AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ Dompter la bête ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Dompter la bête
ce message a été posté Dim 29 Jan - 11:18


Depuis le mois de juin, ils n’avaient rien fait d’autre que de badiner bêtement autours d’une tasse de thé ou de jus de citrouille, dans les salons des manoirs respectifs de leurs familles. On a fait mieux pour faire connaissance, quand on est sensé se marier un jour, non ? D’ailleurs, les négociations sur ledit mariage prenait un temps infini, sur des détails absolument débiles - genre qui a besoin de savoir de quelle taille seront les roses sur les tables des invités ? Ils avaient déjà mis quatre goûters - pouvait-on faire plus cucu ? - à choisir la couleur desdites roses ! Et Saïmen s’inquiéterait moins s’il n’avait pas l’impression que Scylla y prenait un plaisir dingue. Sérieux, s’ils passaient leur vie à discuter de la couleur des rideaux, la taille des chaises ou le bois des lambris, il risquait de passer beaucoup de temps au bureau !

Quoiqu’il en soit, force était de constater que ses relations avec sa future épouse se cantonnaient à des échanges superficiels. Qui était-elle au fond ? Cela lui restait un mystère. Bien sur, il avait quelques années devant lui pour s’y consacrer. Mais franchement, pourquoi attendre ? Leur destin était scellé, et puis la gamine avait grandit, et recelait un quelque chose qu’il n’arrivait pas à définir. Oh il avait bien une intuition : elle ne tenait peut être pas trop du Kark mais plus du Selwyn… Une version « domestique » de sa génitrice, pourrait-on dire : Scylla n’avait pas le quart de l’excentricité de sa mère. Mais quelque chose soufflait à Saïmen que la réponse se trouvait sous le chapiteau du Chimera.
Un soir donc, il se décida à aller voir le spectacle, sans rien dire à personne. D’abord, il est majeur, hein… Pas besoin de la permission ni d’un chaperon. Et puis il n’avait pas envie d’un parasitage de ses impressions. Il avait en effet constaté que, sans s’imposer comme un caractère particulier, son animagus semblait avoir affuté son instinct, sa capacité d’analyse. Et il s’exprimait mieux seul. Tout en ayant un doute : était-ce vraiment le fauve en lui qui s’exprimait, ou un trait de caractère qui lui était propre ? Bon en général, il chassait ces interrogations d’un haussement d’épaule - mental à tout le moins. Ca fonctionnait, c’était l’essentiel.

Comme tout spectateur, il avait pris son billet et pénétré sous le chapiteau. Et le spectacle avait commencé. La famille Selwyn n’usurpait pas sa réputation : les numéros étaient époustouflants. Les acrobates, les enchanteurs, tout transpirait le travail, la rigueur… Et un certain grain de folie. Le numéro de magie élémentaire l’avait notamment impressionné : qu’on puisse combiner ainsi des sortilèges de feu et d’eau avait quelque chose d’insensé.

Et puis elle était apparue. Rien à voir avec la petite oie bien élevée qui tenait sa tasse comme une oeuvre de cristal - ce qui était un peu le cas, le service à thé de Grand-Mère Noctra devait valoir à peu près autant que certaines oeuvres d’art, son ainée avait même pris tout les risques pour l’emmener à Pré-Au-Lard lors de la retraite stratégique des Mangemorts lors du coup d’état des Phénix.
Non, la Scylla qui s’avançait sur la piste, fouet à la main, au milieu de créatures exotiques, voire uniques, était d’une autre trempe que l’enfant qu’il avait connue. Il s’était vite trouvé captivé par la démonstration. Il fut surpris de constater que sa part animale réagissait aux injonctions de la jeune femme, ronronnant lorsqu’elle cajolait, s’animant lorsqu’elle exigeait.
Voila qui promet d’être intéressant…
En tout cas, nul risque que cette Scylla-là ne l’assomme avec les mérites comparés de la soie et du lin pour les rideaux du salon, ou les différences infinies entre le rose pale et le rose clair. Il voulait connaitre cette Scylla-là.

Bien sur, après la représentation, impossible de s’esquiver. L’accès aux roulottes étaient bien gardées, et la sentinelle lui avait bien fait comprendre que ce temps appartenait à la troupe. Acceptant de bon gré cette loi, il résolut de revenir un peu plus tard.

Quelques jours après, profitant de son temps de repos, il se présenta au Chimera comme le fiancé de Scylla, et on lui indiqua sa roulotte. Il s’y dirigea et trouva la porte entre-ouverte. Il regarda alentours. Chacun vaquait à ses occupations, ne lui prêtant aucune attention. Seul un homme au visage buriné, nonchalamment assis sur une chaise, les pieds sur un tabouret, semblait le regarder sans le voir. Avec une grimace, il gravit les quelques marches montant à la porte et passa la tête en toquant en même temps.
« Il y a quelqu’un ? »
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Lun 6 Fév - 1:36
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Alors qu'elle esquissait une dernière révérence devant son public, celle que l'on appelait le Cygne Pâle savoura la délicieuse sensation de la foule l'adulant de ses applaudissements. On aurait pu croire qu'elle s'y habituerait, s'en lasserait avec le temps, mais il n'en était rien. Chaque fin de représentation était tout simplement la consécration de l'ardeur et du travail acharné qu'elle déployait afin de proposer un numéro toujours plus abouti. Ici, sur la scène du Chimeria Horror Show, elle n'était plus la fille, petite-fille ou soeur de ... Inconsciemment, elle s'acharnait à se construire une identité en-dehors de la famille Kark. Si elle n'en était pas à se revêtir tout de cuir ou de flamboyantes tenues moulantes, contrairement à sa mère en son temps ou à la fabuleuse Charlie, elle soignait son apparence et jouait de ses airs innocents pour mieux tromper son public. Elle sentait leur fascination, leur attraction pour ce qu'elle était capable de faire, que ce soit sur un fil ou avec ce qu'ils appelaient naïvement des Monstres. Ici, elle était aimée.

Elle se retira dans les coulisses, prenant le temps de raccompagner sa chimère au pelage dru et à la gueule hérissée de dents pointues jusqu'à sa cage. " Bonne nuit, mon coeur. " glissa-t-elle à l'oreille de la bête avant de refermer les grilles derrière elle. La Bête ne tarda pas à s'assoupir, un ronronnement de plaisir fumant de ses épaisses narines dilatées. Il était tellement mignon. Elle s'étonnait encore que les autres ne voient pas la beauté de ses Bébés qu'elle décelait derrière leurs pupilles animales. Mais d'un autre côté, elle les comprenait malheureusement trop aisément. Elle avait grandi avec l'enseignement de l'importance, voire de la nécessité absolue, des apparences. Souris, Scylla. Sois une bonne fille, Scylla. Ne parle pas trop, Scylla.. Tiens-toi bien, il en va de l'honneur de la famille. Elle grimaça intérieurement tandis que les soigneurs la remplaçaient sans oser croiser son regard. Elle avait beau s'efforcer de leur sourire aimablement, elle ne possédait pas l'aura de force tranquille des Selwyn. Malgré des années d'entrainement, elle restait "la jeune Kark". Et c'était pesant.

En temps ordinaire, elle restait un moment dans les entrailles du Cirque, allant de cage en cage pour cajoler ses petits telle une mère dispensant l'histoire du soir à ses enfants. Mais pas aujourd'hui. La nuit passée avait été difficile. Elle s'était réveillée à plusieurs reprises, en sueur, aux prises avec des cauchemars que l'aube peinait à balayer. Tintagel, encore et toujours. Un traumatisme dont elle n'osait s'ouvrir à personne, de crainte de révéler une innommable faiblesse. Alors elle revivait les scènes d'affrontement, encore et encore. Avec son jumeau, le Cirque était la seule chose qui lui permettait de, tout bêtement, se lever le matin. Pourtant, elle devait également assumer d'autres rôles. Jeune fille mondaine ... Et fraiche fiancée. Sa tante était tellement ravie de son mariage prochain qu'elle déployait toutes ses compétences pour lui organiser une journée inoubliable, à hauteur du nom des Kark. Scylla faisait mine d'être toute aussi empressée par lesdits préparatifs, bien que le coeur n'y fut pas. Parfois, elle se surprenait à se demander ce qu'en pensait le second concerné, à savoir, Saïmen. Encore aurait-il fallu qu'elle soit capable de le regarder en face sans que son estomac s'agite en tous sens, ou pire, de rougir jusqu'aux oreilles ! Sa mère lui avait affirmé qu'elle ne devait pas s'inquiéter de son indifférence à son égard, que les hommes se comportaient toujours ainsi lorsqu'il s'agissait du mariage. Après tout, on ne leur demandait pas de s'aimer, simplement de s'unir et de perpétuer la lignée des Lagides. Elle devait faire avec. Elle avait bien supporté l'indifférence ouverte de son père depuis sa naissance.

La roulotte avait été construite pour elle. Un cadeau de son Oncle Thanatos pour fêter ses dix-huit ans, l'obtention de ses ASPIC et son entrée officielle en tant qu'artiste du Chimeria. Elle s'y sentait bien davantage chez elle qu'au Manoir où toutes les générations se croisaient et se supportaient, là où son linge sentait toujours le frais et où rien ne dépassait. Dans sa petite maison de bois, elle laissait libre-cours à ses envies de désordre, aux arc-en-ciel de couleur et aux différents objets qu'elle avait récolté de fans de tous âges. Personne ne pouvait contrôler ce qu'elle y faisait, pas même son oncle, lequel se faisait un devoir de respecter son intimité. Tout comme le reste des employés. Aussi fut-elle surprise d'entendre les marches craquer de l'autre côté de la porte. Assise devant sa coiffeuse, elle dressa l'oreille, bondissant de son siège alors qu'une voix ô combien reconnaissable résonnait dans la pièce. " Sa ... Saïmen ? " Par le Lord ! Elle avala rapidement la distance qui la séparait du battant, l'ouvrant un peu plus. Mais pas trop. Clairement, elle se cachait. " Qu'est-ce que tu ... Je ... Je ne suis pas présentable. " Il était aussi impoli de demander à un invité pour quel raison il vous rendait visite que de laisser son fiancé sur le seuil. Hésitant, sans sa tante ou Rose pour la guider, elle finit par s'écarter de manière à le laisser pénétrer son antre.

Elle porta ses doigts fins à son peignoir de satin. La jeune fille venait juste de défaire son chignon mais n'avait pas eu le temps de se démaquiller, tout juste de retirer sa tenue de scène pour passer cet habit confortable, d'un vert profond, liseré de coutures d'or, des paons peints à la main réhaussant la finesse du tissu. Elle s'empressa d'en tenir les bords, comme si elle risquait de révéler quelque honteux morceau de peau. " Je ne m'attendais vraiment pas à ta venue. Bien que ce soit une ... Hem ... Agréable surprise. " Un peu plus et elle se serait pincée. Saïmen ici. Avec elle. Tous les deux. Juste eux. Que Merlin ait pitié de son pauvre cœur dont les battements s'affolaient à nouveau rageusement !

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Re: Dompter la bête
ce message a été posté Mer 1 Mar - 17:17


Il se doutait qu’elle était là, ou pas loin : une porte ouverte, ca signifiait toujours une présence - à moins d’avoir envie de se faire dépouiller de tout bien, mais il avait l’intuition que ce genre de choses ne se produisait pas souvent dans l’enceinte du Chimera. C’était une univers à part, et d’aucun prétendait que le Cirque était régit par ses propres lois, échappant au contrôle même du Ministère - et que les Selwyn avaient payé le prix pour cette liberté. Saïmen ignorait ce qui faisait partie de la légende ou ce qui étaient les faits. A dire vrai, il ne s’en était jamais préoccupé, mais maintenant qu’il allait se lier à jamais avec un membre de cette famille, il lui semblait qu’il allait devoir s’y intéresser plus sérieusement.

Mais avant de se lancer dans une investigation poussée - et pas forcément sa priorité - Saïmen se concentrait surtout sur la petite brune qui vivait là. Elle avait commencé par entre-ouvrir la porte, utilisant le battant pour se soustraire à un examen trop approfondit - ce qui tira un sourire à notre Lagides.
« Eh oui, Saïmen, tu as une bonne vue ! » Qu’elle commence par lui demander ce qu’il venait faire là - à l’évidence - le fit sourire plus largement. Qu’elle invoque rapidement un problème de mise le fit carrément rire.
« A moins que tu ne te sois roulé dans du purin, je pense que ca devrait aller. En tout cas, ce que j’aperçois est déja pas mal présentable... » Ajouta-t-il avec un geste de la main désignant le visage de Scylla. Elle finit par lui laisser le passage et il entra dans la roulotte d’un pas nonchalant, comme pour accentuer la gène de la jeune femme - pas totalement involontairement, accordons-nous à le dire.

Une fois à l’intérieur effectivement de la roulotte, il haussa les sourcils avec un petit « wouh » amusé en constatant le désordre. Si le maquillage, les cheveux décoiffés et le peignoir dénotaient avec l’image de petite fille modèle qu’elle affichait dans les couloirs du manoir Kark. le désordre ambiant était tout bonnement surprenant. Après tout, son allure n’était pas incongrue dans le décor du Cirque. Mais l’enchevêtrement bigarré d’objets, identifiables ou non, n’était pas le fait de l’environnement mais uniquement un témoignage du caractère probablement fantasque de l’occupante des lieux. Voila qui, ajouté à la prestation de la jeune femme, rajoutait une touche de couleur dans le tableau qu’il se faisait d’elle.
Il fit quelques pas au hasard en laissant errer son regard avant de revenir à Scylla, toujours bien souriant ultrabright.
« J’espérais bien, oui. En fait, j’avais une chose importante à te dire… » Il avait affiché un masque plus sérieux et en posant une fesse sur la table à proximité. Il laissa flotter un silence qui permettrait à Scylla, sans doute déjà pas bien à l’aise, de se faire tout un tas d’idées sur ce qu’il allait bien pouvoir dire.
« Je crois… je crois qu’on devrait accepter les nappes damassées rose pale… Elles sont plus seyantes que les rose clair… »
Un nouveau silence se fit. Allait-elle le prendre au sérieux, ou sentirait-elle la blague ? Il espérait quand même qu’elle ne le pensait pas capable de s’intéresser aussi fortement à un sujet si futile, mais qui sait ? Après tout, moins de cinq minutes plus tôt, il l’avait crue très ordonnée…
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Lun 6 Mar - 1:05
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Était-il Merlin possible d'être à ce point embarrassée ? La Dresseuse avait tout simplement que le sol se dérobait sous ses pieds tandis qu'elle se liquéfiait sur place. Dans une minute, elle ne serait plus qu'une petite flaque venant chatouiller le bout des chaussures de son interlocuteur. D'ordinaire, elle avait le temps de s'apprêter pour les visites de fiancé. Pour tout avouer, elle y passait généralement des heures entières, faisant aller et venir la pauvre Rose de sa penderie jusqu'au miroir en pied qui ornait sa chambre. Rien ne lui semblait jamais assez bien pour se présenter devant Saïmen. D'ailleurs, avant même que leur engagement ne fut décidé par leurs aînés, elle se souvenait parfaitement de toutes les fois où les Lagides avaient été conviés à dîner, pour des bals ou autres occasions. Déjà, elle réfléchissait des heures à la tenue qu'elle porterait, à la façon d'attirer enfin son regard sur elle. Sauf qu'elle n'était pas cette garce de Cassandra Zabini et encore moins sa mère, lesquelles n'avaient pas besoin de tant d'atours pour que tous les visages convergent vers elles - bien qu'elle en détesta l'une et non l'autre, pour ça. Et aussi certainement ne la voyait-il que comme l'enfant qu'il avait toujours connu. Ils avaient grandi ensemble, étaient allés dans la même école, il était ami avec son frère ... Mais elle, elle n'était que Scylla. Probablement ne l'avait-il pas considéré d'une autre façon que purement convenable. Jusqu'à ce soir, du moins. Ou alors, il s'amusait de son trouble. Quelle jeune sang-pure n'aurait pas rêvé de se trouver en son exclusive compagnie ? Si elle avait été plus assurée, elle aurait au moins feint le désintérêt, si ce n'était l'inaccessibilité. Autant dire que même si elle s'y essayait sur l'instant, elle ne trompait personne et surtout pas le tireur d'élite.

" Je ne reçois pas souvent de visite. " avoua-t-elle dans un souffle alors qu'il échappait une interjection amusée. Elle envisagea un instant de lancer quelques coups de baguette afin de rendre la pagaille moins criarde, pour réaliser la seconde d'après que son empressement aurait paru encore plus ridicule. Et ridicule, elle l'était suffisamment ainsi ! Dépenaillée, trop maquillée, un simple peignoir pour dissimuler sa tenue flamboyante ... Courte. Bien trop courte vis-à-vis des règles de bienséance. Qu'aurait fait ses amies à sa place ? Rowena aurait probablement relevé le menton, pas impressionnée pour deux sous. Ashley n'aurait sans doute pas eu la moindre honte, pour peu que Callista ne fut pas dans les parages. Quant à Salomé, elle aurait rapidement retourné la situation de manière à rendre la situation moins pesante. La rousse décida que l'attitude de cette dernière semblait la plus appropriée. Essayant de ne pas - trop - lorgner du côté de l'égyptien et de sa position nonchalante, elle relâcha le col de son peignoir et se contenta de laisser ses bras retomber le long de son corps. Elle se redressa aussi légèrement pour adopter une posture plus droite et plus digne. Tous ces efforts lui coûtaient une énergie monstrueuse : elle était complètement obnubilée par le tableau sculptural que lui offrait son fiancé. Heureuse fortune, il se décida à reprendre la parole. Cette fois, son coeur allait vraiment cesser de battre. Une chose importante ? Laquelle ? Par le Lord ! Il ne voulait plus l'épouser ! Evidemment, elle avait craint que cela ne vienne, tôt ou tard. Elle pensait être prête pour cet aveux. Cependant, il n'en était rien. On ne se préparait jamais assez au pire jour de sa vie. " Bien ... Bien sûr. Je t'écoute. " Empêcher les trémolos n'étaient pas non plus une mince affaire. Ca ira, Scylla. Il faut arracher le pansement d'un coup sec. Une fois dite, la chose te paraîtra sans doute moins terrible. Ta famille comprendra. De toute façon, ils n'auront pas le choix. Tu trouveras bien un McKay à la place ... C'est bien aussi les McKay ... Elle tournait et retournait chaque pensée, toutes plus terribles l'une que l'autre dans le silence qui perdurait. Qui semblait ne jamais vouloir prendre fin. « Je crois… je crois qu’on devrait accepter les nappes damassées rose pale… Elles sont plus seyantes que les rose clair… »

... Plaît-il ?!

Elle le fixa, complètement perdue. De quoi parlait-il ? Qu'était-ce donc que cette histoire de nappes et de nuances de rose ? Décidément, cette rencontre dépassait l'entendement. Du moins, celui de la Kark. A ça, elle ne s'y était pas du tout préparée. A sa décharge, il avait montré si peu d'entrain à s'intéresser aux préparatifs jusqu'ici qu'elle ne pouvait pas anticiper une telle remarque ! " Les ... Rose pâle ? Oui, naturellement, elles ... Seront parfaites. " répondit-elle finalement, après de longues secondes interloquées. Puis, soudain, elle le vit. Ce sourire en coin. Ce regard rieur, un brin moqueur. " Tu plaisantais, n'est-ce pas ? " Contre toute attente, elle éclata de rire, une de ses mains passant dans sa crinière ardente. La tension accumulée s'évanouit comme par magie. Sauf que nul sortilège n'était responsable de son allégresse. Elle avait simplement été enjôlée par le charme Saïmen Lagides. " Je suis navrée pour tous ces petits pinaillages. Tante Callie est si enthousiaste à propos de ce mariage, elle essaie de faire au mieux pour nous offrir une belle journée. " continua-t-elle toujours aussi amusée. Elle adorait sa tante, laquelle était une vrai mère pour elle. Mais elle devait reconnaître qu'elle était parfois très méticuleuse et exigeante. " Souhaites-tu boire quelque chose ? Du thé ? Je peux nous faire amener quelque chose de plus fort, si tu préfères. " Décidant qu'elle ne servait à rien, plantée debout tel un arbuste, elle se décida à s'assoir dans l'un des fauteuils, invitant d'un geste de la main Saïmen à en faire de même. " D'autres termes dont tu voudrais discuter sans l'ombre de nos parents, peut-être ? " Maintenant que la machine n'était plus grippée, elle comptait bien en profiter pour avoir une vraie discussion avec celui qui devrait partager son existence durant les prochaines décennies.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Re: Dompter la bête
ce message a été posté Ven 17 Mar - 17:18

Elle n’était que Scylla, il est vrai. Après tout, ils avaient grandit ensemble, alors qu’importe le soin qu’elle prenait à sa tenue, elle faisait plus ou moins partie du décor. Toujours tirée à quatre épingles, propre sur elle, il manquait peut être le brin de folie qui pouvait attiser une curiosité, qui était restée éteinte chez Saïmen tant il avait l’habitude de la regarder sans la voir. Il avait fallu qu’ils soient fiancés et qu’il se présente au Chimeria pour qu’enfin l’étincelle prenne, et la tenue incongrue de la jeune femme, en total décalage avec l’image qu’il avait d’elle, attisait encore les braises. Le fait qu’elle ne semblât pas faire grand cas de sa posture - qui aurait déstabilisé plus d’une prude - était d’autant plus intéressant : Saïmen l’avait toujours imaginée comme une chaste héritière peu dégourdie. Mais sa nonchalance apparente face à la situation ajoutait un piment nouveau qui n’était pas pour lui déplaire.

En attendant, il jubilait de son petit effet. Scylla balbutiait une nouvelle réponse de convenance, visiblement désarçonnée par sa remarque, ce qui tira Saïmen de sa réserve et donna un indice immanquable à la belle quant au sérieux de sa proposition. Scylla eclata de rire, que Saïmen suivit aussitôt.
« Oui ! Rhan je ne sais pas comment tu supportes ca… Je veux dire, c’est juste une fête ! Y’a pas besoin de transformer Avalon en bonbonnière pour ca ! » Délicatesse masculine quand tu nous tiens ! « Elles ont passé 4h… QUATRE HEURES ! Pour choisir la forme des assiettes… Crois moi… C’est pas ca qui me rendra la journée plus belle... » Laissa-t-il tomber avec un mouvement de la main.

Quand Scylla lui proposa quelque chose à boire ensuite, il lui leva un sourcil dubitatif. « Du thé ? T’es sérieuse ? Shava, j’ai bu tellement de thé à ces goûters d’organisation que je ne suis pas sur que ce n’est pas de la bergamote qui coule dans mes veines… T’as rien de plus… moderne ? » Encore qu’un Pur Feu de 50 ans d’age ne pouvait pas être qualifié de très moderne… Mais nettement plus gouteux qu’un énième thé…
En attendant, la Kark s’installa dans un fauteuil et l’invita à faire de même. Ce qu’il fit, et s’installa avec une décontraction frisant l’insolence. Les mains jointes sous son menton, un sourire énigmatique au coin des lèvres, il scrutait Scylla sans vergogne, comme il ne s’y était jamais autorisé en présence de leurs familles - il n’en avait d’ailleurs jamais vraiment eu autant envie jusqu’à la voir durant son spectacle. Il la connaissait par coeur, croyait-il, quel besoin aurait-il eu de la détailler encore ? Il était ravi, quelque part, de constater qu’il s’était autant fourvoyé. Les années à venir - toutes les années à venir, à l’évidence - promettaient d’être fascinantes.
« C’est impressionnant ce que tu fais en scène. » Commença-t-il de sa voix chaude et profonde. « Ca fait longtemps que tu fais ca ? » Sous entendu : ma bonne dame, il est bien temps qu’on fasse plus ample connaissance.
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Dim 30 Avr - 19:14
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Sa tenue ne lui paraissait plus si incongrue. Enfin si, bien sûr, elle l'était indéniable, si l'on considérait que dans la scène qui se jouait dans la roulotte, les deux protagonistes, fiancés de leur état, n'avait ni chaperon, ni une vêture décente pour la future. Disons que la rousse se sentait beaucoup moins embarrassée et plus à l'aise. L'indolence de Saïmen était contagieuse. Dans ses prunelles, on lisait une bienveillance et une douceur comme elle en avait rarement vu. A dire vrai, seuls son oncle et sa tante avaient porté un tel regard sur elle, jusqu'ici. Quant à Hélios, c'était encore différent. Les fois où ils se retrouvaient seuls, elle surprenait dans ses oeillades un amour si immense, reflétant un sentiment de perfection qu'elle balayait, persuadée qu'elle ne le méritait pas à ce point. Ce soir, elle se sentait prête à accepter l'intérêt, même feint, du sublime Lagides. Car dans les méandres de son estime d'elle-même scarifiée depuis l'enfance, un peu de douceur ne pourrait lui faire grande peine.

Tandis qu'il évoquait les difficultés qu'il avait éprouvé à ne pas piquer du nez lorsqu'on leur avait fait subir les préparatifs, Scylla se retint de répliquer qu'elle en avait tout simplement l'habitude. Depuis aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle avait toujours été un excellent pan de tapisserie à toutes réceptions et rencontres organisées chez les Kark. Ni son frère ni ses cousins n'avaient dû faire acte de présence tout en se fondant dans le décor comme elle avait dû s'y contraindre. Son statut particulier - et particulièrement bancal - de soeur d'héritier, fille de Kark, mais aussi liée par le sang aux Selwyn, avait rendu la tâche ardue et l'avait souvent laissé épuisée et en sanglots. Pauvre petite chose. ricana une petite voix cynique. Non, elle n'avait pas à se plaindre, vraiment. Elle faisait partie du clan le plus puissant et le plus respecté du monde magique. A défaut d'avoir été considérée, elle n'avait pas été maltraitée - du moins, pas physiquement - et avait reçu beaucoup de tendresse de la part de Calliope, de Thanatos, de son jumeau et même au sein du Cirque. Inutile de chercher la petite bête.

En revanche, il lui fallait trouver de quoi étancher la soif de son fiancé. Ses joues s'étaient creusées en un nouveau sourire, ses iris brillant d'un éclair d'amusement fugace. Semblait-il que le métisse n'avait d'anglais que la nationalité. Sa culture orientale ne souffrait d'être noyée dans une tel flot d'eau chaude parfumée. " Je comprends. Je te fais amener quelque chose de plus, disons, intéressant. " répliqua-t-elle avec compréhension. D'un coup de baguette, elle fit choir une cordelette en velours torsadé près de sa coiffeuse. Un domestique ne tarderait pas à se présenter. Pour l'heure, elle dut rapidement en revenir à son interlocuteur. Lequel avait des questions d'un tout autre aspect à l'esprit que les préparatifs de leurs noces. Une étincelle de gêne vint transparaître à nouveau dans ses gestes. S'il aurait été fort impoli de ne pas répondre, elle ne souhaitait guère s'étendre sur son travail. Car elle savait qu'une fois l'alliance au doigt, elle devrait très probablement l'abandonner. Cette simple perspective l'abîmait dans un profond ascétisme. " Et bien, depuis l'enfance. Réellement depuis mes dix ans, lorsque ma mère m'a fait rentrer dans une cage pour la première fois. Concernant mon premier spectacle, j'ai pu l'exécuter à dix-huit ans, une fois mes ASPIC obtenues. Ainsi se passent les choses ici. Ce sont des rituels et des étapes bien ancrées dans l'esprit du Chimeria. " Elle ne put s'empêcher de tirer sur son peignoir. Un peu plus et elle se tortillerait sur son siège. La manière dont il la fixait ... Et le timbre de sa voix ... Une bouffée de chaleur n'ayant rien à voir avec la température de la pièce l'envahit. Soudain, avant qu'elle ne dérive complètement, quelque chose la frappa. Une phrase que Saïmen avait dit. Juste avant. Ses paupières se plissèrent légèrement tandis qu'elle penchait légèrement la tête sur le côté. " Tu veux dire que tu ... Tu m'as vu ? " La Dresseuse était aussi surprise que perplexe. Considérer qu'il s'amuse un peu d'elle afin de rendre cet accord plus vivable lui paraissait moins aberrant que l'aveu qu'il aurait pris sur son temps afin de se rendre à l'une de ses prestations.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Re: Dompter la bête
ce message a été posté Lun 1 Mai - 14:13
A la perspective de consommer autre chose que de l'eau chaude aromatisée, Saïmen s'éclaira d'un sourire ravi. Suivi d'un léger froncement de sourcils : qu'entendait Scylla par quelque chose de plus "intéressant" ? Pensait-elle simplement à quelque chose de moins innocent que le thé, ou bien disposait-elle même d'une mixture propre au Cirque qu'il ne risquait pas de déguster dans le premier bar venu ? Sa curiosité était piquée, même s'il supposait qu'il s'agissait plutôt de la premiere option.

Plus intéressantes encore - quoique succinctes - étaient les explications de Scylla sur sa carrière, additionnées d'un court aperçu de ce qu'était la vie au Chimeria, comme une porte fermée où il venait juste de jeter un coup d'œil par la serrure. Qui plus est, les rituels, les traditions, il connaissait : les Lagides en perpétuaient un certain nombre depuis des générations. Des mineures - comme l'usage du papyrus pour les documents les plus importants, tels les actes de mariage - aux majeures - comme la visite à la branche originelle, en Egypte, à 18 ans pour eux aussi, et idéalement avec un maximum d'ASPICs en poche. Il se souvenait bien d'ailleurs de ce pèlerinage à la terre originelle. Il avait été soufflée par la puissance qui se dégageait des lieux, peu importait où ils se rendaient. Et plus encore, la demeure familiale de la branche originelle témoignait de la grandeur des Lagides et de la fierté de leurs origines. Il avait été présenté à la matriarche, une vieille égyptienne aux cheveux blancs, au visage tellement ridé qu'on doutait qu'il puisse appartenir à une personne, mais dont le regard perçant était éminemment intimidant. Il avait présenté ses respects avec une retenue qui ne lui ressemblait guère. Si le but de la visite était d'apprendre un peu l'humilité, ca avait atteint son but avec Saïmen.

Il l'écoutait avec une attention non feinte, déplorant intérieurement qu'elle ne s'étale pas plus sur cet aspect majeur de sa vie. Il s'apprêtait d'ailleurs à lui en demander plus quand elle réalisa ce qu'impliquait le commentaire de Saïmen. Ce dernier rit doucement, tant l'étonnement de Scylla lui paraissait incongru.
" Bien sur que je t'ai vue. Je me suis dit qu'il était plus que temps de le faire. Je n'étais pas venue au Cirque depuis très longtemps, et de toute facon pas depuis que tu y exerces. Je voulais voir ce que tu fais. Après tout, on va se marier, non ? " Il haussa les épaules. " Ca te demande beaucoup de temps ? " A nouveau, la question avait été posée en toute innocence et dans l'idée de faire plus ample connaissance.
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Lun 1 Mai - 16:16
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Surprise partagée, donc. S'il paraissait naturel pour le Lagides de s'être déplacé dans la seule optique de se renseigner davantage sur les activités de sa fiancée - puisqu'après tout, comme il le disait si bien, n'allait-il pas s'unir jusqu'à ce que la mort les sépare ? -, la jeune femme ne partageait pas son point de vue. Affirmer que cela ne lui réchauffait pas le coeur, au bord de l'implosion, aurait été un gros mensonge. C'était plutôt le contraire. Car, de mémoire, nul n'avait pris cette peine, excepté Hélios. Et encore, afin de ne pas s'attirer le courroux de leur père, il demeurait en coulisses, observant le spectacle de derrière l'épais rideau bleu.

Scylla n'avait jamais très bien compris l'étrange accord passé entre les Kark et les Selwyn. Le Chimeria Horror Show, bien qu'ayant toujours été très populaire auprès des sorciers, fut longtemps synonyme d'indécence et bien loin des préceptes de la bonne société de sang pur. Il avait fallu attendre que les Selwyn lâchent leurs Fauves dans les villes et que le Ministre lui-même reconnaisse leur caste pour que ceux de leurs rangs acceptent de se rendre au Cirque sans avoir à se dissimuler à l'ombre de fauteuils excentrés. Aussi, cela ne faisait que quinze ans à peine que cette attraction était passée de fief à saltimbanques infréquentable à lieu où l'on se devait d'être vu au moins une fois. Quant à comprendre pourquoi Mervyn avait marié son héritier à la très controversée Esmé Selwyn ... Il se murmurait qu'il s'agissait là d'une punition envers cet instable et dangereux Arutha. Les fondations de cette rumeur avaient beau être branlantes, la rousse soupçonnait que celle-ci ne soit pas si tirée par les cheveux qu'elle y paraissait. Dans le cas contraire, pourquoi son père la haïrait-elle à ce point ? Pourquoi braillerait-il depuis des années que le Chimeria n'était bon qu'à se rouler dans la fange ? De mémoire, il n'y avait jamais mis les pieds et elle pouvait compter sur les doigts d'une seule main les fois où les autres membres de sa famille avaient fait partie du public. Un jour, peut-être, se pencherait-elle davantage sur la question. Mais pour l'heure, elle ne pouvait qu'apprécier la dévotion et la témérité de Saïmen.

Lequel ne semblait pas pressé de changer de sujet. La demoiselle tâcha de conserver son sourire, tout en repoussant intérieurement l'embarras qui la gagnait. Les émotions se mélangeaient, se heurtaient et pour quelqu'un qui était plutôt habitué à la constance et au contrôle de soi, toutes ces dérives menaçaient de l'entraîner par le fond. " Et bien ... Avouons que j'y passe l'essentiel dudit temps. Entre le dressage, les entraînements, les répétitions et les spectacles, j'ai tout juste celui de rentrer au Manoir pour redevenir une Kark. " Aucune amertume dans sa réplique, un simple constat. Un peu maladroit. Les mots ne coulaient tout à coup plus avec autant d'aisance. " Entrez ! " Alors que le battant venait à peine de trembloter sous une paire de coups timide, elle s'empressa de donner l'autorisation au nouveau venu. Sauvé par le domestique. " Monsieur Lagides souhaiterait quelque chose à boire. Quelque chose de plus fort qu'un thé, quoi qu'il serait dommage qu'il ne puisse rentrer chez lui après notre entretien. Qu'as-tu à lui proposer ? " Le domestique en question n'avait rien d'un moldu, ni d'un employé ordinaire. Une immense balafre ornait son visage, sa bedaine disparaissait sous un épais tablier bleu et noir - tiens donc - et surtout, il souriait de toutes ses dents. Enfin, pour celles qu'il lui restait. " Ah ! Mais c'est que j'ai exactement ce qu'il vous faut ! T'as bien fait de m'appeler, petit Cygne, je vous ramène le meilleur whisky qui s'fait dans les Highlands ! " Après une révérence maladroite et un clin d'oeil à la dresseuse, l'homme tourna les talons, tout guilleret. Un homme qui l'avait appelé 'petit cygne' et s'adressait à elle comme s'ils étaient ... Egaux. Alors qu'à l'évidence, il n'y avait rien de pur chez lui, si ce n'était ses intentions. " Guillermo est un excellent cuisinier. Et de ce que mon oncle m'en a dit, il possède la meilleure cuvée d'Avalon. " A croire qu'elle s'excusait de cette sorte de familiarité. Pourtant, elle n'avait rien perdu de son port droit ni de son sourire. Finalement, pour ne pas perdre pied, le mieux était de rester dans ses habitudes de jeune parfaite petite hôtesse. Après tout, n'était-ce pas ce que recherchait tout jeune homme de la condition de Saïmen ?

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Re: Dompter la bête
ce message a été posté Lun 1 Mai - 21:01
Trop jeune pour avoir connu le Chimeria pour autre chose qu'un lieu de divertissement comme un autre, Saïmen ignorait évidemment les tractations qui avaient sans doute eu lieu en coulisses. Oh bien sur, Harmakhis n'avait pas semblé enthousiaste quand, alors qu'il avait huit ans, Sonja avait annoncé avoir emmené Saïmen au Cirque. Le jeune garçon n'avait pas cherché à comprendre, mais évidemment, il s'agissait d'une répugnance bien naturelle pour un tenant de l'ancienne garde. Et après cette unique visite, Saïmen n'avait jamais eu envie d'y retourner - jusqu'à ce jour. Le Cirque était tout simplement loin de ses préoccupations, centrée sur la réussite de sa carrière au sein de la Police Magique. A ce titre d'ailleurs, l'aveu du temps passé à s'entrainer, répéter, dresser les créatures, lui procura un intense sentiment de satisfaction - bien qu'il s'était douté de la réponse au vu de l'excellence de la performance de la jeune femme. En effet, la réussite était une exigence chez les Lagides - et Saïmen ignorait que leurs familles partageaient ce trait. Il n'en attendait pas moins de sa future épouse. Et il s'en serait tenu là, si elle n'avait ajouté "redevenir une Kark", ce qui lui tira un bref froncement de sourcils. Etrange autant qu'intéressant, et cela mériterait d'être creusé.

Manifestement pas tout de suite, puisqu'on frappa à la porte de la roulotte. Ladite porte s'ouvrit sur un personnage comme il en avait rarement vu et qui lui fit quelque peu écarquiller les yeux. Saïmen n'aurait pas su dire ce qui l'impressionnait le plus : le ventre, la balagre... ou le sourire édenté qui rendait le tout encore plus étrange. L'apparence de l'homme faillit éclipser son attitude envers Scylla - pas du tout adaptée pour un inférieur envers une Sang-Pur, mais qui réveilla néanmoins l'orgueil du Lagides. Son attitude transpirait la désapprobation, mais il s'abstint de tout commentaire - il n'était pas en position de dire quoi que ce soit, après tout. Le surnom utilisé pour s'adresser à Scylla était aussi intéressant. Est-ce que tout le monde s'appelait par son nom de scène ici ? En tout cas, toute l'attitude de Scylla criait sa position supérieure ici, malgré l'attitude désinvolte du cuisinier. C'était dejà un bon point.

Une fois seuls à nouveau Saïmen reprit contenance et son sourire tranquille.
" Voila qui promet d'être intéressant. Beaucoup prétendent détenir la meilleure cave d'Avalon, et j'en ai dejà goûté une ou deux... J'attends de voir. " Il marqua un silence avant de revenir à la discussion initiale, qui était après tout ce qui l'intéressait à la base. " J'imagine que ca te passionne ? Ton travail je veux dire. Tout cet investissement que cela demande ? " Il avait repris son regard perçant et sa voix de velours.
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Dim 14 Mai - 17:06
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Si le Chimeria avait longtemps été moqué de ses paires, ce n'était pas seulement à cause de ses activités considérées comme indignes de leur sang. Il se murmurait tant de choses sur les relations que les Selwyn entretenaient avec leurs employés, voire leurs bestiaux - c'était dire comme la jalousie pouvait faire des ravages scabreux -, que la Commission du Sang avait plusieurs fois été saisie de leur dossier par des lettres anonymes. La délation était souvent courageuse mais pas téméraire. Cependant, ce que la plèbe ignorait, c'était que bien que la famille entretint des liens étroits et connivents avec leur troupe, ils ne s'en considéraient pas moins supérieurs. Ils savaient que leur sang était d'une pureté sans failli et jamais il ne serait venu à l'idée d'un membre de leur descendance de faire défaut aux idéaux de feu le grand Lord Voldemort. Certes, ils avaient privilégié les pays de l'est - même Thanatos avait fini enchaîné à une Dolohov -, plus par goût que par volonté de s'écarter de ces autres familles qui les décriaient. Et il avait bien fallu se rendre à l'évidence : rusés renards Selwyn étaient moins souillés que d'autres se le prétendaient.

Néanmoins, Scylla n'avait pas raté la désapprobation de sa fiancée. Il ne connaissait pas ce monde, après tout. Il pouvait se monter en épingles bien des rumeurs, des impressions et des idées, face à une telle attitude. Elle n'eut cependant pas le loisir de s'en expliquer. Lorsqu'il reprit la parole, il était déjà retournée à leur sujet d'origine. Plus les questions passaient, plus la rousse se sentait mal à l'aise. Etait-ce son côté tireur d'élite qui ressortait ? Avait-elle affaire à un interrogatoire en règles ? Que cherchait-il à savoir sur elle, exactement, en exploitant ce pendant de sa vie cher à son coeur d'artiste ? Elle qui avait été élevée dans le giron d'Arutha Kark, pourtant d'une naïveté crasse, pouvait aussi s'avérer méfiante. Elle avait eu son lot de miel transformé en acide dès lors qu'elle baissait la garde. Coups bas, tromperies et fausses mièvreries étaient galions courants chez les sorciers de son rang. Elle avait également ouï certaines histoires peu reluisantes à propos de jeunes gens engagés dans des épousailles qu'ils n'appréciaient guère, décortiquant l'existence de leur futur dans l'espoir de les faire tomber et de pouvoir rompre l'union avant qu'elle soit consommée.

Ramenant ses mains sur ses genoux, elle se dit que le seul moyen de ne pas se compromettre était encore de se laisser entraîner dans ce petit jeu, quelles que soient les intentions de Saïmen. Au moins devait-elle ça à sa mère. Esmé lui avait toujours enseigné que le meilleur moyen pour comprendre les sous-entendus d'une conversation, était de répondre avec le plus d'aplomb possible. " On ne peut pas faire ce métier sans être passionné. Cela n'aurait aucun sens. Et mon oncle ne le tolèrerait pas. C'est un homme bon, mais d'une grande exigence. Même envers moi, qui suis pourtant sa nièce. " Et surtout, de dire ce que l'autre voulait entendre. " Crains-tu que je refuse d'abandonner mon métier lorsque nous serons mariés ? Si tel est le cas, permet-moi de te rassurer. Je répondrai à mon devoir et à tes exigences. " Le ton de sa voix s'était fait doux, presque timide. Pour ne pas dire soumis. Elle courbait l'échine avec une facilité propre aux jeunes filles élevées dans l'unique but de perpétuer la lignée d'une famille ou d'une autre. Pour l'instant, l'idée même se rebeller à cette perspective ne lui effleurait même pas à l'esprit.

Made by Neon Demon

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
La grosse baguette
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t621-saimen-lagides
Messages : 70
Date d'inscription : 15/01/2017
Célébrité : Kendrick Sampson
Crédits : Lili-One

Double compte : Adara Dragenvann

Age : 25 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Fiancé à Scylla N. Kark
Métier : Tireur d'Elite
Baguette : Ebène et plume de Phénix, 30,4 cm, souple et droite
Epouvantard : des momies qui le pourchassent
Dialogue : burlywood

Re: Dompter la bête
ce message a été posté Ven 23 Juin - 7:47
Saïmen la sondait du regard avec un air effectivement très professionnel. Il guettait les réactions de la jeune femme, sa promise, sa future épouse. Il cherchait où finissait le Cygne et où commençait Scylla. Il avait commencé à percevoir cette dualité lors de la représentation, et le fait qu'elle parle d'elle-même de "redevenir une Kark" confirmait ses impressions.
La femme sur le sable de la piste n'avait pas le même aplomb, la même force, la même présence, que la jeune fille qu'il avait connu dans les couloirs des manoirs. Mais laquelle était-elle vraiment ? Laquelle était une façade ? Saïmen se surprit à souhaiter de vivre plutôt avec la Chuchoteuse qu'avec la petite héritière : moins facile à manipuler peut être - ce qui n'avait jamais été dans ses intentions à priori - mais clairement plus amusant, piquant, à vivre.

Et pourtant, dès lors qu'il avait évoqué les devoirs conjugaux, le bébé des manoirs refit surface : sage, effacée, presque effaçable si l'envie lui prenait. Et personne n'aurait rien trouvé à redire dans cette société patriarcale assez éloignée des valeurs des Lagides. Un sentiment agressif à l'égard de la famille de Scylla s'éveilla en lui. Il ne savait pas trop contre qui il était dirigé, mais cette impression de devoir protéger la jeune femme contre ceux qui l'avaient convaincue qu'elle pouvait n'être qu'une poule pondeuse sans autre ambition, de lui offrir autre chose, s'installa gentiment. Son intuition lui soufflait que c'était plus la branche Kark qui était à blamer pour l'extinction des plus belles choses chez Scylla - son indépendance, sa fougue - mais à défaut de preuve, il réserva son opinion.

Lorsqu'elle évoqua les exigences de son oncle, Saïmen sourit.
" Je crois qu'on ne peut faire aucun métier correctement sans une bonne dose de passion. Mon père et mon grand-père aussi ont cette exigence... Et sont tout aussi intransigeants que ton oncle, je pense... " Scylla portait peut être le nom de Kark, et sans doute les Lagides avaient été attirés par le prestige de l'alliance, mais plus ils parlaient, plus Saïmen avait le sentiment que Lagides et Selwyn étaient fait pour s'entendre : apparemment, ils partageaient nombre de valeurs.
Quant à la fin du discours de Scylla, il la laissa mariner un petit temps avant de lui répondre.
" Je ne crains pas que tu refuses d'abandonner ton métier après notre mariage... " Dit-il d'un air songeur. " ... tout simplement parce que je n'ai pas l'intention de te le demander. Je n'ai pas envie d'une oie oisive dont la seule contribution à la communauté serait d'organiser des cocktails trop arrosés ou répandre des ragots. Tu aimes ton métier, ca se voit, ca se sent. Il n'est pas question que tu cesses sous prétexte que nous sommes mariés ou que tu deviennes mère. " Il haussa les épaules. " On s'organisera. " Conclut-il le plus naturellement du monde. Après tout, les Lagides avaient une solide expérience lorsqu'il s'agissait d'ordonner la vie familiale autours des activités professionnelles de chacun.
" Et toi ? Tu as des questions ? " Après tout, c'était le but de sa présence : faire connaissance. Or pour l'instant, il avait été le seul à parler.
Morbiniteuse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 1227
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Kim ♥ ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara & Joaquim Cervera-Bernal

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Mariée à Saïmen Lagides
Métier : Toute fraiche propriétaire du cirque sorcier « Le Chimeria Horror Show » où elle officie en tant qu'acrobate-funambule et Dresseuse de Fauves. Elle a hérité de l'entreprise à la mort de son oncle Thanatos, en novembre 2046
Baguette : Sa compagne depuis plus de douze ans a connu un destin tragique lors de la mission de la Tour des Médias. La nouvelle a été taillée dans du bois de châtaigner, porte en son coeur un poil d'Ayala doré, mesure 18,5 cm & est étonnamment rigide
Epouvantard : Nero recevant le baiser du Détraqueur
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠️ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠️ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠️ A un frère jumeau, Hélios, dont la relation fusionnelle qu'ils entretiennent est menacée par tous les changements ayant eu lieu depuis un an ♠️ Se retrouve de moins en moins dans l'idéologie Mangemort, malgré tous ses efforts et la Marque des Ténèbres serpentant dans son dos ♠️ Bien qu'elle soit tout ce qu'il y a de plus mariée, avec l'un des partis les plus prisés du monde magique, elle a eu la stupidité de tomber amoureuse d'un autre. Sang-mêlé et fils du clan Callaghan. ♠️ En tant que Mangemort, elle ne cache pas son allégeance à sa tante, Calliope Kark. Mais vraiment parce qu'il lui a fallu choisir.
Re: Dompter la bête
ce message a été posté Dim 6 Aoû - 22:58
Dompter la bête
Scylla & Saïmen

Si la révolte ne semblait pas envisageable à cette heure, elle ne pouvait empêcher son coeur de s'emballer à la perspective de se retrouver cantonner au statut de simple maîtresse de maison. Quand bien même la jeune Kark était née en ce but, avait grandi sous les conseils prodigues de sa tante à ce sujet, ne pouvant prendre sa mère comme modèle, le fait était que devoir abandonner son travail ne la remplissait pas exactement de joie. Pourtant, cela devait arriver. Tôt au tard, cette double vie devrait cesser. Elle avait rempli la part du contrat qui lui avait été assigné en reprenant le flambeau du Cygne. Aussi, si son futur époux l'exigeait, elle n'aurait d'autre choix que ranger le fouet et ne murmurerait plus qu'aux oreilles de ses domestiques. Et à des tasses de thé. Des litres et des litres de thé réhaussés de liqueur de prune cachée dans une flasque quelconque - vivez ma vie de sang-pure désespérée.

Décidément, Saïmen savait ménager ses effets. Tandis qu'elle fixait ses genoux avec pudeur, un silence s'installait. Tranquille pour le Lagides, oppressant pour la rousse. Au moins n'avait-il pas échappé le ricanement consensuel auquel elle s'était attendue. Dans son monde à elle, qu'une femme abandonne tout au profit de son mari était une norme, un état de fait, pas une négociation - à moins que les familles ne s'entendent sur le sujet. Certes, elle gardait en mémoire les récits des grandes sorcières contemporaines, telle que sa grand-tante Willhelmina ou encore que sa grand-mère, Elena. De celles qui s'étaient construites seules, qu'on avait même suivi pour leurs opinions. Mais on ne pouvait pas dire qu'à part les mémoires de celles-ci, elle ait eu un quelconque modèle proche pour la pousser en ce sens. Ses tantes du côté Kark étaient de parfaites maîtresses de maison. Quant à Natalya Selwyn, elle ne prenait aucune part aux affaires du Cirque et semblait bien plus intéressée par le fait d'éviter ses pairs au maximum. Et Esmé ... Disons qu'elle subissait son existence, se laissant porter par la vie de Château. Quoi qu'il en soit, Scylla était bien trop formatée et ingénue pour imaginer aujourd'hui une autre existence que celle à laquelle on l'avait destiné. Aussi marqua-t-elle une réelle surprise quand le Lagides affirma qu'il avait envisagé un autre destin pour elle. « Oh. » fut tout ce qu'elle trouva d'intelligent à répliquer, relevant le nez vers l'égyptien. « Et bien, je ... te remercie ? Je crois ? » Stupide. Elle était complètement décontenancée. Surtout qu'il en remettait une couche : non content d'être curieux, il paraissait espérer que sa promise le fut elle aussi. A priori, il était réellement soucieux qu'ils apprennent à se connaître avant de se lier jusqu'à ce que la mort les sépare. Cependant, ainsi sortie de sa zone de confort, la jeune fille ne savait plus par où commencer. Ce n'était pas comme si, là encore, Tante Callie ne l'y avait pas préparé mille fois ! Une Kark savait toujours mener une conversation, donner l'impression à son interlocuteur qu'il était l'être le plus important que la terre eut importé, qu'importe qu'il fut un négociant en chaudron.

« Du whisky pour nos jeunes gens ! » Sauvée par l'hidalgo ! Guillermo trémoussa son bidon et son plateau jusqu'à eux, réapparaissant aussi discrètement qu'il s'était éclipsé quelques instants plus tôt. Tout sourire, il servit Saïmen en premier, ainsi que le voulait l'usage, attendant que celui-ci donne son verdict. Son sourire s'agrandit tandis que le tireur d'élite s'extasiait sur la boisson. Il tendit un second verre à Scylla, nouveau clin d'oeil à l'appui. Il était trop rare de voir le petit Cygne boire autre chose que quelques gouttes d'eau entre deux spectacles. « Merci, Guillermo. Je ne manquerai pas de dire à Oncle Than que tu es à la hauteur de ta réputation, comme toujours. » Fier comme un paon, l'italien repartit rouge de contentement, non sans leur avoir souhaité une très, que dis-je ! Excellente soirée. Cet interlude avait permis à la dresseuse de remettre un peu d'ordre dans son esprit. Le verre au bord des lèvres, son fiancé put voir le coin de ses lèvres tressauter en un sourire mutin. « J'ai peut-être quelques questions, en effet. Mais ne nous pressons pas, la soirée ne fait que commencer. » Et elle se déroulerait bien mieux qu'elle n'avait débuté. Le temps pour nos deux futurs mariés d'apprendre à échanger dans la présence pesante d'un tiers.

Made by Neon Demon


Sujet terminé

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. ©️ Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
Contenu sponsorisé
Re: Dompter la bête
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon