AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne une ancienne miss météo revancharde avec la nemesis d'Adara Dragenvann, Seraphine !
Des scénarios en folie
Vis dans ton monde et perchée sur tes talons aiguilles avec la sœur de Cassandra Zabini, Rhiannon Zabini !
Des scénarios en folie
Plonge dans la peau d'un barman dissident avec le meilleur ami de Victoria McKay, James Storm ! Cool
Des scénarios en folie
Distribue des coups de pieds au cul avec la "coach" de William Barnes, Magdalena ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Confessions nocturnes ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Confessions nocturnes
ce message a été posté Ven 20 Juil - 23:01
« Allo presque maman ? Bobo ! Enfin je crois... »
Fin juin 2047


Il était assez tard lorsqu'elle se présenta chez Victoria. Son amie avait obtenu sans grande difficulté un logement à Londres, eut égard à son investissement de longue date. Ce qui n'était pas plus mal, vu le sujet qu'Adara voulait aborder avec elle.
En attendant que la McKay vienne lui ouvrir, Adara regardait autours d'elle nerveusement, comme si elle risquait de se faire arrêter. Pourtant, à l'abri de Londres, personne n'allait l’interpeller. Ou alors pour lui dire bonjour, la saluer, pour un sourire... Encore que vu l'heure, il n'y avait pas foule dans la rue.

Elle avait longuement hésité avant de venir parler à Victoria. D'abord parce que les événements s'étaient enchainés. Ensuite parce qu'elle n'était pas sure de savoir quoi dire. Comment évoquer son cousin avec Victoria ? Comment lui raconter ce qu'il s'était passé ? Et l'état dans lequel se trouvait le potionniste ?
Après, Adara avait eu d'autres chats à fouetter. Après la Tour des Medias... Avec les cauchemars, les insomnies, les terreurs... Après les tentatives de noyer ses craintes avec des potions de sommeil, ou en tentant de se raccrocher au réel avec Adem. Rien n'avait semblé pouvoir l'aider, vraiment.

Mais Adara avait réalisé qu'il lui manquait un petit quelque chose, depuis deux mois. Et cette disparition l'avait quelque peu paniquée. Elle n'avait pas eu une conduite exemplaire, vu la situation... Et l'épée de Damocles que représentait Eoin avait désormais la taille d'un Noir des Hebrides.
Adara avait besoin des conseils, de l'expérience et de la compétence médicale de Victoria.
Elle avait foutrement besoin d'aide.
Et elle espérait aussi que son amie ne lui en voudrait pas de ne pas lui avoir parlé d'Eoin plus tôt...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Plus jamais
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t279-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t98-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 869
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Double compte : Denise LeRoy

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre ?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Epouvantard : Perdre Donan, à jamais.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: Confessions nocturnes
ce message a été posté Mar 7 Aoû - 22:13




confessions nocturnes
(fin juin 2047)

Quelqu’un sonne. Victoria repose son livre puis, armée de sa baguette, se dirige vers la porte. Qui est-ce ? Note à moi-même : installer un judas. Un peu moins d’un mois après s’être installée, elle s’y est faite, à cette idée d’avoir un « chez elle ». Mais elle reste toujours aux aguets, sachant qu’à n’importe quel moment, les Mangemorts peuvent débarquer et les chasser de Londres. C’est Adara. Tiens ? La McKay ouvre la porte, restant cependant méfiante jusqu’à découvrir son amie sur le pas de la porte. Oh ! Salut Adara, elle l’embrasse. Entre, je t’en prie.
Cette fois-ci, quand elle invite son amie au sein de son appartement, elle n’a pas honte comme ce fut le cas avec James, même si elle ne s’attendait pas à ce qu’Adara débarque à l’improviste. Les photos et les affaires personnelles des Poulaindor (les précédents occupants) ont disparu – mais elles sont dans un carton, au fond d’une armoire, au cas où. Globalement, sa demeure lui ressemble plus, avec des meubles en bois sombres lustrés, un canapé en cuir lisse qu’elle a déniché quelques maisons plus loin, et peu de décoration, peu de fioritures. La seule fantaisie qu’elle s’est permise, c’est le lustre en verre qui pend au milieu du plafond du salon. La large bibliothèque, qui occupe l’entièreté une pièce attenante, n’a pas vraiment été dérangée – si ce n’est les livres que Victoria prend puis repose après les avoir dévoré. Elle s’y trouvait, justement, juste avant qu’Adara ne sonne.
Si, en voyant son appartement, on peut lui reprocher d’avoir un goût bourgeois, au moins ce sera le goût simple d’un bourgeois – pour avoir fréquenté les manoirs de sang-purs fortunés, elle sait de quoi elle parle.

Tu veux boire quelque chose ? J’ai du thé glacé, ou quelque chose de plus fort, si tu veux. J’ai même une excellente recette de cocktail au bourbon, si tu aimes ça. Elle ignore pourquoi Adara se trouve chez elle aussi tardivement, ni pourquoi elle n’a pas l’air d’être particulièrement enchantée d’être là, mais la médicomage se garde de poser toute question. La botaniste n’a pas l’air de vouloir lui reprocher quoi que ce soit, c’est déjà ça – pas qu’elle n’ait quoi que ce soit à regretter… A sa connaissance.
Elle finira bien par connaître la raison de sa présence. Et s’il n’y en a pas, si c’est seulement pour s’éloigner de son quotidien, qu’il en soit ainsi ! Victoria n’est pas d’humeur à se compliquer la vie ce soir. Tu as dîné ? Sinon je peux nous préparer quelque chose assez rapidement.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1392
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers & Dagobert Sabordage

Age : 36 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Confessions nocturnes
ce message a été posté Mer 22 Aoû - 21:33
« Allo presque maman ? Bobo ! Enfin je crois... »
Fin juin 2047

Adara avait l'air tendu mais ne s'en rendait même pas compte, tant son esprit était ailleurs. Elle savait surtout que retrouver Victoria lui procurait un sentiment de soulagement appréciable. Victoria était medicomage, elle saurait quoi faire - non qu'il y ait beaucoup de choix.
Son regard s'attarda sur la décoration qui, nota-t-elle était à l'image de son occupante : un certain raffinement, sans exagération, couplée à une érudition sans prétention. Adara se sentit bien immédiatement dans le nouveau logement de son amie et s'autorisa un rapide sourire.
" c'est agréable ici... Ca à l'air confortable... Plus que Vivecime en tout cas !" Même un petit rire dites moi !

Elle déambula lentement comme on le fait dans le nouveau logement d'un ami, s'impregnant de l'atmosphère. À la question de Victoria sur la boisson, elle tourna - trop - vivement la tête.
" pas d'alcool ! Un... Oui, un thé glacé, ça sera bien. "
Deuxieme question. Adara n'avait en effet pas mangé, quittant la boutique dès sa fermeture. Elle mangeait peu, ces derniers jours, eut égard aux nausées qui la prenaient, principalement le matin. La botaniste fit une brève introspection pour constater que oui, elle était en capacité de manger. Et que ce serait une bonne idée.
" Si tu as quelque chose de léger et facile à faire. Je ne voudrais pas abuser... " conclut-elle avec un sourire plus détendu.
Après tout, elle seront toujours mieux pour discuter assises à une table, posées. Et ça laissera un peu plus de temps à Adara pour réfléchir à ce qu'elle pourrait bien dire.

Une fois finalement à table, après quelques conversations badines, Adara commença par les banalités.
" Alors ? Comment se présente la vie londonienne ? J'imagine que cela doit être étrange de retrouver une vie un peu plus... Normale... "

Finalement, notre botaniste finit par se lancer dans le grand bain.
" En fait... je venais te voir parce que j'ai... Un petit soucis... " doux euphémisme...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Plus jamais
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t279-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t98-victoria-mckay http://filetdudiable.forumactif.org/t226-victoria-mckay
Messages : 869
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Charlotte Gainsbourg
Crédits : moondaygirl

Double compte : Denise LeRoy

Age : 56
Sang : Pur - d'autres questions dans le genre ?
Statut : Mariée - mais séparée.
Métier : Fugitive - mais vivante.
Baguette : 20 cm, souple, bois de sapin, plume d'occamy.
Epouvantard : Perdre Donan, à jamais.
Dialogue : #B0C4DE

Je chercherai ton ombre
Et parmi les vivants
Et parmi les décombres

Re: Confessions nocturnes
ce message a été posté Dim 16 Sep - 21:11
Le compliment d'Adara sur sa demeure lui fait étonnamment plaisir, alors que ses efforts de décoration ont été moindre et qu'elle ne l’a clairement pas fait pour recevoir des louanges. Victoria se contente de la remercier, plutôt que de se lancer dans une profusion d'explications sur le pourquoi du comment. Il n’y aurait pas grand-chose à dire de toute façon. Mais la botaniste a raison : c’est bien plus confortable qua Vivecime ou même que nulle part ailleurs. Angoissant, au début, mais finalement plaisant.
Lorsqu’elle lui propose un verre, la précipitation de la jeune femme pour refuser un cocktail la surprend. Peut-être qu’elle prend des potions qui lui empêchent la consommation d’alcool, même si elle n’a nullement l’air d’être en piteux état. Victoria lui sert donc un verre de thé glacé, l’invite à s’installer dans l’alcôve où se trouve la table à manger avec un sourire pour la rassurer du fait qu’elle ne dérange nullement, puis se met à confectionner des sandwichs avec ce qu’elle possède dans les placards. Rien de bien compliqué ni de sophistiqué mais ça fait le boulot : c’est relativement léger et c’est facile à faire. Au moins, ça n’est pas une salade de pousses de pissenlit et de fougères, ou de la viande séchée, choses qu’elle a consommées bien trop de fois dans ses années de fuite. Pour une fois qu’elle peut se permettre de diversifier ses repas, elle en profite ! Et bon appétit ! J’espère que ça te conviendra.
Alors ? Comment se présente la vie londonienne ? J'imagine que cela doit être étrange de retrouver une vie un peu plus... Normale... C’était compliqué au début puisque j'étais habituée à ma vie de nomade… Mais bon, on s'y fait, éventuellement. Mais je garde en tête qu'à tout moment, ce confort peut disparaître et que je retournerai dormir sur un lit de camp. La guerre, il faut toujours en revenir à cette satané guerre… Pourtant, l’oublier serait une grave erreur pour leur survie et, malgré elle, Victoria finit toujours par la mentionner. Elle aurait voulu que ce soit une soirée comme une autre, où son amie débarquerait à l’improviste mais qu'elles pourraient discuter, avec légèreté sur des sujets bien moins graves. Mais, tant que ce conflit sera présent en en arrière-plan, Victoria ne pourra s’empêcher de l’avoir constamment dans un coin de sa tête, qu’elle soit éveillée ou endormie, seule ou entourée d’ami.e.s. Et toi alors ? La situation n’est pas trop tendue à Avalon ?
Au final, même si leur monde n’était plus en guerre, Victoria n’est pas certaine qu’elles aient passé une soirée légère vu le malaise d’Adara… En fait... je venais te voir parce que j'ai... Un petit soucis… La McKay n’est pas certaine de ce dont il peut s’agir, mais si la botaniste se tourne vers elle, c’est certainement parce qu’elle a estimé qu’elle pouvait l’aider. Dis-moi tout : de quoi as-tu besoin ? Plutôt que de spéculer, il sera plus rapide de la laisser s’exprimer.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Contenu sponsorisé
Re: Confessions nocturnes
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations