AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie] ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Dim 4 Déc - 14:33
“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.”
(⚡)


J'ai chopé l'information lors d'une conversation au QG. A moins que ce soit un des combattants qui en a parlé l'autre soir. Oui. Celui qui souriait trop largement avant de se faire défoncer. Peu importe d'où vient la nouvelle au final, ce qui est dramatique, c'est ce qu'elle implique.

Un mort de plus. On n'est plus à ça près, me direz-vous. Sauf que chaque disparition me frappe. Brutalement. Chaque non sorcier assassiné quitte ce monde en nous regardant avec rancœur, pardon et pitié. Je ne supporte toujours pas cette soumission et tant que j'aurai la force d'être en colère, rien ne saurait m'apaiser.

♦ ♦ ♦

Plus de deux heures pour traverser deux quartiers, me voilà enfin. J'ai été aussi attentif et méfiant que possible, mais cette sortie nocturne continue de rimer avec imprudence. Folie.
Je n'en ai parlé à personne : quoiqu'il arrive, aucun moldu ne sera puni par ma faute. C'est le seul avantage que j'ai trouvé au silence, pourtant, cette décharge de responsabilité me convient. Je ne supporterai pas d'impliquer un camarade, de prendre le risque que l'Inquisition perde un soldat.

Épuisé, couvert de poussière, le visage collant de sueur malgré la fraiche température et les vêtements marqués par mon passage interdit dans les ruelles, j'atteins la bonne maison. C'est ici que le collègue vivait. Ses maîtres n'étaient pas réputés particulièrement violents. Étrange.
Je ne suis pas là pour comprendre ce qu'il s'est passé. Les coupables ne font aucun doute en ce qui me concerne, et j'ai bien l'intention de venger la victime.

L'adrénaline, l'angoisse et l'impatience viennent accélérer la cadence de mon pouls au moment ou j'ose appuyer sur la porte en bois située sur le côté de l'habitation. Humide et fragile, elle ne dissimule qu'un accès visiblement inutilisé. Je ne suis pas un expert du mode de vie des sorciers, encore moins des potionnistes. Aussi je marche sur les différentes plantes étranges sans aucune précaution et accède à une fenêtre entrouverte. Juste assez pour que je me glisse à l'intérieur...
La pièce est sombre, froide, vieille. Certainement pas une pièce à vivre. Un escalier dans l'angle gauche me fait comprendre qu'il s'agit probablement du rez-de-chaussée.
Parfait.

Je m'agenouille et déballe un matériel difficilement obtenu. Un peu de poudre retirée de balles volées au Boutefeu, dans les affaires d'un crétin. La précieuse poudre est sèche, je souris avec fierté avant de constater que des trois allumettes rescapées, une seule semble en état de fonctionner...
Emporté par mon envie d'en terminer, j'attrape le premier récipient qui me passe sous la main et tente d'y enfermer les ingrédients nécessaires à l'explosion. Une trainée de poudre pour me laisser le temps de déguerpir, plus qu'à croiser les doigts.
Si ça ne fonctionne pas... J'aviserais. Je connais désormais les lieux; c'est positif non ?

Prenant une grande inspiration, je me décide à enflammer la mèche au moment ou une silhouette se dessine dans le peu de lumière.

Je sursaute et casse l'allumette entre mes doigts alors qu'une fine braise se cache, pour l'instant innocente, sous une poussière.

" Bordel ! "

La frayeur laisse place à la surprise. Je  connais cette fille, je l'ai déjà croisée. C'est une fugitive, je crois. Une de ces capricieuses Phénix pas foutue de profiter de la situation pour détruire les sorciers néfastes de l'intérieur.
Mes sourcils se froncent et je peste, un peu trop bruyamment :

" Bravo! Je n'ai plus de quoi faire du feu ! "

Comme si ma tentative était normale. Je me fiche bien de son avis. Après coup, je penserai surement à vérifier qu'elle ne va pas me balancer.
Je jette un œil aux escaliers en croyant entendre un son inquiétant.

" Qu'est ce que vous faites là ? "

Je baisse d'un ton et fixe ses mains, appréhendant de la voir s'emparer de sa baguette. Sait-on jamais. Je ne fais pas plus confiance aux Phénix qu'aux autres monstres.
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 522
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Normalement fugitive, elle est actuellement aux mains des Mangemorts.
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ». Perdue au moment de son enlèvement.
Epouvantard : Le noir. Total et absolu. Son quotidien, désormais.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» suscitée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle coule actuellement des jours paisibles (non) dans un cachot.
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Dim 5 Fév - 21:02
La vengeance impulsive est mauvaise conseillère
Adem & Lizzie

   
Parmi toutes les villes sorcières, Avalon était bien la dernière où un fugitif devait aller traîner ses guêtres. Bon, on ne pouvait pas dire qu'il était très prudent d'aller où que ce soit ailleurs, au final, mais la capitale restait dans le top list des lieux à franchement éviter. Pourtant, ce soir, Lizzie O'Meara, petite basique de rang trois, recherchée depuis ses trois ans à peu près - du moins son nom, pas sûr que qui que ce soit aurait été fichu de la remettre -, déambulait discrètement entre les ruelles désertes. Elle se serait bien passée de cette petite incursion au pays des collabos mais là, il n'y avait pas vraiment le choix. Depuis les événements de Tintagel, les recherchés tentaient de rester le plus près possible des grandes villes - du moins, certains groupes. Cela faisait donc une semaine qu'ils s'étaient établis à une trentaine de kilomètres, en tout cas, pour l'instant. Et qui disait mois de décembre, signifiait que les virus commençait à sortir de leur tanière, poussant les réfugiés à en faire de même à cause de la grippe et autres joyeusetés. Un banal rhume pouvait se transformer en infection respiratoire si on n'y prenait pas garde. Quelle douceur que la vie de rats souterrains, n'est-ce pas ?

Une petite épidémie de bronchite s'était déclarée dans le campement où elle séjournait. Leur stock de potions s'était aussi très rapidement amenuisé, au point que l'on craignait que certains d'entre eux n'en réchappe pas. Normalement, les alliés infiltrés leur faisait passer de quoi se refaire, sauf que, justement, avec cette histoire de plage, il fallait espacer le rationnement le temps de trouver un rythme plus adéquat avec la rébellion maintenant qu'elle était officielle. Personne ne voulait prendre de risques inutiles. Personne, sauf Lizzie, persuadée qu'elle pouvait se fondre dans la capitale - ville la plus proche - sans trop de dangers. Après tout, elle avait dans la poche de sa veste ses faux-papiers et sa face ne trônait pas sur les murs des grandes artères. Si sa mère avait su ce qu'elle fabriquait, elle l'aurait probablement incarceremisé au radiateur en fonte le plus proche. Jones aussi. Cependant, elle avait réussi à échapper à leur vigilance à tous les deux en se carapatant en pleine nuit.

Elle n'avait pas la prétention d'espérer ramener trois caisses de potions de guérison. D'ailleurs, si tel avait été le cas, elle aurait fait un casse chez un apothicaire plutôt que de grimper les renforts de fenêtre d'une demeure luxueuse du centre. Ca lui aurait demandé vachement d'exercice ! Soufflant tel un boeuf, elle se laissa retomber sur le parquet. La baraque était vide de tout occupant. Parce que mine de rien, elle avait préparé son coup. Grâce aux informations qui circulaient un peu partout entre les planques, elle savait qu'un bal de coincés du séant se tenait dans le quartier et donc, que la plupart des habitants du coin serait absent. Dont le potionniste qu'elle s'apprêtait à cambrioler. Se redressant, elle épousseta ses fringues déjà pas franchement folichonnes. En théorie, elle avait bien désactivé le système de sécurité en s'en prenant aux runes disposées à l'arrière du jardin. En gros, elle n'avait pu qu'à rafler le pactole et à s'en aller comme elle était venue ! Toute fière d'avoir si bien préparé sa mission, elle descendit les quelques marches qui la séparaient du hall d'entrée. Qu'elle ne fut pas sa surprise d'entendre des bruits provenant de la réserve. Sa baguette aussitôt en main, elle s'avança prudemment jusqu'à la source.

" Bordel ! "

Toute aussi interloqué que l'homme, elle faillit en lâcher son arme. A tel point qu'elle en resta coite un instant, le laissant geindre à propos du fait qu'elle avait plus de feu, que c'était de sa faute à elle et ... Son regard coula vers un récipient d'où filaient des résidus de poudre. Elle aurait reconnu la cendre noire entre mille malgré l'obscurité. Elle lança un lumos informulé, révélant leurs faciès bardés d'ombres. Voilà que maintenant, il s'interrogeait sur le but de sa présence. Il était sérieux celui-là ? Il voulait un coup de rangers dans son petit cul ou bien ? Ses traits étaient chiffonnés par la contrariété. Non content de lui péter son coup, il l'agressait, en plus.

" Ce que moi je ... " Elle s'interrompit, comme touchée par la grâce. Ou plutôt par son instinct de survie. " Ça fait combien de temps que t'es là ? Je déconne pas, beau brun, répond à ma question, c'est hyper important si tu veux sauver ta peau. " Pas convaincu ? Dans le doute, elle reprit à s'en avaler la langue : " J'ai désactivé les runes de protection de la baraque avant d'entrer, soit y a deux minutes trente environ. T'es arrivé avant ? " Elle avait vu la bombe artisanale. Et se doutait qu'il s'agissait d'un moldu, son visage lui rappelant vaguement quelque chose en plus de son absence de baguette. Mais non, ce n'était pas ce qui l'inquiétait le plus. Davantage la perspective que là dehors, la police magique n'allait pas tarder à débarquer.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Sam 11 Fév - 14:12
“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.”
(⚡)


" Ce que moi je ... " [...] " Ça fait combien de temps que t'es là ? Je déconne pas, beau brun, répond à ma question, c'est hyper important si tu veux sauver ta peau. " [...] " J'ai désactivé les runes de protection de la baraque avant d'entrer, soit y a deux minutes trente environ. T'es arrivé avant ? "

C'est une blague ? L'espace de quelques secondes j'ai un doute quant à la véracité de ses menaces. Finalement, le doute s'estompe vite. Cette maison n'est pas la sienne et elle s'est introduite aussi illégalement que moi. De plus, si elle faisait partie des mangemorts ou autres tordus, elle ne s'embêterait pas à m'interroger.
Elle ne veut pas me tuer.

Je devine son anxiété, l'adrénaline qui l'habite. Je vois surtout l'arme qu'elle pointe sur moi. Elle est en position de défense, pas d'offensive. Par prudence, pour ne pas accroitre son stress, je baisse d'un ton et décrispe doucement mes poings.
Il semblerait juste qu'on ai eu la même mauvaise idée.

" Deux minutes trente environ... "

Dis-je en réponse à sa question. J'ai l'impression d'être ici depuis des lustres, c'est la peur qui provoque ça. Personne n'aime traîner quand le danger rôde. J'analyse ses propos et lorsque j'en comprends l'intérêt, l'angoisse monte d'un cran. J'ai pris le temps d'installer ma bombe, il ne m'a pas fallut plus de trois minutes mais... Merde. J'ai déclenché une alerte ?

" Range ta baguette, il faut sortir rapidement. "

Si j'ignore ce qu'elle est venue foutre ici, je préfère feindre la complicité. Ça peut éventuellement lui faire perdre l'idée de m'éliminer - si elle l'envisageait. J'ose la quitter des yeux le temps de vérifier mon bricolage, puis je me place à ses côtés, ravi qu'aucun sort ne m’ait frappé.

" Je vais faire sauter cette maison. "

Oui, je traduis, si elle ne sait pas interpréter mes gestes. Sait-on jamais. Leur magie permet tant de choses qu'ils ne savent rien foutre tout seul ces sorciers. Elle n'a peut être jamais vu d'explosif artisanal.
Ah, galanterie oblige :

" Je peux, ma belle ? "

Non parce qu'accessoirement, elle avait peut être quelque chose à faire ici avant que tout ne devienne poussière. Si je suis prêts à lui laisser du temps avant d'allumer la mèche ? Clairement pas. Je veux juste m'assurer qu'elle a compris le principe de la fuite et, éventuellement, qu'elle m'aidera à me planquer si ça commence à chauffer.

Les mains en position n'attendent qu'une confirmation pour créer l'étincelle qui fera partir en fumée la demeure. Nous aurons une poignée de secondes pour sortir, et prendre le plus de distance possible. Avec la dose que j'ai placée, les maisons voisines ne devraient pas être touchées, à peine trembler. Seulement les curieux viendront en un rien de temps : il faudra être loin. Très loin.
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 522
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Normalement fugitive, elle est actuellement aux mains des Mangemorts.
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ». Perdue au moment de son enlèvement.
Epouvantard : Le noir. Total et absolu. Son quotidien, désormais.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» suscitée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle coule actuellement des jours paisibles (non) dans un cachot.
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Dim 5 Mar - 21:48
La vengeance impulsive est mauvaise conseillère
Adem & Lizzie

   
Tout de même, certains moldus n'étaient pas finis ! Si rien ne pouvait justifier le génocide dont ils avaient été victimes, des fois, elle se surprenait à se laisser envahir par quelques pulsions meurtrières. Quoi que ... Inutile d'être sans pouvoir pour ça. Il suffisait de la titiller un peu rebrousse-poils. Mais là, par Merlin ! C'était pas foutre possible d'être aussi con ! Tout le monde savait, qu'on soit fugitif, domestique ou bien intégré dans la société, que les sorciers avaient une affection particulière pour les runes. Avec le nombre de gens, d'abord sous le gouvernement Phénix, puis au retour de cet usurpateur de Kark, qui s'était fait confisquer ses biens, la perspective de voir ses richesses rudement acquises volées ou détruites n'était pas du tout jouasse. Ce genre de trucs, ça marquait les esprits. Enfin, pas celui de son interlocuteur, visiblement. En sus, infoutu de se rappeler quand est-ce qu'il avait débarqué dans le coin. " Tu serais pas un peu un terroriste du dimanche, dis-moi ? " interrogea-t-elle. Pure rhétorique, évidemment. Il n'empêchait que malgré sa mauvaise posture, il se permettait de lui donner des ordres, se détournant déjà d'elle pour aller checker son petit montage de fortune. " Ranger ma baguette ?! Poppy va probablement te sauver les miches, pépère ! " grogna-t-elle. Oui, son arme avait un nom et elle le méritait bien, après tout ce qu'elle avait fait pour elle. Il n'y avait bien qu'un moldu pour ne pas comprendre l'importance de sa compagne pour un sorcier. Et elle devait être drôlement fâchée, sur le moment, pour faire autant d'amalgames. " Je vais faire sauter cette maison. " Elle haussa un sourcil. Semblait-il que lui aussi la prenait une demeurée. " J'ai cru comprendre, oui, hein ! " Il eut tout de même la gentillesse de lui demander la permission. Cette fois, elle leva les yeux au ciel. " Evidemment ! Mais d'abord, pousse-toi, tu feras rien sauter avec ça ! " D'un petit coup d'épaule, elle le dégagea de son chemin et s'empressa de s'accroupir, sa baguette entre les dents. Elle sembla traficoter quelque chose, ses doigts allant et venant. Finalement, elle reprit sa baguette, fit rapidement s'ouvrir des portes de placard où divers flacons s'échappèrent dans la direction de son nouveau compagnon de conneries. " Pas d'accélérateur ni de comburant, sérieusement ? Verse-moi ces trucs dans le pot et on file ! J'allumerai la mèche ! " Aucun doute, elle frétillait du derrière comme un sang-pur au salon de la vierge.

Dès qu'il se fut exécuté, elle l'attrapa par l'épaule, restant à distance raisonnable tout de même. Il ne s'agissait pas non plus qu'il la lui mette à l'envers. Après tout, elle ne le connaissait pas. " T'as déjà transplané ? Me lâche surtout pas ou tu finiras en plusieurs morceaux ! " Et pas à cause de la bombe artisanale. Menfin, elle ne prit pas le temps d'expliciter, ça commençait à sortir le poulet magique fraichement débarqué, cette histoire. Sur ces mots, une flammèche s'échappa du bout de bois et l'instant d'après, tout tournait autour d'eux. A peine eurent-ils le temps de dire quidditch qu'ils réapparurent à l'abri d'une porte cochère, à cinquante mètres de la maison. D'autres cracks caractéristiques des transplanages crissaient dans la rue. La brigade magique. Merlin qu'ils étaient lents à la détente ! Cependant, le torse collé contre celui du moldu, elle posa un doigt sur ses lèvres afin de lui intimer le silence. " Chuuuuut ... Ça va faire boum. " murmura-t-elle, imposant cette intimité afin qu'ils ne soient pas repérés. Un sourire carnassier éclaira ses traits dans la pénombre, la faisant, l'espace de quelques secondes, ressembler à un prédateur dont la proie paissait tranquillement tout près, encore inconsciente du sort qui l'attendait. Feu d'artifices dans trois, deux ...

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Mer 15 Mar - 11:03
“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.”
(⚡)


" Evidemment ! Mais d'abord, pousse-toi, tu feras rien sauter avec ça ! "

Je rêve ! Ou pas, et la voilà qui gâche tout mon beau travail pour manigancer ces trucs de fourbes sorciers. Bizarrement je reste immobile et la fixe silencieusement. Son attitude est typiquement ce qui me fait sortir de mes gonds d'habitude : pourquoi ce calme ? Il semblerait que j'ai choisi de lui faire confiance. Ou alors je suis de son avis concernant ma fabrication maladroite, et ma fierté refuse de l'admettre.
Soit, je préfère feindre la confiance que reconnaître mon erreur.

Lorsque le bout de femme à terminé, je continue de lui obéir - simplement parce que je n'ai pas mieux à faire - jusqu'à ce qu'elle vienne s'agripper à mon épaule. Elle prétexte même le transplanage pour en profiter !
Je souris et acquiesce lentement. Oui j'ai déjà subis ce déplacement horrible et je n'ai aucune motivation à le revivre.

CRACK

Déséquilibre, nausée, frissons.
Aucune douleur mais une sensation si désagréable que j'en frémis.

" P*tain de... "

" Chuuuuut ... Ça va faire boum. "

J'ouvre les yeux en espérant que ma tête cesse de tourner. Mes repères reviennent doucement. L'air frais qui caresse mon visage, l'humidité du mur dans mon dos et sous mes doigts, les bruits de pas quelques rues plus loin et ce parfum. Ce parfum ? Celui de la présence on ne peut plus proche et complice appuyée sur mon torse.
Mon regard glisse jusque dans celui de Lizzie au moment où la détonation retenti.

Vengeance. Soulagement. Colère, toujours.
Il n'y aura pas de blessé puisque la demeure était vide, mais j'espère que les dégâts causés seront de réelles emmerdes. Ne me prenez pas pour un enfant de chœur. Si j'avais eu les moyens de faire des victimes, la destruction d'une maison vide n'aurait pas eu lieu.
A défaut d'avoir les ressources cependant...

Les vibrations dues à l'explosion s'atténuent doucement et je dépose une main sur le bras de mon acolyte criminelle du soir.

" Alors, qu'est-ce que tu foutais là ? "

Pas question qu'elle s'en tire sans une explication ! Ai-je réellement envie de connaître ses raisons ? Non. Je n'en ai rien à foutre : sauf si la jolie Lizzie envisageait de rejoindre le côté mangemorts. J'aimerai qu'elle me rassure sur ce point.
Enfin, mes suspicions sont bien maigres. Allez savoir. Il n'est pas impossible que ses grands yeux et son sourire provocateur m'influencent.
Un peu.

" Si tu n'as rien de valable à me dire je conclurais que tu me suivais. Par passion. "

Un large sourire taquin m'étire les lèvres, je profite de cette promiscuité - vous en aurez fait autant - avant d'entendre des pas se rapprocher.
Et merde. La brigade ?

"... Une idée ? "
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 522
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Normalement fugitive, elle est actuellement aux mains des Mangemorts.
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ». Perdue au moment de son enlèvement.
Epouvantard : Le noir. Total et absolu. Son quotidien, désormais.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» suscitée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle coule actuellement des jours paisibles (non) dans un cachot.
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Dim 30 Avr - 17:36
La vengeance impulsive est mauvaise conseillère
Adem & Lizzie

   
Lizzie ferma les yeux. Paupières closes, elle sentit le vent tourner. Pas à cause des brigadiers qui atterrissaient de toute part tels des grêlons boiteux, mais bien parce que l'air se chargeait de cette électricité propre aux préludes d'une explosion. Elle connaissait si parfaitement cette sensation qu'elle aurait pu la décrire par le menu, des oiseaux nocturnes eux-mêmes retenant leur souffle, des feuilles cessant de s'agiter, jusqu'au crépitement du bois bientôt éclaté en quelques milliers de morceaux.

BOUM.
Quel son délicieux.

Son visage s'éclaira davantage, le bruit lui faisant oublier qu'à l'origine, elle avait décidé d'être sage. Ou du moins, de ne rien faire exploser - enfin, sauf si elle y était obligée, bien évidemment. Lui faisant occulter qu'à la base, elle venait pour une mission de ravitaillement. Et que les réserves étaient parties en fumée. Il n'y avait plus qu'à espérer que personne à l'Ordre, surtout pas sa mère, n'apprendrait de quoi elle s'était rendue complice. Elle tâcherait de culpabiliser plus tard, lorsqu'ils seraient sortis de ce guêpier. Ou plutôt, de ce nid à Pacificateurs. " Alors, qu'est-ce que tu foutais là ? " Moment de grâce terminé, elle lorgna son interlocuteur d'une oeillade insondable. " Rien qui te concerne, en fait. " répondit-elle avec une nonchalance agaçante. Plus que sa peau, elle sauverait toujours celle des Phénix et préfèrerait se faire avada kiri plutôt que de révéler une seule information susceptible de les compromettre. Loin de s'offusquer de son manque flagrant de coopération, le moldu en profita pour lui envoyer un petit trait d'esprit un poil gras. Sourcil arqué et oeil bovin, elle laissa une mouche péter avant de répondre : " L'humilité t'étouffe pas, dis donc, pépère. Tu crois vraiment que si j'avais voulu te suivre comme une grosse allumée du ciboulot, je l'aurais fait dans une baraque de Mangemorts ? Et la fliquaille autour, tu crois que c'était pour l'excitation du danger ? Ouais, non. Je tiens à mon sublime derrière, que tu pourras mater d'ici quelques instants, quand j'aurais trouvé comment nous faire envoler d'ici sans y laisser quelques plumes. " Tout à son laïus un brin emporté en comparaison de l'humour - douteux - de son nouveau compagnon, elle faillit manquer les pas qui se rapprochaient dangereusement dans leur direction. Les rouages de son cerveau s'étaient lancés à toute bringue, à la recherche d'une issue autour d'eux. "... Une idée ? " Elle lui recolla l'index sur les lèvres. " Chut chut chut, tu me déconcentres ! " Ils arrivaient de toutes les rues et ruelles, convergeant vers l'épicentre du cataclysme. Des habitants lambdas commençaient à rallumer les chandelles et à ouvrir les fenêtres afin d'apercevoir ce qui attirait autant de monde et surtout, l'origine de ce qui les avait sorti de leur lit. " Attention, je vais ouvrir la porte. " prévint-elle soudain. Et sans autre cérémonie, elle passa le bras en frôlant le flanc de l'homme et ... Tourna la poignée.

Evidemment, comme ils étaient adossés au battant et que cette andouille consommée avait agi avant de réfléchir correctement, leurs silhouettes basculèrent dans le ventre obscur du couloir de l'immeuble. Elle ne se garda d'ailleurs pas de s'écraser sur lui de tout son poids. " Si tu dis que tu es irrésistible ou je sais pas quoi, je te plante Poppy dans le fondement. " grommela-t-elle entre deux geignements de malaise si charmants. Derrière eux, des cris. Suspects répérés qu'ils disaient, ou quelque chose dans ce goût-là. Voyons : une sorcière et un moldu caché dans un renfoncement de porte ... D'accord, ses faux-papiers étaient drôlement bien faits, mais même Celia Lorghney, basique de rang deux, n'échapperait pas à une garde à vue musclée s'ils venaient à être pris. Quant au moldu, elle préférait ne pas y penser. " A trois, on se lève et on court. " Elle se redressa légèrement. " Un, deux ... GROUILLE ! " Et elle fila sans demander son reste, non pas vers la rue, mais vers le fond du hall. Restait à espérer qu'il y aurait une arrière-cour, une ruelle ou n'importe quelle autre ouverture salvatrice.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Lun 8 Mai - 11:38
“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.”
(⚡)


C'est vrai, les sorciers n'ont pas d'humour. J'ai beau leur laisser le bénéfice du doute, ils n'émettent jamais la moindre note de légèreté. Le contexte ne s'y prête pas, paraît il. Personnellement ce sont ces moments de tension qui déclenchent mon envie de sourire, de me détendre, de relativiser.
Sans aller jusqu'à dire que mon humour est comique, j'aurai apprécié pouvoir lui tirer un rictus.
Soit.
Je lève les yeux au ciel pendant que Lizzie me menace.

" Chut chut chut, tu me déconcentres ! "

Toute idée de blague est avortée avec le retour de la peur : on a été repéré ?

« Il faut peut être se séparer. »

Ne leur laissons pas l'opportunité d'attraper deux rebelles. Je connais mal la jeune femme à mes côtés mais je sais que les risques qu'elle court sont réels.

" Attention, je vais ouvrir la porte. "

Néanmoins, elle applique un autre plan. Pas le temps d'anticiper la malice dans son regard, je comprends trop tard et ne peux que me laisser tomber. Un maigre réflexe me permet de relever la tête pour éviter un choc trop puissant. Au moins j'amortis la chute de la sorcière.

« Ça va ?! »

Je suis surpris par ma propre remarque alors que je lui dois la douleur qui me scie le dos.

" Si tu dis que tu es irrésistible ou je sais pas quoi, je te plante Poppy dans le fondement. "

« ...ma gentillesse me perdra. »

" A trois, on se lève et on court. [...] Un, deux ... GROUILLE ! "

Dans un froncement de sourcils, je me relève et me souviens difficilement que nous sommes recherchés.
C'était stupide ! Nous avons sûrement fait trop de bruit.

« Lizzie, là ! »

Alors qu'aucune issue n'apparaît au bout du couloir, j'aperçois une porte bancale sur la droite. J'attrape la poignée avec autant de force que j'ai d'espoir, elle éclate dans ma main et la moitié de la porte avec. Le bois totalement usé ne demandait qu'à céder.

« Entre ! »

Sans même regarder ce qu'il y a à l'intérieur, je fais rentrer Lizzie et me planque à sa suite...
...dans un cagibi abandonné.
Pas d'issue ?
La poussière et le manque de lumière rendent la vue quasi nulle. Chaises cassées, vieux balais, cartons humides pleins de paperasse, je devine une fenêtre pas plus large qu'un petit tableau, fermée par trois barreaux.

« ... chut. »

Peut être qu'en restant silencieux, et si personne n'a entendu notre chute, on peut s'en sortir.
Au cas ou, j'arme mon bras en tenant solidement un manche cassé et tente d'apaiser ma respiration.
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 522
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Normalement fugitive, elle est actuellement aux mains des Mangemorts.
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ». Perdue au moment de son enlèvement.
Epouvantard : Le noir. Total et absolu. Son quotidien, désormais.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» suscitée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle coule actuellement des jours paisibles (non) dans un cachot.
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Ven 25 Aoû - 20:11
La vengeance impulsive est mauvaise conseillère
Adem & Lizzie

   
Et bien non, il n'y avait rien. Ou s'il y avait une issue de secours, le moldu avait préféré le mode petit placard intime. Elle s'entendit soupirer bruyamment. « Un cagibi ? Vraiment, mec ? » Un « ... chut. » brusque lui répondit. Bougonne, elle s'empressa d'embrasser la pièce du regard. Encore. Au cas où elle aurait loupé quelque chose. Mais évidemment, il n'en était rien.

Tandis qu'Adem se collait presque l'oreille contre le battant pour s'enquérir d'éventuels poursuivants, la jeune femme attendit patiemment en se lorgnant les ongles. « Bon bah, je pense qu'on va rester ici un petit quart d'heure, le temps que ça se tasse. Parce qu'en fait, on peut passer que par cette porte et comment dire ... Les Pacificateurs et moi, on n'est pas très très copains. » reprit-elle au bout d'un moment tout en se laissant lourdement tomber sur une caisse à portée de fesses. « Conseil : me redis jamais chut. C'est pas très gentil. Ni très poli. » Elle l'avait prévenu avec un grand naturel, sans une once de fiel. Même après cet épisode un brin effrayant, elle trouvait de le moyen de récupérer son flegme coutumier. Comme si rien de tout ça de l'atteignait. Bien sûr, il n'en était rien. Elle risquait la claustrophobie, ainsi coincée dans ces quatre mètres carrés d'étagères et de murs. Surtout de murs. Sans compter le fait qu'elle n'avait théoriquement rien à faire à Avalon. Parce que c'était une fugitive. Une Callaghan. Cependant, si sa courte existence officieuse lui avait bien appris quelque chose, c'était que la panique ne les aiderait en rien. Aussi pensait-elle plus intelligent - et étrangement raisonnable, même elle pouvait l'être dans les pires situations - d'attendre que la tempête retombe sans s'en créer une en esprit.

« Rah ! Détend-toi ! » s'agaça-t-elle, un petit sourire pointant au bout de ses lèvres à la vue de son nouvel accolyte tendu tel une corde d'arc prête à péter. « Ils nous trouveront pas ici. Pour peu qu'ils nous cherchent, en fait. Il est possible que j'ai pas très bien compris quand ils parlaient de suspects. » Une probabilité dont les chiffres restaient inconnus, tout le monde s'accordait sur le sujet. Seul le temps leur donnerait le résultat de l'équation. Se servant de Poppy, sa baguette, comme d'un cure-ongles - glamour et féminité, toujours -, elle lui jeta un regard curieux. « Si tu me disais pourquoi t'as - enfin, j'ai - fait exploser cette baraque, tiens ? Un ancien propriétaire à toi ? Ses gamins te pissaient sur tes chaussures ? Ou alors, tu es juste pyromane ? Rassure-toi, je juge pas. » Foutre Lord que non ! Ainsi qu'elle l'avait dit, elle avait quand même largement participé à l'annihilation de la demeure en question.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 290
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Fugitif depuis peu
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Jeu 31 Aoû - 14:14
“La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.”
(⚡)


Apparemment, la jolie Lizzie n'a pas que des amis. Sans blague. Je lui laisse le soin d'articuler l'inévitable conclusion concernant notre situation. Plus qu'à attendre. Merde, je croyais les sorciers capables de sorts surprenants et surtout utiles. Elle ne peut pas exploser les barreaux de cette fenêtre ?
Dommage, je l'imaginais bien se hisser, devant moi, ses atouts mis en valeur. Trêve de plaisanteries, la voici qui se sent obligée d'être désagréable - encore :

« Conseil : me redis jamais chut. C'est pas très gentil. Ni très poli. »

Mon sourire s'étire un peu alors que l'envie de la provoquer un peu me monte aux lèvres. Je n'en ferai rien. L'heure n'est pas à l'amusement et, bordel, qu'est-ce qui me prend à vouloir absolument faire le guignol ? Cette fille est louche. Plus encore que les louches de son genre, j'entends.

« Bien bien, mais arrange toi pour faire moins de bruit même si je te donne envie de crier. »

Armé de mon bout de bois, je tourne en rond dans ces quelques mètres carré humides. Je suis enfermé la plupart du temps, je devrais être habitué. La réaction est plutôt opposée. Je commence à avoir chaud, je tire sur ma chemise sale et relève mes manches avec nervosité. Mademoiselle-je-donne-des-conseils évoque alors la possibilité d'avoir mal interprété les bruits derrière nous.
Je hausse un sourcil sceptique, sévère, avant de soupirer. Lizzie est entrain de dire que, potentiellement, nous sommes cachés ici pour rien. Perte de temps, prise de risque. Tss.

« Si tu me disais pourquoi t'as - enfin, j'ai - fait exploser cette baraque, tiens ? Un ancien propriétaire à toi ? Ses gamins te pissaient sur tes chaussures ? Ou alors, tu es juste pyromane ? Rassure-toi, je juge pas. »

Un instant hébété par la structure de cette question, toujours pas préparé à cet étrange mélange d'insolence et de naïveté, je finis par secouer la tête. Pourquoi vouloir faire péter la maison ? D'abord parce qu'elle appartient à des sorciers. Mais ce n'est pas la réponse la plus judicieuse à donner.

« ... Ils ont tué un collègue. »

Nouvelle Inquisition, Ordre du Phénix, je suppose qu'elle fait le lien. Faisant toujours confiance à mon intuition première la concernant - et aux légers souvenirs de l'avoir vue dans le bon camp, je développe, amer :

« C'était qu'un gamin. »

Aller, 20 ans à tout casser. Un gamin comme elle, tient. A ceci près qu'il était esclave, dépourvu de capacités surnaturelles. Incapable de se défendre, à la merci de ses "propriétaires".

Du bout de mon arme je viens tapoter une caisse qui sonne vide en créant un rythme régulier et agaçant. L'heure n'est pas aux lamentations. Ces moments n'existent plus depuis longtemps. Du coup je replace mon regard sur la demoiselle que je discerne mieux dans la pénombre. Franchement elle n'est pas vieille et je peine toujours à comprendre ce que l'explosion d'une maison apporte à une jeune femme en cavale. La vengeance n'est pas belle, mais ça me fait au moins un argument recevable. Quel est le sien ?

« Tu m'as toujours pas dit ce que tu foutais là-bas. »

Je finis par m'assoir sur le seul tabouret disposant de suffisamment de pieds pour supporter quelqu'un. Le bâton tourne méthodiquement entre mes doigts alors que j'attends sa réponse, une oreille obstinément tendue vers la porte, au cas où ;
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 522
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Normalement fugitive, elle est actuellement aux mains des Mangemorts.
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy ». Perdue au moment de son enlèvement.
Epouvantard : Le noir. Total et absolu. Son quotidien, désormais.
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare - Capturée par la «pute à Mangemorts» suscitée lors de la mission de la Tour des Médias (event final 1), elle coule actuellement des jours paisibles (non) dans un cachot.
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté Dim 12 Nov - 1:05
La vengeance impulsive est mauvaise conseillère
Adem & Lizzie

   
Un collègue. Ah. Oh. Bon. D'accord. Elle s'agite sur sa caisse, en faisant grincer le bois. Elle a compris où il voulait en venir ... Enfin, peut-être. « Nouvelle Inqui', hein ? » Brut. Clair. Net. Précis. Elle sent qu'elle a un peu plus éveillé la méfiance de son interlocuteur en jouant aussi franc-jeu. A tous les coups, elle va se prendre son bout de bois dans la tronche si elle continue comme ça. Pourtant, elle reste indolente, très affairée à retirer trois particules de crasse sous ses ongles. « Non mais, fais pas cette gueule, mon beau. C'est pas que ça se voit comme le nez au milieu de la figure, mais un peu quand même. T'en connais beaucoup des moldus qui prendraient le risque d'aller incendier une maison sorcière, en plein Avalon, s'il avait pas de quoi se retrancher derrière ? » Elle en a peut-être l'air, la O'Meara, cependant, elle a légèrement oublié d'être con. D'accord, elle a grandi entre deux grottes, il n'empêche qu'elle sait faire une addition simple, genre deux plus deux. Dans ce monde, un moldu qui s'en prend à un sorcier ou à son bien, c'est la potence ou le baiser du Détraqueur séance tenante. La plupart ne s'y risquerait pas, faute de solution de repli. Où aller une fois le méfait commis, hein ? Vers qui se tourner ? Et puisqu'elle ne l'avait vu parmi les membres de l'Ordre, il ne lui reste qu'une seule hypothèse. « Arrête avec cette porte, rah ! » Enfin, elle laisse retomber sa lime de fortune. Pas un bruit dans le couloir. Les Pacificateurs ont dû cavaler vers l'arrière-cour qu'eux, n'ont pas pris le temps de trouver. Ce qui s'avère être tant mieux, finalement. Pendant que la fliquaille court, eux sont bien au chaud dans leur cagibi.

Bon, ça fait deux fois qu'il l'interroge. Peut-être qu'il faudrait qu'elle se décide à lui dire la vérité. Il l'a bien fait, lui. Sa mère lui a toujours appris que se montrer honnête envers un allié quand c'est possible doit être la première solution à envisager. « Je cherchais des potions. Ils sont malades dans mon campement. Mais bon, t'as déclenché l'alarme, alors foutu pour foutu ... Autant tout envoyer par le fond. » Un grand sourire barre son visage émacié. Une grande gigue maigrichonne. Une fugitive, oui. Mal nourrie, toutefois, le regard perçant de malice et de détermination. Une putain de pyromane, aussi.

Elle s'étire, regarde par la lucarne qui sert de fenêtre à l'endroit. Elle aurait bien fait sauter les barreaux aussi, notre brunette, sauf qu'elle n'y passerait pas une cuisse dans cette ouverture. « J'aurais dû te rouler une pelle, tiens. Ils nous auraient pris pour deux amants en train de batifoler et on aurait pu dégager peinards. » Un soupir de frustration. Il fallait toujours que l'idée de génie arrive après la bataille. Bon, il était également envisageable qu'elle le provoque aussi un petit peu. Après tout, les inquisiteurs n'étaient pas exactement réputés pour leur amour des sorciers. Avec un peu de chance, il deviendrait tout rouge et elle aurait son petit spectacle des trente prochaines secondes. Le bonheur était dans les petits plaisirs, n'est-ce pas ?

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
Contenu sponsorisé
Re: “La vengeance impulsive est mauvaise conseillère.” [Pv : Lizzie]
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre