AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ [mission] scottish wierdo ❞
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 172
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 34
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

[mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 14 Mai - 17:10
Un hibou Grand-duc venait de se poser sur l’encadrure de la fenêtre du salon d’Agapanthe. Elle demande à Nini de l’emmener à la volière. Tout en gardant un œil sur la moldue pour s’assurer qu’elle ne fait pas n’importe quoi avec l’oiseau, elle déchiquette la lettre. Mervyn Karke a besoin d’elle pour une mission.

Agapanthe est partagée. Elle se souvient avec émotion de la mission qu’elle dût effectuer avec son amie Vivienne. Non seulement, le directeur adjoint du département de la justice magique a été mis hors d’état de nuire mais plusieurs décrets visant à améliorer les conditions des créatures fantastiques ont considérablement fait avancer la cause animale et elle s’amuse d’entendre les gens surnommer Amanon Carrow « monsieur café ». Alors oui, s’il faut s’engager pour la cause mangemort, elle le fera volontiers. Cependant, le souvenir de leur escapade aux mines d’ensinis reste douloureux. Les coups qu’elle a pu prendre ne lui importe peu, mais se remémorer son impuissance face à la mort d’aigles majestueux lui est insupportable. Elle est prête à aider, prête à se battre pour la bonne cause, mais elle se démènera pour éviter toute perte inutile.

***

L’écosse… Agapanthe n’en croit pas ses yeux. On dirait Bourg-caca à l’échelle d’un pays ! Tout est si verdoyant, si sauvage ! Elle est ravie. Cette mission est faite pour elle : elle doit retrouver une vieille druidesse qui vit en ermite. C’est passionnant, elles vont tellement avoir à se dire sur les plantes, la nature, le soin aux créatures magiques. Agapanthe a pris dans son sac sa plume à papote. Peut-être que la druidesse acceptera une interview pour le genêt à balais !

Agapanthe trépigne à côté du vieillard. Ha oui, le vieillard… Mervyn Kark a jugé bon de coller Wilfrick Mulciber dans les pattes d’Agapanthe. Jugeait-il qu’Agapanthe n’était pas capable d’assumer seule une mission pour laquelle elle semblait pourtant être la plus apte à réussir ? Ou désirait-il seulement sortir papy ? Elle ne pouvait le dire, mais elle était loin d’être enchantée de cette collaboration. Elle ne connait Wilfrick Mulciber que de réputation et se l’imagine comme un vieux croulant sans fantaisie. Et ce n’est pas le silence pesant qui règne depuis leur départ qui la fera changer d’avis. Il regarde la sorcière sautiller à côté de lui avec un regard qui semble rempli d’exaspération.

« Oh ! Regarde !... Dez. Regardez : Des jonquilles. C’est marrant, à Bourg-caca, les fleurs jaunes sont déjà passées depuis un mois, on en est aux violettes. C’est fascinant, on peut déduire les conditions climatiques et la richesse du sol juste en observant la flore. »

Agapanthe avait tenté de briser la glace mais le sorcier ne semblait pas passionné par la botanique.

« Vous pensez qu’on est encore loin ? Je crois que nous sommes proches des coordonnées que nous a donné monsieur Karke. POINTE AU NORD !»

Sommes nous perdus ?:
 

Ça va être long... La baguette d'Agapanthe indique qu'ils sont dans la bonne direction, mais il leur reste au moins une ou deux heures de route. Agapanthe est impatiente de rencontrer la druidesse. Chaque minute en tête à tête avec le vieillard lui semble une éternité. Allez, dernière tentative pour briser la glace :

" Un kilomètre en balai, ça use, ça use, une kilomètre en balai, ça use les genêts !
Tous avec moi ! "
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 14 Mai - 17:10
Le membre 'Agapanthe Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 63
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 14 Mai - 22:37
Mercredi 16 mai 2046. 7h56.

Le tourbillon habituel de transplanage venait de me déposer à quelques mètres de ma destination, une poignée de minutes avant l'heure prévue, tandis qu'une forme d'habitation des plus biscornues s'affichait sous mes prunelles. J'avais entendu brièvement parler de ce "Bourg-Caca" en même temps que des particularités de Mrs Kirke. Mais si nommer son habitation ainsi était déja une aberration en soi des plus pathétique, témoignant assurément d'un esprit dérangé, le lieu lui-même ne volait guère plus haut. Comment un sang-pur pouvait habiter dans ce genre d'endroit? Entre les plantes laissées à l'abandon, à moitié sauvages, et surtout les bestioles qui semblaient pulluler autant dans la partie vaguement entretenue qu'à l'extérieur, n'importe qui serait retourné sur ses pas. Au final, même pas besoin d'engager un enchanteur pour repousser les indésirables. Cela aurait presque plus sembler rusé si c'était volontaire.

Ricanant dans ma barbe, je rejoignais en quelques pas la silhouette qui me faisait de grands signes sur le pas de sa porte, la saluait convenablement, refusait une tasse de thé dans la même lancée - nous n'avions guère le temps pour nous amuser avant même de commencer! Ces jeunes n'avaient plus aucune valeur valable - ne m'offusquais que d'un haussement de sourcil de son tutoiement avant de vérifier qu'elle était bien prête comme nous l'avions au préalable convenu par hibou.

Quoi qu'il en soit, la sorcière semblait parfaitement coller à sa réputation. Ne m'avait-elle pas imploré de modifier la journée de cette mission pour une obscure histoire de troisième Lune passant par l'angle descendant de Vénus? Ou était-ce celui de Jupiter? Pour la peine, bien qu'obtempérant à sa demande farfelue, je ne lui avais guère laissé le choix de la date définitive. Espérons que ses compétences soient elles aussi tout aussi fidèles à ce que j'en avais entendu dire. Au moins, elle avait l'air particulièrement motivée par la situation.

***

"Vous devriez fermer votre appendice buccal, Mrs. Kirke, vous risqueriez d'avaler par accident l'une de ces bestioles volantes qui nous tourne autour et je n'aimerais pas vous voir suffocante, ou pire..."


Une réponse donnée sur un ton presque compatissant pour essayer de l'enjoindre à garder un peu le silence. Par Salazard, j'avais l'impression d'avoir emmené une poule au milieu d'un champs de graines... Agissant comme avec la plupart de mes enfants ou collègues quand ils parlaient de choses sans intérêt, je préférais garder le silence que de lui expliquer à quel point ses questionnements et mini-découvertes étaient inutiles. L'avait-on envoyée ici pour faire un inventaire de la flore écossaise? Sauf si Mervyn avait dissimulé une mission secrète "Save the flowers" il me semblait bien que non.

Quand à la distance nous séparant de la gamine Colquhoun c'était effectivement un problème. Une gène tout du moins. Les coordonnées transmises étaient-elles donc imprécises? La sorcière qui avait eu à faire à la druidesse étant indisponible je m'étais contenté de lire son rapport complet - très vermoulu d'ailleurs étant donné qu'elle était arrivée chez son hôte imprévue en bien mauvais état et l'esprit chamboulé- mais c'était un risque à prendre pour ne pas arriver pile dans un chêne ancestral. Ma propre ancienneté me suffisait largement.

Lorsqu'elle se mit à chanter. J'en retenais difficilement un hoquet horrifié. Vraiment? Ma précédente remarque n'avait guère été valable longtemps apparemment. Je soupirais.

"Mrs Kirke, nous ne sommes pas dans votre potager ni en sortie scolaire, ne voulez-vous pas plutôt réfléchir aux différents moyens possibles de nous arroger l'alliance de Miss Colquhoun ? Je vous en serai gré."

Ce qui ne servit au final qu'à moitié, puisqu'elle jugea finalement bon de m'informer à haute voix de tout ce qu'elle imaginait pouvoir partager ou utiliser pour convaincre la sorcière. Je me contentais vaguement de répondre parfois, au moins pour lui faire remarquer l'imbécilité de certaines de ces idées, la pousser à en étudier de plus sérieuse.

Près d'une heure vingt minutes se passèrent ainsi, remerciant intérieurement les moments où la fatigue lui fit enfin garder le silence. Non que je n'avais pas échangé quelques paroles avec elle tout ce temps, afin d'essayer de cerner un peu plus ses réelles compétences, mais elle se lançait ensuite dans des monologues des plus consternants. Et moi-même je ne nageais guère dans le bonheur de cette randonnée forcée qui me malmenait malgré tout les articulations. Si j'avais su, je n'aurais pas aussi aisément proposé ma participation en reconnaissant le nom de cette sotte de druidesse. Par les écailles d'un basilic...
Une potion me serait probablement agréable lors de mon retour de cette vadrouille forestière.

Jusque là, la forêt avait été des plus claires et lumineuse mis à part quelques essaims de moustiques éloignés d'un sortilège nécessaire, mais étrangement, depuis quelques instant, le sous-bois avait fait place à des parterres de ronces et des bosquets de plus en plus serrés. Il devenait de plus en plus difficile de se trouver un chemin..Et si ma tenue avait été choisie en adéquation avec ce type de terrain, elle n'était pas non plus faite pour qu'un tel traitement dur trop longtemps.

"Est-on sûrs que... Ah! Il semblerait que oui en fait."

N'était-ce pas là un assemblage tout sauf naturel? Probablement même une rune? Je n'étais pas un spécialiste de ce genre de chose, mais assez aguerrit pour en reconnaître un piège quand j'en voyais un. Probablement pas un de très haut niveau, mais après...J'aurais été bien incapable de dire en quoi cela pouvait spécifiquement consister. Mais au moins, nous étions effectivement sur la bonne voie.

La Kirke semblait elle aussi avoir mis l'oeil sur une trace d'activité humaine du même genre. Au moins semblait-elle compétente la-dessus.

"Avez-vous une idée de la nature de ces pièges, Mrs Kirke?"

Quoi qu'il en soit, la druidesse n'était vraisemblablement pas très fan des visiteurs imprévus, comme nous pouvions l'imaginer.


Magic Dice!:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 14 Mai - 22:37
Le membre 'Wilfric Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 172
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 34
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Jeu 18 Mai - 1:17
Ça allait être long… très long… Mr Mulciber ne semblait pas avoir une once d’humour et Agapanthe doutait qu’il ait un jour sourit. Dès qu’elle ouvrait la bouche (et non sans raisons) il ne pouvait s’empêcher de la réprimer. Il devait surement concentrer tous ses efforts pour mettre un pied devant l’autre et il ne lui restait pas assez de force pour faire la conversation.
Pourtant, elle ne lui en demandait pas tant et il aurait pu s’économiser la salive s’il ne mettait pas autant de cœur à la mépriser.

Une ouverture ! Il lui demande, enfin, ses stratégies pour la mission. Agapanthe saute sur l’occasion et lui déballe tout ce qu’elle s’était imaginé depuis le jour où elle a su qu’elle aurait à faire à une amoureuse de la nature. Sans oublier de digresser dès que faire se peut.
Agapanthe savait très bien que son compagnon de route de l’écoutait pas, mais peu importe. Ce n’est pas parce que son interlocuteur a la conversation d’une huitre qu’il faut qu’elle s’ennuie pendant tout le trajet.

Wilfric venant de découvrir une rune coupa Agapanthe dans son flot de paroles. Il lui fit part de ses suppositions : il s’agissait là d’un piège de la druidesse et il fallait rester sur ses gardes. Agapanthe gardait donc l’œil ouvert.

C’est drôle cette plante. Elle ressemble en tous points à l’Ecballium elaterium mais ses fleurs ne sont pas les bonnes. Agapanthe se stoppe net et tend son bras d’un coup sec pour arrêter son partenaire.

- Vous avez raison mon cher.

En temps normal, Agapanthe n’aurait pas rajouté le « mon cher », mais le comportement guindé de son acolyte lui donnait envie de changer de registre de langage.

- On s’approche de la maison d’Aileas Colquhoun et c’est une excellente botaniste. Voyez ces plantes qui recouvrent la lande, ce sont des Ecballium elaterium dont les fruits explosent au toucher pour semer leurs graines. Maintenant, regardez les fleurs. De quelle couleur sont elles ?

L’homme ne répondait pas. Il devait penser qu’elle lui racontait encore tout ce qui lui passait par la tête.

- Elles sont violettes. Or, les fleurs du concombre d’âne comme on l’appelle communément sont jaunes. Il s’agit donc d’un croisement. Et pas n’importe lequel ! Ce sont des fleurs de chardon. Je pense donc que lorsqu’on les touche, au lieu de simples graines, ce sont des piquants qui sont projetés. Je vous conseille donc d’éviter tout contact avec ces plantes…

Agapanthe était fascinée par la beauté des plantes. Elle aurait pu se contenter de juste dire à son comparse qu’il devait faire attention aux fleurs et vu l’ardeur qu’il mettait à la faire taire, elle aurait mieux fait de s’en tenir là. Mais elle était ravie de partager sa découverte, et puis, ça faisait du bien de casser ce silence pesant… encore une fois.

- Vous devriez lire mon journal, le genêt à balais, vous apprendriez des choses très intéressantes sur la botanique.

Elle se garda de rajouter « vous en auriez grandement besoin » même si l’intonation de sa dernière phrase pouvait le faire comprendre.

pièges, pièges, pièges...:
 

Leur démarche devenait presque comique. Les deux sorciers faisaient de grands pas, ondulant le corps pour éviter de toucher aux fruits dangereux. Agapanthe éclata d'un grand rire en voyant Wilfric effectuer avec difficulté un grand coup de hanche. On aurait dit un bâton qui essaie de danser.

- Je vais ouvrir la voie si vous le voulez bien, monsieur Wilfric.


Agapanthe repris la parole en expliquant à son compagnon à quel point il était difficile de croiser deux plantes comme le chardon et le concombre des ânes et comme cette druidesse devait être une excellente botaniste. Elle s'était habituer à entendre ses phrases ponctueées par les soupirs d'exaspération de Wilfric. Pourtant, un étrange silence lui répondait depuis quelques minutes. Elle se retourna pour vérifier que le vieillard allait bien... Plus de vieux...

- Wilfric ! Wilfric !


Agapanthe regarde autour d'elle. Elle a déjà vu ce décor. Elle rebrousse chemin. Au bout de quelques mètres, le même décor. Par les chaussettes de Merlin. Ce n'est pas Wilfric qui s'est perdu : C'est elle ! et elle tourne en rond.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Jeu 18 Mai - 1:17
Le membre 'Agapanthe Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 63
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Lun 12 Juin - 22:23
Bien. Malgré une explication remplie d'inutilités - pensait-elle que j'avais déja oublié la profession de la femme que nous cherchions, où que nous étions en salle de cours?- je parvins malgré tout à obtenir son expertise sur cette fameuse plante. Cela confirmait l'importance de la petite-fille de Sayina, si je me basais sur l'admiration qui suintait de Kirke. Mais cela confirmait aussi que ce ne serait pas une sinécure de la retrouver.

"Evidemment." conclu-je de manière sèche à son conseil d'éviter tout contact avec ce végétal... Sans prendre la peine de rebondir sur le sujet du torchon qui lui servait de journal. Bien d'autres priorités accompagnaient mon quotidien que ces histoires de potagers de bonnes femmes.

Maintenant en alerte, la progression reprit avec un léger silence que je ne pu qu'apprécier malgré la contrainte des plantes...Et qui ne dura pas. Puisque Mrs Kirke ne semblait absolument pas capable de garder sa langue immobile et se sentait obligée de partager l’entièreté de ses pensées avec moi. Moi qui pensais que la laisser passer devant lui donnerait l'opportunité de se concentrer uniquement sur le chemin et lui seul. Peine perdue.

"Contentez-vous de me partager uniquement le stricte nécessaire, je vous prie."
Sifflais-je doucement en évitant une nouvelle pousse.

Les minutes défilèrent, je ne prêtais plus guère attention au babillage admiratif de ma comparse. Tout juste répondais-je parfois d'une pique cynique ou d'un assentiment plutôt rare. Heureusement la concentration due à notre progression s'avérait petit à petit efficace pour ramener le silence. J'avais personnellement laissé une légère distance spatiale s'installer entre nous. De quoi nous sauvegarder tout deux.

Lorsqu'à un détour d'un arbre plus noueux et tombant que d'autres...Sa silhouette ne se détacha plus devant moi. Je fronçais les sourcils et m'immobilisait un instant. Avais-je laissé trop d'éloignement et perdu sa trace sans m'en rendre compte? Je l'imaginais bien capable de se détourner du bon chemin pour une impossible petite fleur rose à paillettes turquoise, se baisser pour la voir de plus près et aussi bien y passer vingt minutes invisibles que dégringoler dans un trou qu'elle n'aurait pas remarqué, concentrée sur sa découverte abracadabrante.

Mais je n'avais entendu nul cri. Baguette en main, je scrutais les environs sans rien remarquer.

"Mrs Kirke?"
Pas de réponse. Et je ne me voyais pas crier en plein milieu de cette forêt. Soupirant, j'usais d'un Huminum Revelio sans trop y croire. Avant de lâcher un bref pouffement surprit. Une silhouette colorée brillait à une distance tout à fait honorable. Que je rejoignais avec prudence...Pour apercevoir Mrs Kirke piétiner frénétiquement le sol et sa verdure, le regard vide et des perles de sueurs sur le front. Incapable de dépasser cet endroit liminaire malgré toute sa volonté. Je souriais.

Tous les symptômes d'une cage des sens. Il était probable que la jeune femme devait s'époumoner ou s'arracher les cheveux dans cette dimension qui n'existait que dans son esprit, se fatiguer inutilement. Mais silencieusement au moins. Un fin sourire étira mes lèvres tandis que l'envie de la laisser là me titillait dangereusement. Avant que je ne revienne moi-même à la réalité.

Il était possible qu'elle parvienne à briser ce piège, parfois il suffisait de peu, simplement de revenir en arrière. Mais chaque cage était propre à son lanceur et si c'était tentant, cela compromettrait fortement la rapidité de cette mission. Et j'avais encore bien assez de travail qui m'attendait pour ne pas y passer trop d'heures.

Un simple stimulu extérieur assez important devrait lui permettre de reprendre pied.

Quelques secondes plus tard, la douce voix croassante de la sorcière se faisait à nouveau entendre. Je regrettais déja. Même si un fin sourire ne quittait plus mes lèvres tandis que je lui conseillais de prêter davantage attention à son environnement.

La marche reprit. J'évitais de justesse une sorte de champignon qui explosa sur mon passage dans une sorte de nuage de spores. Un vif coup de baguette me permit de projeter la suspension plus loin. Était-ce un autre avertissement de la druidesse? Quels pouvaient être ses effets? Des questions qui resteraient en suspens dans mon esprit même si Agapanthe se les étaient évidement déja appropriées.

"Je n'en sais rien, Mrs Kirke, mais vous aurez tout le temps pour lui soutirer tous ses mystères lorsqu'elle aura rejoint la faction et fait son devoir."

Encore quelques minutes plus tard, après des ronces cherchant à s’enchevêtrer autour de nos chevilles, la forêt sembla laisser place à un nouveau sous-bois plus clair, plus...Agréable.

"Humm... Méfions-nous. Je doute que nous ayons réussi à nous approcher en toute discrétion, et même s'il est évident que notre présence devrait être un honneur pour elle, il est peu probable qu'elle le voit ainsi pour l'instant..." murmurais-je tant pour moi que pour l'autre Mangemorte.

Ce qui se confirma rapidement. Nulle trace de la sorcière, nous tournions en rond, bredouilles. Pourtant tout semblait indiquer que nous étions au bon endroit. Les lieux, la magie comme le rapport de la sorcière secourue.

"Trouvez comment nous faire accepter." Ordonnais-je à la botaniste. Il était évident que la druidesse devait "trier" ceux qu'elle laissait approcher. Une pratique magique courante dans ce genre de culte retiré du monde.

Tant que nous pouvions éviter de courir nus sous la Lune, uniquement protégé de quelques feuilles de lierre urtiquantes.... Foutus originaux bouffeurs d'herbe!
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 172
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 34
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Jeu 15 Juin - 12:49
Agapanthe s’énervait. Comment sortir de ce labyrinthe ou peu importe ce que c’était. Un gros caillou lui frôla la joue, la forçant à se retourner pour voir d’où il venait. Wilfric était là.

« Nous sommes bloqués, mon cher, pas moyen d’avancer où que ce soit. Ce doit être un labyrinthe mis en place par miss Colquhoun. Je ne sais pas comment en sortir. Avez-vous une idée ? »

Mr Mulciber leva les yeux aux ciel, exaspéré, puis expliqua à Agapanthe le piège dans lequel elle était tombée et la façon dont il l’en avait sorti.

« Mais, vous auriez pu m’assommer avec cette pierre ! »

Wilfric ne répondit rien, esquissa juste un sourire laissant sous-entendre qu’il aurait bien aimé.

« En tous cas, je vous remercie de m’avoir sortie de ce pétrin. »

Plus les sorciers avançaient, plus nombreux étaient les pièges. Agapanthe en déduit qu’ils n’étaient plus qu’à quelques pas de la druidesse. En tout cas, c’est ce qu’elle souhaitait, la sorcière étant lasse de faire la conversation seule.

Puis soudain, la forêt sombre laissa place à une clairière baignée de soleil des plus agréables. Ils y étaient. Elle le sentait. Son compagnon semblait arriver à la même conclusion qu’elle, la missionnant de trouver le moyen d’amadouer la druidesse. Agapanthe ne se fit pas prier. Elle hurla :

« Miss Colquhoun ! Miss Colquhoun ! »

Aucune réponse. Le regard agacé de son acolyte lui laissa comprendre qu’il ne s’imaginait pas ce genre de méthode. Agapanthe persiste :

« J’ai beaucoup apprécié vos expériences botaniques. Vous avez fait des croisements que je n’aurais jamais cru possibles. Vous avez un talent certain. J’ai moi-même crée certains sortilèges dont je ne suis pas peu fière. J’en parle dans mon journal, le genêt à balais , je ne sais pas si vous le lisez. En tout cas, j’aimerai beaucoup vous interviewer si cela vous convient. »

« Vous êtes Agapanthe Kirke ? »


La voix semblait venir de nulle part.

« Oui, c’est moi. Nous sommes nous déjà rencontrées ? »

« Non, non. Mais je suis abonnée à votre journal. J’apprécie vraiment votre regard particulier sur la nature. »

Wilfric lança un profond soupir.

« Qui vous accompagne ? »


« Wilfric Mulciber. »

« Mulciber… La sorcière marqua un temps. Finite incantatem»

Le sortilège de protection qui cachait la demeure d’Aileas Colquhoun s’évapora laissant apparaître une maisonnette douillette et une petite sorcière potelée.


Tu me vois / Tu me vois plus:
 


Aileas Colquhoun : color=#ff9900
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Jeu 15 Juin - 12:49
Le membre 'Agapanthe Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 63
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 25 Juin - 0:26
"Pensez-vous vraiment que.."

Sourcil arqué mi-méprisant mi-dubitatif devant la méthode choisie par la sorcière  à mon injonction, je dû pourtant revoir rapidement mon jugement. Cela fonctionnait. Cela signifiait aussi que nous étions à portée sensitive et possiblement magique de la druidesse. Aurions-nous droit à un ample interrogatoire? Des conditions particulières étant donné la difficulté à arriver jusqu'ici? L'échange entre la Kirk et la Colquhoun fut bref.

Quelques secondes plus tard, la clairière se modifiait, le sort de protection levé, pour laisser apparaître une cabane champêtre sous un rayon de soleil ma foi, fort agréable.

"Bien joué, Mrs Kirke. Continuez comme cela et nous pourrons être fier de vous."

Un hochement de tête sec mais sincère, je ne m'attardais guère sur le compliment partagé, commençant d'ores et déjà à rejoindre le cabanon. Une femme aux vêtements plutôt amples mais qui semblaient de qualité. Une solide tignasse aux reflets blondis par le soleil et aux nattes parsemées de rubans solides.

"Sir Mulciber, ravit de vous rencontrer. Et voici comme vous vous en doutez, Mrs Kirke. Nous vous remercions d'avoir accepté de nous accueillir chez vous, à l'improviste."


"Quelque chose me dit que refuser la visite du Directeur du département de la Justice aurait pu me valoir des ennuis... Mais surtout, j'apprécie beaucoup les travaux de Mrs Kirke. Alors autant se simplifier la vie, non?"

Je me permis de sourire à cette réplique sans compléter par quoi que ce soit. Comme quoi, la sorcière avait beau vivre en ermite dans cette forêt verdâtre, elle n'était pas complètement coupée du monde sorcier. Cela nous faciliterai probablement les choses. Même si son franc-parler pouvait autant nous servir qu'être un frein gênant. Peu de gens auraient osé me balancer à haute voix ce qu'elle venait de dire. Mais cela restait de bonne guerre.

Suivant son invitation, je laissais Agapanthe passer devant par politesse et lui emboîtait le pas pour pénétrer dans la demeure. L'odeur forte d'épices, d'herbes et de macération me fit froncer les sourcils. Ce ne n'était pas désagréable, mais plutôt fort et entêtant. Je ne m'y connaissais malheureusement pas assez pour savoir si tout ceci n'était pas un tant soi peu dangereux, mais de nature prudente, je lançais un regard à Agapanthe Kirke. En espérant que le sourire qu'elle venait de me rendre signifiait bien qu'il n'y avait pas de danger, et qu'elle s'y connaissait assez pour cela...

Dans le doute, mieux valait surveiller ses constantes afin de repérer tout changement suspect.

Les deux femmes avaient déja entamé une sérieuse discussion de botanique alors que nous rejoignions une sorte de salon où le nombre de coussins faisait concurrence au nombre de bibelots, plantes, sachets et autres parchemins gribouillés.

"Thé? Infusion? Tonic peut-être?"

"Est-ce de l'humour?"
Demandais-je cyniquement.

"Hum peut-être... Et donc?"

"Vous trouver n'a pas été chose aisée. Quelque chose de revigorant ne serait effectivement pas de refus, mademoiselle."

Quitte a devoir s'assurer de ses compétences, autant qu'elles servent de suite. Vadrouiller dans cette fichue forêt n'avait pas été de tout repos malgré ma forme légendaire.

Prenant le souhait de Mrs Kirke, lui proposant par là-même de tester une de ses dernières modification d'un breuvage dont je n'avais jamais entendu parler, la sorcière disparu quelques instants pour revenir avec trois tasses lévitantes et un petit pot de sucre.

"Et donc, que me vaut le plaisir de vos visites? Si vous me dites être arrivés ici par hasard, je risque de ne pas vraiment vous croire.."

Elle insistait donc sur l'humour. Une gamine intéressante si ce n'était à la limite de l'insolence. Mais une limite qu'elle ne dépassait pas. Donc une sorcière intelligente.

"Saviez-vous que j'ai connu votre grand-mère, Fenella? Nous avons fréquenté les murs de Poudlard à la même période, même si elle-même nichait à Serdaigle. Une sacrée sorcière."

Avait-elle été dans la même promotion que moi? Ou un peu plus, un peu moins? Je n'en étais plus très sur à vrai dire...Mais mettre en avant la connaissance d'un membre de la famille aidait toujours à rendre une personne plus docile. Surtout quand ce lien était positif ou semblait l'être à première vue.
La mention de la maison de son aïeule me permettait de glisser que je ne racontais pas n'importe quoi, un indice souvent inconsciemment comprit par la cible.

"Oh oui! Ca me dit effectivement quelque chose ! Je crois d'ailleurs vous avoir vu pour ses funérailles, maintenant que vous en parlez. Elle serait probablement heureuse de vous savoir toujours sur Terre."

Certes. Moi aussi j'étais bien heureux de me savoir encore en vie. Nous partagions au moins cette affirmation. Mais je ne notais aucun cynisme ou hypocrisie dans son ton. Juste une saine curiosité teintée de caractère bien trempée. La mention de son ancêtre faisait effet et me resservirait probablement.
Lui rendant son sourire, elle revint à Agapanthe en lui demandant ce qu'elle pensait du breuvage.

Je profitais d'un instant pour vérifier le contenu du mien d'un rapide coup de baguette avant d'y poser à mon tour les lèvres.



La magie des déééés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Dim 25 Juin - 0:26
Le membre 'Wilfric Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
La meuf qui couche avec des arbres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t290-agapanthe-kirke
Messages : 172
Date d'inscription : 06/10/2016
Célébrité : Janis Joplin
Crédits : Kiara Callaghan

Double compte : Sid W. Lewis

Age : 34
Sang : pur
Statut : Mariée à l'univers (elle y tiens !)
Métier : directrice et unique employée du "Genêt à Balais"
Baguette : Bois d'aubepine, crin de licorne, 25.4 cm
Epouvantard : un sécateur moldu
Dialogue : #00cc00

Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Ven 7 Juil - 0:07
La maison sentait bon. Agapanthe inspire un grand coup et ferme les yeux pour tenter de reconnaitre toutes les odeurs : Epinette noire pour la fatigue, Marjolaine sylvestre pour la respiration, orange douce pour le bien-être, cyprès toujours vert pour la mémoire, Encens Oliban pour la méditation … Et, oh la coquine, un petite touche d’Ylang Ylang pour la libido.

Madame Colquhoun était connaisseuse, le mélange aromatique qui planait dans l’air était parfaitement dosé pour donner une ambiance douce et chaleureuse à sa maison. Agapanthe ne put s’empêcher de parler botanique avec Aileas, oubliant presque la présence du vieux grincheux. Ce n’est que lorsque son interlocutrice proposa un verre à leur duo qu’elle se remémora leur mission. Elle aurait pu passer des heures à discuter avec l’écossaise. Peu de gens dans l’entourage d’Agapanthe avait d’aussi bonne connaissances sur la nature.

Agapanthe bu le breuvage verdâtre. Il était très amer, un goût qu’Agapanthe ne reconnaissait pas. Ce n’était pas particulièrement bon, malgré la quantité de sucre ajoutée.

« Alors ? Qu’en pensez-vous madame Kirke ? Je suis curieuse d’entendre votre avis. C’est moi qui ai mis au point ce tonifiant. »

 « Il est très efficace. Mais j’aurais rajouté une cuillerée de citron et de basilic pour casser l’amertume. »

Un silence s’instaura. Même si la discussion était agréable. Personne n’était dupe. Wilfric et Agapanthe n’aurait pas fait un tel voyage sans avoir d’idée derrière la tête. Et parler plantes ou aïeux n’évincerait pas le sujet de leur visite beaucoup plus longtemps.

 « Madame Colquhoun, vous m’êtes très sympathique, évitons nous donc de tourner autour du chaudron. Une rumeur circule. Vous auriez rencontré Gisella Williams, elle était mal en point. Nous, enfin, le ministère, n’avait plus de nouvelles de vous depuis un bon moment. »

Agapanthe ne savait pas trop comment se dépatouiller avec cette situation. Elle n’était vraiment pas douée pour la diplomatie. Elle aurait dû continuer à parler botanique et laisser Wilfric faire les ronds de jambe. Mais c’était trop tard, il fallait qu’elle continue.

 « Sachez en tout cas que c’est un plaisir réel de vous rencontrer. Nous aimerions simplement savoir ce que vous faites depuis des années. A titre personnel, j’aimerai beaucoup collaborer avec vous sur des projets horticoles. »

Agapanthe espérait que sa pirouette permettrait de ménager leur hôte. Depuis le temps qu'elle vit seule, ce serait une grosse erreur de lui demander de but en blanc de rejoindre les mangemorts. Même Agapanthe qui n'est pas connue pour sa diplomatie le sentait.

 «Madame Kirke, vous m'êtes vous aussi très sympathique et c'est un plaisir d'avoir chez soi quelqu'un d'aussi érudit. Mais mes recherches botaniques sont une chose, les vôtre une autre. J'aime beaucoup lire votre journal, mais je ne souhaite pas y voir mon nom paraître. Désolé, mais je vais devoir décliner votre offre.»

Elle avait éludé la partie sur Gisella et semblait peu encline à se sociabiliser. Mais ne désespérons pas, une si grande botaniste ne peut pas garder ses découvertes secrètes.

réaction d'Aileas:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Ven 7 Juil - 0:07
Le membre 'Agapanthe Kirke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Pépé chonchon
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t751-wilfric-mulciber
Messages : 63
Date d'inscription : 11/02/2017
Célébrité : Ian mckellen
Crédits : Lord ena

Double compte : Eoin McKay

Age : 87 ans
Sang : pur
Statut : mangemort
Métier : Marié- père - grand père
Baguette : Directeur du Département de la justice magique
Dialogue : blanc
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Ven 14 Juil - 21:39
La mixture était agréable et surtout efficace, sentant la fatigue s'évaporer à chaque gorgée et mes muscles les plus douloureux se faire plus silencieux. J'en félicitais de quelques mots la druidesse, laissant le soin à la Kirke de discuter plus en profondeur de l'aspect qualitatif. Ce genre de choses n'avait absolument rien à voir avec le type de potion que j'avais pu un jour confectionner. Bien que je n'avais évidemment aucune idée de l'étendue des compétences de l'ermite, ni même de ses possibles domaines de prédilection... Mais nous étions bien là pour les mettre à jour, non?

Ce qu'essaya de faire plutôt maladroitement ma comparse, me faisant discrètement rouler des yeux. Le fond n'était pas mauvais, mais la forme... Par Salazar...

Et la jeune femme fronça imperceptiblement les sourcils, avant de rester polie mais plus sèche quand à la proposition de la botaniste.

Mais maintenant que la louche avait commencé à remuer le chaudron...

"Il est évident que demande de Mrs Kirke est tout à fait personnelle et ne concerne que de manière secondaire notre venue commune ici. Si je suis là c'est pour vous remercier au nom du Ministère Anglais et de la famille de Miss Williams. Ce que vous avez fait, méritait bien plus qu'une missive impersonnelle de la part d'un hibou qui n'aurait fait qu'abîmer vos plants. Le Ministre en personne vous fait part de ses remerciements pour sa subordonnée."


Un léger sourire derrière le ton officiel tout en tâchant d'observer ce que la mention de la Mangemorte, puis de Kark pouvait avoir comme conséquences sur notre hôte.

"Je n'ai fais que mon devoir de sorcière, ce n'était nullement pour la gloire... Ma plus grande satisfaction concerne sa santé. Mais merci, je pense?"

Un mouvement de tête pour assentir, laissant mes yeux effleurer les siens sans m'y attarder. Elle souriait toujours mais semblait un peu plus gênée. Était-ce juste de la timidité?  
Avant d'enchaîner avec une moue vaguement plus contrite, comme si quelque chose me gênait.

"Justement, si Mrs Kirke m'accompagne, c'est évidemment comme experte botaniste. Il se trouve que Miss Williams n'est pas tout à fait cohérente quand à son séjour chez vous, et bien que vous lui ayez indéniablement sauvé la baguette, nos médicomages semblent craindre des effets secondaires qu'ils ne sauraient gérer, faute d'information quand à vos manipulations."


Rien de mieux pour créer une fragilité au moins temporaire chez une cible à manipuler que lui faire ressentir rapidement plusieurs émotions contradictoires, le tout avec une fausse empathie doucereuse. La mention de Mervyn pouvait mêler fierté et reconnaissance tout en imposant la force de sa personne, la situation de la mangemorte touchant directement l'empathie de la sauveuse et son honneur. On ne sauvait pas quelqu'un pour ne plus en avoir rien à faire ensuite. Chaud et froid, dans un gant de velours. Suffisant pour l'instant. A la fois pour la juger, la juger, et aplanir le terrain pour la suite. Nous pouvions avoir besoin d'elle, la remercier officiellement pour son aide précieuse, mais non parfaite.

Le seul doute aurait été quand à la réaction de ma partenaire, qui n'avait évidemment aucune idée de l'état réel actuel de la Mangemort en question, si ce n'était qu'elle était en vie. En l’occurrence elle allait parfaitement bien, mais c'était secondaire.

"Il est vrai que je n'ai malheureusement pas trouvé son dossier médical sur elle..." Soupira t-elle, cynique.

"Et vous avez fait un magnifique travail! Incomplet, mais efficace. Au point de sécher nos équipes. Et en ces circonstances, en la mémoire de Fannela, je me suis dit que Mrs Kirke et moi-même serions plus à même d'en discuter avec vous en plus de vous apporter ces remerciement, qu'un lot de médicomages barbants. N'est-ce pas?"

"Certes. Mais je ne suis pas sûre de me souvenir exactement de tous mes soins. Elle est restée plusieurs jours."

Trouver le juste équilibre entre doute, confiance et informations était délicat mais efficient. Assez pour ne pas la brusquer tout creusant ce malaise que je percevais.

"Je vais laisser Mrs Kirke entre vos bonnes mains concernant ce sujet, le temps de visiter vos lieux d'aisances, si vous le permettez. Votre breuvage semble avoir un effet diurétique."


Le choix des mots n'était pas anodin, ni le moment choisi. Laisser les deux femmes brièvement entre elles pourrait servir. Et malgré le fait que la druidesse évitait imperceptible le contact trop prolongé avec mon regard, j'avais capté une brève pensée surnageant.

Elle n'était pas seule dans cette demeure.

Mais il était encore trop tôt pour me permettre de la secouer d'avantage et risquer de compromettre la mission. Cette silhouette était trop floue et impersonnelle pour signifier forcément "le pire".

Les petits dés:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1243
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: [mission] scottish wierdo
ce message a été posté Ven 14 Juil - 21:39
Le membre 'Wilfric Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
 :: Royaume-Uni :: Ailleurs