AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Silja E. Toivonen ❞
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 16:17
Silja Elina Toivonen
FT ALLIE GONINO

Nom(s) Toivonen Prénom(s) Silja Elina Date et lieu de naissance 1/10/2023 à Inari, Finlande. Nationalité Finlandaise Statut du sang basique #1 Statut civil célibataire Activité professionnelle barmaid. Ville habitée Londres Faction Ordre du Phénix Baguette 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane. École Durmstrang Maison A Poudlard Silja aurait probablement été envoyée à Gryffondor, mais elle joue pour Poufsouffle.

Anecdotes & Caractère Il y a ce stéréotype qui court les rues que les Finnois sont des gens aussi froid que leur pays en plein hiver, qu'ils ne sourient jamais et qu'un bonjour à un inconnu leur écorcheraient la gorge... et ce n'est pas en rencontrant Silja qu'on pense le contraire. On pourrait croire que ses origines Anglaises par son paternel l'auraient un peu adoucie, l'auraient rendu un poil plus sociable au premier abord ou encore qu'elle aurait hérité du célèbre flegme britannique, mais ce ne serait qu'une cause perdue. Peut-être est-ce le fait d'avoir grandi sur les terres scandinaves sans cette présence d'outre Manche qui l'a rendu ainsi, une véritable petite Finlandaise en bonne et due forme. De même son physique ne dira pas le contraire, excepté les yeux noisettes de son père, Silja a également hérité de l'apparence de sa mère se fondant ainsi dans la masse de la majorité des grandes blondes natives aux silhouettes élancées et aux traits fins. Et cela lui a toujours bien convenu. Se faire remarquer ou tirer son épingle du jeu ne l'intéresse pas, elle laisse ce spectacle superficiel à ceux qui crèvent d'envie de reconnaissance, de regards qui se retournent sur leurs passages. Ce n'est pas pour autant qu'elle s'efface, Silja sait ce qu'elle vaut et ça lui suffit. Par exemple, cette dévoreuse de grimoires depuis son plus jeune âge préférait étendre ses connaissances à l'encre sur d'innombrable rouleaux de parchemin plutôt que de faire sa demoiselle je-sais-tout face à ces petits camarades de Durmstrang et professeurs avides qu'un d'eux prennent la parole.

D'ailleurs Durmstrang... parlons-en. Silja était l'élève quelconque, bien loin d'être populaire, avec seulement qu'une petite poignée d'amis, LES vrais amis. Sa mère lui a appris très tôt à ne pas faire confiance au premier venu, et prenant conscience petit à petit des véritables enjeux du monde sorcier, Silja suivait ce conseil un peu trop à la lettre. Suivre son instinct ne faisait pas parti de son vocabulaire, elle avait appris à toujours réfléchir à deux fois, à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler... une vraie nécessité lorsqu'on côtoie une école regorgeant de morveux pro-mangemorts marchant dans les pas de papa maman. Oui, quelqu'un de réfléchi, voilà qui la qualifiait bien. Et sa réflexion l'avait poussé jusqu'à maîtriser parfaitement l'art du mensonge. La Toivonen avait jugé qu'une trop grande solitude, qu'un trop gros manque d’interaction avec ses petits camarades ne seraient pas vus d'un bon œil, alors elle se forçait. Elle se forçait à esquisser des sourires, à déblatérer des banalités, à acquiescer de la tête quand l'un prétendait que les moldus devaient être réduis à l'état de poussière, à applaudir quand l'un vantait les mérites et encourageait le projet de filet du diable, bien qu'elle n'en pensait pas un mot et qu'elle avait juste envie de leur envoyer un avada en pleine face. Mais jamais, du moins elle ne l'avait jamais remarqué, quelqu'un l'avait soupçonné d'être de l'autre côté de la barrière, qu'elle était le fruit d'une sorcière et d'un né-moldu. Jamais.

Un caractère digne d'une carapace de protection. Ne rien laisser paraître, tel était le moto de Silja. Obtenir ne serait-ce qu'un petit sourire volontaire de sa part était un miracle. Et pour ça, elle ne pouvait que remercier l'état d'esprit finnois. Dans ce pays où elle avait grandi, il était normal d'être introverti, presque tout le monde l'était, de ne pas serrer la main de quelqu'un qu'on vient de rencontrer, et si jamais cela venait à se produire c'était un véritable miracle, par exemple. En revanche mettez le peuple scandinave sous l'emprise de l'alcool et ils seront les gens les plus chaleureux de la terre et n'auront plus aucun secret pour vous. Et c'est bien ce qui a conduit Silja a bossé comme barmaid, parce qu'un fort pourcentage sert souvent à délier les langues. Cependant elle-même ne boit pas, ou alors elle ne se limite qu'à un verre voire deux grand maximum, de peur d'être prise à son propre jeu, ou de perdre le contrôle, sûrement l'une de ses plus grandes hantises.

Dieu merci, il y a quand même un petit cœur qui bat derrière ce bloque de glace. Silja n'est pas que cette fille froide calculatrice, elle sait aussi rire, tisser des liens sincères, aimer, profiter des petits bonheur de la vie... A force de vivre sur ces gardes dans un monde où elle peut tout perdre à tout instant, elle essaye de toujours, ou du moins la majorité du temps, voir le bon côté des choses. Car comme le dit si bien le dicton : l'espoir fait vivre, non ? Et l'espoir elle l'a parce qu'elle n'est pas seule dans ce merdier, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Elle se sent plus que loyale envers ces alliés dont elle ne connaît pas forcément les noms ni les traits, et ça lui suffit pour la regonfler à bloc et semer en elle la graine du courage. Silja subit peut-être actuellement ce monde de brutes mais est bien décidée à ne pas les laisser voler ses idéaux.  

Ce personnage est un personnage original et est joué par Noémie. Il ou elle a 25 ans, vit en France et a découvert le forum grâce à rip bébé Jules (non sérieusement, je m'en souviens plus ça fait tellement longtemps!). D'après elle ou lui, le forum poutre. Ce personnage est un premier compte.  
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 16:18
once upon a time

Il y a bien longtemps que ma mère m'avait parlé de l'Angleterre pour la première fois, ce pays où j'aurai du grandir disait-elle toujours d'un ton amère. Je voyais bien que ça lui manquait, mais moi... comment un pays que je n'avais jamais connu pouvait éveiller ce sentiment ? J'haussais généralement les épaules mais écoutais toujours avidement cette fameuse histoire, je ne saurais dire si elle était belle ou triste, mais injuste sans aucun doute. Après avoir foulé les salles de classe de Durmstrang, Minttu, ma mère, avait eu des envies d'ailleurs. Passionnée par l'histoire de la magie, elle rêvait d'écrire ses propres ouvrages, d'être reconnue comme une historienne de renom, et c'est ce qui l'avait conduit sur les routes du monde entier. L'Inde, les îles Fidji, l'Argentine, le Canada... elle arrivait presque au bout de ses économies quand son périple la conduisit sur le sol Britannique. Poudlard avait été sa première priorité, j'étais encore haute comme trois pommes quand elle m'a expliqué pour la première fois avec des mots simples que c'était là-bas que c'était déroulé l'une des plus grandes batailles de notre histoire. Ce fut ainsi que j'appris qu'il y avait des méchants et des gentils et que leur affrontement était encore d'actualité aujourd'hui et pire encore... qui expliquait la désertification de mon père. Ou comment prendre l'innocence de ta gamine à 6 ans à peine.

Mon père... parlons-en. Arrivée à Londres et ne lui restant plus que quelques gallions en poche, ma mère avait décidé de se trouver un petit boulot sur place car, selon elle, l'histoire Britannique était bien plus intéressante que celle Finnoise, et être sur place l'aiderait à peaufiner ses recherches et pourquoi pas inspirer son premier ouvrage. Sa détermination l'avait conduite à bosser chez Fleury et Bott sur le célèbre chemin de traverse, c'est là que la magie opéra. Il était venu à ses devants parce qu'il cherchait un ouvrage historique en particulier, elle fit quelques commentaires sur le livre en question qu'elle avait lu et relu, puis ils mentionnèrent d'autres écrits, et se rendant compte au bout d'une vingtaine de minutes qu'il était en retard à son rendez-vous, l'invita à diner le soir même pour continuer cette conversation. Depuis ce moment ils n'avaient eu d'yeux que pour chacun.

Petit retour en arrière...

30 Août 2019, 19h59.
Jack serrait un peu trop fort la main la main de Minttu, elle ne broncha pas mettant ça sous le coup de l'anxiété. Tous les yeux des partisans étaient rivés sur la télévision, seule la voix de la présentatrice résonnait dans l'appartement du collègue de Jack. Encore quelques secondes et... l'effusion de joie. Ils avaient réussi. Leurs idéaux avaient gagné, leurs longues heures de travail au QG avaient payé... Ernest Metelli avait remporté les élections. L'Ordre du Phénix prenait le pouvoir. Jack en pleurait. Son allégeance à l'Ordre datait de sa scolarité à Poudlard où beaucoup lui avait fait comprendre que lui, ce né-moldu de bas étage, n'avait pas sa place dans la société sorcière. Aujourd'hui il criait victoire. Il allait enfin pouvoir vivre heureux et, surtout, libre. S'il avait su...

L'assassinat de Metelli lui donna la rage, une profonde haine contre ces enfoirés d'ombres et d'héritiers. Il se dédia alors d'autant plus à son parti alors que Minttu restait en retrait, non pas qu'elle ne partageait pas les idéaux de son conjoint loin de là, à observer les changements politiques et historiques qui se déroulaient devant ses yeux. Elle lisait les journaux, écoutait la radio, regardait la télévision et prenait inlassablement des notes. Elle voulait relater les affrontements dans un ouvrage où, elle espérait, les Phénix en ressortiraient vainqueurs.



Elle avait toujours le regard lourd quand elle me racontait la suite de l'histoire. La nouvelle victoire n'avait duré que trois petites années avant que les mangemorts remportent la mise à nouveau en 2023. La détermination de mon père était à vif après les événements orchestrés par l'ennemi, mais ma mère y mit un terme malgré elle, malgré eux : elle était enceinte. Et il n'était pas question pour elle d'élever son enfant dans un pays en guerre et où Jack risquait plus que jamais sa vie à tout moment. Un nouveau-né, voilà qui bouleverse votre vie... au point que ce soit le futur papa lui-même qui suggéra la fuite et la Finlande comme pays de destination, Minttu en étant originaire, il y serait plus facile pour eux de s'y adapter.
C'est donc en mars 2023 qu'ils élurent domicile dans la petite maison où j'ai grandi. Je n'ai pas fait mes premiers pas dans les rues d'Helsinki comme ma mère, non, mes parents avaient jugé préférable de vivre dans une région beaucoup moins peuplée, où nous passerions inaperçus... la Laponie, et plus particulièrement dans la petite ville d'Inari. Honnêtement, je n'ai rien à redire sur leur choix, je m'étais toujours plu là-bas. J'y ai d'ailleurs vu le jour, enfin façon de parler à cette époque de l'année la nuit tombait déjà très tôt, le 1er octobre. Un beau bébé en pleine santé qu'on présenta comme étant « Silja Elina Toivonen », tous ignorait qu'en réalité j'aurai dû être présentée comme « Silja Elina Risby-Lina » les vrais noms de mes parents. Et leurs prénoms aussi accessoirement. A Inari, ils étaient connus comme Tuukka et Aino. Leur fuite et la chasse aux Phénix qui avait débuté les avaient poussés à changer d'identité. Le sourire aux lèvres, ma mère me justifiait son choix « Toivonen car ça veut dire espoir, on l'a toujours gardé malgré tout ». J'ai toujours trouvé ça beau.

Mais notre espoir fut mis à mal quand les mangemorts annoncèrent leur vague de Grand Pardon. Nul doute que mon père était recherché. Que faire ? Partir se terrer dans un trou au fin fond de la forêt Lapone, priver sa famille d'un semblant de vie, sa fille d'une éducation ? Ou se rendre ? Cette dernière option semblait déjà plus vivable, beaucoup moins dangereuse du moins. Mais il n’avait pas le droit. C’est ce qu’il estimait, qu’il n’avait pas le droit d’imposer un nouveau changement de vie, un retour à une ancienne identité à ma mère et moi alors que le gouvernement Britannique n’était probablement pas à nos trousses. Et même si ma mère acceptait… elle se livrerait elle-même comme criminelle, me livrerait comme telle également alors que je marchais à peine, on se livrerait à une existence où notre liberté ne serait qu’un doux fantasme épiée de toutes parts par ces ombres de mauvaises augures. Minttu pouvait très bien prendre sa propre décision, ça oui, mais moi ? Il se refusait de faire un choix si crucial en mon nom, de me condamner à porter cette étiquette de Phénix en plein jour qu’on renierait et fuirait surement plus que la peste. Alors il se rendrait lui, nous offrant, il espérait, une liberté éternelle. C’était pour ça que ma mère était restée, pour moi. C’était pour ça que mon père s’était sacrifié, à cause de moi. Il planifia tout, ils ne s'étaient jamais mariés, il m'avait reconnu sous sa nouvelle identité... il pouvait toujours inventer un tour du monde ou un autre mensonge pour justifier son départ de Londres – si on le lui demandait. Il partit début 2025 promettant à ma mère de lui faire un signe, quelque chose qu'elle reconnaîtrait, le plus souvent possible pour la rassurer. J'avais un an et demi.

Ma mère gardait toujours le même livre sur sa table de chevet depuis des années, un ouvrage historique, celui dont ils avaient parlé la toute première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Le livre était arrivé à la maison quelques mois après le départ de mon père, et en son for intérieur ma mère était persuadée que c'était signe qu'il était vivant. Mais depuis... rien. Le néant. Ça tuait ma mère qui lisait et relisait l'ouvrage sans cesse au point d'en réciter des pages entières par cœur. Ce n'est seulement qu'à mon retour de Durmstrang que j'avais eu le courage de lire le fameux ouvrage qui relatait l'histoire du monde magique en Angleterre il y a de ça un siècle. Et je dois dire que ça éveillait ma curiosité. Bien entendu à Durmstrang on nous enseignait l'histoire de la Scandinavie principalement malgré de nombreuses références au Lord et son « œuvre » en outre-manche. Je me souviens encore des visages plein d'extase de certains de mes camarades à la mention du mage noir et des factions que sa mort avait engendré. S'ils savaient... Ma mère m'avait appris à ne jamais parler de notre parti pris, de nos croyances, si l'on me posait la question je répondais le plus vaguement possible. Jusqu'ici nous nous en étions bien sorti bien que nous ayons eu la peur de notre vie lors d'une visite impromptue des mangemorts scandinaves. Dieu merci au départ de mon père ma mère avait brûlé toutes les photos de lui, sauf une de nous trois qu'elle gardait précieusement cachée sous une lame de parquet. Elle avait également maîtrisé l'art du mensonge : mon père était un jour parti à la pêche mais n'était jamais revenu, la glace s'était probablement dérobée sous ses pieds racontait-elle toujours avec les yeux remplis de larmes. Incrédule je l'avais observé se plaindre de quelques moldus de la ville avec mépris, c'était pour aller dans leur sens m'avait-elle expliqué après leur départ, puis en larmes les jours suivant quand on annonça qu'on avait retrouvé leurs corps sans vie. Encore aujourd'hui la culpabilité la rongeait.

Passer sept ans à Durmstrang avait été un véritable bol d'air frais. Certes je devais toujours être sur mes gardes, faire attention à ce que je disais ou faisais, mais je me sentais un peu plus en sécurité qu'à Inari où tout ne tenait qu'à un fil. J'étais bonne élève mais sans grandes ambitions, j'aimais lire et écrire, peut-être devais-je suivre les pas de ma mère bien qu'elle n'ait jamais rien publié au final ? L'idée germait dans ma caboche quand j'entendais les autres clamer qu'ils marcheraient dans les pas de leur patriarche principalement. Alors... pourquoi pas moi ? J'en avais longuement parlé avec ma mère après l'obtention de mes ASPIC, pourquoi pas continuer son œuvre, et si ça me permettait de retrouver mon père ? Elle avait eu sa grande aventure étant plus jeune, je tenais à avoir la mienne aussi même si ça impliquait des risques. Et puis... elle pourrait toujours m'y rejoindre quand elle se sentirait prête ? Après maintes et maintes discussions ce fut décidé : je partais pour Londres du haut de mes 21 ans. Un job de barmaid au chaudron baveur, une vieille chambre de bonne où je planquais mes carnets noircis de notes sous mon matelas et l'espoir enfuit de le retrouver.

L’espoir fait vivre, j’avais raison. Cela faisait quelques mois que je bossais comme barmaid, j’avais pris mes petites habitudes dont celle de ne jamais arriver en retard, mais toujours avec dix minutes d’avance. Où donc avais-je merdé ? Première question qui traversa quand le patron me héla quand je fis mon entrée, pas de son bonjour habituel, non, d’un vulgaire et sec « Toivonen, dans la réserve, de suite ! » Savait-il ? Perkele. Voilà que je me mettais à jurer en finnois, c’était la fin des haricots. J’eu envie de demander à ma collègue de dire à ma mère que je l’aimais mais j’avais plus de fierté que ça. Sueurs froides. Plus que jamais j’avais peur. Et si un gars du ministère m’attendait de l’autre côté de la porte ? Pourtant je n’avais rien fait, strictement rien, mais s’ils avaient tout découvert, notre passé, le changement d’identité… Ma dernière pensée fut pour ma mère, une prière à mi mot qu’elle ait la chance de respirer encore, alors que j’ouvrais la porte tant redoutée. Il était seul. Mon patron était seul. Je revis, littéralement, regagnant immédiatement en assurance, au pire des cas il était sur le point de m’annoncer que je perdais mon job. Il s’enquit si je dormais sous les ponts, je regardais avec de grands yeux. Bien sûr que non. En quoi ça le regarde d’ailleurs ? « Alors fais-toi livrer ton courrier chez toi. Ton comportement avec les clients est à la limite de l’acceptable, je suis déjà bien gentil de te garder, ne pousse pas le vice ou c’est la porte. Compris ? » Il me fourra un paquet dans les mains avant de retourner en salle. J’étais son meilleur élément et ne manquais pas de lui savoir avant que la pièce de bois ne claque et me replonge dans ma solitude habituelle.

« Silja Elina Toivonen » mon nom était écrit noir sur blanc, tout comme l’adresse du chaudron baveur. On ne m’écrivait pas, sauf maman et ce n’était pas son écriture. Et même, elle m’écrivait chez moi. Etrange. Je défie le paquet avec une grande prudence. Encore plus étrange. Un livre. Un livre que je connaissais bien. Un livre retraçant l’histoire de la magie au siècle dernier en Angleterre. Le livre de chevet de maman. Le livre, dont elle était si convaincue, que papa lui avait envoyé après s’être rendu. Tout devenait confus. Etait-ce que le plus grand des hasards ? J’avais dû mal à y croire. Je tournais l’ouvrage entre mes mains et remarquais un marque-page. Je l’ouvris. C’était en réalité un bout de parchemin griffonné. « Vole de tes propres ailes, si tu le souhaites à présent » Si et à présent étaient soulignés, « Pour informations les pages 29, 8 et 45 sont très intéressantes. La page 21 est très précise, pas celle d’avant, ni celle d’après, la 21. Toivonen, tu renais, je te le jure. Pardonne-moi. PS : J’ai toujours aimé cet endroit, autant charmant que plein de surprises. D’ailleurs un ami habitait au 27, si tu lui rends visite parle lui de ce livre, il s’en souviendra. » Et c’était tout. C’était lui, je pouvais en mettre ma main à couper, mais je ne comprenais pas, pourquoi n’était-il pas venu lui-même ? Je lu le message plusieurs fois, lu les pages 29, 8, 45 et 21, la page à laquelle était le parchemin, un nom de rue était mentionné. Là où habitait l’ami ? Au 27 ? Je m’y rendis après mon service. Un tout petit et vieil immeuble, pas de signes de vie, pas de noms que je reconnaissais – alors que j’avais lu et relu les écrits de maman sur les actions de mon père et de ses camarades. J’abandonnais, on devait me faire une mauvaise blague. Un client qui m’avait en grippe surement.

Je rentrais épuisée ce soir-là. Je n’avais même pas faim. Juste faim des nouvelles du jour, comme d’habitude, surtout après les évènements de Tinworth. M’effondrant sur mon lit, la gazette à la main, je lis les premières lignes, les gros titres, puis la date du jour, le 26.08.2045. 26.8.45… Je bondis vers mon sac où se trouvait le bouquin. Ce n’était pas que des pages, c’était une date, le 29 août 2045 soit dans trois jours. Et 21 précise… 21h précise ! C’était un rendez-vous. Au fameux immeuble, au 27. Mais pourquoi n’était-il pas venu de lui-même ? Pourquoi pas juste un parchemin avec tout écrit noir sur blanc ? Je le relis pour l’énième fois de la journée. Voler de mes propres ailes… si je le voulais à présent… si je le voulais ? Faire un choix ? Un choix que je pouvais faire à présent ? Mais je volais déjà de mes propres ailes, j’avais quitté Inari, il le savait s’il m’avait retrouvé –comment d’ailleurs ? L’avais-je servi au bar sans même m’en rendre compte ?-, alors pourquoi voler de mes propres… Par la barbe de Merlin ! Mais oui ! Faire un choix, voler, les ailes… tout revenait à l’ordre ! J’étais en âge de faire le choix qu’il n’avait pas fait pour moi par le passé, j’avais le choix de m’investir moi aussi. « Toivonen, tu renais, je te le jure » le retrouver était-il synonyme de renaissance ? Ou faisait-il référence à notre fausse identité ? Dans ce cas-là pourquoi ne m’affublait-il pas de son nom à lui et de maman ? « Toivonen car ça veut dire espoir, on l'a toujours gardé malgré tout » La voix de ma mère comme un écho. Mais oui, c’était ça. Toivonen, l’espoir. L’espoir qui renait. L’espoir qui renait, l’ordre, une date, une heure, un lieu… Etait-ce vraiment moi qu’il voulait voir ou la potentielle Phénix qui se cachait sous ces plumes blondes ? Peu importe. Il m’avait tendu la main, une main que j’espérais tant, depuis si longtemps. Cependant je ne dis rien à ma mère, pas encore, c’était trop tôt, elle saurait tout le 30.

J’avais supplié mon patron d’avoir le 29 au soir en repos, le combat fut rude –il était toujours remonté par cette histoire de colis ce vieux troll- mais je l’emportais, enfin je ferai un soir de plus la semaine prochaine. Mais c’était pour la bonne cause. 21h tapante, je tapais à la porte. Un type mal rasé vint m’ouvrir. Ce n’était pas lui. Déçue et néanmoins chamboulée, je lui tendis l’ouvrage historique. Il me regarda d’un air soupçonneux, je remarquais son hésitation à refermer la porte, l’anxiété qui emplissait notre espace vital. « La page 21 est très précise et pleine d’espoir, vous ne trouvez pas ? » Je regardais à gauche puis à droite et dis à voix basse « Il parait qu’il renait, parole de Toivonen ». Il me dévisagea pendant une seconde qui me parut une éternité puis esquissa un sourire en coin à peine visible « Silja, j’aurai dû m’en douter, je t’attendais. Entre vite » Comment ça il m’attendait ? Ce n’était pas lui que j’étais censée retrouver mais mon père ! Pas le temps de poser de questions, il me guida jusque dans une petite cour intérieure où nous descendîmes des escaliers menant à une vaste cave faiblement éclairé. Il prit la parole et une dizaine de visages de tous âges se retournèrent sur moi « La fille de Risby se joint à nous ». Je n’étais que la fille de ?! Et le dit Risby –le véritable nom de mon père- ne semblait pas être présent puisqu’aucun des présents ne leva le petit doigt. « Silja. Silja Toivonen » dis-je simplement en allant m’asseoir un peu à l’écart du groupe. La réunion se passa, on disséqua Tinworth, je restais silencieuse. Je ne pris la parole qu’à la fin en allant à la rencontre du type qui m’avait ouvert la porte. Où est-il ? Ce n’était pas le moment. Les temps sont rudes. Il fallait que je garde espoir –ah, il se croyait drôle en plus-. Ca viendrait. Peut-être. Mais il était heureux, heureux que je sois là, et il le serait plus encore quand on lui apprendrait que j’étais venue ce soir, que je n’étais pas qu’un Phénix dans l’âme mais aussi, à marquer du jour d’aujourd’hui, un Phénix actif.

Tepu à Mangemort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t135-vivienne-mckay-bitch-pl
Messages : 903
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Winona Ryder
Crédits : me

Double compte : Isaïe Saab

Age : quarante-sept ans
Sang : pur
Statut : mariée à Amadeus McKay
Métier : rentière
Dialogue : palegreen

Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 16:20
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! T'ES REVIENDUUUUUUUE !!!!!

Invité
Invité
avatar
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 21:11
Omg, ma Noémie, quelle joie de te retrouver par ici.
Rebienvenue sur FDD et bon courage pour ta fiche !
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 768
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Double compte : James Windsor

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer.

Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 22:18
Ouh, une ancienne Jules

Bon retour sur FDD et bon courage pour ta fiche
Gérontophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t129-salome-yaxley
Messages : 361
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Alice Englert.
Crédits : Wild life.

Double compte : Sam Jones • Maddox Macnair

Age : Vingt-trois ans.
Sang : Sang pur.
Statut : Mariée à Murphy O'Ryan.
Métier : Employée à la commission de la Trahison, chanteuse du vendredi.
Baguette : 27,2 centimètres, bois de charme et crin de licorne.
Epouvantard : Un homme Sud-américain léchant un couteau recouvert de sang.
Dialogue : mediumpurple
your head on a platter
Sage petite dernière de la fratrie Yaxley • Mangemort débutante • En recherche de sensations fortes • Plus flegmatique que toi
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 23 Sep - 22:32
Ouiiiiiii, un autre vieux poulpe ! VIVE LES PHÉNIX I love you
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1224
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Sam 24 Sep - 12:07
Nonoooo !

Contente de te compter de retour parmi nous ! Bon courage pour ta fichette & tu sais où nous trouver au besoin !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 931
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Sam 24 Sep - 17:11
Bon retour Smile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Sam 24 Sep - 20:45
trop d'amour merci les poulpinous, ça fait tellement plaisir de retrouver fdd

Salomé, je n'aurai pas dit mieux ! Toi, t'es déjà ma copine ;p Phénix all the way !
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org
Messages : 754
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sophie Turner
Crédits : Kim

Age : 20 ans
Sang : Sale Moldue
Statut : célibataire
Métier : Domestique de la famille Kark, récemment entrée au service direct de Scylla Kark
Epouvantard : L'incursion d'un sorcier dans ses souvenirs.
Dialogue : [color=#6699cc]

Orpheline moldue ne gardant aucun souvenir de l'ancien monde. Appartenant à la famille Kark, elle coule des jours d'heureuse servitude, jusqu'au suicide de son amie Jenny. Cette mort brutale lui ouvre les yeux sur ses maîtres sorciers. Elle rejoint ainsi la Nouvelle Inquisition en juin 2045, espionnant ainsi pour le compte de sa faction la famille Kark. Rose participe a plusieurs opérations, et en ressort passablement traumatisée après blessé involontairement plusieurs des siens...
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Dim 25 Sep - 16:48
Bienvenue ici !

Bon courage pour ta fiche ! Smile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Ven 30 Sep - 14:32
Merci

Fiche terminée ! S'il y a des modifications à faire, et c'est fort probable, je doute pouvoir plancher dessus avant la semaine prochaine, je déménage ce weekend, commence mon nouveau boulot lundi et pour le moment j'ai pas de box (triste vie), du coup je compte sur la générosité de mes nouveaux voisins en attendant (sinon je m'arrangerais pour faire le nécessaire depuis le boulot).

merci d'avance
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1743
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Dim 2 Oct - 19:17
Petite note du Staff

Salut petit poulpe, et encore une fois bienvenue sur la version 2

Nous avons un petit souci avec ta fiche, rassure-toi, il n’y a pas de quoi effrayer un détraqueur !

En fait, nous avons la sensation que tu n’as pas bien compris ce qu’était le  « Grand Pardon ». En lisant ton histoire on a l’impression que le père va à l’abattoir, alors que c’est techniquement tout le contraire. On aimerait bien savoir ce que tu as prévu pour expliquer sa disparition. Alors naturellement ton personnage peut l’ignorer, mais nous on aimerait connaître le plan machiavélique prévu par la joueuse. Est-ce qu’il lui est arrivé des bricoles en chemin ? Est-ce qu’il a refait sa vie ailleurs ?

De plus, nous aimerions aussi qu’apparaisse dans l’histoire la façon dont Silja est rentrée en contact avec l’Ordre du Phénix, et comment elle les a rejoint, et à quel moment.

Voilà poulpynette, bon courage pour tes modifications.  

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1224
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Sam 8 Oct - 10:28
Bonjour petit poulpe Peut-on savoir où tu en es dans tes modifications ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Dim 9 Oct - 7:15
Hiiiiip Désolée, je n'ai internet chez moi que depuis jeudi et un weekend bien chargé, je planche sur mes modifications cette semaine !
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1224
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Dim 9 Oct - 10:10
Bon courage pour l'emménagement On te laisse jusqu'au 13 octobre pour faire tes petites modifs !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t326-silja-e-toivonen#2786
Messages : 169
Date d'inscription : 21/09/2016
Célébrité : Allie Gonino
Crédits : no.where

Age : 23 yo.
Sang : basique #1
Statut : célibataire
Métier : barmaid
Baguette : 24,5 cm, épicéa, cheveu de vélane
Epouvantard : Le corps inerte de sa mère.
Dialogue : #66ccff

Finlandaise sous fausse identité; Barmaid pour vous servir au Chaudron Baveur; Phénix à la recherche de son paternel... PERKELE.
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Mer 12 Oct - 18:37
Encore merci, le plus dur est passé héhé !

Les modifications sont faites ! Je ne vois pas le grand pardon comme l'abattoir, je me suis surement mal exprimée en rédigeant (j'ai modifié le paragraphe), je vois plus ça comme un sacrifice de la part du père, de quitter sa famille pour ne pas lui infliger une vie où ils seront sans cesse fliqués, pour lui ce n'est pas une vie. Anyway, j'espère que les modifications seront plus claires maintenant ! C'est également ajouté pour les Phénix. Concernant la situation actuelle du père, oui j'imaginais qu'il ait refait sa vie mais que Silja ne l'apprendrait que bien plus tard (ce qui explique, avec sa mise en contact avec les Phénix, qu'il n'est pas présent physiquement mais "psychologiquement"). Est-ce qu'il faut que je développe plus cet aspect du coup ? (comme ça concerne l'avenir je n'ai pas jugé bon d'écrire noir sur blanc le pourquoi du comment qui explique son absence mais je peux toujours changer ça aussi !)

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1743
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté Sam 15 Oct - 12:21
Félicitations, te voici validée jeune Phénix!

Tu rejoins l'Ordre du Phénix.

Nous t’invitons à créer ta fiche de liens pour que nos petits camarades puissent nouer des relations avec le tien, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage. N'hésite pas à faire un tour du côté des petites annonces pour voir si un poulpe ne chercherait pas des partenaires rp ! Pense à bien remplir tous les champs de ton profil !

Pour explorer l'univers plus en profondeur, tu peux aller te perdre sur le Wikia de Filet du Diable. Et si tu as des envies particulières ou des questions, le Bureau des doléances t'est ouvert.


BON JEU SUR FILET DU DIABLE !

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Contenu sponsorisé
Re: Silja E. Toivonen
ce message a été posté
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées