AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ La musique adoucit les moeurs, il parrait ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Jeu 17 Nov - 23:15
Spoiler :
 



Quelque part, Heather avait conscience qu'elle n'avait plus 20 ans. Qu'après Tintagel, et cette nuit déplorable, elle ne pouvait pas songer à repartir chasser du combattant Phénix avant quelques lunes. Mais revenir à son univers quotidien, à la routine de son travail, n'avait pas eu le côté rassurant escompté. C'était le contraire, en fait, elle se surprenait à se méfier de chaque sorcier basique qu'elle croisait, à se poser des questions sur la petite secrétaire du troisième, qui travaillait pourtant pour elle depuis plusieurs années.

Mais elle avait vérifié les parcours de tous ses employés elle-même. Elle n'irait pas jusqu'à répondre de chaque, loin de là, mais elle n'avait jamais laissé passer une seule parole, surtout au sein de ses studios, qui pourraient remettre en question, ou même plaisanter, sur la suprématie du sang.

Heureusement, le premier soupçon, le premier incident qui vint aux oreilles des mangemorts, concernait un concurrent : Olaf Fondudezik. Enfin un concurrent... Tout au plus un collègue qui n'avait pas sa renommée. Mais le petit groupe qu'il produisait, Deathly Wizards, avait  un certain potentiel. Et du succès, auprès de fan d'une certaine tranche d'âge. Et il semblait que sous des apparences de jeunes musiciens prometteurs, ils aient prit l'apparente originalité et rebellion du rock sorcier un peu trop au pied de la lettre.

Tout ce que Heather savait, c'est qu'on soupçonnait des... Répétitions secrètes. Il n'y avait rien de bien certain, rien de concret, mais il fallait vérifier. Tintagel avait prouvé que des idées empoisonnées courraient encore en sous main dans leur monde en paix. Et c'était purement inacceptable. Si Olaf les avait poussé à faire quoique ce soit qui remette en question leurs lois, il fallait l'arrêter immédiatement, et si possible récupérer ces pauvres jeunes sorciers fragilisés. Si jamais ils étaient déjà pollués par ces théories insensées... Et bien les Mangemorts avaient toujours su quoi faire de leurs ennemis récalcitrants. Ils ne pouvaient pas les laisser répandre cette idéologie impie.

Rajustant sa veste de tailleur, Heather prit quelques secondes pour afficher son sourire le plus affable avant de transplaner. Elle avait un rendez vous pour un prétexte anodin avec le producteur, et allait devoir le faire parler, ou trouver un moyen de percer ses secrets, s'il en avait. Ce n'était peut-être rien, juste une rumeur sans fondement lancée par des personnes jalouses du succès  des Deathly Wizards. Mais que c'était agréable d'aller chercher des potentiels traitres ailleurs qu'entre les murs de SA boite de production.
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 13 Déc - 21:55
Il y avait quelques traditions dans le monde de la musique sorcière, et l'une d'elle était, quand on avait des chanteurs qui brillaient au sommet de leur carrière, de participer à de grands festivals où se produisaient aussi des artistes moins reconnus. Et au cœur du Grand Spring Wizard Festival, des groupes de tout horizons et de tout niveau allaient se croiser. Afin de ne pas se retrouver avec des styles de musique trop semblables, des numéros qui se suivent sur des musiques trop dissonantes entre elles, les maisons de productions s'arrangeaient plus ou moins entre elles pour inscrire de quoi respecter les règles d'un festival harmonieux.

En gros, c'était un florilège d'échanges, pots de vins, chantages, et, Heather pouvait bien l'avouer, elle n'avait pas hésiter dans ses débuts en tant que directrice de maison de production, à utiliser l'Imperium  sur des adversaires trop récalcitrants.

Elle n'en avait plus besoin à présent. En fait, Olaf Fondudezik devait se demander ce qu'il avait fait pour qu'elle prenne la peine de se déplacer jusque dans ses bureaux, plutôt que de faire le trajet lui même.

Enfin, c'est ce qu'elle avait pensé. Mais depuis le début de leur rendez-vous, il la soulait de paroles sans une minute de répits, avec un manque d'égard évident pour son rang, lui qui n'était que basique 4. Pire qu'une boite à parlotte détraquée. Elle savait tellement plus de sa vie à présent que ce qu'elle n'aurait jamais voulu : comment il était entré dans le monde de la musique, ses premiers jobs pas assez payés à son goût, son ascension dans cette boite jusqu'à son sommet, y compris ceux qu'il avait dû écarter pour arriver à ses fins, la découverte de son petit groupe fétiche et les efforts qu'il mettait à envoyer ces jeunes gens vers la gloire...

Vraiment, soit Fondudezik était en train de tenter de l'embobiner, soit il n'y allait pas avoir besoin de grand chose pour lui faire cracher le moindre de ses secrets. Elle avait l'impression d'avoir affaire à un homme qui aurait passé des années loin de toute présence humaine, et ne pouvait plus arrêter de parler maintenant qu'il trouvait une interlocutrice.

Mais les sourires polis d'Heather dérivaient vers un pendant de plus en plus crispé au fur et à mesure qu'elle entendait ce sorcier replet, au crâne à moitié dégarni et à l'âge incertain lui couper la parole et se vanter de son propre succès. Elle avait du mal à le diriger vers le sujet du Grand Spring Wizard Festival et de la place que devaient y prendre les nouveaux titres de son groupe montant, et commençait à se demander si elle n'allait pas devoir employer une toute autre méthode pour commencer son enquête.


Les dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 13 Déc - 21:55
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Ven 3 Fév - 10:54
Cet espèce d’idiot commençait tellement à lui taper sur les nerfs. Il s’écoutait parler avec suffisance, lui coupait la parole sans égard, et pouvait avoir réussi par ses quelques maigres talents à monter sa petite boite, mais il n’avait aucun droit d’oublier la personne à qui il s’adressait, et certainement pas son rang.



_Monsieur Fondudezik. Votre parcours est a-bso-lu-ment passionnant, mais je ne suis pas venu perdre mon temps dans vos bureaux pour cela. Avec un tel don pour la narration et une histoire si prenante, je vous suggère plutôt d’écrire vos mémoires.



Le sourire était toujours présent, mais glacial, et le ton de sa voix aurait pu donner des envies de grandeur à une bonne bouteille de vitriol. Heather n’avait déjà plus la moindre envie de rester dans cette pièce, et balancer à la tête du premier ministre qu’elle n’avait que faire de missions aussi moisies lui semblait de plus en plus une idée viable. Il était évident que ce bouffon aimait juste s’entendre parler, et aurait raconté n’importe quoi pour se rendre intéressant. Une rumeur courrait sur lui ? En cet instant, elle aurait parié que c’était lui qui avait laissé filtrer ces inepties, juste pour que son nom revienne sur toutes les lèvres une fois dans sa vie.



Avec une satisfaction délectable, elle le regarda s’empourprer, bafouiller, et enfin marmonner ce qui devait bien être quelques excuses.



_Je ne pensais pas. Bien sûr, bien sûr, je ne saurais abuser de votre temps. Madame. On pourrait peut-être. Se pencher sur la programmation oui.



Visiblement, se faire rappeler à l’ordre ne lui avait pas plu, s’il fallait en croire la colère mal contenue dans le ton de sa voix. Mais il ne se permettait pas de la prendre de haut -il n’aurait plus manqué que ça ! – et ce n’était pas encore une preuve d’une possible rébellion contre sa place établie dans la société sorcière. Il avait l’air imbu de lui-même, et quelque chose faisait penser à Heather qu’en prime, il n’aimait guère se faire rabaisser par une femme. Elle n’en avait cure : maintenant qu’elle avait mis les choses au point, elle allait enfin pouvoir faire avancer la situation.



_Oui, c’est assez important, n’est-ce pas ? Mais je vais vous dire, pour être bien sûre de mes choix -qu’elle comptait bien lui imposer à présent, plutôt qu’en discuter- je voudrais savoir quelle place laisser ou non parmi mes artistes à votre groupe fard, les Deathly Wizards. Je dois avouer qu’ils ne sont pas mal du tout, mais j’ai du mal à me représenter ce qu’ils valent en live. Je voudrais les voir.



Elle faisait sonner ça comme un ordre plus qu’une demande, et Olaf Fondudezik se contenta quelques secondes de la regarder avec des yeux ronds avant de répondre, les mots si rapides et rapprochés qu’ils en furent pour un instant presque inintelligibles.





les dés:
 


_Madame Blackburn, bien entendu. Les voir jouer, oui, et bien. Ce doit être possible. Maintenant ? Ils sont justement ici et. Oui ! Nous y allons. Venez.



Le petit sorcier replet semblait vouloir retrouver de l’assurance, en faisant mine d’avoir pris la décision plutôt que de suivre ses directives. Peu importait, Heather n’en croyait pas sa chance. Elle n’aurait pas vraiment apprécié devoir revenir plus que de raison dans ses locaux. Elle allait voir directement ce que donnait ce fameux groupe, sur les chansons validées par le ministère. C’était un début, elle comptait bien aussi interroger ses membres en douceur, quitte à leur faire miroiter une carrière plus grande que celle dont qu’ils pourraient rêver en restant ici. Pour cette fois, elle laissa passer la rudesse avec laquelle Fondudezik lui fit signe de le suivre. Peut-être qu’elle ne trouverait rien aussi, mais au pire, elle aurait écouté un groupe en vogue, et qui sait, débauché un ou deux artiste talentueux.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Ven 3 Fév - 10:54
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Lun 6 Fév - 19:37
Le claquement habituellement acéré de ses talons s’étouffait dans le tapis des couloirs. Le reste des bureaux et des salles devant lesquels ils passaient étaient moins tape-à-l’œil que celui, ostentatoire, de M. Fondudezik. Ça restait un bâtiment agréable, et les quelques personnes qu’ils croisèrent la saluèrent poliment, qu’ils la reconnaissent ou non. L’ambiance générale était plutôt détendue, pas vraiment ce qu'on attendait d'un QG de terroristes conspirateurs. Mais il aurait été étonnant que ce soit le cas : seul Fondudezik était soupçonner pour le moment, et un tel nid ne serait pas passé inaperçu auprès du gouvernement.

Fondudezik, lui, fonçait sans prendre la peine de saluer ses collaborateurs, bourru et visiblement toujours énervé. Il n'avait décidément pas digéré de se faire rappeler à l'ordre. Il s’arrêta devant une grande double porte, qui, quand il l’ouvrit, laissa passer un flot de musique aux sonorités pop, enjouée et dynamique. Cela fit naitre un sourire sur les lèvres d’Heather, malgré elle. La musique était, et serait toujours sa première passion. Et cette mélodie-là n’était pas révolutionnaire, bien sûr, mais agréable, de ce genre qui vous reste dans la tête et qui plait un peu à tout le monde. De la matière à faire un tube, c’était évident. Le succès grandissant des Deathly Wizard n’était sans doute pas usurpé.
_Entrez, je vous en prie, Madame. Vous allez pouvoir vous rendre compte par vous même. [/b]
Son sourire n’avait pas échappé à son concurrent, qui afficha un air suffisant, tout en lui faisant signe d’entrer. Un sortilège de silence se dressait au milieu de la pièce. On aurait dit la surface irisée d’une bulle de savon, derrière laquelle on devinait sans peine le petit groupe à l’œuvre. Heather connaissait bien ce sortilège : toutes ses salles d’enregistrement en étaient fournies : la musique passait de leur côté, claire et limpide, mais de l’autre côté pas un son ne se faisait entendre. Heather s’approcha, presque à toucher la bulle, pour observer les musiciens à l’œuvre de son regard perçant. Le chanteur, un jeune homme dont la peau brune contrastait avec son regard clair et ses cheveux blonds, avait un charisme indéniable, une façon de bouger agréable, entrainante. Et sa voix un peu rauque apportait un petit plus à des paroles autrement un peu trop sucrées. La guitariste avait l’air de savoir ce qu’elle faisait, elle aussi, et ses cheveux bouclés, noir comme la nuit, volaient autour d’elle comme volaient ses doigts sur le manche de sa guitare. Il y avait de la passion dans cette petite, et c’est exactement le genre d’artiste qu’Heather repérait à des kilomètres à la ronde. La bassiste quant à elle ne lui laissa pas vraiment d’impression impérissable. Une petite blonde vaguement insipide, mignonne mais déjà vue mille fois. Le batteur et le clavier, pour tout dire, elle serait passée à côté d’eux sans vraiment y faire attention. Même s’ils jouaient bien, il y avait des chances pour que, s’ils s’étaient présentés dans sa boite, ils se soient fait simplement renvoyés chez leurs parents respectifs sans autre forme de procès.

Mais étrangement, avec tout le groupe réunit, ça marchait. Trop de caractères forts auraient pu donner une cacophonie, mais il y avait un certain équilibre à voir porter ces morceaux par les deux leaders, juste soutenus par les autres en fond. Un mélange intéressant, à n’en pas douter.
_En effet, je dois reconnaitre qu'ils ne sont pas si mal...
Et son intérêt était sans doute trop visible, si l'on pouvait en croire le ton condescendant de Fondudezik.

Les dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Lun 6 Fév - 19:37
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Lun 6 Fév - 22:11
Si elle l'avait trouvé agaçant au départ, elle se demanda carrément si ça ne valait pas le coup de le plomber dans son rapport quand elle l'entendit susurrer d'un ton mielleux.

_Maintenant que vous avez pu constater l'étendu du talent de mes poulains, je ne doute pas de décrocher une bonne place dans la programmation,  n'est ce pas? Et puis, il faudra veiller à ne pas leur mettre de groupe trop semblable autour. Je ne voudrais pas vous faire de l'ombre. ça ne se fait pas.

Depuis Tintagel, Heather avait l'impression d'avoir la baguette bien plus facile. Dans le sourcil qu'elle leva pour toiser cet homme des plus désagréable, on pouvait lire du mépris, un peu de dégout devant son manque de savoir vivre, et une envie conséquente de le voir se plier de douleur sous un doloris impitoyable. Sans la mission, elle l'aurait peut-être fait.

_Le succès débutant de quelques musiciens dans votre boite ne vous donne pas le poids suffisant pour avoir une telle main sur les négociations, monsieur Fondudezik. Et vous ne me donnez pas grande envie de vous favoriser quoique ce soit.  

Il commencer déjà à se redresser le plus possible pour l'impressionner, montrer son outrage, mais Heather ne lui laissa pas le temps d'ouvrir la bouche.

_Mais je m'en voudrais de pénaliser  de jeunes talents à cause de vous. Qui sait, eux pourront peut-être me convaincre, si je peux discuter un peu avec eux...?

Elle lui proposait ni plus ni moins de négocier une bonne place, alors qu'elle venait de le menace de le plomber complètement. Si l'autre directeur avait deux sous de jugeote, il finirait par accepter. Ou elle se contenterai de le ruiner, mais avant l'enfermerai dans un placard pour au moins fouiller son bureau. Et il l'aurait mérité.

Mais la musique, derrière eux, touchait à sa fin. Et après quelques mots échangés entre les musiciens, un grand cri retentit.

_Oh mon dieu c'est Heather Lancaster !!

C'était la petite bassiste, celle qu'Heather avait trouvé si quelconque, qui maintenant la regardait avec de grands yeux ébahis, les mains sur la bouche, sans doute scandalisée de son éclat devant son idole.

_Mon cher Olaf, on dirait que vous n'aurez pas besoin de répondre à cette question.

Traversant déjà la bulle, les Deathly Wizards venaient vers eux. La petite blonde avait des constellations entière dans les yeux, mais elle n'était pas la seule à avoir reconnu la chanteuse. Presque tous était autour d'elle, mais c'est la blonde qui lui parlait, en buttant sur ses mots.

_Est-ce que c'est bien vous? Je ne pensez pas vous rencontrer en personne, madame Lancaster j'ai vraiment tous vos albums...

Elle l'interrompit avec un sourire, et d'un petit geste de la main.

_C'est madame Blackburn, depuis quelques temps maintenant. Mais nous ne nous sommes pas vraiment présentées. Vous êtes Betty Stains, non ?

Elle cru un instant que la jeune musicienne allait défaillir sous ses yeux. Oui, elle connaissait son nom, elle s'était bien entendu renseignée sur le petit groupe avant de venir. Et ça valait le coup rien que de voir le plaisir de sa fan, juste sous ses yeux.

A discuter avec elle, et avec les deux autres qui les avaient rejoint, elle ne fit presque pas attention au pianiste qui lui allait s'entretenir avec Fondudezik.

les dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Lun 6 Fév - 22:11
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 7 Fév - 16:19
Elle mit un moment à comprendre qu’elle aurait dû être plus attentive. Il faut dire que le jeune homme, Mark Lonesong si elle se souvenait bien, parlait à voix assez basse, difficilement audible vu les interjections enthousiastes de la jeune Betty.



C’est quand Olaf Fondudezik éleva un peu le ton, en fait, qu’elle se dit qu’elle manquait peut-être la partie la plus intéressante de sa visite à l’instant même.



_ Mais espèce d’idiot, vous tenez vraiment à parler de ça ici ? Je vous l’ai déjà dit, jamais devant des oreilles indiscrètes, et encore moins celles de la concurrence.



L’éclat de voix en en lui-même justifiait qu’elle tourne la tête vers eux, étonnée, et définitivement curieuse. Mais elle ne rencontra qu’un sourire nerveux de la part d’Olaf, et l’air indifférent et un peu endormi du pianiste. Elle fit mine de les ignorer, non sans prêter garde à la suite de leur petit dialogue. Et un réprimant un frisson, parce que le regard du jeune Lonesong avait un quelque chose d’indéfinissable qui l’avait rendu assez mal à l’aise…



_Nous verrons cela plus tard, monsieur Lonesong. Apportez moi l’enregistrement dans mon bureau dans une heure. Et soyez discret, bon sang !



Le reste, si reste il y eu, fut noyé dans la conversation qu’elle menait avec les jeunes gens. Peu importait, elle se doutait bien qu’ils n’allaient rien dire d’intéressant ici. Et cela lui permis même de conseiller un peu mieux les musiciens, dont la guitariste, Lindsay, qu’elle se permis de prendre à part, pour lui glisser une jolie carte aux écritures dorées, miroitantes.



_Ma chère, je sais que votre carrière est partie pour être brillante, quel que soit le contrat que vous signerez. Mais si un jour, vous rêvez de grandeur, d’éblouir votre public, ce que vous ferez sans nul doute, n’hésitez pas à passer me voir. Vous avez un talent indéniable, bien travailler, votre musique vous emmènera très loin.



Elle s’était permis de le faire loin de la petite Betty, qui aurait sans doute été désespérée ou verte de jalousie, mais même si Lindsay était d’un rang moins pure qu’elle. Mais c’était les rares cas où Heather se permettait un rien de favoritisme : quand elle percevait un tel talent. Bien entendu, Lindsay n’aurait jamais tous les avantages d’une sang pure : son sang de basique 2 ne lui permettait même pas de rêver cela pour ses petits-enfants. Mais Heather pouvait déjà l’emmener aussi loin que son rang le permettrait, tant qu’elle savait se tenir, bien entendu.



Mais elle ne pouvait rester éternellement dans les locaux, et puisque Fondudezik montrait certains signes d’impatience, elle en profita pour prendre congé.



Les dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 7 Fév - 16:19
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 7 Fév - 17:46
Elle avait un peu compté sur le fait que Fondudezik frôlait avec l’impolitesse la plus élémentaire la concernant. Ça ne s’était pas démentit quand il ne s’était pas proposé pour la raccompagner, ou même la faire raccompagner, jusqu’à la sortie. Il devait être trop préoccupé par autre chose, vu la façon dont il avait expédié leur petite réunion, se laissant imposer des choix sans vraiment y regarder à deux fois là où au départ elle avait pensé devoir négocier, voir menacer.



Ça ne faisait qu’attiser la curiosité d’Heather, et de plus en plus elle se demandait si les fameuses rumeurs sur lesquelles elles devaient enquêtait n’étaient pas fondées, ou si Olaf ne cachait pas pire encore…



Elle avait profité de son retour à l’entrée pour se glisser dans un couloir adjacent, vérifier qu’elle n’était pas suivie ou observé, et fait demi-tour. Sans se cacher d’ailleurs, elle savait depuis des années que la meilleure façon, dans ce genre de milieu en particulier, de passer inaperçu, c’est de donner l’impression qu’elle avait tout à fait le droit d’être où elle était. D’ailleurs, elle aurait bien voulu voir quel petit employé de bureau serait venu remettre en question la présence d’une sang-pure de sa stature, alors qu’elle avait en prime la légitimité d’un rendez-vous avec le directeur pour la légitimer.



Il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver le bureau de Fondudezik, et l’heure à laquelle il devait retrouver le pianiste des Deathly Wizards était déjà un peu dépassée. Elle espérait ne pas avoir manqué le plus important, et s’approcha un peu de la porte. D’un « sort pour ouvrir la porte » murmuré tout bas, elle déverouilla la serrure, et poussa à peine le montant de bois, avant de se glisser plus loin dans un recoin du couloir. Si elle voulait rester discrète, même avec un « sort de discrétion », elle ne pouvait pas être plus proche. Elle n’avait plus qu’à espérer entendre suffisamment pour découvrir quelque chose d’utile à sa mission…




Les dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 7 Fév - 17:46
Le membre 'Heather Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 156
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté Mar 7 Fév - 22:04
Cachée dans le couloir, Heather ruminait. Elle avait hésité à utiliser un Sonorus, mais c'était trop risqué, et elle n'avait pas ses cibles en vue. Tout ce qu'elle pouvait avoir, c'était quelques mots quand Fondudezik levait la voix, et à un moment, un rire amer qui lui fit froid dans le dos. Et ce n'était pas le directeur, elle l'aurait parié...

Et puis, alors que la porte s'ouvrait, qu'Heather se renfonçait le plus possible contre le mur, ce fut enfin une phrase intelligible.

__Ne vous moquez pas de moi, Lonesong ! le reste de vos musiques et de vos paroles ne vaut pas que je me mette en danger pour vous ! Vous allez réécrire ça, ou cet album ne verra jamais le jour !

Le dos toujours un peu voûté, Mark Lonesong, la main sur la poignée de la porte, regardait vers l'intérieur avec un sourire qu'Heather trouva passablement dérangeant, calme et pas impressionné pour deux mornilles.

_Mais c'est votre idée au départ. Et il faut bien qu'on comprenne un peu de quoi ça parle, si vous voulez qu'on en parle.

ça ressemblait bel et bien à de la provocation, et Heather fulminait de ne pas savoir ce qu'il en était. Et ça rendait Fondudezik furieux.

__Sortez, Lonesong ! Et si vous ne revenez pas avec mieux, vous irez vendre vos textes ailleurs, innovants ou pas !


Heather  n'eut que quelques secondes pour se décider, et se glisser par la première porte qui lui passait sous la main, à savoir celles des toilettes de l'étage. Elle étouffa un soupir agacé. Au moins ces toilettes avaient la décence d'être propres, vu qu'elle allait y attendre un petit moment d'être certaine que et Mark Lonesong et Fondudezik ne puissent pas la voir repartir.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, elle sortit discrètement, pour ne voir qu'un couloir vide. Elle se préparait à repartir le plus vite possible vers la sortie, quand elle entendit, au loin dans le couloir, retentir la voix maintenant connue et vraiment peu aimable du directeur... Il n'était pas dans son bureau. Heather n'avait que quelques minutes, et ce serait peut-être sa seule chance.

Elle s'y glissa, le cœur battant, la même adrénaline qu'elle ressentait quand elle se préparait au combat. Elle ne risquait pas grand chose pourtant, et au pire si quelqu'un venait, elle pourrait jurer avoir oublié de voir un détail avec ce si charmant Olaf... Elle préparait déjà son argumentaire, en ouvrant les tiroirs du grand bureau, fouillant rapidement les dossiers qui s'y trouvaient. Mais rien, rien rien, et rien non plus sur les étagères.

Se mordant la lèvre, une habitude que pourtant elle avait presque totalement perdu depuis des années, elle fit un dernier tour du bureau du regard. il devait bien y avoir quelque chose... Rentrer les mains vides avec quelques soupçons ne lui plaisait pas des masses. L'idée de revenir approfondir ses recherches non plus, pour être honnête. Mais elle était en train de s'y résigner, quand quelque chose attira son regard. Un morceau de parchemin, dans la cheminée. Ce n'était peut-être rien, mais elle n'avait déjà tellement pas grand chose...

Ramassant du bout des doigts le plus gros morceau de parchemin, elle murmura un réparo.

Sous ses doigts, la majorité du parchemin, et son texte griffonné dessus, reprit forme. Ce n'était pas difficile de deviner ce qui était dessus, vu la mise en forme, les rimes... Le texte d'une chanson. Sans doute une chanson d'amour mais... Mais ce texte, non, il laissait une impression si. Particulière.


le parchemin:
 

Clignant des yeux, elle se demanda si le jeune Lonesong avait bien écrit cela, et dans ce cas, si il était juste provocateur, ou réellement un ennemi à faire taire. Dans les deux cas, elle pensait tenir l'origine des rumeurs qui l'avaient menée ici : si Fondudezik faisait écrire un album moins... En accord avec les directives du ministère par ce jeune sorcier qui la mettait si mal à l'aise, il y avait de quoi s'inquiéter de ce qu'il en sortirait. Surtout si ils ne passaient pas par le circuit de contrôle, et cherchait à vendre des chansons douteuses sous le manteau...

Repliant le parchemin, le cachant dans son sac, elle entreprit de ressortir au plus vite du bâtiment, tablant sur la même confiance qui lui avait permis de s'y attarder un peu avant. Elle n'avait pas grand chose à donner au ministère, si ce n'était la chanson. Et quelque chose lui disait que le texte ne parlait pas que d'un chagrin d'amour, mais bien d'une trahison à leur ordre le plus sacré : la suprématie du sang, par laquelle la paix résidait maintenant dans le monde entier.




Les paroles de la chanson:
 

Contenu sponsorisé
Re: La musique adoucit les moeurs, il parrait
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers