AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Perche ton gros cerveau sur des talons hauts avec la petite sœur de Cassandra Zabini, Rhiannon Zabini Cool
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Admiratrice secrète ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
Hannah Montana, le film
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 70
Date d'inscription : 08/03/2018
Célébrité : Eugenie Grey
Crédits : Moi

Double compte : Altair Kirke, Mathilda Lovewell & Zoltán Hunter

Age : 29 ans
Sang : Basique 4
Statut : Célibataire
Métier : Rock star
Epouvantard : Un détraqueur (merci Mervyn !)
Dialogue : #3F9A7C
Admiratrice secrète
ce message a été posté Lun 30 Juil - 16:10
« Admiratrice secrète »
 
 Je l'ignore encore, mais je t'adore !

 





« Tu ne m’en voudras pas si je ne te raccompagne pas. »

« C’est bon, j’ai compris que t’avais pas envie de lever ton cul ! »

Heureusement que j’ai balancé ça sur le ton de l’humour avec un petit sourire en coin parce que vu le regard qu’elle m’adresse, j’ose pas imaginer le drama si j’avais eu l’air un tant soit peu plus sérieuse. Damn ! C’est fou comme les sang-purs perdent leur sens de l’humour à la moindre contrariété… et surtout comme ils sont prompts à rappeler d’un regard, d’un seul geste, d’un silence, qu’ils sont au-dessus du commun des mortels.

« Je voulais dire, je comprends que tu n’aies pas le temps de déplacer ton royal derrière jusqu’en bas. » je rectifie en refusant d’abandonner mon humeur taquine.

Charlie hausse des épaules en se replongeant dans ses dossiers.

« J’ai encore... »

« Beaucoup de trucs chiants à faire, je sais. Ca tombe bien : je connais la sortie. Allez, je te laisse t’amuser. Bonne journée ! »

« Oublie pas de m’envoyer ce hibou demain matin ! » conclue-t-elle tandis que la porte se referme derrière moi.

Comme si je pouvais oublier ! (oui, carrément, plutôt sept fois qu’une… ). Je soupire en dévalant les escaliers du manoir Lancaster. Il y a des jours où ses sourires, ses blagues et nos conversations arrivent presque à me faire oublier que nous ne sommes pas amies. Potes, oui. Collaboratrices en bons termes, ça c’est sûr. Femmes d’influences qui se comprennent et se soutiennent, très certainement. Au point de partager de très bons moments où sangs et rangs se font presque oublier pour laisser place à une sincère complicité qui ressemble à s’y méprendre à de l’amitié… jusqu’à ce que la réalité ne reprenne le dessus. Tant que ma carrière - et donc ma vie - dépendra en partie de Charlie Lancaster, rien de tel ne pourra vraiment exister. Même si on peut continuer à faire semblant…  

Je dévie légèrement de mon chemin pour piquer une dragée colorée dans le récipient qui a pour mission de satisfaire la gourmandise des invités Lancaster. Juste une dorée pour la beauté de l’emballage… et une orangée pour le goût. Oh et puis une verte parce que ça fait vraiment longtemps que je ne me suis pas laissé tenter. La tête plongée dans mon sac Light Vilthon, je range mes précieuses trouvailles en poursuivant mon chemin vers la sortie. Depuis le temps que je viens ici, même plus besoin de regarder : à gauche, tout droit et... encore à gauche ? Tiens ; ils ont changé la porte ? Bizarre. Je préférais celle d'avant, elle avait plus de classe quand-même. M'enfin si je commence à essayer de comprendre toutes les lubies des sang-purs....

Le soleil rayonnant d'Avalon m'accueille de ses bras délicieusement brûlants si tôt le seuil du manoir franchit. Mais il n'est pas le seul à venir à ma rencontre ; une sorcière au visage étrangement familier s'approche à son tour en silence. Je serais parfaitement incapable de vous dire où je l'ai vue - parce qu'en tant que célébrité incontournable, je côtoie beaucoup trop de monde  -  mais j'ai la certitude de l'avoir déjà croisée quelque part. A un récital d'opéra peut-être ? Ou à un concert de Heather Lancaster ? Sa tenue est assez classe, ce qui en fait forcément quelqu'un du milieu, mais elle a un style un peu trop ... classique pour être une rockeuse ou une chanteuse pop. Non, franchement, je trouve qu'elle a une tête à chanter le répertoire de Heather Lancaster ou Celestina Moldubec. Et comme j'aime bien connaître la concurrence, je lui adresse un grand signe de main accompagné d'un large sourire.

« Hey ! Salut ! » Un minimum de politesse histoire de pas me la foutre à dos si elle se trouve elle aussi être une sang-pure. « On s'est déjà croisées non ? Je suis désolée, j'ai une mémoire de poisson rouge amnésique. » Ce qui n'est pas tout à fait faux. Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, je demande : « C'était quoi votre dernier tube déjà ? » Ça ça m'aidera beaucoup plus qu'un visage. « Je suis presque sûre que Charlie m'en parlait la dernière fois. » Puisqu'elle n'oublie jamais de me parler des autres chanteuses et de leurs succès, soit pour me prévenir soit pour me foutre une petite pression stimulante en se lançant dans des comparaisons... ce qui fonctionne foutrement bien sur moi, je l'avoue. Bref. Qui qu'elle soit, j'ai hâte de faire sa connaissance.


Look du jour:
 
Dreamgirls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 08/07/2018
Célébrité : Tracee Ellis Ross
Crédits : Thrilling Glow

Double compte : Victoria McKay

Sang : Non-sorcier
Dialogue : lightcoral

Re: Admiratrice secrète
ce message a été posté Sam 4 Aoû - 9:32




admiratrice secrète
music maestro
(mi-juillet 2047)

Si Denise ne sait pas quoi répondre, c’est parce qu’elle craint d’être observée. Charlie pourrait très bien les voir du haut de son manoir, un verre de vin à la main, observant chacun de leur geste, écoutant chacun de leur mot. Trente ans plus tôt, dans un autre monde – une autre dimension même – elle aurait craint qu’il ne s’agisse d’un prank qui finirait sur YouTube. Clairement, ce n’est pas le cas ici. Ceci dit, même si elle n’a jamais vraiment eu à faire avec des sorciers cruels – et Amen pour ça – ce qu’on lui a raconté est largement suffisant pour la mettre sur ses gardes face à n’importe quel sorcier qu’elle ne connaît pas – et même face à ceux qu’elle connaît, en fait. En soit, ces contes ressemblent énormément à ceux que lui narrait sa grand-mère quand elle était petite, quand elle avait encore toute sa tête : Denise, si tu savais. On te coupait la langue si on te soupçonnait d’avoir voulu goûter un morceau de canne. On te coupait la main si on te soupçonnait d’avoir voulu voler quoi que ce soit. Et clairement, même aujourd’hui, elle a nullement l’envie de perdre ni sa langue, ni sa main. Enfin, surtout sa langue, son outil de travail principal (si jamais elle peut choisir, voyez-vous).
La seule différence avec ce que lui racontait sa mamie, c’est que la situation est à présent bien pire. Elle a entendu ce qu’il s’était passé dans les mines, et ce qu’il s’y passe accessoirement encore, et c’est terrifiant. Probablement Le véritable enfer sur terre.
Elle sait donc qu’elle doit faire très attention. Très attention.
Je m’excuse mademoiselle, mais je ne pense pas que nous nous soyons déjà rencontrées…, répond-elle donc avec le sourire le plus poli et docile qu’elle puisse offrir à une sorcière – parce qu’elle l’a bien reconnue, par sa voix : May Laronce. S’il est vrai qu’une voix chantée diffère de la voix parlée, Denise a l’oreille suffisamment fine pour pouvoir reconnaître les deux. Et, accessoirement, elle écoute beaucoup aux portes. Mais chut, c’est son petit secret.
En plus de toutes ces réflexions qui défilent à la vitesse de la lumière dans son cerveau angoissé, Denise se demande : mais qu’est-ce que je dois répondre pour mon dernier tube ? Je dirais la vérité, que ce soit « Jungle » avec Iggy Azalea ou avec « Sang-pur Sang-chaud »… Donc, vous le comprendrez bien, elle hésite. Devrait-elle mentir à propos de son véritable emploi et dire qu’elle est une esclave (yuk) qui sert le thé, pour cacher le fait que c’est en réalité elle qui a écrit certaines de chansons chantées par May ? Pourrait-elle s’amuser un tout petit peu et mentir ? Admettons-le : cette jeune femme ne semble pas méchante. Elle ne s’énerverait pas pour un tout tout tout petit mensonge, si ? Et Denise a le droit de s’amuser un peu, non ? Ou peut-être que perdre une main n’en vaut pas la peine. Oh, mais vous savez bien que quand on met un enfant devant un glacier… La tentation est odieusement forte. Je n’ai pas encore de « tube », mais j’y travaille… De quoi instiller le doute en la jeune femme, qui va peut-être bien vouloir partir à présent tout en se creusant la tête… Ou va-t-elle, au contraire, l’assaillir d’encore plus de questions ? Doux bébé Jésus…
Ainsi, avant qu’elle ne puisse ajouter quoi que ce soit, Denise enchaîne avec les siennes : Vous êtes bien May Laronce, vous, non ? Je suis trop fan ! … Des chansons que je vous ai écrites (et encore – tout travail produit pour ces oppresseurs est une abomination). Si elle était encore dans son autre dimension, elle l’aurait distraite en lui demandant un selfie. Mais, évidemment, ça n’est plus possible. Quand est-ce que votre prochain morceau sortira ? J’ai hâte !

#OOTD:
 
Hannah Montana, le film
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 70
Date d'inscription : 08/03/2018
Célébrité : Eugenie Grey
Crédits : Moi

Double compte : Altair Kirke, Mathilda Lovewell & Zoltán Hunter

Age : 29 ans
Sang : Basique 4
Statut : Célibataire
Métier : Rock star
Epouvantard : Un détraqueur (merci Mervyn !)
Dialogue : #3F9A7C
Re: Admiratrice secrète
ce message a été posté Ven 14 Sep - 20:49
« Admiratrice secrète »
 
 Je l'ignore encore, mais je t'adore !

 




Jamais rencontrée hein ? Bizarre quand même cette sensation de déjà vu. Bah ! Je dois sûrement confondre avec une autre personne au visage ressemblant. Genre fan collante ou costumière en alternance. Ouai, ça doit être ça tiens ; il me semble bien que pendant ma dernière tournée y avait une nouvelle à la peau ébène. Lucy ? Jessie ? C'était quelque chose dans ce goût-là... En tout cas, son visage m'évoque celui d'une personne omniprésente et à la fois " invisible ". Je sais, c'est pas cool pour la costumière, mais je peux pas retenir le nom de toutes les étudiantes qui ont l'honneur de faire des stages de stylisme ou d'esthétisme dans ma loge. Ce qui est bien dommage ; si je m'en souvenais, je demanderai à mon interlocutrice si elle a une fille / petite-fille / nièce / troisième cousine dans la branche de sa grande tante Elisabeth-huitième-du-nom, qui bosserait pas dans ce milieu-là....

C'est probablement le cas si elle " travaille à faire un tube ". Ha ha ! Bon courage ma cocotte ! Le secteur est rude ces derniers temps. Si tu crois que les gens ont la tête à écouter de la musique... enfin, écouter si. De douces balades, de joyeuses mélodies, des musiques pleines d'espoir qui font oublier le quotidien et son lot de malheurs.... mais acheter des disques ? Nope. Nope, nope, nope. Alors trouver un producteur pour financer un tube ? D'une artiste inconnue du grand public en plus.... autant dire qu'elle aurait plus de chance de capturer un Vert Gallois les yeux bandés ! Est-ce qu'elle en a conscience ? Faudrait peut-être que quelqu'un le lui dise. Genre moi. Ou que je lui propose un duo pour l'aider à se lancer....

J'en suis à ce stade de mes réflexions quand elle me révèle avec un grand sourire qu'elle est une fan. Haaaaaaaaaaaan ! Trop chouuuuu ! J'ai juste le temps de m'extasier avant qu'elle ne balance LA question fatidique. Elle aussi. Damn it !

« Haha ! Crois moi, si je le savais je filerai direct la date à mon manager pour qu'il me lâche la grappe. Mais j'y travaille ! Et ça fait toujours plaisir d'être encouragée par une fan. » je ponctue avec un clin d'oeil complice.

Mon cerveau réalise alors que je suis en train de faire un clin d'oeil à une femme bien âgée que moi, que je ne connais ni de Merlin ni de Morgane. Juste parce que le mot " fan " a franchit ses lèvres. Et mes fans, je les aime tous de la même manière, quel que soit leur genre, leur sang, leur âge.... leur âge. Son âge. Heeeeeeeey ! Mais .... mais, mais, mais ! Maintenant que j'y pense, c'est la première fan de cet âge-là que je rencontre ! Je veux dire, une vraie fan ! Pas l'un ou l'une des ces lèches bouses qui disent être fan de mon travail pour bosser avec moi ou obtenir une interview. C'est trop géniaaaaal ! Je suis soudain très curieuse de savoir ce qu'elle aime dans mes chansons : la musique ? Les paroles ? Ou bien est-ce qu'elle apprécie ce style qui fait généralement grincer des dents les personnes de sa génération ? Il faut que je sache ! Non sérieusement : je sens qu'on a beaucoup de choses à s'apporter toutes les deux.

« T'es vraiment une fan ? Merlin's balls ! Ca te dirait d'aller boire un verre ? Ou un thé si tu préfères. 'fin ce que tu veux ! Je t'invite. Askip Starducks a ouvert une nouvelle boutique à deux pas d'ici. »

Le fameux café au canard doré n'est vraiment pas donné mais son succès lui a valut d'ouvrir une deuxième boutique à Avalon. Et je trouve que c'est une très bonne occasion pour la tester.

« T'as rien de prévu ? » je demande avec un grand sourire.

Enfin.... rien de plus important que de prendre un verre vers une chanteuse dont elle est fan, pas vrai ?

Contenu sponsorisé
Re: Admiratrice secrète
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon