AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ (mission) L'union fait la force ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les fiefs Sang-pur
Invité
Invité
avatar
(mission) L'union fait la force
ce message a été posté Sam 17 Déc - 11:06
Comme à ton habitude, Carter restait quelques semaines dans le manoir Lancaster après une opération de grande envergure. Même s’il n’était pas le genre d’homme à être sensible, après ce genre d’expérience il avait besoin de se retrouver dans un endroit ou il se sentait en sécurité, une place ou il pouvait se ressourcer. Sa grande chance étant de gérer la fortune familiale des Lancaster, activité qu’il pouvait accomplir à tout endroit. Et même s’il ne faisait pas attention, il savait pertinemment que quoiqu’il arrive les galions feraient comme les lapins, ils se multiplieraient sans aucune intervention quelconque. En fait son activité se résumait avant tout à constater ce qui allait très bien et ce qui allait bien et ainsi faire des ajustements dans les investissements et les mécénats actifs de sorte à ne jamais subir de mauvaises surprises. Ce n’était pas de ça dont il était question pendant plusieurs jours.

Carter avait l’intime conviction qu’après son insolente chance durant les évènements de la plage, il ne serait pas mis de côté bien longtemps. Il fallait battre le fer tant qu’il était encore chaud disait-on chez les moldus, sans doute une réminiscence d’un contact avec un esclave. Fort heureusement, il était seul chez lui, donc même s’il avait énoncé cette pensée, cela ne risquait pas de faire scandale.

C’est à cet instant précis qu’un elfe de maison fit irruption dans le salon ou se trouvait l’ancien Serpentard, la pièce était richement décorée mais avec goût, Clio sa femme avait en effet participé à nombres d’aménagements pour rendre l’endroit plus vivant et le manoir s’apparentait dorénavant à un lieu de vie et non une sorte de musée privatif. L’elfe qui répondait au nom de Fleetwood tenait une missive entre ses mains, d’un signe de tête le maitre de maison lui fit comprendre qu’elle pouvait la lui apporter. Une fois reçue, il se redressa et ôta le cachet de cire, cela ne faisait aucuns doutes, beau-papa avait besoin de lui. Ce qui était embêtant quand on faisait partie de la famille c’est qu’on ne pouvait en aucuns cas se débiner lorsqu’on recevait une mission, on devait accomplir son devoir point final.

Citation :
« Mr Lancaster,

Si l'ancienne branche principale de la famille Rowle sut me témoigner une indéfectible loyauté par le passé, je ne peux pas dire que cela soit évident à affirmer aujourd'hui. L'attitude distante de Marius Rowle me contrarie particulièrement. On m'a rapporté qu'il tenait parfois des propos préoccupants concernant la hiérarchie du sang lorsqu'il se pensait dans le cercle du privé. Je ne peux pas croire que ses pensées aient dévié au point d'en faire un partisan de l'Ordre du Phénix, mais je pense qu'il serait bon de le surveiller de plus près malgré tout, et de lui rappeler à quoi son rang l'engage. Marius a une fille d'un âge similaire à celui de votre fils. Peut-être qu'une alliance entre ces deux jeunes gens permettrait de l'aider à y voir plus clair ? J'ai conscience de vous en demander beaucoup, mais j'ai toute confiance en votre famille ainsi qu'en vos capacités. En ces temps de crise, je ne peux en effet me permettre de prendre le risque de voir naître des dissensions au sein même de l'élite sorcière et vous serez extrêmement gré de m'aider dans cette tâche.

Mervyn Kark. »

Fleetwood n’avait pas bougé, au cas ou Carter aurait eu des instructions à lui donner, il la congédia simplement Tu peux retourner à tes tâches. L’homme qu’était devenu Carter avait compris que parfois il était préférable de se montrer courtois envers le personnel, ménager ses susceptibilités, même si cela lui importait peu. Il s’était rendu compte avec le temps que l’efficacité avait eut du positif, aussi avait-il inculqué à ses enfants qu’il fallait faire preuve de courtoisie à tout moment, que c’était l’une des clés pour réussir dans la vie. Car mine de rien sans les elfes de maisons, les Lancaster seraient bien embêté pour entretenir leur immense batise. Carter passa sa journée à chercher comment remettre Marius sur le droit chemin, sans que cela ne passe pour un avertissement venu d’en haut, bien sur qu’il voulait respecter les ordres et d’un autre côté il ne désirait pas voir ses enfants être des moyens de pression politique. Il devait y avoir un autre moyen.
Invité
Invité
avatar
Re: (mission) L'union fait la force
ce message a été posté Sam 24 Déc - 11:34
Carter n'était pas certain qu'il soit bon de mêler ses enfants à la politique, il était du genre protecteur, trop ! Il n'avait pas envie de faire vivre à ses fils ou sa fille l'obligation de nouer des alliances prometteuse, l'essentiel était de pérenniser la lignée Lancaster. L'ancien vert et argent savait ce qu'il se disait à propos des unions arrangées, qu'au final de réels sentiments venaient souvent. Cela restait pour le Lancaster des coutumes d'un temps ancien.

Il chiffonnait la lettre de Mervyn entre ses mains, cela l'embêtait de ne pas être aussi optimiste qu'il aurait du face à cette idée. Pour éviter que cette idée ne fuite, il décida de jeter le courrier dans le feu non loin du bureau. Presque instinctivement il se dirigea vers la table basse ou se trouvaient un carafes et plusieurs verres en cristal finement ouvragés, il déboucha la carafe et se rempli un verre non pas de whisky, mais de rhum. Il ne comprenait pas tout le patacaisse qu'on faisait autour du whisky. Enfin les goûts et les couleurs. Quelques glaçons plus tard, Carter regagna un canapé confortable histoire de cogiter à la meilleure façon de procéder avec Marius.

Quelques heures plus tard...


Mis à part à début de mal de crâne, la faute à une réflexion intense, Carter en était resté au même point, c'est à dire nul part. Il devait se faire une raison et accepter l'idée de son beau-père, à moins que...

L'ancien Serpentard se dit qu'il pouvait demander à Lawrence ce qu'il en pensait de cette idée, son ainé n'était pas du genre à refuser une demande de son père, mais Carter tenait à avoir l'avis de ses enfants lorsqu'il devait prendre une décision les concernant. Il alla en direction de la chambre de son premier fils pour voir si ce dernier était encore réveillé, une fois devant la chambre vide, il se rendit compte que ce dernier était parti voir sa mère en Russie pendant quelques jours. Cela attendrait, prit de fringale, il se rendit en cuisine ou Fleetwood toujours à pied d'oeuvre eut la bonne idée de lui apporter un encas bienvenu pour le quadragénaire.
Invité
Invité
avatar
Re: (mission) L'union fait la force
ce message a été posté Jeu 2 Fév - 21:40
Une  fois sa fringale passée, Carter se décida à aller se coucher. Il contacterait Marius Rowle dès le lendemain, il devait garder la lettre de son beau-père en mémoire. Mervyn comptait sur lui et avait émit une suggestion qu'il pouvait prendre en compte, mais l'ancien Serpentard ne le ferait pas. S'il jouait assez finement la partie, il pourrait recadrer l'homme, cependant cette stratégie serait plus longue à mettre en place.

Le lendemain...

Carter avait les idées plus claire, il prit un rapide déjeuner et prit la route pour le manoir des Rowle. Quel serait le prétexte le plus simple pour rencontrer Marius ? Il ne pouvait utiliser que la ruse, puisque l'homme ne devait pas savoir d'ou venait les rumeurs ou plutôt le commanditaire de cette entrevue. Comme si l'air pur lui avait prendre conscience qu'il fallait lire entre les lignes de la missive, cette suggestion n'en était pas une, c'était un ordre déguisé. Cela dérangeait grandement le Lancaster, mais il serait bien temps de réduire à néant ses fiançailles en temps venu. Les Rowle sont certes une famille respectable mais Carter n'aspirait pas vraiment à cette famille pour son fils. A la limite sa fille pouvait être offerte pour unir 2 familles importantes et créer des alliances, mais son héritier mâle devait avoir le meilleur, c'était un Lancaster après tout.

Une fois arrivé à proximité du manoir des Rowle, Carter n'eut d'autre choix que d'aller au turbin. Carter se saisit du heurtoir et frappa à deux reprises. Il ne dut pas attendre bien longtemps avant qu'on ne lui ouvre, il fut dirigé vers un petit salon ou on lui proposa une tasse de thé. Il apprécia cette attention, quelques minutes plus tard, Marius fit son entrée dans la pièce.

"Marius, bien le bonjour comment allez-vous ?" Carter n'était pas du genre à tutoyer les autres, c'était à la fois un signe de respect et aussi une question de politesse élémentaire. "Carter que fais-tu ici de si bon matin ? Marius n'y allait pas par 4 chemins, Carter n'était pas homme à se déplacer sans une bonne raison et Rowle le savait. L'ancien Serpentard n'était pas du genre à perdre du temps en visite de courtoisies, il savait qu'il n'avait pas d'autre choix que d'aller au contact. "Je viens parler union, je ne vous le cacherais pas, vous le savez ma famille a durement enduré la guerre et je recherche activement des unions pour mes enfants. Et comme nous avons des enfants du même âge ou presque, je me disais qu'une union entre les Lancaster est les Rowle pourrait être une bonne chose autant pour vous que pour moi. Je vous l'accorde c'est très abrupte comme façon de vous faire cette proposition, mais nos enfants vieillissent et il serait malencontreux qu'ils s'amourachent et contrecarre mon projet." Carter espérait vraiment que cette franchise feinte ferait mouche et contenterait son beau-père, même si après Carter délirait ses liens en temps voulu.

" Ta proposition me surprend Carter, je ne m'attendais pas à ça, tu me prends au dépourvu" L'ancien Serpentard avait prédit cette attitude, Marius aurait été idiot de sauter sur l'occasion d'unir sa famille à celle des Lancaster. Cela reflèterais une situation de faiblesse pour la famille Rowle, et qui disait faiblesse annonçait une bataille gagnée pour Carter et donc un ascendant certain sur les Rowle. " Marius peut-être pourrions-nous convenir d'un diner entre nos deux familles, quelque chose de plus intimiste que toutes ses sorties mondaines. Le Lancaster espérait que cette proposition lui permettrait d'apprivoiser Marius et de remplir sa mission. "Marius je vais vous laissez réfléchir à ma proposition et vous me ferez savoir en temps voulu votre réponse. Si elle venait à être négative, ne pensez en aucuns cas que je vous en voue une certaine amertume, il faudra juste que je revois mes plans de pérennisation de ma lignée. Sur ce je vous souhaite la bonne journée." Carter ne voulais pas donner l'impression qu'il lui posait un ultimatum ou qu'il proférait des menaces à l'encontre de Rowle, il souhaitait juste lui faire comprendre que le temps était compté pour fiancer son fils.

Carter était en train de remettre sa veste et s'apprêtait à tendre la main au maitre de maison, lorsque ce dernier contre toute attente accepta la proposition de dîner.
Invité
Invité
avatar
Re: (mission) L'union fait la force
ce message a été posté Dim 26 Fév - 11:55
Quelques jours plus tard...


Comme convenu Marius avait donné ses disponibilités pour cette entrevue qui devait être le début d'un accord de fiançailles, cette journée était vraiment rédhibitoire pour Carter car il n'aimait pas du tout cette idée. Il avait l'impression de trahir sa lignée, pire ses enfants et en l'occurrence Lawrence. Bien entendu il n'était pas rare que les mariages arrangés s'avèrent au final plus solide que les mariages d'amours. Aller chercher pour quelles raisons mais à force de vivre avec quelqu'un on s'y attachait malgré tout, même des ennemis pouvaient apprendre à se connaitre, s'apprivoiser et s'apprécier. Et puis dans les hautes sphères tant qu'on faisait illusion en public c'était le principal, et c'était une qualité dont disposaient les Lancaster, comme si cela faisait partie de leurs gènes.

Il ne restait plus que quelques minutes avant que Rowle n'arrivent pour ce fameux diner, Carter commençait sérieusement à sentir une boule dans son ventre, il avait essayé de se dire qu'il s'agissait juste d'un contrat de plus à boucler pour contenter le pouvoir dirigeant. Mais il ne pouvait s'y résoudre, il était bien trop impliqué dans cette transaction, il avait peur de la réaction de son aîné et pire encore, il n'aimait pas cette façon de faire, il n'avait même pas pu en discuter avec Clio. Les ordres étaient les ordres cependant, même si les Lancaster n'étaient plus vu comme des parvenus, il arrivait parfois qu'on les considère encore comme des nouveaux venus et que leur légitimité n'était pas réelle. Mais c'était une autre histoire.

Le heurtoir cogna à deux reprises, d'ordinaire un elfe s'occupait de ce genre de tâche, mais pas cette fois. L'ancien Serpentard désirait que Marius pense que son implication dans cette idée d'union était totale et non feinte.

Citation :

OUI - OUI : Tout se déroule comme prévu, ça n'enchante pas Carter mais au moins son beau-père validera la mission comme un succès.
OUI - NON : Il y a eu quelques avis divergeant mais dans l'ensemble la soirée est positive et cette union sera possible.

NON - OUI  : Carter à trop d'exigences, Marius aussi, il y a plus de désaccord que d'accord. Ils ne regardent pas dans la même direction, c'est un échec.
NON - NON : Les craintes de Mervyn se confirment, Marius a tenu des propos scandaleux et Carter ne peut décidément pas unir son fils à une famille sur la mauvaise pente.

La soirée se déroula d'une façon plus que chaotique, au début tout semblait bien parti, jusqu'au moment ou il a fallu parler de leurs enfants. On ne pouvait pas parler directement de cette union, il avait fallu respecter les usages, faire des mondanités. Et quand ils parlèrent sérieusement, Carter avait été trop dur en affaire, mais quand il s'agissait de la prunelle de ses yeux il ne pouvait pas être normal. Il estimait que l'union Lancaster - Rowle était plus profitable aux Rowle qu'aux Lancaster. La lignée de Carter n'avait jamais cesser de monter dans l'élite, tandis que celle de Rowle était tout juste un vestige du passé du point de vue de l'ancien Serpentard.

Marius lui estimait que l'union était davantage profitable aux Lancaster qu'aux Rowle car sa famille était plus ancienne, ce à quoi Carter répondit à Marius en lui balançant la biographie de sa famille à la tête et lui intima l'ordre de foutre le camps de chez lui. Il avait du serrer les poings pour garder une certaine contenance, et il alla aussitôt envoyer une lettre au premier ministre pour lui faire un compte rendu de cet échec.

Citation :
Mervyn,

Suite à votre demande, j'ai contacté Marius Rowle pour parler union entre nos enfants, malgré certains efforts de ma part je dois confesser qu'il s'agit d'un échec. J'en assume la pleine responsabilité, car la faute incombe à une fierté mal placée de ma part.

Je reste votre dévoué,

Carter A. Lancaster.

L'ancien Serpentard n'avait pas voulu expliquer la raison de cet échec dans la négociation, car il ne voulait pas s'attirer les foudres du premier ministre. Ce qui était certain c'est que pour accomplir son plan, le grand père de Lawrence serait obligé de trouver une autre solution pour remettre Marius Rowle dans le droit chemin.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1743
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: (mission) L'union fait la force
ce message a été posté Dim 26 Fév - 11:55
Le membre 'Carter A. Lancaster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Contenu sponsorisé
Re: (mission) L'union fait la force
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les fiefs Sang-pur