AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne un capitaine pirate avec le scénario d'Arsenia Sabordage, Dagobert Sabordage ! pirat
Des scénarios en folie
Rebelle-toi conte l'esclavage avec le scénario de Sheherazade Raviya, Ghassan Amhès !
Des scénarios en folie
Exprime rage et douceur avec le scénario d'Agapanthe Kirke, Warrick Kirke !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Des scénarios en folie
Vis ta vie de fugitif trublion avec le scénario de Vivienne McKay, Aaron Hopkins !

❝ Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 157
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles
ce message a été posté Sam 17 Juin - 12:29
Les yeux de la sorcière s’illuminèrent à la remarque de Vivienne. Elle tentait de l’insulter subtilement, la traitant de ringarde sans en avoir l’air, pour changer aussi rapidement le sujet. Heather, fut-elle attachée à rester à la dernière mode, à conquérir le terrain de la célébrité et ses pentes escarpées en escarpin dernier luxe, aurait pu en prendre opprobre. Ravaler une réplique cinglante ou lui couper la parole, se draper dans une glaciale désapprobation et prendre congé séance tenante -elle avait adoré jouer cette carte là, quelques années en arrière, mais il fallait bien placer ses cartes, ou l’on se ridiculisait plus que son adversaire- ; ou encore, sublimement, taper un scandale qui aurait amené un peu d’animation avant l’envolée tant attendue de la Chasse.

Mais là, dans cette clairière illuminée d’un soleil conciliant, tout ce que cette petite pique évoquait à Heather, c’est un amusement fantasque. Et le petit sourire, le regard rieur qu’elle glissa à Vivienne ne pouvait pas non plus tromper l’autre femme.
Elle avait très bien vu ce qu’elle avait fait, merci bien. Et lui accordait même ce joli coup, le lui faisait savoir. Seulement, elle n’en avait cure. Heather considérait qu’elle n’avait depuis bien longtemps plus rien à prouver à personne, encore moins côté style ou allure. Elle laissait les plus jeunes, les avides d’éternelle reconnaissance se déchirer sur ces sujets-là.

D’ailleurs, elle faisait son effet, à en voir la réaction de la jeune Carrow. Une admiratrice, visiblement, qui retenait son enthousiasme avec tout le joli contrôle enseigné aux femmes sang-pur. Mais l’éclat dans son regard, sa légère nervosité, ne trompaient pas.

_Ma chère… Je n’en doute pas. C’est un plaisir de vous rencontrer sur ce terrain un peu moins formel que nos réunions.

Elle se tourna vers le nouveau venu, le salua d’un signe de tête. S’il lui était totalement inconnu, il n’en était pas de même pour sa famille, ou les Macnair.

_Une première chasse aussi pour vous, donc ? Vous verrez, ça peut être très distrayant, Abel. Je ne vois aucun inconvénient à parrainer qui le voudra, mais je préfère m'en tenir à une personne à la fois. Elisabeth, si vous le souhaitez...? En tant que première arrivée, vous avez la priorité, bien entendu. . Même si je ne suis pas la personne à suivre si vous cherchez la compétition au score.

Pour cela, elle pouvait toujours diriger ces jeunes gens vers son mari, ou d’autres chasseurs forcenés qui mettaient un point d’honneur à attraper et abattre le plus de cibles possibles. Elle privilégiait la qualité de la sortie à la quantité de sang risquant de finir sur sa tenue, merci bien.
Tiens-toi à Carrow
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t854-elizabeth-carrow#10289
Messages : 173
Date d'inscription : 09/04/2017
Célébrité : Jessica de Gouw
Crédits : Myself

Double compte : Abbey Newton et Heden Khan

Age : 22 ans
Sang : Sang-pur
Statut : Célibataire
Métier : Directrice suppléante de la CBS
Baguette : Bois de vigne, 39 centimètres, souple et sans nœuds, comportant une épine de monstre du Fleuve Blanc
Epouvantard : Elle, folle et delirante
Dialogue : #FF0000

Re: Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles
ce message a été posté Ven 21 Juil - 23:49



Drôle de joute verbale qui l’instruisait là, sous ses yeux passablement nerveux, passant du visage de Vivienne Mckay à celui, aux yeux rieurs, de l’admirable Heather Blackburn. Son malaise presque évident de recroiser ainsi le cousin, et son ancien ami par ailleurs, de Sofia fut presque aussitôt évincé à contempler la sorcière, héroïne de tant de batailles et musicienne hors pair, pimpante dans ses atours, vintage peut-être mais d’une élégance folle – de celle qu’Elizabeth aurait voulu arborer, ou tout du moins paraître, si elle avait pu se le permettre.

Mais lorsque Heather se tourna vers elle, et lorsque l’invitation fut enfin comprise par son cerveau au ralentit, ce fut avec un léger frisson, et une envie féroce de s’esclaffer de joie, qu’Elizabeth s’inclina de moitié, surprise, émerveillée et effroyablement paniquée. Que n’allait-elle pas faire, en compagnie de Madame Blackburn, si ce n’est la ridiculiser ? Pour sûr, l’heure était aux maladresses, elle le sentait fourmiller dans ses veines, comme un vieux relent putride de malchance. Pourtant, domptant ses émois, et se confectionnant un rien de visage bien plus sobre pour lui répondre, ce fut à haute voix qu’elle s’exclama :

« La leçon sera aussi excellente que de nombreuses dispensées à Poudlard. C’est avec plaisir que j’accepte votre invitation. Je vous promets de ne pas vous faire ombrage, je doute d’être très à l’aise avec l’exercice mais… » Surtout, renchérir, et masquer son dégoût face aux moldus, sa peur aussi. « Cela ne peut être qu’amusant ! » Attraper, torturer, tuer peut-être, peu probable. Seulement, c’était ainsi et seulement ainsi qu’elle pouvait donner le change. Convaincre, être une bonne sang-pure.

« Nous ferons notre score avec tout notre mérite. Et cela nous épargnera quelques bouffées d’orgueil. Nous risquerions ainsi de faire des jaloux et je vois ici que vous commandez déjà l’attention… » Le sourire d’Elizabeth se fit à peine mutin. Et tendant le bras à Heather, espérant sans grande foi que cette dernière ne la repousse pas. « Y allons-nous ? Madame Mckay, Abel, c’est au plaisir que je vous dis à plus tard… » Un nouveau signe de tête et son regard bleu se tourna vers la monture de Blackburn.

Elle n’allait certainement pas monter là-dessous tout de même. N’est ce pas ?



L’ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Arsouille assumée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t86-arsenia-sabordage
Messages : 881
Date d'inscription : 04/09/2016
Célébrité : Audrey Fleurot
Crédits : Nerose

Double compte : Kiara Callaghan

Age : 33 ans
Sang : Basique 4
Statut : Veuve Rowle
Métier : PIRATE ! Chef du personnel de la Compagnie Sabordage.
Baguette : Bois de cornouiller, ventricule de dragon, inflexible, 33 cm.
Epouvantard : Un Kelpy
Dialogue : goldenrod

► Possède quelques tatouages, visibles ou non au premier coup d'oeil.
► Son débit de boisson couche la plupart des sorciers qu'elle rencontre.
► Quand elle commence à soupirer, mieux vaut arrêter de lui prendre la tête.

En ligne
Re: Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles
ce message a été posté Mer 9 Aoû - 11:36
Oh la la, j’avais fait mouche si j’en croyais l’expression de désespoir qui s’était affichée sur le visage de la gamine Yaxley. Et j’avais si bien visé dans le mile que la petite fille séchée avait laissé place à jeune femme outrée par mes propos, et une réponse bien plus sèche que voulue : voilà, enfin, on allait pouvoir s’amuser. Si je n’avais pas eu une once de bienséance, ah ah ah, j’aurais demandé un toast et une coupe de champagne bulleur pour juste détailler sa réaction. Comme devant un spectacle captivant et drôle. Malheureusement, la gamine n’était pas formée à la joute sur la durée, elle n’avait aucune endurance et elle avait tiré sa révérence après une micro-réplique qui ne m’avait clairement pas rassasiée. Par les baloches de Barbe Bleue, qu’est-ce qu’on allait encore s’emmerder !

Pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu’ils soient tous aussi soporifiques ? C’était une sauterie voyons ! Et rien de mieux que ça pour savoir qui sautait qui, ou qui le voulait en tout cas. Les bonnes vieilles habitudes se perdaient. Et personne d’autre n’avait encore pris le temps de répliquer. Tous amorphes. Coincés dans leurs bonnes manières imposées. Enfermés dans des rôles qui n’avaient rien d’excitant. Le pouvoir qu’ils disaient, le statut, les privilèges… Et l’ennui. L’enfermement. Le devoir. La mortitude de l’intérieur. Voilà ce qu’ils gagnaient tous à accepter leur condition sans broncher. J’avais touché du doigt ce monde gerbant et j’étais bien contente de ne plus avoir à m’y trouver. D’accord, beaucoup avaient été aussi heureux que moi de mon éjection par veuvage mais, putain, ce que c’était vachement plus bon de faire ce que je voulais quand je le voulais ! Je pouvais vivre ma vie, choisir ma voie. Le choix, c’était ça, la vraie liberté. Pas le pouvoir de décider de la vie des autres mais bien de la sienne. Ils étaient ridicules dans leur paraître, ils me faisaient pitié. Et je commençais à m’ennuyer à nouveau.

Vivienne McKay n’était pas loin, je n’attendais qu’une chose : le top départ de cette chasse pour aller la retrouver si jamais elle n’y participait pas. Avec le temps, cette femme s’était avérée être la seule de toute cette clique à être réellement digne d’intérêt. Même si elle était cinglée, elle avait au moins le bon goût de faire des choses qui sortaient un peu des sentiers battus. « Bon bon bon. Au moins, je suis à jour dans les fiançailles du moment. Enfin, il me semble. » J’allais demander au beau Lagides de m’indiquer laquelle était, à ses yeux au moins, sa promise mais je me retins. Parce que ce n’était même plus drôle. Si encore ils avaient réagi, mais non. Ils restaient tous là, les bras ballants, les lèvres entrouvertes. Pauvre société malade. « Je vous souhaite à tous autant de réussite sous les draps que dans vos vies ! » Je levai mon verre à nouveau plein et le bus d’une traite, avec classe, sans même lâche de rot sonore à la fin. Il fallait bien que la descente légendaire des Sabordage soient honorée et, surtout, affichée sans retenue.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 157
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
Re: Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles
ce message a été posté Mer 13 Sep - 16:48
Heather accepta avec plaisir le bras de la jeune sorcière, dont elle pouvait sentir la tension irradier à des kilomètres. Soit les mondanités étaient un réel calvaire pour sa compagne du moment, soit elle était réellement impressionnée par Heather elle-même.

Peut-être avait-elle peur de se ridiculiser, ou de commettre un impair quelconque. Mais l’ancienne chanteuse n’était pas là aujourd’hui pour se repaitre de ragots. Il fallait se montrer, oui, et profiter de la chasse qui serait surtout l’occasion d’une promenade un peu sportive dans les bois. C’est en voyant Elisabeth regarder d’un air incertain vers son Ethonan qu’elle s’arrêta en chemin.

_Possédez-vous une monture, pour la chasse, Elisabeth ? A moins que vous ne soyez venue dans l’espoir de la faire à pied ?

Son léger rictus déconfit pouvait passer inaperçu, mais Heather s’était fait une joie de pourchasser les quelques moldus du haut de l’étalon magnifique des écuries Blackburn. Seulement, il n’y avait pas grand intérêt à le faire à deux, et cela frôlerait un peu le ridicule que de faire monter la jeune sorcière avec elle. Si jamais elle savait monter. Elle pouvait toujours lui dire de suivre à pied, mais elle ne connaissait pas très bien la jeune femme, et Elisabeth ne s’était pas encore attiré l’opprobre d’Heather. Aucune raison de faire subir à une sang pur qui l’admirait autant ce traitement un peu humiliant.

_Ne vous en faîtes pas, si ce n’est pas le cas. Le temps est avec nous, et je peux tout aussi bien vous donner vos premières leçons le pied à terre. Ce sera plus divertissant que de vous voir courir après moi.

La pique était amicale, mais empreinte d’une petite moquerie. Comme un avertissement : un certain degré de familiarité était acceptable, mais il restait une distance à respecter. Même si elle était un peu intriguée par la jeune femme. L’attention et la passion qu’elle voyait dans son regard était un contraste direct avec la raideur de ses épaules, le ton contrôlé de sa voix.

Il y avait de quoi s’interroger, et Heather était terriblement curieuse de nature. Elle avait peut-être bien trouvé une compagnie idéale pour occuper sa journée de chasse.
Contenu sponsorisé
Re: Moldu'go ★ Champagne, petits fours et tripailles
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs