AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Sam 8 Avr - 19:18

17 mars 2046

Saint Patrick était sans doute la fête qui trouvait le moins d’intérêt aux yeux d’Adara : d’origine suédoise, la famille Dragenvann n’avait cure des fêtes irlandaises. Ils n’étaient même pas catholiques, au fond. Si on leur demandait, les Dragenvann étaient plutôt attachés à leurs racines vikings et auraient été plus enclins à célébrer Thor ou Odin, ou Ostara, si déja... Cependant, toutes les fêtes avaient un dénominateur commun qui les rendaient transculturelles : l’alcool coulait à flot, et on oubliait gentiment les déboires du quotidien. Quoi de mieux pour une troupe de clandestins plus ou moins reconnus ?

Elle avait donc profité de l’occasion pour aller se changer les idées. C’était samedi, fermer la pépinière n’avait rien d’anormal. Elle avait donné l’autorisation à ses Moldus de s’absenter, officiellement pour aller profiter des animations au centre de divertissement Moldu local. Elle les avait équipé d’un traceur magique qui ne manquerait pas de l’informer s’ils se rendaient à un autre endroit que ceux qu’elle avait choisi. Dans le cas de Fergus, ca incluait l’endroit de la fête. Elle ne lui avait pas demandé s’il souhaitait s’y rendre, car il semblait plutôt enclin à retrouver ses semblables pour d’autres célébrations. Grand bien lui fasse…

Quoi qu’il en soit, elle avait transplané à proximité de la fête et avait terminé à pied. Elle était venue seule, se doutant qu’elle ne manquerait pas de trouver de la bonne compagnie. Trinquant de ci, de là, elle avait arpenté la maison un sourire aux lèvres. Elle avait récupéré un trèfle à trois feuilles enchanté, et s’était arrêtée pour prendre un bonbon Irlan’G. Dont personne ne lui avait expliqué la malice. Après avoir bien sucé ledit bonbon, elle haussa des sourcils appréciateurs :
« Ils sont vraiment délicieux ! » avant d’écarquiller les yeux et de se plaquer une main sur la bouche, car elle venait de s’exprimer avec un accent irlandais des plus marqués. Facon campagne profonde.
Elle se tourna pour chercher un soutien moral du regard et tomba sur Adem… Formidable… Le Moldu de l’Inquisition ne manquerait sans doute pas une occasion de rabaisser une sorcière. Les yeux grands ouverts, cherchant une échappatoire pour ne pas ouvrir la bouche - espérant que le Moldu ne l’ait pas déjà entendue... Et oubliant quelque peu qu'il n'était peut être pas d'humeur festive...
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mer 12 Avr - 19:10

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


Saint Patrick. Celui-ci ou un autre, j'ai compris depuis longtemps qu'aucun pieux n'allait nous sauver. Oliver est déjà considéré comme un saint par de nombreux membres de l'Inquisition. Est-il plus aimé de dieu, son jugement est-il plus juste sous prétexte qu'il est plus fervent croyant ?

Il apporte l'espoir et le courage, il est une arme non négligeable à notre cause. Mais il ne nous sauvera pas. Pas seul. J'aimerai que chaque âme qui prend part au combat se sente unique, utile et faisant partie d'un tout qui nous dépasse.
Oublions les saints. Soyons humains et gagnons ainsi notre liberté...

Je lève mon verre à ma sœur, un regard au plafond, un triste sourire aux lèvres. Elle n'aurait pas aimé ce charlatan. Notre fête en revanche lui aurait fait du bien.
Elle aimait danser.

J'aperçois la jolie sorcière et fausse compagnie à mes camarades de table - sans regret - pour la rejoindre. Adara est une jeune femme que j'apprécie. Allez savoir, je ne suis pas uniquement sensible à son charme... Enfin je crois. Il y a de la noblesse dans ses convictions, je la sens même plus altruiste qu'elle ne veut le montrer. Je suis plus proche des personnes aux côtés desquelles j'ai combattu. Logique. Sav en fait partie, et m'est chère d'une autre façon. Je n'ai jamais combattu avec Mia, seulement contre elle, mais nous sommes complices, amis ?
Et bien Adara est la seule sorcière pour laquelle j'éprouve ce lien de frères d'arme. La moins hautaine des phénix que je connaisse, elle m'inspire confiance.

« Eh. Déjà ivre ? »

Je lui souris et indique une table libre sur le côté. Elle n'a pas l'air accompagnée et visiblement gênée.

« Je ne pensais pas qu'un bonbon magique puisse te surprendre. Tu bois ? »

Quelques boissons normales, des surnaturelles, il y en a pour les goûts de chaque rebelle, sorcier ou non. Forcément je m'abstiens de toucher à leurs trucs aux couleurs improbables et effets secondaires ridicules. Une bière reste une valeur sûre, je ne vais pas changer mes habitudes. Bien entendu, dans ces conditions d'esclavage et rébellion, les breuvages disponibles ce soir ne sont pas des plus fins.
On a appris à se contenter des plus simples mets.

Je ne m'attendais pas à trouver Adara ici. Est-elle venue pour se changer les idées ? Ou a-t-elle l'intention d'asseoir son implication dans la rébellion ? Quelles que soient ses raisons, la surprise est plaisante. Mes muscles et mes neurones se détendent, je souris à nouveau.

« Je ne vais pas pouvoir rester longtemps. Mais j'suis content de te voir. Tu vas bien ? »

Vivienne ne fait pas de moi un elfe de maison. Pour la simple et bonne raison qu'elle en a déjà. Le ménage et toutes tâches ménagères sont donc gérées par ces créatures. Je suis uniquement combattant. C'est amplement suffisant croyez le. Néanmoins, elle sait tout - ou presque - de mes allées et venues. Le Boutefeu reste mon meilleur alibi, je prétends aller m'entraîner dès qu'il s'agit de partir pour la NI...
Ce soir, je veux éviter de prendre trop de risques. Les derniers temps ont été durs.
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mer 19 Avr - 15:08
Ah bah en plus il avait décidé de venir la rejoindre tiens ! Plantant là ses camarades - sans doute de la Nouvelle Inquisition - il la rejoignit sans autre forme de cérémonie. Diantre, il allait surement se faire mal voir par ses paires s'il frayait avec "l'engeance souillée du mal éternel" ou tout autre discours grandiloquent et incompréhensible que Durham pouvait déclamer avec la ferveur du fanatique. Mais plus important encore, elle s'exposait d'autant plus au ridicule qu'il lui adressait la parole... Scrout, il avait entendu... De toutes les personnes présentes, il avait fallu que ce soit lui qui l'entende ! Mais au fait, pourquoi ce serait un problème ? Hum ? Ce n'était... qu'un Moldu... Avec qui elle avait failli se faire tuer. Deux fois. Et qui avait un sourire ravageur, au demeurant...

Elle était restée plantée là avec sa main sur la bouche un moment, avant de lui servir un sourire grinçant à sa remarque concernant son état d'ébriété.

" Non... "Elle fronca du nez en entendant son accent de plouc. Mais que pouvait-elle faire ? Elle n'allait pas rester silencieuse pendant une heure juste pour ne pas passer pour une débile aux yeux d'Adem. Quoique... Non. Et de toute facon, le mal était fait, n'est-ce pas ? " Je viens d'arriver, je n'ai pas encore approché le bar. "

Elle poussa un soupir contrarié lorsqu'il s'étonna qu'elle ait pu se faire surprendre par une friandise magique. En s'étonnant à part elle que les préjugés d'Adem puisse l'agacer.
" Tu sais, ce n'est pas parce que je suis une sorcière que je connais tout ce qui se fait de par le monde... " lacha-t-elle d'un ton cassant mais quelque peu atténué par l'accent irlandais." Je ne crois pas que tu maitrisais tout ce qui faisait le monde Moldu quand tu étais... " Elle s'arrêta au dernier moment en réalisant ce que sa remarque impliquait. Le dernier mot de sa phrase était libre, et ce pouvait tout aussi bien être un coup de poignard dans le dos tellement sa remarque pouvait être mesquine. Ce n'était pourtant pas son intention. " Excuse moi, je ne voulais pas... Désolée... "Et une nouvelle fois, l'accent factice pouvait faire douter de la sincérité de ses excuses. Elle était pourtant on ne pouvait plus sérieuse.

" Un Pur-Feu, oui. " Le traditionnel Whisky sorcier n'avait rien de bien original, et n'était certainement pas de la première qualité pour une troupe de clandestins, mais cela lui paraissait moins risqué que les trucs fluorescents qui passaient sous son nez.

Elle prit son verre et tourna un regard surpris lorsqu'il exprima son plaisir à la croiser. Il plaisantait ? Elle l'observa un peu en dessous et ne décela aucune ironie ni intention cachée. Diantre, il était sincère ? Revenue de sa surprise, elle réalisa qu'elle aussi était contente de le voir : après ce qu'ils avaient traversé ensemble, il avait quelque chose de rassurant, malgré ce qui pouvait les séparer. Elle lui rendit son sourire, plus naturelle.

" Moi aussi ca me fait plaisir de te voir. " Scrout d'accent, on aurait dit une bonne blague. " Ma foi, je continue mon petit train-train. La boutique tourne plutôt bien, d'autant qu'un bon client à moi m'envoie ses camarades potionnistes. Une clientèle pointue et exigeante, mais qui paie très bien. "Elle marqua un silence le temps de boire une gorgée de son verre et de tenter de deviner l'état d'esprit d'Adem. Comment s'était-il remis de leur mission de sauvetage ? Et de la mort du troupeau de Moldus ? Ne décelant rien, elle se hasarda à la question fatidique : " Et toi ? " Et puis en bonne idiote, elle eut la bonne idée d'ajouter une petite remarque piquante : " Tu ne restes pas longtemps ? Une petite Moldue qui attend dans un coin ? " N'imaginant pas une autre réponse - après tout, elle ignorait à qui il appartenait ou quelles étaient ses fonctions - , elle se surprit à ressentir une pointe de jalousie à l'idée que le Moldu puisse être attendu ailleurs. Sans doute l'effet de la perte déjà lointaine de son époux... Rien d'autre, évidemment...
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mer 3 Mai - 14:12

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


Qu'est ce qui peut tant la surprendre ? Que je vienne à elle ? Que je sois aussi poli qu'il est de coutume avec une sœur d'arme ? Je penche le visage sur le côté sans cacher mon amusement.
Amusement qui s'atténue aussi vite qu'il est arrivé. Je ne cherchais qu'à plaisanter.

" Tu sais, ce n'est pas parce que je suis une sorcière que je connais tout ce qui se fait de par le monde... " [...] " Je ne crois pas que tu maitrisais tout ce qui faisait le monde Moldu quand tu étais... "

« Libre ? »

Dis-je en terminant sa phrase. Non je ne connaissais pas tout du monde sans magie, on apprend tout le long d'une vie. À condition d'en avoir la liberté.

La sorcière mesure sa maladresse et je choisi de ne pas lui en tenir rigueur. Les temps sont difficiles, même pour quelqu'un de libre. Je sais que son investissement dans la rébellion est une preuve de courage qui demande nombreux sacrifices et une terrible prise de risques.

À ses mots suivants, vides de tout dédain, je souris sincèrement. Qui l'aurait dit, une sorcière est ravie de me voir ! Revoir. Nous sommes collègues et je suis heureux de constater que les missions partagées soient plus importantes que les clichés.

« À la tienne. »

Je lève mon verre avant de le porter à mes lèvres, marquant ainsi toute fin d'ambiguïté : je n'ai aucune animosité envers elle.

Ma condition d'esclave m'impose prudence et discrétion. Je dois partir, tôt, trop tôt. Mais suffisamment tôt pour éviter la colère de Vivienne.
C'est une logique bien différente qui traverse l'esprit de la jeune femme.

" Tu ne restes pas longtemps ? Une petite Moldue qui attend dans un coin ? "

« ... non. Pas que je sache ! »

Je fanfaronne, préférant m'amuser de sa nouvelle maladresse. Etre privé de liberté, c'est être privé de tout. On ne fait rien sans la liberté. Aucun amusement n'est autorisé, et les rares bienfaits accordés - un peu de sommeil, de nourriture - sont aussi fades que s'ils avaient été imposés.

« Mais si le destin veut me faire une charmante surprise en chemin... qu'il ne se gêne pas. »

Levant les yeux au ciel comme pour adresser une prière, je souris et bois une nouvelle gorgée. Heureusement, j'ai parfois - trop rarement - l'occasion de partager du bon temps avec une femme. Le contexte est rarement très romantique, encore moins guindé. Il n'y a plus un endroit où je pourrais inviter une demoiselle que je souhaite charmer... reste certains avantages, pas de perte de temps. Hem. Et même, le côté interdit a un parfum amusant quand on parvient à se déconnecter vraiment de la réalité.
Mais non, ma vie privée est d'une qualité qui laisse à désirer.

En voyant la mine d'Adara, je fronce les sourcils. Le ton qu'elle a employé en posant sa question m'est indéchiffrable. Je me sens pourtant obligé de préciser, en redevant sérieux :

« Je ne sais pas quel châtiment ma maitresse me réserve si elle découvre que j'ai échappé à sa vigilance. Voilà tout. Ça ne va pas ? »
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mer 3 Mai - 18:42
Il avait bien évidemment compris et complété sa phrase, et pourtant il ne lui en tenait pas rigueur. Quel étrange Moldu... Ceux de la Nouvelle Inquisition étaient en général moins amicaux avec les sorciers - en témoignait les discours grandiloquents de Durham - mais Adem, lui, semblait nettement plus fréquentable. Etait-ce le prisme des batailles menées ensemble qui lui donnait cette impression, ou bien avait-il vraiment quelque chose de particulier ? Adara aurait été bien en peine d'y répondre tant ses repères avaient été bousculés depuis qu'elle avait mis le doigt dans l'engrenage de la rébellion menée par l'Ordre du Phénix - et l'Inquisition. Elle qui n'avait eu au mieux qu'indifférence pour les Moldus - au pire mépris - se retrouvait à pouvoir appeler deux d'entre eux ses amis. Enfin Tadhg, c'était certain. Adem... c'était plus difficile à définir. Parce qu'il n'avait pas eu l'occasion de vraiment échanger, d'abord. Parce qu'il appartenait à l'Inquisition, ensuite : même s'ils partageaient le même but, il y avait dans le discours de leur leader quelqu'un chose d'indéniablement dérangeant. Enfin... Il y avait un "enfin"... Mais elle se voyait incapable de définir ce qu'était ce troisième point. Peut être une curiosité croissante pour le genre Moldu, qui lui était jusque là totalement étranger... Oui, sans doute...

En attendant, ils trinquaient. Et plaisantaient. La situation aurait pu paraitre normale s'ils n'avaient pas été clandestins dans une société qui les élimineraient sans s'émouvoir si on apprenait leurs projets. Et pourtant, malgré cette épée de Damocles sur leurs têtes, ils arrivaient encore à se comporter avec une certaine légèreté.
Et de fait, Adara sourit franchement tout en baissant le nez dans son verre en rosissant lorsque Adem suggéra au destin de lui fournir une distraction charnelle sur le chemin du retour. Quatre ans d'abstinence... En deuil, puis prise par le travail, sa fille, Adara n'avait pas recherché la compagnie des hommes pendant un certain temps. Et ensuite... Elle avait été incapable de retrouver le naturel, de comprendre le jeu de séduction, et encore moins de s'y adonner. Diantre, Darran avait fait tout le travail lorsqu'il l'avait courtisée, et même avant lui, la botaniste avait eu peu le loisir de s'exercer. Du coup, Adara n'était même pas sure de se souvenir de comment on faisait la chose... Oui, elle devait avoir beaucoup de la pucelle effarouchée, en cet instant...

Mais elle n'avait pas imaginé qu'Adem noterait un changement dans son attitude, elle leva donc sur lui un regard un peu penaud, ponctué d'une insulte en gaélique de son trèfle épinglé à son chemisier.
" Non ! Enfin, si... Ca va... C'est juste que... " Comment se tirer de ce mauvais pas ? Elle n'allait pas raconter à un presque inconnu qu'elle était abstinente depuis quatre ans ! Un Moldu en plus ! - genre ca fait une différence ! " J'aurais pensé que tu mettrais à profit ce temps de... heu... bah liberté... Pour... Rencontrer des femmes... Surtout quelqu'un comme toi... " La fin de sa phrase était un peu sortie toute seule, et à dire vrai, elle ne réalisait pas du tout ce que ca pouvait impliquer, ou dire. Inconsciente de la probable panade dans laquelle elle venait de se mettre, elle prit une nouvelle gorgée de whisky. Autant continuer la conversation, non ?
" Selon la personne qui... " Elle ravala le "te possède" plutôt mal venu pour passer à la suite de sa phrase. " ... j'imagine que ca doit impliquer une arme quelconque, pas forcément tranchante... Ou un sortilège particulièrement vicieux... " Elle repensa à la sorcière croisée dans la rue et qui lui avait infligé une belle humiliation. Sans se douter que cette charmante créature et la propriétaire d'Adem ne faisait qu'une seule et même personne.
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mar 9 Mai - 14:44

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


" " Non ! Enfin, si... Ça va... C'est juste que... [...] J'aurais pensé que tu mettrais à profit ce temps de... heu... bah liberté... Pour... Rencontrer des femmes... Surtout quelqu'un comme toi... " "

Bordel, je ne pige rien. Si il faut souligner un - et un seul - point commun entre les sorciers et nous, je dirais plutôt les sorcières et les non-sorcières, c'est bien leur capacité à être incompréhensible.
Fronçant les sourcils comme si cette mimique perdue allait m'aider à traduire et interpréter ses mots, j'attends qu'elle développe. Qu'elle argumente. Ou simplement qu'elle tourne ses phrases afin que je puisse les assimiler.
Qui comprendrait ce charabia ?

« Surtout quelqu'un comme moi ? »

Dis-je en reprenant ses mots, toujours incertains de leur signification. Ce pourrait être une boutade, les sorciers pensent peut être que les moldus sont de vrais lapins. A vrai dire je ne me suis jamais lancé dans une étude de leur vie sexuelle - dieu merci ! Mais de la part d'Adara, la remarque ne colle pas.
Alors c'est ma réputation ? Je passe pour celui qui saute tout ce qui bouge ? Bon sang, si ç’aurait pu être le cas à une époque, lorsque j'étais bien loin de la condition d'esclave, je ne vois pas comment je peux inspirer telle idée.
... J'ai l'air d'un pervers ?
Admettons. Adara voulait flatter mon charme. J'opte pour cette conclusion, à défaut d'avoir le fin mot de l'histoire.

Mon sourire s'étire un peu plus malicieux alors que la belle rebondit sur un autre sujet. Ah oui, Vivienne.
Les hypothèses qu'elle émet me font froid dans le dos.

" ... j'imagine que ca doit impliquer une arme quelconque, pas forcément tranchante... Ou un sortilège particulièrement vicieux... "

« Hm, qu'importe. Ce sera la surprise ! »

Mon sourire reste figé à mes lèvres. Pas question que la dure réalité n'efface mon humeur, pour une fois assez bonne. Grâce à elle ? Qui sait. Je me rapproche d'elle, sensiblement, en haussant un sourcil faussement accusateur.

« Et ta façon de le dire pourrait laisser penser que me torturer ne te déplairait pas. »

Une. Deux. Trois secondes. Les sorciers, l'humour, j'oublie toujours. En lui tapotant sur le bras dans un geste amical je secoue la tête et me sens obligé de préciser :

« Je plaisante, Adara. Bon, et toi alors, avec qui partages-tu ton temps libre ? Quel est ton genre de, divertissement ? »

Jolie, farouche, fière, courageuse, timide ? Sorcière avant tout. Mais Adara doit plaire. Non, elle plait. C'est sûr. Je ne serai pas étonné qu'elle reparte au bras d'un des sorciers ici présents ;
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mar 30 Mai - 22:55
Lorsqu'Adem releva le "surtout quelqu'un comme toi", Adara se figea. Merde elle avait vraiment dit ca à voix haute ? Et pourquoi avait-elle dit ca ? Elle fronça les sourcils, sourit, refronça les sourcils, resourit et essaya de comprendre le sens de ces mots qu'elle avait dit sans trop savoir ce qu'elle avait derrière la tête en les disant. Elle le regarda et réalisa qu'elle n'avait jusque là pas eu l'occasion de le voir tel qu'il était. Après tout, ils s'étaient rencontrés dans les mines, s'étaient revus en mission de sauvetage, de nuit, chacun pétri de ses préjugés dans des ambiances pour le moins tendus.
Mais là, ils étaient en soirée, organisée pour donner l'illusion que tout allait bien, qu'ils ne mettaient pas leur vie en danger à chaque seconde, et que donc ils pouvaient se détendre. Et se rencontrer vraiment. Elle n'aurait jamais imaginé avoir plaisir à fréquenter des Moldus, mais force était de constater qu'elle se sentait tout aussi bien entourée de gens, sorciers ou non, que dans n'importe quelle autre soirée exclusivement sorcière  Et qu'elle se fichait même de savoir qui était quoi. Étonnant...
Mais ca ne résolvait pas son problème immédiat : pourquoi avait-elle dit "surtout quelqu'un comme toi" ? Elle n'avait pas à regarder bien loin pour constater qu'il dégageait un charme certain, notamment du fait d'une certaine confiance en lui. Étonnant de la part d'un esclave dont la vie dépendait du bon vouloir d'un être tout puissant. Même là, alors qu'ils envisageaient les conséquences possibles. Adem avait aussi un sourire charmant. A dire vrai, à force de le regarder, elle sentait une certaine attirance se développer pour le Moldu.

Ce qui la prit au dépourvu : elle vivait seule, pour sa fille et l'entreprise familiale depuis suffisamment longtemps pour avoir oublié ce que c'était que ... Ca. Draguer. Charmer.

Ressentir.

Son cœur s'accéléra d'autant qu'Adem se rapprocha d'elle. L'air accusateur qu'il arborait ne changea rien à son trouble. A dire vrai, maintenant que la machine était lancée, elle eut même la pensée fugitive qu'il était sexy en colère.

Le silence qui suivi aurait du lui permettre de placer une plaisanterie douteuse dont elle avait le secret - torture, plaisir, un homme, une femme, tout ca... Il y aurait eu de quoi faire - , mais elle en fut incapable tant elle était troublée. Elle ouvrit vaguement la bouche mais elle n'eut pas le temps d'en placer une, car Adem poursuivit. Une plaisanterie. Bien sur, elle l'avait compris. Elle n'avait juste pas eu l'occasion de le lui faire savoir. Elle s'en serait remise rapidement, s'il n'avait pas aggravé son cas par un contact physique.
Oh my god...
Depuis combien de temps un homme ne l'avait-elle pas touchée ? Bon ok, il y avait eu Tadhg. Mais le contexte était différent, et Tadhg n'avait pas le magnétisme d'Adem - peut etre parce qu'il était plus intéressé par les hommes. Mais là, le geste d'Adem, pourtant innocent, déclencha un courant de frisson dans son bras.

Elle eut un petit rire coincé qui sonna sans doute un peu faux, mais qui lui redonna contenance.
" Haha oui, une plaisanterie ! Bien sur ! J'avais compris ! Haha ! " Bon, on se recentre siouplé ?! D'ailleurs ce fut assez facile, la question d'Adem fit retomber le soufflé aussitôt. Merde elle s'emballait pour un type - un Moldu en plus ! Ah bah si, les préjugés sont encore là tiens... - alors que Darran... Elle n'avait jamais éprouvé la grande passion des grimoires à l'amorantia pour son mari, mais elle était loyale, et Darran avait été un bon époux, tendre, attentionné, aimant...
Son regard se voila et elle prit une longue rasade de whisky avant de répondre.
" Mon temps libre est plutôt compté... Je m'occupe de ma fille quand elle n'est pas à Poudlard. J'ai la pépinière. Pas beaucoup de temps pour autre chose... " Elle marqua un silence, pensant avoir fait le tour quand quelque chose lui revint. " Ha si, je fais partie d'un club de danse ! "

Quelle idée géniale de l'avoir mentionné, n'est-ce pas ?
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Jeu 1 Juin - 17:50

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


J'essaye de plaisanter, quitte à paraître louche. Je parviens à sourire de mon statut d'esclave alors que je perds un camarade chaque jour, assassiné par ces montres qui ont droit de vie ou de mort sur la minorité. Oui nous sommes plus faibles. Juste plus faibles. Mais la première chose qui nous différencie des sorciers reste notre humanité. Eux n'en ont pas.
C'est ce que j'ai longtemps pensé. Puis certaines relations évoluent au milieu des alliances, et je me fais des amis. Disons, des camarades, parmi les sorciers eux-mêmes. En fin de compte ils sont comme tout groupe d'humains : relativement cons, influençables et peureux. Quelques uns sont naturellement généreux, braves, justes. Et une poignée tyrannique a réussi à imposer un système que bien peu ose critiquer.

" Haha oui, une plaisanterie ! Bien sur ! J'avais compris ! Haha ! "

Nos cultures sont différentes. Nos quotidiens, nos habitudes, nos modes de vie. L'humour n'échappe pas à la règle de ce qui nous oppose. Je restais persuadé que ma petite vanne serait au goût d'Adara.
Perdu.
Son rire sonne faux et je fronce malgré moi les sourcils, perplexe. Tant pis, je tâcherai de m'appliquer la prochaine fois.

Puisque mon temps libre n'est pas censé exister, je préfère orienter notre discussion sur le sien. J'ai toujours été curieux, c'est avec un réel intérêt que j'interroge la jeune femme. A-t-elle de nombreux courtisans ? Est-elle mariée ? Je sais qu'elle travaille dans je ne sais quel commerce magique et je mettrai ma main à couper qu'elle aime faire la fête.

" Mon temps libre est plutôt compté... Je m'occupe de ma fille quand elle n'est pas à Poudlard. J'ai la pépinière. Pas beaucoup de temps pour autre chose... "

J'ignorais ce point. Je ne sais que ressentir, ni comment réagir. Pourtant il n'y a rien de surprenant : les gens libres fondent des familles. C'est normal. Alors Adara est mariée ? Je chasse d'un mouvement de la tête le tableau que peint mon imagination. Ça me gêne, de la jalousie surement. Ce genre de choses, je ne les vivrai jamais.

« Oui, une vraie femme active. »

Je souris en espérant que ma remarque ne sera pas mal prise. Il n'y a rien de péjoratif mais sait-on jamais. Je n'ose pas l'interroger sur sa fille. Son âge, son père...
Heureusement pour moi, la belle me permet de changer de sujet rapidement.

" Ha si, je fais partie d'un club de danse ! "

« Vraiment ? Et tu me dis ça...sans craindre que je demande une démonstration ? »

Elle danse. Les sorcières dansent. Quelle danse ? Mon sourire s'élargit, un brin moqueur, toujours aussi curieux. Je balance mon regard un peu plus loin pour constater que le fond sonore n'a pas créé de piste de danse.
Pas de club pour moi, plus jamais. Mais j'ai su danser - au moins me faire cavalier d'une dame - et j'ai eu l'occasion de le faire quelques fois avec mes collègues de la NI. Rien n'est trop pathétique quand il faut se soutenir, se consoler.

J'avale une gorgée et me retiens de l'inviter.
Quel esclave fricoterait avec une sorcière ? Quelle sorcière se laisserait guider par un moldu ? Quels regards recevrait un pareil couple, même s'il ne s'agit que d'une danse ?

« J'aimerai bien te voir. »

Dis-je en regardant dans le vide, derrière elle.
La petite fête pour la Saint Patrick ne suffira pas à briser la glace entre les êtres magiques et les autres. Il est inutile de provoquer une esclandre, j'entends d'ici les moins tolérants crier au traitre et je vois déjà Durham lutter pour se contenir ! Mais Adara n'a peut être pas besoin de cavalier.

Mon regard revient dans le sien alors que je replace mon verre sur la table. Commerçante, maman, danseuse, épouse ? Rebelle. Je risque ma vie tous les jours, mais elle est tout ce que j'ai à perdre. Adara a tellement plus en jeu.
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Dim 18 Juin - 22:51
Elle s'en voulait de sa réaction. C'était totalement irrationnel, et surtout, elle était convaincue qu'Adem allait se méprendre sur son changement d'humeur. Et parlons franchement, ca la faisait chier. Mais pourquoi ? Après tout, ils étaient quoi... partenaires ? Alliés ? Amis ? C'était un Moldu, elle était sorcière, Phénix et Inquisiteur... quelle importance s'il était froissé ? Adara n'en avait aucune idée, si ce n'est que cette idée lui déplaisait. Scrout... Elle analyserait la chose à tête reposée - peut être.

Non parce que là, elle avait un autre probleme : évidemment, d'avoir parlé de danser, Adem lui parlait de démonstration. EVIDEMMENT ! Et en plus il se fichait d'elle, ou c'était juste une impression ? Cet espèce de sourire, là ? Sur lequel s'attardait son regard ? Et dont elle s'arracha un peu de force ? Pour croiser le regard d'Adem, perdu derrière elle. Elle se retourna pour constater que personne ne dansait.

" Huuum ? J'avoue que l'idée d'une démonstration ne m'était pas venue... Je pensais surtout qu'on avait une discussion badine sur ce que je faisais de mon temps libre... "

« J'aimerai bien te voir. »

" Quoi, danser ?! " Lacha-t-elle en revenant vivement à Adem, alors que celui-ci avait toujours le regard perdu derrière elle. Elle pouffa, un peu gênée, quand leurs regards se croisèrent à nouveau. " Je ne danse plus seule depuis que j'ai eu mes ASPICs, tu sais... "

Un ange passa. Pourquoi ne l'invitait-il pas ? Mauvais danseur ? Timide ? Surement pas... Alors quoi ? Parce qu'elle était sorcière ? Parce qu'il était Moldu ? Parce qu'ils n'étaient pas seuls ? Adem était-il donc homme a se laisser arrêter par ce genre de considérations ? Ou en fait, il s'en foutait simplement ? Adara n'aurait su le dire. Ni même savoir ce qu'elle voulait, elle. Ou si... Elle était venu passer un bon moment, et elle avait le sentiment que lui avait aussi besoin de laisser le monde extérieur... dehors...
Elle se pencha en avant, posa le coude sur la table et son menton dans sa main ouverte avec un sourire en coin.
" Tout dépend donc à quel point tu veux une démonstration... "

Merde, elle flirtait vraiment avec un Moldu ? Quelle importance ?
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Ven 30 Juin - 14:52

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


" Tout dépend donc à quel point tu veux une démonstration... "

Elle se penche, là, réduisant à peu de centimètres la distance entre nos visages. Je maintiens son sourire et accroche son regard avec amusement. Il ne s'agit que d'un jeu, mais un jeu péniblement trop rare. Dangereux, aussi. Adara est une femme libre, mère, épouse ? Sa nature lui permet quelques enchantements et sa bonté la poussée jusque dans la rébellion.
Moi, je ne suis rien.
C'est incroyable alors, la puissance avec laquelle je savoure ces instants d'évasion à la saveur agréablement charmante.

« Difficile à dire... voyons plutôt. »

J'attrape sa main en quittant mon siège et l'entraîne avec un rien d'autorité dans le geste. Mariée ou pas, Adara est seule ce soir et je me rapproche d'elle avec l'assurance virile de celui qui veut plaire. De celui qui sait plaire ;
Est-ce que je plais à cette femme ? Une sorcière ? Une alliée ? Une amie ? Je ne cesse de sourire et relâche un peu mon ascendance pour proposer, moins serein :

« C'est à toi de guider, alors. Je te suis, très chère. »

Dis-je en venant murmurer à son oreille.

On nous observe. Certains regards sont amusés, surtout alcoolisés. Les airs plus sévères viennent des plus peureux, des moins ouverts. Ils estiment que ce rapprochement est à la fois provocateur et risqué. Heureusement pour nous, en fin de compte, la plupart des gens nous ignorent - ou font comme si.
Personne ce soir n'est là pour se battre. Au contraire. Et personne ne gâchera la St Patrick. J'ai bien l'intention d'en profiter ;
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Jeu 6 Juil - 22:34
Un moment, Adara crut qu'il allait se dérober. Après tout, les circonstances n'étaient pas forcément au badinage, et ils avaient si peu en commun : ni le sang, ni la position sociale... Peut être un objectif commun, quelques situations dangereuses... Etait-ce suffisant pour imaginer un lien ? Possible... Les yeux dans les yeux, elle avait l'impression que oui. Mais quel lien ? Ils pouvaient n'être que des "relations d'affaires", mais Adara avait le sentiment qu'ils avaient dépassé ce stade. Quant à savoir où ils s'arrêteraient... Le sourire de la botaniste continua de flotter sur ses lèvres, mais son regard se voila légèrement : elle n'était pas familière de ce genre de jeu, encore moins des limites qu'il pouvait imposer, faute d'y avoir jouer, que ce soit avant son mariage ou depuis la disparition de Darran.

Elle s'apprêtait à reculer, prête à rompre une promesse qu'elle n'était pas sure d'avoir formulé, quand Adem attrapa sa main et l'entraina avec lui. Il respirait la confiance en lui et le charme, et elle était loin d'y être insensible. A dire vrai, l'assurance qu'il affichait la laissait le souffle court. Il se rapprocha d'elle pour lui parler doucement à l'oreille, déclenchant une vague de frisson dans sa nuque et parcouru sa colonne. Et il ne l'avait même pas touchée... Autant dire que ca promettait... Etait-elle tellement en manque ou y avait-il autre chose ? Elle se souvenait avoir réagit violemment lorsque Tadhg l'avait touchée... Oui, c'était sans doute le manque...

Elle baissa le nez pour cacher son trouble. Elle coula un regard en coin vers les gens autours d'eux, capta la surprise, la désapprobation, l'hostilité... Qu'ils aillent à Salazar ! Elle releva la tête et prit encore plus conscience de leur proximité.
" Il faut... placer ta main ici... " Joignant le geste à la parole, elle posa la main d'Adem sur sa taille. S'efforcant de calmer les battements de son coeur, elle croisa le regard d'Adem. " Prend ma main comme ca... Et ensuite... Bon on va commencer par les pas simples... " Doucement, elle le guida sur une série de pas en cadence avec la musique qui n'avait rien de romantique - un rythme festif irlandais est très éloigné de Bardon Vocadoux, célèbre chanteur sorcier connu pour ses chansons incitant à la sensualité... Pour les Moldus, la référence serait plutôt Barry White. Pourtant Adara n'avait pas l'impression d'une différence. Elle avait du mal à percevoir autre chose que la main près de ses reins et la proximité de l'homme au bout de la main.
" Est-ce que tu sens... le rythme ? " Demanda-t-elle, soufflant à son tour à son oreille.

Trop de temps seule, c'est pas bon...
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Jeu 13 Juil - 16:03

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


" Il faut... placer ta main ici... "

Rarement aussi obéissant, je dépose ma main sur la hanche de la sorcière, laissant discrètement ma paume rencontrer le tissu chaud, insistant surtout sur mon index et mon pouce comme si je tenais délicatement la jeune femme, par une pudeur nouvelle.
C'est peut être son statut de sorcière. C'est peut être le regard des autres. Ou simplement l'agréable chaleur qui nous enlace.

Toujours obéissant j'attrape sa main et me laisse diriger durant les premiers temps. La musique est plaisante, je n'avais pas fait attention. Son sourire, ce regard étonnamment troublé, je penche le visage sur le côté en interrogeant :

« Je sens le rythme, oui. Je te sens stressée surtout. »

Dis-je en l'imitant, me plaçant près de son oreille. La danse que nous partageons ne devrait pas engendrer un pareil essoufflement. Je sens mes doigts caresser doucement son flanc dans l'idée de la rassurer, je percute quand même que ce peut être d'autant plus frustrant. J'interromps le geste et ralentis volontairement mes pas, divisant le rythme par deux, pour prendre un air plus sérieux.

« Tout va bien ? »

J'ai déjà deviné la culpabilité d'une femme engagée, la timidité des premières fois, les hésitations devant ma réputation. Mais ces réflexes sont loin... L'esclavage a fait de moi un combattant, rien qu'un combattant. Mes relations avec la gente féminine sont trop rares et surtout trop animales pour que je sois encore en mesure de connaître chacun de leur ressenti ;

Avant de conclure prétentieusement que je lui plais, je veux m'assurer que tout va bien de son côté. Vis à vis de son mari... J'apprécie Adara, je m'en voudrais de la blesser, d'une façon ou d'une autre.
Paradoxalement, si je la soupçonne engagée, je n'ai pas envie d'interrompre ce petit jeu.
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Sam 15 Juil - 16:23
Oh toute puissante Morgane... Elle avait dégluti difficilement quand il avait délicatement posé sa main sur elle. Elle ne s'était pas vraiment attendu à cette douceur. Elle aurait d'ailleurs été bien en peine d'expliquer ce qu'elle avait imaginé, mais toujours est-il que la délicatesse d'Adem la dérouta. C'était peut être la détermination dont il avait fait preuve dans les mines... Elle ne l'avait jamais considéré comme quelqu'un de doux, et n'y était donc pas préparée. Et puis bon... Ca restait un homme qui la tenait, et qui aaaah ! La caressait doucement ! Une nouvelle vague de frisson la parcourut, et elle ferma les yeux le temps de reprendre contenance, son souffle, ses esprits et PUNAISE mais l'abstinence, c'est le mal en fait !

Ah et en plus il a perçu son trouble... En même temps, tu es tendue comme un arc, Adara... Elle réalisa qu'il avait pris le contrôle lorsqu'il ralentit le rythme de leurs pas. Il avait cessé sa caresse - Adara s'en sentit frustrée et soulagée à la fois - et le ton qu'il prit en lui demandant si elle allait bien était d'une telle sollicitude qu'elle se sentait obligée d'y répondre. Elle n'en avait pourtant pas envie : même si l'ombre de Darran planait sur ce moment, il était suffisamment intense en l'état pour maintenir son époux disparu à distance et qu'elle profite de l'instant présent. Alors que si elle parlait de lui, elle avait l'impression qu'une barricade allait apparaitre entre Adem et elle, brisant irrémédiablement le charme pour ce soir - peut être pour toujours. A cette idée, Adara ressentait une incompréhensible tristesse, le regret de quelque chose qu'elle n'identifiait pas - et aussi une révolte surprenante.
Elle fut tenter d'éluder le sujet, mais elle sentait qu'il était déjà trop tard, en tout cas en ce qui la concernait.
Elle croisa le regard d'Adem et eu un sourire un peu contrit.
" Oui... Non... je veux dire... " Elle leva un peu les yeux au ciel, cherchant ses mots. " Ca fait longtemps que je n'ai pas dansé avec quelqu'un d'autre que mon mari... Enfin, je danse au club avec d'autres hommes, mais ce n'est pas pareil... " La nuance était difficile à expliquer, et pourtant elle était là. Peut être parce que tout ses partenaires au club avaient connu Darran n'y avait-il pas d'équivoque ? Alors que Adem, entre autres aspects de sa vie, appartenait à l'après.
Elle eut un nouveau sourire un peu triste en levant une épaule, anticipant la question qui ne manquerait pas de suivre : après tout, quitte à gacher le moment, autant aller jusqu'au bout.
" Il a disparu il y a quatre ans en Inde. Personne ne sait où exactement... Depuis... " Nouveau haussement d'épaules, une certaine tristesse dans le regard. " Je te l'ai dit... je travaille trop et je m'occupe de ma fille. Et de mon père aussi... Il ne s'est jamais remis de son séjour à Azkaban, et encore moins de la mort de ma mère... "
Ce n'était pas pourtant à cause d'un amour passionnel qu'elle aurait porté à son mari qui l'avait tenue recluse : elle avait épousé Darran surtout par bon sens. Mais entre son père, sa fille et la pépinière, elle n'avait guère le loisir de se divertir. Et surtout... Qui aurait envie de se charger d'un enfant et surtout d'un beau-père fou et repris de justice ?
Elle avait donc renoncé, puis oublié ce qu'était que sentir une main dans la sienne, une caresse... Mais si la mémoire lui revenait avec une agréable violence, elle réalisait que ses disparus ne l'étaient pas totalement.
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Ven 21 Juil - 12:15

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


Je ne pensais pas croiser Adara ce soir, je n'avais pas envisagé l'hypothèse. Je ne pensais surtout pas la découvrir, en fait. Durant les quelques missions vécues ensemble, j'ai été témoin de son courage, sa détermination, ses engagements envers les Phénix et, par alliance, envers les rebelles. Sorcière de naissance, elle pourrait faire comme ces milliers d'autres : baisser la tête et se contenter de cette place bien meilleure que le sort réservé aux moldus. Mais j'ai rencontré une farouche guerrière.
Alors que nous dansons, l'un contre l'autre, je découvre la femme qui se cache derrière ces sortilèges engagés. Adara m'apprend avoir perdu son époux et je reconstruis doucement le puzzle, sincèrement navré.

Puis-je exprimer mes condoléances ? Comment partagent-ils leurs deuils et de quelle façon dois-je lui montrer mon soutien ? Entre nos statuts opposés et le contexte étrange de la soirée, je ne sais plus sur quel pied danser ;
D'ailleurs, je manque de lui marcher dessus alors que la musique s'arrête - heureusement. Je garde la demoiselle contre moi cependant, resserrant même ma prise sur sa main d'un côté, sa hanche de l'autre.

« Ce que tu fais est admirable. »

Ce n'était pas ce que je voulais dire, quoique. Elle élève sa fille, jeune adolescente dont le père à disparu ! Elle s'occupe d'un père vieillard et visiblement un peu dérangé. Elle a perdu sa mère ... Et ne manque pourtant aucun grand rendez-vous militaire qui pourrait, si ce n'est la faire tuer sur le champ de bataille, la fait exécuter par son propre gouvernement.
Il n'y a aucune aide que je puisse apporter. Si Adara a souffert et perdu beaucoup : je n'ai rien.

« ...Notre duo un peu moins, désolé ! »

Je suis bien trop maladroit pour mériter une pareille cavalière. Mes gestes ne suivent pas mes propos. Je reste face à elle, nos bustes se frôlent, mon sourire s'étire. Je n'ai rien à lui donner, si ce n'est un peu de fantaisie, de légèreté, de sourire.

« Un jour je rivaliserai peut être avec ces " autres hommes " de ton club de danse. »

Je ne peux croire qu'ils ne sont que des collègues de danse. Aller, sérieusement ? La sorcière est délicieuse, son esprit brave et délicat, et son mari a disparu. Merde, si aucun danseur n'a su saisir sa chance je vais finir par croire que leur balais, les sorciers l'ont vraiment dans le cul !
A moins qu'aucun d'eux ne plaisent assez à Adara. C'est aussi une autre option. Enfin, quatre années quand même ...
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Sam 22 Juil - 21:54
Pas plus qu'Adem Adara avait prêté attention à la fin de la musique. Prise dans ses souvenirs autant que dans le moment, elle en avait oublié aussi bien les gens autours d'eux - et les éventuels ricanements - que la mélodie qui accompagnait leurs pas. Ou plutôt la mélodie qu'ils essayaient de suivre ! Aussi lorsqu'il fallut s'arrêter, ceci ressembla fort à une cacophonie pédestre dans laquelle Adara était à peu près sure d'avoir laissé un orteil. Détail sans importance en l'instant, car l'expression indéchiffrable d'Adem précède une affirmation à laquelle elle ne s'était pas attendue. Quelques banalités sur la douleur de la perte, une question passe-partout sur sa fille et sa réussite scolaire ou encore un interrogatoire sur les raisons de l'emprisonnement de Lars - Adem savait-il seulement ce qu'était Azkaban ? Adara avait soudain un doute - ... oui, tout ca, Adara l'avait imaginé. C'étaient des questions récurrentes dans les conversations habituelles. Elle ne s'était pas attendu à ca.

Admirable ? De quoi ?
De travailler ? S'occuper de sa fille, de son père ? C'était normal...
Ou bien d'avoir rejoint l'Ordre ? Elle fronca les sourcils. Non parce qu'elle faisait le lien entre le danger que représentait son engagement pour ses proches, mais parce que sans doute, Adem se méprenait sur ses motifs, et elle en ressentait une honte bien nouvelle. Elle n'était pas Phénix par bonté d'ame ou sens de la justice. Elle ne rêvait pas d'un idéal égalitaire - quelle égalité ? Elle s'était engagée par désir de vengeance. Même pas envers le gouvernement ou une caste, mais juste envers une famille. Même pas, uniquement envers deux personnes : Seraphine Avery et son père. Elle avait voulu les voir tomber de leur piédestal, connaitre la misère et la ruine, voire l'emprisonnement, et le meilleur moyen qu'elle avait imaginé d'arriver à ses fins était de rejoindre les Phénix. Même si depuis, sa pensée avait quelque peu évolué, ses motifs n'avaient pas changés.
Rien de glorieux. Rien d'admirable. Et elle s'en voulait de laisser Adem croire cela.
Et en plus, il la tenait plus étroitement, et Adara sentait son coeur s'emballer une nouvelle fois. Elle avait l'impression d'être au bal d'hiver de Poudlard et d'avoir été invitée à danser par l'attrapeur vedette de Qidditch...
Elle secoua la tête, gênée.

" Ne dit pas ca... ce n'est pas vrai... Je fais... je fais juste ce que je peux... " C'était ce qui se rapprochait le plus de la vérité sans dire à Adem que son objectif principal n'était pas vraiment de lui rendre sa vie d'avant. Elle n'avait pas envie de le décevoir. Surtout quand il la tenait comme ca...

Heureusement, la remarque ironique d'Adem brisa un peu la tension et Adara baissa le nez en souriant.
" Pour quelqu'un qui ne connait pas les pas, ce n'était pas si mal... Un peu d'entrainement, peut être... " Bon, ok, c'était idiot. Quand donc Adem aurait le temps d'apprendre à danser ? Bon, ok, elle l'avait vu après un entrainement donc il avait le temps. Mais c'était un entrainement de combat. Apprendre la valse des doxies n'était pas nécessaire à la survie...

La derniere remarque d'Adem la fit relever vivement le nez, les yeux écarquillés. Et la réponse spontanée d'Adara ne se fit pas attendre.
" Je n'espère pas ! " Ah ouais, nan... ca risquait de mal passer ca... La main qu'elle avait passée sur l'épaule d'Adem se serra pour le retenir s'il avait eu des velléités de la planter là suite à cette remarque maladroite.
" Je veux dire... la plupart sont de vieux snobs, et les plus jeunes sont obnubilés par la réussite et l'idée de faire un bon mariage pour améliorer leur lignée... Je ne voudrais pas que tu leur ressembles... " Heu ouais... Dis comme ca... Là, dans ses bras, seuls au monde au milieu de la foule... Ca sonnait juste. Adem ne rentrait pas dans les cases de sa vie, et ca lui plaisait bien, en fait. Ce qui pouvait passer pour une anomalie - leur amitié, le fait qu'ils s'entendent - pour les autres, commençait à revêtir des nuances pour le moins attrayantes pour notre botaniste. Notamment grace à ses réactions physiologiques quelque peu excessives en la présence du Moldu, comme les battements de son coeur un peu trop précipités, ou encore la douce chaleur qui partait de sa hanche.

" Bon vous allez dégager de là, oui ?! " Eclatement de la bulle par une voix rocailleuse et inamicale... Adara sursauta légèrement et se tourna vers l'opportun, l'incompréhension dans le regard.
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mar 25 Juil - 14:50

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


Je dis ce que je pense. Et je pense, selon ce que je sais. J'en sais surement trop peu sur Adara pour la noyer d'éloges. Pour autant, j'ai eu envie de faire ce compliment. Comme si malgré mes ignorances, j'étais persuadé qu'elle le mérite. J'assume en maintenant en place un sourire ravi, satisfait, même si la jeune femme fait preuve d'une trop grande modestie. Ma foi, nous avons tous des défauts, je ne l'imagine pas parfaite. Et ce n'est pas un mal.
Pour lui éviter d'avoir à s'expliquer néanmoins, j'utilise le sujet de la danse, et plus précisément ces danseurs qu'elle côtoie au club.

" Je veux dire... la plupart sont de vieux snobs, et les plus jeunes sont obnubilés par la réussite et l'idée de faire un bon mariage pour améliorer leur lignée... Je ne voudrais pas que tu leur ressembles... "

Cette explication défroisse mes sourcils, un instant dubitatifs. Mon sourire réapparaît aussitôt devant toutes ces hésitations. Pourquoi tant de timidité ? Suis-je devenu subitement si impressionnant ? Après ce que nous avons traversés dans les mines notamment, Adara ne peut-elle pas me parler librement ?
J'aime cette idée. Allez savoir. Qu'elle soit impressionnée par ma personne ou juste timide avec tous, je la trouve charmante tandis qu'elle se justifie.

J'entrouvre les lèvres pour articuler une petite pique sympathique, quand un trouble fête fait avorter ma remarque.

" Bon vous allez dégager de là, oui ?! "

Typiquement le genre d'attitude qui me fait exploser. La proximité avec la sorcière me fait réagir différemment. Je prends le temps d'observer le crétin et ravale mes insultes. La musique est terminée, on doit gêner le passage. Admettons. Je l'ignore et récupère la main de ma cavalière pour retourner à notre table.
Mais l'éméché cherche la merde et me retient par l'épaule avec agressivité.

" Et ne pense pas séduire l'une des nôtres, sale esclave. "

Les doigts d'Adara glissent entre les miens et déjà je les referme. Le temps d'une inspiration, je prends appui sur ma jambe gauche quand mon poing droit vient littéralement éclater au nez de cet ivrogne. Sous mes phalanges, le cartilage craque alors qu'il hurle.
Merde. Il va faire capoter ma soirée.

Forcément la scène compte plusieurs témoins mais avec un peu de chance, les gens préféreront entraîner le blessé plus loin pour lui permettre de dé-saouler. Puisque je suis l'agresseur, aucun moldu ne se lève en colère quant aux autres sorciers, ils attendent surtout la réaction d'Adara. Embarrassé par mon impulsivité, je me retourne vers elle en grimaçant :

« Excuse-moi. Je, j’vais prendre l’air. »
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mer 26 Juil - 21:54
Malgré ses dénégation, Adem gardait un air satisfait de lui qui tira à Adara un sourire amusé. Elle avait beau savoir qu'il était dans le faux et que tôt ou tard, la vérité sortirait, altérant irrémédiablement leur relation - d'ailleurs, toute relation qu'elle pouvait avoir avec des Moldus - , le fait de le voir sourire ainsi avait quelque chose de réjouissant, et même d'apaisant. Elle en oubliait un instant le monde dans lequel elle vivait, plein d'un père fou, une boutique à faire tourner, une fille pour laquelle s'inquiéter, des Mangemorts et un Ministre à redouter... Tout ceci n'était étrangement plus un problème en cet instant.

Mais bien évidemment, un instant de grâce, quelque soit le motif qui l'avait invoqué, ne pouvait durer. Sous l'injonction alcoolisée du sorcier, elle sentit Adem se tendre, et elle craignit un instant que la situation ne dégénère. Ce qu'elle savait de lui ne l'incitait pas à penser qu'il était du genre à se laisser impressionner. Pourtant, le Moldu n'en fit rien. Avec un calme admirable, Adem tourna le dos à l'importun - prenant sa main au passage, un geste anodin mais qui remua pourtant la botaniste.
Adara s'était d'ailleurs interrogée sur l'intérêt de répondre elle-même au type, mais il était clairement éméché, et elle était arrivée à la même conclusion qu'Adem : ils génaient sans doute le passage. Si le ton n'était pas très sympathique, le motif était légitime.

Sauf que le sorcier n'avait pas l'intention d'en rester là. Sa nouvelle tirade imbibée choqua Adara, à plusieurs niveaux : déjà, elle n'aimait guère être considérée comme une propriété, une chasse gardée, en plus par un parfait inconnu - enfin un type qu'elle savait avoir croisé 2-3 fois dans les planques de l'Ordre, mais dont elle avait totalement oublié le nom.
Ensuite, cette agressivité verbale était contre l'esprit même de la soirée. Ils étaient là pour se détendre, fraterniser, devenir amis éventuellement. Certainement pas se mettre sur la gueule !
Et puis c'était terriblement injuste envers Adem. Il n'était pas le seul asservi parmi les Moldus présents, et il n'était pas le dernier non plus à se mettre en danger. C'était gratuit, arbitraire, petit, mina...

Elle sentit la main d'Adem glisser entre ses doigts et compris immédiatement l'intention du Moldu. Pas forcément une bonne idée non plus, même si l'autre crétin l'avait mérité.
" Adem ! " Non bah trop tard. Le poing avait fait mouche - parfaitement visé, à croire que c'était une seconde nature pour le Moldu. Adara ne fit en tout cas aucun geste en direction du pochtron. Elle sentait les regards posés sur eux, et se doutait qu'ils guettaient sa réaction. Et ils espéraient quoi ? Qu'elle prenne le parti d'un sombre crétin au détriment d'un Moldu qui avait risqué sa vie avec elle, voire pour elle lors de la mission de récupération des Moldus ? D'un ami ? Ils pouvaient se brosser !

" Excuse-moi. Je, j’vais prendre l’air. " Adara hocha doucement la tête et s'apprêtait à lui emboiter le pas, pas forcément motivée à l'idée de rester "seule" dans le voisinage du blessé et de ses camarades de beuverie, qui semblaient s'interroger encore sur la conduite à tenir. Adem et elle feraient tout aussi bien de disparaitre, la tension finirait par retomber.
Sauf qu'au moment où elle allait leur tourner le dos, elle vit le poivrot se redresser et sembla prêt à sortir une nouvelle tirade éclairée. Sans vraiment réfléchir, elle tira sa baguette et lui jeta un Bloclang informulé. A la tête d'ahuri qu'il arbora, elle sut qu'elle avait réussi son coup. Bien fait !
La baguette toujours levée, elle prit un air d'avertissement sans frais.
" Tu ferais bien de laisser tomber tout de suite. Sinon je ne suis pas sure que Jane apprécie que les membres de l'Ordre manquent de respect à nos alliés... " Et tout le monde savait que Jane ne déconnait pas... Avec un haussement de sourcil signifiant que elle non plus, n'était pas du genre à plaisanter, elle leur tourna le dos." Demande un Finite à tes camarades... Ou pas, c'est toi qui voit... "Petite blagounette : avec le Bloclang, le type ne risquait pas de demander quoi que se soit !
A croire que l'avertissement suffit, personne ne fit mine de les retenir. Et les regards autours d'eux n'affichaient aucune espèce d'agressivité. Indifférence, amusement, approbation, oui. Mais personne ne semblait prêt à prendre le parti des fauteurs de trouble.

Elle suivi Adem à l'extérieur et se planta à côté de lui les bras croisés, proche mais pas trop, respirant l'air nocturne agité d'une légère brise. Un peu frais, mais pas insupportable. La musique était repartie derrière eux, couvrant partiellement les rires et les discussions.

" Ca va ta main ? " Elle savait qu'un coup de poing faisait aussi des dégâts chez celui qui l'assénait. Un petit Episkey ne ferait sans doute pas de mal. " Je peux faire quelque chose ? " Elle pensait aux éventuelles lésions de la main d'Adem, il ne lui vint pas à l'idée que la question pouvait éventuellement être interprétée différemment.
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Mar 1 Aoû - 14:31

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


Est-il nécessaire de préciser que je n'oublierai jamais ma condition d'esclave ? C'est d'ailleurs cette triste réalité qui me fait tenir. La vie des non sorciers est devenues si horribles, c'est la haine qui permet de rester éveillé. De ne pas baisser les bras, de ne pas chercher à en finir. C'est mon combat, il fait partie de moi. Je ne peux pas oublier. Même un instant, même parmi les fêtes, les boissons et le répit. Je suis esclave.
Cet enfoiré était-il pour autant obligé de briser notre moment ?

Si près d'Adara, je me suis surtout senti homme. Un homme, libre, parmi les autres. Un homme, proche d'une femme. Il n'était plus question de magie ni de combat. Le spectre du danger rôde inlassablement mais la sorcière avait réussi à m'enlacer de légèreté, de charme. Je me suis senti si bien durant quelques minutes, malgré la noirceur de ma vie, Adara m'a rendu temporairement heureux.
Les choses simples sont indéniablement les plus belles. J'avais envie de lui plaire. De m'appliquer en étant son cavalier, de lui offrir mes plus beaux sourires - pour ce que ça vaut ... je ne demandais rien à personne.

Et maintenant ? Nous ne dansons plus, et j'ai la main qui crie au secours !
La belle fait son apparition derrière moi assez rapidement et se positionne à mes côtés. L'air frais qui souffle estompe déjà l’atmosphère festive. J'ai surement tout gâché : mais je ne suis pas le seul responsable ;
Connard de sorcier.

" Ça va ta main ? Je peux faire quelque chose ? "

Automatiquement j'acquiesce, par réflexe. J'ai mal mais ça ira, j'ai vu bien pire et Adara aussi. Je réalise néanmoins que ce n'est pas en me fermant, après une telle démonstration de violence, que je vais apaiser les tensions. J'espère d'ailleurs qu'il n'y en a aucune entre nous malgré ma bêtise.

Je me rapproche d'elle pour me placer de face et je hausse les épaules, lui tendant une main enflée.

" J'aime pas qu'on me balance un sort mais si c'est toi... et ta douceur... je peux supporter. "

Je plaisante bien entendu. Leur magie est mon traumatisme, mon enfer. Mais c'est également, parfois, ce qui me sauve la vie.
Pour l'inciter à agir plutôt que d'écouter mes remarques ambigües, je m'approche encore jusqu'à ce que mes doigts viennent aux siens.

" C'était très impoli, je ne voulais pas te causer d'ennui. Si quelqu'un vient t'en parler... tu n'auras dire que tu t'es débarrassé de "l'esclave gênant" loin des regards. "

Je souris. Comme si c'était drôle. C'est tellement envisageable, techniquement, que ça ne devrait pas me divertir. Mais le regard d'Adara ne m'inspire que gaieté. Allez savoir ;
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Jeu 3 Aoû - 21:03
Evidemment, il commença par refuser ses soins. Evidemment, ils n'étaient pas en situation critique où leur survie était en jeu. Adara du se rappeler qu'il appartenait à la Nouvelle Inquisition, ce qui voulait dire qu'il n'était pas un fana de la magie, à la base. En plus, c'était un homme, n'est ce pas... Ils étaient forts et capables de se débrouiller tout seuls... Adara se fendit d'une grimace mi dépitée, mi amusée.
Son sourire se fit plus franc quand Adem reconnut le coeur du probleme : subir un sort, même curatif. Avec quoi ? Un brin de flirt derrière ? Elle se troubla et ricana pour se donner contenance.

" Ha-ha... Ne mise pas tant sur ma douceur, tu pourrais être déçu... " Aucun double sens là dessous, bien sur... " Tu sais, la magie, c'est un outil comme un autre... ce qu'on en fait, ca dépend de la personne... Bon aller, fait voir ca... "

Elle prit délicatement ses doigts entre les siens. Elle s'attarda un instant sur l'aspect de sa main. Malgré l'obscurité, elle distinguait des marques. Apparemment, ce n'etait pas la première fois qu'il se servait de sa main de cette façon. Elle s'interrogeait sur les motifs d'Adem : était-il si peu fréquentable qu'il tapait sur tout ce qui bougeait, ou y avait-il une autre raison ? Évidemment, elle ignorait l'existence du Boutefeu, réservé à l'élite sorcière. Elle ne pouvait donc pas imaginer qu'il devait se battre pour survivre.

" Ca devrait aller. Tu ne t'es pas trop amoché, ce coup-ci... " Elle sortit sa baguette de tremble, dont la blancheur lui donnait l'air de luire dans l'obscurité, et la pointa sur la main d'Adem. " Episkey. " Le sortilège commençait à devenir de la routine, pour elle, et fit donc docilement effet. Adara sourit doucement avant de relever vivement la tête, l'air beaucoup moins agréable. La remarque d'Adem l'avait blessée. Il la croyait vraiment capable de faire ca ?
Elle croisa le regard amusé du Moldu, qui affichait un sourire plutôt radieux. Adara se détendit alors : il plaisantait. Ellle sourit donc à son tour, quoiqu'un peu hésitante quand même. Et si il était quand même sérieux ?
" Tu lis dans mes pensées, c'est exactement ce que je comptais faire. Et raconter à Jane que tu as provoqué l'autre génie volontairement aussi, tant qu'à faire ! " Son sourire se fit plus franc. Elle n'avait pas laché la main d'Adem, elle ne s'en était même pas rendu compte.
Celui qui a tout copié sur Mervyn
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t471-adem-k-wolf
Messages : 248
Date d'inscription : 19/11/2016
Célébrité : Robert Downey Jr
Crédits : <Chouu'>

Double compte : Charlie Trave

Age : 35 ans
Sang : Moldu
Statut : Célibataire
Métier : Esclave
Baguette : /
Epouvantard : /
Dialogue : #ffff99

Propriété de Vivienne McKay.
Esclave combattant au club "Le Boutefeu".
Pianiste amateur en manque de musique.
Agressif ♦️ méfiant ♦️ exigeant ♦️ sarcastique ♦️ moqueur ♦️ manipulateur ♦️ rancunier ♦️ fier ♦️
Entièrement dévoué à la Nouvelle Inquisition

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Sam 5 Aoû - 22:38

Adara & Adem
Une rencontre aux accents pourris ♦ by dream's


J'apprécie la comparaison de la magie avec un outil. J'apprécie du moins la tentative d'Adara pour me rassurer et me faire changer d'avis concernant ledit outil. Elle a probablement raison, techniquement, la magie permet de faire des tas de choses et pas seulement blesser ou tuer. Mais ce sont ces sorts monstrueux que je connais le plus, j'ai tendance à oublier que les sorciers peuvent cuisiner, bricoler, voyager et même soigner grâce à la magie.

Pour ne pas entrer dans ce débat sans raison - puisque malgré mon désaccord, je sais qu'elle est dans le vrai - je lui laisse ma main. Je n'ai pas peur d'elle. Quand elle pointe son arme sur moi, par réflexe, je déglutis, restant immobile. Elle ne peut pas se tromper, je l'ai déjà vu faire.
Elle articule la formule et mes contusions disparaissent aussi rapidement, discrètement. Ça n'a pas été douloureux, juste un peu gênant. Anormal. Mais efficace !

" Merci ! Je ne sais pas comment j'aurai caché ça. "

Encore. A chaque sortie avec la NI désormais, je ramène des blessures. Les combats quasi quotidiens sont une couverture adéquates mais parfois, alors que Vivienne assiste au combat, je ne peux mentir sur les blessures que je ramène d'ailleurs ;

Adara marque une pause devant le trait d'humour noir que je viens de prononcer et, l'espace d'un instant, je me dis qu'il faut vraiment arrêter l'ironie. Heureusement elle le prend bien et entre même dans le jeu. Je hausse les épaules, amusé.

" Tu lis dans mes pensées, c'est exactement ce que je comptais faire. Et raconter à Jane que tu as provoqué l'autre génie volontairement aussi, tant qu'à faire ! "

" Nickel ! "

Un clin d’œil exagéré pour clôturer cette conversation stupide. J'inspire l'air frais, finalement pas déçu d'avoir quitté cette pièce dans laquelle plane un fumet d'alcools magiques bizarres. Je fais glisser mes yeux jusqu'à nos mains, puis retire la mienne lentement, la plongeant finalement dans ma poche en regardant l'horizon.

" Je vais y aller. Je dois me lever tôt. "

Comme si cette excuse était crédible. Il n'est même pas très tard. Je crois. Je fixe le sol en fronçant les sourcils, conscient qu'il n'y aura jamais de relations comme je le souhaite, avec personne. De toute façon qu'est-ce que j'attends d'Adara ? Nous sommes camarades de front. Jusqu'à ce que l'un de nous disparaisse au combat.

" Merci, j'ai passé une très bonne soirée. "

Ça faisait longtemps que la nuit n'avait pas été aussi agréable. Et, paradoxalement, ça renforce ma peine, ma haine, chacun de mes maux. Je voudrai que la vie soit ainsi faite. Petits plaisirs, sourires, légèreté.

Je m'approche de la sorcière et viens poser mes lèvres contre sa joue. Je croise son regard brièvement, avant de m'éloigner en souriant.

" A la prochaine, collègue. "
Adada sur mon bidet
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t141-adara-dragenvann
Messages : 868
Date d'inscription : 11/09/2016
Célébrité : Rhona Mitra
Crédits : Rosi Rosa

Double compte : Saïmen Lagides, Stanley SS Summers

Age : 35 ans
Sang : basique de rang 2
Statut : Veuve. Enfin pas officiellement.
Métier : Botaniste / pépiniériste
Baguette : Tremble et écaille de dragon, un peu rigide, 29,4 cm
Epouvantard : Une attaque de mandragores
Dialogue : darkturquoise

Re: Saint Patrick's Day ★ Une rencontre aux accents pourris
ce message a été posté Dim 6 Aoû - 11:09
Adem n'était pas rassuré. Pouvait-elle lui en vouloir ? Une part d'elle, oui. Elle aurait aimé qu'il lui fasse confiance plus complètement, mais au moins n'avait-il pas reculé et l'avait-il laissé faire. C'était déjà ca... Elle-même n'était pas forcément très à l'aise avec les Moldus et faisait un effort sur ses préjugés, elle ne pouvait pas demander à ce que ces derniers aillent plus vite qu'elle pour changer leurs opinions. C'était peut être comme ca que se construisait la paix...

Assez loin de ces considérations philosophiques, elle sourit au remerciement d'Adem.
" Pas de quoi. Après ce que tu as fait, et pourquoi tu l'as fait, c'était le moins que je pouvais faire... " Une façon très indirecte de s'excuser pour le comportement déplorable du sorcier - qu'elle devait bien considérer comme un des siens. A la fin de la soirée, elle avait l'impression qu'elle avait plus à partager avec Adem qu'avec l'espèce de crétin qui les avait interpelés. Etrange... Ca devait être l'ambiance, la soirée... Après tout, c'était un Moldu, non ?

Pourtant, ils plaisantaient ensemble, dans une chaleureuse camaraderie. Ou plus ? Lorsqu'il finit par retirer sa main, elle sentit comme un regret, sans qu'elle su en identifier la raison. Ou peut être que si... Ils avaient passé un bon moment tous les deux, sans que des considérations de classe ou de statut n'interfère - du moins jusqu'à l'intervention de l'autre crétin. Il lui vint à l'esprit que c'était peut être ca, l'objectif de l'Ordre. C'était la première fois qu'elle en prenait vraiment la mesure. La première fois depuis très longtemps qu'une de ses relations n'était pas empreinte des préceptes du gouvernement. Non seulement il ne lui était rien arrivé de facheux - pas de maladie honteuse - mais en plus, elle y avait pris plaisir : une relation qui ne se mesurait qu'au plaisir qu'elle procurait et non au bénéfice matériel qu'elle pouvait en retirer était autrement plus agréable.
Elle s'était mariée pour le bénéfice de ses futurs enfants, et non selon son coeur - qu'elle avait de toute façon remisé dans un coin depuis encore plus longtemps - et tout ses échanges, professionnels ou personnels, étaient imprégnés du Statut de Sang. Jusqu'à aujourd'hui...
En territoire inconnu, elle tatonnait - et n'avait pas envie d'y mettre fin. Alors quand Adem l'informa de son départ, elle en fut fort déçue. Mais il fallait être réalistes : il n'était pas libre de ses mouvements, et s'il comptait le redevenir, il fallait survivre à ses propriétaires... La prudence, la clandestinité... C'était le lot qu'ils paratageaient.

" Merci... Moi aussi... " Répondit-elle en lui souriant en retour, mettant elle aussi les mains dans ses poches. Elle aussi n'avait pas eu de soirée aussi insouciante depuis... jamais, peut être ? D'autant plus précieux qu'elle ignorait quand elle se renouvellerait - si elle se renouvelait.
La prenant au dépourvu, il se rapprocha pour l'embrasser sur la joue. Un bref instant, suspendu dans le temps. Etait-ce le moment, l'ambiance, la nuit... lui... Elle se retrouva le souffle coupé et frissonnante. Lorsqu'il se recula, elle lui rendit son regard sans plus trop savoir ce qu'elle voulait, avant qu'il ne s'en aille, sourire aux lèvres. A la prochaine... Comme si c'était évident...

" A bientôt... "Repondit-elle avec un signe de tête. Elle le regarda s'éloigner, puis disparaitre dans la nuit. Elle allait faire quoi de sa soirée maintenant ?

" Bon... ben j'ai plus qu'à me souler... "
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs