AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens faire ta diva avec le scénario d'Elizabeth Carrow, Sofia Schmidt ! Cool
Des scénarios en folie
Incarne une badass mum avec le scénario de Hermès Travers, Kate Travers !
Des scénarios en folie
Enflamme les estrades de duel avec le scénario de Scylla Lagides, Hélios Kark !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet

❝ [Mission] S.O.S Medecin ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon
Invité
Invité
avatar
[Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Mer 19 Avr - 14:28


Mia poireautait maintenant depuis presque un quart d'heure devant le petit magasin, épiant chacun des passants dans l'espoir d'y découvrir quelqu'un correspondant à la description de leur cible. En vain. En même temps, il leur aurait été infiniment plus simple de retrouver une aiguille dans une botte de foin, puisqu'au moins, elles savaient à quoi une aiguille ressemblait. Leur boss était bien sympathique avec ses missions aussi flou que les photos d'un Ipod4, mais il allait vraiment falloir qu'il arrête de les prendre pour Sherlock et Watson. Même si elle aurait adoré avoir le cerveau et le charisme du premier.

Elle se sentait étrangement stressée. Repérer et recruter une alliée n'avait pourtant rien de sorcier en temps normal. Ahaha. C'était évidemment très drôle puisqu'elle s'était vu forcée de se déguiser en sorcière pour passer inaperçu. Blague à part, il y avait  vraiment trop de facteurs inconnus à son goût. Tout ce qu'on leur avait donné, c'était le métier de cette femme et son âge, autrement dit, presque rien. La première étape pour les deux envoyées de la NI avait donc été de récolter des informations discrètement, ce qui leur avait déjà pris toute la matinée. Mia avait réussi à négocier un quartier libre plus long que d'ordinaire pour l'occasion avec Savannah, mais là, c'était carrément une semaine sabbatique qu'il allait leur falloir pour dénicher cette vieille chirurgienne miracle! Au final, les filles n'avaient réussi à obtenir que son nom et les heures auxquelles elle se rendait dans le magasin du coin. Evidemment, elles n'avaient qu'un seul moyen de vérifier ces informations...le contact direct. Autant dire que si elles ne voulaient pas tout faire foirer maintenant, elles allaient devoir se montrer particulièrement prudentes. Et surtout discrètes. A se demander pourquoi leur cher et tendre leader avait collé Mia et Mathilda ensemble sur cette mission..

Cela dit, elle était particulièrement contente de refaire équipe avec elle. Il était toujours tellement plus plaisant de travailler avec des équipiers qui ne manquaient pas de cran. Elle devrait même probablement tempérer les ardeurs de sa cadette. Poussant un soupire, Mia coula un regard perplexe à cette dernière, visiblement aussi impatiente qu'elle d'en finir avec cette histoire.

"J'espère vraiment qu'elle en vaut la chandelle...."

Déclara t'elle en grimaçant. Il n'y avait vraiment que pour la NI qu'elle était prête à se balader avec un accoutrement aussi ridicule et une fausse frange. Cela dit, le déguisement était plutôt efficace: à moins d'y regarder de près, elle se serait difficilement reconnue dans la glace. En tant normal elle aimait autant  le rouge à lèvre que Mat aimait les robes. Tout à coup, une femme, âgée mais plutôt bien conservée, vêtue d'une tunique bleue nuit apparut au coin de la rue et commença à se diriger vers la boutique. Mia se redressa, s'écartant du muret en face des escaliers de l'entrée sur lequel elles s'étaient appuyées et tapota légèrement le bras de Mathilda pour attirer son attention. En ce début d'après midi, la ruelle était bondée. Elles n'avaient donc pas beaucoup de marge de manœuvre. Elle lança un sourire un peu moqueur à son amie et lui chuchota.

"Bon, on la joue comment ? Je serais plutôt pour l’assommer et la ligoter, mais j'ai l'étrange impression que ça pourrait lui faire peur et attirer l'attention. "

Non vraiment, ce n'était pas un bon plan du tout. En revanche, elle avait peut-être une idée qui pouvait marcher. C'était un angle d'approche risqué, mais c'était aussi un moyen rapide d'obtenir des informations. Et puis si elle vivait dans une famille assez tyrannique pour la priver de tout quartier libre, elle ne prendrait probablement pas le risque de discuter tranquillement avec des inconnus sans une bonne raison.

" Je devrais pouvoir me faire passer pour une journaliste. Histoire de m'assurer que c'est bien elle? Sauf si tu as une meilleure option bien sûr. Je prétendrai bien avoir blessé quelqu'un, mais on risque d'attirer toute la rue... "

C'était pas terrible, mais elle n'avait rien de mieux sous le coude. Encore une chance que ce ne soit pas elle qui élabore les plans à la NI, songea t'elle. Le mouvement aurait probablement été balayé en moins d'une semaine.
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Jeu 20 Avr - 12:20
Apparence de Matt:
 


«  Sa grand-mère lépreuse en string ficelle ! »

Voilà, c'était dit ! Elle détestait son accoutrement. D'un geste rageur, elle tira à nouveau sur la robe qui remontait le long de sa jambe à chaque pas. Autant elle avait l'habitude d'être habillée en femme à l'intérieur du manoir Mulciber, autant elle se sentait incroyablement vulnérable en robe à l'extérieur ! Mais elle devait jouer son rôle, comme Mia jouait le sien. La pauvre avait revêtu un costume qui lui donnait l'allure d'une sorcière et s'était équipée de l'une de ces branches de bois que la Nouvelle Inquisition taillait et polissait pour faire illusion. A choisir, elle préférait encore le rôle de la moldue dans sa robe simplette que celui d'une envoyée de Satan. Ainsi éviterait-elle d'être reconnue par les passants qu'elle pouvait avoir déjà croisé ailleurs.

" J'espère vraiment qu'elle en vaut la chandelle...."

« Et qu'elle sait toujours couper et remettre les bons bouts aux bons endroits. »

De ce qu'elle en avait comprit, c'était la fonction principale des chirurgiens mais étant trop jeune pour connaître ça en 2030, elle n'était pas vraiment sûre. Bah ! Tant qu'elle soignait les gens, qui se souciait vraiment de ce qu'elle découpait ? Et en parlant de ça....

« Assommer j'sais faire les doigts dans l'cul mais j'suis plus douée pour les putains de découpage que pour l'saucissonnage. », avoua-t-elle d'une voix sans rire.

Mais ça risquait de fortement compremettre le point B de leur mission, à savoir la ramener vivante au QG.

« C'est bon, j'serais sage. », rassura-t-elle Mia avec un sourire. « Pis ton idée d'journaliste est vachement mieux. » De toute façon, ce n'était pas comme si elle était elle-même une grande stratège. Son expérience se limitait à éviter les coups et frapper en retour. « On attend qu'elle ressorte et on y va ? »

Ils avaient eu la chance d'obtenir ses horaires en tirant les vers du nez d'autres moldus qui la voyaient régulièrement passer, il était hors de question de tout faire foirer maintenant en fonçant tête baissée. Elles patientèrent donc sur les marches, en faisant mine de converser comme une sorcière et sa moldue pouvaient le faire quand des spectateurs approchaient de trop près, sans toutefois jamais quitter l'entrée du magasin des yeux. Au bout d'une dizaine de minute la femme – qu'elles pensaient avoir reconnu à la description que leur en avaient fait plusieurs personnes – sortie enfin du magasin. Les deux amies n'eurent besoin que d'un regard pour quitter leur planque d'un même mouvement.
Sous l'effet du stress et de l'impatience, Mathilda pressa le pas et devança légèrement Mia. Elle ne s'en rendit compte qu'au moment où elle rencontra leur cible et releva la tête, à la recherche de sa « maîtresse ». Bon, tant pis !

« Mis.... » Ahem. Elle s'éclaircit la gorge et reprit d'une voix plus féminine, abandonnant le ton rauque et masculin qu'elle avait l'habitude d'emprunter à l'extérieur : « Miss. Ma maîtresse souhaiterait vous parler. »

La femme sursauta et posa un regard craintif sur Mia, qui arrivait tout juste derrière Matt. Elles avaient espéré que la présence d'une moldue la rassurerait, quand celle d'une sorcière la forcerait à écouter  jusqu'au bout, mais elle ressemblait à une souris prise au piège qui ne pensait qu'à s'enfuir. Il allait falloir être convaincantes !
Invité
Invité
avatar
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Jeu 20 Avr - 14:57


Entendre Mathilda déblatérer un truc comme "je serais sage" n'avait absolument rien de rassurant. En même temps, elle savait qu'il fallait s'attendre au pire de la part de cette tête brûlée, comme de la sienne d'ailleurs. Mia s'efforça de respirer lentement. De toute façon, elles étaient dans le même bateau désormais et elle n'avait pas tellement d'autre choix que de lui faire confiance. Advienne que pourra. Si elle avait un peu cru en dieu, elle aurait quand même pris une seconde pour prier. Comme ce n'était pas le cas, elle préféra prendre une seconde pour travailler sa posture. Ce n'était pas la première fois qu'elle imitait une sorcière, mais c'était la première fois qu'elle le faisait dans des conditions aussi risquées. Elle se figura une image mentale de son personnage, fit rouler ses épaules et sortit sa plume de son sac, secouant son épaule dans un tic hautain. Tous les sorciers n'étaient pas des excentriques méprisants, mais il y en avait. Et puis quitte à jouer les connasses, autant y aller à fond. Comme aurait dit sa prof de théâtre ou son premier petit ami; plus c'est gros, plus ça passe! Elle se tourna vers Mathilda et lui lança d'une voix mordante.

"Non voyons, on entre dans cette misérable échoppe pour être sûr d'attraper la dragoncelle! Si tu n'as rien d'intelligent à dire, garde donc ta bouche fermée."

Puis elle leva les yeux au ciel, exaspérée. La tronche de Mat' à cet instant valait tout l'or du monde. A une vache près. Elle lui retourna un sourire légèrement sadique. Qui avait dit qu'elle n'allait pas en profiter pour s'amuser? De toute manière, prendre les choses au sérieux était toujours le meilleur moyen de se vautrer lamentablement. Elle dégaina sa fausse baguette et la tourna dans tous les sens pour l'examiner, puis s'arrêta et fixa son amie avec un air beaucoup trop sérieux pour ne pas être comique avant de reprendre son ton habituel.

"Une branche. Même après 15 ans j'arrive toujours à trouver ça con. "

Elle se souvenait encore de la première fois qu'elle avait vu un gus pointer son morceau de bois sur elle. C'était tellement surréaliste qu'elle en avait éclaté de rire. Elle en riait beaucoup moins depuis qu'elle avait vu ce que leurs propriétaires étaient capables d'en faire. Mais sur le principe, ça restait quand même vraiment bizarre. Elles en débattirent quelques minutes, jetant régulièrement des coups d’œil nerveux vers la porte d'entrée.

Lorsque la clochette cette dernière sonna et que leur cible descendit la volée de marches, Mat partit devant tellement vite qu'elle en resta un moment interdite. C'était ce qu'on appelait communément un mauvais départ. Mia pressa le pas pour la rejoindre, tandis ce que celle-ci bafouillait maladroitement. Lorsque son regard se posa sur la vieille femme, prise au dépourvue, elle comprit immédiatement qu'il allait falloir oublier l'extravagance. Mieux valait éviter de trop la brusquer. Elle relâcha les épaules et adoucit son sourire tout en restant distante malgré tout.

"Veuillez excuser ma servante, je ne l'ai achetée que très récemment, elle est encore maladroite."

Elle laissa échapper un rire plutôt horripilant, sonnant faux même à ses propres oreilles et rajusta machinalement la position de son sac sur son épaule. Elle jeta ensuite un coup d’œil autour d'elle, empruntant l'air pressé et fatigué d'une employée de bureau en fin de journée. Puis elle lui renvoya un sourire strict, forcé.

"Elizabeth Dawson, employée au service de gestion des moldus. J'aurais quelques questions à vous poser pour une étude, ça ne prendra que quelques minutes."

Son ton n'était pas agressif, mais ferme, ne souffrant pas de réplique. Elle ne pouvait pas franchement rester crédible en se montrant trop sympathique et elle préférait prendre un rôle plus sérieux que celui d'une journaliste, afin de lui ôter la possibilité de décliner l'offre. Pour ce qui était de la rassurer, elle allait devoir laisser cette partie à Mathilda. Elle s'empêcha de se mordiller la lèvre, suspendue à celles de leur potentielle future alliée et sortit un carnet pour prendre des notes.

"Bien. A quelle famille de sorcier appartenez-vous? "

Elle la fixa avec un air concentré, puis fonça les sourcils et observa la foule avant de secouer la tête et de faire claquer sa langue, agacée.

"Mathilda, trouve nous un endroit plus calme veux-tu? "

Elle tourna les yeux vers sa coéquipière, croisant les doigts pour que leur petite comédie fasse effet.


Dés #1 :
 


Dés #2 :
 

HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Jeu 20 Avr - 14:57
Le membre 'Mia Wright' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Mar 25 Avr - 14:30

Matt ne put retenir un léger haussement de sourcil au changement de plan inattendu. Même si l'idée du service de gestion des moldus était nettement mieux que la première ! Baissant la tête, la jeune femme approuva silencieusement l'initiative de sa comparse et lui laissa les rênes. Elle trouvait que Mia s'en tirait plutôt bien... A sa place, Matt aurait déjà choppé la bonne femme par le bras et l'aurait traînée sans douceur dans la ruelle d'à côté pour la bombarder de questions. Plus ou moins.... mais après tout c'était comme ça que les sorciers traitaient les personnes sans magie, non ?

En tout cas, c'était comme ça qu'elle devait être traitée. Son regard fuyant ne croisait jamais celui de Mia et c'est d'une voix tremblante, presque pleurante, qu'elle demanda :

«  Quel genre de questions ? Je suis une bonne moldue madame, je travaille depuis dix ans dans la même famille et je leur suis très reconnaissante de m'employer. Je fais tout ce qu'ils me demandent, pitié ! Vous pouvez-leur demander, je travaille pour la famille Harris. »

Par le Saint Christ ! Le regard qu'elle échangea avec Mia confirma à Mathilda ce qu'elle craignait ; ce n'était pas la bonne. La famille qui employait leur chirurgienne s'appelait Twickam et elle doutait fortement qu'une moldue puisse servir deux familles à la fois, même par alliance, location, prêt ou elle ne savait quelle autre connerie inventée par ces démons !

Elle eu envie de pousser un cri de rage et de frustration mais se contenta de serrer le poing en se creusant la tête. Il leur fallait un moyen de rebondir rapidement mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire en tant que simple mold.... Oh !

Sous le regard déconcerté de son amie, Matt se jeta à genoux en levant les mains jointes au ciel.

« Pitié ne me punissez pas ! Je vous jure que je n'ai pas fais exprès, on m'a dit que la moldue des Twickham était ici et je croyais vraiment que c'était elle. » Petit reniflement pathétique pour en rajouter une couche. «  Je vais la trouver, pitié, laissez-moi encore un peu de temps pour la chercher ! »

Pitié qu'elle ouvre sa grande gueule vite fait ouai ! Parce que de un elle avait super mal aux genoux, de deux elle allait attirer du monde à brailler comme ça et de trois Mia ne lui laisserait probablement jamais oublier ce moment humiliant. Jamais.
Entendant ses prières, la Sainte Vierge insuffla du courage à la jeune femme qui observait la scène avec émotion.

«  Euh.... je.... » Elle évitait toujours de regarder Mia dans les yeux mais semblait prendre sur elle. « Si vous cherchez la domestique de Monsieur Twickam pour des questions je... je peux vous renseigner. Elle est déjà passée par ici tout à l'heure et elle doit être chez l'apothicaire maintenant. A la fiole brumeuse. »

Nom de Dieu ! C'était à l'autre bout du quartier ça ! Bordel de merde, elles avaient intérêt à marcher vite. En plus, les passants commençaient à les regarder bizarrement. Elle se releva tant bien que mal et adressa un sourire reconnaissant à la femme qui l'observait toujours avec pitié.

« Merci. » , lui souffla-t-elle d'un ton exagérément pathétique.

Et voilà ! Finalement elle était parfaitement apte à jouer la comédie elle aussi. Même si son rôle était beaucoup moins flatteur....

« Je t'interdis de r'parler d'ce putain d'épisode. » , glissa-t-elle à Mia tandis qu'elles s'éloignaient au pas de course.


Destin es-tu là ?:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Mar 25 Avr - 14:30
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Dim 30 Avr - 13:27


Mia dut se concentrer intensément pour ne pas laisser échapper un juron bien senti. Cette mission avait des relents de roussi, voire même de poisson pas frais. Bordel, comment allaient-elles retrouver cette satanée vieille? Elle échangea un regard dépité avec sa coéquipière et fit de son mieux pour conserver son calme. L'essentiel à présent, était de se débarrasser de cette gêneuse sans attirer l'attention, mais Mia, prise de cours était aussi à cours d'idée. Son silence commençait à devenir suspect lorsque Mat se jeta soudain par terre. Elle la fixa un moment, les yeux comme deux ronds de flan, légèrement paniquée. D'accord Mat' était souvent un peu bizarre  mais là... La frustration avait-elle fait cramer ses derniers neurones?

Alors qu'elle bafouillait pathétiquement, Mia comprit soudain où son amie voulait en venir. Elle dut se mordre la lèvre, feignant d'être embarrassée par son comportement, pour s'empêcher de partir dans un fou rire total et incontrôlable. La situation n'aurait pas été aussi délicieusement comique s'il ne s'était pas s'agit de Mat. Elle s'efforça de graver cette image au fer rouge dans sa mémoire en la remerciant intérieurement de sacrifier ainsi une partie de sa dignité pour le bien commun. Une vague de souvenir déferla sur elle, l'aidant à retrouver sa contenance. Finalement, toute cette mascarade n'était qu'un grand match d'improvisation. Elle avait bien l'intention de prouver qu'elle se débrouillait toujours dans ce domaine malgré un premier échec assez cuisant. Mais avant cela, elle laissa son amie renifler et galérer encore un coup histoire de profiter jusqu'au bout de ce spectacle. Le sourire un brin sadique sur ses lèvres n'était qu'à moitié feint lorsqu'elle embraya sur un ton particulièrement hargneux avec de grands gestes menaçants.

« Te laisser du temps? Pourquoi faire me ridiculiser encore davantage ? Tu te dis prête à tout mais tu n'es bonne à rien! Tu ne sais même pas ramper sans avoir l'air d'un cafard moisi. Franchement j'aurais mieux fait de t'arracher les dents, tu aurais pu apprendre à réfléchir avant de parler! »

La plupart des passants s'écartaient à présent, les yeux baissés, visiblement peu désireux de s'attirer ses foudres. Finalement s'il y avait bien une chose à laquelle on pouvait toujours se fier, c'était bien à l’instinct grégaire de préservation des êtres humains. La vieille femme en face d'eux semblait déjà terrifiée, mais elle en rajouta une petite couche, pour le plaisir.

« Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi hein?! Arrête donc de me fixer bêtement avec tes yeux de veau mort et trouve moi cette femme immédiatement! Sinon je ferais en sorte que tu ne sois vraiment plus capable de reconnaître quelqu'un. »

Elle cracha la dernière phrase avec tout le venin dont elle était capable. Elle s'imagina un bref instant, à quel point cela pourrait être jouissif de balancer de telles atrocités à un véritable sorcier. Du moins à certains d'entre eux. Cela fit remonter son moral en flèche, tout comme la réaction de leur spectatrice principale qui n'osait même plus lever la tête. Elle s'en voulut presque de malmener ainsi cette pauvre dame et s’efforça de se calmer en se raclant la gorge.

« Hm Hm. Eh bien tu vois, il y en a au moins une ici qui sait utiliser son...cerveau. Merci de votre coopération et encore désolé pour le dérangement. »

Déclara t'elle en coulant un regard menaçant à son amie. Elle rajusta sa coiffure d'un geste ferme et rangea sa plume dans son sac avec un claquement de langue agacé. Elle tourna ensuite les talons et commença à se diriger, peut-être un peu rapidement, vers l'angle de la rue, ignorant superbement les regards insistants des passants. Mia s'efforça de se souvenir de l'emplacement de cette fameuse boutique. Malheureusement, elle n'avait pas un sens de l'orientation très développé. Elle attendit qu'elles soient suffisamment éloignées de la scène pour murmurer discrètement à sa coéquipière avec un sourire malicieux.

« Joli rattrapage merci. Tu devrais te mettre à genoux devant moi plus souvent, je pourrais y prendre goût. »

« Je t'interdis de r'parler d'ce putain d'épisode. »

Son sourire s'élargit un peu plus mais elle ravala sa réplique. Mieux valait ne pas trop jouer avec l'amour propre de quelqu'un comme Mat', surtout dans une situation aussi délicate. Cela dit, si elle pensait vraiment qu'elle se priverait de l'asticoter allègrement avec cette histoire, elle se fourrait le doigt dans l’œil jusqu'au genou. Elle secoua la tête et essaya de se focaliser sur leur objectif.

« Tu te souviens d'où il est cet apothicaire ? C'est pas franchement la porte à côté il me semble non?" »

Elle grimaça. Si elles rataient cette opportunité, elles n'en auraient peut-être pas d'autre. L'heure tournait et leur objectif risquait fort de retourner directement chez les Twickam après cette petite sortie shopping. Elles accélérèrent donc le pas, Mia suivant sa collègue avec autant d'élégance que possible, galérant néanmoins quelque peu avec sa paire de talons sur le sol accidenté. Si elle parvenait à finir la journée sans se fouler une cheville, ça serait vraiment un miracle! Elle espérait qu'au moins, toute cette comédie finirait enfin par porter ses fruits.

Lancé de dés #1:
 

Elles étaient encore à quelques minutes de la dite boutique lorsqu'une main inconnue se posa soudain sur son bras. Son premier réflexe, parfaitement compulsif, fut de tordre ce dernier. Puis elle réalisa son geste et relâcha immédiatement l'inconnu, le cœur battant, en priant pour ne pas avoir malencontreusement grillé leur couverture. Il lui fallu quelques secondes pour réaliser ce qu'elle avait oublié et elle espéra que son agresseur ne remarquerait pas cette hésitation ou la mettrait sur le compte de l'effet de choc. Elle saisit donc brusquement le morceau de bois dans sa poche et le pointa avec un air menaçant vers l'importun.  

« Qui êtes-vous et qu'est ce que vous voulez? »

L'importun s'avéra être...un gamin. Celui-ci leva les mains avec un air horrifié, fixant sa baguette comme s'il s'agissait d'un bazooka. Elle se sentit parfaitement stupide et un peu coupable, mais n'en laissa rien paraître. Elle se contenta de l'observer d'un air glacial, tandis que celui-ci se mettait à bredouiller de façon encore plus ridicule que Mat.

« P...P...Personne Madame...je je voulais juste...juste...Pitié...pitié ne me tuez pas... »

Puis il se mit à fondre en larme en tenant son bras et en tremblant comme une feuille. Elle laissa échapper un grognement de frustration. Ils n'avaient pas le temps pour ces conneries! Elle prit une grande inspiration et saisit le gosse par l'épaule puis le secoua pour le faire taire avant de prendre une voix calme, ferme et douce, abandonnant son masque de froideur une seconde.  

« Arrête de pleurer maintenant ça suffit, je ne vais pas te mordre. Dit moi ce que tu veux et vite. Je n'ai pas que ça à faire. »

Il renifla un grand coup et répondit avec une toute petite voix.

« Vous....vous avez fait tomber votre plume. »

déclara t'il en lui tendant l'objet en question. Elle cligna des yeux deux ou trois fois. Elle avait faillit fracasser un gamin juste parce qu'il voulait lui rendre service. Qu'est ce qui n'allait pas chez elle? Elle prit la plume et lui tapota l'épaule avant de ranger l'objet et de reprendre sa route, encore un peu sonnée, sous l'impulsion de Mat qui lui intimait de se magner la rondelle. Elle parcourut les derniers mètres les séparant de la boutique dans un état un peu second, s'efforçant de repousser dans un coin de son esprit le stress et l'urgence de la situation qui la rendait à fleur de peau. Cela lui éviterait peut-être de faire une deuxième boulette. Néanmoins, il semblait bien qu'elles n'étaient pas au bout de leurs peines, car lorsqu'elles arrivèrent finalement chez l'apothicaire, la boutique était vide.

« Et merde...Qu'est ce qu'on fait? On prend le chemin de la maison Twickam? Si on court on a peut-être encore une chance de l'intercepter? »

Elle y croyait à moitié, mais Mia n'avait clairement pas l'intention de renoncer maintenant. Non c'était hors de question, elles allaient continuer, quitte à devoir ligoter cette maudite rombière!
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Dim 30 Avr - 13:27
Le membre 'Mia Wright' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Mar 2 Mai - 8:14
«  C'est la merde. »

Voilà, c'était dit. Elles étaient foutues. Elles s'étaient foirées en beauté et elles n'avaient pratiquement aucun moyen de se rattraper. Comment retrouver dans une ville aussi grande, pleine de putains de sorciers prêts à les buter à la moindre erreur, une découpeuse de gens dont elles ne connaissaient même pas vraiment l'apparence, hein ? Comment ?!

«  Une grosse merde molle et puante. » , répéta-t-elle en posant une main tremblante sur son front.

D'autant plus qu'elle sentait son self-contrôle foutre le camp. Entre sa propre scène qui avait faillit attirer des sorciers indésirables et Mia qui perdait les pédales à cause d'un gamin - indésirable lui aussi - elle se demandait sérieusement si poursuivre était une bonne idée. En plus elle n'avait aucune aptitude en filature ou en diplomatie ; son truc à elle c'était plutôt de taper sur les gens ! Pourquoi, par la Sainte-Vierge, Durham lui avait-il confié cette putain de mission foireuse ?! Elle posa un regard nerveux sur sa coéquipière, à la recherche de calme et zenitude.

«  J'serais même prête à m'refoutre par terre à tes g'noux nom de Dieu. » avoua-t-elle avec un sourire mi-triste mi-amusé.

Un sorcier entra dans la boutique devant laquelle elles étaient bêtement plantées en leur lançant un regard curieux. Il fallait qu'elles bougent. Matt se força à reprendre contenance, adoptant de nouveau la position soumise d'une sans-magie.

«  J'suppose qu'on a pas le choix. Elle a surement du prendre le bus pouilleux conduit par l'balais à chiotte. »

Douce appellation qui désignait le chauffeur du bus réservé aux moldus, qui avait le malheur d'avoir une coupe en brosse. Et une sale gueule. Matt lui avait attribué ce nom le jour où il avait refusé qu'elle monte dans son "palace" sans s'être décrotté les chaussures. Heureusement, il s'avéra qu'il n'était pas de service ce jour-ci. En repos ? Malade ? Mort ? Peu importait vraiment... elles montèrent et donnèrent pour destination le Manoir Twickam.

«  Vous aussi ? Vous êtes tous de sortis ? » commenta le chauffeur avec un froncement de sourcils en enclenchant une vitesse.

Le coeur de Matt faillit rater un battement. Elle dû serrer le poing à s'en blanchir les jointures pour éviter de bondir ou de laisser échapper une exclamation de joie. Un regard vers Mia suffit pour qu'elles partent à la recherche de leur cible. Elles craignirent à nouveau de s'être plantées en ne trouvant aucune femme correspondant à la description et montèrent à l'étage supérieur le coeur lourd comme un dragon. Elle était là. Juste au premier rang, la tête appuyé contre la fenêtre.

«  Pas trop tôt putain ! » , marmonna Mathilda avant d'ajouter un «  Merci Marie, merci doux Jésus. »

La chance leur ayant ENFIN sourit, elles étaient seules à l'étage. Sous l'effet du soulagement, Matt reprit un peu confiance en elle. Non, elle n'était pas que douée pour taper sur les gens ; son travail au service de ce vieux con de Mulciber en était la preuve ! Sans un minimum de patience et de réflexion, cela faisait longtemps qu'il l'aurait renvoyée. Ou butée. Elles pouvaient le faire !

«  Miss Twickam ? » , appela-t-elle en référence à ses maîtres.

L'interpellée leva la tête en semblant sortir d'une longue rêverie. Son regard était méfiant et elle ramena instinctivement son sac de courses contre elle.

«  Je vous connais ? »

«  Pas encore mais on aimerait beaucoup discuter avec vous. » annonça-t-elle à voix basse. Après tout, on ne savait jamais qui pouvait traîner dans les escaliers. L'idée que les sorciers aient mit un sortilège d'écoute dans le bus moldu n'était pas non plus à exclure....

« A quel sujet ? »

Matt échangea un regard avec Mia. Parler de la NI ici aurait été pure folie. Sans compter qu'elles ne savaient rien de l'opinion de cette moldue sur les sorciers et la société actuelle. Qu'est ce qu'elles pouvaient bien inventer pour la sonder ? L'inspiration vint sans prévenir et Matt s'exprima avant de vraiment prendre le temps d'y réfléchir.

«  On a entendu parler de vos nombreux talents par d'autres moldus et nous aimerions en parler avec vous. A des fins professionnelles bien sûr. » ajouta-t-elle juste au cas où elles soient vraiment écoutées.

Quoiqu'elle ait pu comprendre, la femme se redressa brusquement dans son siège et se ferma.

« Ce n'est pas possible, je ne parle pas avec les autres moldus. Laissez-moi tranquille. »

Bordel, c'était pas vrai ! Pourquoi est-ce qu'elle ne pouvait pas juste être une vieille femme facilement trouvable, aimable et consentante ?! Avec le temps et le bus qui filaient, elles allaient devoir être ultra efficaces en persuasion !

Where is Brian.... euh the muggle ?:
 

Si oui au premier dé:
 

Si non au premier dé:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Mar 2 Mai - 8:14
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Lun 3 Juil - 13:07
Pas d'amis moldus donc. Parce qu'elle travaillait seule au manoir et en sortait rarement ou bien parce qu'elle était une espèce d’asociale intraitable qui restait tout le temps seule dans son coin ? .... un peu comme elle-même en fait. A part quelques collègues de la NI et Clyde McPhee, avec qui elle avait été plus ou moins forcée de se lier d'amitié après qu'il ait découvert qu'elle s'éclipsait parfois en douce, elle n'avait pratiquement pas d'amis moldus. Sa vie avant la Nouvelle Inquisition avait été tristement solitaire et elle ne s'en était rendu compte que le jour où elle avait tissé son premier lien de camaraderie avec un collègue inquisiteur. Alors certes, elle était taciturne, distante, renfermée... Mais malgré les apparences, elle était profondément attachée à son nouvel entourage et donnerait beaucoup pour les garder près d'elle. Voilà. Finalement, plus que de l’agacement, c'était de la pitié que lui inspirait cette femme.

«  Ca peut changer. »

Il ne tenait qu'à elle de parler à d'autres moldus et de changer les choses. Avec un peu d'aide.

«  Je ne sais même pas qui vous êtes ! »

Très juste. Mais ça, elle n'était pas prête à le lui révéler. Non mais oh ! Fallait pas pousser mémé dans le Kraken non plus ! Heureusement, un autre moldu choisit cet instant pour monter à son tour au deuxième étage. Une parfaite diversion pour éviter de répondre à cette question.... même si en contrepartie, il était aussi une nuisance. Le regard du moldu se posa sur le trio et Matt aurait pu jurer qu'il allait les écouter. Elle échangea un regard inquiet avec Mia qui se leva en lançant un innocent :

« Oh ! Mais je le connais ! Ce serait pas.... ?  »

Elle rejoint le moldu et engagea la conversation pour le distraire. Bien joué ! Cependant le temps continuait de filer... Mathilda ré-attaqua sans attendre :

«  J'ai un collègue, jardinier, qui est très bon dans son domaine mais qui a réussit à se blesser très bêtement avec son sécateur hier soir. » mentit-elle.

Pardon Clyde, merci Clyde.

« C'est une sale blessure. Si notre maître l'apprend, il le punira. Dans le meilleur des cas. Dans le pire....  »

Elles savaient toutes les deux comment se terminait cette phrase. Un renvoi équivalait à la mort. Si le sorcier ne tuait pas le moldu directement lui-même.... La domestique des Twickam hocha la tête d'un air désolé.

« J'ai croisé quelqu'un qui m'a dit que vous pourriez m'aider. Que vous aviez certaines.... connaissances. Est-ce que c'est vrai ? S'il vous plaît, je veux juste l'aider. »

On joue au docteur ?:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Lun 3 Juil - 13:07
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Lun 3 Juil - 13:52
«  Je.... Je peux vous donner quelques conseils si vous me décrivez la blessure. » finit-elle par céder.

Le doute n'était plus permis : c'était donc bien une médecin découpeuse de corps. Enfin, médecin en tout cas mais probablement découpeuse de corps aussi. Si leur source avait eu raison de la désigner comme un ancien docteur, elle avait sûrement raison aussi sur l'aspect churigie. Churirgie ? Chirugie ? Bref la discipline où on opérait des gens.

«  Merci. C'est une grosse entaille dans l'avant bras. » inventa-t-elle en se remémorant les blessures qu'elle avait vues à Tintagel. «  Sur le dessus, plus vers le coude que le poignet. De cette taille et cette largeur là à peu près. » indiqua-t-elle en mimant l'espace avec ses doigts.

Matt fit semblant d'écouter la docteure lui expliquer comment accélérer la cicatrisation. Allez, allez, plus viiiite ! Il fallait qu'elle enchaîne sur la prochaine étape : la remercier et lui faire remarquer que ses précieuses compétences pouvaient être trèèèès utiles à plein de gens. Et à certains plus qu'à d'autres. Mais la moldue des Twickam ne lâcha pas le crachoir lorsqu'elle eut terminé son explication.

«  Voilà. Il ne vous restera plus qu'à faire disparaître les tâches de sang par terre avec de l'essence de térébenthine. Mais.... je vous avoue que je suis curieuse de savoir qui a pu vous renseigner à mon sujet. »

Matt dû reconnaître que c'était une bonne question. Elle avait prit l'ordre de mission sans se demander qui était la source. Après tout, si Durham faisait confiance à cette personne elle n'avait aucune raison de chercher à le savoir. Cela pouvait être un moldu asservi ou un fugitif qui la connaissait avant que les démons ne mettent leur monde à feu et à sang. Comment savoir ? Elle regretta d'avoir laissé passer cette information qui aurait pu éventuellement leur servir à la convaincre. Encore une fois, elle allait devoir bluffer. Heureusement que son poste au service de Mulciber lui avait appris cette compétence.

Elle ouvrit la bouche mais le bus s'arrêta soudain brusquement.

« C'est ici que je descends. » s'excusa la moldue en se levant de son siège.

Mathilda l'imita et s'assura du coin de l'oeil que Mia suivait.

« Nous aussi. »

« Au manoir Twickam ? »

« Nous avons un message à transmettre. » mentit Matt sans réfléchir.

L'autre tiqua mais ne s'arrêta pas, probablement pressée par le temps que lui avaient alloué ses connards de maîtres pour faire leurs courses. Les trois femmes descendirent sur le long chemin qui menait au manoir et le bus repartit. Mathilda attrapa alors leur cible par le bras et la tira sans délicatesse derrière le tronc d'un arbre.

« Qu'est-ce que vous faites ?! »

« En fait c'est un message pour vous. Vous voulez savoir qui nous a renseignées ? Toutes les personnes qui vous connaissez avant le cataclysme n'ont pas disparues. Certaines sont encore bien vivantes et se souviennent de vous. »

Est-elle réticente ?:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1744
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Lun 3 Juil - 13:52
Le membre 'Mathilda Lovewell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Mohamed Allô
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t705-mathilda-lovewell#8327
Messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2017
Célébrité : Erika Linder
Crédits : Neobelzebuth

Double compte : Altair Kirke & Zoltán Hunter

Age : 22 ans
Sang : Moldue
Statut : Célibataire
Métier : Domestique, c'est déjà pas mal
Baguette : La seule à laquelle elle peut prétendre est une baguette de sourcier.
Epouvantard : Elle-même, tuant un autre moldu
Dialogue : #DC8E28

Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté Lun 3 Juil - 16:27
La découpeuse de corps sembla tomber des nues. Matt cru même, l'espace d'un instant, qu'elle allait lâcher son sac de courses et se prépara à le rattraper au cas où.

«  Mais.... mais comment ? Vous voulez dire.... Edward ? MON Edward ?! Et Fanny ? C'est impossible ! Ca ne peut pas être vrai ! »

«  Comment pensez-vous que nous sachions que vous êtes churigienne ? »

« Chirurgienne vous voulez dire. » corriga-t-elle en faisant rougir Matt de honte.

Une larme roula sur la joue de l'ancienne docteure. Ses yeux brillaient d'espoir. S'imaginait-elle déjà se jeter dans les bras de son mari, son frère, son fils ou elle ne savait trop quel membre de sa famille ? Et si Edward n'était pas vivant ? Si la source était quelqu'un d'autre, un ancien collège qu'elle n'appréciait pas du tout par exemple ? La réalité la briserait une seconde fois et elle risquait de tourner le dos à la NI aussi sec. Et puis, au-delà de cet aspect purement pragmatique, Matt devait reconnaître que son petit jeu en deviendrait cruel..... Même selon ses standards. Cette cruauté, elle devait la réserver aux sorciers.

«  Mais on ne peut pas vous révéler l'identité exacte de la personne qui nous a informé. » temporisa-t-elle. «  Pour sa propre sécurité. »

La domestique des Twickam sembla à la fois déçue et effrayée.

«  Vous êtes.... vous êtes bien ce que je pense n'est-ce pas ? »

«  Juste deux êtres humains asservis par les sorciers. Comme vous et des milliers d'autres. Et nous avons besoin de votre aide. Vos anciennes relations ont besoin de votre aide. »

«  Mais je ne pourrais jamais sortir ! Ils doivent déjà être en train de me chercher dans la cuisine en cet instant. Même si je le voulais, je n'y arriverais pas. »

« On vous aidera. On trouvera quelque chose. Vous ne serez pas seule. »

Elle ouvrit et referma la bouche, semblant hésiter. Matt pria Dieu, Jésus et la Sainte Vierge en croisant les doigts derrière son dos.

«  Je pourrais vraiment la revoir ? La personne qui vous a informé ? »

Matt hocha la tête sans répondre, non sans une pointe de culpabilité. Leur source avait vraiment intérêt à être accessible !

« Je dois filer avant qu'ils n'envoient quelqu'un me chercher. Vous... vous reviendrez ? »

« Quelqu'un d'autre prendra contact avec vous très bientôt. Merci. Vous ne le regretterez pas. »

La découpeuse de corps esquissa un faible sourire, essuya ses larmes d'un revers de manche puis partit en courant. Matt attendit qu'elle soit au bout du chemin avant de craquer :

« PUTAIN DE BORDEL DE GROSSE MERDE PUTRIDE ! J'ai vraiment cru qu'on allait foirer cette saloperie de mission ! J'préfère tellement quand il faut taper sur la gueule de ces grosses enflures d'adorateurs de Satan ! »

Mia ricana à côté d'elle, lui avouant enfin qu'elle n'était pas intervenue parce qu'elle estimait que Mathilda s'en sortait plutôt bien. Et parce que c'était drôle de la voir traiter le problème par le dialogue et la subtilité pour changer. Entre ça et la scène de supplications à genoux, cette mission avait été riche en nouveautés et en souvenirs. L'androgyne lui adressa un doigt d'honneur bien mérité avant de tracer son chemin. Elles avaient eu assez de chance de ne pas se faire repérer jusqu'à maintenant. Elles rejoignirent l'arrêt de bus le plus proche en échangeant de joyeuses vacheries. Est-ce que Matt en voulait vraiment à Mia ? Non, bien sûr que non. Ses gentilles moqueries l'agaçaient mais elle était bien consciente de la bienveillance qui les enrobait. Et puis, au fond, elle n'avait pas tort... elle s'en était pas trop mal sortie. Même si elle préférait quand même taper sur les gens.

Contenu sponsorisé
Re: [Mission] S.O.S Medecin
ce message a été posté
 :: Royaume-Uni :: Avalon