AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Drinking tea, spilling tea [mission] ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 8:06
Ordre de mission :
 


Cassandra Zabini ajusta une dernière fois son chemisier en lin lunaire afin de s'assurer que son soutien-gorge en dentelle noir était bien parfaitement visible à travers le tissu transparent. C'était ça sa stratégie aujourd'hui, tenter de distraire Phineas Malbec autant que possible avec sa menue poitrine afin de lui soutirer des informations plus facilement. Ce n'était peut-être pas un très bon plan mais c'était déjà mieux que rien. Une fois bien satisfaite du résultat, elle s'assura ensuite que sa jupe crayon taille haute en cuir était bien placée à la bonne hauteur, que ses escarpins noirs aux semelles mauves étaient parfaitement impeccables et que sa haute queue de cheval était assez serrée. Quand tout était absolument parfait, elle signala à Ashley – qui attendait plus ou moins patiemment depuis deux bonnes minutes que la Zabini ait fini ses préparations – qu'elle était fin prête à se lancer d'un hochement de tête déterminé. Ashley toqua à la porte et Cassandra prit une profonde inspiration.

La porte s'ouvrit quelques secondes plus tard et le visage suspicieux de l'ancien Phénix apparut dans l’entrebâillement. « Rebonjour, Mr Malbec ! » le salua Cassandra avec un sourire aimable. « Comme convenu, mon associée et moi… Je peux revoir vos cartes ? » Le sourire de l'ancienne aiglonne se crispa légèrement alors qu'elle se mit à fouiller dans sa serviette à la recherche de la carte de presse ornée d'un faux nom qu'elle avait obtenue grâce à sa mère, en marmonnant un « Mais bien sûr... » peu convaincu. Elle sentait comme un léger air de paranoïa émanant de ce type et, étrangement, ça ne la rassurait pas tellement. Malbec observa intensément sa carte, puis celle d'Ashley, puis la dévisagea, puis observa à nouveau sa carte, puis celle d'Ashley, puis la dévisagea elle, puis regarda à nouveau sa carte, avant de les rendre chacune à sa propriétaire respective. Il ouvrit plus grand la porte et disparut sans un mot dans le long couloir mal éclairé, ce qu'elles prirent pour une invitation à entrer. Les deux sang-pures échangèrent un regard plein de malaise et d'hésitation, puis s'engouffrèrent à sa suite dans la petite maison.

C'était la deuxième fois aujourd'hui qu'elles voyaient Phineas Malbec. La première fois, vers 10h du matin, elle s'étaient rendues directement sur son lieu de travail – un magasin d'accessoires de Bavboules du Chemin de Traverse – et l'avaient accosté sous l'apparence de journalistes cherchant à obtenir son avis sur divers faits d'actualité. Il avait tout bonnement refusé, aussi durent-elles mentionner le fait qu'elles avaient impérativement besoin d'avoir l'avis d'un sorcier ayant accepté le Grand Pardon en 2025 pour avoir une réaction de sa part. Ce qui fonctionna à merveille, voire un peu trop bien. Complètement paniqué à l'idée qu'on puisse parler de ces choses à haute voix en public, Malbec leur demanda de passer le soir même à son domicile et leur communiqua son adresse – qu'elles avaient déjà, mais ça elles préférèrent ne pas le mentionner. Elles se rendirent donc directement à sa maison le soir-même et s'apprêtaient à enfin lui tirer les vers du nez.

Ashley et Cassandra s'installèrent dans le petit salon à la déco défraichie, sur un canapé en tissu jaune délavé, tandis que Phineas s'asseyait dans un fauteuil à l'autre bout d'une petite table basse en merisier. « Du thé ? » proposa-t-il, sans la moindre once de grâce ou de chaleur. Cassandra hésita une fraction de secondes avant de se reprendre et de répondre avec enthousiasme : « Volontiers ! » Qu'est-ce qu'il fallait pas faire quand même… Alors que leur hôte servait le thé, Cassandra sortit un petit enregistreur magitechnologique de sa serviette en cuir de dragon et le posa en évidence sur la table basse. « Mr Malbec, avant de commencer, est-ce que ça vous dérange si nous enregistrons la conversation ? » Par dessus l'écoulement de thé, l'ancien phénix lui lança un regard étrange. « En fait ça me dérange énormément. Notre conversation, si conversation il y aura, restera orale, je vous prie. » Cassandra profita d'un moment où le sorcier avait la tête tournée pour lancer un regard exaspéré à Ashley qui voulait clairement dire « Je suis à deux doigt de lui éclater sa face de poulpe. » et rangea l'enregistreur dans son cartable. « Maintenant, laissez-moi vous poser une question, mesdemoiselles. Comment savez-vous que j'ai accepté le Grand Pardon ? Ce genre d'informations ne devrait-il pas être réservé au ministère de la Magie ? »

Pauvre abruti, on sait tout de toi.

Phineas Malbec est basique de rang 2. Il a rejoint l'Ordre du Phénix peu après le coup d’État des Américains en 2021. Sa première femme, Ava, était sang-de-bourbe et avait rejoint l'Ordre bien avant cela, dès sa seconde renaissance en 2018. Ils sont tous les deux tombés avec l'administration Metelli et ont fait deux ans à Azkaban pour collaboration avec le régime phénix. En 2025, Phineas a accepté le Grand Pardon afin de pouvoir élever son fils, Nicolas, en paix. Ava, quant à elle, a refusé et a décidé de vivre une vie de fugitive ; elle est présumée morte depuis 2035. Nicolas a désormais 22 ans et vit à Pré-au-Lard où il étudie afin de devenir médicomage à la Clinique. Phineas vit seul avec Evelyn, sa fille de 9 ans issue de son second mariage avec Marianne, morte en couche. Oui, vraiment, les deux sang-pures avaient fait leurs recherches avant de se lancer dans cette mission, mais Cassandra ne s'apprêtait pas à lui balancer toute l'histoire de sa vie à la figure. Sentant qu'elle était sur le point de dire quelque chose de très déplaisant, elle préféra pincer ses lèvres en une moue à l'air boudeuse, laissant Ashley étaler le mensonge qu'elles avaient si minutieusement préparé pour l'occasion.
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 11:28
Ashley se sent mal à l’aise, un tout se cumulant peu à peu sur ses épaules, la rendant vaguement nauséeuse. A commencer par les talons de dix centimètres dans lesquels elle se trouve. Cassandra s’est montrée intransigeante face à sa tenue, ce qui en soit ne l’a pas surprise, elle connaît bien la jeune femme, l’a fréquentée pendant des années. Néanmoins, elle ne s’attendait pas à ce que Cassandra soit autant insistante pour une simple rencontre, et s’il y a bien une chose qu’Ashley a immédiatement et totalement refusé, c’est la jupe crayon. Hors de question qu’elle ne puisse mouvoir dans ce bout de tissus bien trop serré. Cassandra lui a donc cédé le pantalon noir, mais lui a alors imposé les talons, estimant qu’Ashley devait revêtir un minimum de classe si elle voulait passer pour une journaliste digne de ce nom. Comprenant bien la logique, Ashley n’avait pas trop protesté, et c’est ainsi qu’elle se retrouvait vêtue d’une chemise blanche, d’un blazer et d’un pantalon serré aussi noirs l’une que l’autre, et de talons bien trop vertigineux. Pour une fois, Ashley remerciait largement sa mère de l’avoir forcée à apprendre à marcher avec ces engins affreusement dangereux, sinon elle est certaine qu’elle se serait déjà cassée la figure une bonne dizaine de fois depuis le matin même. L’autre raison de son malaise venait de Phineas Malbec lui-même. L’homme dégageait une impression générale de suspicion, et Ashley ne pouvait s’empêcher de se demander si elle était réellement faite pour cette mission que monsieur Kark leur avait confiées. Néanmoins, elle n’a plus le choix désormais, ne peut plus reculer, alors qu’elle se retrouve devant la maison du Malbec en compagnie de Cassandra. Se basant sur ce qu’il s’est passé ce matin même, Ashley tente de se préparer mentalement et pour une fois, elle est heureuse que Cassandra passe autant de temps à rajuster son apparence. Elle est une Malefoy, une Serdaigle, son esprit a toujours été sa force, tout autant que ses muscles, et elle n’aura aucun problème à réaliser cette mission. Elle tente de s’en convaincre, tout du moins, de retrouver son calme habituel.

Lorsque Malbec ouvre la porte de sa demeure, Ashley sent bien qu’il n’est pas heureux de les voir, observe sa méfiance et sait que tout ceci sera bien, bien plus compliqué que prévu. Affichant un sourire de convenance sur ses lèvres, un de ceux que Callista Malefoy lui a enseignée, elle n’hésite pas à lui tendre sa carte de journalisme. « Sans soucis, monsieur Malbec, notre jeune âge semble souvent surprendre beaucoup de monde. » Elle souhaite ainsi le caresser dans le sens du poil, tourner ses doutes vers des raisons bien moins suspicieuses, agir comme si tout est normal, comme si rien ne les tend. Ashley devine l’agacement de Cassandra avant même de voir passer l’éclat dans son regard, sachant bien que ce genre de comportement risque de pousser la Zabini dans ses retranchements. Prenant la direction, Ashley n’hésite pas à suivre Malbec dans sa demeure, agissant toujours comme si tout est uniquement naturel et normal. A partir du moment où elle se montra sur ses gardes, elle lui donnera l’occasion de se méfier d’elles et c’est tout le contraire de ce qu’elles veulent accomplir. Elle espère réellement que leur seul rôle de journalistes leur permettre d’extorquer les réponses qu’elles désirent, elle souhaite y croire. Lorsque le thé leur est proposé, Ashley accepte la tasse immédiatement, sentant le thé avant de paraître en prendre une gorgée. Les limites de Cassandra sont atteintes plus rapidement qu’elle ne le craignait, d’autant plus que Malbec semble terriblement résistant à leur parler. Ashley perçoit bien que rien ne sera simple lors cette rencontre, et elle est rassurée de savoir sa baguette accrochée le long de son bras, sous la manche de son blazer.

« Monsieur Malbec, nous comprenons bien que le fait d’être enregistré puisse sembler déroutant, ce n’est pas un exercice aisé. Sachez que cela ne sera jamais diffusé, ce n’est que pour notre propre usage. Néanmoins, si vous ne souhaitez pas vous y prêtez, nous comprenons tout à fait. » Ashley n’avait pas l’habitude de jouer la compréhensive et la jeune femme polie, étant plutôt du genre franche, voire bien trop directe dans ses propos. Ici, elle utilise tout ce que la fréquentation de Salomé et de Scylla lui a appris, tout comme ce que l’association des sangs pur lui a enseigné. Elle y met toute sa volonté et toute son énergie, allant bien évidemment contre chacun de ses instincts premiers. « Quant à répondre à votre question, monsieur Malbec, nous sommes journalistes. Notre travail consiste à nous renseigner et à réunir informations diverses et utilises. Ce poste nous offre également quelques relations au Ministère, et donc d’être au courant de plus de faits que la normale. Nous ne voulons que bien faire notre travail, monsieur, et réaliser des articles de qualité pour nos lecteurs. » Ashley sait qu’elle joue à l’idiote, à la journaliste uniquement concentrée sur son travail, utilisant ses relations pour informations et potins. Tout ce qu’elle souhaite, c’est sembler inoffensive aux yeux de Malbec. « Le Grand Pardon est loin derrière moi. J’ai du mal à comprendre vous veniez à moi, parmi tant d’autres. » Ashley ignore le regard de Cassandra, se concentrant uniquement sur Phineas Malbec, espérant que la jeune femme ait eu le temps de retrouver contenance. « Vous le dites vous-même, monsieur Malbec, vous faites partie d’un ensemble de personnes. Vous n’êtes ni le premier que nous interviewerons, ni le dernier, nous avons besoin de nombreux avis pour notre article. Nous préférons simplement partir sur une grande diversité, et avoir des sorciers ayant accepté l’offre généreuse du Grand Pardon nous semble réellement intéressant. Votre avis nous intéresse, monsieur. »

Ashley arrive-t-elle à convaincre Phineas Malbec de leur bonne foi ?
OUI
Si Malbec ne laisse absolument pas tomber sa garde, il semble néanmoins prêt à accepter d’écouter leurs questions, pour le moment en tout cas.
NON Malbec semble réellement suspicieux des deux jeunes femmes, ne baissant absolument ni sa garde ni sa méfiance, et elles vont devoir redoubler de patience et d’efforts pour l’amener à accepter de parler, sans risquer de passer du mauvais côté de ses limites.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 11:28
Le membre 'Ashley Malefoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 13:53


Cassandra n'avait jamais été réputée pour être particulièrement patiente ou compréhensive. En réalité, on la connaissait plutôt comme une gamine pourrie gâtée, une princesse qui n'hésitait pas à faire un scandale si les choses ne se passaient pas exactement de la façon dont elle le voulait. Elle n'avait pas l'habitude de devoir faire des concessions, de devoir minauder ou supplier pour voir ses désirs exaucés. Autant dire que cette mission était une véritable torture pour son tendre ego de sang-pure surprotégée qui n'était pas habituée à entendre le mot « non ». Et pourtant, quand elle voyait la façon dont se comportait Ashley, l'ardeur avec laquelle elle essayait de paraître docile et sa détermination à mettre sa fierté de côté pour le bien de la mission, elle ne put s'empêcher de se sentir honteuse. On lui avait fait confiance pour qu'elle fasse de son mieux mais elle laissait son caractère de merde se mettre en travers de son chemin et c'était une attitude purement et simplement indigne d'elle. Cassandra voulait prouver qu'elle était responsable et qu'on pouvait compter sur elle mais ce n'était pas en agissant de la sorte qu'elle prouverait quoi que ce soit d'autre que son inaptitude à suivre des ordres et à se rendre utile.

Elle décida de changer de mentalité et perdit immédiatement son expression agacée qu'elle échangea pour un air curieux et ouvert. Elle était très agréablement surprise des progrès qu'Ashley semblait avoir faits avec Malbec et décida de battre le fer tant qu'il était encore chaud. « Sachez, Mr Malbec, que nous vous promettons la protection totale de votre anonymat. Ne jamais révéler le nom d'une source est la fondation même du code de déontologie journalistique et il est important pour nous que notre relation soit basée avant tout sur la confiance. Sommes-nous sur la même longueur d'onde ? » Gigotant dans son fauteuil, Phineas ne semblait pas le moins du monde à l'aise avec l'idée d'être une source mais, à la grande surprise de la Zabini, il finit par craquer. « Bon, eh bien, quel genre de questions vous vouliez me poser ? » Le sourire faux de Cassandra s'élargit alors qu'il devenait plus sincère, révélant l'éclat de ses dents d'une blancheur immaculée. Le sorcier détourna immédiatement son regard vers sa tasse de thé et le sourire de la sang-pure se fit plus mutin alors que ses yeux se plissaient. « Tout d'abord, nous aimerions avoir votre avis sur le Grand Pardon. 20 ans plus tard, diriez-vous que l'opération a été un succès ? » En vérité, les deux jeunes filles n'en avaient strictement rien à foutre de l'avis de Malbec sur ce foutu Grand Pardon, mais Cassandra ne voulait pas l'effrayer en rentrant directement dans le vif du sujet sans lubrifiant ni préliminaires. Tinworth serait clairement un sujet sensible dans le cas où les phénix étaient bel et bien impliqués, Ashley et Cassandra devraient aborder le sujet avec tact, après avoir établi une relation de confiance avec Phineas. « Je dirais… que oui. » Elle laissa échapper un petit rire. « Mr Malbec, vous n'avez pas à vous retenir. Il ne s'agit pas d'une embuscade ou d'un test, nous voulons connaître vos vraies pensées sur le sujet.Non non, c'est… C'est très bien. Regrettez-vous parfois d'avoir accepté ce Pardon ? - Non, jamais. J'en suis reconnaissant. Très. J'en suis très reconnaissant. » Malgré sa nouvelle résolution d'être ouverte d'esprit et mature, Cassie sentait l'agacement monter en elle face aux réponses clairement hypocrites du sorcier qui se fermait comme une huître sous ses yeux impuissants. Elle soupira et but une gorgée de thé. « Mr Malbec, comment vivez-vous l'étroite surveillance ministérielle au jour le jour ? Je la vis bien. » Irritée, Cassandra posa sa tasse sur la sous-tasse avec un tintement sonore et plongea son regard dans les yeux fuyants mais déterminés de l'ancien phénix. « Mr Malbec… Phineas, nous n'allons nulle part. Je sais que vous avez peur, je le comprends, vraiment, mais nous avons besoin de réponses honnêtes de votre part. Si vous ne pouvez pas nous donner ça, je ne suis pas sûre que cette interview ait le moindre sens... » Elle risquait gros  mais elle était convaincue que c'était la bonne solution. Malbec avait accepté d'écouter leurs questions et d'y répondre, certes, mais pas de façon honnête. Il ne leur avait rien donné de concret pour l'instant, et il n'y avait aucune raison de supposer qu'il commencerait à le faire quand les enjeux seraient plus gros et que les questions se rapporteraient enfin au sujet qui les intéressait vraiment : Tinworth.

Dé : Malbec va-t-il se montrer plus honnête ?

Oui : Il flippe toujours autant mais commence à s'ouvrir un peu. Il répondra aux questions d'Ashley avec plus d'honnêteté, même s'il ne va rien lui divulguer d'incriminant.

Non : C'est juste mort, il est beaucoup trop suspicieux. Si ça ne leur plait pas, les filles n'ont qu'à abandonner l'interview, ça ne changera rien pour lui. Il va falloir faire du forcing.

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 13:53
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Lun 24 Oct - 21:48
Serrant la tasse de thé entre ses mains, Ashley ne peut qu'espérer que cela permet de camoufler les tremblements de ses doigts. Elle ne se sent pas à sa place, ne se sent pas à l'aise, et la paranoïa ambiante qui se dégage de la demeure de Phineas Malbec ne fait rien pour arranger ses émotions. Néanmoins, elle sait qu'elle ne peut se permettre de craquer, qu'elle ne peut se permettre de laisser la moindre hésitation venir craqueler le masque d'assurance qu'elle a tenté de construire. Ce rôle la sort de toutes ses habitudes, la plonge en eaux troubles, et elle a l'impression de se noyer plutôt que de réussir brillamment. Elle ne peut que remercier Cassandra du regard quand celle-ci enchaîne la discussion, ayant repris contenance, et Ashley profite de cette pause momentanée pour avaler une gorgée de thé. Il faut qu'elle cesse de stresser, qu'elle cesse d'angoisser, même si elle sait très bien que c'est plus simple à dire qu'à réaliser, d'autant plus dans cette situation. Qu'elle n'est pas sa surprise alors que Malbec semble finalement se détendre face à elles. Non, se détendre n'est pas le mot, mais il ne les jette pas immédiatement dehors et Ashley considère ce fait comme une première victoire en soit.

Si les questions de Cassandra sont pertinentes, elles amènent une frustration supplémentaire pour Ashley. Il va leur falloir tourner autour de ces questions sans intérêt pendant des heures, avant que Phineas Malbec ne soit assez à l'aise, assez en confiance, pour qu'elles puissent aborder le sujet principal de leur intérêt, à savoir Tinworth. Pour tout dire, Ashley veut des réponses à ce sujet, elle veut savoir pourquoi un tel incident a pu se produire. Il est inquiétant de savoir qu'un tel village magique ait pu être privé de magie pendant aussi longtemps, que les sorciers soient ainsi vulnérables face à leurs démons, et n'importe lequel d'entre eux puisse être touché. Qui sait, la prochaine cible pourrait être Avalon. Toute la question réside alors en qui a pu réaliser un tel geste, et il ne serait pas surprenant d'apprendre que de vieux Phénix résistants aient pu commettre cet acte impardonnable. Néanmoins, Ashley sent l'agacement de Cassandra qui remonte à vitesse grand v, et elle ne peut réellement la blâmer. Phineas Malbec commence a énormément la frustrer, avec sa manière de tourner autour du pot et de ne répondre que par mots hésitants. Elles ont besoin de réponses, de vraies réponses, et s'il hésite déjà pour les pauvres questions avec lesquelles elles commencent, l'amener à parler sur un vrai sujet sera d'une difficulté imprévue. « Monsieur Malbec, comme vous nous l'avez demandé, nous n'enregistrons pas cette conversation. Vous pouvez également constater que nous ne prenons aucune note. Tout ce que vous nous dites ne s'enregistrent que dans nos esprits, vous pouvez le voir vous-même. » « Je n'ai pas peur. Je n'ai aucune raison d'avoir peur, je n'ai rien fait de mal. J'ai accepté le Grand Pardon il y a vingt ans, et je vis comme une honnête homme depuis. » Ashley avale une gorgée de thé pour se donner à nouveau contenance, humidifie ses lèvres au passage. Elle rirait presque face à la réponse du sorcier, si elle ne prenait pas cette mission avec le plus grand des sérieux. Phineas Malbec sent la peur par tous les pores de sa peau, de sa manière de parler à ses gestes saccadés, mais évidemment, elle ne peut se permettre de lui donner une telle réponse. « Il est évident que vous n'avez aucune raison d'avoir peur, monsieur Malbec. Nous ne sommes pas de la police magique, mais de simples journalistes souhaitant réaliser un article sur le Grand Pardon à l'occasion de ses vingt ans. Il est intéressant pour nous de voir comment les pardonnés vivent aujourd'hui. »

Ashley repose sa tasse de thé, se redresse dans le canapé. Son dos commence à lui faire mal, et elle veut réellement faire face à Malbec, lui montrer le sourire le plus avenant qu'elle a en réserve. « Si vous ne souhaitez pas parler de la surveillance ministérielle, cela se comprend. Pourquoi ne pas parler de votre simple vie d'honnête homme, comme vous l'avez mentionné. Comment vos enfants ont-ils vécu le fait d'avoir un pardonné pour père ? » Phineas semble vouloir fusionner avec le fauteuil dans lequel il est assis, et cela ne fait qu'augmenter l'agacement d'Ashley. Cassandra et elles atteignent rapidement leurs limites, et un bref instant, elle se demande si monsieur Kark a bien fait de leur confier une telle mission. Néanmoins, elle ne peut se poser la question à ce moment même, alors elle puise dans ce calme naturel qui la caractérise pour conserver son air ouvert et gentillet. « Nous ne parlons pas vraiment de... tout cela. Je préfère me. concentrer sur ma vie actuelle. Me concentrer sur eux. Oui, sur eux. » Ces réponses. ne. mènent. à. rien. Ashley sent qu'elle utilise tous les talents de Callista pour mener une conversation, même la plus inintéressante, mais elle sait qu'elle en arrivera bientôt au bout. « Je me doute que ce n'est probablement pas un passé glorieux, facile à aborder. Bien au contraire. Je pense qu'on veut tous protéger nos enfants des parts sombres de notre jeunesse. Evidemment, je ne parle pas par expérience, je ne suis même pas encore fiancée. Mais je me vois tellement devenir mère un jour... cela doit être fantastique, n'est-ce pas, d'être parent ? » Alors qu'Ashley se basse pour récupérer sa tasse de thé, elle se penche un peu trop près de Cassandra et donne un terrible coup de coude accidentel dans la tasse que son amie tient. Le contenu se renverse alors sur le chemisier déjà bien transparent de Cassandra, ainsi que sa jupe crayon. Affichant une mine surprise et désolée, remerciant toutes celles qu'elle a vu agir ainsi un jour, elle pose sa tasse sur la table basse et approche ses mains de son amie, sans réellement touchée. « Par Merlin ! Je suis terriblement désolée Cassandra, je suis tellement maladroite. Ohlala, ton chemisier sera irrécupérable, il faut que tu nettoies cela immédiatement. »
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Mar 25 Oct - 8:29


Cassandra ne put empêcher le coin de sa bouche de se tordre en un demi-sourire amusé. Il était impossible pour elle de ne pas voir l'humour dans cette situation, Ashley tentant désespérément d'établir un lien émotionnel avec Malbec était particulièrement risible pour elle, connaissant bien son amie. Ashley n'avait jamais été du genre à essayer aussi intensément de se lier à quelqu'un mais plutôt à prendre ce qui l'amusait ou l'intriguait et à ignorer le reste. Deux sang-pures faisant des pieds et des mains pour s'attirer la sympathie et la confiance d'un traître, c'était tellement ridicule… Son sourire ne vécut pourtant pas très longtemps et se changea rapidement en une grimace de surprise et d'indignation. Elles avaient certes prévu ce coup d'éclat avant de venir chez le sorcier mais la Malefoy aurait quand même pu lui envoyer un petit signal avant de l'asperger de thé brûlant ! Cassie se leva d'un bond et fit taire Ashley en présentant la paume de sa main ouverte à quelques centimètres de sa figure. « Ca va, ça va ! » assura-t-elle, clairement sur les nerfs. « C'est pas comme si c'était du lin lunaire qui coutait la peau des fesses... » Bon, là par contre elle en rajoutait pour de vrai. Elle s'en fichait royalement de ce chemisier et pourrait en obtenir un remplacement dès le lendemain en passant dans n'importe quelle boutique Zabini, mais il fallait bien qu'elle joue le jeu devant Malbec. La performance, le drama, vous comprenez ? « Mr Malbec, pourrais-je utiliser votre salle de bain, s'il vous plait ? » Le Pardonné avait l'air complètement paniqué en voyant le visage de Cassandra, clairement sur le point de faire un scandale. « Oui oui, absolument ! Dans le couloir, seconde porte à droite ! » Sans un mot de remerciement, la Zabini se dirigea vers la pièce en question, d'un pas empreint de colère à peine forcée.

En soutien-gorge dans la salle de bain exiguë, Cassandra estimait les dégats. La jupe survivrait, le cuir était une matière résistante et facile à entretenir, mais le chemisier était bel et bien décédé. En soupirant, elle le posa sur le rebord du lavabo et se passa une serviette humide sur la poitrine et le ventre pour retirer les dernières traces de thé, puis remit de l'ordre dans ses sourcils en se regardant dans le miroir et récupéra le chemisier, qu'elle plaça sur son avant-bras gauche. C'était l'heure de vraiment passer à l'action. Si Cassie était de prime abord sceptique concernant les chances de fonctionner de leur plan, elle était désormais plus confiante. Ashley semblait avoir réussi à établir un bon rapport avec Malbec et nulle doute qu'ils pourraient encore plus sympathiser à la vue de toute la bitchiness que la Zabini avait si ostentatoirement affichée. En tête à tête, sans la morue à l'air coincée et désagréable, il serait sûrement plus ouvert à la conversation. C'était maintenant ou jamais qu'Ashley devrait frapper avec les questions percutantes, les questions concernant Tinworth. Cassandra faisait confiance à la jolie Malefoy pour lui tirer les vers du nez avec assez de tact, elle avait clairement prouvé depuis le début de la soirée qu'elle était bien capable de diplomatie. Pendant ce temps là, elle ferait quelque chose de tout aussi utile à leur mission : fouiner.

La langue-de-plomb retira ses talons et les attrapa dans sa main gauche puis sortit discrètement de la salle de bain. Elle n'aurait pas beaucoup de temps, 5 minutes, 7 au plus grand mot, aussi elle devait faire aussi vite que possible pour trouver ce qu'elle cherchait : à savoir, n'importe quoi d'incriminant. Dans le couloir, à sa gauche, elle entendait les voix d'Ashley et Malbec, toujours en pleine discussion, aussi elle se dirigea plutot vers la droite, ouvrant porte après porte à la recherche de quelque chose d'intéressant. Une cuisine – moche – une chambre d'ami – moche aussi – une buanderie… Ah ! Voilà qui était intéressant ! Un bureau ! Elle pénétra dans la pièce étonnamment bien décorée et jeta un rapide coup d'oeil aux alentours. Le sol était habillé d'un épais tapis et derrière deux fauteuils en cuir d'un vert criard on pouvait trouver un petit bar. Phineas aimait son Whisky Pur-Feu apparemment… Au fond de la pièce trônait un bureau en chêne duquel Cassandra s'approcha fébrilement. Derrière, au lieu d'une fenêtre, se trouvait un grand miroir au cadre stylisé. Celui-ci l'intriguait mais, après une rapide inspection, elle décida qu'il n'était rien de plus qu'un choix de décoration intéressant.

Cassandra se mit à fouiller dans les tiroirs du bureau, à la recherche de la moindre information compromettante concernant Tinworth. Elle trouva quelques lettres d'amour insipides qu'elle parcourut en diagonale avant de les remettre à leur place, des plumes et encriers, des prospectus pour des événements culturels à l'air particulièrement inintéressants – un festival de danse celtique, vraiment ? – des bons de commande d'accessoires de Bavboules, mais à part ça, rien de bien utile à leur mission. « Vous êtes qui, vous ? » Le coeur de Cassie fit un bond dans sa poitrine. De l'autre côté du bureau, à l'entrée de la pièce, se tenait une petite fille blonde d'une dizaine d'années à l'air hautement suspicieux, et autant dire qu'elle avait de quoi. Si Cassandra avait trouvé une femme en jupe et soutien-gorge qu'elle ne connaissait ni de Merlin ni de Morgane en train de fouiller dans le bureau de son père – bureau sur lequel elle avait posé ses chaussures, soit dit en passant – elle aurait comme quelques doutes sur le bien-fondé de ses intentions. « Je...hum. Je suis une amie de ton papa. » balbutia-t-elle, avec peu de conviction. La fillette peu crédule plissa des yeux tandis que Cassandra se mordait l'intérieur de la joue en énumérant mentalement toutes les options qui s'offraient à elle. Cette gamine risquait d'être un problème...
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 4 Nov - 22:41
« Je suis terriblement désolée de cet incident, monsieur Malbec. Comme vous pouvez le voir, ma collègue est quelque peu… attachée à ses tenues. » C’est le moins qu’on puisse dire au sujet de Cassandra. S’il y a bien une chose dont la jeune femme a hérité des légendaires femmes de sa famille, c’est son intérêt particulier pour ses tenues, pour la mise en beauté, et par le fait de bien présenter en société. Ashley peu comprendre les grandes lignes de cette volonté, ayant elle-même été éduquée par une Callista Malefoy toujours tirée à quatre épingles, elle ne pousserait jamais le vice jusqu’à s’attacher à une chemise en particulier. Lin lunaire ou pas. Mais visiblement, son karma la pousse à être entourée de femmes qui tiennent à leurs tenues, comme lui ont démontré les après-midi de torture avec ses meilleures amies, à essayer toute sorte de robe. Elle en frissonne encore. Pour se donner à nouveau contenance, Ashley avale une gorgée de thé. « J’espère ne pas vous avoir mis mal à l’aise avec ce petit soucis. Elle est très emportée, comme vous avez pu le constater. » Elle offre un sourire contrit à Phineas Malbec, souhaitant ainsi camoufler son malaise. Cet homme met tous ses nerfs à vif, et elle n’apprécie pas forcément de se retrouver seule avec lui. Mais c’est ainsi que la mission doit se dérouler, se doutant que Cassandra va profiter du temps qu’elle peut lui offrir pour fouiller la maison. Elle n’a donc pas le choix, et se doit d’occuper l’homme face à elle. Qu’il ressemble ou non à un psychopathe sous tension.

Malbec lui renvoie un petit sourire gêné, lui aussi dérangé par la situation visiblement. Il a, de plus, expérimenté le caractère épineux de Cassandra et doit comprendre ce qu’elle veut dire par les derniers mots qu’elle a prononcé. « Il me, hm, semble que c’est un sujet délicat pour elle, oui oui. » Ashley rirait presque de la tentative de Malbec pour lui répondre, si elle n’était pas aussi stressée par la situation actuelle. Se recalant contre le dossier du canapé, Ashley tente de reprendre une position détendue afin de le mettre à nouveau en confiance. « Je propose que nous reprenions notre interview, monsieur Malbec. » « Vous ne préférez pas attendre votre collègue ? » Evidemment, il n’est toujours pas décidé à lui faciliter la tâche. Munie de son plus beau sourire, celui qui lui donne l’impression d’être une complète idiote, celui qui lui tire sur les joues et lui donne mal à la mâchoire, Ashley secoue légèrement la tête. « Elle nous rejoindra quand elle aura nettoyé son chemisier. Le lin lunaire est assez délicat, il va lui falloir quelques minutes. Si cela vous va, évidemment. » « Hm, oui, bien sûr. » Sentant bien que l’incident a mis les nerfs du sorcier encore plus à vif qu’auparavant –de toute évidence, c’est possible, elle ne l’aurait pas cru- alors Ashley tente de retomber dans le schéma qu’ils avaient commencé à élaborer. « Nous parlions de votre famille, monsieur Malbec. De la fierté que vous éprouvez pour vos enfants, mais également du fait qu’ils ne sont pas vraiment au courant pour votre passé de Phoenix. Qu’ils le savent, sans en connaître tous les détails. Cela ne doit pas être facile de garder ainsi une part de votre passé cachée, en quelque sorte, à vos enfants. En général, les parents apprécient parler de leurs exploits à leurs enfants. » « Ce n’est pas réellement un passé glorieux, dont je peux me vanter. » Le ton de Malbec sonne forcé et Ashley sait qu’elle commence à atteindre ses limites. Ils tournent autour de sujets superficiels depuis qu’il les a fait entrer, et cela doit autant le lasser qu’elle.

Elle pourrait continuer ainsi, tenter de vraiment le mettre en confiance, mais elle ne sait pas ce que Cassandra va découvrir, ni ce que la suite va leur réserver. Décidée à aller au cœur du sujet, Ashley se redresse sur sa place, pose sa tasse de thé sur la table, et plie ses bras sur ses genoux. Elle se penche vers Malbec, comme si elle allait lui murmurer une confidence. « Je me doute qu’il ne soit pas aisé de leur parler de tout cela, monsieur Malbec. Votre fils est un membre actif de notre société. Il ne doit pas être facile d’évoquer devant lui votre passé comme renégat, ou même lui parler d’événements plus récents. Je suis là pour ça aussi, monsieur Malbec, vous pouvez me parler de tout. Notre conversation reste anonyme après tout. Vous pouvez même évoquer des événements plus récents… comme Tinworth. » Si elle pensait obtenir une réaction sur le visage de Malbec, Ashley est terriblement déçue. Pas de choc, pas d’horreur, simplement une grande confusion et ses nerfs toujours présents. « De quoi… de quoi est-ce que vous parlez miss ? Je ne vous suis pas bien. Pourquoi devrais-je parler de Tin… worth ? » Il la prend une idiote. Par Morgane, qu’elle déteste ça. D’accord, elle s’est posée dans le rôle de la journaliste légèrement superficielle sur les bords dès le départ, mais là, il la prend pour une débile. Alors qu’elle comme lui savent très bien de quoi elle parle. C’est fou ce que sa baguette la démange. « Voyons monsieur Malbec, pas de ça entre nous. Vous comme moi, nous savons très bien de quoi je parle. De l’Incident de Tinworth. De l’acte de terrorisme perpétré envers des membres de notre société. Un acte bien représentatif des Phoenix à l’époque de la guerre. » Le sort est lâché. Malbec se redresse immédiatement sur ses pieds, le regard fou et le corps tremblant. Enfin, il réagit. Enfin, il sait de quoi elle parle. Enfin, il va dire quelque chose. « Sortez immédiatement de chez moi ! Allez chercher votre collègue et disparaissez. Je ne veux plus vous voir ! Déguerpissez !! » Et me-… ! Foutu sorcier. Incapable de faire la simple chose qu’elle désire de lui. Ashley sait qu’elle n’a plus le choix, même si cela la fait trembler de peur, même si la simple idée lui fait hurler « non, je ne suis pas prête ». Elle n’est pas un soldat, mais une joueuse de Quidditch. Néanmoins, Cassandra fouille la maison et elle se doit de lui acheter du temps, afin qu’elle trouve quelque chose d’utile sur les activités des Phoenix. D’un mouvement nerveux, elle dégaine sa baguette, la pointe sur le vieux sorcier. L’hésitation est telle, qu’elle ne lance qu’un sort de première année. Cela devra faire affaire. « Petrificus Totalus. »

La chance est-elle du côté d’Ashley ?
OUI
Le vieux sorcier est surpris, évite le sort de justesse, mais perd l’équilibre et tombe à terre.
NON Phineas Malbec a encore quelques-uns de ses vieux réflexes et renvoie le sort vers elle. Si Ashley l’évite, elle tombe à terre et se trouve coincé entre un fauteuil et le mur.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 4 Nov - 22:41
Le membre 'Ashley Malefoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Sam 5 Nov - 17:58


« Tu n'es pas à l'école… ? » La fillette la regarda comme si elle avait affaire à la plus parfaite des abruties. « J'ai 9 ans. » Ah. Ah bah oui, c'est sûr que là, hein ! Pour être connes elles étaient bien connes ! Cassandra et Ashley avaient beau être des anciennes Serdaigles, aucune des deux n'avait pensé au fait que la gamine était trop jeune pour être à Poudlard et qu'elle viendrait probablement leur traîner dans les pattes. « Comment tu t'appelles ? » demanda la blondinette, passant au tutoiement à la vue de l'âge peu avancée de l'intruse. Elle pénétra un peu plus dans le bureau de Phinéas sans la quitter des yeux un instant. « Cassandra. Cassandra Montague. » C'était le nom qu'il y avait sur sa fausse carte de presse, le nom d'une vieille actrice de TVM d'il y avait une vingtaine d'années. La Zabini avait préféré une fausse identité pas trop éloignée de la sienne, histoire d'éviter les erreurs d'inattention ou les reflexes qui risquaient de révéler bien plus que nécessaire. « C'est bizarre, Papa ne m'a jamais parlé de toi. » Son coeur battait la chamade. Il suffisait que la gamine se mette à hurler pour que leur mission soit compromise, il fallait qu'elle trouve un moyen de se sortir de cette situation, mais cela semblait s'avérer difficile. La gamine avait beau être jeune, elle n'était pas dupe. « Je suis une nouvelle amie, ça doit être pour ça. Ton papa m'a parlé de toi, par contre. Tu es Evelyn, c'est ça ? Evy ? » Evelyn hocha pensivement la tête, puis jeta un coup d'oeil au miroir derrière Cassandra et pinça les lèvres. Lentement, elle se dirigea vers une armoire à sa gauche et en sortit un gros objet métallique, qu'elle pointa vers la sang-pur. Si Cassandra n'avait aucun moyen de savoir qu'il s'agissait d'un fusil à pompe, elle put tout de même en déduire que cela n'augurait rien de bon. « Tu devrais ranger ça, Evy… » intima-t-elle à la plus jeune, d'un ton qu'elle voulait menaçant mais qui semblait plus suppliant qu'autre chose. « La ferme ! Je suis pas débile, Papa ne laisse jamais personne entrer dans son bureau, d'abord ! Et pis t'as la marque des Ténèbres tatouée dans le bas du dos, je la vois dans le reflet ! T'es pas très maligne de te mettre toute-nue devant un miroir ! T'es une Mangemort, Papa m'a toujours dit qu'un jour ou l'autre vous alliez revenir ! PAPAAAAAAAAAAAAAAAA ! » Tout s’enchaîna très vite. Prise de panique, Cassandra brandit sa baguette et lança un « SILENCIO ! » désespéré qui fit mouche. Evelyn, paniquée également par le geste brusque de la Zabini comme par le sort qui venait de la toucher et dont elle ne connaissait pas encore les effets, appuya sur la détente du fusil à pompe, ce qui poussa la langue de plomb à se jeter sans grâce ni volupté derrière le bureau pour éviter le tir de l'arme dont elle ignorait tout. Le miroir au cadre stylisé reçut le plomb à la place de Cassandra et se brisa en mille morceaux en un fracas à percer les tympans, et Evelyn profita de la confusion engendrée pour s'enfuir de la pièce en courant, après avoir renversé une lampe sur pied devant la porte pour gêner sa poursuivante.

Dé de la chance :
 


« AAAAAAAAAH ! SA MERE LA… ESPECE DE PETITE… REVIENS ICI ! » au diable la discrétion, Cassandra beuglait comme une vache à l'abattoir. L'effet de surprise avait de toute façon déjà été complètement détruit en même temps que le miroir, Malbec était forcément déjà au courant qu'il s'était passé quelque chose, quelque chose de grave même. Cassandra se releva difficilement, le dos en lambeau, et ne manqua pas de se couper les avants bras et les genoux sur des morceaux de verre brisé par la même occasion. Pieds-nus, elle perdit du temps à remettre ses chaussures pour éviter de marcher sur du verre puis courut vers la porte fermée du bureau, dont elle dût d'abord libérer l'accès en virant la lampe d'un coup de pied rageur. Cette petite peste allait prendre cher, parole de Zabini !

A des années lumières de son état immaculé de présentation de début d'après-midi, la sang-pur se mit à courir le long du couloir à la recherche de la blondinette, qu'elle finit par détecter dans la buanderie après un Hominum Revelio informulé. Toujours sous l'emprise du Silencio, Evelyn laissa échapper un cri de surprise muet quand Cassandra ouvrit violemment la porte de la petite pièce, mais cela ne l'empêcha pas d'accomplir la tâche qui l'avait menée à la buanderie : appuyer sur un mystérieux bouton dissimulé derrière un panneau métallique. Une alarme stridente se fit aussitôt entendre, résonnant dans toute la maison, tandis que les lumières se mirent à clignoter rouge. Cassie pesta entre ses dents serrées et attrapa la gamine par l'avant-bras sans la moindre once de douceur. Evelyn n'avait pourtant pas dit son dernier mot et frappa la sang-pur avec force dans le bas-ventre, avant d'effectuer une rapide pirouette sur le côté pour échapper à son emprise et de s'enfuir à nouveau par la porte de la buanderie. Cassandra était en panique totale. La mission avait bien commencé mais tout était parti en sucette en un clin d'oeil et elle ne savait plus ce qu'elle devait faire, et il fallait dire que l'alarme ne l'aidait pas particulièrement à réfléchir de façon efficace.

Elle finit par déterminer que son meilleur plan d'action était de choper la gamine et de l'utiliser comme monnaie d'échange contre les informations qu'elles étaient venues chercher. Ce n'était pas la piste la plus subtile à explorer, mais elles étaient clairement déjà découvertes. La jolie métisse sortit de la buanderie à son tour, prête à repartir à la recherche de la blondinette, quand une gigantesque main sortit du mur pour la frapper en plein milieu de la figure et l'envoya valser à plusieurs mètres de sa position initiale. Au sol, sous le choc, le regard vague, Cassandra comprit enfin que le bouton pressé par Evy n'était pas juste une alarme. Non, elle avait enclenché des pièges. Passant sa main droite sur son visage, le barbouillant de sang venant de ses coupures dues au verre brisé par la même occasion, elle gémit de désespoir. Elles avaient prévu de faire face à un Phineas Malbec complètement parano, mais pas à ce point…

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Sam 5 Nov - 17:58
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 11 Nov - 18:16
Un éclair de culpabilité traverse Ashley alors que le maléfice du saucisson sort de sa baguette, alors que le sort se dirige à toute vitesse vers Phineas Malbec. Cassandra et elle sont venues chez cet homme, elles sont venues le déranger dans son quotidien, elles sont venues l’interroger, et c’est Ashley désormais qui l’attaque. Néanmoins, elle n’a pas le temps d’y penser plus que nécessaire, alors que le vieux sorcier esquive son sort et se trouve soudainement à terre. Ashley sait qu’elle doit répliquer, elle a assez de souvenir de ses cours de Maléfices pour s’en rappeler, mais soudainement elle se sent comme gluée sur place, comme incapable de bouger. La pratique est bien différente de la théorie, et cette situation est très loin de tout ce qu’elle a vécu jusque-là. Comme il fallait s’y attendre, son instant de panique joue en sa défaveur, alors que Malbec se redresse et hurle un « Everte Statum ! » auquel Ashley ne s’attendait pas. Incapable de parer, elle se contente de placer ses bras contre son visage alors qu’elle est projetée à l’autre bout du salon et s’écrase contre le mur derrière elle. Damn. Damn, damn, damn. Elle ne peut pas continuer à agir ainsi, à être nerveuse, mal à l’aise, effrayée, à se sentir coupable et à ne pas savoir que faire. Elle est une Mangemort, par Morgane. Elle est une Mangemort, la marque gravée sur son bras le lui prouve. Et elle doit se sentir Mangemort, elle doit agir comme tel. Mervyn Kark ne lui a pas confiée cette mission pour qu’elle continue de faire le pot de fleur dans un coin de la pièce, lançant des sorts dignes d’une première année. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, Ashley sait qu’elle ne peut rester coincée dans cette position, peu importe que sa chute l’ait projetée derrière l’un des canapés. Malbec est plus réactif qu’elle, il vient de juste de lui prouver. Se relevant à toute vitesse, elle retient à un cri entre ses lèvres alors qu’une douleur vive se fait ressentir dans son épaule gauche. « Damn ! » Ashley s’est suffisamment reçue de cognards dans sa vie, marquant chacun des recoins de son corps, pour reconnaitre une épaule disloquée. Et peu importe le nombre de fois, cela lui fait toujours un mal de lycan. Cela ne va clairement pas l’aider à sortir de ce bourbier.

Serrant les dents, elle se redresse tout de même, sentant bien qu’elle inspire plus fort que d’ordinaire. Par chance, elle a atterri juste à côté de la sortie du salon, et même si cela veut dire s’enfoncer plus loin dans la maison, elle le préfère à rester dans la même pièce que Malbec. Le meilleur d’action est de retrouver Cassandra immédiatement et de s’attaquer au sorcier à deux, afin de lui soutirer le plus d’informations possibles. Un dernier sort d’oubli, et elles pourront partir. Si cela lui semble compromis pour le moment, elle croit vraiment qu’elles peuvent réussir à deux. Mais uniquement à deux, et pour cela il lui faut son amie. Néanmoins, Ashley ne va pas très loin dans le couloir, puisqu’une alarme se déclenche soudainement. « Qu’est-ce que… » Sous ses yeux ébahis, une lumière s’est mise à violemment clignoter rouge, alors que l’alarme continue de retentir. Le son strident la fait grimacer, et elle sait qu’elle ne peut pas rester en plein milieu du couloir. Alors qu’elle reprend son chemin, un pan de mur inattendu apparaît devant elle. Ne pouvant stopper son mouvement à temps, Ashley se le prend en plein visage et un nouveau cri de douleur s’échappe de ses lèvres. Bordel de. Le craquement résonne terriblement à ses oreilles, et Ashley n’a pas besoin de se passer la main sur le visage pour sentir le sang s’en écouler. Elle vient de se casser le nez. Merveilleux. Sa peur disparaît peu à peu, remplacée par une colère sourde qu’elle connaît, celle qu’elle ressent face à une équipe adverse particulièrement frustrante. Au moins, elle n’a plus peur d’agir désormais… il faudrait juste qu’elle puisse agir. « Bordel Cassandra, qu’est-ce que tu as foutu ! » Elle ne sait pas si son amie peut l’entendre, peut-être, peut-être pas, mais cela lui fait du bien pour ses nerfs. Sa baguette serrée dans sa main droite, toute aussi serrée que ses dents, elle s’essuie une nouvelle fois le sang sur son visage avec la manche de son chemisier, grimaçant à la douleur qui se fait ressentir.

Progressant doucement, petit pas par petit pas, elle réalise que la maison se forme et se déforme devant elle, créant un véritable labyrinthe en mouvement perpétuel. Si tout un tas de jurons veulent s’échapper d’entre ses lèvres, elle se contente de les exprimer vivement dans sa tête. Entre ses dents, elle siffle le sort qu’elle a en tête, se demandant comment elles vont pouvoir se sortir de ce merdier. « Spero Patronum. » Son renard apparaît devant elle, présence rassurante parmi la folie ambiante. « Transmets le message suivant à Cassandra Zabini : ‘Qu’est-ce que ce bordel ?! Il faut qu’on se rejoigne, illico presto, parce que ce mec est complètement taré. Je lance le sortilège des Quatre-Points, tentons de nous rejoindre au Nord… si cette maison de fou ne nous tue pas avant’. » Ashley voit le patronus s’éloigner, en traversant les murs – le petit chanceux – et s’empresse de prononcer le sortilège « pointe au Nord », afin de se repérer. Sa baguette, à plat sur sa main, lui indique la direction vers la droite, qu’Ashley s’empresse de prendre. Avançant à tâtons, elle esquive de justesse quelques murs, maudissant toujours un peu plus Malbec. Foutu sorcier parano. Néanmoins, ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est le soudain sort qui jaillit en sa direction, avant de se séparer en une dizaine de petits éclairs. Ashley reconnaît non sans mal un sortilège de découpe, et serre immédiatement les dents.

Est-ce qu’Ashley souffre (encore) ?
OUI
Elle n’est pas assez réactive et le sort lui offre de multiples coupures sur le visage, les bras et le ventre. Joie.
NON Elle dresse sa baguette à temps et un Protego rapide lui permet d’éviter le maximum de dégâts, même si ses bras ne sont pas épargnés.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 11 Nov - 18:16
Le membre 'Ashley Malefoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Mar 22 Nov - 18:02


Une fois le choc initial passé, toute la confusion de Cassandra s'envola, ne faisant place qu'à une seule émotion : la rage. Une fureur ardente, dévorante, qui se manifesta en un rugissement terrible alors que la sang-pur se relevait difficilement, les jambes flageolantes. Pendant un court instant, elle oublia complètement les raisons de sa présence en ces lieux et n'avait qu'un but en tête : la vengeance. Vouloir prendre sa revanche sur une gamine prépubère était particulièrement pitoyable, mais l'ego meurtri de la Zabini la poussait à ignorer ce genre de réflexions qu'elle considérait comme peu pertinentes dans la situation présente. Néanmoins, l'apparition du patronus d'Ashley lui rafraîchit la mémoire sur la mission qu'elle avait à remplir. Malbec. Elle était là pour Malbec. Elles étaient là pour Malbec. Ash' lui demandait des explications et lui donnait rendez-vous au Nord de la maison. En parfait silence, Cassie réfléchit quelques secondes avant de chasser le renard fantomatique du revers de la main. Fuck that. Elle irait chercher la gamine d'abord.

Ashley avait clairement rencontré des problèmes avec Phineas puisqu'elle lui envoyait ce patronus, le sorcier était donc lâché dans la nature, préparant très probablement une contre-attaque, et plus elles perdaient de temps, plus les chances qu'il rejoigne sa gamine étaient élevées. Et dans ce cas-là, les jeunes mangemorts n'auraient plus aucun moyen de pression sur lui... Il était dans leur intérêt commun qu'elle ignore les instructions de la Malefoy pour poursuivre Evelyn, décision qui n'avait STRICTEMENT RIEN A VOIR avec une vendetta personnelle qu'elle pourrait avoir contre cette petite peste, ou le fait qu'elle était une grosse connasse égocentrique qui n'en faisait jamais qu'à sa tête. On pourrait même dire qu'elle faisait preuve de beaucoup de sagesse, et s'il y avait bien une chose pour laquelle Cassandra était connue, c'était sa sagesse.

Elle se lança dans le couloir sans le moindre soupçon de prudence et se mit à courir dans la direction qu'avait prise Evelyn Malbec, basique de rang 1, 9 ans et trois quarts, sa némésis. Obnubilée par son objectif, elle ne vit pas arriver du coin de l'oeil le barrage de livres qui se mit à voler dans sa direction alors qu'elle passait à côté d'une imposante bibliothèque. Un dictionnaire de poche la heurta sur la tempe gauche, tandis qu'un tome encyclopédique particulièrement imposant la frappait en plein dans l'estomac. Cassandra laissa échapper un « Humph ! » peu élégant et se courba en position foetale pour se protéger autant qu'elle le pouvait de l'assaut bibliographique. Elle avait perdu tout sens de la direction et faisait de son mieux pour garder l'équilibre sous le feu incessant des bouquins ensorcelés, jusqu'à ce qu'elle reprenne contenance. Elle agrippa fermement sa baguette et se mit à hurler à la mort « AAAAAAAH INKULÉ ! CONFRINGO ! » La bibliothèque explosa violemment, ce qui n'était la chose la plus intelligente à faire lorsqu'on était à moins de deux mètres de l'explosion dans un couloir étroit. Le souffle projeta Cassandra contre le mur de droite alors que des débris de bois volant dans tous les sens la blessaient sans pitié. Son visage, son flanc gauche et sa jambe droite étaient ensanglantés et en plus elle avait définitivement déchiré sa jupe ! Énième hurlement enragé de la part de la Zabini qui reprit son chemin avec la même ardeur.

« TOI ! » s'écria-t-elle en apercevant enfin la gamine au fond du couloir, tripotant à nouveau un quelconque mécanisme dans le mur. Evelyn, toujours sous l'emprise du sortilège de mutisme, ne put  émettre le moindre son mais l'expression sur son visage trahissait sans aucun doute possible la terreur qu'elle ressentait. Cassandra s'en fichait. Elle ne voyait pas une enfant et elle ne s'imaginait pas comme une intruse à l'air complètement folle, pleine de sang, les cheveux en bordel innommable et les yeux lançant des éclairs. Aveuglée par la rage et l'adrénaline, elle ne voyait que son objectif. La fillette brandit à nouveau son fusil à pompe mais Cassie n'était pas prête à se faire avoir une seconde fois. Alors qu'elle faisait feu, la langue de plomb bloqua le tout en vociférant un « IMPEDIMENTA ! » tonitruant, écarquillant les yeux en observant les petites balles de plomb stoppées en plein air à quelques centimètres d'elle. Elle les balaya d'un revers de la main agacé (et ne manqua pas de laisser échapper un petit cri de douleur en se brûlant par la même occasion) et désarma la blondinette d'un Expelliarmus informulé. Elle avançait lentement vers sa proie, le regard fou, alors que cette dernière reculait un peu plus à chaque fois, jusqu'à ce que son dos ne heurte le fond du couloir. Evelyn se mit à pleurer silencieusement mais Cassandra était intraitable. La jeune basique eut juste le temps de voir voler vers elle un éclair de lumière avant de perdre conscience.

Quelques minutes plus tard, agacée par les murs changeant sans cesse de configuration, et ce après avoir été électrocutée une bonne demi-dizaine de fois par des pièges divers et variés, Cassandra se créa un passage jusqu'au Nord de la maison à coups de Bombarda à la chaîne, inconsciente du fait que ce genre d'actions n'était pas particulièrement bonnes pour garder intacte l'intégrité structurelle de la maison. Arrivée au point de rendez-vous en un état pitoyable, elle y retrouva Ashley et s'expliqua immédiatement à son amie. « Tout ça c'est la faute de cette… Petite garce ! » elle s'écria en lâchant entre elle et la Malefoy le corps inerte de la jeune Evelyn Malbec qu'elle s'était trimballé tout le long. « Stupéfixée. » précisa-t-elle avant qu'Ashley n'en tire des conclusions erronées. On pouvait dire que cette mission était vraiment partie en couille en un clin d'oeil.
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Mer 23 Nov - 19:51
La progression est difficile. Quoique. Difficile est un euphémisme. Lorsqu’Ashley atteint enfin le point le plus au Nord de la maison, ce ne sont plus seulement ses bras qui sont touchés, mais également son visage, son ventre et ses cuisses. Elle aborde notamment un magnifique œil au beurre noire à gauche qui lui fait serrer les dents à chaque mouvement. Ce n’était. clairement pas. prévu. comme ça. Elles étaient censées venir interroger Malbec, être subtiles, obtenir les réponses qu’elles souhaitaient et repartir aussitôt. Elles n’étaient pas supposées se faire attaquer par la maison même, la maison, de Phineas Malbec. C’est un enfer. Si Ashley n’a jamais été du genre à jurer, elle a pourtant toutes les insultes – que son père, Brennan, Rowena et ses coéquipières ont pu lui apprendre – qui défilent dans sa tête. Il semble que c’est le bon moment pour changer ses habitudes. Elle a, de toute manière, très peu de temps pour respirer puisque Cassandra arrive juste après elle. Avec un paquet auquel Ashley ne s’attendait pas, une petite fille qui ne bouge pas et que son amie laisse tomber à terre. Ashley pose un regard interdit sur la petite fille, avant de le reporter sur Cassandra.  « Stupéfixée. » précise Cassandra en croisant son regard, et Ashley acquiesce. « Evidemment. » Que dire de plus ? Ashley ne s’attendait pas à prendre une petite fille en otage en posant un pied dans la maison de Malbec.

Soupirant profondément, Ashley grimace alors que les ecchymoses de son ventre la rappellent à l’ordre. « Je crois que j’ai une côte cassée. » Passant une main dans ses cheveux courts, elle en profite pour les attacher en toute petite queue de cheval, comme avant chacun de ses matchs. « Il faut qu’on sorte d’ici Cass. Malbec… s’il sait quelque chose sur Tinworth, il ne nous dira plus rien désormais. Et sincèrement… je pense qu’il ne sait rien. Quand je lui en ai parlé, il a été confus, pas choqué ni horrifié. Réellement confus. Peut-être qu’il sait quelque chose, peut-être qu’il est au courant pour les Phoenix, pour leurs activités actuelles, ou qu’il sait où trouver certains des fuyards. Je ne sais pas. Mais une chose est sûre : il ne nous laissera pas partir d’ici vivantes, pas s’il croit qu’on le soupçonne d’être un traître. Il a tout fait pour s’intégrer du mieux qu’il pouvait. Je… pfou. » Ashley inspire profondément, se rappelant encore une fois de ses côtes. Par la foutue barbe de ce foutu Merlin. Sa journée avait commencé si tranquillement. Son regard se pose sur la gamine, et elle sait que c’est leur seule solution. « Il faut qu’on utilise la gamine. Sa fille contre le fait de nous laisser sortir tranquillement. C’est notre seule chance. »

Alors qu’elles pénètrent aussi prudemment que possible dans le salon, Malbec arrive de l’autre côté, l’air fou et la respiration saccadée. Il semble les avoir cherchées partout, et Ashley est presque heureuse qu’il ne les ait pas trouvées. Il semble presque… possédé, et elle n’est pas très rassurée de se trouver de l’autre côté de sa baguette. Leur seule protection à cet instant est Evelyn, et Ashley pourrait presque se mépriser d’utiliser une petite fille comme bouclier, si la petite fille en question n’était pas une plaie. Cassandra et elle ont dû lui lancer un « Enervatum » pour que la petite fille puisse à nouveau bouger, couplée à un sortilège de silence afin d’avoir la paix. Mais même silencieuse, la gamine est une tare, une vraie tare. Ashley sait très bien qu’elle ne peut plus mettre Malbec en confiance, mais elle préfère ne pas le provoquer d’avantage. Levant les deux mains, elle lui montre qu’elle ne tient plus sa baguette et n’est donc, en soit, plus un risque immédiat. « Il vous faut cesser monsieur Malbec. Vous ne pouvez pas continuer à nous attaquer ainsi, ou c’est votre fille qui en pâtira. Vous ne voulez pas qu’Evelyn soit blessée, n’est-ce pas ? Tout ce que nous voulons, nous, c’est que vous nous parliez de Tinworth. Et ensuite, nous vous laisserons tranquille, votre fille et vous. Soyez raisonnable monsieur Malbec. Vous êtes seul contre deux. »

Ashley tente le tout pour le tout. Comment Malbec réagit-il ?
OUI
Il accepte de parler, pour le bien de sa fille, même si en réalité il n’a rien à dire.
NON Excédé par le comportement des deux jeunes femmes, il leur jette un « Everte statum », Evelyn se baissant pile au bon moment.

La maison est malmenée et en a marre. La maison dit zut. Comment la maison dit-elle zut ?
OUI
Le plafond du salon s’effondre sur tout ce beau monde, ensevelissant Cassandra et Ashley, aussi bien que Malbec et Evelyn.
NON Le mur Ouest s’écroule, soufflant tout le monde, envoyant Cassandra et Ashley d’un côté, Malbec et sa Evelyn de l’autre.

« Vous pensez vraiment que je vais vous faire confiance, alors que vous vous êtes introduites dans ma maison, alors que vous avez tenté de m’attaquer, alors que vous détenez ma fille ? » Vu comme ça, évidemment… « Monsieur Malbec… » « Il suffit ! EVERTE STATUM ! » Damn. C’est tout ce que à quoi Ashley peut penser alors que Cassandra et elle sont projetées contre le mur derrière elles, et qu’elle entend distinctement son épaule craquer violemment et ses côtes protester. Sa coach va tellement lui en vouloir. Tentant de se redresser, malgré son mal de crâne phénoménal, Ashley tâte ses poches pour retrouver sa baguette. Elle sait que Malbec n’en a pas fini avec elles, et elle aimerait être un minimum prête quand cela arrivera. Néanmoins, alors qu’elle se prépare à la prochaine salve de sorts, un craquement sinistre stoppe Ashley dans tous ses mouvements. Elle n’est pas la seule, puisqu’elle voit Malbec – qui a aidé sa fille à se redresser et l’a libérée du Silencio – jeter un regard au plafond. Priant Merlin, Morgane, et tous ceux qui lui passent par la tête, Ashley relève les yeux à son tour. C’est une énorme fissure qui l’accueille, fissure qui ne fait que progresser. Un autre craquement. Son souffle se coupe. Réalisant très bien ce qu’il se passe, Ashley se tourne frénétiquement vers Cassandra. « Cass, il faut qu’on parte. Tout de suite ! » Mais il est déjà trop tard, et le plafond s’effondre soudainement sur tous les occupants du salon. Damn.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Mer 23 Nov - 19:51
Le membre 'Ashley Malefoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Jeu 24 Nov - 23:04


Elle était agacée. On ne pouvait plus agacée, même. Cassandra n'était pas prête à couper ses pertes et accepter cet échec mais elle dû entendre raison face aux arguments d'Ashley. Elle ne s'avoua pourtant pas vaincue aussi facilement, et protesta avec véhémence que si la Malefoy voulait se sauver, elle pouvait toujours transplanner, mais finit par comprendre que l'alarme mise en place par cette chère Evelyn avait également enclenché un sortilège anti-transplannage. C'est absurde. pensa-t-elle de prime abord, car Phineas s'empêchait de s'enfuir lui-même avec ce stratagème, mais la Zabini finit par conjecturer que le sortilège ne s'appliquait peut-être pas aux membres de la famille Malbec, qu'ils possédaient peut-être un charme ou un talisman leur permettant de passer outre  cette barrière, ou bien qu'ils avaient connaissance de l'existence d'un quelconque passage secret caché dans la demeure qui leur permettrait de s'échapper en toute discrétion à l'insu de leurs poursuivants. Aucune de ces trois hypothèses ne lui semblait improbable, vue la maison de fous dans laquelle elles se trouvaient. Alors elle finit par se ranger et à accepter d'utiliser la gamine comme monnaie d'échange pour leur propre sécurité, au diable leur mission. C'était la chose la plus avisée à faire mais bon sang, ce que c'était rageant.

« Arrête de gigoter... » susurra-t-elle entre ses dents serrées à l'oreille d'Evelyn, ses serres fermement enfoncées dans l'épaule de la blondinette tandis qu'Ashley tentait le pourparler avec Malbec.  Les yeux plissés, elle retint sa respiration alors que la Batteuse des Harpies, prise d'un afflux de confiance en elle, oubliait leur projet initial pour tenter le tout pour le tout et demander une dernière fois les informations qu'elles étaient venues chercher au Pardonné. C'était une action culottée que Cassandra approuvait à 100% mais qui n'aboutit malheureusement à rien de bon. Tout se passa en une seconde à peine. A l'instant ou Phinéas pointait sa baguette vers les deux jeunes femmes, Evelyn assenait un violent coup de talon dans le tibia de Cassandra, suivi d'un coup de coude dans son bas ventre qui lui coupa la respiration. Elle n'eut même pas l'occasion de vociférer que la sale chipie s'était déjà jetée à terre tandis que les anciennes Aiglonnes volaient plusieurs mètres plus loin.

Le choc est violent, la chute mauvaise, mais Cassandra n'a pas le temps de constater l'ampleur des dégâts qu'un craquement sinistre se fait entendre. Ses Bombarda à répétition seraient-ils à blâmer ? C'était impossible de le savoir, non ? Peut-être la maison tenait-elle à peine debout à la base, qui serait donc capable de pointer des doigts accusateurs vers qui que ce soit si ce n'était vers l'architecte de cette bicoque qui semblait à peine tenir debout… Bon, okay, même elle n'était pas convaincue par cette réflexion, c'était clairement sa faute et elle en était bel et bien consciente, mais ça personne n'avait besoin de le savoir. « Cass, il faut qu’on parte. Tout de suite ! Comment ? On peut pas transplaaa-AAAAAAH ! » De la poussière, des poutres, des pans de mur, c'était comme si toute la maison leur tombait sur la tête. Par réflexe, Cassie plaça ses bras par dessus sa tête pour se protéger de la chute d'objets divers mais la protection apportée par ses membres maigrelets était bien moindre. De longues secondes plus tard, ensevelie sous les débris, elle toussa comme une mourante de la morbinite et tenta du mieux qu'elle pouvait de se libérer. Sa vision était trouble et elle sentait un écoulement de liquide chaud dévalant son visage. Légère commotion cérébrale ? Son nez était, quant à lui, sans le moindre doute, cassé, et sa lèvre inférieure fendue. Sa cheville semblait également être en mauvais état. Ce n'était pas bon, pas bon du tout. Cependant, la mission n'était pas finie.

Qui se relève en premier ? :
 

A genoux dans la poussière, Cassandra tapotait frénétiquement le sol à la recherche de sa baguette, faisant du mieux qu'elle pouvait pour ignorer le sifflement strident qui résonnait dans ses oreilles et le sang qui venait obstruer sa vue déjà bien assez trouble. « Samèrelipopette, elle est où cette pute ? Lumos ! Ash', lève-toi vite, j'ai plus ma baguette ! Lumos, j'ai dit, bordel ! » La baguette ne répondait pas, et Cassandra sentait la panique monter en même temps que les larmes tandis que les pas lourds de Phinéas Malbec se faisaient entendre dans leur direction. La Zabini finit par abandonner ses recherches et attrapa le premier morceau de bois qu'elle trouva, et le brandit comme une arme en se retournant vivement, y allant au culot. « AHA ! AVADA KEDAVRA ! » elle s'écria, mais Malbec ne se laissa pas avoir et lui fit lâcher son morceau de bois d'un violent coup de pied. Sur les fesses, elle reculait en ne lâchant pas le sorcier du regard, ignorant complètement l'ironie de la situation puisqu'elle se trouvait exactement dans la même position qu'Evelyn l'avait été quelques minutes plus tôt. Elle voulait pleurer, elle voulait gémir et supplier pour sa vie mais les mots étaient coincés dans sa gorge. La folie du regard de Phinéas Malbec l'avait rendue aussi muette que le sortilège de Mutisme qu'elle avait lancé sur Evy. Il agita sa baguette et Cassandra sentit le sol se dérober sous ses pieds. Elle flottait désormais dans les airs et put apprécier à sa juste valeur toute la haine qui se dégageait des yeux du Pardonné. Elle s'apprêtait enfin à dire quelque chose quand il agita à nouveau sa baguette. Une main invisible se referma sur la gorge de la Zabini, lui bloquant complètement la respiration. Elle suffoquait, agitant inutilement ses pieds qui ne touchaient pas le sol. Elle était impuissante, faible, à sa merci, et tout ce qu'elle voyait étaient ses yeux. Ses yeux qui la haïssaient tant...

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Jeu 24 Nov - 23:04
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 9 Déc - 11:41
C’est une catastrophe, une pure catastrophe. Le mot résonne comme un euphémisme à ses oreilles, ou alors ce sont ses oreilles seules qui résonnent. Ashley tousse, et la panique monte en elle quand elle réalise que c’est du sang qui perle entre ses lèvres. La douleur au niveau de ses côtes lui fait rapidement comprendre que l’une d’elle est décidemment bien cassée. Merveilleux, tout simplement merveilleux. Son entraîneuse va lui tuer, même s’il lui faudra attendre son tour après les trois meilleures amies d’Ashley. Scylla, Salomé et Rowena vont être énervées, sans une once de doute. Néanmoins, ce n’est pas le moment de songer à après, de songer à ce qu’il se passerait une fois qu’elles seraient sorties d’ici : il faut déjà qu’elles en sortent. Et la situation est loin d’être glorieuse, alors que tout ce qu’Ashley peut sentir autour d’elle ce sont les gravats qui se sont effondrés du plafond. Génial. Tout ça pour ça au final, et Ashley en pleurerait presque de rage si elle ne redoute pas tant la douleur que cela va lui provoquer dans chaque. once. de son corps. On ne pourra pas dire que Cassandra et elle ne se sont pas démenées pour la cause. La mission n’est cependant pas finie, et Malbec semble bien décidé à en découdre complètement avec les deux intrus qu’elles sont. En soit, elle pourrait le comprendre, elles sont entrées chez lui, l’ont attaqué, s’en sont prises à sa fille… mais Ashley ne peut pas ressentir de remords. Il est un ancien Phoenix, un paria, un traître. Tout ce qu’elles ont fait, elles l’ont fait pour leur cause, pour leur société, pour l’ordre et la hiérarchie. Pour que la vie continue d’être normale, et la population n’ait pas à craindre d’autres événements comme Tinworth. Elle vivrait sa journée encore et encore si cela signifie s’assurer de la fiabilité de chaque homme.

Serrant les dents, Ashley tente de se redresser, hurlant à son esprit d’oublier la douleur, d’oublier sa côte, et son épaule, et ses bras. Difficilement, elle tend la main vers sa baguette, ferme à peine ses doigts dessus lorsqu’elle entend Cassandra paniquer à ses côtés. Elle l’entend, Ashley, mais elle ne peut réagir dans l’instant, pas alors que tout son corps semble fait de chardons ardents, pas alors que son esprit lui hurle qu’il en a assez. Elle espère, elle espère tellement, que Cassandra peut se débrouiller quelques secondes sans elle, quelques secondes pour se redresser, quelques secondes pour respirer, quelques secondes pour être sûre qu’elle n’abandonne aucun morceau d’elle-même derrière elle. Mais les cris de Cassandra se font plus pressants, plus urgents, et la panique étreint elle aussi Ashley. La situation qui s’offre à son regard est catastrophique, terrifiante même, alors que Cassandra n’a plus de baguette et que Malbec semble – encore plus qu’auparavant – possédé par le démon. La main fermée sur sa baguette, Ashley sait qu’elle ne peut pas s’en servir, pas tout de suite, Malbec pourrait immédiatement rétorquer d’un autre sort. Glissant sa baguette dans son chemisier, Ashley se résout donc à utiliser les armes à sa disposition directe. Grâce à l’effondrement du plafond, elle s’empare de ce qui ressemble à une planche de bois. Malbec ne s’attendra pas à une arme aussi moldue, d’autant plus qu’il est occupé à tenter de tuer Cassandra. C’est le manque de cris qui fait réagir Ashley, et sans attendre une seconde de plus, elle assène un coup à l’arrière de la tête de Malbec.

Alors que l’homme s’effondre au sol, Ashley se précipite aux côtés de Cassandra. Une main sur l’épaule de son amie, elle la scrute attentivement. « Respire Cass, respire. On se barre d’ici, aucune question de plus. Ou alors on va vraiment finir par mourir. Plus qu’une seule chose à faire. » Une seule chose à faire et elles seront libres. Ashley traverse la pièce pour attraper Evelyn par un de ses bras, et difficilement, elle la traîne auprès de son père, la gamine à moitié consciente seulement à cause de l’épuisement. Sortant sa baguette de son chemisier, tant bien que mal d’une seule main, puisque son bras gauche a décidé d’abandonner tout combat, elle la pointe sur la père et sa fille, et inspire profondément. Il faut qu’elle réussisse. « Oubliettes. » Elle sait qu'elle tente gros avec ce sort, notamment parce qu'elle n'en a appris que la technique en cours et ne l'a jamais lancé. C'est un sort d'Oubliator, un sort maîtrisé par de puissants sorciers, et Ashley ne sait pas quel effet son sort peut avoir entre ses mains. Néanmoins, elle est désespérée, assez désespérée pour tenter le tout pour le tout.

Ashley réussit-elle ce dernier sort ?
OUI:
Dernier sort, dernier espoir. Ashley y met la moindre once de force qu’il reste dans son corps et dans son esprit, et son sort est une réussite. Ni Malbec, ni sa fille, ne se souviendront de ce qu’il s’est passé aujourd’hui.
NON : La fatigue se fait bien trop ressentir, et Ashley ne tient plus. Son sort ne touche que Malbec, mais mal maîtrisé, entre des mains malhabiles, et ce n'est pas seulement la journée qu'il perd, mais toute sa vie. Tous ses souvenirs effacés, réduits au néant. Evelyn n'est néanmoins pas touchée, absolument pas, et se souvient de tout clairement pour sa part. Petite fille désormais orpheline en un sens, celui-ci ne se rappelant même plus qu'il a des enfants, c'est une graine de colère qui se plante au creux de son ventre. Elle ne peut agir de suite, mais un jour. Elle se le jure.

Ashley va clairement finir par pleurer de rage, alors que son sort n'a touché que Malbec. Néanmoins, elle est épuisée, blessée, et n’en peut plus. A ce niveau-là, elle se contentera de ce sort à moitié réussi. De toute manière, qui croira une petite fille ? D’autant plus contre la parole de deux sang-pur respectables ? C’est tout ce dont Ashley peut se convaincre, et elle s’en ficherait presque à l’instant même. « Allez Cass, on s’en va. » Même la marche jusqu’à la porte est une terrible galère pour elles deux, et Ashley ne peut que grimacer devant leur état. D’autant plus qu’elle sait où elles doivent aller juste après, elle ne connaît pas beaucoup de Médicomages qui sont aussi Mangemorts et qui ne poseront pas beaucoup de questions sur le pourquoi du comment. Callista Malefoy est donc, pour ainsi dire, leur meilleur choix. Et cela n’a rien pour réjouir Ashley. Une fois le pas de la porte passée, elle sent néanmoins un poids se lever de sa poitrine, et elle ne peut que deviner qu’elles ont passé les limites de la barrière anti-transplannage. Une nouvelle fois, elle ne peut que remercier Malbec, ironiquement, d’être paranoïaque et de vivre loin de tout voisinage, dans un coin reculé de Londres. Sans attendre une seconde de plus, voulant vraiment partir d’ici, Ashley passe un bras autour de la taille de Cassandra, afin de s’assurer de ne pas la perdre en route. « Ma mère va hurler. » Et les deux jeunes femmes disparaissent, laissant une scène abîmée derrière elles.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 9 Déc - 11:41
Le membre 'Ashley Malefoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté Ven 9 Déc - 15:45



Son corps rentre à nouveau en contact avec le sol et Cassandra s'effondre sans autre forme de cérémonie. Malbec est à terre, inconscient, mais elle ne le voit pas, elle ne voit rien : ses yeux dans le vague fixés sur un morceau de plâtre parfaitement quelconque qui s'était retrouvé pile au bon endroit pour croiser le regard vide de la sang-pur. Elle respire difficilement, bruyamment, ses deux   mains sur sa gorge comme pour combattre le sortilège d'asphyxie qui n'est pourtant plus actif. Le contact avec la main d'Ashley la fait sursauter et elle ne peut qu'approuver ses dires en hochant frénétiquement la tête sans pouvoir prononcer un seul mot. Elles se barrent, elles en ont assez fait pour aujourd'hui. Malbec est inconscient, et elles ne vont certainement pas attendre qu'il se réveille pour le questionner à nouveau. Non, c'est bel et bien fini, et elles ont échoué. Elles n'ont rien appris de concret. Elles ont fait tout ça pour rien, autant souffert pour rien.

Alors qu'Ashley traînait le gamine de l'autre côté de la pièce, Cassandra cherchait sa baguette. Elle ne la trouva pas. Tant pis, elle resterait parmi les débris. La Malefoy tenta un Oubliettes. Elle échoua. Tant pis, peut-être que les conséquences de leurs actions finiraient par les rattraper un jour ou l'autre. Elle s'en fichait, elle voulait juste s'en aller. Elles claudiquèrent hors de la maison et du champs d'action de la barrière anti-transplannage pour apparaître quelques secondes plus tard devant le manoir Malefoy.

Et effectivement, Callista Malefoy n'était pas des plus heureuses.

La mère d'Ashley les rabibocha du mieux qu'elle pouvait, mais si elle était médicomage elle n'était pourtant pas faiseuse de miracles. Certaines de leurs blessures prendraient du temps à guérir et il n'y avait rien qu'elles puissent faire à part prendre leur mal en patience. Cassandra demanda respectueusement la permission à Callista de passer la nuit ici, ne se sentant pas la force de faire face à la colère de sa propre mère quand elle rentrerait mais également de dormir seule. Callista accepta, et envoya même un hibou à la famille de Cassie afin de les rassurer quant au sort de leur chère et tendre fille. Pendant ce temps, les deux anciennes aiglonnes travaillaient également sur une lettre, celle-ci étant adressée au ministre de la magie lui-même – rien que ça ! – comprenant les résultats de leur mission. Elles firent de leur mieux pour minimiser le sentiment d'échec et affirmèrent avec conviction que Phineas Malbec ne savait rien de Tinworth mais qu'il était encore impossible de savoir si les phénix avaient eu une implication dans l'affaire ou même s'ils étaient reformés. Elles étaient cependant confiantes que le secret concernant le retour des mangemorts était sauf et pensaient qu'il serait judicieux de faire surveiller Nicolas, le fils ainé de Phineas, qui pourrait potentiellement prendre part à quelque action réfractaire au régime dans les jours qui suivaient.

Cette nuit là, Cassandra eut du mal à s'endormir, tourmentée par des visions des événements de la journée. Elle avait laissé sa baguette là-bas. Elle avait utilisé un faux nom mais sa baguette pourrait toujours l'identifier. Elle avait comme une boule au ventre, un sentiment d'avoir fait une énorme boulette mais elle n'en était pas sûre. Si sur le coup, tout ce qu'elle voulait était s'en aller, avec du recul elle maudissait son manque de rigueur. Elles auraient dû effacer complètement leurs traces, ne laisser aucun indice pouvant les relier à l'attaque des Malbec et à la destruction de leur maison. Mais ça n'était pas tout… La personne qui avait sans aucun mal attaqué cette gamine, qui s'était acharnée, pleine de rage et de haine, cette personne terrifiante qu'elle avait été chez les Malbec, sans scrupules, sans retenue, sans humanité, ça n'était pas elle. Ou bien était-ce vraiment elle ? Elle ne savait pas quelle possibilité la perturbait le plus. Partageant un lit avec Ashley, elle fit de son mieux pour ne pas déranger son amie et pleurer en silence…

Une fois de plus, elle échoua.

Mission terminée.
Contenu sponsorisé
Re: Drinking tea, spilling tea [mission]
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Londres :: Habitations