AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 1:56
Le membre 'Nicolas Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Frankenstein
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 384
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 24 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Vendue au clan Salamander
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime les énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 17:48
Armel et elle avaient beau avoir essayé de mettre Lockart en de bonnes dispositions pour leur révéler la situation des Phénix, Arutha leur avait coupé l’herbe sous le pied avec son Impero. Elle ravala le peu de fierté mal placée qui commençait à pointer le bout de son nez. Elle avait été inefficace, trop humaine… Leur ignoble chef de troupe avait agit sous le sens, contrairement à elle. Merlin qu’elle n’aimait pas donner raison à cette raclure.

L’accès au second étage se fit aussi rapidement que le premier. Rowena en profita pour ruiner son chemisier hors de prix, en arrachant la manche. De toute manière avec cette chaleur, le tissu commençait à devenir de trop. La manche était déjà imbibée de sang. Elle se tourna vers Armel pour lui demander de l’aide. A deux, ils nouèrent le garot au-dessus de sa blessure. Merci Papa et Maman pour ces quelques astuces “pratiques” en cas d’attaque terroriste. Avoir deux médicomages comme parents pouvait s’avérer utile… même en leur absence. Depuis sa confrontation avec le Kraken, la Dolohov avait demandé conseil à ses parents, essayant ainsi de garder ses potions de soin si précieuses pour les cas les plus graves.

Quand ils firent face aux piafs, la rage d’Arutha éclata de plus belle avec une folie incroyable. Traitrise ?!?! Tous les tuer ?!?! Il y avait des innocents dans ce lot ! Si les phénix n’avaient pas pu avancer plus loin, alors peut-être leurs avaient ils résisté ?
Les yeux écarquillés, Rowena se refusa de toucher aux civils. Certainement le regretterait-elle quand l’un d’eux les attaquera… Elle qui avait longtemps cru en sa société sorcière avait eut l’occasion de voir des gens retourner leur veste pour mieux tenter de les tuer ou de faire obstacle. Il n’y avait pas assez de preuve selon elle que les médicomages soient corrompus pour pouvoir les attaquer.

C'est alors qu'une des petites dindes retire son bandana... Oh merde alors ! Un étrange sourire sadique se dessine alors sur visage. La dinde en question n'est autre que la moldue d'Avery... Henry Avery. Enfin ancienne à présent. Non seulement elles avaient déjà eut l'occasion de se rencontrer mais si Rowena se souvenait bien, elle lui avait fait goûter à plusieurs de ses Doloris auparavant.

”Incarcerem !”

La corde sortit du sol pour s'enrouler autour des chevilles de la brunette, l'empêchant d'aller plus loin.
Rowena se tourna vers Avery senior, pas mal touché. ”Tenez !” Elle lui donna sa potion de soin. Elle ne savait pas s'il avait déjà utilisé la sienne, mais deux blessures d'un coup ne ferait que l'handicaper, voir tous les handicaper. Il fallait savoir être solidaire.

Dédés:
 

Résumay:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 17:48
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Plus jamais
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t279-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t98-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 900
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Double compte : Denise LeRoy

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre ?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Epouvantard : Perdre Donan, à jamais.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 18:33
Le succès de Lyne n’est qu’un bref soulagement face à la tournure que prend l’attaque. Le chef des mangemorts tue l’un des leurs, et Jane enchaîne avec un sortilège complexe qui permet de retarder l’avancée de l’ennemi. Ils commencent à grimper, même si une moldue maugrée. Elle n’a pas tort, il aurait été plus simple de les tuer. Elle se serait chargée personnellement de Nicolas, même si elle aurait dû virer l’autre moldue balafrée. Il est sien.
Mais en serait-elle capable, même ? Elle n’était pas assez courageuse pour retirer son masque dès les premiers instants de cette confrontation. Aurait-elle la force de lever sa baguette pour prononcer le sortilège impardonnable ? Le ressentiment nécessaire est bel et bien là. La vaillance de le laisser sortir de son cœur en une attaque pas forcément…
Enfin, ce n’est pas le moment de douter. Elle verra bien quand elle y sera. Si elle y est.

Premier étage, check. Elle est encore loin de son ancien étage de pratique – le cinquième, celui des pathologies de sortilège. Cela la rassure, en quelques sortes. Peut-être qu’elle ne croisera pas un ancien collègue…
Deuxième étage, ch… Un groupe de médicomages s’opposent à leur progression, les accusant d’attaquer l’hôpital. Si les Mangemorts n’étaient pas là, les choses se seraient bien passées autrement, et les médicomages ne risqueraient pas d’être pris entre deux feux… ! Instinctivement, Victoria se recule pour ne pas être en première ligne. Elle ne croit pas reconnaître quelqu’un en particulier, mais ses pieds ont agi avant même qu’elle n’ait fini d’analyser les visages et ont décidé de sa position, en retrait. Les arguments de ses compagnonnes sont cohérents mais n’adressent pas le reproche principal que leur font les médicomages. Elle partage leurs valeurs médicales, elle connaît leur fonctionnement. Elle pourrait parler. Sa gorge sèche semble lui hurler un immense « non ! ». Son corps réagit encore une fois, avant même que son cerveau n’ait pu organiser sa dialectique.
Comme c’est confortable d’être à l’arrière, comme c’est confortable de se taire. C’est parce qu’elle a refusé de craindre les conséquences de ses actes dans le passé qu’elle se retrouve dans une telle situation aujourd’hui. Et elle n’est pas certaine d’en être satisfaite. En voyant le fou furieux Kark, oui. Mais en voyant le reste, pas totalement. Aurait-elle été plus à son aise en étant restée avec Nicolas ? Elle en doute fortement. Mais elle n’aurait pas perdu sa famille. Et elle ne morflerait pas autant, pour si peu. Elle peut donc rester dans sa peur, pour une fois. Cette peur automatique, cette peur générée par sa chair qui a appris à la protéger après que le cœur et le cerveau aient été vaillants et fougueux. Elle interviendra la prochaine fois, voilà.
Elle écoute, donc, les propos de Jane qui, elle, fait un minimum de sens pour des médicomages qui veulent protéger leurs patients, qu’ils soient Mangemorts ou pas. Malheureusement, ils sont interrompus par les Mangemorts qui se sont échappés du piège de la cheffe des Phénix. Tandis que les attaques reprennent de plus belles, une nouvelle dose d’adrénaline bouillonne en elle, mettant, pendant quelques instants, ses tourments, la chaleur et sa douleur à l’arrière-plan. Confringo ! Malheureusement, son sortilège est paré et la tempête d’attaques continue autour d’elle, tout comme les cris des médicomages désemparés. Misérables ! On leur apprenait à rester conscients et réfléchis dans les situations les plus urgentes il y a trente ans. Les choses ont-elles tant changé entre temps ?! Elle attrape un médicomage au hasard et plante son regard dans le sien, qui est affolé. Prend ton patient et monte ! Il n’y a pas de temps à perdre ! Souviens-toi de ta formation, bordel de goule en slip de bain ! En espérant que le reste de l’équipe suive son pas.

Spoiler:
 


Citation :
Arutha place Gilderoy sous impero, qui mène les mangemorts jusqu’aux phénix. La négociation avec les médicomages s’interrompt un poil trop tôt. Toutefois Arutha en voyant les médicomages discuter avec les phénix part du principe qu’ils ont trahi le ministère et ordonne leur mise à mort.

Kitty laisse Jane continuer le baratin en ayant remercié Joy du regard qu'elle veut définitivement sauver des phénix et se tourne à l'intervention d'Arutha qui leur donne finalement raison. Elle renonce à le viser et pointe son arme sur Nicolas qu'elle touche d'une balle - je pensais l'épaule mais tu décides !

Joy passe en mode « guerre » elle repousse ses sensations et est dans l'action, elle pousse à l'abri un médicomage lors de l'intervention d'Arutha et prend une demie-seconde pour viser et touche Nicolas ( Ou tu veux ) et retire son bandana pour se montrer avant de l'insulter et rejoindre Kitty

Nicolas est très très affaibli à cause d'une balle dans l'épaule gauche (par Kitty) qu'il réussi à extraire et d'une flèche dans la cuisse (par Joy). Néanmoins, dans un dernier effort il lance un Rumpere Vasis sur Joy avec un succès mitigé. Il louche sur sa potion de soin...

Rowena profite de leur montée au 2ème étage pour faire un garrot à son bras avec l'aide d'Armel. Elle refuse de viser les médicomage et s'attaque à la moldue Joy qu'elle a déjà fait souffrir par le passé. Joy subit un incarcerem en bonne et due forme, elle ne peut plus avancer. La Dolohov refile sa potion de soin à Avery dans un élan de solidarité.

Victoria reste silencieuse durant les tractations avec les médicomages, son corps refusant d’affronter ses potentiels ex-collègues. L’arrivée de l’ennemi lui redonne du poil de la bête mais son sortilège envers Rowena est paré. Face au chaos derrière elle, la médicomage attrape un de ses pairs et lui ordonne de monter à l’étage supérieur avec son patient, en espérant qu'il se ressaisisse et que les autres de son équipe suivent le pas.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 18:33
Le membre 'Victoria McKay' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Coco avant Chanel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway / cosmic light

Double compte : Lyne Cooper

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Fiancé à Olivia Vaisey
Métier : Créateur et couturier pour Zabini dont il vient d'hériter et responsable des deux boutiques de prêt-à-porter de luxe éponymes sur Avalon
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30 cm, plutôt souple.
Epouvantard : Solitude, vulnérabilité, invisibilité conjuguées
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils de feu Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de haute couture éponyme •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus !
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 18:54
Ils avaient perdu tant de temps. A essayer de négocier avec un esprit malade et usé par les années, plutôt qu’à courir à travers les étages (les terroristes n’avaient pas pu grimper sans faire de bruit, sans que personne ne les remarque). Mais voilà qu’enfin le Kark eut la brillitantissime idée de lancer un impero au vieil homme. Il était temps.

Ils avaient perdu – quoi, dix minutes ? Plus, moins ? Armel n’en savait fichtrement rien. Mais en fin de compte, le garrot solidement noué au bras de Rowena et un étage plus loin, force fut de constater que les Oiseaux de malheur n’étaient pas parti si loin (peut-être avaient-ils pris le temps de papoter dans les escaliers, peut-être les Médicomages avaient-ils réussi à les retenir un certain temps – pourquoi ne pas être passé de force, si tel était le cas ?). « Ils sont ici ! Ils pactisent avec le personnel ! Traitrise ! Tuez les traitres ! Tuez-les tous ! » Il aboyait, à nouveau leur pathétique leader aboyait de toute sa folie, juste de quoi semer un amer arrière-goût d’injustice dans la gorge du Zabini. C’était de la violence pour le goût du sang pur et simple, c’était irréfléchi – un réflexe tout juste bulbaire, c’était attiser la haine inutilement. C’était dégueulasse. « On ne va pas abattre des civils, ils défendent l’hôpital et la peau de leurs patients ! » Gronda-t-il sans aucune once d’hésitation, le sang finalement resté plutôt froid malgré la chaleur étouffante  -  (l’hôpital auquel vous êtes prêt à foutre le feu dans un éclair de folie, sauf votre respect, Votre Grandeur. Lui n’y toucherai en tous cas pas. C’était hors de question.

En revanche, la Moldue qui visait si bien, c’était une toute autre affaire – celle, hélas ! sortie de son filet sans perdre son arme, prolongement dangereux de ses dix doigts.  Panthère, semblait-il. Par Merlin, quel nom de code ridicule.

« Diffindo ! »

OUI  - Ca touche Kitty à l'épaule dominante et ça descend jusqu'à l'intérieur de l'avant-bras.
NON Elle bouge, et finalement ça ne fait qu'une micro-coupure au niveau de l'épaule dominante. Ca ne fait même pas mal...

Citation :
Arutha place Gilderoy sous impero, qui mène les mangemorts jusqu’aux phénix. La négociation avec les médicomages s’interrompt un poil trop tôt. Toutefois Arutha en voyant les médicomages discuter avec les phénix part du principe qu’ils ont trahi le ministère et ordonne leur mise à mort.

Kitty laisse Jane continuer le baratin en ayant remercié Joy du regard qu'elle veut définitivement sauver des phénix et se tourne à l'intervention d'Arutha qui leur donne finalement raison. Elle renonce à le viser et pointe son arme sur Nicolas qu'elle touche d'une balle - je pensais l'épaule mais tu décides !

Joy passe en mode « guerre » elle repousse ses sensations et est dans l'action, elle pousse à l'abri un médicomage lors de l'intervention d'Arutha et prend une demie-seconde pour viser et touche Nicolas ( Ou tu veux ) et retire son bandana pour se montrer avant de l'insulter et rejoindre Kitty

Nicolas est très très affaibli à cause d'une balle dans l'épaule gauche (par Kitty) qu'il réussi à extraire et d'une flèche dans la cuisse (par Joy). Néanmoins, dans un dernier effort il lance un Rumpere Vasis sur Joy avec un succès mitigé. Il louche sur sa potion de soin...

Rowena profite de leur montée au 2ème étage pour faire un garrot à son bras avec l'aide d'Armel. Elle refuse de viser les médicomage et s'attaque à la moldue Joy qu'elle a déjà fait souffrir par le passé. Joy subit un incarcerem en bonne et due forme, elle ne peut plus avancer. La Dolohov refile sa potion de soin à Avery dans un élan de solidarité.

Victoria

Armel crache à Arutha qu'il trouve terriblement injuste d'attaquer des Médicomages qui ne font que défendre l'hôpital auquel lui s'apprête à mettre le feu sans réfléchir une seconde. Il est hors de question pour lui d'attaquer les civils - par contre Kitty vise beaucoup trop bien, il l'attaque elle. Le sort la coupe au niveau du bras dominant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

“Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ?”

George Bernard Shaw

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 18:54
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : me

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; rigide et pas toujours simple à manipuler. Vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 23:46
« On aurait dû les tuer » « On aurait dû les tuer » répéta Lyne tout bas. Au moins Arutha Kark. Les autres n’étaient peut-être pas aussi barjos que lui – elle n’en aurait pas mis sa main à couper, mais de tous, il était celui qui avait la main la plus lourde sur les Avada Kedevra. Jane n’avait pas fini de convaincre les Médicomages de joyeusement venir se placer de leur côté, que les Mangemorts faisaient à nouveau leur apparition. Aussitôt, elle troqua son air super concentré (celui qui visait à ne pas avoir l’air trop agressive, bien que ce ne soit pas une franche réussite) pour placer ses cinq sens directement au bout de sa baguette magique – les sens en éveil, parce que les éclairs verts du Kark ne pardonnaient pas. Ils avaient déjà perdus un de les leurs, c’était bien trop. Jane était déjà repassée à l’action, explosant avec brio le tout dernier clône (c’était déjà ça de pris). « Fuyez ! Evacuez vos patients !  » «  Tuez les traitres ! Tuez-les tous !  » Oh Scroutt. Si Lyne était pour la destruction d’un paquet de choses, guère portée sur la délicatesse ou la tendresse, elle n’était pas pour sacrifier des innocents.

Faire du bruit et des étincelles en fonçant tête baissée, oui. Mais pas au prix de tant de dommages collatéraux.

Merlin soit loué, les toutous du Kark ne semblaient pas tout à fait prêts coopératifs – de toutes les attaques qui à nouveau fusaient dans tous les sens, aucune n’avait encore fait de dégâts considérables parmi les soignants. Les leurs, oui. Les médicomages, non. Eux étaient occupés à courir dans tous les sens. Les crétins ! « Cassez-vous, mais CASSEZ-VOUS BORDELl ! » En espérant qu'en attendant, quelqu'un d'autre prenne le temps de libérer la Moldue prise les deux pieds par un Incarcerem... Une seconde de concentration (respirer et viser) : « Expulso ! »



Citation :
Arutha place Gilderoy sous impero, qui mène les mangemorts jusqu’aux phénix. La négociation avec les médicomages s’interrompt un poil trop tôt. Toutefois Arutha en voyant les médicomages discuter avec les phénix part du principe qu’ils ont trahi le ministère et ordonne leur mise à mort.

Kitty laisse Jane continuer le baratin en ayant remercié Joy du regard qu'elle veut définitivement sauver des phénix et se tourne à l'intervention d'Arutha qui leur donne finalement raison. Elle renonce à le viser et pointe son arme sur Nicolas qu'elle touche d'une balle - je pensais l'épaule mais tu décides !

Joy passe en mode « guerre » elle repousse ses sensations et est dans l'action, elle pousse à l'abri un médicomage lors de l'intervention d'Arutha et prend une demie-seconde pour viser et touche Nicolas ( Ou tu veux ) et retire son bandana pour se montrer avant de l'insulter et rejoindre Kitty

Nicolas est très très affaibli à cause d'une balle dans l'épaule gauche (par Kitty) qu'il réussi à extraire et d'une flèche dans la cuisse (par Joy). Néanmoins, dans un dernier effort il lance un Rumpere Vasis sur Joy avec un succès mitigé. Il louche sur sa potion de soin...

Rowena profite de leur montée au 2ème étage pour faire un garrot à son bras avec l'aide d'Armel. Elle refuse de viser les médicomage et s'attaque à la moldue Joy qu'elle a déjà fait souffrir par le passé. Joy subit un incarcerem en bonne et due forme, elle ne peut plus avancer. La Dolohov refile sa potion de soin à Avery dans un élan de solidarité.

Victoria reste silencieuse durant les tractations avec les médicomages, son corps refusant d’affronter ses potentiels ex-collègues. L’arrivée de l’ennemi lui redonne du poil de la bête mais son sortilège envers Rowena est paré. Face au chaos derrière elle, la médicomage attrape un de ses pairs et lui ordonne de monter à l’étage supérieur avec son patient, en espérant qu'il se ressaisisse et que les autres de son équipe suivent le pas.

Armel crache à Arutha qu'il trouve terriblement injuste d'attaquer des Médicomages qui ne font que défendre l'hôpital auquel lui s'apprête à mettre le feu sans réfléchir une seconde. Il est hors de question pour lui d'attaquer les civils - par contre Kitty vise beaucoup trop bien, il l'attaque elle. Le sort la coupe au niveau du bras dominant.

Lyne crie aux Médicomages qui s'agitent dans tous les sens de se tirer, et à travers le chaos parvient à toucher Arutha d'un Expulso (puissance et dégâts éventuels à déterminer par les admins, mais c'est un sort relativement compliqué donc Lyne n'aura sans doute pas réussi à le brûler)

OUI OUI – Expulso touche Arutha,
OUI NON – Expulso touche Rowena,
NON OUI – Expulso se perd dans la cohue et ne touche personne,
NON NON – Expulso touche un Médicomage qui passait par là totalement paniqué

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

FOUS A LIER


HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 23:46
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Sam 21 Avr - 23:48
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 20:31
« Cinquième tour »
Arutha Kark & Jane Callaghan  



La détonation fit voler en arrière le Kark avant qu’il ne parvienne à dévier le sort.  À terre, les mains et le visage en partie brûlée sa détermination n’en était que plus forte, plus folle également. Il se releva d’un bond. Ses vêtements roussis faisaient ressortir la pâleur inquiétante d’un visage habité par la folie. L’heure n’était plus à la clémence pour qui que cela soit. «  Beat caput » le sortilège percuta de plein fouet la sorcière qui avait osé élever sa baguette contre lui. Puis son attention se reporta sur le petit Zabini. Ce bellâtre seulement bon à tailler des vêtements dans des chiffons, avait eu l’affront de discuter ses ordres. «  Bloclang » Réduit au silence l’idiot. «  Tenez encore des propos séditieux, Zabini , et je vous arrache la langue. » À peine ces mots avaient-ils été prononcés que son ire s’abattait déjà sur un autre ennemi : Jane Callaghan s’affairait alors à libérer la misérable moldue perdue sous un filet mangemort. D’un revers de baguette il fit voler dans les airs la leader des phénix qui s’échoua brutalement quelques mètres plus loin. «  Sa place est sous notre joug, comme le reste de la vermine de son espèce.   » Pour parfaire ses dires, il pointa sa baguette en direction de la teigne qui meurtrissait ses troupes avec son arme de malheur. «  Endoloris !   » Sa haine, son désir de faire souffrir, s’harmonisait à la perfection avec l’esprit du sort. La moldue craqua, s’effondra, sous le poids d’une douleur que le Kark savait intolérable. Il leva le maléfice pour mieux la soulever dans les airs, la tête en bas, de petits mouvements secs de baguettes, il agitait son corps devenu pantin pour lui faire lâcher son horrible arme. Le revolver s’échoua au sol. Il avait fait assez de ravages comme ça. Un nouveau maléfice le fit fondre, le rendant complètement inutilisable. Enfin, il envoya paitre contre un mur la misérable moldue.

Le personnel de l’hôpital continuait de s’agiter en tous sens, le bruit des cracks s’intensifiaient, ses derniers enchainaient les transplanage pour fuir ou faire fuir leurs patients. D’un éclair vert, Arutha cueillit l’un d’eux, mais déjà il dardait son regard sur une autre victime. Il ne vit pas alors, Gilderoy Lockhart libéré de l’impero se pencher pour récupérer une baguette.

***

Ventre à terre, encore sonnée par le sort, Jane manqua de se faire marcher dessus par un patient. Se relevant douloureusement, elle évalua du regard la situation. Le chaos était total, et y régnait en maitre le cruel Arutha Kark. La phénix se remémora les remarques détestables de Jackson et Cooper. Ils auraient dû les tuer. Et se montrer aussi infame que les mangemorts qu’ils combattaient ? Opposer l’assassinat aux meurtres ? Non, d’expérience, la Callaghan savait que ce n’était pas comme ça qu’on posait les jalons d’une nouvelle société. On n’assassinait pas des enfants, aussi aliénés soient-ils. Quant au Kark … Le maintenir en vie, c’était garder un front mangemort divisé. Arutha nuisait plus à sa cause en étant vivant, que mort. Sa folie favorisait les phénix quand elle ne manquait pas de les tuer. Il fallait détourner son attention des autres, l’occuper pour laisser le temps aux innocents de sauver leur peau. Jane enchaina une salve de maléfices sur Arutha, contraignant ce dernier à stopper son entreprise de mort et à concentrer son attention sur elle. « Protégez les patients, aidez les médicomages à les faire fuir et… »
Elle n’eut pas l’occasion de finir son ordre que déjà, un maléfice inattendu s’était mis en place. Seringue, potions s’étaient élevées dans les airs pour fondre sur tout un chacun. Gilderoy Lockhart tout sourire, créait cette nouvelle nuance de chaos dans le désordre ambiant. « Je suis Gilderoy Lockhart, et personne n’interrompt ma séance de dédicace. » Un sourire radieux ponctua ses paroles. Mais Gilderoy n’était pas le seul problème : plusieurs patients qui, comme lui, n’avaient plus toute leur tête s’échappèrent des différentes chambres, armés parfois de baguettes, ou bien de potions, certains même d’outils tranchants. Ils n’avaient pas besoin de mots pour s’exprimer, car leur intention étaient claires : chassez les envahisseurs, quel que soit leur camp.


«Informations»


ϟ Bon, du coup, keskis'passe ?   Arutha se relève et se venge en administrant un maléfice à Lyne. Il fait ensuite régner la discipline dans ses rangs, en lançant un bloclang à Armel Zabini. Jane, qui tentait d’aider Joy à se libérer du filet, fait un bond de plusieurs mètres, ce qui la sonne un peu. La colère du Kark se reporte sur Kitty, qui écope d’un doloris avant d’être suspendue dans les airs, et désarmée. Son révolver est mis hors d’usage, et elle-même est envoyée dans le décor. Arutha tue un médicomage, et Gilderoy récupère sa baguette discrètement. Jane se relève et ordonne de protéger les patients, alors qu’elle tente de focaliser l’attention d’Arutha Kark sur elle. Gilderoy passe à l’action et fait voler en tout sens divers matériels médicaux. Les patients les plus fragiles psychiquement s’échappent des chambres, et, armés, s’attaquent aux envahisseurs.

ϟ Keskonfé ? D’abord, on joue au dé si oui ou non, on se fait attaquer par un patient ou par un des objets volant de Lockhart. Il vous faut deux oui pour vous en sortir indemne. Déclinez ensuite vos blessures avec les trois solutions possibles.
Vous avez le droit à deux actions ce tour-ci :
1/ Neutraliser un patient :  Deux oui pour Lockhart et stopper le vol de potions et autres objets tranchants. Un oui pour un patient lambda.
2/ Attaquer l’ennemi.

ϟ Absentéisme : Nicolas et Victoria ont manqué un tour.

ϟ Gare au fair-play ! Arrêtez de designer vos victimes par les dés, c’est comme ça qu’on cause une certaine forme d’acharnement. Cette pratique est d’autant plus agaçante qu’on vous a maintes fois rappelé de ne plus employer ce procédé. Merci de choisir vous-même votre victime Wink.

ϟ Fin du tour Ce tour se terminera le mardi 24 avril à 5h du matin (heure française).

Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 21:10
Je sens quelque chose me frapper dans le creux du genoux. Un hurlement de souffrance jaillit de ma gorge quand je sens ma jambe être prise de convulsions violentes, mais c’est un étrange, et horrible, mélange de brûlure et de crampes affreuses qui me déchire la jambes du genoux au pied. Forcément, c’est le genoux qui avait prit lors de la tour des médias. Mon corps n’a que pour réflexe de s’effondrer lourdement au sol. Merde. Je vais me faire reprendre ! Je sens les larmes couler sur mes joues alors qu’une corde s’enroule autour de mes pieds. Prise dans ma douleur j’ai du mal à saisir ce qu’il se passe, mais je sens quelqu’un tenter de m’aider, je gigote pour l’aider mais elle vole et la voix d’Arutha résonne encore. Lui je vais me le faire. J’entends le mot. Le sort. Je rouvre les yeux et je vois Kitty hurler de douleur avant de voler contre un mur.

« KITTY ! »

Elle n’a même plus d’arme. Et même les patients se mettent à s’agiter dans tous les sens et visiblement ils sont armé ! C’est le bordel ! Je finis de me dégagé en gémissant de douleur, je n’ose même pas regarder ma jambe. Je sens comme des battements de cœur de douleur tout le long de ma jambe. J’ai mal ! Je prends appuie sur mes bras pour me redresser. Kitty … Kitty … Je me précipite vers elle en titubant. Je me jette sur le côté sans lâcher mon arc pour éviter un patient. Et l’autre taré de je ne sais même plus quoi le nom qui veut notre mort à tous ! Mais bon il attaque même les mangemorts. Non définitivement, c’est pas leur spécialité le travail d’équipe.

Kitty … Elle est à terre. Je tombe à genoux près d’elle, évitant un sort qui laisse une traînée noire sur le mur. Je fouille dans mes poches et attrape Kitty pour lui faire boire une potion de soin. Tant pis pour moi. Je passe son bras autour de mes épaules. Il faut qu’elle tienne. Je prends une minute pour lui parler. Elle doit tenir. M’en fous qu’elle soit une inquisitrice et qu’elle aime pas la magie, elle doit tenir, j’espère que la potion va faire vite effet. Je passe mon arc dans mon autre main et oblige Kitty à me regarder dans les yeux.

« Allez championne ! Laisse pas tomber maintenant ! On a encore du mangemort à défoncer. Faut que tu te batte d’accord ? Je te promets, si on s’en sort en vie, je t’amène voir un beau levé de soleil, c’est beau les levés de soleil quand on est libres hein ? Ça a la couleur de l’espoir. Alors … DEBOUT ! »

Je prends sur moi et je pousse un nouveau rugissement pour me mettre debout, en la soutenant. Je plonge une nouvelle fois ma main dans ma réserve de potion. Celle collante. Il faut que ça marche ! Je cris une nouvelle fois pour attirer l’attention de celui qui fait tout voler et je lance la potion. Au pif, j’avoue, mais si ça peut le déconcentrer une seconde … La substance se répand. Pas que sur lui, un autre prend aussi, mangemort je crois. Tant pis, il est déjà ralentit c’est ça. Je repasse mon arc dans mon autre main. En supportant Kitty je ne peux pas attaquer. Je titube, ma jambe me fait horriblement mal, et je dois faire attention qu’elle ne se prenne pas un autre sort en faisant rempart avec mon corps. Je lui souffle

« Abandonne pas Kitty. S’il te plaît. T’es une panthère, une panthère ça abandonne pas … Tient le coup d’accord ? Tu peux le faire. »

Ma jambe ploie, j’ai mal … j’ai mal … Je prends une profonde respiration et tente de couvrir Kitty. S’il te plaît … tient le coup.
Les dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 21:10
Le membre 'Joy North' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 21:33
« EVENT »
groupe 3



Honnêtement, à ce niveau là de souffrance, on ne connait rien de la douleur. On la devine, on l’effleure, on ne la subit pas comme ça. L’Endoloris, c’est pire qu’être fouillée par une lame au fer blanc – et elle l’avait vécu. L’Endoloris, c’est pire que d’être coupée un millier de fois – et ça aussi, elle l’avait vécu. L’Endoloris, c’était comme un bûcher sans que vos nerfs ne crament et ne s’arrêtent d’envoyer le message d’alerte. C’était pire que revoir maman se faire arracher la tête par un Loup-Garou. Pire que de sentir les mains du maitre dans sa culotte et son haleine fade sur son visage. Pire que les insultes, le mépris. Pire que tout ce qu’elle avait déjà pu vivre – et on ne s’y habituait jamais.

Alors ainsi retournée, l’arme au loin inutilisable à jamais, et envoyée contre le mur, Kitty implosa. Il y eut comme une barrière craquelée qui céda en elle et que la potion de soin que Joy lui glissa de force entre les lèvres ne put arranger. Claquant des dents nerveusement, le bras, la main cassée, la profonde coupure déversant son sang sur le sol, la cheville foulée, le crâne ouvert, elle demeura là contre le mur à écouter les paroles comme des berceuses. Puis geignit « Ma » avant de relever un peu la nuque.

Ce que la potion parvint à guérir avec sa détestable magie de merde : finalement pas grand-chose. Ni l’émotion, ni les blessures les plus graves. Elle l’aida seulement à obéir – à cette phénix, plutôt qu’à une autre. Plutôt qu’à cette pute de Jane Callaghan, à ses sorciers et sorcières serviles de chaque côté, à cette chair à canon qu’ils représentaient, ces patients à la con qui les attaquaient en bloc et les médicomages de même. Et Kitty se releva, abandonnant au sol la dernière potion, celle d’électricité.

Aucune magie ne serait utilisée. Jamais. C’était un mantra aussi fidèle que de combattre à visage découvert – mais elle n’avait plus rien pour combattre et ne prit pas la peine de ramasser un scalpel – un scalpel ? Pourquoi faire ? Oser aller au front pour combattre physiquement des êtres capables de la repousser en la voyant seulement REFLECHIR à cette idée ? Suicidaire.

« Un coucher de soleil… » Bava-t-elle, le cœur empli d’une tristesse insondable – on aurait pu lui arracher un membre, on avait préféré lui prendre son flingue. Et on l’avait uniquement autorisé à le prendre. Une mitraillette aurait été mieux mais – hey – elle devait être une trop grande menace peut-être.

Peut-être. Dans tous les cas, son accomplissement était achevé. Elle avait commis assez de dégâts.

Il était temps de la jouer effectivement perso, et de tirer le rideau.

« Fuyons tant qu’on le peut encore… » Maugréa-t-elle à Joy, une énième fois. « Ramasse la potion si tu veux l’utiliser. » Un signe de menton, elle se mit à boiter, proche du malaise. Elle en chialait désormais de douleur, de petits sanglots nerveux, la faisant presque boiter. « On n’est rien pour eux, rien et on le sera jamais. » Eux désignant l’ensemble phénix et mangemort, elle espéra qu’ainsi Joy comprendrait. Si elle le pouvait. Et demeura seulement à ses côtés, accompagnant chaque mouvement que la moldue pu faire.

Avant de penser amèrement, Panthère ?

Et dire qu’elle était allergique aux chats.


Spoiler:
 



Spoiler:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 21:33
Le membre 'Kitty Jackson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Plus jamais
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t279-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t98-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 900
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Double compte : Denise LeRoy

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre ?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Epouvantard : Perdre Donan, à jamais.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 22:38
Malgré sa tentative de raisonner le médicomage, il ne lui répond qu’avec des yeux fous et désespérés. C’est foutu. Ils sont foutus. Scroutt. Ils sont FOUTUS. Lyne a un taux de réussite aussi élevé que le sien, ce qui est véritablement frustrants. Imbéciles… Incapables… La lionne endormie grogne en elle. Elle veut hurler, rugir. SAUVEZ-VOUS BANDES D’INCOMPETENTS ! En face d’elle, Victoria en voit bien un, qui n’est pas incompétent : Arutha Kark. La médicomage s’élance vers son alliée, en souffrance et incapable de se défendre. Et Victoria ne peut rien contre le maléfice, ce n’est pas un vulgaire finite incantatem qui va libérer la pauvre Cooper. Ce qu’elle peut faire, toutefois, c’est la rassurer et tenter de la protéger contre de futures attaques. Je suis là, regarde-moi, ça va aller, ça va passer… Ça va aller, ça va passer… Alors qu’il vient tout juste d’en finir avec Lyne, Arutha enchaîne avec Jane comme une furie, puis avec la moldue, en la torturant, puis en détruisant son arme. Voilà qu’ils se retrouvent avec un poids mort… A moins qu’elle ne veuille aller échanger quelques coups de poings avec le leader des Mangemorts ? Elle aurait peut-être la même adresse qu’avec un pistolet coincé entre ses doigts ? Dans tous les cas, il faudrait qu’elle se remette de sa douleur… Heureusement, l’autre moldue court à sa rescousse.
Protégez les patients, aidez les médicomages à les faire fuir et… Victoria plante son regard dans celui de Jane, qui n’eut pas le temps de finir sa phrase. Je suis Gilderoy Lockhart, et personne n’interrompt ma séance de dédicace. Ils sont foutus. Définitivement, bien, bien, bien foutus. Gilderoy Lockhart, vraiment ? Ça fait bien une éternité qu’elle n’a pas entendu parler de lui. Bien sûr, il était déjà à Sainte-Mangouste quand elle y faisait sa formation, mais elle l’avait oublié, depuis. La balafrée attaque en premier et réussit à immobiliser temporairement le blondinet. Victoria allait en faire de même, tout en gardant un œil sur Lyne, mais deux gros débris de fioles se logent dans sa main directrice. D’un accio, Victoria les retire en laissant échapper un grognement. Elle plie et déplie ses doigts tandis qu’une douleur intense traverse tous les nerfs de sa main et remonte jusque son épaule. Elle serre des dents, préférant garder sa potion de soin pour une situation qui est certaine de s’aggraver.
Elle se retourne vers là où se trouvait Lockhart, mais il n’est plus là. Scroutt ! Mais à la place, elle trouve une jeune Mangemort brune au regard félin. Articulationem ! Le sortilège réussit, Victoria se tourne vers Lyne. Est-ce que tu vas mieux ?

Spoiler:
 


Citation :
Arutha se relève et se venge en administrant un maléfice à Lyne. Il fait ensuite régner la discipline dans ses rangs, en lançant un bloclang à Armel Zabini. Jane, qui tentait d’aider Joy à se libérer du filet, fait un bond de plusieurs mètres, ce qui la sonne un peu. La colère du Kark se reporte sur Kitty, qui écope d’un doloris avant d’être suspendue dans les airs, et désarmée. Son révolver est mis hors d’usage, et elle-même est envoyée dans le décor. Arutha tue un médicomage, et Gilderoy récupère sa baguette discrètement. Jane se relève et ordonne de protéger les patients, alors qu’elle tente de focaliser l’attention d’Arutha Kark sur elle. Gilderoy passe à l’action et fait voler en tout sens divers matériels médicaux. Les patients les plus fragiles psychiquement s’échappent des chambres, et, armés, s’attaquent aux envahisseurs

Joy hurle de douleur et n'en peut plus, mais voir Kitty maltraité lui donne un coup de fouet et elle fonce l'aider, ce qui est totalement surprenant et lui permet d'éviter les attaque, elle essaye de lui donner du courage et balance sa potion de colle qui touche Lockart et un autre mangemort trop près. Elle a donné sa potion de soin à Kitty il ne lui reste plus que deux flèches et son arc.

Kitty souffre à mort et perd tout ce qu'elle possède. Se fait soigner de force par Joy et parvient à se relever mais ses blessures sont trop graves et elle refuse simplement d'utiliser la magie ou un scalpel - ça serait inutile et contredirait à ses convictions. Elle sera uniquement soutenue par Joy et ne tentera plus rien.

Victoria maugrée contre les médicomages qui ont perdu la boule et tente de protéger et de rassurer Lyne après l’attaque d’Arutha. Elle est plus embêtée qu’inquiète pour Kitty, étant donné que celle-ci est à présent sans défense et représente donc une faiblesse plutôt qu’un atout.
Alors qu’elle s’apprête à attaquer Lockhart pour le maîtriser, elle est blessée par des morceaux de fiole cassés qui se logent dans sa main directrice. Heureusement, ils n’ont pas atteint ses articulations, lui permettant de maintenir sa baguette malgré la douleur que cela provoque. Lockhart, libéré, délivré, ne se trouve plus en face d’elle. Mais Rowena, si. Et en fait les frais.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Dim 22 Avr - 22:38
Le membre 'Victoria McKay' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Coco avant Chanel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway / cosmic light

Double compte : Lyne Cooper

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Fiancé à Olivia Vaisey
Métier : Créateur et couturier pour Zabini dont il vient d'hériter et responsable des deux boutiques de prêt-à-porter de luxe éponymes sur Avalon
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30 cm, plutôt souple.
Epouvantard : Solitude, vulnérabilité, invisibilité conjuguées
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils de feu Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de haute couture éponyme •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus !
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 8:42
C’était comme mettre un coup de pied dans un nid de guêpes. Plutôt calme avant, furieux en un vacarme assourdissant l’instant juste après. Arutha Kark était furieux – plus qu’avant, mais voilà que les qualificatifs manquaient à Armel. Il écopa d’un bloclang auquel il jugea bon de ne répondre que par un regard assassin quoique discret. Pauvre crétin ! Cela dit, qu’importe tout le mal qu’il pouvait penser de leur leader en cet instant, il n’aurait pas la folie de répondre à nouveau, ou pire, de s’interposer. C’était comme agiter un nid de guêpes… Personne n’y retournerait la seconde fois. Aussi s’écarta-t-il du champ de sa baguette magique pour le laisser déverser sa colère sourde sur plusieurs Phénix, plus rapidement encore qu’un claquement des doigts.

Je suis Gilderoy Lockhart, et personne n’interrompt ma séance de dédicace.

Putain de scroutt de bordel de goule. Qu’est-ce que je suis venu faire ici ?

Armel n’eut pas le temps de finir de s’interroger sur le pourquoi du comment qu’un premier objet tranchant (un scalpel ?) lui sauta au visage, juste de quoi lui érafler profondément l’arcade. Ca n’était rien du tout par rapport à la douleur toujours cuisante de sa main gauche, là où se combinaient la blessure par balle (toujours dans sa paume explosée) et la brûlure due au Kark. Mais ça se mit à saigner assez rapidement, de quoi lui rendre la vision floue.

Scroutt et goule ! Ne gronda-t-il qu’en silence, la langue toujours collée au fond du palais.


Il s’efforça tant bien que mal de viser – silencieusement d’une part, à travers son œil droit qui ne tarderait pas à finir barbouillé de sang tout frais, à travers les objets fous. Stupéfix ! – Mais ni les objets ne s’interrompirent, ni personne ne s’immobilisa sous l’éclair rouge. A la place, il n’y eut qu’un bruit métallique (celui d’un scalpel probablement, qui s’échoua mollement au sol), rapidement couvert par le brouhaha paniqué. Et pire encore : alors qu’il balayait furieusement de sa main intacte un morceau de tissu (une compresse déployée ?), une potion atterrit sur son torse. Se mit à couler lentement, poisseuse et visqueuse, ça avait déjà versé par-dessus sa chemise (déjà foutue de toute manière). C’était froid et… Non, ça brûlait ! Et alors que ça dégoulinait le long de son sternum, il étouffa piètrement un « Agh ! ‘Ahope’ie ! Qu’est-c’… ! » totalement désarticulé. Son premier réflexe – après celui plutôt idiot d’essayer de s’exclamer quoi que ce soit d’intelligible – fut d’ouvrir sa chemise d’un bout à l’autre d’un coup de baguette, pour interdire à présent le contact du tissu poisseux avec sa peau (NDLR : Joy, c’est pour toi ♥️). Pourvu que ça ne laisse pas de traces à tout jamais !

A nouveau, il balaya le sang qui dégoulinait sur sa paupière, furieux, alors qu’un sortilège blanchâtre touchait Rowena, juste à côté de lui. « A’ope ! » cracha-t-il, mais sans, finalement, avoir l’air menaçant pour un sou. « Amidon'donc », enchaina-t-il aussitôt d’un sortilège informulé – celui-là, il le connaissait par cœur, l’utilisait tant de fois. C’était facile à lancer. Il se concentra toutefois pour y mettre bien d’avantage de puissance que dans sa précieuse arrière-boutique. La garce para.

C’était un fiasco. Total.



Spoiler:
 

Citation :
Formule : Amidon'donc
Sortilège habituellement utilisé dans le monde du commerce textile qui donne un aspect amidonné aux vêtements afin qu’ils ne soient pas froissés. Peut être utilisé en sortilège d’attaque quand le but est de rigidifier les vêtements d’un ennemi au point d’entraver ses mouvements. Est considéré comme un sortilège d'attaque lorsqu'il est utilisé en event.

Citation :
Arutha se relève et se venge en administrant un maléfice à Lyne. Il fait ensuite régner la discipline dans ses rangs, en lançant un bloclang à Armel Zabini. Jane, qui tentait d’aider Joy à se libérer du filet, fait un bond de plusieurs mètres, ce qui la sonne un peu. La colère du Kark se reporte sur Kitty, qui écope d’un doloris avant d’être suspendue dans les airs, et désarmée. Son révolver est mis hors d’usage, et elle-même est envoyée dans le décor. Arutha tue un médicomage, et Gilderoy récupère sa baguette discrètement. Jane se relève et ordonne de protéger les patients, alors qu’elle tente de focaliser l’attention d’Arutha Kark sur elle. Gilderoy passe à l’action et fait voler en tout sens divers matériels médicaux. Les patients les plus fragiles psychiquement s’échappent des chambres, et, armés, s’attaquent aux envahisseurs

Joy hurle de douleur et n'en peut plus, mais voir Kitty maltraité lui donne un coup de fouet et elle fonce l'aider, ce qui est totalement surprenant et lui permet d'éviter les attaque, elle essaye de lui donner du courage et balance sa potion de colle qui touche Lockart et un autre mangemort trop près. Elle a donné sa potion de soin à Kitty il ne lui reste plus que deux flèches et son arc.

Kitty souffre à mort et perd tout ce qu'elle possède. Se fait soigner de force par Joy et parvient à se relever mais ses blessures sont trop graves et elle refuse simplement d'utiliser la magie ou un scalpel - ça serait inutile et contredirait à ses convictions. Elle sera uniquement soutenue par Joy et ne tentera plus rien.

Victoria maugrée contre les médicomages qui ont perdu la boule et tente de protéger et de rassurer Lyne après l’attaque d’Arutha. Elle est plus embêtée qu’inquiète pour Kitty, étant donné que celle-ci est à présent sans défense et représente donc une faiblesse plutôt qu’un atout.
Alors qu’elle s’apprête à attaquer Lockhart pour le maîtriser, elle est blessée par des morceaux de fiole cassés qui se logent dans sa main directrice. Heureusement, ils n’ont pas atteint ses articulations, lui permettant de maintenir sa baguette malgré la douleur que cela provoque. Lockhart, libéré, délivré, ne se trouve plus en face d’elle. Mais Rowena, si. Et en fait les frais.

Armel se mange un scalpel qui lui ouvre l'arcade (ça saigne beaucoup et il n'y voit rien) et une potion qui lui brûle le thorax (il fait à moitié tomber la chemise), il est incapable d'articuler mais ça fait un mal de chien. Il échoue son Stupéfix sur Lockhart et, furieux de voir Victoria s'en prendre à Rowena, attaque. Elle pare.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

“Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ?”

George Bernard Shaw

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 8:42
Le membre 'Armel Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : me

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; rigide et pas toujours simple à manipuler. Vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 9:51
Spoiler:
 


Bom. Bom. Bom. Bom. Bom. Bom. Ca cognait fort dans son crâne, partout sous ses méninges. Lyne avait agrippé chaque côté de sa tête, les doigts à s’en arracher presque les cheveux, les yeux fermés au plus fort pour fuir la lumière. Et la lumière et le vacarme fou lui donnaient une furieuse envie de vomir. Incapable de s’accrocher à une quelconque volonté (réveille-toi, bats-toi !), vulnérable et parfaitement consciente qu’un sortilège pouvait la cueillir comme une fleur dans les secondes à venir. Incapable pourtant. S’accrochant seulement à la fois toujours si rassurante de Victoria. Elle ne criait pas – rien qu’immobilisée les doigts tremblants et le visage plus que fermé. Bom. Bom.

Elle se redressa tremblante dans le flou le plus total, un affreux goût de bile coincé à l’arrière de la gorge. La satisfaction d’avoir effleuré Arutha Kark enfouie à des milliers d’années-lumière de là.

Elle n’avait rien suivi.

Ni les hurlements de Kitty, si lointains le temps que la crise ne commence à s’estomper, ni Jane, ni Lockhart qui s’était réveillé.

Elle devina l’Inquisitrice de leur groupe mise hors d’état de jouer dans l’immédiat. Joy s’en occupait. Ils n’avaient pourtant pas le temps… C’était marche ou crève, surtout face au Kark. Surtout quand les patients commençaient à quitter leur chambre. Ils ne la laisseraient pas H.S à crever plutôt que de marcher, non ?! Elle n’était pas venue se battre pour crever volontairement, bon sang !  

Encore un peu tangente sur ses deux jambes maladroites, elle acquiesça d’un rapide signe de tête pour Victoria – ça allait aller. Elle avait toujours connu pire… Il en fallait plus pour effleurer sa volonté de fer. Toujours, elle en redemandait. Aussi s’accrocha-t-elle à sa baguette, pas tout à fait revenue à ses esprits, pas tout à fait certaine de ce qu’ils allaient faire.

« Ne blessez pas les patients ! » Articula-t-elle toutefois à ses camarades dans un élan de lucidité. Mêmes déséquilibrés, mêmes sortis de leur chambre, même s’ils récupéraient tout ce qui autour d’eux, pouvait voler. S’ils étaient à Sainte-Mangouste, c’était qu’ils étaient de tous les  plus fragiles. Pas dangereux, ou du moins, à protéger. C’était Lockhart, qu’il fallait immobiliser. Immobiliser mais pas blesser. Voilà. C’est ça, ce qu’elle allait faire. « Stup… ! AÏE ! » La baguette redressée, elle se retrouva aussitôt interrompue quand une aiguille – non, une ENORME aiguille ?! quelque chose pour extraire les potions, peut-être ?! – se retrouva planté pile poil à la perpendiculaire dans sa cuisse. Sans avoir un instant à perdre, Lyne serra fort les dents pour l’y extraire (BORDEL !), rejeta le trocart sur le côté furieusement. Un Stupéfix, c’était une chouette idée, par exemple – elle avait surpris le plus jeune des Mangemorts, celui qui ne trouvait rien de plus à faire que de se foutre à moitié à poil, lancer un éclair flambant rouge sur Lockhart. « Stupéfix ! » répéta-t-elle, ignorant royalement le point sanguinolent de sa cuisse. Mais Lyne n’eut même pas le temps de voir son sort lamentablement dévié échouer sur une vitre – car il fut de toute évidence dévié au moment où « on » lui éclata dans le dos une fiole en verre. Ca fit un vacarme d’enfer près d’elle, et une chose en entrainant une autre, elle sentit encore « quelque chose » lui écrabouiller le nez (crack !) « AIE PUTAIN ! », le temps de se retourner un peu sonnée pour voir un patient visiblement furieux lui bondir dessus, non sans avoir gardé bien en main son tesson de fiole. Pas assez réactive encore, elle n’eut pas le temps de dégainer sa baguette. Juste le temps de pousser un cri surgiau et basculer en arrière sur le dos (dans les débris, partout), le patient pourtant cachectique, sur elle. Elle oublia momentanément ses belles recommandations et cogna du poing dans son visage usé par les années et au regard terriblement vide, de toutes ses forces. Une deuxième fois. Tant pis s’il fallait faire ça à la Moldue des cavernes. Réflexe animal. C’était marche ou crève, encore une fois. Bats-toi ou crève, avec tout ce que tu peux trouver sous la main ! « Dégage, dégage, DEGAGE ! »

Citation :
Arutha se relève et se venge en administrant un maléfice à Lyne. Il fait ensuite régner la discipline dans ses rangs, en lançant un bloclang à Armel Zabini. Jane, qui tentait d’aider Joy à se libérer du filet, fait un bond de plusieurs mètres, ce qui la sonne un peu. La colère du Kark se reporte sur Kitty, qui écope d’un doloris avant d’être suspendue dans les airs, et désarmée. Son révolver est mis hors d’usage, et elle-même est envoyée dans le décor. Arutha tue un médicomage, et Gilderoy récupère sa baguette discrètement. Jane se relève et ordonne de protéger les patients, alors qu’elle tente de focaliser l’attention d’Arutha Kark sur elle. Gilderoy passe à l’action et fait voler en tout sens divers matériels médicaux. Les patients les plus fragiles psychiquement s’échappent des chambres, et, armés, s’attaquent aux envahisseurs

Joy hurle de douleur et n'en peut plus, mais voir Kitty maltraité lui donne un coup de fouet et elle fonce l'aider, ce qui est totalement surprenant et lui permet d'éviter les attaque, elle essaye de lui donner du courage et balance sa potion de colle qui touche Lockart et un autre mangemort trop près. Elle a donné sa potion de soin à Kitty il ne lui reste plus que deux flèches et son arc.

Kitty souffre à mort et perd tout ce qu'elle possède. Se fait soigner de force par Joy et parvient à se relever mais ses blessures sont trop graves et elle refuse simplement d'utiliser la magie ou un scalpel - ça serait inutile et contredirait à ses convictions. Elle sera uniquement soutenue par Joy et ne tentera plus rien.

Victoria maugrée contre les médicomages qui ont perdu la boule et tente de protéger et de rassurer Lyne après l’attaque d’Arutha. Elle est plus embêtée qu’inquiète pour Kitty, étant donné que celle-ci est à présent sans défense et représente donc une faiblesse plutôt qu’un atout.
Alors qu’elle s’apprête à attaquer Lockhart pour le maîtriser, elle est blessée par des morceaux de fiole cassés qui se logent dans sa main directrice. Heureusement, ils n’ont pas atteint ses articulations, lui permettant de maintenir sa baguette malgré la douleur que cela provoque. Lockhart, libéré, délivré, ne se trouve plus en face d’elle. Mais Rowena, si. Et en fait les frais.

Armel se mange un scalpel qui lui ouvre l'arcade (ça saigne beaucoup et il n'y voit rien) et une potion qui lui brûle le thorax (il fait à moitié tomber la chemise), il est incapable d'articuler mais ça fait un mal de chien. Il échoue son Stupéfix sur Lockhart et, furieux de voir Victoria s'en prendre à Rowena, attaque. Elle pare.

Lyne est sonnée par le sortilège d'Arutha. Elle manque cruellement de réactivité, se prend un trocart dans la cuisse, se fait casser le nez. Elle crie de ne pas s'en prendre aux patients mais échoue à immobiliser Lockhart quand justement l'un d'entre eux lui bondit dessus armé d'un tesson de fiole. Trop proches pour qu'elle pusise se servir de sa baguette, elle cogne à coups de poings mais reste bloquée au sol avec le patient, dans les débris de verre. Help ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

FOUS A LIER


HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 9:51
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 10:57
La traque des Phénix avait prit un sale tournant. De la position de dominants qu'ils s'étaient attribué dans le hall en les attendant bien sagement, les Mangemorts étaient devenus les victimes humiliées. Nicolas ne se sentait plus la force suffisante de tuer quique ce soit vu dans l'état dans lequel il se trouvait. Néanmoins, si lui n'avait pas pensé à comment résoudre ce problème de brûlure et de trou dans la peau, la jeune Dolohov, elle, si ! Elle lui avait généreusement donné sa potion de soin. Sans hésitation aucune, il avala le contenu de la fiole aussitôt. Ce n'est qu'après qu'il murmura un "Merci" faiblard. Une sensation étrange mais soulageante le parcouru et pendant qu'il se pensait bientôt remis sur pieds, les autres s'en prenaient plein la gueule. Mais il s'en fichait pas mal en ce moment. Il tentait juste de bouger ses membres pour constater d'éventuels changement. Son bras n'était plus aussi cuisant qu'avant, la sensation de brûlure s'était fortement atténuée. En revanche, l'orifice de balle dans son épaule était si douloureux encore qu'il pensait ne pas avoir retiré le morceau de métal qui s'y était enfoncé. Pourtant la coulé de sang qui s'en était échappée était monstrueuse. Sa cape remplie de poussière était maintenant maculée de liquide rouge et presque gluant. Quant à sa cuisse, Nicolas ne comptait plus vraiment sur elle, même s'il en avait arraché la flèche plantée.

Au moment où il se redressa du mieux qu'il pu pour se tenir au courant des récents événements, il constata les dégâts. Kark avait posé ses cartes, et la sentance était tombée. C'est la tireuse qui venait d'être écartée et Nicolas en était bien content. Il n'aurait plus à souffrir d'une nouvelle attaque d'arme à feu. L'autre moldue était dégôutante de sentimentalisme. Il la vit se jeter sur le corps inerte de la tireuse désarmée et cette scène lui donna envie de l'achever. D'autant plus lorsqu'il la reconnu. Il s'agissait de cette garce de Joy North, son ancienne domestique qui s'était faite la malle. Toutes les femmes qu'il rencontraient étaient-elles destinées à rejoindre le camp ennemi ?! Il aurait voulu la tuer pour de bon.

Mais c'était sans compter sur ces crétins de foux qui logent à Sainte Mangouste dont Gilderoy Lockart. Des objets volaient en tous sens et heurtaient qui se trouvait sur leur chemin. Peu importe, Nicolas voulait pouvoir en finir avant de se retrouver mourant à cause d'une injection accidentelle d'on ne sait quelle substance qui se trouvait dans ces seringues en lévitations. Il s'apprêtait, bras tendu, à attaquer la seule Phénix qui lui être semblait la moins blessée, Victoria, quand une pointe tranchante s'enfonça dans son dos, "Aaarrhg". Son premier réflexe fut de lancer son bras gauche autour de sa taille pour tenter d'attraper cet object métalique et le tirer hors de sa chaire. Mais son bras était trop court et les ciseaux avaient atteind le centre de son dos avec une précision douloureuse. Ca ne l'empêchait pas d'essayer avec son autre main. L'un de ses doigts toucha l'ance de l'objet pointu, ce qui le fit grimacer de souffrance en sentant la lame bouger dans sa chaire.

Il lança un regard désespéré autour de lui, comme pour voir qui pourrait bien lui venir en aide. Néanmoins les autres sont tous dans un état lamentable. Le jeune Zabini dont le visage était couvert de sang était toujours puni par Arutha. Quant à Rowena Dolohov elle vient juste de subir un sortilège handicapant. Sachant qu'il ne pourra pas compter sur Arutha pour sortir de son corps cette arme blanche il tenta un Accio qu'il imaginait être très douloureux mais avant même qu'il n'ait finit de le prononcer, un brancard fait de métale et de bois le heurta de plein fouet et alla le plaquer contre le mur froid derrière lui. Les ciseaux s'enfoncèrent de cinq bon centimètres dans son dos et arrachèrent à Nicolas un crit incontrôllable. Une petite larme dégoulina de son oeil gauche. Les dents serrées, il avait lâché sa baguette dans la panique pour tenter de retenir le lit. La seule chose qu'il pouvait faire maintenant c'était souffrir en silence et pousser sur ce fichu lit pour se libérer.

" Bordel de Lord ! Hmmrrrfh ! "

Les veines de tout son corps ressortirent lorsqu'il poussa de toutes ses forces sur le lit. Il réussit à le dégager de plusieurs dizaines de centimètres. A bout de force, il se laissa tomber sur la structure médicale. De son dos l'on pouvait voir dépasser les deux ances des ciseaux alors que toute la lame s'était perdue dans la chaire du sorcier.

Les dés:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Lun 23 Avr - 10:57
Le membre 'Nicolas Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Apocalypse Now
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 05/11/2017
Célébrité : Ben Kingsley
Crédits : Kim

Age : 75 ans.
Sang : Sang-pur
Statut : Marié à Noctra Lagides.
Métier : Directeur du Bureau Inquisitorial & Membre du Conseil Mangemort
Baguette : Bois de Mélèze, cheveu de sirène, 29,3cm. Rigide et droite.
Dialogue : [color=#ff9933]
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 24 Avr - 21:57
« Sixième Tour »
Arutha Kark & Jane Callaghan



La Callaghan para un nouveau Avada Kedavra. Il fallait tenir coûte que coûte. Les différents échanges de sortilèges l’empêchaient de jeter un regard à la montre à gousset qui se trouvait dans sa poche. Quelle heure était-il ? Combien de temps s’était-il écoulé depuis leur entrée dans l’hôpital. La fatigue lui faisait dire qu’une éternité s’était écoulée, alors que pourtant tout semblait aller si vite. La Callaghan enchaina d’un diffindo qui fit mouche et entailla l’épaule du Kark. Un râle de douleur s’en suivi, offrant une seconde de répit à la phénix. La situation toujours critique semblait s’améliorer toutefois légèrement. Les médicomages venus en renforts, s’efforçaient de faire transplaner les malades dérangés et de les évacuer réduisant légèrement le chaos. Sur une notre plus négative, ses troupes étaient au plus mal. « Mettez-vous à couvert dans une chambre ! Tenez-bon ! Tout sera bientôt fini ! » Un nouveau diffindo fendit l’air avant d’atterrir sur la cuisse de la Callaghan déchirant l’étoffe de son pantalon et faisant naitre autour une fleur carmin. Arutha s’était remis, l’échange pouvait reprendre.

«Informations»


ϟ Bon, du coup, keskis'passe ? Les échanges de sort continuent entre Arutha et Jane. Cette dernière conseille à ses troupes de se mettre à couvert dans une chambre.

ϟ Keskonfé ?
Les rebelles vous avez deux solutions ! 1/ on se planque, et on tâche de se soigner. Vous pouvez tenter de vous barricader le temps des soins, et jouer au dé si oui ou non la cachette est suffisamment résistante. 2/ Ou bien vous pouvez choisir de continuer à attaquer les mangemorts, le but étant ici de créer une diversion pour que vos alliés les plus mal en point puissent se cacher.

Les mangemorts on tape sur tout ce qui se bouge.

ϟ Gilderoy Lockhart , il est toujours là et toujours tout sourire. Il fait toutefois voleter nettement moins d’objet. Si vous choisissez de l’attaquer lui (on ne vous jugera pas), il suffira d’un seul oui, pour lui faire stopper son maléfice et le mettre hors d’usage.


ϟ Absentéisme : Nicolas et Victoria ont manqué un tour.


ϟ Fin du tour Ce tour se terminera le jeudi 26 avril à 5h du matin (heure française).

Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté Mar 24 Avr - 22:08
Putain …Mais quel magnifique merdier. Je ne veux pas mourir … Je ne le veux pas. Et je soutiens comme je le peux Kitty. Nous avons dû nous baisser pour éviter une fiole volante et j’en ai profité pour ramasser la fiole de sa potion à elle. J’ignore ce qu’elle contint, mais ça peut servir. Je titube ma jambes me lance : déchirée par d’horribles crampes et je retiens des gémissements à chaque fois que je la pose par terre. J’ai mal. C’est l’une des informations qui arrive rapidement à mon cerveau. J’entends Kitty parler, mais je ne saisis pas le sens de ses paroles. Ce n’est pas le moment Kitty. J’entends par contre l’ordre de Jane. Elle aussi on dirait une tigresse. On se met à couvert. Rectification : Je mets Kitty à couvert et je retourne à la castagne.

Je nous traîne dans la première chambre inoccupée et je pose Kitty contre le mur en rangeant sa fiole dans ma poche, je lui prends le visage entre les mains une seconde

« Je reviens d’accord ? Je t’abandonne pas. Prends ça au cas où . Je te jure que je reviens. »

Je ne sais pas si ça peut lui servir, mais je lui fourre dans les mains un scalpel. Au moins s’il y en a un qui passe … Je reprends mon arc et sors de la chambre. Je ne savais pas qu’on refaisait un remake de l’Apocalypse en pleins hôpital … C’est très … dangereux ? Je saisis une de mes dernières flèche. Plus qu’une. Celle la … J’ai pas envie de me louper. Je pose un genoux à terre, devant l’entrée de la chambre où j’ai posé Kitty. Où est cet enfoiré d’Arutha ? Trouvé ! Dans ce tourbillon d’objets et d’être humain, j’ai du mal à viser. Je pose un genoux par terre et bande mon arc. Arrête de bouger. Je prends une respiration, la bloque et lâche ma flèche.

Qui file, elle aurait put toucher Arutha ! Elle aurait put ! S’il n’avait pas fait un pas de côté. La flèche a filé contre le mur et s’y écrase. Je suis presque sûre d’avoir au moins frôlé Arutha, mais je ne peux rien jurer. Tout ce que je peux espérer c’est qu’il ne m’ait pas vu, sinon je suis cuite. Mais s’il m’a vu cela laisse une petite ouverture à Jane. Je me plaque contre le mur en me massant la jambe de ma main libre. Je suis toujours au milieu du passage, prête à me décaler pour laisser passer un phénix, mais prête à aller me battre au corps à corps avec un mangemort.

Les dés:
 

Résumé:
 
Contenu sponsorisé
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe III
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres