AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Rejoins les rangs de la famille royale avec la femme de James Windsor, Wendy Windsor ! king
Des scénarios en folie
Pétille de malice avec la fille bâtarde d'Ajay Shafiq, Ayesha Khan !
Des scénarios en folie
Plonge dans le monde des affaires illicites avec le frère de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé ! Cool
Des scénarios en folie
Prouve qu'on peut en avoir dans la caboche comme dans le portefeuille avec le frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster ! study
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Denise Arabella LeRoy ❞
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 10:56
"fond">
Denise Arabella LeRoy
FT TRACEE ELLIS ROSS

Nom(s) LeRoy - nom témoin des siècles, emprunte indélébile de sa Louisiane chérie. Prénoms Billie ! Billie ! Billie ! Ils l’attendent. Ils scandent son nom. Ils la veulent. Maintenant. Ladies & Gentlemen, celle que vous attendiez tous ! Billie The Sparkling ! Billie The Shining ! Billie The Queen ! Elle apparaît. Elle est Billie, oui, c’est bien elle. Raccourci d’Arabella, souvenir de sa renommée passée. Aujourd’hui, elle est Denise, simplement. Date et lieu de naissance 6 janvier 2000 - Nouvelle-Orléans. Autant vous dire que cette année-là, ses parents n’ont pas fêté le Mardi Gras. Nationalité Américaine. Statut du sang Pure Louisianaise. Statut Asservie. Famille Sorcière Famille Lancaster. Ville habitée Le triste Royaume-Uni, gris, fade, comme sa nourriture, insipide. Ses maîtres sont basés en périphérie d’Avalon, à mi-chemin entre Londres et Avalon. Faction Nouvelle Inquisition, amen.

Anecdotes & Caractère
Denise est fière. Fière d’être une femme, fière d’être ce qu’elle est - une ancienne chanteuse qui n’a certainement pas perdu son oreille - fière d’être restée fidèle à elle-même, fière d’être restée fidèle à Dieu. Elle est frustrée que ses compositions ne lui appartiennent plus, que ce ne soit plus son nom qu’on scande, qu’elle ne soit plus vue. Mais ces années d’esclavage ne lui ont pas volé son sourire. Ah ça non ! Elle est encore la même : vibrante, souriante, pétillante. Après tout, elle chante ! Elle aurait pu se retrouver à éplucher des pommes de terre toute la journée sans avoir le droit de faire un son autre que celui de l’économe qui déshabille lentement le cucurbitacée. Elle aurait pu se retrouver à devoir s’occuper d’enfants qui braillent à longueur de journée, alors qu’elle a un dégoût profond pour ces petites créatures baveuses - même quand elles ont 18 ans. Non, elle est assignée ni à l’épluchage de pommes de terre, ni à la garde de morveux répugnants : elle est autorisée à faire ce qu’elle aime le plus, chanter et composer. Elle se considère chanceuse mais reste réaliste. Ce n’est pas parce qu’elle est généralement de bonne humeur et a le rire facile qu’elle pète des arc-en-ciels et qu’elle perd de vue sa situation première. Elle est asservie ; et ses ancêtres doivent s’en retourner dans leur tombe…
Elle est déterminée à se libérer, à les renverser, à les terrasser. Elle prie tous les matins et tous les soirs. Elle ne demande rien, elle remercie, simplement. Merci ! Merci, de me laisser en vie. Un jour de plus signifie une chance en plus, une opportunité en plus pour se battre pour sa liberté. Pour leur liberté.
Elle mène un double combat - mais le premier, depuis bien plus de temps que le second. Eh oui ! Ce n’est pas parce que les hommes “normaux” ont presque été terrassés qu’il faille abandonner la lutte. La société sorcière est peut-être même pire que la société “moldue”, à bien y penser. Être une femme était un défi vingt-ans plus tôt, il l’est malheureusement encore. Toutes ces femmes “sang-pures” au foyer, amorphes et plates, devraient se prendre en main, enfin ! Les fugitives et celles qui se trouvent au plus bas de la société, elles, n’ont pas ce luxe, et tant mieux, probablement. Elles sont fortes, courageuses, et font aussi bien que les hommes, il faut seulement qu’elles s’en aperçoivent et se saisissent de cet aspect qui est là, et a toujours été là. Les mecs en ont marre de l’entendre ? Elle prêchera encore plus fort ! Nous sommes en 2047, se faire écraser par le patriarcat devrait être de l’histoire ancienne ! Elle trouve cela incroyablement incroyable que ce soit encore d’actualité en 2047. Mais elle ne perd pas espoir. Un jour, la lutte sera finie. Un jour, ils vivront dans un monde meilleur où tout le monde sera sur un même pied d’égalité.
Elle est une “moldue” (comme ce terme est infect, comme il est infect !) particulièrement difficile à apprivoiser. Heureusement qu’elle est tombée sur sa “maîtresse” (mama, papa, je vous entends… Je vous entends !) et que sa “maîtresse” (Desiree, Rosalie, Antoinette, je vous entends… Je vous entends !) est tombée sur elle. La discipline n’est pas quelque chose qu’elle abhorre mais elle ne l’accepte pas docilement non plus. Mais le retour à l’esclavage est pour elle comme l’huile et l’eau. On a beau les mélanger, ils restent séparés. Le compromis trouvé avec sa “maîtresse” lui convient, pour l’instant. Elle reste un chien qui mord et qui tire sans cesse sur la laisse, jusqu’à qu’elle lâche.

Ce personnage est un PERSONNAGE DE LA BOÎTE A IDEES et est joué par V.. Il ou elle a 23 ANS, vit en FRANCE et a découvert le forum grâce à SA BAGUETTE DE SOURCIER. D'après elle ou lui, le forum est A TOMBER. Ce personnage est un DOUBLE COMPTE.  
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 10:56
once upon a time

Just take me inside your arms and hold me tight
And always be by my side, if I am wrong or right
(2005)



La petite fille se recroqueville dans les bras protecteurs de sa mère, qui murmure une prière. Ses trois soeurs aînées, Desiree, Antoinette et Rosalie entourent leur père, qui lui aussi a les lèvres qui se mouvoient discrètement. Ses grands-parents, ses tantes et oncles et ses cousins ne sont pas loin, tous enroulés dans leurs duvets, tous en train de prier.
Ses jouets sont tous à la maison, ils doivent avoir peur eux aussi. Son coeur se serre. Si seulement elle avait pu les prendre avec elle, ils seraient protégés. Mais elle n’a pu prendre que Maggy, sa poupée préférée. Oh, comme elle a hâte de retourner à la maison pour s’occuper de ses jouets, panser leurs blessures et les réconforter !
C’est le deuxième jour qu’ils se sont réfugiés dans le stade et le temps commence à devenir long. Dehors, elle peut entendre le vent souffler avec violence et la pluie s’abattre sur le toit du Superdome. La structure qui les abrite grince, et ne semble pas assez solide pour les protéger jusqu’à que Katrina s’éloigne définitivement de la Nouvelle-Orléans.
Al’intérieur, les paroles se font rares. Au début, Denise parlait beaucoup et posait toute sorte de questions : quand est-ce qu’on partira d’ici ? Pourquoi on peut pas aller jouer dehors ? La maison est assez forte, pas vrai ? Pourquoi on n’y est pas restés alors ? Il est quelle heure ? Et maintenant, il est quelle heure ? Et maintenant ? On peut sortir maintenant ? Et maintenant ? Et maintenant ? Puis sont venues les plaintes : Mama j’en ai marreeeee. Mais mes jouets sont à la maisonnnnn. Papa on part quannnnnd ? Deedee arrête de toucher mes cheveuuux ! J’en ai marre d’être iciiiiii. Laisse-moi tranquille Antyyyy. J’ai envie de sortiiiiiir. Quand est-ce qu’on mangeeeee ? J’m’ennuiiiiie. Enfin, la résignation, la fatigue, et le silence. Elle a quand même joué avec ses cousins et les autres enfants, mais ils ont vite tourné en rond puisqu’il était interdit d’aller dans les rangées de siège. Interdit par-ci, interdit par-là, interdit, interdit, interdit ! Il y avait beaucoup d’interdits pour un si grand endroit.
Enfin, n’ayant pu dormir que peu à cause de l’ouragan, elle s’est réfugiée dans les bras de sa mère et attend. Est-ce le matin ? Le midi ? Le soir ? La nuit ? Oh, comme ses jouets doivent avoir peur...

Rosie lève ses yeux fatigués vers elle. Denise, chante quelque chose. La fillette secoue obstinément la tête. S’il te plaît. Elle soupire bruyamment puis s’assied correctement. Elle inspire. C’est bien parce que c’est Rosie qui le lui demande. Mais elle aurait chanté, pour mama, papa, Anty et Deedee. Don't make me over / Now that I'd do anythin’ fo’ you / Don't make me over / Now that you kno’ how I ado’ you… Les yeux autour d’elle se ferment progressivement, des commissures de lèvres s’étirent doucement, et ses voisins se réfugient dans le son de sa voix d’enfant qui chante un classique de Dionne Warwick. Elle n’a que cinq ans mais a déjà un goût et un talent certains pour la musique ; elle chante d’ailleurs mieux qu’elle ne parle, et ses parents se font une joie de la nourrir de soul, de r’n’b et de gospel. Accept me for what I am / Accept me for the things that I do. Le silence reprend sa place de roi.

Stars shining bright above you
Night breezes seem to whisper "I love you"
Birds singing in the sycamore trees
Dream a little dream of me
(2012)



Sa main est prise en tenaille par les doigts de Deedee, dont les jointures sont pâles. La tension dans la pièce est à son comble. Mama et papa, ses tantes et ses oncles, ses cousines et ses cousins, ses grands-parents et ses soeurs, tout le monde a les yeux rivés sur le petit écran. Un étranger aurait pu pénétrer dans le salon et s’installer à leur côté, personne ne l’aurait remarqué.
Et CNN peut maintenant communiquer que Barack Obama, 47 ans, va devenir le Président élu des États-Unis. On prédit qu’il a à présent assez de votes électoraux, plus de 270, plus qu’assez pour devenir le 44ème des États-Unis. Ce sénateur inconnu il y a encore quelques années, qui semble sorti de nul part… Autour d’elle, l’euphorie éclate comme un feu d’artifice. C’est une victoire, et quelle victoire ! Un homme noir, Président des États-Unis, le pays le plus puissant au monde. Un homme noir, inconnu il y a encore quelques années, élu avec une majorité écrasante. Des frissons parcourent Denise, qui n’arrive pas à y croire. C’est l’espoir du renouveau qui a été élu. C’est l’espoir de la réconciliation qui a été élu. C’est l’espoir, tout simplement, qui a été élu !
Sa grand-mère, qui a participé aux marches de Selma en mars 1965, pleure de joie. Qui l'eût cru, si on leur avait dit à l’époque qu’en 2012, un homme noir serait élu Président des États-Unis ? Rosie, qui a voté pour la première fois de sa vie, brandi sa carte d’identité avec fierté. Tous les membres de sa famille s’embrassent les uns les autres, en riant, en hurlant, en dansant. Denise, aussi, est prise à gauche à droite par les uns et les autres. Son coeur semble être sur le point d’exploser, et voir le visage rayonnant de ses proches décuple cet effet. Tout le monde est fier de Barack Obama. Tout le monde est fier d’être américain. Tout le monde est fier d’être noir.

Ce soir, avec cette élection, vous tous, le peuple américain, nous avez rappelé que si notre route a été dure, si le trajet a été long, nous nous sommes ressaisis, nous avons lutté pour remonter la pente et nous savons, au fond de nos cœurs, que pour les Etats-Unis d’Amérique, le meilleur est à venir...

Middle fingers up, put them hands high
Wave it in his face, tell him, boy, bye
(2017)



... Le meilleur est à venir...
Burh, j’l’aime pas Hillary. Pff, ça aurait dû être quelqu’un d’autre qu’elle. Moi, elle me va bien. “A toutes les filles qui me regardent… Ne doutez jamais du fait que vous avez une grande valeur, que vous êtes puissantes, et que vous méritez toutes les chances et les opportunités du monde”. C’est de ça qu’j’parle ! C’est beaucoup de blabla je trouve. Et l’autre n’est pas mieux. Mike Pence aurait dû être candidat à la Présidence, pas Trump ! Quoi ?! Du calme les filles ! Desiree et Antoinette ont raison, Denise. Mike Pence porte les vraies valeurs de la famille, pas comme Obama qui a… Détruit la famille. La vraie famille. Ses soeurs lâchent un seul et même soupir. Oui, Pence a des efforts à faire du côté des minorités mais il porte les valeurs qui sont les plus proches des nôtres. Denise a envie de hurler, de tout détruire, de tout casser, pour leur ouvrir les yeux ! Mike Pence ? Donald Trump ? Ces mecs sont des aberrations, des dangers ambulants pour l’humanité ! Enfin, de toute façon, ça ne vous concerne pas. Evidemment que non...
*

... Le meilleur est à venir…
Voilà, Trump est élu. Denise voit bien, sur le visage de Deedee, Rosy et Anty, un certain soulagement. Au moins, ce n’est pas l’autre “folle” de Clinton, right ? Denise, elle, a envie de pleurer. Elle a envie de se saoûler, mais elle est trop jeune pour cela, damn it! C’est une catastrophe, une vraie catastrophe, et personne à part elle ne semble réaliser que c’est une catastrophe. Elle se sent impuissante et, surtout, seule. Affreusement, terriblement, seule. Et comme je l’ai dit auparavant, peu importe la couleur de peau, nous sommes tous soumis aux mêmes lois. Nous saluons tous le même drapeau. Ses soeurs approuvent. Word. Toutes assises devant une même télévision - bien plus large que deux élections plus tôt - elles regardent leur nouveau Président discourir. Mais alors, n’avions-nous pas dit que la politique n’était pas pour les femmes ?
Au fait, Denise, tu as parlé avec papa ? Voilà un autre sujet qui fâche. Merci Desiree. Les lèvres de Denise s’écrasent en une moue renfrognée. Non, je ne lui ai pas parlé. Pourquoi je devrais ?, demande-t-elle d’un ton provocant. Son regard trahit tout le mépris qu’elle porte à cette question. Elle fait mal l’innocente, mais le fait pour retarder au plus possible les éclats de voix et les larmes. Ben tu sais, pour ton futur... Elles ont toutes accepté le chemin tracé pour elles, comme toutes les autres femmes de la famille. Mais elles savent que pour Denise, ça sera un chouilla plus compliqué. Elle est trop différente et n’a jamais manqué de le faire savoir. Et pourquoi je ne pourrais pas décider par moi-même ? Pourquoi j’aurais besoin de parler à papa ? Je suis pas assez intelligente pour savoir ce qui est le meilleur pour moi ? Il va certainement me refourguer un voisin du quartier et me dire de vivre une vie de femme au foyer comme… Elle s’arrête net, mais elles ont toutes deviné la fin de sa tirade. Nous. Denise se mord l’intérieur de la joue. Elle ne veut pas vexer ses soeurs en les prenant de haut, seulement leur faire comprendre (encore une fois) que leur mode de vie n’est pas fait pour elle. On sait que ça ne te correspond pas, mais je suis certaine que tu peux y trouver ton bonheur Denise… Tu es heureuse ? Mais comment tu peux l’être ? Combien tu as négocié avec Tyrell pour qu’il garde Micky et May aujourd’hui ? Combien, hein ? Pourquoi même, tu as négocier ? Combien d’heures, de jours, tu passes à t’occuper de la maison pendant que Tyrell ne fout rien, hein ? Pourquoi tu dois négocier, pour qu’il fasse la vaisselle, hein ? Calme-toi Denise, ça ne sert à rien de s’énerver… Et voilà que Rosalie se réveille pour apporter la remarque qui lui manquait. Sera-t-elle donc la seule angry black woman chez les LeRoy ? Qu’on la classe ainsi ! Au moins elle ne sera pas dans l’immobilisme ! Qu’est-ce qu’il me reste d’autre que ça, hein ? Des larmes commencent à perler aux bordures de ses yeux. Qu’est-ce qu’il me reste d’autre que ça… Son visage disparaît dans le creux de ses mains. Autour d’elle, ses soeurs se rapprochent et l’enveloppent dans leurs bras. Peu importe les conflits, peu importe les déchirures, elles seront toujours soeurs. Toujours unies.
*

Il fait nuit noire dehors. Denise a l’impression d’être dans un film : le volet de sa fenêtre glisse silencieusement et elle-même ne fait aucun bruit en s’y faufilant. Elle atterrit mollement sur la pelouse puis, après avoir attendu un instant pour être certaine de n’avoir réveillé personne, elle se met à marcher. Elle aurait pu prendre la voiture familiale mais, tout compte fait, elle ne préfère pas.
Les rues sont désertes - même les canailles du quartier sont au lit. L’adolescente qu’elle est encore se sent effrayée mais surtout excitée. Elle embarque vers sa grande aventure, vers sa grande carrière de chanteuse ! Quelques jours auparavant, Denise a enfin reçu une réponse d’un label indépendant à Houston qui a été séduit par ses chansons enregistrées de manière totalement rudimentaire. Elle le sent bien, elle le sent même SUPER BIEN ! Elle va tout déchirer, ses chansons vont se vendre comme des petits pains et elle sera un jour signée chez plusieurs labels ! Tout va bien se passer, sa famille la pardonnera pour avoir poursuivi son rêve…

Enfin, elle est libre ! Enfin, elle débarrassée de cette pression, de ces préjugés, de leurs attentes et de leurs espoirs. Elle est bientôt majeure, elle sait ce qu’elle fait et ce qu’elle veut dans la vie. Elle n’a plus besoin de son père pour la guider ! Elle peut faire ses propres choix, prendre ses propres décisions et commettre ses propres erreurs. Elle est assez grande pour cela, maintenant. Ce que sa famille, et surtout son père, n’a jamais voulu comprendre - et encore moins accepter. Elle doit donc le forcer, leur prouver qu’elle peut être une femme accomplie, indépendante, forte et heureuse - sans nécessairement être à leur image.
Enfin, elle est libre ! Sa grande aventure commence ! Elle va enfin pouvoir devenir celle qu’elle est véritablement, au fond d’elle : Billie The Sparkling ! Billie The Shining ! Billie The Queen ! Billie LeRoy !

I'm up in the woods, I'm down on my mind
I'm building a still to slow down the time
(2021)



Maggie machouille nerveusement un coussin. Denise essaie de l’en empêcher, mais rien n’y fait, son carlin y retourne sans cesse. A la télévision, la guitare sèche accompagne une voix féminine timbrée, qui chante un morceau de Carrie Underwood, interprétée de façon plus posée que dans la version originale. She could hear those church bells ringing, ringing... Denise ne sait même plus comment elle est tombée sur cette diffusion live du festival de musique Country à Trent Park, mais maintenant qu’elle est dessus, elle le laisse en fond, bien qu’elle ne soit pas particulièrement intéressée par ce type de musique. Qui sait, peut-être que ça lui inspirera la mélodie d’un nouveau morceau ? And all his money could never save Jenny from the devil living in his eyes… Le noir. Denise lève les yeux de son téléphone, interloquée. Elle était pourtant confortablement installée sur son canapé. Elle clique plusieurs fois sur la télécommande, mais rien. Elle se relève donc lourdement en grognant, Maggie joyeuse à ses pieds. La chanteuse frappe sur la télévision. Il ne se passe rien. Elle retourne s’installer sur son canapé puis appuie sur un numéro au hasard. Elle tombe sur une émission qui semble assez démodée et dans la barre d’information s’affiche Community. Tiens, elle ne connaissait pas… Troy and Abed in the morning ! Et nous sommes de retour avec l’expert en chef des animaux à Greendale, Starburns. Mon nom est Alex. Starburns est avec nous avec son animal de compagnie, la tortue Shelly… Si elle essaie d’abord de s’accrocher, le sommeil prend rapidement le dessus et elle s’endort face à la télévision.

Elle se réveille à cause de Maggie qui lui lèche la main de son bras tombant du canapé, les craquelures de bave sur le recoin de sa bouche. Si seulement ses fans savaient… Elle va leur faire une story à ce propos, tiens. Le hashtag pourrait être #realpeoplesproblem ou quelque chose du genre… Elle saisit mollement son téléphone et, quand l’écran apparaît, elle fait face à une quarantaine de notifications de médias qui “font le point sur la situation à Londres”. Quelle situation ?! Immédiatement, elle ouvre Twitter.
@thisisbleroy a écrit:
What the heck just happened in #TrentPark??? #CountryMusic #London #UK
Sa sphère de fans réagit immédiatement, et elle voit son fil d’actualité se remplir d’interrogations sur cet évènement… Terroriste ? Elle n’a jamais été très concernée par les questions géopolitiques, si ce n’est quand elles concernent son milieu - la musique et le divertissement - et a donc toujours fait le minimum nécessaire pour avoir une couverture médiatique positive. Cela peut être égoïste, mais étant déjà sur les fronts de la lutte contre le racisme et contre le sexisme, elle ne peut pas s’intéresser à tous les sujets et mener tous les combats. Ils ont déjà eu le Bataclan. Trent Park, maintenant ?
Maggie essaie de monter sur le canapé et sollicite son aide, mais Denise repousse le chien distraitement. Pas maintenant… Elle rallume la télévision et zappe sur la chaîne d’informations non-stop, qui a commencé à couvrir l’évènement depuis longtemps. Ils brassent de l’air car ils n’ont pas plus d’information que qui que ce soit d’autre, mais elle le laisse en fond, sachant que les nouvelles informations sur cet évènement y seront dévoilées en premier. Son regard alterne entre l’écran de la télévision et celui de son téléphone. Combien d’artistes ont été blessés ? Combien de spectateurs ? Combien d’humains ? Sur sa conversation de groupe qu’elle a avec ses soeurs, elle s’assure que nulle d’entre elles ne s’était rendue à Londres sans prévenir.
The magic four a écrit:
Bella TheKing : Tout le monde va bien ?
Deedee Lemieux : Oui !! Toi ?
Bella TheKing : Oui ! Anty ? Rosie ?
Toujours rien de nouveau à la télé. Sans réponse de ses deux autres sœurs, le temps commence à paraître véritablement long, et son cœur commence à battre véritablement vite.
The magic four a écrit:
Bella TheKing : Anty ? Rosie ?
Deedee Lemieux : ???
Tony Lsll : Oui, ça va ! Omg Rosie ???? Désolée j’étais avec les enfants
Bella TheKing : Je l’appelle
Tentant désespérément de rester calme, Denise compose le numéro de Rosalie. Le signal part, mais rien. Elle retente sur le fixe. Vous êtes bien chez Morgan et Rosalie Kane. Merci de laisser un message, nous vous rappellerons dès que possible. Fuck… Réponds réponds réponds ! Elle tente à nouveau sur le portable de Rosalie. Allez, Rosie…! C’est Rosalie. Je ne suis pas disponible pour l’instant, mais je vous rappellerai dès que possible.
The magic four a écrit:
Deedee Lemieux : Alors ?!
Tony Lsll : ???
Deedee Lemieux : ????
Bella TheKing : Rien…
Tony Lsll : J’ai appelé papa, il va aller voir
Denise sent son coeur battre au point où il pourrait briser les os de son thorax, déchirer sa peau, puis s’enfuir en courant aussi vite que the Flash. Elle n’ose imaginer le pire. Non, Rosalie leur aurait dit si elle avait prévu un voyage à Londres. Elle leur aurait dit. Elle leur aurait dit. Mais depuis qu’elle s’était mariée avec Morgan, il y a maintenant des années, elle avait changé, communiquant de moins en moins, s’isolant du monde extérieur, s’isolant d’elles.
The magic four a écrit:
Tony Lsll : Il n’y a personne… Peut-être qu’ils sont au cinéma ?
Deedee Lemieux : Shit...
Bella TheKing : Je continue à appeler...
Les heures passent, les journalistes commencent à creuser sur l’identité probable des attaquants, les premiers témoignages tournent en boucle, et toujours rien de la part de Rosie. Denise, tout en appelant toutes les cinq minutes, essaie de relativiser. Peut-être qu’ils ont eu une soirée offline, en amoureux, et qu’ils n’ont pas touché à leur téléphone depuis. Peut-être qu’ils sont partis aux Bahamas, et non à Londres. Peut-être qu’ils ont décidé de faire la grasse mat’. Peut-être, peut-être, peut-être…!
Les avis de recherche défilent sur Twitter et sur Facebook, avec des “up” par les proches et par des inconnus toutes les minutes, voire toutes les secondes. Denise continue à relativiser. Peut-être qu’elle est chez des amis et n’a pas entendu son téléphone sonner. Peut-être qu’elle fait du camping au milieu d’une forêt où il n’y a pas de réseau.
Il est midi à Londres, sept heures du matin à New York. La conversation de groupe est silencieuse. Un écran, et encore moins une application de communication, n’a normalement pas d’odeur ; mais là, si - celle de la mort. Elle n’ose proposer à ses soeurs de lancer un avis de recherche, ne sait-on jamais. Cela serait de mauvais augure. Mais, et si ?
The magic four a écrit:
Deedee Lemieux : Les filles, vous dormez ?
Bella TheKing : Impossible…
Tony Lsll : Non...
Toutes pensent à la même chose, à l’impossible qui, d’heure en heure, semble de plus en plus possible. Toutes retiennent leur souffle, en attendant des nouvelles de Rosie qui n’arrivent pas. Allez Rosie… Allez Rosie, allez ! Mais rien, toujours rien. Désespérément rien.
The magic four a écrit:
Deedee Lemieux : Denise ?
Non, elle ne veut pas répondre. Non, elle ne répondra pas. Elle sait ce qu’ils attendent d’elle. Elle sait et refuse d’accepter cette fatalité. Non, Rosie est en train de se faire griller des saucisses au feu de bois au milieu du Montana, et finira par jeter un coup d’oeil à son téléphone.
The magic four a écrit:
Tony Lsll : Denise...
Denise soupire, et puis se résigne.
The magic four a écrit:
Bella TheKing : D’accord.
@thisisbleroy a écrit:
We have no news of my sis Rosalie Kane. Has anyone seen her at #TrentPark? #pleaseRT #pleasehelp #help #bombings #CountryMusic #London #UK #pray4UK
Ils attendent. Les retweet sont nombreux et Denise est reconnaissante vis-à-vis de ses nombreux fans et de ses amis et collègues qui partagent son message. Au fur et à mesure que les heures passent, son cœur se serre. Les premières nouvelles tombent, les premiers proches ont des réponses. Les médias expliquent que la situation est tendue dans les hôpitaux, alors que le flot de blessés critiques et légers ne tarit pas. Elle attend donc, seule, avec Maggie qui, tour à tour, dort en ronflant bruyamment ou essaie de la réconforter en lui léchouillant son visage. Il faudrait qu’elle la sorte mais elle n’a pas la force de décrocher son regard de son téléphone ou de la télévision.
Un premier numéro est communiqué. Denise attaque. Bonjour, j’appelle car je voudrais savoir si Rosalie Kane fait partie des victimes… ...Je suis sa sœur, Denise LeRoy… ...Bien sûr, je vais patienter… … ...Oui, bien sûr, voici mon numéro… ...Oui, je rappellerai dans quelques heures… Quelques heures, cela semble être dans une éternité.
Finalement, le téléphone sonne. Sans même regarder l’identité de la personne qui l’appelle, Denise décroche. Rosie ?! Allô, Madame LeRoy ? Silence, Denise n’ose répondre. ... Allô ? Oui, c’est bien moi… réussit-elle à indiquer après quelques secondes. Madame Denise Arabella LeRoy ? Vous êtes bien la sœur de Madame Rosalie Kane ? Oui, c’est bien moi… Madame LeRoy, Madame et Monsieur Kane ont été retrouvés et identifiés à Londres. Nous sommes sincèrement de vous informer que… Instantanément, elle s’effondre, la main sur la bouche, les yeux en larmes, le cœur brisé, le cœur mort.
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 10:57
once upon a time

With his gun, with his head held high
He told me not to cry
Oh, my daddy said shoot
(2030)



Ladies & Gentlemen, celle que vous attendiez tous ! Un battement de coeur. Deux battements de coeur. Billie les entend aussi fort que le public qui trépigne d’impatience. Elle rajuste son corset puis se signe. Celle qui vous a fait danser, celle qui vous a fait pleurer, celle qui vous a fait chanter ! La tension de la foule est palpable même dans les coulisses. Un battement de coeur. Deux battements de coeur. Dre accroche son regard, les poings serrés, les bras croisés sur le torse, un sourire malicieux aux lèvres. Il connaît son rituel, le même depuis que le film est sorti. Elle se positionne de la même façon, le dos droit, fière. Pour vous, et seulement pour vous : Billie The Sparkling ! Billie The Shining ! Billie The Queen ! Tandis que la plateforme commence à s’élever, elle décroise les bras en même temps que Dre et hurle : Wakanda forever ! Elle le sent bien. ça va bien se passer, elle va tout déchirer !
Les flammes l’accompagnent dans son ascension alors qu’elle apparaît sur scène. Le public s’excite d’autant plus - et il y a de quoi. Elle rayonne, dans sa tenue moulante mais suffisamment lâche pour la laisser performer ses chorégraphies tout en chantant. Le rythme de son coeur s’ajuste à celui des cuivres qui l’acclament. Les caméras la suivent de près et de loin, scrutant chacun de ses mouvements, chacune de ses oeillades, chacun de ses sourires espiègles. Sa voix s’élève tandis que son corps se mouvoie sans difficulté. Tous ses gestes sont millimétrés, tous ses sourires répétés, tous ses clins d’oeil pensés. Le soutien de ses fans la portent et la transportent dans une dimension qu’elle n’atteint que quand elle est en concert. Mais concert ou non, il y a une chose qui ne change pas : elle est aux manettes et elle contrôle la scène. Elle possède la scène. Elle est Billie The Sparkling, Billie The Shining, Billie The Fucking Queen ! Et elle se régale.
Sa première chanson est suivie par son featuring avec Kendrick Lamar, qui entre sur la scène, tout sourire. Il admire la splendeur de son corps, lui tourne autour pendant qu’elle entonne le premier couplet puis le refrain. Il commence le sien, accompagné des notes cuivrées de la voix de Billie. Ils échangent les couplets et dansent avec une complicité sincère. Alors que le morceau touche à sa fin, les danseuses entrent et la transition avec une chanson plus dynamique. Kendrick l’accompagne - comme prévu - et s’émerveille de ses mouvements sensuels - comme prévu. Il continue seul alors que Billie tire sa révérence de façon naturelle et retourne en coulisses pour changer de tenue. Ay, I remember syrup sandwiches and crime allowances / Finesse a nigga with some counterfeits / But now I'm countin' this / Parmesan where my accountant lives / In fact, I'm downin' this... Billie retire son corset et sa robe pour enfiler une chemise et un pantalon noir. Les coiffeurs et les maquilleurs s’affairent, elle est déchaussée de ses talons vertigineux pour glisser ses pieds dans des sneakers confortables. I'm so fuckin' sick and tired of the Photoshop / Show me somethin' natural like afro on Richard Pryor / Show me somethin' natural like ass with some stretchmarks… Elle doit y retourner. Positionnée derrière l’écran de la scène, Billie attend son tour. Hol’ up Lon’on, Hol’ up bitch ! L’écran s’ouvre en deux pour la laisser entrer sur scène au rythme de la musique. Elle l’accompagne avec harmonie, pour qu’il finisse et que la transition soit parfaite avec sa reprise du morceau de Childish Gambino qui fait encore - malheureusement - sens en 2030. This is America, baby, elle déclare avec sérieux, le regard perçant. Les violences contre les noirs, bien que très médiatisées aux Etats-Unis, concernent aussi les autres pays - c’est simplement qu’ils en parlent moins. We just want to party / Party just for you… Son timbre impose un certain calme dans le public, qui est toujours aussi excité par la suite. ... This is America / Don’t catch you slippin’ now / Don’t catch you slippin’ now / Look what I’m whippin’ now… Parfaite synchronie, parfaits accords vocaux, tout est parfait.
Puis la lumière s’éteint, les micros se coupent, la musique est interrompue. Le public continue, pensant que cela fait partie du spectacle alors que ça ne l’est absolument pas. Yo c’était pas prévu ça, si ? Puis soudain, les cris d’excitation se transforment en un bourdonnement d’inquiétude. Fuck ! Qu’est-ce qu’il se passe ?! Shit ! Elle avait encore Blue Ivy, Drake, Demi et Robyn qui devaient se produire sur scène avec elle. Ils vont comprendre, ils s’entendent très bien et sont conscients des aléas du spectacle. Mais quand même, la honte ! Et là, la panique. Des feux éclatent un peu partout dans le stade. Ce ne sont plus des murmures, mais des hurlements d’épouvante pure - auxquels se mêle celui de Denise, ayant abandonné Billie en un instant. Quelqu’un la saisit fermement par les épaules et l’emporte comme si elle était une statue de marbre mais légère comme une plume. A la lumière d’un des brasiers qui se sont déclarés, elle voit qu’il s’agit d’un garde du corps. Et les autres alors ?! Toutes ces pauvres victimes, ces innocents, pourquoi devrait-elle être sauvée et non pas eux ? Quand elle regarde là où se trouvait Kendrick, il a aussi disparu.
On la balance dans une voiture, qui ne veut pas démarrer. Foutues automatiques ! Si seulement ils avaient gardé la vieille Cadillac comme elle l’avait souhaité, ils n’en seraient pas là ! Au loin, elle voit le flot de fans se déverser hors du stade, certains écrasant d’autres se trouvant sur leur chemin, ceux-ci se faisant piétiner par les suivants sans pouvoir se relever. Elle sort de la voiture et se tourne vers le garde du corps. Comment tu t’appelles ? Theo. Enchantée. Tu as un téléphone ? Sans protester, il lui tend le sien. Pas bavard, le gaillard. En déverrouillant l’appareil, elle découvre qu’il n’y a aucun signal - donc pas de 6G. Au revoir Facebook, Twitter, Snapchat et Instagram. Au revoir The Magic Four. Pendant ce temps, Theo sort une batte de baseball en métal du coffre puis la lui tend, s’armant lui-même de la sienne au passage. Si ça va être l’émeute avec des assaillants non-identifiés, autant qu’elle soit à même à se protéger. Son père, bien qu’ayant ses défauts, l’a toujours préparée à ce moment où elle devrait troquer son costume de chanteuse pour celui de guerrière. On n’est jamais trop préparé, quand on est noir. Denise ! Ils se détournent, pistolet et batte en l’air, et découvrent Kendrick. Elle soupire de soulagement. Fuck Kendrick, tu m’as fait flipper ! Miss, il faut qu’on dégage. Denise, appelle-moi Denise. On n’a pas besoin de miss, missus ou que sais-je en plus de cette situation de… De… Merde. Ouais c’est ça… Non, courez ! Trop tard, un feu explose à quelques mètres d’eux, les faisant voler puis retomber durement au sol. Son oreille sonne et la chaleur des flammes lèchent ses semelles de ses chaussure. Elle se relève difficilement, comme Theo. Mais Kendrick reste allongé, immobile. Kendrick ! Pas de réponse. Denise va le secouer, mais il ne réagit pas. Une mare de sang vermeil s’étale petit à petit sur le béton. Il faut y aller. Denise se met à pleurer. Fuck ! Fuck fuck fuck ! Elle se relève puis leur ombre disparait dans la noirceur de la nuit dès qu’ils échappent à la lumière des flammes.
On va où ? Chez un ami qui habite à Iver Heath. On a fait la guerre ensemble, je sais qu’il nous ouvrira la porte si on sonne. Denise est quelque peu soulagée. C’est vrai que, dans tous les appartements qui doivent entourer le stade, doivent se trouver des familles terrifiées qui n’ouvriraient à personne vu la situation actuelle. Elle a beau être Billie The Queen, elle n’est pas sûre que ce soit une garantie suffisante… Par contre, elle n’a aucune idée d’où se trouve Iver Heath. C’est loin ? Il faut entre trois à quatre heures de marche. Trois à quatre heures ! Mais il a cru que j’étais Jozef Urban ou quoi ? Mais elle ne dit rien, même si elle n’en pense pas moins. Elle lui est déjà reconnaissante pour l’avoir tirée de ce stade et de l’avoir protégée jusqu’à présent. Heureusement que j’ai troqué les Givenchy pour des AirMax…, soupire-t-elle. Theo semble amusé de sa remarque. Tant mieux ! Parce que si elle est accompagnée d’un mur insensible et muet pendant quatre heures, la route va être longue…

*

Hugh, ouvre, c’est moi, Theo ! Aucune réponse. Theo frappe à nouveau à la porte : Ouvre pitbull ! A nouveau, Denise se retient de tout commentaire. Il doit certainement savoir ce qu’il fait en disant ça. Peut-être qu’il n’est pas là… Elle s’assoit par terre. Déshydratée, les jambes lourdes, les bras sans force après avoir porté sa batte (elle a insisté) elle est épuisée. Elle a pourtant fait la sieste dans l’après-midi… Mais elle s’est aussi entraînée pour le concert… Shit. Elle espère que sa famille va bien. Elle espère qu’elle ira bien. Elle ne voudrait pas qu’ils souffrent comme ils ont souffert quand ils ont perdu Rosie, à Londres… Pourquoi les choses merdent-elles quand un membre de leur famille est à Londres ? Il semble qu’il y ait une sorte de pattern qui se crée...
Finalement, les verrous sautent. Denise soupire de soulagement… Puis sursaute en voyant un les canons d’un fusil leur faire face quand la porte s’ouvre. Pourquoi t’es v’nu ici ? Yo mec, je viens en paix. C’est moi, Theo. L’greyhound. Je sais. C’est pas ma question. Pourquoi t’es là ? Il soulève un peu plus son arme et la charge. Y’a eu… Quelque chose d’inexplicable à Londres… Tu n’as pas entendu je suppose.. Une coupure d’électricité puis des bombes à feu, qui explosaient de… On ne sait même pas d’où elles provenaient… Mec, on a essayé de faire sens de tout ça en venant jusqu’ici mais rien ne peut vraiment expliquer ce qu’on a vu… J’ai vu une ombre qui filait dans le ciel, dans le ciel, avant qu’on soit nous-même visés par une bombe de feu… Du coup tu t’es dit que t’allais apporter le danger ici…, grogne le pitbull d’une voix rauque. Non, j’me suis dit que tu allais nous protéger, comme je t’ai protégé au Mali. Hugh, après quelques instants de lutte interne, cède, baisse son arme puis rentre chez lui sans un mot, sans fermer la porte d’entrée toutefois. Allons-y.
Plusieurs jours suivent sans qu’il ne se passe rien. Hugh est tendu mais cela semble être dans son caractère depuis bien avant leur arrivée. Ils n’ont aucune nouvelle du monde extérieur et l’électricité n’est toujours pas revenue. Ils jouent aux cartes, lisent, discutent, et attendent. Quoi exactement ? Ils sauront probablement quand ça se présentera à eux.
Les voisins ont d’abord voulu continuer leur vie normalement, mais quand ils ont vu que leur voiture ne démarrait pas, ils ont compris que quelque chose clochait. Denise et Theo sont allés leur raconter - elle a dû signer quelques autographes et poser pour quelques selfies au passage. Tout le monde s’est donc terré, en attendant que la lumière revienne. Sauf que les voisins ont commencé à manquer de nourriture et d’eau, n’étant pas naturellement préparés à une telle éventualité. Ils sont donc sortis et sont partis à pied ou à vélo. Hugh a été ferme là-dessus : chacun ses réserves, chacun sa merde. Denise n’a rien dit, consciente de la « chance » qu’elle a d’être tombée sur un ancien soldat souffrant de paranoïa et ayant donc un garde-manger remplis de conserves et de bidons d’eau. Il a même des masques à gaz… « Au cas où ».
La plus grande inquiétude de Denise reste de ne pouvoir donner aucune nouvelle à sa famille. Elle ne peut vérifier qu’il n’y a personne de sa famille en Grande-Bretagne. Ils doivent être tellement inquiets, après avoir lu les infos sur les attentats au stade Wembley où elle se produisait…
*

Elle ne sait plus quand est-ce que ça a commencé. Cette peur panique. Cette peur viscérale. Cette peur primaire. Elle ne sait pas si elle veut se souvenir du début, quand ils ont entendu ce cri guttural, quand ils ont vu une créature démoniaque sortie des enfers attaquer la maison voisine, quand elle a entendu leurs hurlements et leurs pleurs désespérés. Leur maison a été attaquée, elle aussi, mais Theo a su viser juste à plusieurs reprises pour faire fuir la bête… Mais pas la tuer. Et elle a troqué la batte de baseball pour un fusil à pompe. S’il y a bien une chose qui fait de sa famille une famille du sud des États-Unis, c’est le fait qu’ils n’aient pas peur de tirer sur la gâchette - viser juste est une option que Denise n’a pas encore eu le temps de maîtriser pleinement.
Cela fait quelques jours que c’est calme. Denise se recueille donc pour prier, toutes les heures, pour essayer de conserver un peu de paix d’esprit. Oubliées, les cartes de jeu. Oubliés, les livres. Oubliée, l’envie d’échanger. Les seuls mots qui sortent de leur bouche sont des ordres enragés ou des informations basiques. D’où viennent-ils ? Tout droit des enfers, elle en est certaine. Qu’affrontent-ils exactement ? Les deux gus n’en sont pas certains. Mais, elle, sait : ce sont les démons qui viennent punir l’humanité pour les péchés qu’elle a commis. Qu’ils essayent ! Elle a la force du pardon de Dieu, de Jésus, de la Sainte-Marie pour la protéger ! Cela ne lui empêche pas d’avoir peur, mais les savoir à ses côtés la réconforte et lui donne du courage. Elle n’a jamais tué. Elle a menti, elle a succombé aux plaisirs de la chair, elle a volé. Mais ces crimes ne méritent pas le châtiment suprême. Ces créatures sont là pour ceux qui ont commis les pires atrocités, ceux qui ont tué leur prochain, ceux qui ont tué la nature, même s’ils attaquent tout le monde sans distinction pour leur faire peur et leur apprendre une bonne leçon. Elle survivra. Elle a la foi. Par contre, elle n’en est pas si sûre pour ses deux partenaires…

Sit down
Be humble (bitch)
(2035)



Denise, ça fait 4 jours que tu n’as rien composé. J’ai pas d’inspiration. Rien écrit. Vous avez pas entendu ? J’ai pas d’inspiration. Rien chanté. J’dois le dire combien de fois ? J’ai pas d’inspiration. Jackson la toise de haut. Les Lancaster commencent à s’impatienter. Et c’est reparti… L’oppresseur soupire de frustration. Il sait qu’user de la force ne ferait qu’empirer la situation. Sauf que parfois, sa patience atteint ses limites. Je veux quelque chose à leur présenter ce soir, 20 heures. Passé ce délais, ça sera la chambre noire pendant une semaine. Il s’en va, les poings serrés. Denise, confortablement assise sur le canapé en velour bleu à l’armature en or, hausse les sourcils puis soupire. Qu’il aille la mettre où elle le pense. It makes no difference in this life / Up and up’s just fine / Gonna up and up this life / Til' we're go down on our luck... Entre Joann, la dernière acquisition de Jackson. Elle est encore si jeune, cela fend le cœur à Denise. Qu’est-ce que vous chantez ? L’ancienne star interrompt son murmure lyrique. On en a déjà parlé. Pas besoin de me vouvoyer girl. La petite baisse la tête, désolée. Tant de soumission, tant de peur, tant de faiblesse ! Denise soupire de dépit. C’est une chanson d’un groupe qui s’appelle… Elle se reprend, peu habituée à parler de musique non-sorcière. ... S'appelait N.E.R.D., pour No-one Ever Really Dies. Il y avait deux membres, Pharrell Williams et Chad… Chad Hugo. Ces mecs étaient géniaux, et quand ils ont sorti leur album éponyme en 2017, c’était un truc de malade… Le titre Lemon avait fait un carton, notamment parce que Robyn… … Qu’elle a laissé au stade Wembley, sans jamais avoir de ses nouvelles… Comme le padre Andre et tous leurs amis. ... Rappait sur ce morceau. Rappait ? Je vais te donner un exemple, ça sera plus simple. Toujours installée sur le canapé, ses mains suivent le flow. I see no changes / Wake up in the mornin’ an’ I ask myself / Is life worth livin’ or should I blast myself / I’m tired of bein’ poor and even worse I’m black / My stomach hurts so I’m lookin’ fo’ a purse to snatch / Cops give a damn about a negro / Pull the trigger kill a nigga he’s a hero / Give the crack to the kids who the hell cares / One less hungry mouth on the welfare / First ship 'em dope and let 'em deal the brothers / Give 'em guns step back watch 'em kill each other / It's time to fight back that's what Huey said / Two shots in the dark now Huey's dead / I got love for my brother but we can never go nowhere / Unless we share with each other / We gotta start makin' changes / Learn to see me as a brother instead of two distant strangers / And that's how it's supposed to be / How can the Devil take a brother if he's close to me? / I'd love to go back to when we played as kids / But things changed, and that's the way it is... Hm, je préférais quand vous chantiez… Denise soupire de lassitude. Ils vont tout oublier. Après sa génération, Diana Ross, Tupac Shakur, les Bee Gees, Whitney Houston, Stevie Wonder, Elton John, Kendrick Lamar, Jorja Smith, Selena Gomez, Dr. Dre, Lauryn Hill, les Spice Girls, Aretha Franklin, Kanye West, Jeff Buckley, Johnny Cash, James Brown, Beyonce, John Legend, Ariana Grande, Rihanna, Blue Ivy Carter, Dionne Warkwick, N.E.R.D., Taylor Swift, QUEEN, Tina Truner, Jay-Z, Amy Winehouse, Nina Simone… Ils seront tous oubliés par les non-sorciers, et les sorciers ne voudront jamais en entendre parler à moins que ce soit repris par une de leurs mégères dépourvues de talent. Heather Lancaster, rapper du Notorious B.I.G. ? Elle voudrait bien voir ça, tiens… En plus, elle doit toujours adapter les paroles à leur monde magique et à leur quotidien d’oppresseur… Au travail, Denise…

Even when I’m gone you remember me, smile
Good times never fade away, smile
Even if I’m not here today, smile
(2046)



L’électricité est revenue… Je t’assure… ! L’électricité est revenue… L’excitation est presque palpable alors que la nouvelle est communiquée dans un murmure secret, de table en table. On évite ceux et celles dont l'allégeance est encore douteuse, ou celles et ceux dont il est su qu’ils se sont ralliés avec l’ennemi. Le visage de ceux qui reçoivent l’information s’illumine - c’est un signe d’espoir alors que leur meneur est dans le coma. Le vent commence enfin à souffler dans leur direction, leurs voiles à se gonfler pour qu’ils puissent avancer dans cette guerre. Parce qu’il faut être réaliste : jusqu’à présent, ils n’ont pas eu de victoire qui a été la leur et la leur seule.
Denise, qui prend un thé seule en attendant que son ami la rejoigne, peine à cacher sa joie et à ne pas éclater de rire - ou de sanglots. Enfin, Dieu les a entendu ! Enfin, Dieu leur vient en aide ! Enfin, Dieu a vu leur misère, enfin, Dieu a vu ses enfants souffrir ! Enfin, enfin, ENFIN ! Il faudrait qu’à présent, il tende la main vers son plus cher enfant, leur meneur, leur sauveur. Il faudrait qu’il lui redonne le souffle de la vie, ce que les sorciers et leur foutue magie semblent être incapables de faire. Seule le pouvoir divin peut le sortir de son coma. Seul Dieu est suffisamment puissant pour éliminer tout le poison magique qui immobilise Durham. Seul lui peut être capable d’un tel miracle.
Désolé d’être en retard, Billie. C’est bien l’un des derniers à l’appeler ainsi. Mais, bien qu’elle n’aime pas être rappelée à ce temps où elle était femme, noire et libre, elle l’accepte pour Theo parce que c’est grâce à lui si elle est là, aujourd’hui. J’ai la meilleure nouvelle ever. Cette fois, elle s’autorise à afficher un large sourire. Quoi, OD est up ? Elle secoue sèchement la tête avec une moue déçue, parce que Durham n’est toujours pas sorti de son coma en effet, mais aussi parce qu’elle sait que Theo prend un malin plaisir à le surnommer OD pour OverDose. Bien qu’ils fassent tous les deux partis de la Nouvelle Inquisition, il ne l’a pas rejoint pour le charisme et les bons mots de leur leader, contrairement à Denise qui a vu en lui un homme qui, par sa croyance et par sa ferveur, leur a montré qu’il y avait encore de l’espoir pour les non-sorciers. Non… L’électricité est revenue… La main sur la bouche, Theo manque de tomber de sa chaise. Oh fuck Billie ! J’arrive pas à le croire ! Elle hoche de la tête, fière, comme s’il s’agissait de quelque chose qui s’était passé grâce à elle. Si on compte les prières, on peut considérer que c’est le cas, non ?
*

Denise ? C’est moi, oui. Je peux m’asseoir ? Euh… J’attends quelqu’un… La personne s’assied quand même. C’est une jeune femme dont le regard est de mauvais augur. Elle lui semble familière, mais Denise ne sait plus d’où exactement. Theo… Theo est mort. Sans prévenir, sans introduction, la voici servie. Qu… Quoi ? Il a eu un accident grave pendant une mission. Des créatures l’ont attaqué et… Purée, il avait réussi à se sortir d’une situation pareille il y a quinze ans, mais il y a succombé aujourd’hui ? Quelle loose. Quelle LOOSE ! Je suis désolée… Désolée, huh ? Ne pouvait-elle pas l’annoncer autrement ? Si elle était désolée, elle aurait été plus délicate ! T’es désolée bitch ? Ben moi, je n’le suis pas. Denise, furieuse, lui jette le contenu de son verre - d’eau - au visage avant de se lever et de sortir en trombe du centre pour moldus. Non, Theo ne peut pas être mort. Il a survécu toutes ces années, il ne peut pas être mort. Si une personne devait être morte, c’est bien elle. Elle, qui n’a rien d’autre que sa voix et quelques cours de tirs et de boxe, n’a rien d’autre qu’un instinct de survie et d’adaptation aigu, et un entourage solide. Un entourage qui, justement, vient de disparaître...
Au détour d’une ruelle, elle s’appuie contre le mur froid et humide pour vider sa panse. Fiévreuse, elle se redresse, le regard hagard. Denise est seule à présent. Elle n’a jamais eu de nouvelle de sa famille et encore moins de ses soeurs, même si elle a essayé de les retrouver à travers le réseau de la Nouvelle Inquisition et de l’Ordre du Phénix. Après tout, ils sont censés être leurs alliés. Mais rien. Désespérément rien. Elle est donc seule ; définitivement, profondément seule… Avec Dieu. Denise murmure une prière silencieuse pour son ami défunt qui continuera, elle l’espère, à la protéger même après le trépas. Amen. Don't make me over / Now that I'd do anythin’ fo’ you / Don't make me over / Now that you kno’ how I ado’ you…

Always forward
Forward always
(juin 2047)



Denise est coincée. Coincée à Avalon, avec les Lancaster, ses maîtres. Elle y a été vendue il y a quelques années à présent, peu après que Charlie ait repris la main. Elle a beau profiter du confort grâce à leur pacte secret, cela est insuffisant. Beaucoup d’entre eux sont dans la même situation qu’elle à Avalon et n’osent pas s’aventurer à l’Eden où se trouvent la majorité de leurs amis, de leur clan. Denise craint qu’on ne la suive et qu’elle ne soit découverte, alors que sa position au sein de la maison de son maître est trop précieuse. Et, ici, elle ne parle pas des bijoux, des vêtements et des chaussures auxquels elle a accès. Ni de sa manucure. Ni des horaires et jours de promenade et de congé qu’elle peut (presque) choisir (sinon, comment pourrait-elle être inspirée pour écrire de nouvelles chansons, right ?). Non, là, elle parle de toutes les informations entendues au détour d’un couloir, à chaque visite des clients. Elle le savait déjà avant la Grande Catastrophe, mais le monde de la musique renferme bien des secrets et des complots. Et c’est à ces moments-là qu’elle se rend compte à quel point les deux mondes sont similaires. Mais l’un écrase l’autre, l’un opprime l’autre, et pour que l’autre puisse se relever, l’un doit tomber. Et à quarante-sept ans, elle n’a pas perdu sa gnaque. Non madame, non monsieur. Même si elle n’a pas encore participé à des missions d’ampleur, craignant d’être découverte, la hargne qu’elle avait vingt ans plus tôt pour la cause des noirs aux Etats-Unis et pour les femmes dans le monde entier n’est pas morte - les enjeux sont simplement différents aujourd’hui.
Alors elle passe des missives, et prend des nouvelles dans les espaces dédiés aux moldus à Avalon et à Pré-au-Lard mais se fait d’autant plus discrète. Les capes pèsent sur son dos et leurs capuches ombrent son visage, son sourire se fait plus discret et ses cheveux sont plus souvent plaqués, mais c’est un “sacrifice” qu’elle est prête à faire pour vivre.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t779-isaie-saab
Messages : 250
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Rudolf Martin
Crédits : me

Double compte : Vivienne McKay, Chandra Khan

Age : 42 ans
Sang : moldu
Statut : libre comme l'air
Métier : fugitif
Dialogue : lightgray
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 11:02
Citation :
Ce n’est pas parce qu’elle est généralement de bonne humeur et a le rire facile qu’elle pète des arc-en-ciels et qu’elle perd de vue sa situation première.



Bienvenue à nouveau parmi nous avec ce personnage de diva qui semble haut en couleurs ! Hâte de lire la suite, mais j'ai déjà pris plaisir avec le début
Django Unchained
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 513
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Amoureux
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Ancienne propriété de Vivienne McKay.
Ancien esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 11:03
R'bienvenue

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
I HATE
LOSE CONTROL
Kill Bill, volume 1
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1826-kitty-jackson
Messages : 100
Date d'inscription : 05/03/2018
Célébrité : Letitia Wright
Crédits : Moi-même

Double compte : Elizabeth Carrow, Abbey Newton, Heden Khan

Age : 23 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Fugitive
Epouvantard : Un loup-garou
Dialogue : Sable

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 12:13
oh la la je suis déjà tellement en amour de ce perso ! le résumé de la boite à idée était déjà fichtrement inspirant mais ce que tu en as fait est juste super ! hâte de lire la suite de l'histoire, surtout avec ta plume et re-rebienvenue à toi ! avec ton accord je viendrais te demander un lien avec kitty si ça te branche !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ce n'est pas que j'aime pas perdre.
C'est que je ne suis pas là pour perdre.
Patty's Cake
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t774-joy-north-liens
Messages : 545
Date d'inscription : 11/03/2017
Célébrité : Anna Popplewell
Crédits : Prying Monkey

Double compte : Caitlyn McKay

Age : 18 ans ( 19 mars 2028 )
Sang : Moldu
Statut : Amoureuse sans savoir quel est ce sentiment
Métier : Fugitive
Baguette : Du pain complet !
Epouvantard : Une corne de brume.
Dialogue : #ffccff

A une cicatrice qui lui zèbre la joue gauche du coin de la bouche à la tempe - se fait appeler Vali en mission - craint terriblement les bruits trop violents - Fangirl d'Adem - Elle croit dans les dieux nordiques -Propriété d'Alice
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 13:20
Quel personnage <3 Je l'aime déjà !
Le Secret du coffre maudit
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1660-isilde-sabordage
Messages : 380
Date d'inscription : 19/01/2018
Célébrité : Jenna Thiam
Crédits : Me

Double compte : Chamaël Salamander

Age : 22 ans
Sang : Basique #2
Statut : Célibataire
Métier : Comment ça pirate c'est pas un vrai métier ?! Bon bah... disons enchanteresse navale !
Baguette : Bois de cornouiller, dard de manticore, 30cm, rigide
Epouvantard : Arutha Kark
Dialogue : #D5A326 - Orange

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 13:35
Reubienvenue belle gosse !
Panic Room
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t419-lizzie-o-meara-like-a-hurricane http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 708
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Tag ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal & Calypso Layibadé & Beverly Salamander

Age : Vingt-sept ans
Sang : Basique #3
Statut : Liée à la vie à la mort à un nounours yankee (Sam Jones futur Callaghan)
Métier : Fugitive assignée à résidence depuis qu'elle a été récupérée par les Phénix
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ».
Epouvantard : Le noir. Total et absolu.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» sus-citée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle a coulé quelques mois obscurs dans divers cachots Mangemorts jusqu'en février 2047 (event 5), soit lorsque les rebelles sont venus la récupérer - Atteinte d'un syndrome de stress post-traumatique, elle reprend, lentement mais sûrement, ses esprits bien abîmés.
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 14:02
SHE DID IIIIIIIT

Rebienvenue avec ce perso qui va dépoter grave !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Melancholia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 04/07/2018
Célébrité : Adelaide Kane
Crédits : Ammstewy (pinterest)

Double compte : Alice Charley, Theresa Mulciber & Hélios Kark

Age : 27 ans
Sang : Né-moldue
Statut : Volatile
Métier : « Apothicaire »
Baguette : 20 centimètres, bois d’houx, plume de phénix, tordu mais rigide.
Epouvantard : L'abysse des fonds marins.
Dialogue : #aacbff

Né-moldue au service de la Nouvelle Inquisition - Considère la magie comme une malédiction et croit que Durham pourra la guérir - Tendance à prendre de mauvaises décisions - Déteste les créatures magiques - A une connaissance parcellaire des potions, elle a appris auprès de contrebandiers - Masochiste - Croyante et pécheresse - Aime blâmer les autres ou une raison tiers pour ses problèmes - Manque cruellement d'amour - Parle anglais et allemand, l'allemand étant la chose la plus concrète la reliant à sa famille moldue
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 18:59
Re-bienvenue ! Ce personnage semble très intéressant, hâte de lire la suite !
Kung-Fu Panda
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 284
Date d'inscription : 23/09/2017
Célébrité : Matthew Mercer
Crédits : Moi-même

Double compte : Lodrick

Age : 37
Sang : Sang-Mêlé
Epouvantard : Ses proches se faisant torturer, tuer lentement
Dialogue : #0394E8
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 21:29
Re bienvenue, ce personnage en envoie o/
Plus jamais
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t279-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t98-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 867
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Double compte : Denise LeRoy

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre ?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Epouvantard : Perdre Donan, à jamais.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 21:32
Merci mes cher.e.s !

Avec grand plaisir @Kitty Jackson ! Tu faisais partie de ma liste de liens potentiels, justement Wink
Hannah Montana, le film
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 64
Date d'inscription : 08/03/2018
Célébrité : Eugenie Grey
Crédits : Moi

Double compte : Altair Kirke, Mathilda Lovewell & Zoltán Hunter

Age : 29 ans
Sang : Basique 4
Statut : Célibataire
Métier : Rock star
Epouvantard : Un détraqueur (merci Mervyn !)
Dialogue : #3F9A7C
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 22:20
Rebienvenue par ici !! Very Happy

Pareillement, je viendrai très vite te réclamer un lien
Palais Royal
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1430-
Messages : 391
Date d'inscription : 07/11/2017
Célébrité : Matthew Goode
Crédits : cee

Double compte : Olivia Vaisey

Age : trente-neuf ans
Sang : royal mais rouge et surtout moldu
Statut : marié, deux enfants
Métier : ingénieur refoulé, fugitif révolté, père exaspéré - il a cependant mis en pratique son diplôme d'ingénieur en aidant avec l'électricité et se recycle professeur d'escrime à l'occasion
Baguette : avec de la confiture aux fruits rouges, accompagnée d'un thé, s'il vous plaît
Epouvantard : sa famille capturée et décimée devant ses yeux
Dialogue : steelblue

fils cadet de feu Edward de Wessex, dernier fils d'Elizabeth II • marié depuis 2028 à son amour d'adolescent à cause d'une grossesse surprise, il est aujourd'hui père de deux enfants : Nathaniel et Amelia (qui ont neuf ans d'écart) • ingénieur en systèmes embarqués, il n'a pourtant jamais reçu son diplôme - ses derniers partiels auraient dû se dérouler en mai 2030 ; cela ne l'empêche cependant pas à utiliser ses compétences et sa débrouillardise pour faciliter le quotidien de tous depuis ses premiers moments de fugitif • pratique l'escrime depuis tout jeune et a continué de s'entraîner le mieux qu'il pouvait lors de sa vie de fugitif pour ne pas perdre en agilité et surtout pour se défouler • a d'ailleurs appris plusieurs techniques d'espionnage (en camouflage et auto-défense) grâce aux agents du MI6 les accompagnant depuis 2030 - mais pas au point de faire de lui un espion professionnel • engagé avec la Nouvelle Inquisition depuis qu'Oliver les a retrouvés en 2036, il n'est pourtant pas vraiment fan du prêtre. et encore moins de Jane depuis leur mise sous tutelle forcée • in fine, son allégeance ira toujours à sa famille, dont il s'est nettement rapproché depuis seize ans, et à ses proches
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 8 Juil - 22:47
rebienvenue avec la diva

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La Malédiction du Black Pearl
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t87-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t39-arsenia-sabordage http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 1299
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : TAG

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 34 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Lun 9 Juil - 9:29
Les moldus c'est nullos mais je te pardonne parce que le perso est ♥️

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La vie est un long fleuve tranquille
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2080-salazar-sabordage
Messages : 31
Date d'inscription : 22/06/2018
Célébrité : Finn Wolfhard
Crédits : Vivi

Double compte : Ajay Shafiq.

Age : 16 ans.
Sang : Né-moldu.
Métier : Gabier à bord du Poséidon.
Dialogue : #00ccff
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Lun 9 Juil - 11:30
Re-bienvenue par ici !

Ce perso a l'air ouf. Very Happy
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Mar 10 Juil - 22:28
Merciiii pudding

Évidemment, @May Laronce
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1390
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Dim 15 Juil - 21:10
Bienvenue et bonne rédaction !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
La princesse et la grenouille
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1863-calypso-layibade-wicked-witch-freaky-btch http://filetdudiable.forumactif.org/t1890-calypso-layibade
Messages : 194
Date d'inscription : 14/03/2018
Célébrité : Zoe Kravitz
Crédits : Blake (ava) ¤ anaphore (signa)

Double compte : Scylla N. Kark & Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal & Beverly Salamander

Age : Trente et un ans.
Sang : Basique de rang 3.
Statut : Libre de corps & d'esprit, légèrement amoureuse de sa personne.
Métier : Tatoueuse magique & co-propriétaire d'un bordel à Londres. Ses deux activités lui ont été ravies par ces maudits piafs lors de la prise de la ville en avril 2047.
Baguette : Bois d'ébène & venin d'Acromentula. 28,7cm, rigide & courbe.
Epouvantard : Son reflet lui présentant son visage défraichi, décrépi, vieilli, prêt à tomber en poussières.
Dialogue : [color=#cc3366]

Troisième enfant de Baba Layibadé, originaire du bayou de Louisiane dont le patriarche & sa famille ont été bannis. Ω N'a que faire de cette histoire de hiérarchie du sang. Une lubie de « toubabs », d'occidentaux coincés. Ω Obsédée par la jeunesse, terrorisée à l'idée de perdre sa beauté, elle utilise la magie vaudou dans sa forme la plus vile pour des rituels sensés l'empêcher de vieillir physiquement. Ω Animagus ayant achevé son apprentissage, elle prend la forme d'une redoutable panthère noire. Ω Drama-queen des bas-fonds, elle n'aime rien de plus que sa personne - à part sa famille, peut-être. Ω Exilée à Avalon depuis la prise de Londres par l'Ordre du Phénix en avril 2047, elle a perdu ses deux gagne-pains dans la bataille & rêve de leur faire payer cet affront.
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Mar 17 Juil - 12:31
T'as jusqu'à dimanche pour finir ta fiche, tu fous quoi ?
Plus sérieusement, n'hésite pas si tu as besoin d'un délai supplémentaire

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
these violent delights have violent ends

ANAPHORE
Invité
Invité
avatar
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Jeu 19 Juil - 16:57
Ma moldue Bienvenue chez Lancaster !
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Jeu 19 Juil - 19:26
Mon "maître" ! Quelle joie que de vous voir ici ! Laughing

Merci Adada ! Et Mémé, c'bon, ma fiche est finie bon( courage)ne lecture ! (j'vous jure, j'ai essayé de réduire mais... )
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2874
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Ven 20 Juil - 11:36
Petite note du Staff

Bienvenue à nouveau parmi nous, poulpinette

Franchement, merci pour la lecture de cette fiche. Elle est longue, certes, mais c'est passionnant et très bien écrit ! Nous n'avons que deux petites remarques de rien du tout avant de te valider :

Il y a un petit soucis avec la partie sur Trent Park. Une barrière magique destinée à couper toute transmission avait été érigée autour du site avant que les Mangemorts ne passent à l'attaque. Même si elle a fini par être endommagée en cours de route, ce n'est donc pas possible que Denise ait suivi ce qu'il se passait là-bas à la télé A la limite, son écran est devenu brutalement noir à un moment donné du direct, mais c'est tout. Ce que l'on te propose, c'est de décaler toute la partie "échange de tweets" au lendemain, quand les chaînes d'informations commencent à parler de ce drôle d'attentat venant de frapper le Royaume-Uni.

Citation :
Beaucoup d’entre eux sont dans la même situation qu’elle à Avalon et profitent de leurs demie-journées de pause pour aller rendre visite à leurs amis à l’Eden.
On voit difficilement comme cela est possible pour un moldu de faire la route entre Londres et Avalon en une seule demi-journée. Il faut bien comprendre que, pour un moldu encore esclave, ce genre d'escapades doivent rester rares.

C'est trois fois rien comme tu peux t'en rendre compte ! Alors dépêche-toi de modifier tout ça pour qu'on puisse jouer avec ce perso de folie


L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Sam 21 Juil - 20:30
Merci pour vos remarques J'ai apporté des modifications (sachant que le reste a été modifié en conséquence, mais il s'agit de modifications minimes que je n'ai pas préféré citer ici, si ça vous convient), comme indiqué ci-dessous, en espérant que cela vous convienne :

Citation :
And all his money could never save Jenny from the devil living in his eyes… Le noir. Denise lève les yeux de son téléphone, interloquée. Elle était pourtant confortablement installée sur son canapé. Elle clique plusieurs fois sur la télécommande, mais rien. Elle se relève donc lourdement en grognant, Maggie joyeuse à ses pieds. La chanteuse frappe sur la télévision. Il ne se passe rien. Elle retourne s’installer sur son canapé puis appuie sur un numéro au hasard. Elle tombe sur une émission qui semble assez démodée et dans la barre d’information s’affiche Community. Tiens, elle ne connaissait pas… Troy and Abed in the morning ! Et nous sommes de retour avec l’expert en chef des animaux à Greendale, Starburns. Mon nom est Alex. Starburns est avec nous avec son animal de compagnie, la tortue Shelly… Si elle essaie d’abord de s’accrocher, le sommeil prend rapidement le dessus et elle s’endort face à la télévision.

Elle se réveille à cause de Maggie qui lui lèche la main de son bras tombant du canapé, les craquelures de bave sur le recoin de sa bouche. Si seulement ses fans savaient… Elle va leur faire une story à ce propos, tiens. Le hashtag pourrait être #realpeoplesproblem ou quelque chose du genre… Elle saisit mollement son téléphone et, quand l’écran apparaît, elle fait face à une quarantaine de notifications de médias qui “font le point sur la situation à Londres”. Quelle situation ?! Immédiatement, elle ouvre Twitter.


Citation :
Beaucoup d’entre eux sont dans la même situation qu’elle à Avalon et n’osent  pas s’aventurer à l’Eden où se trouvent la majorité de leurs amis, de leur clan.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2874
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté Sam 21 Juil - 20:41
Félicitations, te voici validée !

C'est tout bon pour nous ! Tu rejoins la Nouvelle Inquisition.

Nous t’invitons à créer ta fiche de liens pour que nos petits camarades puissent nouer des relations avec le tien, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage. N'hésite pas à faire un tour du côté des petites annonces pour voir si un poulpe ne chercherait pas des partenaires rp !

Pour explorer l'univers plus en profondeur, tu peux aller te perdre sur le Wikia de Filet du Diable. Et si tu as des envies particulières ou des questions, le bureau des doléances t'est ouvert, ainsi que SOS Parrainage !

BON JEU SUR FILET DU DIABLE !

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Contenu sponsorisé
Re: Denise Arabella LeRoy
ce message a été posté
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées