AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ Mess is Mine [PV Altair] ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
Future fugitive
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t415-cecilia-munro
Messages : 197
Date d'inscription : 24/10/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédits : Mari-Jane

Double compte : Aveline Kirke

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Célibataire endurcie
Métier : Batteuse pour les Harpies de Holyhead
Baguette : 25,6 cm, bois de châtaignier avec une plume d'hippogriffe
Epouvantard : Une version terne et morne d'elle-même, une alliance au doigt, des boulets en forme d'une ribambelle de parfaits petits bébés au sang nouvellement pur aux pieds
Dialogue : #ccccff

+ Conteuse + Joueuse de Quidditch + Alcoolo + A une vingtaine de tatouages qui s'animent lorsqu'elle les effleure de ses empreintes digitales + Pianiste + Guitariste + Fumeuse
Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Dim 27 Nov - 23:37
La TVM diffusait un jeu télévisé, de ceux ultra ringards dont le seul créneau horaire qu’on lui avait trouvé était le samedi matin, où les gens normalement constitués faisaient la grasse matinée. Le participant avait choisi la catégorie Quidditch. Cecilia adorait quand les participants choisissaient la catégorie Quidditch, car ils étaient toujours dans le champ.

« Par les couilles de Merlin! La réponse, c’est moi, espèce de Scroutt! MOI! » s’exclama-t-elle, menaçant la TVM avec sa cuillère.

Elle adorait leur gueuler après, dans le confort de son divan, en culottes et camisole tachée (par quoi? Elle n’en avait pas la moindre idée), mangeant à même le pot de crème glacée au caramel écossais dans lequel elle avait versé un peu de Bailey’s (ben quoi? L’apéro n’était pas nécessairement salé).

Cecilia était une telle calamité avec les sorts de nettoyage qu’elle préférait éviter autant que possible de salir de la vaisselle. Apparemment, c’était une question de volonté : peu importe à quel point la technique et la diction étaient parfaites, si la volonté n’y était pas, le sort ratait inévitablement. On n’avait qu’à voir l’état de sa maison édimbourgeoise pour en avoir la preuve. Des vêtements trainaient un peu partout, l’évier débordait de vaisselle sale, le comptoir était taché et de la poubelle émanait une drôle d’odeur, car Cecilia s’était enfin décidée à jeter le truc nauséabond qui trainait dans son frigo depuis des lunes, un truc aujourd’hui informe qui avait jadis été les restes d’un gâteau d’anniversaire (son anniversaire était en avril).

Ce côté désordonné, Cecilia l’avait hérité de son parrain, chez qui elle avait passé toute son enfance. Le peu de temps qu’elle avait passé chez « tante » Sorcha n’avait pas suffi à la remettre sur le droit chemin de la propreté, malgré toute la bonne volonté de la Médicomage. Ce n’était pas pour rien qu’on la menaçait de lui offrir un Moldu pour son anniversaire si elle ne faisait pas un peu plus d’efforts dans l’entretien de sa maison, menaces qu’elle avait réussi à écarter jusqu’à présent en disant haut et fort qu’elle détestait les Moldus (ce qui, officieusement, était complètement faux).

L’animateur du jeu télévisé confirma ce que Cecilia gueulait depuis tout à l’heure et le participant dut quitter le jeu avec un air tellement piteux qu’il en devenait ridicule.

« Mais bouse… Ils vont les chercher où, ces participants à la scroutt? »

Suite au départ du participant, ce fut la pause publicitaire. La pub de Purity, l’eau qui purifiait votre corps à défaut de purifier votre sang donna envie de pipi à Cecilia et elle se rendit aux toilettes.
Altèrophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 284
Date d'inscription : 12/09/2016
Célébrité : Tahar Rahim
Crédits : My self !

Double compte : Mathilda Lovewell

Age : 33 ans
Sang : Basique 4
Statut : Foutu : marié et père de famille
Métier : Employé au ministère
Baguette : Bois d'érable et crin de licorne
Epouvantard : Sa fille, malheureuse, coincée dans le monde Sang-Purs
Dialogue : #52726E

Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Mar 27 Déc - 13:04


Baguette ? Check. Tenue décontractée ? Check. Confit de mandragore et bouteille de vieux vin primé ? Check et re-check. Cette-fois ci il avait toutes les cartes en main et aucune raison d'échouer ! .... du moins en théorie. En pratique, Cecilia représentait à elle toute seule une trentaine de probabilités d'échecs mais quel ami serait-il s'il baissait les bras maintenant, hein ? Après tout il ne menait ce combat "que" depuis deux ans et Cecilia avait encore toutes ses chances ! Ce qui signifiait qu'il avait les siennes aussi et ce matin il avait bien l'intention de remporter la partie.

Armé de l'optimisme du parfait petit soldat patriote - enfin, optimisme ou inconscience, c'est vous qui voyez comme vous voulez l'appeler.... - Altair arriva donc à 11 heures tapantes sur le pas de la porte de Cecilia. Comme prévu. Pourvu qu'elle n'ait pas oublié leur rendez-vous et qu'elle soit levée. Et habillée. Avec un vêtement à peu près décent. De toute façon, si son plan se déroulait comme prévu, elle sauterait dans une belle robe dans moins d'une heure pour aller à la rencontre du prince charmant qu'il lui avait trouvé. Et pour répondre à votre question : oui il y croirait jusqu'au bout !

Toquant à la porte, il attendit que la jolie blonde vienne lui ouvrir. En vain.... pourtant il entendait clairement du bruit à l'intérieur. Plusieurs voix se mélangeaient et il devina qu'elles provenaient de la télé. Soit Cecilia avait oublié de l'éteindre avant d'aller se coucher.... soit elle avait finalement changé d'avis sur la visite d'Altair.

« Cissy ! Allez, je sais que t'es là ! »


Pas de réponse. Très bien, si elle voulait jouer il allait jouer ; il était hors de question qu'il fasse demi-tour aussi vite ! Sortant sa baguette, il lança un sortilège sur la poignée. Bingo ! Comme d'habitude, elle avait oublié de verrouiller, se contentant de simplement refermer la porte. Quelle idiote !

« Cissy je rent... MERDE ! »

Nom d'une veracrasse galeuse ! Elle s'était encore surpassée ! Il découvrit le bordel qui régnait dans l'appartement avec effroi, littéralement tétanisé dans l'entrée, la main toujours posée sur la poignée de la porte entrouverte.

« C'est pas possible Merlin, c'est pas possible ! »

Comment une sorcière pouvait-elle mettre une pièce dans un état pareil ? Le principe même de la Magie allait à l'encontre de la saleté, de la désorganisation et du trouble. Avec tous les sortilèges qui existaient comment.... comment.... ce foutoir, comment .... ?

Refermant sèchement la porte, il laisse lourdement tomber son sac à ses pieds pour s'atteler à ce qui venait de devenir sa mission prioritaire : le rangement ! Magazines entassés, vaisselle sale et ordures s'élevèrent pour léviter vers la place qui était la leur en produisant une joyeuse cacophonie. Mais que cette musique était douce aux oreilles du pauvre père de famille choqué.

Future fugitive
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t415-cecilia-munro
Messages : 197
Date d'inscription : 24/10/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédits : Mari-Jane

Double compte : Aveline Kirke

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Célibataire endurcie
Métier : Batteuse pour les Harpies de Holyhead
Baguette : 25,6 cm, bois de châtaignier avec une plume d'hippogriffe
Epouvantard : Une version terne et morne d'elle-même, une alliance au doigt, des boulets en forme d'une ribambelle de parfaits petits bébés au sang nouvellement pur aux pieds
Dialogue : #ccccff

+ Conteuse + Joueuse de Quidditch + Alcoolo + A une vingtaine de tatouages qui s'animent lorsqu'elle les effleure de ses empreintes digitales + Pianiste + Guitariste + Fumeuse
Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Sam 4 Fév - 4:21
Alors qu’elle remontait sa culotte, Cecilia sursauta en entendant tout un fracas provenir de la pièce voisine. Était-elle en train de se faire cambrioler? Par les couilles de Merlin! Et elle avait laissé sa baguette dans les craques du divan! Pas de problème! La jeune femme s’arma du débouche-toilette et le brandit comme elle l’aurait fait avec sa batte de Quidditch (notez que le voleur devrait s'estimer heureux qu'elle ne l'ait pas, sa fameuse batte). Ouvrant discrètement la porte de la salle de bain (elle voulait compter sur l’effet de surprise), elle se faufila hors de la pièce avant de crier à la manière de S. Crowman dans son film Sous le soleil aride de l'Ouest :

« PLUS UN GESTE, MÉCRÉANT! »

Depuis qu’elle avait entendu cette phrase dans un film à la TVM, elle avait toujours rêvé de la sortir en vrai. Et c’était l’occasion rêvée. Et elle s’élança vers l’intrus qui était en train de faire léviter toutes ses choses, de la vaisselle sale au vieux papier mouchoir plein de microbes. Mais quel genre de cambrioleur s’attarderait à voler ses déchets? Un fétichiste? Un sorcier vaudou? Puis, alors qu’elle allait abattre le débouche-toilette sur la tête de l’intrus et elle s’interrompit, le débouche-toilette bien haut dans les airs.

« Par les couilles de Merlin, Kirke, espèce de Scroutt! T’as failli me faire faire une crise cardiaque! »

Cecilia baissa son bras, lança le débouche-toilette vers la salle de bain et retourna s’écraser sur le divan. Elle farfouilla dans les craques de ce dernier pour récupérer sa baguette qu’elle posa sur la table du salon.

« Veux-tu ben me dire ce que tu fais chez mm…? » Elle venait de réaliser l’heure qu’il était, le rendez-vous que Altair lui avait fixé quelques jours plus tôt… « Oh! » Et elle prit un air coupable, même un peu gêné, et elle agrippa son plaid pour se recouvrir. Ce n’était pas la première fois qu’elle oubliait un de ces fameux rendez-vous. Freud aurait parlé d’un lapsus, car Cecilia n’avait aucune envie de voir Altair lorsque celui-ci n’avait que Ze sujet en tête : lui faire rencontrer un prétendant convenable, mais surtout basique de rang 4 ou sang-pur. Alors avant qu’il n’aborde Ze sujet, il fallait le distraire. Et ça, c’était facile : « Tiens! Tu tombes à pic! J’ai retrouvé les carnets sur l’Asie du Sud-Est de mes parents que tu m’avais demandés la dernière fois! » En espérant que parler de son futur voyage le distrairait suffisamment pour que le temps passe jusqu’à ce que l’épouse d’Altair passe un coup de Cheminette pour lui ordonner de revenir à la maison.
Serial niqueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t643-sid-w-lewis
Messages : 113
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Joe Guilgun
Crédits : Moi

Double compte : Agapanthe Kirke

Age : 28 ans
Sang : Sang mêlé
Statut : célibataire
Métier : Barman
Baguette : bois d'if et crin de licorne, 34 centimètres, inflexible
Dialogue : #ff3300

Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Sam 4 Fév - 16:07
Sid est réveillé par le cliquetis reconnaissable de la vaisselle qui se range. Il entrouvre un œil et analyse la situation. Première déduction, à la vue de la chambre, il n’est pas chez lui. Deuxièmement un grand mal de crâne lui indique qu’il n’a pas bu que de l’eau hier. Il est nu et une forte odeur d’hormones lui rappellent qu’il n’a pas dormi seul… Qu’il n’a pas beaucoup dormi. Les souvenirs lui reviennent peu à peu. Hier soir, au chaudron baveur, il discutait avec une jeune sorcière qui fêtait son anniversaire, elle avait vingt ou vingt-et-un ans, il ne se souvient plus bien, et puis il s’en foutait royalement. Elle avait bu plus que de raison et semblait vouloir finir la soirée chez Sid. Cécilia est entrée dans le rad avec toute son équipe de quidditch. C’est elle qui est venue au bar passer la commande. La conversation a été rapide. Elle a demandé à Sid ce qu’il faisait ce soir après son service, il lui a répondu qu’il allait probablement niquer, elle lui a fait comprendre qu’elle voulait être de la partie, il a fait signe à la gamine qui fêtait son anniversaire de se barrer. Comme prévu, il a passé la nuit chez Cécilia. S’il a préféré la compagnie de cette dernière à celle de la jeune sorcière, c’est pour s’éviter les emmerdements au réveil. C’est toujours la galère de les faire partir, surtout les plus jeunes qui croient encore à l’amour. Elles se vexent, elles crient, parfois elles cassent des trucs, et toujours elles mettent plus d’une demi-heure à comprendre qu’elles se sont fait pigeonner. C’est beaucoup plus simple avec Cécilia, pas de surprise et surtout, pas de mélodrame.

Sid regarde l’heure. Putain, fait chier, il avait rendez-vous avec son boss à 9h. Tant pis, il ira se faire foutre, et puis aujourd’hui, il ne commence pas son service avant 18h. Il faudrait quand même qu’il ne tarde pas trop. Au moins qu’il prévienne son patron de son retard, histoire de ne pas se faire virer. Même s’il doit s’en douter vu que le rendez-vous était il y a déjà deux heures.

Le bruit du ménage continue. Sid est surpris. La sorcière n’est pas connue pour sa maniaquerie et elle connait Sid, elle sait qu’il n’est pas mieux qu’elle. Sid se retourne dans le lit et ferme les yeux. Ce n’est pas le moment d’aller dans le salon. Il ne faudrait pas qu’elle s’imagine qu’il pourrait l’aider dans son grand nettoyage. Mieux vaut se rendormir, on verra plus tard pour le rendez-vous.

Maintenant des bruits de voix, et assez fort en plus. Putain, plus moyen de fermer l’œil, elle fait chier. Il ne peut plus faire semblant de dormir, d’ailleurs, il a envie d’un bon café.

Sid attrape son vieux caleçon délavé de la veille. Fucking gaule matinale : même si elle met en valeur ses attributs, elle n’arrive pas au bon moment et gêne Sid pour enfiler le caleçon. Il sort de la chambre, lance un vague « salut » à Cécilia et au type qui avait dû faire le ménage et se dirige vers la cafetière. C’est drôle, hier, lors des préliminaires dans la cuisine, il ne l’avait pas vu. Elle devait être recouverte par un tas de merdes, mais dans l’appartement étrangement scintillant comme une photo de magasine de déco, Sid se rend compte que la cuisine est plutôt bien équipée. Le quidditch, ça paye mieux que barman.
Super ! le café est encore chaud. Il ouvre le placard où il sait que son amie range l’alcool, en sort une bouteille de whisky pur feu et en verse une bonne rasade dans sa tasse de café. Sid s’installe dans le canapé pour regarder la TVM.

L’arrivée de Sid dans le salon avait coupé court à la conversation des deux sorciers. Sid espérait fortement qu’il n’allait pas devoir y participer lorsque celle-ci reprendrait.

- Reprenez votre conversation. Faites comme si j’étais pas là.
Altèrophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 284
Date d'inscription : 12/09/2016
Célébrité : Tahar Rahim
Crédits : My self !

Double compte : Mathilda Lovewell

Age : 33 ans
Sang : Basique 4
Statut : Foutu : marié et père de famille
Métier : Employé au ministère
Baguette : Bois d'érable et crin de licorne
Epouvantard : Sa fille, malheureuse, coincée dans le monde Sang-Purs
Dialogue : #52726E

Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Lun 6 Fév - 20:00


« OH ?! »

C'était vraiment tout ce qu'elle trouvait à lui répondre ? Elle méritait qu'il lui donne des coups de débouche-toilettes tiens ! Il n'aurait évidemment jamais osé - surtout vu l'état de propreté extrêmement douteux du dit objet - mais il se serait bien amusé à lui faire croire le contraire.

« Content de te voir aussi Munro..... tu pourrais au moins faire semblant d'être soigneuse quand je suis là. » , grogna-t-il en se dirigeant vers la salle de bain.

Il lança un recurvite à la redoutable arme qu'elle avait balancé sans ménagement puis le fit léviter jusqu'à un endroit à peu près acceptable dans la salle de bain. Voilà, c'était beaucoup mieux ! Il revint dans le salon en enjambant plusieurs tas de fringues, d'emballages vides de nourritures et d'autres objets non identifiables qu'il ne souhaitait pas vraiment identifier.... plutôt oublier à jamais en fait. De toute façon il n'était pas là pour ça.

Il ouvrit la bouche mais Cecilia le devança, pressentant sans doute pour quoi il était là. Bon, ok, il avouait que 70 % de ses visites avaient le même objectif.... d'accord, d'accord, 85 % ! Pas plus en tout cas ! Des fois il venait aussi juste pour lui demander de ses nouvelles ! .... et ne lui demandait si elle avait trouvé quelqu'un qu'une seule fois au cours de toute la soirée parce que cela faisait partit des questions inévitables lorsqu'on demandait les nouvelles d'une personne célibataire. Non ? Enfin bref, tout ça pour dire qu'il n'était pas siiiii chiant que ça ! Il était toutefois parfaitement conscient que son zèle protecteur et bienveillant avait tendance à agacer la jeune femme. Aussi ne fut-il pas surpris de l'entendre parler voyage, aussi sournois que cela soit.

« Comment oses-tu ?! » , râla-t-il avec un demi-sourire. « C'est bas ça, très bas ! Où sont-ils ? » , demanda-t-il avec empressement avec de répondre un vague « Salut. » à celui qu'on lui avait adressé.

Son regard pétillant d'impatience fila à la recherche du Graal, allant de Cecilia au canapé, du canapé au mec en slip, du mec en slip à la table basse puis de la table basse au faut... bug. Au.... quoi ? Il releva la tête pour observer l'énergumène à moitié à poil - ok, à trois quart en fait - qui se servait du .... pardon ? Du whisky ?! A cette heure-là ? La bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau, il le regarda s'affaler devant la télé sans la moindre gêne. Incapable d'en détacher les yeux, Altair le dévisagea plusieurs longues secondes avant de reporter son attention sur Cecilia. Est-ce que.... vraiment ? .... ce n'était pas.... Il pointa son doigt vers le dos de l'autre sorcier :

« Ca ?! » , siffla-t-il entre ses dents d'un ton qui se voulait être un murmure mais qui était encore beaucoup trop audible sous l'effet du choc. « .... ça ? »

Il était.... mais par Voldemort, il était laid ! Avec sa tronche allongé, son expression d'ahuri drogué au crottes de doxy et.... et.... non ! Par Voldemort, il devait être en train de cauchemarder ! Même Cecilia, aussi libertine, bordélique et bizarre qu'elle soit, ne pouvait pas s'abaisser à ça ! Et soudain une idée violente le rendit encore plus pâle. Pitié....  

« Balkiss aussi a.... est.... ?  »

Il ne pouvait pas se résoudre à le prononcer.

« Elle et des comme ç.... »

Il s'interrompit et baissa brusquement le doigt en voyant l'autre tourner la tête.

« Hum.... bonjour. Désolé je... Altair Kirke. » , se présenta-t-il en tendant la main avant de brutalement la baisser. Après tout il ne savait pas ce qu'il avait touché dans cet appartement contenant, entre autre des débouche-toilettes douteux. Dans cet appartement ou ailleurs....
Future fugitive
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t415-cecilia-munro
Messages : 197
Date d'inscription : 24/10/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédits : Mari-Jane

Double compte : Aveline Kirke

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Célibataire endurcie
Métier : Batteuse pour les Harpies de Holyhead
Baguette : 25,6 cm, bois de châtaignier avec une plume d'hippogriffe
Epouvantard : Une version terne et morne d'elle-même, une alliance au doigt, des boulets en forme d'une ribambelle de parfaits petits bébés au sang nouvellement pur aux pieds
Dialogue : #ccccff

+ Conteuse + Joueuse de Quidditch + Alcoolo + A une vingtaine de tatouages qui s'animent lorsqu'elle les effleure de ses empreintes digitales + Pianiste + Guitariste + Fumeuse
Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Ven 19 Mai - 2:38
Pff! Soigneuse? Elle avait d’autres choses à foutre de sa vie que de consacrer un temps précieux à des trivialités telles que soigner son apparence ou l’intérieur de son chez soi lorsque ce n’était pas absolument nécessaire. Et puis quand on avait des gens parmi ses proches tels que Tante Sorcha ou Altair, accomplir cette dernière tâche devenait complètement obsolète pour Cecilia.

« Même si Mervyn Kark venait me rendre visite, je ne me donnerais même pas la peine de récurer la moindre petite cuillère. »

Et ça, ce n’était même pas parce qu’elle vouait un respect ou une admiration quelconque pour le Ministre de la Magie. Non, non. Bien au contraire. Sans vouloir aller jusqu'à adopter des positions politiques polémiques à la Eric Zemmour et risquer une peine d'emprisonnement à la terrible prison d'Azkaban, elle trouvait sa politique aberrante, discriminatoire et démentielle. Pas pour rien qu’elle avait rejoint l’Ordre du Phénix.

Cecilia se retint alors d’arborer un sourire triomphal lorsque Altair tomba dans son piège en lui demandant où elle avait planqué les carnets de ses parents. Évidemment, elle ne lui donnerait pas tout cuit dans le bec, ça aurait été bien trop facile. À la place, elle préféra le faire languir, surtout lorsqu’elle avisa la bouteille de vieux vin primé et le confit de mandragore, ce qui la fit presque saliver. Mais ce petit déjeuner de luxe devrait attendre, car l’arrivée de Sid dans le salon interrompit le fil de leur conversation. Tiens, elle avait presque oublié qu’il avait passé la nuit à la maison.  La réaction d’Altair à la vue de son fuck friend l’agaça. Elle se leva, perdant toute gêne lorsque le plaid glissa. Elle s’approcha d’Altair et lui tapa l’index.

« Ta mère t’a jamais appris que c’était impoli de pointer du doigt? » lui reprocha-t-elle. « Voici Sid. Sid, je te présente Altair, qui va aller gentiment s’excuser. N’est-ce pas, Altair? »

Puis elle croisa les bras et tapa du pied en attendant que son ami obtempère.

« Sache, mon cher ami, que la vie sexuelle de Balkiss ne te regarde en rien. Et même si c’était le cas, qu’est-ce que ça pourrait bien te faire de savoir avec qui elle couche, hmm? »

Elle était curieuse de voir jusqu’où pourraient aller les préjugés de son ami. Et comment il réagirait s’il apprenait que Sid était loin d’avoir le sacro-saint sang pur ou basique de rang 4. Risqué de parler ainsi? Peut-être. Mais elle avait confiance en Altair. Et Merlin seul savait à quel point c’était primordial d’avoir des gens de confiance près de soi de nos jours…
Serial niqueur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t643-sid-w-lewis
Messages : 113
Date d'inscription : 31/01/2017
Célébrité : Joe Guilgun
Crédits : Moi

Double compte : Agapanthe Kirke

Age : 28 ans
Sang : Sang mêlé
Statut : célibataire
Métier : Barman
Baguette : bois d'if et crin de licorne, 34 centimètres, inflexible
Dialogue : #ff3300

Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Sam 20 Mai - 13:39
Ça y est, c’est chiant.

Le type dans le salon pointe Sid du doigt, les yeux gros comme des soucoupes, en répétant « ça… ça… ça… » . Ça lui donne un air sacrément con. Vraiment, Sid n’avait pas envie de faire la conversation, surtout pas avec ce genre de mec. Comment Cécilia peut avoir des gens aussi coincés dans son entourage. Qu’est-ce qu’il fait là ce baltringue. Sid n’aurait pas dû dormir chez Cécilia, il aurait pu décuver tranquille. Mais trop tard, il est là, l’autre blaireau aussi, et il va falloir faire avec. Avec un comportement comme ça, Sid est sûre que le gars doit être un gros bourgeois de sang-pur.

Le mec baisse le doigt et Cécilia fait les présentations.

« Voici Sid. Sid, je te présente Altair, qui va aller gentiment s’excuser. N’est-ce pas, Altair? »

L’homme tends la main à Sid pour briser la glace. Sid pointe Altair du doigt à son tour. Surjoue le regard du renard pris dans les phares et balbutie :

«  ça… ça… ça.. ça.. »  

Les deux sorciers le regardent.

«  C’est pas ça ? C’est pas comme ça que se saluent les connards coincés du cul ? »  

Et voilà, Altair semble encore plus détester Sid. Comment va-t-il réagir ? Va-t-il essayer de lui péter la gueule ou va-t-il chier dans son froc ? Ca fait longtemps que Sid ne s’est pas battu, ça peut lui faire du bien. La dernière fois remonte à une semaine : une bande de quatre jeunes sorciers au chaudron baveur dont il a surpris la conversation. Les gars voulaient utiliser l’impero pour se faire un plan à cinq avec une jeune bombasse qui sirotait sa bièraubeurre tranquille au bar. Sid leur a glissé « Si vous voulez vous faire vos trucs de pédés tous les quatre, c’est pas mon problème, mais le viol n’est pas toléré dans mon bar. Allez, cassez-vous ! » Sid n’était pas du genre romantique, mais ce genre de comportement le mettait hors de lui. Il y a un juste milieu entre la mièvrerie et le viol. Il n’avait baisé qu’avec des filles consentantes ou sacrément bourrées. Les mecs ont sorti leur baguettes, Sid a donné un coup de poing, les habitués du bar s’en sont mêlés et ça a dégénéré. Au final, les types sont sortis du bar avec la gueule en sang et Sid a niqué la bombasse avec son consentement.

Sid boit une grande lampée de son irish cofee, se lève et se dirige vers Cécilia. Sid lui caresse le dos jusqu’aux fesses, l’embrasse dans le cou et lui murmure :

« C’est qui ce type ? C’est toi qui l’a invité ? Tu veux que je vous laisse en tête à tête ou on se débarrasse de lui ? »

Si c’est Cécilia qui l’a invité, Sid allait se casser vite fait. Déjà qu’en temps normal, il évite ce genre de mec, mais avec la nuit qu’il avait passée, il n’allait pas le supporter longtemps. Elle aurait pu lui dire qu’elle avait de la visite.
Altèrophile
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 284
Date d'inscription : 12/09/2016
Célébrité : Tahar Rahim
Crédits : My self !

Double compte : Mathilda Lovewell

Age : 33 ans
Sang : Basique 4
Statut : Foutu : marié et père de famille
Métier : Employé au ministère
Baguette : Bois d'érable et crin de licorne
Epouvantard : Sa fille, malheureuse, coincée dans le monde Sang-Purs
Dialogue : #52726E

Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Lun 12 Juin - 20:07
Ok, ok, d'accord ! Il voulait bien reconnaître qu'il s'était comporté comme un rustre et qu'il l'avait un peu cherché. Mais, de un, ce mec l'avait provoqué par son attitude et son apparence ; aucun gentleman digne de ce nom ne se baladait en caleçon devant un inconnu et ne rentrait dans une pièce sans dire bonjour. Enfin scroutt quoi ! Les bonnes manières c'étaient les bases ! Et de deux, contrairement à cette espèce de loque crasseuse, il ne l'avait pas insulté, lui ! Il avait juste fait preuve de... de... eh bien d'un peu de surprise. Oui, voilà, de la surprise ! Maladroite, mal exprimée et teintée de méfiance certes mais sans méchanceté. En toute bonne foi, bien sûr....

Alors non, il n'était pas question qu'il se laisse injurier par ce mec bizarre - parce que soyons honnêtes, poli ou pas il avait quand même une drôle de tronche hein ! - et vulgaire.

« Aucune idée, je n'en connais aucun. » , rétorqua-t-il froidement en prenant inconsciemment un ton hautain. Il ne manqua bien sûr pas de lui décocher son sourire le plus hypocrite.

Pour dire la vérité, il était très tenté de poursuivre leur échange venimeux en lui rebalançant une pique mais il savait que Cecilia n'apprécierait pas et pour arriver à ses fins, il fallait impérativement qu'elle soit de bonne humeur. Déjà qu'il l'avait un peu agacée avec sa question-pas-si-indiscrète-que-ça-parce-que-c'est-ma-petite-soeur-non-mais ! La réponse l'avait mouché, un peu vexé mais il était prêt à passer l'éponge et à oublier cette question... pour l'instant.

« Je suis désolé. » , s'excusa-t-il à nouveau. « C'est juste que je m'attendais à te trouver seule. » précisa-t-il sans un regard pour l'autre.

Malheureusement l'énergumène ne semblait pas décidé à leur foutre la paix. Al' inspira profondément et puisa dans ses ressources de patience pour répondre le plus calmement possible, toujours sans regarder l'individu mais en reprenant son sourire figé.

« Altair Kirke qu'elle connaît depuis sa rentrée à Poudlard ou presque. Une bonne et longue amitié solide, tu vois ? »

Autrement dit, pas le genre de relation dans laquelle il pouvait s'infiltrer comme un cafard entre les briques d'une maison. Il n'était pas le genre de type que Cecilia foutait dehors, non mais oh ! ... enfin pas qu'il sache. Mais maintenant qu'il voyait ce sorcier en caleçon chez elle, glissant sa main dans le bas de son dos comme si lui-même n'existait pas, il avait quelques doutes. Est-ce que c'était vraiment son petit ami ou juste une aventure d'un soir ? Ils avaient l'air de bien se connaître quand même... Et si c'était vraiment ça son genre de mec, le nouveau prétendant qu'il lui avait trouvé n'aurait aucune chance. Scroutt ! Il avait besoin de savoir !

« Et tu es ? » demanda-t-il en acceptant enfin de regarder son interlocuteur. « C'est bien comme ça qu'on demande de se présenter aux crétins qui exposent leur cul à tout le monde ? »

Oups.... Juré, sur Merlin, ça lui avait très volontairement échappé. Désolé Cecilia, mais il l'avait cherché ! Même que c'était lui qui avait commencé !
Future fugitive
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t415-cecilia-munro
Messages : 197
Date d'inscription : 24/10/2016
Célébrité : Natalie Dormer
Crédits : Mari-Jane

Double compte : Aveline Kirke

Age : 31 ans
Sang : Basique de rang 4
Statut : Célibataire endurcie
Métier : Batteuse pour les Harpies de Holyhead
Baguette : 25,6 cm, bois de châtaignier avec une plume d'hippogriffe
Epouvantard : Une version terne et morne d'elle-même, une alliance au doigt, des boulets en forme d'une ribambelle de parfaits petits bébés au sang nouvellement pur aux pieds
Dialogue : #ccccff

+ Conteuse + Joueuse de Quidditch + Alcoolo + A une vingtaine de tatouages qui s'animent lorsqu'elle les effleure de ses empreintes digitales + Pianiste + Guitariste + Fumeuse
Re: Mess is Mine [PV Altair]
ce message a été posté Mer 21 Juin - 6:27
Cecilia frissonna et savoura la caresse de Sid. Son amant avait le don de connaître ses points faibles, c'était bien pour ça qu'elle le fréquentait. Quand il lui demanda qui était Altair, Cecilia tourna la tête vers Sid.

« C'est un très vieux pote. Et oui je l'avais invité, mais ça fait un bail, et, hier soir, j'avais oublié. J'suis désolée... » s'excusa-t-elle, autant pour Altair que pour Sid. Elle fit une petite moue piteuse qu'elle savait craquante, mais son visage se décomposa bien vite lorsqu'elle entendit la réponse d'Altair. Elle se défit alors de l'étreinte de Sid et leva les bras et les yeux au ciel en soupirant d'agacement, manquant de peu d'accrocher le nez de son fuck friend. Elle n'avait pas de patience pour les enfantillages des deux hommes. En plus, à peine s'excusaient-ils qu'ils reprenaient de plus belle! Comment pouvait-on mener une conversation civilisée dans ces conditions?

« Scroutt! » jura-t-elle. « C'que vous êtes lourds! Écoutez, j'vous laisse cinq minutes pour agir comme les deux sorciers matures que vous êtes censés être, pendant que moi je vais enfiler mes fringues. Si vous êtes encore en train de vous insulter à la gueule quand je reviens, je vous fous à la porte à coup de batte de Quidditch! » les prévint-elle. Ses yeux lançaient des Avada kedavra et elle soufflait comme un éruptif prêt à charger. Ils savaient l'un comme l'autre que les menaces de Cecilia n'étaient pas en l'air et que la superbe batte de Quidditch en ébène de la batteuse, - qu'elle appelait affectueusement Alice, du prénom de sa défunte mère,- pouvait être une arme redoutable dans ses mains expertes.

Leur lançant à tous les deux un dernier regard noir, elle fit volte-face, entra dans sa chambre et claqua violemment la porte. Elle s'appuya alors sur la porte, ferma les yeux et prit une profonde inspiration afin de se calmer. Elle se passa alors la main dans ses cheveux blonds et réalisa qu'elle avait oublié sa baguette. Elle roula des yeux devant son étourderie, mais son orgueil l'empêcha de retourner dans le salon la chercher. Elle dut donc s'accroupir devant une pile de linge propre et fouiller comme une simple Moldue pour dénicher un pantalon et un t-shirt des Deathly wizards, sans se douter que dans quelques mois à peine, le groupe entier serait accusé de trahison.
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs