AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne une ancienne miss météo revancharde avec la nemesis d'Adara Dragenvann, Seraphine !
Des scénarios en folie
Vis dans ton monde et perchée sur tes talons aiguilles avec la sœur de Cassandra Zabini, Rhiannon Zabini !
Des scénarios en folie
Plonge dans la peau d'un barman dissident avec le meilleur ami de Victoria McKay, James Storm ! Cool
Des scénarios en folie
Distribue des coups de pieds au cul avec la "coach" de William Barnes, Magdalena ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Knocking On Cookie's Door ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Dim 20 Mai - 21:22
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047


Imaginer que la récente victoire conjointe de l'Ordre et de l'Inquisition aurait pu signifier un temps de paix était visiblement trop demander. Jane venait juste de leur rapporter qu'un sorcier avait failli mourir à cause de cookies. De COOKIES.... qui pouvait être assez tordu pour empoisonner des cookies ?! Scrout, des enfants auraient pu être touchés !
Jane lui demandait donc, ainsi qu'à Lyne, de découvrir le fin mot de l'histoire. Ils supposaient qu'il s'agissait d'un Moldu et donc que la piste pourrait les mener du côté de l'Eden de Durham. Ca ne posait aucun problème à la botaniste, même si les résidents n'étaient pas tous très heureux de voir des sorciers arpenter "leurs" rues.

Lyne et elle s'étaient donné rendez-vous devant Gringotts pour la première étape de leur plan hautement stratégique : en savoir plus du vendeur et aviser. Un plan d'une simplicité effarante mais qui avait le mérite d'être déclinable à tous les besoins du moment. Un bon plan, à son avis.

Avant cela, elle avait organisé son absence avec toujours le même soin, tout en se posant des questions : depuis le temps, ses absences n'allaient elles pas attirer l'attention ? Pire, le fait qu'elle confiât la boutique à un Moldu n'était-il pas suspect ? Jeremiah continuait de ne rien voir, mais fallait-il n'y voir qu'un signe de sa betise, ou bien... Adara n'était sure de rien, et cet état de fait la rendait paranoïaque. Et ce n'était pas sa consommation de potions de sommeil devenue progressivement indispensable qui allait réduire ses angoisses... Mais elle n'était pas consciente de ce glissement. Si vous lui demandiez, c'est simplement que l'expérience la rendait prudente. Et c'était partiellement vrai : elle avait appris, depuis tout ce temps...

Quoi qu'il en soit, une fois sure de son montage pour assurer le fonctionnement de la boutique, elle s'était rendue à Londres. Son statut de tueuse de Kark lui avait valu une clé. Un honneur, une responsabilité qu'elle n'était pas sure de mériter.
Devant Gringotts, elle retrouva Lyne, et ensemble, elles se rendirent à la boutique de la marchande, Charlotte O'Freez, une Née Moldue dont la mère était fan d'une certaine Kate Middle-truc. Adara n'avait pas tout saisi, mais elle avait compris que ca avait un rapport avec la Charlotte de la Nouvelle Inquisition.
" Bonjour, Charlotte. Comment ca va ? " demanda-t-elle, soucieuse, se doutant bien que la pauvre Charlotte ne devait pas en mener large. De fait, elle semblait même bouleversée.
" Oh c'est Jane qui vous envoie ? " Lacha-t-elle, les yeux ronds en reconnaissant Adara. " Par Merlin, je ne comprends pas comment ca a pu arriver ! Dans mes cookies ! MES ! COOKIES ! Je n'ai plus qu'à mettre la clé sous la porte ! "
Adara eut une grimace compatissante : qu'un client manque de mourir avec sa marchandise était le pire qu'un commerçant puisse imaginer.
" Ca va bien se passer, vous verrez... " Elle jeta un regard un peu dubitatif à Lyne avant de poursuivre.
" Qui a fait ces cookies, d'ailleurs ? "


Charlotte : mediumvioletred

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Jeu 24 Mai - 22:36
Ca avait été un véritable honneur, que de recevoir une clef juste après la libération de Londres. Lyne était bien plus maladroite que les autres, moins expérimentée, moins réfléchie parfois, moins efficace – mais toujours engagée, d’une détermination et d’une loyauté à toute épreuve, à tout évènement, quel qu’en soit le prix à payer. Mais voilà, elle avait à présent la liberté de rejoindre et retrouver Londres.

Elle ne s’y faisait d’ailleurs pas du tout. N’était pas sûre de s’y faire un jour ou un autre. C’était trop inhabituel de pouvoir sortir le visage découvert avec ses rangers plus qu’usés aux pieds sans craindre d’avoir l’air trop suspect. Elle sortait déjà, tête nue, puisque personne ne la connaissait. Supposément. Mais là, il y avait le poids du doute en moins, la vigilance qui pouvait s’appaiser un peu. Ca faisait presque vide.

Elle n’avait attendu Adara pas bien longtemps, bêtement plantée devant Gringotts sans trop savoir quoi faire, maintenant qu’elle pouvait ranger ses cinq sens de sauvage. Simplement les cheveux noués, pas si sagement, absolument pas maquillée. Pas déguisée en fille. Authentique. Ca faisait vraiment drôle.

Le plan de la mission présente était simple – elles allaient improviser. Cela n’était pas tellement pour rassurer la fugitive, se rappelant trop de l’échec cuisant de la précédente mission qu’elle avait vécue aux côtés de la botaniste et de Donan. Ils avaient décidé d’improviser, et ils avaient été tellement mauvais ! Ca avait été un fiasco total.

Une fois, pas deux.

L’autre Phénix arriva finalement plutôt rapidement. Quel soulagement ! Concentrée sur leur mission, même si plutôt tranquille de prime abord, elle n’aurait pas à piétiner sur place de ses jambes trop grandes, clairement pas faites pour rester en ville.

Elle lui décrocha un sourire réservé mais sincère. C’était parti. Direction la boutique de cookies.

**

A peine la porte poussée, quelques carillons magiques s’activèrent pour chantonner et annoncer leur entrée. La boutique était vide mais laissa rapidement apparaitre la propriétaire des lieux : Charlotte, donc. La chevelure rousse flamboyante, un peu plus âgée qu’elles, Charlotte n’était pas très grande, armée d’un tablier derrière son comptoir et coiffée d’un énorme chignon sophistiqué. Après un coup d’œil interrogateur à Lyne, elle sembla reconnaitre Adara. A laquelle elle laissa le soin de rassurer la vendeuse visiblement bouleversée.

Elle en profita pour jeter un coup d’œil rapide à la petite boutique. Derrière la vitre des comptoirs, diverses pâtisseries leurs faisaient de l’œil, toutes plus colorées et gourmandes les unes des autres. Pas une trace de doigt nulle part, tout était parfaitement impeccable, propre, organisé au centimètre près et terriblement bien présenté. Les gâteaux et gourmandises diverses dégageaient un parfum sucré qui l’aurait bien tentée en temps normal – elle avait plus que quelques kilos à prendre – si les derniers cookies qui avaient fait parler d’eux n’avaient pas rendu malade quelqu’un. Lyne nota d’ailleurs qu’aucun cookie n’était plus présenté. Il y avait bien des trucs moelleux, des choses au chocolat, des machins un peu plus épais que d’autres (elle n’y connaissait fichtrement rien) : mais pas de cookies. Retirés par une responsable de boutique dans tous ses états.

Mal à l’aise face à la situation, Lyne tenta tant bien que mal de lui décrocher un sourire compatissant à travers un masque croisé troll des montagnes et fille des bois. Non, vraiment, cela avait beau ne pas paraitre évident sur son visage, elle imaginait combien la pauvre femme devait se sentir mal !
« Moi-même ! Je fais tout, toute seule ! » Enchaina Charlotte très rapidement après avoir pivoté son regard d’Adara à Lyne puis de Lyne à Adara. Pour finalement reprendre aussitôt et s’affoler : « Mais jamais je n’aurais empoisonné quoi que ce soit, doux Merlin ! Quelle horreur !!» « Charlotte, nous n’avons aucun doute là-dessus, nous ne vous soupçonons pas le moins du monde. » Rassurante. Se montrer douce et rassurante. Encore que tout le monde mentait. Phénix ou pas Phénix… Elle garda ses pensées paranoïaques pour elle-même, sans lancer un regard à Adara (tout le monde mentait !) et reprit, articulant bien soigneusement : « Nous cherchons à comprendre et avons été envoyées pour vous aider. Par exemple, vous pourriez peut-être nous dresser la liste de tous qui ont accès à votre cuisine ? Vos vendeurs, des techniciens de je-ne-sais-quoi, femmes de ménage, livreurs ? Ainsi que l’ensemble de vos fournisseurs, j’imagine qu’il vous faut vous approvisionner en… Farine, en chocolat ? » Etablir une liste pour avoir de quoi réfléchir autour, discuter avec Charlotte, creuser et approfondir. Cela lui semblait plutôt un bon point de départ.

Pour le reste, Lyne n’avait pas la moindre foutue idée des ingrédients à utiliser pour préparer une fournée de cookies.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Ven 25 Mai - 22:01
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047


Evidemment qu'elle faisait tout seule. C'aurait été trop facile, sinon... Il aurait suffit d'un employé Moldu, et zou. Quelques questions, on aurait vite su s'il avait été impliqué... Elle écouta Lyne rassurer Charlotte sur le fait qu'elle ne soit pas soupçonnée. Encore heureux, c'était une des leurs ! Et Jane avait dit que c'était sans doute un Moldu, probablement vivant à l'Eden. Eplucher la liste des contacts de Charlotte pour retrouver un Moldu vivant à l'Eden. Faisable.

" Toute la liste ?! Ouaou... Heu c'est long... Heu... Va falloir que je vous prépare ca, parce que là... Revenez demain ? Oui je devrais pouvoir vous faire ca... Vous voulez un cakacitrouille avant de partir ? C'est un cake aux patacitrouilles. Mais je ne comprends pas trop, il se vend mal... Pourtant tout le monde aime les patacitrouilles... " Tout en parlant, elle avait préparé deux belles tranches de cake et les tendaient aux deux femmes avec un air d'innocence pure. Adara regarda le cake, Charlotte puis Lyne, sans trop savoir quoi faire. Mais l'air ingénu de Charlotte était désarmant.
Avec un sourire, Adara attrapa sa part et remercia la pâtissière. Et croqua un morceau histoire de faire plaisir à Charlotte qui les guettait, plein d'espoir dans le regard.
" C'est effectivement très bon ! Merci " Elles finirent par réussir à sortir.
" J'espère que ca va donner quelque chose... A demain alors ? On se retrouve ici ? "

Le lendemain les trouva donc devant la boutique. Une nouvelle fois, elles y entrèrent.
" Ah vous voila ! J'ai ce que vous m'avez demandé, mais ca va être long ! Je dois avoir une vingtaine de personnes sur cette liste ! " Adara accusa le coup. Une vingtaine de personnes... Elles remercièrent néanmoins Charlotte et quittèrent sa boutique, liste à la main.
" Ca va être long de vérifier tout le monde... Faut qu'on épluche ca sérieusement... Et on n'est pas à l'abri que le coupable soit un employé d'un de ces noms. Le fournisseur de farine par exemple... Autant chercher le Vif d'Or les yeux fermés... Allez vient... "

Elle entraina Lyne dans un café, se posa à une table à l'écart et commença à détailler la liste.

combien de noms Moldus dans la liste ?:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Ven 25 Mai - 22:01
Le membre 'Adara Dragenvann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Mar 29 Mai - 22:00
Le deuxième jour après avoir quitté la petite pâtisserie, la bouche encore à moitié pleine de cake à la citrouille, Lyne suivit Adara dans un café discret. Elle n’avait pas dit non à la gourmandise en question – ni hier, ni le jour-même, a priori pour le grand plaisir de Charlotte. Lyne n’avait pas le palai fin ni le luxe de faire sa difficile, aussi avait-elle accepté sans trop d’hésitation la part sucrée. Et voilà donc qu’elles s’installèrent au fond d’un café, sur une table pour deux sans personne autour. Loin derrière elle le plaisir de la pâtisserie sucrée, la Phénix posa un coude juste devant elle et vissa son menton dans le creux de sa propre main. Elle laissa échapper un long mais discret soupir.

« Vingt-et-une personnes très précisément. » Des livreurs d’ingrédients dont Lyne ne soupçonnait même pas l’utilité, une basique de rang un qui passait faire le ménage tous les soirs, un petit vendeur à temps partiel, et tant d’autres. « Et donc, aucun moldu à épier. » Pas un. Et pas un sorcier que Charlotte ne puisse soupçonner. Probablement d’ailleurs que cette dernière soit trop aveuglée par le plaisir de cuisiner ses petits gâteaux pour se méfier de qui que ce soit, pensa-t-elle au passage. Encore que personne ne lui voulait de mal à elle, personnellement. Pourquoi donc par Merlin Charlotte se serait-elle méfiée ? Alors bien-sûr, ni l’entretien avec elle ni la liste n’allaient les aider rapidement. Elles auraient du s’y attendre.
Un thé aux racines de jasmin commandé plus tard, elle laissa un second soupir glisser, observant silencieusement la liste d’individus qu’Adara parcourait des doigts.

« J’ai peut-être une ou deux idées, brisa-t-elle le silence après un instant de réflexion. On a visiblement remplacé quelques fruits rouges par des baies d’if, on pourrait donc potentiellement commencer par chercher du côté du fournisseur. » Elle tapota son nom du doigt sur la liste : Maurice Pensfield, semblait-il. « Mais ce serait assez grossier. Je veux dire, si j’essayais d’élaborer un plan d’empoisonnement quelconque, je n’irais pas trafiquer mes propres ingrédients… Je crois. » Le premier plan n’était donc potentiellement pas un bon plan du tout. Fausse bonne idée. Aussi Lyne enchaina-t-elle très rapidement : « Et si on préfère, on pourrait aussi faire radicalement différent. Se rendre directement du côté de l’Eden, sous Polynectar potentiellement, et y prendre la température. »

Finalement, à éplucher les noms sans savoir où aller et au risque de ne rien trouver du tout (l’auteur avait sans doute fait appel à quelqu’un d’autre voire à quelqu’un d’encore différent…), elle préférait jouer et agir.

Fausse bonne idée ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Dim 3 Juin - 21:09
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047


Vingt et une personnes. Aucun Moldu. charlotte n'avait aucun début de soupçon parmi ses fournisseurs, employés, livreurs... Quelle chance elles avaient... Elles allaient devoir compter sur leur propre inventivité pour trouver une piste. Parce que ca leur avait super réussi jusque là... Adara avait considéré la liste avec un soupir de désespoir avant d'écouter les propositions de Lyne, devant sa tasse de thé au citron.

L'idée d'aller voir le fournisseur de fruits rouges, Adara y était venue aussi. Elle était séduisante, et elle avait le mérite d'être une piste crédible malgré sa facilité un peu trop évidente. Par contre, Adara n'avait pas du tout envisagé d'aller taper au hasard dans l'Eden, encore moins sous Polynectar. Ses expériences dudit nectar n'avaient pas été des plus réjouissantes : que ce soit avec Cecilia ou avec Isaac, ca avait toujours tourné au désastre. Elle n'était vraiment pas pressée de recommencer...
" Je passe. Indépendamment des limites de se balader à l'Eden, même sous Polynectar, on ne sait même pas par où commencer... " Elle tapota la liste. " C'est peut être grossier, mais c'est le seul fournisseur dont les produits pourraient facilement être substitués par des baies d'if sans que personne n'y voit rien. L'utilisation même de ces baies est grossière, alors pourquoi ne pas aller au bout du truc ? " Elle haussa les épaules, avec un certain espoir. " On va chez Pensfield sur un prétexte quelconque, comme... J'ai des fruits exotiques d'un nouveau genre à lui proposer, tiens ! On en profite pour l'interroger sur son entreprise, et on voit où ca mène. Si aucun Moldu n'intervient chez lui non plus... " Nouveau soupir. " ... Alors on suit ton idée : Polynectar, et sondage au hasard dans l'Eden. En croisant les doigts... Tu veux bien ? " Elle braqua sur Lyne un regard chargé d'espoir : tout our éviter de reprendre du Polynectar...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Dim 10 Juin - 22:29
Le lendemain en pleine après-midi, les deux Phénix avaient rejoint la ferme et l’immense verger où Maurice Pensfield revendait ses fruits rouges. Adara avait fini par obtenir rapidement gain de cause et Lyne l’avait suivie sans broncher, et tant pis pour son envie de jouer aux comédiennes sous Polynectar. Elles s’étaient rapidement renseignées : c’était donc ici que la petite entreprise faisait pousser sous une atmosphère magiquement modifiée divers arbres fruitiers, malgré le climat souvent maussade et inadapté d’Angleterre, comme une immense serre magique pour pouvoir faire pousser tout et n’importe quoi qu’importent les saisons. Pensfield était un simple basique de rang deux qui semblait tracer son bout de chemin sans causer d’ennuis. En apparence, du moins.

La ferme était facile d’accès. C’était en fait un immense hangar lumineux, plein de gigantesques cuves à l’intérieur desquelles s’activaient divers engins magiques. Ca ne sentait rien du tout ; ni la framboise, ni la fraise, ni la groseille – Lyne se retrouva presque déçue qu’il ne lui parvienne aucune odeur sucrée.

A peine franchirent-elles l’entrée qu’une femme d’une quarantaine d’années à l’allure sympathique les rejoint en chantonnant d’une voix enjouée : « Mesdames, bonjour et bienvenue, je peux peut-être vous renseigner ? Je dois simplement vous prévenir que nous ne faisons aucune vente au détail aux particuliers ! » « Bonjour, Lyne se lança la première dans l’improvisation suite à l’idée émise la veille par Adara : nous sommes toutes deux botanistes. Nous avons récemment mis au point une variété de baies rouges inédite et pensons que notre plante pourrait être adaptée à vos cultures. Je ne vous embête pas avec les détails de notre création et ses caractéristiques, mais peut-être Monsieur Pensfield est-il disponible pour en discuter de façon plus approfondie ? »

Elle les abandonna l’instant d’après pour aller chercher son patron, expliquant qu’il serait plus à même à juger qu’elle de l’intérêt de leur plante et d’un éventuel contrat. Fort bien.

En attendant l’arrivée de Pensfield, elles restèrent patiemment sur place, Lyne ajustant gentiment sa queue de cheval. Seules une minute à peine, elle en profita pour glisser tout bas à son acolyte : « A toi de les impressionner, c’est toi la pro. » Quant à elle, elle serait d’autant plus utile à s’éclipser pour fouiner à droite ou à gauche si une telle opportunité se présentait.



- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Jeu 14 Juin - 22:08
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047


La serre était autrement plus impressionnante que le Bulbolux Bleu. La production d'Adara était familiale, axée sur la rareté et l'art des potions. Pennsfield donnait dans l'industriel, plutôt pour la production pâtissière. Un marché sacrément porteur : les gourmands ne disparaissaient jamais ! Cela dit, ca ne l'empêchait pas de porter un intérêt tout professionnel aux installations. Tant et si bien qu'elle ne prêta guère attention à l'assistante venue les accueillir ou à la présentation de Lyne. Alors quand celle-ci lui glissa un mot à l'oreille, elle eut un mouvement de surprise avant de se reprendre.
" Hein ? Oh... Oui... Ca devrait aller. Mais soit prudente si tu vas fouiner. J'ai peur que tu aies du mal à donner le change... "

Pennsfield arriva sur ces entrefaits. Un petit homme replet et grisonnant qu'on imaginait plus volontiers dans un salon de thé que accroupi à gratter la terre. Cela dit, vu la structure, il y avait fort à parier que Pennsfield était un administrateur depuis fort longtemps... Cela dit, on ne devenait pas un bon fournisseur qui fonctionnait aussi bien sans une sérieuse compétence à la base. Pas de place pour la médiocrité, et ses employés devaient eux aussi avoir une certaine maîtrise.

" Mais... Vous... Madame Dragenvann ! Chez moi ! Par Merlin, mais c'est étonnant ! Je suis ravi de vous rencontrer ! "
" Pardon ? Mais... Je ne crois pas que l'on se soit déjà rencontrés... "
" Non non, je vous rassure ! Je suis seulement un humble lecteur de Botanica Magazine ! " Oh... Ceci expliquait cela... " Votre prouesse avec l'afi fugalaau est tout simplement extraordinaire ! C'est vraiment formidable de vous avoir ici ! Une professionnelle de votre envergure devrait trouver intéressant nos installations, mais laissez moi vous faire la visite ! "
Et sans attendre, Pennsfield les entraina dans les allées de sa serre, sans même calculer Lyne, qui aurait tout aussi bien pu être transparente. Pendant presque une demie heure, il présenta son installation dans les grandes largeurs, sans prêter attention aux tentatives d'Adara de ramener la conversation sur le sujet qui les intéressait. Jusqu'à ce que, finalement, il laisse tomber les considération techniques pour s'aventurer sur les ressources humaines.
" ... et bien évidemment, la calotte solaire de la zone tropicale ne peut pas fonctionner sans une bonne maîtrise des runes. Et aussi une main d'oeuvre suffisante. "
" Quel niveau de qualification demandez vous à vos employés ? "
" Tout dépend. Pour les productions les plus précieuses, je demande un sorcier au moins de rang 1 et qui a eu son ASPIC en botanique, E minimum, vous imaginez bien. "
" Evidemment... Mais toutes les taches ne requierent pas autant de compétence, si ? "
" Non, évidemment. J'ai des Né-Moldus pour plusieurs taches subalternes. "
" J'ai investi dans deux Moldus pour m'aider... Ca sert ! "
" Oui, je le reconnais. J'en ai quelques uns, ils sont utiles. Et ils coutent moins cher qu'un employé, et ils demandent moins d'énergie qu'un sortilège... "
Adara coula un regard à Lyne. S'il y avait des Moldus, il y avait une piste !

Adara est célèbre:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Jeu 14 Juin - 22:08
Le membre 'Adara Dragenvann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Lun 25 Juin - 23:04
C’était long, une demi-heure. C’était parfois très long. Lyne avait sagement suivi Adara entrainée par Pensfield, les mains croisées dans le dos tout du long et les yeux posés absolument partout, les écoutant tout juste d’une oreille distraite. Elle se contre-fichait de la botanique, de la logistique de ses serres, du rendement de son affaire, des diverses méthodes employées. Ses connaissances se limitaient au domaine de l’utile pour sa vie de fugitive et la concoction de quelques potions : pour ça, Lyne avait lu pas mal de vieux grimoires. Pour le reste… Savoir comment créer de beaux fruits, comment gérer les plantes les plus précieuses, cela lui importait peu. Au moins n’eut-elle pas à faire plus semblant que cela puisque Pensfield ne lui décrocha ni un regard, ni un mot. Elle remercierait Adara plus tard. En attendant, elle avait eu tout le loisir de détailler du regard l’agencement des lieux. Ils avaient croisé quelques personnes, pour la plupart les doigts et les ongles couverts de terre, les vêtements tâchés – mais aucune qui ne portait sur son front la volonté d’empoisonner toute une cargaison destinée à être cuisinée en cookies. Elle avait bien noté les traits, les visages, soupçonnant l’air de rien tout le monde et personne à la fois. Lyne n’était pas douée en botanique ; mais Lyne était observatrice.

Ils ralentirent finalement l’allure au milieu de la serre (quelle chaleur à l’intérieur, mais quelle chaleur !), pour discuter ressources humaines, et finalement Moldus. De quoi ramener toute l’attention de Lyne sur Pennsfield. Elle avait bien noté le coup d’œil d’Adara : peut-être tenaient-elles quelque chose… Pourvu qu’elles n’aient pas enduré cet interminable discours pour rien !

« Et ce sont vos Moldus qui assurent les récoltes ? » Pensfield eut l’air surpris un instant de changer d’interlocutrice. Plus transpartente que ça, tu meurs ! Au moins eut-il la politesse de répondre comme si de rien était. « Seulement pour la cueillette concernant les plantations les plus basiques. Pour le reste, nous cultivons principalement des plantes plus sophistiquées qui nécessitent de vraies qualifications. » Ce à quoi Lyne répondit par un simple hochement de tête approbateur et poli.

Bon bon bon…

Donc un Moldu avait théoriquement pu glisser une poignée de baies d’if au milieu de la récolte d’un autre fruit (lequel, d’ailleurs ? Elle n’y connaissait fichtrement rien !), donc probablement qu’il ne visait pas spécifiquement ces cookies-là. Peut-être savait-il simplement où partirait la petite cargaison… Et encore. Ca avait sans doute était fait un peu à l’aveugle.

Un coup d’œil interrogateur à Adara sans prononcer quoi que ce soit alors que Pensfield était bien-sûr lancé dans la suite de son discours. Et maintenant, comment pouvaient-elles seulement espérer pouvoir prendre un Moldu hardi la main dans le sac ?

En plus de s'ennuyer, elle manquait cruellement d'idées. Ca ne durerait pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Jeu 28 Juin - 21:44
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047

Adara rendit son regard à Lyne. Ce n'était pas grand chose, mais c'était un début : oui il avait quelques Moldus, oui ils pouvaient avoir accès à la production. Formidable. Et maintenant ? Elles devaient trouver un moyen de rencontrer ces Moldus, voire de leur parler. Facile. Super. Facile. C'était tellement habituel, dans le monde normal, qu'un sorcier s'intéresse à un Moldu ! Elles étaient dans la mouise...

Comment allaient-elles gérer ca ? Il leur fallait un moyen pour arriver à avancer dans leurs recherches... Adara essaya de réfléchir à comment elles pouvaient obtenir de nouveaux éléments... Il leur fallait continuer leurs visites tout en ayant des éléments pour approcher les Moldus. Adara réfléchit à ce qui lui posait habituellement problème, et ce qu'elle confiait aux Moldus. Non, pas à Fergus... Elle lui faisait assez confiance - trop sans doute, elle risquait de devenir suspecte - pour lui demander de se charger de plus que des taches ingrates. Non, que confiait-elle à Jeremiah ? Le nettoyage ? Aucun intérêt... L'épandage ? Pas mieux... Le conditionnement ! Bien sur !

" J'imagine que vous préparez vos commandes vous-même ? "Un silence. Devant l'expression de veau mort de Pennsfield, elle ajouta : " Enfin, dans vos locaux ? " Pennsfield s'illuma.
" Ouiii... Evidemment ! Bien sur ! Je ne laisserais pas conditionner mes produits n'importe comment ! Il ne faut pas avoir une BUSE en botanique pour ca, mais tout de même ! "
" Je suis bien d'accord ! Il faut pouvoir en maitriser tous les aspects. Mais cela demande néanmoins d'avoir une main d'oeuvre suffisante... Comment avez vous résolu le problème avec un volume de production pareil ? "
" Eh bien je... Mais... Voulez vous voir mes installations ? "
" Evidemment ! "
Pennsfield se fendit d'un sourire suffisant, comme s'il considérait comme évident que l'on s'intéresse à ses méthodes de conditionnement.

Il les emmena jusqu'à un hangar lumineux vers lequel convergeait quelques Moldus chargés des récoltes de la pépinière. Là, une dizaine de personnes se chargeaient de peser et d'empaqueter les préparations, sous le regard de deux garde-chiourmes à l'air outrageusement sévère.
" Ces Moldus sont dressés à emballer les commandes correctement. Quant à ces deux... personnes, ce sont des Basiques #1 qui se sont montrés exceptionnellement brillants à leurs ASPICs de botanique. Il faut bien récompenser l'effort, n'est-ce pas ? "
" Evidemment. "
" Ils ont aussi en charge de... prépéparer les commandes, si j'ose dire. " Ajouta-t-il avec un gloussement, fier de son "bon mot". " Les sorciers préparent la liste des plantes commandées et les coordonnées du destinataire, et les Moldus emballent comme on le leur a appris. "

Nouveau regard pour sa complice. Là ! Elles avaient trouvé ! Restait à fouiner un peu plus pour essayer de comprendre comment cela s'était produit, sans se faire remarquer. La solution était un peu évidente, au grand dam d'Adara : elle pouvait tacher de garder Pennsfield occupé, pendant que Lyne approfondissait ?


Charlotte : mediumvioletred
Pennsfield : ccff66

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
30 ans sinon rien
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 256
Date d'inscription : 08/02/2017
Célébrité : Alexa Chung
Crédits : Schizophrenic / Feu! Chatterton, l'oiseau

Double compte : Armel Zabini

Age : 35 ans
Sang : Basique, rang 2
Statut : Célibataire - jamais connu les bras de qui que ce soit
Métier : Fugitive
Baguette : Bois d'aubépine ; pas toujours simple à manipuler. Plutôt rigide, vingt-six centimètres. Larme de licorne.
Epouvantard : Elle est enfermée dans une salle minuscule, elle étouffe
Dialogue : #3366cc

Fugitive depuis ses 12 ans, Phénix jusqu'au bout des ongles •• Née Mary-Kathleen Miller •• Fille de terroristes, aujourd'hui elle a "deux papas" (condamnés pour condamnés...) •• Douée en métamorphose et passée maitre dans l'art du vol sur balai •• Teigne émotive croisée bulldozer suicidaire, s'emballe (beaucoup) trop facilement •• Solitaire, immature, capricieuse, authentique et furieusement déterminée •• Du genre coincée et toujours vierge •• Elle a depuis peu une énorme vilaine cicatrice de Sectumsempra de l'épaule au nombril.
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Lun 9 Juil - 15:51
Lyne part à la quête aux informations, mais est-ce que Petit Moldu va parler ?
OUI -
Il balance son copain
NON - Mensonge ou vérité, il jure quoi qu'il en soit qu'il n'a rien à dire!

Elle avait prétexté une excuse bidon – une envie furieuse d’aller au petit coin. Ca n’envoyait pas franchement du rêve, mais ça avait suffi. Pennsfield n’en avait rien eu à faire. Mais rien du tout ! Tout heureux de continuer à tenir la jambe à Adara, il n’avait décroché à Lyne qu'un bref regard dénué de tout intérêt. A sa camarade, elle avait décroché un sourire malicieux et un clin d’œil rapide par-dessus l'épaule du bonhomme sans élégance, avant de s’éclipser sans demander son reste.

Ouf ! Encore un peu à l’entendre raconter toutes ces choses qui n'éveillaient pas sa curiosité, et la Phénix aurait fini par se liquéfier d’ennui !

Puisque les informations du propriétaire des lieux ne l’avaient pas intéressée le moins du monde, elle avait eu tout le loisir de détailler le moindre recoin qu’ils avaient traversés. Et Lyne avait parfaitement repéré la pièce guère avenante où quelques Moldus s’attelaient à l’emballage, sans trop de surveillance.

Trottinant l’air de rien à travers l’immense hall baigné de lumière, le sol couvert de terre ici et là, elle n’accrocha le regard insistant que d’une employée lambda, à qui elle adressa un sourire super-poli : « Pardon, je cherche les toilettes ? » « Tout au fond à gauche » Pour le reste, elle passa inaperçue. Elle était douée, pour se fondre le plus naturellement du monde parmi les ombres.

Elle prit la prochaine à droite en prenant soin de vite quitter le regard des curieux, loin de l’embrasure de la porte. La salle était rectangulaire, pas spécialement lumineuse contrairement aux autres, sans autre décoration que des piles de cagettes, caisses et cartons.

Trois Moldus étaient occupés à terminer l’emballage de diverses commandes. Deux hommes d’une bonne quarantaine d’années déjà, la peau hâlée par le Soleil, le visage marqué ; et une femme à peine plus jeune. Occupés à leur tâche, ils ne lui décrochèrent pas même un coup d’œil – ils étaient assignés à un travail bien particulier, n’étaient pas employés dans la ferme pour regarder le plafond ! La dernière soupesait avec concentration quelques petites baies avant de les enfermer dans de petits paquets. Probablement pas des fruits d’exception, pour que des Moldus puissent s’en occuper, si elle avait bien écoutée les explications de l’ennuyeux Pennsfield.

La petite Moldue était placée debout dans un petit coin, dans un angle mort par rapport à la porte d’entrée. Parfait. Lyne se retourna rapidement (personne), puis l’air de rien, s’en approcha. Pas un sourire aimable cette fois, rien de tout ça. A peine salua-t-elle la Moldue peu gracieuse (discrètement rondouillette, les cheveux gras et déjà blanchis ici et là, le visage nettement fermé). Elle s’appuya sur le coin de la table où elle travaillait, croisa les bras fermement, arqua un sourcil et joua le jeu de la franchise sans autre forme de politesse : « Hey. Je sais de source sûre qu’un des moldus qui travaille ici a fait passer du poison au milieu de quelques fruits dans l'idée de butter un sorcier ou deux. » La Moldue leva lentement, très lentement, les yeux jusqu’à Lyne. Enfin. Fit « non » de la tête avant de reprendre son travail. « Imagine que j’agite deux ou trois preuves sous le nez de ton maître ? Tu imagines, un peu, les conséquences ? » La Moldue demeura un instant interdite, ralentit encore une fois la pesée de ses petits fruits blancs et rouges. « J’ignore totalement de quoi vous parlez. » Elle soutint son regard, juste un instant. Puis Lyne reprit alors qu’à nouveau, les petits doigts potelés s’activaient à la tâche. « Réfléchis un peu, je crois vraiment que ça embêterait ton maître. Il ne va pas chercher à savoir qui a été un bon Moldu et qui ne l’a pas été ! Allons, réfléchis ? » A nouveau, elle croisa ses bras. Elle n’aimait pas vraiment jouer aux méchantes menaçantes (vraiment pas !), mais c’était l’option qui pouvait marcher le plus rapidement. Sourcils froncés, regard noir ; elle comptait sur ses capacités de comédienne acquises au fil des années. Que du bluff. Rien que du bluff. Cette fois encore, la Moldue répéta : « J’ignore vraiment de quoi vous parlez… »  Mais sa voix était plus faible, discrètement tremblotante. Lyne sut qu’elle tenait quelque chose. Un regard par-dessus sa propre épaule : toujours personne. Allez, parle petite Moldue, parle, bon sang ! « Si tu n’y es pour rien, enchaina-t-elle la voix un brin moins cinglante, je promets de faire en sorte qu’il ne t’arrive rien. » S’il-te-plait ? Mais non, pas d’autre réponse qu’un « non » vif de la tête, pas un mot, simplement des doigts devenus plus maladroits. Lyne inspira tranquillement : elle n’allait pas y passer la nuit, par Rowena !

Combien de temps Adara tiendrait-elle leur ami du jour ?

Nouvelle inspiration suivie cette fois par un grondement de mécontentement. « Tu ne m’aides pas beaucoup… Et je n’ai pas la journée devant moi. » Tu parles, elle n’allait pas faire confiance d’un seul coup d’un seul à une inconnue qui avait commencé par la menacer verbalement. Lyne fouilla brièvement dans sa poche, le temps d’en sortir cinq gallions. Elle les exposa sur sa paume grande ouverte puis les enfonça discrètement (bien à l’abri des deux autres Moldus, toujours bien loin de leurs oreilles) mais profondément dans les poches de son interlocutrice. Un luxe, pour une esclave – et pour une fugitive sans le sou, aussi. Les activités de la Moldue cessèrent net, son visage vira au pourpre.

Lyne craint un moment qu’elle ne fonde en larmes, mais finalement non. Elle se resaisit pour enfin, enfin ! laisser échapper ultra rapidement : « C’est John. Le troisième tout au fond. » Elle avait dit tout ça en à peine un souffle, puis se remit plus vite encore au travail. « Je n’y suis pour rien, moi ! Je ne veux pas d’ennuis, s’il-vous-plait, Madame ! » Articula-t-elle tout bas, suppliant presque. « Je m’y engage », termina la Phénix en décroisant les bras, sans trop savoir s’il s’agissait véritablement d’une promesse qu’elle pourrait tenir, ou non. Peu importait. Au moins, elles avaient leur coupable.
Leur empoisonneur de sorciers. Connard.
Elles n’auraient plus qu’à balancer le nom à leurs copains Phénix, à venir le cueillir. Et plus tard, ils auraient tout le loisir d’interroger le Moldu audacieux et coupable sur les raisons de ses actes. Là, elle comprenait volontiers que son interlocutrice, culpabilisant déjà visiblement d’avoir trahi l’un des siens, ne s’étale pas. Avant de s’éclipser comme elle était venue, Lyne s’autorisa finalement une brève formule de politesse : « Merci bien ».

Enfin, elle rejoint le hall d’entrée, chanceuse dans son expédition de n’avoir croisé aucun regard suspicieux – la Moldue ne parlerait pas, ça ne faisait aucun doute. Les deux autres, pas plus. Ils resteraient à leur place.

Elle s’autorisa à attendre son acolyte sur un petit banc en bois. Là encore, personne ne ferait attention à elle. Lyne s’autorisa même un profond soupir de soulagement.

Adara réapparaitrait bientôt, et en attendant, la fugitive n’avait aucune (AUCUNE !) envie d’écouter mille explications supplémentaires. Cela lui suffisait pour aujourd’hui.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au bord de l'eau, un pigeon défunt : pour un oiseau mais quelle drôle de fin. Sur la plage échoue sans cesse, jeté par les vagues, échoue sans cesse ; là-bas. Le soleil perce l'oiseau gris, de ses raides et doux rayons comme des aiguilles. Une poupée vaudou. Feu! Chatterton

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2877
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Lun 9 Juil - 15:51
Le membre 'Lyne Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté Mar 17 Juil - 22:59
Les cookies, c'est sérieux !
20 mai 2047


Une ouverture, c'était une chose. Permettre à nos deux Phénix d'approfondir leur enquête, c'en était une autre. Si Lyne était la mieux placée pour s'éclipser, encore fallait-il occuper suffisamment Pennsfield pour qu'il ne s'interroge pas sur son absence. Bon, ca voulait supposer qu'il avait remarqué la présence de Lyne... Ce qui n'était pas évident, vu comment il était absorbé par la présence d'Adara. C'en était presque gênant. Ok, la floraison de l'afi avait été un petit exploit botanique, mais quand même pas au point de devenir un genre de vedette, si ? Bon, apparemment si... Mais c'était déroutant pour notre Pouffsouffle, peu habituée aux projecteurs.
Le tout était de trouver LA bonne idée. Aaaargh et Lyne s'éclipsait pour "aller au petit coin" et Adara n'avait toujours rien trouvé ! Botanique ! Production ! Livraison ! TROUVE, DRAGENVANN !

" Auriez-vous un problème, Mme Dragenvann ? "
" Pardon ? "
" Vous avez l'air... Perturbé... Ai-je dit quelque chose qui vous a déplu ? "
" Non, ce sont juste... Ces installations... "
" Oui, c'est impressionnant, n'est-ce pas ? " Dit-il avec un sourire satisfait, avant de faire une grimace confuse. " Pardon, je ne voulais pas paraitre prétentieux ! Evidemment, je fournis un volume bien plus important que vous, mais c'est de la production de masse ! Rien à voir avec le travail délicat et minutieux pour des productions plus pointues que vous pourriez faire ! " Ouah, ca faisait cet effet, quand on vous passait de la pommade ?! N'en jetez plus !
" Vous êtes dur avec vous même ! J'imagine... " AH ! TROUVE ! " ... que vous faites de la recherche, tout de même ? "
" Oh bien sur ! " Répondit Pennsfield avec délectation. " Voudriez vous voir mes laboratoires ? " Ah parce que en plus il en avait plusieurs ?! Adara hocha la tête avec un sourire poli. Il n'en fallut pas plus pour que Pennsfield se rengorgeat et la trainat jusqu'à un autre secteur de sa pépinière.
" La recherche est bien évidemment la clé de voute de nos activités, je ne vous apprends rien ! Réussir le genre de prodige botanique dont vous avez été l'auteure a demandé des milliers d'heures de recherche, j'en suis certain ! " Ce n'était pas peu dire, mais Adara n'avait pas vraiment l'occasion de poursuivre.
" Dans le commerce, c'est fondamental. Je m'efforce d'améliorer la rentabilité des plants que nous fournissons : durée de conservation, mode de culture, rendement... tout est bon à prendre ! "
Il l'introduisit dans le laboratoire - un seul... le pluriel était sans doute une facon de se donner de l'importance. Autre moyen de se faire mousser, Adara constata aussi que les recherches étaient menées, non pas par Pennsfield lui-même, mais par un certain nombre d'employés.
" Qui sont-ils ? "
" Mes chercheurs. Des basiques de rang 3 pour le moins, ayant eu un O à leur ASPIC de botanique. Certains protocoles de recherche impliquent des runes, et là, ce sont des basiques de rang 4 ayant eu un O en runes qui officient. Les basiques de rang 4 ayant eu un E peuvent aussi travailler ici. Après tout, un rang 4, cela signifie tout de même une certaine qualité de base, n'est-ce pas... "
Adara hocha la tête d'un air entendu. Le lieu était assez effarant.
" J'imagine que les sujets de recherche viennent de votre esprit brillant... " Poursuivit-elle avec un sourire enjoleur.
" Hum hem oui ! En partie ! Nous avons des réunions régulièrement. Ils appliquent mes idées, mais bien sur je les laisse aussi explorer leurs intuitions. Si on ne laisse pas de liberté au personnel, il travaille moins bien, savez-vous... " Traduction : il compte sur la compétence de ses employés...
" Vous travaillez sur des toxiques ? "
" Ca arrive, oui. "
" Et vos Moldus y ont accès ? "
" Par Merlin, non ! Non seulement les Moldus n'ont pas le droit d'entrer ici, mais en plus je ne les laisse jamais approcher des plantes toxiques ! Ils ne sont pas assez intelligents pour savoir comment les manipuler correctement ! Ils risqueraient de s'intoxiquer, ou pire, de mélanger les commandes et tuer un client ! Jamais je ne laisserais faire ca ! "
Ainsi, si un Moldu de l'entreprise est bien impliqué, il n'est pas surprenant qu'il ait eu recours à de l'aubépine : faute d'avoir accès à mieux, le coupable s'était rabattu sur ce qu'il avait pu trouver. Quoi de mieux qu'une plante qui poussait sur les bords des chemins ?

" Je crois qu'il est temps de vous laisser, cette visite a été fort instructive. "
" Oh vraiment ? " Demanda Pennsfield d'un air attristé.
" Ma collègue et moi-même sommes attendues chez un client, vous comprenez qu'on ne peut le faire attendre. "
" En effet ! Je vous raccompagne. Mais... Où est votre camarade ? "
" Oh ! Heu... Elle a du se rendre aux commodités, et comme nous avons changé de secteur, j'imagine qu'elle n'a pas voulu se perdre... Elle doit nous attendre à l'entrée... Tenez, la voila ! "

Ils retrouvèrent effectivement Lyne, que Pennsfield salua poliment, avant de faire un adieu extravagant à Adara.

Enfin libérées, les deux femmes rentrèrent à Londres pour débriefer. Lyne avait réussi à avoir un nom, et on savait où officiait le Moldu responsable de l'empoisonnement mortel. Restait à savoir ce que Jane pourrait faire de cette information. En tout cas, avec un peu de chance, elles n'avaient pas alerté le Moldu et rien provoqué de désastreux.
En tout cas, si le coupable était un esclave, il avait sans doute frappé au hasard, n'imaginant même pas atteindre les Phénix...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Contenu sponsorisé
Re: Knocking On Cookie's Door
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres