AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Réveille ton âme littéraire avec la femme de Nicolas Avery, Amalia Avery ! study
Des scénarios en folie
Fais souffler le vent du large avec le frère de Hija Sabordage, Hiresh Sabordage ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une frenchie bohème avec la mère d'Agapanthe Kirke, Berenice Kirke !
Des scénarios en folie
Défend l'honneur des moldus avec l'amant de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ And now the end is near ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2014-alice-r-brown
Messages : 32
Date d'inscription : 12/05/2018
Célébrité : Karen Gillan
Crédits : moi-même à partir d'une image pinterest "Goddess Karen Gillan"

Age : 25 ans (7 juillet 2022)
Sang : Sang basique rang 2
Statut : Célibataure
Métier : Zoologiste Fugitive
Baguette : Sorbier, plume de phœnix, 31,7 cm, flexible
Epouvantard : Nuée de corbeaux
Dialogue : #008080 / teal
And now the end is near
ce message a été posté Mer 23 Mai - 17:04
« And now the end is near »
Alice R. Brown ~ Flashback



La semaine que passait Alice était bien différente des autres. Cela faisait quelques jours qu'elle ne pensait plus qu'à l'organisation de son anniversaire, ayant lieu en fin de semaine. Elle avait tout planifier. Elle avait invité ses rares amis, ainsi que ceux de Raphaël, son compagnon. Elle espérait vraiment que tout soit parfait. Pourtant, elle savait au plus profond d'elle-même que quelque chose clochait quelque part. Elle ignorait quoi, mais elle avait cette impression qu'il y avait une chose qui ne se passait pas comme prévue.

Le soir même, alors qu'elle rentrait du travail de zoologiste, elle remarqua l'un des hommes qui la surveillait régulièrement. Cela n'avait rien d'étonnant. Malgré les ponts que la jeune rouquine avait coupé avec sa famille, elle restait une sorte de "menace" du fait du statut de son père. Toutefois, ce jour-là, il était accompagné d'un autre homme. Cela était déjà plus étrange. Les mangemorts s'étaient bien rendus compte que la jeune sorcière n'avait pas une vie très palpitante et qu'elle se tenait le plus possible à distance de tout ce qui pourrait avoir un lien avec les "terroristes". Un seul sorcier en surveillance suffisait amplement en temps normal.

Toutefois, Alice ne fit pas plus attention à ce fait étrange. Elle avait d'autre chose en tête. Et bien qu'elle n'appréciait pas d'être épiée dans ces moindres mouvements, cet homme avait le droit à une vie. Avec le temps, on pouvait se faire à cette surveillance. C'est ce qu'elle se répéter sans cesse. Pourtant, elle avait la fâcheuse manie de défier du regard les personnes qui la suivaient, de leur faire comprendre qu'elle n'appréciait pas leur présence, et qu'ils n'étaient pas les bienvenus. Elle savait que ce comportement aurait pu lui causer du tort, mais il serait temps de réaliser qu'elle était une sorcière comme les autres, totalement neutre, et souhaitant simplement faire sa vie.

- Bonsoir ! Dit-elle sur un ton se voulant joyeux en entrant dans son petit appartement.

Raphaël était assis sur le canapé, à lire un livre. Il lui sourit lorsqu'elle arriva dans la pièce, et se leva pour l'embrasser. Une vie tout à fait normal de jeune couple. Alice essaya de passer une soirée détendue, des plus tranquille, mais elle n'arrivait pas à se sortir cette désagréable sensation de son esprit. Son instinct lui soufflait qu'elle se devait d'être plus prudente pendant les jours à venir.

- Quelque chose ne va pas ? Demanda Raphaël au cours du repas, la sortant de ses pensées. Tu n'as pas parlé de la soirée.
- Non, non. Tout va bien, excuse moi.

Elle coupait court à toute conversation. La voilà qui recommençait avec cette manie de ne jamais s'ouvrir, de ne jamais dire ce qui se passait. Même avec lui, seule personne avec qui la rouquine se sentait à l'aise, elle se refermait constamment. Même si elle s'améliorait, il restait de nombreuses choses qu'elle préférait garder pour elle-même. Notamment si ces choses la rendait vulnérable. Comme le fait de parler de son enfance. Le fait de parler de sa famille. Le fait de parler de l'ordre. Le fait d'évoquer les hommes qui la surveille… En réalité, elle se rendait compte qu'elle ne parlait que très peu d'elle. Raphaël connaissait son histoire dans les grandes lignes, pas plus, pas moins. C'était déjà suffisant.

Alice termina rapidement son assiette, et se dépêcha d'aller se coucher. Il ne lui avait pas fallu grand-chose pour gâcher sa journée, peut être même sa semaine complète.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2014-alice-r-brown
Messages : 32
Date d'inscription : 12/05/2018
Célébrité : Karen Gillan
Crédits : moi-même à partir d'une image pinterest "Goddess Karen Gillan"

Age : 25 ans (7 juillet 2022)
Sang : Sang basique rang 2
Statut : Célibataure
Métier : Zoologiste Fugitive
Baguette : Sorbier, plume de phœnix, 31,7 cm, flexible
Epouvantard : Nuée de corbeaux
Dialogue : #008080 / teal
Re: And now the end is near
ce message a été posté Mar 29 Mai - 10:39
« And now the end is near »
Alice R. Brown ~ Flashback


Deux jours avaient passé depuis que l'instinct d'Alice lui avait dit d'être prudente. Elle avait décidé de mettre de côté ses doutes, de passer outre, et de tenter de continuer sa routine habituelle. Elle était même presque parvenue à passer outre, à l'oublier. Mais à cette date, la veille du Jour-J, cela lui revenait forcément. Elle qui espérait que tout soit impeccable, elle ne pouvait s'empêcher de ce souvenir de se sentiment d'échec.

La rouquine avait pris quelques jours de congés pour l'occasion. Elle était partie faire du shopping, de manière à préparer le repas, trouver une tenue. Typiquement le genre de choses qu'elle n'était pas habitué à faire. Elle ne sortait pratiquement que pour le travail. Elle savait que dès qu'elle pointait le bout de son nez, on l'observait. Elle avait espérer échapper à cette espionnage indiscret en s'éloignant de sa famille, en venant vivre à Londres, en restant dans les rails. Et pourtant, les choses ne s'étaient pas passé comme elle l'avait espérer. Le plus dure était de savoir que si elle faisait un faux pas, les choses se compliqueraient d'autant plus.

Pourtant, aujourd'hui, elle ne remarqua la présence de personne. Il y avait des jours comme ça, où les mangemorts avaient mieux à faire que de la suivre, mais ils étaient tout de même rares. Ce jour là, ce ne fit que renforcer son sentiment d'insécurité. Les choses ne tournaient pas rond depuis quelques temps, elle le sentait. C'était comme si on la soupçonnait. De quoi ? Elle l'ignorait.

En rentrant dans son petit appartement, elle essaya de le sortir de son esprit, à nouveau. Mais rien n'y faisait, elle était inquiète de son futur en cet instant précis. La meilleure des choses qu'elle pouvait faire était d'en parler à Raphaël. Aussi, lorsqu'il rentra après sa journée de travail, la rouquine avait décidé de discuter, pour une fois. De s'ouvrir un peu plus. Elle ressassait trop de choses dans son esprit pour rester tranquille, et elle avait besoin de relâcher la pression, de se sentir rassuré.

- Je peux te parler un instant ?

Elle demanda d'une petite voix timide. Raphaël releva des yeux interrogateurs vers elle. Il n'était pas habitué non plus à ce genre de chose. C'était d'ailleurs leur principal sujet de dispute. Il acquiesça, une sourire au coin des lèvres.

- Je pense qu'il serait peut être plus sage de tout annulé, pour samedi.
- Comment ça ?
- Je le sens pas, tout simplement. J'ai l'impression que ça va pas l'faire.


Il semblait surpris, mais surtout inquiet. Alice remarqua à son visage qu'il se passait quelque chose qu'il ne lui disait pas. Lorsqu'il pris à nouveaux la parole, il parla sur un ton bien plus grave que d'habitude. Rien qui ne permettait de la rassurer, bien au contraire.

- Il s'est passé quelque chose ? Demanda-t-il avec précipitation
- Non, rien, juste un pressentiment. Pourquoi, qu'est-ce qui se passe ?

Il ne répondit pas. Raphaël se leva simplement, alla se poser devant la fenêtre, et regarda un long moment à l'extérieur. La rouquine remarqua sans difficulté qu'il se retenait de lui parler, il omettait de lui parler de choses importantes.

- Raph' ! Dis moi ce qu'il se passe !
- Rien.


Son ton était sec. Elle qui voulait simplement relâcher la pression, se voir rassurer, ça ne se passait pas vraiment comme elle l'avait espéré. Voilà pourquoi elle ne s'ouvrait jamais à personne, ça finissait toujours mal. Raphaël avait décidé de couper court à toute discussion, c'était bien la première fois que ça se passait dans ce sens-ci.

Alice sortit de la pièce, plus inquiète que jamais. Elle avait la tête pleine de question, auquel elle n'avait aucune réponse. La journée avait pris une tournure plutôt inattendue.
 :: Royaume-Uni :: Londres