AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Mission | Collaboration forcée (Stan) ❞
 :: Royaume-Uni :: Pré-au-Lard
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Ven 17 Aoû - 10:46
La lettre de Callaghan que l’écossais avait reçue n’était pas très précise. Un moldu à sauver, d’accord, mais qui, ou, comment… Tout cela n’était pas écrit, et Clyde n’aimait pas ce manque d’information. C’était vital quand même, non ? Des moldus esclaves, y en avait partout, et en danger de mort, encore plus. Mais ces omissions furent vite réparées. La rencontre entre les deux futurs compagnons de route ne dura pas longtemps. Clyde n’avait aucune raison de s’attarder à Londres et le blondinet au visage fermé aucune raison de causer longtemps à un sorcier. Apparemment, son contact connaissait la cible à sauver. Elle se trouvait à Pré-au-Lard, appartenait à un fabriquant de Bière-au-beurre, et devait être exfiltrée rapidement. Ils avaient donc décidé d’un point de rendez-vous, deux jours après, à moins de dix miles de la petite ville pour rester discrets. Well well, Clyde avait déjà une idée de comment s’infiltrer en ville sans éveiller de soupçon.

Deux jours plus tard, Clyde attendait donc, un peu à l’écart de leur lieu de rendez-vous, assis sur une pierre, profitant des rayons du soleil de cette agréable matinée d’été. Il était pour l’occasion propre et net, et avait troquée sa tenue habituelle d’homme des bois pour un costume de sorcier en lin et coton gris foncé, plus passe partout. C’était bien loin de son style habituel et à vrai dire c’était assez inconfortable. A côté de lui se trouvait un sac bien rempli, et leur future monture était attachée un peu plus loin, histoire de ne pas faire totalement flipper le gallois.

D’ailleurs, il lui semblait que l’Inquisiteur approchait. Leur précédente rencontre avait été brève, mais déjà Clyde savait qu’ils n’auraient aucun moyen de s’entendre. Callaghan comptait sur leur collaboration pour resserrer les relations entre les deux organisations ? Elle avait fumé quoi pour penser que l’Ecossais serait tout sucre tout miel ? Ou alors justement, elle n’y tenait pas…

« Et ben, enfin, t’as trouvé ! »

Le sorcier déposa le gros sac par terre et mis ses mains dans ses poches.

« T’es prêt ? On peut y aller ? Ou tu veux encore attendre deux jours ? »

Oui, c’était certain que le sarcasme n’allait pas arranger leurs affaires, mais ça n’était pas à son âge que Clyde allait devenir moins acerbe. Si elle avait voulu quelqu’un avec du savoir être, Call’ aurait dû confier la mission à quelqu’un d’autre de plus civilisé, à Vic par exemple.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 135
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann & Dagobert Sabordage

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Sam 18 Aoû - 22:50
« Je voulais le faire tout seul ! »
août 2047


Oliver m'a donné une mission. Oliver me fait confiance, tavu ? Et puis bon, je vais pas dire non, hein...

Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

Donc en plus, j'ai raison d'obéir. Et puis on a besoin d'électricité, alors si un gus d'esclave peut nous sortir de la mouise, on a autant intérêt à le sortir de là. Et puis Bloom n'est pas une bite, ca serait dommage de le laisser crever chez les sorciers. Quoi, qu'est-ce que t'as pas compris ? Bite ? Rho t'es con hein... Ca veut dire qu'il est pas con !
Mais putain, pourquoi Oliver m'a collé un sorcier sur le dos ? J'aurais pu me démerder tout seul ! Quoi ? Ouais, c'est chez des sorciers, mais j'en ai rien à carrer, je les aurais plombés comme des gorets ! Pfff....

J'ai retrouvé ce Clyde Eomachin à Londres. Il a une belle tête de débile, mais ca je lui ai pas dit, je suis pas con à ce point. On part en mission ensemble, j'ai pas envie qu'il décide de me laisser crevé parce que je lui ai dit la vérité.
mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. Mais c'est ptete pas charitable de dire à quelqu'un qu'il a une tête à claque ? Après tout, spas sa faute...
Bref, on a discuté, je lui ai expliqué que Bloom était un pauvre vieux maltraité depuis toujours, mais que maintenant, ses sorciers étaient encore plus violents et avaient menacés de le tuer. Booouh... L'avantage, c'est que les sorciers sont tellement cons que c'est totalement plausible. Eogaga a tout gobé. Bon, Conrad risque un peu sa peau, de toute façon. Mais j'ai bien noirci le tableau, comme Oliver m'a demandé.
Restait plus qu'à aller sur place. Pré-Au-Lard... Pfff, quel coin stupide... J'avais même pas réussi à baiser l'autre meuf, là, la dernière fois que j'étais venu... Bon, ok, c'était une sorcière... Mais j'aurais bien aimé la faire crier, tiens...

On s'était donné rendez-vous à côté du patelin. Tranquille. Enfin sur le papier en tout cas...
" T’es prêt ? On peut y aller ? Ou tu veux encore attendre deux jours ? "
" Oh tu redescends d'un étage, ouais ? Juste j'te rappelle que c'est MA mission, t'es là pour juste éviter qu'un autre baguettard nous crève, Bloom et moi. Alors relax. De toute façon, on va pas se pointer dans le bled comme ca, nan ? On va se mettre dans un coin tranquille et regarder comment ca se passe et le meilleur moment pour le sortir de là. "
Chuis pas général, mais j'pense pas qu'y ai une autre façon de faire le boulot. Si ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Mer 29 Aoû - 1:03
" Oh tu redescends d'un étage, ouais ? Juste j'te rappelle que c'est MA mission, t'es là pour juste éviter qu'un autre baguettard nous crève, Bloom et moi. Alors relax. De toute façon, on va pas se pointer dans le bled comme ca, nan ? On va se mettre dans un coin tranquille et regarder comment ca se passe et le meilleur moment pour le sortir de là. "

Plait il ? Quel était ce ton agressif ? C’était SA mission ? A lui tout seul ? L’autre machin, tout seul ? Ah, ben comme ça le blondinet voulait poser ses corones sur la table ? Prouver son autorité en jouant à qui pisse le plus loin ? Le visage de Clyde s’étira d’un immense sourire narquois aux paroles envolées du moldu.

