AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
❝ ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
La Duchesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Rachel Weisz
Crédits : Kim

Age : 45 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Brashen Kark
Métier : Présidente de l’Union des Sang-pures Actives // Co-leader des mangemorts
Baguette : 25 cm, bois d'aulne et crin de licorne.
Dialogue : [color=khaki] [/color]
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mar 24 Avr - 21:56
« Sixième tour »
Calliope Kark & Scarlett Fuller




Son sang bourdonnait dans ses oreilles avec fureur, en elle se partageait tout à la fois rage et sidération. Il y avait quelque chose de familier dans cette situation, un arrière-goût amer de déjà-vu. Ce n’était pas la première fois que Calliope Kark se retrouvait à devoir offrir en spectacle sa survie. Lors des premières guerres civiles sorcières, elle avait fait partie des tristes pantins d’Harvey Jugson, qui voulant seulement observer le super triathlon magique de Londres, s’étaient retrouvé à devoir à affronter épreuves à après épreuves. Le tout avait été filmé, par le sang-pur dérangé, et intoxiqué au sucre de lune. Ce qui Raskine exigeait d’eux était somme toute similaire, à ceci près qu’Harvey lui cherchait à absolument à les faire collaborer, quand le gobelin n’exigeait que le sang. S’allier aux phénix ici lui paraissait indigne, qui plus est à une sang-mêlée de la pire espèce. Alors l’ancienne Poufsouffle avait laissé son regard s’accrocher au reflet miroitant d’une dague, élisant l’arme comme la sienne. D’abord, éliminer les terroristes, puis s’occuper de la racaille. Elle constata avec fierté que ses ouailles avaient tiré la même conclusion. À pas feutrée pour ne pas faire grincer le plancher de l’antique scène, la Kark s’approcha de la Fuller de dos. Au bord, de l’estrade à la lisière de la protection magique, la sang-mêlée parlementait encore avec les vauriens. « Vous ne comprenez pas, nous ne sommes pas venus solliciter votre aide, mais pour trouver un compromis qui vous soit favorable. Que vous nous tuiez ou non, Londres passera phénix. Tout est en place, dans moins d’une demi-heure la ville sera libérée des mangemorts. Comment pensez-vous que nos compagnons d’armes vont réagir en découvrant notre mort, et ils la découvriront. Le point de départ de leur enquête sera le Criterion. On peut pardonner beaucoup de chose, la lâcheté, parfois même la traitrise, mais jamais le sadisme et l’assassinat. Libérez-nous et… » Calliope ne laissa pas à la perfide sang-mêlée le luxe d’achever sa promesse que déjà elle enfonçait avec force la lame de sa dague dans la chair de son dos. La félonne hoqueta une première fois sous le coup de la surprise et de la douleur avant, puis une seconde quand la Kark ôta la lame. L’infâme engeance de la Fuller qui brayait en tous sens, sembla comme frapper par la foudre avant de beugler en faisant mine de s’élancer vers sa mère. « PUTE DE KARK ! TU LAISSES MA MÈRE. MAMAN ! » Calliope ne laissa pas avancer plus, elle fit se retourner une Scarlett rendue hagard par sa blessure, et pressa la lame contre sa gorge. « Plus un pas de plus où je l’exécute. » Sa voix ne trembla pas alors qu’elle proféra sa menace. Offrant son dos au public la sang-pure ne voyait l’agitation dans le public. Un nouveau vent soufflait de le Criterion, et Calliope n’était pas le seul à le souffler. Le phénix s’était stoppé aussitôt lançant un regard éperdu à sa génitrice. « Posez tous vos armes. » lança-t-elle cette fois-ci à l’égard de tous les phénix. « Posez-les où je la tue. » La Kark n’avait pas peur de souiller ses mains avec le sang de la vermine si ce dernier pouvait apporter le salut des enfants présent sur l’estrade. Le fils qui n’était pas armé leva ses mains en signe de reddition quand il y eut dans son dos comme un grand splash, comme un rideau d’eau qui s’écoule : la barrière magique venait de tomber. Une clameur étrange se fit entendre, celle de combat. Les malfrats du Criterion s’échangeaient entre eux sorts et autres maléfices. L’occasion était trop belle, il fallait s’échapper. Sans lâcher sa prise sur la Fuller, Calliope ordonna : « Récupérez les baguettes ! Elles ne doivent pas être loin ! » Et en effet, elles ne l’étaient pas les artefacts étaient entreposées pêle-mêle dans une boite au pied de la scène.




«Informations»

ϟ Bon, du coup, keskis'passe ? Tata Callie plante Scarlett qui tente toujours de convaincre les Criterions. Elle glisse ensuite sa dague contre sa gorge, et menace de l’exécuter si les phénix ne lui obéissent pas. Mais les Criterions commencent à se disputer et les deux parties se mettent à échanger des sorts. La barrière magique tombe, et les prisonniers peuvent aller récupérer leur baguette.

ϟ Keskonfé ? Les Mangemorts on trace récupérer sa baguette dans la boite en évitant les sorts perdus. Vous devez toutefois jouer au dé si oui ou non votre personnage se prend un maléfice du gang des Criterions. Il vous faudra deux oui pour vous en sortir indemne. En action offensive vous avez deux possibilités : attaquer les phénix restés sur scène, ou bien attaquer un membre du Criterions. À noter qu’il faut désormais plus qu’un seul oui pour toucher Raskine. Il faut toutefois deux oui pour blesser Aleksander Galinski.

Les Phénix votre chef de groupe se retrouve otage, au moindre faux pas tante Callie risque de lui trancher la gorge. Cela dit l’agitation ambiante fait qu’elle peut-être vite distraite par deux éléments. Vous avez donc deux possibilités : quitter la scène pour tenter de récupérer votre baguette, et agir après pour essayer de sauver Scarlett ; ou rester sur scène avec vos armes moldus et tenter quelque chose. Pour libérer Scarlett il faut un double oui, ou deux oui de deux personnes différentes. Vous pouvez envisager un travail d’équipe, une personne qui s’occupe de distraire Calliope et une autre qui l’attaque par derrière.

ϟ Les baguettes ! Premier arrivé, premier servi. Votre personnage est libre de décider ce qu’il fait des baguettes.


ϟ Absences Nero a manqué un tour, et Odin a manqué trois tours : il est, par conséquent, exclu de l’event.

ϟ Fin du tour Ce tour se terminera le jeudi 26 avril à 5h du matin (heure française).

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 193
Date d'inscription : 23/03/2018
Célébrité : Deepika Padukone
Crédits : angel dust

Double compte : Nilhem Kark & Lux Salamander & Darwin Roy

Age : 36 ans
Sang : Basique de rang trois
Statut : A offert la clef de son appartement et de son coeur au Boucher de Medellin.
Métier : Parfumeuse. Rêve d'Orient, sa boutique, a rouvert début juillet à Avalon. Ses poisons sont toujours disponibles à la livraison au marché noir.
Baguette : Bois de cèdre, 24 centimètres, Venin d'Acromentula
Epouvantard : Une cage. Simple. Efficace.
Dialogue : tan

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mar 24 Avr - 22:59
Elle n’eut pas le temps de lancer son deuxième chakram. Un premier projectile frôla son bras, brisant sa concentration retrouvée. Et le temps qu’elle baisse les yeux vers la légère entaille qu’elle avait senti se former … une lame venait de s’enfoncer dans son bras. L’information eut du mal à parvenir jusqu’à son esprit. Ses doigts s’écartèrent alors que la douleur l’irradiait. Juron sur juron. Dans un mélange de langues et dialectes divers et variés. Son arme tomba au sol sans qu’elle parvienne à la retenir mais elle ne fit pas un pas en arrière. Se mordant la langue, elle s’accroupit pour récupérer l’arme de jet … et se figea en voyant une silhouette à la lisière de son champ de vision. La Kark venait … de planter leur leader. Son genou heurta le sol alors qu’elle n’osait plus bouger. Plus pâle qu’à l’ordinaire, elle leva la main gauche du plancher, alors que la droite pendait, inutile. Elle la porta à son bras, mâchoires serrées. Ça. Faisait. Un mal. De chien. Et pas question d’enlever la lame, elle n’avait pas la moindre intention de se vider de son sang. Elle ferma les yeux, deux secondes. Elle n’était pas femme à s’avouer battue. Mais les choses ne s’annonçaient pas bien pour eux, pas bien du tout. Jusqu’à ce que … Calliope hurle que la barrière était tombée. Il ne lui fallut pas une seconde de plus de réflexion, qu’elle s’élançait déjà, profitant de la confusion pour sauter de l’estrade, purement et simplement. Des années à vivre sur un bateau ne s'oubliaient pas. Ses pieds trouvèrent fort heureusement le sol et elle n’eut pas à rouler sur son bras, au risque d’aggraver sa blessure. Ses yeux cherchaient, cherchaient ... celui qui avait fouillé Joaquim. Il avait l'air bien trop heureux de mettre la main sur leurs armes pour ... banco. Et elles étaient sur le siège qu'il venait de quitter. Il y en avait ... plus de quatre. Tant pis. De sa main gauche, elle les rafla toutes avant d'aller se mettre à couvert un peu plus loin. Juste le temps de souffler. De serrer les dents. De ne pas regarder ce couteau qui dépassait de son bras, dans lequel il avait eu le temps de faire des dégâts, se balançant à chaque foulée. Ne pas se maudire de sa décision de l'y laisser. Ravaler les larmes de douleur. Trouver un angle de tir. Et lancer un sort avec sa baguette chérie retrouvée, tenant son poignet droit avec sa main gauche pour se stabiliser. Lashlabask ! Le sort se perdit malheureusement avant d'atteindre la Mangemort. Et c'est en grimaçant qu'elle vit que la Kark appuyait son couteau sur la gorge de leur leader, y faisant perler du sang. Rattrapant les baguettes qu'elle serra contre elle, Hija pointa la sienne devant elle, prête à les défendre jusqu'à sa mort. En longeant le mur du théâtre pour tenter de revenir jusqu'à la scène sans prendre un coup au passage, pour que ses alliés retrouvent leur arme préférée.

Citation :

OUI OUI : Hija vise la main de Calliope qui lâche son couteau, laissant le champ libre pour la libération de Fuller.
OUI NON / NON OUI : Hija vise la main de Calliope qui manque de laisser filer son couteau, la distrayant.

NON NON : Raté, viser avec une main qui tremble, c’est pas top.

Résumay a écrit:
Hija profite que Callie braille pour se lancer du haut de la scène et faire main basse sur les baguettes. Son sort pour libérer Scarlett échoue mais elle est en possession des armes, prête à les défendre et sur le retour pour rejoindre ses alliés.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Qui maîtrise les odeurs maîtrise le coeur des hommes
ANAPHORE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mar 24 Avr - 22:59
Le membre 'Hija Sabordage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Les Poupées Russes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1312-varian-dolohov
Messages : 102
Date d'inscription : 08/10/2017
Célébrité : Cody Christian.
Crédits : Firestorm.

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang-pur (Dolohov & Kark).
Statut : Fiancé à Freya Kark.
Métier : Chef de la garde d'Azkaban.
Baguette : 24.3 centimètres, griffe de boogeyman et bois de prunelier.
Epouvantard : Une banshee.
Dialogue : #85c28b


Un Serpentard qui a toujours eu l'âme d'un Serdaigle + Mage noir en devenir + Il a toujours été du genre discret + Il possède son propre sortilège qui le rend très dangereux en milieu clos + Il est capable de se déplacer et de se repérer dans le noir + C'est un soldat qui n'obéit à personne d'autre qu'à son très cher père + Sadique et sarcastique, il est très moqueur. + Sa soeur et son meilleur ami sont surement sa plus grande faiblesse.

Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 0:53
Les yeux rivés sur le pervers qui continuait de lui tourner autour, Varian se tenait prêt. Son coup avait beau lui offrir quelques secondes de répit, cela était loin d’être suffisant … Sur ces gardes, Varian jeta un coup d’œil rapide à Hélios qui, pour une raison qu’il ignorait, continuait de se battre avec un gamin qui, de toute évidence, refusait de se battre de se défendre. Où est-ce qu’il avait la tête ? Tue-le qu’on en finisse… Varian avait beau être persuadé de sa supériorité, il n’allait pas pouvoir esquiver ad vitam aeternam. A un certain point, le Serpentard allait finir par fatiguer… une fatigue qui finirait par offrir à ce crétin d’exhibitionniste la chance qu’il attendait… Le pire dans tout ça, c’est que ça l’excitait. L’idée de pouvoir se foutre de sa gueule encore et encore… à croire qu’ils avaient un peu en commun tous les deux. Car si la situation avait été inversée, Varian aurait, lui aussi, pris un pied monstre… et le simple fait d’en avoir conscience l’amusait beaucoup. C’était un peu comme jouer aux échecs avec un pote… Amusant, mais quelque peu stressant quand on pensait aux potentiels résultats.

Un peu plus loin, la voix de Calliope s’élève. Surpris, Varian se redresse avant de tourner les yeux vers sa future belle-mère qui tenait à présent celle qui semblait être le leader des phénix. Avec un sourire, Varian retrouva son calme avant de tourner les yeux vers l’idiot du village qui avait finit par s’éloigner, non sans lui lancer une petite remarque à la con. Une petite remarque qui amusa beaucoup le Serpentard qui se contenta de répondre « Couché Médor… » Une petite blague qui fut très vite ruiner par la troisième guerre sorcière qui éclata non loin de là entre divers sorciers dont Varian avait oublié l’existence. Quoi, ils s’entretuent maintenant ? Sentant la barrière magique se fissurer et éclater en morceau, Varian attrapa la première arme qui lui passa sous la main avant de finalement jeter un coup d’œil à Calliope. Elle avait beau avoir l’avantage, cela n’allait pas durer… Du coin de l’œil, il remarqua finalement Hija qui, rapide comme l’éclair s’était jetée sur les baguettes… ALORS CA MEME PAS EN REVE ! Tout de même inquiet à l’idée de laisser son nouvel ennemi juré sans surveillance, Varian chercha Hélios du regard. « Hélios, tue cet enculé, je me charge de récupérer nos baguettes… » Cria-t-il finalement avant de s’élancer à la poursuite de la sorcière, glissant pieds en avant hors de la scène. Plutôt crever que de laisser une phénix mettre ses sales pattes graisseuses sur ma baguette…

Les sorts volaient et s’écrasaient tout autour de lui. Motivé à l’idée de récupérer sa baguette, il esquiva plusieurs sorts avant de finalement être projeté en arrière avant d’atterrir sur les fesses… Littéralement… et vu le bruit que ça a avait fait et la douleur qu’il ressentait… c’était surement fêlé… PUTAIN DE MERDE, FAIT CHIER, SALE FILS DE GOULES ! Ces cons, ils venaient littéralement de lui fêler le cul ! Remonté comme une horloge, Varian attrapa la batte qu’il avait laissé tomber avant de se relever non sans un grognement de douleur. Il allait récupérer sa baguette et une fois fait, il allait envoyer ces cons six pieds sous terre. Foie de Dolohov ! Finalement debout, Il fonça sur la phénix qui avait osé mettre la main sur leurs baguettes, resserrant violement ses doigts autour du manche de bois. Bois qui finit par se craqueler au contact du poignet d’Hija qui lâcha la totalité des baguettes qu’elle tenait en otage. Pris de panique à l’idée d’avoir éclater sa baguette, Varian baissa les yeux avant de finalement se jeter sur sa baguette et celle d’Hélios (seule baguette que Varian reconnaissait en plus de la sienne) qu’il récupéra comme le chien qu’il était. Finalement armé, il laissa Hija chercher sa baguette, disparaissant parmi les gravas et les sièges qui gisaient ici et là. Assis dos à une siège qui le protéger à moitié des tirs ennemis, il reprit son souffle. Qui aurait cru que se faire casser le cul puisse être aussi douloureux !

Les dés de la mort qui tue:
 

Résumé a écrit:
Hija profite que Callie braille pour se lancer du haut de la scène et faire main basse sur les baguettes. Son sort pour libérer Scarlett échoue mais elle est en possession des armes, prête à les défendre et sur le retour pour rejoindre ses alliés.

Varian glisse hors de la scène et court en direction d'Hija. Un des sorts perdus finit par l'envoyer voir ailleurs, lui fêlant ainsi le coccyx. Enhardi par sa colère et sa rage, il se relève tout de même et donne un coup de batte dans les mains d'Hija qui lâche les baguettes qui tombent et roulent au sol. Dans sa hâte, Varian récupère sa baguette et celle d'Hélios avant de finalement se mettre à l'abris entre deux rangers de sièges.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Varian Sevastian Dolohov △ Why should I apologize for the monster I've become. No one ever apologized for making me this way ; Maybe I'm not a good guy in your eyes, but I might end up being the guy that saves all your asses one day...
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 0:53
Le membre 'Varian Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Le Roi Lion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 202
Date d'inscription : 04/01/2018
Célébrité : Colton Haynes
Crédits : W.

Double compte : Alice Charley, Theresa Mulciber & Esther Baron

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Duelliste professionnel
Baguette : Son troisième bras, son épée : 34,5 cm de bois d’if, plume d’oiseau-tonnerre, plutôt rigide et droite.
Epouvantard : Sa soeur.
Dialogue : #b3ffcc
Son père est mort, sa soeur a rejoint l'ennemi - Héritier d'Arutha Kark, il ne manque pas d'argent - La magie noire l'a rongée et il cultive beaucoup de remords - Voue une haine féroce à l'endroit de l'Ordre du Phénix
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 1:29
Il grince des dents lorsque Nero refuse de coopérer. Quel imbécile… Fils de Sombral… Comment Scylla a-t-elle pu s’enticher d’un tel idiot ? Pourtant… qu’est-ce que ça fait du bien d’enfin pouvoir le frapper celui-là. Hélios continue de le secouer un peu pour l’insister à se battre, en vain. « Moi aussi j’ai des idéaux mais écoute-moi espèce de… » Avant qu’il puisse fondre ses mots en insultes, Fuller produit un bruit morbide et il délaisse le Sang-Mêlé pour observer sa tante, le poignard à la main. Joli coup, pense-t-il puis dès que Nero appelle à sa mère, le Kark ne sourit plus. C’est à ce moment qu’il se rend compte de la tragédie. Une tragédie qui lui rappelle sa propre mère… Arutha l’aurait-il poignardé dans le dos aussi ? De la sorte ? Qu’est-ce que… qu’est-ce que je vais faire. Si Calliope tue la mère de Nero… Scylla… Elle va m’en vouloir ?

La barrière magique s’effondre. Les criminels se bouffent entre eux. Cette mascarade d’arène a pris fin. Calliope semble avoir un compte à régler avec elle… Pas mon problème. Je dirais à Scylla que j’étais occupé à me battre pour les autres. C’était le chaos, je ne pouvais rien y faire, blablabla… Puis je devais me battre pour les nôtres. Les gens réellement importants. Il détourne son regard de Nero et de la prise d’otage et empoigne sa batte de baseball.

Son cœur fait un bond dès qu’il aperçoit la tête d’Hija. La terroriste. Avec les baguettes. Toutes les baguettes. Ses sales mains touchent les augustes baguettes des Sang-Pures. Mais surtout… La sienne. Celle donnée par Arutha lui-même, d’une qualité inestimable. Sa poigne se serre sur son bâton moldue mais la voix de Varian le ramène à un semblant de réalité. L’enculé… Cette espèce de Mexicain bizarre, barbare et avide de sang. Je le vois. Il va regretter d’être né. Varian s’occupera des baguettes. Il est fort. Il ne me déçoit pas.

Un Everte Statum perdu vient s'abattre sur Hélios, qui vole en l'air sur la scène avant de s'écraser au fond. Il trébuche, roule et grogne. Pas la première fois qu'il souffre aujourd'hui et il a l'impression que ce ne sera pas la dernière fois. L'adrénaline... l'adrénaline fait des miracles. Il a encore le fou au couteau dans son champ de vision. Il a encaissé et si à la fin de la journée, il doit passer une semaine à l'Hôpital d'Avalon pour ses conneries, ainsi soit-il. Il crache par terre, titube et se donne un élan avant de foncer vers la guerre. Je dois me battre. Jusqu'à la fin. Tant pis si j'en crève. Varian sera témoin de mon esprit guerrier, et je protégerai les filles de ce fou furieux. Il court, glisse et donne un coup en plein ventre de Joaquim. Il a frappé si fort que la batte de qualité médiocre éclate au contact des (superbes) pectoraux du Colombien. C'est un coup, mais il demeure loin de ses espérances. Cette attaque a provoqué le quart de ce qu'il voulait et surtout... Son adversaire tient toujours debout.

Roulement de tambours:
 

Résumé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 1:29
Le membre 'Hélios C. Kark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Enfin veuve
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t130-salome-yaxley http://filetdudiable.forumactif.org/t97-salome-yaxley http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 495
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort qui se questionne peu sur l'ordre des choses • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi • Veuve depuis le 14 mai 2047, après moins d'un an de mariage à Murphy O'Ryan •
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 4:33
Si la surprise déstabilise Salomé, elle ne laisse toutefois pas celle-ci la dominer. Elle est prête à réitérer l’attaque, si la Phénix, ou un autre de ses camarades, s’en prend à elle. Le couteau dans sa main gauche est tenu fermement, presque douloureusement. La voix de Scarlett Fuller résonne, dans son dos, tente de convaincre les membres du Criterion de se rallier à sa pitoyable cause, et celle-ci s’interrompt dans un hoquet qui attire l’attention de la brune. Une bouffée de fierté la prend aux tripes, alors qu’elle regarde la manoeuvre agile de Calliope Kark. Qui oserait dire que les Poufsouffles ne peuvent pas se montrer rusés, face à une telle adresse ? « PUTE DE KARK ! TU LAISSES MA MÈRE. MAMAN ! Plus un pas de plus où je l’exécute. » La menace vibre, entre toutes les personnes présentes sur la scène. Phénix comme Mangemorts. Elle en profite pour reprendre son souffle, trop court depuis trop longtemps, et à son regard de se porter sur la scène qui se déroule dans le dos de Calliope. Salomé les voit, les personnes assemblées qui commencent à s'engueuler, les sorts qui fusent, jusqu'à ce que la barrière magique qui les retient tous et toutes captifs ne soit que du passé.

Les baguettes !

Elle ne fait ni une, ni deux, et s'élance dans la direction où la femme masquée se dirige, prête à reprendre ce qui est sien. Elle lui a déjà planté un couteau dans le bras et elle n'a pas peur de recommencer, que la terroriste se le tienne pour dit.

La valse des sorts des Criterion:
 

Si elle évite un premier sort, puis un deuxième, elle ne voit pas l'objet contondant qui vole vers elle, propulsé par un Waddiwasi pas piqué des vers. Le siège de théâtre, enfin une partie, s'écrase contre son visage, dans une série de craquements qui lui tirent un cri de détresse. Elle ne peut pas se voir, mais elle peut sentir son nez se casser sous l'impact, les os se briser, le sang exploser et jaillir en une chaude fontaine depuis sa lèvre, son front. Pourtant, elle ne doit pas arrêter, et Salomé poursuit sa route, un oeil fermé et l'autre ouvert, vers la Phénix. Celle-ci a d'ores et déjà été attaquée par Varian et à ses pieds sont étalées les baguettes échappées par sa main blessée. Évidemment, Varian n'a pas pensé à prendre d'autres baguettes que la sienne et celle d'Hélios, et ce qui remplace la fierté ressentie pour Calliope se transforme en colère. Imbécile inutile ! Que croit-il ? Qu'il y a seulement lui et le Kark qui comptent ? Qu'elles ne sont que des accessoires ?

La Poufsouffle plonge sur ses genoux meurtris pour ramasser les baguettes restantes - la sienne et toutes les autres, sans savoir laquelle appartient à quel sorcier. Ou plutôt, quelle sorcière, car seules celles d’Olivia et de Calliope lui importent. Dans le doute, autant toutes les embarquer, et tendre à sa chef et à sa collègue les leurs lorsqu’elle sera à leurs côtés. Elle revient aussitôt proche de Calliope, loyale Poufsouffle prête à défendre sa leader bec et ongles si la nécessité se présente. Hors de question que ces Mangemorts l’attaquent et laissent à la Fuller une occasion de se libérer. Un rapide coup d’oeil (littéralement, d'un seul oeil aux cils perlés de larmes de douleur) lui permet de voir que la brune masquée est toujours loin d’elles, et qu’Hélios a l’attention du fou au couteau. Il reste le soi-disant fils de Scarlett Fuller et Salomé sait très bien qu’il tentera de sauver sa mère. Après tout, c’est aussi ce qu’elle ferait, si c'était Cedrella Yaxley qui était retenue en otage. Son couteau, elle l'a laissé aux pieds de la Phénix, plus tôt ; dans sa main, sa baguette tremble un peu, la douleur pulsant de son poignet droit et de son visage en vagues entêtantes. Salomé goûte le sang qui ruisselle sur ses lèvres et tache ses vêtements. « Deprimo ! », clame la Poufsouffle avec conviction et assurance, en direction du brun. Le sort frappe la scène juste sous le sorcier, faisant exploser les planches et s'effondrer le plancher sous son poids. Sa baguette pointe tour à tour l'endroit où le Phénix a disparu, la brune masquée, puis le dingue au couteau. Qu'ils viennent : elle les attend.

Attaque sur Nero:
 

Citation :
Hija profite que Callie braille pour se lancer du haut de la scène et faire main basse sur les baguettes. Son sort pour libérer Scarlett échoue mais elle est en possession des armes, prête à les défendre et sur le retour pour rejoindre ses alliés.

Varian glisse hors de la scène et court en direction d'Hija. Un des sorts perdus finit par l'envoyer voir ailleurs, lui fêlant ainsi le coccyx. Enhardi par sa colère et sa rage, il se relève tout de même et donne un coup de batte dans les mains d'Hija qui lâche les baguettes qui tombent et roulent au sol. Dans sa hâte, Varian récupère sa baguette et celle d'Hélios avant de finalement se mettre à l'abris entre deux rangers de sièges.

Hélios se prend un Everte Statum et la chute est difficile. Il se relève malgré tout mais il se déplace un peu bizarrement (il a probablement un truc de cassé mais sur le coup il ignore la douleur). Il fonce sur Joaquim, lui donne un coup de batte sur ses pectoraux mais sa batte se brise. Le coup l'atteint mais à un niveau moindre qu'il espérait.

Salomé court pour aller chercher sa baguette, ainsi que celles d'Olivia et Calliope. Un sort perdu lui expédie un bout de siège en plein visage (nez cassé, arcade sourcilière et lèvre fendues, oeil poché, la totale). Elle attrape les baguettes et revient tant bien que mal se placer proche de Calliope afin de la protéger des attaques des Phénix. Elle attaque Nero d'un Deprimo, qui le fait tomber douloureusement sous la scène défoncée.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 4:33
Le membre 'Salomé O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Le Procès
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t699- http://filetdudiable.forumactif.org/t106- http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 1285
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : kim + tumblr ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-cinq ans
Sang : sang-pur
Statut : anciennement fiancée à Henry Avery, depuis peu fiancée à Armel Zabini
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 12:37
Aussi surprise que Salomé par sa performance au couteau, j’observe la Phénix se tordre de douleur. Elle l’insulte dans toutes les langues alors que sa seconde arme est au sol. L’espace d’un instant, l’adrénaline coulant dans mes veines et remarquant du coin de l’œil que Salomé est prête à répliquer si besoin est, j’hésite à me précipiter pour récupérer cette arme étrange et la planter dans le flan de sa propriétaire. Tuer ou être tuée sur cette estrade. Voilà donc à quoi nous en sommes réduits, n’est-ce pas ? Cela a pourtant toujours été le cas depuis le début de cette guerre mais, cette fois, le constat s’impose de lui-même et m’interpelle. Adieu douce Salomé. Adieu Olivia fleur bleue.

Les cris combinés de la Fuller et de son fils (surtout des siens, à vrai dire) me sortent de mes pensées. Calliope Kark vient de planter un couteau dans le dos de son ennemie et menace les Phénix de lui trancher la gorge s’ils font un pas de plus. Enfin, la situation semble tourner et une nouvelle fois s’accélérer. La barrière magique cède au même moment que Calliope nous crie de récupérer les baguettes. Malheureusement, la Phénix touchée par Salomé est la première à les atteindre. Scroutt. Il faut récupérer ces baguettes ! Varian est le premier à frapper la Phénix, qui lâche les baguettes par surprise. Varian a cependant la même présence d’esprit qu’un éruptif en décidant de ne prendre que la sienne et celle d’Hélios. N’écoutant que sa détermination, Salomé, plus rapide, s’élance vers les baguettes restantes, gisant sur le parquet de l’estrade. Non sans dommages – un cri s'est coincé dans ma gorge lorsque le bout de siège la touche et la fait saigner – ma camarade réussit à récupérer les baguettes restantes. Je retiens un soupir de soulagement et me décide alors à la rejoindre, alors que les sorts fusent tout autour.

Attaque des Criterions:
 

Je cours et, à ma surprise, évite les sorts perdus avec brio. Arrivée à la hauteur de Salomé, je récupère ma précieuse baguette dans un remerciement hâtif à son encontre. Ni elle ni moi n'avons le temps de nous éterniser.
Tour à tour, je vois chacun de mes partenaires de mission s'occuper d'un des terroristes. Il ne me reste plus qu'à m'occuper de ces ordures des Criterion's nous ayant enfermé derrière cette barrière magique. « C’est à vous de payer maintenant. ENDOLORIS ! », crié-je en mettant toute ma haine dans le sort. Ils allaient payer.

Attaque sur les deux chefs des Criterions:
 

A ma grande satisfaction, le sort touche le gobelin contre nature de plein fouet. Qui se tort de douleur sans réussir à faire quoi que ce soit. Un sourire malsain se dessine sur mes lèvres. Voilà ce qu'il en coûte de s'en prendre à des sorciers. Non, aux Mangemorts.


Résumé a écrit:
Hija profite que Callie braille pour se lancer du haut de la scène et faire main basse sur les baguettes. Son sort pour libérer Scarlett échoue mais elle est en possession des armes, prête à les défendre et sur le retour pour rejoindre ses alliés.

Varian glisse hors de la scène et court en direction d'Hija. Un des sorts perdus finit par l'envoyer voir ailleurs, lui fêlant ainsi le coccyx. Enhardi par sa colère et sa rage, il se relève tout de même et donne un coup de batte dans les mains d'Hija qui lâche les baguettes qui tombent et roulent au sol. Dans sa hâte, Varian récupère sa baguette et celle d'Hélios avant de finalement se mettre à l'abris entre deux rangers de sièges.

Hélios se prend un Everte Statum et la chute est difficile. Il se relève malgré tout mais il se déplace un peu bizarrement (il a probablement un truc de cassé mais sur le coup il ignore la douleur). Il fonce sur Joaquim, lui donne un coup de batte sur ses pectoraux mais sa batte se brise. Le coup l'atteint mais à un niveau moindre qu'il espérait.

Salomé court pour aller chercher sa baguette, ainsi que celles d'Olivia et Calliope. Un sort perdu lui expédie un bout de siège en plein visage (nez cassé, arcade sourcilière et lèvre fendues, oeil poché, la totale). Elle attrape les baguettes et revient tant bien que mal se placer proche de Calliope afin de la protéger des attaques des Phénix. Elle attaque Nero d'un Deprimo, qui le fait tomber douloureusement sous la scène défoncée.

Olivia, avec de la chance, rejoint Salomé sans se prendre un seul sort et récupère sa baguette en la remerciant. Voyant que tout le monde a déjà un adversaire, elle vise alors Raskine et Alexander. Son doloris touche de plein fouet le gobelin qui se tort de douleur face à une Olivia qui se délecte de la vision et qui ne lèvera pas le sort de suite. Vengeance !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
unaware of where i'm going, or if i'm going anywhere at all, but i know i'll take the leap if it is worth the fall. so long as the blood keeps flowing, i'll set a sail and swim across. i'm not looking to be found, just want to feel unlost. (c) okinnel.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Mer 25 Avr - 12:37
Le membre 'Olivia Vaisey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3152
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté Jeu 26 Avr - 23:08
« Dernier  tour »
Calliope Kark & Scarlett Fuller




«  Everte Statum !  » Le sort de Galinski percuta aussi sec la mangemort qui torturait Raskine. Même maintenant en plein conflit ouvert, Aleksander ne pouvait se résoudre à voir souffrir son compagnon gobelin. On ne touche pas aux Criterions. Le gobelin bien que sonné se releva et lança un regard au sorcier qui avait valeur de remerciement. Déjà Raskine dessinait dans l’air un nouveau sort qui percuta la mangemort détenant les baguettes, lui faisait lâcher son butin.  Le gobelin ne supportait qu’on prive quiconque de sa baguette. Il avait également pris une nouvelle décision.

***>

Le couteau toujours maintenu fermement sur la gorge de la Fuller, la Kark manqua de lui percer la jugulaire dans un sursaut de surprise quand Salomé fut touché par un maléfice. Mais la fourchelang se devait de se concentrer sur les assauts des phénix, et ne put accorder à la O’ryan l’attention qu’elle méritait. Déjà, le sale bâtard de la Fuller s’extirpait lourdement de la fosse dans laquelle Salomé l’avait plongé. Trop concentrée sur ce qui se passait autour, Calliope ne vit pas le coup venir quand Scarlett enfonça avec force et détermination son coude dans son estomac. Le souffle coupé la Kark lâcha sa dague, entaillant tout de même au passage la sang-mêlée. Ce fut à ce moment précis qu’elle sentit sa marque la brûler furieusement, il y eut ensuite une étrange sensation de tiraillement, puis tout changea autour d’elle. Adieu la scène du théâtre, autour de la Kark se trouvait une nuée de mangemorts. Tous avaient été banni de Londres….

***>

Scarlett se sentir chanceler, avant d’atterrir dans les bras de Nero. Elle sentit les mains de Nero s’agiter, alors que déjà il dégoupillait sa potion de soin pour lui faire avaler. Les bruits autour d’elles se firent confus. Et la coriace nuisible se sentit sombrer. Lorsqu’elle se réveilla en lieu et place de Nero, se trouvait un homme qu’elle ne connaissait pas, qui semblait lui administrer des soins. À ses côtés se trouvaient Galinski et l’affreux Raskine, les combats s’étaient stoppés. « Madame Fuller, nous sommes prêts à reconsidérer votre demande.   
- Ouais, bah d’abord tu la laisses souffler un peu Raskikine.  » cracha un Nero visiblement excédé. «  Jane a fait apparaître le phénix, Sainte-Mangouste a été sécurisé.  » Digérant l’information, Scarlett acquiesça silencieusement, avant de s’adresser à Raskine et Aleksander. « Je vous arrangerais, un entretien avec notre chef.   » Avisant désormais à Joaquim, Hija et Nero elle articula douloureusement : « Quant à nous, direction Sainte Mangouste, Jane nous attend.  »

«Informations»

ϟ Bon, du coup, keskis'passe ? Aleksander envoie bouler Olivia, et Raskine fait lâcher les baguettes à Salomé. Scarlett se libère du joug de Calliope. Les mangemorts sentent leurs marques des ténèbres brûler, et sont transplané de force ailleurs.  Scarlett tombe inconsciente, à son réveil les combats ont cessé Raskine et le reste des Criterion’s sont prêts à négocier.

ϟ Keskonfé ? Vous pouvez répondre respectivement dans le sujet des Mangemorts ou bien dans celui des Phénix pour aller panser vos plaies et rager chacun dans votre coin. La réponse n’est pas obligatoire, mais on vous conseille de lire les derniers sujets.  Voici le sujet des rebelles de la Nouvelle Inquisition et des Phénix , ainsi que le sujet des mangemorts.

ϟ Attention à la temporalité Pour cette fois-ci, les Phénix et les NI ont un sujet qui se déroule trois heures plus tard. Ce n’est cependant pas le cas des Mangemorts qui viennent tout juste d’être déplacés de force !

ϟ Absences Nero a manqué deux tours, et Joaquim un seul.
Contenu sponsorisé
Re: ϟ Spoliatis arma supersunt ϟ Groupe IV
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres