AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ un dernier bar avant la fin du monde ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers
La castafion
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t216-heather-blackburn#1641
Messages : 128
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Lana Maria Parrilla
Crédits : Mijy itashi

Age : 51 ans
Sang : sang pur
Statut : Mariée
Métier : chanteuse à succès, directrice d'une boite de production de disques
Baguette : Baguette de Chêne rouge, de 28 cm, très souple. Le bois est torsadé, légèrement incliné. Elle possède en son cœur un cheveux de Vélane.
Epouvantard : un kelpi
Dialogue : #990000

Fiche de Présentation
un dernier bar avant la fin du monde
ce message a été posté Sam 1 Avr - 23:46
Heather n'avait pas choisit le pub où elle avait donné rendez-vous à la jeune Olivia par hasard. Elle n'avait vraiment envie de parler affaire, ce soir, et en prime il n'y avait normalement pas grand chose à discuter. Grâce aux conseils d'Olivia, et son professionnalisme malgré son expérience limitée, la boite d'Heather avait remporté haut la main ce contentieux ridicule. Elle avait plus envie de se détendre que de revoir des détails qu'elle connaissait par cœur, voir bavarder un peu avec cette jeune femme qui, sans la connaitre particulièrement, attirait une sympathie rafraichissante à l'ex-chanteuse.

Elle l'accueilli avec un sourire, et alors qu'Olivia s'installait, elle jeta un regard au dossier que l'avocate avait posé sur la petite table.

_Ma chère Olivia. Je vous remercie d'avoir accepté ce rendez-vous après votre travail, c'est un plaisir de vous revoir.  Cela ne vous a pas trop dérangé j'espère ? et surtout ne vous en faites pas, je viens à peine d'arriver.

Elle se donnait toujours la peine d'être un rien en avance, avec les personnes en tous cas qu'elle estimait. Arriver en second, elle le réservait à ceux auprès de qui elle voulait se faire désirer. Ou qu'elle voulait ouvertement mépriser, mais ici ce n'était absolument pas le cas. Elle se permis de poser la main sur la pochette contenant les conclusions du jugement. Elles avaient le temps avant d'aborder ce genre de sujet.

_Si ça ne vous dérange pas, avant de devoir nous replonger dans tout ça, nous pourrions prendre un verre, et discuter un peu ? Je ne vous pas vous retenir plus que de raison, c'est adorable à vous de m'avoir apporté votre aide. Mais autant allier l'utile à l'agréable. il parait que les cocktails de cet établissement sont des plus prisés.

C'était un peu étrange, quelque part, cette entrevue entre le professionnel et le mondain, hors de tout rapport avec les évènements problématiques de ces derniers mois. Comme si rien ne c'était passé, et que les passants, sorciers comme moldus qui suivaient leurs maitres avec déférences, n'avaient jamais eu vent de quoique ce soit qui aurait pu menacer leur quotidien. ça n'en finissait pas de surprendre Heather, comme si ces deux mondes, ceux où ils combattaient la nuit sur des plages déchaînées, et celui où elle prenait avec une jeune avocate un verre pour fêter la fin d'une procédure judiciaire ennuyeuse, n'existait pas dans la même dimension. Peut-être qu'un charme géant couvrait tout leur pays, qui sait ? Elle aurait le croire. Mais elle savait trop bien que ce n'était pas le cas. Elle avait l'impression de sentir encore ses blessures, guéries pourtant depuis des jours grâce aux sorts précis de sa médicomage de belle-mère, la tirailler quand elle repensait trop à cette nuit là.

Alors... Oui, ce rendez-vous était une bonne chose. Elle pouvait, en ce début de soirée, et alors qu'un serveur venait s'enquérir poliment de ce qu'elles voulaient boire, prétendre que sa vie n'avait pas changé, et qu'elle n'avait plus à sentir de menace peser sur leur société enfin. En. Paix.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 517
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : eriam ♥

Age : vingt-trois ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

En ligne
Re: un dernier bar avant la fin du monde
ce message a été posté Mar 20 Juin - 23:49
« Pas le moins du monde et tant mieux si vous venez d’arriver, j’aurais détesté vous faire attendre. » Je lui rendis un sourire poli, installée en face d’Heather. Je commençais à sortir certains documents de mon dossier lorsqu’Heather m’interrompit dans mon élan. Surprise, je la regardai une poignée de secondes sans bouger avant de lui répondre. « Euh oui, oui, bien sûr. C’est bien normal de vous avoir aidé sur cette affaire, tout en me changeant du quotidien. Et puis si les cocktails de l’établissement ont une aussi bonne réputation, il serait bête de nous en priver. » Je lâchai un petit rire alors que je me repassai rapidement la scène qui venait de se dérouler. J’avais dû ressembler à un poisson rouge hors de son bocal en la fixant de cette manière. Bien joué, Olivia.

Je me résolus à ranger mon dossier et son contenu dans mon sac et pris la carte des cocktails en face de moi. Comme si tout était normal. Comme si j’étais de sortie avec une amie de longue date. Comme si je n’avais pas vécu une attaque contre des moldus sous une météo plus qu’exécrable avec un monstre géant quelques jours auparavant. Comme si nous n’étions pas au début d’une période très troublée en somme. Heather, comme ma mère, avait connu la guerre avec les Phénix et la division des Mangemorts. S’étaient-elles croisées ? Etaient-elles du même côté ? Ce n’était pas vraiment une période dont on parlait désormais. J’avais beau avoir grandi avec les histoires de mes parents, je n’avais pas non plus eu tous les détails. Mais l’heure n’était pas aux questions et questionnements sur le passé.

Je reportai mon attention sur la liste des cocktails, sans grand succès. Ne servait-il pas de la Bièraubeurre ? Il fallait croire que non. Aucun des cocktails ne me parlaient réellement, me faisant me rendre compte que les boissons alcoolisées lors des banquets sangs-purs manquaient donc cruellement d’originalité. Du champagne, du Whisky Pur Feu pour les plus téméraires et de la Bièraubeurre pour ceux l’étant beaucoup moins – ou pas en âge. « Ma question risque de sembler idiote mais… » Je sentis le rouge me monter aux joues, tant j’avais l’impression de passer pour une greluche de bas étage en demandant cela. « Quel cocktail me conseilleriez-vous ? Aucun ne me parle réellement et je suppose que l’on a bien dû vous en conseiller quelques-uns en même temps que ce bar, non ? » Je regrettais en cet instant ne pas avoir gardé mon dossier au moins sur mes genoux. Le stress m’envahissait légèrement tant j’avais l’impression de m’enfoncer plus qu’autre chose. J’avais l’impression de retomber en enfance, loin d’avoir confiance en moi et un peu naïve sur les bords. Avoir le dossier en guise de poids sur les genoux aurait au moins réussi à les empêcher de bouger automatiquement. Mon état était-il une sorte de contrecoup de la fatigue ? Ou alors de cette première mission avec les Mangemorts contre vents, moldus fous et marées ? Ou un mélange des deux ? A croire que cette envie de normalité pour une seule soirée allait rapidement tomber à l’eau si je continuais sur ce chemin.
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Les sept quartiers