AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire souffler le vent de la révolte avec le crush adolescent d'Abel Schmidt, Tess Johansen !
Des scénarios en folie
Adopte la vibe de la famille royale avec la femme de James Windsor, Wendy Windsor ! Cool
Des scénarios en folie
Dévoile les mystères qui planent sur ton enfance avec la mère de Mathilda Lovewell, Madelynn Lovewell ! Rolling Eyes
Des scénarios en folie
Viens faire exploser la violence en toi avec l'ancienne esclave de Sid W. Lewis, Loly Furter !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Striga Carrow - Careful, I bite. ❞
 :: Création de Personnage :: Carnet de route :: Liens
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 21/03/2018
Célébrité : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains

Age : Trente-huit ans (mais paraît un peu plus jeune)
Sang : Sang-Mêlé ; Striga est en effet à moitié vampire.
Statut : Célibataire.
Métier : Anciennement employée à la Commission du Sang, Striga est à présent une fugitive.
Baguette : Réalisée en bois d’aubépine, elle contient un ventricule de dragon, mesure 28 centimètres et est très souple.
Epouvantard : Les restes sanguinolents de son père.
Dialogue : #008B8B

Il manque deux doigts à sa main gauche - De taille plutôt petite - Porte souvent un grand manteau noir et, s'il fait beau, des lunettes de soleil du genre tapageuses - Très pâle - Depuis sa fuite en 2030, le Ministère fait courir d'affreuses rumeurs à son sujet.
Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Jeu 26 Avr - 23:10


Striga Carrow


Anecdotes & Caractère Petite silhouette rousse, gobée comme une mouche par l’animation de Vivecime, Striga baisse vivement les yeux chaque fois que vient quelqu’un dans sa direction. Bien malgré elle, ses joues s’empourprent à la simple idée qu’on lui adresse la parole : ses poings se crispent, son coeur s’emballe… Ouf ! C’est à son voisin qu’on s’intéresse. Soulagée, la rouquine pousse un soupir et s’assure d’une oeillade que personne n’ait surpris son embarras. Vous l’aurez compris : Striga est une incorrigible émotive. N’attendez donc pas de la rouquine qu’elle grimpe sur une estrade pour proférer un discours endiablé. Ses réponses ont en effet la particularité d’être aussi lapidaires qu’un pet de Boursouf. Une pointe d’orgueil peut cependant la suspendre aux yeux de ses détracteurs, comme une tique à son hôte. Dans ces cas-là, elle ne lâchera pas le morceau et refermera même, petit à petit, sa mâchoire jusqu'à obtenir une excuse.

Derrière les oeillades évasives, les rougeurs intempestives, se cache en effet une personnalité un petit peu plus complexe qu’il n’y parait. Si la frêle silhouette de Striga semble pouvoir être renversée d’une chiquenaude, elle renferme en vérité une force de caractère insoupçonnée. À l’occasion, la rouquine peut s’armer d’un singulier culot, d’une tenace curiosité qui la pousseront vigoureusement vers des gens, ou bien des situations, qu’elle aurait d’ordinaire pris grand soin d’éviter. Notons par ailleurs que s’il est difficile d’approcher Striga sans l’effaroucher, patience et persévérance peuvent cependant venir à bout de sa réserve et créer une brèche dans son épaisse carapace : seront révélées au grand jour une loyauté et une complicité à toute épreuve, véritables perles que cache jalousement la rouquine sous sa coquille. Malgré la froideur dont se pare en permanence la jeune femme, il brûle en elle une éternelle source de tendresse. Comme une bougie dont la flamme vacille, faiblit, mais survit face aux tempêtes les plus violentes. Son désir le plus profond, bien qu’elle n’en ait pas forcément conscience, est d’être acceptée, voire respectée, en dépit de sa nature que beaucoup jugent odieuse.

Derrière ses jolies tâches de rousseur, s’étend en effet un horizon d’une étrange pâleur : une peau ivoirine, inhumaine, à travers laquelle se devine le secret de la jeune femme. Tandis qu’une certaine sérénité la caractérise habituellement, il arrive à Striga de violemment s’emporter (et ce à la surprise générale de son entourage). Un excès de contrariété, s’il rend quiconque maussade, la pique quant-à elle d’une folie furieuse et on-ne-peut plus renversante pour le mobilier alentour. Il est même arrivé qu’elle s’oublie et crache, la lèvre supérieure retroussée, au visage d’un interlocuteur ahuri. La jeune femme aux manières de Sang-Pur, qui croise délicatement les jambes et lève l’auriculaire en prenant le thé, trahit alors son appartenance à la vermine de la pire espèce : les Sang-Mêlé.

Les sautes d’humeur de Striga sont effectivement dues aux gènes que lui transmit son père, un vampire nommé Blaadimir. En raison de cette surprenante ascendance, il arrive à Striga de fixer avec envie la jugulaire palpitante de ses interlocuteurs, comme un chat prêt à saigner sa proie. Car, si l’organisme de la rouquine tolère une alimentation ordinaire, seul le sang est en mesure de le combler jusqu’à satiété. Jusqu’à un âge avancé, Striga se tint pourtant à l’écart de cette sève vermeille, terriblement alléchante. À sa vue, la rouquine détournait vivement les yeux et s’enfuyait à toutes jambes, comme une demoiselle de bonne famille que la vue du sang fait défaillir ! Son corps était toutefois faible, presque maladif, et souffrait d’un manque qu’aucun médicomage ne fut en mesure d’identifier.

Après avoir survécu, des années durant, grâce au sang d’animaux sauvages, Striga peut désormais difficilement s’abstenir de boire ce jus chaud et onctueux. Si chasser dans les environs de Vivecime lui permet de se sustenter (et de réfréner l’éventuelle envie d’attaquer son entourage,) Striga profite avant tout des missions de l’Ordre pour soulager les Mangemorts de leur hémoglobine. Sous sa timide frimousse, rôde effectivement une créature endiablée que Striga peine à contenir entre des barreaux de fortune. Régulièrement, ceux-ci ploient sous la force brute de la bête qui s’élance alors, libre et féroce, comme un chien enragé dont la laisse vient de rompre ! Cette créature puise sa virulence dans la haine que voue Striga aux Mangemorts - une haine dantesque, semblable à un fulminant rouleau de mer dont la puissance balaye toute réticence à mutiler, saigner et tuer.

La vengeance anime Striga, tire ses fils depuis des hauteurs insoupçonnées. Sans doute s’agit-il de sa part de folie, cette tare héréditaire qui la relie malgré elle aux Carrow et l’aligne parmi les dignes successeurs de cette ancestrale maison. Si Striga ne manque pas de courage, sa meilleure volonté est cependant vite pervertie par la haine dans la course aux Mangemorts. Son implication au sein de l’Ordre révèle dès lors plus d’intérêts personnels à satisfaire que de réelles convictions à défendre. La découverte de ses origines firent en effet perdre pied à Striga : sous ses yeux, le monde se retourna brusquement et dévoila l’ampleur du mensonge sur lequel il était bâti. Tout ce en quoi elle avait cru : tout, s’évapora dans les airs comme un mirage dont l’illusion est rompue. Et de l’effondrement de cet univers, émergèrent en volutes amertume et scepticisme, sarcasmes et folie… Une véritable aura qui berce à présent Striga, tel un châle vaporeux dont elle se pare pour défier avec panache la face honnête du monde.

La découverte de ses réelles origines fit donc l’effet d’un foudroiement à Striga. Si elle nie à présent l’importance de cette révélation, et souvent d’un élégant geste de la main, son coeur se serre pourtant à la simple évocation de son sang. Derrière sa froideur, sa muette défiance et ses rougeurs embarrassées, la rouquine ignore encore quel genre de bois alimente le brasier qui l’anime : est-elle réellement le monstre assoiffé de sang dont les Mangemorts dressent le portrait ? Ou bien simplement une figure égarée, prête à saisir la première main tendue dans sa direction pour se hisser hors de ces eaux particulièrement troubles ?

Une chose est certaine, la découverte de ses véritables origines étendit drastiquement l’horizon pour Striga. Tandis qu’elle considérait autrefois avec mépris, dégoût voire cruauté les Moldus, la rouquine les contemple à présent avec une curiosité non feinte. Striga se fait violence, évacue à grands coups de balais les préjugés Mangemorts qui entravaient jusqu’ici son esprit : puisque la propagande raconte des mensonges à son sujet, peut-être se trompe t-elle également à propos des Moldus ? Si Striga manifeste une froide cruauté à l’égard des Mangemorts, elle rentre curieusement les griffes en présence des Moldus et fait, à leur contact, preuve d’une humanité surprenante.

Sachez enfin, à titre d’anecdote, que l’odeur de l’ail (et son goût, plus encore) donne une irrépressible envie de vomir à Striga. S’il arrivait qu’une lamelle blanchâtre se glisse par mégarde dans son assiette, Striga serait, aussitôt après son ingestion, saisie d’une terrible et fulgurante gasto-entérite. La rouquine supporte par ailleurs très mal les rayons du soleil et les affronte, lorsqu'on l'y oblige, armée de son épaisse paire de Ray-Ban Moldue. Il s'agit d'un modèle masculin à l'épaisse monture tape-à-l'oeil qui glisse régulièrement le long de son nez, mais qu'elle affectionne tout particulièrement.

Autres anecdotes
En raison d’un transplanage quelque peu précipité le jour de sa fuite (le 10 mai 2030), il manque deux doigts à la main gauche de Striga.
Prenant malgré elle goût à la violence, la jeune femme se passe régulièrement de sa baguette pour achever ses proies (ou bien ses ennemis) et utilise à la place un petit stylet qu’elle dissimule dans les replis de son manteau noir.  
En raison de son ascendance vampirique, Striga a toujours eu l’air plus jeune que son âge. Une impression que viennent renforcer sa petite taille et sa corpulence menue. On croirait voir une enfant, de dos !
Depuis sa fuite, Striga est la cible de rumeurs diffusées par la propagande pro-gouvernementale. Celles-ci la dépeignent en effet comme un monstre assoiffé de sang, prêt à tout pour assassiner son propre frère Phoebus (ce qui, à dire vrai, n’est pas loin de la vérité.)
Contrairement à ce qu'affirment ces rumeurs, Striga ne possède ni crocs, ni griffes.
Striga n’a jamais porté la Marque des Ténèbres. Lorsqu'elle défendait les idéaux Mangemort, la jeune femme était en effet bien trop absorbée par ses études, puis son emploi au Ministère, pour s’engager parmi leurs rangs. Inutile de dire que Striga s’en félicite grandement, aujourd'hui !
Du fait de l'aversion que vouait Demetia Carrow à la branche de Theodore, Striga n'eut jamais l'occasion de fréquenter cette partie de sa famille.


Petite chronologie


5 juin 2009 ➜ Naissance de Striga à Sainte-Mangouste. Elle est officiellement la fille de Demetia Carrow et de Quietus Wimper, un sorcier de rang 4 dont le propre père a fait fortune dans la ventre de chaudrons « indébordables. »
2018 à 2023 ➜ Les parents de Striga luttent parmi les rangs de la Rose Noire pendant les guerres civiles.
2020 ➜ Entrée à Poudlard. Répartie chez Gryffondor, Striga est une élève studieuse, quoique peu appréciée par les autres étudiants en raison du mépris qu’elle voue aux impurs. Elle passe donc, pour cette raison et à cause de son « allergie au soleil, » la plupart de son temps seule à la bibliothèque.  
2022 ➜ Répartition de son frère cadet, Phoebus, chez les Gryffondor. Il lui mène la vie dure le reste de sa scolarité et l’humilie régulièrement, au grand plaisir de leurs camarades !
2027 ➜ Fin de sa scolarité à Poudlard. Après avoir obtenu ses ASPIC, Striga entre à la Commission du Sang. Afin d’éloigner ses prétendants, sa mère Demetia fait, à cette période, courir la rumeur de sa prétendue stérilité.  
2030 ➜ Son frère Phoebus, après avoir été informé par Demetia des réelles origines de Striga, dénonce sa propre famille auprès du Ministère. Lorsqu’une brigade de pacificateurs est dépêchée chez les Carrow pour arrêter Demetia et Striga, Quietus s’interpose et est exécuté. Bouleversée par la mort de son père et la révélation de ses origines, Striga parvint tout de même à s’enfuir, mais perd deux doigts lors de son transplanage.      
2030 à 2042 ➜ Alors que son frère Phoebus est absout des crimes de sa famille et hérite de l’entreprise de Quietus, Demetia se voit à son tour exécutée. Quant à Striga, elle passe de nombreuses années au coeur de la New Forest où elle survit grâce au sang des animaux.  
2042 ➜ Striga fait la rencontre d’un Phénix en fuite, Joseph Hooker, à qui elle vient en aide (après avoir tout de même hésité à le vider de son sang.)
2045 ➜ Suite à l’incident de Tinworth, Striga rejoint l’Ordre du Phénix en compagnie de Joseph. À ses yeux, l’organisation n'est cependant qu'un prétexte pour se venger des Mangemorts et plus particulièrement de son frère, Phoebus.
2046 ➜ Striga participe à la bataille de la Tour des Médias, pendant laquelle meurt son ami Joseph.

Idées de liens


➜ Des camarades de Poudlard (où Striga étudia entre 2020 et 2027) : des gens qui, comme la plupart des étudiants, ne l’appréciaient que très moyennement (voire pas du tout) en raison de son attitude méprisante et supérieure à l’égard des impurs. Éventuellement, un(e) Sang-Pur (rencontrée à la bibliothèque ?) avec qui elle aurait pu s’entendre (et donc, une relation à développer depuis la révélation des origines de Striga, sa fuite et son aversion pour les Mangemorts.)

➜ Des sorciers de Sang-Pur ayant prétendu à sa main, attirés par sa généreuse dot, mais qui se seraient ravisés en apprenant sa « stérilité. »

➜ D’anciens collègues du Ministère de la Magie (Striga y travailla à la Commission du Sang entre 2027 et 2030.) Il peut tout simplement s’être agit de relations cordiales, de salutations régulières au détour d’un couloir… (Encore une fois, il faudra voir comment une telle relation a pu évoluer depuis 2030.)

➜ Des sorciers qu’elle ne connait pas forcément, mais qui, influencés par les rumeurs que diffuse la propagande des Mangemorts à son sujet, la considéreraient comme un monstre à abattre. Ils peuvent éventuellement être des amis de son frère Phoebus (que j’aimerai beaucoup proposer en tant que scénario, un jour !) et qui, par conséquent, cherchent à protéger ce-dernier de sa soeur.  

➜ Striga ayant participé à la bataille de la Tour des Médias, pourquoi pas des adversaires Mangemorts lors de celle-ci ? Voire l’assassin de son ami, Joseph Hooker, qui serait depuis dans sa ligne de mire. Il peut aussi s’agir de quelqu’un ayant sérieusement botté les fesses de Striga pendant cet affrontement, celle-ci étant alors aveuglée par la rage et la douleur de la mort de son ami (donc, une revanche en vue ?)

➜ Des gens au sein de l’Ordre du Phénix/de la Nouvelle Inquisition qui regarderaient d’un mauvais oeil le fait qu’une créature dans son genre ait rejoint leurs rangs. Peut être un(e) Moldu(e) dont les proches auraient été tués par un vampire, un loup-garou… Bref, une sale bêbête dans le genre ?

➜ Au contraire, un(e) ou plusieurs Moldu(e)s avec qui le filon passerait plutôt bien, contre toute attente. Striga vouant une certaine curiosité aux non-sorciers, le contact est tout à fait possible (quoique initialement maladroit, sans doute.)

Voilà ! Sachez que je suis tout à fait ouverte à la discussion, si jamais un lien avec Striga vous intéresse ! J’aime beaucoup les liens simples qui évoluent dans le temps, mais suis aussi partante pour des liens plus loufoques si c'est votre truc ! En bref, je suis très motivée pour entamer le Rp avec Striga, donc n’hésitez vraiment pas !
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 21/03/2018
Célébrité : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains

Age : Trente-huit ans (mais paraît un peu plus jeune)
Sang : Sang-Mêlé ; Striga est en effet à moitié vampire.
Statut : Célibataire.
Métier : Anciennement employée à la Commission du Sang, Striga est à présent une fugitive.
Baguette : Réalisée en bois d’aubépine, elle contient un ventricule de dragon, mesure 28 centimètres et est très souple.
Epouvantard : Les restes sanguinolents de son père.
Dialogue : #008B8B

Il manque deux doigts à sa main gauche - De taille plutôt petite - Porte souvent un grand manteau noir et, s'il fait beau, des lunettes de soleil du genre tapageuses - Très pâle - Depuis sa fuite en 2030, le Ministère fait courir d'affreuses rumeurs à son sujet.
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Jeu 26 Avr - 23:11
La famille


Phoebus Carrow, frère : Très à son aise au sein de la haute société, parmi laquelle il ondule tel un serpent, Phoebus dissimule pourtant derrière son audacieux panache les remords d’une odieuse trahison. C’est en effet le frère de Striga qui, exalté par la propagande des Mangemorts et les idéaux que lui transmit Demetia, rapporta au Ministère la vérité au sujet de sa soeur et condamna le reste de sa famille à une exécution sommaire. Tandis qu’une muette rivalité les opposait enfants, Phoebus et Striga se vouent à présent une haine passionnée : leurs yeux brûlent en effet d’un inquiétant flamboiement à la moindre évocation de l’autre et chacun désire âprement voir la tête de son frère ou de sa soeur tomber. Partagée entre son douloureux chagrin et son aversion pour Phoebus, Striga est ainsi très susceptible de laisser libre cours à ses pulsions vampiriques à la simple évocation de son frère. Inutile de dire qu’une rencontre entre les frangins risquerait d’être explosive !


 
Demetia carrow, mère - décédée : C’est amadouée par l’alcool que Demetia Carrow, une grande femme à la réserve de glace, succomba au charme d’un élégant vampire nommé Blaadimir. L’erreur d’une nuit que regretta amèrement Demetia, horrifiée par les pulsions contre-nature auxquelles elle s’était adonnée. Tout au long de sa vie, elle braqua par conséquent un regard lourd de reproches dans la direction de Striga, jugée responsable de la disgrâce suspendue, telle une épée de Damocles, au-dessus de la famille. Si Demetia considéra la progéniture de cette union d’un oeil froid et sévère, elle l’éleva cependant et prit soin de lui inculquer de bonnes manières dans l’espoir de masquer sa tare. Par conséquent, l’exécution de Demetia déstabilisa quelque peu Striga et, à l’instar d’une brindille jetée au feu, attisa davantage sa colère à l’égard de Phoebus. Certes, Demetia ne lui avait jamais témoigné qu’une froide indifférence, mais elle demeurait pourtant l’ombre maternelle projetée sur sa vie au manoir… Aujourd’hui encore, un drôle de sentiment envahit Striga au souvenir de Demetia. Chagrin ? Amertume ? Colère ? Elle ignore précisément lequel.


 
Quietus Carrow, père - décédé : Si Quietus fut un petit homme maladroit dont la sordide disparition effleura à peine les esprits, il demeure pourtant un (si ce n’est le) pilier central dans l’existence de Striga. Tandis que Demetia, l’épouse de Quietus, ne manifestait à l’égard de Striga qu’une distante froideur, un palpable dégoût, le petit homme, qui soupçonnait pourtant l’adultère de sa femme, lui témoignait en revanche une tendre affection. Un lien inexorable se tissa donc entre le père et la fille, tous deux victimes du mépris de Demetia et par conséquent rapprochés par une pesante solitude. Fervent partisan de la Hiérarchie du Sang, Quietus prit toutefois (et à la surprise de tous) la défense de Striga face à la brigade de pacificateurs venue l'arrêter, le 10 mai 2030. Sa violente exécution bouleversa profondément Striga, à tel point qu’elle attisa probablement l’étincelle de folie dont elle souffre désormais. De façon tout à fait paradoxale, c’est cependant la mémoire de son père, et plus particulièrement le calme de sa voix, qui l’aide à présent à garder la tête froide.


 
Elizabeth Carrow, cousine : À définir.

Les proches


Joseph Hooker - décédé : À rédiger.


Prénom P. NOM : Détails du lien.


Prénom P. NOM : Détails du lien.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 21/03/2018
Célébrité : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains

Age : Trente-huit ans (mais paraît un peu plus jeune)
Sang : Sang-Mêlé ; Striga est en effet à moitié vampire.
Statut : Célibataire.
Métier : Anciennement employée à la Commission du Sang, Striga est à présent une fugitive.
Baguette : Réalisée en bois d’aubépine, elle contient un ventricule de dragon, mesure 28 centimètres et est très souple.
Epouvantard : Les restes sanguinolents de son père.
Dialogue : #008B8B

Il manque deux doigts à sa main gauche - De taille plutôt petite - Porte souvent un grand manteau noir et, s'il fait beau, des lunettes de soleil du genre tapageuses - Très pâle - Depuis sa fuite en 2030, le Ministère fait courir d'affreuses rumeurs à son sujet.
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Jeu 26 Avr - 23:12
Les relations


Prénom P. NOM : Détails du lien.


Prénom P. NOM : Détails du lien.

Les détracteurs


Prénom P. NOM : Détails du lien.


Prénom P. NOM : Détails du lien.
Lemon incest
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 729
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Mar 1 Mai - 13:20
Hello there  
En tant que fugitives qui arpentent les terres plutôt que de rester à un seul et même endroit (ex : Vivecime), je me suis dit que les deux femmes devaient certainement se connaître. Victoria, comme Striga, ne donne pas son vrai nom, même si maintenant (et même au début de sa fuite en fait), il est (était) su de tous qu'elle est une McKay. Pour Victoria, c'était plus pour des raisons de sécurité que pour cacher qu'elle était sang-pure, étant poursuivie par son charmant ex-mari.
Malheureusement, Victoria était trop jeune pour voir Striga naître (vu qu'elle a travaillé à Sainte-Mangouste à sa sortie de Poudlard en.. 2009 Rolling Eyes ). Donc je me suis tournée vers une autre piste (celle des fugitives dont je parlais au début de ce post donc).
Vic aurait pu la croiser en 2030 quand elle circulait en zone libre et que Striga est passée fugitive. Je pensais qu'elle aurait pu commencer par vouloir l'aider, en partageant ses vivres et en voulant lui apprendre quelques fondamentaux de la vie fugitive, comme elle a "trainé" avec d'autres fugitifs auparavant (Cecilia/Isaac, Aaron (un scénario)). Toutefois, en voyant le comportement "étrange" de Striga, et avec la fatigue, la paranoïa et un pré-adolescent sous sa responsabilité (Donan, qui aurait 12 ans à l'époque) elle aurait pris peur plutôt que d'essayer de la comprendre et d'apprendre à connaître Striga. Et encore, cela tient si Striga ne rejetait pas de façon agressive l'approche de Victoria.
Avant qu'on aille plus loin, que penses-tu de cette base ?
Tiens-toi à Carrow
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t854-elizabeth-carrow#10289
Messages : 213
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Jessica de Gouw
Crédits : Myself

Double compte : Abbey Newton, Heden Khan, Kitty Jackson

Age : 24 ans (25 en septembre)
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Directrice suppléante de la CBS
Baguette : Bois de vigne, 39 centimètres, souple et sans nœuds, comportant une épine de monstre du Fleuve Blanc
Epouvantard : Elle, folle et delirante
Dialogue : #FF0000

Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Mar 1 Mai - 17:43
salut ! je viens te voir pour les liens entre les différentes fratries ! au vu de la généalogie carrow, je crois que phoebus et brett n'ont que deux ou trois ans d'écart (enfin, n'avaient, vu que brett est mort). il se peut que les deux cousins se soient très très bien entendus ou alors se sont parfaitement détestés.

pour rappel : dans la fratrie principale, elizabeth est la seconde enfant, une fille jusqu'à présent réservée, effacée même, intelligente mais docile, prête à se marier et à engendrer le reste de la lignée dans son coin, une mère de plus pour ses frères. brett a été tué par crown songbird, l'amant de leur frère cadet johan, et les deux tourtereaux se sont enfuis chez les rebelles (supposément) et n'ont donc jamais été retrouvé. brett étant le sous directeur de la société, à sa mort le titre est revenu à elizabeth qui s'est depuis épanouie à la tête de la carrow broomstick. toujours impeccable, presque froide, élégante, elle représente très bien les valeurs sang-pures de son époque et participe activement au courant mangemort.

concernant phoebus, c'est à voir donc mais je doute qu'elizabeth supporte le frère de striga ce qui pourrait leur faire un rare point commun. on pourrait déjà établir un véritable lien entre les deux, sachant que striga est presque une "monstrueuse légende" à ses yeux. johan a semblé "suivre son exemple" en fuyant avec crown et elizabeth doit en vouloir à striga d'avoir apporté cette image dans leur foyer.

du coup les questions à poser sont :
- striga et elizabeth se sont-elles véritablement croisées avant le départ de striga ? j'en doute assez vu la différence d'âge.
- brett et phoebus se sont ils bien entendus à leur propre époque (je pense que oui)
- quels sont les sentiments de phoebus à l'égard de la branche principale et donc d'elizabeth qui a repris la société ?
- striga pourrait-elle chercher à nuire à la branche principale si elle devait croiser elizabeth sur un champ de bataille interfaction ?

Branlomane végétatif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t779-isaie-saab
Messages : 214
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Rudolf Martin
Crédits : me

Double compte : Vivienne McKay, Chandra Khan

Age : 42 ans
Sang : moldu
Statut : libre comme l'air
Métier : fugitif
Dialogue : lightgray
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Jeu 3 Mai - 11:56
Je suis également intéressé pour un lien avec la p'tite vampire ! Après, voilà, je débarque uuuun peu en touriste Mais je kiff ton perso et je pense qu'il y a moyen de moyenner un petit truc sympa entre nos deux loustics.

Je te fais un petit topo sur Isaïe du coup : il est né loin de l'Angleterre, à Hébron, dans les territoires palestiniens occupés, d'un père israélien et d'une mère palestinienne. Déjà, ça partait bien pour lui quoi En grandissant, il a intégré le Mossad, une des agences de renseignements israéliennes, et bossait comme agent double avant que le Projet FDD ne tombe sur le coin de la gueule des moldus. C'est comme ça qu'il s'est retrouvé bloqué au Royaume-Uni. Ensuite, il a fini par se faire choper par les sorciers en 2035, et a passé 5 ans dans les mines avant de réussir à s'échapper et de rejoindre la NI. Parce que, sur le coup, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire pour lui, mais son choix n'a pas été motivé par une conviction profonde. Ce n'est pas un fanatique religieux (merci bien, il a vu de quoi la religion était capable) ni un extrémiste souhaitant la mort de tous les sorciers (après tout, des ordures ou des innocents il y en a toujours dans les deux camps).

Je ne sais pas si ça t'inspire quelque-chose de précis ou si tu préfères partir sur "un lien simple qui évolue avec le temps", comme tu dis. J'aime bien ce genre de lien aussi donc pour moi c'est pas du tout un soucis Wink
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 21/03/2018
Célébrité : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains

Age : Trente-huit ans (mais paraît un peu plus jeune)
Sang : Sang-Mêlé ; Striga est en effet à moitié vampire.
Statut : Célibataire.
Métier : Anciennement employée à la Commission du Sang, Striga est à présent une fugitive.
Baguette : Réalisée en bois d’aubépine, elle contient un ventricule de dragon, mesure 28 centimètres et est très souple.
Epouvantard : Les restes sanguinolents de son père.
Dialogue : #008B8B

Il manque deux doigts à sa main gauche - De taille plutôt petite - Porte souvent un grand manteau noir et, s'il fait beau, des lunettes de soleil du genre tapageuses - Très pâle - Depuis sa fuite en 2030, le Ministère fait courir d'affreuses rumeurs à son sujet.
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Lun 7 Mai - 0:37
Hello ! Je suis désolée pour le petit délai de ma réponse, c’est un petit peu folklorique en ce moment irl pour moi ! En tout cas, je suis vraiment contente qu’un lien avec Striga vous intéresse !

@Victoria McKay : Je trouve ton idée super intéressante ! :0 c’est vrai que, au moment de sa fuite, Striga n’était qu’une bourgeoise n’ayant jusqu’alors connu que le confort douillet du manoir familial (et de Poudlard, soit, mais la salle commune des Gryffondor est plutôt douillette dans le genre !) Victoria pourrait donc être l’explication à son étonnante survie. Suite à son transplanage précipité, Striga aurait donc atterri en pleine nature, désartibulée (c'est bien le terme ? ) et couverte du sang de son père. Après un moment d’errance, complètement déboussolée et effrayée, elle serait finalement tombée sur Victoria et son jeune fils. Celle-ci aurait choisi de se révéler à Striga pour lui venir en aide, touchée par le désarroi et la détresse apparente de cette jeune femme : elle l’aurait donc prise sous son aile et emmenée en lieu sûr (dans sa cachette actuelle ?) En proie à un mutisme tenace, du fait du choc que fut pour elle la révélation de sa nature et la mort de son père, Striga n’aurait cependant pas échangé la moindre parole avec Victoria et ce pendant un long moment. Celle-ci se serait donc finalement résignée à son silence, soupçonnant (avec justesse) un récent traumatisme. Quelques temps plus tard, remise de ses vives émotions, Striga se serait finalement adressée à Victoria, sans pour autant lui révéler son nom de famille (pareillement à Victoria, donc.) Les deux femmes se seraient par conséquent côtoyées pendant quelques mois, dans un entente cordiale quoique très largement soupçonneuse (chacune essayant de déchiffrer les mystères de l’autre.) À l’occasion de cette alliance, Victoria aurait donc pu apprendre à Striga les bases de la survie en nature : comment chasser, trouver un abri etc. À cette époque, sans avoir encore pris goût au sang, la rouquine aurait cependant d’ores et déjà été victime de pulsions inquiétantes, déclenchées par son récent traumatisme et la violence de son ressentiment l’égard du régime Mangemort. D’où son comportement « étrange » qui aurait pu alerter Victoria. Je me disais que Striga, à une occasion, aurait pu violemment s’emporter à l’égard de son fils (Donan, c’est bien ça ?), ce qui aurait été l’événement décisif pour Victoria, confortée dans sa décision de quitter Striga. Après, reste à voir comment un tel passé impacterait une rencontre, de nos jours, entre Victoria et Striga ! (et ce que chacune ressentirait à l'égard de l'autre, après tout ce temps.) 

À toi de me dire ce que tu penses de ça ! ^^

@Elizabeth Carrow : je comptais justement venir vers toi pour discuter de tout ça, cousine ! Alors le hic concernant des liens entre Elizabeth/Striga et Brett/Phoebus est que la mère de ma rouquine, Demetia, était pétrie de jalousie à l’égard de Theodore et sa branche et s’est, par conséquent, bien gardée de la fréquenter (et, par extension, de laisser ses enfants la fréquenter.) Elle aurait par ailleurs été du genre à constamment pestiférer à leur sujet et à rappeler au petit Phoebus (en particulier) leur propre supériorité vis-à-vis de Theodore & Co. On peut cependant dire que Phoebus, Brett et Elizabeth auraient, depuis l’arrestation de Demetia en 2030, eu l’occasion de se fréquenter lors de soirées mondaines (du moins, en ce qui concerne Brett, jusqu’à sa mort, il y a deux ans c’est bien ça?). J’imaginais en effet qu’après la mort de ses parents, Phoebus aurait repris le business que menait jusqu’alors son père (une entreprise de chaudrons créée par le propre père de celui-ci) et travaillerait d’arrache-pied afin d’accomplir (quelque peu égoïstement) le souhait de sa mère : à savoir, braquer le projecteur des médias dans la direction de son entreprise (à laquelle je dois encore trouver un nom ahah.) au détriment de Elizabeth et CBS. On peut donc imaginer que, s’il se montre absolument charmant et courtois vis-à-vis de Elizabeth, et plus particulièrement en présence des médias, Phoebus ne manque cependant pas une occasion pour, tel un serpent, retourner sa veste et faire preuve à son égard d’un onctueux mépris. De là à dire que lui et Elizabeth se vouent une féroce aversion (toutefois habilement camouflée par les conventions et l’hypocrisie de la Haute) il n’y a qu’un pas !

En ce qui concerne Striga, vu la différence d’âge entre les cousines je doute en effet fortement qu’elles aient déjà eu l’occasion de se fréquenter. Peut être que Striga aurait en effet pu devenir cette « légende abominable » aux yeux de Elizabeth, un monstre dont elle ne prononcerait pas le nom, presque par peur de l’invoquer et sur lequel elle pourrait en effet rejeter la faute quant à la perversion de son frère Johan et, par extension, l'assassinat de Brett. En somme, une espèce de malédiction dont les méfaits se propageraient au sein des Carrow. Par ailleurs, en conséquence à cette peur et à ce dégoût que vouerait donc Elizabeth à Striga, la brunette pourrait être influencée par la propagande Mangemorte et se faire une idée absolument horrible de cette « cousine » qui, à ses yeux, tiendrait davantage de la bête que de la femme. Quant-à Striga, elle aurait bien sûr entendu parler de cette fameuse cousine, à présent aux commandes de CBS. Le problème : Striga est persuadée que la totalité des Mangemorts est responsable de ce qui est arrivé à sa famille. Sa haine s’est en effet transformée au fil des ans en une espèce d’obsession (un sentiment parfaitement irrationnel) qui alimente désormais ses pulsions vampiriques. Par conséquent, j’imagine donc que Striga essaierait probablement de saigner Elizabeth si elle devait tomber nez-à-nez avec elle (et plus encore, si cette rencontre arrivait lors d’un affrontement collectif genre event ! ) Je pense qu’inconsciemment, Striga lui rejetterait pareillement la faute quant à ce qui est arrivé à sa famille. Peut être même qu’une photo dans les médias réunissant Elizabeth et Phoebus, à l’occasion d’un quelconque événement, l’aurait intimement convaincue d’une alliance entre son frère et sa cousine et aurait, par conséquent, attisé la même colère à son égard qu'à celui de Phoebus. Elizabeth figurerait donc sur le haut de sa liste des personnes à abattre, coude à coude avec Phoebus (que la brunette mépriserait pourtant au plus haut point.)

Il y a peut être des choses à affiner, mais est ce que ça te semble intéressant tel quel ? Surprised

@Isaïe Saab : Alors je t’avouerais que j’aime aussi beaucoup ton personnage et que, si tu es partante, j’ai bien envie d’en faire un pote à Striga (parce qu’elle a aussi besoin de relations positives, la petitote!) : voire un très bon pote ! Je pense en effet que les deux zozos pourraient faire une paire intéressante ! Ils sont tous les deux plutôt cyniques, rudes au contact (quoiqu’en ce qui concerne Striga, il s’agit surtout de timidité) et n’ont pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit de se jeter dans la mêlée pour botter des fesses. Certes, Striga est plutôt réservée, mais elle manifeste une curiosité plutôt surprenante à l’égard des Moldus et se laisse plus facilement « amadouer » par ceux-ci plutôt que les sorciers. Elle est en effet plutôt ouverte d’esprit (tout du moins, à condition que l’éventualité d’un Mangemort doté de conscience ne soit pas évoquée en sa présence) ayant découvert (à ses dépens) les mensonges que cultive la propagande Mangemort pour imposer son idéologie. Après il faudrait définir les conditions qui auraient pu les rapprocher (et j'ai envie de dire : contre toute attente) : auraient-ils eu un ami en commun ? (Je songeais notamment à l'ami de Striga, Joseph Hooker, un sorcier décédé lors de l'attaque de la Tour des Médias) ; ou bien/et auraient-ils effectué une mission ensemble qui leur aurait permis de voir à travers de la carapace de l'autre (l'arrogance de Isaïe, la réserve et la réputation de Striga.)

Voilà, je vais réfléchir à tout ça, mais je voulais déjà savoir si une telle relation entre Isaïe et Striga te parait possible/intéressante ^^ Bien sûr, l'évolution de leur relation pourra aussi très bien se passer en Rp !
Croc rabbit
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1384-heden-khan#top
Messages : 91
Date d'inscription : 02/11/2017
Célébrité : Alex Storm
Crédits : Avatar (Myself) Signature (Willow Toufoulkan)

Double compte : Elizabeth Carrow, Abbey Newton, Kitty Jackson

Age : 22 ans
Sang : Sang-basique 4
Statut : Célibataire
Métier : Vendeur de potions à Avalon pour Murphy O'Ryan
Baguette : Bois de sorbier, 26 centimètres, souple, 2 nœuds, cœur de corail.
Epouvantard : Kali répondant à ses avances
Dialogue : Blue

Animagus déclaré au gouvernement, Heden peut se changer en lièvre. Il évite généralement, bien que maitrisant cette capacité qui peut être utile pour échaper aux dealers ou aux policiers sorciers qui pourraient interférer avec ses soirées "spéciales".
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Lun 7 Mai - 0:47
(je vais passer par ici avec tous les comptes connectés haha)

je vote absolument pour le lien entre striga et elizabeth et effectivement de son côté la cousine sera devenu un monstre barbare et caricatural, menace comme crainte. une rencontre entre les deux ne se feraient pas sans étincelles mais je vais braquer les projecteurs sur la relation entre phoebus et elizabeth.

tu n'es pas sans savoir que les carrow sont barjots et quand on n'a pas de pain, on se rabat sur la brioche. elizabeth est actuellement indépendante et a repris la société d'une main de maitre en attendant que arthur soit majeur et puisse reprendre, après deux années de stage, les rennes de la société. à la mort de brett, l'attitude entre les deux cousins était d'une parfaite hypocrisie, sachant que brett ne perdait pas une seconde pour saborder la société "de chaudrons" de phoebus comme il aimait le lui rappeler. sourires hypocrites par devant et tacles par derrière, telle était la signature de brett. elizabeth n'est pas de la même trempe et préfère l'ignore mais aime à faire semblant et doit certainement l'inviter à chaque gros évènements de la société ce qui aurait donné une idée à son conseil.

comme elizabeth devient beaucoup TROP indépendante et que phoebus a des projets... pourquoi ne pas essayer de marier les deux cousins ? je ne sais pas si du coup phoebus est célibataire par contre mais en attendant d'avoir la main mise sur arthur et que le conseil puisse reprendre sa puissance sur la cbs, cela pourrait être une bonne occasion de trouver un autre "leader" à la tête de la société ? phoebus récupérerait ainsi la tutelle de la société par extension, elizabeth serait "dressée" et le conseil aurait plus de libertés, dans l'idée en tout cas.

évidemment, ça ne se fera pas, parce que beurk l'inceste, beurk tout ce qui s'est passé avec démétia et parce que elizabeth va leur en foutre plein la gueule mais disons que des rumeurs pourraient courir à ce sujet et que la relation entre phoebus et elizabeth pourrait d'autant plus s'envenimer.

une idée comme ça en tout cas ! à voir ! si jamais phoebus est marié, on partira sur la base que tu as proposé et ça me convient très très bien.
Lemon incest
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 729
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté Mer 9 Mai - 22:08
C’est bien le terme, oui Wink
Victoria ne se serait pas révélée « comme ça » : fuyant son mari qui la pourchassait pour leur héritier (et lui faire la peau), elle aurait pu penser qu’il s’agissait d’un de ses stratagèmes… Il aurait fallu que Striga dise quelque chose (« à l’aide », « s’il vous plaît », un petit truc comme ça) ou qu’elle hoche au moins une fois la tête pour que les réflexes de médicomage de Victoria l’enjoignent à agir. Pendant longtemps, toutefois, elle n’aurait pas dévoilé Donan à Striga, les gardant physiquement séparés, craignant trop une fourberie (bien que, comme tu as dit, elle soupçonne un grave traumatisme). Quand Striga a enfin la force de parler et qu’elles établissent un minimum de confiance, Victoria aurait dévoilé Donan – qui aurait pu aider Striga dans son apprentissage. Puis boum bada boum, comme tu l’as si bien dit, elles auraient continué séparément après que Striga « attaque » Donan.
Aujourd’hui, Victoria peut considérer Striga avec grande méfiance, même si elles sont « véritablement » dans la même équipe à présent. L’emportement de Striga vis-à-vis de son fils aurait été trop grave pour qu’elle pour qu’elle puisse passer l’éponge. Est-ce que la rouquine essaierait de s’expliquer, de s’excuser ? Ou whatever, elle n'est pas là pour se faire des amis de toute façon ?
Contenu sponsorisé
Re: Striga Carrow - Careful, I bite.
ce message a été posté
 :: Création de Personnage :: Carnet de route :: Liens