AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un sorcier vaudou avec le frère aîné de Calypso Layibadé, Kayin Layibadé Twisted Evil
Des scénarios en folie
Viens refaire le portrait aux sorciers avec la grande sœur de Salazar Sabordage, Madison Phillips
Des scénarios en folie
Prouve que t'en as autant dans la cervelle que dans le portefeuille avec le petit frère d'Armel Zabini, Alix Lancaster Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Darwin Roy - The freakshow sitting next to you ❞
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2430-darwin-roy-the-freakshow-sitting-next-to-you http://filetdudiable.forumactif.org/t2486-darwin-roy
Messages : 36
Date d'inscription : 12/10/2018
Célébrité : Rick Genest
Crédits : (C) flo

Double compte : Nilhem Kark & Hija Sabordage & Lux Salamander

Age : 32 ans
Sang : Rouge
Statut : Célibataire, ses envies sont comblées ou non par les récompenses de sa maîtresse.
Métier : Esclave des Layibadé, "Chose" de Calypso, barman, pianiste et prostitué occasionnel du Mangrove
Baguette : qui durcit de temps en temps
Dialogue : silver

Moldu des Layibadé, il leur est fidèle au dernier degré, ayant refusé de rester dans Londres après sa prise, retrouvant ses maîtres à Avalon - Il fume énormément, toujours hors des appartements de sa maîtresse. - Etonnamment versé dans pas mal de domaines, notamment les arts occultes, il s'est rendu indispensable au fil des années. - Son apparence, il la doit entièrement à Calypso, qui l'a transformé, en faisant une créature de cauchemars qu'il se complait à être. - On le découvre poète au piano, dans de rares instants. - Si on veut se payer ses "services" au Mangrove, il faut passer par la maquerelle, et les tarifs sont exorbitants.
Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 16:32
Darwin Abel Roy
FT RICK GENEST

Nom(s)  Roy, un nom que personne n'utilise et qu'il a depuis longtemps oublié. Il n'en reste que son accent, écossais, comme ses origines. Prénom(s) Darwin, 'Win pour aller plus vite. Il aurait peut-être pu en changer mais n'en a jamais senti le besoin. Il est qui il est. Point.. Date et lieu de naissance On l'a trouvé le 25 décembre 2015, sur les marches d'un orphelinat de Glasgow. Nationalité Ecossais, il n'a pas vu les highlands depuis de nombreuses années. Statut du sang Moldu, le bas de l'échelle. Statut Asservi depuis ses 16 ans (la moitié de son existence) Famille Sorcière Les Layibadé, famille à laquelle il doit la vie, et une existence à laquelle il ne pouvait que rêver. Ville habitée Avalon, depuis la prise de Londres. Faction Il n'est évidemment pas marqué, mais son allégeance va à sa famille et donc aux Mangemorts. Il croit en ce système, qui lui a permis une existence beaucoup plus confortable que ce que présageait son début catastrophique.

Anecdotes & Caractère Malgré sa grande taille pour son âge, Darwin a toujours été plutôt chétif, ce qui lui a valu d'être la tête de turc toute son enfance dans l'orphelinat sur les marches duquel on l'a déposé. Roy est un nom aléatoire qu'on lui a collé, comme une étiquette manquant d'attache, qu'il n'a jamais réellement adoptée. ○ Des coups qu'il a pris, des moqueries, est resté un grand sentiment d'impuissance qui lui a collé très longtemps à la peau. Qui s'est mué avec le temps en colère froide pour quiconque s'en prend à plus faible que soi. Loin d'être un violent, il se sert de sa nouvelle apparence pour faire rempart, de temps en temps. Mais vous ne le verrez jamais prendre position verbalement. ○ C'est à Calypso qu'il doit son apparence actuelle. Quand ils se sont rencontrés, ils avaient seize ans et Darwin avait déjà un tatouage, sur l'avant-bras. Autour duquel la jeune femme a créé ce nouveau personnage, ce nouveau lui. Il n'a pas tout de suite compris tout ce que cela impliquait et s'est laissé faire docilement. C'est quand il a vu le regard des autres sur lui changer qu'il a saisi l'ampleur de la transformation. Et qu'il l'a embrassé, sans hésitation. ○ L'esclave n'a que deux vices, que sa maîtresse lui laisse assouvir régulièrement. Le tabac, pour commencer, il n'est pas rare de le voir en train de fumer. Une habitude plus qu'une réelle addiction, mais si tout le monde déconseillé d'essayer de le sevrer. Le second est le plaisir charnel. Un besoin physique qu'il s'est découvert par le plus grand des hasards au contact de Calypso, peu de temps après son acquisition. La preuve physique est toujours le marqueur déclencheur qui fait tiquer la Layibadé en se disant qu'il est sans doute temps. Ses partenaires sont multiples, toujours choisis avec soin par la maquerelle, parfois à sa demande muette, si elle a remarqué son intérêt pour une personne en particulier. Mais c'est elle qui le tient, c'est une certitude. ○ La patience de cet homme est à toute épreuve. Essayez autant que vous le voudrez, il est impossible de le faire sortir de ses gonds. C'est ce qui arrive après avoir passé des années à encaisser les caprices de Calypso sans broncher. ○ C'est une réelle affection qui le lie à sa famille, et il serait capable de se faire couper en deux pour chacun d'entre eux sans la moindre hésitation. Il a un lien particulier avec chaque Layibadé et les connait comme personne. Oh, inutile d'essayer de le faire parler, il est loyal au dernier degré. ○ Insomniaque, il se contente de très peu de sommeil - on ne se couche pas tôt dans la demeure familiale Layibadé. On lui fournit une potion ou deux de temps en temps, pour qu'il continue de fonctionner normalement. ○ Au cours de ses années de servitude, il a engrangé quelques connaissances, notamment en botanique, sachant dorénavant reconnaître les nombreuses plantes louches trouvées chez sa famille, pour ne pas se faire empoisonner. Quelques potions également, à l'aspect, à l'odeur, pas question de laisser quiconque se faire empoisonner. Il goûte d'ailleurs toujours le bain au lait d'ânesse de sa maîtresse avant qu'elle ne se plonge dedans, après l'avoir bien entendu préparé lui-même selon une recette ancestrale qu'on lui a rapidement inculquée.  ○ On ne le dira jamais assez : Darwin a des doigts de fée, contrastant grandement avec son apparence redoutable. Les clients du Mangrove ont pu en faire l'expérience - pas comme ça, bande de cochons - lorsqu'il se mettait au clavier. Ses talents de pianiste datent de son enfance et ont été révélés grâce à la seule emplouée à lui avoir témoigné un brin de sympathie, Iris. Jouer est une échappatoire comme une autre et personne ne songe à le faire arrêter quand il commence, généralement jusqu'à ce qu'il s'épuise ou que ses doigts ne se déplient plus. ○ Extrêmement silencieux, il se déplace furtivement. Son apparence le rendant facilement repérable, il a appris à se jouer des ombres au cours des années. Sa spécialité est donc de faire sursauter un interlocuteur, un visiteur en apparaissant aussi soudainement que s'il avait transplané à ses côtés. Une habitude pour laquelle on ne l'a jamais réprimandé et dont il se sert allègrement pour mettre les gens mal à l'aise ou au moins, les faire rester à leur place en présence des siens. ○ Darwin est toujours en représentation, quand il est hors des murs de la demeure de ses maîtres. Son apparence a des conséquences, et il en joue allègrement, cultivant son aura de mystère dès qu'il en a l'occasion, comme une partie intégrante du bestiaire fantastique des Layibadé.

Ce personnage est un PERSONNAGE ORIGINAL et est joué par BLUEFEATHERS. Elle a 27 ANS (plus pour longtemps), vit en FRANCE et a découvert le forum grâce à UN CURIEUX CONCOURS DE CIRCONSTANCES. D'ailleurs, elle NE SOUHAITE PAS un parrain pour continuer l'aventure FDD. D'après elle, le forum est EN BOMBE BÉBÉ. Ce personnage est un QUATRIÈME COMPTE.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2430-darwin-roy-the-freakshow-sitting-next-to-you http://filetdudiable.forumactif.org/t2486-darwin-roy
Messages : 36
Date d'inscription : 12/10/2018
Célébrité : Rick Genest
Crédits : (C) flo

Double compte : Nilhem Kark & Hija Sabordage & Lux Salamander

Age : 32 ans
Sang : Rouge
Statut : Célibataire, ses envies sont comblées ou non par les récompenses de sa maîtresse.
Métier : Esclave des Layibadé, "Chose" de Calypso, barman, pianiste et prostitué occasionnel du Mangrove
Baguette : qui durcit de temps en temps
Dialogue : silver

Moldu des Layibadé, il leur est fidèle au dernier degré, ayant refusé de rester dans Londres après sa prise, retrouvant ses maîtres à Avalon - Il fume énormément, toujours hors des appartements de sa maîtresse. - Etonnamment versé dans pas mal de domaines, notamment les arts occultes, il s'est rendu indispensable au fil des années. - Son apparence, il la doit entièrement à Calypso, qui l'a transformé, en faisant une créature de cauchemars qu'il se complait à être. - On le découvre poète au piano, dans de rares instants. - Si on veut se payer ses "services" au Mangrove, il faut passer par la maquerelle, et les tarifs sont exorbitants.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 16:32
once upon a time


La pièce se remplit progressivement, mais Darwin ne regarde personne. Statue de marbre posée sur son tabouret, ses yeux effleurent les touches du piano du regard. L’instrument est neuf, et ses doigts fourmillent d’entrer en contact avec la surface lisse du blanc et du noir. Jamais le Moldu n’a été matérialiste, rien est à lui et il vit parfaitement avec cet état de fait. Mais cette pièce particulièrement lui a manqué, et cette chose qui n’a jamais été à lui lui a fait défaut pendant les longues semaines qu’a duré la fermeture du Mangrove. On ne peut bien sûr réellement parler de « fermeture », mais les autres termes sont à proscrire si on ne veut pas déclencher un ouragan dans la demeure Layibadé. L’événement est d’ailleurs à glisser sous le tapis, et ce n’est certainement pas lui qui va le remémorer à ses maîtres. L’éclat d’un souvenir passe sur le reflet poli des touches obsidienne. Mais il n’a pas le temps de lui revenir. Une silhouette familière vient de passer dans son champ de vision et une main douce passe sur ses épaules. C’est le signal qu’il attendait. Delia, la prostituée qui l’accompagne ce soir vient hisser sa silhouette de sylphide nordique sur le piano. Sa tenue évanescente ne laisse que peu de place à l’imagination en ce qui concerne ses charmes. Et c’est rapidement que l’esclave la quitte de ses prunelles pour se concentrer sur son instrument. Il n’est pas question d’être déconcentré, pas ce soir, soir de réouverture du Mangrove au grand public. Ses doigts se mettent donc en position et, délicatement, lancent le morceau choisi.




Darling, darling, oh, turn the lights back on now
Watching, watching, as the credits all roll down
Crying, crying, you know we're playing to a full house, house


Sa voix, d’ordinaire rocailleuse se mêle à ses accords, murmure prenant en ampleur au fil des notes. Chanter n’est pas ce qu’il préfère, mais il n’est pas rare qu’il le fasse, pour apaiser sa maîtresse avant qu’elle ne dorme ou simplement pour accompagner les mélodies qu’il ébauche sur le clavier du piano familial. Cela n’a pas été suffisant quand Calypso est revenue de Londres. Londres, dont ils ont tous été expulsés sans le moindre ménagement. Enfin, dans un second temps. Les images défilent à mesure que la musique s’amplifie. Il était situé exactement à cet endroit, en pleine répétition. Sa partenaire n’était pas la même, Kiara et sa peau chocolat étant d’ailleurs posée à ses côtés, sa main sans doute un peu trop près de son entrejambe et se serait fait reprendre s’ils n’avaient pas été seuls. L’agitation ne leur est pas parvenue immédiatement. Ses doigts avaient même quitté le piano pour remettre une mèche de cheveux de la jeune femme en place. Et c’est sur ses entrefaites que Kayin est apparu. Les deux esclaves se sont levés d’un bond, mais ils n’ont pas eu à s’en faire bien longtemps : « Darwin. Rassemble les autres. Vous descendez. » L’étincelle dans le regard du Layibadé n’annonce rien de bon , pas plus que les babines retroussées de Nande.  Il ne demande pas d’explication. Un des gardes du corps est déjà à pied d’œuvre quand il passe près des loges et c’est à l’étage qu’il monte, récupérer celles et ceux qui sont en train de préparer les chambres. Les bruits d’affrontement lui parviennent enfin. Rien ne se passe, dans son esprit. Il fait ce qu’on lui a ordonné de faire. Et il se retrouve en bas rapidement, dans les cuisines, avec une grosse trentaine de personnes serrées les unes contre les autres. Le tatoué ne fait pas un pas vers ses semblables. Ses prunelles sont rivées sur la porte. Il sait que Miss Caly et Miss Marie sont parties, plus tôt, pour régler un problème avec des terroristes. Son esprit a analysé et traité l’information en se disant qu’il traiterait leurs blessures quand elles rentreraient. La famille est indestructible, éternelle. L’idée que le combat pouvait venir jusqu’à leurs portes ne l’a pas effleuré jusqu’alors. Il est de ses esprits qui prennent les informations une par une, en faisant un parfait exécutant, mais certainement pas un chef de guerre. C'est donc dans le silence le plus total qu'il se pose contre un mur, les yeux rivés sur la porte. Et qu'il attend.


No heroes, villains, one to blame
While wilted roses fill the stage
And the thrill, the thrill is gone
Our debut was a masterpiece
But in the end for you and me
Oh, the show, it can't go on


Les images se dissipent alors que la pièce s’anime, s’agite. Les habitués sont de retour et c’est tout ce qui compte. Les corps commencent à s’enlacer un peu plus franchement, quelques parures tombent au sol. L’ambiance a un goût familier qu’il lui est fort agréable de retrouver. Ses doigts ne marquent pas de pause, enchaînant les lignes de portée pour que la musique continue. Ses prunelles détaillent rapidement les clients, appréciant de retrouver des visages connus. De leur côté, ils ont tellement changé qu’un peu de constance n’est pas de refus et il sait l’inquiétude qui a étreint sa maîtresse peu de temps avant que les portes ne rouvrent. Il ne la voit pas encore mais elle doit se promener dans les lieux, cet endroit sacré qui est sien. Soudainement, ses yeux en croisent d’autres qui se durcissent. Lui ne se perturbe pas. L’homme qui lui fait face, à peine à quelques mètres est un personnage important, apparemment employé au Magenmagot. Et il fait partie des quelques rares ayant louché sur la Chose de Calypso, à s’enquérir de son prix. Il se souvient encore de l’haleine plus qu’alcoolisée du client, quand il s’est penché par-dessus le bar où il officiait ce soir-là pour lui demander son prix. Ce à quoi Darwin a répondu, parfaitement impassible, qu’il fallait en parler avec Miss Layibadé. La poigne de l’homme s’était battue sur sa main, lui demandant pour qui il se prenait, à se croire spécial, insistant pour connaître immédiatement ses tarifs, sans doute peu à l’aise de trouver la reine des lieux pour confesser cette envie des plus inhabituelles. Il n’a pas été chanceux. Le mouvement a entraîné la chute du verre que tenait le barman, éclatant en mille morceaux. La surprise a fait sursauter une de ses collègues, qui, se cognant à lui, a fait choir la bouteille de sa main. Les éclats ont volé, et il n’a pas fallu deux secondes pour qu’un garde du corps ne se saisisse de l’importun. Les mots n’ont pas eu d’importance, on l’a mis à la porte fermement en rappelant la délicatesse de la marchandise. Quant à Darwin, on a pris soin de s’assurer que la peau n’a pas été entaillée. Rien. Fort heureusement. Qui sait ce qui serait arrivé à cet homme s’il avait abimé le chef d’œuvre de Calypso … En tous cas, il a compris la leçon. Mais Darwin peut toujours lire le désir, dans le fond de son regard. S’il recommencera ? Il a vu plus fou et déraisonnable. Mais pour l’instant, au piano, il ne craint rien.


We used to have it all, but now's our curtain call
So hold for the applause, oh

And wave out to the crowd, and take our final bow
Oh, it's our time to go, but at least we stole the show
At least we stole the show

At least we stole the show


La voix de Delia l’a renvoyé dans le passé en un battement de cils. Il est de nouveau dans les cuisines, à Londres. Et ses prunelles en fixent la porte, qui tremble. Ils ont tous entendu les bruits de combat. Les rugissements de Nande ont retenti dans l’intégralité du bordel, ainsi que des hurlements, le bruit de corps tombant au sol. Et soudain, plus rien. Jusqu’à ce que des pas s’approchent. Et que finalement, la cuisine s’ouvre, laissant passer des silhouettes masquées, brandissant leurs baguettes. Darwin ne bouge pas d’un iota. Son esprit analyse. Il s’agit des terroristes. Kayin n’est pas là. Les personnes investissent rapidement les lieux. L’un d’entre eux reste sur la volée de marche menant jusqu’à eux, et prend la parole : « Deux choix s’offrent à vous. Restez. Nous vous offrons la liberté, une main tendue, et une chance de prendre une revanche sur ceux qui vous ont opprimés. Ou quittez la ville. Immédiatement. Nous promettons qu’aucun mal ne vous sera fait. » Un sanglot s’élève alors qu’une des prostituées tombe à genoux. D’autres pleurs se joignent aux siens. Plusieurs esclaves hochent la tête, certains se tombent dans les bras. L’un des gardes du corps, Henrich, un grand gaillard d’origine germanique, est le premier à bouger. Du haut de ses deux mètres, il toise le leader et passe à côté de lui, sans un regard en arrière. Pas un des assaillants ne fait un geste pour le retenir. D’autres suivent, quasiment tous les membres de la sécurité, plus une ou deux filles, rapidement. Deux de plus. Il n’a toujours pas esquissé un mouvement. Ses yeux passent de l’un à l’autre, essayant de mémoriser qui part, et dans quelles conditions. Mais il est coupé par un corps, se mettant en travers de sa route. Un homme l’observe, détaillant ses tatouages vers lesquels il tend les doigts : « C’est eux qui t’ont fait ça ? » Il n’a pas le temps de finir son mouvement. La poigne de Darwin vient de se refermer sur son poignet. Le geste n’est pas violent, juste ferme. Il ne le touchera pas. « Oui. » La réponse est simple. Mais n’amène pas la conclusion que l’individu attend. Le relâchant, le moldu le contourne. « Darwin, non… » Le chemin est bouché, une nouvelle fois. Par Kiara, qui tente de prendre son visage entre ses mains. Il fait un pas en arrière. « N’y retourne pas. Ils ne font que t’exploiter, ils … » « Ecarte-toi. » Le regard qu’il lui lance la fait frissonner et elle n’insiste pas. Il ne l’aurait jamais brusquée. C’est ce que son apparence fait aux gens. Au monde. Et oui, il le doit. A une personne. A Calypso Layibadé. Et il n’est pas question, ne serait-ce qu’une seconde, dans son esprit, de la trahir. Alors, sans un son, il quitte les lieux. Ses yeux ne quittent pas son but, devant lui. Il ne s’attarde pas sur les cadavres qui jonchent le sol du bordel. Il ne tressaille pas quand Nande le rejoint, au détour d’une rue. Ni quand un des gardes du corps, attendant aux portes de la ville, le fait transplaner. Non. Il ne s’animera que lorsqu’on l’amènera devant sa maîtresse. Qui pleurera en le serrant contre elle.


Darling, darling, you know that we are sold out
This is fading, but the band plays on now
We're crying, crying, so let the velvet roll down, down


La suite n’a pas été des plus simples, mais l’existence de Darwin ne l’a jamais été. Que ce soit la dépression, ou plutôt le drama quand lequel s’est plongée Calypso pendant des semaines après les événements, pendant lesquelles il s’est plié à tous ses caprices sans broncher le moins du monde. Ou encore les humeurs de Kayin, qu’il a accompagné à de nombreuses reprises dans des transactions plus ou moins douteuses, dans le silence le plus total, parfaite menace muette accompagnée de Nande. Panser les plaies de la famille a pris du temps et il s’y est employé, avec diligence et discrétion, comme d’habitude, plus attentif, plus attentionné sans doute que d’habitude. S’il a eu peur ? Qu’on l’empêche de revenir, sans le moindre doute. La désertion massive du personnel, des esclaves a été un coup dur pour la maison. Il a également perdu des amis, mais a décidé de tirer un trait extrêmement rapide sur eux. L’important est ce qu’il a, son existence telle qu’elle est. Et il n’en aurait pas eu sans les Layibadé, il reste persuadé qu’il n’aurait pas survécu s’ils ne l’avaient pas acheté, au cours de son adolescence. C’est la reconnaissance qui guide chacun de ses gestes alors qu’il goûte à ce qu’il peut. Londres lui manque, bien évidemment, mais sa curiosité le pousse à explorer ce qu’il peut d’Avalon, côtoyant de nouvelles personnes, de nouveaux visages. Rien n’est simple, bien sûr ou en tous cas, rien ne l’a été. Mais la réouverture du Mangrove est une bénédiction pour lui. S’il croyait encore au Tout-Puissant, il le remercierait sans doute. Mais de son éducation religieuse de l’orphelinat, il ne reste plus qu’une certitude, celle d’avoir basculé de l’autre côté, celui du Malin, celui qu’a choisi Lucifer bien avant lui. Bercé par des rythmes vaudous, il s’endort cependant – quand il dort – en étant persuadé qu’il a trouvé sa place, qui vaut ce qu’elle vaut, mais qu’il n’échangerait pour rien au monde. Il n’est pas grand-chose, pour ne pas dire rien, mais ce rôle qu’on a dessiné pour lui et qu’on lui a confié lui correspond parfaitement. Alors maintenant, tout va rentrer dans l’ordre, de nouveau. Pour le meilleur et pour le pire.


We used to have it all, but now's our curtain call
So hold for the applause, oh
And wave out to the crowd, and take our final bow
Oh, it's our time to go, but at least we stole the show
At least we stole the show


Le morceau est terminé. Quelques applaudissements fusent mais ils sont peu nombreux, ce dont Darwin ne prend pas ombrage, bien au contraire. Cela signifie que la plupart des gens sont occupés à autre chose, ce qui est bon signe. Et c’était également le but de la manœuvre. Delia salue dans un mouvement fluide, et ses yeux accrochent celui du pianiste en se redressant. Ce qui achève les dernières résistances du moldu. Fort heureusement, il n’y avait qu’une chanson de prévue pour lui pour l’instant, un des barmen étant tombé malade le matin même. Il se relève donc, ramenant dans le mouvement un pan de sa longue veste devant lui afin de dissimuler le trouble que son corps exprime sans retenue. Le chemin jusqu’au bar lui semble long, surtout lorsqu’il se trouve interrompu sans sa marche par sa maîtresse. « Miss Caly ? » A-t-elle soudainement besoin de lui pour autre chose que sa tâche assignée pour ce soir ? Elle n’a pas l’air en colère, sa performance lui a donc convenu – le contraire aurait été une mauvaise surprise et plutôt inquiétant. Ses yeux se baissent et Darwin suit son regard jusqu’à la proéminence difficile à cacher. Il a donc été surpris à regarder d’un peu trop près la jolie prostituée. Le verdict ne devrait pas tarder à tomber. « Delia te rejoindra après ton service. » « Bien, Miss Caly. Merci, Miss Caly. » Il se décale pour la laisser passer, trouvant rapidement refuge derrière le comptoir. La soirée peut se poursuivre. Avec la perspective d’une issue … satisfaisante.


Stole the show

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2277-damian-petrovic
Messages : 149
Date d'inscription : 29/08/2018
Célébrité : Francisco Lachowski
Crédits : ?

Double compte : Clyde Eoganan

Age : 24 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, mais peut être plus pour longtemps?
Métier : Toutou de Cassandra Zabini
Epouvantard : Sa maîtresse le rejetant et pire, le revendant
Dialogue : Wheat
Gagnant du titre du Moldu le mieux traité d’Angleterre, il est plus que reconnaissant envers les Zabinis qui l’ont sorti d’une existence pourrie pour lui offrir tout ce dont un moldu peut rêver. Personnalisation de la fidélité aveugle, il soutient la cause Mangemort et considère les rebelles comme des fous dangereux. Naïf, terre à terre, et quasiment analphabète, il ne s’intéresse sinon pas plus que ça aux « histoires des grands », et se contente de servir au mieux sa maîtresse qu’il vénère en essayant de provoquer le moins de catastrophes possibles.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 17:51
DARWIN MON POOOOOTE! Enfin iléla cheers

Bonne écriture de fifiche!

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
Just because you can’t understand something,
doesn’t mean it is wrong
.
Le Secret du coffre maudit
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1654-isilde-sabordage-terminee?highlight=Isilde http://filetdudiable.forumactif.org/t1660-isilde-sabordage
Messages : 496
Date d'inscription : 19/01/2018
Célébrité : Jenna Thiam
Crédits : Me

Double compte : Chamaël Salamander

Age : 22 ans
Sang : Basique #2
Statut : Célibataire
Métier : Comment ça pirate c'est pas un vrai métier ?! Bon bah... disons enchanteresse navale !
Baguette : Bois de cornouiller, dard de manticore, 30cm, rigide
Epouvantard : Arutha Kark
Dialogue : #D5A326 - Orange

Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 17:57
T ki
The Wrestler
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1804-amadeus-mckay-he-was-the-wild-one http://filetdudiable.forumactif.org/t1865-amadeus-mckay
Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2018
Célébrité : Jamie Bamber
Crédits : Kim (avatar), Dezbaa (signature)

Age : 54 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Marié à Vivienne McKay.
Métier : Entraîneur de l'équipe nationale de duellistes.
Baguette : Bois de tremble, ventricule de dragon, 33 cm, légèrement souple.
Epouvantard : Un être qui lui est cher atteint d'une maladie mortelle.
Dialogue : #a3bad1

(2004-2011) Poudlard, Gryffondor · (2011) Début de sa carrière de duelliste · (2018) Rejoint les Héritiers ; mort de son frère aîné, Absalom · (2020) Rejoint la Brigade Magique · (2023) Mariage avec Vivienne Lestrange · (2027) Naissance d'Absolam ; quitte son travail pour aider sa femme · (2029) Naissance d'Eleanor · (2030) Retrait des combats à cause du projet FDD ; se consacre aux duels · (2041) Mort de sa meilleure amie, Alice ; se questionne de plus en plus sur la politique mangemort ; dépose des vivres dans des endroits fréquentés par des fugitifs, en secret · (2045) Ne répond pas à l'appel de Mervyn Kark ; reste éloigné des combats · (2046) Rencontre avec sa cousine Victoria, désormais Phénix, ce qui ajoute à son trouble.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 18:54
Yeeeeeeeees ce choix d'avatar Rebienvenue et bonne rédaction

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La Belle et la Bête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 1497
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Kim d'amur

Double compte : Stanley SS Summers, Dagobert Sabordage, Henry Avery

Age : 37 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Mais nage dans le Moldu.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

En ligne
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 20:34
Boh tu connais le chemin, hein bonne rédaction !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
If I lay here, would you lay with me and forget the world ?
Le Procès
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t699- http://filetdudiable.forumactif.org/t106- http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 1282
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : kim + tumblr ♥

Double compte : James Windsor

Age : vingt-cinq ans
Sang : sang-pur
Statut : anciennement fiancée à Henry Avery, depuis peu fiancée à Armel Zabini
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, bois de noisetier, écaille de dragon, légèrement flexible & droite
Dialogue : #836096

fille unique de feu Donald Rowle et de Marion Vaisey, elle aurait dû être l'héritière de la famille Rowle - si les règles patriarcales avaient changé • son père meurt en 2030 alors qu'elle n'a que sept ans et demi, Marion passe un accord avec la branche secondaire des Rowle : elle et Olivia renoncent à l'héritage familial et au nom de famille mais partent avec tout, y compris la renommée de la famille et reprennent la tête de l'héritage Vaisey • Mangemort depuis leur reformation en septembre 2045, la Marque déposée sur sa cheville gauche, elle sait aujourd'hui qu'elle fera tout pour éliminer les terroristes, surtout à ceux cherchant à faire du mal à ses proches • a grandi dans une famille où concilier les règles de la bonne jeune Sang-Pure et avoir de l'ambition a toujours été possible et personne ne lui fera abandonner sa carrière d'avocate au profit d'une vie de femme au foyer • a hérité de la fortune (restante) des Rowle suite à la disparition du dernier d'entre eux mi janvier 2047, faisant d'elle la seule réelle Rowle restante, même si elle n'en porte pas le patronyme.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 12 Oct - 23:49
rebienvenue et bon courage avec cette fiche

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
unaware of where i'm going, or if i'm going anywhere at all, but i know i'll take the leap if it is worth the fall. so long as the blood keeps flowing, i'll set a sail and swim across. i'm not looking to be found, just want to feel unlost. (c) okinnel.
La princesse et la grenouille
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t1863-calypso-layibade-wicked-witch-freaky-btch http://filetdudiable.forumactif.org/t1890-calypso-layibade
Messages : 239
Date d'inscription : 14/03/2018
Célébrité : Zoe Kravitz
Crédits : lux aeterna (ava) ¤ anaphore (signa)

Double compte : Scylla N. Kark & Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal & Beverly Salamander

Age : Trente et un ans.
Sang : Basique de rang 3.
Statut : Libre de corps & d'esprit, légèrement amoureuse de sa personne.
Métier : Tatoueuse magique & co-propriétaire d'un bordel à Londres. Ses deux activités lui avaient été ravies par ces maudits piafs lors de la prise de la ville en avril 2047. Le Mangrove a cependant rouvert ses portes à Avalon en septembre.
Baguette : Bois d'ébène & venin d'Acromentula. 28,7cm, rigide & courbe.
Epouvantard : Son reflet lui présentant son visage défraichi, décrépi, vieilli, prêt à tomber en poussières.
Dialogue : [color=#cc3366]

Troisième enfant de Baba Layibadé, originaire du bayou de Louisiane dont le patriarche & sa famille ont été bannis. Ω N'a que faire de cette histoire de hiérarchie du sang. Une lubie de « toubabs », d'occidentaux coincés. Ω Obsédée par la jeunesse, terrorisée à l'idée de perdre sa beauté, elle utilise la magie vaudou dans sa forme la plus vile pour des rituels sensés l'empêcher de vieillir physiquement. Ω Animagus ayant achevé son apprentissage, elle prend la forme d'une redoutable panthère noire. Ω Drama-queen des bas-fonds, elle n'aime rien de plus que sa personne - à part sa famille, peut-être. Ω Exilée à Avalon depuis la prise de Londres par l'Ordre du Phénix en avril 2047, elle a perdu ses deux gagne-pains dans la bataille & rêve de leur faire payer cet affront.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Sam 13 Oct - 12:09
Ma choooooose mon oeuuuuuuuuuuuuuvre
Rebienvenue à la maison bébé

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
these violent delights have violent ends

ANAPHORE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 101
Date d'inscription : 19/08/2018
Célébrité : Tom Hiddleston
Crédits : Nero (avat) ♥

Age : 36 ans
Sang : Basique 3
Statut : C'est compliqué mais officieusement son coeur est pris
Baguette : Bois de Cèdre, plume de Phénix. 27 cm, plutôt rigide.
Epouvantard : Un clown, il a en une peur panique depuis tout petit
Dialogue : *

Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Sam 13 Oct - 19:07
Re-bienvenue à toi !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
In the secret of my heart

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2430-darwin-roy-the-freakshow-sitting-next-to-you http://filetdudiable.forumactif.org/t2486-darwin-roy
Messages : 36
Date d'inscription : 12/10/2018
Célébrité : Rick Genest
Crédits : (C) flo

Double compte : Nilhem Kark & Hija Sabordage & Lux Salamander

Age : 32 ans
Sang : Rouge
Statut : Célibataire, ses envies sont comblées ou non par les récompenses de sa maîtresse.
Métier : Esclave des Layibadé, "Chose" de Calypso, barman, pianiste et prostitué occasionnel du Mangrove
Baguette : qui durcit de temps en temps
Dialogue : silver

Moldu des Layibadé, il leur est fidèle au dernier degré, ayant refusé de rester dans Londres après sa prise, retrouvant ses maîtres à Avalon - Il fume énormément, toujours hors des appartements de sa maîtresse. - Etonnamment versé dans pas mal de domaines, notamment les arts occultes, il s'est rendu indispensable au fil des années. - Son apparence, il la doit entièrement à Calypso, qui l'a transformé, en faisant une créature de cauchemars qu'il se complait à être. - On le découvre poète au piano, dans de rares instants. - Si on veut se payer ses "services" au Mangrove, il faut passer par la maquerelle, et les tarifs sont exorbitants.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Ven 19 Oct - 8:21
Damiaaaan, buddy, me voilà, on va faire revenir tous ces moldus complètement fous à la raison

Isilde : J'parl pa o jen kjconé pa

Amadeus : Merciii, j'voulais tellement rejouer Rick, pas pu résister bien longtemps  

Adara : Moiiiii ? Non, j'suis complètement perdue, on est où, là, et qui êtes-vous, d'abord ?  

Olivia : Thaaaanks ! Comme d'habitude, ça prend du temps, mais j'aime vous faire languir

Caly : Maîtreeeeeeeesse   Me voici !
Merci bébé, hâte de développer ça aussi, ça va être EN BOMBE !

Aidan : Merci m'sieur !

ça avance, ça avance, j'ai la chanson (ENFIN !) donc ça ne devrait plus tard Brace yourselves, Zombie Boy is coming !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
Dans la peau de John Malkovich
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t167-altair-kirke
Messages : 461
Date d'inscription : 12/09/2016
Célébrité : Tahar Rahim
Crédits : Avatar : Pastel breathing/ Signature : Hela

Double compte : Mathilda Lovewell, Zoltán Hunter & May Laronce

Age : 35 ans
Sang : Basique 4
Statut : Foutu : marié et père de famille
Métier : Employé au ministère
Baguette : Bois d'érable et crin de licorne
Epouvantard : Une statue géante en feu écrasant sa femme et sa fille
Dialogue : #576DA8

Travaille au département International de la Coopération Magique ♦️ Spécialisé dans le monde arabe ♦️ Papa d'une sang-pure ♦️ Superstitieux ♦️ Fume énormément la pipe sorcière
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Dim 21 Oct - 19:26
Ca sent encore le personnage qui envoie du pâté ! Hâte de lire ta fiche complète

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

   No one ever said it would be so hard...
   
 
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t2430-darwin-roy-the-freakshow-sitting-next-to-you http://filetdudiable.forumactif.org/t2486-darwin-roy
Messages : 36
Date d'inscription : 12/10/2018
Célébrité : Rick Genest
Crédits : (C) flo

Double compte : Nilhem Kark & Hija Sabordage & Lux Salamander

Age : 32 ans
Sang : Rouge
Statut : Célibataire, ses envies sont comblées ou non par les récompenses de sa maîtresse.
Métier : Esclave des Layibadé, "Chose" de Calypso, barman, pianiste et prostitué occasionnel du Mangrove
Baguette : qui durcit de temps en temps
Dialogue : silver

Moldu des Layibadé, il leur est fidèle au dernier degré, ayant refusé de rester dans Londres après sa prise, retrouvant ses maîtres à Avalon - Il fume énormément, toujours hors des appartements de sa maîtresse. - Etonnamment versé dans pas mal de domaines, notamment les arts occultes, il s'est rendu indispensable au fil des années. - Son apparence, il la doit entièrement à Calypso, qui l'a transformé, en faisant une créature de cauchemars qu'il se complait à être. - On le découvre poète au piano, dans de rares instants. - Si on veut se payer ses "services" au Mangrove, il faut passer par la maquerelle, et les tarifs sont exorbitants.
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Mar 23 Oct - 22:42
Roh, merci Altaïr

Et voilà, la fiche est (enfin) finie

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3151
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté Jeu 25 Oct - 17:26
Félicitations, te voici validé !

Encore un bien joli personnage que voilà ! Tu rejoins les Mangemorts.

Nous t’invitons à créer ta fiche de liens pour que nos petits camarades puissent nouer des relations avec le tien, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage. N'hésite pas à faire un tour du côté des petites annonces pour voir si un poulpe ne chercherait pas des partenaires rp !

Pour explorer l'univers plus en profondeur, tu peux aller te perdre sur le Wikia de Filet du Diable. Et si tu as des envies particulières ou des questions, le bureau des doléances t'est ouvert, ainsi que SOS Parrainage !

BON JEU SUR FILET DU DIABLE !

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Contenu sponsorisé
Re: Darwin Roy - The freakshow sitting next to you
ce message a été posté
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées