AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Incarne le bras-droit de la leader de l'Ordre du Phénix avec le scénario de Lizzie O'Meara, Obbie Kantaro !
Des scénarios en folie
On peut être Mangemort et féministe, la preuve avec le scénario de Henry Avery, Darla Avery ! Twisted Evil
Des scénarios en folie
Rebelle-toi contre la hiérarchie du sang avec le scénario d'Abel Schmidt, Hywel Davies !
Nous manquons de moldus
Pourtant c’est trop cool de jouer un moldu, si jamais tu en doutes, ce sujet va te faire changer d’avis !
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
En ce moment ramener un moldu sur le forum permet de faire gagner le double de points !

❝ ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3 ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 7:32
La douleur avait irradié sur son torse, aussi lancinante que superficielle. Comme Ludmilla Kark, quoi. " Je vais te faire ta fête, sombre merde ! Attend un peu que je retrouve ma baguette, tu vas prendre trop cher ! ENFOIRÉ ! PUTAIN DE KARK ! " 

« Mais putain…  » Nero avait passé sa vie à braver les interdits qu’on posait un à un devant lui, il s’était bien des gamelles, et les blessures qui allaient avec. Un seul regard avait suffi pour comprendre qu’il n’allait ni mourir, ni être handicapé pour le reste de la mission. ALORS IL N’AVAIT PAS BESOIN QUE SA SŒUR LUI COLLE LA HONTE EN JOUANT LES MAMANS POULES ! Il n’était plus son petit poussin. Frak !

Obbie débarqua bien vite pour régler des comptes et redresser des torts. Le sang-mêlé avait cessé de compter le nombre de fois où Kantaro les avait tirés d’affaire lui, et Lizzie. Leur oncle leur rappelait également que la présence sur la place avait une réelle raison, autre que de jouer les jambons sur une planche découper. Nero de se focaliser sur leur impératif du moment, chose pas forcément aisée quand on a envie de faire des remarques balourdes sur les émois de sa grande sœur. « Ca va, hein ? » Ouin Ouin pauvre Jones tout brûlé, par contre pour son frangin juste le seum et la honte. Merci la famille.

Au moins, avec les explosifs, il ne pourrait pas se rater. S’il avait bien un domaine d’expertise, c’était bien celui-ci. Initié par sa sœur, elle même introduite dans le cercle du Boom par Obbie, ses mois au Chiméria loin de mettre en veille son talent l’avait affiné. Ses explosions spectaculaires souvent synonyme d’un lâché prise totale, se faisait désormais plus précises. Affutée, contrôlée, obéissant davantage à la forme qu’il voulait leur donner. L’art naissait de la discipline, et aujourd’hui comptait bien être : un artiste de guerre. Ou un truc comme ça. Il s’efforça de ne pas trop râler quand Lizzie lui rappela pour la énième fois la combinaison des billes explosives noyant son « OH JE SAIS ! » dans un soupir.


S’échinant à la tâche à côté de sa sœur, il constituait un joli collier de pierres explosives. Moins rapide que Lizzie, il fit aussitôt volteface lorsqu’il entendit son râle de douleur. « ALLEZ TOUS VOUS NIQUER PU…  » Il ne vit ni partir le sort, ni son expéditeur, Nero ne ressenti que l’onde choc et la brûlure qui l’accompagnait. Explosé qu’on l’avait le sang-mêlé. Ou plutôt pétardé. Un bon vieil expulso des familles qui l’avait fait rebondir son dos contre la barrière magique, ajoutant un choc supplémentaire. Le nez dans la poussière, l’oreille interne déréglée, un sifflement strident pour seul repère auditif, Nero se cramponnait comme un diable aux billes restantes logées dans son poing. Il sentit doucement le sang s’écouler le long de son oreille, identifiant la douleur comme celle d’un tympan rompu. Allez mon gars, c’est pas ton premier rodéo, des explosions tu t’en es déjà bouffé. s’intima-t-il pour se remettre à la verticale. Légèrement étourdi, son corps semblait vouloir se rappeler à lui avec la lourdeur d’un éruptif, chaque parcelle de son corps semblait être douloureuse, chaque articulation lui envoyait à son cerveaux message haineux. Roussi par l’explosion, des brûlures superficielles parsemait son corps. De léger débris avaient tracé de nouveaux sillons sur sa peau, s’infiltrant même dans celui du diffindo précédent. Son visage avait été en parti protégé, par le bandana qui voilait son identité. Le chapeau avait quant à lui volé quelques mètres plus loin. Dans un demi-tour douloureux, il se replaça devant la barrière pour achever son œuvre, et poser les dernières billes.


Résumé a écrit:
• Obbie ayant récupéré ses ouailles, ils débarquent tous près de la zone VIP où Nero, Lizzie et Obbie doivent placer leurs bombes afin de désamorcer le système de sécurité de la barrière. Cependant, alors que les Pacificateurs se font déborder par la plèbe, Ludmila remarque le groupe des cinq Phénix et attaque Sam avec un sortilège du rasoir.
• Lizzie et Nero parviennent à s'approcher de l'estrade et évitent les lames de Ludmila. Lizzie reçoit un difindo dans l'épaule tout juste après avoir placer les explosifs. Nero fait volte face dès l’instant où Lizzie se prend un sort pour répliquer.
• Caem tente l'en empêcher mais se fait bousculer par un gueux. Toujours sur ses pieds il lance finalement un expulso sur Nero, trop proche à son goût. Le sort fonctionne mais Caem ne peut voir s'il atteint sa cible, sa main étant intensément brûlée par son propre sort. Nero fait un vol plané, l’explosion provoque plusieurs brûlures, de nouvelles entailles, et lui perce un tympan.
• Jones est touché par l'attaque de Ludmila, mais ça ne l'empêche pas de se concentrer à sa tâche ; il réussit à immobiliser Cassandra, enfin, une jambe de Cassandra. Elle peut encore tirer, mais pas avancer, c'est toujours ça de gagné.
• Nero légèrement sonné finit par se relever, et achève de poser les billes explosives.
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 517
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : eriam ♥

Age : vingt-trois ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 13:47

Je n’avais pas eu le temps de râler intérieurement bien longtemps.

A peine avais-je réussi à me remettre sur mes pieds et à m’agacer moi-même d’avoir laissé s’échapper un sorcier de bas étage que Ludmilla Kark crût bon de me consoler en m’étouffant à moitié dans sa poitrine – poitrine que je soupçonnais d’être magiquement améliorée – et me décoiffant d’ailleurs comme si j’étais un de ses toutous. J’aurais préféré qu’elle continue de pestiférer contre les pacificateurs. L’étreinte suffocante et forcée – mais également très gênante, j’avais tout de même ma tête dans sa poitrine, bon sang où était ma mère pour venir la remettre à sa place et me sortir de là ? Marion n’aurait jamais Ô grand jamais toléré que sa fille unique se retrouve dans une telle situation, encore plus lorsque l’ambiance générale n’était « plus » à la célébration mais à la bataille – ne dura pourtant que quelques instants. Seulement de mon point de vue, à la limite de manquer d’air, j’eus l’impression que la torture avait duré des heures. Alors qu’elle me lâchait pour s’intéresser au cas de Caem, je pris de grandes bouffées d’air pour retrouver contenance, à moitié pliée, avant de remettre rapidement mes cheveux en ordre. Heureusement que je n’avais pas passé des heures sur une coiffure. Tout comme heureusement je n’avais pas eu l’idée de me mettre en talons mais des ballerines.

« HIIIIIIIIIIIIIIIII TERRORIIIIIIIIIIIIIIIIIISTES !!! » Le cri strident de Ludmilla retentit – littéralement trois secondes plus tard, donc – et je me rendis alors compte de la situation. Le brouillard avait diminué, les pacificateurs étaient submergés et inaptes à nous protéger de quoi ou qui que ce soit et les terroristes Phénix étaient désormais visibles. Scrout.

Seconde Vague en approche:
 

Si Oui au dé précédent - Avis Fulgurator sur Sam:
 

Beaucoup trop rapidement, la situation dépassa les Pacificateurs. Des sorciers impurs réussirent à passer dont un qui, dans la précipitation mais aussi dans la peur, me percuta de plein fouet. Son gabarit ressemblant à celui d'un demi-géant, il n'eut aucun mal à m'envoyer valser contre le mur pour passer. Le choc contre la paroi me fit voir les étoilées alors que je me laissais glisser lentement vers le sol, incapable de faire quoique ce soit à part regarder le Phénix lancer un sort sur la jambe de Cassandra, handicapant cette dernière, et espérer que Ludmilla ne vienne pas me consoler dans quelques instants, le temps de récupérer.

Résumé a écrit:
• Obbie ayant récupéré ses ouailles, ils débarquent tous près de la zone VIP où Nero, Lizzie et Obbie doivent placer leurs bombes afin de désamorcer le système de sécurité de la barrière. Cependant, alors que les Pacificateurs se font déborder par la plèbe, Ludmila remarque le groupe des cinq Phénix et attaque Sam avec un sortilège du rasoir.
• Lizzie et Nero parviennent à s'approcher de l'estrade et évitent les lames de Ludmila. Lizzie reçoit un difindo dans l'épaule tout juste après avoir placer les explosifs. Nero fait volte face dès l’instant où Lizzie se prend un sort pour répliquer.
• Caem tente l'en empêcher mais se fait bousculer par un gueux. Toujours sur ses pieds il lance finalement un expulso sur Nero, trop proche à son goût. Le sort fonctionne mais Caem ne peut voir s'il atteint sa cible, sa main étant intensément brûlée par son propre sort. Nero fait un vol plané, l’explosion provoque plusieurs brûlures, de nouvelles entailles, et lui perce un tympan.
• Jones est touché par l'attaque de Ludmila, mais ça ne l'empêche pas de se concentrer à sa tâche ; il réussit à immobiliser Cassandra, enfin, une jambe de Cassandra. Elle peut encore tirer, mais pas avancer, c'est toujours ça de gagné.
• Olivia, libérée de l'emprise de Ludmilla, n'a pas le temps de dire "impur" qu'un gros gueux balourd débarquant sur l'estrade l'envoie valser contre le mur le plus proche. Le choc lui fait voir les étoiles et elle ne peut rien faire pour l'instant.
• Nero légèrement sonné finit par se relever, et achève de poser les billes explosives.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 13:47
Le membre 'Olivia Vaisey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 112
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : applestorm.

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 20 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 14:59


Après son coup d'éclat contre l'empoté qui avait osé poser ses mains sur elle, Cassandra retrouva son calme ; un calme étrange, presque dément, qui semblait en parfaite opposition avec le chaos environnant. Bloquant complètement les événements qui l'entouraient, elle réfléchissait. Elle réfléchissait à ses devoirs de mangemort, à ce qu'elle était prête à endurer, elle réfléchissait à la profondeur de ses convictions en la faction qu'elle avait choisi de rejoindre. Depuis Tintagel, la Zabini avait quelque peu perdu espoir en ses raisons de se battre ; non pas qu'elle doute du bien-fondé de leur cause mais mourir pour celle-ci n'était pas vraiment dans la liste de choses qu'elle était prête à faire. Alors elle réfléchissait. Devrait-elle stopper ces terroristes ou tenter d'évacuer la place comme les encourageaient les Pacificateurs ? Après tout, qu'est-ce qui la retenait ici si ce n'était un tatouage ? Un stupide, insignifiant tatouage dans le creux de son dos qui la démangeait pourtant de façon désagréable rien qu'à l'idée de fuir. Et puis il y avait Caem aussi. Il n'était pas du tout dans son élément – certes elle non plus mais Cassandra s'imaginait être beaucoup plus forte qu'elle ne l'était réellement – et sa protection était quelque chose qui lui tenait énormément à coeur. « Qu'est ce qu'elle fabrique ?! » Cassie était incapable de répondre. En vérité, elle n'avait probablement même pas entendu la question de Caem. Elle avait pris sa décision : ils allaient fuir. Mais alors qu'elle s'apprêtait à attraper le O'Ryan par la peau du cou et à le traîner vers la sortie la plus proche de la place centrale, celui-ci passa à l'attaque, et son sort se retourna contre lui. « Caem ! » Elle se pressa à ses côtés et examina sa main, brûlée. Ça ne semblait être rien de grave mais ça avait l'air fortement douloureux. «  Il faut que tu fasses plus attention avec tes sortilèges ! » Malgré son inquiétude de maman poule, la Zabini ne pouvait s'empêcher de sentir comme un élan de fierté et de surprise à la vue de son ami d'enfance faisant preuve d'assez de courage pour faire honneur à sa marque des Ténèbres et faire face à ces terroristes (presque) sans sourciller. Peut-être que ça serait bénéfique pour Caem qu'ils restent et se battent ? Cela pourrait peut-être l'aider à s'affirmer encore plus ?

Non, ils devaient partir. C'était trop dangereux. Elle fut cependant interrompue une seconde fois dans sa tentative de fuite par le sol qui se dérobait littéralement sous ses pieds.

… C'était une blague ?

Elle voulait s'enfuir et laisser ces terroristes à deux balles terroriser autant qu'ils voulaient et ces trous du culs voulaient litteralement la forcer à rester ici et à se battre ? Et EN PLUS, il y avait  de fortes chances qu'elle ne revoie jamais sa chaussure enfoncée profondément dans l'estrade de bois devenue plus molle qu'un pudding au caramel. Donc ils voulaient qu'elle se batte, hein ? Okay, elle allait se battre… Une meilleure raison pour rester aurait été qu'elle ait enfin retrouvé sa loyauté envers les mangemorts ou qu'elle veuille laisser à Caem une chance de faire ses preuves mais ça aurait été mal connaître Cassandra. Tout ce qu'elle ressentait à l'instant présent était une colère vindicative qui la poussait à se tenir droite malgré sa difficulté à garder son équilibre et à pointer sa baguette vers les raclures responsables de toute cette pagaille. Mais c'était sans compter la seconde vague de cloportes impurs qui avait submergé le mur de Pacificateurs et qui arrivait droit sur le groupe de jeunes mangemorts.

L'est où Dédé ? Dééédéééé ? :
 

Des impurs hurlant et pleurant, chouinant et beuglant s'approchèrent d'un peu trop près d'elle à son goût, mais le regard assassin qui habitait ses yeux noisette fut suffisant pour les dissuader de faire un pas de plus en sa direction. Fulminant de rage, elle ignora l'incident et se concentra à nouveau sur les terroristes. Ils allaient regretter d'être venus… « AVADA KEDAVRA ! » L'éclair de lumière verte s'échappa de sa baguette et s’écrasa à quelques centimètres de l'un d'entre eux. Raté. Mais elle ne raterait pas la prochaine fois. « Tiens ta baguette fermement Caem. La douleur va passer mais si ta prise est trop lâche tu vas encore te blesser. » elle lui intima sans lâcher les terroristes du regard à travers ses petites lunettes de soleil rondes à l'armature dorée.

Dés number tou :
 

Précédemment dans Le Midi Chez Ludmila :

• Obbie ayant récupéré ses ouailles, ils débarquent tous près de la zone VIP où Nero, Lizzie et Obbie doivent placer leurs bombes afin de désamorcer le système de sécurité de la barrière. Cependant, alors que les Pacificateurs se font déborder par la plèbe, Ludmila remarque le groupe des cinq Phénix et attaque Sam avec un sortilège du rasoir.
• Lizzie et Nero parviennent à s'approcher de l'estrade et évitent les lames de Ludmila. Lizzie reçoit un difindo dans l'épaule tout juste après avoir placer les explosifs. Nero fait volte face dès l’instant où Lizzie se prend un sort pour répliquer.
• Caem tente l'en empêcher mais se fait bousculer par un gueux. Toujours sur ses pieds il lance finalement un expulso sur Nero, trop proche à son goût. Le sort fonctionne mais Caem ne peut voir s'il atteint sa cible, sa main étant intensément brûlée par son propre sort. Nero fait un vol plané, l’explosion provoque plusieurs brûlures, de nouvelles entailles, et lui perce un tympan.
• Jones est touché par l'attaque de Ludmila, mais ça ne l'empêche pas de se concentrer à sa tâche ; il réussit à immobiliser Cassandra, enfin, une jambe de Cassandra. Elle peut encore tirer, mais pas avancer, c'est toujours ça de gagné.
• Olivia, libérée de l'emprise de Ludmilla, n'a pas le temps de dire "impur" qu'un gros gueux balourd débarquant sur l'estrade l'envoie valser contre le mur le plus proche. Le choc lui fait voir les étoiles et elle ne peut rien faire pour l'instant.
• Nero légèrement sonné finit par se relever, et achève de poser les billes explosives.
• Cassandra s'apprête à choper Caem par la peau du cul et à s'enfuir mais le sort de Jones la force à rester et à se battre. Elle a les boules et balance un Avada Kedavra qui rate Nero de très peu juste après qu'il ait fini de poser ses explosifs.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 14:59
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 174
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 23 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Bonne à marier
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère, le gardien de ses pensées et de ses secrets - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime se masturber le cerveau avec des casse-têtes et des énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:35
Quoi de mieux qu’une exécution publique pour avoir un prétexte de plus à mâcher du chocolat et revêtir sa nouvelle paire de cuissardes ?

Le mois de juin et se prétendue chaleur ne lui feraient certainement pas bouder son plaisir ! Le cuir 100% Salamander était un gage de qualité optimal. Son touché si doux, sa silhouette si travaillée ! Iris méritait amplement le paquet de galions que la demoiselle Dolohov avait lâché pour ces merveilles. Le reste de ses jambes et son buste étaient emmaillotés dans une combi bustier fort ajustée, d’un noir de jais. Cheveux attachés en une queue de cheval haute, paire de lunettes de soleil lui mangeant la moitié du visage, elle guettait la forme de ses ongles dorés pour étudier le travail de la dernière manucure, installée dans la tribune « VISP » (Very Important Sang Pur). La garce Zabini était à côté d’Olivia qui était elle-même à côté d’elle, et portait bien sûr ENCORE une pièce de la nouvelle collection ! Jalousie ravalée très vite en présence de sa cousine. Olivia avait du mal avec cet évènement, c’était évident à la manière qu’elle avait de se tortiller dans son adorable petite robe. Rowena, elle, bossait à Azkaban… et aidait parfois son père à découper des gens… Ce spectacle n’avait donc rien de … bouleversant.

C’était une traitresse, elle pouvait hurler ce qu’elle voulait… il fallait y réfléchir à deux fois avant de soutenir les infâmes.

La pétarade surprit toute l’assemblée, la mangemort compris. Très vite son champ de vision fut réduit. Merdum. Ce n’était pas prévu au programme visiblement.

Elle se leva d’un bond, baguette en main. Il fallait sortir de cet espace et vite. Et comprendre la situation. Oui tiens, la comprendre était un bon début.

Accompagnée malgré elle de Cassandra et Caem ; Olivia sur les talons, ils rencontrèrent Ludmila. Virer les ingrats ? Ok. Rowena était convaincue mais … ne voyait rien. La cohue et les braillements de tous avaient quelque chose de désarçonnant…

Rowena remonta ses lunettes au sommet de son crane alors que la fumée se dégageait… laissant apparaitre hommes et femmes cachant leur visage.

Ce fait établit, cela n’empêcha pas une seconde vague de populace de se déverser sur eux. Il fallait jouer des coudes sur ce coup là ! Baguette en alerte, la jeune femme se fit quelque peu malmenée et récupéra in-extremis sa paire de lunettes avant que celles-ci ne tombent. Un jeune en passant, paniqué (comme tous les autres) lui donna un coup de coude dans les côtes au passage.

"Graaaah sale coooooon..."

Le dé de la populace ::
 

Crachait-elle. Putain de merde, elle allait y laisser ses cuissardes si ça continuait comme ça ! Elle eut du mal à retrouver son équilibre avant de viser les terroristes les plus proches d'elle.

"INCARCEREM !"

Incarcerem ta mère !:
 

Qui est visé ?:
 

Viser dans la panique n'était pas facile ! Ni avec cette fine fumée encore un peu dérangeante. Le sort avait touché une femelle... enfin le haut d'une femelle. Il fallait terminer le travail ! C'est alors qu'une autre femme lui écrasa la pied si fort qu'elle hurla.

"AAAAH ! Mais POUSSE TOI TOI !!! HORS DE MON CHEMIN MORUE !"

Elle poussa violement la demoiselle, toute colère qu'elle était : le cuir si neuf il y a 20 minutes était foutu !


Résumay !:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:35
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t930-kiara-callaghan
Messages : 136
Date d'inscription : 20/05/2017
Célébrité : Mélanie Bernier
Crédits : moony

Double compte : Arsenia Sabordage

Age : 23 ans
Sang : Basique de rang 3
Statut : Célibataire
Métier : Employée à la commission d'examen des créatures dangereuses
Epouvantard : Un serpent de feu : ça brûle, ça mord, ça étouffe...
Dialogue : seagreen

Fille d'Eireann Callaghan, célèbre fugitive décédée – L'espagnol est sa langue maternelle mais elle parle anglais avec un accent mi-irlandais, mi-britannique – A une cicatrice derrière l'oreille droite – Elle a horreur de la bièraubeurre
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:59
Dans tous les sens, ça partait dans tous les sens et Kiara ne comprenait plus rien à la vie. Tout allait trop vite, bien trop vite, elle voyait les choses en accéléré mais, dans sa tête, sa réflexion se la jouait slow motion. Elle avait aidé Lizzie à se relever, sous l’ordre d’Obbie telle une marionnette qu’on actionnait à distance. Elle avait suivi le groupe, la visibilité devenant moins complexe. Elle avait entendu ce qu’on attendait d’elle : couvrir les arrières. Mais elle était là, baguette à demi-levée, jetant des regards perdus dans tous les sens, sans savoir quoi faire. Kiara était plantée comme un piquet au milieu de l’action et ne servait à rien d’autre qu’à attendre. Mais quoi ?

La salve de sorts qui fusèrent en leur direction de façon quasi synchrone la réveilla enfin. Elle sentit ses muscles se tendre, l’ambiance cotonneuse dans laquelle baignée sa réflexion se dissipa et elle reprit enfin ses esprits sous les cris de ses compagnons de mission. Là, sur l’estrade, c’était de là que venait tous ces sorts, les lames, les explosions. C’ETAIT DE LA QU’UN PUTAIN D’AVADA VENAIT DE JAILLIR EN DIRECTION DE SON COUSIN ! DE LA QUE JAILLISSAIT UNE PUTAIN D’AUTRE CORDE POUR S’ENROULER AUTOUR DU BUSTE DE SA COUSINE ! JAMAIS ILS NE LUI PIQUERAIENT LE TEMPS QU’ELLE ETAIT VENU RATTRAPER ICI BORDEL DE GOULE ! « ON TOUCHE PAS A MA FAMILLE BANDE DE SCELERATS LOBOTOMISES ! CONFRINGO ! » L’éclair qui jaillit de la baguette de Kiara se dirigea vers l’estrade mais sa trajectoire, mal calculée, le fit terminer sa course inutilement sur la barrière magique.

Dés : il donne quoi le confringo ?
Oui/Oui Il fait exploser une bonne partie du carré VIP où il n’y avait plus personne mais ça affaibli la structure totale qui peut céder ensuite à tout moment et les débris peuvent faire mal et ça devient instable après une première grosse secousse.
Oui/Non Seul le bord de l’estrade est touché mais ça suffit pour secouer et envoyer des débris dans tous les sens.
Non/Oui Des sièges vident explosent, ça envoie quelques débris mais rien de méchant.
Non/Non Vise mieux la prochaine fois, le sort s’écrase contre la protection de la zone des prisonnier et fait juste un peu de lumière.

Dégoûtée et blessée au plus profond de son égo, Kiara prit à peine le temps de serrer les dents avant de courir en direction de Lizzie pour essayer de la libérer. « Finite. FINITE ! » Les cordes disparurent et sa cousine était libre, c'était déjà ça. « Est-ce que ça va ? » Mais Nero ? Où était Nero ? Elle l'avait vu se prendre un sort, elle chercha dans toutes les directions et le vit près de la barrière, mais debout. Il avait réussi ? Elle chercha Sam et Obbie des yeux mais tout ce qu'elle trouva fut un coup de coude d'une personne qui passa près d'elle, paniquée et en fuite. Le choc remonta du sternum jusqu'à sa mâchoire, déclenchant un vertige qui lui fit fermer les yeux. Elle vacilla avant de s'étaler une nouvelle fois au sol, sentant l'onde de choc se refaire un petit chemin le long de ses articulations. La Poisse.

Dé : Le finite fonctionne ?
Oui, on gagne du temps, Lizzie est libérée.
Non, va falloir y aller à la main.

Résumé

• Obbie ayant récupéré ses ouailles, ils débarquent tous près de la zone VIP où Nero, Lizzie et Obbie doivent placer leurs bombes afin de désamorcer le système de sécurité de la barrière. Cependant, alors que les Pacificateurs se font déborder par la plèbe, Ludmila remarque le groupe des cinq Phénix et attaque Sam avec un sortilège du rasoir.
• Lizzie et Nero parviennent à s'approcher de l'estrade et évitent les lames de Ludmila. Lizzie reçoit un difindo dans l'épaule tout juste après avoir placer les explosifs. Nero fait volte face dès l’instant où Lizzie se prend un sort pour répliquer.
• Caem tente l'en empêcher mais se fait bousculer par un gueux. Toujours sur ses pieds il lance finalement un expulso sur Nero, trop proche à son goût. Le sort fonctionne mais Caem ne peut voir s'il atteint sa cible, sa main étant intensément brûlée par son propre sort. Nero fait un vol plané, l’explosion provoque plusieurs brûlures, de nouvelles entailles, et lui perce un tympan.
• Jones est touché par l'attaque de Ludmila, mais ça ne l'empêche pas de se concentrer à sa tâche ; il réussit à immobiliser Cassandra, enfin, une jambe de Cassandra. Elle peut encore tirer, mais pas avancer, c'est toujours ça de gagné.
• Olivia, libérée de l'emprise de Ludmilla, n'a pas le temps de dire "impur" qu'un gros gueux balourd débarquant sur l'estrade l'envoie valser contre le mur le plus proche. Le choc lui fait voir les étoiles et elle ne peut rien faire pour l'instant.
• Nero légèrement sonné finit par se relever, et achève de poser les billes explosives.
• Cassandra s'apprête à choper Caem par la peau du cul et à s'enfuir mais le sort de Jones la force à rester et à se battre. Elle a les boules et balance un Avada Kedavra qui rate Nero de très peu juste après qu'il ait fini de poser ses explosifs.
• Rowena se fait bousculer un peu par la foule avant de lancer un Incarcerem sur Lizzie qui lui emprisonne le haut du corps. Puis la Dolohov pousse une basique qui a ruiné sa paire de bottes.
• Kiara envoie un confringo inutile sur la barrière magique mais réussit à libérer Lizzie avant de se ramasser au sol une nouvelle fois, mais un peu plus sonnée ce coup-ci.

_________________
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 17:59
Le membre 'Kiara Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 20 Juin - 22:18

Obbie alignait soigneusement ses petites billes, tel un enfant fort appliqué à remplir son coloriage-hibou. On ne rigolait pas avec les explosifs. Ah ça non ! Jamais ! Il fallait les bichonner, leur donner de l'amour pour qu'ils vous en donnent en retour ! Des murmures tous doux à leurs rondeurs pour qu'ils chantent ! Qu'ils chantent la vie ! QU'ILS HURLENT LE CHAOS ! Le Phénix se redressa de toute son imposante stature, le torse gonflé, la puissance au bout de la moustache. Pour voir Lizzie, Nero et Jones ... Abîmés. Encore. Heureusement, Kiara avait libéré sa cousine - parce que oui, lui savait et à beugler comme ça, la péruvienne, tout le monde allait le savoir aussi, sauf qu'ils n'avaient vraiment pas besoin d'une crise familiale là maintenant. Restait Nero, lequel semblait désorienté. Il n'avait pas vu quel sort il avait pris, n'empêche qu'il avait l'air sonné malgré sa tâche accomplie. « C'est bien, mes petits poussins ! Très très bien ! Tonton est très fier de vous ! » se rengorgea-t-il tout en remettant Kiara debout. « C'est de famille. » commenta-t-il sobrement, clin d'oeil à l'appui, assez bas pour qu'elle seule entende. Puis, il visa. Le boudin gueulard évidemment. Il aimait bien les blondes, hein, mais la bouche fermée, celle-ci serait plus attirante !

**

Ludmila vola contre un Pacificateur, décrivant une jolie ligne droite arrière toute en jupon et en râles de surprise. Le gros ! C'était lui ! Ludmila en était certaine ! PARCE QUE LUDMILA AVAIT UN SIXIEME SENS, D'ACCORD ? ET QUE LUDMILA AVAIT DECIDE QUE NON, ON NE L'AURAIT PAS COMME CA ! Elle se remit à quatre pattes, les prunelles dissimulées sous le hype incommensurable de son balayage. Et dire qu'elle n'avait pu en avoir aucun à cause de tous ces mendiants qui lui avaient dégueulé de tous côtés et qu'elle avait repoussé tant bien que mal. Heureusement que les petits avaient su si bien prendre la relève ! Malgré sa colère, elle constata avec satisfaction l'état assez déplorable dans lequel était les terroristes. « TUEZ-LES HIIIIIIIII ACHEVEZ-LEEEEEEES-HAN ! » Une balle lui siffla aux oreilles. LE GROS MOCHE AVAIT UNE ARME ! Et pas un petit truc comme dans les manuels qu'elle avait pu voir durant sa scolarité, non, un gros gros truc en métal très moche. De fait, forces de l'ordre et envahisseurs reculaient. Bien que ces derniers ne furent pas dans leur ligne de mire, aucun n'avait envie d'écoper d'un projectile perdu. « MAIS TIREZ PAR LE LORD TIREEEEEEEEEZ ! » Inutiles, ces Pacificateurs ! Et lâches, en plus de ça ! Très bien, elle allait s'occuper de lui elle-même. A nouveau debout, sortant de l'abri d'un siège, elle se jeta en avant, prête à frapper. Et se figea. Un feu d'artifice venait de naître dans le ciel, prenant la forme d'un ... Oiseaux ? Phénix ?  Ludmila écarquilla ses yeux pourtant figés par le botox magique. Qu'est-ce que c'était que ça ?!

**

« C'EST LE SIGNAL ! RECULEZ ! CA VA FAIRE BOOM ! » Obbie se jeta lui-même en arrière, après avoir rengainé la mitraillette et vérifié que les billes étaient bien activées. Un rire tonitruant s'échappa de son ample poitrine, résonnant à au moins une lieue, soit trois fois moins que l'effet de l'explosion. Parce que oui, la barrière explosa. Après être réapparue, grâce au cerveau si bien fait de Scarlett Fuller et ses dons en rune, elle s'évapora grâce à leurs bombes. Une douce musique à ses oreilles ! Une symphonie délicieuse ! Un boom de tous les dieux et diables que le monde eut connu ! Au moins autant que la vision des sang-purs de la zone privée roulant et boulant au sol. Peu importe que ses acolytes et lui se soient également ramassés, ça avait fonctionné ! « Les prisonniers, maintenant ! » hurla-t-il, un brin sourd après toutes ces émotions. Et en effet, plus rien ne se dressait entre la libération des prisonniers et eux, désormais.

Enfin, presque.
Si on oubliait les deux Détraqueurs qui fondaient sur la foule. Sur leurs deux petits groupes, en particulier.


Informations complémentaires


ϟ Keskispass ? La barrière magique qui séparait l'estrade de la place est tombée grâce aux efforts de Scarlett Fuller (pnj du groupe 1) et des Phénix de votre groupe combinés. La force de l'explosion a projeté tous ceux du carré VIP au sol et les Phénix non plus n'ont pas été épargnés par le souffle. Du coup, Obbie pense que c'est presque plié et qu'ils vont pouvoir libérer les prisonniers. SAUF QUE ! Oui, vous avez bien lu, deux Détraqueurs ont par la même occasion été libérés et se dirigent vers vous. Vous tous. Ces créatures ne font pas la distinction entre alliés et ennemis et encore moins de sang. Ce qui les intéresse, c'est de bouffer Vos émotions, évidemment !

ϟ Vos actions pour ce tour Si vous pouvez encore vous attaquer les uns les autres ce tour-ci, vous devez obligatoirement lancer un dé pour savoir si un Détraqueur vous prend pour cible ou non ou à quel point leur présence peut vous affecter.
Pour ceux toujours en état, les Phénix, il faut essayer de monter sur l'estrade et vous approcher des prisonniers. Malheureusement, ça ne va pas être facile. Il y a toujours les Pacificateurs et les honnêtes citoyens peu désireux de vous venir en aide à prendre en compte, en plus de ces foutus Détraqueurs. Un sera le bienvenu pour déterminer si vous réussissez à vous approcher ou non.
Quant aux Mangemorts, bah ... C'est anti-Mervyn, tout ça ! Personne ne se substitue à la justice ! Ralentissez ces terroristes, ralentissez-les, faites-leur maaaaal ... Si vous l'osez !

Au fait, pour Ludmila et Obbie, il vous faut au minimum un oui/oui pour les blesser significativement. Vous ne pouvez pas les tuer (pour l'instant)

ϟ Espace : La foule autour de vous est bien moins dense, beaucoup ont quitté la zone après l'explosion, le brouillard bien qu'encore présent est encore un peu moins dense. Vous voyez jusqu'à 15 mètres devant vous, soit mieux l'estrade et l'agitation qui y règne, sans parvenir à en distinguer l'objet pour autant.

ϟ Fin du tour Le tour s'achèvera jeudi 22 juin à 19h.


L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
Kamikaze du dimanche
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 335
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Lady Furiosa ¤ neondemon

Double compte : Scylla N. Kark

Age : Vingt-cinq ans
Sang : Basique #3
Statut : Célibataire
Métier : Fugitive, dans le genre terroriste débutante, elle se pose
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide
Epouvantard : Elle-même, enchaînée, pieds et poings liés, réduite à la plus stricte impuissance
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 21:21
C'était le karma. Bah oui, quelle chance sur douze il y avait-il pour que l'épaule dont un joli bout de chair venait d'être percé par un diffindo soit aussi celle qu'elle s'était déboitée à Aberfan ? Bon, une sur deux, en réalité. N'empêche que celui qui affirmait que la foudre ne tombait jamais deux fois au même endroit n'avait certainement pas rencontré de Callaghan dans sa vie. Une grosse perte, évidemment.

Heureusement, la plaie n'était pas trop profonde. Parce que non seulement il aurait été foutrement chiant de saboter tout son joli dispositif à cause d'un peu de fluide, mais en plus, elle se serait retrouvée bien ennuyé l'instant d'après, lorsqu'un nouvel incarcerem l'entoura. Au buste, cette fois. La Phénix hurla à pleins poumons, autant de douleur que de frustration. Trompe-moi une fois, honte sur toi, trompe-moi deux fois, HONTE SUR MOI ! Attendez un peu qu'elle mette la main sur le ou la grosse pine qui avait osé faire ça ! Quoi que ce ne serait rien en comparaison de ce qu'elle ferait subir à la sombre merde d'éruptif de putain d'enfoiré de ses morts qui venait de tenter de TUER SON FRERE ! Redoublant de beuglement à la vue de la terrible lueur verte, elle crut que son coeur allait tout simplement cessé de battre. " NON ! NOOOOOOON ! "[/color] Réduite à la plus stricte impuissance, se tortillant et ruant en tout sens, elle interpela son frère : " NERO CA VA ? REPOND-MOI ! NEROOOOOOO ! " Et peu importe si on l'entendait. Elle devait savoir qu'il allait bien. Pitié. Kiara ne semblait pas avoir davantage apprécié l'attaque et répliqua. En disant un truc bizarre. C'est qu'elle s'attachait vite la jolie ! Elle les considérait déjà comme sa famille ! Lizzie aurait trouvé ça absolument adorable en d'autres circonstances. Là de suite, elle voulait simplement être sûre que son frère était toujours en vie. La karma n'étant pas si such a bitch, finalement, il lui répondit et elle put se détendre. Enfin, presque.

Encore une fois, elle dut son salut à Kiara. " Mais que je t'aime toi ! " lui répondit-elle, lui plantant un baiser sur la joue malgré le fait que ce n'était genre, absolument pas le moment de donner lieu à ce genre d'effusion. Et elle ramena bien vite Nero dans son giron, parce qu'elle avait eu une pétoche pas possible et qu'il était hors de question qu'elle le perde encore de vue. " Toi, je veux plus te voir à moins de cinquante centimètres de moi, pigé ? " asséna-t-elle tout en lui serrant le bras avec force. Juste au moment où le signal explosa dans le ciel. Lizzie ne se fit pas prier et bondit en arrière tandis qu'Obbie lançait le second feu d'artifice. " BOOOOOOOOOOOOOOOOM ! " exulta-t-elle, frappant du poing le sol que souffle venait de lui faire bouffer - encore. Passion chutes. Elle adorait faire ça. Même la bouche pleine de poussière et le cul par terre, jamais elle ne pourrait s'en lasser. Parce que le boom, c'était la vie !

Les ordres suivants d'Obbie étaient clairs : libérer les prisonniers pour de bon. Elle détala vers l'estrade, baguette au poing ... Ralentit. Une vague de froid puissante, pesante, l'envahit, faisant peser ses jambes tel du plomb. Clignant des paupières, elle en chercha la source. Détraqueurs. Bordel. Non, non, non ! Hors de question qu'elle se laisse faire aussi facilement par ces créatures du démon ! La Callaghan banda sa volonté, la sueur commençant à perler à grosses gouttes sur son front. Allez Lizzie ! Tu peux le faire ! C'est maintenant ou jamais !

L'ombre géante se dirigeait droit sur elle. Malgré toutes ses bonnes résolutions, elle sentait bien que son sortilège n'aurait pas la puissance escomptée. " Expecto Patronum ! " Le fennec qui naquit de sa baguette fut aussi faiblard que sa voix. Le canidé miniature feula à peine. Si la forme était distincte, il luisait très peu, menaçant de disparaître à tout instant. Aussi ne pouvait-elle que ralentir la progression de la créature sombre vers elle et concentrer son attention vers elle afin de protéger ses amis. Trompe-moi une fois, honte sur toi, trompe-moi deux fois, honte sur moi, trompe-moi trois fois ... VA CHIER PUTAIN DE KARK !

Déééééééééés les jeux sont faiiiiits rien ne va pluuuuuus a écrit:
Détraqueur 1 en a-t-il particulièrement après elle ?
Oui : Non, pas spécialement. Il y a plus intéressant à côté, sûrement.
Non : Oooooh que oui ! La O'Meara doit empester le malheur de toute une vie, en plus du gros coup de flippe qu'elle vient de se faire à cause de Nero. Il lui ferait bien un petit bisou !

Parvient-elle à lancer un Patronus pour le repousser ?
(Le Sortilège de Patronus est celui que Lizzie maîtrise le mieux, rapport à tout l'entrainement qu'elle y a mis à cause de sa dyslexie, d'où les propositions de dés )
Oui/Oui : Un magnifique, somptueux fennec saharien sort de sa baguette, le genre trop beau, trop choueeeette ! Le Détraqueur dégage sans demande son reste !
Oui/Non : Tout pareil sauf que le Détraqueur ne fuit pas, il est juste hors de combat pour le reste de ce tour.
Non/Oui : Le Patronus est faiblard, cela suffit juste à étourdir le Détraqueur.
Non/Non : Patronus très très faiblard, pétard mouillé.


Résumey (OUAIS C'EST BON CETTE FOIS J'AI PAS OUBLIE) a écrit:
¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.

_________________

   
   
You held me down, but I got up, already brushing off the dust. You hear my voice, your hear that sound like thunder, gonna shake your ground. You held me down, but I got up. Get ready 'cause I've had enough. I see it all, I see it now. I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire. 'Cause I am the champion, and you're gonna hear me roar ! — #Liones.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 21:21
Le membre 'Lizzie O'Meara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t930-kiara-callaghan
Messages : 136
Date d'inscription : 20/05/2017
Célébrité : Mélanie Bernier
Crédits : moony

Double compte : Arsenia Sabordage

Age : 23 ans
Sang : Basique de rang 3
Statut : Célibataire
Métier : Employée à la commission d'examen des créatures dangereuses
Epouvantard : Un serpent de feu : ça brûle, ça mord, ça étouffe...
Dialogue : seagreen

Fille d'Eireann Callaghan, célèbre fugitive décédée – L'espagnol est sa langue maternelle mais elle parle anglais avec un accent mi-irlandais, mi-britannique – A une cicatrice derrière l'oreille droite – Elle a horreur de la bièraubeurre
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 22:31
Obbie l’avait relevée avec un commentaire que Kiara accueillit bien volontiers : de famille. Oui, elle était avec sa famille, son autre famille, celle qu’elle était venue retrouver et qu’il était hors de question qu’on lui enlève. Et la marque d’affection de Lizzie alors même que sa cousine n’était au courant de rien la confortait dans l’idée qu’elle avait trouvé sa place. Puis le signal apparut à cet instant, éblouissant, majestueux, comme un signe. Tout était parfait. Enfin, parfait dans l’imperfection. Kiara était avec eux, elle leur offrait son aide mais elle savait aussi qu’elle avait besoin de la leur pour savoir enfin qui elle était et finir de se construire. Le phénix resplendissait au milieu d’éclats de lumières et Obbie leur rappela de faire gaffe. L’explosion résonna dans l’ensemble de la place et, même si elle venait à nouveau de finir le cul par terre, Kiara souriait sous sa cagoule.

Tout se déroulait comme prévu, il ne restait plus qu’à s’occuper des prisonniers et profiter de la voie qui serait ouverte d’ici là par un autre groupe pour se tirer. Et tout irait pour le mieux. Tout ira pour le mieux… Tout… ira… pour… PUTAIN ! Cette sensation de froid, cet engourdissement qui commençait à se mêler au picotement qui étreignait ses doigts… L’effet des détraqueurs se faisait sentir ! Elle les avait oubliés ceux-là, trop occupée qu’elle avait été à s’extasier face à ses cousins en arrivant sur la place. Ils n’avaient pas été assez nombreux au-dessus des spectateurs avant l’attaque mais, maintenant, d’autres venaient d’arriver tandis que la place s’était peu à peu vidée… Foutues créatures à la con. Elle n’avait pas croisé ces saloperies depuis au moins un an et encore, c’était au cours d’un des rares passages de ces bestioles dans le dernier lieu où elle avait travaillé, près de Lima, elle n’avait pas fait d’eux sa spécialité. Heureusement, elle avait appris à maîtriser un patronus au cours de ses études sur les créatures magiques, la spécialité de son école. Et elle avait été formée à ça aussi en arrivant dans son service ensuite. Il fallait juste que…

« Maman ne… maman ne reviendra pas mi hija. Elle… - Elle a changé d’avis ? Elle veut plus nous voir ? Elle veut plus de moi ? » la petite fille à la voix aussi brisée que son père avait peur. Pourquoi maman ne voulait pas revenir ? Elle était une gentille petite fille pourtant, et maman lui disait qu’elle l’adorait, qu’elle l’aimait fort… « Non Kiara… Maman n’aurait jamais fait ça… Elle… Elle est morte Kiara. En défendant ses croyances… » La petite fille n’entendait plus ce que disait son père, perturbée par le bourdonnement qui résonnait dans son crâne. Elle se mit à courir pour sortir de la maison. Courir loin, vite, sans se retourner, écrasée par la douleur qui était trop grande pour une petite fille de cette âge…

« …non non non… » Kiara reprenait ses esprits, aucun n’était encore assez près d’elle pour l’empêcher de se concentrer. Un souvenir heureux, vite. Son premier canagou. Son premier sort. Sa toute première baguette aussi. Non, surtout, le jour où elle avait fini l’école et où son père et tante Killa l’avaient félicitée. Le jour où son père lui avait dit qu’elle était le parfait reflet de sa mère. Elle vit alors Lizzie acculée par une des silhouette de la mort. C'est donc lui qu'elle visa en premier : « EXPECTO PATRONUM ! »


Dés : Kiara est-elle prise pour cible par le second détraqueur ?
Oui et tu vas te débrouiller avec lui.
Non et tu peux te concentrer sur le vilain sur Lizzie.

Dés : Le patronus est-il un succès ? (si oui, action vers Lizzie, si non Kiara)
Oui Le yaguarundí qui sort de sa baguette fait détaler le détraqueur vers les mangemorts et se positionne près de Lizzie/Kiara en montant la garde.
Non Le souvenir heureux de Kiara ne suffit pas et le yaguarundí qui sort de sa baguette se dissipe avant même d’avoir atteint le détraqueur.


Voir son patronus se fracasser avant même d'atteindre la cible lui fit le même effet que son confringo de tout à l'heure : mais que lui arrivait-il bordel ! Pourquoi est-ce qu'elle foirait tout ce qu'elle faisait ? C'était censé être sa spécialité les bestioles, son point fort ! Kiara s'enfonçait dans ses idées noires. Heureusement, elle était suffisamment loin du détraqueur pour ne pas être complètement paralysée. Pour le moment. Parce que dans un élan de désespoir, elle se rua vers Lizzie pour ne serait-ce que diviser en deux l'effet du crevard à tête de bouche et elle plongea littéralement sur Kiara pour la recouvrir de son corps. Quelle mer-veil-leuse idée ! Maintenant, elles étaient deux à subir le détraqueur de plein fouet.

Résumé a écrit:
¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.
¤ Kiara tente le patronus en direction de Lizzie mais ça ne suffit pas. Du coup, elle va se jeter sur sa cousine dans l'espoir de diviser par deux l'effet du détraqueur. L'erreur.

_________________
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 22:31
Le membre 'Kiara Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 517
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : eriam ♥

Age : vingt-trois ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 22:54
C’était moche de voir les étoiles. Vraiment moche. Heureusement, les effets du choc commencèrent à se dissiper et je réussis à rouvrir les yeux. A reprendre contact avec la situation. Et elle aussi était toujours aussi moche à voir. La panique et les cris étaient partout, le brouillard était beaucoup moins épais, les sorts fusaient – Cassie venait-elle d’envoyer un Avada ? – et les Pacificateurs devenaient de plus en plus inutiles à la seconde. Je ne pouvais clairement pas rester inactive.

Je me remis sur mes deux jambes, récupérant ma baguette au passage, plus déterminée que jamais à me rattraper. Que la chance tourne, bon sang ! J’allais m’exécuter et écouter Ludmilla « je suis une pouf avec un sale caractère qui a bien failli m’étouffer de réconfort » Kark quand une sorte de feu d’artifice détourna mon attention. Un Phénix ? Un signal ? Mon instinct me fit clairement savoir que cela n’allait amener rien de bon.

Clairement, j’aurais préféré que mon instinct ait tort.

La barrière explosa et mon postérieur retrouva rapidement le sol, les mains sur les oreilles. De nouveaux bleus allaient faire leur apparition. Seulement, le plus gros des problèmes n’étaient pas là. Je jetai un rapide coup d’œil à la scène en me relevant. Scrout. Les terroriste Phénix allaient pouvoir libérer les prisonniers maintenant. Chose que je ne pouvais décemment pas laisser faire. Car même si j’avais été peu encline à voir cette exécution publique, je savais que la justice avait eu raison. S’ils avaient été reconnus coupables d’être des terroristes, aussi connus et appréciés soient-ils, ce n’était pas pour rien. Personne ne pouvait se substituer à la justice, encore moins ces terroristes qui, j’en avais été témoin dans les mines, ne reculaient devant rien pour accomplir leurs plans, y compris tuer.

Remontée à bloc pour leur faire payer et de nouveau non loin de Rowena, Cassandra et Caem, j'étais prête à lancer un sort contre ces fichus Phénix lorsqu'un sentiment de désespoir m'envahit, faisant lentement remonter des souvenirs tristes. L'enterrement de mon père. La soirée du Nouvel An de cette année. Non, non, non, pas ça. Je remarquai alors la cause de tout ceci : les deux Détraqueurs désormais libres qui fonçaient droit sur nous. Et si l'un avait décidé de s'occuper de deux jeunes Phénix (Lizzie et Kiara), le second n'avait pas encore trouvé chaussure à son pied. Ou âme à dévorer, au choix.

Détraqueur, méchant détraqueur numéro 2:
 

Malheureusement pour moi – ma chance avait visiblement décidé de prendre des vacances aujourd'hui – le second Détraqueur se dirigea en plein sur moi. Penser à un souvenir heureux, penser à un putain de souvenir heureux. J'essayais de contrer la tristesse liée à l'enterrement de mon père avec des souvenirs avec lui. Des histoires que feu Donald Rowle avait pu me raconter plus jeune. La fierté dans ses yeux lorsqu'il me vit tenir pour la première fois sur un balai. Un mélange de différents souvenirs, avec une Olivia bien trop petite pour s'imaginer dans une telle situation et un père encore en vie. « NE T'APPROCHE PAS DE NOUS ! EXPECTO PATRONUM ! »

Expecto Patronum dans ta gueule ?:
 
 

J'avais lancé la formule en ayant les larmes aux yeux et fus soulagée de voir un panda roux sortir de la baguette et s'attaquer à la vile créature. Seulement si le détraqueur ne bougeait plus, il ne fuyait pas face à l'attaque. Il fallait croire que mon choix de souvenir heureux n'avait pas été assez suffisant. Mais au moins, je ne semblais plus inutile, c'était déjà ça.



Résumé a écrit:
¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.
¤ Kiara tente le patronus en direction de Lizzie mais ça ne suffit pas. Du coup, elle va se jeter sur sa cousine dans l'espoir de diviser par deux l'effet du détraqueur. L'erreur.
¤ Après avoir retrouvé ses esprits puis s'être relevée une seconde fois après l'explosion de la barrière, Olivia retrouve ses cousines et Caem. Le second détraqueur se dirige droit sur elle mais Olivia réplique et son patronus réussit à perturber le détraqueur. Mais cela n'a pas été suffisant pour le faire fuir complètement, malheureusement. Il est simplement étourdi.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mer 21 Juin - 22:54
Le membre 'Olivia Vaisey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 124
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Junkiie

Double compte : Salomé Yaxley

Age : 30 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : Célibataire.
Métier : Terroriste convaincu.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 5:27
« C'EST LE SIGNAL ! RECULEZ ! CA VA FAIRE BOOM ! »

Quand on apprend à connaître Obbie Kantaro, on apprend aussi à prendre ses avertissements au sérieux.

N’écoutant que ses réflexes, Jones s’est éloigné de la barrière, a plié les genoux et a entouré sa tête de ses bras, juste à temps pour être également soufflé par la disparition tonitruante de la barrière. Il roule au sol, dans une roulade parfaitement exécutée, et se relève tout aussi sec. Toute son énergie est revenue, comme un grand courant électrique dans son corps. « À l’attaque, les amis ! », qu’il scande, prêt à prendre d’assaut l’estrade afin de libérer les condamnés, et/ou de mettre la misère à quelques Pacificateurs en même temps.

Il suit Lizzie, Kiara et Nero pratiquement sur leurs talons, baguette en main, et il est peut-être le dernier à comprendre. Comprendre pourquoi tout semble plus froid, malgré les explosions, malgré l’énergie, malgré l’adrénaline. La réponse vient de la créature qui a fondu vers eux, Phénix, citoyens, prisonniers et Mangemorts confondus, attirés par la confusion, la peur et le désespoir qui règne au sol. L’un d’eux particulièrement se concentre sur leur petit groupe et Jones se retrouve démuni, car de tout ce qu’il peut et sait faire, il ne sait pas faire ça. Un Patronus. Il ne sait pas. Les rares fois où il a essayé, ça n’a rien donné. Il n’est pas suffisamment doué en magie pour espérer qu’un Patronus sorte de sa baguette. Il n’est pas préparé. Son sang s’épaissit, peu à peu glacé, alors qu’il a l’impression que la créature le… le regarde ? Ce n’est pas possible, qu’il se répète. Il recule, nerveux, vers l’estrade, la baguette tendue vers la créature, qui semble se désintéresser des deux jeunes femmes pour plutôt se rapprocher de lui. « Spe, spe, spe », essaie de prononcer sa voix grave, mais il se retrouve aussi capable d’articuler que Lizzie de prononcer un mot de plus de 3 syllabes en pleine action. « Spe, spero, spe, spero, pa, pa, spero », les mots lui échappent. Il agite sa baguette, sans être capable de terminer la formule d’un seul sort. Jusqu’à s’immobiliser complètement, les pieds vissés au sol, la tête levée vers le Détraqueur, les yeux voilés de souvenirs.

L’eau glaciale qui coule le long de son visage, mêlée à ses larmes.
Au nom du Père.
Papa, arrête. »)
Du Fils.
S’il te plaît Papa. »)
Du Saint-Esprit.
J’te jure que j’recommencerai pas, j'ai pas fait exprès, Papa, s'il te plaît, s'il te plaît. »)
Aie pitié de son âme.

Effet Détraqueur a écrit:

OUI : Le positivisme à toute épreuve de Jones ne donne pas envie au Détraqueur de s'attarder, ET C'EST TANT MIEUX. Il ne se sent quand même pas au top de sa forme.
NON : Kiara lui a donné le goût de l'Amérique, à cette sale bestiole, et cet Amerloque est particulièrement incertain, avec quelques jolies savoureuses choses cachées. Fun fun times.

Si OUI au premier dé : Caligo Negro + avancée
OUI : Une fumée noire dérobe les Phénix aux yeux des wannabe Mangemorts qui ont décidé de leur faire la misère ; il réussit à avancer jusqu'à l'estrade
NON : La fumée apparaît bien, mais un Pacificateur aux aguets ventile la chose magiquement ; pas possible de s'approcher, ils sont bien vite repérés par les gueux.

Résumé a écrit:
¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.
¤ Kiara tente le patronus en direction de Lizzie mais ça ne suffit pas. Du coup, elle va se jeter sur sa cousine dans l'espoir de diviser par deux l'effet du détraqueur. L'erreur.
¤ Après avoir retrouvé ses esprits puis s'être relevée une seconde fois après l'explosion de la barrière, Olivia retrouve ses cousines et Caem. Le second détraqueur se dirige droit sur elle mais Olivia réplique et son patronus réussit à perturber le détraqueur. Mais cela n'a pas été suffisant pour le faire fuir complètement, malheureusement. Il est simplement étourdi.
¤ Jones est soufflé au sol, mais est bien vite sur ses pieds. Aux abords de l'estrade, cela dit, le Détraqueur qui s'intéresse à Kiara et Lizzie le prend également de front. Lui qui ne sait pas faire de Patronus s'en sort assez mal ; il est bloqué sur place.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 5:27
Le membre 'Sam Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 112
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : applestorm.

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 20 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 10:33


Alors que les effets du Fluida Humus commençaient à s'estomper, Cassandra put enfin libérer sa jambe prise au piège, pestant, mais néanmoins soulagée de voir que son escarpin était toujours bel et bien vissé à son peton et n'avait pas été perdu en cours de route. La tâche lui occupa l'esprit un court instant et c'est l'apparition d'un gigantesque oiseau enflammé dans le ciel qui la ramena dans l'instant présent. Un feu d'artifice… Un signal ? « Mais qu'est-ce que… ? »

BOOM.

L'onde de choc qui suivit l'explosion l'envoya voler plusieurs mètres plus loin, et si le contact violent contre le plancher du carré VIP lui coupa le souffle, quelque chose lui tombant dessus acheva de lui faire perdre tous ses repères. Gémissant de douleur, la Zabini mit quelques secondes avant de tenter de repousser ce qui reposait sur elle, plaçant ses mains sur une partie ronde et molle de la chose, et tentant de faire fonctionner ses bras maigrelets. Cependant, Cassandra compris rapidement que ce quelque chose était une personne, et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agissait de Rowena. Et la partie ronde et molle qu'elle tripotait sans retenue n'était autre que la menue poitrine de la jolie Dolohov. Le choc de cette révélation stoppa net la langue-de-plomb dans ses efforts et les deux sang-purs s'observèrent en chiens de faïence l'espace de quelques secondes, leurs visages reposant à quelques centimètres à peine l'un de l'autre, puis, comme si elles avaient reçu une décharge électrique, elles reprirent contenance au même moment et s'attelèrent à se libérer de l'emprise l'une de l'autre, à démêler leurs longues jambes qui avaient réussi à se nouer en une étreinte réservée habituellement à l'intimité du boudoir et enfin à se relever et prétendre qu'il ne s'était rien passé.

Toujours quelque peu embarrassée, Cassandra fit cependant semblant d'avoir pour cause de son agitation la perte de son chapeau et la destruction de ses jolies lunettes de soleil qui n'avaient pas survécu au choc de l'explosion, et elle mit un petit moment avant de remarquer l'avancée des Détraqueurs. Le patronus qu'elle avait lancé quelques minutes plus tôt avait dû disparaître au moment de la première attaque. Cela pourrait s'annoncer problématique…

Les dés :
 

Ne se laissant pas impressionner, Cassie prit une profonde inspiration et brandit sa ba... sa... euh... Elle était où sa baguette ? « Merdum ! » Okay, là elle paniquait. Sans égards pour ce qu'il restait de sa dignité, la Zabini se jeta à quatre pattes, soulevant tous les débris, tous les bouts de bois, toutes les merdes qui jonchaient le plancher à la recherche de sa précieuse baguette. Au moins, elle passa sous le radar du Détraqueur mais quand même, si elle pouvait éviter de mourir ça l'arrangerait...

Previously on Attack on Phoenix :

¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.
¤ Kiara tente le patronus en direction de Lizzie mais ça ne suffit pas. Du coup, elle va se jeter sur sa cousine dans l'espoir de diviser par deux l'effet du détraqueur. L'erreur.
¤ Après avoir retrouvé ses esprits puis s'être relevée une seconde fois après l'explosion de la barrière, Olivia retrouve ses cousines et Caem. Le second détraqueur se dirige droit sur elle mais Olivia réplique et son patronus réussit à perturber le détraqueur. Mais cela n'a pas été suffisant pour le faire fuir complètement, malheureusement. Il est simplement étourdi.
¤ Jones est soufflé au sol, mais est bien vite sur ses pieds. Aux abords de l'estrade, cela dit, le Détraqueur qui s'intéresse à Kiara et Lizzie le prend également de front. Lui qui ne sait pas faire de Patronus s'en sort assez mal ; il est bloqué sur place.
¤ Soufflées par l'explosion, Cassandra et Rowena se retrouvent dans une position digne d'un film déconseillé aux moins de 18 ans et mettent un petit moment à s'en libérer. Une fois relevée, Cassie réalise qu'elle a perdu sa baguette dans sa chute et se fout à quatre pattes à la recherche de celle-ci en paniquant sa mère.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 10:33
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t831-caem-o-ryan
Messages : 53
Date d'inscription : 31/03/2017
Célébrité : Adrien Sahores
Crédits : Rastamachine

Age : 18 ans
Sang : officiellement sang-pur, officieusement sang-mêlé, ce qu'il ignore lui-même
Statut : célibataire
Métier : stagiaire a la commission du sang du département de la justice magique au ministère de la magie,
Baguette : 30 cm, bois de vigne et crin de licorne, relativement souple
Dialogue : 669999

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 12:20

« Tiens ta baguette fermement Caem. La douleur va passer mais si ta prise est trop lâche tu vas encore te blesser. » Caem observa son amie, coi, comme s'il cherchait dans ses yeux les dernières lueurs de l'éclair vert. Il n'avait jamais pensé que Cassandra fut aussi forte. Il savait ses forces et ses faiblesses, mais il connaissait celle de la vie régulière, ordinaire, qui ne réclame rien d'au-delà de soi. Il n'avait jamais vu ses proches dans l'urgence du combat, il ne s'y était jamais projeté non plus. Il avisa l'état de ses mains puis d'un mouvement de tête et d'un froncement de sourcils, il fit signe à Cassandra qu'il serait fort aujourd'hui. Peut-être.
L'intense lumière qui jaillît l'instant d'après leur fit tous lever les yeux au ciel. Un phénix. C'était aussi beau que menaçant, comme une alarme. Caem glissa un regard vers les terroristes qu'il pouvait distinguer dans le brouillard afin de connaître leurs intentions. Etait-ce la manifestation de ce qu'ils manigançaient près de l'estrade ?

Le souffle de l'explosion qui suivi les envoya tous et toutes quelques mètres plus loin, dans une onde de chaleur… explosive.

Dans la poussière, Caem grimaça en se redressant. La foule s'était clairsemer, ne laissant que quelques fuyards toujours désorientés et eux-mêmes, supposés derniers remparts contre les plans des terroristes. Le moment viendrait ou peut-être, il faudrait les affronter en duel. Que voulaient-ils ? Libérer les prisonniers ? Il ne s'interposerait pas pour empêcher la libération de quelques musiciens peu vertueux et peu moraux, encore moins au péril de sa vie. La foule autour d'eaux avait eu l'avantage de tenir les terroristes à distance, derrière cette foule, Caem avait pu faire naître une rage, un courage, ou autre chose qui le grandissait, mais face à face avec l'ennemi, il n'envisageait aucun courage, aucune rage. Seulement la fuite.
Il se demanda si dans l'explosion, des sorciers avaient péri. Il se demanda où était son père à présent. Ian, Heather, Abel et tous les autres. Le brouillard qui se dissipait de plus en plus, et la poussière qui redescendait lui permettrait peut-être de les apercevoir. Il chercha des yeux Cassandra mais son regard fut attiré du côté des terroristes. Un détraqueurs se dirigeait vers eux et amenait avec lui le froid, sur la peau et sous la peau, dans les yeux et dans les pensées.
Alors qu'il était toujours à terre, appuyé sur ses coudes, Caem recula, s'éloigna, lentement. Il ne restera pas ici. Le détraqueurs, une fois les Phénix aspiré, s'en prendrait à eux, Mangemorts ou traîtres, sang pur ou raclure de moldu, ces immondices n'en avaient rien à faire. Caem ne maîtrisait pas le sortilège du patronus, pas vraiment, et dans cette situation il n'était pas le seul, les phénix étaient incapables de se débarrasser de la créature. Quand le froid s'intensifia, il comprît qu'il y en avait un autre. A ce moment il vit le patronus d'Olivia qui parvint à tenir à distance le détraqueur qui fonçait sur eux en piqué. Que faisaient Ludmila, et les pacificateurs ? Quand il comprit que la mort qui comme un froid s'infiltrait sous ses ongles et ses paupières était celle à venir, il ne réfléchit plus, il recula tout doucement.

Dé - Shut up and let me go !:
 
Paralysé, il était paralysé. Sa promesse faite en lui-même à Cassandra d'être fort aujourd'hui… Comme d'habitude, ç4avait été dit dans sa tête, pour le reste, il n'y avait rien à attendre de lui. Il n'était qu'un raté, à noter et ne pas oublier, auquel cas, assez de monde le connaît pour le lui rappeler.
C'est le froid qui parlait.
Caem se détourna du détraqueur et de son groupe. Il partait.

C'est à ce moment qu'il failli marcher sur une baguette. Il reconnut tout de suite celle de Cassandra. Il la prit, ^leine de poussière et vit Cassandra à quatre pête qui en affet, cherchait quelque chose. Il marcha vers elle tout en guettant le détraqueur et puis merde, l'urgence. Il la rejoignit en courant. « Cassie ! J'ai ta baguette ! » Il la lui remit et lui dit tout ausitôt, dans la panique et presque dans les larmes; « J'ai envie qu'on se tire d'ici... » Il ne lui arrivait pas souvent de parler familier mais il fallait appuyer sur le caractère tout spécial de la situation. Un regard vers le détraqueur lui fit se tordre à nouveau l'expression de son visage.



Résumé a écrit:
¤ Suite à l'explosion, Obbie et les Phénix doivent se lancer à l'assaut de l'estrade pour essayer de libérer les prisonniers, sauf que deux Détraqueurs foncent vers les Phénix et les Mangemorts, sans distinction
¤ La blessure de Lizzie est heureusement plus superficielle qu'elle l'avait craint et elle peut continuer dans le gaaaaame ! Un Détraqueur fonce sur elle et elle tente de le dégager avec son Patronus. Cependant, les effets de la créature sont trop intenses et son sortilège, trop faiblard. Elle ne fait que le ralentir et concentrer son attention sur elle, aux prises avec les effets dévastateurs de cette présence délétère.
¤ Kiara tente le patronus en direction de Lizzie mais ça ne suffit pas. Du coup, elle va se jeter sur sa cousine dans l'espoir de diviser par deux l'effet du détraqueur. L'erreur.
¤ Après avoir retrouvé ses esprits puis s'être relevée une seconde fois après l'explosion de la barrière, Olivia retrouve ses cousines et Caem. Le second détraqueur se dirige droit sur elle mais Olivia réplique et son patronus réussit à perturber le détraqueur. Mais cela n'a pas été suffisant pour le faire fuir complètement, malheureusement. Il est simplement étourdi.
¤ Jones est soufflé au sol, mais est bien vite sur ses pieds. Aux abords de l'estrade, cela dit, le Détraqueur qui s'intéresse à Kiara et Lizzie le prend également de front. Lui qui ne sait pas faire de Patronus s'en sort assez mal ; il est bloqué sur place.
¤ Soufflées par l'explosion, Cassandra et Rowena se retrouvent dans une position digne d'un film déconseillé aux moins de 18 ans et mettent un petit moment à s'en libérer. Une fois relevée, Cassie réalise qu'elle a perdu sa baguette dans sa chute et se fout à quatre pattes à la recherche de celle-ci en paniquant sa mère.
¤ Plein de courage, Caem se dégonfle finalement après l'explosion et les détraqueurs. Trop c'est trop. Au moment de s'enfuir pour de bon, il tombe sur la baguette de Cassandra, il la lui rend et s'en va gémir sa peur dans ses jupons.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 12:20
Le membre 'Caem O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 174
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 23 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Bonne à marier
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère, le gardien de ses pensées et de ses secrets - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime se masturber le cerveau avec des casse-têtes et des énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 17:35
Elle eut à peine le temps de se morfondre sur l’état de ses cuissardes qu’elle vit Ludmila voler contre un Pacificateur. Et puis ces gens bon sang ! Peuvent pas faire un mouvement de foule cohérent à la fin ? Du genre qui l’évite ELLE !

Encore un coup, une bousculade de plus, ces saligauds la malmenaient alors qu’elle essayait de sauver leurs miches ! Bordel ! Puis des bruits de balles.

Comme lors des attaques précédentes, la foule partit plus encore dans un mouvement de panique ! Elle se prit une vague, ne touchant plus terre tant elle venait de se faire compresser contre d’autres sorciers. C’est à peine si elle put voir l’oiseau dans le ciel.

La panique ambiante atteint son paroxysme quand une très forte détonation se fit entendre et balaya tout sur son passage. Rowena qui ne touchait déjà pas le sol valdingua comme tous avant de s’écraser lourdement. Désorientée, elle ne put que tousser. Ses oreilles sifflaient horriblement et … un truc malaxait sa poitrine. La jeune femme releva la tête avant de voir une main couleur café, et parfaitement manucurée, tripoter ce que personne n’avait encore tripoté chez elle. Elle se redressa brutalement, la bouche ouverte, prête à hurler quand elle se tourna vers la propriétaire. Cassandra. Cassandra à 5cm de son visage. Le hurlement resta coincé dans sa gorge tant la scène était étrange. Elle faisait calin calin avec Zabini. Tout était entremêlé ! Pire encore … des paillettes de son gloss étaient visibles entre les lèvres et la joue de Cassandra. Horrifiée, Rowena les lui retira d’un coup de main un peu gauche. Merde merde merde merde c’était quoi ce merdier de merde ? Elles se délièrent, mal à l’aise toutes deux avant de se relever et de faire royalement semblant de rien.

Elle épousseta machinalement le tissu de sa combinaison… Vérifia que c’était bien sa baguette en main. Personne ne remarquerait rien, non personne. Elle se racla la gorge avant de comprendre pourquoi toute la populace avait fui les alentours. Olivia avait réintégré son champ de vision, tout comme des Détraqueurs.

Le détraqueur t’aime ?:
 

Alors qu'ils volaient entre les sorciers avec une fluidité sans pareille, elle pouvait voir les morceaux d'âmes picorés par ces derniers à chaque passage.

L'un d'eux fondit sur elle, comme un enfant au régime sur une patacitrouille. Elle n'eut le temps de rien, sinon de sentir cette faiblesse immense l'envahir. Puis le vide, puis une voix, les pleurs d'un enfant qui ne veut pas aller dormir, d'un enfant qui a peur. Varian ! Non ! Varian est grand maintenant, il ne va plus dans les cachots la nuit ! La faiblesse était grandissante, elle tomba à genoux sous les assauts du Détraqueur.

Patronus :
 

Résumay:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 17:35
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1242
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Jeu 22 Juin - 22:30


Ludmila était ho-rri-fiée. Non seulement ces sacs à pus de crapauds avaient fait exploser - LITTERALEMENT, PAR MERLIN ! - l'une des protections les plus géniales qu'elle eut jamais vu, anéantir l'oeuvre de leurs plus brillants archimages, mais en plus, ils venaient de rameuter ces horribles, ces terribles, ces infâmes créatures ! Des Détraqueurs ! Lorsqu'elle les avait aperçu planant au-dessus de la foule un peu plus tôt, ils l'avaient mis mal à l'aise. Le noir était tellement démodé ! Tellement ... Glauque. Et cet ersatz de tête qui n'était en réalité qu'un trou béant ... Non, décidément, Ludmila Kark n'aimait pas ça. Du tout. Encore moins quand on leur donnait l'occasion de fondre sur elle. Et les petits ! Ces pauvres enfants qui risquaient de se faire embrasser mortellement ou, au mieux, de revivre les pires moments de leurs courtes existences ! Elle en tremblait presque. De rage. Francine Fontezza, sa chère maman adorée, lui avait toujours dit que ma chériiiie, la seule chose qui puisse cacher ton soleil, c'est ta lune, d'accoooo-hord ? Ne laisse jamais rien ni personne te priver de ta Côte D'Azur personnelle !. En accent dans le texte. Quelle sage, cette Francine ! Revigorée par cette pensée, Ludmila n'hésita pas un instant, pointant sa baguette vers le Détraqueur qui en avait après les filles : « Spero Patronum ! » Tout luisant et scintillant, le filet argenté se transformé en ... Un chihuahua. Sa toute petite gueule jappait de manière muette, tourbillonnant autour du Détraqueur. A coup sûr, l'un fut plus surpris que l'autre. Rares étaient les créatures pouvant se vanter d'avoir été attaqué par un chien miniature. Et d'avoir détalé à cause de lui sans demander son reste. « JE SUIS PAS VENUE ICI POUR SOUFFRIR OK ? » brailla la blonde botoxée alors que l'ombre s'élevait dans les airs. Ah Ludmila, ma chériiiiiie, tu es vraiment le soleil de cette ville !


**


Obbie, quant à lui, en chiait sa race. Personne n'aimait les Détraqueurs, hein, mais il fallait dire que quand on avait vécu son lot de trucs terribles, ils avaient un peu plus à bouffer que chez d'autres quoi. Le bras droit de l'Ordre était fier de son passé, de ce qu'il avait accompli et de ce à quoi il avait survécu. Mais il ne pouvait nier qu'il gardait, à l'image de bien d'autres de cette comparse ayant expérimenté les guerres et la purge, des stigmates psychologiques. Si d'ordinaire il pouvait les dissimuler derrière sa mine débonnaire et ses bravades, là, ça paraissait plus que compromis. Tentant de repousser des images à base de sang, de corps parfois démembrés, de douleurs fantômes et de hurlements, le rouquin serra sa baguette un peu plus fort. Il connaissait ce sort comme sa poche. Et des souvenirs heureux, il en avait aussi un paquet en magasin, le vieux ! Il en trouva un, puissant, digne d'un repousse-épouvantard, au bas mot et n'eut même pas besoin de prononcer le sortilège. Un berger allemand fondit sur le Détraqueur qui s'apprêtait à déguster Kira et Lizzie. Celui-ci ne tarda pas à rejoindre son copain moche dans le ciel. Pour autant, Obbie ne lâcha pas son emprise : le berger allemand fonça sur le chihuahua, commençant à lui ronger l'oreille et peut-être, à tenter de l'éventrer. Sauf que la petite crotte n'avait pas l'intention de se laisser faire, mordant la queue de son assaillant. Ce combat de canidés avait quelque chose d'à la fois grotesque et un peu impressionnant, tant les Patronus semblaient irradiaient de puissance. « UN CHIHUAHUA ! BOUAHAHA ! POURQUOI CA M'ETONNE PAS, MA BELLE, HEIN ? TEL CHIEN TEL MAÎTRE QU'ON DIT ! » brailla-t-il à l'attention de Ludmila Kark, laquelle rougit de fureur. « Je ne vous le fais pas dire ! Un vrai bâtard, vous concernant ! » Et ce petit échange mielleux aurait pu durer un bout de temps, voire carrément dégénérer si la place ne s'était pas mise à trembler. L'un comme l'autre gardèrent péniblement leur équilibre alors que bam cadencés, dignes d'un pas martial, se rapprochaient. Putain, c'était quoi, ENCORE ?

**

Elle avait été formée à partir de l'image de plusieurs basiques de rang inconnu, certainement des modèles appréciés de son créateur. Mélange unique de mille visages, elle représentait cette majorité méritante, de sang qui ne demandait qu'à être purifié. Aussi marchait-elle droit devant elle, sa baguette entre les mains. Sans fierté. Sans volonté. Sans rien. Après tout, elle n'était qu'une statue. L'une des trois qui ornait la place. Haute de plusieurs dizaines de mètres, elle avançait vers la menace. Celle qui l'avait réveillé. On en avait après Avalon. Alors, elle en avait après eux. S'il le fallait, elle écraserait tous un par un.

A commencer par ces deux-là !

Et Obbie et Ludmila furent soufflés par son ire.

Informations complémentaires


ϟ Keskispasse ? Priez pauvres pécheurs, car les trois statues du centre de la Place de l'Ascension viennent de se mettre en action, un phénomène rare se déclenchant lorsque la ville est en danger. Elles mesurent chacune une quarantaine de mètres. Ce sont de véritables colosses, mais elles ne pèsent toutefois pas aussi lourd que les anciennes statues moldues de même taille. Bah oui, elles sont enchantées tahvu, c'est la classe
A savoir que le groupe 2, quant à lui, est en train de subir l'attaque de diverses créatures (magiques ou non). Donc même si vous ne pouvez pas les voir d'ici, si vous entendez quelques cris bestiaux, c'est normal  

ϟ ALERTE PNJS HS "Votre" statue a pris Ludmila et Obbie comme première cible. Ne vous en faites pas, elle leur a juste mis une mini-mandale du bout des doigts qui les a envoyé valsé un peu plus loin ! Attention, tous deux sont sonnés. Pour les réveiller, il faut, pour chacun, un oui de deux joueurs. Comprendre que même si vous faites un double oui, ça ne compte pas. C'est deux oui de deux personnages et c'est tout

ϟ Quoi que je fais ? Bah vous pouvez continuer à vous taper dessus si ça vous chante, mais on va plutôt vous conseiller de tenter de détruire la statue, de la ralentir ou what else. Pensez qu'il y a encore des gens autour de vous : brigade magique, simples citoyens (avec peut-être des enfants parmi eux, parce qu'on rappelle que les sorciers sont parfois un peu con-con et qu'emmener son môme à une exécution, c'est tellement hype ok ?), les prisonniers toujours tétanisés sur l'estrade ... Bref, il n'y a pas que vos copains à défendre ou avec qui tenter de vous allier.

ϟ Absences Rowena & Nero ont chacun manqué un tour depuis le début de l'event.

ϟ Fin du tour Ce tour ce terminera samedi 24 juin à 19h.

L'ÉQUIPE DE FILET DU DIABLE
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre