AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ All we do is win ❞
 :: Royaume-Uni :: Londres
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 139
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

All we do is win
ce message a été posté Mer 29 Mar - 0:26


Trois....

Matt releva enfin la tête pour observer son adversaire. Un frisson fit subtilement trembler ses épaules au moment de croiser le regard clair qu'elle connaissait si bien. Indéchiffrable, comme d'habitude. Bien qu'il n'y ait sans doute pas grand chose à y déchiffrer.... ses yeux glissèrent sur les mauves sombres et les traces de sang qui tâchaient déjà son épiderme. Comme elle, il n'en n'était pas à son premier combat mais, comme elle, il semblait parfaitement apte à en découdre une nouvelle fois. Elle déglutit.

Deux...

Elle savait de quoi il était capable. Ou plutôt non ; elle avait vu de quoi il était capable. Ce qui n'était qu'un maigre avantage en comparaison de ce qu'il savait sur elle. Lui connaissait presque chacune de ses forces et ses faiblesses. Si elle avait apporté quelques mises au point à ses coups, elle n'avait pas vraiment changé de style malgré les années. Un style qu'il lui avait lui même soufflé au creux de l'oreille pour ne pas la laisser mourir dans l'arène sous les cris de gros porcs beurrés. Il lui avait apprit à utiliser ses 47 kilos intelligemment et l'avait aidé à repérer les faiblesses de ses adversaires rapidement. Une aide précieuse qui lui serait probablement fatale dans quelques minutes.... mais quelle importance ? Un sourire provocant fendit son visage.

Un...

Pour n'importe qui d'autre qu'eux, il pouvait être traduit comme une détermination sans limites. Et dans un sens, c'était le cas ; elle était absolument déterminée à s'amuser. A se laisser prendre au jeu, à essayer de surprendre celui qui avait été son maître et à le rendre fier.
Si elle avait d'abord tremblé en apprenant que son troisième combat du soir serait contre son mentor, son ami, Matt avait à présent hâte de parer ses coups et d'essayer de lui en donner. Finalement, même une défaite contre Tadhg Rosenberg vaudrait - presque - tous les châtiments du monde ! En guise de clin d'oeil, elle leva les bras dans la position imparfaite qu'elle avait l'habitude de prendre lors de ses premiers matchs, sans lâcher son regard.

« FIGHT ! »

Matt rectifia instantanément la position de ses jambes et de ses bras. Mais comme il le lui avait maintes fois répété, elle attendit qu'il fasse le premier pas.
Eric Zemmour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t178-tadhg-l-rosenberg-the-f
Messages : 398
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Max Riemelt
Crédits : blue walrus

Age : 33 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire, amoureux.
Métier : domestique (pour ne pas dire elfe de maison ou esclave) - combat régulièrement au Boutefeu pour le compte des Zabini
Baguette : la seule qu'il connaît c'est la baguette de pain
Dialogue : darkslategray

Pouring the fuel, fanning the flames, breaking the habit and melting the chains. Embracing the fear, chasing the fight, the glow of the fire will light up the night. The bridges are burning, the heat's on my face, making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames I know, this is the point of no return

Re: All we do is win
ce message a été posté Dim 9 Avr - 18:40
Fighting is easy. Fighting is what I do.

Adossé à un mur dans les couloirs menant à la grande salle où toute l'action prenait place, Tadhg avait les yeux fermés. Ses écouteurs de MP3 magique dans les oreilles (ils avaient la manie de copier toutes les inventions des moldus et d'appeler ça de la magietechnologie et ça le faisait doucement rire quand même), il se focalisait sur la musique, la laissant l'envahir et le mettre en condition pour son prochain combat. On le lui avait cédé après qu'il ait prouvé sa valeur sur le ring, un caprice qu'il avait pu se permettre et pour lequel il avait dû se montrer des plus reconnaissants – quelle bonté de la part de ses maîtres.
On le laissait le plus souvent tranquille entre ses combats, sauf s'il n'avait pas offert une performance digne de ce nom juste avant. Parfois, on le laissait même tranquille lorsqu'il perdait, si tant est que le combat avait été sanglant. Oui cela faisait perdre de l'argent au patriarche Zabini, mais si le spectacle avait été plébiscité par la foule, parfois ça lui suffisait. Il ne fallait pas que cela devienne une habitude bien sûr. Fort heureusement, il était peu fréquent que Tadhg ressorte perdant de ces assauts. Il avait la rage au ventre, Tadhg, et c'était ce qui le guidait lorsque son corps ne semblait ne plus vouloir suivre. Il y avait autant de dégoût que d'envie d'en découdre dans ses entrailles. Le dégoût de combattre ses semblables, mais le besoin de garder cet exutoire pour survivre. Mais bien sûr, la clef de la réussite était de contrôler cette rage.


Quelques minutes plus tard, il entra sur le ring. Ce soir-là était assez particulier, parce que cette fois-ci il allait devoir combattre Matt, ou plutôt Mathilda. Elle pouvait tromper beaucoup de monde mais pas lui. Il l'avait reconnu la première fois qu'elle avait combattu avec sa nouvelle apparence. Il ne connaissait que trop bien sa posture. Il ne connaissait que trop bien ses forces et ses faiblesses, et la raison était simple : C'est lui qui lui avait tout appris. Il se souvenait encore la première fois qu'il l'avait vu, alors qu'elle combattait encore en tant que femme. Il l'avait prise sous son aile. Ce n'était pas tant de la pitié, mais surtout l'envie de lui donner les outils pour qu'elle s'en sorte. Parce qu'il avait vu la révolte au fond de son regard et il avait su dès cet instant qu'elle en serait capable.

Mais pour être tout à fait honnête, ce soir là il rechignait un peu à devoir l'affronter. Ça l'agaçait toujours de voir ses à peine cinquante kilos faire face à des bonhommes de deux fois son poids. Certes ce n'était pas le sien de poids loin de là, mais il continuait à trouver la situation injuste. Malheureusement, dans ces combats il n'y avait pas de règles. Celles de ce sport noble qu'il avait appris lorsqu'il était jeune n'existaient plus ici. Que ce soit pour les catégories de poids ou les coups. Tous les coups étaient permis. Tadhg avait dû adapter son jeu et apprendre à savoir donner des coups bas et indignes à ses débuts. Mais il n'y avait pas de place pour la morale et l'art du sport au Boutefeu.

Et puis il l'aperçut un sourire provocant sur son visage prendre une posture délibérément imparfaite, et il décocha un sourire amusé – évaporé aussi vite qu'il était arrivé –, envoyant ses réticences au placard. Elle était plus que capable, il l'avait déjà vu. Et s'il connaissait ses forces et ses faiblesses, elle connaissait également les siennes à force de s'entraîner avec lui. C'était à double tranchant.

« FIGHT ! »

Lorsque l'ordre retentit, c'est finalement de la fierté qu'il ressentit Tadhg alors que Mathilda attendait qu'il amorce le moindre mouvement. Oui, sans doute que le sang allait couler, mais ce combat était quelque part un hommage que ce soit de sa part que de la sienne. Et il ne lui ferait pas l'affront de lui rendre la tâche plus facile. Il s'élança vers elle et enchaîna tout un tas de coups rapides et précis qu'elle fut capable de parer comme il s'y attendait. Elle le connaissait. Elle connaissait ses habitudes. Il finit par réussir à l'atteindre deux ou trois fois de suite, la surprenant par une tactique qu'il n'utilisait que peu. Mais elle reprit vite contenance et parvint à parer les coups suivants, et Tadhg en fut aussi fier que soulagé.

Autour d'eux, ce n'était que cris, braillements et jurons ; mais ils ne les écoutaient pas, obnubilés l'un par l'autre comme s'ils s'entraînaient ensemble. Bien sûr, cette fois-ci, ils devaient véritablement chercher à cogner, et ça changeait la donne.
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 139
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke

Age : 21 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, faible et découragée
Dialogue : #DC8E28

Re: All we do is win
ce message a été posté Lun 12 Juin - 13:35
Elle avait esquivé le premier coup avec la conviction intime que ce n'était qu'un retardement d'échéance. Comment aurait-elle pu battre un combattant aussi chevronné que le célèbre Tadhg Rosenberg ? Son maître d'art en personne. Les chances étaient faibles, comme le lui rappelait bruyamment le public, mais elle n'avait pas l'intention de se laisser battre aussi facilement ! D'abord parce que ça aurait été une insulte à son encontre ; il méritait qu'elle donne tout et crache son sang en essayant de gagner. Ensuite parce qu'il y avait le vieux schnock. Elle sentait son regard pesant et pouvait imaginer sans peine le traitement auquel elle aurait droit si elle perdait trop rapidement. Aussi paradoxal que ce soit, la sévérité de Mulciber augmentait avec le nombre de matchs qu'elle remportait, comme pour la punir d'avoir échoué si près du but. Dans d'autres circonstances, ça aurait d'ailleurs été sa motivation principale mais ce soir, seul son adversaire comptait.

Elle esquiva trois nouvelles attaques et finit par admettre - non sans fierté - qu'elle était peut-être plus douée qu'elle ne l'imaginait. Finalement toutes ces années d'expérience et d'observation payaient ; elle arrivait à anticiper ses gestes en surveillant la position de ses jambes et de ses épaules. Enfin, la plupart du temps en tout cas... il arriva tout de même à lui porter plusieurs coup, dont un au niveau des côtes où elle s'était déjà blessée récemment. Matt serra les dents mais se força à se remettre en position rapidement pour parer les prochains.

« Bats-toi !! »

Toujours les mêmes critiques, toujours les mêmes cris. Elle avait cessé d'y prêter attention depuis quelques années déjà, préférant de loin sa méthode ; fatiguer - ou agacer - l'adversaire et attendre un geste imprécis pour lui rentrer dans le lard. Mais elle doutait fortement que cela fonctionne avec Tadhg. Au contraire, c'était elle qui sentait la douleur et la fatigue pointer doucement le bout de leur nez. Il était temps d'agir, même si elle n'avait vraiment pas hâte de mettre un terme à leur ballet fracassant. Espérant qu'il serait bientôt essoufflé, elle esquiva un nouveau coup puis tenta d'abîmer le bras qu'il retirait aussi rapidement qu'il l'avait envoyé vers son abdomen. Il esquissa un mouvement d'épaule pour éviter l'attaque et elle cru y voir une ouverture. Matt se précipita dedans tête baissée pour frapper et parvint à le toucher ! .... avant de se prendre un coup en retour.

Merde ! Il y était pas allé de main morte ! Le souffle court elle recula, attendit qu'il refasse un pas, puis réattaqua aussitôt. Il fallait que ça s'arrête bientôt si elle voulait avoir une chance de gagner. Elle s'autorisa à prendre de plus en plus de risques, en jouant sur sa rapidité et sa souplesse, le toucha à nouveau mais se reprit une beigne quelques instants plus tard. Sa tête commençait à tourner un peu mais il était hors de question qu'elle lâche l'affaire maintenant. Hors de question qu'elle lui fasse honte. Elle s'accrocha et parvint à le toucher encore mais il lui rendait la pareille presque à chaque fois. Un joli filet de bave au bord des lèvres, elle lui adressa un dernier sourire provoquant, consciente que la fin était proche. Et si elle avait eu le moindre doute, les cris des spectateurs qui demandaient à leur favori d'achever l'autre lui auraient rapidement rappelé la réalité : il ne pouvait y avoir qu'un seul vainqueur.

 :: Royaume-Uni :: Londres