« Oh, mais c’est que ton plan à l’air sans faille, bien construit. Et sans interrogation aucune. Puisque tu connais Pré au Lard comme ta poche, neh ? Vas y, expose-moi ton idée. »

Clyde retourna s’asseoir sur une pierre haute en bord de chemin, lissant d’un revers de la main sa tenue grise, son sac à côté de lui. Il croisa ensuite les jambes et les bras, l’air faussement patient.

« Donc, TA mission, on la gère comment ? Ma gueule est connue, et la tienne… Ne vaut pas mieux si tu te ballades seul sans raison et sans maître dans une ville de sorciers paranoïaques. Déjà, faudrait le trouver, ton coin tranquille. Ensuite on va attendre dix plombes, sachant que ton gars, pas sûr qu’il ait le droit de sortir, et quand on sera morts de vieillesse… Ah non, lui le sera sans doute avant nous, même avant moi. »

Clyde parlait avec conviction, n’aurait pas cessé si Stan avait voulu le couper, bien décidé à ne pas lui laisser en placer une. Il était gonflé le p’tit minet. Ca n’était pas à un vieux singe qu’on allait apprendre à faire la grimace, et Clyde était super fort en grimaces.

« Ou alors tu suis mon plan, tu te tiens à carreau, tu fais ton job, et tout le monde sortira vite et vivant de cette histoire. Et on se recroisera sans doute plus jamais, ce qui à n’en pas douter n’a rien pour nous déplaire ni à l’un ni à l’autre. Alors ? »

En finissant son monologue véhément, Clyde avait tapoté le paquetage en toile de la main, expliquant par ce geste qu’il avait de quoi les faire avancer dans cette mission dans son sac à malices. Seul était nécessaire le bon vouloir du blondinet pour qu’ils puissent procéder. L’écossais ne connaissait pas le visage de sa cible, et ça aurait été très con qu’il ait, par défaut, à devoir secourir tous les vioques de Pré au Lard en espérant avoir le bon dans le lot. La présence de Stanley était malheureusement obligatoire pour satisfaire Call’.

Oh, il y avait aussi une probabilité que le moldu cherche à lui faire manger son poing après cette diatribe narquoise, mais pas de soucis, l’Ecossais avait des ressources, il pouvait venir, cela ne lui faisait pas peur. Et il n’aurait pas de scrupules à utiliser sa baguette sur un Inquisiteur, aliés ou pas.


- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 135
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann & Dagobert Sabordage

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Jeu 30 Aoû - 22:13
« Je voulais le faire tout seul ! »
août 2047


Comment je l'avais mouché le vioc ! Obligé il allait filer doux, de toute façon, les sorciers sont des débiles...

Ou pas...

Putain, comment il me parle ! Il se prend pour qui ?! Genre il croit qu'il est la Callaghan, ou bien ?! Il croit sérieusement que je vais l'écouter ? Que je vais le laisser me parler sur ce ton ?! Y'a que mon vieux qui a le droit de me parler comme ca, et lui, il est ptete vieux, mais c'est pas mon vieux ! J'vais le fumer... J'vais d'ja commencer par le faire taire...
" Je... On va... ! Tu... Put... " MAIS MERDE JAMAIS IL LA FERME SA GRANDE GUEULE !
Si ca y'est ? Il la ferme ?
Merde, il m'a pas dit un truc ? Atta... Ta gueule, je réfléchis... Ah ouais... Il m'a dit que mon plan était pourri... Connard... Et quoi ? Que je devais suivre SON idée ? Sans moufter ?

" Parce que genre TOI, t'as une meilleure idée, ptetre ? Genre on va se déguiser, et toi tu vas faire ton boloss ? " Quoi, je sais pas ce que ca veut dire ?! Ta gueule je dis ce que je veux ! En plus c'est un con de sorcier, il va pas comprendre ! Je me suis rapproché de sa gueule. J'ai bien envie de lui refaire le portrait, mais j'préfèrerais qu'il baisse les yeux sans aide, si tu vois ce que je veux dire... C'est toujours cool de faire forte impression...
" Genre, c'est quoi ton idée de génie ? On va leur vendre des savons en espérant qu'ils nous prennent pour des scouts ? " Quoi t'as rien compris ? Ouais ? Bah c'est le but ! Je l'enfume, et BIM il arrête de faire le malin avec sa moustache de... de... de vieux ! Genre il se prend pour un badass... tsss...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Mer 5 Sep - 12:16
L’inquisiteur avait du caractère, ça se voyait. Vindicatif et pas spécialement impressionné par Clyde, il s’était rapproché de lui pour tenter de l’intimider. Tenter. Parceque réussir… ben non ! Sans doute le blondinet aurait pu lui filer un crochet dans la mâchoire, et il aurait fait mouche à cette distance, mais finalement le sorcier en doutait. Leur but à tous les deux était de réussir cette mission. Et Stan y tenait peut être encore plus, puisqu’il s’agissait d’un moldu qu’il connaissait ? Et sans doute appréciait ? Il était capable d’apprécier quelqu’un ce mec là ? Soutenant son regard, l’écossais le laissait enfin parler à son tour, c’était de bonne guerre. Un sourire narquois s’esquissa quand même sur son visage, rehaussant sa moustache de vieux.

" Genre, c'est quoi ton idée de génie ? On va leur vendre des savons en espérant qu'ils nous prennent pour des scouts ? "

« Nan, des p’tits gâteaux… Pfff. »

Evidemment c’était faux. Obligé de rompre leur face à face rapproché, Clyde se pencha pour prendre une fiole dans son sac. Le liquide épais d’une teinte verdâtre foncée n’avait pas grand-chose de ragoutant, mais ça n’inquiétait pas le sorcier. Il la fit tournoyer quelques secondes avant de la déboucher.

« Ca, tu vois, ça me permettra de rentrer en ville, avec une apparence complètement différente, totalement incognito. J’aurais l’identité d’un marchand danois, à qui j’ai piqué ce costume il y a quelques mois d’ailleurs. Notre visite à la brasserie se fera sous couvert de négociation commerciale, ce qui donnera une excuse pour visiter les ateliers. Quand à toi… Bah, tu auras le rôle… De mon esclave. Personne ne s’intéresse aux esclaves, surtout si tu évites d’ouvrir la bouche et que tu joues le jeu. Tu pourras tout observer tranquillement, à priori personne n’aura à t’adresser la parole. Du coup je nous fais entrer en ville et dans la boutique, et toi tu repères le mec. Ca te va comme première partie ? »

Il fit une petite pause pendant qu’il débouchait la bouteille.

« En fait que ça t’aille ou pas, en vrai, y a pas tellement d’autre choix. »

Clyde sortit une autre petite fiole de la poche intérieure de sa robe, vide celle-ci. En fait, pas si vide que ça, on pouvait y distinguer, en regardant bien, la présence d’un fin cheveu blond. Qui atterrit dans la potion verte.

« Bon, ben à ma santé. »

Gloup ! La transformation s’effectua en quelques secondes à peine, assez désagréables mais rien d’inquiétant. Ca n’était pas la première fois que le sorcier utilisait du polynectar, celui-là était de bonne facture, et le cheveu humain sans aucun doute. Mais il eut quand même la surprise en ouvrant les yeux de ne pas arriver à voir ses pieds.

« Ben… Qu’est ce que… »

Sa voix était aussi plus aigüe, plus suave et claire. Immédiatement il leva les mains pour détailler ce qu’il ne voyait pas. De longs cheveux dorés, un visage lisse et qui semblait harmonieux. Ce qui barrait sa vue du sol étaient deux jolies pommes fermes à la place de ses pectoraux. Il eut du mal à ne pas stopper son exploration tactile là. Quand à en dessous de la ceinture… Merde, il n’allait pas pouvoir pisser debout pendant quelques heures. Le vide intersidéral à cet endroit était sans doute le plus perturbant, il/elle blêmit quelques secondes avant de se reprendre. Le cheveu… n’appartenait pas à qui il pensait. Mais ce serait peut-être un plus. L’écossais regretta juste de ne pas être seul. Crotte, c’était sa première fois en femme et il ne pouvait même pas en profiter pour du récréatif ? Ou alors plus tard, si ils se dépêchaient assez… L’espoir faisait vivre.

« Et ben en fait… C’était p’tet un cheveu appartenant à… sa fille ? Pas mal les danoises… Les chaussures sont un peu grandes mais le reste ça va. Au final, ça sera sans doute encore mieux pour notre mission. »

Son regard se reporta finalement sur son collaborateur forcé, et il/elle fronça les sourcils de façon sévère. La robe de mage n’était pas moulante mais n’empêchait pas de laisser deviner tous les atouts généreux de ce nouveau corps svelte aux jambes de trois mètres de long.

« Ca va ouais ? »

Posant une main sur sa taille, il constata que son bassin avait tourné sur le côté sans qu’il le veuille, lui donnant une pause sans doute très féminine. Tout Clyde quoi. Retournant à une posture plus classique, il/elle reprit le sac pour en piocher une tenue. Ca n’avait rien d’ostentatoire, bien au contraire, c’était à peine si on pouvait encore appeler ça des vêtements.

« Et voilà pour toi, p’tit malin ».

Sans sourciller, Clyde jeta les nippes à la figure de Stan.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 135
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann & Dagobert Sabordage

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Sam 15 Sep - 14:24
« Je voulais le faire tout seul ! »
août 2047

Bon au moins, il a l'air de savoir faire de l'humour... Et il sait ce que c'est des scouts ! Je rends un sourire sarcastique à ses petits gâteaux, genre on est potes. Enfin on pourrait... Il a beau faire genre qu'il a du charisme, ça reste un baguettard de mes deux et je le saigne quand vous voulez. Ouais ma gueule !
Mais ça me soûle, parce que ce connard ne me laisse pas en placer une ! Il espère quoi ?! Que je lui chatouille le bouc pour l'émoustiller ?! Il peut se branler ! Quoi ?! Nan je l'aiderai pas ! T'as bu d'l'oeuf ?!

Atta atta atta ATTAAAAAA ! Il a dit quoi, ce fion ?! Que je fasse...

" TA MÈRE QUE JE VAIS PASSER POUR UN ESCLAVE ! J'AI MA FIERTÉ ! Ca fait vingt piges que je me démerde alors que y'a d'autres lopettes qui se sont rendues aux créatures du démon de ton espèce ! C'est pas pour faire le LARBIN pour un DÉBILE ! JAMAIS ! "

Mais merde, en plus il en a rien à carrer de ce que je lui dis ! Putain ! Il a même pas écouté !

" J'AI PAS D'ORDRE A RECEVOIR DE TOI ! " J'avais bien envie de le planter là, mais merde fallait aider Conrad... Pis on a b'soin d'lui... J'ai été dans ce patelin tout pourri pour récupérer des infos d'une pétasse Phénix... Je sais qu'y avait des sorciers partout... Heureusement qu'on devait se voir à l'écart... Putain ca me soûle d'avoir besoin de lui, là ! Pfff...
Je le laisse avec sa fiole de merde, et je regarde autours, genre y'a ptete un truc qui va me sauver de me déguiser en putain d'esclave. Mais que dalle... Et quand je me retourne, le vieux moustachu a été remplacé par une bombasse blonde. Sacrément baisable ! Quoi, ca reste basiquement un mec ? On s'en fout ca !

" LOL ca dépend à quel point t'as envie de racoler pour qu'on poutre la mission... Parce que là, clairement, t'as juste à te pointer pour que des poutres, on en ramasse à la pelle ! T'as raison, personne ne va me regarder, et chuis sur que je pourrais balancer l'adresse de Callaghan, ils entendraient même pas ! " Oh putain ouais, ca c'est un plan !

Bon, on verra ca plus tard. En attendant, il me balance un sac de fringues. Enfin de fringues...
" Nan mais tu te fous de ma gueule ?! Ok tu vises l'esclave, mais là, c'est à peine des torchons ! Tu fais chier ! "
J'ai pas tellement l'choix, t'façon... j'enlève mes fringues, et j'enfile ses merdes. Putain, ca couvre pas grand chose, heureusement qu'on est en été... On dirait la princesse Leia en moins propre... Quoi, tu connais pas ?! Genre t'as jamais vu Star Wars ?! Pov chaton...

" Allez on s'tire... Plus vite c'est fait, plus vite Conrad sera sauvé... " Et j'lui tourne le dos, et j'prends la direction du patelin.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Lun 8 Oct - 18:03
Beaucoup de bruit pour rien. On lui avait refilé une pipelette rebelle comme partenaire pour une mission d’infiltration. Génial. En tout cas devant les autres sorciers, Clyde espérait que Blondinet allait tenir sa langue, parcequ’aucun maître digne de ce nom n’accepterait qu’un esclave lui parle comme ça. Sans le punir, du moins. Devoir le punir « pour pas trahir notre couverture » ? Oh, en fait ça ne serait sans doute pas si déplaisant. Mais pour le moment ils n’en étaient pas encore là. Clyde était toujours en train de découvrir un peu sa nouvelle apparence, il leva même son bas de pantalon pour découvrir des jolies jambes bien glabres, et écarta sa chemise pour regarder dedans. Mazette. Le moldu pendant ce temps était en train d’enfiler son habit de lumière. Ou plutôt son habit qui laissait passer la lumière. Une loque, quoi, normal. Mais on en était pas encore à la serpillère sale recyclée, mais c’était vraiment pas glorieux quand même. Il faisait juste souillon comme il fallait. Evidemment ses protestations l’avaient laissé de marbre. Il aurait voulu quoi, du Zabini ? Fallait c’qu’y fallait pour sauver une vie, nan ?

" Allez on s'tire... Plus vite c'est fait, plus vite Conrad sera sauvé... "

Enfin prêt l’inquisiteur venait de lui tourner le dos pour se diriger vers Pré-au-Lard, mais ça n’était pas tellement l’idée de Clyde. Marcher comme le dernier des Moldus ? Pas question pour un sorcier ! Et encore moins une sorcière. Ils n’allaient pas rentrer dans la ville sur deux jambes.

« Minute minute ! Pars pas si vite. Tu crois que ce serait en accord avec le standing de nos personnages si on se pointait à pied comme des pauvres ? Enfin, toi oui, mais moi non. J’ai un autre moyen de transport plus adapté à nos rôles. On sera arrivés en cinq minutes avec ça. Suis moi. »

Clydette reprit son sac, désormais vide de vêtements, et se dirigea dans la direction opposée. A quelques pas seulement se tenait un petit bois, et dans ce petit bois Big les attendait. Capable de porter trois hommes, Big portait bien son nom. C’était un hippogriffe au gabarit généreux et aux plumes brunes très foncées. Sa fourrure était, elle, parsemée de petites taches blanches. Il leva le bec en entendant le bruit des bipèdes et oscilla la tête d’abord de droite à gauche, circonspect, car bien sûr, il ne reconnaissait personne. Le sorcier le siffla donc comme d’habitude et la bête, qu’il avait nourrie depuis son plus jeune âge, accourut vers Clyde en couinant. Ces créatures-là avaient un excellent odorat, et habituées aux pitreries des mages, elles ne se formalisaient pas d’un changement d’apparence. Rôdeur des bois depuis des années, le Phénix avait su se faire des alliés, qu’ils aient un bec ou pas, Big en faisait partie, même si il laissait à la créature tout le loisir de vivre en grande majorité sa vie sauvage.

« Tu n’as pas le mal de l’air j’espère ? Mmmh. A mon avis tu n’es même jamais monté sur un balais… Dans tous les cas si tu gerbes, conseil, ne lui en fout pas dessus, il t’éjectera sans aucun doute. Et si c’est sur moi, je t’éjecterais aussi, note. ‘Fin tu verras, c’est pas compliqué, c’est lui qui fait tout le boulot. »

Clyde grimpa lestement sur l’animal, tournant son sac devant lui pour laisser de la place à l’Inquisiteur.

« T’auras qu’à monter derrière moi, t’accrocher, et serrer les jambes. Oh ! Et vu mon look actuel, si jamais je sens la moindre trace de gaule contre mon cul, tu pourras goûter aux joies de la gravité. Et d’une mort violente. N’y vois là aucune malice, mais est-ce clair ? »

Evidemment, Clyde n’avait pas idée des préférences de son acolyte, et à vrai dire il s’en fichait pas mal. Tout ce qui comptait était d’arriver à Pré-au-Lard, et d’accomplir cette mission. De préférence avant la fin de l’action du polynectar. Le trajet ne dura en effet pas longtemps. La cité n’était pas si sensible qu’Avalon et les citoyens qui virent atterrir l’animal au milieu d’une petite place de s’étonnèrent ou ne s’inquiétèrent pas de cette vue. Dès qu’ils eurent mis pied à terre, Big reprit son envol, pas tellement décidé à se laisser papouiller par n’importe quel passant. Il reviendrait à la commande de Clyde, mais pas avant. Le trajet avait quelque peu défait la mise de la sorcière (il devait bien s’habituer à parler ainsi pour quelques heures), qui lissa ses vêtements, et entreprit de remettre de l’ordre dans ses longues mèches blondes dans un mouvement de tête lascif. Clyde constata que le geste avait attiré l’attention de plusieurs passants aux visages désormais rouges. L’un deux reçut même une gifle formidable de la part de sa femme haha. Mais ça n’était pas le plus important. Big les avait déposés devant la brasserie qu’ils avaient en ligne de mire. Ca sentait d’ailleurs déjà la Biere-au-beurre devant la porte d’entrée. Clyde se pencha vers Stanley, sans un regard, de la façon un peu dédaigneuse dont les sorciers parlaient généralement à leurs esclaves. Il parlait tout de même assez bas pour qu’on ne les entende pas.

« Plan : Je rentre, je demande à parler au patron pour affaires, et je t’envoie ailleurs pendant que je le distrais. A partir de là… Tu gères ta partie, ok ? Autre suggestion ? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 135
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann & Dagobert Sabordage

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Mer 10 Oct - 21:20
« Je voulais le faire tout seul ! »
août 2047


Non mais il a vraiment décidé de me bourrer l'mou jusqu'au bout, l'autre gland !
" Quoi encooore ? " J'ai juste envie de l'envoyer bouler... Qu'est-ce qu'il me chie avec son histoire de standing ? Genre marcher comme un être humain normal, c'est trop demander ?! Faut faire genre on a du pognon ? Il espère quoi ? Qu'on va trouver une Ferrari au milieu de sa forêt de merde ?
" Ils vont pas savoir depuis combien de plombes on marche, c'est bon ! Pis avec vos déplaceloin là, on s'en branle du standing ! On apparait et basta ! " Le pire, c'est qu'il en a rien à péter que je parle ! " TU T'EMMERDES LA VIE POUR QUE DALLE ! " Rien... A croire que les boobs, ca rend sourd. Ou alors c'est les neurones féminins...
Et puis il m'emmene à un espèce de sac à puces géant à mi-chemin entre le faucon et le poney... Un espèce de croisement contre-nature que le Créateur n'a surement jamais approuvé...
" Qu'est-ce que c'est que cette merde ?! " Et son gros truc commence à marcher vers moi, l'air prêt à me bouffer.
" Je monte pas sur ce truc ! " Nouvelle protestation du bestiau. Il se fout de moi ?! Clydette m'explique alors que ce sont des trucs susceptibles, avec un gros égo et qu'il fallait être genre respectueux... Faut que je sois respectueux avec du bétail ?! C'est une blague ?! J'ai bien essayé de parlementer pour qu'on marche, mais ranafout, Clydette avait décidé... J'ai donc du faire la courbette et grimper derrière le sorcier-cière - sous la menace en plus ! Il est con, si j'avais bandé, il aurait pu trouver ca flatteur, mais naaaan faut qu'il le prenne au premier degré... Le seul truc amusant dans la mission, et il trouve moyen de le gâcher...

On arrive donc à la brasserie. Ca sent le houblon ou je m'y connais pas... Je regarde les sorciers en essayant de pas trop avoir l'air de vouloir tous les buter. Pis v'la que Clydette fait un numéro de lolita intégrale...
" Nan mais t'es sérieux ? T'as envie d'allumer tout le patelin, ou quoi ? " je maugrée discrètement pendant qu'il-elle fait genre qu'il me calcule pas.

Quand il me demande si j'ai une autre suggestion pour son plan, je lui réponds :
" Ouais... Va jouer dans l'mixeur... "
Et j'le laisse mariner, parce que je suis sur que ce débile n'a jamais vu la gueule d'un mixeur...
J'lui passe devant et j'lui tiens la porte en ptit esclave bien dressé, et on s'retrouve dans la brasserie déserte. Y'a des bouteilles partout, fait chaud, j'ai juste envie de me biturer.
Mais nan, y'avait la mission...
" Bon on glande quoi, maintenant... Y'a personne, on n'a qu'à foncer et prendre ce qu'on est venus chercher... "
Mais un bruit de pas nous a empêché de faire ce super programme.
" Bonjour Monsieur... Ah ? J'ai cru entendre un client... Il n'y avait pas un homme avec vous ? Bah, aucune importance ! Bonjour Madame ! "
J'ai mis un temps à comprendre qu'en fait, ce connard me calculait pas. J'ai voulu lui péter la gueule, mais l'autre blondasse m'a bousculé avant que j'ai pu bouger. Merde, je suis sensé m'écraser ?! Alors que ce connard m'a clairement manqué de respect ?! Putain c'est pourri la vie d'esclave !
Et je dois en plus entendre la bonasse lui faire un numéro de charme genre pas possible, pour lui faire croire qu'il-elle va lui vendre un houblon qui déchire ou je ne sais quoi. Putain et le vieux marche comme pas possible. Faut dire qu'il a pas décroché de son décolleté, l'enfoiré... Finalement, Clydette poulette arrive à le convaincre de nous faire entrer dans son atelier. Pfff mais il est con ou quoi ? Ou il espère pouvoir serrer de la Danoise entre deux futs de bière ? J'en ai rien à foutre, tu me diras - quoique, j'aurais bien aimé la baiser le premier... - si le vieux la baise, j'ai le temps de chercher Conrad...
Merde les ateliers sont au sous-sol... Super pratique pour une exfiltration, tiens... Et où est-ce qu'ils crèchent, ses esclaves ? Tu crois que l'autre tarlouze sans soutien-gorge va penser à demander ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Mar 13 Nov - 11:02
Ce gamin n’était décidemment pas bien élevé, mais ça n’était sans doute pas le bon moment ou le bon endroit pour lui apprendre la politesse. Depuis le départ il n’avait fait que gueuler et pester, et Clyde commençait à en avoir marre de ce clown. Les Inquisiteurs baissaient doucement dans son estime, déjà qu’ils n’étaient pas bien haut. Ouais, il les mettait tous dans le même panier, et alors ? Une fois dans la brasserie, le sorcier fut tenté de lui intimer de la fermer, bordel, pourquoi pas avec une bonne tarte, mais le patron vint interrompre cette envie vengeresse. Hm. Tant pis. La jeune femme qu’il était devenu esquissa un sourire et répondit au bonjour de l’homme. Le moldu à côté de lui-elle semblait vouloir agir mais Clyde le bouscula avant qu’il ne l’ouvre. Ou invente une quelconque connerie…

Les négociations purent commencer. Ca n’était pas très compliqué, et puis le sorcier en face de Clyde avait du mal à le regarder dans les yeux. C’était trop facile. Ca plus les mensonges savants qui dégoulinaient de sa bouche, et le mec était totalement embobiné. Finalement cette erreur de sexe n’était pas un mal, ils allaient sans doute gagner du temps. « J’adorerais visiter vos installations, c’est possible ? » Evidemment que c’était possible, et tout ce petit monde, Stan inclus, descendit au sous-sol.

En bas c’était plutôt propre et net, et ça ressemblait à… une fabrique de bière-au-beurre, en fait. Comme c’était étonnant ! Il y avait là tout l’attirail classique : des cuves, des futs, un laboratoire aussi, séparé du reste par une grande baie vitrée. Cette brasserie n’était pas vide de vie, et Clyde vit passer bon nombre de Moldus, très occupés, qui ne levèrent pas les yeux vers eux. Apparemment c’était là la main d’œuvre principale de l’établissement. Ils semblaient majoritairement bien soignés, peut-être un peu blêmes et un peu maigres, mais une expression de dégoût vint tordre la bouche de la jeune femme. Changement que le patron capta bien, cessant ses explications enflammées pour lui demander ce qui n’allait pas, ma chère.

« Je vois que vous avez des moldus, il y en a partout, ça grouille. Mais dites-moi, j’espère qu’ils ne… dorment pas dans ce sous-sol aussi ? Par Merlin quand je vois le peu d’hygiène dont est capable mon propre esclave, que je dois me trainer par obligation et réprimander sans cesse… Je serais surprise que vous laissiez leurs sales petites mains trainer toute la nuit sans surveillance autour de votre précieuse production ! »

Clyde imaginait l’Inquisiteur en train de bouillir à côté de lui comme un chaudron, et cela le ravissait. Le propriétaire des lieux, lui, se mit à rougir, conscient que sa main d’œuvre pouvait créer ce genre de réaction chez les sorciers les plus radicaux. Lui-même considérait les moldus comme une main d’œuvre pratique et pas chère, et se fichait un peu de leur nature. Mais ils n’étaient pas tous aussi tolérants. Lui-même était rendu tolérant grâce au profit que cela représentait. Il se mit d’abord à bégayer avant de s’expliquer.

« Oh non, non, ne vous en faites pas ! Venez suivez-moi… Vous voyez le monte-charge là-bas dans le coin ? Il communique avec les étages de la maison. Les moldus logent en haut. Et ils ne descendent pas sans une inspection très stricte, ils doivent être propres et nets. Ces petits pouilleux, on ne les laisse pas faire n’importe quoi, bien sûr, c’est une maison sérieuse ici ! »

Une goutte de sueur qui perlait sur le front du patron fit hausser un sourcil à Clyde, qui finalement se mit à sourire. La jeune femme semblait satisfaite de la réponse. Ils discutèrent encore quelques temps, Clyde semblait intéressé par les explications de son interlocuteurs, et surtout captait son attention, laissant à Stan l’occasion de s’éloigner au besoin. Ca commençait à durer pas mal en fait, le patron était intarissable, et il devenait aussi un peu trop familier. Quand il sentit une main effleurer sa taille et ses fesses Clyde décida que c’était plus que l’heure de partir. Parceque c’était bien gentil tout ça, mais il n’irait pas jusqu’à écarter les cuisses pour le bien d’une mission ! Il s’était déjà retenu de ne pas lui envoyer un crochet dans la mâchoire, par réflexe. Rappelant son esclave (plusieurs fois, arrête la branlette ça rend sourd, incapable), le trio remonta à l’étage et pris congé de leur hôte. Clyde avait promis qu’ils se reverraient le lendemain, pour parler affaires.

« Bon. T’as vu tout ce que tu voulais voir ? On prend une chambre dans une auberge du coin pour attendre la nuit ? Ou alors t’as une meilleure idée ? Bosse un peu, y en a marre que je sois le seul à prendre des initiatives… »

Oui, Clyde était bougon. Le naturel revenait au galop, et jouer la chagasse, ça n’avait qu’un temps, c’était trop d’efforts. Ils s’étaient un peu éloignés de la brasserie et s’étaient dirigés vers une rue plus calme, où personne ne s’intéressait à ce qu’ils auraient pu se dire. Par contre on les observait, encore et toujours. C’était vrai, en fait, dur dur d’être une bombe…

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1076-stanley-ss-summers
Messages : 135
Date d'inscription : 27/07/2017
Célébrité : Jai Courtney
Crédits : Mo apparemment

Double compte : Adara Dragenvann & Dagobert Sabordage

Age : 28 ans
Sang : Moldu ma couille
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif
Dialogue : deeppink

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Sam 17 Nov - 22:23
« Je voulais le faire tout seul ! »
août 2047


Une fois en bas, j'ai commencé à tout regarder. C'était genre compliqué, parce que le connard de proprio nous mataient bien. Enfin surtout Clydette. Mais quand même, j'pense qu'il n'aurait pas kiffer que je parte en ballade, comme ca.
Quand Clydette se met à parler de l'hygiène de son esclave, je la regarde : il a un esclave lui ? Merde, mais elle parle de moi, la grognasse ! Bordel, j'espère que c'est pour le rôle, parce que sinon j'vais te me la rouler sous l'aisselle, il va voir si chuis propre ! Mais merde, chuis bien obligé de me concentrer : M'sieur-Dame a réussi à faire parler le vieux con. Il nous montre un monte-charge. Apparemment, les captifs sont logés plus haut. Cool, ca sera plus facile de faire évader Conrad. Faut que je m'approche plus, pour regarder comment c'est foutu, et ptete essayer de parler à un gus.
Je jette un coup d'oeil à Clydette et son fan club à un membre - et quel membre LOL tout ridé et décrépit ! Mais total au garde à vous ! - et je m'approche du monte-charge. Il a l'air correct, mais chuis sur qu'il fonctionne avec leur magie de merde. Faudrait me flinguer pour que je monte là-dedans... Je vérifie que le proprio des lieux est bien occupé : il a pas sorti son nez du décolleté de Clydette. Cool. Du coup, je glisse un coup d'oeil dans la cage du monte-charge, voir combien y'a de boutons. Avec un peu de bol, c'est juste pour la main-d'oeuvre, du coup c'est en ligne direct avec les piaules.
Mais nan... Bordel, ca dessert toute la baraque, y'a 5 boutons... Bon, c'est pas énorme, mais va savoir lequel est le bon... On peut pas se glisser en douce du coup... Ca sera trop aléatoire...

Je réfléchis à ce qu'on va bien pouvoir faire de tout ca... Apparemment, la baraque est pas mal en bois. A vue de nez, il doit y avoir une quinzaine de types qui s'activent. J'ai pas encore vu Conrad... Faudrait que je demande à quelqu'un si... Ah si ! Il est là, en train de remuer la soupe de houblon ! Bon, déjà, il a pas encore l'air cané. Pas en forme, mais vivant.
Il doit se sentir observé, parce qu'il relève la tête et me regarde. Merde, il va pas dire quelque chose de con, au moins ?! Il a l'air stupéfait, mais il la ferme. Atta, il croit quand même pas que je suis esclave, moi, maintenant ? Nan mais quel con... Il a l'air super dépité, quand d'un coup, il tourne la tête. Je regarde aussi d'où vient le son. Ah merde, c'est Clydette qui piaille pour qu'on se barre. Ca fait combien de fois qu'il-elle appelle ? Ca intéresse qui, d'abord ? Chiotte, les apparences... Je fais genre toutou docile et je le-la rejoins.

Finalement rendu dans une rue calme, Clydette se met à grogner comme une pucelle... Ce qu'il est, techniquement, la tout de suite... Bordel, ca devient intéressant, là...
" Tu te fous de ma gueule ?! T'as envoyé chier toutes mes idées pour nous coller dans ce trip d'esclavage, avec ton chepiaf à la con ! Et maintenant tu veux que je bosse ?! C'est l'hopital qui se fout de la charité là ! "
Les regards braqués sur nous - sur Clydette - commencent à etre bizarre. Merde, je suis pas sensé lui gueuler dessus...
" On prend une chambre. On va pas faire 40 000 aller-retour... et on pourra parler tranquille. "
Aussitôt dit, aussitôt fait.
Une fois planqués dans la piaule, j'me plante devant lui-elle.
" Alors qu'on soit clairs ! Je suis ptete sensé être ton foutu esclave, mais y'a des limites ! Tu me traites plus jamais de craspec ! "
Bon, ca, c'est dit. J'vais pas lui parler de respect, je peux quand même comprendre qu'il peut pas faire genre qu'on est potes si c'est supposé être mon proprio.
" Je sais pas à quel étage ils pioncent : le monte-charge a trop d'étages. Ca va prendre un temps pas possible de chercher, et en plus on risque de se faire toper. Du coup, j'ai une idée, ouais... On fait ca de nuit. Quand tout le monde pionce. Et on se sépare : tu fais diversion, et moi je récupère Conrad. Il te suivra pas, de toute façon. En plus, avec ta baguette, tu dois bien pouvoir foutre le feu, nan ? Moi je me démerde pour rentrer. Avec la confusion, personne captera que j'ai rien à foutre là. Soit j'arrive à choper Conrad, soit je me glisse dans le groupe évacué. Ca sera le bordel, on pourra se barrer tranquille. Le temps qu'ils comptent leurs petits, on sera à Vivecime... "

Et BIM ! Simple, efficace !

Le dé du destin:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Apocalypse, chap 17 verset 14
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3151
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Sam 17 Nov - 22:23
Le membre 'Stanley Summers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Danse avec les Loups
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2161-clyde-eoganan
Messages : 74
Date d'inscription : 16/07/2018
Célébrité : Michael Eklund
Crédits : Google/moi

Double compte : Damian Petrovic

Age : 56 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Veuf
Métier : Chasseur, pisteur, éclaireur, traqueur, dénicheur, et plein de trucs en "eur"… Il s'emploie a assurer l'expansion et la pérennité de Vivecime, et à prendre son pied.
Baguette : Bois de pin patiné par le temps, 37cm, lourde, épaisse et rigide, sans décoration ou fioriture. Cœur : griffe de nundu.
Epouvantard : Des flammes
Dialogue : dodgerblue

Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Ven 30 Nov - 17:41
Spoiler:
 

Apparemment l’Inquisiteux avait des revendications. Arrivés dans leur chambre, enfin au calme, il se planta devant lui, et lui sortit un argumentaire express qui glissa littéralement sur lui. Comme un pet dans des draps de soie. Mais heureusement, Stan cessa de se plaindre pour ensuite aborder le point crucial : leur mission. Il était temps… « En plus, avec ta baguette, tu dois bien pouvoir foutre le feu, nan ? » Les yeux de Clydette s’écarquillèrent un instant, avant qu’il ne rattrape cette expression qui lui avait échappé. Du feu ? Et quoi encore. Nonononon, Clyde et le feu ne faisaient pas bon ménage… Il faudrait trouver autre chose. Il avait de toute façon sa petite idée. Ce qui était plus problématique par contre était que le polynectar serait sans doute en fin de course. Heureusement, il aurait la nuit avec lui pour éviter qu’on discerne franchement son visage.

« Mouais, ben on va faire quelquechose comme ça. Je ferais diversion, tu feras le reste. Ok. Mais en attendant, je vais dans la salle de bain, j’espère que t’as pas envie de pisser, parceque je compte bien y rester un moment… »

" J'pisserai sur tes fringues, ça te changera pas l'odeur... " Entendit-il Stan marmonner.

La nuit ça n’était pas pour tout de suite, et Clyde portait sur lui un corps qui avait de quoi être distrayant, et avec tout ce temps à tuer, il ne comptait pas se priver ! Stan le regarde alors avec un espèce de sourire pervers. Auquel Clyde répondit qu’un clair geste du majeur.

" T'as b'soin que j'te frotte ? " et il esquive en ricanant toute tentative de Clyde pour le chopper.

L’action du polynectar s’était fatalement envolée quand ils purent sortir de la chambre. La nuit était totalement tombée, et l’heure était assez avancée pour que travailleurs honnêtes soient rentrés chez eux. Finalement, Clyde se sentait mieux dans sa peau, mais toujours pas dans ses vêtements puisqu’il portait toujours le costume gris passe partout. Il avait mis un peu de suif sur sa barbe et les côtés de son crâne, pour noircir un peu son look et avoir l’air moins reconnaissable. L’Inquisiteur et le Phénix étaient arrivés à l’arrière de la brasserie. Tout était calme là aussi. Devant eux, un grand mur percé de quelques fenêtres sales abritait derrière lui le contingent d’esclaves. Clyde murmura un Allohomora qui fonctionna et ouvrit à Stanley une entrée vers sa cible.

Une fois son acolyte entré, il repéra une autre ouverture au ras du sol, une petite meurtrière qui donnait sans aucun doute sur le sous sol, et la fabrique. Il réussit également à l’ouvrir et se permit d’attendre quelques secondes, que ses yeux s’habituent un peu à l’obscurité. Juste en dessous de l’ouverture se trouvait tout un enchevêtrement de vannes et de gros tuyaux qu’il avait repérés pendant leurs visites… « Destructum ». La vanne sauta avec un sifflement avant de vômir une quantité impressionnante d’eau claire qui vient s’étaler sur le sol de la fabrique. Le niveau montait relativement vite, et s’accompagnait d’un puissant ronronnement mouillé.

Mission accomplie, Clyde s’écarta de la meurtrière, qu’il referma, pour se glisser au calme dans l’obscurité. Très rapidement les premières fenêtres de la brasserie s’éclairèrent. Puis encore d’autres. Ca y était, l’alerte était lancée, mais plus vite qu’il ne le pensait, la fenêtre par laquelle Stanley était rentré se rouvrit. L’Inquisiteur était là, et il trainait à sa suite le vieux moldu hébété.
« Impeccable. Allez, on traine pas ici… »
" Je veux ouais... Ils sont en train de flipper leur mère, là dedans !"

Il ne leur restait plus beaucoup d’obstacles à franchir, un seul en fait : sortir de la ville. Alors oui, il y avait la grande porte, mais aucun d’eux n’aurait pu la franchir sous le regard affuté des raffleurs qui montaient souvent la garde la nuit. Clyde, lui, pouvait transplaner. En fait ils auraient aussi pu arriver en ville en transplanant. Pourquoi s’était-il fait chier avec un hyppogriffe déjà ? Ah oui ! Parce qu’il POUVAIT le faire… Les trois hommes avaient marché rapidement pour s’éloigner de la brasserie. Sans doute le voisinage allait il lui aussi se reveiller. Derrière Clyde qui marchait en tête, ça murmurait, ça jurait aussi. Ils avançaient un peu trop vite pour Conrad.

« Approchez-vous. On va s’arrêter là. Vous vous accrochez très fort chacun à une de mes épaules. Chacune. Et très fort j’ai dit ! Ca ne me ravit pas plus que vous… Et vous lâchez pas, ok ? »

Destination, Détermination, Décision. Quelques instants après Conrad vomissaient ses tripes sur un joli lit de mousse qui se trouvait là. Ca ferait un bon repas pour les fourmis. Mais ils avaient réussi. Ils étaient sortis. Ils avaient volé un vieux moldu, foutu le bordel dans une brasserie, et ils étaient de retour à leur point de départ. Clyde avait choisi cet endroit, parce qu’en attendant Stanley il avait eu le temps de l’observer. A l’air libre, ils risquaient moins de finir encastrés dans le mur d’un bâtiment. Personne n’était désartibulé, ce qui était une bonne chose, parce que cela voulait dire… Que Clyde n’avait plus aucune raison de rester là.

« Et bien ? A y est, on est libre et on est content ? Finalement, c’est quand même bien pratique la magie, hein ? »
[deeppink]" J't'emmerde... Un coup de bazooka, ca aurait fait un meilleur résultat ! "[/color]
« Bref, c’est fait. Vous êtes libérés tous les deux, et moi aussi je vais me libérer si vous voulez bien. Bye hein. »

D’un tour de baguette, Clyde disparut en transplanant, non sans avoir offert un dernier doigt d’honneur à Stanley comme d’autres auraient fait coucou de la main. Oui, il laissait deux moldus seuls dans la nature en pleine nuit. Mais il y avait un Inquisiteur dans le lot, nan ? Il saurait se débrouiller pour les amener à bon port. Et puis leur compagnie commençait à hérisser le sorcier. Big devait l’attendre dans les alentours de Pré-au-Lard, et Clyde comptait bien récupérer l’animal avant qu’ils ne rentrent chez eux, à Vivecime. Une fois le soleil levé il irait faire son rapport de mission. La Callaghan serait satisfaite pour sûr. Le moldu était sauf et entre de bonnes mains. Enfin bonnes… non, ni bonnes ni propres, mais ça c’était une autre histoire.


Spoiler:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
The annoying piece of scottish shit
.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3151
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté Ven 30 Nov - 17:41
Le membre 'Clyde Eoganan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Contenu sponsorisé
Re: Mission | Collaboration forcée (Stan)
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Pré-au-Lard