AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un capitaine pirate avec le scénario d'Arsenia Sabordage, Dagobert Sabordage ! pirat
Des scénarios en folie
Rebelle-toi conte l'esclavage avec le scénario de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Des scénarios en folie
Exprime rage et douceur avec le scénario d'Agapanthe Kirke, Warrick Kirke !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Des scénarios en folie
Vis ta vie de fugitif trublion avec le scénario de Vivienne McKay, Aaron Hopkins !

❝ "Phynix wil burn U focking Death eatshit" ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 325
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
"Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Lun 30 Jan - 12:25
La situation était fâcheuse. Et inhabituelle. Inhabituelle et fâcheuse. Le monde avait semblé s'écrouler sous ses pieds alors que les enchantements de son précieux laboratoires avaient été forcés... Et que le drame s'offrait sous ses yeux.

Des fioles se vidaient à même le sol, mêlant leurs effluves dans d'improbables et possiblement dangereuses recettes tandis que nombres d'objets, tiroirs, artefacts et meubles avaient été renversés, piétinés, parfois brûlés. Une odeur âcre et suintante flottait dans l'air.
Après la première seconde de stupeur passée, Eoin avait rapidement lancé quelques sortilèges pour limiter au maximum les dégâts, les empêchant de prendre plus d'ampleur encore que la catastrophe qui grondait sous ses yeux. Isoler certains ingrédients ou liquides suintants, éteignant ce qu'il pouvait, réparant ce qui parvenait à l'être. Tout en aérant avec soin et méticulosité l'espace, tâchant avec minutie de ne pas mélanger certaines effluves qui auraient pu ajouter encore au désastre de la situation.

Difficile de dire combien de temps c'était écoulé ainsi alors que le potionniste essayait de réguler la situation au mieux, la mine sombre et la baguette fermement en main. Une poignée de minutes? Ou près d'une heure? Quoi qu'il en soit, au moins, rien ne pouvait empirer.

Eoin McKay se permit enfin un soupir et le droit d'observer l'étendue des dégâts avec dépit et accablement. Tant d'heures, de jour, voir de semaine de travail perdu. Partis en fumée, brisés ou volés. Parce qu'il était évident que si l'acte de vandalisme comprenait clairement une partie pure et simple de destruction et mise à sac, certaines choses n'étaient même plus présentes sous formes de miettes.

Il avait mal, tellement mal. Lui qui s'énervait rarement avait l'impression d'être sur le point d'imploser. Une part de lui regrettait amèrement de ne pas avoir prit ces monstres sur le fait...

Et cet improbable tagg insultant qui ornait ses murs, aux couleurs aussi épouvantables que son orthographe. Ainsi c'était son appartenance aux Mangemorts qui étaient à l'origine de cette horreur? Il était bien placé pour savoir à quel point l'Ordre du Phénix était effectivement relevé de ses cendres, mais que sa vie personnelle, au centre d'Avalon soit directement affectée ainsi? C'était complètement autre chose. Un goût amer en bouche.

Le regard vague, parcourant les lieux des yeux sans les voir, le Serdaigle se sentait las, à la fois si énervé et pourtant complètement vide. Dépité. Impuissant.

C'est à ce moment là qu'une porte lointaine grinça. Une porte qu'il reconnu difficilement comme celle de son entrée. Des pas, son nom répété plusieurs fois perçu finalement le brouillard qui habitait son esprit.

Si lui n'avait pas un seul instant pensé à signaler l'acte de malfaisance depuis qu'il était arrivé, il fallait croire que l'un de ses voisins l'avait fait.

"C'est moi. Par ici." Murmura t-il plus qu'autre chose.
Invité
Invité
avatar
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Mar 31 Jan - 21:29
Les années de calme étaient terminées… Pas une seule journée ne passaient sans qu'une plainte soit déposées pour agression, non respect du rang et du sang… C'était un peu comme si les gens devenaient fou… Enfin c'était la sensation que Crystal avait depuis quelques temps déjà. N'importe quel pas fait en ville traînait avec lui des regards suspicieux, des murmures… Il fallait arrêter de se voiler la face, l'équilibre était rompu, le gouvernement était remis en cause, l'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres. On dit ou vérité, il valait mieux prendre tout ça en compte.

Chaque journée était épuisante pour la jeune femme qui donnait tout afin de remonter un peu dans l'estime de ses supérieurs hiérarchiques. Une erreur… Il avait suffit d'une seule petite erreur pour qu'elle dégringole. Oui elle avait tué cet homme. Mais sur le coup ça lui avait paru la meilleure solution. Visiblement non. Enfin bref… Crys avait eut droit à des vacances, enfin ils avaient appelé ça comme ça. Cela faisait un bon mois qu'elle avait reprit du service, et aujourd'hui c'était pour effraction qu'elle avait été appelé.

Un transplanage et elle s'était retrouvée en moins de temps qu'il ne faut pour dire Quidditch, dans la rue où se trouvait le lieu du délit. En quelques pas elle fut devant l'établissement, et la jeune femme prit le temps d'examiner l'extérieur. Puis elle poussa avec lenteur la porte, qui grinça sur elle même. Discrétion maxima ! La personne qui avait signalé le problème était un voisin, stipulant que le propriétaire des lieux venait d'y entrer. Eoin Mckay était donc ici.

« -Mr Mckay ? » demanda-t-elle en détaillant les lieux du regard, se tenant droite dans l'encadrement de la porte. « -Agent Stenford, police magique. » déclara-t-elle en avançant d'un pas assurée dans la direction de la voix du propriétaire des lieux.

Lorsqu'elle se retrouva face au potionniste elle eut un léger froncement de sourcils : « -Mr Mckay ? » demanda-t-elle pas certaine qu'il soit en état de lui répondre ou bien de faire un déposition. Pourvu qu'il ne tourne pas de l'oeil… Enfin c'était sûrement pas le genre. Crystal pu admirer l’œuvre grotesque peinte au mur. « -est ce que vous avez une liste ou un registre de tous les produits que vous déteniez ici ? » Demanda la jeune femme en se tournant à nouveau vers Mckay. Pas la peine de faire de sentiment, ce genre de chose arrivait tous les jours… « -est ce qu'au premier coup d'oeil vous pensez qu'on vous dérobé quelque chose ? » c'était une procédure classique. Des questions qu'elle avait déjà posé mille fois…
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 325
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Jeu 2 Fév - 14:38
Lèvres pincées, Eoin Mckay posa un regard vide sur la nouvelle arrivée, l'observant sans la voir l'espace d'un instant avant de cligner des yeux, se reprenant. Jezabel saurait quoi faire elle au moins, elle ne resterait pas là, les bras ballant à embrasser le vide. Mais sa femme n'était évidemment pas là, occupée à ses propres affaires et il serait vain de la mêler à cela.
La question de la policière concernant un listing de son matériel et travail traversa les brumes de son esprit, le ramenant un peu plus à la réalité.

"Je euh... Oui, plus ou moins."

Se dirigeant vers l'un des meubles aux angles carbonisés, il en ouvrit le tiroir avec un mélange de dégoût et de tristesse. Une liste. Il en faisait parfois effectivement, mais de manière générale il savait exactement ce qu'il avait. Enfin normalement. La situation l'avait un peu trop secoué et finalement il n'était plus très sûr de savoir. Le doute, quel épouvantable sentiment!

Revenant avec quelques feuilles froissées, fermement serrées dans sa main, il posa enfin un véritable premier regard sur l'agent de police. Sèche, la mine fermée et professionnelle, elle avait l'air de savoir ce qu'elle faisait. Cette simple constatation le rassura légèrement. Mais les apparences pouvaient être trompeuses.

"Pardonnez-moi cette question, mais je souhaiterais malgré tout vérifier votre plaque."


Mieux valait être prudent. Les derniers mois et l'état de son laboratoire en étaient les témoins absolus.
Un petit sortilège simple mais efficace pour vérifier l'accréditation de la sorcière et Eoin fut satisfait, une ombre de sourire passant sur ses lèvres.

"Je vous remercie. Voici les documents, mais ils n'étaient pas complètement à jour malheureusement."

Un soupir. Se passant la main dans les cheveux, se décoiffant un peu plus au passage, il balaya la pièce des yeux.

"Mais je devrais pouvoir vous en envoyer une liste plus complète dans la journée."

Ses recherches les plus importantes n'avaient pas été touchées, protégées dans une cache annexe aux enchantements renforcés, mais c'était une bien piètre consolation.

Observant une nouvelle fois le tagg principal qui luisait dans la pièce, tant par magie que par son horrifique orthographe, le potionniste s'inquiéta un instant de ne parvenir à le faire disparaître. Devoir travailler avec cette abomination en permanence dans son dos... Un frisson le parcouru.

"Notre monde change. Il ne s'agit pas d'un simple vase clos mais bien d'une expérience grandeur nature en constante évolution. Espérons que nous parviendront à éviter l'explosion de ce mélange que nous aurions voulu parfaitement homogène..."

Une constatation faite sur un ton neutre, presque mélancolique autant pour lui-même que pour sa visiteuse ou le monde de manière générale.

"Vous en avez déja vu d'autres similaires?"

Invité
Invité
avatar
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Lun 6 Fév - 10:45
« -bien entendu Monsieur Mckay. » répondit Crystal à la demande du potionniste. Généralement elle n'avait jamais besoin de présenter sa plaque, mais par les temps qui courraient, les gens devenaient de plus en plus suspicieux. Certain dirait prudent, d'autre emploierait le mot paranoïaque. Encore une fois, c'était une simple question de point de vu. Mais la jeune femme s'exécuta sans bronché, présentant son appartenance au force de l'ordre à Mr Mckay. Si cela pouvait déjà le rassurer un minimum c'était une bonne chose. L'homme semblait complètement déboussolé…

Un signe de tête pour lui faire comprendre que ça n'était rien, et elle jeta un coup d'oeil  aux documents qu'il lui tendait. Quelques secondes pour parcourir les différentes lignes, et elle releva son regard sombre sur l'homme : « -c'est déjà bien. »

Elle aurait pu être plus sympa, plus souriante, plus douce pour aider Mckay a se sentir un peu plus en sécurité, mais elle ne savait pas faire ça. Crys se contenait de faire son job. Pas la moindre envie de devoir sécher des larmes ou de servir d'épaule réconfortante. « -très bien. » répliqua la jeune femme. « -le plus précis possible sera le mieux. »

Avant de débarqué ici, elle avait fait ses recherches sur le sorcier qui se tenait devant elle. Étant de Rang 4 elle savait rester à sa place quand il le fallait. Elle espérait qu'il n'avait pas touché à quoi que ça soit d'autre qu'au meuble qu'il venait d'ouvrir devant elle. Il avait sans aucun doute utilisé la magie.

Crystal rangea le document qu'il lui avait remit, avant de faire quelques pas dans la pièce à la recherche de quelque chose qui pouvait l'aider. Comme la plus part des gens subissant ce genre de méfaits, Mr Mckay voudrait des réponses rapides. En réalité elle écouta à peine ce que venait de souffler le propriétaire des lieux. Il était sous le choc, c'était normal. Après avoir allumé sa baguette afin d'y voir plus clair, la jeune femme scruta plusieurs meubles, plusieurs instruments d'un peu plus près. Avant de reporter on attention sur le mur et ces écritures infâmes.

« -à mas connaissance rien de si mal écrit. » répondit la jeune femme. Il y avait déjà depuis quelques temps une sorte de souffle malsain qui régnait sur la ville. L'équilibre était fragile, et bientôt tout basculerait. « -est ce que vous avez utilisé la magie avant que mon arrivée ? Si oui, je veux une liste des sorts que vous avez utilisé je vous pris. » demanda la jeune femme en se tournant à nouveau vers Mckay. « -je vais faire venir une équipe. Est ce que vous avez quelque chose de particulier à me dire ? Quelque chose d'important, de secret ? » demanda-t-elle encore avec une vois un peu plus douce. Il était important pour elle de savoir s'il y avait des produits ici qui pouvaient être convoités dans des intentions mauvaises. « -une liste de personne qui viennent régulièrement ici. »
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 325
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Lun 13 Fév - 14:31
La réponse rapide et efficace de la policière arracha un léger rire au McKay. Effectivement ses visiteurs semblaient avoir la palme de la catastrophe orthographique et Eoin était moyennement ravit de participer ainsi tant à leur record qu'à leur ascension.

Mais cela signifiait aussi que les forces de l'ordre n'avaient pas davantage d'informations sur ces malfaisant s'il s'agissait de leur première fois, malgré cette signature aussi arrogante que caractéristique. Ses chances de revoir ses biens lui semblaient des plus diminuées...

Attrapant un tabouret non loin, il préféra s’asseoir avant de répondre à le jeune femme.

"Oui effectivement. Il était impératif d'éviter tout accident résultant de cette catastrophe. Plusieurs ingrédients et potions renversés risquaient de rajouter encore plus de pagaille et surtout de danger à tout ce bordel... Sans parler des vapeurs résultant de ces derniers."

Soupirant, il attrapa d'un coup de baguette un parchemin a peu près vierge non loin, abîmé de quelques tâches mineures et entreprit d'y noter les différents sortilèges dont il avait usé avant l'arrivée de la sorcière. Avant de relever la tête de sa liste à l'écriture serrée.

"Toutes mes recherches le sont, Mrs Stenford. Une partie de mes résultats sont réservés au Ministère avec qui je travaille toujours en partenariat concernant certains travaux, tandis que d'autres sont purement personnels mais pas moins importants. Sans parler de quelques sorciers pour qui je confectionne potions et onguents personnalisés."

Sa voix devenue plus grave tout en parlant, presque sèche, il finit par soupirer, éreinté par l'étendue de la situation.
La tête dans ses mains, coudes sur ses genoux, il essayait de ne pas se sentir complètement vidé et démoralisé. Cette histoire le touchait bien plus que tous les récents événements dans la société britannique. C'était tout d'un coup bien plus personnel. Ses potions, ses recherches étaient toute sa vie.

Certes, cela pouvait se reconstruire, il avait encore la plupart de ses notes et racheter les ingrédients nécessaires, même les plus rares, ne serait qu'une perte de temps, absolument pas quelque chose d'impossible mais..Trop de mais.

"Mon laboratoire en soi n'est pas un secret." Murmura t'il, toujours la tête entre ses longs doigts tremblants. "Mais les personnes m'y accompagnant sont plutôt rares..."

Il releva la tête, se passant la main dans les cheveux et se redressa un peu.

"Je suis généralement celui qui se déplace chez mes clients, pareillement pour le Ministère lorsque cela est nécessaire. Au pire, ils attendent dans l'anti-chambre. Quelques membres de ma famille, mais c'est très rare. Parfois je travaille avec quelques confrères mais...Mais ils sont uniquement de professionnels passionnés, tels que moi. Mais je vais vous en dresser une liste..Encore une."

Soupirant, il attrapa un autre parchemin et y encra quelques noms, y précisant le lien qu'il avait avec eux, la date lorsqu'il s'en souvenait. Mais il travaillait le plus souvent seul, bien plus efficace et à l'aise.

"Je présume que vous souhaitez aussi que j'y rajoute les personnes qui ne me portent probablement pas dans leur cœur?" rajouta t-il, entre cynisme et lassitude.

Ce faisait, une scène lui revint, partiellement, à l'esprit.

"Maintenant que j'y pense, il y a peut-être quelque chose..."

Il y avait de cela peut-être deux ou trois semaines, il avait accompagné un ami en soirée, pour fêter la naissance de son premier fils. La soirée avait été joyeuse. Arrosée. Bruyante.

"J'ai été un moment persuadé d'avoir réussit à égarer mon porte-feuilles et le carnet pour mes notes que j'ai en permanence sur moi. Au point d'être retourner sur place demander aux gérants s'ils n'avaient rien retrouvé."

Cela lui revenait vaguement, la fin de soirée avait été plutôt floue en fait. Il était trop fatigué pour s'en formaliser le soir même et au pire, son carnet était ensorcelé pour recopier chaque mot dans un similaire, au laboratoire. Ce n'était pas la fin du monde, loin de là.

"Je ne suis pas allé porter plainte pour perte ou vol, puisque j'avais à nouveau les deux objets, le lendemain. J'avais bien l'impression qu'il y manquait quelques mornilles, mais j'avais sans doute dépensé davantage que dans mes souvenirs, ce ne serait pas la première fois."

Il haussa les épaules. Ce n'était probablement rien du tout et il faisait juste perdre son temps à la fonctionnaire. Mais il était trop là pour réfléchir à ce qu'il devait dire ou garder pour lui.
Invité
Invité
avatar
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Mar 21 Fév - 14:55
Elle pouvait sans doute paraître lourde avec ses questions, mais c'était la procédure. Elle devait demander, savoir, comprendre. Alors oui, c'était peut-être évident que Mckay avait utilisé des sors ici pour limiter les dégâts, mais elle devait en avoir la liste. Ainsi ils pourraient les isoler, évitent de salir la scène. La jeune femme jeta un regard à la liste qu'il lui tendit, tout en l'écoutant avec attention. Un haussement de sourcils, bien entendu que c'était secret si c'était pour le ministère !

Le laboratoire n'était pas un secret lui. Oui encore une liste. Mais bon il fallait bien que Crys ait de quoi se mettre sous la dent et surtout quelque chose pour l'aider à commencer son enquête. Elle était peut-être sorcière, mais elle n'avait pas le don de trouver les coupables comme ça, juste avec un mouvement de baguette. Alors oui, elle sentait bien que tout ça pesait sur les épaules de Mckay, mais c'était ainsi. Elle n'était pas là pour lui remonter le moral, le prendre dans ses bras. Elle sont boulot c'était de rassembler les preuves, constater les faits. « -oui tout à fait. » répondit Crystal en adressant un petit sourire à Mckay, sourire qui s'effaça bien vite, comme si elle avait du se forcer.

D'un geste elle sortit un parchemin à son tour, ainsi qu'une plume à papote. Celle-ci se mit en mouvement lorsque Mckay se mit à parler de cette histoire de porte feuille. Crystal ne voulait pas perdre une miette de ce témoignage. A mesure qu'il en rajoutait, Crys leva un sourcil. « -c'est fréquent ce genre de soirée ? Ce genre de souvenir flou ? » Non elle n'était pas médicomage, mais l'abus d'alcool pouvait parfois engendrer bien des choses. Il n'avait pas le profil, mais elle devait poser la question. Le visage toujours impassible, elle expliqua : « -sauf votre respect, je suis dans l'obligation de vous posez ces questions. » Elle avait déjà eut droit à des mangemort s’exclamant que c'était un scandale blablalbla. Un simple tatouage de la marque des ténèbres ne leur donnait pas à tous une vie pleine de vertus. Loin de là même.

Une fois le témoignage en poche, Crystal ajouta alors que l'équipe d'expert pénétrait dans la batisse : « -écoutez Mr Mckay, vous devriez rentrer chez vous vous reposez, l'équipe vient d'arriver. Nous allons ouvrir une enquête et nous vous tiendrons bien entendu au courant de tout. Je me tiens à votre disposition pour la moindre question, le moindre problème. Nous allons trouvez ceux qui ont fait cela, et surtout pourquoi. Ils seront punis. Autant pour le délit que pour leur souci d’orthographe. » Un léger sourire en coin pour cette petite note d'humour, espérant alléger quelques secondes les épaules du potioniste.
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 325
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Ven 3 Mar - 22:42
Que ce soit la situation qui le rendait plus dans la Lune qu'habituellement ou non, Eoin ne comprit pas le moins du monde où voulait en venir la policière concernant une éventuelle habitude alcoolique. Et si jamais elle parlait des conséquences et effets secondaires qu'il pouvait parfois y avoir à ses recherches et expériences, cela ne lui traversa qu'à peine plus l'esprit.

"On me reproche parfois mon étourderie oui, mais je ne crois pas me faire subtiliser - ou l'imaginer - d'affaires personnelles régulièrement lors de mes sorties. Mais après qui sait? Notre société n'est apparemment plus aussi sereine qu'elle devrait l'être."

Et il se contenta d'hausser les épaules avant de continuer à répondre à ses questions aussi précisément que possible, parfois un peu à côté de la marmite il fallait l'avouer, mais toujours de bonne fois. Il en vint à lui préciser deux trois autres petits faits qui pourraient peut-être avoir un lien avec cette histoire, ou peut-être absolument aucun pour ce qu'il en savait. Cela lui semblait déjà tellement aberrant que son laboratoire soit dans cet état. Il avait été trop confiant malgré la présence d'enchantements de protection. Il allait devoir y remédier rapidement. Enfin lorsqu'il se serait remis du choc. Plus tard.

Les yeux dans le vague, le potionniste réfléchissait, oubliant pendant quelques secondes la présence de Crystal, n'entendant plus ses paroles avant qu'elles ne parviennent à repercer le brouillard de son esprit. Il était question de punition et d'orthographe. Il faudrait aussi penser à la grammaire. Et au choix affreusement horrible de la couleur dégoulinante.

"Pardon, que disiez-vous?"

Il se concentra sur la sorcière avant de pincer les lèvres tandis que deux nouvelles personnes en uniforme poussait la porte la plus proche, illustrant les propos de l'agent.

"Hum. Je comprend. Mais je vais rester tout de même."

Et ce n'était pas une demande malgré le ton poli du Sang-pur. Il n'était pas question d'avoir confiance ou non dans les agents ministériels, mais il se sentait déjà suffisamment blessé dans son intimité pour laisser des inconnus seuls dans son antre. De plus, il ne se sentait pas capable de quitter les lieux maintenant. Maintenant que la pression et le stress retombaient d'un coup.

"S'il y a la moindre question sur quoi que ce soit, je serai là."

Les trois enquêteurs étaient probablement largement capable de faire leur travail, là n'était pas la question. Mais étaient-ils assez experts dans le domaine des potions, herboristeries et assimilés pour à la fois ne pas commettre d'impers et relever ce qui valait de l'être? Qui ne lui disait pas que des néophytes seraient capable de bouger, secouer, ouvrir ce qui ne devait pas l'être?

Oscillant entre mutisme dans son coin pendant qu'ils travaillaient et surveillance accrue de leurs faits et gestes à certains moment - il évita ainsi au moins deux incidents, répondant laconiquement aux quelques questions des agents de la Police Magique, et remplissant parfois frénétiquement le carnet qu'il avait sorti de sa poche avant de paraître à nouveau dans le vague.

Lorsqu'un éternuement le fit froncer les sourcils, sans s'inquiéter davantage jusqu'à ce qu'il croise le regard de l'homme. Des paillettes brillantes y oscillaient et il toussait légèrement comme les prémices d'une mauvaise toux.

"Vous devriez vous asseoir rapidement. Et ne touchez à rien."

Balança t-il d'un ton sec d'alarme en se levant d'un coup, un sortilège sur le bout des lèvres pour isoler l'homme du reste de la pièce. Rien de consistant, une simple bulle translucide que n'importe quoi de solide pouvait traverser mais pas l'air. Un sortilège souvent utilisé pour garder son substrat stérile.

"Que personne ne touche plus à rien."

Oh ce n'était rien de bien grave, même si le fonctionnaire allait passer un moment peut agréable malgré les soins qu'Eoin lui prodiguerait. Et ce n'était pas contagieux de vivant à vivant - enfin pas cette version là -, mais le renouvellement oxygénant augmentait les symptômes, d'où la bulle d'isolation.

"Peut-être n'êtes vous pas le seul à avoir mis les mains dans quelque chose qu'il ne fallait pas..."

Lui, un autre agent..ou quelqu'un d'autre encore.
Invité
Invité
avatar
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Sam 11 Mar - 17:32
Mckay semblait éprouvé, et les mots qu'il utilisait pour parlé de la société dans laquelle ils vivaient laisser penser à Crystal qu'il avait du mal à faire face aux événements qui s'étaient passés récemment. La jeune femme ne portait pas là de jugement, elle pouvait tout à fait comprendre que les gens aient peur, ou ne se sentent pas en sécurité. Il y avait eut des périodes plus sereine que celle qu'ils traversaient au jour d'aujourd'hui. Mais ils n'avaient pas d'autre choix que d'y faire face. S’apitoyer sur son sort, pleurniché que les temps étaient meilleurs avant, cela n'aidait en rien le ministère et le régime en place. Au contraire, il fallait resté fort. Même si Crys' perdait elle aussi la fois de temps à autres.

Elle lui conseilla de rentrer chez lui, afin de prendre du repos, d'encaisser le coup. Bien entendu elle ne l'obligeait en rien. Et visiblement il ne souhaitait pas qu'il en soit ainsi. Très bien, pas de souci. « -comme vous le souhaitez. » répondit l'agent Stenford.

Les équipes déployées sur le terrain n'étaient pas des bleus. Mais il était vraiment qu'ils n'avaient sans doute pas eut tous une mention effort exceptionnel à l'épreuve des Aspic. Généralement ce n'était pas dans ce genre d'endroit qu'ils intervenaient, plutôt sur des scènes de crimes. Alors oui, c'était peut-être mieux que le propriétaire des lieux reste dans le coin.

Crystal c'était absentée quelques instants de la pièce principale, afin de faire son enquête en extérieur. Le cri de Mckay l'avait alerté et ce fut au pas de cours qu'elle revint. Les sourcils froncés, elle détailla la pièce du regard. « -qu'est ce qui c'est passé ? » demanda la jeune femme d'un ton ferme et autoritaire. C'était pas possible ! Elle avait était victime d'un sors de mal chance ou un truc de genre. Est ce que c'était trop demandé d'avoir droit à une intervention sans problème ! Qui allait encore se faire remonter les bretelles à la sortie ?!

Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 325
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Double compte : Wilfric Mulciber

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #006666
Na-plu-kun-bra-le-gauche suite à un méchant sort de magie noire.
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Lun 13 Mar - 21:22
"Restez à l'écart Mrs Stenford, votre collègue est victime d'une forme de Mycellium lymphathique aiguë."

Une maladie au demeurant peu connue mais c'était là un détail qui n'effleura pas vraiment l'esprit du potionniste en cet instant. Farfouillant dans l'un des ses placard -heureusement intact- il en ressortit une fiole au liquide ambré qu'il secoua doucement devant ses yeux avant de poser quelques courtes questions au policier en sueurs - poids, régime alimentaire récent, éventuelles maladies ou faiblesses immunitaires connues - et d'en adapter la médicamentation de la potion de quelques sortilèges.

"Mais euh, vous... ne devrait-on pas plutôt appeler un médicomage?" interrogea l'agent concerné, un peu perdu, jetant un regard au Sang-pur et à sa collègue tour à tour, trouvant vraisemblablement l'autorité du potionniste aussi perturbante que rassurante. Mais pas vraiment dans le protocole.

"Ne dites pas d’âneries. Le temps de passer sous la baguette d'un titulaire, non seulement vous vous tordrez de courbatures enfiévrées, mais en plus la contamination n'est pas complètement à exclure."

Il tendit la fiole modifiée à l'homme, avant d'hausser les épaules et tâcher de repérer les foyers d'infections afin de les isoler. Préciser qu'il possédait une solide formation de médicomagie et des années de pratiques associées ne lui était pas venu à l'esprit. Pas plus que le fait qu'un médicomage quelconque n'aurait pas forcément sût mettre fin à ce problème aussi rapidement, puisqu'il s'agissait de sa propre souche bactérienne modifiée. Initialement pour une utilisation indirecte dans d'autres recherches, mais c'était un détail.

Après quelques minutes supplémentaires pour vérifier le pouls de l'homme et de son collègue qui avait finalement bien été épargné, il prit enfin le temps de répondre aux questionnements moins urgents.

"La souche n'est normalement pas active, mais ils sembleraient que mes visiteurs l'aient dynamisée. Mais je ne saurais dire si cela était accidentel ou non. Certains sortilèges mêlés agissant sur les particules répandues auraient pus suffire."

Il soupira, retrouvant à nouveau toute cette fatigue émotionnelle qui l'avait brièvement quitté dans l'urgence, tandis qu'un sourire creux se dessina sur ses lèvres.

"Non traitée, ou sans pertinence, le mycélium lymphonium aurea après une période d'incubation ressemblant à une mauvaise grippe, laisse son réceptacle fatigué et particulièrement sensible aux mauvais chocs, entraînant des fractures redondantes...."

Suivant les sensibilités cela pouvait être ainsi plus ou moins dangereux. Un cas particulièrement poussé et non soigné, était mort d'une quinte d'éternuements trop forts, la nuque ayant cédé sous les mouvements choqués. Mais c'était exceptionnel, on en était rarement arrivé jusque là. Sans s'en rendre compte, Eoin avait automatiquement murmuré cette anecdote médicale à voix basse.

Son regard se posa à nouveau sur la magnifique phrase qui trônait sur son pauvre mur.

"Cette souche est très peu connue à part de certains spécialistes." Rajouta t-il pensif, avant d'attraper le regard de Crystal. "Il me manque bien quelques autres souches virales mais rien de bien extra-ordinaire et pas la majorité du vol ou de la casse, ce qui me ferait plus pencher pour l'accident ou la vandalisation pure. Peut-être que votre collègue n'est pas le seul à avoir été infecté?"

Et il y avait un côté plutôt rassurant de savoir que le comportement de ces casseurs-voleurs avait peut-être pu se retourner contre eux. Peut-être pas au point du cas Mwelleux et de ses vertèbres, mais presque. Eoin tenait vraiment à son laboratoire, et s'il n'aimait guère souhaiter de mal aux autres, pour une fois, il y pensait vraiment.
Invité
Invité
avatar
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté Dim 2 Avr - 13:07
Le regard fixé sur l'agent victime de l'accident, Crystal prenait sur elle. Elle aurait mieux fait de rester couchée ce matin. Comment un simple vol pouvait tourner en affaire de merde comme celle-ci… D'un geste de la main elle avait fait comprendre à son homme qu'il valait mieux pour lui qu'il la ferme et qu'il écoute celui qui gérait la situation. Même si cela ne plaisait pas à la jeune femme. Mckay était ici chez lui, il avait réagit vite, et cela venait sans doute de sauver son agent.

Elle passa sa langue sur ses dents, réfléchissant tout en écoutant ce que le potionniste lui disait. Ça avait l'air sympa comme tout ce truc… A mesure qu'il parlait, Crystal se crispait, sentant la fatigue accumulé peser fortement sur ses épaules. Si ce mycélium machin chose c'était répondu dans la nature, ils étaient dedans jusqu'au cou… Et là ça ne dépendait plus d'elle. Il fallait qu'elle s'en réfère plus haut. Par moment elle fronçait les sourcils, fixant son regard sur Mackay. Elle tentait de garder son calme. Mais elle avait juste envie d'hurler que c'était complètement débile d'avoir ce genre de bidule chez lui.

Lasse elle se passa une main dans les cheveux, avant de pencher la tête sur le côté et de dire : « -bon… Je vais vous demandé de rester ici Sir Mackay. Les choses semblent se compliquer... » Un petit sourire ironique avant qu'elle n'ajoute : « -merci de votre collaboration, de votre aide également. » Elle n'avait pas besoin de se justifier au près de cet homme. Cela semblait logique qu'elle allait devoir alerté plus haut dans sa hiérarchie.

Chose qu'elle fit quelques secondes plus tard. En l'espace de quelques minutes, d'autres agents firent leur apparition. Médicomage également. La jeune femme fit son rapport, détaillant ce qui c'était passé, produit… Elle présenta Mackay à ses collègues et prit congée en saluant Mackay après avoir été examinée afin d'être certain qu'elle n'était pas infectée. Dans ce genre de situation, ce genre de scénario, elle avait juste envie de changer de boulot, de partir loin, de faire autre chose. Le monde devenait fou… Chaque jour un peu plus…
Contenu sponsorisé
Re: "Phynix wil burn U focking Death eatshit"
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers