AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un fils de bonne famille au sang chaud avec le frérot d'Armel Zabini, Nikita Lancaster Cool
Des scénarios en folie
Rejoins le gang des fugitifs asthmatiques avec la frangine d'Altair Kirke, Balkiss Kirke
Des scénarios en folie
Pars à la recherche de ton fils perdu avec le vrai pôpa de Salazar Sabordage, Cecil Phillips
Des scénarios en folie
Adopte la scottish attitud avec l'esclave d'Adara Dragenvann, Fergus McLeod Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ [Gala de Charité] Au plaisir des dames ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Imitation Game
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1214-nilhem-kark
Messages : 200
Date d'inscription : 27/08/2017
Célébrité : Pierre Niney
Crédits : Applestorm

Double compte : Hija Sabordage & Lux Salamander & Darwin Roy

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire, ses fiançailles sont reléguées au second plan pendant que les projecteurs sont braqués sur Mervyn Jr. Un état de fait qui lui va parfaitement.
Métier : Depuis la chute de Magicorp, on peut le trouver au Chimeria, où il aide Scylla.
Baguette : Bois de noyer, 18 cm, crin de licorne.
Dialogue : teal

Extrêmement maladroit, il est dépourvu de toute coordination. - Inventeur assez génial, son cerveau est toujours en ébullition. - Toujours vierge, ce grand timide est un romantique dans l'âme, dans ce monde où tout n'est pas rose et loin de là. - Depuis la Tour des Médias, il a pris conscience que son statut de privilégié le met face au mur dès qu'il est en difficulté. - Mais la perte du Manoir Kark l'a mis dans une colère noire. Contre les Mangemorts, principalement. - Vit maintenant chez sa cousine.
[Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Lun 6 Aoû - 22:22



au plaisir des dames

gala de charité



14 juillet 2047, Hôtel de Ville d'Avalon


Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs … mais surtout Mesdemoiselles… La voix enjouée et inimitable de Karim Smatik résonne dans la salle de réception de l’hôtel de ville d’Avalon, qui a l’éclat des grands jours. Sur deux murs, tout en long, s’étendent des buffets surchargés de mets délicieux, pendant que des serveurs en grande tenue circulent entre les petites tables rondes disséminées à travers la salle, toute à une distance raisonnable de la scène sur laquelle se trouve le maître de cérémonie. Veste à paillettes, moustache parfaitement taillée, celui-ci semble renaître. Lui qu’on ne voit plus beaucoup depuis des mois en frétillerait presque d’impatience. Il y a du monde, l’annonce de ce gala de charité n’a laissé personne indifférent, que ce soit par solidarité – certaines et certains, pour se donner bonne conscience, par envie de se montrer – les beaux événements de réjouissance n’étant pas forcément légion en ce moment, ou … par envie de mettre la main sur un des lots de cette vente aux enchères totalement inédite. Bienvenue pour cet événement exceptionnel, dont on parlera encore longtemps à Avalon ! Situé sur la scène longeant le mur du fond, derrière le pupitre qui sera le sien (avec marteau doré fourni avec, bien évidemment), il en fait le tour pour remonter le long du catwalk qui en part, en plein milieu. Car CE SOIR ! nous allons faire appel à votre générosité. Il s’arrête au bout, une main sur le cœur et prend un air grave, maintes fois répété devant un miroir avant le jour J : Pour nos frères et sœurs, dépossédés de leur domicile, de leur travail, de leurs proches par les terroristes … La pause est dramatique, la narine frémit, on croirait presque voir briller une larme dans son œil … pour mieux repartir, d’un air vaillant : nous allons nous dépasser ! Donner, sans compter. Car eux … ont décidé de donner ce qu’ils ont de plus précieux … leur propre personne !

Et sur ces mots, le rideau du fond de scène tombe et disparaît avant de toucher le sol en une gerbe d’étincelles colorées, dévoilant une dizaine de jeunes hommes en rang d’oignon, près à éblouir la salle de leurs sourires éclatants. Jumeaux de celui du présentateur qui remonte l’avancée à grandes enjambées : Les fils des plus prestigieuses familles s’offrent à vous, mesdemoiselles, mesdames, messieurs, en mettant en jeu une soirée en leur compagnie. Il fait demi-tour devant la ligne avant d’aller se placer près du pupitre qu’il empoigne avec force, son regard intense parcourant la salle : Et nous allons commencer immédiatement avec notre premier Bachelor, à qui nous devons cette superbe entrée en matière … Il est très jeune, un des esprits les plus brillants de sa génération. Son nez est aussi célèbre que sa générosité, un tonnerre d’applaudissements pour monsieur Nilhem Kark ! Applaudissant lui aussi, il se tourne vers l’assemblée, qu’il pointe de son maillet : Nous entamons les enchères à cent Gallions … qui pour cent Gallions ?



Et ledit Nilhem Kark n’en mène pas large. Il aimerait être partout, sauf ici. Ce n’est pas comme s’il avait le choix, évidemment qu’il soutient sa famille et quand Calliope lui a parlé de l’initiative de son frère … il n’a pas pu faire autrement qu’accepter. Et il a été coaché, comme il se doit, par nul autre qu’Armel, qui a choisi la tenue qu’il porte : une chemisette d’un léger bleu-gris, assortie à son pantalon bleu profond qui lui va comme un gant. Il a effectivement également été à l’origine de l’effet sur le rideau, ainsi que d’autres, sur la scène, pour ponctuer chaque « achat », mais … mais il a l’air d’un poisson hors de l’eau, et se sent de la même manière. Il n’est pas à l’aise sous les regards des gens, et depuis que le rideau est tombé, malgré la satisfaction d’avoir réussi son enchantement, il a une folle envie de s’enfuir en courant. Il a promis à Armel, qui a pourtant tout fait pour le mettre à l’aise mais … il y a des jeunes femmes qui seront sans doute dans l’assemblée devant lesquelles il n’a pas envie de se ridiculiser. Et il se sent ridicule. Et c’est stupide, autant effectivement on déboursera sans doute une fortune pour le Zabini, ou pour son cousin, autant lui … s’il avait un quelconque attrait pour la gent féminine, cela se saurait. Aussi reste-t-il complètement pétrifié à l’appel de son nom, jusqu’à ce que son créateur d’ami ne le pousse gentiment en avant. Ah, oui. Défiler. Il lui a montré comment faire, ils se sont exercés, même. Mettre un pied devant l’autre. Il tente un sourire maladroit, avant de s’avancer au premier plan. La scène, ok, et maintenant … et maintenant, Nilhem Kark se prend les pieds dans du rien, mais retrouve son équilibre malgré tout plutôt rapidement. La force de l’habitude. Ok. La jouer à l’auto-dérision, ça a toujours fonctionné. Grand sourire un peu penaud, il lance à l’assistance : Au moins vous savez qu’il n’y a pas tromperie sur la marchandise … qui lui vaut quelques rires qui accentuent son sourire. Perdu pour perdu … il s’avance jusqu’au bout de l’avancée, sans tomber, sans trébucher de nouveau, et effectue même un tour sur lui-même, bras écartés. Pourvu que les enchères commencent rapidement, qu’il ne tombe par de l’estrade à force de tourner … et pourquoi a-t-il fallu qu’il parle de son nez ? Un coup de Freya, sans doute … Mais Nilhem sourit, en attendant. Ne se prenant pas tout à fait au jeu, mais n’ayant plus tout à fait envie de hurler et de fuir non plus.


(c) DΛNDELION

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
LOOKING LIKE A TRUE SURVIVOR FEELING LIKE A LITTLE KID
ANAPHORE
Coco avant Chanel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 261
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway / cosmic light

Double compte : Lyne Cooper

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Fiancé à Olivia Vaisey
Métier : Créateur et couturier en quête de se faire une place, héritier de la marque de luxe Zabini. En attendant, propriétaire de la deuxième et nouvelle boutique de prêt-à-porter de luxe éponyme à Avalon.
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30 cm, plutôt souple.
Epouvantard : Solitude, vulnérabilité, invisibilité conjuguées
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils d'Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de luxe éponyme : il lui voue une admiration sans borne et rêve de faire la même chose •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus, oui !
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Mar 14 Aoû - 16:06
Quelques jours plus tôt (entrainement intensif)

« Fais ce que tu sais faire, reste naturel ! » Du début à la fin de leur entrainement, Armel avait montré enthousiasme et persévérance. Persévérance, surtout, en fait. Nilhem n’était pas difficile à habiller : le jeune homme n’était pas porté fantaisie ou extravagance quelconque, et depuis le temps, le Zabini avait bien pris connaissance de ses goûts et ses couleurs. Pour le reste... « Bon, sois naturel, s’était-il finalement repris, optimiste malgré l’air perdu de son ami, mais on va reprendre deux ou trois trucs de base depuis le début. Viens par-là ! »

Isolés dans un coin du magasin (où il l’avait préparé physiquement et mentalement au gala qui suivrait quelques jours plus tard), il l’avait attrapé par un bras jusqu’à un immense miroir, s’était placé juste derrière-lui, plus grand de quelques centimètres que le Kark. « C’est pas mal, non ? » Pas de réponse claire, rien d’autre qu’un balbutiement inintelligible. Sans attendre quoi que ce soit d’autre, nullement brisé dans son élan par le malaise de Nilhem, il avait poursuivi (haut les cœurs !) : « Oh allez, c’est pas comme si tu ressemblais à un troll ! Mais si, je t’assure ! Tu vas faire chavirer des cœurs ! Je peux avoir un sourire ? » Maladroit et mal à l’aise, le sourire. Evidemment. A son tour, il décrocha un sourire amusé, jamais moqueur. « C’est mieux ! Redresse les épaules maintenant, lève le menton. Sois fier ! Tu es Nilhem Kark bon sang. Et tu vas être le plus brillant de toute l’assemblée. Sois fier. » Parmi toute la nouvelle et fraiche génération de sangs-purs qui arrivait « sur le marché », Nilhem ne dépareillait pas. Il était le seul à ne pas voir que tout espoir n’était pas perdu (avec un peu d’entrainement, ils allaient finir par y arriver… Olivia et lui-même avaient déjà travaillé dur !), qu’il avait l’esprit vif et génialissime. Pas d’énormes pectoraux à sortir fièrement, mais il avait le reste. Enfin… Il y avait encore du travail à faire. Mais ! Ils allaient y arriver. Au moins Nilhem l’écoutait-il et se pliait-il aux exercices. « Voooilà, c’est bien. Tiens-toi bien droit, mais n’oublie pas de respirer. »

**

Le grand jour

« Et n’oublie pas de respirer ! » Nilhem n’avait pas encore avancé d’un poil, alors il s’était permis de le rejoindre discrètement pour le pousser doucement et lui glisser vite mais tout bas ces derniers mots d’encouragement, pour rejoindre tout aussi vite sa place. L’air aussi naturel dans une veste parfaitement cintrée, noire et brillant très discrètement ; que son ami était mal à l’aise. Il était à peu près certain que Nilhem se prendrait les pieds dans allez savoir quoi à un moment ou à un autre – et ça ne manqua pas – mais pour le reste, il était parfait. Quelques rires furent arrachés dans la salle (et lui-même ne chercha pas à retenir un air franchement amusé, toujours pas moqueur, jamais), puis un moment de silence très rapide, et une première main levée. Une jeune fille cachée au milieu du public, dont Armel ne distinguait pas les traits (inconnue au bataillon, probablement pas si vilaine que ça). Les enchères étaient lancées. Merlin soit loué !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

“Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ?”

George Bernard Shaw

Le diable s'habille en Prada
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2096-cassandra-zabini
Messages : 111
Date d'inscription : 22/05/2018
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Kimmy KimKim.

Age : 22 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Célibataire.
Métier : Langue-de-plomb du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Bois d'ébène, dard de manticore, 33 centimètres, très droite et rigide.
Epouvantard : Les gens qu'elle aime se moquant d'elle et la rejetant.
Dialogue : Cornflowerblue.

Provocatrice invétérée, connasse et terreur du monde sorcier. Mante religieuse de 1,80m toujours perchée sur ses talons. Fait semblant d'aimer l'alcool. Constamment agacée. A plus de considération pour les moldus que pour les sorciers impurs. Plus belle, plus intelligente et plus riche que toi, et elle te le fera savoir.
En ligne
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Mar 21 Aoû - 20:17


Les mondanités lui avaient manquées.

Les soirées mondaines c’était beaucoup de blabla et pas beaucoup d’action, surtout quand ni Chamaël ni Heden n’était disponible pour égayer les choses, ce qui devrait être un gros point négatif pour Cassandra, mais c’était sans compter sa partie préférée, qui éclipsait tous les potentiels couacs : les soirées mondaines c’était surtout une occasion d’être absolument sublime et de mettre la haine à toutes les morues du monde sorcier avec sa beauté et son élégance hors du commun. Et ce soir là n’était pas une exception. Vêtue d’une courte robe décolletée en peau de serpent doré qui mettait en valeur la longueur interminable de ses jambes, ses poignets ornés de bracelets dorés magiques en forme de serpents aux yeux d’onyx qui se mouvaient le long de ses bras en une danse hypnotique, ses cheveux une épaisse crinière de boucles à l’air indomptable – et pourtant domptées à la perfection – Cassandra Zabini se sentait comme une véritable beauté sauvage et comptait bien sur son apparence pour effrayer des rivales potentielles à ces enchères.

Elle n’avait même pas particulièrement envie de faire quoi que ce soit avec ces jeunes et attirants jeunes hommes qui étaient mis aux enchères pour la bonne cause, elle voulait simplement faire savoir à toutes ces salopes qu’elles ne pourraient pas gagner contre elle, c’était aussi simple que ça.

Ce soir-là, elle était accompagnée par sa sœur Rhiannon, sa grand-mère Ellaria, sa cousine Olivia, et la cousine de cette dernière, Coleen, qu’elle n’avait reconnue comme étant la jeune femme avec qui Nilhem travaillait au Chimeria que plusieurs jours plus tard, dans un élan soudain de lucidité au beau milieu de la nuit. Les cinq « jeunes » femmes – Ellaria était toujours très jeune dans sa tête et c’était ce qui comptait, merci bien – s’installèrent à une table et piaillèrent allègrement jusqu’à l’arrivée sur scène du charismatique Karim Smatik qui annonça le début des enchères.

Premier lot de la soirée : Nilhem Kark.

Son coeur se serra alors que son ami défilait le long du podium. Marche, marche, marche, pose ! Pensait-elle, envoyant le plus d’ondes positives au Kark que possible, ce qui ne fut malheureusement pas suffisant pour lui éviter de trébucher sur de l’air. Bon… Au moins, il ne s’agissait pas d’une situation à laquelle il n’était pas habitué, et malgré ses airs mal-à-l’aise, Nilhem savait très bien comment jouer de son charme pour vendre son manque de grâce. Elle rit de bon coeur avec le reste de l’assemblée après la blague du Kark et applaudit même quand il arriva à l’autre bout de l’estrade avec une petite pirouette malicieuse. Et les enchères commencèrent.

Une première bouffonne datant de Poudlard au visage trop banal pour que Cassandra ne se souvienne de son prénom ouvre les enchères. « Qui pour cent cinquante Gallions ? » rétorque Karim et c’est avec grande surprise que Cassandra voit sa sœur lever sa palette d’enchères – enchantée pour afficher le montant de la mise – en deuxième. « Cent cinquante gallions pour Miss Zabini ! Qui dit mieux ? Deux cent ? Est-ce qu’on a un deux cent ? Rhi..?Il devait me faire voir les animaux au Cirque, ça serait l’occasion. » expliqua Rhiannon, ce qui ne laissa Cassie que plus perplexe. Avait-elle raté tant de choses que ça lors de son absence ? Depuis quand Nilhem et Rhiannon se parlaient ? « Et deux cent gallions, toujours à la même table, pour Miss Vaisey ! » La tête de Cassandra se tourna de l’autre côté de la table à la vitesse d’un nundu en pleine course, son regard ardent foudroyant Coleen avec malveillance.

Ok.

Elle avait décidé d’être gentille et patiente avec Nilhem et de lui laisser le temps de se faire à son retour, mais cette soirée était l’occasion parfaite pour véritablement renouer leurs liens d’amitié et il était absolument hors de question qu’elle laisse qui que ce soit d’autre lui voler SON Nilhem. Comme enragée, Cassandra leva également sa palette d’enchères et les yeux de Karim Smatik s’agrandirent comme des soucoupes. « Dix… DIX MILLE GALLIONS POUR L’AUTRE MISS ZABINI ! » Sous les murmures qui se mirent à parcourir la salle, Cassandra se tourna vers sa grand-mère, lui faisant des yeux de bébé boursouf. Ellaria ne tarda pas à comprendre et prit une gorgée de champagne en hochant la tête d’un air entendu : elle prendrait en charge ce montant que Cassie ne possédait absolument pas. Avec un sourire de requin blanc, Cassandra reposa sa palette et croisa les bras sur sa poitrine, victorieuse.

Top that, bitches.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -



All I ever wanted was the world


I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall. You say that I'm kinda difficult, but it's always someone else's fault. Got you wrapped around my finger, babe, you can count on me to misbehave | ©️ FRIMELDA


Soirée CB TMTC:
 
Imitation Game
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1214-nilhem-kark
Messages : 200
Date d'inscription : 27/08/2017
Célébrité : Pierre Niney
Crédits : Applestorm

Double compte : Hija Sabordage & Lux Salamander & Darwin Roy

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire, ses fiançailles sont reléguées au second plan pendant que les projecteurs sont braqués sur Mervyn Jr. Un état de fait qui lui va parfaitement.
Métier : Depuis la chute de Magicorp, on peut le trouver au Chimeria, où il aide Scylla.
Baguette : Bois de noyer, 18 cm, crin de licorne.
Dialogue : teal

Extrêmement maladroit, il est dépourvu de toute coordination. - Inventeur assez génial, son cerveau est toujours en ébullition. - Toujours vierge, ce grand timide est un romantique dans l'âme, dans ce monde où tout n'est pas rose et loin de là. - Depuis la Tour des Médias, il a pris conscience que son statut de privilégié le met face au mur dès qu'il est en difficulté. - Mais la perte du Manoir Kark l'a mis dans une colère noire. Contre les Mangemorts, principalement. - Vit maintenant chez sa cousine.
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Sam 25 Aoû - 22:00



au plaisir des dames

gala de charité



14 juillet 2047, Hôtel de Ville d'Avalon


Il n’a finalement pas attendre longtemps, contrairement à ce qu’il craignait. La première enchère vient d’une jeune fille qu’il remet, de Poudlard, une Poufsouffle qu’il croisait à la bibliothèque. Il lui envoie un sourire soulagé, celui de ne pas se retrouver avec une enchère en l’air. Il n’aura pas tout perdu et pas l’air non plus trop ridicule. Et, à sa grande surprise, les enchères montent. Il se tourne (manquant de se ramasser, de tomber de tout son long – et c’est long) pour voir Rhiannon avec la pancarte levée. Un léger sourire passe sur ses lèvres et il la salue d’un hochement de tête, non sans voir Cassandra derrière. Il se doutait qu’elle serait là, mais ne s’est pas forcément préparé à ça. Se dit-elle aussi qu’il a changé en le voyant comme ça ? Ce n’est pas vraiment la question du jour, ni se qui le préoccupe réellement. C’est l’enchère suivante, qui ravit son attention, alors que son regard tombe dans celui de Coleen et que son cœur rate un battement. Il ne l’a toujours pas invitée à dîner, depuis. Depuis ce jour où Cassandra est revenue, où il avait enfin pris son courage à deux mains pour lui proposer un … rencard, on peut le dire. Parce que tout est un peu compliqué. Et qu’il n’est pas sûr que ce soit la chose à faire. Ses yeux la quittent, pour cacher son trouble, et regarder si quelqu’un d’autre enchérit, même s’il aimerait bien que tout s’arrête maintenant. Même si … même si ça peut se révéler compliqué. Surtout avec Cassandra de l’autre côté de la table. Son regard croise celui d’Ayesha qui lui sourit d’un air encourageant – contribution grande appréciée, parce qu’il n’en mène pas large – sourire qui se fige soudain quand : « Dix… DIX MILLE GALLIONS POUR L’AUTRE MISS ZABINI ! »

Il manque de bégayer en répétant le montant, alors que ses prunelles trouvent son amie … et son air de défi. Un soupir s’échappe de ses lèvres, qu’il ravale rapidement. A moitié blême à cause de la somme mise en jeu et … qu’il avise Coleen, de l’autre côté de la table. Il y a peut-être des choses qui ne sont pas faites pour se réaliser. Il écarte les mains alors que Karim harangue la foule, sans y croire réellement : « Personne, pour surpasser la très généreuse offre de Miss Zabini ? » Oh, sans vouloir contredire le sieur Smatik, la générosité n’a pas grand-chose à voir avec ça. Il ne sait pas trop comment il doit se sentir. Un peu abasourdi, sans doute, rien de tout ceci ne semble réel. « Dix mille gallions une fois … Dix mille gallions deux fois … dix mille gallions trois fois … Adjugé à Miss Zabini ! » Aux mots consacrés, des gerbes d’étincelles jaillissent de part et d’autre de l’avancée, entourant Nilhem Kark d’un halo rouge de pétales de roses magiques, le tout préparé par nul autre que votre serviteur, s’inclinant sous les applaudissements, dissipant du revers de la main ce symbole hautement romantique. Pas de romance pour lui. Pas ce soir. Et sans doute jamais, devant ce retour en force de sa meilleure amie, se rappelant à la haute société qu’il est intouchable. Il n’a pas oublié ses confessions à la Tour des Médias. Qui ont un goût un peu amer. Il rebrousse chemin, retrouvant sa place, au-dessus de laquelle il y a donc le nom de son acheteuse ainsi que la somme … mirobolante affichée. Karim remet de l’ordre dans sa tenue, enchaînant : « Quelle générosité ! Nous espérons tous que Miss Zabini vous inspire … et mesdemoiselles, préparez vos Gallions, car voici notre enchère suivante, lancée également à cent Gallions pour un jeune homme aussi discret que séduisant … aussi sympathique que mystérieux … monsieur Nikita Zabini !»


(c) DΛNDELION

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
LOOKING LIKE A TRUE SURVIVOR FEELING LIKE A LITTLE KID
ANAPHORE
Coco avant Chanel
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1209-armel-zabini
Messages : 261
Date d'inscription : 26/08/2017
Célébrité : Sam Way
Crédits : iamsamway / cosmic light

Double compte : Lyne Cooper

Age : 24 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Fiancé à Olivia Vaisey
Métier : Créateur et couturier en quête de se faire une place, héritier de la marque de luxe Zabini. En attendant, propriétaire de la deuxième et nouvelle boutique de prêt-à-porter de luxe éponyme à Avalon.
Baguette : Bois de bouleau et griffe de Boogeyman, 30 cm, plutôt souple.
Epouvantard : Solitude, vulnérabilité, invisibilité conjuguées
Dialogue : #99cc66

Ainé des six enfants d'Eric Lancaster & Echo Zabini •• Héritier de la branche Anglaise Zabini •• Petit-fils d'Amleth Zabini, styliste renommé internationalement et créateur de la marque de luxe éponyme : il lui voue une admiration sans borne et rêve de faire la même chose •• Du genre bosseur •• Du genre coureur de jupons option sourire Colgate •• Profondément pacifiste, engagé dans un souci de défendre les siens et leurs valeurs •• Gentil garçon avec tout le monde, y compris les basiques et les moldus, oui !
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Dim 9 Sep - 22:12
Dix mille gallions – c’était énorme, dix mille gallions. Mais ça ne surprit pas outre mesure Armel, puisqu’il s’agissait de Cassandra (et pas de son portefeuille personnel). Cela ne permettrait pas à son ami de se retrouver en tête à tête avec une inconnue le temps d’un soir, mais les quelques enchères successives jusqu’à cette somme astronomique devraient suffire à lui souffler un élan de confiance. Le temps d’applaudir le jeune Kark qui avait capté l’attention de toute l’assemblée et fait décrocher plus de sourires qu’il n’aurait jamais osé l’imaginer, Karim avait enchainé avec le candidat suivant – et Nikita s’était élancé, tout sourire.

Bien-sûr, que Nikita s’était inscrit. Il s’était jeté parmi les tous premiers, n’avait pas eu besoin qu’on l’invite deux fois. C’était son truc à lui : défiler sous les projecteurs, accaparer les foules en toute aisance, parler haut et dire bien fort ce qu’il pensait, se montrer tout devant (et souvent le tshirt en moins), jouer au clown et montrer ses abdominaux savamment sculptés (pas si mystérieux qu’on venait de le présenter).
Alors aussitôt son nom annoncé, aussitôt était-il parti jusqu’au devant de la scène. « Nous commençons à cent gallions ! Qui pour cent ? Cent à gauche ! Cent cinquante pour mademoiselle devant ! Deux cent peut-être ? » Aussi Zabini que Lancaster, Lancaster que Zabini, armé du sourire Colgate à papa et de la démarche à toute épreuve de maman : un sourire malicieux pour la demoiselle concernée, un clin d’œil charmeur et appuyé pour une autre devant… Cent ? Seulement ? Pas question ! Nouveau sourire à faire chavirer les cœurs, puis l’air de rien, et toujours en rythme, il commença à déboutonner sa chemise : un, deux et trois boutons l’air de rien, tout en dansant sur la musique rythmée et entêtante, baignant dans son élément. « Deux cent pour mademoiselle ! Deux cent cinquante au fond ! Trois cent ? Trois cent ! Qui dit mieux ? » Deux cent cinquante ou trois cent gallions, ça n’était pas si cher payé pour son torse durement travaillé, mais dans l’immédiat, il ne donnerait pas un aperçu trop grand. Quand même, il savait faire saliver ces dames sans aller jusqu’à l’indécence totale ! Nouveau sourire à l’assemblée, quand soudain, une voix qu’il ne connaissait que trop bien : « T’AS LA BRAGUETTE OUVERTE ! »

Il ne vérifia pas. Parce qu’il n’avait PAS DU TOUT la braguette ouverte (jamais, sauf quand c’était volontaire), et se contenta d’incendier sa délicate cousine d’un regard assassin. Il se ressaisit fièrement et balaya du bout de la main ses paroles : laisse parler les rageux ! Le tout avec le soutien absolument indéfectible de son ainé – Armel d’abord aussi désespéré qu’amusé par la démonstration de son frère, qui finalement perdit son sérieux pour éclater silencieusement de rire.

Les enchères s’arrêtèrent finalement à cinq cent gallions pour une jeune fille à peine moins âgée que lui, dont le visage restait masqué par l’éclat des projecteurs. Probablement délicieuse, puisqu’il ne pouvait en être autrement. Plus tard, Nikita reprocherait à Cassandra (saleté !) le sabotage de sa démonstration ; mais il poursuivit plutôt sa prestation de qualité, chemise reboutonnée en toute vitesse, par un salut théâtral, le buste bien incliné.

« Adjugé-vendu ! Cinq cent gallions ! Restez bien attentives mesdames, mesdemoiselles ! Car tout de suite nous poursuivons nos enchères avec le frère de notre candidat précédent... Il est charismatique et élégant, il habille et fait déjà tourner les têtes des plus coquettes d’entre vous… Monsieur Armel Zabini ! Nous commençons à cent gallions ! »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

“Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ?”

George Bernard Shaw

La désolation de Smaug
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 43
Date d'inscription : 31/07/2018
Célébrité : Dominic Sherwood
Crédits : Itwazme

Double compte : Isilde Sabordage

Age : 22
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Chasseur de dragon
Baguette : Bois d'érable, poil de sphinx, 25cm, souple
Epouvantard : Un démon difforme pourvu de son visage
Dialogue : darkseagreen

Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Mer 19 Sep - 0:32
Dès l'instant où il s'est levé ce matin, Chamaël a passé la journée à se préparer pour le gala et il a passé tout le mois à réfléchir à la manière de gagner. Oui, gagner. Car une enchère c'est une compétition, pour les vendeurs comme pour les acquéreurs – et en l’occurrence les vendus. Ce n'était donc pas une soirée comme les autres, c'était un moyen de prouver une énième fois au monde à quel point Chamaël Fucking Salamander était brillant. Et ce serait réussi : avec ce qu'il a préparé, il allait ASSURÉMENT se faire remarquer ! Il a fait confectionner une tenue sur mesure pour l'occasion et s'est arrangé avec Mr.Smatik pour préparer à l'insu de tous une entrée en scène... enflammée – entrée qu'il a longuement répété, ainsi que les poses qu'il compte adopter pour séduire la foule.

Accompagné de sa sœur il doit lutter contre sa propre nature pour essayer de se faire discret et ne pas trop resplendir lorsqu'ils arrivent sur place, afin de ne pas gâcher la délicieuse surprise qu'il représente pour ces dames. Toujours dans l'optique de ne rien dévoiler avant le dernier moment, il est venu vêtu d'une robe de sorcier sobre pour cacher ses magnifiques atours afin que même Bev' ne sache à quoi s'attendre. Ils sont presque en retard, la plupart des gens sont déjà installés. Un sourire carnassier aux lèvres il inspecte les gens assis aux différentes tables – ses futures proies. « Bon, les paris sont ouverts ! On sait déjà que je serais le plus cher des lots, mais combien les dames d'Avalon sont-elles prêtes à débourser pour mon joli minois ? Je dirais 1000 gallions – au minimum. » Il se tourne vers sa soeur et pose une main condescendante sur son épaule. « J'aime autant te prévenir, j'aurais tellement de charisme une fois sur scène que tu seras sans doute prise de l'envie irrépressible d'enchérir. Quand ça se produira – parce que ça se produira – s'il te plaît retiens toi, c'est la honte d'être acheté par sa sœur. » Avec un clin d’œil il lui adresse un sourire se voulant énigmatique avant de reprendre la parole. « Sur ce, il va être temps que j'y aille. » Et sans plus attendre il tourne les talons avec un mouvement de cape théâtral.

Caché seul sous la scène, Chamaël attend son heure tel un chasseur embusqué. Il regrette de s'être défait de sa robe et de sa cape, l'endroit est poussiéreux et il craint de salir ou d'abîmer sa tenue – la moindre imperfection ruinerait à tout jamais sa soirée. Penché dans une position hautement inconfortable il épie le public, écoutant le discours de Smatik. « Pour nos frères et sœurs, dépossédés de leur domicile, de leur travail, de leurs proches par les terroristes … » Ah, c'était donc pour ça le gala de charité ? Il n'avait même pas pris la peine de se renseigner sur la bonne cause pour laquelle il rapporterait sans nul doute un énorme pactole.

Il n'a pas besoin de voir ce qu'il se passe sur scène pour comprendre que Nilhem a dû manquer l'une de ses chutes dont lui seul avait le secret. Pauvre petit, il n'est pas fait pour ça. T'inquiète pas mon pote, tout le monde aura oublié ton passage quand ce sera mon tour. Le Salamander est tout de même heureux pour son ami en constatant qu'un certain nombre de demoiselles enchérissent sur sa tête. Jusqu'au moment où...  « Dix… DIX MILLE GALLIONS POUR L’AUTRE MISS ZABINI ! » Il avale sa salive de travers en entendant l'annonce exorbitante. Il doit se faire violence pour ne pas se mettre à tousser bruyamment et révéler sa position. DAMN IT CASSIE ! Tu vas ruiner ma gloire ! Il a beau avoir toute confiance en son pouvoir de charmer les foules, il sait que personne en dehors de Cassandra Zabini n'est assez extravagant – ou du moins extravagant ET riche – pour mettre autant d'argent sur la table. Toutes les futures dépenses sembleront bien fades à côté, ce qui aura inévitablement des répercussions sur Chamaël, rendant son apparition un peu moins inoubliable. Avec une moue contrariée, il maudit Cassandra de tous les noms. Cela dit il ne peut pas vraiment lui en vouloir, en tant qu'acheteuse elle doit également démontrer sa supériorité à ses adversaires, or remporter la première enchère avec une somme aussi astronomique était le meilleur moyen d'y parvenir. Tout bien réfléchi, c'est de bonne guerre.

Le Salamander commence à avoir mal au dos à tenir cette position désagréable pour épier le public. Mais il a autant de patience que la pierre, il a déjà tenu des nuits entières embusqué dans un buisson lors de ses chasses. C'est le tour d'Armel Zabini. Ce type a un succès hallucinant auprès des femmes. Quand il arrive sur scène des cries d'hystérie résonnent dans l'assemblée – et il croit apercevoir une jeune femme s'évanouir. Un jour il faudra qu'il perce le secret des Zabini et de cet incroyable pouvoir de séduction.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
NOTA BENE
LE FEU CA BRÛLE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2018
Célébrité : Natalia Dyer
Crédits : Kane

Age : 22 ans
Sang : Sang pur
Statut : Célibataire
Métier : Acrobate au Chiméra Horror Show sous le nom de Luciole
Baguette : 24 cm d'un bois d'érable cher aux voyageurs, la baguette de Coleen est faites d'une plume d'hypogriffe, légèrement courbée, elle est tout aussi peu flexible.
Dialogue : mediumvioletred
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Sam 13 Oct - 14:58
La vente aux enchères des fils de sang-pur était le genre d’événement qui n’aurait pas retenu l’attention de Coleen, il y a encore quelques mois. Pourtant, ce soir, on avait pu la voir débarquer aux côtés d’Olivia, parée d’une de ses énièmes robes vaporeuses, de celles qu’elle portait aussi bien dans les soirées mondaines de la haute société mangemorte, que lors de ses numéros. Les teintes rosées de la robe mettait en valeur son teint de porcelaine, et Ebba avait jugé ça tout à fait adorable.
Soyons sincère, en règle général, la jeune Vaisey ne cherchait pas à avoir l’air particulièrement adorable, ni même à se mettre en valeur de quelque façon que ce soit. Elle connaissait ses atouts mais était de ces filles qui préfèrent le naturel, mais elle avait appris, par l’intermédiaire d’Olivia, que Nilhem serait là ce soir, et la présence du jeune Kark avait tendance à tout compliquer ces derniers-temps. On se plaisait à plaisanter sur le sujet, il n’empêche que le fond était véridique: Nilhem était probablement la seule des personnes présentes ce soir, à pouvoir justifier qu’elle s’apprête aussi soigneusement.
Bon, Nilhem, et l’image respectable de la famille Vaisey, certes.

Sans trop comprendre comme ou pourquoi, Coleen s’était retrouvée attablée avec Ellaria Zabini et ses petites-filles, et autant dire qu’elle n’était pas franchement ravie. Il y a quelques jours, elle avait fait la rencontre de Cassandra, sans vraiment avoir l'occasion de lui adresser la parole, mais Coleen n’avait pas apprécié plus que de raison d’être mise à l’écart, et il fallait l’avouer, depuis cet intermède dont Nilhem était ressorti visiblement touché, elle se posait certaines questions sur la nature de leur relation.
Cependant, la jeune acrobate n’eut pas le temps de s’appesantir sur la question, que déjà, la première enchère était annoncée, et coup de chance pour elle, c’était le jeune Kark qui passait premier. Un sourire tendre et complice vint étirer les lippes rosées de la jeune femme, alors qu’elle regardait son collègue évolué avec maladresse sur la scène. Ce qu’elle n’avait pas vu venir en revanche, c’était l’enchère de l’une des deux Zabini. Contrariée, Coleen ne tarda pas à lever la main pour surenchérir, attrapant le regard de Nilhem par la même occasion. Mais ce fut ainsi, le sourire aux lèvres, et les yeux brillants qu’elle se vit doublée par Cassandra.
Et bien doublée.
L’enchère adjugée, Coleen baissa les yeux. Ca ne serait pas pour cette fois qu’elle pourrait profiter de la présence du Kark pour elle toute seule…

Minée, et visiblement peinée, Coleen remarqua à peine qu’on introduisait Armel Zabini sur scène. Ce fut un coup de coude de sa cousine qui le lui signala. La jeune femme releva les yeux et fut prise d’une hésitation… Enchérir sur Armel devant Nilhem, c’était indéniablement prendre le risque de le vexer. Mais passer un moment seule avec Armel, c’était la possibilité de lui demander son avis sur la situation avec le Kark…. - Tu permets? J’aimerais bien lui… parler de quelque chose. Par respect pour le lien qui avait autrefois uni Armel et Olivia, cette dernière préférait l’en avertir, même s’ils étaient désormais amis… Aussi leva-t-elle la main: - 300 Gallions ! Est-ce qu’elle venait vraiment de le faire?
Oui.
Est-ce qu’elle était sûre de ce qu’elle venait de faire?
Bien sûr que non, pourquoi faire?
Enfin veuve
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t130-salome-yaxley http://filetdudiable.forumactif.org/t97-salome-yaxley http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 486
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life (avatar) ; ANESIDORA (signa)

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-quatre ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Veuve.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort qui se questionne peu sur l'ordre des choses • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi • Veuve depuis le 14 mai 2047, après moins d'un an de mariage à Murphy O'Ryan •
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté Lun 15 Oct - 23:06
L’idée d’une vente aux enchères, d’une vente d’hommes aux enchères, est peut-être trop sulfureuse pour Salomé… mais pas assez pour la tenir à l’écart de l’événement mondain. Pas alors qu’elle a assisté de l’intérieur à la chute de Londres et qu’elle a perdu son époux, trop peu de temps après tout ceci. Elle a besoin de se distraire, de se détendre, et de s’imaginer que leurs efforts ne sont pas vains. Que ces familles expulsées, fidèles à leur gouvernement, sauront reprendre une vie à peu près normale.

Elle a passé une longue robe vaporeuse aux motifs d’oiseaux, orange et doré sur la soie blanche, qui semblent vouloir s’envoler à chacun de ses pas. Ses boucles châtaines sont rassemblés en un chignon haut qui dégage sa nuque, et comme seul bijou, le délicat bracelet offert par Murphy… il y a un siècle, lui semble-t-il. Ses soeurs, bien que toutes engagées, sont à ses côtés, piaillant avec plus de bruits que les oiseaux de sa robe et l’entourant de commentaires aussi amusés qu’amusants à propos des jeunes hommes à venir. Quelques conseils, quelques remarques, afin d’accroître le potentiel futur époux à tirer de cette vente - pourquoi pas Lux Salamander, n’est-il pas un de tes amis ? ou Mervyn Kark Jr, sait-on jamais, je suis certaine que Calliope Kark pourrait te considérer, impliquée comme tu es ? et sais-tu si Henry Avery est revenu de l’étranger ? -, mais Sally a déjà une idée très claire de son objectif. Ses cibles ? Le détestable Hélios Kark et l’encore plus détestable Varian Dolohov. Elle doute que ce dernier ait accepté de participer à cette soirée, elle l’entend déjà pester contre l’inutilité d’une telle organisation avec cet air sombre et snob qu’il sait si bien affecter lorsque vient le temps de détester chaque chose heureuse, mais s’il met un pied sur la scène… ses Gallions sont prêts. Prêts à ce doublé hilarant et scandaleux.

Des coupes de champagne pour les filles Yaxley et le discours de Karim Smatik plus tard, les hostilités commencent enfin. Dès que Nilhem met pied sur la scène, elle bat furieusement des mains afin de l’encourager, heureuse de le voir parader avec sa maladresse habituelle si touchante, si véritable, qui réussit à tirer quelques rires de la foule. Des rires non pas moqueurs, mais complices. Parfait. Tout ira bien. Le brun doutait (comme toujours) de l’intérêt de faire partie des prix à gagner, mais Sally est certaine que quelqu’une voudra s’en porter acquéreuse. Sinon, c’est elle qui l’achètera ! Et tant pis pour les deux affreux : au moins, elle sera certaine de passer une belle soirée, en compagnie du Kark. À effectuer en dernier recours uniquement, mais vu comme les enchères déjà s’enchaînent, elle est vite rassurée. Et quand Coleen Vaisey se met de la partie, tout devient infiniment intéressant, qu’on se le dise. Sally croise les doigts sous la table, en espérant que personne n’aura l’audace de - « Dix… DIX MILLE GALLIONS POUR L’AUTRE MISS ZABINI ! » - faire mieux. Des murmures effarés traversent la foule et la brune soupire, déjà excédée de cette soirée. Évidemment que Cassandra Zabini devait en faire trop, à son habitude. Ça leur faisait un agréable congé, son exil volontaire en Italie. « Oh mais quelle… morue », marmonne-t-elle dans son verre de champagne, alors que la Zabini emporte évidemment la mise, et donc Nilhem, dans un coup d’éclat qui donnera à chaque nouveau lot des allures de misère et à toutes les autres sorcières une aura de pauvresses avares.

Son expression se fait attentive, pour les « lots » qui suivent - autant pour lesdits lots que pour celles qui lèvent leur palette dans l’espoir de remporter la mise. « Trois cent ? 300 Gallions pour Miss Vaisey ! Qui dit mieux que 300 Gallions pour Armel Zabini ? 350 Gallions !, clame-t-elle en levant sa palette, un sourire tranquille sur les lèvres. 350 Gallions pour Miss Yaxley ! Trois cent cinquante, qui dit mieux ? » Il faut bien jouer un peu et faire monter les enchères ! La brune tourne la tête vers Coleen et lui adresse un clin d’oeil, d’amusement, d’encouragement à poursuivre la mise. Elle ne se montrera pas plus agressive et n’ira pas renchérir davantage, si quelqu’un le fait (pourquoi pas sa Rowena, d'ailleurs ?). Il ne faut uniquement pas révéler tout son jeu tout de suite. Puis, bien au pire, Armel Zabini n'est absolument pas une compagnie désagréable. Elle aura gagné au change.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
we're breaking promises we thought we could keep
It's like a pain in the chest / Despair, Hangover and Ecstasy / So many people around / We disappoint and let down / And though we're trying our best / Despair, Hangover and Ecstasy
Contenu sponsorisé
Re: [Gala de Charité] Au plaisir des dames
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre