AccueilAccueil  Wikia  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des scénarios en folie
Viens jouer au docteur avec le scénario d'Olivia Vaisey, Henry Avery ! Cool
Des scénarios en folie
Amuses-toi à choquer les culs-serrés avec le scénario d'Ajay Shafiq, Kalyani Khan !
Des scénarios en folie
Deviens un gros nounours avec le scénario de Willow Toufoulkan, Aaron Macmillan ! Rolling Eyes
Magique boîte à idées
Tu aimerais nous rejoindre mais tu n’as pas d’idées de perso ? Sache que nos membres en ont pour toi ! Consulte ce sujet
Nous manquons de moldus
Ce sujet te donnera sûrement envie de te lancer ! En plus, pour chaque moldu ramené sur le forum, gagne le double de points

❝ ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3 ❞
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 153
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Kim

Double compte : Salomé Yaxley

Age : 31 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : En amour par-dessus la tête avec Lizzie O'Meara. Même qu'il veut la marier depuis le premier regard. Au calme.
Métier : Terroriste convaincu.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve • Balafre qui lui zèbre la gueule du sourcil droit au coin gauche de la bouche
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 5:32
Il n’a plus conscience du temps. Plus conscience du monde hurlant. Plus conscience de ce qu’ils sont venus faire, ici, alors qu’il ne voit qu’une chose. Que le Détraqueur, qu’il est incapable de combattre. Pourtant, il ne manque pas de souvenirs heureux, qu’il tente de conjurer, au moins dans son esprit, afin de chasser ceux plus sombres. Il pense au jour où le vieux est venu le chercher. Le jour où il a été libéré de ses parents. Toutes ces années à ses côtés. La rencontre avec Lizzie. Le baiser qu’ils ont partagé, alors qu’ils apprenaient que Jane Callaghan était vivante. La créature semble, au fur et à mesure que Jones chasse la voix de son père pour le rire de Lizzie, se désintéresser de lui - et tout à fait alors qu’un berger allemand de fumée le chasse jusque dans le ciel.

Le sorcier retrouve son souffle, les deux mains serrées sur sa poitrine. Un poids considérable s’est soudainement levé de ses épaules et il est capable enfin de bouger, de se rapprocher de ses camarades. Il est le seul à ne pas avoir réussi, le seul à ne pas avoir essayé, même, et une pointe de honte se fiche dans son coeur à cette pensée. Incapable. Incapable de protéger ses amis. Un de ses mentors. Celle qu’il aime. Incapable.
Il est au niveau de Nero, qui vacille un peu sur ses pieds - c’est qu’il a sacrément encaissé, son futur beau-frère (sisi, juré), lorsque le sol tremble. Oh, bien sûr, c’est tout à fait le moment pour un tremblement de terre en plus ! Sauf que c’est, justement, bien impossible. Un tremblement de terre en Angleterre ? Si régulier, en plus ? Non, ça ressemble plutôt à des pas. Comme si quelqu’un de vraiment géant et de vraiment lourd s’approchait vers eux.

Gagné.

« Par les couilles de Kennedy », qu’il murmure, alors qu’il lève la tête vers ce qui semble être à l’infini. C’est… impressionnant. Terrifiant. Il pousse un cri lorsque la large main tombe vers à la fois Obbie et la blonde Mangemort, les fauchant comme des fétus de paille. Il est le premier à courir jusqu’au rouquin, inconscient. Bien sonné, mais vivant, qu’il vérifie, les doigts plaqués sur sa gorge, où il réussit heureusement à trouver son pouls. « Merde, merde, merde, attends, Re, Revigor ? »

Mission réveiller Obbie a écrit:

OUI : It works.
NON : Ça fait patate, le rouquin reste dans les pommes.

Impedimenta sur le colosse a écrit:

OUI : La statue est ralentie, mais vu sa taille, la maléfice ne l'arrête pas. Cela leur permet tout de même d'avoir plus de temps.
NON : Patate.

Sans succès.

L’Américain regarde la statue par-dessus son épaule. Il ne peut pas détruire ça. Il y a des enfants, ici ! S’il fait exploser serait-ce un bout de doigt de ce truc, il y a toutes les chances pour qu’un pauvre gamin meurt écrabouillé. Et qu’on mette la faute sur les Phénix, alors que rien de tout cela ne serait arrivé s’il n’y avait pas eu d’exécution, donc pas de régime Mangemort. Quelles options lui restent-ils ? Il ne peut pas non plus faire trébucher le colosse, au risque d’écrabouiller plus que deux-trois gamins. Il peut, au mieux, le ralentir, le temps qu’ils réussissent à réanimer Obbie et à sauver tout le monde. « Impedimenta ! » Le sort frappe la statue ensorcelée en plein coeur (de pierre) et il est satisfait de voir que ses membres se meuvent définitivement plus lentement. Bien. C’est ça de gagné.

Résumé a écrit:
• Jones est sorti de sa contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Il est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Il jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 5:32
Le membre 'Sam Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 597
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 10:42
Le Détraqueur avait été ralenti, étourdi, avant de se concentrer sur quelqu’un d’autre. Sans que je ne sois réellement consciente de qui, sans que je ne puisse relancer un sort. Le temps semblait étrangement s’être arrêté tant la situation était inconcevable voire irréaliste. Un instant, je crus que le Détraqueur revenait à la charge et me forçai à penser à des souvenirs heureux. Mais rien de plus ne venait. J’étais terrifiée. Et puis, dans le chaos déjà apparent, des cris d’animaux se firent entendre, faisant compétition avec les cris des sorciers, paniqués par autre chose. Ce « autre chose » se manifestait sous la forme des statues protectrices d’Avalon, géantes, magnifiques et désormais en train de marcher. A la fois effrayée et fascinée, j’observais les statues se mouvoir et l’une d’entre elles foncer droit sur nous, se débarrassant de Ludmilla et du « gros Phénix » comme elle se plaisait à l’appeler d’un geste de la main simple et efficace. Aussi simple que d’enlever une poussière sur son vêtement avec sa main. Chouette.

Pour garder un semblant de constance, j’essayais de me souvenir ce dont on nous avait dit concernant ces statues en cours d’Histoire de la Magie. Elles servaient à protéger Avalon et ne se mettraient qu’à bouger que lors d’un incident majeur contre la ville. Beaucoup, dont moi à force, avaient cru à un mythe. Une légende que l’on racontait pour faire peur, pour que l’ordre reste tel qu’il est. J’aurais préféré. Pendant que « notre » statue continuait d’avancer vers nous sans s’arrêter, menaçante, j’espérais secrètement que tout ceci ne soit un rêve. Un très mauvais rêve. Mais un coup de coude d’un sorcier affolé me fit revenir sur Terre. Je ne cauchemardais pas et il fallait faire quelque chose. Scroutt.
D’un coin de l’œil, je vois le Phénix lancer un Impedimenta réussi sur la statue. Elle ralentit et je sens ma peur se dissiper légèrement. L’heure n’était plus à se battre mais à la battre elle, pour rester encore en vie pour mieux se taper dessus plus tard. C’était drôle parfois comme les priorités pouvaient vous allier avec vos ennemis. Enfin façon de parler. « FLUIDA HUMUS ! », criai-je en visant le pied de ma nouvelle ennemie.


Fluida Humus contre la statue:
 

Est-ce qu'Olivia réussit à motiver un peu des gens à les aider contre la statue ?:
 

Scrout. Le mauvais timing ou je ne savais quoi avait décidé de me faire manquer la cible pour viser un pauvre sorcier paniqué. Je comptais aller l'aider lorsque je vis des sorciers venir à son secours. Chose qui me donna une idée. Vu le nombre que nous étions, si nous unissions nos forces pour repousser la statue, nous aurions plus de chance de réussite. « AID—» Une bousculade et je me retrouvai encore une fois au sol. Me relevant rapidement, mon regard se posa non loin du corps inerte de Ludmilla, et je me précipitai vers elle. Si je n'arrivais ni à viser correctement la statue ni même à essayer de rallier des sorciers à attaquer le monstre de pierre, peut-être que je réussirai à retrouver ses esprits à Ludmilla. « Re... Revigor. »

On essaye de ranimer Ludmilla avec un Revigor, partie 1:
 

Ludmilla bougea légèrement. Il me sembla entendre un gémissement sans trop grande conviction. C'était déjà ça.



Résumé a écrit:
• Jones est sorti de sa contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Il est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Il jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 10:42
Le membre 'Olivia Vaisey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Sado-maso corporation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t116-rowena-dolohov#285
Messages : 183
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Kaya Scodelario
Crédits : Wildworld

Age : 23 ans
Sang : Sang Pur
Statut : Bonne à marier
Métier : Responsable du Personnel d'Azkaban
Baguette : 27,3 cm, Châtaigner, Épine de monstre du Fleuve Blanc, souple
Epouvantard : Son père tuant son frère
Dialogue : [color=lightcoral]
F4BULOUS
Rancunière - Accro aux sucreries, peut se laisser corrompre quand on lui en offre - Protectrice envers son frère, le gardien de ses pensées et de ses secrets - fière - téméraire - a fait du Quidditch au poste de batteuse - s'adapte vite à la situation - déterminée - boudeuse - aime se masturber le cerveau avec des casse-têtes et des énigmes - aime son travail - studieuse - persévérante - maniaque du contrôle - assiste parfois son père dans ses expériences - a vu plus d'horreur que la plupart des sorciers de son âge grâce à cela - Proche de sa mère - curieuse - ne tient pas l'alcool - Parfaitement éduquée, elle préfère tout de même les cuissardes aux robes - elle maitrise les runes et leur magie
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 16:45
Le détraqueur qui la prennait pour son quatre-heure fut repoussé par une … bébête. Rowena était un peu trop faible pour faire attention à cela, elle devait déjà se relever, ce serait pas mal. Le souvenir des pleurs de son frère étaient encore présent, comme un écho au fond de son cœur. La jeune femme apparaissait souvent comme une demoiselle peu sentimentale, c’était le travail d’années à se protéger et s’enfermer dans les bouquins pour plaire à Papa et Maman. Un jour peut-être, quelqu’un d’autre que ses amies et Varian verrait qu’elle pouvait être aussi fragile qu’une dinde pleureuse.

Elle s’était à peine remise debout que de nouveaux tremblements fauchèrent son équilibre. Bonne à retourner par terre la Dolohov. Bordel… jamais de chocolat dans les parages quand on en avait besoin. En même temps elle l’aurait casé où dans cette combinaison qui maintenant lui semblait ridiculeusement moulante ?

La réponse fut perdue au moment même où l’une des statues d’Avalon se mua. Les tremblements = statue, premier constat. Deuxième constat, tout comme les détraqueurs, les inventions de la cité du renouveau ne semblaient pas reconnaitre ses ennemis de ses alliés. Putain, il faudrait songer à ajouter cela dans les futures conceptions ! Cours d’évaluation des gentils-méchants ! Ça leur économiserait pas mal de temps et d’énergie ! Putains de statues ! Putains de terroristes ! Peuvent pas aller se cuire un œuf et les laisser vivre tranquille cette racaille ? Nooooon ! C’est  tellement plus drôle de foutre le bordel et de ne pas savoir comment s’occuper des conséquences !

De nouveau debout dans tout ce vacarme, les yeux de la Gryffondor essayèrent d’analyser la situation. La foule était toujours dense. Un choix devait être fait : démanteler la statue et risquer des morts ou bien figer la statue ? Comment on peut figer un truc pareil ??? L’esprit fonctionnant à toute vitesse, elle observait les différentes variables alors que d’autres tentaient d’élucider la situation.

Olivia était auprès de Ludmila, la jeune femme accouru à ses côtés pour tenter elle aussi un Revigor.

Spoiler:
 

Echec, cuisant quand on sait que ses parents le maitrisaient à la perfection... Pas le temps de s'énerver sur le sort, on avait un amoncèlement de sorciers à essayer de stopper.

Elle aurait bien entendu essayer de "tuer" cette statue mais concrètement, elle ne savait pas si cette chose pouvait être ... "tuée".

« INCARCEREM ! »

A peine eut-elle prononcé cette formule qu'elle fut bousculer, faisant dévier sa baguette vers une basique qui n'avait rien demandé à personne. Le sort s'exécuta à merveille ! De belles chaînes sortirent du sol pour saucissonner cette pauvre innocente.

Spoiler:
 

Résumay:
 
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Ven 23 Juin - 16:45
Le membre 'Rowena Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Journée portes ouvertes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t168-cassandra-zabini
Messages : 126
Date d'inscription : 09/09/2016
Célébrité : Chanel Iman.
Crédits : Rosita

Double compte : Charlie Eilhart.

Age : 21 ans.
Sang : Sang-pur.
Statut : Fiancée à Theophilius Schmidt.
Métier : Employée en titularisation du Département des Mystères, salle de l'espace.
Baguette : Ebène, ventricule de dragon, 26 centimètres, très rigide.
Epouvantard : L'humiliation publique, une foule riant d'elle et de tous ses complexes.
Dialogue : cornflowerblue

En ligne
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 10:17


En l'espace d'une poignée de secondes, après que Caem lui eut rendu sa baguette et fait sa confession larmoyante, le visage de Cassandra passa par une multitude de réactions : la surprise, la joie, la surprise à nouveau, la faim (étrangement), la tristesse, l'inquiétude puis la résignation. Sans dire un mot, elle se mit à fouiller dans son sac à main jusqu'à ce qu'elle trouve enfin ce qu'elle cherchait. « Tiens, avale ça. » dit-elle en fourrant un morceau de chocolat dans la bouche du O'Ryan sans lui demander son avis. « On ne peut pas partir maintenant, alors que tout le monde est en train de se battre, mais si on… Oh Sainte Mérope qu'est-ce que…? » Les tremblements du sol accompagnés par l'assombrissement du ciel n'auguraient rien de bon et Cassie se tordit le cou afin de trouver la source de cette agitation. Et elle la vit. La statue. « … Okay, on se tire. »

C'était HORS DE QUESTION qu'ils fassent face à ce truc, ils étaient venus pour voir une exécution, ils étaient pas venus pour souffrir ! Mais ils ne pouvaient décemment pas déserter sous les yeux de Ludmila, même si la cagole semblait vouloir les protéger, il serait dur de penser qu'elle accepte ce genre de comportements non plus. Heureusement pour eux, la statue prit la blondasse pour cible et cette dernière finit dans les vapes. Tiraillée entre la culpabilité de laisser une parente de Nilhem dans cet état et son instinct de fuite, la Zabini hésita quelques secondes avant de prendre sa décision.

Les dés de la décision :
 

« Allez, on y va. » décida-t-elle en prenant la main de Caem. « OLLIIIIIIIIIIIE ! On file à la moldue ! » Elle ne savait pas si sa cousine ferait le choix de rester ou de les joindre mais elle ne pouvait pas l'abandonner sans au moins la prévenir. Sans attendre les remontrances qu'elle était sûre de recevoir de la part de la Vaisey, la langue-de-plomb accompagnée de son ami se mit en route vers la sortie la plus proche de la place de l'Ascension, mais la route encombrée de sorciers turbulents rendait le déplacement compliqué. « ALLEZ TOUS-EUH VOUS FAIRE INKULER ! » elle s'écria en lançant des Repulso à droite à gauche pour se frayer un chemin, absorbant malgré elle l'accent terriblement contagieux de Ludmila comme une éponge. Mais leur fuite n'allait pas se passer aussi facilement puisque, pour une raison quelconque, la statue décida de les prendre en chasse. La main titanesque du colosse de pierre se dirigea à une vitesse ahurissante pour quelque chose de cette taille vers Cassandra et Caem. Retenant un cri de terreur, la Zabini brandit sa baguette et déclama « CONFRINGO MAXIMA ! »

Les dés de l'action :
 

Au dernier moment possible avant le contact, les morceaux de doigts de la statue qui aurait frappé les sang-purs de plein fouet volèrent en éclat en un nuage de poussière et de débris. Cassandra, qui avait retenu sa respiration instinctivement en attendant l'impact, soupira avec soulagement et relâcha Caem qu'elle avait agrippé sans s'en rendre compte. Il lui faudrait quelques secondes de répit pour se remettre de ses émotions.

Résumé, betches! a écrit:


• Jones est sorti de sa contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Il est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Il jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
• Rowena tente de "ravigorer" Ludmila mais échoue totalement. Elle tente alors un Incarcerem sur la statue mais se fait bousculer. Résultat : une basique innocente prend le sort.
• Cassandra dit fuck it à la vie, chope Caem par la main et décide de s'enfuir. Ils sont pris pour cible par la statue qui tente de leur filer une mandale mais Cass fait exploser juste assez de la main de la statue pour passer au travers sans qu'elle ne les touche.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 10:17
Le membre 'Cassandra Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 13:28
« Tiens, avale ça. » Cassie lui fourra un morceau de chocolat dans le bec sans que ce dernier n'ait rien à y redire. Cette collation était la bienvenue. Il mâchouilla sans perdre pour autant sa mine contrite. « On ne peut pas partir maintenant, alors que tout le monde est en train de se battre, mais si on… Oh Sainte Mérope qu'est-ce que…? » Un tremblement interrompit la Zabini. Tous deux portèrent leurs regards plus en avant et virent la statue, l'une des trois statues qui soudées les unes aux autres, symbolisaient sur la place d'Avalon la hiérarchie et l'ordre du monde sorcier. Celle qui progressait vers eux était la basique aux traits de jeune sorcière, résignée mais implacable. A la manière de Poudlard des années auparavant, la ville se défendait, peut être sous l'effet d'une magie runique et ancienne. « … Okay, on se tire. » Si la statue était impressionnante, sa présence rassura Caem, et, exalté, il tenta de communiquer son soulagement à son amie. « Mais les statues défendent la ville Cassie, la ville se défend contre les assaillants ! » Les assaillants, c'était les terroristes, point final. Il n'avait rien à craindre.
D'un coup, l'effigie gigantesque de sorcière basique balaya le terroristes, mais tout autant Ludmila Kark qui s'écroula à terre, inconsciente. « Mais... » La stupéfaction le disputait à la déception, puis tout ça laissa place à la peur, de nouveau. La magie qui devait activer ces statues ne faisait pas de distinction politique, les murs d'Avalon ne devait céder contre aucune attaque, aucune destruction.

« Allez, on y va. » Cassandra lui prit la main et l'entraîna avec elle. Il ne se fit pas prier. Soulagé d'avoir rangé son amie à sa proposition première, après avoir essayer de l'en dissuader, il courait tous deux dans la direction opposée à l'estrade. « OLLIIIIIIIIIIIE ! On file à la moldue ! »  Un regard en arrière permit à Caem de constater que la trêve était de mise entre les sangs purs et les terroristes le temps de coucher la statue. Etait-ce la bonne stratégie ? Si Olivia, Rowena et les pacificateurs, plutôt que de s'en prendre à la garde d'Avalon se rangeaient de leur côté pour défaire les véritables assaillants, la distinction serait faite. Tant pis pour eux, il n'avait pas l'intention d'essayer quoique ce soit.
De concert avec Cassandra, Caem frayait un passage à coup de repulso dans la foule restante qui comme eux se dirigeait vers la sortie. Tous des basiques couards, des rats. Ne disait on pas que pour trouver la sortie d'une impasse il fallait suivre ces rongeurs ? Caem eut honte un instant d'en faire parti, juste un instant, le temps de lancer un troisième repulso.
La statue, derrière eux, lançait déjà sa main pour les écraser. Les cris des sorciers alentours les alertèrent. Un regard en arrière, à peine le temps de croire à l'impact et Cassandra qui crie « CONFRINGO MAXIMA ! » A l'instant même ou elle aurait rencontrer leur corps, la main de la statue vola en poussière. Dans la perplexité la plus totale, Caem lança un regard à sa voisine « Tu es vraiment impressionnante... ! » La statue, elle, n'était pas déboussolée un seul instant d'avoir perdu une main et lançait déjà son deuxième membre sur eux

J'ai deux mains !:
 

« Immobulus ! » L'énorme paume ralentit un instant dans les airs. Caem et Cassandra, sans réfléchir s'écartèrent de son passage, juste avant qu'elle ne viennent percuter le sol. Un pacificateur dressait sa baguette contre le colosse et rugissait. « Je la retiens, occupez vous de Mrs Kark ! » Il était toujours temps d'aviser la sortie de secours « BOUGEZ VOUS PAR LE LORD ! »En bon petit soldat, Caem s'exécuta et fit signe à Cassie de faire de même. Elle n'était pas du genre à se laisser commander, il le savait, mais il espérait qu'elle comprendrait que le meilleur calcul, comme ils l'avaient éprouvé, n'était pas la fuite, mais de s'entourer le mieux possible, et la Kark semblait pouvoir faire l'affaire. Un ordre valait toujours mieux que ses propres décisions dans tous les cas, et si quelqu'un pouvait lui dicter quoi faire en cet instant, il lui donnait bien volontiers les manettes. Il se précipita vers Ludmila, toujours sonnée alors que le pacificateur, dans un cris, s'écroulait au sol, fauchée par la statue. Incapable, et le voilà, lui, qui revenait au cœur de la mêlée. Il s'était bien fait avoir. Auprès d'Olivia et Rowena, il tenta à son tour les premiers soin,  baguette pointée sur Ludmila tout en s'inquiétant au passage de l'intention des terroristes qui pouvaient toujours décider de rompre la trêve. Concentration. « Revigor. »

Ludmila, réveilla-toi !:
 

Ludmila reprit ses esprits, Caem en était le premier étonné. Il eut une soudaine envie de lui présenter ses excuses pour avoir tenté la fuite.  « Vous vous sentez mieux ? Il faut faire quelque chose Mrs Kark ! » Il commençait à éprouver pour elle une certaine sympathie, le danger certainement, mais il voulait surtout qu'elle s'actionne car il avait placé tout ses espoirs de survie en elle.

Résumé, betches! a écrit:


• Jones est sorti de sa contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Il est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Il jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
• Rowena tente de "ravigorer" Ludmila mais échoue totalement. Elle tente alors un Incarcerem sur la statue mais se fait bousculer. Résultat : une basique innocente prend le sort.
• Cassandra dit fuck it à la vie, chope Caem par la main et décide de s'enfuir. Ils sont pris pour cible par la statue qui tente de leur filer une mandale mais Cass fait exploser juste assez de la main de la statue pour passer au travers sans qu'elle ne les touche.
• De sa deuxième main, la statue tente d'écrabouiller les deux fuyards, arrêtée par un Pacificateur. Ce dernier leur remet les idées en place avant de se faire éjecter  . Caem s'exécute et parvient à réveiller tout à fait Ludmila. Sauve nous !
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 13:28
Le membre 'Caem O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Fils de partouze
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 122
Date d'inscription : 17/02/2017
Célébrité : Dylan O'Brien
Crédits : Kim

Double compte : Rose o'More

Age : 22 ans
Sang : Sang-mêlé, keskya ?
Statut : Célibataire
Métier : Manutentionnaire & apprenti pyrotechnicien au ChimerIa Horror Show
Baguette : 30 cm, souple, bois de cornouiller, ventricule de dragon
Epouvantard : Lui, debout et seul au milieu des cadavres de sa famille
Dialogue : [color=#6666cc] [/color] 

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 18:02
L’éclair avait sifflé à côté de son oreille, plus tonitruant pour le Callaghan que n’importe quelle explosion. Hébété par le premier choc, le maléfice avait été plus saisissant que n’importe quel doloris. PUTE À KARK ! Aurait-il bien hurlé, mais Nero comme tout un chacun ici avait été happé par l’enchainement brusque d’évènements, non moins brutaux. L’explosion aussi magistrale soit-elle, n’était rien en comparaison des émanations spectrales qui leur firent face. Nero plein de fiel et de volonté se retrouva glacé des pieds à la tête. Sans que les détraqueurs fondent sur lui, le phénix ressentait tout leurs méfaits. Derrière les sourires, les blagues douteuses du sang-mêlés s’abritait une vie de luttes, de drames, d’horreurs. Sa résistance vacillait, sa résilience était un leurre. Nero revoyait déjà le cadavre meurtrie d’Eireann, le visage crispé de son oncle qu’il ne verrait plus jamais sourire, les frêles épaules de son grand-père se soulevant au rythmes de ses pleurs, alors que déjà on mettait en terre son épouse, comme fond sonore, les sanglots étouffés de sa mère. Ses mains s’étaient pourtant crisper sur sa baguette, dans un désir ardent de convoquer un patronus, mais sa conscience de la réalité s’effaçait devant un flot de souvenirs traumatiques. Impossible de mobiliser un souvenir heureux, trop incluaient des êtres chers perdus, leur mort mettait un voile sur tout bonheur. Le rire de Lizzie se confondait en râle de souffrance. Dans un réflexe primaire, il invoqua les étoiles du ciel Colombie, tentant de substituer aux horreurs la volupté du visage de Scylla. Piètre manœuvre. Elle était Kark et ce nom en lui même ternissait toute réminiscence posant un filtre de lucidité sur ces souvenirs : elle ne serait jamais faite pour lui. La vision de Lizzie acculée par le détraqueur acheva de le plonger dans abime inextricable. Il se sentit glisser, envelopper par des sanglots qui n’étaient pas les siens, il allait sombrer quand… Obbie chassa le mal. L’air lui sembla plus pur, mais la sensation d’effroi demeurait entière. Nero gardait sur la nuque l’impression d’une main glacée le poussant vers le bas. Ses yeux s’étaient fait humide chassant la poussière des combats. Peur, tristesse se mêlait encore, ajouté à un soupçon de honte de son incapacité à sauver les siens. Il était encore une fois pour sa famille une simple source de déception.

Mais l’arrivée imminente d’un nouveau danger lui ôta toute chance de s’apitoyer sur son sort ou bien même de prendre des nouvelles de Lizzie et Kiara. Le sol vibrait et une putain de statue gigantesque se la jouait godzilla in the city : « PUTAIN DE MERDE DE SCROUT DE PUTAIN DE KARK DE… OBBIE !  » Dans un élan protecteur qui le délesta de toute peur, et tristesse pour ne laisser que la colère, à l’instar de Jones, Nero se rua vers son oncle assommé. Il laissa au ricain les bons soins d’occulter Obbie. « Merde, merde, merde, attends, Re, Revigor ? » Face à l’inefficacité du sort, Nero fit ce qu’il savait faire de mieux il s'agenouilla, et se mit secouer et hurler alors que Jones ralentissait la statue. « OBBIE ! OBBIE !  » Et puis la solution apparut enfin ! Nero dégaina de la flasque de wiskhy qu’il gardait pour la fin de ce cauchemar. Sans réfléchir il vida son contenu sur le visage d’Obbie. Un aguamenti, ça aurait aussi put faire l’affaire…. Ou pas ! C'était d'alcool qu'avait besoin son oncle, qui déjà semblait sortir un peu de sa léthargie. Il n'eut pas le temps de son réjouir, car déjà une ombre plana au-dessus des deux phénix. LA PUTAIN DE STATUE. En dépit des sorts que tout un chacun lui lançait, la pute de pierre ne lâchait pas l'affaire, et s'était trouvé une nouvelle cible : eux. IL ALLAIT LUI FAIRE SA FÊTE ! L'EXPLOSER CETTE PUTAIN DE STATUE DE MERDE !« CONFRINGO MAXIMA » La main qui lui restait ralentie par la multitude de sort qu'elle avait reçu explosa en un déluge de pierres que Nero, comme souvent, n'avait pas anticipé. Le sang-mêlé se jeta instinctivement sur Obbie, pour le protéger. Le ciel le lapidait lui arrachant plusieurs cris, et dessinant dans son dos de nouvelles ecchymose, et entailles. « PUTAIN DE KARK !!! » hurla-t-il alors que respirer se faisait doloris.

Parvient-il à faire un poil émerger Obbie ?
Oui : Allez juste encore un petit effort et tonton sera de retour !
Non : T’es comme le H de Hawaii Nero, tu sers à rien.

Comment fonctionne le confringo maxima ?

Oui/Oui : Il lui explose la main dans une pluie de poussières.
Oui/Non : La main explose partiellement, mais les débris s’éffondre sur lui, alors qu’il tente de protéger un Obbie toujours inconscient.  
Non/Oui : Le sort explose en plein vol, Nero esquive de peu en entrainant Obbie avec lui, la main qui veut les écraser.
Non/non : Le sort ne touche pas la statue, et la main de cette dernière balaye Nero. Il vole plusieurs mètres plus loin, et se retrouve avec plusieurs côtes cassées. Obbie par la grâce de dieu n’a rien !
RÉSUMÉ FRACASSANT a écrit:

• Jones et Nero sont sortis de leur contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Jones est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Nero tente de réveiller Obbie en le secouant, alors que Sam jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
• Rowena tente de "ravigorer" Ludmila mais échoue totalement. Elle tente alors un Incarcerem sur la statue mais se fait bousculer. Résultat : une basique innocente prend le sort.
• Cassandra dit fuck it à la vie, chope Caem par la main et décide de s'enfuir. Ils sont pris pour cible par la statue qui tente de leur filer une mandale mais Cass fait exploser juste assez de la main de la statue pour passer au travers sans qu'elle ne les touche.
• De sa deuxième main, la statue tente d'écrabouiller les deux fuyards, arrêtée par un Pacificateur. Ce dernier leur remet les idées en place avant de se faire éjecter . Caem s'exécute et parvient à réveiller tout à fait Ludmila. Sauve nous !
• La main restante change de cible, et s'attaque au petit groupe formé par Jones, Nero et Obbie. Nero explose la main avant qu'elle ne les percute, mais il se prend ses débris dans le dos.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 18:02
Le membre 'Nero Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t930-kiara-callaghan
Messages : 227
Date d'inscription : 20/05/2017
Célébrité : Mélanie Bernier
Crédits : Nerose

Double compte : Arsenia Sabordage

Age : 23 ans
Sang : Basique de rang 3
Statut : Célibataire
Métier : Employée à la commission d'examen des créatures dangereuses
Epouvantard : Un serpent de feu : ça brûle, ça mord, ça étouffe...
Dialogue : seagreen

Fille d'Eireann Callaghan, célèbre fugitive décédée – L'espagnol est sa langue maternelle mais elle parle anglais avec un accent mi-irlandais, mi-britannique – A une cicatrice derrière l'oreille droite – Elle a horreur de la bièraubeurre
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 22:44
Obbie les avait libérer de l’étreinte mortifère qu’avait eu le détraqueur sur elles. Kiara avait aidé Lizzie à se relever, lui demandant une énième fois si ça allait, jusqu’à ce que le sol se mette à nouveau à s’animer. D’où aller sortir la menace cette fois-ci ? Tournant la tête, la Péruvienne dut cligner des yeux au moins six fois le temps de réaliser ce qu’il se passait et de voir Obbie se faire balayer tel une vulgaire poupée de chiffon. La bouche ouverte, aucun son ne sortit. Cela faisait beaucoup pour un début. Beaucoup, beaucoup, beaucoup trop. Elle ne savait plus quoi faire. Trop de choses à penser, à analyser et, visiblement, elle n’avait pas encore l’instinct de survie suffisamment développé pour prendre les commandes. Aider Obbie. Aider Sam aussi. Et Nero. Et Lizzie. Mais s’occuper des prisonniers, leur mission première : ils n’avaient même pas encore atteint la zone de mise à mort. La main de la statue explosant la fit sortir de sa torpeur. Sa cervelle en surchauffe cessa de fonctionner… Et elle fonça dans le tas, bêtement, baguette en main. Elle courut vers Nero, Sam et Obbie. Et la deuxième main explosa. Par miracle, Kiara passa à travers les débris dans sa course folle, seul un petit nuage de poussière la fit tousser.

Dé 1 : Les débris de l’explosion de la main n°2
OUI : Kiara se prend un bon morceau dans l’épaule.
NON : Kiara a de la chance.

Dé 2 : Aguamenti sur Obbie !
OUI : Fiou ça fonctionne, welcome back senor !
NON : Elle arrose un pacificateur qui les prend pour cibles.

Obbie était toujours dans le pâté. « Aguamenti ! » Kiara y était allée d'une sacrée dose, si bien qu'elle aurait presque pu le noyer mais, au moins, il revenait à lui. « Allez, on se relève, il faut pas oublier les prisonnier et... NERO ! » Kiara avait aussi failli noyer Nero sans même se rendre compte qu'il était mal en point. Elle n'avait pas vu ce qu'il s'était passé. Quelle dinde ! « NON NON PARDON PARDON RESPIRE ! » Elle le mit sur le côté pour lui faire cracher de l'eau et le sentit gémir sous ses doigts : il ne se noyait pas en vrai, il crevait à petit feu avec le dos éclaté ! MAIS QUELLE CONNE ! De surprise, elle le lâcha et il retomba sur le dos. « Pardon ! » Et un sort la manqua de quelques centimètres seulement. Un pacificateur commençait à les bombarder alors que la statue se secouait aussi dans tous les sens. MAIS C'ETAIT QUOI LEUR PROBLEME ?! Okay ils étaient venus foutre le bordel en premier mais cette putain de statue frappait tout le monde sans exception : « CA VOUS DERANGERAIT DE SAUVER LA POPULATION DE CETTE PUTAIN DE STATUE ?! - STUPEFIX ! » Le sort frôla encore sa tête. « BAH TU VAS LA BOUFFER TA STATUE ! FÉLAMOULE CONNARD ! » Le sortilège frappa non pas le pacificateur mais un pauvre innocent en pleine poitrine et, d'un mouvement de poignet, Kiara termina son oeuvre en liant sa victime à la statue qui agitait ses moignons et tapait au hasard dans la foule. Elle ne se rendit compte que trop tard de son erreur.

La victime se rua vers la statue à laquelle il se colla et se frotta autant que possible, épousant quasi-parfaitement les mouvements de la créature de marbre. La statue tentait d'abattre ses moignons sur la sangsue qui lui collait aux basques, oubliant quelques secondes la mission pour laquelle elle avait été créée. Et le pacificateur en profita pour frapper Kiara d'un expulso qui lui crama la poitrine alors qu'elle s'effondrait contre Sam. « Merde... »

Dés 3 : Le Pacificateur, est-ce qu’il Félamoule ?
OUI : Le sortilège fonctionne et il occupe furtivement la statue.
NON : C’est un pauvre badaud qui se mange le sort T.T

RESUMÉÉÉÉ
• Jones et Nero sont sortis de leur contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Jones est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Nero tente de réveiller Obbie en le secouant, alors que Sam jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
• Rowena tente de "ravigorer" Ludmila mais échoue totalement. Elle tente alors un Incarcerem sur la statue mais se fait bousculer. Résultat : une basique innocente prend le sort.
• Cassandra dit fuck it à la vie, chope Caem par la main et décide de s'enfuir. Ils sont pris pour cible par la statue qui tente de leur filer une mandale mais Cass fait exploser juste assez de la main de la statue pour passer au travers sans qu'elle ne les touche.
• De sa deuxième main, la statue tente d'écrabouiller les deux fuyards, arrêtée par un Pacificateur. Ce dernier leur remet les idées en place avant de se faire éjecter . Caem s'exécute et parvient à réveiller tout à fait Ludmila. Sauve nous !
• La main restante change de cible, et s'attaque au petit groupe formé par Jones, Nero et Obbie. Nero explose la main avant qu'elle ne les percute, mais il se prend ses débris dans le dos.
• Kiara esquive les débris, réveille Obbie d'un aguamenti mais asperge aussi Nero. Elle croit l'avoir noyé, le secoue et capte qu'il est tailladé, elle le relâche brusquement le pauvre. Un pacificateur les attaque, elle lui lance un Félamoule mais touche un innocent et s'en rend compte trop tard. Elle se prend un expulso et tombe sur Sam.
• La statue est occupée avec le pauvre innocent qui est collé à elle T.T

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Sam 24 Juin - 22:44
Le membre 'Kiara Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 433
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Fugitive, dans le genre terroriste débutante, elle se pose
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy »
Epouvantard : Elle-même, enchaînée, pieds et poings liés, réduite à la plus stricte impuissance
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Dim 25 Juin - 1:20
Lizzie n'est pas aussi forte qu'elle le croyait. Ou du moins, qu'elle avait passé sa vie à s'en persuader. Et c'est dur à réaliser, que ses cauchemars qui la réveillent parfois, peuvent la hanter bien après le levé du jour. Ne regarde pas Lizzie ! Ne regarde pas ! Jane l'étouffe à nouveau, son visage d'enfant contre son torse maculé de poussières et de sang. Où est Granaidh ? Obbie, elle est où grand-mère ? Une paire de grosses paluches qui entourent ses frêles épaules et l'horrible vérité qui tombe sans avoir besoin d'être dite. Elle est partie. La vieille irlandaise n'aura pas survécu longtemps à feu son fils. Je savais pas, Scarlett ... Je te jure, je savais pas ... Les larmes roulent et se perdent dans le néant. Le petit pois qui s'est fait la malle, qu'elle a pas su garder, cette crétine, cette imbécile, cette irresponsable. Elle est tombée à genoux, l'horreur absorbée, délectée par le Détraqueur. Tant de tristesse, tant de pertes, tant de regrets et de remords. Non, elle est pas forte, Lizzie. Pas vraiment. Non. Vraiment pas.

Et le berger allemand qui balaye l'ombre de la créature.

Sauf que la Phénix reste là, prostrée. Si Kiara ne l'avait pas aidé, elle n'aurait sûrement pas bougé avant un moment. C'est à peine si elle sent ces mains qui la remettent debout, les vibrations qui commencent à faire légèrement trembler le sol sous ses pieds. Attend, c'est quoi ce bruit ? Tandis que le malaise se dissipe petit à petit, elle reprend conscience de la réalité. Les bruits assourdis se font plus nets. Et la vision d'Obbie balayé par LA CHOSE CE TRUC GIGANTESQUE PUTAIN C'EST QUOI CA lui redonne un coup de fouet. " BORDEL DE MERDE ! " échappe-t-elle, séchée, coite, bête. " Attrapez-la ! " La chose parle ? Ah non. Les Pacificateurs par contre, oui, carrément. Un éclair jaunâtre s'écrase sur son protego. Maigre réflexe. Le bouclier est plus que vacillant, comme son Patronus un peu plus tôt. Elle est obligée de sauter sur le côté, s'étale sur le ventre, et celui qui l'a attaqué se fait littéralement écraser par des jets de pierre. La statue vient de perdre un membre. Un ou deux pour le Pacificateur. Oups. Elle se détourne de cette vision, fouillant dans ses poches à la recherche d'un chocolat. Elle tremble encore, son regard lui semble brouillé. Elle va finir en bouillie, à ce rythme ! La précieuse confiserie enfin en bouche, c'est une horde de fuyards qui manque de la piétiner. Un type refusant visiblement de lâcher son feutre, gémissant, se roule en boule. " Non mais ! Faut pas rester là ! Debout ! " Il couine dans son veston et Lizzie roule des yeux. Il n'a pas l'air d'avoir remarqué qu'elle est masquée, donc pas franchement plus rassurante que la masse de pierre magique qui valdingue de tous côtés. Qu'importe, déjà sur ses jambes, elle le chope par les aisselles et le traine à l'abri. Enfin, autant que possible. Ce qu'il reste de la table d'un buffet renversé fera l'affaire. Puis, elle l'abandonne à son sort. Parce qu'elle a été séparée de sa famille et qu'elle a tout raté de l'action. Qu'ils ont sûrement besoin d'elle.

Juste à temps pour surprendre Kiara en pleine mouise, atterrir sur Sam. " DEFENESTRO ! " Cette raclure avait dû la voir venir. Ou alors, il avait de sacrés réflexes. Il para son sort. Pour mieux le lui renvoyer dans la tronche. Soudain, Lizzie ne toucha plus terre pendant quelques instants. Pour mieux aller s'encastrer contre les pavés un peu plus loin en un hurlement à mi-chemin entre la douleur et une immense, intense frustration.


Dééééééés a écrit:

Dé 1 : Defenestro sur le Pacificateur !
Oui : VOLE PETIT OISEAU VOOOOOOOOLE !
Non : Le sorcier pare sans soucis.

Dé 2 : Si oui au premier dé, mulcerem dolor sur Nero :
Oui : Il a un petit peu moins mal (bah ouais hein, elle est pas médicomage)
Non : Elle est vraiment pas médicomage, putain.


Si non au premier dé, Lizzie se prend-elle un revers par le Pacificateur ?

Oui : PROTEGO TAMEYR
Non : Bon bah, c'est Lizzie qui vole. Salut bisous !

Résumeeeey du fail a écrit:
• Jones et Nero sont sortis de leur contemplation du Détraqueur, grâce au Patronus d'Obbie et au combat de chiens fantômatiques. Jones est bien secoué et lorsqu'Obbie est assommé par la statue, il est incapable de le réanimer. Nero tente de réveiller Obbie en le secouant, alors que Sam jette un sort d'Entrave sur la statue, qui est un peu ralentie dans son avancée.
• Dans la lignée du travail de Sam, Olivia tente un Fluida Humus contre la statue mais cette dernière évite, toujours ralentie cependant. Olivia essaye alors de motiver quelques troupes aux alentours pour les aider mais elle se fait bousculer avant de pouvoir tenter quoi que ce soit. Elle se précipite alors vers Ludmilla ; cette fois, son sort semble faire quelque chose.
• Rowena tente de "ravigorer" Ludmila mais échoue totalement. Elle tente alors un Incarcerem sur la statue mais se fait bousculer. Résultat : une basique innocente prend le sort.
• Cassandra dit fuck it à la vie, chope Caem par la main et décide de s'enfuir. Ils sont pris pour cible par la statue qui tente de leur filer une mandale mais Cass fait exploser juste assez de la main de la statue pour passer au travers sans qu'elle ne les touche.
• De sa deuxième main, la statue tente d'écrabouiller les deux fuyards, arrêtée par un Pacificateur. Ce dernier leur remet les idées en place avant de se faire éjecter . Caem s'exécute et parvient à réveiller tout à fait Ludmila. Sauve nous !
• La main restante change de cible, et s'attaque au petit groupe formé par Jones, Nero et Obbie. Nero explose la main avant qu'elle ne les percute, mais il se prend ses débris dans le dos.
• Kiara esquive les débris, réveille Obbie d'un aguamenti mais asperge aussi Nero. Elle croit l'avoir noyé, le secoue et capte qu'il est tailladé, elle le relâche brusquement le pauvre. Un pacificateur les attaque, elle lui lance un Félamoule mais touche un innocent et s'en rend compte trop tard. Elle se prend un expulso et tombe sur Sam.
• La statue est occupée avec le pauvre innocent qui est collé à elle T.T
• Lizzie en a bien chié avec le Détraqueur et pendant que la statue perd des membres et que tout le monde se fait sécher, elle essaie de ne pas se faire écraser. Quand elle arrive à rejoindre les autres, elle tente un defenestro sur le Pacificateur qui a attaqué Kiara, sauf qu'il pare, lui renvoie son sort dans la face et qu'elle va voler plus loin.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Dim 25 Juin - 1:20
Le membre 'Lizzie O'Meara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Dim 25 Juin - 21:18

Bizarre. Un instant auparavant, Obbie s'amusait comme un petit fou à faire tourner la chèvre en bourrique et une seconde plus tard, il faisait tout noir. Puis, tout jour. Un jour qui empestait le whisky. Enfin non, ça sentait terriblement bon, mais ... Bordel, il s'était passé quoi ? Grognant et grommelant, le visage humide, le Belge s'assit difficilement. Et là il la vit. Une statue de quoi ? Quarante mètre au bas mot. Deux moignons à la place des mains, quelqu'un de littéralement collé à sa basque qui hurlait à s'en décoller les poumons et d'autres silhouettes basculant en tous sens tandis qu'elles les balayaient. « WOH WOH WOOOOOH ! » Alors ça, c'était pas prévu au programme. Et à en juger par de corps militaire de mes deux, c'était pas inscrit dans le leur non plus. Il lui fallut quelques secondes pour analyser la situation : Kiara était avec Sam, Nero gémissait à côté de lui et ... Lizzie ? Attendez, elle était où cette ... Comment ça, Nero gémissait à côté de lui ? Son sang ne fit qu'un tour. « T'as mal où, poussin ? Dis-moi. Tiens, bois ça, tu verras, ça ira beaucoup mieux après ! » Il força son fiston à ingurgiter le contenu d'une fiole de soin. Dans quelques instants, il serait de nouveau opérationnel. « Kiara ! Jones ! Où est ... » Pas le temps de terminer, un Pacificateur le tenait en joue, sa baguette visant son coeur. Et évidemment, il avait paumé sa mitraillette dans la débâcle. Sa baguette ? Il ne parviendrait pas à dégainer avant un potentiel sortilège. MAIS PUTAIN DE KARK.

***

Voilà, Ludmila était décoiffée. Et ça, ça l'embêtait vachement plus que le mal de crâne qui lui écrasait les tempes. Un petit cataplasme d'herbes bio au ginseng et à la menthe poivrée l'en débarrasserait en deux-deux ! « OH MY GOOOOOD ! NOOOOOOOOOOOOOOOOON ! » Avait-elle enfin repéré le colosse balayant la foule ? Oui, mais là n'était pas le problème. « Je me suis cassée un ongle ! » Telle une furie sortie de son sarcophage à UV, Ludmila se retrouva debout en moins de temps qu'il ne fallait pour dire souaffle. « Bien sûr qu'il faut faire quelque chose, Mr O'Ryan ! C'est la Bérézina ! »  Ses cheveux, sa manucure et puis quoi, ensuite ? Sa teinture pour sourcils ? Sa veste Douche&Galbanni ? Elle n'osait même pas regarder sa robe, certainement pleine de trous. Tout ça à cause de ... A cause d'eux ! Ces terroristes ! Ces verracrasses ! Ces traîtres ! Elle les repéra en deux secondes, le petit groupe de quatre en sale état. Encore plus sale que leurs âmes. Deux Pacificateurs les entouraient, visiblement hésitants sur la conduite à tenir. « Suivez-moi ! » ordonna-t-elle aux jeunes, les défiant du regard. Qu'ils osent refuser, juste pour voir. Elle n'était pas du tout, mais alors pas du tout, d'humeur. Il ne lui fallut guère plus de trois enjambées perchée sur ses talons pour rejoindre le petit groupe. « Arrêtez de les regarder en croups de faïence ! Incompétents ! Puisque c'est ça, je vais m'en occuper moi-même ! » Ludmila Kark n'était ni cruelle, ni particulièrement courageuse. La colère lui donnait simplement des ailes. D'un coup de baguette, elle s'en prit au traître à la cagoule. Ou à en juger par ses hurlements, à la traîtresse à la cagoule. Un bon petit doloris des familles. « Vous voyez ? C'EST COMME CA QU'ON FAIT ! » gronda-t-elle sous le regard surpris des Pacificateurs. « Qu'est-ce qu'il y a ? Toi aussi tu en veux, peut-être, barbe blonde ? » menaça-t-elle le plus près de la fille, lequel n'avait pas eu l'air jouasse alors que cette dernière s'écroulait. Son attention fut à peine détournée par la statue qui revenait vers eux. Inconsciente du danger, elle continua à beugler : « VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE ! REGARDEZ-MOI CES PAUVRES ENFANTS BLESSES PAR VOTRE FAUTE !! REGARDEZ LES DÉGÂTS QUE VOUS AVEZ PROVOQUE ! REGARDEZ LE ... AAAAAAAAAAAARGH ! » Sa phrase se perdit dans des convulsions. Tout son corps fut pris de tremblements incontrôlables avant qu'elle ne s'écroule, anguille titubant sur le sol, pour révéler une silhouette imposante. Même pas masquée. « Par toutes les catins de Voldemort ! Mais qu'est-ce qu'elle brame la morue ! » Bruce Blackburn in da place.

***

« Ah ! Frangin ! » Obbie avait rarement été si content de voir son poto. Mais pas le temps de se filer l'accolade, ils avaient du pain sur la planche. A peine le Phénix se fut-il extasié qu'il profita de la surprise prodiguée par l'apparition de l'un des plus vieux fugitifs de sa faction connu pour désarmer un Pacificateur. Le second, Bruce s'en chargea en l'envoyant faire un bisou à l'autre jambe de la statue. Celle où le type ne braillait pas. « Et si on le décollait lui, vous en pensez quoi ? POP POP POP ! Les petites chiasses, là ! » prévint-il les mini-Mangemorts, juste au cas où l'idée leur serait venue d'intervenir en faveur de la baudruche par terre. « Personne bouge et ça se passera bien. Enfin, pas trop mal, quoi ! » Le type que Kiara avait accidentellement collé retomba dans un bruit de succion peut ragoutant. Mais au moins, il était sauf. Obbie enterrina l'oeuvre de son bro avec un sortilège de sables mouvants. Les jambes du colosse de pierre commencèrent à s'enfoncer dans le sol. Ils pouvaient continuer leur mission : SAUVER CES PUTAINS DE PRISONNIERS. Le bras-droit de Jane s'apprêtait à ligoter les Mangemorts les uns aux autres quand un cri à réveiller les morts lui fit tourner la tête. Le Pacificateur qu'il avait désarmé et qui se rapprochait de sa baguette tranquille Emile ... N'avait plus de tête. Ou plus précisément, il devait en avoir une, mais elle disparaissait dans une gueule géante. Surmontant huit pattes. Un corps velu. Il devint tout pâle. « C'est ... Une ... » Il n'eut pas le coeur à terminer. Ne ligota personne. Pendant ce temps-là, l'Acromentule affamée recrachait ce qu'il restait du cadavre sanguinolent de sa victime. « Manger ... Manger vous ... » L'araignée avait parlé, rejointe par une de ses acolytes aussi motivée qu'elle. Cette dernière expulsa un filet de bave collant qui alla entourer le premier à portée.

Filet (ahah) du Diable a écrit:

Qui se retrouve pris au piège de la toile d'Acromentule ?
Oui/Oui : Cassandra
Oui/Non : Olivia
Non/Oui : Nero
Non/Non : Sam


Informations complémentaires


ϟ Keskispasse ? Les Phénix ont du renfort, mais pour ce que ça va vous servir, là de suite  Si la statue a été maîtrisée pour l'instant, vous avez été rejoints par deux jolies bébêtes : deux Acromentules libérées des Arènes ! Pour en savoir plus, cliquez ici. Tout comme les Détraqueurs, elles s'en cognent complet que vous soyez Mangemort ou Phénix, elles ont la dalle et vous ferez un super casse-croute, c'est tout   D'ailleurs, un Pacificateur a déjà été bouffé (miam) et l'un des vous vient d'être ligoté dans une toile d'araignée bien collante et dégueu' ! ALLEZ BON APPETIT !

ϟ Les PNJs Pas de panique, Ludmila va vite se relever, elle a juste été tazzée un coup par votre nouveau PNJ, à savoir Bruce Blackburn. MAIS QUI EST-IL ?  Certainement l'un des Phénix fugitifs les plus connus. Membre du troisième Ordre, il a refusé le Grand Pardon et depuis, il se cache comme les autres. Gros bourru, ours mal léché, malgré sa cinquantaine passée, il a encore la forme et surtout, IL A LA RAGE !  D'ailleurs, vous le reconnaîtrez sans peine, parce que Môssieur n'a absolument pas pris la peine de mettre un masque. Comme pour Obbie et Ludmila, il vous faut un double oui pour le blesser significativement et vous ne pouvez pas le tuer.

ϟ Keskonféptn ? Voici quelques actions possibles :

  • Aider celui/celle ligoté par la toile : On vous le conseille en premier lieu. Il suffit de couper les fils. Un simple oui suffira.
  • Défoncer les Acromentules : un double oui en mettra automatiquement une hors service. Sinon, deux oui de deux personnages. Mais attention, ces sales bêtes sont vives (en plus, elles parlent T.T) et n'ont aucun scrupule, en plus d'être venimeuses.
  • Vous taper dessus : On n'est pas chiantes, on sait que vous aimez ça.  Pis faire bouffer l'ennemi par une saleté d'araignée géante, c'est rigolo, vous trouvez pas ?
  • LIBERER LES PRISONNIERS : Les Phénix, c'est votre but depuis le début ! Sauf que, hein, c'est galère dites donc ! Tentez de vous approcher de l'estrade, on sait jamais !
  • NE PAS LIBERER LES PRISONNIERS : Les Mangemorts, vous êtes toujours pas d'accord avec ça, ok ? Si l'un de vos ennemis s'approchent de trop près, il faut essayer de l'en empêcher !


CADEAUUUUU : Parce qu'il y a fort à faire, pour ce tour, vous avez droit à deux actions offensives. On vous fait confiance pour doser et ne pas verser dans le grobillisme Wink

ϟ Absences Rowena & Nero ont manqué un tour chacun depuis le début de l'event.

ϟ Fin du tour Ce tour se terminera mardi 27 juin à 19h.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Dim 25 Juin - 21:18
Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Lancer de dé ' :
Invité
Invité
avatar
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Lun 26 Juin - 1:19
La place s'était bientôt vidée totalement, presque seul restait ceux supposés combattre. Caem en faisait partie et cela lui faisait froid dans le dos. La foule qui s'était enfin dispersée laissait rendait disponibles les pacificateurs qui pouvait désormais parer la menace terroriste. Qu'avaient ils cru ? Ils s'attaquait à un monde qui tout entier les rejetait, bientôt ils se trouveraient en infériorité numériques et ne réussiront qu'à faire grossir les rangs des condamnés. C'était tout ce qu'il y avait à leur souhaiter.
Ludmila, à nouveau sur ses pieds et décidément préparée et avide d'en découdre – le saccage fait à ses cheveux était visiblement le véritable acte de terrorisme – enjoignit sa petite troupe à la suivre. Ils ne se firent pas prier, l'épilogue approchait. Le meneur de rats était tenu par un pacificateur, baguette sur le cœur et derniers instants de vie entre ses doigts. « Arrêtez de les regarder en croups de faïence ! Incompétents ! Puisque c'est ça, je vais m'en occuper moi-même ! » Caem observa, impassible, la jeune femme cagoulée s'écrouler. Sous l'effet de la baguette de la Kark Les hurlements arrachés d'un sorcier par un doloris lui étaient cependant rapidement douloureux. Ils réveillaient peut être en lui, sans qu'il n'en ai bien conscience, ce qui lui restait d'empathie enfantine. La bataille était terminée, la rage retombait comme poussière, et sans l'urgence de survivre Caem pouvait percevoir dans les cris le peu d'humanité qu'il accordait encore au cœur des terroristes. Le visage et l'expression restaient pourtant impassible. Il fallait témoigner fermeté et victoire. Ludmila semblait folle furieuse, proférant des menace envers les uns et les autres à sa merci si bien qu'elle ne vit pas, ou ignora la statue qui s'approchait, désireuse de terminer le travail. Caem lui même avait réussi à l'oublier. Les phénix l'avait bien occupée et en prime leur capture approchait. La statue dans son esprit avait disparu. Les hurlements de Ludmila et son délire n'encouragèrent pas Caem à signifier quoi que ce soit, seulement un regard vers les trois filles à ses côtés. Juste après, le court des choses leur échappa.

Ludmila dans un cri de douleur s'écroula à son tour sur le sol. Bruce Blackburn. Combien de mètres carré de la Gazette son visage avait il occupé ? Caem avait entendu son père l'évoquer quelquefois et cela n’empêchait pas ce sorcier d'^tre pour Caem une photo dans la Gazette, juste ça, un avis de recherche.  Il était plus grand qu'il ne l'avait imaginé, mais tout aussi vulgaire, comme tous ses comparses d'ailleurs.
Em quelques secondes tout bascula et l'effroi vacilla de leur côté. Le Blackburn désarma un pacificateur, l'autre ours se débarrassa du second, et à l'instant ou de concert ils sortirent leur baguette – parce qu'il fallait bien tenter quelque chose, fut ce la peur que Caem combattait en lui - « POP POP POP ! Les petites chiasses, là ! Personne bouge et ça se passera bien. Enfin, pas trop mal, quoi ! »  Incapable d'ouvrir la bouche sans débiter la fine fleur du langage terroriste. On voyait d'ici l'ambiance dans leur cachette au fond des bois : tapes dans le dos et rire gras. S'il était question d'empathie enfantine un instant plus tôt, il n'y avait maintenant que mépris et haine. Leur mine réjouie à tous le dégoûtait et le révoltait. Tout ce mépris sans jamais se départir d'une peur grandissante, bien sûr. La mort était plus que jamais au bout de la baguette. Il ne répondrait rien, hors de question d'attirer l'attention sur lui.

La mort pour plus tard. Le concernant en tout cas. Deux acromentules, sorties d'on ne sait ou, surgirent à leur côté, arrachant au passage la tête d'un pacificateur. « Par tous les... » Le souffle lui fut coupé, il était paralysé. Il ne parvint à bouger que lorsque l'une des deux créatures se prépara à l’offensive. S'il avait cru que la statue distinguerait ses amis de ses ennemis, il n'avait aucun doute concernant les accromentules, ils étaient tous des repas. Dans un bruit sonore et abjecte l'un des terroristes fut pris dans une toile, prisonnier et prêt à servir d'encas. Parfait, au moins une qui s'occupera. Caem avisa la seconde accomentule contre laquelle il allait falloir agir. La vue du sang lui restait collée à l'esprit , comme la seule image qui motivait son action. Le souffle court, à peine le temps de penser à la fuite, il dressa sa baguette un peu au hasard devant lui et intervint le premier. « AVIS FULGURATOR »

VOLEZ, VOLEZ !:
 

Trois oiseaux scintillants s'échappèrent de la baguette de Caem, rapides, mais trop peu nombreux. L'un des volatiles s'en vint rencontrer le cœur de l'accromentule, peu importunée par le choc. Caem suivit des yeux la trajectoire de deux autres oiseaux. Son sort avait manqué de précisions et les deux autres volatiles électrifiés s'envolèrent dans les airs.
En attaquant l'acromentule il avait forcément attiré l'attention sur lui. En observant le terroriste pris au piège entre ses chaînes, Caem prit un instant pour observer ses compères. Tous alignés et ligotés, présentés sur un plateau, jamais l'accromentule de perdrait de temps à chasser une autre proie. Plutôt eux que moi, plutôt eux que moi. Voila ce qu'il se répétait. L'air satisfait du Blackburn lui revint en tête, la haine, le mépris, et peut être un peu d'orgueil à l'idée d'être celui qui s'en débarrasserait. Pour la première fois, de l'orgueil au combat. Il s'éloigna à bon pas de l'arachnide et dressa à nouveau sa baguette. « Rete ! »

Fais comme un rats ?:
 

Un filet luminescent apparut dans les airs, et, lourd, vint s'échouer au sol... juste à côté du fugitif. Caem ne put retenir une grimace, très vite remplacer par l'effroi. L'acromentule, les nerfs à vifs et les crochets en éveil, chargea, de toute sa vitesse, vers les quatre magemorts.


Résumé a écrit:
ϟ Sur l'une des acromentules, Caem tente un Avis fulgurator. Un oiseaux touche la bébête, qui n'a pas senti grand chose. Pour détourner l'attention de l'araignée, il tente d'emprisonner Bruce dans un filet magique, prêt à déguster mais échoue. L'arachnide attaquée par Caem, agacée, charge les quatre mangemorts.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Lun 26 Juin - 1:19
Le membre 'Caem O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :
Suceuse d'éruptif
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t481-lizzie-o-meara
Messages : 433
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Shelley Hennig
Crédits : Kim ♥ ¤ com

Double compte : Scylla N. Kark

Age : Vingt-six ans
Sang : Basique #3
Statut : Crazy in love, bitch.
Métier : Fugitive, dans le genre terroriste débutante, elle se pose
Baguette : Bois de cornouiller, ongle de troll, 24,7 cm, rigide. Même qu'elle a un petit nom : « Poppy »
Epouvantard : Elle-même, enchaînée, pieds et poings liés, réduite à la plus stricte impuissance
Dialogue : [color=#339999]

Fille de Jane Callaghan - Atteinte d'une forme légère de dyslexie, écrite mais aussi orale sous le coup d'une forte émotion - S'est vue coller un chaperon depuis qu'elle a failli faire exploser un campement - A révélé son identité aux Mangemorts présents lors de sa mission à la Mine d'Aberfan (event 2) - Adore tout ce qui fait BOUM - A la gueulante facile et jure comme un charretier - Fugitive rodée - Du fait de son héritage sorcier péruvien, possède une affinité particulière avec le feu - A désigné Vivienne McKay comme sa Némésis jusqu'à ce que la mort les sépare
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Lun 26 Juin - 22:50
Elle n'était que douleur et souffrance infinie de cette chienne de vie. Prostrée sur le flanc, Lizzie oscillait entre lève-toi grognasse et pitié, laissez-moi crever !. L'enflure ne l'avait pas raté. Et encore, elle avait eu la chance de s'écraser sur un buffet, non contre un mur, sans quoi, pas sûre qu'elle ait survécu au vol qu'elle venait de se prendre. La table s'était tout simplement effondrée sous son poids, envoyant valser chocolat tiède, carrés, fontaines, soupières et tout son contenu. Résultat, on aurait dit, alors qu'elle se redressait lentement - très lentement -, qu'elle s'était essayée à un combat de boue ou quelque chose d'approchant. Ses cheveux n'étaient plus que des mèches luisantes maronnasses, au moins autant que le tissu de son foulard. Ou ses fringues. Ou sa tête, en fait. Ça avait le mérite d'avoir bon goût, à défaut d'atténuer l'irradiation des nombreux hématomes dont elle était percluse. C'était à se demander comment elle ne s'était rien casser. Quoi qu'en respirant, il lui sembla que tout de même, elle sifflait un peu. A tous les coups, elle s'était perforée un poumon dans la bataille. " RIEN A FOUTRE ! " trouva-t-elle la foi de crier, ou du moins, d'éructer entre deux quintes de toux. Là, elle avait les nerfs. Genre, vraiment. Elle aurait pu bouffer ... UNE ARAIGNÉE GÉANTE ? Non, le chocolat devait lui boucher la vue. Ou bien elle avait une commotion. Il ne pouvait pas y avoir d'Acromentule, ou son équivalent, à une cinquantaine de mètres.

Et pourtant, si. Alors qu'elle clopinait vers le petit groupe, un bras entourant son torse, elle dut se rendre à l'évidence. Si la statue disait bonjour aux sous-sols d'Avalon, le karma avait dû décider de provoquer leur malchance en envoyant les suppôts de Voldemort. Même que l'une d'elle avait déjà pris Jones pour cible. Sa nounou se tortillait dans un cocon de toile épais et gluant. Ni une ni deux, elle s'agenouilla près de lui et tenta d'arracher les fils de ses mains. Sans succès. " Diffindo putain ! " A peine une mini coupure. " Arrête de bouger ! Pitié, Sam ! Arrête ! Je vais pas y arriver sinon ! " Sa voix était un mélange de sanglots refoulés et de hargne pure. " DIFFINDO ! " Enfin, le linceul s'ouvrit sur une bonne longueur. Cette fois, elle tira à s'en briser les doigts jusqu'à ce que son compagnon soit suffisamment libre de ses mouvements pour terminer son oeuvre. La jeune femme eut l'impression de respirer à nouveau. Toujours en sifflant, bien entendu.

Ce fut le moment que choisit la moche chose velue pour reporter son attention sur eux. " TOI, FAIS PAS CHIER ! " Des tâches noires dansaient devant ses yeux. Si elle avait été debout, ses jambes auraient cédé à coup sûr. Mais ainsi agenouillée, elle rassembla quelques forces. De sa poche, elle extirpa une petite bille grise, semblable à celles qu'elle avait balancé un peu plus tôt pour boucher la vision de tout le monde. Sauf que celle-ci, elle allait surtout lui en boucher un coin, à l'autre ! " ET BON APPÉTIT ! " Elle visa la gueule cliquetante. Se loupa. La bombe alla exploser près d'une des pattes de la créature. Un hurlement à fendre l'âme lui vrilla les tympans. Elle l'avait blessé. Néanmoins, pas suffisamment pour la mettre hors service. Et en plus, elle l'avait énervé ! Déjà, l'horreur s'en retournait vers eux après un petit quadrille, prête à faire payer l'importune. " Ouais, c'est ça ! Viens, j't'attends ! J'te défonce moi ! " explosa-t-elle, déjà en train d'essayer de se relever. Qu'à cela ne tienne, cette andouille la prendrait au corps à corps s'il le fallait !

Les dés de la muerteeeee a écrit:
Dé 1 : Diffindo sur la toile qui a tout collé Sam
Oui : LIBERE DELIVRE
Non : Try again, bitch.

Dé 2 : Si non au dé 1, Lizzie s'acharne (et un tour offensif en moins pour la peine)
Oui : ENFIN !
Non : Mais t'es trop nulle ma pauvre.

Dé 3 : Va crever, acromentule de chiasse d'Hippogriffe ! (bombe en boule fabrication artisanale )

Oui/Oui : Morte, crevée. Adieu. Sale tepu.
Oui/Non : La bombe ne fait que la blesser, assez grièvement du reste. La créature se tord de douleur et ne va pas attaquer de si tôt.
Non/Oui : Blessée mais hargneuse, la sale bête tourne sur elle-même, à la recherche de son assaillante pour le lui faire payer.
Non/Non : Lizzie est bousculée, rate son tir et la bombe va exploser plus loin, contre un mur. Inutile. Sauf pour le sorcier qui passait par là et qui se prend les dommages collatéraux. Aïe. Pardon.

Dé 4 : (seulement si dé 2 inutile) Une seconde bombinette ? Non allez, fais pas ta sauvage, les bombes ça s'économise ! Un petit flumen ignite sur Cassandra (totalement gratuit, juste parce qu'elle aime pas sa gueule et qu'elle est dans le passage) :
Oui : Une bonne salve de flammes brûle Cassie-couilles. (dégâts à ta discrétion mon chou)
Non : A peine une flamichette qui lui brûle la manche. Ridicule mais bon hein, mieux vaut en rire qu'en pleurer.

Résumey a écrit:
ϟ Sur l'une des acromentules, Caem tente un Avis fulgurator. Un oiseau touche la bébête, qui n'a pas senti grand chose. Pour détourner l'attention de l'araignée, il tente d'emprisonner Bruce dans un filet magique, prêt à déguster mais échoue. L'arachnide attaquée par Caem, agacée, charge les quatre mangemorts.
ϟ Lizzie revient enfin de son petit voyage dans les airs après avoir fait un détour par un buffet. Couverte de chocolat de la tête aux pieds, elle tient à peine debout et s'effondre aux pieds de Sam, qu'elle parvient à libérer d'un diffindo au second essai. Et comme elle est super colère, elle tente de défoncer la seconde Acromentule à l'aide d'une bille explosive. Elle ne fait que la blesser légèrement et l'énerver encore plus. La bestiole a décidé de lui bouffer la tête et FOI DE CALLAGHAN ELLE L'ATTEND LA SALOPERIE ! TU VEUX DANSER ON VA DANSER ALLEZ VIEEEEEEEEEEENS !

Petite note pour les gens du groupe:
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

We are Callacrew.

   By COM
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Lun 26 Juin - 22:50
Le membre 'Lizzie O'Meara' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#3 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#4 'Lancer de dé ' :
Nounou(rs) yankee
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t451-sam-jones
Messages : 153
Date d'inscription : 07/11/2016
Célébrité : Charlie Hunnam
Crédits : Kim

Double compte : Salomé Yaxley

Age : 31 ans.
Sang : Né-moldu
Statut : En amour par-dessus la tête avec Lizzie O'Meara. Même qu'il veut la marier depuis le premier regard. Au calme.
Métier : Terroriste convaincu.
Baguette : Matraque de 37.6 centimètres, chêne blanc et ventricule de coeur de dragon.
Epouvantard : Jésus.
Dialogue : darkorange
all hell breaks loose
Américain bruyant • Option baguette explosive • Phénix enthousiaste • Peu engageant envers les moldus • Coeur de guimauve • Balafre qui lui zèbre la gueule du sourcil droit au coin gauche de la bouche
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 27 Juin - 7:10
Ça va mal mal mal mal mal. Au moins, Obbie est réveillé, oui, grâce aux efforts de Nero et de Kiara. Ils sont tous désormais assaisonnés de débris de statue, grâce aux efforts conjugués des Phénix et des Mangemorts, ou citoyens zélés, mais ça va. Ils sont vivants. Réveillés. Mais, il manque, il manque, il manque - « Liz- » Son appel est interrompu par la nécessité de réceptionner une Péruvienne, expulsée par le retour de son propre sortilège. Puis, par un Endoloris jeté sur la même Péruvienne, dont les hurlements résonnent dans toutes leurs oreilles, dans les siennes encore plus proche. Poupée de chiffon, Jones tente maladroitement de la rattraper, alors qu’elle s’effondre au sol. « Ça va aller, Sybil, ça va aller », qu’il souffle, pour la rassurer, la serrant contre lui jusqu'à ce qu'elle tremble un peu moins. Ses yeux pâles, eux, ne quittent pas la blondasse, qui rejoint également le plancher des vaches. Le tout grâce à l’intervention de quelqu’un qu’il est à la veille de considérer comme le véritable Messie, et non pas celui de ses cauchemars.

Il n’avait jamais vu Bruce Blackburn. Jamais de ses yeux vu, non. Que quelques photos, dans de vieux articles, des avis de recherche un peu passés, quelques murmures sous la cape. Toujours en cavale, flanqué d’un type au nom français. Les autres ont des nouvelles d’eux, parfois, par la bande. Jamais d’indications claires sur leur emplacement. Parfois, quelques notes en français, déchiffrables à peu près uniquement par Obbie. Quelques vivres envoyés, quelques potions. Là, il le voit, et il est un instant ébloui. Plus grand que nature, plus grand que lui, tout aussi blond, et avec quelque chose dans l’attitude qui lui rappelle clairement Obbie.
Il aide Kiara à se remettre sur ses pieds, sans quitter les deux Phénix plus âgés des yeux. Dans ceux-ci se lit une douce admiration, devant le ballet parfaitement coordonné des deux Phénix, et la voie qui s’ouvre enfin à eux afin qu’ils aillent faire ce qu’ils sont venus faire, soit libérer ces damnés prisonniers. Un jour, il se le promet, il sera aussi doué qu’eux. Et il n’y aura plus besoin de faire ça, surtout.

Belle pensée, naïve et quasi enfantine, qui s’interrompt avec l’apparition d’Acromentules – et l’enfermement express de sa propre personne dans une toile d’araignée. Le choc le balance au sol et il ne peut que pousser un cri de douleur, alors que ses membres sont tout à fait pris dans la toile collante, qui semble se resserrer à chacun de ses gestes. Il n’y voit presque rien, comme ça, sa casquette dans les yeux, il n’entend que la voix de Lizzie, enfin revenue : « Diffindo putain ! » Sans succès. Ce qui le fait que remuer encore plus, à la recherche d’une façon de briser ces robustes fils.« Arrête de bouger ! Pitié, Sam ! Arrête ! Je vais pas y arriver sinon ! J’bouge pas ! DIFFINDO ! » Le bruit de la toile qui se déchire est mou. Presque doux. Au contraire des sanglots de Lizzie, du bruit de ses mains qui se battent pour déchirer la toile en même temps que lui, et lorsqu’il réussit à s’en extirper, il ne peut même pas la remercier qu’elle est déjà repartie tenter de tuer de l’araignée.

« Chaton, non ! On doit aller les libérer, là, eux ! » Il attrape Lizzie par le collet du chandail, comme on attrape justement un chaton, la ramenant vers lui. La chute ne lui a pas fait de bruit, son dos l’élance là où des gravats étaient fort bien placés. Sa baguette pointe l'araignée géante et c'est bien malheureusement qu'il marmonne un « Expulso ! », qui passe à côté de l'Acromentule, non pas sans la piquer. Ni sans lui donner une information directe sur ses assaillants actuels et la faire s'avancer vers eux, menaçante.

[/color]
Attaque sur l'araignée géante a écrit:

OUI OUI : Kaput. It dead.
OUI NON : Blessée, elle veut attaquer encore, mais elle est condamnée à rester sur place, la gueuse, vu que la moitié de ses pattes ont morflé.

NON OUI : Elle a encore plus envie de revenir à la charge, yé.
NON NON : Ça rate complètement, l'araignée fonce tout à fait vers lui. Il réussit à repousser sa copine in extremis et se prend l'Acromentule de plein fouet :argh:

« Merde merde merde merde merde merde », dit Jones en courant, main dans la main avec la O’Meara vers l’estrade, en tentant de ne pas la traîner derrière lui. Elle est couverte de chocolat et lui aussi lentement s'en couvre, au fil du chemin. Il l'entend siffler, sa Lizzie, et en termes de courir, dions qu'ils clopinent, tous les deux. Elle est faible, sonnée, il la soutient plus qu'autre chose, et lui-même se sent un peu mou. Le sol a bien amorti sa tête, plus tôt, et son corps le ralentit. Lui hurle qu'il doit se reposer. Il n'a pas le temps ! Alors, l'Américain fait ce qu'il peut, et sa baguette lance un deuxième sort, sur le chemin derrière eux, afin de déstabiliser leurs ennemis. Heureusement réussi. Si ça peut leur donner un peu de couverture, un peu d'avance...

Distraction : Caliga Negro, 2e essai a écrit:

OUI : Une fumée entoure Jones et Lizzie, leur permettant de s'évader un peu de leurs assaillants arachnés et Mangemorts.
NON : Impossible de se concentrer suffisamment, le sort ne donne rien.


Résumé a écrit:
ϟ Sur l'une des acromentules, Caem tente un Avis fulgurator. Un oiseau touche la bébête, qui n'a pas senti grand chose. Pour détourner l'attention de l'araignée, il tente d'emprisonner Bruce dans un filet magique, prêt à déguster mais échoue. L'arachnide attaquée par Caem, agacée, charge les quatre mangemorts.
ϟ Lizzie revient enfin de son petit voyage dans les airs après avoir fait un détour par un buffet. Couverte de chocolat de la tête aux pieds, elle tient à peine debout et s'effondre aux pieds de Sam, qu'elle parvient à libérer d'un diffindo au second essai. Et comme elle est super colère, elle tente de défoncer la seconde Acromentule à l'aide d'une bille explosive. Elle ne fait que la blesser légèrement et l'énerver encore plus. La bestiole a décidé de lui bouffer la tête et FOI DE CALLAGHAN ELLE L'ATTEND LA SALOPERIE ! TU VEUX DANSER ON VA DANSER ALLEZ VIEEEEEEEEEEENS !
ϟ Jones soutient Kiara lorsqu'elle est attaquée ; il remercie sa Lizzie sauveuse, qui le sort de son cocon, échoue à blesser l'Acromentule, qui est encore plus furax et leur fonce dessus. Un Caliga Negro permet de les dissimuler un peu, alors qu'ils avancent vers l'estrade afin de libérer les prisonniers.
HAVE YOU SEEN THIS WIZARD ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/09/2016
Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 27 Juin - 7:10
Le membre 'Sam Jones' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lancer de dé ' :


--------------------------------

#2 'Lancer de dé ' :
Mal vaisey
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://filetdudiable.forumactif.org/t201-
Messages : 597
Date d'inscription : 10/09/2016
Célébrité : Jenna Coleman
Crédits : nerose :')

Age : vingt-quatre ans
Sang : sang-pur
Statut : célibataire
Métier : avocate au magenmagot
Baguette : 28cm, Bois de Noisetier, Ecaille de Dragon, Légèrement Flexible & Droite
Epouvantard : connaître la même déchéance que son ancienne famille
Dialogue : #836096

Re: ϟ Dies iræ ϟ Groupe 3
ce message a été posté Mar 27 Juin - 15:43
La statue semblait maîtrisée quand Ludmilla revient à elle avec l’aide d’un dernier sort de Caem, aussi « fabuleuse » que d’habitude et surtout encore plus à cran. Parfois j’étais sidérée sur l’effet d’un ongle cassé et d’une coiffure en bataille sur les gens. Sur ses pieds en une seconde et prête à en découdre avec n’importe quel mécréant se mettant sur sa route celle d’après, nous n’avions pas d’autre choix que de la suivre. Jetant un regard en biais à Cassandra, j’étais à la fois rassurée de la savoir encore ici avec Caem et Rowena – même si cette dernière n’avait pas cherché à s’enfuir – et en même temps dubitative, ses paroles de fuite restant encore dans ma mémoire. Fuir face à l’ennemi ? Tintagel l’avait-elle amoché à ce point ? C’était pourtant le père de Caem qui avait le plus souffert cette soirée-là. Pourtant, quelque part je m’en voulais de ne pas m’être rendue compte de sa détresse, pensant bêtement qu’elle aussi avait réussi à passer à autre chose comme nous autres, à avancer et à leur faire payer. Des images de la mine refirent alors surface. Le kamikaze phénix, le Protégo d’Arutha Kark, la catastrophe évitée. Mon cœur s’emballa à ces pensées à tel point que le Doloris enragé de Ludmilla envers la cagoulée me laissa de marbre. La trêve était terminée. « VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE ! REGARDEZ-MOI CES PAUVRES ENFANTS BLESSES PAR VOTRE FAUTE !! REGARDEZ LES DÉGÂTS QUE VOUS AVEZ PROVOQUE ! REGARDEZ LE ... AAAAAAAAAAAARGH ! » Le cri de Ludmilla me fit sortir de ma léthargie et ses convulsions me firent légèrement paniquer jusqu’à ce que je vois le visage du nouvel arrivant. Il fallait avouer que les affiches ne faisaient pas justice à l’imposante silhouette de Bruce Blackburn. Recherché depuis aussi longtemps que je m’en souvienne ou presque, il appartenait à cette catégorie de sorciers dont on ne cherchait aucune noise lorsqu’on était un petit poids plume comme le mien. La trêve était vraiment terminée. La tempête revint sous la forme du Phénix et alors que je voulais – moi aussi – aider une nouvelle fois Ludmilla, le cousin éloigné d’Heather Blackburn nous menaça. Cette situation était l’exemple même de l’impuissance que tout le monde détestait. Ne rien pouvoir faire par peur des représailles ou par peur tout court dans mon cas. Nous devenions les otages des terroristes, la belle ironie. Il ne manquait plus qu’un énième kamikaze phénix, comme celui de la dernière fois, pour nous condamner encore plus.

Seulement rapidement, ma peur se dirigea vers autre chose. Deux acromentules géantes et sachant parler firent leur apparition. Elles avaient faim et tout comme les Détraqueurs, étaient prêtes à tout pour atteindre leur objectif : nous manger. Et la merde recommença. Presque comme synchronisées à « manger » le plus de monde possible, les deux monstres se scindent en deux : l’une nous attaquant, l’autre les Phénix. Caem lança un Avis Fulgurator qui, s’il avait touché l’araignée, ne l’avait pas calmée. Encore plus lorsque le Rete rata et qu’elle revint à la charge, plus énervée que jamais. « Ex… EXPULSO ! » J’avais hésité un instant, par peur encore une fois, mais l’adrénaline du moment refit surface, je ne savais comment.

Expulso sur l'acromentule:
 

Le sort n'eut vraiment pas l'effet escompté alors qu'il tomba devant le monstre. Ralentie mais toujours aussi hargneuse, je n'avais pas d'autres choix, laissant alors la rage s'emparer de moi. « MAIS CREVE SALETE, CREVE ! DEFENESTRO ! »

si tout sauf Non Non au dé précédent, Defenestro sur l'acromentule:
 

« PUTAIN ! » Ne réussir à rien ne me calmait pas et encore moins à viser. Ma peur augmenta et je fus un instant soulagée de la voir distraite. Tout en espérant que mes cousines seraient plus efficaces que moi pour se débarrasser du monstre, oubliant les Phénix et les sorciers sur l'estrade. Seule la survie comptait à mes yeux et c'était clairement mal barré.


Résumé a écrit:
ϟ Sur l'une des acromentules, Caem tente un Avis fulgurator. Un oiseau touche la bébête, qui n'a pas senti grand chose. Pour détourner l'attention de l'araignée, il tente d'emprisonner Bruce dans un filet magique, prêt à déguster mais échoue. L'arachnide attaquée par Caem, agacée, charge les quatre mangemorts.
ϟ Olivia tente alors d'attaquer l'acromentule menaçante mais malgré les deux essais, l'adrénaline et la rage, rien n'y fait : le monstre est toujours debout et n'a été distrait que quelques instants.
ϟ Lizzie revient enfin de son petit voyage dans les airs après avoir fait un détour par un buffet. Couverte de chocolat de la tête aux pieds, elle tient à peine debout et s'effondre aux pieds de Sam, qu'elle parvient à libérer d'un diffindo au second essai. Et comme elle est super colère, elle tente de défoncer la seconde Acromentule à l'aide d'une bille explosive. Elle ne fait que la blesser légèrement et l'énerver encore plus. La bestiole a décidé de lui bouffer la tête et FOI DE CALLAGHAN ELLE L'ATTEND LA SALOPERIE ! TU VEUX DANSER ON VA DANSER ALLEZ VIEEEEEEEEEEENS !
ϟ Jones soutient Kiara lorsqu'elle est attaquée ; il remercie sa Lizzie sauveuse, qui le sort de son cocon, échoue à blesser l'Acromentule, qui est encore plus furax et leur fonce dessus. Un Caliga Negro permet de les dissimuler un peu, alors qu'ils avancent vers l'estrade afin de libérer les prisonniers.
 :: Royaume-Uni :: Avalon :: Le Centre