AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ f - Bérénice Kirke - Mangemort ou neutre - magicovétérinaire // Lily Tomlin (neg.) ❞
 :: Création de Personnage :: Coup de pouce :: Scénarithèque
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 223
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 35
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

f - Bérénice Kirke - Mangemort ou neutre - magicovétérinaire // Lily Tomlin (neg.)
ce message a été posté Lun 3 Avr - 15:53
Bérénice Kirke
FT LILY TOMLIN

Date de naissance Janv-aout 1975 Statut du sang basique rang 4 Statut civil mariée deux enfants Activité professionnelle magicovétérinaire Faction mangemort ou neutre

Caractère C'est une femme pleine d'amour (en tout cas pour sa famille). Elle a des liens très fort avec son mari, ses enfants et les d'Agrigente.
Elle a une âme d'artiste ayant baigné dans un milieu très littéraire durant son enfance.

Once upon a time

Bérénice Kirke est née Bérénice d’Agrigente à Saint-Jean Pied de Port en 1971. Grandissant dans une telle famille, il va sans dire qu’elle se passionna rapidement pour les arts et la littérature. Un pinceau dans une main, un roman dans l’autre, affublée d’un tutu, elle aimait parler philosophie. C’était une vraie d’Agrigente éduquée dans les traditions familiales.

Elle passe son enfance en France et intègre en 1986 l’école de Beauxbâtons où elle passe de merveilleuses années. Elle est très intéressée par le soin aux créatures magiques et décide de devenir magicovétérinaire. Elle finit sa scolarité avec de très bonnes notes, notamment en soin aux créatures magiques et peut donc en 1993 démarrer son apprentissage de magicovétérinaire.

Elle travaillera d’abord à Beauxbâtons sous la tutelle du garde-chasse. Elle est passionnée et travailleuse. En 1994, on l’invite donc à accompagner les élèves au tournois des trois sorciers pour s’occuper des Palominos ailés.  

La famille d’Agrigente est très étendue et pourtant très soudée. Les parents de Bérénice contactent la branche de la famille anglaise pour qu’ils veillent sur leur petite fille adorée. Hyperion d’Agrigente y répond favorablement et Bérénice a pu passer quelques weekends et une bonne partie des vacances chez eux. Elle s’occupe de ses petits cousins Tirésias et Héraclès alors âgés de 8 et 3 ans en leur faisant travailler leur français. Elle discute énormément avec Hyperion. Avide de connaissances, il ne se lasse pas de l’écouter parler de la France et des magiciens célèbres allant de Renoir à Van Gogh en passant par Simone de Beauvoir. Les Pyrénées lui manquaient, pourtant, elle se sentait chez elle avec sa famille anglaise. Il règne l’atmosphère typique des d’Agrigente : une bonne dose de curiosité mêlée de sérénité, une pincée de bienséance le tout surmonté d’un accueil qui peut paraitre froid aux inconnus, mais si chaleureux aux yeux de Bérénice.

Elle retourne en France à la fin du tournois des trois sorciers. Elle est perplexe quant à la fin des événements, mais se dit qu’il avait déjà été annulé des années plus tôt pour des raisons similaires.

Elle retournera plusieurs fois par ans chez Hyperion qu’elle considère à présent comme son oncle. Elle lui apporte à chaque fois un plateau de fromage très fourni et des petits plats traditionnels mijotés par ses parents inquiets de l’alimentation britannique.

En 2000, elle décide de s’installer définitivement en Angleterre où elle ouvre son propre cabinet de magicovétérinaire à Pré-au-lard où elle s’occupe principalement des animaux fantastiques domestiques tout en gérant ponctuellement des urgences dans la forêt interdite.

En 2002 lors d’un congrès sur la classification des créatures magiques, elle rencontre un charmant jeune homme. Il est beau, charismatique, drôle, aventurier, intelligent et porte le nom de Kirke. Ce fut le coup de foudre et ils se marièrent dans l’année.

Si pour elle le statut du sang n’importait pas, elle s’aperçu rapidement que ce n’était pas le cas de son mari. Il lui avoua même que si elle avait eu un rang inférieur, il ne l’aurait jamais épousé. Il voulait des enfants pour purifier le nom de Kirke, elle voulait des enfants pour… avoir des enfants. C’était leur projet. Son mari expliqua longuement à Bérénice l’importance du statut du sang, il lui démontre tous les privilèges que pourront avoir leurs enfants.

Si Bérénice n’a jamais rencontré de soucis en tant que descendante d’une des plus vieilles familles sorcière, ce n’est pas le cas de ses confrères et consœurs au sang impur. Avec l’avènement du Lord s’était accentué la suprématie des sang-purs. Bérénice pensait que quelqu’un comme Celui dont on ne doit pas prononcer le nom comprendrait ses descendant, même impurs, mieux que quiconque : Ils descendraient d’une grande lignée de sorciers comme lui était l’héritier de Salazar Serpentard.

Pourtant, en discutant avec son époux et sa belle-famille, Bérénice prit conscience que si ses enfants pourraient profiter de l’histoire et de l’amour des d’Agrigente, ils n’en porteront pas le nom : ils seront des Kirke, issues d’une famille sorcière relativement jeune. Elle aimait son mari et plus encore les enfants qu’elle n’avait pas encore. Il fallait donc qu’elle ait des enfants, de préférence des garçons, élevés dans les meilleures conditions pour être de parfaits sangs-purs. Avec les avantages et les contraintes que cela comportait.

A l’âge de 30 ans, elle eut donc son premier enfant, Warrick. Elle adorait son rôle de maman. Elle l’aimait, le choyait, rien n’était trop beau pour son bébé d’amour. Elle voulait être la meilleure mère possible et parfois, pour ce faire, il fallait être dure. Il fallait préparer son fils au monde des sorciers et être exigeante avec lui. Il devrait se fondre dans la masse des sangs purs et il fallait le lui apprendre dès le plus jeune âge.

Avec l’arrivée de Warrick, l’envie d’un deuxième enfant se fit sentir pour son mari et elle. Malheureusement, ce fut plus difficile que prévu et quelques années passèrent sans résultat. Mais ils n’abandonnèrent pas. Ce désir était fort et la famille Kirke était plus qu’insistante, s’inquiétant de la fécondité du couple. Ils essayèrent d’abord des méthodes douces pour accroitre leur fertilité, sans succès. Alors ils se tournèrent vers des magies plus obscures, des méthodes dont on ignore encore les effets secondaires : plantes, sortilèges, potions, tout était bon à prendre. Six ans après la naissance de Warrick, une petite fille vint au monde. Ils l’appelèrent Agapanthe, du nom de la plante qui, selon eux, les rendit fertiles.

Leur fille poussa un premier cri, plus proche de celui de la mandragore que celui d’un bébé. Bérénice sut alors que leur démarche pour procréer ne serait pas sans conséquences. Ils ne tentèrent donc pas d’avoir d’autres enfants, se satisfaisant des deux merveilles qu’ils avaient déjà.

S’ils étaient exigeants avec Warrick, ils étaient bien plus laxistes avec Agapanthe. Ils sentaient qu’elle était différente, qu’elle demanderait une attention toute particulière. Il y avait aussi le remord. La culpabilité de lui avoir imposé cette vie. S’ils ne s’étaient pas autant acharnés, elle ne serait sans doute pas née. Mais que vaut-il mieux : Ne pas naitre ou vivre en sachant qu’on sera toujours considérée comme une folle ?

La mort de Voldemort fut un choc pour toute la famille. Ce fut le sujet de conversation principal à la maison pendant plusieurs semaines. De plus, la date coïncidait avec l’anniversaire d’Agapanthe. S’en sont suivi les guerres civiles. Bérénice rejoint les rangs des mangemorts avec son mari. Elle s’engagera également lors du projet filet du diable.

Lorsque les moldus furent asservis, elle en offrit vingt à Agapanthe pour son vingtième anniversaire. Elle les tua tous dans d’atroces souffrances. Bérénice a vu bien des horreurs auprès des mangemorts, mais elle n’aurait pas cru sa fille capable d’autant de froideur. Qu’avait-elle fait ? Elle avait créé un monstre.

Après de départ de la maison de Warrick, partit vivre sa vie de poursuiveur dans l’équipe nationale, la famille se prit une petite maison sans prétentions à Avalon. Bien sûre, Warrick avait toujours sa chambre et y était le bienvenu. Bientôt, il rencontra sa compagne et Bérénice devint grand-mère. Il ne revient qu’à de rares occasions mais les d’Agrigente ont l’habitude des réunions de familles et Warrick ne fait pas exception à la règle.

Quant à Agapanthe, ses parents ont voulu lui trouver un bon mari. Qu’elle puisse avoir un semblant de normalité dans sa vie. Ils organisèrent à la maison de somptueux diners, invitant tous les sang-purs d’Angleterre à la recherche de l’homme qui pourrait aimer leur fille. Ses dîners se terminaient inlassablement de la même manière : L’invité s’enfuyant à toutes jambes dans les rues d’Avalon pendant qu’Agapanthe sirotait son jus de citrouille : « Ben, quoi ? ». Sentant que ce genre de fête ruineraient la famille, Bérénice abandonna l’idée de la marier, en espérant tout de même qu’un jour, quelqu’un serait assez fou pour l’aimer.

Entre les dizaines de moldus dans la cave, ses plantes si imposantes qu’on ne pouvait se déplacer dans la maison sans une machette et les nombreuses plaintes de son frère « Maman ! Il y a encore un griffon sur mon lit !! ». Bérénice incita fortement Agapanthe à se prendre une maison à la campagne. Ils lui offrirent donc une petite chaumière dans les bois, qu’elle renomma « Bourg-caca » juste parce qu’elle trouvait ça drôle. Ce genre de blague de mauvais goût aurait pu faire rire Bérénice. Mais ce n’était pas une blague... Bérénice a toujours du mal à crier « bourg-caca » dans la cheminée lorsqu’elle va rendre visite à sa fille.
S’en suivent des années paisibles à Avalon. Les deux enfants ont quitté le nid. Elle continue son travail de magicovétérinaire, joue son rôle de grand-mère à merveille, se passionne pour les arts, passes de bons moments avec son mari, se tient informé des résultats du quidditch pour encourager son fils et dévore chaque exemplaire du genêt à balais. Elle va souvent voir sa fille pour s’assurer que tout va bien pour elle.

En 2045, après l’incident de Tinworth, la marque des ténèbres se réveille. Va-t-elle répondre à l’appel ?

Agapanthe Kirke (jouée) : C'est sa fille chérie d'amour.
Même si elle ne la comprends pas toujours elle l'aime de manière inconditionnelle. Elle est très protectrice envers elle et même si Agapanthe estt aujourd'hui indépendante, elle ne peut s'empêcher d'avoir un œil sur elle.




Warrick Kirke (scénario) : C'est son fils chéri d'amour. Elle est très fière de lui, de son parcours. Même si elle n'a pas toujours été une mère idéale, même si elle a beaucoup douté, aujourd'hui elle voit ce beau jeune homme qui a réussi et elle se dit qu'elle ne devait pas être si mauvaise que ça. Elle le voit moins qu'Agapanthe car il voyage beaucoup à cause de son travail et que lorsqu'il est en Angleterre il privilégie le temps qu'il peut passer avec sa femme et ses enfants.




Altair H. Kirke (joué) : A développer.





Hyperion d'Agrigente (jouable) : C'est son oncle. Oncle lointain, certes, mais il est pour elle son oncle le plus proche. Ils se voient encore beaucoup et elle est invitée à tous les repas de famille des d'Agrigente anglais. Elle lui doit beaucoup, c'est grâce  à lui qu'elle en est ici.





*** Kirke (jouable) : C'est son mari. Elle l'aime beaucoup et ils ont beaucoup d’influence l'un sur l'autre.





Famille d'Agrigente (jouable) : La famille, chez les d'Agrigente, c'est important. Soyez à l’affût de tout nouveau joueur de cette famille car vous aurez très certainement un lien


Ce personnage a été créé par Agapanthe Kirke. C'est un scénario dont le nom est Non-négociable mais le prénom est Négociable et dont l'avatar est Négociable. Merci de respecter son choix et sa vision du personnage.
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 223
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 35
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

Re: f - Bérénice Kirke - Mangemort ou neutre - magicovétérinaire // Lily Tomlin (neg.)
ce message a été posté Lun 15 Mai - 0:46
Recherché mort ou vif


Je m'étais dit que je n'allais pas trop m'étendre sur sa biographie et j'ai écris des tartines  

En soit, j'ai parlé de beaucoup de choses, mais c'est aussi parce qu'elle a 70 ans la vioque... Et puis, j'étais inspirée  

Après, il y a beaucoup de choses négociables. Seule la partie sur l'enfance d'Agapanthe ne l'est pas car cette relation a influencé mon personnage. Cependant, la relation qu'elles ont depuis qu'Aga a quitté le cocon familial peut être totalement différente !
Pour tout le reste, s'il y a des choses qui ne vous plaisent pas dans son passé, vous pouvez les mettre à votre sauce tant que ça reste cohérent avec l'idée générale du personnage.

Pour ma part, il y a trois points que j'ai voulu mettre en valeur dans ce scénario :

  • Son arrivée en Angleterre et sa relation avec les d'Agrigente anglais
  • Le moment où elle bascule vers l'envie d'une lignée de sang-purs peu commune aux d'Agrigente
  • Sa relation avec Agapanthe et sa culpabilité face au caractère atypique de sa fille. En découle une relation très différente avec ses deux enfants.


Je pense que ce scénario peut être intéressant tout d'abord parce qu'on manque de vieux ^^ (à part Wilfric, il n'y a pas grand monde...). Ce qui veut dire qu'elle a vécu beaucoup de choses, qu'elle a connu le monde sorcier d'avant Voldemort, qu'elle a même croisé Harry Potter au tournois des trois sorciers (même si elle n'en a surement eu rien à foutre). Et même si elle était en France et très jeune, elle a connu la chute de Voldemort en 1981. Elle a vu toutes les évolutions du monde sorcier du premier règne de Voldemort à la bataille dans les mines d'Ensinis. Je me suis peu étendu sur ses sentiments face aux divers évenements, mais ça fait une vie bien remplie, non ? Il y a moyen d'écrire des trucs chouettes !

Elle fait à la fois partie de la famille des d'Agrigente et de celle des Kirke. Donc plein de liens à créer. Et mon petit doigt me dit qu'un lien avec un certain Diomède d'Agrigente va bientôt pouvoir se faire.
Aussi, elle a quasiment le même âge que Mervyn Karke, ça peut être intéressant si vous voulez jouer une mangemort. Sachant qu'elle a du croiser sa femme et actuelle directrice de Poudlard, Elena Kark, lors du tournois des trois sorciers.
J'ai pensé ses liens par rapport à sa famille. Mais elle n'est pas que fille, nièce, épouse ou mère. Elle peut être une femme très influente comme quelqu'un qui mène une petite vie tranquille, à vous de voir. En tout cas, je suis sûre que moult liens pourront étoffer votre personnage.

Voilà, je pense donc que, malgré le pavé que j'ai écrit, ce personnage peut être encore bien étoffé et qu'il y a encore toute sa personnalité à développer, sa vision du monde, ses relations, etc.

Je vous mets quelques petites choses qui peuvent vous être utiles pour vous approprier la vieille :

Chronologie:
 



Liens utiles:
 

Je pense que vous avez toutes les cartes en main pour faire de ma môman un super personnage. N'hésitez pas à me MP, voir à me harceler si vous avez es questions Wink
 :: Création de Personnage :: Coup de pouce :: Scénarithèque