AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ Nero Callaghan ϟ Heads up for the light ❞
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 17:56
Nero Fuller Callaghan
Dylan O’Brien

Nom(s) Fuller comme la famille de maman, Callaghan comme la seconde famille de maman. L’avantage quand on vit comme des prolos fugitifs, c’est qu’on peut changer de nom comme on veut, sans qu’on vienne nous emmerder. Par facilité et en l’honneur d’Eireann, il préfère se faire appeler Nero Callaghan.
Prénom(s) Nero, juste Nero. Comme l’empereur romain Néron. Maman n’avait déjà pas beaucoup d’inspiration pour un prénom, vous vous doutez bien, qu’elle allait pas en pondre quinze.
Spoiler:
 
Date et lieu de naissance Le 31 octobre 2023, perdu dans une forêt anglaise sous la pluie, avec tante Eire et William Wallas.  Sa mère lui a un jour avoué, qu’il ne lui arrivait que des choses pénibles et douloureuses les soirs d’Halloween. Nationalité Apatride ? Le problème quand on passe sa vie à fuir, c’est qu’on s’attache difficilement à un territoire.  Nero a grandi au milieu d’Irlandais plutôt fiers de l’être, alors s'il doit un jour choisir, il prendra la nation des Callaghan. Il a déjà chouré leur nom, il peut bien aussi prendre leur nationalité. Statut du sang Aucune idée, rouge ? Pour le déterminer il faudrait connaître l’identité de son papa, mais dans le doute on va dire Sang-mêlé comme sa mère.  Statut civil Machistador Activité professionnelle Actuellement manutentionnaire au Chimeria Horror Show, avec perspective de devenir pyrotechnicien. Ville habitée Aucune. Maman l’a toujours clamé, ils sont trop bien pour toute forme de civilisation. Accessoirement, ils ont toujours dû bouger pour rester en vie, mais aussi pour la cause. M'enfin depuis quelques temps, Nero squatte Avalon. Faction Ordre du Phénix, depuis son premier cri.  Baguette Ventricule de dragon : fougue, puissance, instabilité. Il l'a reçu pour ses 14 ans, après le désastre de la première baguette de Lizzie, on attendu d'avoir un fabricant de baguette sous la main pour lui en donner une. École Celle de la vie !  Sinon, aucune. Nero n’a pas eu la chance d’aller à Poudlard. Ce sont les phénix qu’ils croisaient sur son chemin qui ont entrepris de l’éduquer, et à se servir de sa baguette. Maison Aucune, mais il se verrait bien Poufsouffle comme l’ensemble des Callaghan, il en a la loyauté. Mais sa témérité le place davantage chez les Gryffondors.

Anecdotes & Caractère  
Irréfléchi et téméraire. Deux défauts signes de sa crasse immaturité. Nero n’aime pas voir plus loin que le bout de son nez. Pas par aveuglement, pas par bêtise, mais parce qu’il est des vérités que Nero préfère laisser de côté. Nero pense n’avoir peur de rien, qu’à 23 ans sa naissance au cœur du chaos et sa vie de fugitif l’ont immunisé contre l’adversité, l’épouvante et la lâcheté. GROS NAIF !

Dégourdi . La vie de fugitif lui a permis d’apprendre à survivre dans n’importe quel environnement, mais également de savoir improviser pour se tirer de l’embarras, que ça soit pas des actes ou par son bagout. Il a hérité du charisme de sa mère, et de la plupart de ses tiques de langages. Dans les situations tendues, il se fait toujours un plaisir de déverser tout un flot de paroles bien souvent gênantes, voir blessantes, juste pour peupler le vide ou choquer. Nero capte très rapidement les différents accents, et devient capable de les imiter de façon, somme toute, convaincante. Ainsi, il peut se faire passer pour un fier Irlandais, mais également pour un valeureux Écossais, un pédant Français, un rigide Allemand etc.

Inculte La vie à fuir, ne lui a pas permis de recevoir l’éducation que sa vivacité d’esprit aurait méritée. Il jalouse secrètement tous les phénix de son âge qui ont pu aller à Poudlard, recevoir une baguette à 11 ans et non à 14, parce que leurs parents ont accepté le Grand Pardon. Devant eux, il adopte toutefois une attitude bravache vantant la vie à la dure, et n’hésite pas à mépriser ce qu’il appelle les « planqués », les « dorlotés ». Ce manque d’éducation demeure pour lui une source d’inquiétude, notamment pour le futur. Si Nero entend bien se battre pour faire triompher l’égalité entre les sangs et pouvoir enfin avoir une vie normale, le sang-mêlé a bien du mal à s’imaginer dans une vie rangée. Il a encore plus de mal à se figurer à quel genre de métier il pourrait prétendre dans la mesure où il n’a passé ni BUSE ni ASPIC, et qu’il est bien loin d’en avoir le niveau. Cette pensée l’angoisse bien plus qu’il ne veut l’admettre. Nero sait toutefois dire “tête de bite” en 15 langues vivantes différentes, et en 7 langages anciens, il sait même l’écrire en haut gobelin runiques, Merci Maman. Le jeune sang-mêlé se montre, à l’instar de sa sœur, très doué lorsqu’il est question de faire brûler, voir mieux exploser des choses. La passion du BOOM !

Aimant et protecteur. Nero chérie d’un amour inconditionnel son étrange famille. Il aime sa grande sœur Lizzie comme rien, ni personne d’autre sur Terre. Ils n’ont pas partagé le même utérus, n’ont pas une goutte de sang en commun, ne partagent même pas le même nom, et pourtant rien ne saurait taire l’évidence. Lizzie est sa sœur. Habituellement, tout le temps, fourrés ensemble, leurs récents déboires respectifs ont poussé leurs mères à les séparer temporairement. Evénement vécu pour Nero comme un drame, une déchirure. Il vénère sa mère Scarlett, qu’il aime et admire avec tout l’irrationalité de la piété filiale. Il sait tout de ses déboires et lâchetés passés, et ne l’adore que plus pour ce statut de repentie. Nero se plait à dire que sa mère est la plus bonnasse des plus bonnasses des sorcières. Gros motif de fierté également. Il chérie sa seconde maman Jane Callaghan, mère biologique de Lizzie. Parfaite pour contrebalancer la fantasque Scarlett, voix de la raison, Nero sait qu’elle est celle qui les a maintenus en vie toutes ces années, et la raison pour laquelle il n’est pas devenu un adulte complètement déviant. En dépit de cette famille recomposée, Nero se sent parfois orphelins. Pas parce qu’il n’a pas de père, cette question ne l’a plus franchement soucié depuis ses huit ans, quand sa mère lui a expliqué qu’elle s’était amusé avec plein d’hommes, et qu’elle était bien incapable de savoir lequel d’entre eux pouvait bien être son géniteur.  Non, il se sent orphelins parce que lors du projet Filet du Diable il a perdu plusieurs parents. L’oncle Ciaràn dont il garde le souvenir de son inébranlable sourire, et la tante Eireann. Sa maman. Eireann l’a nourri, langé, bercé, presque autant que Scarlett. Sa perte a été pour Nero un véritable traumatisme, dont il n’a jamais vraiment admis l’ampleur. Eireann a laissé un grand vide dans sa vie, et dans celle de sa mère. Il chérie précieusement chacun des souvenirs qu’il garde d’elle.

Pense avec sa bite. Depuis la puberté, le réveil hormonal, et la découverte de l’effet que son sourire avait sur les femmes, Nero est devenu un véritable obsédé. Il peut difficilement croiser un membre de la gente féminine sans la réifier. Plus que l’acte sexuel en lui-même, ce que le jeune homme préfère est toute la phase de séduction. Nero aime plaire. La répétitivité avec laquelle il s’emploie à draguer, et coucher à tout va a ôté toute dimension affective. Plus gênant encore, son comportement et surtout son manque de considération à l’égard de ses conquêtes a bien souvent semé le trouble dans les différents camps de fugitifs phénix, contraignant Jane et Scarlett à intervenir pour le faire rentrer dans le droit chemin.


Ce personnage est un PERSONNAGE ORIGINAL et est joué par Kim. Il ou elle a 25 ans, vit en PAYS et a découvert le forum grâce à l’alignement des étoiles et des planètes. D'après elle ou lui, le forum est Top du top du top.. Ce personnage est un DOUBLE COMPTE.  
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 17:58
once upon a time

Je suis le fils d’une erreur de la nature
Démerdez-vous avec ça
31 octobre 2023

Le portoloin avait filé, les derniers phénix avec lui. N’étaient restés en arrière que William, Eire et moi. Moi, la grosse baleine. Moi, l’éruptif plein à raz-bord. Moi, la truie qui allait mettre bas. Si un jour on m’avait dit que j’accoucherais au milieu des bois sous la pluie avec pour seule assistance deux romanos de fugitifs comme moi, j’aurais ri. Déjà, j’aurais ri simplement à l’idée d’être enceinte. Parce que concrètement laisser un alien coloniser mon corps et le déformer ça n’a jamais fait partie de mes plans de vie. Et encore moins, alors que les mangemorts avaient repris le pouvoir, et qu’il fallait cavaler de planques en planques pour ne pas crever la gueule ouverte. J’avais tenté la carte du déni, pendant plusieurs mois. Et puis après cinq mois ce que je niais, mon corps ne le pouvait plus, et en l’espace d’une nuit il m’était poussé un ventre que je n’avais jamais imaginé pouvoir avoir. Pas même dans mes pires cauchemars.  Et voilà la colonisation arrivait à sa fin au pire moment qui soit. L’envahisseur avait un sens du timing franchement foireux. Notre camp avait été repéré, il avait fallu fuir ! ET BIM PERTE DES EAUX ! Six heures de travail, Six heures qu’on taisait notre crainte que tout vire mal. Que les mangemorts nous retrouvent dans les bois, que l’accouchement se termine en bain de sang, que tout le monde crève. Six heures, que chaque éclair lézardant le ciel nous faisait craindre l’arrivée de Mervyn Kark. Six heures, que je geignais. Mais maintenant, il fallait s’avouer la vérité, et j’avais toujours été bonne pour révéler l’hippogriffe qui se trouvait dans la pièce. « On va tous crever, ici. » Nouvelle contraction qui m’arracha de nouvelles larmes. Comme si la voix chevrotante employée n’était pas déjà assez pathétique.

« Ne dis pas ça, Scarlett. Encore un petit effort, c’est bientôt fini. » C’est moi qui suis bientôt, ou bien qui ne l’ai jamais vraiment été. Ce qui expliquerait la situation présente. La main d’Eire serre un peu plus la mienne, ou peut-être que c’est moi qui m’y cramponne un peu plus. Comme une putain de supplique : Ne m’abandonne pas. « Je ne peux plus. J’en peux plus. Et puis… et puis… je ne PEUX pas. » Et c’est parti pour le déluge de larmes. Tu ne peux pas ma grosse ? Il fallait peut-être y songer avant d’écarter les jambes. « Tu peux y arriver Scarlett, il ne faut pas abandonner. » Brave Wallas. Mais sa remarque ne fit qu’accentuer la crise de larmes qui déjà s’installait. Et dans un flot de paroles confus et entremêlé de sanglots, j’entamais mon éloge funèbre.

« Et comment ? Com-ment ? Comment je suis supposé avoir un enfant, être sa mère alors que je suis la putain de Scarlett Fuller ? Je suis une putain de sang-mêlé de merde qui s’est foutu la moitié du monde magique à dos en se faisant passer pour une putain de sang-pure. Quel genre de mère laisse crever tout le crew de son expédition dans un temple au milieu l’altiplano ? Quel genre de mère ne peut pas fermer l’œil sans avoir besoin de shooter avec des potions ? Quel genre de mère est incapable de savoir qui l’a foutue en cloque ? Je peux pas avoir ce bébé. Je ne peux pas. J’en veux pas de ce bébé… Laissez-moi tranquille. » Ma main lâcha celle d’Eireann. La tension dans ma nuque se relâcha alors que je la laissais choir sur le sol boueux. « J’abandonne. Je démissionne. D’accord ? Scarlett Fuller démissionne de sa putain de vie. »

« Non, tu ne le feras pas. Parce que Scrat, tu es la belle plante la plus tenace que je connaisse. Comme une mauvaise herbe, d’accord ? Nuisible jusqu’au bout, tu te rappelles ? »  Le signe de dénégation noyé sous les larmes que je fis, lui fit me reprendre la main, se pencher au-dessus de moi, pour me forcer à ne pas fuir son regard. « Tu ne lâcheras pas Scarlett, parce que tu n’auras pas à le faire. Tu ne seras pas seule. Je serai là moi, on s’en occupera ensemble. Tu es plus courageuse que tu ne le crois ! Tu as dit à Mervyn Kark d’aller se faire foutre ! » Pas littéralement, mais ma fuite de chez les Ombres de la Rose Noire, et le refus du chantage qui m’avait rattaché aux mangemorts plusieurs années, avait à mes yeux la même signification symbolique. « Tu vas éjecter ce bébé, et on verra après. Étape par étape, on réglera chaque problème, ensemble. Maintenant, tu te bats, parce que c’est ce que le Calla-crew fait de mieux, se battre jusqu’au bout. » Insensé, irréel, une vague d’un sentiment inconnu, transcendant me fit relever la tête. Pour les Callaghan. Pour le crew. Pour ma famille. La suite ne fut qu’une suite de larmes, et de hurlements étouffés. Et puis il était là : l’étranger. La petite chose qui me terrifiait plus que Mervyn Kark était née. Eireann l’enveloppa dans une couverture qu’on avait tant bien que mal tenté de préserver de la pluie, et me le colla contre la poitrine, alors que la seule chose que je voulais faire était m’enfoncer six pieds sous terre. Et ce fut effrayant, terrassant, cette profusion d’amour pour cet hideux petit amas de chair rose qui me braillait dans les oreilles. Effroyable le poids des responsabilités qui accompagnait cette dévotion instantanée, et pourtant chaque fibre de son être semblait le justifier. Il en valait la peine. Après vingt-sept ans d’errance, je comprenais enfin la valeur du mot inconditionnel. Mes yeux s’emplirent de nouvelles larmes qui n’avaient plus grand chose à voir avec la douleur. « Arrête de pleurer, ne t’en fais pas, il sera bien plus beau quand il ne sera plus couvert de sang et de…tu ne veux pas savoir !  » Eireann sécha mes larmes d’un revers de main boueuse.  « Merde…Eire. » Ma voix se brisa de nouveau. « Je suis une putain de maman, maintenant. » Et j’ai les vergetures pour le prouver.

11 mai 2030 - Quelque part dans la campagne Irlandaise
Il s’était réveillé la gorge sèche. Atrocement sèche. Sa joue moite de chaleur,et sans doute encore un peu mouillé de larmes, collée contre le sein de sa mère. La seule qui lui restait, se rappela-t-il. Chaque matin depuis trois jours, il fallait qu’il se le répète, il était inutile de l’appeler pour qu’elle lui apporte de l’eau,Eireann ne reviendrait pas. Son cœur se serra, il enfouit un peu plus son visage dans le giron maternel. Eireann ne reviendrait pas. Il sentit le corps de sa mère se tordre, avant de s’agiter dans de nouveaux sanglots confus. Scarlett était réveillée. Il laissa ses larmes l’inonder, et ses bras l’enlacer encore plus fort.

Vallée de Katmandou, Népal, mars 2038.
« Protego » comme les cent cinquante premières fois, rien ne se produisit, contraignant Nero à de nouveau étouffer la farandole de jurons qui tentaient de franchir le bout de ses lèvres. « Pro-te-go » Rien. Néant. Pas l’ombre d’un bouclier. « Proooo-taaai-goo » Rien. Aux abonnés absents, comme sa patience, son talent, et maman. « PRO-TER-GO » Rien, mais Nero agitait désormais sa baguette dans tous les sens. « PROTEGOPROTEGOPROTEGO »

« Concentre-toi un peu, gamin.» Se concentrer ? Il ne faisait que ça, tenter de se focaliser sur ce ridicule bout de bois, et sur ce mot latin à deux noises six scrouts. Tout, plutôt que de penser encore une fois à l’absence de sa mère. «  Pro-té-go  » Cela faisait maintenant un mois que Scarlett était partie en mission. Un mois qu’elle lui manquait. «  Prao-te-gooo» Une semaine que son absence le rongeait d’inquiétude. «  Prooow-tè-gooooo » Au départ, ils en avaient tous plaisantés. On lui inventait des aventures supplémentaires, elle avait sans doute dû s’arrêter en route pour prendre une cuite, et ne retrouvait plus le chemin. Elle s’était trouvée un Jules, filait le parfait amour à moitié nue sur une plage. Elle avait trouvé le moyen de filer la morbinite à encore plus de sang-purs, etc.  Mais à mesure que les jours défilaient, les rires se faisaient nerveux, les sourires crispés, l’inquiétude accablante. À quatorze ans, si Nero découvrait le protego, il savait déjà tout de la brutalité du monde. Il revoyait encore le cadavre de tante Eire, la tombe d’oncle Ciaràn, le visage crispé de douleur de son grand-père quand Granny était morte des suites du virus Dolohov. Ses doigts se crispèrent sur sa baguette, ses sourcils se froncèrent en une mimique déterminée, et lentement il articula : «  Protego», en vain. Si le néant ne fut pas la seule réponse, c’est une gerbe de feu qui manqua de faire roussir la moustache d’oncle Obbie qui s’échappa de sa baguete. « BORDEL DE PINE DE STRANGULOT PUCEAU ! PAR TOUS LES SAINTS ET LEURS PUTAINS ! NERO ! QU’EST-CE QUE TU FOUS ?». Son sang ne ne fit qu’un tour, sa colère comme un écho à celle d’Obbie se déversa dans un flux de paroles injustes que seule l’adolescente sait invoquer. Le concours de hurlements pouvait commencer… «   C’EST TON SORT DE MERDE ! J’Y ARRIVE PAS ! ET DE TOUTE FAÇON ÇA SERT A QUEUDALLES ! 
- À QUEUDALLES ? CE SORT MON PETIT GARS, C’EST LA SEULE CHOSE QUI FERA LA FERA LA DIFFERENCE ENTRE TA VIE ET TA MORT SI TU TOMBES SUR UN MANGEMORT !  
SI JE TOMBE SUR UN MANGEMORT JE LANCE PAS TON SORT À LA NOIX, JE LUI MARAVE LA GUEULE ! JE LE CASSE EN DEUX ! JE L’EXPLOSE ! BOOM PLUS DE MANGEMORT ! PROBLÈME RÉGLÉ ! OKAY ?
- ET COMMENT ? AVEC TES PETITS BRAS ?  
«  RAAAAAAAAAH » sur ce hurlement, Nero fit volte-face s’éloignant à grandes enjambées d’un Obbie furibond qui ne cessait de lui ordonner de revenir.

Où aller ? Aucune idée, tout ce qui comptait s’était s’éloigner de ces foutus leçon. C’était injuste. IN-JUSTE ! Pourquoi devait-il absolument ce foutu sort, hein ? Pour sa survie ? Ça aussi c’était dégueulasse, il ne pouvait pas être comme tous ces petits planqués bien au chaud à Poudlard ? Non. À lui la vie de romanos, les fringues trop grandes qui puent, les grosses brutes sans pédagogie qui vous apprennent des sorts à coup de taloches, les mères qui ne vous quittent que pour aller au casse-pipe. MARRE !

Il croisa sur son chemin une Lizzie, dont il comprit à peine ce qu’elle lui demandait.  «  TOI ! RETOURNE TE FAIRE ASPIRER LE VISAGE PAR TON STUPIDE PETIT COPAIN ! DE TOUTE FAÇON T’EN AS BIEN QUE POUR LUI EN CE MOMENT ! » C’était injuste, faux, mais jouissif de le crier, de trouver un exutoire fusse-t-il sa sœur adorée. Il tremblait littéralement de colère lorsque Jane se ficha sur son chemin. Il fit mine de l’esquiver, mais déjà la Callaghan lui bloquait le passage. La dernière chose dont il avait besoin, c’était d’un énième sermon. D’une étreinte, elle le stoppa, le maintenant de force contre elle, logeant ses lèvres jusqu’à ses oreilles. « Elle va revenir, Nero. Ta maman revient toujours. » Il sentit la colère fondre, pour ne laisser que la peur. Ses yeux se firent humides, et il se laissa aller contre l’épaule maternelle que Jane lui offrait, jusqu’à ce que le flot de larmes se tarissent. Puis, la lourde poigne d’Obbie s’échoua avec force et affection, avant qu’il ne grommelle. «  Allez viens, Gamin. Je vais t’apprendre à faire exploser des trucs. te faire découvrir le confringo, note bien qu’en milieu clos, c’est vachement plus efficace que le Bombarda Maxima...  »

15 octobre 2045 - Quelque part dans la campagne Anglaise
« WOW WOW WOW  ! » Le spectacle qu’offrait sa mère et Jane assises et l’air revêche en l’attendant dans sa tente valait bien cette triple locution. La Callaghan avait revêtu son air digne et autoritaire de leader, quant à sa Scarlett de mère ses sourcils étaient aussi froncés que ses lèvres pincées. Nero connaissait cette grimace, sa mère l’empruntait dès qu’elle souhaitait entrer dans le rôle du parent mécontent. À bientôt 22 ans, son air faussement bougon ne le leurrait plus.  « Maman, tu vas attraper des rides si tu continues comme ça...» Il vit sa lèvre tressaillir en un début de sourire, incapable lui résister. Personne ne le pouvait. « Nero, il va falloir te calmer. Ce n’est plus possible. » Sauf peut-être Jane. « Quoi ? Qu’est-ce que j’ai bien pu faire de si terrible pour avoir le droit à une réunion du comité des mères responsables angoissées, et anxiogènes anonymes du Royaume-Uni ? » Il s’était affalé sur son lit, un air mutin gravé au visage. « Tu sais très bien quel est le problème ! » Son haussement d’épaules désinvolte indiqua tout le contraire. « Le problème Nero c’est que tu causes plus de drama dans ce camp qu’un éruptif à qui on a fait guiliguili ! Ça ne peut plus continuer. Tu ne peux plus coucher à tout va ! » Si sa mère avait tenté de le dire sérieusement, l’assertion avait dans sa bouche des allures de farce, condamnant Nero à se poiler comme un bienheureux allongé sur son lit. « Tu ne te rends pas compte des conséquences de tes actes, Nero.
- Rooh… à t'entendre Tata, on dirait que je suis un dangereux criminel. Je n’ai jamais forcé qui que ce soit… Alors oui parfois il y a quelques tensions, quelques petites disputes.. M’enfin, je leur ne promets rien de plus qu’un peu de bon temps à ces filles. Ce n’est pas ma faute si elles s’attachent. » Dans un parfait synchronisme les deux fugitives levèrent leurs yeux au ciel. « T’es pas obligé de foutre le feu aux derches, de tout ce qui porte une jupette non plus !
- Nero, notre survie passe en partie par la vie en communauté, sauf que dès que tu entres dans l’une d’elle tu l'exploses par ton comportement immature. Et je ne te parle même pas de ce que tu fais littéralement exploser avec Lizzie, je garde ça pour le chapitre deux.
- Je trouve que vous exagérez...Tout ça c’est...
- On exagère ? Il y a un mois : duel entre une mère et une fille, à cause de toi. La mère ET LA FILLE NERO !
- Je ne savais pas qu’elles étaient parentes. J’avais rencontré la fille d’abord, puis la mère qui était vachement plus sexy que la fille, et tu m’as toujours dit que c’est dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleures potions, donc... » Catastrophée, sa mère venait de se claquer les deux joues. Le numéro de drama queen allait enfin commencer. « Merlin… Qu’ai-je fait ? J’ai engendré un monstre ! Il est comme moi. Vas-y Jane, parce que moi je ne sais même plus quoi répondre.
- Il y a une semaine Margaery...
- Margaery ?
- Rousse, cheveux bouclés, avec des tâches de rousseur, la petite trentaine. 
- Nope, je ne vois pas.
- Elle a des gros seins. 
- AAAAAAH ! Cette Margaery !
- BREF ! Il y a une semaine Margaery est venue me voir, bien embêtée, car enceinte. Enceinte de toi, Nero. » Plus efficace que n’importe quel reproche, la bombe verbale le fit se redresser d’un coup se cognant sur le linteau du lit superposé. « Il a fallu lui trouver une potion pour avorter. Est-ce que tu crois sincèrement qu’on a ça en stock, Nero ? On a dû dépêcher quelqu’un à Avalon, pour aller en acheter. Une prise de risque énorme, il aurait pu se faire intercepter, repérer alors qu’il regagnait notre planque. Tout ça, pourquoi ? Parce que monsieur en plus de coucher à tout va ne prend pas de précaution. » Pourquoi ne découvrait-il ça que maintenant ? Pourquoi est-ce qu’il avait fallu qu’elle aille en parler à Jane ? Pourquoi Margaery n’avait-elle tout simplement pas pu directement venir le voir lui avant d’appeler la police des mœurs ? Peut-être, parce que depuis qu’il l’avait tringlée comme un malpropre, il avait cessé de s’intéresser à elle, et de lui adresser la parole… Peut-être... « BORDEL DE GOULE EN SLIP, NERO !  » Sa mère venait de lui coller la  taloche du millénaire. « S’il y a bien une chose que je t’ai apprise, c’est bien ça : toujours porter des murlapotes ! Et ne jamais en acheter au rabais, sinon on se retrouve neuf mois plus tard le cul dans la mousse au milieu des bois à hurler qu’on regrette de ne pas être restée vierge jusqu’à la mort.
- Et si elle avait le choix de le garder ce bébé, Nero ? Qu’est-ce que tu aurais fait ?
- Je l’aurais reconnu, et je m’en serais occupé. » Sa mère venait d’exploser de rire, pas de son rire enjoué, de son rire nerveux qui lui donnait envie de se faire tout petit et de disparaître sous terre. Il avait répondu sans réfléchir, sans penser aux conséquences, ni aux implications. Comme toujours, foncer d’abord, assumer après. « Parce que tu crois que dans ce contexte, c’est responsable de mettre au monde un enfant ? Alors qu’on vient de reformer l’Ordre, et qu’on ne sait toujours pas ce qui s’est réellement tramé à Tinworth ? » La disparition surprise de la magie, de quoi le faire frissonner. S’il utilisait peu sa baguette dans les tâches quotidiennes, fautes de talent en la matière, il appréciait assez le petit confort sécurisant de savoir faire exploser ses ennemis. Tinworth était surtout pour lui la fin de la fuite, les renégats cessaient d’errer, et reprenaenit enfin le combat. Nero avait attendu ça toute sa vie, enfin on lui donnait la chance de changer les choses, et il avait failli tout foutre en l’air. Tout ça à cause des miches chaudes de Margaery. « Et l’accouchement, tu y as pensé ? En pleine nature ? Tu as pensé aux risques pour elle, et pour le bébé ?  
- Maman, l’a bien fait elle... » Terrain dangereux.
- Pire expérience de ma vie, Nero ! Pire expérience ! L’accouchement au milieu des bois, bien pire que de se faire doloriser par Mervyn Kark. » Silence. Son éternel sourire s’était définitivement décroché pour ce soir. « Bon, vue que visiblement le problème a été réglé… Qu’est-ce que vous attendez concrètement de moi ?
- On veut que tu fermes la boite à fun ! Plus de coucheries ! Tu remballes la marchandise ! Tu gardes ta queue dans ton pantalon. Capisce ?
- Et comment je suis supposé faire ça ? Parfois, je ne les drague même pas. J’ai juste à sourire, et BIM ! Elles sont nues dans ma tente. Comment je fais ?
- Tu résistes ! Tu vas faire du sport, je ne sais pas. TIENS SI ! Voilà ! Tu vas courir dès que ça te démange et basta ! Et je n’en ai rien à faire si tu dois courir chaque heure du jour, mon petit gars ! Tu n’as qu’à te préparer pour le supertriathlon !   
- Tu ne peux pas m’interdire ça, Tante Jane, elle le peut, mais toi non. Je veux dire, c’est super hypocrite de ta part.
- Je n’ai jamais causé autant de dramas.
- C’est parce que tu es ménopausée, et donc que tu ne peux plus tomber enceinte !
- Comment oses-tu ? COMMENT OSES-TU ? Dire ça à ta mère aimante ? À la femme qui t’a mis au monde SOUS LA PLUIE DANS LES BOIS….Et qui pour ta gouverne pourrait très bien te pondre un petit frère ou une petite sœur ! Dire ça à ta mère qui a accepté d’avoir des vergetures par amour pour toi ? DES VERGETURES ? Je ne te laisserais pas ruiner la PUTAIN de vie que je t’ai donnée, juste parce que tu ne peux garder ta queue dans ton slip !!!   » Les yeux exorbités de sa mère lui coupèrent le sifflet. Elle aussi manquait de souffle après sa tirade colérique exécutée sans jamais prendre une pause pour respirer. Tante Jane, comme toujours fut la voix de la raison.  « Nero, il faut que tu te contrôles. Je ne te parle pas qu’en tant que leader de l’ordre, mais aussi en tante soucieuse de ce que ce comportement traduit de toi. Alors tant que tu ne parviendras pas à avoir des relations saines avec les femmes, tu devras…
- FERMER LA BOITE À FUN !  
- Voilà… Je pense Nero que tu as besoin de changement, et aussi de mûrir un peu. Alors avec ta maman, nous avons décidé de t’envoyer en mission. Ça va être l’occasion pour toi d’avoir un nouveau départ, d’avoir des responsabilités. Demain, un portoloin va t’emmener en Australie, là bas tu seras formé pour ta future mission. Je sais que c’est soudain, Nero, mais je pense sincèrement que c’est mieux pour tout le monde. Je te trouve bien silencieux. Qu’en penses-tu ?
- J’avais bien aimé notre halte en Australie. Je suppose que je n’ai plus qu’à dire Lizzie de faire ses bagages…
- C’est à dire, que nous allons maintenant aborder le chapitre deux. Lizzie ne viendra pas avec toi.
- QUOI ?!! » L’enfer existait donc vraiment. Il avait la forme d’une ile peuplée de Kangourous.  

1er février 2046 - Planque de l’Ordre du Phénix
« Je ne peux pas plutôt me faire passer pour un Fuller ?  
-Non ! » La voix de Scarlett avait tranché net. Nero l’avait rarement vu aussi sérieuse, aussi insensible à ses sourires et ses boutades. Un défi de plus, Nero refusait de quitter encore une fois sa mère, sur une mine inquiète. « Mais maman, ça en jetterait tellement. Jche pourrais être ein Zang-pur ARllemand. Ja. Ja. ein Zang-pur ARllemand. Ich bin Nero Fuller. Willst du mein wurst essen ? »
- Pourquoi, je t’ai appris à dire ça ?
- Allez Mutti ! Ça serait sehr sehr drôle !  Tu connais encore toute leur généalogie en plus.  
- Nero ! » Il opposa au visage soucieux de sa mère un sourire tendre, signe de sa semi réédition, et pour la pénultième fois depuis son retour allait lui réciter l’identité qu’il s’était forgé en Australie.
« D’accord. Je suis donc Nero Turnbull. Je ne peux vraiment pas me faire appeler Willy-Fred Turnbull ? »
«  Non, rappelles-toi de la règle d’or. »
« La clé d’un bon mensonge est de coller le plus possible à la vérité. »
« Voilà ! Où es-tu né ? »
« À Canberra le 31 octobre 2023. Maman…Je connais tout par cœur. On a déjà répété une dizaine de fois aujourd’hui. » Et surtout son infiltration à Avalon n’avait rien d’un petit mensonge improvisé à la dernière minute. Son voyage en Australie n’avait tourné qu’autour de cette mission, un prélude fait de préparatifs. Pendant trois mois, Nero avait côtoyé un groupe de phénix endurcis locaux. trois mois à s’imprégner de l’accent, trois mois à apprendre ce qu’était le quotidien d’un sorcier basique de rang 4 là bas, et surtout trois mois sans voir l’ombre d’une jupette.

Scarlett venait d’inspirer lourdement avant d’expirer de la même façon. Elle avait peur, Nero sentait son angoisse se répercuter sur lui comme s’il n’avait été qu’un simple prolongement d’elle-même. « Tu as bien mis tous les faux papiers dans ton sac ? » Ah les faux papiers ! Le graal de tout fugitif infiltré ! Acquis chèrement au cours d’une mission, un de ses compagnons australiens y avait laissé sa peau, une chose que le sang-mêlé n’était pas prêt d’oublier. Ces fac-similés avaient toutefois le bon goût d’être plus vrais que nature, ce qui avait permis à Nero d’utiliser un portoloin tout ce qu’il y a de plus officiel. Nero Turnbull avait été inscrit dans le registre ministériel des citoyens Australiens.« Oui, Maman. On a déjà vérifié. » Le temps des au revoir arrivait, et si Nero était impatient d’attaquer sa mission d’infiltration à Avalon, l'immédiateté de la séparation avec sa mère avait fait se décrocher son éternel sourire. Il laissa sa mère l’étreindre, courbant l’échine pour se mettre à sa hauteur. « Ne te fais pas tuer.» Elle lui avait ordonné dans le creux de son oreille, comme un dernier je t’aime. Et parce que la solennité ne seyait pas aux Fuller, elle lâcha en libérant Nero. « Ferme la boîte à fun, et ne tourne pas autour des Kark. Ces gens sont trop rancuniers et nous trop prompt à leur pourrir la vie ! » Nero souleva la valise qui l’attendait à ses pieds, dégaina sa baguette, avant de déposer un dernier baiser sur la joue de sa maman. « Comment tu t’appelles ?»

« Nero Turnbull. She’ll be right» lâcha-t-il dans une parfaite imitation de l’accent Australien. Sur un sourire que sa seule insolence pouvait justifier face aux risques encourus, il transplana.  « Par les saints ovaires de Morgane ! Il va tellement se faire tuer... »

27 février 2046 - Avalon
Cela ferait bientôt un mois que Nero s’était fait embaucher au Chimeria Horror Show respectant scrupuleusement le plan établi par Jane et ses comparses australiens. Le but initial était d’envoyer plusieurs phénix de confiance à Avalon pour qu’infiltré sur place ils obtiennent des informations, puissent jouer discrètement les sergents recruteurs, ou au moins puisse identifier des phénix potentiels. Le choix du cirque avait été fait en amont, il faut dire que le Chimeria était doté de qualités indéniables. D’une part, il était facile de s’y faire engager, les patrons n’étant pas très regardant sur les diplômes, et se contentant d’avoir entre les mains des papiers en règles sans forcément enquêter plus sur leurs employés. Le Chimeria avait également le bon goût de mêler plusieurs strates de la société hiérarchisée allant du moldu au sang-pur. Plus intéressant encore, cette partie de la famille Selwyn était affiliée aux Kark, une occasion en or de tenter de récupérer quelques informations. Nero pour se faire engager n’avait eu qu’à montrer ses papiers, et réciter l’histoire qu’il s’était forgé. Petit il avait vu le Chimeria à Sidney lorsque le cirque avait fait sa traditionnelle tournée à travers le monde. Bluffé, ce souvenir l’avait hanté toute sa vie. Sa scolarité chaotique ne l’avait conduit que dans une impasse, devenu un poids pour sa famille et sans emploi, il n’avait eu d’autre choix que de ranimer un vieux rêve. Il avait tout quitté pour gagner Avalon et tenter sa chance. Si l’histoire était plaisante, c’était davantage sa capacité à faire exploser des choses de façon quasi artistique, ainsi que son statut de basique de rang quatre, qui l’avaient fait embaucher au poste de manutentionnaire, et apprenti pyrotechnicien.

La vie à Avalon avait quelque chose de surréaliste. Premièrement, il s’endormait toutes les nuits au même endroit dans la spacieuse roulotte qu’il partageait avec cinq autres employés. Ensuite, il avait accès à des douches et autres formes de sanitaires quand il le souhaitait. Pour la première fois de son existence, Nero portait des habits qui n’avaient jamais été revêtu que par lui. La nourriture quant à elle, était abondante, et les distractions aussi... Au Chimeria les filles se baladaient à moitié nue en se dandinant sur un fil.

Tout ceci aurait pu l’étourdir, les deux premiers jours il en avait été ivre d’excitation saoulé de curiosité qu’il était. L’enfer des mines l’avait rapidement fait descendre de son nimbus. Il ne devait pas faire parti des commandos, il appartenait à la réserve, aux renforts. Si cette décision l’avait fait enrager, la nécessité de son intervention l’avait glacé d’effrois. La dernière ligne, c’était eux, leur intervention était le signe d’un désastre. Comme un écho de ses peurs, Tante Jane avait été mortellement blessée, matérialisant par sa chair meurtrie toutes les angoisses qu’il s’était fait un devoir d’enfouir depuis 2030.

Alors quand Avalon se faisait trop tentante, que se couler dans la vie du tranquille Nero Turnball se faisait douce au point d’oublier le sens de sa mission, il lui suffisait de repenser à cette image mortifère de Tante Jane baignée dans son propre sang. Penser au linceul blanc qui avait enveloppé la dépouille d’oncle Ciaran. Penser au doux sourire d’Eireann qui n’existait désormais plus que dans ses souvenirs confus d’enfant. Et la colère grondait de nouveau, Avalon se faisait aussi perfide que ses fondateurs, et d’un flambios il se voyait honorer la tradition propre son nom. Il la réduirait en cendre.


Kamikaze du dimanche
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Lady Furiosa ¤ neondemon

Double compte : Scylla N. Kark

Age : Vingt-cinq ans
Sang : Basique #3
Statut : Célibataire
Métier : Fugitive, dans le genre terroriste débutante, elle se pose
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide
Epouvantard : Elle-même, enchaînée, pieds et poings liés, réduite à la plus stricte impuissance
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 18:04
MON FREEEEEEEEEEEEERE ! O AMOUR DE MA VIE TOI ICI !
On va tellement tout retourner, tu vas voir

Bon courage pour finir ta fiche, j'ai hâââââte !

_________________

   
   
You held me down, but I got up, already brushing off the dust. You hear my voice, your hear that sound like thunder, gonna shake your ground. You held me down, but I got up. Get ready 'cause I've had enough. I see it all, I see it now. I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire. 'Cause I am the champion, and you're gonna hear me roar ! — #Liones.
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 398
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : blue walrus

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 19:46
je vais pas te souhaiter la bienvenue chez toi Kim-Kim, mais en tout cas j'ai hâte de lire tes rps avec Nemo ♥♥♥
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 662
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Arse

Double compte : Saïmen Lagides

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 21:22
Haha bonjour petit pitchou !
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 124
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Junkiie

Double compte : Salomé Yaxley

Age : 30 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : Célibataire.
Métier : Terroriste convaincu.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 22:21
CALLACREEEEEEEEEEW. MON BEAUUUUUUUF.
Revienvenue, enfin avec Nero
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 165
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : /

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦ méfiant ♦ exigeant ♦ sarcastique ♦ moqueur ♦ manipulateur ♦ rancunier ♦ fier ♦
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

En ligne
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 18 Fév - 22:58
R'bienvenue !!! Very Happy
Qui pue le poisson
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t114-alfie-lockwood#251
Messages : 777
Date d'inscription : 03/09/2016
Célébrité : Sebastian Stan
Crédits : avenged

Age : 34 ans
Sang : Moldu
Dialogue : #336699

Nouvelle Inquisition. Moldu chez les Sabordage, mention porteur de caisses. Exècre la Callaghan, hypocrite selon lui. Et qu'on ne lui parle pas de Kark, les Mangemorts c'est tous des pourris!
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Dim 19 Fév - 1:22
Oh nan , pas luiii.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 517
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : eriam ♥

Age : vingt-trois ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

En ligne
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Dim 19 Fév - 15:34
recoucou

Il a l'air bien fun le Nero
Invité
Invité
avatar
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Dim 19 Fév - 18:28
Oh god. Le gosse de Scarlett. Le forum n'est pas près pour ça.
Je sens qu'il va beaucoup nous épater.
La B.A de la famille
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t573-salazar-sabordage
Messages : 95
Date d'inscription : 04/12/2016
Célébrité : Finn Wolfhard
Crédits : Salomé

Sang : né-moldu
Dialogue : goldenrod
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 21 Fév - 12:07
J'ai ri rien qu'en lisant les dialogues. Je me réserve la suite pour quand ça sera tout fini.

Bienvenue avec ce nouveau perso !
Arsouille assumée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 414
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : moony

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 32 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 21 Fév - 12:54
Tante Eireann est fière
Avec Nero et Lizzie, elle aurait été comblée ♥

_________________
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 21 Fév - 12:58
Merci à tous, je tente de terminer cette fiche rapidement !


@Arsenia Sabordage a écrit:
Tante Eireann est fière
Avec Nero et Lizzie, elle aurait été comblée ♥

...


MON COEUR SE BRISE !

La catin de Kark
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t169-scylla-kark
Messages : 978
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Holland Roden
Crédits : Class Whore ¤ neondemon

Double compte : Lizzie O'Meara

Age : Vingt-trois ans
Sang : Sang-pur
Statut : Fiancée à Saïmen Lagides
Métier : Dresseuse de Fauves & acrobate-funambule pour le Cirque Sorcier bien connu, le Chimeria Horror Show
Baguette : Bois d'aubépine, poil de Kitsune, 18,2 cm & légèrement courbe
Epouvantard : Le visage de son frère ravagé par les stigmates de l'abus de Magie Noire
Dialogue : [color=#ff6699]

Possède le don du Chuchoteur ♠ Jeune fille de bonne famille le jour, artiste grandiloquente le soir ♠ Son nom de scène est le Cygne Pâle ♠ A une relation fusionnelle avec son frère jumeau, Hélios ♠ A tué une fois, alors que la situation ne l'exigeait pas particulièrement et en a retiré un plaisir sadique qu'elle ne se pardonne pas
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 25 Fév - 14:02
SALUT LA MORUE IL TE RESTE UNE SEMAINE POUR FINIR TA FICHE BOUGE-TOI LES FESSES KEUR KEUR !

Sinon tu peux demander un délai blabla, bref, tu connais la chanson

_________________

 
You only know what I want you to. I know everything you don't want me to. Your mouth is poison, your mouth is wine. You think your dreams are the same as mine. I don't have a choice but I still choose you. © Poison&Wine


ϟ ex tenebris lux ϟ La mifa !:
 
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Sam 25 Fév - 17:58
Ça devrait aller, j'ai été ralentie par l'accueil d'une roumaine, et quelques mondanités, mais j'ai bon espoir de terminer lundi !
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 28 Fév - 0:14
J'ai ENFIN terminé ma fiche !
Boomerang de compet'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t305-eoin-mckay
Messages : 268
Date d'inscription : 30/09/2016
Célébrité : Adrian Brody
Crédits : Lord Ena

Age : 41 ans
Sang : Sang-Pur
Statut : Marié - une marmotte
Métier : Potionniste - chercheur
Baguette : 26.6 cm - bois noueux de noyer - ventouse de calamar
Dialogue : #003333
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 28 Fév - 16:16
Te souhaiter la re-bienvenue serait un peu étrange je trouve, mais re-bienouveau perso qui pète le feu, me parait pas mal! Il est mignon le petit Néro je trouve, avec son caractère à la fois bien trempé et bien fendillé ! =)
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: Nero Callaghan ϟ Heads up for the light
ce message a été posté Mar 28 Fév - 17:40
Félicitations bourreau des coeurs, te voici validé.

   
Tu rejoins l'Ordre du Phénix.

   Nous t’invitons à créer ta fiche de liens pour que nos petits camarades puissent nouer des relations avec le tien, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage. N'hésite pas à faire un tour du côté des petites annonces pour voir si un poulpe ne chercherait pas des partenaires rp ! Pense à bien remplir tous les champs de ton profil !

   Pour explorer l'univers plus en profondeur, tu peux aller te perdre sur le Wikia de Filet du Diable. Et si tu as des envies particulières ou des questions, le Bureau des doléances t'est ouvert.


   
BON JEU SUR FILET DU DIABLE !

   
L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
 :: Création de Personnage :: Présentations :: Fiches validées