au vu du cataclysme de flamme qu’il a déclenché en bas, je doute que Sainte Mangouste ait beaucoup de valeur à ses yeux. C’est pour lui un hôpital qu’il faudrait brûler jusqu’aux fondations parce que les personnes qui sont soignés ici ne mérite pas à ses yeux de vivre, parce que selon Son système de sang, elles lui sont inférieures. Nous ne venons pas tuer des malades, nous ne voulons pas les blesser, cependant ce n’est pas de cas d’Arutha Kark, il réduirait en cendre Londres parce que selon lui ce n’est qu’un ramassis de personne non importantes. Alors non, je n’ai pas honte de me battre, ni d’être une moldue. »

… D’accord, au vu de leur têtes j’aurais dû me la boucler. Je garde mon arc en main et mes flèches dans leur carquois, mais je jette un regard en arrière, j’ai peur de voir Arutha jaillir de derrière le mur. J’aimerais que ces médicomages nous laissent passer et se cachent. Je n’ai pas envie qu’ils soient blessé par notre faute. Cependant même si leur regard me hurlent de me taire … Je reprends vite la parole

« S’il vous plaît ! Cachez-vous et restez avec vos patients ! »


Je remets mon foulard





les Dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mer 18 Avr - 22:28
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 364
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:10
Rowena n’eut pas le temps de se lamenter plus longtemps sur la blessure du styliste. La bataille faisait rage. La douleur dans son bras devenait sourde tant elle ne décroissait pas. L’adrénaline affluait, le danger était plus que présent. La jeune femme gardait sa baguette tendue, prête à lancer son prochain sort alors qu’Arutha faisait tomber un des Phénix. Son propre avada kedavra s’évanouit après avoir manqué un autre terroriste. La Dolohov ne visait plus aussi bien, troublée par sa blessure, il allait falloir passer au suivant…

Mais la brume pourpre l’attrapa avant, transformant sa vision en une myriade d’images en miroirs. Le tournis la pris immédiatement. Où étaient le sol, le plafond ? Quoi dire de la gauche et de la droite ? Sa main s’agrippa au bras d’Armel par réflexe. La voix de leur chef de groupe ne cessait de vociférer toutes les insultes possibles et imaginables… Rowena en pris d’ailleurs pour son grade, comme chacun d’entre eux. Tante Callie aussi … Les dix minutes fut terriblement longues. La jeune femme n’osait bouger la tête de peur d’avoir un haut le coeur.

Enfin, elle retrouvait la vue, s’élançant avec ses camarades vers l’ascenseur. Après un interlude malaisant dans la cabine, ils se ruèrent au premier étage, hors d’haleine. Les yeux ronds qu’elle sortit devant l’énergumène qui échangeait avec le Kark lui firent mal aux orbites. ”C’est qui lui ?”

C’est Avery qui combla sa lacune, l’informant de l’identité du dérangé. Merde alors ! Lockhart ! Son regard dévia immédiatement vers son “oncle” qui tremblait littéralement de colère. Dans un élan suicidaire (?), Rowena se plaça à côté d’Arutha pour s’adresser au pauvre dément.
”Sir Lockhart ! C’est un plaisir !”
“Bonsoir Miss ?” Dit-il en commençant déjà sa dédicace. ”Dolohov.” Dit-elle machinalement.”Pourriez-vous nous indiqu-...” “Dolohov hein ? Oh ça ressemble au nom du chien de Myrtle ! Une de mes plus grandes admiratrices.”
Elle inspira profondément. ”Oh et est-elle dans le coin ?”

Dédééééééééééééés:
 

“Non, elle a eut peur la pauvresse. Je lui ai pourtant affirmé que ma présence seule suffisait à la protéger. C'est tout de même terrible ce groupe de musique dont vous m'avez parlé ! Ils font un boucan d'enfer : Du coup tout le monde est parti se coucher.” Il tendit son autographe à la Gryffondor qui le prit, sans savoir qu'en faire. ”humm... oui. Vous n'avez pas vu d'autres personne les suivre ?” L'auteur leva des yeux vitreux vers elle. “Des gens sales, blessés avec un peu des masques et des bandanas, une femme chef ?”
Oh merde elle avait réussi ! ”OUI ! OUI Tout à fait !” Il cligna des yeux. “Non, pas vu non.”

Résumay:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:10
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Fashion police
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 150
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway

Double compte : Lyne Cooper

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Propriétaire de la deuxième et nouvelle boutique de prêt-à-porter de luxe Zabini à Avalon. Créateur de mode en quête de se faire une place.
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30,1 cm, légèrement souple.
Epouvantard : Il est soudainement tout petit, invisible, très seul et piétinable
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils d'Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de luxe éponyme : il lui voue une admiration sans borne et rêve de faire la même chose •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Bon à marier •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus, oui !
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:28
Spoiler:
 

« Des gens sales, blessés avec un peu des masques et des bandanas, une femme chef ? » « OUI ! OUI Tout à fait ! » « Non, pas vu non. »

Un brin irrité, Armel passa une main sur son visage fermé (la seule qui restait vaillante, il s’était efforcé à ne pas insister sur la gauche, ne pas trop la regarder, passer outre la douleur cuisante. Les dix minutes précédentes avaient, semblait-il, duré une éternité. Une éternité pendant laquelle les Piafs auraient eu tout le loisir de tuer Arutha Kark (de les tuer tous), mais ils n’en avaient rien fait. Cela lui échapperait, mais plus tard : peut-être Jane Callaghan préférait-elle faire ça à la loyale. En attendant, leur détestable leader n’avait pas manqué une seule seconde pour vomir des insultes diverses et variées. Il jurait et aboyait énormément : beaucoup de vent pour rien. Ils n’avaient pas récupéré leur vision plus rapidement pour autant (il n’avait rien pu faire ; la Callaghan les avait TOUS ridiculisés, à rester plantés là, luttant en une peine immense pour ne pas perdre l’équilibre, lui tant bien que mal agrippé à Rowena qui lui avait attrapé le bras la première). Et le voilà, l’immense Kark, qui à nouveau beuglait à s’en égosiller, mais vainement. Beaucoup, beaucoup d’air brassé pour trois fois rien (et bon sang, sa main blessée lui faisait UN MAL DE CHIEN).

Crier n’arrangerait en rien la situation. Mais plutôt que de répliquer quoi que ce soit, Armel garda une fois de plus le silence, comme il aurait eu une sacré envie de lui dire de plutôt la fermer lors de l’épisode cuisant de honte précédent. Il avait mal et les nerfs à vif, certes : mais sans avoir atteint le bord du gouffre pour autant.

Par contre, Rowena avait cherché à jouer le jeu un peu plus. Entrer dans l’esprit tordu du vieux barge, ne pas chercher à le contre-dire dans son délire. C’était ça, plutôt, l’idée. Et pendant un bref moment, Armel pensa qu’elle avait réussi à obtenir l’information qu’ils attendaient – que Kark attendait, il bouillonnait comme une marmite prête à exploser.

Mais non.

Alors il se contenta de prendre une brève inspiration :

« Et ces gens sales, blessés, avec les bandanas ; ils ont bien du passer devant vous pour les autographes ? » « Non, je ne vends plus de bananes ! » « Non, où est-ce que… Et puis scroutt », cracha-t-il finalement tout bas : la tête totalement interloquée du vieil homme lui fit aussitôt comprendre qu’il n’avait pas le talent de la belle Dolohov.

Scroutt et scroutt ! Ils perdaient leur temps !


Citation :
ane détruit l’un des clones d’Arutha Kark, ce dernier se venge en tuant une phénix. La Callaghan lance un maléfice de kaléidoscope qui brouille la vision des mangemorts pendant dix grosses minutes. Les phénix en profite pour monter jusqu’au premier étage en apparence désert, puis jusqu’au second. Les rebelles tombent face à des médicomages pas franchement content. Les mangemorts une fois le maléfice levé vont jusqu’au premier étage et tombe sur Gilderoy Lockhart. Ce dernier a tout vu, et sait où se trouve tout le monde, seulement il faut réussi à le faire parler.

Le filet retiré, Kitty se relève et souhaite profiter du sort de kaléïdoscope pour tuer ces mangemorts, empêchant ainsi leur poursuite et vengeant la mort d'une alliée. Pourtant, Jane avance avec le groupe et elle est obligée de suivre après une vaine protestation. Arrivée aux escaliers, elle fait comprendre aux médicomages que Arutha la joue perso et sera prêt à les tuer. Les phénix et elle non, une chance pour eux, s'ils veulent fuir tout de suite.

Joy reprend ses esprits en voyant les sorts de morts fuser, elle suit le mouvement en râlant contre les escaliers, mais ne dis rien. Elle essaye de soutenir Kitty dans son discours en ôtant son foulard un instant pour essayer de leur montrer qu'ils peuvent faire confiance.

Rowena se retrouve au premier étage. Nicolas comble sa lacune quand à qui est l'étrange personnage devant eux. Devant la colère imminente d'Arutha, elle essaye de soutirer des informations à l'auteur. Bien qu'il nie, les détails donnés par Lockart prouvent que les terroristes sont bien passés par là.

Armel est un poil irrité, mais trouvant la réponse précédente encourageante, il essaie de soutirer d'avantage d'informations à Lockart. C'est un échec total, ils ne partent pas en quête des Phénix.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

“Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ?”

George Bernard Shaw

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:28
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:29
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Un papa une maman !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 219
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : praimfaya

Double compte : Armel Zabini

Age : 34 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : L'enfermement
Dialogue : 3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Pro de la métamorphose et du vol sur balai, intellectuelle plus que pratique (pour les sorts complexes on repassera) •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:49
OUI OUI - 4 oui, soutien des médicomages
OUI NON - NON OUI - Encore bancal (3 oui sur 4)
NON NON - On n'avance pas d'avantage

Deuxième étage. Le cœur qui battait encore à la folie, le souffle pourtant pas si court que cela, même après être montés jusqu’ici à toute allure. Elle était endurante et plus qu’entrainée au fait de courir (majoritairement pour se cacher et sauver ses fesses), mais l’adrénaline dégoulinait jusqu’au bout de ses doigts. Aussi, le réflexe aussi qu’animal, quand des sorciers (Médicomages, cinq) commencèrent à leur barrer le passage, son tout premier réflexe fut de redresser sa baguette en serrant plus fort ses doigts. S’ils attaquaient tous en même temps ils dégageraient le chemin… ? Mais seulement, aussitôt qu’elle vit Jane marquer un bref temps de pause, elle devina qu’ils n’engageraient cette fois pas le chemin de la violence.

Scroutt. Elle était une véritable bouse quand il s’agissait de faire preuve d’un poil de diplomatie.

Au moins eut-elle la jugeotte de baisser un peu sa baguette (et vraiment, elle se concentra pour ne pas avoir l’air prête à leur sauter à la gorge).

Elle laissa très volontiers Kitty prendre la parole en premier. Ses mots étaient terriblement justes. Frappaient fort ! C’est tout à fait ça, pensa-t-elle. Véritablement, la Moldue l’impressionnait. Elle se contenta d’avaler sa salive, se concentrant un instant sur le tambour dans sa poitrine pour tenter de l’apaiser.

A la deuxième Moldue de leur équipe de continuer, vomissant leur haine à tous au sujet du Kark, mais c’était bien dit, ça faisait presque peur, et pendant un instant, Lyne pensa qu’ils allaient s’exclamer que oui ! Les deux petites avaient raison ! Qu’ils allaient leur foutre la paix, les laisser passer, se cacher avec leurs patients. En tous cas, ils ne les mirent pas dehors. Ni ne sillèrent, finalement.

Ils hésitaient.

Lyne fit discrètement claquer sa langue contre son palais, très droite avec finalement, chaque mot soigneusement décortiqué :

« Quand j’étais gosse, que je sois d’un rang minable ou mon père au contraire connu, c’est ici que nous venions nous faire soigner. Ici et nulle part ailleurs. Peu importe notre sang, comme vous aviez promis d’appliquer certaines règles d’égalité dans les soins prodigués. A présent cet hôpital ne représente plus qu’un mensonge au serment que vous avez pu faire. »  

Bougez-vous le nimbus, beuglait-elle bien moins poétiquement quoiqu’heureusement, en silence : combien de temps avant que Kark et ses toutous ne retrouvent la pleine possession de leurs cinq sens ?

Citation :
Jane détruit l’un des clones d’Arutha Kark, ce dernier se venge en tuant une phénix. La Callaghan lance un maléfice de kaléidoscope qui brouille la vision des mangemorts pendant dix grosses minutes. Les phénix en profite pour monter jusqu’au premier étage en apparence désert, puis jusqu’au second. Les rebelles tombent face à des médicomages pas franchement content. Les mangemorts une fois le maléfice levé vont jusqu’au premier étage et tombe sur Gilderoy Lockhart. Ce dernier a tout vu, et sait où se trouve tout le monde, seulement il faut réussi à le faire parler.

Le filet retiré, Kitty se relève et souhaite profiter du sort de kaléïdoscope pour tuer ces mangemorts, empêchant ainsi leur poursuite et vengeant la mort d'une alliée. Pourtant, Jane avance avec le groupe et elle est obligée de suivre après une vaine protestation. Arrivée aux escaliers, elle fait comprendre aux médicomages que Arutha la joue perso et sera prêt à les tuer. Les phénix et elle non, une chance pour eux, s'ils veulent fuir tout de suite.

Joy reprend ses esprits en voyant les sorts de morts fuser, elle suit le mouvement en râlant contre les escaliers, mais ne dis rien. Elle essaye de soutenir Kitty dans son discours en ôtant son foulard un instant pour essayer de leur montrer qu'ils peuvent faire confiance.

Rowena se retrouve au premier étage. Nicolas comble sa lacune quand à qui est l'étrange personnage devant eux. Devant la colère imminente d'Arutha, elle essaye de soutirer des informations à l'auteur. Bien qu'il nie, les détails donnés par Lockart prouvent que les terroristes sont bien passés par là.

Armel est un poil irrité, mais trouvant la réponse précédente encourageante, il essaie de soutirer d'avantage d'informations à Lockart. C'est un échec total, ils ne partent pas en quête des Phénix.

A son tour Lyne essaie de convaincre les Médicomages, bien que la diplomatie ne soit pas sa plus grande qualité. Elle ne déclenche toujours pas de réaction franche de leur part mais les sent prêts à craquer. Plus qu'un petit effort ?!

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Out of the night that covers me, black as the pit from pole to pole, I thank whatever gods may be for my unconquerable soul. In the fell clutch of circumstance I have not winced nor cried aloud. Under the bludgeonings of chance my head is bloody, but unbow’d. Beyond this place of wrath and tears, looms but the Horror of the shade, and yet the menace of the years finds and shall find me unafraid. It matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll, I am the master of my fate : I am the captain of my soul.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Jeu 19 Avr - 22:49
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 110
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Ven 20 Avr - 21:20
« Quatrième tour »
Arutha Kark & Jane Callaghan  






Ses yeux ombrageux étaient écarquillés par la colère. Le blanc de ses jointures apparaissait comme une alerte sur ses doigts crispé autour de sa baguette. Le numéro ne lui plaisait pas, et la patience était une vertu qui lui était devenue une inconnue depuis longtemps déjà. «  Impero » La lueur extatique qui brillait dans les yeux de Gilderoy Lockhart s’éteignit. L’œil moins vif, le sourire moins radieux, il était tout le contrôle d’Arutha Kark. «  Mène-nous aux terroristes. » L’ordre n’avait été que formulé oralement, il avait été ancré avec la force d’un marteau dans l’esprit fragile du sorcier. Soumis après que les maigres défenses de son esprit fou aient été brisée. Dans sa démarche moins assurée, il apparaissait pour ce qu’il était un homme devenu faible, brisé par des décennies de douce folie entre les quatre murs d’un hôpital. Arutha le trouva plus pathétique encore, et d’un coup de baguette – car le contact physique le révulsait – le poussa un peu plus en avant. «  En avant, nous avons assez perdu de temps comme ça.   »

***

Négocier, parlementer, se montrer plus fin et déterminé que son interlocuteur pour obtenir gain de cause, c’était bien tout l’essentiel de l’échange. Jane était rompue à l’exercice. Les années d’errance à la tête de l’Ordre l’avait contraint à affuter ce que des années à travailler au département de la coopération magique internationale avait développé. Loin de se lancer tout de suite dans la discussion, la Callaghan avait écouté, observé les réactions des médicomages. Il lui avait été pourtant difficile de ne pas couper la jeune Jackson dont la colère s’exprimait à travers une certaine forme de bêtise. Les spéculations de Joy s’apparentaient à un mensonge éhonté. La psyché d’Arutha Kark était plus complexe que ça, sa terrible détermination moins simpliste. Lyne se montra plus pragmatique, et nul doute que la honte que les médicomages leur imputaient s’était retourné contre eux.


« Ce qu’il faut que vous compreniez c’est que nous ne vous voulons aucun mal, à vous et à vos patients. Nous ne sommes pas ici pour détruire l’hôpital, bien au contraire. Cet hôpital nous voulons lui redonner du sens, en refaire ce qu’il a été jadis un lieu de soin. Pas un sombre instrument politique, pas une nouvelle incarnation pratique de cette détestable hiérarchie du sang. Je souhaiterais également ajouter que…. » La phrase resta en suspens car déjà la Callaghan entendait dans leur dos la voix enragé d’Arutha Kark.  «  Ils sont ici ! Ils pactisent avec le personnel ! Traitrise ! »  Déjà le chef des pacificateurs toujours doté de son terrible clone gravissait les marches pour fondre vers eux. « Everte Statum  » le dernier clone vola un instant avant de disparaître dans un nuage de fumée. Déjà un nouvel éclair vert s’échappait de la baguette d’Arutha Kark passant bien loin de Jane Callaghan. Il ne visait plus les rebelles, mais les médicomages. « Fuyez ! Evacuez vos patients !  » ordonna la phénix avec hâte, tout en emboitant le chemin aux médicomages pour gagner cette fois-ci tout à fait le second étage. «  Tuez les traitres ! Tuez-les tous !  » Plusieurs cris retentirent alors que déjà médicomages et patients regroupés au second étage s’agitaient en tout sens. La panique était totale.

«Informations»


ϟ Bon, du coup, keskis'passe ?  Arutha place Gilderoy sous impero, qui mène les mangemorts jusqu’aux phénix. La négociation avec les médicomages s’interrompt un poil trop tôt. Toutefois Arutha  en voyant les médicomages discuter avec les phénix part du principe qu’ils ont trahi le ministère et ordonne leur mise à mort.

ϟ Keskonfé ? On se tape dessus.  

ϟ Absentéisme : Nicolas et Victoria ont manqué un tour. Sans doute étaient ils trop occupé à regarder leur vieil album de mariage !

ϟ Fin du tour Ce tour se terminera le dimanche  22 avril à 5h du matin (heure française).

[/color][/color][/color][/color]
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1826-kitty-jackson
Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2018
Célébrité : Letitia Wright
Crédits : Moi-même

Double compte : Elizabeth Carrow, Abbey Newton, Heden Khan

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Fugitive
Epouvantard : Un loup-garou
Dialogue : Sable

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Ven 20 Avr - 21:26
« EVENT »
groupe 3



Pourtant soutenue par Joy, auquel elle offrit cette fois une œillade de gratitude beaucoup plus sincère – la petite n’était pas forcément perdue si elle arrêtait avec ses conneries de fraternisation avec l’ennemi – ce fut en reculant un rien que Kitty laissa la Callaghan débiter son laïus. Les médicomages se foutaient bien des moldus mais intéressés par leur propre sort, voilà qu’ils tendaient une oreille attentive vers cette maudite bonne femme. Des égoïstes, des ordures, élevés dans une société où, toute déséquilibrée qu’elle était, ils veillaient jalousement sur leurs privilèges et soupesaient chaque argument comme des vieilles au marché avec leurs légumes.

Kitty grimaça avant que l’intervention brutale d’Arutha ne brise l’instant indistinct de flou, de méfiance et d’espoir.

Ce fut presque avec une sombre satisfaction qu’elle se vit ainsi donner raison. L’ordre de meurtre quasi collectif tomba comme un couperet, une exclamation aussi folle qu’irresponsable mais qui viendrait le lui reprocher ? Qui pourrait le contredire sans se prendre sa putain de magie dans la gueule ? Qui avant qu’il ne les extermine tou.te.s au nom de sa « traitrise » ?

« On aurait dû les tuer. »
Murmura-t-elle alors que le cataclysme s’en vint reprendre de plus belle tout autour du couloir. Les sortilèges fusèrent, et calée contre le mur pour mieux les éviter, Kitty se berça des hurlements des médicomages cette fois-ci définitivement convaincus, comme de leurs patients. Elle prit ainsi le temps de les contempler un à un, ces « tout puissant », le connard en tête avec son écume aux lèvres de folie, le reste, plus en retrait mais tout aussi déterminés à les anéantir.

Ils ne remettraient sans doute pas en question l’ordre du Kark tant qu’il les servait. Et puisque la vengeance lui tenait à cœur, Kitty leva son arme, visa soigneusement le vieux connard qui avait soutenu le petit merdeux qui l’avait mis à terre avec son filet, repensa vaguement à ses anciens maitres et obtint son salut d’un seul coup de feu tiré en sa direction.

Son flanc la lança aussitôt et mettant la main sur la potion de soin, ce fut en hésitant qu’elle y renonça une nouvelle fois tout en se reculant vers Joy, cherchant une sécurité dans le dos des sorcières qui les accompagnaient.

« Continuons plus haut, où on sera bientôt pris entre deux feux. On peut pas demeurer statiques ! »

Chacun pour sa gueule, c’était bientôt signé au rythme où se profilait le chaos le plus total.

Spoiler:
 

Kitty dispose :
- d'une potion de soin
- d'une potion d'électrocution
- d'un pistolet avec 2 balles.





Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ce n'est pas que j'aime pas perdre.
C'est que je ne suis pas là pour perdre.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Ven 20 Avr - 21:26
Le membre 'Kitty Jackson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 472
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Prying Monkey

Double compte : Caitlyn McKay

Age : 18 ans ( 19 mars 2028 )
Sang : Moldu
Statut : Amoureuse sans savoir quel est ce sentiment
Métier : Fugitive depuis peu
Baguette : Du pain complet !
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

A une cicatrice qui lui zèbre la joue gauche du coin de la bouche à la tempe - se fait appeler Vali en mission - craint terriblement les bruits trop violents - Fangirl d'Adem - Elle croit dans les dieux nordiques -Propriété d'Alice
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Ven 20 Avr - 22:13
Je hoche la tête en voyant Panthère me remercier d’un coup d’œil. On a pas vraiment le temps de parler, Jamie parle à son tour, mais je la trouve un poil agressive, et je crois que les médicomages aussi. Mais on les sent proche de baisser leur baguettes. Celle qui porte un masque est restée silencieuse, peut-être qu’elle ne se sent pas de parler ? Je ne suis pas dans sa tête, j’ignore tout de mes compagnons, je ne sais pas pourquoi elle e veut pas parler, mais elle se tait. C’est Jane qui parle, elle essaye sa politique, et je crois que cela aurait put marcher si Arutha n’était pas arrivé.

J’entends l’ordre et je vois les médicomages paniquer. À nouveau c’est un peu comme-ci j’étais remplis d’un froid glacé, j’agis, je ne m’occupe pas de l’état de mon corps. Je dois agir, mon corps et mes tympans souffrant des cris passent après. Je me plaque contre un mur en tirant un médicomage au passage pour qu’il ne se prenne pas un sort. Pas question de le laisser mourir, on ne laisse mourir personne, du moins on essaye. Il doit se planquer et vite. Je vois Panthère tirer, Nicolas ! Souffre ! Je sors une flèche de mon carquois et je prends une profonde respiration. Je hoche la tête en voyant Panthère dire qu’on doit bouger.

« Fonce Panthère ! Je te rejoins ! »

Je prends une profonde respiration et je m’arrête une petite seconde pour viser. La flèche part et je la regarde se planter avec une satisfaction toute mauvaise dans les chairs de Nicolas. Bien fait. Cette fois, je ne me retiens pas, voir son sang que j’ai fais moi-même couler est libérateur, j’arrache mon foulard en le fixant droit dans les yeux. Contemple celle que tu as terrorisé. Je mene la danse et j’ai un très mauvais sourire. Je ne peux m’en empêcher.

« Valì te salue, chien au sang impur ! »

Je lui tends en passant mon majeur goguenard avant de pousser de nouveau le médicomage pour qu’il se planque et rejoindre Panthère à l’abri, je lui fais un grand sourire sauvage, je rêve d’avoir un couteau pour égorger les mangemorts présents, sauf peut-être le p’tit jeune, il me fait de la peine, il semble à peine plus vieux que moi. Je lâche à Panthère

« Magnifique tir. »

J’aimerais lui dire que c’était mon ancien maître, mais je ne crois pas que j’en ai besoin. Et faudra que je retienne son vrai nom à un moment.





Qui qui souffre ?:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2573
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Ven 20 Avr - 22:13
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1714-nicolas-avery
Messages : 126
Date d'inscription : 17/01/2018
Célébrité : Christoph Waltz
Crédits : Me

Age : 56 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Re-marié
Métier : Président sorcier du Magenmagot
Baguette : Chêne rouge, corne de serpent cornu, 29 cm, extrêment rigide
Epouvantard : Une flaque de sang souillé
Dialogue : #9400D3

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 1:56
Pourquoi ne l'avoir fait plus tôt !? C'est ce que grognait une voix colérique et impatiente dans la tête de Nicolas lorsqu'il vit Arutha placer le malade mental sous Imperium. Quoi de plus logique quand on est Mangemort qu'utiliser la magie noire ? Ses dents grincèrent, il aurait voulu le dire à haute voix mais le chef d'équipe était un peu trop à cran et le quincagénaire ne voulait pas risquer de souffrir par la baguette de son allier.

Le groupe de Mangemorts bien âbimé suivit le leader et arrivés au deuxième étage, la vue des rebelle s'avéra presque soulageante pour Nicolas. Il leva aussitôt sa baguette, prêt à en découdre. Mais Callaghan fut la plus rapide. A son tour Arutha riposta et bien qu'il ne toucha personne, son sortilège provoqua une mouvement de panique faisant fuir les médicomage et autres personnels de l'hopital vers d'autres pièces. Cela laissait le champs libre à la reprise des hostilités. Après l'humiliation qu'ils avaient vécu dans le hall, le Sang-Pur ne désirait qu'une chose, salement se vanger.

Cependant, une balle vint se loger dans son épaule gauche, ce qui accentuait la peine qu'il avait éprouvé lors de la brûlure d'une Phénix sur le même bras quelques minutes auparavant. Cette fois il lâcha un cris de bête pour évacuer la douleur monstrueuse qu'engendrait cette invention moldue. Ses yeux se mirent à cligner au moment où d'un Accio informulé, il fit sortir le morceau de métal de son épaule pour se soulager.

" Maudite petite garce ! "

La baguette brandit vers la tireuse dont les balles avaient quasiment toujours fait mouche jusqu'ici, il allait l'achever lorsqu'une flèche à pleine vitesse vint heurter sa cuisse droite, à travers le tissu de sa robe grisâtre épaisse. La douleur fut moins prononcée mais elle l'avait stoppé dans son geste. Il avait à nouveau hurlé sa souffrance en sentant la pointe métalique s'enfoncer dans sa peau et ses muscles tendus. Il pensait bien que ce n'était pas une souffrance irréversible mais en attendant elle était assez handicapante. Pourtant, il trouvait toujours un fond de rage en lui qui le remit sur pied. Pendant que la gamine à l'arc repoussait les patiens panniqués, Nicolas brandit une nouvelle fois sa baguette.

" Rumpere Vasis "

Un sourire sadique apparu sur le visage de Nicolas lorsque le jet de lumière noir toucha la moldue. Il espérait la rendre assez vulnérable pour que les autres Mangemorts puissent s'occuper du reste de la bande des rebelles. Et avec un peu de chance, cette gamine serait marquée pour longtemps, elle se souviendrait de l'Avery. Néanmoins l'affaiblissement du sorcier était de pire en pire. Il sentait le flux magique qui le traversait s'appauvrir. Se tenant l'épaule il pensait ne plus être capable d'attaquer une nouvelle fois après cet exploi.

Lancé de dé:
 

Résumé:
 
Contenu sponsorisé
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres